Types et fonctions des hormones surrénales: glucocorticoïdes et androgènes

Dans la structure du système endocrinien, une paire d'organes glandulaires est sécrétée, produisant des hormones indispensables au fonctionnement du corps humain. Les gonades, le pancréas, la thyroïde appartiennent également à cette zone..

Les hormones surrénales régulent les mécanismes métaboliques, sont responsables de la formation de caractéristiques sexuelles secondaires et ont d'autres fonctions, tombant dans la circulation sanguine ou l'espace intercellulaire. Un changement de niveau est lourd de dysfonctionnements organiques et de pathologies graves.

Structure de la glande surrénale

Les glandes surrénales sont situées sur les sommets des reins, dans la région rétropéritonéale. Les glandes sont responsables de la formation de plusieurs dizaines d'hormones.

La glande droite est pyramidale, la gauche - ressemble à une faucille lunaire. Ils mesurent jusqu'à 5 cm de long, pas plus d'un centimètre d'épaisseur, jaunâtres, inégaux, pesant moins de dix grammes.

Les glandes surrénales sont formées de cellules morphologiquement et fonctionnellement différentes, ce qui détermine le type de sécrétion endocrinienne dans chaque zone. Examiner plus en détail les zones d'influence et l'importance des hormones surrénales.

Les principales fonctions des glandes surrénales

L'importance fonctionnelle des glandes surrénales se manifeste, entre autres, dans la régulation du métabolisme des glucides, des lipides, des protéines et de la synthèse d'autres substances.

L'état et le comportement d'un individu dans différentes situations de la vie dépendent directement de l'activité coordonnée des glandes surrénales, de la quantité et des hormones libérées dans le sang.

Les différents effets biologiques exercés par les hormones sont dus au fait que:

  • ils ont une composition biochimique différente,
  • ils sont associés à d'autres glandes et organes,
  • les glandes surrénales sont formées de cellules morphologiquement hétérogènes.

Ces hormones importantes sont responsables de l'équilibre de tous les processus métaboliques dans le corps. Ils contrôlent le métabolisme, la pression artérielle, la réponse immunitaire aux irritants et aux réactions allergiques, déterminent le développement des caractéristiques sexuelles.

Si les cellules de la glande ne peuvent pas faire face ou si les organes eux-mêmes sont retirés, leur carence peut être comblée par un traitement hormonal substitutif.

Tableau des hormones surrénales et leur fonctionnalité:

Où est synthétiséHormoneEffet
Cortex glomérulaireAldostérone, corticostérone, désoxycortoneRétention de sodium et d'eau, augmentation de l'excrétion de potassium, augmentation de la pression artérielle
Cortex touffetéCortisol, cortisone, 11-désoxycortisol, corticostérone, déhydrocorticostéroneLa formation de résistance au stress et au stress, la participation à la décomposition des graisses en acides gras, la synthèse du glucose à partir de composés non glucidiques, l'activation ou la suppression de l'immunité, la suppression des processus inflammatoires et des réponses allergiques, la régulation du calcium dans les os
Zone maillée du cortexAdrénostérone, sulfate de déhydroépiandrostérone, œstrogène, prégnénolone, testostérone, 17-hydroxyprogestéroneLa formation correcte des caractéristiques et fonctions sexuelles, un ensemble de masse musculaire
Substance cérébraleNorépinéphrine, adrénalinePréparation du corps au stress, à la collecte et à l'accumulation d'énergie, soutien à la gluconéogenèse, à la lipolyse, à la thermogenèse

Cortex surrénalien

Pour la synthèse des hormones de la couche corticale des glandes surrénales, le cholestérol est nécessaire, que nous obtenons avec la nourriture. Les limites des différentes zones des glandes ne se distinguent qu'au microscope. Mais ils sont constitués de cellules qui diffèrent les unes des autres.

Les hormones qu'elles sécrètent jouent le rôle de régulateurs des mécanismes physiques et chimiques du corps à tous les niveaux.

Les cellules de la zone glomérulaire produisent des minéralocorticostéroïdes. Dans la couche corticale moyenne, des glucocorticostéroïdes sont produits. Les androgènes sont produits dans la zone maillée.

Les situations stressantes et la malnutrition peuvent affecter la synthèse de substances physiologiquement actives dans le cortex.

L'action des hormones du cortex surrénalien se manifeste par la réaction du corps aux facteurs environnementaux. Ils aident physiquement à faire face aux chocs en cas de blessures, blessures, sont responsables des réactions allergiques, résistance au stress.

Minéralocorticoïdes

Les produits de la zone glomérulaire sont les minéralocorticoïdes, le rôle le plus important dans l'aldostérone. Des rôles moins importants sont donnés à la corticostérone, la désoxycorticostérone. Ils contrôlent le tonus vasculaire et la pression..

Leur hypersécrétion provoque une hypertension artérielle, une suppression - une pression artérielle basse. L'aldostérone inhibe la perte de sodium et d'eau. En même temps, il élimine le potassium avec de l'urine. Ceci est particulièrement important pour la régulation du métabolisme eau-sel lors de l'augmentation de la transpiration, de la diarrhée, des vomissements, des saignements, pour augmenter la pression pendant le développement du choc.

La substance régule le volume de sang circulant dans le corps, affecte le myocarde, les performances musculaires.

Glucocorticoïdes

La zone corticale du faisceau est responsable de la formation de glucocorticostéroïdes tels que le désoxycortisol, la corticostérone, la déshydrocorticostérone, les plus actifs étant la cortisone et le cortisol. Le nom de la classe d'hormones vient de leur capacité à augmenter la glycémie.

Son niveau normal est maintenu par l'insuline, le pancréas est responsable de sa sécrétion. Le comportement le plus notable est l'hormone du stress, le cortisol. Les résultats de l'activité de ce glucocorticoïde se manifestent dans de nombreux mécanismes..

Le niveau maximum de cortisol est observé à huit heures du matin. Il aide à s'adapter à de forts stress physiques et émotionnels, à soutenir le tonus musculaire, à réguler les processus métaboliques, le fonctionnement du système immunitaire.

La substance réduit l'inflammation, affecte la régénération tissulaire, est responsable des réponses allergiques. Les corticostéroïdes affectent le fonctionnement du système nerveux.

Ils affectent le traitement cohérent et approprié des impulsions externes entrantes, la sensibilité du goût, les récepteurs olfactifs.

Androgènes

Les androgènes sont des hormones sexuelles mâles produites par les glandes sexuelles et les cellules de la glande surrénale avec la participation de la corticotropine.

Ce groupe est complété par l'adrénostérone, la déhydroépiandrostérone, le sulfate de déhydroépiandrostérone, l'œstrogène, qui est également produit dans les glandes hormonales féminines, la testostérone, également produite dans les testicules masculins, la prégnénolone, la 17-hydroxyprogestérone.

Ces hormones sont impliquées dans la puberté en temps opportun, la distribution de la graisse et de la masse musculaire dans le corps, l'apparence des cheveux et la structure de la figure. Ils pénètrent dans la circulation sanguine le plus intensément à la puberté, mais continuent d'être excrétés après la ménopause, soutenant le tonus musculaire, la libido.

Médullosurrénale

La région surrénale médiane est réservée à la substance cérébrale, constituée de cellules chromaffines.

La synthèse hormonale est contrôlée par le système nerveux sympathique. Cette couche peut donc être considérée comme un plexus sympathique spécialisé.

Mais les hormones surrénales locales pénètrent dans la circulation sanguine non pas par les synapses, mais directement, se brisant après une demi-minute.

Leur effet se manifeste dans des conditions de stress accru. Une personne sera effrayée, engourdie, gelée de l'indécision, ou bien se fâchera, attaquera, défendra furieusement.

Catécholamines

Les catécholamines sont produites dans les cellules de la médullosurrénale. Les cellules sombres du cerveau sécrètent de la noradrénaline.

C'est un neurotransmetteur, et il est produit cinq fois moins que l'adrénaline. L'adrénaline est produite dans les cellules lumineuses de la couche..

Il s'agit d'un dérivé de la tyrosine, il est également appelé épinéphrine. Il est intensément synthétisé avec une irritation des récepteurs de la douleur, une carence en glucose dans la circulation sanguine. Le stress et les saignements contribuent à l'augmentation de la sécrétion de noradrénaline.

L'adrénaline affecte le fonctionnement du muscle cardiaque (un excès de substance provoque la croissance des fibres myocardiques), des mécanismes d'adaptation à des circonstances dangereuses non standard, est impliqué dans la dégradation du glycogène dans les muscles et le foie, active les impulsions nerveuses, soulage les spasmes musculaires lisses.

Une production inadéquate d'une substance entraîne une diminution de la glycémie, une baisse de la pression artérielle, des troubles de la mémoire et de l'attention et une fatigue rapide.

La norépinéphrine provoque une vasoconstriction et une augmentation de la pression. L'excès d'hormones contribue à l'anxiété, aux crises de panique, à l'insomnie, au manque de dépression.

Types de perturbations

Un excès ou une carence en hormones surrénales entraîne une altération fonctionnelle.

Divers symptômes peuvent témoigner d'un déséquilibre hormonal: de l'hypertension et de l'excès de poids à l'amincissement de la peau, à la dystrophie musculaire et à une diminution de la densité osseuse.

Les signes de maladie surrénalienne et de troubles métaboliques peuvent également être:

  • périodes irrégulières,
  • syndrome prémenstruel manifesté intensément,
  • infertilité,
  • pathologie gastrique,
  • déséquilibre, accès d'irritabilité,
  • troubles du sommeil,
  • dysfonction érectile,
  • alopécie,
  • rétention d'eau dans le corps,
  • gain et perte de poids fréquents,
  • problèmes dermatologiques.

Les hormones surrénales dans la médullaire sont généralement produites à des doses normales. Leur carence est rarement observée en raison du travail de remplacement des phéochromocytes aortiques, du système sympathique, de l'artère carotide.

Et avec l'hypersécrétion de ces substances, une hypertension, un rythme cardiaque accéléré, une augmentation du glucose et des céphalées sont observés. L'insuffisance d'hormones corticales peut provoquer le développement de troubles systémiques graves et l'élimination de la couche corticale peut entraîner la mort.

Un exemple de violations est l'hypocorticisme chronique, qui donne une teinte bronze à l'épiderme des mains, du cou, du visage, qui affecte le tissu musculaire du cœur, provoquant le syndrome asthénique. Une personne souffre de rhume, de douleur, de maladies infectieuses et de perte de poids rapide.

L'effet excessif de l'aldostérone se manifeste par une violation de l'équilibre acido-basique, un œdème, une augmentation anormale du volume sanguin, une hypertension.

Elle entraîne une sursaturation des petits vaisseaux avec du sodium, un gonflement et une diminution de leur diamètre. C'est l'une des principales raisons de l'hypertension artérielle constante..

La condition est aggravée par des douleurs dans la poitrine, la tête et des contractions musculaires convulsives dues à un manque de potassium. La carence en aldostérone dans le corps d'un adulte ne s'exprime pas de manière particulière.

Il peut être déshydraté, hypotension artérielle. Une forte diminution de la quantité d'hormone provoque un état de choc et nécessite une intervention et un traitement urgents.

Excès et désavantage

Un excès de glucocorticoïdes provoque une augmentation de la glycémie, une lixiviation des minéraux des os, une adsorption altérée par les intestins, la suppression de l'immunité, un dysfonctionnement des neutrophiles et d'autres leucocytes, l'apparition de dépôts sous-cutanés gras, une inflammation, une mauvaise régénération tissulaire, toutes les manifestations de cushing, une faiblesse musculaire, une insuffisance cardiaque, acidité gastrique.

Un manque de glucocorticostéroïdes augmente la sensibilité à l'insuline, réduit le glucose et le sodium, conduit à un œdème, des troubles métaboliques.

Une synthèse accrue de cortisol vous aide à naviguer rapidement, à faire un choix dans des situations difficiles et stressantes.

S'il n'est pas suffisamment produit, il peut entraîner une désorientation et une crise de panique. Avec une carence en substance, la quantité de sérotonine et de dopamine diminue en même temps. Cela conduit à la dépression et au développement de la dépression..

La corticostérone est responsable du métabolisme, du changement normal des phases d'activité et du sommeil. Si cela ne suffit pas, la personne est colérique, irritable, dort mal.

Les cheveux peuvent tomber, la peau est couverte d'acné. Les hommes ont une puissance réduite, les femmes ne peuvent pas tomber enceintes, leur cycle mensuel s'égare.

Une augmentation du niveau de cette hormone entraîne un faux hermaphrodisme chez les enfants, un compactage douloureux des glandes mammaires chez les jeunes hommes. Un ulcère à l'estomac se développe, le système immunitaire fonctionne mal, la pression artérielle augmente, des dépôts de graisse apparaissent dans l'abdomen.

La teneur accrue en hormones sexuelles mâles des glandes surrénales provoque une masculinisation de l'apparence.

Chez les femmes, cela peut ressembler à une pilosité accrue dans les zones atypiques, à l'arrêt des menstruations, au sous-développement du système reproducteur, à la rupture de la voix, au développement musculaire masculin, à la perte de cheveux sur la tête.

Un excès de testostérone chez un fœtus masculin peut entraîner une activation tardive de la fonction vocale à l'avenir. De plus, les androgènes traitent le cholestérol et préviennent les changements sclérotiques, réduisent l'effet inhibiteur du cortisol sur le système immunitaire, agissent comme antioxydants.

D'autres organes du système endocrinien affectent également le rapport des hormones. Par exemple, un changement dans la production par la glande pituitaire de l'hormone somatotrope, qui, entre autres voies, déclenche la sécrétion hormonale dans les glandes surrénales, provoque de graves pathologies systémiques chez les enfants et les adultes.

finalement

Si une personne présente des signes de la maladie, elle analyse son sang pour le rapport des différentes hormones surrénales.

L'étude du niveau des androgènes est utilisée dans les situations de puberté précoce ou tardive, avec des problèmes de conception, de portage. Un déséquilibre des glucocorticoïdes est recherché si le cycle mensuel s'égare, des maladies de l'appareil osseux, une atrophie musculaire, des manifestations cutanées, une forte prise de poids sont observées.

Les minéralocorticostéroïdes sont testés avec une pression instable, une hyperplasie des glandes. Le diagnostic et le traitement seront plus efficaces si vous ne prenez aucun médicament la veille de la livraison des échantillons..

Noms des hormones surrénales et tests pour déterminer leur niveau dans le corps

Glandes surrénales - une glande appariée de sécrétion interne. Leur nom indique uniquement l'emplacement des organes, ils ne sont pas un appendice fonctionnel des reins. Les glandes sont petites:

  • poids - 7-10 g;
  • longueur - 5 cm;
  • largeur - 3-4 cm;
  • épaisseur - 1 cm.

Malgré ses paramètres modestes, les glandes surrénales sont l'organe hormonal le plus prolifique. Selon diverses sources médicales, elles sécrètent 30 à 50 hormones qui régulent les fonctions vitales du corps. Par composition chimique, les substances actives sont divisées en plusieurs groupes:

  • minéralocorticoïdes;
  • glucocorticostéroïdes;
  • les androgènes;
  • les catécholamines;
  • peptides.

Les glandes surrénales diffèrent par leur forme: la droite - ressemble à une pyramide trièdre, la gauche - un croissant. Le tissu de l'organe est divisé en deux parties: corticale et cérébrale. Ils ont des origines différentes, des fonctions différentes, une composition cellulaire spécifique. Dans l'embryon, la substance corticale commence à se former à 8 semaines, le cerveau - à 12-16.

Le cortex surrénalien a une structure complexe, on y distingue trois parties (ou zones):

  1. Glomérulaire (couche superficielle, la plus mince).
  2. Faisceau (moyen).
  3. Maille (adjacente à la moelle).

Chacun d'eux produit un groupe spécifique de substances actives. Une différence visuelle dans la structure anatomique peut être détectée au niveau microscopique..

Hormones surrénales

Les hormones surrénales les plus importantes et leurs fonctions:

TitreLieu de développementFonctions principales
Corticostéroïdes minéraux à l'aldostéroneSubstance corticale, zone glomérulaireMaintient l'équilibre hydrique et minéral. Fournit une concentration optimale de potassium et de sodium (électrolytes essentiels)
Cortisol Gluco- CorticostéroïdesSubstance corticale, zone de faisceauRégule le métabolisme des glucides, des graisses, des protéines, des graisses. Affecte le travail du système nerveux, cardiovasculaire et immunitaire. Produit activement pendant le stress, offrant une protection corporelle
Oestrogènes androgènesResponsable de la formation des caractères sexuels secondaires féminins. Assurer le développement et la fonctionnalité des organes génitaux. Réguler la fonction de reproduction
Androgènes de testostéroneFournit la manifestation de caractéristiques sexuelles masculines secondaires. Responsable du développement et de la formation des organes du système reproducteur. Régule la fertilité
Androgènes de progestéroneL'hormone principale de la grossesse. Fournit la préparation de l'utérus pour la grossesse, la formation du placenta, le développement complet du fœtus
DEGA AndrogènesSubstance corticale, zone mailléeAffecte l'activité sexuelle, la formation de caractéristiques sexuelles secondaires, régule la fonction de reproduction
Catécholamines d'adrénalineSubstance cérébraleIl mobilise l'organisme en cas de menace extérieure (l'hormone de la peur). Il est activement sécrété dans un état de choc, de stress et de blessures.
Norepinephrine CatecholaminesSubstance cérébraleProduit dans des situations de stress et de choc, avec blessures (hormone d'agression)
Peptides de somatostatineSubstance cérébraleIl affecte le fonctionnement du système nerveux et digestif

Rôle dans le corps

Les hormones du cortex surrénal représentent 90% du total. Dans la zone glomérulaire, les minéralocorticoïdes sont synthétisés. Il s'agit notamment de l'aldostérone, de la corticostérone, de la désoxycorticostérone. Les substances améliorent la perméabilité des capillaires, des membranes séreuses, régulent le métabolisme eau-sel, fournissent les processus suivants:

  • activation de l'absorption des ions sodium et augmentation de leur concentration dans les cellules et le liquide tissulaire;
  • diminution du taux d'absorption des ions potassium;
  • augmentation de la pression osmotique;
  • rétention d'eau dans le corps;
  • hypertension artérielle.

Les hormones du cortex surrénalien sont des glucocorticoïdes. Le cortisol et la cortisone sont les plus importants. Leur effet principal vise à augmenter le glucose dans le plasma sanguin en raison de la conversion du glycogène dans le foie. Ce processus commence lorsque le corps éprouve un besoin urgent d'énergie supplémentaire..

Les hormones de ce groupe ont un effet indirect sur le métabolisme lipidique. Ils réduisent le taux de dégradation des graisses afin d'obtenir du glucose, augmentent la quantité de tissu adipeux sur l'estomac.

Les hormones de la substance corticale de la zone réticulaire comprennent les androgènes. Les glandes surrénales synthétisent une petite quantité d'oestrogène et de testostérone. La sécrétion principale d'hormones sexuelles est réalisée par les ovaires chez la femme et les testicules chez l'homme.

Les glandes surrénales fournissent la concentration nécessaire d'hormones mâles (testostérone) dans le corps d'une femme. En conséquence, chez les hommes, la production d'hormones féminines (œstrogènes et progestérone) est contrôlée par ces glandes. La base de la formation des androgènes est la déhydroépiandrostérone (DEGA) et l'androstènedione.

Les principales hormones de la médullosurrénale sont l'adrénaline et la norépinéphrine, qui sont des catécholamines. Le signal de leur développement de la glande est reçu du système nerveux sympathique (innerve l'activité des organes internes).

Les hormones de la substance cérébrale pénètrent directement dans la circulation sanguine, contournant la synapse. Par conséquent, cette couche des glandes surrénales est considérée comme un plexus sympathique spécialisé. Une fois dans le sang, les substances actives sont rapidement détruites (la demi-vie de l'adrénaline et de la noradrénaline est de 30 secondes). La séquence de formation des catécholamines est la suivante:

  1. Un signal externe (danger) pénètre dans le cerveau.
  2. L'hypothalamus est activé.
  3. Les centres sympathiques de la moelle épinière (région thoracique) sont excités..
  4. Dans les glandes, la synthèse active d'adrénaline et de noradrénaline commence.
  5. Les catécholamines sont libérées dans la circulation sanguine.
  6. Les substances interagissent avec les adrénorécepteurs alpha et bêta, qui se trouvent dans toutes les cellules.
  7. Il existe une régulation des fonctions des organes internes et des processus vitaux pour protéger le corps dans une situation stressante.

Les fonctions des hormones surrénales sont diverses. La régulation humorale de l'activité du corps s'effectue sans interruption si les substances actives sont produites à la bonne concentration.

Avec des écarts prolongés et importants du niveau des principales hormones des glandes surrénales, des conditions pathologiques dangereuses se développent, les processus vitaux sont perturbés et des dysfonctionnements des organes internes se produisent. Parallèlement, un changement dans la concentration des substances actives indique des maladies existantes.

Carence et excès d'hormones surrénales

Aldostérone

DésavantageExcès
Maladie d'AddisonHyperaldostéronisme primaire et secondaire
HypoaldostéronismeAldostérome
Augmentation de la sécrétion de désoxycorticostérone, corticostéroneHyperplasie surrénale
Syndrome de Shereshevsky-Turner (maladie chromosomique)Insuffisance cardiaque
Cirrhose du foie
DiabèteHypertension rénale maligne
Intoxication alcoolique aiguëSyndrome d'œdème récurrent
L'âge des personnes âgéesPériode postopératoire

Cortisol

DésavantageExcès
Hypopituitarisme (perturbation de l'hypophyse antérieure)Syndrome d'Itsenko-Cushing
Maladie d'AddisonHyperplasie surrénale
Syndrome surrénogénitalSyndrome ectopique ACGT
État hypothyroïdien (diminution de la sécrétion de la glande thyroïde)Syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)
Condition après la prise de glucocorticoïdesHypothyroïdie, condition hyperthyroïdienne
Cirrhose du foie, hépatiteHypoglycémie (faible concentration de glucose)
Perte de poids soudaineDiabète non compensé
Infection par le VIH
Grossesse
Obésité
Une dépression
Alcoolisme

Oestrogènes

DésavantageExcès
Syndrome de Shereshevsky-TurnerHyperestrogénisme
HypogonadismeKystes, tumeurs ovariennes
HyperprolactinémieTumeur testiculaire sécrétant des œstrogènes
Syndrome viril (excès d'hormones mâles dans le corps d'une femme)Cirrhose du foie
Déficit en phase lutéale
Inflammation chronique du système reproducteur
La menace de l'avortement

Testostérone

DésavantageExcès
Syndrome de Down KlinefelterSyndrome d'Itsenko-Cushing
Insuffisance rénaleSyndrome surrénogénital (dysfonctionnement congénital du cortex surrénal) chez la femme
ClimaxTumeurs testiculaires productrices de testostérone
Ablation ovarienneCaryotype mâle HUU
Tumeur ovarienne virilisante chez la femme

Progestérone

DésavantageExcès
Déficience cognitiveSOPK
La maladie d'AlzheimerDysfonctionnement congénital du cortex surrénal (VCD)
Démence sénile (démence)Tumeurs androgènes du cortex surrénalien
Hirsutisme (cheveux de type masculin) chez les femmes

Adrénaline

DésavantageExcès
Pression artérielle faibleHypertension artérielle
DigestionCrise d'hypertension
Affaiblissement de la mémoireTachycardie, arythmie
Sautes d'humeurAngine de poitrine, ischémie
Une dépressionÉpuisement nerveux, maladie mentale
Léthargie musculaireInfarctus du myocarde
SomnolenceInsuffisance surrénale
Fatigue chronique

Norépinéphrine

DésavantageExcès
Trouble bipolaireCrises de panique
Maladie de Parkinson, AlzheimerÉtat d'anxiété sans cause
MigraineInsomnie
Confusion
Indifférence
Manque d'intérêt pour la vie

Somatostatine

DésavantageExcès
Nanisme hypophysaire (violation de la sécrétion d'hormone de croissance)Acromégalie (prolifération de certaines parties du corps), gigantisme
HypercorticismeLe nanisme de Laron
Syndrome d'Itsenko-CushingHyperglycémie
Anencéphalie chez le fœtusL'insuffisance rénale chronique
Anencéphalie chez le fœtusL'insuffisance rénale chronique
Manque de sommeilCondition postopératoire
Chimiothérapie, chirurgieSécrétion ectopique (production d'hormones par les tumeurs)
ObésitéAlcoolisme

Troubles hormonaux surrénaux

L'insuffisance des glandes surrénales conduit au développement de maladies et de conditions pathologiques qui mettent la vie en danger. Ils nécessitent un diagnostic précis et un traitement complet. Les maladies les plus courantes associées à une dysfonction surrénale comprennent:

Nom de la maladieLa description
Maladie d'AddisonLa cause de la maladie est une insuffisance surrénalienne chronique. La peau acquiert une teinte brune caractéristique («maladie du bronze»). Les principaux symptômes sont une température corporelle basse, de la fièvre, des douleurs dans les muscles et les articulations, des douleurs dans les intestins.
La maladie d'Itsenko-CushingMaladie neuroendocrine causée par des troubles du système hypothalamo-hypophyse et une hypersécrétion ultérieure du cortex surrénalien. Les patients présentent une altération du métabolisme des graisses, des changements pathologiques de tous les systèmes physiologiques
Syndrome de NelsonL'insuffisance surrénale est la cause de la pathologie. Diminution de la vision, maux de tête sévères, diminution de la sensibilité gustative, hyperpigmentation de la peau.
Tumeurs surrénalesLes tumeurs surrénales peuvent être malignes et bénignes. Les néoplasmes se produisent dans les couches corticales et cérébrales. Le phéochromocytome est un néoplasme associé à une production accrue de catécholamines. L'aldostérome se développe dans la couche glomérulaire du cortex. Corticostérome - une tumeur bénigne du cortex.
HyperandrogénieLa maladie survient chez les femmes et se caractérise par un excès d'hormones mâles. Les principaux symptômes sont la croissance des cheveux durs sur le visage et le corps, la peau sèche, le surpoids, l'atrophie musculaire, l'hypertension artérielle, la fatigue.
Syndrome de production ectopique ACTHLa condition est associée à une sécrétion excessive d'adrénocorticotropes (ACTH). Il est formé par toutes les tumeurs malignes des poumons, de la thyroïde, du pancréas, de l'estomac, du foie, de l'utérus, de la médullosurrénale et d'autres organes. Les symptômes sont similaires à ceux de la maladie d'Itsenko-Cushing.
Hypersécrétion du cortex surrénalienEn fonction de la zone affectée du cortex, l'hypercorticisme (excès de cortisol), l'hyperaldostéronisme (excès d'aldostérone), l'hyperandrogénisme surrénalien (excès d'hormones sexuelles) se distinguent. Chacune des pathologies présente des symptômes spécifiques.
Hyperfonction de la médullosurrénaleLa condition est associée à une sécrétion excessive de catécholamines (adrénaline et norépinéphrine)
Insuffisance corticale surrénaleLa condition est caractérisée par une carence en hormones stéroïdes. Il se déroule sous forme aiguë et chronique. Dans le corps, une défaillance de l'équilibre eau-sel se produit, diverses perturbations du travail du système cardiovasculaire se produisent. La forme chronique se caractérise par une faiblesse générale, une perte de poids, une indigestion, des étourdissements, des évanouissements, une pression artérielle basse. La forme aiguë se distingue par des changements de conscience, des crampes, des douleurs musculaires.

Test sanguin

La fonctionnalité de l'organisme entier dépend du fonctionnement complet de ces petites glandes. Différents médecins peuvent prescrire un test sanguin pour les hormones surrénales:

Selon le tableau clinique, le médecin prescrit une étude en laboratoire pour déterminer la concentration d'une hormone particulière. Pour obtenir des résultats d'analyse fiables, une préparation préliminaire est requise. Quelques exemples:

  • pour effectuer un test à l'aldostérone en deux semaines, vous devez réduire votre apport en glucides
  • avant de donner du sang pour le cortisol, les médicaments hormonaux sont annulés, l'activité physique est exclue, le tabagisme est interdit;
  • pour déterminer les catécholamines, le café, le thé fort, le fromage et les bananes sont exclus du régime avant le prélèvement de sang.

La prévention

Pour le fonctionnement normal des glandes surrénales, un mode de vie sain joue un rôle important. Nutrition rationnelle, bon repos, activité motrice dosée, régime alimentaire optimal ont un effet bénéfique sur la fonctionnalité des organes.

Les hormones surrénales sont vitales pour l'homme. En cas de changements négatifs dans l'activité des organes internes, de détérioration de l'état général, vous devez consulter un médecin et subir un examen afin d'identifier les violations des glandes.

Les glandes surrénales font partie intégrante du système endocrinien, qui n'est pas inférieur à la glande thyroïde et aux cellules germinales. C'est dans ces glandes que plus de 40 hormones différentes sont produites, sans lesquelles il est impossible d'imaginer un métabolisme complet.

De quelles hormones des glandes surrénales sont produites et combien d'entre elles, la fonctionnalité du corps humain dépend.

Les hormones et leurs fonctions

Le système endocrinien est responsable de l'équilibre hormonal. Il se compose de diverses glandes et organes, dont les plus importants sont:

Les hormones surrénales et leurs fonctions sont directement liées au système nerveux central et sont divisées en 2 groupes: cortical et médullaire.

De plus, les secrets des glandes régulent le système digestif (par exemple, permettent à une personne de faire face à la faim) et affectent les processus métaboliques.

Pour comprendre quelles hormones les glandes surrénales produisent, vous devez considérer chacun de leurs sous-groupes, à savoir les parties où la sécrétion elle-même se produit:

  • moelle;
  • composante corticale;
  • secret de la zone de maillage.

Substance cérébrale

Il s'agit de «l'atelier de production d'hormones» le plus puissant du corps humain. Ici, les glandes surrénales produisent des hormones telles que l'adrénaline et la noradrénaline..

L'adrénaline est un secret indispensable pour éliminer le stress que les glandes surrénales sécrètent lorsqu'une personne éprouve:

Une telle action des hormones peut provoquer:

  • pupilles dilatées;
  • accélération de la fréquence cardiaque;
  • Respiration rapide;
  • mettre les muscles en état de préparation au combat;
  • perte de sensibilité à la douleur.

La norépinéphrine est un secret de «stress» tout aussi important. Son montant augmente rapidement sous l'influence du choc..

Bien que la médullosurrénale produise des secrets hormonaux, elle est également responsable de la régulation des peptides.

Hormones de la substance corticale

La substance corticale des glandes joue un rôle important dans la production de secrets du groupe des corticostéroïdes.

Étant donné que la structure du cortex surrénal, ainsi que les hormones, n'est pas simple, 3 niveaux de la glande surrénale peuvent exercer différents effets sur elle:

Dans la région glomérulaire, ces hormones surrénales sont produites:

  1. Aldostérone - participe à la régulation de l'équilibre eau-sel et de l'hémodynamique, augmente la pression artérielle, augmente la quantité de sang en circulation.
  2. Corticostérone - régule l'équilibre eau-sel.
  3. Déoxycorticostérone - augmente l'endurance corporelle.

La couche corticale des glandes surrénales de la zone du faisceau produit ces composants actifs:

  1. Cortisol (permet au corps humain d'accumuler de l'énergie, régule le métabolisme des glucides).
  2. Corticostérone.

Zone maillée

Dans ce domaine, des hormones sexuelles des glandes surrénales sont produites - des androgènes, qui ont un effet direct sur:

  • formation complète des caractéristiques sexuelles secondaires;
  • attraction sexuelle;
  • muscle et croissance musculaire;
  • consommation de graisse corporelle;
  • la dégradation du cholestérol et des lipides dans le sang.

Voir aussi: AMG - la norme chez les femmes selon l'âge (tableau)

Malgré le fait qu'à première vue, les glandes semblent insignifiantes, elles participent activement à la production de substances importantes, sans lesquelles la pleine fonctionnalité du corps humain est impossible.

Norme ou pathologie

Les hormones surrénales sont représentées par divers secrets, chacun étant soit abondant soit insuffisant dans le corps humain.

Par exemple, les niveaux normaux d'aldostérone peuvent varier en fonction de l'âge d'une personne:

  • de 3 à 16 ans, la norme est de 12-340 pg / ml;
  • à un âge plus mature en position assise, une valeur de 30 à 270 pg / ml est considérée comme normale;
  • en position horizontale - de 15 à 143 pg / ml.

En plus de l'âge, la production d'hormones par les glandes surrénales est également associée à des caractéristiques sexuelles. Si, au cours de la recherche, les analyses ont trouvé un excès de valeurs normales, ne pas ignorer.

Une situation similaire peut être le signe que les glandes sont affectées par un néoplasme producteur d'hormones. Mais un dépassement de la norme est également souvent observé avec une dysfonction hépatique et des problèmes rénaux..

Les raisons pour lesquelles la quantité d'hormones dans les glandes dépasse les limites autorisées:

  1. La réduction de l'aldostérone peut se produire avec les pathologies congénitales et acquises du cortex surrénal, ainsi que par suite d'une intoxication du corps à l'alcool, aux maladies infectieuses, au diabète, après la chirurgie.
  2. La déviation de la déhydroépiandrostérone de la norme peut être un signe que les glandes ne fonctionnent pas correctement (dans cette situation, des examens supplémentaires sont indispensables).
  3. Malgré les fluctuations constantes de la quantité de cortisol tout au long de la journée, si la norme est dépassée, une prolifération pathologique du cortex surrénalien peut être suspectée. Et une teneur élevée en cortisol dans le sang est également observée chez les femmes enceintes ou lors d'un stress sévère, avec obésité, avec des affections des ovaires, de l'hypophyse, des reins et des glandes surrénales. Avec une diminution de la quantité de cortisol, la structure pathologique des glandes peut être diagnostiquée. Une faible teneur en composant actif peut également signaler une malnutrition ou des affections cérébrales.

Dans tous les cas, n'acceptez pas les écarts par rapport aux valeurs normales comme peine de mort..

Les données d’analyse vous permettent uniquement d’obtenir une image générale de la santé du patient, de diagnostiquer les processus pathologiques et le lieu de leur localisation.

Liste des analyses

La première chose que vous devez faire pour évaluer la fonctionnalité des glandes est de passer les échantillons d'hormones. Le matériel biologique pour cette analyse est le sang et l'urine du patient. Dans certains cas, une stimulation supplémentaire peut être effectuée pour l'examen, pour laquelle des médicaments spécialisés sont utilisés..

Après le prélèvement sanguin, le niveau d'hormones est déterminé:

Voir aussi: Production d'hormones féminines et masculines par les glandes sexuelles

Ils remplissent leur mission et sont responsables de certains processus. Le prélèvement de sérum pour analyse est généralement effectué le matin à jeun..

Malgré cela, au niveau des hormones, le stress peut se refléter, ainsi que les médicaments utilisés, et même les menstruations. Par conséquent, avant de passer, vous devez vous conformer strictement à toutes les recommandations.

Un prélèvement d'urine est nécessaire pour surveiller les fluctuations du cortisol tout au long de la journée. Dans ce cas, des substances pharmaceutiques peuvent également être utilisées, avec lesquelles il est beaucoup plus facile d'identifier la cause profonde du problème..

Il y a des cas où le cortisol est également analysé selon l'échantillon de salive, car avec les pathologies de la glande thyroïde, le sang et l'urine ne permettront pas d'obtenir les informations nécessaires.

En plus des diagnostics en laboratoire, des méthodes matérielles peuvent également être prescrites. L'échographie est la plus courante. Mais malheureusement, cette procédure n'affiche pas une visualisation de haute qualité des tissus, ce qui fait que les dommages aux petits organes passent inaperçus.

La méthode de diagnostic la plus préférée est la TDM et l'IRM avec et sans produit de contraste. Ils vous permettent de détecter les plus petites blessures, d'évaluer le flux sanguin.

Dans les cas plus complexes, des méthodes instrumentales supplémentaires, telles que l'endoscopie et la laparoscopie, sont nécessaires. Étant donné que chaque secret fait son travail, il existe certaines indications pour la délivrance d'une substance spécifique des glandes surrénales, dont nous discuterons plus tard.

Donc, vous devez passer une analyse de l'aldostérone dans de tels cas:

  • lorsque le patient s'inquiète de l'hypertension artérielle (sans raison apparente, ce qui n'est pas traitable);
  • avec un travail insuffisant du cortex de la glande;
  • les indicateurs de potassium dans le sang sont abaissés;
  • on soupçonne l'apparition d'un néoplasme malin dans la glande surrénale.

Avec une augmentation des valeurs normales d'aldostérone, les éléments suivants sont possibles:

  • la présence dans les glandes d'une tumeur;
  • pathologie rénale;
  • cirrhose du foie.

Si les indicateurs secrets sont beaucoup plus bas que la normale, c'est peut-être un signal du corps sur:

  • fonctionnalité insuffisante du cortex surrénal (ce problème peut être congénital ou acquis);
  • intoxication alcoolique;
  • le développement du diabète.

Afin d'obtenir les informations les plus véridiques, le patient doit respecter les recommandations suivantes avant de passer l'échantillon biologique:

  • réduire la quantité de glucides consommés;
  • Ne mangez pas d'aliments trop salés;
  • refuser de prendre des hormones et des diurétiques;
  • Ne chargez pas physiquement et émotionnellement le corps;
  • ne pas passer de tests de progression d'une infection virale.

Pour l'aldostérone, voir le tableau ci-dessous..

Caractéristiques d'âgeLimite inférieure admissible, pg / mlLa limite supérieure, pg / ml
Enfants de 3 à 16 ans12340
Adultes en position assisetrente270
Adultes couchésquinze143

Voir aussi: Estradiol et progestérone

Le sulfate de déhydroépiandostérone est une sécrétion de protéines produite par les glandes surrénales sous l'influence de l'hypophyse.

Divers facteurs affectent les paramètres d'une substance dans le corps humain, à partir de la structure altérée des glandes surrénales, se terminant par des néoplasmes.

L'analyse du secret permet de diagnostiquer:

  • l'utilité des glandes;
  • la présence de néoplasmes;
  • les raisons pour lesquelles la puberté n'est pas sur le "calendrier".

Norme DEF-SO4 différent chez les hommes et les femmes. Mais les indicateurs se distinguent également en fonction des caractéristiques d'âge, comme le montre le tableau.

L'auditoireLa limite inférieure admissible, mcg / dlLa limite supérieure, mcg / dl
Enfants de l'année à 9 ans585
Ados de 11 à 15 ansvingt263
Femmes de 18 à 49 anstrente335
Femmes ménopauséestrente200
Hommes de 18 à 49 ans135440

Pour que les tests donnent un résultat fiable, vous avez besoin de:

  • avant de prendre du sang, ne mangez pas de nourriture pendant 5-8 heures;
  • à la veille du test, évitez les situations stressantes;
  • refuser l'alcool au moins un jour avant la procédure;
  • 2-3 jours avant la date prévue de livraison de l'échantillon biologique, arrêtez de prendre des médicaments;
  • 3-4 heures avant le prélèvement de sang, arrêtez de fumer.

Le cortisol est un autre représentant des hormones produites dans les glandes surrénales. Ce secret joue un rôle essentiel pour un grand nombre de processus vitaux dans le corps humain..

Les indications pour l'analyse du contenu de cortisol dans le corps sont:

  • apparition chez un patient de symptômes similaires à des signes de fonctionnalité insuffisante du cortex surrénalien (diminution ou augmentation incontrôlée du poids corporel, sensation de faiblesse dans les muscles, changements de la pression artérielle);
  • probabilité de néoplasme.

La teneur en cortisol n’est pas liée au sexe et à l’âge du patient, mais les valeurs de sécrétion varient tout au long de la journée..

Les valeurs maximales sont généralement observées le matin, lorsque la concentration minimale se produit la nuit. Par conséquent, pour un diagnostic précis, des échantillons biologiques sont prélevés sur les patients plusieurs fois au cours de la journée..

Si la teneur en cortisol est normale, ses valeurs seront:

Moment de la journéeMarge inférieureMarge supérieure
Jusqu'à 12 h170540
Après midi65330

Pour qu'un test sanguin soit fiable, vous avez besoin de:

  • en 12 heures pour refuser la nourriture;
  • ne buvez pas d'alcool la veille du test;
  • ne pas fumer;
  • éviter les situations stressantes.

N'oubliez pas, nous n'avons cité que des faits bien connus. Pour tout écart par rapport à la norme, un deuxième test et une consultation avec un médecin sont nécessaires.

Les glandes surrénales ne sont pas seulement un organe vital du corps humain, c'est le centre du système hormonal qui affecte le reste des organes endocriniens.

Le bien-être et la performance d'une personne dépendent du fonctionnement organique de ces glandes situées sur les points supérieurs des reins.

À partir de cet article, le lecteur apprend ce que sont les glandes surrénales, quelles hormones sont produites, leurs noms et leurs fonctions..

informations générales

Glandes surrénales - glande endocrine appariée. Chaque glande surrénale est située au sommet de chaque rein, comme si elle était portée sur un rein. D'où le nom de ces organes du système endocrinien.

La glande surrénale droite est semblable au chapeau armé d'un guerrier français de l'époque de Napoléon, la gauche a une forme semi-circulaire, semblable à un croissant. À l'extérieur, les glandes sont protégées par du tissu fibreux formant une capsule. La partie inférieure de la capsule est reliée aux reins avec des trabécules.

La couche externe de la capsule est dense et remplit une fonction protectrice. La couche intérieure est plus douce et plus lâche. Du tissu de la capsule au cortex

  • des trabécules minces, composées de plaques, cordes et cloisons, formant une sorte de squelette, et donnant la forme correspondante à l'organe;
  • les vaisseaux sanguins qui dégagent de l'oxygène et des nutriments et reçoivent en retour une portion appropriée de stimulants;
  • nerfs.

Trabécules épithéliales alignées à partir de cellules corticales d'endocrinocytes situées verticalement par rapport au plan de la glande.

L'espace entre les cloisons est rempli de tissu conjonctif poreux pénétré par les fibres nerveuses et les petits vaisseaux sanguins - capillaires.

Le parenchyme surrénalien se compose de:

  1. La substance corticale, qui occupe la partie principale de l'organe (cortex surrénalien), qui produit des corticostéroïdes.
  2. Une substance cérébrale située à l'intérieur de la glande au milieu et entourée de tous côtés par le cortex. Les catécholamines sont produites par le cerveau, affectant le rythme des contractions cardiaques, la contractilité des fibres musculaires, le métabolisme des glucides.

Écorce d'orgue

La substance corticale, à son tour, est divisée en trois zones:

Le fonctionnement de la glande est contrôlé par l'hypophyse du cerveau produisant l'hormone adrénocorticotrope (ACTH), le système rénine-angiotensine-aldostérone associé aux reins, et également la production de substances hormonales.

Une fine couche de l'épithélium est tracée sous la capsule - qui, en cours de reproduction, régénère le cortex. En raison des cellules épithéliales, des corps interrénaux se forment à la surface de la glande, ce qui peut provoquer des tumeurs, y compris celles sujettes aux métastases.

Entre deux zones - le faisceau et glomérulaire - il y a une couche intermédiaire de cellules insignifiantes, qui, selon les experts, sont responsables de l'auto-guérison du faisceau et des zones maillées, les reconstituent avec de nouveaux endocrinocytes.

La zone du faisceau est située au milieu des cordes, séparée par des capillaires sinusoïdaux. Les cellules corticales productrices d'hormones sont plus grandes que les autres. Ils appartiennent à des cellules oxyphiles, c'est-à-dire colorées avec des colorants acides, ont une forme cubique ou prismatique. Dans le cytoplasme des endocrinocytes, on trouve des inclusions lipidiques.

Le réticulum endoplasmique est bien développé, les mitochondries ont des plis tubulaires typiques (cristae). Les cordons épithéliaux forment la structure poreuse des tissus.

Partie du cerveau

La moelle est formée par des chromaffinocytes ou des phéochromocytes relativement agrandis. Entre eux se trouvent des vaisseaux sanguins - des sinusoïdes. Les cellules sont divisées:

  • sur brillant, produisant de l'adrénaline;
  • produisant de la norépinéphrine sombre.

Le plasma intracellulaire des épinéphrocytes et des norépinéphrocytes est rempli de sécrétion granulaire, le noyau est rempli d'une protéine qui accumule les catécholamines. Les chromafinocytes sont mis en évidence lorsqu'ils sont traités avec des sels de chrome, d'argent et d'autres métaux lourds.

Cette propriété se reflète dans le nom des cellules. Les granules de chromaffine densifiés par électrons contiennent des protéines de chromogranine et des neuropeptides enképhalines, ce qui indique que les cellules appartiennent aux formations neurohormonales d'un système neuroendocrinien interconnecté.

Hormones surrénales

Les glandes surrénales sont un organe endocrinien vital, sans lequel le corps ne peut exister. Ses deux départements - le cerveau et le cortex produisent un complexe d'enzymes endocrines qui affectent les systèmes cardiovasculaire, nerveux, immunitaire et reproducteur du corps.

Département du cerveau

La moelle est séparée de la corticale par une petite couche de tissu conjonctif. La substance cérébrale produit des hormones de «résistance au stress» - les catécholamines. Il s'agit de l'adrénaline bien connue, qui pénètre immédiatement dans la circulation sanguine, et de la norépinéphrine, qui sert de dépôt à l'adrénaline..

Les catécholamines se forment et pénètrent dans la circulation sanguine lorsqu'elles sont irritées par une hypersensibilité différente, qui fait partie du système nerveux autonome.

Substance corticale

Trois sections du cortex surrénalien produisent continuellement des corticoïdes, qui n'entrent pas immédiatement dans la circulation sanguine. Il:

  • minéralocorticoïdes - dans la zone glomérulaire;
  • glucocorticoïdes - dans la zone du faisceau;
  • stéroïdes sexuels - dans la zone maillée.

Le matériau de départ pour leur production est le cholestérol dérivé du sang. L'aldostérone est le principal minéralocorticoïde. Il régule et maintient la quantité d'électrolytes dans le corps grâce à l'absorption secondaire des ions sodium, chlore et bicarbonate et améliore l'élimination des ions potassium et hydrogène du corps.

La formation d'aldostérone et sa libération à partir des cellules sont influencées par plusieurs facteurs:

  • l'adrénoglomérulotropine produite par la glande pinéale stimule la formation d'aldostérone;
  • le système rénine-angiotensine sert également de stimulateur à ce stéroïde;
  • les prostaglandines activent et inhibent la synthèse et la sécrétion d'aldostérone;
  • les facteurs natriurétiques inhibent la formation d'aldostérone.

Avec l'augmentation de la production de stéroïdes, le sodium s'accumule dans les tissus et les organes, ce qui entraîne une hypertension, une consommation de potassium et une faiblesse musculaire.

Avec un manque d'aldostérone, le sodium est excrété, accompagné d'une baisse de la pression artérielle. Le potassium, au contraire, s'accumule, ce qui entraîne des dysfonctionnements du rythme cardiaque.

Des glucocorticoïdes se forment dans la zone du faisceau. Il:

  • corticostérone;
  • cortisone;
  • hydrocortisone (cortisol).

Ce groupe de corticoïdes intensifie la phosphorylation pendant la glucogenèse, affectant ainsi le métabolisme des glucides. Les glucocorticoïdes activent la formation de glucides dus aux protéines et l'accumulation de glycogène dans le foie, participent au métabolisme lipidique.

Des doses accrues de corticoïdes détruisent les lymphocytes et les éosinophiles du sang, inhibent les processus inflammatoires dans le corps.

Zone glomérulaire du cortex surrénalienLe seul minéralocorticoïde du corps humain qui contrôle le métabolisme eau-sel et l'hémodynamique.
Dans la zone du faisceau de matière corticaleHormone relativement inactive.
Responsable de la production de glucides à partir de protéines, inhibe les organes lymphoïdes
Régulateur du métabolisme des glucides. Préserve l'équilibre énergétique du corps, participe aux réactions de stress.
Elle se transforme en testostérone chez l'homme et en œstrogène chez la femme, compensant ainsi le manque d'hormone lors de l'hypofonction des organes génitaux correspondants

Une analyse

Des tests pour les hormones stéroïdes et surrénales sont prescrits pour déterminer l'état fonctionnel d'une partie du système endocrinien, y compris la glande surrénale-hypophyse-hypothalamus en présence de symptômes d'hypo- ou d'hyperfonctionnement du cortex surrénalien. Les pathologies suivantes servent d'indication pour tester les hormones stéroïdes:

  1. Signes primaires de fonctionnalité insuffisante du cortex surrénalien (hypotension, fatigue, nausée, accompagnée de vomissements, perte d'appétit, perte de masse musculaire, conscience trouble).
  2. La manifestation dans le corps féminin de symptômes androgènes prononcés (croissance des cheveux au-dessus de la lèvre supérieure et du menton, ligne blanche de l'abdomen, changement de voix, hypertrophie clitoridienne)
  3. Ovaires polykystiques résultant d'une augmentation des androgènes dans le corps féminin;
  4. Détermination difficile du sexe d'un nourrisson dont les organes génitaux externes présentent des signes primaires féminins et masculins.
  5. Maladie de Cushing.
  6. Tumeurs malignes du cortex surrénalien.

Un test sanguin distinct pour l'hormone stéroïde sexuelle déhydroépiandrostérone est prescrit pour les problèmes suivants:

  • pendant la grossesse, lorsqu'il y a des complications à porter le fœtus;
  • augmentation de la teneur en hormones appartenant au système hypophyso-surrénalien d'une femme enceinte;
  • production insuffisante de corticostéroïdes;
  • retard dans le développement sexuel d'un adolescent.
  • il utilisera dans l'alimentation la quantité de sel qu'il consomme habituellement;
  • il est souhaitable de réduire l'apport en glucides;
  • il n'est pas souhaitable pendant cette période de prendre des médicaments diurétiques et hormonaux, ainsi que des médicaments qui modifient la tension artérielle;
  • l'activité physique et le stress psycho-émotionnel, les conflits doivent être évités;
  • Ne mangez pas dans les 12 heures avant le test;
  • pendant 3 heures avant le prélèvement de sang pour analyse, vous ne pouvez pas fumer;
  • pas d'analyse pour les maladies virales ou infectieuses.

Compte tenu du fait que les hormones stéroïdes peuvent être liées à d'autres composés actifs, l'analyse montrera la teneur totale en hormones dans le sérum sanguin, mais ne donnera pas d'informations sur leur bioactivité dans le corps.

Ainsi, les hormones stéroïdes produites à partir du cholestérol ne sont pas seulement vitales pour le corps. Ce groupe de substances sécrétoires a un effet primaire sur une personne, son caractère. L'éducation ne peut étouffer ou, au contraire, montrer certains traits de caractère.

Mais la prédisposition à la nervosité, à l'agressivité ou à l'infantilité et à l'apathie est déterminée par la concentration d'épinéphrine. Le rapport des hormones sexuelles affecte le tempérament, l'attitude envers le sexe opposé, l'apparence d'une personne.

Conclusions et conclusion

La concentration de substances produites par les organes du système endocrinien construit le corps humain. Par exemple, on peut se permettre de tout manger et lui, comme on dit, n'est pas dans l'alimentation du cheval. Et un autre, pour maintenir un poids optimal, doit tout refuser pour ne pas prendre de poids.

L'utilisation irréfléchie de stéroïdes pour atteindre une sorte de hauteurs athlétiques, en particulier par les femmes, au milieu de sa vie la transforme en une créature masculine. Les hommes deviennent impuissants tôt.

Les parents doivent porter une attention particulière au développement de leur enfant. Ne l'attaquez pas avec des reproches pour être en surpoids et pourtant infantile, ou, au contraire, hystérique ou agressif par rapport à ses pairs, mais montrez le bébé à l'endocrinologue et consultez-le.

La correction hormonale opportune dans la petite enfance évitera de graves conséquences à l'avenir, et peut-être la mort précoce dans la fleur de l'âge en raison de l'oncologie, du diabète.

Dans le système endocrinien, tous les organes sont importants pour la vie du corps. Ils sont étroitement interconnectés et s'influencent mutuellement. Mais les glandes surrénales sont l'organe directeur de ce système..

Malheureusement, dans l'espace post-soviétique, l'endocrinologie ne fait pas l'objet d'une attention appropriée, et elle n'est mémorisée que lorsque le patient vient chez le médecin avec une tumeur thyroïdienne, un taux de sucre élevé ou de graves pathologies surrénales. Lorsque le processus destructeur est lancé, il peut être difficile de changer quoi que ce soit.

Dans la structure du système endocrinien, une paire d'organes glandulaires est sécrétée, produisant des hormones indispensables au fonctionnement du corps humain. Les gonades, le pancréas, la thyroïde appartiennent également à cette zone..

Les hormones surrénales régulent les mécanismes métaboliques, sont responsables de la formation de caractéristiques sexuelles secondaires et ont d'autres fonctions, tombant dans la circulation sanguine ou l'espace intercellulaire. Un changement de niveau est lourd de dysfonctionnements organiques et de pathologies graves.

Structure de la glande surrénale

Les glandes surrénales sont situées sur les sommets des reins, dans la région rétropéritonéale. Les glandes sont responsables de la formation de plusieurs dizaines d'hormones.

La glande droite est pyramidale, la gauche - ressemble à une faucille lunaire. Ils mesurent jusqu'à 5 cm de long, pas plus d'un centimètre d'épaisseur, jaunâtres, inégaux, pesant moins de dix grammes.

Les glandes surrénales sont formées de cellules morphologiquement et fonctionnellement différentes, ce qui détermine le type de sécrétion endocrinienne dans chaque zone. Examiner plus en détail les zones d'influence et l'importance des hormones surrénales.

Les principales fonctions des glandes surrénales

L'importance fonctionnelle des glandes surrénales se manifeste, entre autres, dans la régulation du métabolisme des glucides, des lipides, des protéines et de la synthèse d'autres substances.

L'état et le comportement de l'individu dans différentes situations de la vie dépendent directement de l'activité coordonnée des glandes surrénales, de la quantité et des hormones libérées dans le sang. Les différents effets biologiques exercés par les hormones sont dus au fait que:

  • ils ont une composition biochimique différente;
  • ils sont associés à d'autres glandes et organes;
  • les glandes surrénales sont formées de cellules morphologiquement hétérogènes.

Ces hormones importantes sont responsables de l'équilibre de tous les processus métaboliques dans le corps. Ils contrôlent le métabolisme, la pression artérielle, la réponse immunitaire aux irritants et aux réactions allergiques, déterminent le développement des caractéristiques sexuelles.

Si les cellules de la glande ne peuvent pas faire face ou si les organes eux-mêmes sont retirés, leur carence peut être comblée par un traitement hormonal substitutif.

Tableau des hormones surrénales et leur fonctionnalité:

Où est synthétiséHormoneEffet
Cortex glomérulaireAldostérone, corticostérone, désoxycortoneRétention de sodium et d'eau, augmentation de l'excrétion de potassium, augmentation de la pression artérielle
Cortex touffetéCortisol, cortisone, 11-désoxycortisol, corticostérone, déhydrocorticostéroneLa formation de résistance au stress et au stress, la participation à la décomposition des graisses en acides gras, la synthèse du glucose à partir de composés non glucidiques, l'activation ou la suppression de l'immunité, la suppression des processus inflammatoires et des réponses allergiques, la régulation du calcium dans les os
Zone maillée du cortexAdrénostérone, sulfate de déhydroépiandrostérone, œstrogène, prégnénolone, testostérone, 17-hydroxyprogestéroneLa formation correcte des caractéristiques et fonctions sexuelles, un ensemble de masse musculaire
Substance cérébraleNorépinéphrine, adrénalinePréparation du corps au stress, à la collecte et à l'accumulation d'énergie, soutien à la gluconéogenèse, à la lipolyse, à la thermogenèse

Cortex surrénalien

Pour la synthèse des hormones de la couche corticale des glandes surrénales, le cholestérol est nécessaire, que nous obtenons avec la nourriture. Les limites des différentes zones des glandes ne se distinguent qu'au microscope. Mais ils sont constitués de cellules qui diffèrent les unes des autres.

Les hormones qu'elles sécrètent jouent le rôle de régulateurs des mécanismes physiques et chimiques du corps à tous les niveaux.

Les cellules de la zone glomérulaire produisent des minéralocorticostéroïdes. Dans la couche corticale moyenne, des glucocorticostéroïdes sont produits. Les androgènes sont produits dans la zone maillée.

Les situations stressantes et la malnutrition peuvent affecter la synthèse de substances physiologiquement actives dans le cortex.

L'action des hormones du cortex surrénalien se manifeste par la réaction du corps aux facteurs environnementaux. Ils aident physiquement à faire face aux chocs en cas de blessures, blessures, sont responsables des réactions allergiques, résistance au stress.

Minéralocorticoïdes

Les produits de la zone glomérulaire sont les minéralocorticoïdes, le rôle le plus important dans l'aldostérone. Des rôles moins importants sont donnés à la corticostérone, la désoxycorticostérone. Ils contrôlent le tonus vasculaire et la pression..

Leur hypersécrétion provoque une hypertension artérielle, une suppression - une pression artérielle basse. L'aldostérone inhibe la perte de sodium et d'eau. En même temps, il élimine le potassium avec de l'urine. Ceci est particulièrement important pour la régulation du métabolisme eau-sel lors de l'augmentation de la transpiration, de la diarrhée, des vomissements, des saignements, pour augmenter la pression pendant le développement du choc.

La substance régule le volume de sang circulant dans le corps, affecte le myocarde, les performances musculaires.

Glucocorticoïdes

La zone corticale du faisceau est responsable de la formation de glucocorticostéroïdes tels que le désoxycortisol, la corticostérone, la déshydrocorticostérone, les plus actifs étant la cortisone et le cortisol. Le nom de la classe d'hormones vient de leur capacité à augmenter la glycémie.

Son niveau normal est maintenu par l'insuline, le pancréas est responsable de sa sécrétion. Le comportement le plus notable est l'hormone du stress, le cortisol. Les résultats de l'activité de ce glucocorticoïde se manifestent dans de nombreux mécanismes..

Le niveau maximum de cortisol est observé à huit heures du matin. Il aide à s'adapter à de forts stress physiques et émotionnels, à soutenir le tonus musculaire, à réguler les processus métaboliques, le fonctionnement du système immunitaire.

La substance réduit l'inflammation, affecte la régénération tissulaire, est responsable des réponses allergiques. Les corticostéroïdes affectent le fonctionnement du système nerveux.

Ils affectent le traitement cohérent et approprié des impulsions externes entrantes, la sensibilité du goût, les récepteurs olfactifs.

Androgènes

Les androgènes sont des hormones sexuelles mâles produites par les glandes sexuelles et les cellules de la glande surrénale avec la participation de la corticotropine.

Ce groupe est complété par l'adrénostérone, la déhydroépiandrostérone, le sulfate de déhydroépiandrostérone, l'œstrogène, qui est également produit dans les glandes hormonales féminines, la testostérone, également produite dans les testicules masculins, la prégnénolone, la 17-hydroxyprogestérone.

Ces hormones sont impliquées dans la puberté en temps opportun, la distribution de la graisse et de la masse musculaire dans le corps, l'apparence des cheveux et la structure de la figure. Ils pénètrent dans la circulation sanguine le plus intensément à la puberté, mais continuent d'être excrétés après la ménopause, soutenant le tonus musculaire, la libido.

Médullosurrénale

La région surrénale médiane est réservée à la substance cérébrale, constituée de cellules chromaffines.

La synthèse hormonale est contrôlée par le système nerveux sympathique. Cette couche peut donc être considérée comme un plexus sympathique spécialisé.

Mais les hormones surrénales locales pénètrent dans la circulation sanguine non pas par les synapses, mais directement, se brisant après une demi-minute.

Leur effet se manifeste dans des conditions de stress accru. Une personne sera effrayée, engourdie, gelée de l'indécision, ou bien se fâchera, attaquera, défendra furieusement.

Catécholamines

Les catécholamines sont produites dans les cellules de la médullosurrénale. Les cellules sombres du cerveau sécrètent de la noradrénaline.

C'est un neurotransmetteur, et il est produit cinq fois moins que l'adrénaline. L'adrénaline est produite dans les cellules lumineuses de la couche..

Il s'agit d'un dérivé de la tyrosine, il est également appelé épinéphrine. Il est intensément synthétisé avec une irritation des récepteurs de la douleur, une carence en glucose dans la circulation sanguine. Le stress et les saignements contribuent à l'augmentation de la sécrétion de noradrénaline.

L'adrénaline affecte le fonctionnement du muscle cardiaque (un excès de substance provoque la croissance des fibres myocardiques), des mécanismes d'adaptation à des circonstances dangereuses non standard, est impliqué dans la dégradation du glycogène dans les muscles et le foie, active les impulsions nerveuses, soulage les spasmes musculaires lisses.

Une production inadéquate d'une substance entraîne une diminution de la glycémie, une baisse de la pression artérielle, des troubles de la mémoire et de l'attention et une fatigue rapide.

La norépinéphrine provoque une vasoconstriction et une augmentation de la pression. L'excès d'hormones contribue à l'anxiété, aux crises de panique, à l'insomnie, au manque de dépression.

Types de perturbations

Un excès ou une carence en hormones surrénales entraîne une altération fonctionnelle.

Divers symptômes peuvent témoigner d'un déséquilibre hormonal: de l'hypertension et de l'excès de poids à l'amincissement de la peau, à la dystrophie musculaire et à une diminution de la densité des structures osseuses. Les signes de maladie surrénalienne et de troubles métaboliques peuvent également être:

  • périodes irrégulières;
  • syndrome prémenstruel manifesté intensément;
  • infertilité;
  • pathologie gastrique;
  • déséquilibre, accès d'irritabilité;
  • troubles du sommeil;
  • dysfonction érectile;
  • alopécie;
  • rétention d'eau dans le corps;
  • gain et perte de poids fréquents;
  • problèmes dermatologiques.

Les hormones surrénales dans la médullaire sont généralement produites à des doses normales. Leur carence est rarement observée en raison du travail de remplacement des phéochromocytes aortiques, du système sympathique, de l'artère carotide.

Et avec l'hypersécrétion de ces substances, une hypertension, un rythme cardiaque accéléré, une augmentation du glucose et des céphalées sont observés. L'insuffisance d'hormones corticales peut provoquer le développement de troubles systémiques graves et l'élimination de la couche corticale peut entraîner la mort.

Un exemple de violations est l'hypocorticisme chronique, qui donne une teinte bronze à l'épiderme des mains, du cou, du visage, qui affecte le tissu musculaire du cœur, provoquant le syndrome asthénique. Une personne souffre de rhume, de douleur, de maladies infectieuses et de perte de poids rapide.

L'effet excessif de l'aldostérone se manifeste par une violation de l'équilibre acido-basique, un œdème, une augmentation anormale du volume sanguin, une hypertension.

Elle entraîne une sursaturation des petits vaisseaux avec du sodium, un gonflement et une diminution de leur diamètre. C'est l'une des principales raisons de l'hypertension artérielle constante..

La condition est aggravée par des douleurs dans la poitrine, la tête et des contractions musculaires convulsives dues à un manque de potassium. La carence en aldostérone dans le corps d'un adulte ne s'exprime pas de manière particulière.

Il peut être déshydraté, hypotension artérielle. Une forte diminution de la quantité d'hormone provoque un état de choc et nécessite une intervention et un traitement urgents.

Excès et désavantage

Un excès de glucocorticoïdes provoque une augmentation de la glycémie, une lixiviation des minéraux des os, une adsorption altérée par les intestins, la suppression de l'immunité, un dysfonctionnement des neutrophiles et d'autres leucocytes, l'apparition de dépôts sous-cutanés gras, une inflammation, une mauvaise régénération tissulaire, toutes les manifestations de cushing, une faiblesse musculaire, une insuffisance cardiaque, acidité gastrique.

Un manque de glucocorticostéroïdes augmente la sensibilité à l'insuline, réduit le glucose et le sodium, conduit à un œdème, des troubles métaboliques.

Une synthèse accrue de cortisol vous aide à naviguer rapidement, à faire un choix dans des situations difficiles et stressantes.

S'il n'est pas suffisamment produit, il peut entraîner une désorientation et une crise de panique. Avec une carence en substance, la quantité de sérotonine et de dopamine diminue en même temps. Cela conduit à la dépression et au développement de la dépression..

La corticostérone est responsable du métabolisme, du changement normal des phases d'activité et du sommeil. Si cela ne suffit pas, la personne est colérique, irritable, dort mal.

Les cheveux peuvent tomber, la peau est couverte d'acné. Les hommes ont une puissance réduite, les femmes ne peuvent pas tomber enceintes, leur cycle mensuel s'égare.

Une augmentation du niveau de cette hormone entraîne un faux hermaphrodisme chez les enfants, un compactage douloureux des glandes mammaires chez les jeunes hommes. Un ulcère à l'estomac se développe, le système immunitaire fonctionne mal, la pression artérielle augmente, des dépôts de graisse apparaissent dans l'abdomen.

La teneur accrue en hormones sexuelles mâles des glandes surrénales provoque une masculinisation de l'apparence.

Chez les femmes, cela peut ressembler à une pilosité accrue dans les zones atypiques, à l'arrêt des menstruations, au sous-développement du système reproducteur, à la rupture de la voix, au développement musculaire masculin, à la perte de cheveux sur la tête.

Un excès de testostérone chez un fœtus masculin peut entraîner une activation tardive de la fonction vocale à l'avenir. De plus, les androgènes traitent le cholestérol et préviennent les changements sclérotiques, réduisent l'effet inhibiteur du cortisol sur le système immunitaire, agissent comme antioxydants.

D'autres organes du système endocrinien affectent également le rapport des hormones. Par exemple, un changement dans la production par la glande pituitaire de l'hormone somatotrope, qui, entre autres voies, déclenche la sécrétion hormonale dans les glandes surrénales, provoque de graves pathologies systémiques chez les enfants et les adultes.

finalement

Si une personne présente des signes de la maladie, elle analyse son sang pour le rapport des différentes hormones surrénales.

L'étude du niveau des androgènes est utilisée dans les situations de puberté précoce ou tardive, avec des problèmes de conception, de portage. Un déséquilibre des glucocorticoïdes est recherché si le cycle mensuel s'égare, des maladies de l'appareil osseux, une atrophie musculaire, des manifestations cutanées, une forte prise de poids sont observées.

Les minéralocorticostéroïdes sont testés avec une pression instable, une hyperplasie des glandes. Le diagnostic et le traitement seront plus efficaces si vous ne prenez aucun médicament la veille de la livraison des échantillons..