Combien coûte ttg

Synonymes: hormone stimulant les hyroïdes, thyrotropine, TSH, hormone stimulant la thyroïde, thyrotropine

Prix ​​bas:

Nous avons réduit les coûts publicitaires et le contenu des points d'échantillonnage des biomatériaux. Par conséquent, le prix des tests pour vous est 2 fois inférieur. Nous l'avons fait pour que vous puissiez passer des tests facilement et gérer votre santé

Prix ​​bas:

  • La description
  • Décryptage
  • Pourquoi dans Lab4U?

Période d'exécution

L'analyse sera prête en 1 jour (sauf le jour de la prise du biomatériau). Vous recevrez les résultats par e-mail. courrier immédiatement prêt.

Délai: 2 jours, hors samedi et dimanche (sauf le jour de prise du biomatériau)

Préparation de l'analyse

Ne prenez pas de test sanguin immédiatement après la radiographie, la fluorographie, l'échographie, la physiothérapie.

IMPORTANT: Il est recommandé de prendre du sang pour les hormones le matin, sauf indication contraire de votre médecin.

Pour vérifier la dynamique de l'indicateur à chaque fois, sélectionnez les mêmes intervalles pour l'analyse.

IMPORTANT: Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes est effectué 7 jours après la prise de médicaments contenant des hormones thyroïdiennes, 3 jours après la prise de médicaments contenant de l'iode, à moins d'instructions spéciales d'un endocrinologue.

24 heures avant le prélèvement sanguin:

Limitez les aliments gras et frits, ne buvez pas d'alcool.

Élimine l'entraînement athlétique et le stress émotionnel.

De 8 à 14 heures avant le don de sang, ne pas manger, ne boire que de l'eau plate et propre.

60 minutes avant le prélèvement de sang, ne fumez pas.

15-30 minutes avant de prendre le sang dans un état calme.

Informations d'analyse

La TSH est une hormone produite par l'hypophyse. Il régule la synthèse des hormones T3 et T4 et la principale signification clinique de l'analyse TSH est l'évaluation de la fonction thyroïdienne

Rendez-vous

En règle générale, il est nécessaire d'exclure l'hyperthyroïdie (taux de TSH faible ou indétectable) ou l'hypothyroïdie (niveau de TSH élevé). Pour le décodage, il est important de voir le rapport TSH, T3 et T4. C'est pourquoi il est conseillé de passer l'analyse "Hormones thyroïdiennes (examen approfondi)". Ce complexe comprend TTG, T3 et T4.

Spécialiste

Il est prescrit à la fois dans un complexe d'analyses d'hormones thyroïdiennes et séparément par un thérapeute ou un endocrinologue

Important

La norme TSH diffère selon le sexe et l'âge de la personne. De plus, la nutrition hypocalorique et l'âge gestationnel affectent le taux..

Méthode de recherche - Immunodosage chimiluminescent

Matériel de recherche - Sérum sanguin

Composition et résultats

En savoir plus sur les hormones thyroïdiennes:

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est produite par l'hypophyse antérieure. Dans le corps, la TSH contrôle les processus de métabolisme, de croissance et de développement du corps. En particulier, la TSH régule la synthèse des hormones thyroïdiennes: T4 - thyroxine et T3 - triiodothyronine, où la concentration de TSH dépend directement de la quantité de ces substances dans le sang. La principale signification clinique de l'analyse TSH est l'évaluation de la fonction thyroïdienne. Mais, comme il interagit très activement avec les hormones, pour le décodage, il est important de voir le rapport TSH, T3 et T4. La norme TSH diffère selon le sexe et l'âge de la personne. De plus, la nutrition hypocalorique et l'âge gestationnel affectent le taux..

La TSH (hormone stimulant la thyroïde, la thyréotrophine, l'hormone stimulant la thyroïde, la TSH, la thyréotropine) est l'une des nombreuses hormones glycoprotéiques hypophysaires (LH, FSH, TSH) qui se composent de deux chaînes peptidiques non liées de manière covalente: une chaîne α dont la structure est similaire à toutes ces hormones, ainsi que la chaîne β responsable de la spécificité biologique et immunologique. La TSH, produite par l'hypophyse antérieure, est le principal régulateur de la fonction thyroïdienne. Le facteur de libération de la thyrotropine (TRF) de l'hypothalamus contrôle le niveau de sécrétion de TSH, qui, à son tour, régule la sécrétion des hormones thyroïdiennes triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4). Il existe un mécanisme de rétroaction négative contrôlé par l'hypothalamus, qui est sensible aux concentrations d'hormones thyroïdiennes T3 et T4 circulant dans la circulation sanguine. L'ensemble de ce complexe appartient au système dit hypothalamo-hypophyso-thyroïdien. Les changements possibles dans la fonction de ce système peuvent affecter la concentration de T3 et T4 dans le sang.

La TSH affecte les principaux processus métaboliques de la glande thyroïde en se liant au récepteur de la membrane cellulaire et en activant l'adénylate cyclase. À son tour, l'adénylate cyclase déclenche la production d'AMP cyclique - le "deuxième messager" de la TSH, qui fournit une cascade de réactions métaboliques dans la cellule. En raison de cette activation, la synthèse et la sécrétion de T3 et T4 sont améliorées et l'intégrité physique et fonctionnelle de la glande thyroïde est également maintenue..

La principale signification clinique de la détermination de la concentration de TSH dans le sang (analyse TSH) est d'évaluer la fonction thyroïdienne. L'analyse de l'hormone TSH vous permet de déterminer la concentration de TSH dans le sang. L'analyse TSH est recommandée dans les cas suivants

  • afin d'exclure l'hyperthyroïdie (taux de TSH faible ou indétectable) ou l'hypothyroïdie (niveau de TSH élevé)
  • pour surveiller la thérapie antithyroïdienne pour l'hyperthyroïdie ou la thérapie de remplacement T4 pour l'hypothyroïdie primaire
  • pour surveiller la suppression de T4 - effet trophique de la TSH dans les «nœuds froids» et le goitre non toxique
  • évaluer la réponse à un test stimulant - facteur de libération de la thyrotropine (TRF)

Étant donné que des méthodes précises et sensibles pour déterminer l'hormone stimulant la thyroïde sont actuellement disponibles, l'analyse TSH est utilisée pour diagnostiquer les formes latentes ou subcliniques d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie..

Une analyse de l'hormone stimulant la thyroïde (TSH) peut être effectuée dans n'importe quel centre médical Lab4U.

Interprétation des résultats de l'étude "TTG"

L’interprétation des résultats du test est à titre informatif, ne constitue pas un diagnostic et ne remplace pas la consultation d’un médecin. Les valeurs de référence peuvent différer de celles indiquées en fonction de l'équipement utilisé; les valeurs réelles seront indiquées sur le formulaire de résultats.

Un test sanguin pour la TSH est dans la grande majorité des cas un test suffisant pour évaluer la fonction thyroïdienne. La détermination de la concentration de T4 (moins souvent T3) dépasse la valeur diagnostique de la détermination de la concentration de TSH uniquement dans la situation où il est nécessaire d'évaluer le contenu changeant rapidement des hormones thyroïdiennes dans le corps (surveillance du traitement thyréostatique pour le goitre toxique, surveillance de la fonction thyroïdienne chez les femmes enceintes).

Lors de l'analyse des hormones TSH, la plage inférieure de valeurs de concentration présente le plus grand intérêt pour le clinicien. L'évaluation de la concentration de TSH dans de faibles plages de valeurs est nécessaire:

  • Pour le diagnostic de la thyréotoxicose, notamment subclinique.
  • Pour une surveillance adéquate de la thérapie suppressive avec des préparations d'hormones thyroïdiennes de diverses formes de goitre.
  • Pour le diagnostic différentiel de la véritable thyréotoxicose et la suppression des niveaux de TSH survenant pendant la grossesse.

Les raisons les plus courantes de l'écart entre les résultats de la détermination de la TSH et de la T4 libre avec le tableau clinique avec une augmentation diffuse de la taille de la glande thyroïde:

  • Thérapie hormonale thyroïdienne excessive (taux de TSH abaissé, sans T4 normal).
  • Une correction récente de l'hormonothérapie thyroïdienne (TSH élevée, T4 libre normale).
  • Prendre des médicaments contenant du T3 (TSH abaissée, T4 libre normale).
  • Thérapie inadéquate avec les hormones thyroïdiennes (TSH augmentée, T4 libre normale)
  • Pathologie thyroïdienne supplémentaire.
  • Prendre des médicaments qui affectent le statut thyroïdien (glucocorticoïdes, dopamine, etc.)
  • Résistance totale aux hormones thyroïdiennes (TSH augmentée, T4 libre augmentée, euthyroïdie clinique).
  • Tumeurs sécrétant la TSH (TSH élevée, T4 libre élevée, thyrotoxicose clinique).

Faites des tests d'hormones thyroïdiennes

La glande thyroïde est un organe en forme de papillon situé à la base du cou. Ses demi-pétales se trouvent des deux côtés de la gorge respiratoire et sont reliés par une fine bande de tissu glandulaire - l'isthme.

La glande thyroïde produit des hormones qui contrôlent le métabolisme, les fonctions critiques du corps humain:

respiration et température corporelle;

fréquence cardiaque et fonction du système nerveux - central et périphérique;

force musculaire et poids corporel;

cycles menstruels et menstruations, bien plus.

La glande thyroïde (ci-après dénommée la glande thyroïde) est un élément du système endocrinien où les hormones sont produites, stockées et libérées dans la circulation sanguine. Le fer utilise l'iode de l'alimentation humaine pour produire les 2 principales hormones (en termes de valeur et de travail) - la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). Leur synthèse est régulée par 2 glandes dans le cerveau - l'hypothalamus et l'hypophyse..

L'hypothalamus signale à l'hypophyse que la glande thyroïde devrait produire plus ou moins T3 et T4. Le fer est contrôlé par l'hormone stimulant la thyroïde TSH: si T3 et T4 sont beaucoup dans la circulation sanguine, la TSH est libérée moins, sinon plus.

L'importance de la glande thyroïde dans nos vies est extrêmement grande. T3 et T4 se déplacent dans le sang et atteignent chaque cellule pour réguler son travail - le métabolisme. Par exemple, avec une diminution du niveau de ces hormones, le rythme cardiaque peut devenir plus bas et significativement plus bas que la normale. De faibles niveaux de T3 et de T4 sont souvent la cause de la constipation et de la prise de poids même avec un apport alimentaire modéré: les hormones régulent le métabolisme et la fonction intestinale. Le manque de T4 entraîne une diminution de l'activité mentale, la capacité de concentrer l'attention, d'apprendre.

Quelles sont les causes de la maladie thyroïdienne

Les troubles thyroïdiens sont le plus souvent causés par une maladie auto-immune - un processus d'autodestruction dans lequel le système immunitaire du corps attaque les cellules de la glande, les identifiant comme étrangères et dangereuses. En réponse, la glande thyroïde devient inactive (hypothyroïdie) ou hyperactive (hyperthyroïdie).

L'hypothyroïdie congénitale (déterminée déjà à la naissance) entraîne une altération du développement de l'enfant et une diminution de l'intelligence. Souvent, les parents ne voient aucun symptôme de la maladie, ils se tournent donc tard lorsque les conséquences négatives deviennent difficiles à inverser. Par conséquent, tester l'activité thyroïdienne chez les nourrissons est extrêmement important. L'étude des nourrissons se fait de la même manière que les adultes, selon l'analyse du sang veineux prélevé au talon..

Quand et qui a besoin d'une étude des niveaux d'hormones thyroïdiennes

Dans la plupart des cas, le médecin envoie pour l'étude, car la plupart des gens n'associent pas une détérioration du bien-être au travail de la glande. Cependant, il y a un risque de retarder la visite chez un spécialiste, car les symptômes s'accumulent progressivement et nous avons tendance à espérer que les maux disparaissent d'eux-mêmes.

Donnez du sang pour analyse par vous-même ou après avoir consulté un endocrinologue avec les symptômes et conditions suivants:

avec œdème ou épaississement dans le cou;

avec une fréquence cardiaque irrégulière ou accélérée;

avec un taux de cholestérol élevé;

avec ostéoporose et calvitie;

avec une diminution stable de la température corporelle par rapport à la norme;

avec des problèmes de fertilité (la capacité de concevoir), des irrégularités menstruelles, une fausse couche, une faible libido (libido);

avec des antécédents familiaux de troubles auto-immunes, par exemple, diabète de type 1, pathologies de la glande thyroïde, thyroïdite post-partum, vitiligo, etc.;

avec un mauvais sommeil persistant, son absence ou, au contraire, le désir de dormir constamment, un appétit excessivement accru, une fatigue chronique;

chez les enfants - avec un retard dans le développement intellectuel, sexuel, physique.

Si vous avez déjà été diagnostiqué avec de petits écarts par rapport aux indicateurs normatifs, vous devez alors faire des recherches tous les 6 à 12 mois. Si des maladies sont identifiées, la régularité et la composition des tests sont déterminées par l'endocrinologue traitant.

Symptômes externes de niveaux élevés de T3 et T4 - hyperthyroïdie:

irritabilité, sautes d'humeur, anxiété, nervosité, hyperactivité;

transpiration, sensibilité aux températures élevées;

sauter, menstruations irrégulières, pauvreté.

Symptômes externes d'une diminution du niveau de T3 et T4 - hypothyroïdie:

problèmes de concentration;

peau sèche, cheveux secs, cassants, ternes;

sensibilité aux basses températures;

menstruations plus fréquentes et mal tolérées;

douleurs musculaires et articulaires.

De quelles hormones thyroïdiennes ai-je besoin pour donner du sang

En examinant les hormones thyroïdiennes, l'endocrinologue tire une conclusion sur la présence / absence possible de ses maladies. Le test comprend, en plus des hormones de la glande elle-même, la détermination du niveau d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) synthétisée par l'hypophyse. La TSH régule la production de thyrotoxine et de triiodothyronine, et donc des informations à ce sujet sont strictement nécessaires lors du diagnostic.

La recherche standard comprend des niveaux de test:

TSH - hormone stimulant la thyroïde. Il régule la fonction de la glande thyroïde, la production de T3 et T4, et assure le transport de l'iode du sang à la glande thyroïde. Avec un manque de TSH, le tissu de la glande se transforme en goitre.

La triiodothyronine (T3) est une hormone thyroïdienne biologiquement active qui affecte le métabolisme, la fonction cardiaque, la thermorégulation, la croissance et le développement d'une personne, des organes et des tissus individuels - c'est-à-dire presque tous les processus physiologiques.

La thyroxine (T4) est la prohormone de la triiodothyronine. Sa synthèse et sa sécrétion représentent environ 4/5 du volume total d'hormones dans la glande. Il s'agit d'une forme à faible activité qui, lorsqu'un atome d'iode est détaché, est déjà transformée en T3 dans les tissus et les organes.

FT3 et FT4 - hormones thyroïdiennes libres T3 et T4, non associées à la protéine qui les transporte par le sang.

AT - TG - anticorps contre la thyroglobuline. La thyroglobuline est une prohormone pour T3 et T4. En présence de pathologies des glandes et d'anomalies auto-immunes, le corps commence à produire intensivement des anticorps contre la thyroglobuline, ce qui perturbe la synthèse et la sécrétion de T3 et T4.

AT-TPO - anticorps contre la peroxydase thyroïdienne ou anticorps microsomaux. Ils sont produits par le système immunitaire de l'organisme contre la peroxydase thyroïdienne, qui fournit à la thyroglobuline la forme active d'iode. Résultat - diminution de la sécrétion de T3, T4.

La calcitonine, ou thyrocalcitonine, est une hormone peptidique qui régule le métabolisme du calcium. Une augmentation de son niveau indique la possibilité d'un cancer médullaire de la glande et d'un certain nombre de maladies, par conséquent, la calcitonine est utilisée comme marqueur tumoral.

Quels tests sont prescrits pour quels symptômes

Pour avoir une idée générale du travail de la glande, une étude complexe est prescrite: FT3 et FT4, TTG, AT à TG et TPO. Le résultat sera aussi précis que possible si l'étude des hormones est associée à une échographie de la glande thyroïde..

Dans d'autres cas, des tests plus spécifiques sont prescrits:

premier examen - TTG, FT4, FT3, anticorps anti-TPO;

si les symptômes indiquent une thyréotoxicose (diagnostic préliminaire) - TSH, T3 et T4 libres, anticorps anti-TPO et TSH;

si le traitement de l'hypothyroïdie par la thyroxine est prescrit - T4 et TSH libres;

si les ganglions sont déterminés lors de l'examen échographique (traitement initial) - T3 et T4 libres, TSH, calcitonine, anticorps anti-TPO;

pendant la grossesse - sans T3 et T4, TSH, anticorps anti-TPO;

si la glande est retirée et que le diagnostic confirmé est un cancer folliculaire ou papillaire sans T4, TSH, thyroglobuline, anticorps anti-thyroglobuline;

avec un diagnostic de cancer médullaire (corps glandulaire enlevé) - T4 libre, TSH, calcitonine, antigène embryonnaire cancéreux (AEC).

Interprétation des résultats de la recherche et des normes

Il n'existe pas de norme exacte pour les hormones thyroïdiennes aujourd'hui. La raison en est différents réactifs, modèles d'analyseurs pour lesquels les fabricants prescrivent des indicateurs normatifs recommandés. Par conséquent, pour un décodage détaillé, vous devez contacter la clinique sur le lieu de l'étude.

Cependant, il existe des indicateurs généralisés sur lesquels vous devez vous concentrer:

Quel est le niveau élevé de TSH??

Les résultats de l'étude sont toujours interprétés individuellement, en combinaison avec d'autres analyses. Par conséquent, les changements de niveau ne peuvent pas être considérés immédiatement et sans condition comme un marqueur de la maladie.

Une augmentation des niveaux de TSH peut survenir avec les maladies et affections suivantes:

avec des troubles somatiques et mentaux;

pathologies de l'hypophyse, par exemple, une tumeur ou un adénome hypophysaire;

hypothyroïdie d'origine différente;

syndrome de sécrétion de TSH irrégulière;

syndrome de résistance (immunité) à l'hormone;

inflammation thyroïdienne - thyroïdite;

néoplasmes dans la glande mammaire, dans le poumon (les tumeurs produisent des hormones);

prééclampsie - hypertension artérielle pendant la grossesse.

Une augmentation de la TSH se produit parfois après l'ablation de la vésicule biliaire, pendant l'hémodialyse, avec un contact prolongé avec du plomb et l'accumulation de métaux lourds dans les organes, les tissus.

Une diminution de la TSH peut survenir avec les maladies et affections suivantes:

troubles mentaux, maladies, stress et dépressions;

thyréotoxicose - empoisonnement aux hormones thyroïdiennes à la suite d'une thyroïdite auto-immune, d'un goitre toxique, de la prise de médicaments hormonaux et d'autres choses;

nécrose et lésions hypophysaires.

Une diminution, jusqu'à un niveau critique de TSH, peut être le résultat d'un régime strict, de la famine, de la prise de stéroïdes anabolisants, de cytostatiques et d'autres médicaments.

Comment se préparer à l'analyse des hormones thyroïdiennes

Pour tester la glande thyroïde pour les hormones, une préparation spéciale n'est pas nécessaire, car le niveau d'hormones est assez stable pendant la journée et ne dépend pas de l'apport alimentaire.

L'exception est les escalopes, les hamburgers et autres plats avec de la viande hachée. Ils ne doivent pas être consommés 24 à 12 heures avant le don de sang, car ils contiennent des abats, y compris souvent la glande endocrine. Il dans la composition des aliments provoque ce qu'on appelle. "Toxicose de hamburger", qui conduit à de faux résultats et à un diagnostic erroné.

Dans certains laboratoires, les patients sont invités à donner du sang pour un test d'estomac vide. Vous devez savoir que la nourriture n'affecte pas le niveau hormonal (sauf pour les produits carnés douteux). La demande est associée à une opacification du plasma chyleux après avoir mangé des aliments gras - cela rend l'étude quelque peu difficile, mais n'affecte pas sa précision si le laboratoire est bien équipé et des spécialistes compétents y travaillent.

Le niveau d'hormones thyroïdiennes n'est pas affecté par des maladies qui ne lui sont pas directement liées: chronique, respiratoire, rhume, etc. Par conséquent, si vous avez suffisamment de force pour visiter le laboratoire et que vous devez le faire de toute urgence, ne retardez pas la visite.

Avant l'étude, vous devez consulter un endocrinologue si vous prenez les médicaments suivants:

glucocorticoïdes, dobutamine, dopamine - ils inhibent la production d'hormone stimulant la thyroïde et de TSH;

aminoglutéthimide, glucocorticoïdes, lithium - ils affectent la production de thyroxine et de triiodothyronine;

phénytoïne - réduit le niveau de T4;

héparine - augmente la thyroxine libre dans le sang.

Pour résumer: comment se préparer au test sanguin pour les niveaux d'hormones thyroïdiennes?

Il est permis de donner du sang veineux à jeun et après avoir mangé - cela n'affecte pas la fiabilité du résultat.

Il est permis de donner du sang à un moment opportun - le matin, le déjeuner, le soir: les fluctuations du niveau hormonal sont si insignifiantes qu'elles n'affecteront pas le résultat.

Si vous prenez de la thyroxine dans un cours, ne l’annulez en aucun cas à l’avance. Ne refusez le comprimé que le jour de la livraison du biomatériau - les résultats du test seront assez fiables.

Pas besoin de refuser de prendre des médicaments contenant de l'iode - ils ne modifient pas la production d'hormones.

Le niveau hormonal dépend légèrement du cycle mensuel - les femmes peuvent donner du sang sans crainte même pendant les menstruations.

Important! Dans de nombreux laboratoires, les exigences sont plus strictes en ce qui concerne le moment du prélèvement sanguin, l'alimentation, le refus des médicaments contenant de l'iode, l'intensité de l'activité physique avant le test, etc. Cela est dû aux particularités de l'équipement et des réactifs. Par conséquent, apprenez au préalable à vous préparer à la livraison de biomatériaux dans un établissement médical ou un laboratoire particulier.

Comment est l'étude

Pour la recherche, vous devez donner du sang veineux - il est prélevé dans la veine ulnaire. Avant la procédure, vous devez vous calmer, reprendre votre souffle. Si vous étiez pressé de voyager en transports en commun, vous étiez inquiet pour une raison quelconque - prenez 20 minutes pour récupérer, puis donnez du sang.

Le coût de l'étude du niveau d'hormones thyroïdiennes dans NWTC

Le prix du service au Northwest Center for Evidence-Based Medicine est disponible même avec une étude approfondie des hormones thyroïdiennes et des anticorps contre les hormones thyroïdiennes.

Le coût de l'analyse dépend de la composition de l'étude, des objets sélectionnés, de la complexité de la détermination. Vous pouvez choisir un ensemble de tests ou un test vous-même, en utilisant nos recommandations (voir ci-dessus) ou consulter un endocrinologue.

En fonction des symptômes (ou de leur absence), le médecin ne vous prescrira que les tests nécessaires, ce qui vous permettra de réaliser des économies importantes pour obtenir un résultat exhaustif sur l'état de la glande thyroïde et le niveau de ses hormones.

Où se faire tester pour les niveaux d'hormones thyroïdiennes

Le Northwest Center for Evidence-Based Medicine est un réseau de centres médicaux et de terminaux de laboratoire à Saint-Pétersbourg, Kaliningrad et Veliky Novgorod, les régions de Leningrad, Pskov et Novgorod. Dans lequel travaillent des médecins spécialistes expérimentés et qualifiés, des infirmières qui vous traiteront vos problèmes avec soin et attention..

Vous pouvez choisir l'unité la plus proche de vous pour tester les niveaux d'hormones thyroïdiennes.

Nous vous attendons dans nos centres et laboratoires.

Ne retardez pas la recherche pour résoudre tous les problèmes lorsqu'ils surviennent - cela vous aidera à maintenir la santé pendant de nombreuses années à venir.!

Le laboratoire de SZTsDM JSC offre des services fournissant un examen de laboratoire complet et continu du patient

Diagnostic Les centres médicaux du SZTsDM JSC effectuent des tests diagnostiques qualitatifs de l’ensemble de l’organisme.

Traitement Nos centres médicaux sont axés sur les soins aux patients ambulatoires et sont unis par une approche unique pour l'examen et le traitement des patients.

Réadaptation La réadaptation est une action visant à fournir une assistance complète à une personne malade ou handicapée afin d'atteindre son utilité maximale, y compris sociale ou économique..

Départ pour la maison Attention! L'action "Départ à la maison - 0 roubles"

Examens professionnels SZTsDM JSC effectue des examens de routine des employés, qui comprennent - des complexes de mesures médicales et préventives mises en œuvre pour détecter les anomalies de l'état de santé, prévenir le développement et la propagation des maladies.

Combien coûte ttg

L'hormone est produite par les cellules de l'hypophyse antérieure. Les récepteurs de la TSH sont situés dans les cellules épithéliales de la glande thyroïde. La TSH stimule la synthèse, la formation et la sécrétion de thyroglobuline de T3 et T4. Le niveau de TSH est contrôlé par l'hormone hypothalamique libérant la thyrotropine. Concentration de T libre4 et TTG est régulé par un mécanisme de rétroaction.

La TSH se caractérise par des fluctuations diurnes de la sécrétion: les valeurs les plus élevées de TSH sanguine atteignent 2 à 4 heures du matin, un taux sanguin élevé est également constaté à 6 à 8 heures du matin, les valeurs minimales de TSH sont à 17 à 18 heures du soir. Le rythme normal de sécrétion est rompu au réveil la nuit.

Pendant la grossesse, la concentration de l'hormone augmente. Avec l'âge, la concentration de TSH augmente légèrement, en raison d'une diminution du nombre d'émissions d'hormones la nuit.

Indications pour l'étude:

  • signes cliniques d'hyper- et d'hypothyroïdie;
  • retard du développement mental et sexuel chez les enfants;
  • arythmies cardiaques;
  • hypothermie idiopathique;
  • infertilité, aménorrhée, impuissance et diminution de la libido;
  • hyperprolactinémie;
  • une dépression;
  • alopécie.
Entraînement
Le prélèvement sanguin se fait de préférence le matin à jeun, après une période de jeûne nocturne de 6 à 8 heures. Il est permis d'utiliser de l'eau sans gaz ni sucre. Lors du suivi de l'indicateur en dynamique, il est recommandé de donner du sang à la même heure de la journée.
À la veille de l'étude, l'activité physique, l'alcool et le tabac doivent être exclus.
En accord avec le médecin traitant, 1 semaine avant l'étude, il est nécessaire d'exclure l'apport d'hormones thyroïdiennes. 2-3 jours avant l'étude, exclure l'utilisation de médicaments contenant de l'iode.

Interprétation des résultats
Valeurs de référence:

  • hommes et femmes de plus de 18 ans: 0,380–5,330 uIU / ml;
  • femmes enceintes:
1er trimestre: 0,05–3,70 uIU / ml;
2e trimestre: 0,31 à 4,35 uIU / ml;
3e trimestre: 0,41 à 5,18 uIU / ml.

Augmentation du niveau de TSH:

  • thyrotropinome;
  • adénome hypophyse basophile (rare);
  • syndrome de sécrétion de TSH non réglementé;
  • syndrome de résistance aux hormones thyroïdiennes;
  • hypothyroïdie primaire et secondaire;
  • hypothyroïdie juvénile;
  • insuffisance surrénalienne primaire non compensée;
  • thyroïdite subaiguë et thyroïdite de Hashimoto;
  • sécrétion ectopique dans les tumeurs pulmonaires;
  • tumeur hypophysaire;
  • maladie somatique et mentale grave;
  • gestose sévère (prééclampsie);
  • activité physique excessive;
  • hémodialyse;
  • traitement par anticonvulsivants (acide valproïque, phénytoïne, bensérazide), bêtabloquants (aténolol, métoprolol, propranolol), prise de médicaments tels que l'amiodarone (chez les patients euthyroïdiens et hypothyroïdiens), la calcitonine, les antipsychotiques, les dérivés de la phénothyl azétine, l'aminothiothiamine, les dérivés (motilium, métoclopramide), sulfate de fer, furosémide, iodures, agents radio-opaques, lévastatine, méthimazole (mercazolil), morphine, diphénine (phénytoïne), prednisolone, rifampicine.
Diminution du niveau de TSH:

  • goitre toxique;
  • adénome thyrotoxique;
  • Thyrotoxicose indépendante du TTG;
  • hyperthyroïdie des femmes enceintes et nécrose hypophysaire post-partum;
  • T3-toxicose;
  • thyrotoxicose latente;
  • thyrotoxicose transitoire avec thyroïdite auto-immune;
  • thyréotoxicose due à l'auto-désignation T4;
  • blessure hypophysaire;
  • stress psychologique;
  • famine;
  • prendre des médicaments tels que: stéroïdes anabolisants, corticostéroïdes, cytostatiques, agonistes bêta-adrénergiques (dobutamine, dopexamine), dopamine, amiodarone (patients hyperthyroïdiens), thyroxine, triiodothyronine, carbamazépine, somatostatine et octréotide, nifédiperiperediedi, médicaments périphériques, hypertension, bromocriptine).

Analyse hormonale TTG

La TSH est une hormone de l'hypophyse antérieure. Glycoprotéine -28 000 Daltons. Se compose de deux sous-unités. La TSH améliore la capture d'iode par la paroi des follicules de la glande thyroïde et la sécrétion par la glande de ses hormones - T3 et T4. La TSH régule la sécrétion d'hormones thyroïdiennes par le principe de la rétroaction négative. Toute diminution des taux sanguins de T3 et T4 entraîne une augmentation de la sécrétion de TSH. Affecte négativement la biosynthèse de l'hormone et les concentrations élevées d'iode, car dans ces conditions, la formation de TSH diminue. La TSH se caractérise par des fluctuations diurnes de la sécrétion: les valeurs les plus élevées de TSH sanguine atteignent 2 à 4 heures du soir, un taux sanguin élevé est également déterminé à 6 à 8 heures du matin, les valeurs minimales de TSH sont à 17 à 18 heures du soir. Le rythme normal de sécrétion est perturbé au réveil la nuit. Pendant la grossesse, la concentration de l'hormone augmente. Avec l'âge, la concentration de TSH augmente légèrement, la quantité d'émissions d'hormones la nuit diminue..

Norme pour le dosage immunoenzymatique: 0,23 - 3,4 μMU / ml
Norme pour l'analyse immunochimiluminescente: hommes et femmes adultes en bonne santé - 0,4 - 4,0 μIU / ml
femmes enceintes - 0,2 - 3,5 μMU / ml
enfants de 1 à 3 ans - m: 0,47 - 2,1 μIU / ml; W: 0,61 - 2,2 μMU / ml
4-6 ans - m: 0,84 - 4,2 μIU / ml; W: 0,72 - 3,0 μMU / ml
7-8 ans - m: 0,89 - 3,5 μIU / ml; W: 0,54 - 6,0 μMU / ml
9-10 ans - m: 0,88 - 6,2 μIU / ml; W: 1,24 - 5,6 μMU / ml
11 ans - m: 0,58 - 3,7 μIU / ml; W: 0,39 - 2,9 μMU / ml
12 ans - m: 1,0 - 4,6 μMU / ml; W: 1,06 - 4,2 μMU / ml
13 ans - m: 0,97 - 3,7 μIU / ml; W: 1,01 - 4,8 μMU / ml
14 ans - m: 1,15 - 3,8 μIU / ml; W: 0,77 - 4,3 μMU / ml
15 ans - m: 0,67 - 2,6 μIU / ml; W: 0,52 - 2,9 μMU / ml
16 ans - m: 0,81 - 3,4 μIU / ml; W: 0,46 - 3,7 μMU / ml
17 ans - m: 0,95 - 3,0 μMU / ml; W: 0,55 - 3,6 μMU / ml
18-19 ans - m: 0,92 - 3,1 μMU / ml; W: 0,95 - 4,6 μMU / ml

Augmentation du niveau de TSH:
- thyrotropinome; adénome hypophyse basophile (rare); syndrome de sécrétion de TSH non réglementé; syndrome de résistance aux hormones thyroïdiennes; hypothyroïdie primaire et secondaire; hypothyroïdie juvénile; insuffisance surrénalienne primaire non compensée; thyroïdite subaiguë et thyroïdite de Hashimoto; sécrétion ectopique dans les tumeurs pulmonaires; tumeur hypophysaire; maladie somatique et mentale grave; gestose sévère (prééclampsie); cholécystectomie; contact avec le plomb; activité physique excessive; hémodialyse;
- traitement par anticonvulsivants (acide valproïque, phénytoïne, bensérazide),,
- prendre des médicaments tels que l'amiodarone (chez les patients euthyroïdiens et hypothyroïdiens), la calcitonine, les antipsychotiques (dérivés de la phénothiazine, l'aminoglutéthimide), le clomiphène, les antiémétiques (motilium, métoclopramide), le sulfate ferreux, le furosémide, les iodures, le radiophénol, la métastase, la lovolone contraceptive ), morphine, diphénine (phénytoïne), prednisone, rifampicine.

Diminution du niveau de TSH:
- goitre toxique; adénome thyrotoxique; la thyréotoxicose; hyperthyroïdie des femmes enceintes et nécrose hypophysaire post-partum; ; thyrotoxicose latente; thyrotoxicose transitoire avec thyroïdite auto-immune; la thyréotoxicose due au T4; blessure hypophysaire; stress psychologique; famine;
- l'utilisation de médicaments tels que les stéroïdes anabolisants, les corticostéroïdes, les cytostatiques, (dobutamine, dopexamine), la dopamine, l'amiodarone (patients hyperthyroïdiens), la thyroxine, la triiodothyronine, la carbamazépine, la somatostatine et l'octréotide, la nifédipine, les médicaments pour le traitement de l'hyperprolactininéminéminéminéminéminéminéminéminéméléminéminéminéminéminémie.

Les raisons les plus courantes de l'écart entre les résultats de la détermination de la TSH et de la T4 libre avec le tableau clinique:
- Thérapie hormonale thyroïdienne excessive;
- la récente correction de l'hormonothérapie thyroïdienne;
- Pathologie extrathyroïdienne;
- Médicaments qui affectent le statut thyroïdien (glucocorticoïdes, dopamine, etc.);
- Résistance totale aux hormones thyroïdiennes;
- TSH sécrétant des tumeurs.

Combien coûte un test d'hormone thyroïdienne?

La glande thyroïde est une partie petite mais importante du système hormonal du corps. L'absence de plaintes spécifiques contre elle ne signifie pas que tout est normal, et aucune recherche n'est requise. Les échecs peuvent survenir à tout âge, et le plus souvent chez les femmes, un contrôle périodique est donc si nécessaire. En Russie, une analyse complète des hormones thyroïdiennes nécessitera de 1 200 à 5 200 roubles, y compris des frais pour la prise de biomatériaux.

Dépistage hormonal

La glande thyroïde peut ne pas donner de signaux évidents de la maladie ou la personne ne les considère pas comme lourds, par conséquent, après une enquête et un examen, le médecin donne une référence pour vérifier les hormones thyroïdiennes. La première chose qui est un indicateur d'un dysfonctionnement de la thyroïde est la valeur de l'hormone hypophyse TSH. Lorsqu'il est normal, un examen plus approfondi de la glande est inutile, avec une augmentation du niveau d'hormone stimulant la thyroïde, la production de secrets thyroïdiens diminue et vice versa. S'il y a des écarts, une vérification immédiate des hormones thyroïdiennes suit: calcitonine, triiodothyronine et thyroxine (T3, T4), les valeurs des hormones restantes T0, T1, T2 ne sont pas prises en compte. L'interprétation des résultats de l'examen de la glande est nécessaire pour le diagnostic et le traitement corrects.

De quoi dépendent les prix

La plupart des services médicaux, y compris l'étude des niveaux hormonaux, sont payés et effectués dans des laboratoires privés. Dans de telles institutions, le prix dépend d'un certain nombre de facteurs:

  • Le coût des réactifs, la complexité et la durée de l'étude. En cas d'urgence, le client paie à volonté, le prix augmente de 2 fois.
  • Portée du travail: service complexe ou unique, examen primaire étroit ou complet.
  • La pertinence des recherches de ce type.
  • La présence d'une redevance distincte pour la prise de biomatériau en laboratoire et pour que l'infirmière rentre chez elle si nécessaire.
  • Livraison des résultats payée par service de messagerie (à la demande du client). Conclusion gratuite téléchargeable sur votre compte sur le site du laboratoire.
  • Disponibilité de promotions et de réductions pour les seniors, avantages de la carte de réduction.

Types de recherche sur les secrets de la thyroïde

Les deux types de recherche les plus courants:

  1. Le primaire étroit vous permet de détecter les défaillances de la glande dans le temps, il est effectué comme un dépistage à tout âge. Le prix du service varie de 1000 à 2500 roubles, selon la liste des postes.
  2. Une analyse détaillée coûtera environ 5 000 roubles, elle donne une évaluation complète de l'objet étudié. Une telle étude peut viser la détection de formations à la palpation ou à l'échographie.

Coût du service

Les prix de la recherche dépendent du type et de la complexité. Un ensemble de services est moins cher qu'une analyse de pièces. De plus, lors du choix d'un complexe, des frais de prise de biomatériaux sont payés une fois.

Voici les prix estimés pour la recherche unitaire:

  • Calcitonine - 800-1100 roubles.
  • Les mêmes prix pour TTG, T3, T4 sont gratuits et généraux: 400-500 roubles chaque position.
  • Anti-TG et TPO coûteront 600-650 roubles pour chacun.
  • Le calcul du nombre d'anticorps dirigés contre les récepteurs TSH coûte 1 500 roubles.

Exemple de prix pour les packages de services:

  • Le complexe pour 5000 roubles comprend: TSH, T4 et T3 libres, anticorps anti-TG, TPO, TTG, thyroglobuline, calcitonine.
  • Une étude plus étroite, ne considérant que les trois premières positions du premier paquet, coûte environ 1000 roubles.
  • En plus des mêmes éléments, les anti-TG et TPO sont inclus dans le dépistage. Le service coûtera 2500 roubles.

Les prix sont sans supplément pour la prise de biomatériau, c'est 200 roubles.

Où et comment commander un service

Des études similaires sont menées dans des laboratoires privés de diagnostic clinique, dont les succursales opèrent dans de nombreuses villes. Vous pouvez accéder à la procédure en vous inscrivant en ligne ou par téléphone ou par file d'attente en direct. La disponibilité des résultats est notifiée par SMS en 1 à 5 jours. La procédure de prélèvement sanguin est effectuée à jeun, à partir de charges, en prenant des médicaments, le tabagisme doit être abandonné quelques jours avant de se rendre dans un établissement médical.

Tests hormonaux: TSH, T4, AT à TPO. Quels tests ne doivent pas être passés

Comment fonctionnent les hormones thyroïdiennes Hypothyroïdie et thyrotoxicose

Anton Rodionov cardiologue, candidat en sciences médicales, professeur agrégé du département de thérapie facultative n ° 1 de la première université médicale d'État de Moscou Sechenov

Pourquoi le médecin demande-t-il souvent aux patients de passer des tests d'hormones thyroïdiennes plutôt qu'une échographie? Quelles hormones devraient être vérifiées en premier lieu, et quels tests sont de l'argent gaspillé? Le Dr Anton Rodionov dans son livre «Déchiffrer vos tests: comment faire un diagnostic sur vos propres forces» parle en détail de ce que montre chaque hormone thyroïdienne, de la TSH, de la T3 et de la T4, et du traitement de l'hypothyroïdie et de la thyréotoxicose.

La glande thyroïde est un régulateur des processus métaboliques qui contrôle de nombreuses fonctions du corps. Quel sera le pouls, fréquent ou rare, quelle sera la pression, haute ou basse, quelle sera la température - la glande thyroïde répond dans une certaine mesure à ces questions. Même le degré d'intelligence est déterminé par le fonctionnement de la glande thyroïde dans l'enfance, c'est un fait scientifique!

Par conséquent, résoudre des tâches diagnostiques complexes et répondre aux questions difficiles des patients: «Pourquoi ma peau sèche-t-elle?», «Pourquoi mon cœur bat-il?», «Pourquoi ai-je de la constipation?», «Pourquoi les garçons ne m'aiment-ils pas? ? " etc., nous nous posons invariablement la contre-question: y a-t-il un dysfonctionnement thyroïdien?

Et dans ce cas, pas une échographie de la glande thyroïde ne nous aidera, mais un test sanguin.

IndicateursNorme (comparer les résultats avec les indicateurs normaux du laboratoire qui a effectué les analyses, en tenant compte des unités de mesure)
Hormone stimulant la thyroïde (TSH)0,4 - 4,0 miel / l
Sans triiodothyronine (T3)2,6 - 5,7 pmol / L
Sans thyroxine (T4)9 - 22 pmol / L
Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne (AT à TPO)7 mmol / l). Dans ces cas, même en cas d'hypothyroïdie subclinique, une thérapie de remplacement de la thyroxine est prescrite.

La thyrotoxicose manifeste (explicite) nécessite presque toujours un traitement. J'ai d'abord écrit «toujours», puis en toute honnêteté, j'ai décidé d'ajouter qu'il existe des formes rares qui passent d'elles-mêmes. Cependant, la thyrotoxicose nécessite toujours une consultation avec un médecin et une observation.

La thyrotoxicose subclinique ne nécessite pas de traitement, mais les tests doivent être répétés après 6 mois, il existe une possibilité de transition vers une forme détaillée.

Tests d'anticorps: dois-je le prendre?

Beaucoup dans leur analyse ont vu d'autres anticorps mystérieux, par exemple, des anticorps contre la peroxydase thyroïdienne (AT contre TPO) ou des anticorps contre la thyroglobuline (AT contre TG). Une augmentation de ces anticorps indique que certains processus auto-immunes peuvent se produire dans la glande thyroïde..

Je dois dire tout de suite que s'il s'agissait d'une analyse «au cas où», alors c'est de l'argent jeté (de la vôtre ou des compagnies d'assurance). Juste comme ça, juste au cas où, ces analyses n'ont pas besoin d'être faites. Ils ne sont pas utilisés pour le diagnostic initial, mais pour clarifier le diagnostic dans les cas où la maladie a déjà été détectée.

Cependant, le problème est que souvent ce sont aussi des «nerfs jetés». Le fait est que les anticorps eux-mêmes n'ont pas besoin de traitement, leur augmentation isolée n'est pas équivalente au diagnostic de thyroïdite chronique. Donc, si dans votre analyse aléatoire vous avez trouvé une augmentation des anticorps avec une fonction thyroïdienne normale (avec une TSH normale), ne vous inquiétez pas. Faites un test de TSH une fois par an.

Maladie thyroïdienne: 5 conseils

Puisque nous parlons de la glande thyroïde, je profiterai de cette occasion pour faire des recommandations plus importantes..

  • La plupart des régions de Russie se trouvent dans la zone de carence en iode. Achetez uniquement du sel iodé et utilisez-le à la place du sel ordinaire.
  • Il n'y a pas beaucoup d'iode dans les algues, comme on le croit généralement. Vous pouvez utiliser des algues pour les salades, si vous le souhaitez, mais cela ne signifie pas du tout que vous pouvez abandonner les méthodes traditionnelles de prophylaxie à l'iode (sel iodé ou doses pharmacologiques d'iode pour les femmes enceintes).
  • Vous ne pouvez pas utiliser une solution alcoolique d'iode pour "la prévention et le traitement de la glande thyroïde", comme cela est parfois recommandé dans les programmes de télévision et les livres pseudoscientifiques sur la santé. Les «filets d'iode», une solution d'iode dans le sucre ou le lait peuvent rapidement conduire à l'accumulation de doses toxiques d'iode dans la glande thyroïde et au développement d'une thyréotoxicose.
  • Ne faites pas une échographie de la glande thyroïde au cas où. Si la fonction de la glande thyroïde n'est pas altérée et que la glande elle-même n'est pas agrandie et qu'aucune formation n'y est palpée, alors «juste au cas où» l'échographie fera plus de mal que de bien. Identification de petites formations nodulaires, peur de détecter un cancer, piqûres répétées injustifiées, échographie répétée - c'est ce qui attend une personne qui s'est engagée sur cette voie glissante de multiples examens inutiles.
  • Un adulte en bonne santé doit déterminer le niveau de TSH une fois tous les 5 ans. Si vous avez déjà détecté une hypothyroïdie subclinique, une thyréotoxicose subclinique, ou si vous prenez le médicament antiarythmique amiodarone, faites un test sanguin pour la TSH une fois tous les 6 mois.

Pour les questions médicales, assurez-vous de consulter d'abord votre médecin.

Hormone stimulant la thyroïde (TSH)

L'hormone thyréostimulante (TSH) dans le sang est un indicateur de laboratoire qui reflète les caractéristiques du fonctionnement de la glande thyroïde. La TSH maintient un niveau stable d'hormones thyroïdiennes, affectant ainsi l'énergie et le métabolisme plastique. Le test hormonal stimulant la thyroïde est le plus souvent effectué en conjonction avec les tests thyroxine et triiodothyronine. En endocrinologie, c'est l'une des études de base pour le diagnostic et le suivi de l'évolution des maladies thyroïdiennes. Pour l'analyse de la TSH dans le sang, le biomatériau est prélevé dans une veine. La concentration de l'hormone est déterminée dans le sérum à l'aide d'un immunodosage enzymatique chimioluminescent. Normalement, chez l'adulte, les indicateurs obtenus sont compris entre 0,3 et 4,2 μMU / ml. Les termes de l'étude ne dépassent pas 1 jour.

L'hormone thyréostimulante (TSH) dans le sang est un indicateur de laboratoire qui reflète les caractéristiques du fonctionnement de la glande thyroïde. La TSH maintient un niveau stable d'hormones thyroïdiennes, affectant ainsi l'énergie et le métabolisme plastique. Le test hormonal stimulant la thyroïde est le plus souvent effectué en conjonction avec les tests thyroxine et triiodothyronine. En endocrinologie, c'est l'une des études de base pour le diagnostic et le suivi de l'évolution des maladies thyroïdiennes. Pour l'analyse de la TSH dans le sang, le biomatériau est prélevé dans une veine. La concentration de l'hormone est déterminée dans le sérum à l'aide d'un immunodosage enzymatique chimioluminescent. Normalement, chez l'adulte, les indicateurs obtenus sont compris entre 0,3 et 4,2 μMU / ml. Les termes de l'étude ne dépassent pas 1 jour.

L'hormone stimulant la thyroïde est produite par l'hypophyse - c'est une petite glande située sous le cortex cérébral. Dans sa structure chimique, la TSH est une glycoprotéine. Sa synthèse et sa sécrétion sont contrôlées par l'hormone libérant la thyrotropine de l'hypothalamus. Dans le corps, l'hormone stimulant la thyroïde fournit un niveau stable de thyroxine et de triiodothyronine. Leur production est maintenue selon le principe de rétroaction: si la quantité de T3 et de T4 diminue et qu'il existe un risque d'hypothyroïdie, alors la sécrétion de TSH dans le sang augmente, cela stimule la glande thyroïde, ses niveaux d'hormones se normalisent. Inversement, si les niveaux de T3 et de T4 augmentent et que la probabilité de développer une hyperthyroïdie apparaît, alors l'excrétion de TSH est réduite, la glande thyroïde n'est pas stimulée en plus et produit moins d'hormones.

La pathologie de l'hypophyse peut entraîner une augmentation ou une diminution du niveau de TSH dans le sang, ce qui affecte la concentration des hormones thyroïdiennes, provoquant des symptômes d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie. En outre, la quantité d'hormones stimulant la thyroïde change dans les maladies de l'hypothalamus, lorsque la synthèse de la thyréolibérine ou de l'hormone libérant de la thyréotrophine - un stimulateur de la sécrétion de TSH est altérée. Dans le cadre de la norme, le niveau d'hormone stimulant la thyroïde change au cours de la journée, la quantité maximale d'hormone est sécrétée de 2 h à 8 h, le minimum - de 17 à 18 h. La concentration de l'hormone fluctue en violation de l'éveil du sommeil, en abaissant la température corporelle, dans des conditions stressantes. Dans les laboratoires cliniques, le taux de TSH est déterminé dans le sérum du sang veineux à l'aide de la méthode d'analyse immunochimiluminescente. Cette étude est l'un des principaux tests de laboratoire en endocrinologie, en plus, elle est utilisée comme méthode de diagnostic supplémentaire en pédiatrie, gynécologie, neurologie et chirurgie.

Les indications

Un test sanguin de TSH est utilisé pour évaluer la fonction thyroïdienne. L'étude est prescrite dans les cas où il est nécessaire de déterminer les violations de la production de thyroxine et de triiodothyronine, de surveiller l'efficacité du traitement des maladies thyroïdiennes, d'établir la cause de l'infertilité féminine. La détermination du niveau d'hormone stimulant la thyroïde est indiquée en cas d'hyperthyroïdie suspectée, la base pour le rendez-vous de l'analyse sont les plaintes des patients de faiblesse, fatigue, tachycardie, anxiété, perte de poids, insomnie, tremblements, diarrhée, sensibilité accrue à la lumière et gonflement du contour des yeux. Une autre indication fréquente pour étudier les niveaux de TSH dans le sang est l'hypothyroïdie, la maladie se manifeste par un œdème, une faiblesse, une fatigue, une constipation, une peau sèche et des dysfonctionnements du cycle menstruel. Le risque de développer une hypothyroïdie est particulièrement élevé chez les femmes pendant la grossesse, donc cette analyse est réalisée dans le cadre d'un examen de dépistage de cette catégorie de patientes au premier trimestre.

Dans le cadre d'une étude hormonale complète, un test sanguin de TSH est prescrit pour l'infertilité, l'aménorrhée, la diminution du désir sexuel, la fonction érectile altérée, l'hyperprolactinémie, l'alopécie. Ce test est indiqué pour les enfants pour le diagnostic précoce des dysfonctionnements thyroïdiens, il est utilisé pour les retards de développement mental et physique, ainsi que pour d'autres symptômes caractéristiques de l'hyper- et de l'hypothyroïdie. La détermination de la concentration de TSH dans le sang est effectuée périodiquement pour surveiller les maladies thyroïdiennes. Selon le type de pathologie et la nature de son évolution, l'étude est réalisée avec une fréquence différente: de plusieurs fois par mois à 1 fois en 2-3 ans.

L'analyse de la TSH dans le sang est un test très sensible et très spécifique, qui permet d'identifier les violations de la régulation de l'activité thyroïdienne. Cependant, cette étude n'indique pas la cause de la pathologie, par conséquent, elle est généralement réalisée en conjonction avec la détermination de la thyroxine et de la triiodothyronine. En outre, lors de la prescription de l'analyse, il est pris en compte que des facteurs tels que les infections aiguës, les conditions postopératoires, les maladies auto-immunes, les stress peuvent affecter de manière significative l'indicateur final et réduire son contenu d'information.

Préparation à l'analyse et à l'échantillonnage

Le niveau de TSH est déterminé dans le sérum sanguin prélevé dans une veine. Pour que le résultat de l'étude soit le plus précis, il est nécessaire de suivre les recommandations de la procédure de collecte des biomatériaux. Comme de nombreuses autres hormones, la TSH est sujette aux fluctuations quotidiennes. Sa concentration atteint un maximum la nuit et tôt le matin, donc le sang est prélevé avant midi. Dans la plupart des laboratoires, la procédure est réalisée de 8 à 12 heures. Manger n'affecte pas le niveau de TSH dans le sang, mais tout composant alimentaire peut affecter les réactifs, il est donc recommandé de donner du sang à jeun, et en 1-2 jours de refuser les aliments riches en graisses et en boissons alcoolisées. La concentration de l'hormone est influencée par une activité physique intense et un stress émotionnel, ces facteurs doivent également être exclus au moins 24 heures avant l'analyse. Dans les 1-2 heures avant la procédure, vous devez vous abstenir de fumer. Pendant 1-2 semaines, vous devez discuter avec votre médecin de l'annulation de médicaments, car certains d'entre eux, en particulier les hormones stéroïdes et thyroïdiennes, affectent le résultat de l'étude.

Pour déterminer le niveau de TSH dans le sang, son prélèvement est effectué à partir d'une veine. L'étude est soumise à du sérum obtenu par centrifugation du biomatériau primaire. Actuellement, les laboratoires utilisent la méthode d'immunodosage chimioluminescent. Il est basé sur le fait que le sérum se lie aux anticorps spécifiques de la TSH et marqués avec une enzyme. Après cela, les complexes antigène-anticorps formés réagissent avec le substrat, ce qui entraîne l'émission de quanta de luminescence. Ils sont fixés avec un appareil spécial, basé sur ces indicateurs, la quantité de TSH dans le sang est déterminée. Les résultats de l'analyse sont généralement préparés le lendemain du don de sang..

Valeurs normales

La quantité de TSH dans le sang est plus élevée à la naissance et diminue progressivement de 20 ans. Normalement, chez les enfants de moins de 4 mois, la concentration de l'hormone dans le plasma est de 0,7-11 μI / ml, de 4 mois à 1 an - 0,7-8,35 μI / ml, de 1 an à 7 ans - 0,7- 6 μMU / ml, de 7 à 12 ans - 0,6-4,8 μMU / ml, de 12 à 20 ans - 0,5-4,3 μMU / ml. Chez les patients adultes, les valeurs de référence varient de 0,3 à 4,2 μMU / ml. Lors de l'interprétation des résultats, il est important de se rappeler que les valeurs normales pour les laboratoires peuvent varier, car elles dépendent des caractéristiques des réactifs et des équipements utilisés. Par conséquent, les valeurs obtenues doivent être corrélées avec celles indiquées dans la section "valeurs de référence" du formulaire de résultats. Une augmentation physiologique du niveau de TSH dans le sang se produit au troisième trimestre de la grossesse, et une diminution peut être causée par un effort physique intense, le stress, un régime strict.

Augmentation de la TSH

L'hypothyroïdie primaire est la principale cause de l'augmentation des taux de TSH dans le sang. La maladie se développe en raison de la thyroïdite d'Hashimoto, d'un apport insuffisant en iode, de maladies héréditaires avec altération de la synthèse hormonale, d'anomalies congénitales dans la structure de la glande thyroïde, d'une thyroïdectomie. De plus, la quantité d'hormone stimulant la thyroïde peut être augmentée en raison d'une tumeur hypophysaire, par exemple des thyrotropinomes ou des adénomes basophiles. Parfois, sa sécrétion est augmentée avec le développement de néoplasmes ectopiques dans le poumon ou la glande mammaire. D'autres causes d'augmentation de la TSH dans le sang incluent la phase de récupération après une maladie somatique prolongée, une diminution de la sensibilité aux T3 et T4, une insuffisance surrénalienne, une prééclampsie, une maladie mentale, une intoxication aux composés de plomb. Les bêta-bloquants, les antipsychotiques, les agents radio-opaques, le clomifène, les médicaments antiémétiques, anticonvulsivants et contenant de l'iode augmentent le taux d'hormones dans le sang..

Baisse de TSH

L'hyperthyroïdie primaire est l'une des principales causes de diminution des taux de TSH dans le sang. Il se développe chez les patients atteints de la maladie de Bazedovo, goitre multinodulaire toxique, adénome toxique, ganglions thyroïdiens fonctionnant de manière autonome. De plus, une augmentation de la concentration de T3 et T4, une diminution de la quantité d'hormone stimulant la thyroïde est observée chez les femmes enceintes souffrant d'hyperthyroïdie, d'hypothyroïdie artificielle, provoquée, par exemple, par la prise de thyroxine. Une autre raison de la diminution du niveau de TSH dans le sang est une diminution de l'activité de l'hypophyse et de l'hypothalamus. La sécrétion hormonale diminue avec les lésions de l'hypophyse, l'insuffisance hypothalamo-hypophyse due aux maladies infectieuses, les pathologies congénitales. Lors de la prise de corticostéroïdes, de dopamine, de thyroxine, de triiodothyronine, de cytostatiques, d'agonistes bêta-adrénergiques, d'héparine, d'acide acétylsalicylique, la production de cette hormone diminue.

Traitement anormal

L'analyse de la TSH dans le sang est l'une des méthodes de base pour étudier la fonction thyroïdienne. Ses résultats sont recherchés dans de nombreux domaines de la médecine, notamment en endocrinologie. Si les indicateurs obtenus ne correspondent pas à la norme, alors pour connaître la raison de l'écart et la nomination du traitement, vous devriez consulter un endocrinologue ou un spécialiste qui a envoyé pour analyse. Il est possible d'éviter l'influence de facteurs physiologiques sur la concentration de l'hormone dans le sang, en respectant toutes les règles de préparation pour la procédure de prélèvement sanguin. Il est important d'exclure un effort physique intense, un stress émotionnel, de refuser de suivre un régime strict.