Comment traiter l'hypothyroïdie pour éviter les conséquences?

Dans cet article, vous apprendrez:

Dans le monde d'aujourd'hui, un nombre croissant de personnes souffrent d'hypothyroïdie chaque année. Selon des études, de 5 à 15% de la population adulte a un niveau accru d'hormone stimulant la thyroïde (TSH). L'hypothyroïdie a de graves conséquences et de graves complications chez les femmes. S'il n'est pas commencé à être traité à temps, tous les systèmes et organes humains souffrent.

Cette maladie est causée par un manque d'hormones thyroïdiennes dans le corps. Il peut être associé à diverses raisons, allant de la pathologie de la glande thyroïde aux maladies de la région hypothalamo-hypophyse qui régule son travail.

Traitement

Malgré toute la variété des raisons, le traitement de l'hypothyroïdie est le même dans tous les cas. Compte tenu de la carence en hormones, elle doit être reconstituée. Cela peut être fait à l'aide d'hormones synthétiques, analogues de la thyroxine (T4) produite par les préparations fer-sodium lévothyroxine, et dans certaines situations - analogues de triiodothyronine (T3).

T4 et T3 sont les principales hormones thyroïdiennes. Ils diffèrent les uns des autres par un atome d'iode et participent à l'échange de protéines, de graisses, de glucides, de la formation d'ADN, d'hormones et de substances biologiquement actives. Dans les cellules, la thyroxine est convertie en triiodothyronine biologiquement active.

Pour compenser la maladie, la lévothyroxine sodique est généralement suffisante (les noms commerciaux sont eutirox, L-thyroxine). La dose du médicament est choisie individuellement pour chaque patient par un médecin. Cela dépend de l'âge, du poids corporel, du taux de TSH, de l'état du corps (grossesse, allaitement, présence de maladies chroniques). Après avoir prescrit le médicament, les règles de sa prise sont expliquées à chaque patient.

Règles de prise de lévothyroxine sodique dans le traitement de l'hypothyroïdie:

  • le médicament est pris quotidiennement le matin à jeun au moins 30 à 40 minutes avant le petit déjeuner;
  • lors de la prescription d'une dose élevée, le traitement commence par 25 à 50 microgrammes du médicament, avec une augmentation progressive de la dose de 25 microgrammes tous les 3 à 5 jours;
  • dans la vieillesse, le traitement commence par de petites doses, elles augmentent plus lentement que chez les jeunes en bonne santé, 12,5-25 microgrammes tous les 7-10 jours;
Lévothyroxine sodique
  • pendant la grossesse, le besoin d'hormones thyroïdiennes augmente, de sorte qu'une femme doit consulter un médecin pour corriger le traitement;
  • les préparations de fer et de calcium doivent être prises au plus tôt 4 heures après la prise de lévothyroxine sodique, elles ralentissent son absorption;
  • l'hypothyroïdie est une maladie chronique, par conséquent, l'apport d'hormones devrait être à vie, sans passes pour «donner du repos au corps», un tel repos ne fera qu'aggraver un problème existant.

Pendant le traitement, il est nécessaire de surveiller et d'ajuster la dose du médicament. Pour cela, en fonction du type d'hypothyroïdie, les taux de TSH et / ou de T4 libres dans le sang sont déterminés. Un tel contrôle est effectué tous les 6 à 12 mois, et au début du traitement et pendant la grossesse - plus souvent.

Le sang pour les hormones thyroïdiennes est administré strictement à jeun, pour les femmes, quel que soit le jour du cycle menstruel. Le comprimé de lévothyroxine sodique doit être pris immédiatement après l'analyse.

Le but du traitement de l'hypothyroïdie est d'atteindre le bien-être et le statut hormonal normal. Le niveau optimal de TSH pendant l'hormonothérapie substitutive est de 0,5 à 2,0 μUI / ml.

Le pouls, les changements d'ECG et la composition lipidique du sang sont également évalués. Avec une bonne compensation de la maladie, la douleur cardiaque et le rythme cardiaque ne doivent pas être perturbés, le niveau de cholestérol dans le sang est normalisé, la santé globale est améliorée.

Conséquences et complications

En l'absence de traitement pour l'hypothyroïdie, les femmes développent des complications, en particulier pendant la période où elle ne le sait toujours pas. En raison du manque d'hormones, le métabolisme ralentit, le taux de cholestérol dans le sang augmente et le liquide s'accumule dans les tissus. Les fonctions cognitives et mentales souffrent, l'humeur diminue.

    La défaite du système cardiovasculaire. Chez les patients, le pouls s'accélère, des interruptions du travail du cœur apparaissent. En raison de l'augmentation du cholestérol sanguin, une athérosclérose précoce se développe. Cela peut entraîner une maladie coronarienne même à un jeune âge. Souvent, chez ces patients, les médicaments pour abaisser le cholestérol sanguin sont inefficaces. La pression artérielle augmente souvent.

  • Dommages au système nerveux. La pensée ralentit, la mémoire diminue, l'humeur empire, jusqu'à un état dépressif. Peut-être une sensation d'engourdissement, des rampements rampants dans les membres, une diminution de la sensibilité. Préoccupé par une somnolence constante, une fatigue accrue.
  • Maladies du tractus gastro-intestinal. Un problème typique d'un patient souffrant d'hypothyroïdie est la constipation. Avec un manque d'hormones, la motilité des intestins et de l'estomac diminue, elles s'étirent et provoquent une sensation désagréable de débordement. L'appétit diminue. Nausées et vomissements possibles.
  • Gonflement du visage, des bras, des jambes, perte de cheveux. Gain de poids.
  • Dysfonctionnement reproducteur. Dans le sang d'un patient souffrant d'hypothyroïdie, les taux de prolactine augmentent. Chez les femmes, cela provoque une violation du cycle menstruel, un manque d'ovulation, une infertilité. Chez l'homme, la spermatogenèse souffre, la libido diminue.
  • Anémie. Avec un manque de thyroxine dans le corps, l'absorption du fer dans l'intestin est perturbée. De plus, les hormones thyroïdiennes stimulent la formation des cellules sanguines, ce processus est perturbé lorsqu'elles sont déficientes.
  • Ophtalmopathie - lésions oculaires. En même temps, les paupières et la conjonctive gonflent; Inquiet par les yeux secs, double vision possible.
  • Chez les jeunes enfants, l'hypothyroïdie congénitale peut entraîner le développement du crétinisme, une maladie accompagnée d'un retard dans le développement physique et mental. Ces enfants ont un physique disproportionné, des traits faciaux spécifiques, des organes internes souvent réduits et des glandes sexuelles sous-développées. Intelligence réduite de l'idiotie légère à sévère.
  • La conséquence principale et la plus grave est un coma hypothyroïdien..

    Le coma hypothyroïdien est une maladie mortelle, accompagnée d'une forte exacerbation de tous les symptômes d'hypothyroïdie et de troubles de la conscience. La mortalité dans ce cas est de 60 à 90%.

    Les maladies infectieuses graves, les blessures, les interventions chirurgicales, les pertes de sang, l'hypothermie, l'abus d'alcool provoquent le développement d'un coma hypothyroïdien. Elle est plus fréquente chez les personnes âgées qui n'ont pas pris de lévothyroxine sodique depuis longtemps ou en prenant des doses insuffisantes.

    Dans ce cas, le coma se développe progressivement. Cela commence par une baisse significative de la température corporelle, une faiblesse accrue, une somnolence. La peau est pâle, enflée, l'hypotension artérielle, le pouls et la respiration sont rares. À un stade avancé, la température corporelle est inférieure à 35 ° C, la pression est extrêmement basse, la respiration superficielle, la rétention urinaire et les selles, une perte de conscience se produit.

    Le traitement du coma hypothyroïdien est effectué uniquement dans un hôpital de l'unité de soins intensifs. Le patient reçoit une injection intraveineuse de fortes doses de lévothyroxine sodique, ainsi que d'hormones surrénales. Une thérapie symptomatique est effectuée visant à normaliser la fonction de tous les organes et systèmes..

    Hypothyroïdie: causes, symptômes, traitement

    Contenu

    Il n'y a aucune force du tout... Ni physique, ni mentale, ni intellectuelle. En tant que phénomène temporaire, cette condition est familière à presque tout le monde. Mais si ça traîne, ça vaut la peine de chercher une raison.

    Un «trou d'énergie» peut survenir pour des raisons très différentes. L'un d'eux est une diminution de l'intensité des processus métaboliques dans le corps en raison d'une quantité ou d'une activité insuffisante des hormones thyroïdiennes. Autrement dit, soit l'organe lui-même cesse de les fournir dans le volume approprié, soit les organes cibles cessent d'y répondre de manière adéquate. Cette condition est appelée hypothyroïdie en médecine..

    Pourquoi la glande thyroïde cesse-t-elle soudainement de "libérer" les régulateurs les plus importants de la croissance et du métabolisme?

    Les causes de l'hypothyroïdie

    Peut être situé sur différents "étages" du système endocrinien:

    • dans la glande thyroïde elle-même - la soi-disant hypothyroïdie primaire;
    • dans son «patron» immédiat - la glande pituitaire - la soi-disant maladie secondaire;
    • dans l'activité du "commandant en chef" central de l'ensemble du système hormonal - l'hypothalamus - la forme tertiaire de l'hypothyroïdie.

    Les organes cibles eux-mêmes ne doivent pas être écartés. Les hormones peuvent être produites en quantité suffisante, mais ne remplissent pas leurs fonctions si ces organes, pour une raison ou une autre, restent «sourds» à leurs messages. Cette condition est appelée hypothyroïdie périphérique..

    Le plus souvent, des interruptions de l'apport d'hormones régulant le métabolisme dans le corps se produisent en raison de la «faute» de la glande thyroïde due à:

    • immaturité fonctionnelle de l'organe;
    • processus infectieux chronique dans l'organe;
    • sa destruction par ses propres cellules (le soi-disant processus auto-immun);
    • effets des rayonnements ionisants;
    • intervention chirurgicale;
    • exposition à l'iode radioactif (un type de traitement de l'hyperactivité thyroïdienne);
    • thérapie médicamenteuse qui supprime directement ou indirectement la glande;
    • apport insuffisant d'un ingrédient important dans la synthèse des hormones - l'iode. Les défaillances au niveau des régulateurs centraux de la glande thyroïde se produisent en raison de lésions infectieuses, traumatiques ou tumorales du cerveau.

    Les symptômes de l'hypothyroïdie chez les femmes

    L'absence de régulateurs des processus métaboliques entraîne de multiples écarts dans le fonctionnement des systèmes les plus importants pour le corps - cardiovasculaire, respiratoire, digestif, nerveux, reproducteur et leurs organes. Pourquoi? Parce que la capacité des cellules à respirer, à manger, à se débarrasser des déchets et à remplir leurs devoirs professionnels est réduite (toutes ces fonctions dépendent directement ou indirectement des hormones thyroïdiennes). L'ampleur de la catastrophe est déterminée par la durée et le degré de perturbation de la glande thyroïde. Les manifestations cliniques sont multiples. Ils sont unis par un trait caractéristique - le principe d'inhibition, d'oppression, de décélération, de réduction, d'affaiblissement de diverses fonctions.

    Par exemple, avec l'hypothyroïdie:

    • les rythmes cardiaque et respiratoire ralentissent;
    • la pression diminue (moins souvent elle peut augmenter) et la température corporelle;
    • le tractus gastro-intestinal est affaibli (constipation, mauvaise digestion);
    • les réflexes conditionnés et inconditionnés sont affaiblis;
    • la mémoire, la capacité de concentration, la capacité de travail, la force musculaire et la mobilité articulaire diminuent;
    • les mouvements et la parole deviennent contraints, lents, léthargiques;
    • des états dépressifs apparaissent;
    • une rétention d'eau (gonflement) se produit;
    • augmentation du poids corporel (souvent malgré une diminution de l'appétit);
    • la personne gèle constamment et veut dormir, se fatigue très rapidement;
    • la peau devient pâle et sèche avec une teinte jaunâtre;
    • les ongles sont fins et cassants;
    • la force et le timbre de la voix changent;
    • les cheveux deviennent ternes, se cassent et tombent (sur la tête et les sourcils);
    • des affections dentaires et articulaires peuvent apparaître ou s'aggraver;
    • une anémie (anémie ferriprive) peut se développer.

    Les écarts dans le domaine de la reproduction chez les femmes peuvent s'exprimer par:

    • perturbation du rythme ou arrêt des menstruations;
    • infertilité
    • lactorrhée (répartition du lait maternel en dehors de la période d'alimentation), etc..

    Les symptômes de l'hypothyroïdie chez les hommes

    Cette maladie est beaucoup moins courante, mais se déroule selon un scénario similaire. Le manque d'énergie, exprimé par l'affaiblissement d'un certain nombre de fonctions physiologiques et mentales, se manifeste également..

    Les écarts dans la sphère de reproduction chez l'homme s'expriment en:

    • diminution de la libido;
    • diminution de la fonction érectile;
    • infertilité.

    Symptômes d'hypothyroïdie chez les enfants

    La probabilité de cette maladie augmente avec l'âge, mais l'hypothyroïdie infantile n'est pas exclue.

    La ruse de la forme infantile de la maladie dans un cours latent. Seules ses conséquences apparaissent en surface:

    • fatigabilité rapide;
    • léthargie;
    • irritabilité, larmoiement (soi-disant pleurs nerveux);
    • difficulté à se souvenir et à fixer son attention;
    • à la traîne de ses pairs dans le développement de l'intelligence;
    • diminution de l'appétit;
    • rythme lent de prise de poids;
    • un enfant peut souvent ouvrir la bouche en raison d'une augmentation de la taille de sa langue, etc..

    Chez un enfant plus âgé, les manifestations suivantes sont ajoutées:

    • retard du développement sexuel;
    • faibles capacités intellectuelles;
    • sautes d'humeur aiguës;
    • tendance prononcée à l'embonpoint avec une alimentation normale;
    • changement de voix (enrouement);
    • retard dans la formation osseuse;
    • problèmes de peau (sécheresse) et cheveux (sécheresse, fragilité, perte).

    Symptômes d'hypothyroïdie chez les nouveau-nés

    Si des interruptions dans la production de régulateurs métaboliques se produisent toujours in utero, la formation de tous les organes et systèmes en souffre. Le système nerveux est particulièrement sensible au manque d'hormones thyroïdiennes. Non seulement le développement mental et mental d'une personne dépend directement de son travail, mais aussi le bon fonctionnement de son corps au niveau physiologique.

    L'hypothyroïdie chez les nourrissons se traduit par:

    • température corporelle basse;
    • gonflement sur le visage;
    • pleurs grossiers et rauques;
    • peau sèche et jaune;
    • manque d'appétit (refuse le sein)
    • manque d'intérêt pour le monde environnant, etc..

    L'essentiel est de ne pas ignorer ces symptômes, quel que soit leur âge, et d'identifier et d'éliminer la cause dès que possible. Après tout, le corps de l'enfant est dans une phase active de croissance et de formation, l'inhibition des processus métaboliques pour lui est très critique et a des conséquences négatives prononcées à l'avenir, concernant le développement physique et mental.

    Symptômes d'hypothyroïdie latente

    Il s'agit d'une sorte de stade de départ dans le développement d'une maladie, lorsqu'il existe déjà des troubles de la production d'hormones, et que le corps essaie de compenser les conséquences de leur manque.

    Souvent, cette condition est caractéristique des femmes ménopausées (selon les statistiques, environ dix à vingt pour cent).

    Les manifestations ne sont pas spécifiques et peuvent facilement être attribuées à des maladies manifestes et cachées associées à l'âge. Par exemple:

    • manque de force;
    • dépression, envie, dépression;
    • troubles du sommeil (à la fois dans le sens de l'insomnie et d'une somnolence accrue);
    • difficulté à se souvenir, à apprendre, à acquérir de nouvelles compétences;
    • douleur et faiblesse musculaires dans les membres supérieurs;
    • maux de tête et augmentation de la pression artérielle;
    • mastopathie
    • gonflement local (paupières) ou général;
    • anémie;
    • immunité réduite (sensibilité au rhume et à d'autres maladies), etc..

    Il est possible d'identifier le manque d'hormones par la méthode du diagnostic de laboratoire. Hypothyroïdie.

    Traitement de l'hypothyroïdie chez l'homme et la femme

    En médecine classique, deux vecteurs thérapeutiques principaux sont acceptés:

    • hormonothérapie substitutive de remplacement;
    • élimination symptomatique des conséquences de la maladie principale (douleur, gonflement, constipation, obésité, augmentation de la pression, anémie, troubles de la fonction reproductrice, etc.).

    Les nuances individuelles sont déterminées par:

    • l'âge du patient;
    • l'état de ses organes et systèmes (une attention particulière est accordée au système cardiovasculaire);
    • durée et degré de carence hormonale.

    Et, bien sûr, la cause de la maladie (que la glande thyroïde soit primaire ou que le problème soit «plus élevé» - dans le cerveau - l'hypothalamus / l'hypophyse). Dans le second cas, le traitement peut viser à éliminer les conséquences d'une blessure, à traiter une maladie infectieuse ou à enlever une tumeur cérébrale.

    Traitement de l'hypothyroïdie chez les enfants

    Les mêmes principes sont caractéristiques de l'approche classique du traitement de l'hypothyroïdie infantile. On pense que le traitement hormonal à vie, sélectionné individuellement et constamment ajusté, n'altère pas la qualité de vie.

    En plus des médicaments, l'aide nécessaire pour créer et maintenir une vie de qualité et le développement complet de l'enfant sont:

    1. Mode et qualité de la nourriture. Des aliments riches en vitamines, oligo-éléments (en particulier l'iode) sont nécessaires. Il doit être exclu - aliments en conserve, viandes fumées salées, gâteaux, pâtisseries, etc. goodies non rentables.
    2. Régime de consommation.
    3. Procédures à l'eau (y compris durcissement).
    4. Sommeil et activité (activité physique constante possible, si possible en plein air).
    5. Créer un microclimat psychologique sain dans la famille. Formation sur le stress mental de l'enfant.

    Traitement de l'hypothyroïdie sans hormone

    Est-il possible de traiter l'hypothyroïdie sans hormones? Dans certains cas (notamment en cas de carence en iode, diagnostic à un stade précoce de la maladie, etc.), la réponse est oui..

    La thérapie de substitution ne peut pas être supprimée si la glande thyroïde est absente ou si ses cellules productrices sont détruites. Cela se produit en raison d'une forte exposition ou d'une intervention chirurgicale totale..

    Mais même si les cellules sont détruites (en présence de l'organe lui-même), elles peuvent se remettre des cellules progénitrices (soumises à un microenvironnement sain) et reprendre la production des hormones nécessaires. La question est de savoir si l'organisme dispose de suffisamment de ressources pour cela..

    Quelqu'un peut-il l'aider? Oui. Et cette aide n'est pas tant dans la compensation médicamenteuse des fonctions manquantes, mais dans la création et le maintien d'un équilibre sain - une condition nécessaire au renouvellement. L'ensemble de cet «ensemble de mesures» a longtemps été qualifié de «mode de vie sain», qui comprend non seulement l'amélioration du corps (nutrition, durcissement, routine quotidienne, etc.), mais également les soins psychologiques..

    Le traitement non hormonal de l'hypothyroïdie est possible dans le cadre de la médecine traditionnelle.

    Sangsues avec hypothyroïdie

    L'hirudothérapie peut agir comme traitement primaire ou secondaire de l'insuffisance thyroïdienne..

    Les sangsues sont des «pharmacies» vivantes. Au cours de la session, la sangsue introduit dans le corps tout un complexe de substances qui ont une variété d'effets thérapeutiques: anti-inflammatoire, analgésique, thrombolytique, etc. La sécrétion de sangsue peut non seulement normaliser le trophisme d'un organe malade, mais aussi harmoniser les processus métaboliques et améliorer l'absorption des substances nécessaires (y compris l'iode) ) et créer les conditions de la restauration de son œuvre.

    Traitement d'hypothyroïdie à base de plantes

    Les herbes avec hypothyroïdie peuvent également agir comme agent thérapeutique indépendant ou auxiliaire.

    Avec leur aide, il est possible de cibler la cause des dommages à la glande thyroïde et d'éliminer les effets douloureux (œdème, par exemple), et de créer un «environnement sain» qui accélère sa récupération (par exemple, aider le corps à se débarrasser des toxines de la manière la plus optimale).

    Il n'y a qu'une seule condition. Le diagnostic et le traitement doivent être effectués par un médecin. Seule une approche individuelle peut garantir l'efficacité et l'innocuité de la méthode phytothérapeutique, car les herbes sont de puissants remèdes.

    Une combinaison de phytothérapie et d'iridodiagnostic donne de très bons résultats, ce qui permet d'identifier les organes et les systèmes qui nécessitent un soutien prioritaire.

    Traitement de l'hypothyroïdie avec homéopathie

    L'homéopathie est une méthode de traitement sans drogue pour une personne, y compris les personnes souffrant d'hypothyroïdie. La condition principale est une approche individuelle..

    Le but de la thérapie est de rendre au corps humain la capacité d'identifier la cause profonde des violations et de construire une voie efficace et tolérable vers son élimination progressive. Un médicament homéopathique (sélectionné strictement individuellement!) Aide également le corps à retrouver la vitalité, ce qui est très nécessaire pour réussir à suivre le chemin de la récupération.

    Si une personne est obligée de prendre des hormones, alors pendant le traitement, des conditions sont progressivement créées pour réduire sa dose jusqu'à un rejet complet de la thérapie de remplacement.

    Une aide efficace est attendue du patient lui-même pour créer et maintenir les conditions nécessaires à la récupération - «l'environnement sain» susmentionné.

    D'autres méthodes de médecine traditionnelle utilisées dans le traitement des patients souffrant de troubles thyroïdiens dans la clinique du Dr Zager comprennent l'acupuncture, la thérapie par qigong, l'homéopathie résonante, l'ostéopathie.

    L'auteur de l'article est Natalia Adnoral, biophysicienne, candidate aux sciences médicales. Directeur de l'article Konstantin Zager Acupuncture Physician, Head Physician Zagerclinic.

    Traitement de l'hypothyroïdie

    Avec certaines pathologies de la glande thyroïde, elle commence à produire une quantité insuffisante d'hormones. Tous les organes internes en souffrent et l'absence de traitement entraîne de graves conséquences. En médecine, la maladie est appelée hypothyroïdie. Selon les statistiques, les femmes y sont six fois plus susceptibles que les hommes. Un groupe à risque spécial comprend les femmes âgées - elles constituent la grande majorité des patients. La maladie survient individuellement chez chaque personne. Il peut ne présenter aucun symptôme grave et, dans certains cas, conduire à un coma.

    Symptômes de la maladie

    L'hypothyroïdie n'est pas une maladie indépendante, elle se produit dans le contexte de pathologies de la glande thyroïde ou de l'hypophyse. La maladie est complexe. La façon de traiter l'hypothyroïdie ne doit être déterminée que par un médecin sur la base des résultats de la recherche. Cela est dû au fait que plusieurs maladies d'organes différents participent au tableau d'ensemble. Par conséquent, il est assez difficile de poser un diagnostic en toute confiance. Les symptômes ressemblent beaucoup aux signes d'autres maladies. On pense que le diagnostic ne devrait être effectué que sur quelques manifestations. Les individus ne sont pas une indication de la maladie. Les principaux symptômes comprennent:

    • Irrégularités menstruelles.
    • Un changement de poids brutal. Avec un métabolisme altéré, une prise de poids se produit, mais une diminution de l'appétit ne permet pas d'aller trop loin.
    • Violations des selles. La constipation et la diarrhée sont possibles..
    • Gonflement du visage. Dans ce cas, la peau peut devenir jaunâtre..
    • Des troubles de l'audition et des changements dans le timbre de la voix apparaissent. Cela est dû à une inflammation de l'oreille moyenne, du larynx et de la langue..

    Le traitement de l'hypothyroïdie est compliqué par le fait que chaque patient présente des symptômes individuels et se plaint de ceux qui se manifestent dans les pathologies organiques dans son cas. Cet état de fait rend souvent le diagnostic difficile. Avec l'hypothyroïdie modérée, les symptômes peuvent être complètement absents et la maladie n'est détectée que par des études en laboratoire et instrumentales..

    Raisons du développement

    Le principal facteur à l'origine de l'hypothyroïdie est une violation de la glande thyroïde ou de la pathologie de l'hypophyse. En médecine, la maladie est divisée en deux groupes: congénitale et acquise. Dans la plupart des cas, la deuxième forme se produit. Il occupe 99% de toutes les maladies. Les raisons de la nécessité du traitement de l'hypothyroïdie peuvent être:

    • facteurs héréditaires;
    • pathologie congénitale de la glande thyroïde;
    • longue consommation de médicaments contenant du lithium;
    • manque d'iode dans le corps;
    • blessures traumatiques;
    • chirurgie thyroïdienne;
    • pathologies dans le travail des reins et du foie.

    Une forme congénitale de la maladie est plus fréquente chez les filles. Les garçons ne souffrent de pathologie que dans des cas isolés. La forme acquise peut apparaître à tout âge. Après des troubles de la glande thyroïde, plusieurs années passent généralement, et seulement après que cette hypothyroïdie se soit produite.

    • forme congénitale;
    • primaire;
    • secondaire.

    La forme congénitale est observée immédiatement après la naissance de l'enfant. Les filles constituent la majeure partie de ces patients, chez les garçons il y a peu de cas de pathologie. La forme primaire apparaît avec des violations de l'activité du système endocrinien et la secondaire - en raison de pathologies de l'hypophyse. Si des signes et symptômes d'hypothyroïdie sont détectés, le traitement chez la femme doit être effectué sans échec.

    Quel médecin contacter?

    Même si la maladie est asymptomatique, il existe toujours un risque de complications graves. Dans des cas particulièrement difficiles, ils peuvent même provoquer la mort. Par conséquent, lors de la détection des symptômes de l'hypothyroïdie, il est nécessaire de consulter un médecin. Diagnostic et traitement de la maladie impliquée:

    Pour déterminer la méthodologie pour le traitement de l'hypothyroïdie, le patient doit être envoyé à des études de laboratoire et de matériel. Avant cela, le médecin procédera à un examen externe, à la palpation de la glande thyroïde et effectuera une enquête détaillée. Il est important pour lui de découvrir:

    1. Depuis combien de temps les premiers symptômes de la maladie sont-ils constatés?
    2. Il existe des maladies similaires chez les proches parents?
    3. Quels sont les symptômes de la maladie qui vous dérangent le plus??
    4. Chirurgie thyroïdienne réalisée?
    5. Une histoire de maladies infectieuses chroniques?
    6. Troubles des selles observés?
    7. Quels médicaments ont été pris récemment?

    Il est important pour le médecin de différencier l'hypothyroïdie des maladies des organes individuels. Pour cela, un test sanguin, une échographie, une imagerie par résonance magnétique ou calculée sont prescrits. Sur la base des résultats, il devient possible de choisir une thérapie pour chaque cas spécifique..

    Comment guérir l'hypothyroïdie?

    La méthodologie de lutte contre la maladie dépend entièrement de la cause qui l'a provoquée. De plus, le traitement est complet et vise à restaurer le travail des organes endommagés. Dans les cas généraux, la thérapie peut être de la nature suivante:

    • Remplacer. À l'aide de médicaments spéciaux, la quantité d'hormones manquante que la glande thyroïde doit produire est compensée.
    • Etiotropic. L'accent principal est mis sur le traitement des organes endommagés, principalement la thyroïde.
    • Symptomatique. Les symptômes de l'hypothyroïdie sont arrêtés pour assurer la vie normale du patient.

    De plus, il est recommandé aux patients de suivre un régime spécial. Il est nécessaire d'exclure les aliments contenant de grandes quantités de cholestérol de l'alimentation. Dans le même temps, le menu devrait inclure des fruits de mer, du sel iodé. Un régime amaigrissant dans certains cas peut être nécessaire tout au long de la vie. Cela aide à réduire le risque de rechute..

    Est-il possible de guérir pour toujours?

    Il est facile de se débarrasser de la maladie dans les premiers stades, pour lesquels le plus souvent il suffit de changer votre alimentation et de fournir au corps du repos. Mais, malheureusement, à un stade précoce, l'hypothyroïdie est rarement diagnostiquée, car les patients prennent des symptômes de fatigue, de surmenage et n'y attachent pas d'importance. À mesure que la maladie progresse, son traitement devient plus complexe..

    Si l'aide au patient n'est pas fournie en temps opportun, la thérapie comprend l'utilisation de médicaments hormonaux synthétiques. Il est nécessaire de respecter strictement la posologie et de subir un examen médical. Ainsi, il devient possible de contrôler la dynamique du traitement et, si nécessaire, de changer rapidement le cours de la thérapie. La récupération du patient dépend complètement de la négligence de l'hypothyroïdie et des caractéristiques du corps du patient.

    Avec un contact en temps opportun avec un établissement médical, dans la plupart des cas, il est possible de restaurer complètement l'activité de la glande thyroïde. La façon de traiter l'hypothyroïdie n'est déterminée que par le médecin. Parfois, les patients doivent prendre des médicaments hormonaux et suivre un régime tout au long de leur vie. Cependant, ils ne rencontrent aucune difficulté et mènent une existence normale.

    Traitement avec des remèdes populaires

    L'auto-traitement de l'hypothyroïdie est entravé par le fait qu'il est impossible pour un non-spécialiste d'effectuer des études de laboratoire et instrumentales pour déterminer les hormones dont le corps manque. Par conséquent, tous les remèdes populaires sont utilisés en complément du traitement principal et uniquement après avoir consulté un médecin. Parmi eux:

    Il contient la plus grande quantité d'iode parmi les plantes. Le bouillon de cocklebur est pris dans un verre tous les jours.

    Versez des fleurs avec de l'alcool ou de la vodka et insistez 7-8 jours dans un endroit sombre. Prenez cinq gouttes, augmentant la dose chaque jour à 30.

    Dans un verre d'eau, mélangez une goutte de la première et une cuillère à soupe de la seconde. Boire deux fois par jour aux repas.

    Vous devez mélanger un verre de carotte, de pomme de terre et de betterave. Boire 0,5 tasse 2-3 fois par jour.

    Une décoction est préparée à partir d'un mélange d'herbes et utilisée pour des compresses sur la glande thyroïde.

    Les symptômes de l'hypothyroïdie peuvent être affaiblis et traités avec une pommade. Mélanger une cuillère à soupe de plante sèche avec 100 g de beurre et mettre au bain-marie. La composition est utilisée pour le broyage.

    L'hypothyroïdie et les remèdes populaires pour soulager la condition

    Le traitement principal de l'hypothyroïdie est l'administration d'un analogue synthétique de la thyroxine, l'Eutirox et la L-thyroxine. En cas d'hypothyroïdie manifeste (manifeste), il n'y a pas d'alternative à l'hormonothérapie substitutive. Des médicaments à vie sont prescrits pour l'ablation de la glande thyroïde. Si les patients refusent le traitement ou modifient indépendamment la dose en fonction de l'apport d'herbes, le résultat est un coma hypothyroïdien, qui peut être fatal.

    L'effet de l'utilisation de méthodes alternatives de traitement est impossible à prévoir en principe. Par conséquent, il est strictement interdit de se diagnostiquer ou d'utiliser des plantes médicinales pour des maladies connues nécessitant des hormones.

    Les plantes médicinales peuvent être prises dans de tels cas: cas latents ou asymptomatiques de diminution de la fonction thyroïdienne, avec résidence prolongée dans les régions où le goitre est souvent diagnostiqué.

    Toutes les herbes peuvent être divisées en groupes: aider à perdre du poids (épine-vinette, chaga, chicorée, fenouil); augmenter le tonus et l'énergie (ginseng, eleutherococcus, aralia, citronnelle); contiennent des substances similaires aux hormones thyroïdiennes et à l'iode (ajonc, potentille, varech, spiruline); améliorer la fonction intestinale, se détendre (graines de lin, jus d'aloès, feuille de séné); stimuler l'élimination de l'excès de liquide (prêle, bourgeons de bouleau, plantain, graines d'aneth), abaisser le cholestérol, augmenter le flux sanguin (baies de viorne, feuille et baies de framboise, pied de tusset), etc..

    La phytothérapie de l'hypothyroïdie est effectuée pendant une longue période - au moins un an.

    De l'hypothyroïdie subclinique aux symptômes bénins, il est recommandé de combiner les herbes avec une bonne nutrition, une activité physique modérée et le rejet des mauvaises habitudes. Pour la première collection, prenez 1 cuillère à soupe. l plantes déchiquetées: millepertuis, chélidoine, avoine; fleurs de camomille; cynorrhodons, sorbier, aneth; feuilles de framboise, airelles rouges; racines de chicorée et de pissenlit.

    La composition du deuxième phytomix de 1 cuillère à soupe: racine d'élécampane; feuilles de fraise des bois, menthe, plantain; thalles d'algues; fleurs de tilleul, marguerites; tricolore violet; graines de lin.

    Pour préparer le bouillon, vous devez prendre deux cuillères à soupe du mélange d'herbes et leur verser 0,5 litre d'eau bouillante. Faire tremper dans un bain-marie pendant 15 minutes, sans porter à ébullition, insister 2,5 heures et filtrer. Accepté sous une forme chaude pendant une demi-heure avant les repas, un tiers d'un verre. Le traitement est effectué avec l'alternance des honoraires - 2 mois la première composition, une pause de 10 jours, puis 2 mois la deuxième composition.

    Collection d'herbes n ° 32 Hypothyroïdie, 150 gr. Recommandé pour l'administration de cours en tant que thérapie d'accompagnement de la carence en hormone thyroïdienne

    De l'auto-immun Lors d'une exacerbation, le traitement avec des remèdes populaires est strictement contre-indiqué. La phytothérapie peut être recommandée pour les options de flux latent à faible symptôme. Composants pour la collecte (en cuillères à soupe): mousse islandaise - 2, feuilles d'ortie - 2, racine de bardane - 1, herbe de trèfle doux - 1, herbe de lentille d'eau - 2.

    Pour préparer l'infusion, une cuillère à soupe de la récolte d'herbes obtenue est versée dans un verre d'eau bouillante et la nuit est infusée dans un thermos. Dans le thé chaud obtenu, ajoutez 20 gouttes de teinture de Rhodiola rosea. Prenez un tiers d'un verre 40 minutes avant les repas trois fois par jour. Vous devez boire la perfusion en continu pendant 7 semaines, puis vous avez besoin d'une pause d'une semaine - et le cours peut être répété.

    En savoir plus dans notre article sur le traitement de l'hypothyroïdie avec des remèdes populaires, ainsi que sur les moyens de restaurer la capacité de travail, une bonne nutrition.

    Est-il possible de se débarrasser de l'hypothyroïdie pour toujours avec des remèdes populaires

    Avec une faible activité hormonale de la glande thyroïde dans le corps, le taux de production d'énergie diminue, le travail du cœur, du système nerveux, de l'urine et des intestins est perturbé. Les patients augmentent le poids corporel, des pathologies de la fonction sexuelle se produisent.

    La cause de la maladie peut être une carence en iode, une thyroïdite auto-immune, l'ablation de la glande thyroïde ou d'une partie de celle-ci. Le principal type de traitement consiste à prendre un analogue synthétique de la thyroxine - médicaments Eutirox, L-thyroxine.

    Avec l'hypothyroïdie manifeste (explicite), il n'y a pas d'alternative à l'hormonothérapie.

    En outre, des médicaments à vie sont prescrits pour l'ablation de la glande thyroïde. Si les patients avec de tels diagnostics refusent le traitement ou modifient indépendamment la dose en fonction de l'apport d'herbes, le résultat est un coma hypothyroïdien, qui peut être fatal.

    La sphère hormonale est un mécanisme extrêmement délicat qui n'est pas toujours soumis à des médicaments même ayant fait l'objet d'études cliniques. Et l'effet de l'utilisation de méthodes alternatives de traitement est en principe impossible à prévoir.

    Néanmoins, il existe un groupe de patients pour lesquels les plantes médicinales peuvent être utilisées avec succès. Tout d'abord, ce sont des cas latents ou peu symptomatiques de diminution de la fonction thyroïdienne. Un tel cours de la maladie se produit avec un apport insuffisant d'iode avec de la nourriture, ainsi que pendant les périodes de besoin accru de celui-ci chez les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et allaitantes.

    Il est également conseillé de prescrire des phytopréparations pour une résidence de longue durée dans les régions où le goitre endémique est souvent diagnostiqué. Il ne faut pas oublier que si vous soupçonnez une maladie thyroïdienne, vous devez d'abord examiner le fond hormonal, puis appliquer tout type de traitement, y compris les herbes.

    Et voici plus sur la chirurgie du goitre nodulaire.

    Options de traitement pour les herbes déficientes thyroïdiennes

    L'utilisation de plantes à des fins thérapeutiques peut viser à la fois la glande thyroïde elle-même et les symptômes de troubles causés par l'hypothyroïdie. Par conséquent, toutes les herbes recommandées pour la maladie peuvent être divisées en groupes:

    • aider à perdre du poids: épine-vinette, chaga, feuilles de fraise, chicorée, fenouil, racine de pissenlit, angélique;
    • augmenter le tonus et l'énergie: ginseng, eleutherococcus, aralia, citronnelle;
    • contiennent des substances similaires aux hormones thyroïdiennes et à l'iode: ajoncs, potentille, varech, fucus, spiruline, mousse islandaise, medunica, lierre, capucine;
    • améliorer la fonction intestinale, se détendre: graines de lin, jus d'aloès, fruits et écorce de nerprun, sureau, ortie, feuille de séné;
    • stimuler l'élimination de l'excès de liquide du corps: prêle, bourgeons de bouleau, feuille d'airelle rouge, plantain, graines d'aneth;
    • réduire le cholestérol et augmenter la fluidité du sang - baies de viorne, trèfle, trèfle, reine des prés, feuille et baies de framboise, bardane, tussilage;
    • améliorer l'audition - les racines du calamus, de la bardane et du pissenlit;
    • aide au ronflement grâce à une respiration nasale plus facile: sauge, camomille, ortie, millefeuille, prêle.
    Herbes pour défaillance thyroïdienne

    Les meilleures recettes pour soigner les femmes et les hommes

    La phytothérapie de l'hypothyroïdie est effectuée pendant une longue période - au moins un an. Il est conseillé aux patients de consulter un endocrinologue au moins une fois tous les six mois et de faire un test sanguin pour les niveaux d'hormones pour surveiller l'efficacité du traitement.

    Du subclinique

    Avec de légers symptômes d'hypothyroïdie, les herbes peuvent rester le traitement principal pendant longtemps. Les patients doivent être associés à une bonne nutrition, une activité physique modérée, le rejet des mauvaises habitudes. Pour préparer la première collection, prenez une cuillère à soupe de plantes broyées:

    • Millepertuis, chélidoine, avoine;
    • fleurs de camomille;
    • cynorrhodons, sorbier rouge, aneth;
    • feuilles de framboise, airelles rouges;
    • racines de chicorée et de pissenlit.
    Herbe de millepertuis, fleurs de camomille, cynorhodons

    Le deuxième phytomix contient les composants suivants:

    • racine d'élécampane;
    • feuilles de fraise des bois, menthe, plantain;
    • thalles d'algues;
    • fleurs de tilleul, marguerites;
    • herbe fleurie séchée et violet tricolore;
    • graines de lin.

    Ils prennent également une cuillère à soupe de chacun. Le traitement s'effectue en alternance d'honoraires - 2 mois pour la première composition, une pause de 10 jours, puis 2 mois pour la deuxième composition. Pour préparer le bouillon, vous devez prendre deux cuillères à soupe du mélange d'herbes et leur verser 0,5 litre d'eau bouillante. Faire tremper dans un bain-marie pendant 15 minutes, sans porter à ébullition, insister 2,5 heures et filtrer. Pris sous forme chaude pendant une demi-heure avant les repas, un tiers d'un verre.

    Regardez la vidéo sur la façon de préparer correctement les décoctions à base de plantes:

    De autoimmune

    Lors d'une exacerbation de la thyroïdite, le traitement avec des remèdes populaires est strictement contre-indiqué. Le plus souvent, cette forme se retrouve dans la période automne-hiver sur fond d'infections virales, de rhumes. Une faible activité fonctionnelle apparaît généralement des années, voire des décennies après le processus aigu. La phytothérapie peut être recommandée pour les options de cours latents à faible symptôme.

    Pour compiler la collection, vous aurez besoin de ces composants (en cuillères à soupe):

    • Mousse islandaise - 2,
    • feuilles d'ortie - 2,
    • racine de bardane - 1,
    • herbe de trèfle doux - 1,
    • herbe de lentilles d'eau - 2.
    Composants pour la collection

    Pour préparer l'infusion, une cuillère à soupe de la récolte d'herbes obtenue est versée dans un verre d'eau bouillante et la nuit est infusée dans un thermos. Dans le thé chaud obtenu, ajoutez 20 gouttes de teinture de Rhodiola rosea. Prenez un tiers d'un verre 40 minutes avant les repas trois fois par jour. Vous devez boire la perfusion en continu pendant 7 semaines, puis vous avez besoin d'une pause d'une semaine et le cours peut être répété.

    Sinon, comment aider à soulager la maladie

    Lors de la pratique de la phytothérapie, il est important que les patients suivent une nutrition appropriée. Pour ce faire, le régime devrait comprendre:

    • poisson de mer;
    • salades d'algues;
    • fruits de mer - moules, calamars, crevettes;
    • légumes - concombres, carottes, poivrons, tomates, laitue;
    • fruits et baies - feijoa, kiwi, cerises, aronia.

    Au lieu de sel ordinaire, iodé est recommandé. Il ne peut pas être exposé à la chaleur, car l'iode est libéré, doit être stocké dans un endroit sec dans un récipient fermé.

    Au lieu de sel ordinaire, iodé est recommandé.

    Souvent, les patients dont la fonction est réduite souffrent de léthargie et de somnolence diurne. Il existe une méthode non médicamenteuse pour restaurer la santé. Le complexe suivant est recommandé:

    • balançoires actives des mains, frottement des paumes;
    • levez vos bras au-dessus de votre tête et abaissez-les brusquement avec une expiration intense 10 fois;
    • fermez la narine droite avec votre doigt et expirez avec force 7 fois (expiration active), et l'inspiration doit être passive, puis fermez la gauche et passez également 7 cycles respiratoires, à la fin - avec deux narines. Pendant l'expiration, l'estomac doit être tiré, tout en inspirant, se détendre.

    Et voici plus sur la prévention du goitre endémique.

    Le traitement de l'hypothyroïdie avec la médecine traditionnelle a un rôle de soutien. La phytothérapie est prescrite pour un cours subclinique, sous réserve d'un examen complet du patient. Les herbes sont utilisées à la fois pour le soulagement symptomatique des conséquences de la maladie et pour affecter la glande thyroïde. Avec une forme manifeste d'insuffisance thyroïdienne, un traitement hormonal substitutif est nécessaire.

    Les patients ne sont pas pleinement conscients de la dangerosité du goitre nodulaire de la glande thyroïde. Mais il a de nombreuses manifestations - diffuses, colloïdales, toxiques, non toxiques. Au cours des premières étapes, les symptômes peuvent être cachés. Le médecin choisit le traitement, il s'agit parfois d'une ablation complète des organes.

    Il n'est pas toujours possible d'éviter la maladie, mais la prévention du goitre endémique aidera à prévenir ou à réduire les conséquences. Les mesures peuvent être primaires, de masse, l'utilisation de moyens spéciaux chez les enfants.

    Si un goitre nodulaire diffus à croissance rapide est trouvé, vous devez toujours peser les avantages et les inconvénients de l'élimination, car les conséquences sont assez graves. Les indications d'une solution chirurgicale sont le manque de réponse de la glande thyroïde aux médicaments. Après une rechute peut se produire.

    Les caractéristiques structurelles de la glande thyroïde affectent le développement de certaines maladies. Ses fonctions principales sont la sécrétion d'hormones. Il y a une structure histologique, une topographie, une structure interne du follicule. Chez l'enfant, il est également différent de l'adulte.

    L'hypothyroïdie chez les enfants devient assez courante. Il existe de nombreuses variétés - congénitales, subcliniques, primaires, etc. Les signes et symptômes ne peuvent pas toujours être reconnus immédiatement. Le diagnostic commence par une hormone, en particulier jusqu'à un an. Il est plus important d'effectuer une prophylaxie afin qu'il n'y ait pas de problèmes de développement psychomoteur.

    Traitement de l'hypothyroïdie

    Le traitement de l'hypothyroïdie est un ensemble de mesures médicales visant à surmonter les symptômes du patient résultant d'un manque d'hormones thyroïdiennes dans le corps et leur pleine compensation par l'hormonothérapie substitutive.

    Traitement médical

    Médicaments pour le traitement de l'hypothyroïdie

    La thérapie conservatrice de l'hypothyroïdie implique l'utilisation d'hormones thyroïdiennes afin de compenser l'insuffisance thyroïdienne et de normaliser les processus métaboliques. Si la posologie du médicament hormonal est correctement sélectionnée, après une à deux semaines après le début du traitement, le patient remarquera une amélioration de l'état général, il y aura une augmentation d'énergie, le poids et le taux de cholestérol dans le sang commenceront à se stabiliser. Cependant, il est important de comprendre que dans la plupart des cas, le médicament hormonal devra être utilisé à l'une ou l'autre dose tout au long de la vie ultérieure.

    Pour sélectionner la bonne dose au début du traitement, le médecin a besoin de plusieurs mois pour évaluer l'état du patient à une dose donnée d'hormones prescrites et pour déterminer la meilleure dose.

    La dose initiale du médicament dépend en partie de la durée de l'hypothyroïdie non traitée et de l'état du système cardiovasculaire, ainsi que de l'âge du patient. Après 6 à 8 semaines après le début du traitement, l'analyse TSH devra être répétée et l'ajustement de la dose devra être effectué. Dans le même temps, une dose trop faible n'aura pas d'effet thérapeutique sur le patient, tout en préservant les symptômes de l'hypothyroïdie, tels que la constipation, la violation de la thermorégulation, la prise de poids, la fatigue constante et autres.

    Une dose excessive du médicament peut entraîner des symptômes de thyrotoxicose - tremblements, troubles du sommeil, nervosité, ostéoporose, troubles du rythme cardiaque.

    En prenant des médicaments hormonaux pour l'hypothyroïdie, le patient doit surveiller son propre bien-être, en se concentrant sur les symptômes de sa maladie. Avec la dose efficace sélectionnée de Lévothyroxine ou de L-Thyroxine, les tests devront être contrôlés chaque année, cependant, il peut y avoir une situation où pendant cette période le fond hormonal peut diminuer, malgré la thérapie. C'est un signal pour revoir la posologie ou le régime de traitement, c'est pourquoi la lenteur qui en résulte, une sensation de froid, la confusion dans ce cas ne peuvent pas être ignorées. Avec ces symptômes avec le traitement prescrit, vous devez consulter votre médecin.

    Il est également important de savoir qu'avec le traitement simultané de l'hypothyroïdie avec des maladies gastro-intestinales, l'absorption de l'hormone des muqueuses peut être limitée à certains médicaments pour le traitement des maladies gastro-intestinales. Cela nécessitera une augmentation de la posologie du médicament hormonal ou une révision du traitement du tractus gastro-intestinal.

    Parfois, dans le traitement de l'hypothyroïdie, une thérapie combinée est utilisée, dans laquelle en plus de la L-Thyroxine, un autre médicament hormonal est utilisé, par exemple le Thyrecomb. Cependant, la nécessité et la pertinence d'un tel traitement doivent être commentées uniquement par le médecin traitant. De plus, pour éliminer la carence en iode dans le corps du patient, l'iodomarine (ou d'autres préparations d'iode) est souvent utilisée dans le traitement de l'hypothyroïdie. Toutes les prescriptions médicales d'un médecin doivent être strictement observées et ne jamais s'écarter du schéma choisi.

    Les médicaments les plus souvent recommandés et recommandés qui sont prescrits aux patients lorsqu'une hypothyroïdie est détectée peuvent être résumés dans le tableau des médicaments pharmacologiques utilisés pour traiter l'hypothyroïdie (tableau 1):

    Médicaments utilisés pour traiter l'hypothyroïdie
    Nom commercialSubstance activeGroupe pharmaceutique
    IodomarinIodure de potassiumMoyens qui affectent principalement le métabolisme tissulaire. Médicaments contenant de l'iode
    L-ThyroxineLévothyroxine sodiqueHormones, leurs analogues et médicaments antihormonaux. Médicaments qui affectent la fonction de la thyroïde et des glandes parathyroïdes. Préparations d'hormones thyroïdiennes
    LevothyroxineLévothyroxine sodiqueHormones, leurs analogues et médicaments antihormonaux. Médicaments qui affectent la fonction de la thyroïde et des glandes parathyroïdes. Préparations d'hormones thyroïdiennes
    EndonormExtraits des racines de la potentille blanche, de la ficelle d'herbe, des racines de réglisse, ainsi que de la poudre de varechSuppléments qui affectent le métabolisme. Suppléments qui affectent les processus hormonaux
    EuthyroxLévothyroxine sodiqueHormones, leurs analogues et médicaments antihormonaux. Médicaments qui affectent la fonction de la thyroïde et des glandes parathyroïdes. Préparations d'hormones thyroïdiennes
    ThyrotomeTriiodothyronine, thyroxineHormones, leurs analogues et médicaments antihormonaux. Médicaments qui affectent les fonctions de la thyroïde et des glandes parathyroïdes Préparations d'hormones thyroïdiennes
    TireocombTriiodothyronine, thyroxine, iodure de potassiumHormones, leurs analogues et médicaments antihormonaux. Médicaments qui affectent la fonction de la thyroïde et des glandes parathyroïdes. Préparations d'hormones thyroïdiennes
    TriiodothyronineLiotironinMédicament thyroïdien. Hormones thyroïdiennes et parathyroïdiennes, leurs analogues et antagonistes

    Thérapie combinée

    En 1999, une étude clinique a montré que lors de l'utilisation de l'hormonothérapie combinée L-T4 + L-T3, les patients présentaient une amélioration plus prononcée des symptômes neurophysiologiques et psychologiques de l'hypothyroïdie que lorsqu'ils choisissaient la monothérapie L-T4 dans le même but. Cependant, selon une étude clinique menée en 2006 sur 1216 patients atteints d'hypothyroïdie, il n'y avait pas de différence entre l'utilisation de la monothérapie et de la thérapie combinée, par conséquent, dans une autre étude sur la nomination d'un traitement combiné, le besoin et l'opportunité ont disparu.

    Ainsi, selon les données scientifiques, à ce jour, l'efficacité plus élevée de la thérapie combinée de l'hypothyroïdie avec les hormones L-T4 + L-T3 n'a pas été prouvée et n'a aucun avantage sur la monothérapie. Cependant, il y a des indications que la thérapie combinée peut toujours être bénéfique dans un petit groupe de patients..

    Pour déterminer avec précision la catégorie de patients pour lesquels la polythérapie pourrait être plus efficace que la monothérapie, la médecine a besoin d'études cliniques prospectives supplémentaires.

    La thérapie de remplacement d'hormone

    Le traitement de l'hypothyroïdie avec une thérapie de remplacement implique la prise de médicaments contenant des hormones thyroïdiennes. Ces médicaments ne sont pas différents de la thyroxine humaine naturelle. Le plus souvent, il s'agit de l'administration de lévothyroxine (L-thyroxine), dont la posologie, en règle générale, augmente progressivement.

    La dose initiale du médicament dépend en partie de la durée de l'hypothyroïdie non traitée et de l'état du système cardiovasculaire. À un jeune âge, ainsi qu'avec une hypothyroïdie récente (par exemple, après une chirurgie thyroïdienne), la dose initiale de lévothyroxine peut être de 75 à 100 μg, tandis que chez les personnes âgées atteintes de maladies cardiovasculaires sévères, une augmentation progressive et lente de la dose est nécessaire. La lévothyroxine est prise le matin 30 à 40 minutes avant le petit déjeuner. Il est important de prendre des médicaments quotidiennement pour maximiser l'imitation de la production normale d'hormones thyroïdiennes.

    En raison du fait qu'avec l'hypothyroïdie, la production d'hormones par la glande thyroïde ne se rétablit pas (à l'exclusion de l'hypothyroïdie transitoire), la thérapie de remplacement est à vie. Le patient ne doit pas arrêter le traitement également avec une autre maladie ou prendre d'autres médicaments. Un traitement réussi conduit à une régression de la maladie. Dans ce cas, la posologie de la thérapie de substitution utilisée n'est pas annulée, mais diminue progressivement, car il est en tout cas impossible de s'abstenir d'hormones. Chaque ajustement de dose est effectué après avoir réussi les tests appropriés, au plus tôt 2 à 3 mois après le début du traitement, puis 1 fois en 6 à 12 mois.

    Méthodes de traitement alternatives

    La thérapie alternative pour l'hypothyroïdie est aussi populaire que pour de nombreuses autres maladies. Cependant, le traitement des problèmes de la glande thyroïde doit nécessairement être basé sur des médicaments, car la production d'hormones, malheureusement, en plus des drogues synthétiques, ne peut pas y contribuer suffisamment. Cependant, un traitement complexe utilisant l'acupuncture, la diététique et l'homéopathie peut considérablement aider à réduire la gravité de certains symptômes de la maladie, de sorte qu'ils ne peuvent être utilisés que si le médecin traitant n'est pas contre un tel traitement..

    Demande d'acupuncture

    L'acupuncture est basée sur la théorie orientale des méridiens, qui relie tous les organes internes d'une personne avec des points externes sur le corps. Ces points peuvent être influencés mécaniquement afin de réguler les flux d'énergie (ainsi que le sang, si c'est pour le compte de la médecine européenne) et de traiter les organes affectés. Les points sur le corps humain qui doivent être affectés sont appelés acupuncture. La technique d'acupuncture pour l'hypothyroïdie vous permet d'harmoniser le flux d'énergie des canaux dans la zone de projection de la glande thyroïde. Si un certain point d'acupuncture est irrité par une aiguille, une dégranulation de substances de type histamine qui ont une propriété vasodilatatrice accrue se produira..

    Le traitement d'acupuncture est un cours. La durée et la fréquence de ces cours doivent être prescrites par un spécialiste. Habituellement, le traitement au début du traitement comprend 10 à 15 procédures pendant 15 minutes. De plus, le domaine de responsabilité du spécialiste en acupuncture est un avertissement au patient concernant l'aggravation possible des symptômes cliniques au tout début du traitement..

    L'efficacité de l'acupuncture dépend toujours de l'exactitude du diagnostic et des qualifications du médecin qui effectue le traitement.

    Le principe principal de l'acupuncture est la libération des propres forces du corps pour lutter contre la maladie. Le principal avantage de l'utilisation de l'acupuncture est la minimisation des médicaments dans le traitement (ne s'applique pas à la thérapie hormonale de l'hypothyroïdie), ainsi que l'absence de nombreuses réactions indésirables du corps.

    Réflexologie informatique

    Il est très efficace de traiter l'hypothyroïdie par réflexographie informatique au stade où la maladie n'est détectée que chez le patient..

    La technique de la réflexographie informatique est basée sur la reprise de la dynamique normale du système immunitaire et la régulation de l'endocrinien, ce qui devrait à l'avenir conduire à une amélioration de la fonctionnalité de la glande thyroïde. La thérapie consiste à exposer à certains points du corps associés au cerveau et au système nerveux, un faible courant électrique.

    Utilisation de la thérapie EHF

    La thérapie EHF est comprise comme le processus d'exposition au corps humain d'ondes électromagnétiques à haute fréquence avec une plage millimétrique. Cette technique est utilisée pour traiter la plupart des maladies causées par une diminution de la réponse protectrice du corps. L'impact de la thérapie EHF affecte le statut immunitaire global, augmente le statut antioxydant, le processus de régénération tissulaire locale est activé, les ulcères, l'érosion et les plaies guérissent beaucoup plus rapidement. Dans le même temps, il y a une diminution de la probabilité de rechute des maladies chroniques et une augmentation de la résistance immunitaire aux influences externes.

    En cas d'hypothyroïdie diagnostiquée, le traitement par EHF peut être effectué conformément aux prescriptions d'un médecin tout en prenant des médicaments..

    De plus, si le traitement a été prescrit en temps opportun, le patient subira les changements suivants après avoir suivi un traitement par EHF:

    • tout syndrome douloureux diminuera;
    • la santé globale s'améliorera;
    • les indicateurs des analyses d'urine et de sang sont normalisés en peu de temps;
    • le cycle menstruel se normalise;
    • lors de la conduite de toute méthode de recherche instrumentale (échographie, par exemple), une amélioration de la dynamique de l'évolution de la maladie sera perceptible.

    Thérapie diététique dans le traitement

    La nutrition pour l'hypothyroïdie a ses propres caractéristiques. Une diminution de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes provoque la léthargie, la léthargie, l'apathie, la somnolence, la constipation, une diminution du métabolisme basal et une tendance à l'obésité. Ces symptômes déterminent le régime alimentaire..

    Pour la glande thyroïde, les aliments contenant de la tyrosine seront utiles. Ce sont des produits contenant une quantité suffisante de protéines animales (viande, œuf, lait, fromage, fromage cottage, crème sure, poisson, caviar) et d'origine végétale (principalement des légumineuses). En raison de la faible absorption thyroïdienne d'iode, il est recommandé que les aliments riches en composés d'iode soient inclus dans l'alimentation, par exemple le poisson de mer et autres fruits de mer, le sel de mer. Si le médecin traitant ne vous dérange pas, alors 1-2 fois par semaine, vous pouvez utiliser du sel iodé dans les aliments, ainsi que de la poudre d'algues spéciale, dans laquelle il y a beaucoup de ce micro-élément. L'hypothyroïdie nécessite également des protéines et du sélénium de haute qualité. Ces derniers se retrouvent également dans la viande, le saumon et le thon, le poulet, l'ail et les oignons. Eh bien, n'oubliez pas les vitamines B et les acides gras, qui affectent activement l'équilibre hormonal du corps humain.

    En cas d'hypothyroïdie diagnostiquée, les aliments qui ralentissent la fonction thyroïdienne et interfèrent avec la production d'hormones doivent être exclus de l'alimentation. Ces produits comprennent:

    • les produits à base de soja en raison de leur teneur en isoflavones, qui inhibent activement l'activité des enzymes de la peroxydase thyroïdienne;
    • légumes appartenant à la famille des crucifères - brocoli, chou, chou de Bruxelles, chou-fleur, navet, chou-rave, rutabaga, moutarde - en raison de la teneur en isothiocyanates, ils bloquent la peroxydase thyroïdienne et la membrane de ses cellules, réduisant ainsi la fonctionnalité de l'organe et la production d'hormones, cependant, dans la cuisson ( traité thermiquement), cet effet est considérablement réduit;
    • gluten et tous les aliments contenant du gluten.

    Remèdes homéopathiques

    Un traitement efficace de l'hypothyroïdie n'est possible qu'en utilisant des agents hormonaux synthétiques à une dose appropriée pour le patient. Par conséquent, toutes les méthodes non conventionnelles sont appliquées une deuxième fois, en complément de l'hormonothérapie substitutive de base. L'homéopathie n'est pas fondamentale dans la thérapie concomitante, mais son utilisation est toujours utilisée dans le traitement de nombreuses maladies.

    Les principaux médicaments homéopathiques utilisés pour l'hypothyroïdie sont le Konium, le Graphite, le Causticum, le Sepia, le Bromum, le Calcium Carbonicum et autres.

    En cas d'hypothyroïdie chez une personne âgée, le Konium ou le Causticum peuvent être prescrits comme traitement homéopathique, ce qui élimine efficacement les symptômes tels que l'indifférence, la fatigue, la somnolence en milieu de journée et les pensées raides. Avec l'hypothyroïdie chez les enfants, l'utilisation de Calcium Carbonicum, qui combat le retard physique et mental du développement à l'âge de tout enfant, a prouvé son efficacité - de la naissance (avec retard de la dentition, la capacité de s'asseoir, de se tenir debout, etc.) à l'adolescence (avec la puberté retardée). Des médicaments tels que la sépia, la graphite et le brome visent à éliminer les symptômes de l'hypothyroïdie chez les personnes de tout âge, tels que la constipation, la bradycardie, l'enflure, la peau sèche, la perte de force, les troubles de la mémoire. Tout médicament homéopathique doit être approuvé par le médecin traitant prescrivant un traitement hormonal, car certaines substances peuvent inhiber les effets des hormones sur le corps du patient et réduire ainsi l'efficacité du traitement principal..

    Lors du recours à la chirurgie

    La chirurgie de l'hypothyroïdie en soi n'est pas utilisée. Elle est nécessaire avec un processus pathologique concomitant, accompagné d'une augmentation de la glande thyroïde à une taille significative, lorsque les méthodes thérapeutiques ne sont pas efficaces.

    Traitement au sanatorium

    Le traitement au sanatorium est très utile pour la glande thyroïde, à la fois pour la prévention des maladies et pour le traitement de diverses pathologies, y compris l'hypothyroïdie. Les maladies du système endocrinien sont traitées efficacement dans les sanatoriums à l'aide de la climatothérapie ou de la balnéothérapie, moins souvent la thérapie par la boue est utilisée. Avec l'hypothyroïdie, la cure thermale peut être utilisée en parallèle avec la prise de médicaments hormonaux si la pathologie se déroule sans complications. Un bon traitement au sanatorium aide dans ce cas à éviter la progression de la maladie. Un endocrinologue délivre une référence au sanatorium pour les pathologies thyroïdiennes après tous les examens nécessaires du patient.

    Pour le traitement de l'hypothyroïdie dans un sanatorium, il est nécessaire de fournir au patient un accès à des ressources contenant de l'iode naturel. Pour cela, les eaux minérales et les sources riches en oligo-éléments, qui sont activement capables de saturer le corps en iode, conviennent le plus souvent. Le traitement dans ces sanatoriums doit être surveillé en permanence par les endocrinologues. L'eau de guérison peut être utilisée à la fois en externe et en interne.

    En plus de la balnéothérapie, l'hirudothérapie, la phytothérapie, l'acupression, l'oxygénothérapie utilisant des cocktails d'oxygène stimulant les processus métaboliques dans le corps peuvent être utilisées dans le traitement de la maladie en question dans les sanatoriums.

    Pour les patients atteints d'hypothyroïdie, le traitement au sanatorium implique un régime spécial contenant de l'iode, qui est fourni par la consommation de fruits de mer et d'autres produits dans lesquels il y a beaucoup d'oligo-éléments essentiels.

    L'hypothyroïdie est utile pour traiter dans les stations balnéaires de dioxyde de carbone et de sulfure d'hydrogène. Les eaux sulfurées qui peuvent être trouvées en Russie en Bachkirie, au Tatarstan, dans le territoire de Krasnodar, dans le territoire de Stavropol, dans les sources des eaux minérales du Caucase, dans les régions de Pskov et de Perm peuvent également être utiles. Les sanatoriums, où est effectué un traitement avec des sources de bromure d'iode, sont situés dans la zone centrale de la Russie, à Sotchi, en Sibérie, dans l'Oural et dans la région de Moscou. Des sources de bains de radon doivent être recherchées dans les sanatoriums de Tchita, Tcheliabinsk, le territoire de Stavropol et à Moscou, et des bains d'hydrocarbures à l'iode dans le Caucase.

    Le climat montagnard du territoire de l'Altaï et de sa station balnéaire Belokurikha contribue à la restauration de la glande thyroïde. Les endocrinologues ne sont pas invités à se rendre dans toutes les stations du sud en été, car une activité solaire élevée affecte négativement la glande thyroïde. Le meilleur temps de traitement dans de tels sanatoriums est l'automne avec sa saison de velours. Et en été, il est recommandé aux patients souffrant d'hypothyroïdie de suivre un traitement dans les sanatoriums des régions de Leningrad et Kaliningrad.

    Remèdes populaires

    L'utilisation d'herbes dans le traitement

    La médecine officielle reconnaît et admet la possibilité d'un effet thérapeutique des remèdes à base de plantes sur la pathologie thyroïdienne, y compris l'hypothyroïdie. Si vous utilisez correctement des recettes à base de plantes traditionnelles en complément du traitement principal, vous pouvez soutenir davantage la fonction thyroïdienne.

    Les recettes à base de plantes suivantes sont les plus populaires parmi les spécialistes:

    1. Prenez en proportions égales les bourgeons de bouleau, la racine d'élécampane, les fruits du sorbier et le millepertuis. Ce mélange est cuit à la vapeur dans 1 litre d'eau bouillante, bouilli pendant 5 minutes, infusé pendant 12 heures et pris par le patient trois fois par jour une demi-heure avant les repas.
    2. Prenez les fleurs de pissenlit, de sorbier, de thym, de fraises, de bourgeons et de cloportes en parts égales. Préparez une cuillère à soupe de mélange bien mélangé dans un verre d'eau bouillante, insistez pendant une demi-heure, refroidissez et apportez au patient tous les matins avant le petit déjeuner.
    3. Prenez pour 1 partie d'Eleutherococcus (racine) le même nombre de racines de pissenlit et de graines de carotte et 2 parties d'ortie et d'arbre fruitier. Mélangez bien et une cuillère à soupe et demie de ce mélange versez 500 millilitres d'eau, faites bouillir, gardez à feu doux pendant 5 minutes, puis retirez du feu et filtrez. 80 gouttes de teinture de membranes de noix sont ajoutées au bouillon fini. Vous devez prendre le médicament avant les repas 4 fois par jour.

    La chose la plus importante en phytothérapie dans le cas de pathologies endocriniennes est l'orientation et la nomination d'un spécialiste compétent en phytothérapie qui peut confirmer l'utilité et la sécurité de la prise de diverses décoctions, annuler ou modifier la posologie des médicaments utilisés.

    Chou frisé

    Le chou a beaucoup de composés iodés, c'est donc un véritable entrepôt utile pour les patients atteints d'hypothyroïdie.

    Les scientifiques chinois ont constaté qu'en plus de l'iode, il y a beaucoup d'autres vitamines dans les algues, donc son utilisation même une fois par semaine aide à saturer le corps avec utilité, comme après la prise de complexes multivitamines. Le chou marin est capable de restaurer la glande thyroïde. Avec l'hypothyroïdie, il est recommandé de faire de la poudre d'algues sèches et de la boire 1 cuillère à café trois fois par jour. Ou pour faire un thé spécial, versez 1 cuillère à café d'une telle poudre avec un verre d'eau bouillie. Il suffit de prendre le thé aux algues 2-3 fois par jour pour reconstituer la carence en iode et stabiliser les fonctions de la glande thyroïde.

    Thérapie de grossesse

    La forme compensée d'hypothyroïdie n'est pas dans les conditions modernes une contre-indication à la planification de la grossesse et de l'accouchement. Cependant, il est important de comprendre qu'en cas de grossesse, la seule thérapie approuvée par les médecins dans ce cas, comme dans d'autres situations, est l'hormonothérapie substitutive thyroïdienne.

    Lorsque la grossesse survient, les besoins de l'organisme en L-thyroxine augmentent considérablement, de sorte que la posologie du médicament hormonal correspondant augmente généralement. Le but du traitement de l'hypothyroïdie pendant la grossesse est de maintenir un minimum dans la plage normale d'hormone stimulant la thyroïde et une dose maximale dans la plage normale de l'hormone T4. Parfois, au 1er trimestre de la grossesse, une augmentation de la L-thyroxine entraîne une suppression du niveau d'hormone stimulant la thyroïde, cependant, la posologie du médicament n'est pas recommandée, car normalement dans 20% des femmes enceintes du premier trimestre, la TSH diminue.

    Une augmentation de la dose de L-thyroxine de 50 microgrammes n'entraîne pas de surdosage d'hormones, mais aidera à prévenir l'hypothyroxinémie chez l'enfant à naître.

    Si la maladie a été détectée pour la première fois chez une patiente déjà pendant la grossesse, elle subira immédiatement une thérapie de remplacement complète avec de la L-thyroxine sans augmentation progressive. Les formes manifestes et subcliniques de la maladie sont traitées de manière égale à la naissance du fœtus. Et si sans grossesse, la thérapie de remplacement de l'hypothyroïdie peut être considérée comme l'une des options de traitement, alors dans le cas de porter un enfant à ce jour, en plus de la thérapie de remplacement, les médecins ne peuvent rien offrir de plus efficace et sûr au patient.

    Les spécificités du traitement des différents groupes d'âge

    En règle générale, le traitement de l'hypothyroïdie implique une thérapie de remplacement à vie avec des agents hormonaux synthétiques. Tout d'abord, la carence en hormones thyroïdiennes est éliminée, puis la dose d'entretien est sélectionnée, ce qui permet au patient de se sentir normal.

    Chez les enfants atteints d'hypothyroïdie, le traitement est également effectué avec des préparations d'hormones thyroïdiennes, dans la plupart des cas avec de la lévothyroxine. En cas d'hypothyroïdie congénitale, le traitement doit être instauré dans les deux premières semaines de vie. À mesure que l'enfant grandit, la dose de thyroxine devrait augmenter. Si un enfant présente des formes d'hypothyroïdie associées à une violation des structures du cerveau, dans ce cas, il est possible de prescrire l'hormone thyréotrope et les hormones libérant de la thyréotrophine. Il est important de se rappeler que dans l'enfance, une surdose d'hormones peut entraîner des palpitations, des troubles du sommeil, ce qui oblige à réduire la dose du médicament. L'absence de plaintes concernant le bien-être, le développement normal et la croissance de l'enfant sont des signes d'un traitement bien choisi.

    Le traitement hormonal substitutif par la L-thyroxine, montré aux patients atteints d'hypothyroïdie à tout âge, empêche le développement d'une forme subclinique de la maladie dans une forme évidente, dans laquelle il existe de nombreuses manifestations cliniques. Cependant, chez les patients âgés, le traitement de cette pathologie peut entraîner des difficultés liées à l'hypersensibilité aux hormones thyroïdiennes, à leur surdosage, à la présence d'autres pathologies dans l'organisme. Par conséquent, le groupe d'âge plus avancé des patients atteints d'hypothyroïdie a besoin de doses d'hormones plus faibles (de 20 à 40%) pendant le traitement de remplacement, ce qui devrait dans ce cas être d'environ 0,9 microgramme par 1 kilogramme de poids du patient pendant le titrage de la dose, la détermination du niveau d'hormones thyroïdiennes et le contrôle ECG - 1 fois en 2 mois.

    Chances d'une récupération complète

    En raison du fait que la production d'hormones par la glande thyroïde n'est pas rétablie pendant l'hypothyroïdie, la thérapie de remplacement de l'hypothyroïdie est permanente, mais avec une titration de la dose si nécessaire.

    L'hypothyroïdie temporaire (ou transitoire) peut être traitée, qui survient pendant la grossesse, ainsi qu'en prématurité, retard de croissance intra-utérin, immaturité fonctionnelle, infections intra-utérines, chez les enfants de mères atteintes d'une pathologie thyroïdienne. Avec l'âge, la fonction de la glande thyroïde chez ces enfants est restaurée, les hormones commencent à être produites en quantité suffisante et le besoin de traitement disparaît.

    Traitement à l'étranger

    Il est nécessaire de traiter l'hypothyroïdie immédiatement après que le médecin a établi le diagnostic approprié, car les dysfonctionnements de la glande thyroïde ne peuvent pas passer pour le corps pour rien. Des résultats élevés sont obtenus par des spécialistes de cliniques étrangères dans le traitement de cette pathologie, car ils ont la capacité d'utiliser des équipements modernes pour le diagnostic et la chirurgie de la maladie et offrent la possibilité de suivre un traitement avec des endocrinologues hautement qualifiés.

    Si l'hypothyroïdie est traitée dans les cliniques médicales en Europe, une thérapie de substitution sera utilisée ici pour compenser le manque d'hormones thyroïdiennes. Les Européens utilisent à la fois des thyroïdes synthétiques et des préparations thyroïdiennes. L'initiation en temps opportun d'une thérapie à l'étranger garantit aux patients une capacité continue de travailler. Si le patient a déjà développé un crétinisme dû à une hypothyroïdie, ses spécialistes européens s'engagent à ne traiter que dans les premiers stades. Le traitement visera non pas la guérison, mais la prévention de l'aggravation de la pathologie..

    Le traitement de l'hypothyroïdie dans les cliniques en Israël est populaire dans le monde entier. Premièrement, il est efficace, et deuxièmement, il est 25 à 30% moins cher que celui européen. Pour les résidents des pays de la CEI, le traitement en Israël est également intéressant car dans ce pays il n'y aura pas de barrière linguistique entre les médecins et les patients.

    Les approches étrangères au traitement de l'hypothyroïdie comprennent la pharmacothérapie et l'adaptation du mode de vie du patient, y compris sa nutrition. Cela vous permet de prévenir le développement de la maladie et de prévenir diverses complications. La rapidité de la recherche d'une aide médicale pour certains symptômes est la clé d'un traitement réussi. Il est particulièrement important de prêter attention aux symptômes des troubles endocriniens chez un enfant chez qui de telles pathologies peuvent provoquer un retard de développement et de croissance..

    Plus d'informations fraîches et pertinentes sur la santé sur notre chaîne Telegram. Abonnez-vous: https://t.me/foodandhealthru

    Spécialité: thérapeute, néphrologue.

    Expérience totale: 18 ans.

    Lieu de travail: Novorossiysk, Nefros Medical Center.

    Éducation: 1994-2000 Académie médicale d'État de Stavropol.

    Entraînement:

    1. 2014 - Cours de formation continue à temps plein «Thérapie» sur la base de l'Université médicale d'État de Kuban.
    2. 2014 - Cours de formation continue à temps plein «Néphrologie» sur la base de GBOUVPO «Stavropol State Medical University».