Hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie est un syndrome endocrinologique provoqué par une hyperfonctionnement de la glande thyroïde - production excessive d'hormones thyroïdiennes - triiodothyronine et thyroxine. En raison d'un excès d'hormones dans la glande thyroïde, les processus métaboliques s'accélèrent dans le sang.

Cette maladie est l'opposé de l'hypothyroïdie, au cours de laquelle, au contraire, la composition des hormones thyroïdiennes diminue et le processus métabolique ralentit. Pour déterminer la maladie (hyperthyroïdie), une composition d'hormone thyroïdienne et d'hormone stimulant la thyroïde est examinée, et une scintigraphie, une biopsie (si nécessaire) et une échographie sont effectuées. Très souvent, l'hyperthyroïdie est détectée lors de l'examen chez la femme, beaucoup plus souvent que chez l'homme. Les personnes atteintes de maladies auto-immunes et d'une prédisposition génétique sont également à risque..

Les causes de l'hyperthyroïdie

  1. La principale raison du développement de l'hypothyroïdie sera un déséquilibre du système nerveux, ce qui conduit à une hyperthyroïdie. La raison initiale de cela peut être un traumatisme psychologique..
  2. Une autre raison peut être une lésion auto-immune de la glande thyroïde, à la suite d'un déséquilibre du système immunitaire. Contribue à l'apparition d'une maladie infectieuse.
  3. Dans de nombreux cas, la maladie se développe dans le contexte d'un goitre toxique diffus, dans 70 à 80% des cas, la maladie peut survenir pour cette raison (maladie de Bazedov, maladie de Graves), la même augmentation de la glande thyroïde de différents côtés. Dans cette maladie, des anticorps sont produits contre les récepteurs des hormones stimulant la thyroïde de l'hypophyse. Au cours de cette action, la glande thyroïde augmente fortement, car les hormones thyroïdiennes sont produites en quantités excessives. Souvent, la maladie se retrouve chez les fumeurs..
  4. Si la maladie est de nature virale, il s'agit notamment de la thyroïdite (thyroïdite auto-immune de Hashimoto), puis des hormones thyroïdiennes pénètrent dans le sang et la destruction des cellules folliculaires de la glande thyroïde peut se former. Dans cette situation, l'hyperthyroïdie peut ne pas durer longtemps et la nature de la maladie ne sera pas trop grave. La durée de la maladie peut aller d'une semaine à un ou plusieurs mois..
  5. Comme de nombreuses autres maladies endocriniennes, l'hyperthyroïdie peut être héréditaire. L'une des causes les plus courantes en sera la formation nodulaire. Ces nœuds augmentent la concentration d'hormones dans le corps. Le plus souvent, cela est diagnostiqué dans un contexte de maladies virales, de processus inflammatoires. S'il y a des phoques dans la glande thyroïde, cela signifie que les hormones thyroïdiennes commencent à fonctionner encore plus.
  6. En présence de tumeurs hypophysaires, ainsi que d'adénomes de la glande thyroïde (tumeurs, elles produisent des hormones thyroïdiennes) ou de jets ovariens (tumeurs constituées de cellules hormonales thyroïdiennes et de la glande thyroïde), la probabilité d'hyperthyroïdie est augmentée.
  7. L'hyperthyroïdie peut se développer si les hormones thyroïdiennes synthétiques sont prises à des concentrations élevées, ou s'il y a une mauvaise perception du tissu hypophysaire aux hormones (thyroïde).

Classification de l'hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie est divisée en trois types:

  • primaire (associée à une pathologie de la glande thyroïde);
  • secondaire (associée à une pathologie de l'hypophyse);
  • tertiaire (se produit en relation avec la pathologie de l'hypothalamus).

Et il existe encore des formes de la maladie de la nature suivante:

  • subclinique (la triiodothyronine est faible, la composition de T4 est normale, il n'y a aucun symptôme);
  • manifeste (la triiodothyronine est faible, la composition de T4 est élevée, il existe des symptômes de la maladie);
  • compliqué (insuffisance surrénalienne et cardiaque, fibrillation auriculaire, psychose, dystrophie des organes parenchymateux et autres).

Les symptômes de l'hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie se manifeste dans diverses lésions de la glande thyroïde. Avec n'importe laquelle des pathologies, un niveau surestimé d'hormones thyroïdiennes est observé, cependant, chacune d'entre elles diffère dans ses caractéristiques les unes des autres. L'apparition des symptômes de l'hyperthyroïdie dépend de la durée et de la gravité de la maladie, du degré de dommages aux organes, aux systèmes ou aux tissus.

  1. La maladie s'accompagne d'une violation du système nerveux central et de l'activité mentale, à la suite de laquelle le patient apparaît: irritabilité, déséquilibre, anxiété et peur, il y a une augmentation des processus mentaux et une parole trop rapide, une mauvaise concentration des pensées, des tremblements finement répartis, des troubles du sommeil;
  2. En cas de troubles cardiovasculaires, les maladies suivantes se produisent: aggravation de la fréquence cardiaque (tachycardie difficile à guérir, flutter auriculaire et clignotement), augmentation de la tension artérielle systolique (supérieure) et diminution de la pression artérielle diastolique (inférieure), augmentation de la fréquence cardiaque, augmentation de la vitesse du flux sanguin, insuffisance cardiaque ;
  3. Avec l'hyperthyroïdie, des troubles ophtalmiques peuvent survenir, ils sont observés chez 45% des patients. Une augmentation de la fissure palpébrale se produit, le globe oculaire fait saillie vers l'avant (exophtalmie), sa mobilité devient limitée, un rare clignement se produit, les paupières gonflent, les objets doublent si vous les regardez. Une sécheresse de la cornée peut être observée, une douleur est ressentie dans les yeux, des larmes coulent, tout cela conduit à la cécité, qui se produit à la suite de changements dans le nerf optique et sa compression.
  4. Un signe d'hyperthyroïdie peut être un trouble métabolique. En conséquence, le taux métabolique augmente, ce qui entraîne une diminution du poids corporel, même avec un bon appétit, un diabète thyrogène se développe, une augmentation de la température, une transpiration d'intolérance à la chaleur. Dans la glande surrénale, une insuffisance apparaît, car sous l'action des hormones thyroïdiennes, la dégradation rapide du cortisol se produit.
  5. La maladie affecte également la peau, elle devient fine, humide et chaude, ainsi que les cheveux, les cheveux gris apparaissent tôt, ils deviennent fins.
  6. Avec l'apparition d'une congestion et d'un œdème, un essoufflement et une diminution de la capacité vitale des poumons peuvent apparaître..
  7. L'indigestion s'accompagne d'une indigestion, de douleurs abdominales, d'une augmentation de l'appétit, d'une mauvaise selle, d'une hypertrophie hépatique (jaunisse).
  8. Les patients âgés peuvent perdre leur appétit, une anorexie peut se développer.
  9. Au cours de la maladie, des symptômes de myopathie thyréotoxique peuvent être observés: fatigue dans les muscles, mauvaise santé, faiblesse dans le corps et les membres, hypotrophie musculaire. Les patients peuvent ne pas tolérer une longue marche ou éprouver des difficultés à se soulever. La paralysie musculaire thyréotoxique peut également se développer pendant la maladie. Perturbation du métabolisme de l'eau, besoin fréquent d'eau, miction forte et fréquente.
  10. Les violations de nature sexuelle entraînent une détérioration de la sécrétion des gonadotrophines féminines et masculines, entraînant une infertilité. Irrégularités du cycle menstruel chez la femme (endolorissement, petite décharge, irrégularité), évanouissement, faiblesse sévère, maux de tête. Chez les hommes - diminution de la puissance et de la gynécomastie.

Diagnostic de l'hyperthyroïdie

Pour diagnostiquer l'hyperthyroïdie, une série de tests doit être effectuée:

  • Échographie et TDM de la glande thyroïde: pour déterminer sa taille et son altération;
  • un test sanguin pour les hormones;
  • scintigraphie radio-isotopique: pour évaluer l'activité fonctionnelle de la glande thyroïde, pour y déterminer les formations nodulaires;
  • biopsie ganglionnaire: pour découvrir la nature de la tumeur;
  • ECG pour déterminer les anomalies du système cardiovasculaire.

Le diagnostic peut être établi sur la base des manifestations cliniques et des résultats de la recherche..

Complications hyperthyroïdiennes

Si l'évolution de la maladie se produit de manière défavorable, une crise thyréotoxique peut survenir. Le stress, diverses maladies de nature infectieuse, des charges importantes peuvent entraîner de telles conséquences..

La crise entraîne une exacerbation rapide de divers symptômes de la maladie: insuffisance cardiaque, tachycardie, fièvre, avec la poursuite de la crise, un coma et la mort peuvent survenir. Il y a une crise "apathique", ses symptômes: cachexie, apathie, indifférence. La crise thyréotoxique n'est observée que chez la femme.

Traitement de l'hyperthyroïdie

À notre époque en endocrinologie, il existe les traitements suivants pour l'hyperthyroïdie, qui peuvent être utilisés ensemble ou isolément.

Les méthodes comprennent:

  • pharmacothérapie (conservatrice);
  • ablation chirurgicale d'une partie ou de la glande thyroïde entière;
  • thérapie par l'iode radioactif.

L'endocrinologue sélectionne le traitement du patient. Le choix du traitement qui aidera le patient dépend de plusieurs facteurs: la maladie qui a affecté la survenue d'une hyperthyroïdie, sa gravité, la présence d'autres maladies, les allergies aux médicaments, l'âge du patient, et prend également en compte la nature individuelle du corps.

Traitement conservateur de l'hyperthyroïdie

Un traitement médical de la maladie est nécessaire pour influencer l'activité sécrétoire de la glande thyroïde et pour réduire la production d'hormones thyroïdiennes excessives. Pour le traitement, des préparations thyréostatiques (antithyroïdiennes) sont utilisées: propylthiouracile ou méthimazole, ce sont elles qui contribuent à la difficulté d'accumulation d'iode, nécessaire à la sécrétion d'hormones dans la glande thyroïde.

Le rôle principal est joué par la méthode non médicamenteuse, qui vise à traiter le patient souffrant d'hyperthyroïdie. Ces méthodes comprennent l'hydrothérapie et la nutrition. Les patients souffrant d'hyperthyroïdie doivent subir un traitement au sanatorium une fois par an, en particulier il est nécessaire de se concentrer sur le traitement des maladies cardiovasculaires.

La nourriture doit contenir la quantité nécessaire de graisses, de protéines et de glucides, ainsi que des sels minéraux et des vitamines, des produits qui ont un effet excitant sur le système nerveux central (chocolat, café, épices, thé fort) tombent sous la restriction.

Traitement chirurgical de l'hyperthyroïdie

Afin de décider d'une opération chirurgicale, le patient se voit proposer différents types de traitement, et il est également nécessaire de déterminer le volume et le type d'opération chirurgicale, si une intervention est nécessaire. La nécessité d'une intervention chirurgicale n'est pas montrée à tous les patients et elle consiste en l'ablation partielle de la glande thyroïde. L'opération est nécessaire pour les patients chez lesquels un seul nœud ou une zone envahie de la glande thyroïde a une sécrétion accrue. Après la chirurgie, le reste de la glande thyroïde fonctionnera normalement.

Si la majeure partie de la glande thyroïde est retirée (résection subtotale), le patient peut développer une hypothyroïdie et tout au long de sa vie, il doit subir un traitement. Si une grande partie de l'organe est prélevée, le risque de thyréotoxicose et de rechute est considérablement réduit.

Il est toujours préférable d'essayer d'autres méthodes de traitement, puis de recourir à une intervention chirurgicale. Comme toute opération, une intervention dans la glande thyroïde a ses risques, contre-indications, effets secondaires possibles.

Traitement de l'hyperthyroïdie avec de l'iode radioactif

Le traitement à l'iode radioactif (thérapie à l'iode radioactif) consiste à prescrire au patient de prendre de l'iode radioactif dans une solution ou une capsule aqueuse. Après que la substance pénètre dans les cellules de la glande thyroïde, s'y rassemble et commence à agir, cela conduit à leur destruction. En conséquence, la glande thyroïde devient plus petite, la composition et la sécrétion d'hormones dans le sang sont réduites. La thérapie à l'iode radioactif est effectuée conjointement avec un traitement médicamenteux. La récupération finale ne se produit pas chez les patients, l'hyperthyroïdie reste, mais pas très prononcée, il est donc nécessaire de suivre un deuxième traitement. Dans la plupart des cas, après un traitement à l'iode radioactif, une hypothyroïdie est observée pendant un mois ou des années.Par conséquent, un traitement est effectué dans lequel le patient prend des hormones thyroïdiennes toute sa vie.

Autres traitements pour l'hypothyroïdie

Pendant le traitement de la maladie, des bloqueurs ß-adrénergiques sont utilisés, leur tâche directe est de bloquer l'effet des hormones thyroïdiennes sur le corps. Le bien-être du patient peut durer plusieurs heures, même avec une composition d'hormones surestimée dans le sang. Les bêta-bloquants adrénergiques sont des médicaments: métoprolol, nadolol, inderal-la, aténolol. L'exception est l'hypothyroïdie, qui est causée par la thyroïdite, tous les médicaments énumérés ne peuvent pas avoir un résultat de traitement positif. L'utilisation de bêtabloquants combinée à d'autres méthodes de traitement de la maladie.

Pronostic et prévention de l'hyperthyroïdie

Tout d'abord, les patients souffrant d'hyperthyroïdie doivent être surveillés par un endocrinologue. Un traitement compétent et opportun permettra au patient de se remettre plus rapidement de la maladie et empêchera le développement ultérieur de la maladie. Vous devez commencer le traitement immédiatement après le diagnostic; vous ne devez pas vous soigner.

Afin de prévenir le développement de la maladie, vous devez suivre un régime alimentaire, manger des aliments contenant de l'iode, commencer le traitement en temps opportun si une maladie thyroïdienne est détectée.

Le régime alimentaire pour l'hyperthyroïdie peut être le suivant:

    Option 1: petit-déjeuner: salade de fruits et légumes à l'huile végétale, œufs brouillés, thé vert.

Deuxième petit-déjeuner: bouillie de lait d'avoine, sandwich au fromage (le pain doit être cuit hier), kissel.

Déjeuner: soupe de poulet, viande de boeuf (bouillie), riz bouilli avec un petit morceau de beurre, compote de fruits secs.

Snack: boisson à la rose musquée, biscuits à l'avoine.

Dîner: zrazy avec œuf de viande, sarrasin avec beurre, gelée, pain (cuit hier).

Deuxième dîner: kéfir ou ryazhenka au choix.

Option 2: petit-déjeuner: crêpes au fromage cottage avec de la crème sure à faible pourcentage, thé noir.

Deuxième petit déjeuner: bouillie de lait de sarrasin, beurre en petites quantités, yaourt pas très sucré, gelée de fruits.

Déjeuner: soupe de légumes, escalope de poulet cuite à la vapeur, pain d'hier, compote de fruits secs.

Snack: salade de fruits, thé vert, raisins secs une poignée.

Dîner: haricots bouillis, poisson non gras, boisson à la rose musquée, pain d'hier.

Option 3: Petit-déjeuner: omelette aux œufs, un sandwich au fromage et au beurre, un petit verre de lait cuit fermenté.

Deuxième petit déjeuner: soupe de nouilles, thé noir.

Déjeuner: soupe de poulet, cocotte de boeuf non grasse, légumes (de pommes de terre, courgettes), kissel.

Snack: pouding au fromage cottage, poire, thé vert.

Dîner: galettes de poisson cuites à la vapeur avec riz bouilli, pain pâtissier d'hier, compote de pommes.

Deuxième dîner: kéfir un petit verre.

La nourriture doit être prise conformément au régime alimentaire, ne sautez pas de repas, car cela affectera l'état du corps, la fatigue et la faiblesse apparaîtront. Étant donné que le corps a besoin de vitamines, vous devez consommer plus souvent des fruits et des légumes, et s'il existe des prescriptions sous forme de vitamines B, ainsi que de A et C, vous devez les intégrer dans le régime alimentaire. Ces médicaments sont nécessaires pour traiter les yeux, le cœur et le foie..

Hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie est une affection clinique caractérisée par une augmentation de l'activité thyroïdienne dans la production des hormones T3 (thyroxine) et T4 (triiodothyronine).

Ces substances pénètrent dans tous les tissus du corps et accélèrent plusieurs fois les processus métaboliques. Un déséquilibre des hormones avec hyperthyroïdie affecte négativement l'état du patient, peut entraîner une altération du métabolisme énergétique et thermique, ainsi que des dommages aux glandes surrénales.

Les symptômes et les signes d'hyperthyroïdie sont discutés ci-dessous..

Les causes de l'hyperthyroïdie

De nombreuses maladies différentes sont prises en compte pour l'hyperthyroïdie, mais deux d'entre elles occupent une position de leader en tant que cause d'une augmentation du niveau d'hormones thyroïdiennes - la maladie de Bazedov et l'autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde.

La maladie de Bazedova est à l'origine de 2/3 de tous les cas d'hyperthyroïdie après 35 ans. Avec cela, par erreur dans le corps, des auto-anticorps sont produits contre les cellules thyroïdiennes qui stimulent la production d'hormones. En conséquence, un nombre incontrôlable d'hormones thyroïdiennes se forme dans le corps, ce qui provoque une accélération des processus métaboliques. La raison en est le processus auto-immun, lorsque le système immunitaire se rebelle contre ses propres cellules, et en médecine est appelé thyrotoxicose immunitaire.

Autonomie fonctionnelle de la glande thyroïde - cela signifie que la glande thyroïde, indépendamment des causes externes, fonctionne indépendamment et selon ses propres lois. Il est intéressant de noter que la connexion entre le cerveau et la glande thyroïde est déconnectée et que l'hypophyse avec l'hypothalamus en perd le contrôle. La raison de l'autonomie thyroïdienne est généralement une carence en iode dans le corps. L'autonomie peut affecter l'ensemble de la glande thyroïde ou seulement une zone spécifique de celle-ci.

En plus des deux conditions ci-dessus, il existe d'autres raisons d'hyperthyroïdie:

  • processus inflammatoires dans la glande thyroïde - tous les types de thyroïdite (aiguë ou subaiguë, fibreuse, auto-immune),
  • goitre nodulaire toxique (maladie de Plummer) - cancer bénin de la thyroïde,
  • tumeurs thyroïdiennes malignes avec augmentation de la sécrétion d'hormones,
  • -tératome ovarien - est une tumeur du tissu de la glande thyroïde, qui est située dans un endroit aussi atypique et produit une quantité accrue de thyroxine et de triiodothyronine,
  • hyperthyroïdie artificielle - apport incontrôlé d'hormones thyroïdiennes ou introduction excessive d'iode dans le corps.

Symptômes

La variété des signes et symptômes de l'hyperthyroïdie thyroïdienne est due à de nombreux facteurs, tels que la durée du processus, sa gravité, son sexe. Symptômes d'hyperthyroïdie chez la femme, phénomène courant à certaines périodes d'insuffisance hormonale - à la puberté, pendant la grossesse et après l'accouchement, lors de l'extinction de la fonction de procréation.

Les symptômes de l'hyperthyroïdie sont assez divers et proviennent de la plupart des systèmes corporels. Les plus caractéristiques sont:

  1. Une telle diminution de la force qu'ils ne suffisent même pas pour effectuer les charges mineures habituelles.
  2. Un changement rapide d'humeur et d'excitation nerveuse est un signe clair des effets négatifs des hormones thyroïdiennes sur les structures cérébrales sous-corticales.
  3. Troubles sans cause inexpliqués provoquant la manifestation du syndrome asthénoneurotique (distraction, flottement de l'attention, troubles de la mémoire).
  4. Perte de poids rapide, sans changer l'alimentation ou la charge habituelle. C'est dans de telles conditions que les endocrinologues prescrivent tout d'abord une étude pour exclure le diabète et déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes.
  5. Transpiration déraisonnable et manifestation de bouffées de chaleur dans tout le corps. Cela est dû à la similitude des propriétés des hormones thyroïdiennes avec les protéines naturelles du système immunitaire (interféron), qui détruisent toutes les infections dans le corps.
  6. Troubles du rythme cardiaque qui ne peuvent être causés ni par la nutrition, ni par des charges, ni par des pathologies cardiovasculaires et hématopoïétiques.
  7. Tremblements dans tout le corps, indépendants de l'athérosclérose provocatrice et des pathologies nerveuses.
  8. Selles instables, ce qui s'explique par les tentatives du corps pour éliminer indépendamment les thyroxines et les thyronines en excès, qui se dissolvent bien dans un milieu liquide.
  9. La manifestation de l'aménorrhée causée par une augmentation des hormones sanguines provocatrices. Parfois, un traitement rapide et la réversibilité du processus ne garantissent pas.
  10. Dysfonctionnement sexuel chez les hommes, en raison de la forte concentration de toxines qui suppriment la sécrétion de testostérone.

Un spécialiste expérimenté déterminera immédiatement les signes externes d'hyperthyroïdie, que même les personnes proches du patient ne peuvent pas toujours remarquer, et le patient lui-même. La taille de sa glande thyroïde et de son cou augmente sensiblement. Le gonflement apparaît dans une certaine zone. La fonction respiratoire est altérée et la déglutition est difficile, la croissance des glandes est perceptible.

Tout d'abord, la manifestation de signes oculaires buccaux (exophtalmie) est alarmante. De plus, la gravité des buccales dépend directement de la négligence de la maladie et de la concentration d'hormones thyroïdiennes dans le sang.

Les patients eux-mêmes remarquent que le clignement des yeux devient moins fréquent. Cela est dû à la perte de sensibilité des structures oculaires aux stimuli externes, ce qui conduit souvent, en fin de compte, à des processus inflammatoires de la conjonctive et à une inflammation de la cornée oculaire..

La présence d'exophtalmie provoque une violation de la fonction d'accommodation de l'œil, ce qui rend très difficile pour un tel patient de considérer des objets à courte distance.

Une concentration élevée d'hormones thyroïdiennes peut affecter négativement l'état des vaisseaux sanguins et du cœur, se manifestant par des signes de dystrophie myocardique - arythmie et douleur cardiaque.

L'état du patient en fonction de la gravité du processus est déterminé non pas par la concentration hormonale dans le sang à l'origine de la maladie, mais par la gravité des signes cliniques. Il peut être léger, moyen et lourd..

Crise thyréotoxique

Il s'agit de la complication la plus grave et potentiellement mortelle du goitre toxique diffus. Une complication dangereuse de la thyréotoxicose sévère non traitée ou mal traitée, qui se manifeste par une augmentation de type avalanche des manifestations, causée par une forte augmentation du niveau de T3 et T4 dans le plasma sanguin. Il se développe chez les patients atteints d'une forme sévère de la maladie dans 0,5 à 19% des cas.

Les manifestations cliniques de la crise thyréotoxique sont dues à l'action des hormones thyroïdiennes (triiodothyronine, thyroxine), des catécholamines dans le contexte d'une forte carence en hormones du cortex surrénalien.

Une crise ou un coma thyréotoxique se développe soudainement lorsque tous les symptômes de l'hyperthyroïdie s'aggravent, le plus souvent quelques heures après une intervention chirurgicale irradiée pour goitre toxique diffus ou adénome thyroïdien toxique dans le contexte d'une thyréotoxicose insuffisamment compensée.

Les manifestations les plus typiques de la crise thyréotoxique: tachycardie sévère, fibrillation auriculaire, tachypnée, forte fièvre, agitation, tremblements généralisés, anxiété ou psychose, nausées, vomissements, diarrhée, insuffisance cardiaque avec débit cardiaque élevé.

Les patients deviennent agités, la pression artérielle augmente de manière significative, une agitation importante, des tremblements des membres, une faiblesse musculaire sévère sont notés. Il y a des violations du tractus gastro-intestinal: diarrhée, nausées, vomissements, douleurs abdominales, jaunisse. L'insuffisance rénale se manifeste par une diminution du débit urinaire jusqu'à l'arrêt complet du débit urinaire - anurie. Au milieu de la crise, une insuffisance cardiaque peut se développer. Dans certains cas, la condition est exacerbée par une atrophie aiguë du foie. Au cours du développement de la crise thyréotoxique, l'excitation est remplacée par un état de stupeur et une perte de conscience avec le développement du tableau clinique du coma.

Diagnostique

L'endocrinologue, le chirurgien endocrinologue, est impliqué dans le diagnostic et le traitement de ce syndrome. En cas de crise thyréotoxique, vous devrez peut-être consulter un cardiologue, un neurologue, un psychothérapeute, un néphrologue, un psychiatre. Tout d'abord, le médecin interroge et examine le patient, puis détermine le niveau d'hormones T3 et T4 dans le sang, ainsi que le contenu de l'hormone stimulant la thyroïde et de la thyroglobuline. Une augmentation persistante (sur plusieurs semaines) du taux d'hormones thyroïdiennes est à la base du diagnostic.

Les principales méthodes instrumentales: échographie de la glande thyroïde et diagnostic radio-isotopique.

Hyperthyroïdie et grossesse

Pendant la grossesse, la sécrétion thyroïdienne augmente considérablement, ce qui entraîne une hyperthyroïdie. Dans la plupart des cas, ce n'est pas une menace et finit par disparaître, principalement après l'accouchement. Mais plus d'une fois, il y a eu des cas où l'hyperthyroïdie de femmes enceintes avec divers facteurs externes et internes s'est transformée en une maladie clinique nécessitant un traitement.

Il est important que l'hyperthyroïdie auto-immune ne commence pas à se développer pendant la grossesse, car dans cette situation, la femme est considérablement limitée dans le choix de la méthode de traitement.

Traitement de l'hyperthyroïdie

À notre époque en endocrinologie, il existe les traitements suivants pour l'hyperthyroïdie, qui peuvent être utilisés ensemble ou isolément.

Les méthodes comprennent:

  • pharmacothérapie (conservatrice);
  • ablation chirurgicale d'une partie ou de la glande thyroïde entière;
  • thérapie par l'iode radioactif.

L'endocrinologue sélectionne le traitement du patient. Le choix du traitement qui aidera le patient dépend de plusieurs facteurs: la maladie qui a affecté la survenue d'une hyperthyroïdie, sa gravité, la présence d'autres maladies, les allergies aux médicaments, l'âge du patient, et prend également en compte la nature individuelle du corps.

Traitement médical

Le traitement médicamenteux de l'hyperthyroïdie consiste tout d'abord à utiliser des médicaments antithyroïdiens, ils sont principalement utilisés en cas de légère augmentation de la glande thyroïde. Si la glande atteint une taille significative (plus de 40 ml) et que l'état général est caractérisé par la manifestation de symptômes indiquant une compression des organes adjacents, le traitement médicamenteux ne devient qu'une étape préparatoire pour un autre traitement - pour le traitement de la chirurgie.

Dans le traitement de la maladie considérée, l'utilisation d'antithyroïdiens, qui constituent un groupe de thionamides (propylthiouracile, tiamazole, etc.), est assez courante aujourd'hui. La base du mécanisme des médicaments correspondant à ce groupe est qu'ils ont un effet suppressif ciblé sur les processus directement impliqués dans la formation d'hormones dans la glande thyroïde (en particulier, la peroxydase thyroïdienne est supprimée).

Dans les conditions des pays très développés, le traitement de la thyrotoxicose est réalisé par l'utilisation de carbimazole à cet effet. Ce médicament est une action longue (sinon prolongée), en particulier il est efficace dans le cas de formes sévères de la maladie. En plus de l'effet nécessaire sur la formation d'hormones dans la glande thyroïde, ce médicament inhibe la conversion de T4 (c'est-à-dire la thyroxine) en T3 (ou triiodothyronine). Il est à noter que lors de la prise de 20 mg de ce médicament, la condition provoquée par l'hypothyroïdie est entièrement compensée.

Traitement par radio-isotope de l'iode

Enrico Fermi a reçu les premiers isotopes radioactifs de l'iode en 1934. En médecine pratique, ils ont trouvé une application dans les années quarante du 20e siècle. Pour traiter le goitre toxique diffus, l'isotope a été utilisé en janvier 1941 par Saul Hertz. Et Samuel Seidlin en mars 1943 a utilisé de l'iode radioactif dans le traitement du cancer différencié de la thyroïde avec des métastases. En Russie, tout a commencé en 1982 à Obninsk à l'Institut de radiologie médicale de l'Académie des sciences médicales de l'URSS.

Pour les personnes de plus de 28 ans, le traitement de l'hyperthyroïdie peut être effectué à l'aide d'iode radioactif. C'est une alternative à la méthode chirurgicale. Une seule utilisation d'iode liquide à l'intérieur ou dans une capsule conduit à son accumulation dans les cellules de la glande thyroïde avec leurs dommages ultérieurs. Le médicament est contre-indiqué chez les femmes enceintes et allaitantes. Cette méthode ne garantit pas une cure après la première dose. Une utilisation répétée est parfois nécessaire..

Le traitement chirurgical consiste à retirer le ganglion (s'il y en a un), mais, en règle générale, à une résection subtotale (80 à 90%) ou à une ablation totale (complète) de la glande thyroïde (la méthode de choix pour la maladie de Graves). Avant la chirurgie, à l'aide de thyréostatiques, la normalisation des niveaux hormonaux est atteinte.

Traitement chirurgical de l'hyperthyroïdie

Afin de décider d'une opération chirurgicale, le patient se voit proposer différents types de traitement, et il est également nécessaire de déterminer le volume et le type d'opération chirurgicale, si une intervention est nécessaire. La nécessité d'une intervention chirurgicale n'est pas montrée à tous les patients et elle consiste en l'ablation partielle de la glande thyroïde. L'opération est nécessaire pour les patients chez lesquels un seul nœud ou une zone envahie de la glande thyroïde a une sécrétion accrue. Après la chirurgie, le reste de la glande thyroïde fonctionnera normalement.

Si la majeure partie de la glande thyroïde est retirée (résection subtotale), le patient peut développer une hypothyroïdie et tout au long de sa vie, il doit subir un traitement. Si une grande partie de l'organe est prélevée, le risque de thyréotoxicose et de rechute est considérablement réduit.

Il est toujours préférable d'essayer d'autres méthodes de traitement, puis de recourir à une intervention chirurgicale. Comme toute opération, une intervention dans la glande thyroïde a ses risques, contre-indications, effets secondaires possibles.

Traitement avec des remèdes populaires

Avec une maladie telle que l'hyperthyroïdie, un traitement alternatif peut donner de bons résultats, mais il ne doit être consulté qu'avec l'autorisation du médecin traitant.

Des moyens efficaces dans la lutte contre la maladie sont considérés comme des teintures alcooliques de plantes médicinales:

  1. Teinture de kaki. Le jus de fruits fraîchement pressé doit être mélangé avec de la vodka ou du cognac dans un rapport de 4: 1, insister 5-7 jours dans un endroit sombre et frais. Il est recommandé de prendre la teinture 3 fois par jour sur une cuillère à soupe à jeun, pendant un mois. Si nécessaire, répétez le traitement après 1,5-2 mois.
  2. Teinture des fruits d'aubépine. Deux cuillères à soupe de fruits secs doivent être versées dans 0,5 litre de vodka et infusées pendant 1,5 mois. Prenez de la teinture devrait être 3-4 p. / Jour pour une cuillère à café après avoir mangé.
  3. Une décoction de feuilles de bleuet. Mélanger les feuilles de myrtille sèches broyées avec la feuille de laurier. Verser le mélange avec de l'eau, mettre le feu, porter à ébullition et garder le feu pendant 3-5 minutes, puis insister plusieurs jours. Puis filtrer et prendre 1-2 cuillères à soupe 2-3 r. / Jour pendant deux semaines.
  4. Baume pissenlit et myrtille. Mélanger 20 g de myrtilles séchées et de cynorhodons, 10 g de fleurs de pissenlit. Versez un verre d'alcool, ajoutez 1-2 cuillères à soupe. miel de fleur, fermer hermétiquement avec un couvercle et mettre dans un endroit sombre pendant 7-10 jours. Appliquer une cuillère à café de baume trois fois par jour pendant une semaine, en le diluant dans un verre d'eau ou de thé glacé.

L'hyperthyroïdie de la glande thyroïde, même après un traitement réussi, peut réapparaître, les patients doivent donc consulter régulièrement un endocrinologue. À titre de prophylaxie, il est recommandé que toutes les personnes surveillent leur alimentation, consomment des produits contenant de l'iode et consultent un spécialiste en temps opportun dès les premiers signes de troubles thyroïdiens.

Autres traitements pour l'hypothyroïdie

Pendant le traitement de la maladie, des bloqueurs ß-adrénergiques sont utilisés, leur tâche directe est de bloquer l'effet des hormones thyroïdiennes sur le corps. Le bien-être du patient peut durer plusieurs heures, même avec une composition d'hormones surestimée dans le sang. ß - les médicaments sont des adrénobloquants: métoprolol, nadolol, inderal-la, aténolol.

L'exception est l'hypothyroïdie, qui est causée par la thyroïdite, tous les médicaments énumérés ne peuvent pas avoir un résultat de traitement positif. L'utilisation de bêtabloquants combinée à d'autres méthodes de traitement de la maladie.

Régime

Une teneur adéquate en protéines, graisses et glucides est nécessaire, comblant la carence en vitamines (fruits, légumes) et sels minéraux (produits à base de lait et d'acide lactique comme source de sels de calcium).

Limitez les aliments et les plats qui excitent le CCC et le système nerveux central (thé fort, café, chocolat, épices).

La prévention

Il est très difficile de parler de prévention de l'hyperthyroïdie, car cette maladie a une étiologie assez étendue. Cependant, les patients à risque doivent effectuer une échographie de suivi tous les six mois et surveiller attentivement les changements hormonaux dans le sang. Au moindre écart par rapport à la norme, vous devez consulter d'urgence un médecin, sinon le résultat clinique n'est pas le plus favorable.

De plus, les médecins recommandent fortement d'abandonner toutes les habitudes destructrices, de contrôler leur contexte émotionnel et également de changer le régime alimentaire habituel, en l'enrichissant de produits à forte teneur en iode.

Prévoir

Les patients présentant un diagnostic d'hyperthyroïdie doivent être enregistrés auprès de l'endocrinologue pour une surveillance annuelle des niveaux d'hormones et une correction rapide de leur écart par rapport à la norme. En général, le pronostic de l'hyperthyroïdie est favorable non seulement pour la vie, mais aussi pour le travail, sous réserve d'un traitement approprié et du respect des recommandations du médecin. Des mesures adéquates contribuent à améliorer la qualité de vie du patient. L'exception est les cas de crise thyréotoxique, qui à notre époque sont rares.

Il convient de noter que la prise de thyréostatiques pour l'hyperthyroïdie pour supprimer une activité thyroïdienne excessive est incompatible avec la grossesse et l'allaitement. De plus, après un traitement avec ces médicaments pendant un an, la grossesse n'est pas souhaitable.

La moitié des symptômes sont à 100% mon cas, pendant un mois sans raison moins 10 kg. Cela, j'ai encore réduit l'activité, car il n'y avait de force pour rien. Après avoir reçu un diagnostic précis, elle a suivi le traitement à fond. Vu un cours d'endocrinol de 3 mois (normalise l'activité de la glande thyroïde), a suivi les recommandations sur la nutrition et la routine quotidienne. Peu à peu la symptomatologie a disparu et je suis retourné à une vie active pleine.

L'hyperthyroïdie chez les femmes et les hommes

L'hyperthyroïdie est la libération d'une grande quantité d'hormones thyroïdiennes dans la circulation sanguine. La maladie peut être congénitale, auquel cas elle se fera sentir presque immédiatement après la naissance de l'enfant. L'hyperthyroïdie acquise se développe à tout âge. Le plus souvent, les femmes souffrent de pathologie. Les hommes tombent malades 5 fois moins souvent.

Tous les processus dans le corps avec hyperthyroïdie gagnent en vitesse maximale et les sentiments s'aggravent. En conséquence, les organes s'usent rapidement, une personne peut mourir. Pour commencer le traitement à temps, vous devez connaître les principaux symptômes de l'hyperthyroïdie.

L'hyperthyroïdie c'est quoi?

L'hyperthyroïdie est une maladie dans laquelle la glande thyroïde travaille trop activement, ce qui entraîne une libération excessive de ses hormones T3 (thyroxine) et T4 (triiodothyronine) dans la circulation sanguine. Ils pénètrent dans tous les tissus du corps et accélèrent les processus métaboliques naturels en eux. Le déséquilibre hormonal affecte négativement l'état du système immunitaire, entraînant une détérioration générale du bien-être et des dommages aux glandes surrénales. De plus, avec l'hyperthyroïdie, le patient peut développer un coma, ce qui entraînera la mort. Par conséquent, les symptômes de la pathologie ne doivent pas être ignorés. En médecine, l'hyperthyroïdie peut être retrouvée sous le terme de "thyréotoxicose".

Caractéristiques de l'hyperthyroïdie chez la femme

Selon certaines statistiques, chez les femmes, l'hyperthyroïdie ne survient pas chez 5, mais 10 fois plus souvent que chez les hommes. Les experts attribuent cela au fait que c'est le corps féminin qui est plus sensible aux fluctuations hormonales tout au long de la vie. Une poussée d'hormones se produit pendant chaque cycle menstruel, pendant la grossesse, l'accouchement, l'allaitement, pendant la période d'entrée en ménopause. Tout d'abord, le fardeau tombe sur la glande thyroïde..

Par conséquent, toutes les femmes doivent consulter l'endocrinologue à des fins prophylactiques au moins une fois par an. Le médecin doit non seulement examiner la glande thyroïde, mais également donner une directive pour le don de sang afin de déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes..

Caractéristiques de l'hyperthyroïdie pendant la grossesse

Si une femme souffre d'hyperthyroïdie, après la conception d'un enfant, les symptômes de la maladie s'intensifieront. Le traitement est effectué sans échec, sinon le patient peut développer un coma myxoedémateux. Cette condition est mortelle dans 80% des cas..

L'hyperthyroïdie congénitale est dangereuse pour les nouveau-nés. Si l'enfant ne reçoit pas de traitement, il mourra. Par conséquent, toutes les femmes qui envisagent de devenir mère devraient subir un test d'hyperthyroïdie cachée. Cela vous permettra de donner naissance à un bébé en bonne santé..

Caractéristiques de l'hyperthyroïdie chez les hommes

Chez les hommes, l'hyperthyroïdie se développe moins souvent, mais en même temps, ils développent une forme latente de la maladie, qui ne donne pas de symptômes prononcés. Pour cette raison, les hommes commencent à recevoir un traitement alors qu'il est déjà inefficace. De plus, il n'est pas possible de faire face à la violation à l'aide de médicaments ou à l'aide d'une intervention chirurgicale.

L'hyperthyroïdie affecte le fonctionnement des organes du système reproducteur. Un niveau élevé d'hormones thyroïdiennes entraîne une augmentation du niveau de SHBG (une protéine qui lie les homons sexuels masculins). Pour cette raison, le niveau de testostérone et de dihydrotestostérone diminue, ce qui signifie que la puissance empire, de graves changements se produisent dans la composition qualitative du liquide séminal.

Les symptômes de l'hyperthyroïdie

Même aux premiers stades du développement de la transpiration, une personne recherche immédiatement une aide médicale. Alors qu'un goitre grandit dans le cou, il peut durer des années, malgré le fait qu'il perturbe le processus d'avaler de la nourriture. En plus de ces symptômes, un patient souffrant d'hyperthyroïdie subit des perturbations dans le fonctionnement de tous les organes internes. Ils souffrent des effets toxiques d'énormes quantités d'hormones thyroïdiennes sur eux..

Symptômes chez les femmes

Chez la femme, les symptômes de l'hyperthyroïdie ne peuvent passer inaperçus, car ils affectent immédiatement l'apparence. La glande thyroïde régule le fonctionnement de tous les organes internes, de sorte qu'ils souffriront également. La patiente commencera à prendre du poids, sa performance se détériorera, il y aura certains changements d'humeur.

Le système nerveux central des patients atteints d'hyperthyroïdie fonctionne avec des troubles. Une femme se met à pleurer, son sommeil s'aggrave et des sautes d'humeur se produisent. D'autres signes d'hyperthyroïdie comprennent des changements d'apparence. Les cheveux du patient commencent à tomber, les ongles s'exfolient, la peau s'aggrave. La glande thyroïde elle-même augmente en taille. Par conséquent, même avec un léger gonflement, vous devez contacter un médecin.

Violations des systèmes et des organes:

Système nerveux central. Le sommeil s'aggrave, l'irritabilité apparaît. Une femme peut éprouver des crises de panique qui étaient auparavant absentes. Les capacités cognitives s'aggravent.

Le système cardiovasculaire. Le patient développe une tachycardie sinusale stable, le pouls augmente, la pression artérielle augmente.

Vision. Le globe oculaire avance, devient inactif. Une femme a une fente dans les yeux, la larmoiement s'intensifie.

Processus métaboliques. La femme perd du poids de façon spectaculaire, bien que son appétit augmente. Une transpiration excessive se développe en parallèle.

Les muscles. Une femme a l'air fatiguée et affaiblie, elle ne peut tolérer un effort physique intense. Même marcher sur de courtes distances lui devient impossible. La douleur et la faiblesse musculaires entraînent des difficultés dans les mouvements habituels.

Le système reproducteur. Le cycle menstruel est rompu, l'infertilité peut se développer. Même s'il est possible de concevoir un enfant, le patient fait le plus souvent une fausse couche. L'hémorragie pendant les règles est rare, l'abdomen est gonflé et des douleurs.

Symptômes chez les hommes

Les symptômes de l'hyperthyroïdie chez l'homme présentent certaines différences avec les symptômes de la maladie chez la femme.

Dans le même temps, il existe des signes similaires, parmi lesquels:

Mauvaise tolérance à la chaleur.

Déficience cognitive.

Tout d'abord, un homme commence à perdre du poids corporel. L'activation des processus métaboliques entraîne une augmentation de l'appétit. Avec l'âge, un homme commence à prendre du poids et.

Les symptômes rares de l'hyperthyroïdie chez l'homme comprennent:

La peau devient "collante".

Les cheveux commencent à tomber.

Les nausées et les vomissements peuvent déranger.

Le cœur peut battre plus vite et l'accélération de son rythme se produit même au repos. Les contractions du muscle cardiaque perdent leur ancienne régularité, deviennent plus fortes. De nombreux patients indiquent que leur cœur «sort littéralement de la poitrine». Les hommes âgés développent une insuffisance cardiaque.

L'hyperthyroïdie chez l'homme est souvent une maladie auto-immune qui survient dans le contexte de la maladie de Graves. Par conséquent, les cellules immunitaires commencent à attaquer le tissu de la glande, provoquant une production excessive d'hormones. Si la cause de l'hyperthyroïdie est vraiment la maladie de Graves, les organes de la vision seront impliqués dans le processus pathologique.

Les changements qui se produisent chez les hommes:

Gonflement autour des yeux.

Les globes oculaires commencent à gonfler.

Yeux très irrités.

Les causes de l'hyperthyroïdie

À ce jour, les causes exactes du développement de l'hyperthyroïdie n'ont pas été établies. Souvent, une forme latente (subclinique) de la maladie est héréditaire. De manière négative, divers facteurs externes affectent les performances de la glande thyroïde. La maladie se développe principalement chez les personnes de plus de 50 ans..

Raisons pour les hommes

Chez l'homme, l'hyperthyroïdie peut se développer pour les raisons suivantes:

Vivre dans des aliments pauvres en iode.

Abus d'alcool, tabagisme.

Mauvaises conditions environnementales dans la région.

Exposition au corps des radiations.

Thyrotoxicose thyroïdienne auto-immune (AIT).

Travailler dans des travaux dangereux.

Le DTZ (goitre toxique diffus) conduit au développement d'une hyperthyroïdie dans 80% des cas.

Goitre toxique nodulaire.

Adénome toxique de la prostate, qui produit indépendamment des hormones.

Maladie thyroïdienne mal traitée.

Utilisation à long terme de l'iode à fortes doses.

Troubles de l'interaction de la glande thyroïde et de l'hypophyse.

Taille thyroïdienne.

Diminution des défenses corporelles.

Avec le goitre toxique diffus, vos propres cellules immunitaires commencent à attaquer le tissu thyroïdien. En réponse à cela, elle produira un excès d'hormones.

Raisons pour les femmes

Raisons pouvant provoquer le développement d'une hyperthyroïdie chez la femme:

Goitre toxique diffus ou maladie de bazedova. Cette raison est considérée comme leader en termes de développement de l'hyperthyroïdie. La maladie de Bazedova est une pathologie auto-immune dans laquelle l'immunité humaine commence à produire des anticorps qui provoquent la production de grandes quantités d'hormones par la glande thyroïde. Chez de nombreuses personnes atteintes de goitre toxique, d'autres pathologies auto-immunes sont également observées, par exemple la glomérulonéphrite, la gastrite, l'hépatite. L'hyperthyroïdie et la présence de goitre sont les deux principaux signes d'une maladie de base.

Thyroïdite. Avec cette maladie, l'inflammation est concentrée dans la glande thyroïde. L'élan pour le développement de la pathologie est l'infection virale.

Apport excessif d'hormones thyroïdiennes. Le plus souvent, cela se produit lors de la prise de médicaments..

Goitre nodulaire. Avec cette violation, une activité pathologique est observée dans une certaine zone de la glande thyroïde. Les médecins appellent ces zones des nœuds chauds..

Hypothyroïdie et hypothyroïdie: quelles sont les différences?

L'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie sont des maladies différentes. Avec l'hypothyroïdie, la glande thyroïde fonctionne mal, elle produit une quantité insuffisante d'hormones, donc leur niveau sera réduit. Tous les processus auxquels ils participent sont ralentis. Les patients commencent à prendre du poids, leur peau est pâle et sèche, leurs palpitations sont rares, la parole souffre, les mouvements deviennent inhibés.

Avec l'hyperthyroïdie, le métabolisme, au contraire, s'accélère, car il y a trop d'hormones thyroïdiennes dans le corps. Cela provoque l'accélération de tous les processus. Par conséquent, les symptômes de l'hyperthyroïdie et de l'hypothyroïdie sont différents. Les patients deviennent très irritables, leur peau est humide, leur poids diminue, leur appétit augmente, leur rythme cardiaque devient plus fréquent, etc..

Types d'hyperthyroïdie

Dans le processus de production d'hormones thyroïdiennes, non seulement la glande thyroïde, mais aussi l'hypophyse avec l'hypothalamus participent.

Selon la cause de l'hyperthyroïdie, les types de maladies varient:

Hyperthyroïdie primaire. Elle survient en raison d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde elle-même ou du tissu thyroïdien ectopique. La pathologie survient en présence de goitre, en raison d'un apport excessif d'hormones iodées dans le corps ou d'un adénome thyroïdien toxique.

Hyperthyroïdie secondaire. Il se manifeste en raison d'anomalies de l'hypophyse, ce qui provoque la production d'hormones excédentaires par la glande thyroïde. Le plus souvent, un trouble se développe en raison de la croissance de l'adénome hypophysaire.

Hyperthyroïdie tertiaire. Il se développe en raison de dysfonctionnements de l'hypothalamus, qui surviennent le plus souvent dans un contexte de névrose.

Formes d'hyperthyroïdie

Les formes d'hyperthyroïdie primaire peuvent être les suivantes:

Hyperthyroïdie subclinique. Dans ce cas, la maladie a une évolution asymptomatique, il est donc difficile de l'identifier. Les niveaux de T3 et T4 dans le test sanguin seront normaux et le niveau de TSH produit par l'hypophyse sera faible..

Hyperthyroïdie manifeste ou manifeste. Dans cette forme de la maladie, le niveau de T3 et T4 est augmenté et le niveau de TSH est abaissé..

Hyperthyroïdie compliquée. Un patient atteint de cette forme de maladie développe une fibrillation auriculaire, une psychose, une insuffisance rénale et cardiaque, une perte de poids soudaine, etc..

Diagnostic de l'hyperthyroïdie

Pour identifier l'hyperthyroïdie, le patient est examiné, puis envoyé à des examens de laboratoire et instrumentaux, parmi lesquels:

Don de sang pour T3, T4, TSH et anticorps.

ECG, conçu pour détecter les anomalies cardiaques.

Échographie et tomodensitométrie de la glande thyroïde. Ces études vous permettent d'évaluer l'état de la glande thyroïde, sa taille, la présence de ganglions et d'infiltrats inflammatoires.

Biopsie nodale thyroïdienne avec histologie supplémentaire du matériel collecté.

Scintigraphie thyroïdienne pour déterminer l'activité des organes.

Évaluation de la vision à l'aide de divers tests ophtalmologiques.

De plus, les patients souffrant d'hyperthyroïdie présentent certains changements d'apparence et présentent également des plaintes caractéristiques au médecin. Ils sont la base d'un examen détaillé du patient.

Traitement de l'hyperthyroïdie

Si le traitement est commencé à temps, l'hyperthyroïdie peut être prise en charge. Ce n'est que dans ce cas que l'on peut compter sur le succès et éviter le développement de maladies graves. En l'absence de traitement, le patient développe des troubles sévères du travail du système cardiovasculaire, des pathologies osseuses et une crise thyréotoxique.

Le traitement peut être médical et chirurgical. De plus, une thérapie à l'iode radioactif est pratiquée. N'oubliez pas les techniques de régime et de physiothérapie.

Traitement médical

Le principal objectif de la correction médicale de l'hyperthyroïdie est d'obtenir une diminution régulière du niveau d'hormones thyroïdiennes dans le corps. Cela éliminera leurs effets toxiques sur les organes..

Si le patient a moins de 50 ans et que la maladie a été diagnostiquée à un stade précoce, on lui prescrit des médicaments thyréostatiques qui suppriment le fonctionnement de la glande thyroïde. Vous devez les prendre longtemps. Lorsqu'une personne cesse de consommer des drogues, tous les symptômes de l'hyperthyroïdie réapparaissent.

Le merkazolil est le médicament de choix dans le traitement de l'hyperthyroïdie. Il vise à bloquer la synthèse des hormones thyroïdiennes. Attribuez-le dans le cas où leur augmentation est insignifiante et a été découverte pour la première fois. Si l'hyperthyroïdie a une évolution sévère, le merkazolil n'est pas utilisé pour le traitement. La thérapie avec ce médicament ne peut pas durer plus de 2 ans. De plus, le blocage hormonal est parfois si intense qu'une thérapie de remplacement par les mêmes hormones est nécessaire..

En règle générale, après 21 jours à partir du début du traitement, le bien-être du patient se stabilise. Tous les symptômes de la maladie disparaissent. Les indicateurs d'un traitement réussi sont la normalisation du pouls, ainsi que la prise de poids. Pendant le traitement, vous devez contrôler l'image du sang.

Il est impossible d'annuler brusquement Merkazolil, car cela peut provoquer une crise. Les complications les plus courantes de la prise du médicament comprennent l'agranulocytose, la leucopénie et l'amygdalite agranulocytaire..

Traitement de l'hyperthyroïdie avec de l'iode radioactif

L'iode radioactif est prescrit à un stade précoce de la maladie. Si le traitement ne donne pas d'effet, le patient est montré en train de prendre Merkazolil. Dans les cas graves de la maladie et en préparation de la chirurgie, le médecin peut prescrire l'administration simultanée d'iode radioactif et de Merkazolil.

L'iode radioactif peut être indiqué pour les personnes âgées qui nécessitent une intervention chirurgicale, mais pour des raisons de santé, elles ne pourront pas le transférer. L'iode aide à réduire l'activité de la glande thyroïde, mais en même temps, il détruit ses tissus. Par conséquent, il est si important de calculer correctement la dose.

Le principal effet secondaire de la thérapie à l'iode est la libération d'une grande quantité d'hormones dans le sang. Cela se produit du 7 au 10e jour à partir du début du traitement. Afin d'éviter le développement d'une crise, l'administration parallèle de thyréostatiques est nécessaire.

Chirurgie

Si un patient a un goitre, ce qui entraîne une activité excessive de la glande thyroïde, ainsi que la croissance de sa zone séparée, la chirurgie est indiquée. Si vous l'enlevez, le corps commencera à fonctionner comme avant. Lorsqu'un patient révèle une croissance significative du tissu glandulaire ou de plusieurs nœuds, l'opération est contre-indiquée. Sinon, le patient développera une hypothyroïdie..

Ainsi, les indications d'une intervention chirurgicale:

Intolérance individuelle aux médicaments pour bloquer les hormones thyroïdiennes.

Rechute après une thérapie conservatrice.

Pendant le traitement et pendant la phase de récupération, vous devrez suivre strictement un régime. Pour éliminer les violations du système cardiovasculaire, les patients reçoivent 2 cours de traitement spécialisés par an.

Régime

Pour réussir le traitement de l'hyperthyroïdie, vous devez suivre strictement un régime. Il permet non seulement de faire face à la maladie, mais aussi d'empêcher son développement. Un médecin devrait faire un régime. Parfois, un régime bien choisi vous permet de vous passer de médicaments.

La nourriture doit être aussi fortifiée que possible..

Produits qui doivent être présents sur le menu:

Viande de poulet et de lapin faible en gras.

Fruits de mer: calmars, moules, crevettes.

Café et chocolat, mais uniquement de bonne qualité.

L'utilisation de ces produits normalisera les intestins et saturera le corps en vitamines. En plus d'une bonne nutrition, le patient doit recevoir une quantité suffisante d'eau, ce qui aidera à se débarrasser de la constipation, à normaliser les processus métaboliques et à réguler la fonction de digestion.

Vidéo: un chirurgien, docteur en sciences médicales du Kosovo, Viktor Nikolaevich, parlera des méthodes de traitement de l'hyperthyroïdie:

Complications hyperthyroïdiennes

Si la maladie est grave ou son traitement absent, la probabilité de développer des complications augmente. Le plus dangereux d'entre eux est la crise thyréotoxique. Tous les symptômes de l'hyperthyroïdie gagnent en force, ce qui entraîne de graves violations du travail des organes internes. Dans 70% des cas, la crise a une évolution sévère, elle survient le plus souvent chez la femme.

Prévention de l'hyperthyroïdie

Afin de prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire d'assurer l'apport d'une quantité adéquate d'iode dans le corps, et également de contacter l'endocrinologue en temps opportun.

D'autres mesures pour la prévention de l'hyperthyroïdie comprennent:

Une bonne nutrition sans abus de plats gras, frits, épicés et fumés. Le menu devrait contenir plus de légumes et de fruits, ainsi que des boissons au lait aigre.

Vous devez manger selon le régime.

Rejet des mauvaises habitudes.

Augmentation de l'activité physique.

Test sanguin régulier pour les hormones.

Ne pas passer du temps au soleil.

Si le patient a été diagnostiqué d'hyperthyroïdie, il doit alors être enregistré auprès de l'endocrinologue.

Auteur de l'article: Kuzmina Vera Valerevna | Endocrinologue, nutritionniste

Éducation: Diplôme de l'Université de médecine d'État russe nommé d'après N. I. Pirogov, spécialité "Médecine générale" (2004). Résidence à l'Université d'État de médecine et de médecine dentaire de Moscou, diplôme en "endocrinologie" (2006).