La norme de la progestérone chez la femme selon l'âge et les jours du cycle

Le nombre de progestérone varie; ils sont affectés par les changements liés à l'âge, l'hormonothérapie, le trimestre de la grossesse. L'état des ovaires et des glandes surrénales, où il est produit, est important. Lorsqu'elle porte un embryon, cette hormone régule la contraction des parois utérines, empêchant les fausses couches et les naissances prématurées. Nous analyserons ce qu'est la progestérone, la norme chez les femmes, le rôle dans le corps, comme en témoigne un changement de son niveau.

À quoi sert la progestérone?

La progestérone est une hormone qui signifie «gestation». Quel est le nombre de fonctions de la progestérone dans le corps d'une femme:

  1. Pendant la fécondation utérine, la progestérone change de structure - pour la fixation d'un ovule.
  2. L'arrêt des menstruations pendant la période de grossesse.
  3. Améliore l'utérus, les glandes mammaires, la lactation.
  4. Régule les émotions de la future mère. Le développement de l'instinct maternel est également associé en permanence à cette hormone..
  5. Normalise le sucre, le métabolisme des graisses, les minéraux du corps.
  6. Empêche la formation de kystes, les caillots sanguins.

Quand la vérification du niveau est nécessaire

Dans quels cas vous devez passer un test de progestérone:

  • périodes irrégulières;
  • dysfonction endocrinienne;
  • pour le diagnostic des tumeurs;
  • la menace d'une fausse couche ou d'une grossesse gelée;
  • saignement dans la période post-menstruelle;
  • infertilité;
  • avec la phase lutéale du cycle, son évolution rapide;
  • symptômes sévères de la ménopause.

N'essayez pas de décrypter les analyses vous-même. Faites confiance au médecin: il choisira le programme de traitement approprié pour les femmes.

Préparation de l'étude

L'hormone est administrée tel que prescrit par le médecin traitant un certain jour du cycle:

  1. Pour un cycle de 28 jours - pendant 20-23 jours. Dans ce cas, le taux de progestérone au 21e jour du cycle est le plus élevé du corps..
  2. Avec une durée de 32 à 35 jours, cela vaut la peine de visiter un laboratoire pendant 28 à 29 jours.
  3. Les femmes enceintes peuvent passer n'importe quel jour. Cela vaut également pour les femmes vivant en ménopause.

Avec un cycle irrégulier, un test d'ovulation doit être effectué pour déterminer le jour souhaité. Dans ce cas, l'étude est réalisée 6-7 jours après.

Comment réussir une analyse

Pendant quelques jours avant le prélèvement sanguin, ne mangez pas d'aliments gras. Exclure l'alcool, s'abstenir de relations intimes et prendre des médicaments 24 heures avant la livraison du biomatériau. Un test sanguin est effectué à jeun de 8 à 10 heures du matin (le matin, la concentration d'hormone stéroïde atteint un pic chez la femme). Avant de donner du sang, une heure avant le test, ne fumez pas, abstenez-vous de thé, de café et d'autres stimulants. Peut boire de l'eau.

Avant de prendre le biomatériau, l'infirmière vous posera des questions sur la dernière menstruation, la prise de médicaments hormonaux, la durée du cycle - la norme dans ce cas peut différer. Le plus souvent, dans le sang des femmes le 21e jour du cycle, l'hormone est la plus concentrée - cela devrait être clarifié par le professionnel de la santé.

Ce qui devrait être normal

Malgré le résultat que vous obtenez, seul votre médecin peut déchiffrer l'analyse correctement. Dans la période postménopausique, les niveaux d'hormones atteignent 0,64 nmol / L. Les résultats de l'analyse sont présentés dans le tableau "Normes de progestérone chez la femme avant la ménopause et chez la femme non enceinte":

PériodeLa période de la première menstruation à la ménopause (valeurs de référence en nmol / l)Lors de la prise d'hormones (nmol / L)
Folliculaire0,310,35-3,6
Ovulation0,48-9,411.55-5.45
Luteal6,99-56,633.05-66.8

Si dans les résultats de l'étude la plage de valeurs est indiquée en ng / ml, vous pouvez convertir en nmol / l en multipliant le nombre résultant par 3,18.

Mesures du cycle quotidien

Considérez comment le taux de progestérone change au cours des jours du cycle:

Dans la période folliculaire, l'ovule mûrit de 2 à 3 jours avant l'ovulation. La progestérone est produite à ce moment par les glandes surrénales. Au jour 13-19, l'œuf quitte le follicule, dont il reste une glande temporaire - le corps jaune. Il produit une hormone stéroïde pendant la période de conception. Après l'ovulation, la phase lutéale se produit, qui dure jusqu'à la menstruation.

Le vingtième jour est considéré comme le plus réussi pour l'analyse. La progestérone chez les femmes commence à être activement produite le 21e jour du cycle. Le 22e jour du cycle, la concentration de l'hormone atteint un maximum, car cette période est considérée comme définissable pour la grossesse. À ce moment, une couche se forme dans l'utérus pour prendre l'ovule. Si la fécondation ne s'est pas produite, elle est rejetée et se manifeste sous forme de menstruations. Ensuite, le niveau hormonal à 1-5 jours pendant la menstruation tombe à 0,3 nmol / l.

Dans certains examens, la valeur déterminante de la progestérone doit être suivie dans la dynamique. En plus de la première administration de l'hormone les jours 22-23, les résultats sont répétés les jours 24-25.

Par âge

Le niveau de progestérone par âge varie tout au long de la vie d'une femme, à partir de l'adolescence. Après la première menstruation, une forte diminution est observée, puis elle commence à s'adapter aux phases du cycle.

Après 40 ans, le niveau hormonal baisse, la fonction ovarienne diminue, il devient plus difficile pour une femme de tomber enceinte. À 45-55 ans, avant la ménopause, un déséquilibre hormonal se produit. En plus de la progestérone, le niveau optimal d'oestrogène est réduit. Cela conduit à des dysfonctionnements du cycle menstruel; la probabilité de développer des néoplasmes augmente. Avec les organes reproducteurs, le système nerveux commence à souffrir. Les femmes avant la ménopause sont les plus sujettes aux sautes d'humeur fréquentes, à la dépression.

Enfin, l'hormone stéroïde diminue pendant la ménopause à 0,64 nmol / L. L'œuf cesse de mûrir, l'ovulation et les menstruations cessent. Après l'arrêt des menstruations, la ménopause (ménopause) survient. Pendant cette période, une femme peut ressentir des symptômes tels que:

  • les fluctuations de la température corporelle;
  • transpiration accrue;
  • sommeil perturbé, concentration, mémoire;
  • sautes d'humeur.

En raison de l'arrêt de la production de l'hormone progestérone chez la femme, le risque de cancer du système reproducteur augmente. Par conséquent, le médecin traitant peut prescrire des médicaments qui stimulent la production d'hormones pour réguler le système reproducteur..

Pendant la grossesse

Le taux le plus élevé d'hormone femelle progestérone est observé pendant la grossesse. L'augmentation de l'hormone commence aux premiers stades. Le tableau montre les normes du niveau de progestérone pour les femmes enceintes:

TrimestreTeneur en hormone progestérone (nmol / L)
La première8,9-468,5
Seconde71, 4-303.3
Troisième88.6-771.4

Quelques jours avant l'apparition du bébé, le niveau hormonal baisse de sorte que les muscles utérins commencent à se contracter, provoquant ainsi des contractions. Après la naissance, le lait commence à être produit. La quantité de progestérone à ce moment reste suffisamment élevée pour la lactation.

En cas de grossesse, la replantation d'embryons (FIV) est régulée médicalement avec des taux de progestérone normaux. Une femme à partir du 16e jour du cycle menstruel commence à prendre l'hormone sous forme de comprimés et continue de la boire tout au long du premier trimestre. Cela préparera l'utérus à l'adoption de l'ovule. Déjà le 3ème jour de prise de progestérone, vous pouvez planter un embryon.

Si sa valeur est trop faible, la procédure est reportée à la prochaine fois..

Lorsqu'un ovule est prélevé par les parois de l'utérus, la progestérone est vérifiée tous les 2 jours. Si la procédure réussit, le niveau d'hormone devrait augmenter. Sa réception peut être annulée dans la deuxième phase de la grossesse. À l'avenir, le placenta sera responsable de sa production.

Déviations

Observez votre santé pour les symptômes suivants:

  • en surpoids;
  • croissance incontrôlée des cheveux sur le corps;
  • sautes d'humeur, tension artérielle;
  • acné
  • absence prolongée de menstruations;
  • fatigue, états dépressifs.

Si vous trouvez en vous des conditions similaires, les résultats de l'analyse devraient montrer une augmentation de la progestérone.

Ce qui peut signaler un manque de norme hormonale:

  • PMS douloureux prolongé, menstruations sévères;
  • saignement utérin;
  • transpiration accrue, formation de gaz;
  • sensibilité des seins;
  • gain de poids, gonflement;
  • tension nerveuse, crampes, troubles du sommeil;
  • malnutrition;
  • étourdissements, nausées, fatigue, dépression.

Un changement des niveaux d'hormones stéroïdes pendant la grossesse peut être accompagné de pertes brunes, entraînant des douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen.

Raisons des écarts

Raisons qui montrent une faible progestérone dans le sang:

  • troubles de la glande thyroïde, des glandes surrénales;
  • inflammation ovarienne;
  • faible fonction du corps jaune;
  • myome;
  • hyperplasie.

De faibles niveaux d'hormones pendant la grossesse peuvent provoquer une fausse couche.

L'augmentation des résultats de la progestérone peut indiquer les risques suivants:

  • néoplasmes dans le corps jaune;
  • aménorrhée;
  • dérive kystique;
  • tumeurs dans les ovaires;
  • dysfonction surrénalienne.

Une augmentation de la progestérone pendant la grossesse et la prise de médicaments contenant cette hormone est considérée comme normale..

Comment normaliser le niveau

Avec des changements dans les niveaux d'hormones qui ne nécessitent pas de traitement médicamenteux ni de chirurgie:

  1. Dormez au moins 8 heures par jour. N'en faites pas trop.
  2. Contrôlez le poids corporel. Faire du sport. Modérer ou arrêter de fumer et d'alcool à long terme.
  3. Établissez un régime. Plus de légumes et de fruits. Manger des noix, des avocats et des olives contribue à la production de progestérone.
  4. Buvez beaucoup d'eau, limitez votre consommation de café et de thé fort.
  5. Visitez votre gynécologue une fois tous les six mois.
  6. Apprenez à maintenir la stabilité émotionnelle. Débarrassez-vous ou limitez les facteurs gênants.

Avec une solution médicale au problème, le médecin peut prescrire des injections. Lorsque vous effectuez des injections intramusculaires, n'oubliez pas la bonne préparation pour l'introduction de progestérone dans la peau. L'ampoule contenant l'hormone doit être à la même température que le corps.

Les injections de progestérone ne mettent pas avant l'accouchement, pendant la lactation, les patientes atteintes d'épilepsie et de cancer du sein. À l'endroit où l'injection a été faite, des allergies et des ecchymoses peuvent apparaître. Limitez-le mieux pour exclure l'alcool pendant le traitement avec des injections de progestérone.

Sous forme de comprimés, les médecins prescrivent Dufaston - un analogue synthétique de la progestérone. Il est prescrit dans les indications suivantes:

  • traitement des saignements utérins, de l'infertilité;
  • maintenir la progestérone pour éviter la menace de fausse couche;
  • soulagement de la période précédant les menstruations;
  • régulation du cycle menstruel.

Duphaston normalise les niveaux hormonaux avant la grossesse. Les comprimés doivent être commencés à boire le lendemain de l'ovulation et - avant le début des menstruations. Si les menstruations ne se sont pas déroulées et que le test a révélé une grossesse, le médicament ne doit pas être annulé, car les niveaux de progestérone souhaités peuvent chuter considérablement.

Quels autres médicaments soutiennent les niveaux de progestérone:

  1. Utrozhestan - pour augmenter l'hormone à de faibles taux; disponible sous forme de bougies ou de capsules.
  2. Crinon-gel - pour le traitement complet de l'infertilité. Il est appliqué par voie intravaginale.

Le traitement avec ces médicaments est interdit avec:

  • néoplasmes dans le système reproducteur;
  • saignement
  • maladies du foie;
  • tendance à la thrombose.

Le choix du médicament dépend des indications, de l'âge du patient et du niveau d'hormones. Au rendez-vous - utilisez le schéma. Annulez progressivement le médicament en réduisant la dose. Si vous avez des questions, consultez votre médecin pour obtenir des conseils..

Progestérone chez la femme: norme, symptômes, écarts

L'une des hormones "féminines" les plus importantes est traditionnellement considérée comme la progestérone - une hormone stéroïde du groupe progestatif, qui a un effet complexe très large sur le corps d'une femme. En plus de son effet direct sur le corps féminin, la progestérone est un maillon important dans la synthèse d'autres hormones d'origine endogène, dont un certain nombre d'hormones sexuelles et de corticostéroïdes.

Malgré un rôle aussi important de la progestérone, la médecine moderne ne sait pas tout à ce sujet. Ses fonctions, les raisons du changement de niveau dans le corps et les conditions préalables à la croissance des indicateurs normatifs ne sont pas entièrement comprises. Nous allons parler de ce qui peut être discuté de la progestérone à coup sûr.

Synthèse de progestérone

Deux organes synthétisent la progestérone dans le corps: le corps jaune (la glande sécrétoire temporaire qui se forme dans la période post-ovulation) et les glandes surrénales. Grâce à l'hormone développée par le corps jaune, l'activité de sécrétion de l'endomètre augmente et la vascularisation augmente - le processus de formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Grâce à ces processus, la muqueuse interne de l'utérus est amenée à être prête à recevoir un ovule fécondé et la mobilité de l'utérus est ralentie. Autrement dit, le corps féminin se prépare à la grossesse. En plus du corps jaune et des glandes surrénales, synthétise la progestérone et le placenta. Cela se produit principalement pendant la grossesse. Nous parlerons plus en détail de cette étape de synthèse ci-dessous..

Fonction progestérone

Nous avons déjà noté que la progestérone a un effet extrêmement large sur le corps féminin. Examinez plus en détail ses principales fonctions:

Direction de l'expositionFonctions principales
Système reproducteurUn certain nombre de médecins donnent à la progestérone un autre nom - «hormone de grossesse». Grâce à lui, l'utérus est préparé pour la conception. De plus, déjà après la fécondation, la progestérone réduit l'intensité de la réponse immunitaire du corps féminin, ce qui évite le rejet d'embryon.
Pendant l'accouchement, une baisse du niveau de progestérone dans le corps féminin aide à faciliter leur évolution, et après la naissance, une diminution du volume de la synthèse hormonale est une condition préalable au début de la lactation.
Équilibre hormonalLa progestérone a un effet assez grave sur la synthèse d'autres hormones. Nous avons déjà mentionné les hormones sexuelles et les corticostéroïdes. En plus d'eux, un déséquilibre de la progestérone peut affecter l'activité de l'aldostérone - l'hormone du cortex surrénal, ainsi que le fonctionnement des œstrogènes, en particulier, dans le tissu mammaire.
CuirLes fonctions de la progestérone dans cette direction sont une déclaration plutôt controversée, mais un certain nombre de médecins les prennent sous la forme d'un axiome. On pense que la présence de récepteurs de progestérone dans la peau forme une relation étroite entre l'hormone et la peau. Une baisse de son niveau peut entraîner une augmentation du nombre de rides, ainsi qu'une diminution de la force et de l'élasticité de la peau. Cette affirmation est partiellement prouvée par le fait que l'hormonothérapie utilisant des médicaments contenant de la progestérone dans la grande majorité des cas a un effet positif sur la qualité de la peau..
système nerveux centralLa progestérone est partiellement synthétisée dans le système nerveux central et, selon la classification internationale, elle est classée comme stéroïde endogène. De plus, la synthèse de progestérone est une condition préalable à la production d'allopregnanolone - un neurostéroïde suffisamment important pour le corps.
Comportement sexuelIl existe une opinion selon laquelle la progestérone, associée à l'allopregnanolone susmentionnée, augmente le désir sexuel dans le corps féminin. De plus, un certain nombre d'études menées par la Dre Diana Fleishman ont montré une certaine corrélation entre une forte progestérone et une tendance aux relations homosexuelles. Mais cette théorie n'a pas été diffusée en médecine.

Les normes du contenu de la progestérone dans le corps féminin

Comme tout ce qui touche à la progestérone, les indicateurs normatifs de son contenu dans le corps sont un concept qui n'a pas été entièrement étudié et est plutôt vague. Il existe quatre tableaux de normes pour la teneur en progestérone chez les femmes:

  • sur les phases du cycle menstruel,
  • les phases du cycle menstruel pour les femmes utilisant des contraceptifs hormonaux,
  • les jours du cycle menstruel,
  • par trimestre de grossesse.

Nous les considérerons séparément.

Les normes de la teneur en progestérone dans le corps féminin en fonction des phases du cycle menstruel

Phase menstruelleContenu en progestérone
Folliculaire0,32 à 2,25 nmol / L
Ovulation0,49 à 9,41 nmol / L
Luteal6,95-56,63 nmol / L
Post-ménopauseEn dessous de 0,64 nmol / L

Les normes du contenu de la progestérone dans le corps féminin selon les phases du cycle menstruel pour les femmes utilisant des contraceptifs hormonaux

Phase menstruelleContenu en progestérone
FolliculaireEn dessous de 3,6 nmol / L
Ovulation1,52-5,45 nmol / L
Luteal3,01 à 66,8 nmol / L
Post-ménopauseEn dessous de 3,19 nmol / L

Les normes du contenu de la progestérone dans le corps féminin par les jours du cycle menstruel

Jours de cycleContenu en progestérone
1-50,32-2,23 nmol / L
6-80,37-4,41 nmol / L
9-130,41 à 4,81 nmol / L
14-150,48 à 9,41 nmol / L
16-180,51 à 9,67 nmol / L
19-286,99-56,93 nmol / L

Normes de progestérone féminine dans les trimestres de la grossesse

Trimestre de grossesseContenu en progestérone
La première8,9-468,5 nmol / L
Seconde71,5-303,2 nmol / L
Troisième88,7-771,5 nmol / L

En examinant les chiffres des quatre tableaux, plusieurs conclusions peuvent être tirées. Premièrement, la médecine reconnaît des plages réglementaires très larges pour les niveaux de progestérone. Cela est dû au fait que la quantité d'hormone dans le corps change presque constamment et dépend de nombreux facteurs:

  • moment de la journée,
  • état émotionnel,
  • activité physique,
  • mode de vie.

De plus, aucun de ces facteurs n'est pathologique, et même une augmentation sérieuse des niveaux de progestérone, si plusieurs d'entre eux coïncident, n'est pas un signe de pathologie.

Deuxièmement, nous voyons clairement la croissance rapide de la progestérone pendant la grossesse. Cela ne fait que confirmer l'affirmation selon laquelle la progestérone est une «hormone de grossesse» et qu'elle est extrêmement importante dans la fonction de reproduction d'une femme..

Et troisièmement, ces chiffres montrent que l'analyse de la progestérone doit être étudiée exclusivement par un médecin. Il ne peut être question d'autodiagnostic. Même des chiffres très élevés dans les résultats d'une étude en laboratoire peuvent être le résultat de seules caractéristiques individuelles du corps féminin.

Les symptômes de l'augmentation de la progestérone chez les femmes

Une augmentation du niveau de progestérone dans le corps n'a pas de manifestations spécifiques claires et seules une analyse de laboratoire et des conseils de spécialistes peuvent définitivement corriger cette violation. En même temps, il existe un certain nombre de symptômes que l'on pense généralement se produire avec une progestérone élevée:

  • quantité importante d'acné sur la peau,
  • poils abondants,
  • gain de poids déraisonnable,
  • fatigue générale, souvent accompagnée de stress et de dépression,
  • augmentation des réactions allergiques du corps,
  • maux de tête assez vifs et réguliers,
  • changements externes déraisonnables de la pression artérielle dans les deux sens,
  • sensibilité des seins,
  • problèmes menstruels,
  • pertes vaginales avec du sang.

Dans le même temps, nous constatons une fois de plus: tous ces signes sont non spécifiques. Il est impossible de les diagnostiquer uniquement. Mais la manifestation de plusieurs d'entre eux est un message clair pour passer le test de la progestérone afin d'identifier le développement d'une pathologie probable à un stade précoce et de l'éliminer sans conséquences.

Vous devez également vous rappeler: une forte augmentation de la progestérone est un signe clair de grossesse. Et cette manifestation doit d'abord être vérifiée.

Causes pathologiques de l'augmentation de la progestérone chez les femmes

Les pathologies qui se manifestent par une augmentation des niveaux de progestérone ne sont que quelques-unes. Le plus commun d'entre eux est un dysfonctionnement congénital du cortex surrénalien. Cette maladie entraîne une altération de la synthèse de nombreuses hormones par les glandes surrénales. Certains d'entre eux sont produits en quantités insuffisantes et certains, y compris la progestérone, en excès.
Presque toute la composition hormonale croît également avec le dérapage kystique - une pathologie de la grossesse, qui conduit à la fécondation de l'ovule avec une paire de spermatozoïdes ou un matériel maternel défectueux. Dans le contexte de la dérive kystique, le niveau de progestérone est élevé même par rapport aux normes de cette hormone pendant la grossesse. Cette pathologie nécessite une thérapie assez sérieuse et opportune, y compris la chimiothérapie, car son développement peut conduire à la formation de néoplasmes malins..
Une autre pathologie qui se manifeste par une augmentation des niveaux de progestérone est le cancer de l'ovaire. Par conséquent, une étude qualitative et des conseils médicaux qualifiés à partir d'une telle analyse sont nécessaires.

Façons de réduire les niveaux de progestérone

L'utilisation d'une thérapie visant à réduire les niveaux de progestérone n'est nécessaire que pour confirmer la nature pathologique de cette manifestation. La grossesse doit être exclue principalement, car tout effet sur le fond hormonal pendant cette période peut entraîner des conséquences très désagréables..
Les médicaments pour la progestérone élevée peuvent être effectués avec les médicaments suivants:

Une droguePrixLa description
Tamoxifèneà partir de 280 rub.Le tamoxifène se lie aux récepteurs des œstrogènes et inhibe la formation d'hormones sexuelles féminines.
Mifépristoneà partir de 1300 roubles.Médicament anti-progestatif stéroïdien synthétique. Son effet sur la production de progestérone est basé sur le blocage des récepteurs de la progestérone..
Acide valproïqueà partir de 410 rub.Dérivé d'acides gras. Son action est basée sur une modification des propriétés des canaux sodiques et une augmentation des niveaux d'acide gamma-aminobutyrique dans le cerveau.
Clomipheneà partir de 980 rub.Un anti-œstrogène non stéroïdien qui s'interconnecte avec les récepteurs des œstrogènes situés dans les ovaires et l'hypophyse.

En plus de la pharmacothérapie, la limitation de l'utilisation d'un certain nombre de produits aidera à normaliser les niveaux de progestérone:

  • des noisettes,
  • haricot,
  • produits laitiers,
  • boeuf et volaille.

De plus, l'exclusion de ces produits n'est pas une méthode indépendante, mais est utilisée en complément de la pharmacothérapie.
On pense également qu'un taux élevé de progestérone aide à réduire la menthe. Le thé de cette plante doit être bu jusqu'à trois fois par jour.

La norme de la progestérone chez les femmes

La progestérone est une hormone stéroïde qui a un effet complexe sur le corps féminin. Il affecte le système reproducteur et participe également à la production de corticostéroïdes.

L'hormone est synthétisée par le corps jaune des ovaires et des glandes surrénales. Les facteurs suivants influencent sa quantité dans le corps d'une femme:

  • âge;
  • Heures du jour;
  • phase du cycle menstruel;
  • la présence et la durée de la grossesse;
  • nature de la nutrition;
  • état émotionnel;
  • exercice physique.

Progestérone normale

Norme de progestérone chez les femmes en âge de procréer:

  • phase folliculaire: de 0,31 à 3,6 nmol / l;
  • période d'ovulation: de 1,52 à 5,45 nmol / l;
  • phase lutéale: de 3,1 à 66,8 nmol / l.

Après la ménopause, la norme de l'hormone progestérone chez la femme diminue et est inférieure à 3,19 nmol / l.

Pendant la grossesse, le niveau de progestérone et la norme chez les femmes varient selon la période:

  • I trimestre (de 1 à 12 semaines de grossesse): de 8,9 à 468,5 nmol / l;
  • Trimestre II (de 13 à 26 semaines): de 71,5 à 303,2 nmol / l;
  • Trimestre III (de 27 à 40 semaines): de 88,7 à 771,5 nmol / l.

Fonction progestérone

Dans le corps féminin, l'hormone remplit les fonctions suivantes:

  • prépare l'endomètre à l'introduction d'un ovule fécondé;
  • affecte l'activité du système immunitaire afin de prévenir le rejet d'embryons;
  • épaissit la glaire cervicale pour former un bouchon qui empêche l'infection dans la cavité utérine;
  • active l'activité de travail;
  • stimuler la lactation.

Progestérone accrue

Chez les femmes non enceintes, les taux sanguins de progestérone peuvent augmenter en raison d'un dysfonctionnement surrénalien congénital. Il s'agit d'une maladie héréditaire, qui se traduit par un changement du fond hormonal: la quantité d'aldostérone et de cortisol diminue, et les hormones sexuelles sont synthétisées en excès. La cause de la pathologie est une mutation génétique héréditaire..

On distingue plusieurs formes de la maladie, selon la sévérité et l'apparition des premiers symptômes. Le premier et le second sont généralement déterminés immédiatement après la naissance par un clitoris élargi (alors que l'utérus et les ovaires sont normaux). Si elles ne sont pas traitées avec des hormones, les menstruations pour atteindre la puberté seront absentes.

Il existe une forme salifiante de la maladie dans laquelle, en plus du pseudohermaphrodisme, un nouveau-né vomit régulièrement. En conséquence, un déséquilibre électrolytique se produit qui, en l'absence de traitement rapide, peut entraîner la mort..

Un écart par rapport à la progestérone normale chez les femmes peut survenir avec la malnutrition et une perte de poids rapide. De plus, le niveau change avec un effort physique important.

Une troisième forme de la maladie peut être détectée chez les femmes adultes. Le plus souvent, ils sont préoccupés par la présence d'acné, d'hirsutisme et d'irrégularités menstruelles. Dans le contexte de la dysfonction surrénale, l'infertilité est diagnostiquée.

Une autre cause de progestérone anormale chez les femmes est la dérive kystique. C'est la pathologie de l'ovule, dans laquelle les villosités choriales dégénèrent en vésicules avec du liquide, et leur épithélium se développe. La cause du dérapage kystique est la fécondation de l'ovule avec deux spermatozoïdes ou son défaut.

Les tissus chorioniques sont mangés dans la paroi utérine et pénètrent parfois dans la cavité abdominale, provoquant des saignements utérins. La pathologie est diagnostiquée par échographie et analyse hormonale. Avec la dérive kystique, le fœtus meurt au début de la grossesse.

Des niveaux élevés de l'hormone peuvent être observés pendant le traitement par progestérone. Le soutien hormonal est souvent prescrit en préparation à la FIV (fécondation extra-temporelle), ainsi qu'aux irrégularités menstruelles, au syndrome prémenstruel ou à l'endométriose.

L'hormone fait partie des médicaments de contraception d'urgence. Ils suppriment l'ovulation, empêchent la fécondation de l'ovule et son implantation. Ces médicaments ont un effet grave sur les hormones..

Si la norme de progestérone est dépassée, la femme peut ressentir les symptômes suivants:

  • l'acné sur le visage et le corps;
  • fatigabilité rapide;
  • Irrégularités menstruelles;
  • douleur dans les glandes mammaires;
  • gain de poids;
  • mal de crâne;
  • abaisser la pression artérielle;
  • sautes d'humeur;
  • transpiration excessive.

Niveaux de progestérone inférieurs

La raison de l'abaissement du niveau hormonal dans le corps de la femme peut être la déficience de la phase lutéale. En raison de troubles métaboliques, cette période est réduite. L'hypothyroïdie peut également conduire au développement d'une pathologie. Avec une déficience de la phase lutéale, les menstruations se produisent très rapidement, de sorte que l'ovule fécondé n'a pas le temps de se fixer à l'utérus, il est rejeté avec l'endomètre.

Les niveaux d'hormones dans le corps peuvent diminuer avec l'hyperprolactinémie. La cause de son apparition est une tumeur ou une lésion hypophysaire. En conséquence, les niveaux de prolactine augmentent et la quantité d'hormones féminines diminue.

Un écart par rapport à la progestérone normale chez les femmes peut survenir avec la malnutrition et une perte de poids rapide. De plus, le niveau change avec un effort physique important. Les situations stressantes peuvent également provoquer sa diminution..

Après 45 ans, des changements se produisent dans le corps de la femme. La taille des ovaires diminue et la quantité d'hormones féminines, y compris la progestérone, est réduite. Le principal signe de la ménopause est l'absence de menstruations.

Les symptômes suivants peuvent indiquer une diminution du taux de progestérone:

  • sautes d'humeur fréquentes et aiguës;
  • changement de poids;
  • chute de cheveux;
  • Irrégularités menstruelles.

Test de progestérone

Une analyse de la progestérone pour les femmes non enceintes est prescrite pendant la période où le corps jaune est le plus développé, au 7ème jour de la phase lutéale du cycle. Les patients avec un cycle régulier de 28 jours peuvent être testés le jour 21.

La veille du test, vous devez éviter de manger des aliments gras. Le matériel est pris le matin, à jeun. Pendant 8 heures avant cela, vous ne pouvez pas manger de nourriture, boire des boissons alcoolisées, du thé au café. Vous devez également arrêter de fumer.

Après 45 ans, des changements se produisent dans le corps de la femme. La taille des ovaires diminue et la quantité d'hormones féminines, y compris la progestérone, diminue.

Un test de progestérone est prescrit dans les cas suivants:

  • étude des niveaux hormonaux avant la FIV;
  • absence de grossesse pendant 6 mois, si pendant cette période le couple n'était pas protégé;
  • menace d'avortement;
  • la présence de trois fausses couches consécutives.

Lors de l'analyse dans différents laboratoires, les valeurs de progestérone peuvent différer, vous devez donc faire attention au tableau dans lequel les valeurs de référence sont indiquées.

Si des anomalies sont constatées, les études supplémentaires suivantes peuvent être prescrites:

  • Imagerie par résonance magnétique;
  • examen échographique des organes pelviens;
  • examen échographique de la glande thyroïde;
  • test d'hormone thyroïdienne.

Chez les femmes obèses, le cholestérol, les lipides de basse densité, les lipoprotéines de haute densité, le glucose sont déterminés.

Comment normaliser les niveaux de progestérone

Vous pouvez augmenter la progestérone dans le corps d'une femme à l'aide de médicaments contenant des hormones naturelles ou synthétiques. Pour le traitement de l'endométriose ou des irrégularités menstruelles, le plus souvent, ces médicaments sont prescrits sous forme de comprimés. Pendant la grossesse ou avec la FIV, ils peuvent en outre être appliqués par voie topique (sous forme de suppositoires).

Les préparations contenant de la progestérone synthétique sont plus actives que les préparations naturelles, mais elles peuvent également affecter les récepteurs des œstrogènes et des androgènes, ce qui entraîne des symptômes supplémentaires.

Il n'est pas recommandé de prendre des fonds avec de la progestérone dans les cas suivants:

  • suspicion de tumeurs malignes dans les organes pelviens;
  • saignement d'étiologie inconnue;
  • thrombophlébite;
  • thrombose;
  • embolie pulmonaire;
  • dysfonction hépatique sévère;
  • crise cardiaque ou accident vasculaire cérébral;
  • hypersensibilité aux composants.

Si les niveaux de progestérone augmentent à la suite d'une dérive kystique ou de tumeurs de l'hypophyse, une chirurgie et une radiothérapie peuvent être nécessaires..

Lors de l'analyse dans différents laboratoires, les valeurs de progestérone peuvent différer, vous devez donc faire attention au tableau dans lequel les valeurs de référence sont indiquées.

Pour maintenir des niveaux hormonaux normaux, vous devez:

  • bien manger, consommer suffisamment de protéines et exclure les glucides facilement digestibles de l'alimentation;
  • éviter les situations stressantes;
  • N'abusez pas de l'activité physique;
  • refuser de mauvaises habitudes;
  • prendre des complexes vitaminiques selon les indications, notamment pendant la grossesse et la ménopause.

La progestérone est également appelée hormone de grossesse. Son niveau normal dans le corps permet à une femme de concevoir et de porter un enfant. Il est impossible de s'engager indépendamment dans la correction du niveau hormonal dans le corps, car cela peut entraîner le développement d'effets secondaires. L'analyse et, si nécessaire, le traitement sont prescrits par un gynécologue ou un endocrinologue.

Progestérone et OH progestérone

La progestérone est une hormone stéroïde produite dans les organismes féminins et masculins. Cette hormone chez les femmes produit des ovaires, chez les hommes - testicules. Une petite quantité de l'hormone chez les deux sexes est sécrétée par les glandes surrénales. Les fonctions de cette hormone dans le corps sont principalement associées à la région génitale. On l'appelle souvent l'hormone de la grossesse: chez la femme, elle prépare la couche interne de l'utérus à la fixation de l'ovule fécondé et aide à la portance du fœtus.

L'effet de la progestérone sur le corps:

  • aide l'ovule fécondé à «prendre racine» dans l'utérus;
  • arrête le cycle menstruel pendant la grossesse;
  • empêche les muscles de l'utérus de se contracter;
  • stimule la croissance de l'utérus;
  • améliore la production de sébum;
  • augmente la pression artérielle;
  • impliqué dans le développement des tissus.

Progestérone: phases du cycle menstruel

Oestrogène et progestérone: phases du cycle menstruel

Avec le début des menstruations, dans la phase folliculaire, cette hormone est produite en petites quantités..

Environ le 14-15e jour de la menstruation, dans la phase ovulatoire, le niveau hormonal commence à augmenter. Lorsqu'un follicule éclate sur l'ovaire et qu'un ovule le quitte, la phase lutéale commence. Un follicule éclatant se transforme en corps jaune et commence à produire une «hormone de grossesse».

Pendant cette période, il y a une augmentation de la progestérone dans le sang, ce qui est la norme pour un corps féminin sain. Un niveau élevé de cette hormone indique au corps que vous devez vous préparer à la grossesse.

De plus, le développement d'événements dans l'un des scénarios est possible:

La femme n'est pas tombée enceinte

La femme est tombée enceinte

Le niveau diminue progressivement, et après 12-14 jours le corps jaune périt - le cycle recommence

Dans le corps, la perturbation hormonale peut nécessiter un traitement par progestérone sous forme posologique

La grossesse se développe bien

Au cours du premier trimestre (10-12 semaines), une fausse couche est possible. Supervision spécialisée requise

Si le corps de la femme enceinte est en bonne santé et produit "l'hormone de grossesse" en quantité suffisante, sa concentration augmente des centaines de fois. À partir de la 16e semaine, parfois plus tôt, cette hormone commence à produire le placenta. Avant cela, le corps jaune le produit. L'effet de la progestérone sur l'utérus est très important dans la seconde moitié du cycle menstruel: l'hormone réduit le nombre de contractions et, par conséquent, la probabilité de fausse couche diminue.

Progestérone: symptômes

Lorsque cette hormone est produite insuffisamment ou en excès, les symptômes peuvent être les suivants:

  • douleur thoracique;
  • sautes d'humeur aiguës;
  • ballonnements;
  • Irrégularités menstruelles;
  • saignement vaginal.

Quand faire une analyse?

Toute analyse doit être effectuée au «bon» moment. Cela vaut également pour cette hormone. Depuis sa concentration augmente dans la seconde moitié du cycle menstruel, le moment approprié pour l'analyse est la période après l'ovulation.

Si vous voulez savoir quelle est la concentration de progestérone dans votre sang, quand le prendre, le test d'ovulation vous le dira. En règle générale, une analyse est effectuée le 22-23 jour après le début des menstruations - avec un cycle de 28 jours. Si le cycle est plus long (par exemple, il est de 35 jours), alors il est pris du 28 au 29 jour.

Dans tous les cas, consultez votre médecin: il vous prescrira un test de progestérone et vous dira quel jour du cycle il vaut mieux le prendre.

Avec un cycle régulier, une analyse du niveau de cette hormone est effectuée sept jours avant le début des menstruations. Lorsque le cycle est irrégulier, des mesures sont prises plusieurs fois. Si une femme respecte un horaire de température basale, elle donne du sang le 6e ou 7e jour après son augmentation.

Le sang pour la progestérone, ainsi que pour d'autres hormones, doit être donné au plus tôt 6 à 8 heures après le dernier repas. Il est préférable de le faire à jeun le matin..

Progestérone: la norme chez les femmes

Les unités dans lesquelles les laboratoires mesurent le niveau de l'hormone sont ng / ml ou nmol / L. Leur nom complet est nanogramme par millilitre ou nanomole par litre. Pour convertir ng / ml en nmol / l, vous devez multiplier la valeur en ng / ml par 3,18.

Si le corps en âge de procréer produit cette hormone en quantité suffisante, la norme chez les femmes va de:

  • phase folliculaire - 0,32–2,23 nmol / l;
  • phase ovulatoire - 0,48–9,41 nmol / l;
  • phase lutéale - 6,99–56,63 nmol / l.

Après la ménopause, le niveau hormonal ne dépasse pas 0,64 nmol / L. En quantité beaucoup plus importante, cette hormone est produite lors du port d'un enfant, sa norme est:

  • I trimestre - 8,9-468,4 nmol / l;
  • Trimestre II - 71,5-303,1 nmol / l;
  • III trimestre - 88,7–771,5 nmol / L.

Si vous prenez des médicaments tout en portant un enfant et que vous prenez un test de progestérone, assurez-vous d'en informer l'assistant de laboratoire. Il prendra les notes nécessaires pour déchiffrer correctement les indicateurs.

La progestérone par semaine de grossesse est produite avec différentes intensités. En conséquence, la concentration de l'hormone dans le sang fluctue. De plus, dans diverses sources médicales, les normes de l'hormone par semaine de grossesse diffèrent considérablement. Si les résultats de votre test sanguin sont différents, ne vous inquiétez pas..

Norm chez les hommes

Chez les hommes, le niveau de cette hormone est normalement faible, il varie de 0,32 à 0,64 nmol / l.

Progestérone réduite

Si la conception a eu lieu et que le corps n'a pas cette hormone, le corps de la future mère ne «sait» pas qu'il faut se préparer à la grossesse. Un nouveau cycle mensuel s'installe et le corps rejette l'œuf fœtal dans l'utérus. Donc, un manque de progestérone peut provoquer une fausse couche au premier trimestre.

Une carence hormonale peut également être observée avec une courte phase lutéale, lorsque moins de 10 jours passent de l'ovulation au début de la prochaine période menstruelle. La phase lutéale peut être calculée à l'aide d'un graphique de température basale..

Si le niveau hormonal est bas après l'ovulation, cela indique un dysfonctionnement hormonal. Ses raisons peuvent être:

  • fonction insuffisante du corps jaune et du placenta;
  • saignement utérin qui n'est pas associé à la menstruation;
  • fausse couche;
  • grossesse après terme;
  • inflammation chronique du système reproducteur;
  • retard de croissance intra-utérin du bébé;
  • prendre certains médicaments.

Dans de tels cas, entre autres, un traitement à la progestérone sous forme posologique est prescrit.

Progestérone augmentée

Chez les femmes, le niveau de cette hormone dans le sang commence à augmenter au milieu du cycle menstruel. Pendant cette période, le corps se prépare à une éventuelle grossesse. Lorsque le niveau est élevé, la température corporelle augmente, y compris basale.

Un niveau accru peut être avec:

  • grossesse
  • insuffisance rénale;
  • saignement utérin (pas les menstruations);
  • déviations dans le développement du placenta;
  • kyste du corps jaune;
  • l'absence de menstruations pendant plus de 6 mois;
  • la production de quantités insuffisantes ou excessives d'hormones dans les glandes surrénales;
  • prendre certains médicaments.

Lorsque la concentration sanguine de cette hormone est faible, des médicaments sont prescrits. La prise de progestérone peut provoquer des effets secondaires: hypertension artérielle, nausées, enflure.

Ne prescrivez pas de médicaments si une femme:

  • saignement vaginal;
  • altération de la fonction hépatique;
  • gonflement du sein.

Avec prudence, nommez une réception dans les cas:

  • diabète sucré;
  • altération de la fonction rénale;
  • épilepsie;
  • insuffisance cardiaque;
  • crises de migraine;
  • Une dépression
  • l'asthme bronchique;
  • allaitement maternel;
  • grossesse extra-utérine.

Le spécialiste ne peut prescrire un traitement qu'après analyse. La forme posologique sous laquelle le patient prendra le médicament - injections ou comprimés, - le médecin choisit.

Types de solutions injectables: progestérone 2,5%, progestérone 2% et progestérone 1%. Dans ces préparations, l'hormone se trouve dans une solution d'huile d'olive ou d'amande. La durée de conservation de la solution médicamenteuse est de 5 ans à compter de la date de fabrication.

La progestérone 1%, 2% et 2,5%, administrée par voie intramusculaire ou sous-cutanée, affecte le corps plus rapidement et plus efficacement que les comprimés..

La forme sous laquelle la progestérone est le plus souvent prescrite est les injections. Le médecin peut prescrire le médicament avec un retard de menstruation afin d'ajuster l'équilibre hormonal. Si vous avez des antécédents hormonaux, cette hormone, avec un retard de menstruation, reprend le cycle normal. Si vous êtes enceinte et qu'il y a une menace de fausse couche, cela aidera à sauver le fœtus..

OH-progestérone

La OH-progestérone (autres noms - 17-OH-progestérone, 17-OH, 17-alpha-hydroxyprogestérone, 17-opg), contrairement à la croyance populaire, n'est pas une hormone. Il s'agit d'un produit métabolique des hormones stéroïdes sécrétées par les ovaires et le cortex surrénal. Il s'agit d'une sorte de "produit semi-fini" à partir duquel se forment d'importantes hormones. Si, pendant la grossesse, l'OH-progestérone augmente ou diminue, ce n'est pas un sujet de préoccupation. Un test sanguin pendant cette période ne fournit aucune information utile au médecin. Il est important de savoir quel niveau de progestérone chez le bébé après l'accouchement.

OH-progestérone: normale

L'analyse de la concentration de l'hormone est effectuée du 4e au 5e jour du cycle. Cela doit être fait 8 heures après le dernier repas ou plus. Si les glandes surrénales sont saines et émettent de la OH-progestérone en quantités suffisantes, la norme chez les femmes en âge de procréer doit être:

  • 1,24–8,24 nmol / L - phase folliculaire;
  • 0,91–4,24 nmol / L - phase ovulatoire;
  • 0,99–11,51 nmol / L - Phase lutéale.

Pendant la ménopause, le niveau de l'hormone diminue à 0,39-1,55 nmol / L. Il peut être augmenté chez les femmes pendant la grossesse:

  • I trimestre - 3,55-17,03 nmol / l;
  • II trimestre - 3,55–20 nmol / l;
  • III trimestre - 3,75–33,33 nmol / l.

OH manque de progestérone

Avec un faible niveau d'hormone dans le corps peut être observé:

  • développement incorrect des organes génitaux externes chez les garçons (pseudohermaphrodisme);
  • insuffisance chronique du cortex surrénalien (maladie d'Addison).

Augmentation de la progestérone OH

Avec un niveau accru, les éléments suivants peuvent se développer:

  • tumeurs surrénales;
  • tumeurs ovariennes;
  • malformations congénitales du cortex surrénal.

Des violations du cortex surrénalien peuvent survenir:

  • augmentation de la quantité de cheveux chez les femmes sur le visage, la poitrine;
  • acné;
  • Irrégularités menstruelles;
  • ovaire polykystique;
  • la naissance d'un enfant mort;
  • fausses couches;
  • mortalité infantile précoce.

La dysfonction congénitale du cortex surrénal (VCD) chez une femme peut également conduire à l'infertilité, mais parfois les symptômes n'apparaissent pas, et porter un enfant va sans complications. Si vous avez une diminution ou une augmentation des niveaux d'hormones, consultez un spécialiste. Avec une analyse correcte et opportune, on vous prescrira un traitement qui vous aidera à éviter les conséquences désagréables de la maladie..

La norme de la progestérone chez les femmes

Le taux de progestérone chez la femme varie en fonction de l'âge, de la présence de grossesse, du jour du cycle. L'hormone est responsable de l'alternance de l'ovulation et des menstruations, de la possibilité de conception et de poursuite de la naissance, de l'alimentation et de l'alimentation de l'enfant.

Progestérone - une hormone responsable de la naissance d'un enfant et d'autres fonctions

Fonctions de la progestérone dans le corps d'une femme

La progestérone est l'hormone de base pour concevoir un bébé. La capacité de la muqueuse utérine à accepter un ovule fécondé dépend de sa concentration. Son niveau est directement lié au cycle ovulatoire - la progestérone produit le corps jaune, qui mûrit dans la deuxième phase de la menstruation. Cela peut être déterminé en augmentant la température basale du corps de 0,2 à 0,3 degrés (par voie rectale).

Fonctions principales:

  • provoque la croissance des vaisseaux de la muqueuse utérine, crée des conditions propices à la fixation de l'embryon après l'ovulation;
  • affecte le système nerveux central, prépare le corps à la gestation, à l'accouchement, forme l'instinct de la maternité;
  • réduit le risque de tonus utérin;
  • réduit la viscosité du sang, maintient un niveau de sucre optimal;
  • maintient le ton du cou, empêchant une fausse couche spontanée;
  • favorise le gonflement des seins et la formation des canaux nécessaires à la lactation;
  • active les glandes sébacées de la peau;
  • réduit le risque de réactions auto-immunes, de rejet d'œufs;
  • favorise la conversion des lipides en énergie.

L'hormone progestérone est nécessaire non seulement pour la conception, mais aussi pour le cours normal de la grossesse. Une concentration élevée est maintenue tout au long de la période de gestation, assure le bon fonctionnement des organes génitaux des femmes. Immédiatement avant l'accouchement, le niveau baisse, ce qui déclenche le processus de travail. De plus, la concentration diminue avant la menstruation, lorsque la conception ne se produit pas.

Niveaux hormonaux normaux pour les femmes

Le niveau normal de progestérone est déterminé par l'âge et le jour du cycle, et pendant la grossesse - par le terme. La concentration de l'hormone modifie l'apport de contraceptifs oraux (OK), qui doit être pris en compte lors d'un test sanguin.

Vous pouvez convertir ng / ml en nmol / L en multipliant le nombre par une valeur de 3,18.

Tableau "Normes de progestérone par jour du cycle":

Femmes à partir de 18 ans dans différentes phases du cycle

Années d'âgeLa concentration de progestérone, nmol / l
0-9Jusqu'à 1,1
9-181.1-41.6
Folliculaire0,3-2,2
Ovulation0,5-9,4
Luteal7.0-56.6

Tableau "Normes de progestérone par âge":

Journée véloNom de phaseLa concentration de l'hormone, nmol / lLa concentration de progestérone, ng / mlLa concentration de l'hormone pendant la grossesse, nmol / l
1-7Règles0,32-2,230,1-0,70,2-0,5
6-8, 8-13Phase folliculaire0,37-4,41 et 0,41-4,810,1-1,4 et 0,13-1,5jusqu'à 3,6
14-15Phase ovulatoire0,48-9,410,15-2,91.52-5.45
16-18, 19-28Phase lutéale0,51-9,67 et 6,99-56,930,16-3 et 2,2-17,93.01-66.8

La concentration de l'hormone prend son maximum dans la dernière phase du cycle menstruel

Tableau "Progestérone normale pendant la grossesse par semaine":

Durée en semainesValeurs normales, nmol / l
1-138,9-468,5
14-2771.5-303.2
27-4088,7-771,5

Un test sanguin est recommandé de prendre le matin à jeun. Chez les femmes sans signe de grossesse, le prélèvement sanguin est effectué le 21e jour du cycle, avec des périodes rares - 15–18–21 jours. Si la grossesse est établie - n'importe quel jour. Le décryptage de l'analyse ne prend pas plus d'un jour ouvrable. L'hormone sur la forme est dénommée 17-OH-progestérone.

La raison des écarts par rapport à la norme

Les causes du déséquilibre hormonal peuvent être à la fois pathologiques (foyers inflammatoires, tumeurs) et physiologiques (début de la ménopause, stress).

Progestérone supérieure à la normale

  • insuffisance rénale;
  • dysfonctionnement du cortex surrénalien;
  • saignement régulier;
  • kyste du corps jaune;
  • prendre OK et d'autres médicaments à base de progestatifs;
  • Déséquilibre hormonal.

La progestérone peut être supérieure à la normale en raison d'un déséquilibre hormonal.

Le résultat d'une concentration accrue de l'hormone est la fatigue, la prise de poids sans raison, la transpiration excessive, l'hypertension artérielle, les flatulences, la sensibilité des glandes mammaires, l'instabilité émotionnelle et les troubles du cycle.

Progestérone inférieure à la normale

  • absence de phase ovulatoire;
  • augmentation de l'activité physique;
  • manque de poids corporel;
  • insuffisance du corps jaune;
  • processus inflammatoire des appendices;
  • stress.

Si la progestérone est normale, mais qu'il n'y a pas d'ovulation, examinez le niveau d'oestrogène et sa relation avec la progestérone. Une diminution de la norme signifie le début de la ménopause chez une femme non enceinte, et une carence se développe également dans le contexte de l'endométriose, des fibromes, tout en prenant des médicaments pour l'hyperprogestéronémie.

Que faire avec un déséquilibre hormonal?

Si les indicateurs changent en fonction des résultats d'un test sanguin, consultez un gynécologue pour identifier la cause de l'insuffisance hormonale. Dans le cadre d'un examen approfondi, une analyse supplémentaire est prescrite qui révèle le rapport des œstrogènes et de la progestérone.

Un traitement supplémentaire est sélectionné en fonction de la cause de l'hyper- ou de l'hypoprogestérémie:

  • les tumeurs et les kystes sont traités de manière opératoire;
  • si un point focal d'inflammation est détecté, des agents anti-inflammatoires et immunomodulateurs sont prescrits;
  • avec insuffisance rénale - médicaments pour améliorer la fonction rénale.

L'utrozhestan augmente le niveau de l'hormone

Si la progestérone est très faible, les médicaments suivants sont prescrits:

  1. Progestérone sous sa forme naturelle. Disponible sous forme d'ampoules pour injections, indications d'utilisation - violation de la fonction ovarienne, manque de menstruations, menace de fausse couche au premier trimestre.
  2. Utrozhestan - augmente le niveau de l'hormone, est disponible sous forme de suppositoires ou de capsules pour administration orale.
  3. Duphaston - un analogue synthétique de l'hormone, est utilisé pour stabiliser le cycle menstruel, éliminer le syndrome prémenstruel, au début de la grossesse avec la menace d'une fausse couche.
  4. Gel Crinon. Utilisé par voie intravaginale dans le traitement complexe de l'infertilité sur fond de déséquilibre hormonal.
  5. Ingesta. Utilisé dans le traitement de l'aménorrhée, des saignements intermenstruels. Affectez-vous à devenir enceinte dans le contexte d'un déséquilibre hormonal. Disponible en ampoules pour injections, non utilisé pour les pathologies rénales et hépatiques, la thrombose, les tumeurs et les troubles nerveux.

Ingesta est prescrit pour tomber enceinte avec un déséquilibre hormonal

Les préparations à base de plantes contenant des substances hormonales ont un effet plus doux:

  1. Mastodinon. Disponible en gouttes et comprimés à base d'iris, de lis, de cyclamen et d'arbre Abraham. Il est indiqué pour réduire la gravité du syndrome prémenstruel, avec des problèmes de conception et de dysfonctionnement du cycle menstruel.
  2. Cyclodinone. Disponible en gouttes et comprimés à base d'orge, de menthe poivrée et de sorbitol. Augmente la fertilité, réduit la sévérité de la ménopause.

L'hormone en excès est corrigée en utilisant les moyens suivants:

  1. Tamoxifène. Médicament anti-œstrogénique non stéroïdien. Utilisé avec la ménopause sévère, les tumeurs sensibles aux œstrogènes, le cancer de l'endomètre, chez les hommes atteints de gynécomastie.
  2. Mifépristone Agent antigestagène d'origine synthétique. Réduit la synthèse de progestérone, augmente la fonction contractile du myomètre, est indiqué pour la menace d'interruption de grossesse le premier mois, pour stimuler l'accouchement, avec contraception d'urgence après contact non protégé et léiomyome utérin.
  3. Citrate de Clofimen. Stimule la production de gonadotrophines. Utilisé pour stimuler l'ovulation dans le cadre d'une thérapie complexe de l'infertilité, affecte la fonction ovarienne, recommandé pour la carence androgénique, pour les hommes - pour l'oligospermie.

Le tamoxifène est pris pour la ménopause

Il est impossible de remarquer une augmentation ou une diminution de l'hormone pour aucun symptôme. Un test sanguin est prescrit dans le cadre de la planification de la FIV, en cas de suspicion de phase lutéale insuffisante dans l'infertilité, ainsi que si une femme a eu 3 fausses couches ou plus d'affilée.