Hyperandrogénisme chez les femmes

Lebedeva Marina Yuryevna

Le niveau d'androgènes chez les femmes présentant des symptômes d'hyperandrogénie peut être dans les limites normales. Par conséquent, selon l'analyse des hormones seules, il est impossible de poser un diagnostic et, de plus, de construire une stratégie de traitement. L'hyperandrogénie est indiquée, tout d'abord, par les symptômes qui composent le tableau clinique de la maladie. Ils sont divisés en trois groupes principaux:

  • défauts cosmétiques;
  • maladies gynécologiques;
  • perturbation métabolique.

Les manifestations externes ou cosmétiques de la maladie se manifestent par:

  • acné
  • séborrhée;
  • hirsutisme (cheveux de type masculin);
  • alopécie (perte de cheveux sur la tête).

Maladies gynécologiques survenant dans le contexte de l'hyperadrogénisme:

  • troubles menstruels et anovulation;
  • hyperplasie de l'endomètre;
  • infertilité;
  • ovaire polykystique.

Troubles métaboliques dans l'hyperandrogénie:

  • diabète sucré de type 2;
  • hyperlipoprotéinémie;
  • obésité du haut du corps.

Symptômes

Jusqu'à 20% des patients des cliniques gynécologiques présentent des symptômes de cette maladie. Dans ce cas, une connexion directe avec le niveau d'hormones mâles dans le sang n'est pas observée. Les androgènes peuvent être à la fois élevés et normaux. De plus, le plus souvent, ils ne vont pas au-delà de la norme et des conditions pathologiques surviennent pour d'autres raisons. Le problème peut être la formation de testostérone, les soi-disant précurseurs des androgènes dans les tissus, constitués de cellules sensibles aux androgènes; augmenter son élimination.

Un des symptômes les plus courants est l'acné, même avec des concentrations normales d'androgènes. Le problème réside dans la réaction inadéquate des glandes sébacées aux hormones sexuelles mâles. Mais cette condition doit être supprimée avec des médicaments anti-androgènes, malgré les résultats des tests..

Avec l'hirsutisme chez environ la moitié des patients, le niveau d'hormones sexuelles mâles augmente. Et cela devient la cause de la croissance des cheveux de type masculin. Mais un certain nombre d'auteurs étrangers pensent qu'une augmentation de la production de tissus individuels de déhydrotestostérone (DHEA) significativement moins active de testostérone conduit à un hirsutisme idiopathique. Des études montrent l'influence de l'hormone SHBG, qui lie la testostérone libre dans le sang, réduisant son interaction avec les cellules du corps. La synthèse de cet agent se produit dans le foie et peut s'affaiblir lorsque sa fonction est altérée. Il est influencé par les œstrogènes et les hormones thyroïdiennes. Leur déficit entraîne également une baisse du niveau de SHBG.

Les troubles associés à l'hyperandrogénie s'accompagnent souvent d'une violation de la régularité du cycle menstruel. Avec des androgènes élevés chez ces patients, les menstruations peuvent complètement s'arrêter avant le début naturel de la ménopause. Pour la même raison, une anovulation peut survenir, accompagnée d'une diminution de la synthèse de progestérone et d'une violation du fond hormonal normal. Un déséquilibre progressif conduit à une stimulation œstrogénique de l'endomètre avec une diminution de la fonction de transformation sécrétoire. Et cela à son tour augmente le risque d'hyperplasie et d'autres maladies plus graves.

Complications

L'une des conséquences les plus dangereuses du développement de l'hyperandrogénie chez les femmes est le diabète sucré de type II, dans lequel les récepteurs cellulaires perdent leur sensibilité à l'insuline. Malheureusement, c'est le diagnostic incorrect ou intempestif de la maladie primaire, basé uniquement sur des analyses d'androgènes, qui conduit à cette complication. S'il y a des symptômes, le médecin doit prescrire un diagnostic différentiel, y compris une analyse hormonale complète, qui examine non seulement les hormones sexuelles masculines, mais la prolactine, la LH, la FSH et la DHEAS. Les études sont effectuées selon les indications individuellement et non pour chaque patient. Par exemple, avec l'acné, qui se développe le plus souvent à un niveau normal d'androgènes, une analyse complète ne peut pas être effectuée si le glucose est normal ou s'il n'y a pas d'autres manifestations caractéristiques de l'hyperandrogénie..

Chez les patientes présentant des symptômes d'hirsutisme, l'ovaire polykystique (PCJ) est très souvent détecté (jusqu'à 90%). Dans le même temps, les androgènes ne sont élevés que dans la moitié d'entre eux. Cela donne des raisons de croire que certains patients présentent une hyperandrogénie symptomatique.


Hirsutisme chez une femme

Les femmes présentant des symptômes graves d'hyperandrogénie doivent être surveillées et traitées pour cette maladie, surtout si elles ont un plan de grossesse. Le traitement de ces patients est effectué, tout d'abord, par une stimulation médicamenteuse de l'ovulation. La violation de l'ovulation peut entraîner la formation de kystes ovariens. La présence de kystes ovariens complique la fertilité.

La maladie polykystique s'accompagne souvent d'une production accrue d'hormones androgènes par les ovaires. Si l'hyperproduction n'est pas causée par la genèse de la tumeur, il y a une progression lente de la maladie, qui peut s'étendre sur plusieurs années. Une forte manifestation de symptômes indique la présence possible de tumeurs qui produisent des androgènes. Le plus souvent, ce sont des formations telles que le tecom et le lutéome. Le niveau d'androgènes dans ce cas atteint la norme masculine (plus de 200 ng / dl) et plus. Si ces signes sont présents, il est nécessaire d'effectuer une échographie des ovaires (tomodensitométrie). Les tumeurs détectées doivent être retirées chirurgicalement. Chez les patients présentant des signes d'hirsutisme, un tel schéma se produit chez moins d'un sur cent.

L'hyperproduction d'androgènes chez la femme peut être réalisée par les glandes surrénales. Avec une genèse non tumorale, sa cause est due à une production insuffisante de corticostéroïdes, ce qui provoque une augmentation de la synthèse des hormones androgènes par le cortex surrénal. Un marqueur de confirmation de ce diagnostic est une augmentation modérée du niveau de DHEAS.

Le manque de corticostéroïdes pour l'hyperandrogénisme de la genèse surrénale est prescrit un traitement médicamenteux compensatoire (médicaments contenant des glucocorticostéroïdes). Il est conseillé aux patientes souffrant d'hirsutisme sévère ou de syndrome des ovaires polykystiques de prescrire en outre des antiandrogènes..

Le syndrome de galactorrhée-aminorrhée s'accompagne dans certains cas d'une hyperandrogénie de la genèse surrénale. Mais la véritable cause du déséquilibre réside dans l'augmentation de la prolactine. Pour normaliser cette hormone, des inhibiteurs tels que la bromocriptine et similaires sont prescrits.

Un niveau élevé de DHAE supérieur à 800 μg / dl indique la présence possible de tumeurs surrénales qui produisent des androgènes. Pour leur diagnostic, une étude IRM ou une tomodensitométrie est prescrite..

Traitement

Le traitement de l'hyperandrogénie dans la plupart des cas est effectué avec des médicaments anti-androgéniques. L'un des principaux médicaments pour le traitement est le COC à effet anti-androgène - Jes, Yarina, Diane-35. Cependant, la sélection du médicament, l'examen et la préparation du corps pour la prise du médicament doivent être effectués par le médecin. La durée du cours dépend des symptômes. L'acné et la séborrhée durent plus longtemps que l'hirsutisme. Pour consolider le résultat, il est recommandé de prendre le médicament en continu tout au long du cours, qui peut durer jusqu'à un an, et de poursuivre le traitement médicamenteux pendant 3 à 4 mois après l'amélioration visuelle..

Hyperandrogénie et grossesse

Les préparations contenant des antiandrogènes, qui sont prescrites dans le traitement de l'hyperandrogénie, ont un effet contraceptif prononcé. Par conséquent, les patientes qui souhaitent devenir enceintes ne reçoivent pas ces médicaments. Toutes les formes de cette maladie, bien que 30% des cas d'interruption de grossesse au cours du premier trimestre y soient associés, font l'objet d'un traitement pendant la période de gestation. Le médecin tient compte de l'historique des grossesses précédentes. Le traitement n'est prescrit qu'en cas de risque de fausse couche pour des raisons liées à l'hyperandrogénie. Mais seuls les glucocorticoïdes sont prescrits, qui, à travers la glande pituitaire, agissent pour réduire le niveau d'hormones androgènes par les glandes surrénales.

Hyperandrogénie chez les femmes atteintes de SOPK: symptômes, causes, traitement

Les androgènes élevés sont l'un des trois signes déterminants possibles du syndrome des ovaires polykystiques. Une femme atteinte de SOPK peut être diagnostiquée avec des cycles menstruels irréguliers ou absents, des ovaires polykystiques (vus à l'échographie) et de l'hyperandrogénie.

Contenu:

Quels sont les androgènes

Les androgènes sont souvent appelés hormones «mâles», mais ces hormones sont présentes chez les hommes et les femmes. Ils sont essentiels à la fonction reproductrice, cognitive, musculaire normale, au bien-être émotionnel et à la croissance musculaire et à la force osseuse. En fait, vous pourriez être surpris d'apprendre que les femmes ont plus d'androgènes que d'œstrogènes circulant dans le corps. (Cependant, les hommes produisent généralement plus d'androgènes que les femmes).

Les androgènes jouent de nombreux rôles dans le corps humain. Certains effets des hormones androgènes comprennent la stimulation de la croissance du corps et des poils pubiens, le désir sexuel (libido), la croissance musculaire et l'emplacement des cellules graisseuses. Chez les hommes et les femmes, les androgènes sont des précurseurs des œstrogènes. La transition des androgènes en œstrogènes est l'un des principaux rôles des hormones androgènes chez les femmes.

Chez les femmes, les hormones androgènes sont créées dans les glandes surrénales, les ovaires et les cellules graisseuses. Les hormones androgènes comprennent:

  • Testostérone;
  • Androstenedione (A4);
  • Déhydroépiandrostérone (sulfate de DHEA);
  • Androstenediol (A5);
  • Androstérone;
  • Dihydrotestostérone (DHT).

Qu'est-ce que l'hyperandrogénie

L'hyperandrogénie se produit lorsque la quantité d'androgènes est plus élevée qu'elle ne devrait l'être, ou lorsqu'il existe des signes cliniques que ces hormones sont plus actives qu'elles ne devraient l'être.

Malgré le fait que les hommes ont un niveau plus élevé d'androgènes, l'hyperandrogénisme peut survenir chez les hommes et les femmes.

La plupart des femmes atteintes d'hyperandrogénie ont un ovaire polykystique. Cependant, il existe d'autres causes possibles de cette maladie qui doivent être exclues avant de pouvoir diagnostiquer le SOPK..

Il existe deux «types» d'hyperandrogénisme: clinique et biochimique. La présence de toute espèce peut qualifier une femme de syndrome des ovaires polykystiques. L'hyperandrogénie clinique se produit lorsqu'il y a des signes ou des symptômes visibles indiquant que la production d'androgènes peut être plus élevée que prévu. C'est quelque chose qui peut être vu ou vécu sans test médical. L'hyperandrogénie biochimique se produit lorsque les travaux de laboratoire montrent des niveaux anormalement élevés d'hormones androgènes dans la circulation sanguine.

Il est possible, en présence de signes cliniques d'hyperandrogénie, d'avoir des taux sanguins normaux d'androgène, et également avec des indicateurs de laboratoire anormaux d'androgène, de n'avoir aucun signe évident de la maladie.

Quels sont les signes cliniques de l'hyperandrogène

Les signes cliniques comprennent:

Croissance anormale des cheveux sur le visage, la poitrine ou le dos: le terme médical pour cela est l'hirsutisme. Entre 75 et 80% des femmes ayant des poils mâles ont un ovaire polykystique, mais toutes les femmes atteintes du SOPK ne présentent pas ce symptôme. De nombreuses femmes enlèvent les poils en excès et peuvent ne pas être conscientes qu'il s'agit d'un problème potentiel. Assurez-vous d'informer votre médecin si vous souffrez d'hirsutisme..

Acné: à l'adolescence, fréquente chez les garçons et les filles. Même à l'âge adulte, les éruptions cutanées ne sont pas considérées comme anormales. Cependant, une acné modérée à sévère, en particulier en combinaison avec d'autres symptômes désagréables, peut être un indicateur d'excès d'androgènes..

Calvitie masculine: les hommes et les femmes peuvent perdre leurs cheveux en vieillissant. Cependant, lorsque les femmes souffrent de «calvitie masculine», en particulier à un âge plus jeune que prévu, cela peut être un signe possible d'hyperandrogénisme clinique..

Virilisation: c'est quand une femme développe des traits de type masculin, comme une diminution de la voix ou une croissance musculaire plus masculine. Bien qu'il s'agisse d'un signe clinique possible d'hyperandrogène, il n'est généralement pas observé dans le SOPK. D'autres causes possibles de cette maladie doivent être envisagées..

Hyperandrogénisme biochimique

L'hyperandrogénie biochimique, c'est quand le sang montre que le niveau d'androgènes est supérieur à la normale. Il est important de tester les niveaux d'androgènes lors du diagnostic du SOPK. Même si des signes cliniques sont déjà apparents, un test sanguin peut aider à exclure d'autres causes possibles d'hyperandrogénie..

Les androgènes suivants peuvent être testés. Les plages normales peuvent varier selon le laboratoire, consultez donc toujours votre médecin, n'essayez pas de comprendre vous-même les résultats des tests..

  1. Testostérone totale: les niveaux normaux varient de 6,0 à 86 ng / dl chez les femmes. Dans le SOPK, la testostérone totale peut être légèrement augmentée. Des niveaux extrêmement élevés de testostérone totale peuvent indiquer un androgène sécrétant une tumeur.
  2. Testostérone libre: Le niveau normal de testostérone libre se situe entre 0,7 et 3,6 pg / ml. Les niveaux de testostérone libre peuvent être augmentés dans le SOPK.
  3. Androstenedione: la norme pour les femmes est de 0,7 à 3,1 ng / ml. Des niveaux élevés peuvent indiquer le SOPK.
  4. DHEA-C: Le niveau normal chez les femmes se situe entre 35 et 430 mcg / dl. Les femmes atteintes de SOPK peuvent avoir des niveaux supérieurs à 200 qui tombent dans la fourchette normale, mais surestimée.

Hyperandrogénie - causes

Des niveaux élevés d'androgènes (généralement de la testostérone) sont le résultat de leur production excessive dans les testicules chez les hommes, les glandes surrénales ou les ovaires chez les femmes. La cause de l'hyperandrogénie chez les femmes est généralement une maladie ovarienne, en particulier le syndrome des ovaires polykystiques. Des androgènes excessifs dans le corps peuvent également être le résultat de la ménopause..

En outre, divers médicaments peuvent être responsables de l'excès d'androgènes dans le corps, y compris les stéroïdes anabolisants, les antihypertenseurs, les anticonvulsivants, la streptomycine. De plus, l'hyperangiengie peut être le résultat d'une sécrétion excessive d'androgènes par des tumeurs hormonalement actives ou de l'apport d'androgènes, pour le développement du tissu musculaire et l'amélioration de la forme corporelle.

Chez certaines personnes, une augmentation du niveau d'androgènes ne se produit que dans certains organes, par exemple, sur la peau ou dans les follicules pileux, et le niveau d'hormone dans le sang est normal. On pense que cela est le résultat d'un grand nombre de récepteurs dans les tissus périphériques et d'une sensibilité excessive des tissus aux androgènes..

Hyperandrogénie chez les femmes - symptômes

L'hyperandrogénie chez la femme se traduit par l'apparition de caractéristiques sexuelles masculines:

  • l'hirsutisme ou l'apparition de cheveux dans des endroits où cela n'est pas normal pour les femmes;
  • acné
  • dermatite séborrhéique;
  • petite taille;
  • calvitie masculine;
  • diminution du ton de la voix;
  • hypertrophie clitoridienne;
  • troubles menstruels;
  • manque d'ovulation;
  • trouble de la libido.

De plus, les femmes souffrant d'hyperandrogénie, plus souvent que les femmes en bonne santé, souffrent de troubles métaboliques tels que l'obésité, la résistance à l'insuline, l'hypercholestérolémie (taux de cholestérol sanguin élevé), l'hypertension.

Hyperandrogénie - diagnostic et traitement

En cas d'hyperandrogénie suspectée, le taux d'hormone mâle testostérone doit être déterminé. Sa concentration excessive est un indicateur pour d'autres tests. Un test hormonal surrénalien (DHEA-C, 17-OHP) est utilisé pour confirmer ou exclure une maladie surrénalienne. Les femmes sont également référées pour des examens gynécologiques et échographiques afin de déterminer la maladie ovarienne..

Le traitement dépend de la cause de l'excès d'androgènes dans le corps. Par exemple, si la cause est une hyperplasie surrénale congénitale, des médicaments du groupe des glucocorticoïdes sont administrés. À l'inverse, avec le syndrome des ovaires polykystiques, qui est la cause la plus fréquente d'hyperandrogénie chez les femmes, l'hormonothérapie est utilisée (œstrogènes, parfois en association avec des médicaments anti-androgènes).

L'un des symptômes les plus désagréables de l'hyperandrogène chez les femmes est l'hirsutisme, c'est-à-dire une croissance excessive des cheveux. Dans ce cas, vous pouvez appliquer diverses mesures pour vous débarrasser des poils indésirables..

Les manifestations cliniques de l'androgénisation chez les femmes atteintes de SOPK sont le résultat de niveaux excessifs d'androgènes dans le sang ou d'une activité excessive de ces hormones. Par conséquent, des médicaments spéciaux sont utilisés pour abaisser le niveau de cette hormone. Leur type, leur dose et leur voie d'administration dépendent de la gravité des symptômes..

SOPK et niveaux normaux d'androgènes

Votre médecin vous a peut-être diagnostiqué un ovaire polykystique, mais vous pouvez voir que vos tests de laboratoire montrent des niveaux d'androgènes normaux. Est-ce à dire que vous n'avez pas de SOPK? C'est une question difficile car tout le monde n'est pas diagnostiqué avec la même maladie..

La plupart des experts disent qu'une augmentation des niveaux d'androgènes n'est pas nécessaire pour le diagnostic. Cependant, certains laboratoires affirment que les cycles irréguliers et les ovaires polykystiques sans excès d'androgènes ne sont pas suffisants pour diagnostiquer.

Cependant, voici quelques éléments à garder à l'esprit. L'un des critères diagnostiques les plus couramment utilisés pour le SOPK est le test de Rotterdam, qui indique que vous devez présenter des signes biochimiques ou cliniques d'hyperandrogénisme..

En d'autres termes, vous avez les poils du visage ou de la poitrine - c'est un signe clinique d'hyperandrogénisme. Par conséquent, vous n'avez plus besoin de passer des tests pour diagnostiquer le SOPK. De plus, selon les critères de Rotterdam, vous n'avez pas besoin d'hirsutisme si les analyses de sang en laboratoire montrent des androgènes élevés.

Si vous avez des menstruations irrégulières (ou absentes) et des ovaires polykystiques, vous pouvez obtenir un diagnostic de SOPK, même si vous n'avez pas d'androgènes élevés ou de signes cliniques d'hyperandrogénie..

Autres problèmes de santé causés par des androgènes élevés

Des niveaux élevés d'androgènes peuvent provoquer des cycles irréguliers, des symptômes déroutants (tels que la croissance des poils du visage) et l'infertilité chez les femmes. Mais ils sont également responsables de certains des autres facteurs de risque qui accompagnent souvent le SOPK.

Distribution des graisses: les androgènes jouent un rôle dans le stockage des graisses dans l'organisme. Avez-vous déjà remarqué que chez les hommes, en règle générale, la graisse s'accumule dans l'abdomen et chez les femmes sur les fesses et les hanches? Par conséquent, des androgènes élevés peuvent entraîner une augmentation de la graisse abdominale chez les femmes..

Résistance à l'insuline: la résistance à l'insuline est un facteur de risque pour les ovaires polykystiques. Les androgènes peuvent jouer un rôle. Il a été constaté que les femmes ayant des niveaux plus élevés de ces hormones ont également un risque plus élevé de résistance à l'insuline. Cependant, certaines études ont montré que l'abaissement des niveaux de testostérone chez les femmes contribue également à réduire / améliorer la résistance à l'insuline..

Problèmes cardiovasculaires: la présence de niveaux anormalement élevés ou faibles d'androgènes est associée à un risque accru de problèmes cardiovasculaires chez la femme.

Quels sont les antiandrogènes

Le plus couramment utilisé:

  • progestatifs ayant des effets antiandrogènes. Parmi eux, l'effet le plus puissant est l'acétate de cyprotérone;
  • médicaments contraceptifs hormonaux. Pour les femmes atteintes de SOPK, les médicaments contenant des progestatifs ayant une activité antiandrogène conviennent. De plus, les œstrogènes augmentent la synthèse des protéines de liaison aux androgènes, réduisant ainsi le mouvement des androgènes actifs libres;
  • spironolactone - inhibe l'activité de la testostérone au niveau cellulaire, souvent administrée avec d'autres médicaments hormonaux;
  • d'autres médicaments antiandrogènes, tels que le finastéride et le flutamide, sont très rarement prescrits aux femmes en raison d'effets secondaires.

Il convient de noter que les symptômes cliniques de l'excès d'androgènes diminuent ou disparaissent tant que le traitement dure. Après l'arrêt du médicament, les symptômes réapparaissent.

Hyperandrogénisme chez les femmes

Qu'est-ce que l'hyperandrogénie

L'hyperandrogénie chez les femmes est une condition pathologique dans laquelle un excès d'hormones sexuelles androgènes mâles est produit.

La maladie est également connue sous le nom de

En anglais, cette pathologie est appelée hyperandrogénisme ou excès d'androgènes.

Les causes

Les androgènes sont produits par les glandes sexuelles, les glandes surrénales et les tissus périphériques chez les hommes et les femmes. Les androgènes sont responsables de la formation des caractéristiques sexuelles secondaires masculines, sont impliqués dans le processus d'excitation sexuelle et la formation de la libido, abaissent la glycémie, affectent le métabolisme des graisses.

L'interaction de la testostérone avec les œstrogènes est extrêmement importante pour le bon fonctionnement du système nerveux central, des systèmes reproducteur, génito-urinaire, musculo-squelettique et pour la santé sexuelle des femmes. Normalement, chez les femmes en bonne santé de la période de reproduction, 300 microgrammes de testostérone devraient être produits quotidiennement, ce qui représente environ 5% de la production quotidienne chez les hommes..

Les raisons de l'augmentation de la synthèse des androgènes chez les femmes sont les suivantes:

Maladie ovarienne

Le syndrome des ovaires polykystiques est une maladie endocrinienne caractérisée par un excès d'androgènes produits par les ovaires. On estime qu'environ 90% des femmes atteintes de ce syndrome ont une sécrétion accrue d'androgènes. La cause exacte du syndrome des ovaires polykystiques est inconnue..

  • Hypertose des ovaires. Une condition pathologique dans laquelle le tissu ovarien se développe et la production d'androgènes augmente.
  • Tumeurs ovariennes.
  • Maladie surrénalienne

    Hyperplasie surrénale congénitale (syndrome surrénogénital). Il s'agit d'une maladie génétique dans laquelle il y a un manque d'enzyme nécessaire à la production d'hormones surrénales.

    Tumeurs surrénales bénignes et malignes.

    Maladie hypophysaire

    • Syndrome de Cushing dû à un excès d'hormone adrénocorticotrope (ACTH), ce qui entraîne une augmentation de la production d'androgènes.
    • Acromégalie (gigantisme) due à une hormone de croissance excessive et à un facteur de croissance analogue à l'insuline (IFG-1), affectant la synthèse des androgènes
    • Le prolactinome, une tumeur qui produit de la prolactine - il stimule les glandes surrénales et entraîne une augmentation des niveaux d'androgènes.

    Obésité et syndrome métabolique

    Dans l'obésité, les glandes surrénales et le tissu adipeux produisent plus d'androgènes en réponse à la libération d'insuline et d'IFG-1, et moins de vitamine D dans la peau, conduisant à l'ostéoporose.

    Médicaments

    • Glucocorticostéroïdes;
    • progestatifs - un type d'hormones sexuelles féminines;
    • antagonistes des œstrogènes;
    • minoxidil - un médicament pour stimuler la croissance des cheveux;
    • la cyclosporine, un immunosuppresseur pour la prévention du rejet tissulaire après transplantation;
    • danazole - androgène synthétique;
    • certains médicaments antiépileptiques;
    • D-pénicillamine pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

    Ménopause

    Lorsque le corps passe à la ménopause, il cesse de libérer des œstrogènes plutôt que de cesser de libérer des androgènes. Dans certains cas, les niveaux d'œstrogènes peuvent chuter tellement que les niveaux d'androgènes augmentent de manière significative..

    Qui est à risque

    • Femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques;
    • les femmes atteintes de maladies hypophysaires;
    • femmes en surpoids;
    • femmes de plus de 45 ans.

    À quelle fréquence

    L'hyperandrogénie se produit dans 2 à 8% de la population féminine.

    Symptômes

    Hirsutisme (excès de poils sur le visage ou le corps);

    l'acné et la peau grasse;

    alopécie (perte de cheveux sur la tête);

    diminution de la sensibilité des récepteurs tissulaires à l'insuline;

    l'apparition d'une peau sèche et pigmentée sombre;

    cycle menstruel irrégulier;

  • voix grave ou rauque.
  • Diagnostic de la maladie

    Arpentage et inspection

    Au cours de l'enquête, le médecin découvre la durée, le volume des menstruations, s'il y a des problèmes dans la vie sexuelle, le patient peut se plaindre de problèmes de conception. Pendant l'examen, le médecin fait attention au physique, au dépôt de tissu adipeux sur le corps, aux caractéristiques sexuelles secondaires, à l'état de la peau, à la présence de cheveux sur le visage et le corps, au développement de glandes mammaires, à la mesure de la pression artérielle.

    Examen de laboratoire

    Le principal est un test sanguin hormonal. Le médecin vous indiquera quel jour du cycle menstruel des indicateurs individuels doivent être pris (FSH, LH, AMH, TSH, prolactine, estradiol, testostérone, SHBG, insuline, 17-OP, DGA-S, cortisol, progestérone). En cas de suspicion d'hyperandrogénisme surrénalien de genèse non tumorale, un test à la dexaméthasone et un test urinaire quotidien de cortisol libre, qui augmentera avec le syndrome de Cushing, sont effectués.

    Dans un test sanguin biochimique, il peut y avoir une augmentation du cholestérol, du LDL et une diminution du HDL, une augmentation du glucose. Si vous soupçonnez une violation du métabolisme des glucides, le médecin vous prescrira un test de tolérance au glucose.

    Diagnostic fonctionnel, radiologique et instrumental

      Échographie des organes abdominaux pour exclure la tumeur surrénale.

    Échographie des organes pelviens. Aide à évaluer la taille du corps de l'utérus et des ovaires, à identifier les ovaires multifolliculaires, à exclure les néoplasmes, à déterminer la phase du cycle menstruel, la présence d'adhérences.

  • IRM du cerveau. Il est prescrit d'exclure une tumeur hypophysaire.
  • Traitement

    Objectifs du traitement

    • Restauration du cycle menstruel;
    • traitement de l'hirsutisme et de l'acné;
    • normalisation du poids;
    • prévention des complications.

    Mode de vie et aides

    Le rôle décisif est joué par la normalisation du poids corporel par l'alimentation et l'exercice régulier. Des pertes de 5 à 10% en poids avec le syndrome des ovaires polykystiques pendant 6 mois suffisent à améliorer considérablement l'hirsutisme chez la plupart des femmes.

    De nombreux symptômes d'hyperandrogénie affectent négativement l'état psychologique des femmes, exacerbant ainsi le cours de la maladie, une psychothérapie est donc recommandée.

    Médicament

    • Contraceptifs oraux;
    • les antiandrogènes et les bloqueurs des récepteurs aux androgènes;
    • les antagonistes de l'aldostérone;
    • Inhibiteurs de la 5-alpha réductase;
    • les antagonistes hormonaux libérant la gonadotrophine;
    • les médicaments qui augmentent la sensibilité des tissus périphériques à l'insuline;
    • agonistes des récepteurs de la dopamine pour les patients atteints de prolactinome;
    • glucocorticoïdes à petites doses avec hyperandrogénie surrénalienne.

    Procédures

    Les procédures cosmétiques - l'utilisation de diverses méthodes d'épilation, sont souvent la principale composante du traitement de l'hirsutisme.

    Chirurgie

    Un traitement chirurgical est utilisé si la cause de l'hyperaldostéronisme est une tumeur bénigne ou maligne de l'hypophyse, des surrénales ou des ovaires.

    Dans certains cas, un traitement chirurgical est requis pour le syndrome des ovaires polykystiques. Si le traitement médicamenteux est inefficace, une résection endoscopique en forme de coin des ovaires est effectuée, au cours de laquelle une petite partie pathologiquement modifiée du tissu ovarien est retirée.

    Restaurer et améliorer la qualité de vie

    Le succès du traitement dépend en grande partie des patients, car la normalisation du poids corporel joue un rôle important dans le traitement de l'hyperandrogénisme. Sous réserve des recommandations médicales et des changements de style de vie, une restauration complète du fond hormonal est possible.

    Complications possibles

    • Infertilité;
    • fausse couche et complications de la grossesse:
      • prééclampsie;
      • naissance prématurée;
    • obésité;
    • alopécie;
    • l'ostéoporose;
    • une dépression;
    • cardiopathie:
      • maladie hypertonique;
      • La cardiopathie ischémique;
      • infarctus du myocarde;
    • l'athérosclérose;
    • altération de la tolérance au glucose et diabète sucré de type 2;
    • cancer de l'endomètre.

    La prévention

    La prévention vise principalement à prévenir les complications et consiste à contrôler les habitudes alimentaires, à limiter la consommation de sucre et de glucides simples, à maintenir un poids corporel normal et à faire de l'exercice régulièrement, ce qui en plus de prévenir l'obésité améliore le métabolisme des glucides et empêche le développement du diabète.

    Dès le début de la menstruation, les filles et les femmes devraient consulter le gynécologue chaque année pour des examens préventifs.

    Prévoir

    Le traitement de l'hyperandrogénie est principalement symptomatique, les meilleurs résultats sont obtenus par une combinaison de différentes méthodes de thérapie.

    Hyperandrogénisme chez les femmes

    L'hyperandrogénie chez les femmes est un groupe d'endocrinopathies caractérisées par une sécrétion excessive ou une activité élevée des hormones sexuelles mâles dans le corps féminin. Les troubles des fonctions métaboliques, menstruelles et reproductives, la dermopathie androgénique (séborrhée, acné, hirsutisme, alopécie) sont des manifestations de divers syndromes similaires en symptomatologie mais différents en pathogenèse. Le diagnostic d'hyperandrogénie chez la femme repose sur l'examen, le dépistage hormonal, l'échographie des ovaires, la TDM de la glande surrénale et l'hypophyse. La correction de l'hyperandrogénie chez les femmes est réalisée à l'aide de COC ou de corticostéroïdes, les tumeurs sont retirées rapidement.

    informations générales

    L'hyperandrogénie chez les femmes est un concept qui combine des syndromes pathogénétiquement hétérogènes causés par une production accrue d'androgènes par le système endocrinien ou par une sensibilité excessive des tissus cibles à eux. L'importance de l'hyperandrogénie dans la structure de la pathologie gynécologique s'explique par sa large répartition parmi les femmes en âge de procréer (4–7,5% chez les adolescentes, 10–20% chez les patientes de plus de 25 ans).

    Androgènes - hormones sexuelles mâles du groupe des stéroïdes (testostérone, TSA, DHEA-S, DHT) sont synthétisées dans le corps d'une femme par les ovaires et le cortex surrénal, moins par la graisse sous-cutanée sous le contrôle des hormones hypophysaires (ACTH et LH). Les androgènes sont les précurseurs des glucocorticoïdes, hormones sexuelles féminines - les œstrogènes et forment la libido. À la puberté, les androgènes sont les plus importants dans le processus de poussée de croissance, de maturation des os tubulaires, de fermeture des zones cartilagineuses diaphysaire-épiphysaire et d'apparition de la croissance des cheveux féminins. Cependant, un excès d'androgènes dans le corps féminin provoque une cascade de processus pathologiques qui violent la santé générale et reproductive.

    L'hyperandrogénie chez la femme provoque non seulement l'apparition de défauts cosmétiques (séborrhée, acné, alopécie, hirsutisme, virilisation), mais provoque également des troubles métaboliques (métabolisme des graisses et des glucides), des fonctions menstruelles et reproductives (anomalies de la folliculogenèse, dégénérescence ovarienne polykystique, déficience en progestérone oligoménorrhée, anovulation, fausse couche, stérilité chez la femme). L'hyperandrogénie prolongée associée à un dysmétabolisme augmente le risque de développer une hyperplasie endométriale et un cancer du col de l'utérus, le diabète sucré de type II et les maladies cardiovasculaires chez les femmes.

    Les causes de l'hyperandrogénie chez les femmes

    En gynécologie, l'hyperandrogénie de la genèse ovarienne (ovarienne), surrénale (surrénalienne) et mixte est différenciée. L'hyperandrogénie chez la femme peut être primaire et secondaire (en violation de la régulation hypophysaire), être héréditaire et acquise dans la nature. L'hyperandrogénisme est absolu (avec une augmentation du niveau d'androgènes dans le sang), mais plus souvent relatif (avec une quantité normale d'androgènes, mais leur métabolisme amélioré en formes plus actives ou avec une utilisation accrue dans les organes cibles qui y sont excessivement sensibles - ovaires, peau, sébacées, sueur) glandes et follicules pileux).

    L'hyperandrogénie avec une synthèse excessive d'androgènes chez les femmes dans la plupart des cas est déterminée par le syndrome des ovaires polykystiques: primaire (syndrome de Stein-Leventhal) et secondaire (dans le contexte de la forme neuroendocrine du syndrome hypothalamique, hyperprolactinémie, hypothyroïdie), ainsi que du syndrome adrénogénital (AGS, hyperplasie congénitale). Dans l'AGS, l'augmentation de la production d'androgènes est due à une déficience de l'enzyme 21-hydroxylase et à un niveau élevé d'ACTH. Un excès de prolactine (syndrome de galactorrhée-aménorrhée) peut agir comme un stimulant de la synthèse des androgènes. Les causes de l'hyperandrogénie comprennent la présence de tumeurs virilisantes des ovaires (lutéomes, técomes) et des glandes surrénales (androstéromes), técomatose stromale ovarienne.

    Le développement d'une forme de transport d'hyperandrogénisme chez la femme est noté dans le contexte d'insuffisance de globuline de liaison aux stéroïdes sexuels (SHSC), qui bloque l'activité de la fraction libre de testostérone (dans le syndrome d'Itsenko-Cushing, hypothyroïdie, dyslipoprotéinémie). L'hyperinsulinisme compensatoire avec une résistance à l'insuline pathologique des cellules cibles améliore l'activation des cellules sécrétant les androgènes du complexe ovarien-surrénalien.

    Chez 70 à 85% des femmes souffrant d'acné, l'hyperandrogénie est observée avec des niveaux normaux d'androgènes dans le sang et une sensibilité accrue des glandes sébacées en raison d'une augmentation de la densité des récepteurs hormonaux cutanés. Le principal régulateur de la prolifération et de la lipogenèse dans les glandes sébacées - la dihydrotestostérone (DHT) - stimule l'hypersécrétion et les modifications des propriétés physicochimiques du sébum, conduisant à la fermeture des canaux excréteurs des glandes sébacées, à la formation de comédons, à l'apparition d'acné et d'acné.

    L'hirsutisme est associé à une hypersécrétion d'androgènes dans 40 à 80% des cas, dans les autres - avec une conversion accrue de la testostérone en DHT plus active, provoquant une croissance excessive des cheveux centraux dans les zones sensibles aux androgènes du corps féminin ou une perte de cheveux sur la tête. De plus, l'hyperandrogénie iatrogène peut survenir chez les femmes en raison de l'administration de médicaments à activité androgène.

    Les symptômes de l'hyperandrogénie chez les femmes

    La clinique de l'hyperandrogénie chez les femmes dépend de la gravité des troubles. Avec l'hyperandrogénie d'origine non tumorale, par exemple avec le SOPK, les signes cliniques progressent lentement pendant plusieurs années. Les premiers symptômes se manifestent pendant la puberté, se manifestant cliniquement par une séborrhée grasse, de l'acné vulgaire, des irrégularités menstruelles (irrégularités, alternance des retards et oligoménorrhée, dans les cas graves - aménorrhée), pilosité excessive du visage, des bras, des jambes. Par la suite, une transformation kystique de la structure des ovaires, une anovulation, un déficit en progestérone, une hyperestrogénémie relative, une hyperplasie endométriale, une fertilité diminuée et une infertilité se développent. Chez les femmes ménopausées, la chute des cheveux survient d'abord dans les régions temporales (alopécie bitemporale), puis dans la région pariétale (alopécie pariétale). La dermatopathie androgène sévère chez de nombreuses femmes conduit au développement de conditions névrotiques et dépressives.

    L'hyperandrogénie dans l'AGS se caractérise par la virilisation des organes génitaux (pseudohermaphrodisme féminin), la masculinisation, la ménarche tardive, le sous-développement de la poitrine, le grossissement de la voix, l'hirsutisme, l'acné. L'hyperandrogénie sévère en violation de la fonction de la glande pituitaire s'accompagne d'un degré élevé de virilisation, d'une obésité massive de type androïde. La forte activité des androgènes contribue au développement du syndrome métabolique (hyperlipoprotéinémie, résistance à l'insuline, diabète de type II), l'hypertension artérielle, l'athérosclérose, les maladies coronariennes. Avec les tumeurs surrénales et ovariennes sécrétant des androgènes, les symptômes se développent rapidement et progressent rapidement..

    Diagnostic de l'hyperandrogénie chez la femme

    Afin de diagnostiquer la pathologie, un historique médical complet et un examen physique sont effectués avec une évaluation du développement sexuel, de la nature des irrégularités menstruelles et des poils, des signes de dermopathie; déterminé par la testostérone totale et libre, DHT, DEA-C, GPS dans le sérum. L'identification d'un excès d'androgènes nécessite une clarification de sa nature - surrénale ou ovarienne.

    Un marqueur de l'hyperandrogénisme surrénalien est une augmentation du niveau de DHEA-S, et l'hyperandrogénisme ovarien est une augmentation de la quantité de testostérone et de TSA. Avec un niveau très élevé de DHEA-C> 800 μg / dL ou de testostérone totale> 200 ng / dL, les femmes soupçonnent une tumeur synthétisant les androgènes, qui nécessite une TDM ou une IRM des glandes surrénales, une échographie pelvienne, avec la complexité de visualiser le néoplasme - cathétérisme sélectif des glandes surrénales et veines ovariennes. Le diagnostic échographique permet également d'établir la présence d'une déformation ovarienne polykystique.

    Avec l'hyperandrogénie ovarienne, des indicateurs du fond hormonal d'une femme sont évalués: taux de prolactine, LH, FSH, estradiol dans le sang; avec surrénale - 17-OCG dans le sang, 17-COP et cortisol dans l'urine. Il est possible d'effectuer des tests fonctionnels avec ACTH, des tests avec dexaméthasone et hCG, et CT de l'hypophyse. Obligatoire est l'étude du métabolisme des glucides et des lipides (glucose, insuline, HbA1C, cholestérol total et ses fractions, test de tolérance au glucose). Des consultations avec un endocrinologue, un dermatologue, la génétique sont montrées aux femmes souffrant d'hyperandrogénie.

    Traitement de l'hyperandrogénie chez les femmes

    Le traitement de l'hyperandrogénie est long, nécessitant une approche différenciée de la prise en charge des patients. Les principaux moyens de corriger les conditions hyperandrogènes chez les femmes sont les contraceptifs oraux œstrogènes-progestatifs à effet anti-androgénique. Ils inhibent la production de gonadotrophines et le processus d'ovulation, la suppression de la sécrétion d'hormones ovariennes, y compris la testostérone, une augmentation du niveau de GPS, le blocage des récepteurs aux androgènes. L'hyperandrogénie dans l'AGS est stoppée par les corticostéroïdes, ils sont également utilisés pour préparer une femme à la grossesse et pendant la gestation avec ce type de pathologie. En cas d'hyperandrogénie élevée, les cours des médicaments antiandrogènes chez les femmes sont prolongés à un an ou plus.

    Avec la dermatopathie dépendante des androgènes, le blocage périphérique des récepteurs des androgènes est cliniquement efficace. Dans le même temps, un traitement pathogénique de l'hypothyroïdie subclinique, de l'hyperprolactinémie et d'autres troubles est effectué. Pour le traitement des femmes souffrant d'hyperinsulinisme et d'obésité, des sensibilisateurs à l'insuline (metformine), des mesures pour réduire le poids (régime hypocalorique, activité physique) sont utilisées. Dans le contexte du traitement, la dynamique des indicateurs de laboratoire et cliniques est suivie.

    Les tumeurs des ovaires et des glandes surrénales sécrétant des androgènes sont généralement de nature bénigne, mais une détection chirurgicale est nécessaire lorsqu'elles sont détectées. Les rechutes sont peu probables. Avec l'hyperandrogénie, l'observation du dispensaire et le soutien médical d'une femme sont indiqués pour une future planification de grossesse réussie.

    À propos des fonctions des androgènes chez les femmes, des anomalies et des méthodes de traitement

    Les androgènes sont des hormones sexuelles féminines et masculines produites dans le corps des deux sexes.

    p, blockquote 1,0,0,0,0 ->

    La plupart d'entre eux sont produits par les représentants du sexe fort, et ce sont eux qui contrôlent leur développement sexuel et la formation de signes secondaires.

    p, blockquote 2.0,0,0,0 ->

    L'hormone androgène, lorsqu'elle dépasse les indicateurs acceptables, entraîne l'apparition de signes caractéristiques du sexe masculin.

    p, blockquote 3,0,0,0,0,0,0 ->

    p, blockquote 4,0,0,0,0,0,0 ->

    À quoi servent les androgènes dans le corps féminin?

    L'androsténédione chez la femme est un précurseur des hormones sexuelles telles que la testostérone et l'œstrone, qui sont produites dans les ovaires et les glandes surrénales.

    p, blockquote 5,0,0,0,0 ->

    Par la suite, l'androstènedione se transforme en testostérone, et cela se produit dans les gonades.

    p, blockquote 6.0,0,0,0,0,0 ->

    Les androgènes sont des hormones mâles chez la femme, à partir desquelles l'œstrogène est ensuite produit. Ils sont produits dans les glandes surrénales et les ovaires du corps féminin, et sans eux, le fonctionnement complet du système reproducteur n'est pas possible.

    p, blockquote 7,0,0,0,0 ->

    Cependant, c'est une question complètement différente lorsque la norme des hormones chez les femmes est considérablement dépassée. Dans une telle situation, divers dysfonctionnements génitaux, hormonaux et autres dans le travail des organes et des systèmes sont observés..

    p, blockquote 8,0,0,0,0 ->

    Les androgènes dans le corps féminin réduisent la sécrétion de lubrification naturelle du vagin, et le résultat peut être des rapports sexuels trop douloureux.

    p, blockquote 9,0,0,0,0 ->

    L'androgénisation peut être causée par les raisons suivantes:

    p, blockquote 10,0,0,0,0 ->

    • syndrome androgénital ou une tumeur qui affecte les glandes surrénales ou les ovaires,
    • maladie des ovaires polykystiques ou développement de l'ostéoporose,
    • prédisposition génétique,
    • stress nerveux persistant et stress émotionnel,
    • violation des processus métaboliques dans le corps,
    • des défaillances dans le fonctionnement des parties du cerveau qui contrôlent le travail des ovaires, de l'hypothalamus et de l'hypophyse,
    • trouble congénital du cortex surrénal,
    • dysfonction thyroïdienne.

    La diminution de la production de testostérone chez les femmes est aussi indésirable que son augmentation. Ce phénomène peut être la conséquence des conditions pathologiques suivantes:

    p, blockquote 11,0,0,0,0 ->

    • prendre des contraceptifs oraux ou des médicaments,
    • dysfonctionnement des glandes surrénales du fœtus,
    • problèmes avec le fonctionnement des gonades et la synthèse des hormones produites par l'hypophyse,
    • irrationnel et malnutrition.

    L'action androgène fournit et soutient le développement normal de la masse musculaire chez la femme. Avec leur excès, des signes caractéristiques du sexe masculin commencent à apparaître.

    p, blockquote 12,0,0,0,0 ->

    p, blockquote 13,0,0,0,0 ->

    Chez les femmes, une croissance accrue des cheveux sur le corps et le visage est notée, la masse musculaire s'accumule rapidement et l'obésité se développe.

    p, blockquote 14,0,0,0,0 ->

    Les androgènes augmentent la concentration des enzymes glycolytiques et aident à l'utilisation du glucose. De plus, ils accélèrent la synthèse des protéines et donnent un effet anabolisant..

    p, blockquote 15,0,0,0,0 ->

    Les hormones abaissent le contenu des graisses sous-cutanées et des dépôts de cholestérol, soutenant le travail du système cardiovasculaire.

    p, blockquote 16,0,1,0,0 ->

    Symptômes d'excès

    L'hyperandrogénie est la prédominance des hormones mâles chez la femme, les androgènes en particulier. Un tel déséquilibre peut être assez dangereux et s'accompagne de l'apparition de certains symptômes.

    p, cote 17,0,0,0,0,0,0 ->

    Même un léger excès de la norme affecte le travail du corps féminin, il est donc nécessaire de déterminer le statut androgène d'une femme.

    p, blockquote 18,0,0,0,0 ->

    p, blockquote 19,0,0,0,0 ->

    Les symptômes suivants peuvent témoigner d'une augmentation du taux d'androgènes chez la femme:

    p, cote 20,0,0,0,0 ->

    1. Acné et séborrhée. L'augmentation de la production d'androgènes chez la femme entraîne un colmatage des canaux excréteurs et le plus souvent ce phénomène est observé à la puberté.

    Ces hormones sexuelles chez les adolescents provoquent des éruptions cutanées sur le visage, mais à un certain âge, elles disparaissent.

    p, blockquote 21,0,0,0,0 ->

    Dans le cas où l'acné et la séborrhée persistent chez une femme déjà adulte, cela constitue une occasion de visiter un endocrinologue et un gynécologue. Souvent, un tel symptôme indique une maladie telle que l'ovaire polykystique.

    p, blockquote 22,0,0,0,0 ->

    1. Hirsutisme. La production accrue d'androgènes dans le corps des femmes peut provoquer un phénomène tel que l'hirsutisme, qui affecte l'apparence.

    Les filles ont une quantité excessive de cheveux sur le visage, qui sont situés dans des endroits plus familiers aux hommes.

    p, blockquote 23,0,0,0,0 ->

    Au départ, les cheveux sont doux et blonds, mais avec le temps, ils deviennent rêches et raides..

    p, blockquote 24,0,0,0,0 ->

    1. Alopécie. Un signe d'un excès d'androgènes dans le corps féminin peut être une alopécie ou une alopécie.

    Si pour les hommes ce phénomène est assez familier, alors pour les femmes il devient un véritable désastre. Des taches chauves commencent à apparaître sur les tempes, la couronne de la tête et le front.

    p, blockquote 25,0,0,0,0 ->

    1. L'apparition simultanée de plusieurs signes d'un excès d'androgènes dans le corps féminin à la fois peut indiquer un hyperandrogénisme prolongé, qui se produit souvent avec des tumeurs qui sécrètent des hormones.

    Un symptôme d'un niveau élevé d'hormones mâles peut être une violation du système nerveux, c'est-à-dire qu'une femme devient excessivement agressive et qu'elle s'inquiète des pensées dépressives.

    p, blockquote 26,0,0,0,0 ->

    De plus, il peut y avoir des problèmes avec le système reproducteur et l'absence de grossesse pendant une longue période.

    p, blockquote 27,0,0,0,0 ->

    Il y a des dysfonctionnements constants dans le cycle menstruel et des saignements intra-utérins sont possibles, ainsi que l'absence d'ovulation.

    p, blockquote 28,0,0,0,0 ->

    Pour éliminer ces symptômes désagréables, il est nécessaire d'abaisser le niveau d'androgènes dans le corps féminin, et cela doit être fait sous la supervision d'un médecin.

    p, blockquote 29,0,0,0,0 ->

    Signes de pénurie

    Le manque d'androgènes dans le corps provoque un dysfonctionnement des organes et des systèmes, ainsi qu'un vieillissement prématuré.

    p, blockquote 30,0,0,0,0 ->

    Souvent, la carence en androgènes chez les femmes entraîne une mauvaise santé et l'apparition des symptômes suivants:

    p, blockquote 31,0,0,0,0 ->

    • saute la pression artérielle,
    • le processus de thermorégulation est perturbé, c'est-à-dire qu'il le jette dans la chaleur, puis dans le froid,
    • inquiet de la faiblesse, de la dépression et de la mauvaise humeur.

    Un niveau réduit d'androgènes chez les femmes affecte le fonctionnement de tout l'organisme, et un homme plein d'énergie se transforme progressivement en une épave avec une mauvaise mémoire et un manque de concentration.

    p, blockquote 32,1,0,0,0 ->

    p, blockquote 33,0,0,0,0 ->

    Avec une diminution de la quantité d'oestrogène à l'âge adulte et surtout après le début de la ménopause, une diminution de la densité osseuse est observée.

    p, blockquote 34,0,0,0,0 ->

    Le résultat de cette condition pathologique est des fractures complexes fréquentes chez les femmes.

    p, blockquote 35,0,0,0,0 ->

    Avec un manque d'androgènes pendant la puberté, la puberté est retardée et les menstruations commencent tard. De plus, la calvitie et l'infertilité augmentent à l'avenir..

    p, blockquote 36,0,0,0,0 ->

    La principale manifestation du manque d'androgènes dans le corps d'une femme est considérée comme l'incapacité de concevoir un enfant, et c'est pour cette raison qu'ils se tournent vers un spécialiste pour obtenir de l'aide.

    p, blockquote 37,0,0,0,0 ->

    Au cours d'une série d'études, un déséquilibre des hormones dans le corps est détecté et les œstrogènes ne peuvent être augmentés que par un traitement spécial.

    p, blockquote 38,0,0,0,0 ->

    Tests et diagnostics

    Si un ou plusieurs signes d'un excès ou d'un manque d'hormone sexuelle apparaissent, il est recommandé de consulter un spécialiste. Il effectuera un examen et un diagnostic de l'insuffisance hormonale, ainsi que sélectionner un cours de thérapie.

    p, blockquote 39,0,0,0,0 ->

    Dans la pratique médicale, des types d'examens comme primaire et secondaire.

    p, blockquote 40,0,0,0,0 ->

    Lors du diagnostic initial, un examen du patient est effectué, et une direction est donnée pour tous les tests nécessaires.

    p, blockquote 41,0,0,0,0 ->

    Le spécialiste détermine le statut hormonal d'une femme, c'est-à-dire les dysfonctionnements du cycle menstruel, des systèmes reproducteur et endocrinien et la capacité de fertiliser.

    p, blockquote 42,0,0,0,0 ->

    Dans le diagnostic secondaire, l'examen d'une femme a pour but de clarifier le diagnostic. Un test sanguin hormonal peut être effectué pour évaluer la quantité de testostérone dans le corps..

    p, blockquote 43,0,0,0,0 ->

    De plus, une étude est en cours pour identifier la quantité d'hormones nécessaires au bon fonctionnement du système reproducteur..

    p, blockquote 44,0,0,0,0 ->

    Pendant l'examen secondaire, une échographie des organes pelviens et thoraciques, ainsi qu'une étude approfondie des glandes pituitaires et surrénales, peuvent être effectuées.

    p, cote 45,0,0,0,0,0 ->

    L'indice androgène libre sera déterminé chez les femmes qui ont une pilosité masculine accrue, une gestose, un manque d'ovulation et des problèmes avec la glande thyroïde.

    p, blockquote 46,0,0,0,0 ->

    Thérapie antiandrogène

    L'androgénie chez les femmes est considérée comme peu fréquente et se caractérise par l'apparition chez une personne de qualités masculines et féminines.

    p, blockquote 47,0,0,0,0,0 ->

    Le choix d'une méthode particulière d'élimination des symptômes d'hyperandrogénation dépend de la cause de son développement.

    p, blockquote 48,0,0,1,0 ->

    Avec une tumeur hormonale active des ovaires ou des glandes surrénales, le traitement implique son ablation chirurgicale.

    p, blockquote 49,0,0,0,0 ->

    Dans le cas où les symptômes sont causés par une hyperplasie surrénale congénitale, un traitement médicamenteux est sélectionné et des glucocorticoïdes et des antiandrogènes sont prescrits aux femmes.

    p, blockquote 50,0,0,0,0 ->

    L'élimination du syndrome des ovaires polykystiques vise des aspects tels que le surpoids, les problèmes de fertilité et le métabolisme lipidique.

    p, blockquote 51,0,0,0,0 ->

    Divers changements dans les organes génitaux externes peuvent être corrigés par chirurgie.

    p, blockquote 52,0,0,0,0 ->

    Le traitement de l'hirsutisme est effectué à l'aide de bloqueurs d'enzyme alpha-réductase. Avec leur aide, il est possible d'empêcher la transition de la testostérone vers des formes actives, qui ont un effet significatif sur la stimulation de la croissance des follicules pileux.

    p, blockquote 53,0,0,0,0 ->

    La cyprotérone, qui est disponible en tant que composant d'une pilule contraceptive, a également un effet androgène..

    p, blockquote 54,0,0,0,0 ->

    La lutte contre l'excès de cheveux chez les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques peut être réalisée à l'aide de la spironolactone.

    p, blockquote 55,0,0,0,0 ->

    Les patients obèses doivent se débarrasser des kilos superflus et peuvent le faire grâce à une alimentation saine et un mode de vie actif. Avec leur aide, le poids corporel est normalisé, ce qui peut avoir un effet thérapeutique sur tout le corps.

    p, blockquote 56,0,0,0,0 ->

    p, blockquote 57,0,0,0,0 ->

    Chez les patients atteints du syndrome des ovaires polykystiques, la metformine peut être utilisée, ce qui aide à perdre du poids et à réduire le niveau d'androgènes dans le corps. Une procédure cosmétique telle que l'épilation au laser est possible..

    p, blockquote 58,0,0,0,0 ->

    Le traitement de l'hyperandrogénie chez les femmes peut être effectué à l'aide de remèdes populaires, mais après avoir consulté un médecin.

    p, blockquote 59,0,0,0,0 ->

    On pense que les antiandrogènes naturels et leurs combinaisons peuvent aider à normaliser les niveaux hormonaux. La prévention de l'acné, de la calvitie et de l'hirsutisme est considérée comme un ajout agréable à ces herbes..

    p, cote 60,0,0,0,0,0 ->

    Pour restaurer le niveau d'hormones dans le corps féminin, vous pouvez utiliser les herbes suivantes à effet antiandrogène:

    p, blockquote 61,0,0,0,0,0 ->

    serena rampante,stevia,
    angélique,Racine de réglisse,
    onagre,ortie.

    Ces herbes antiandrogènes aident les femmes à se débarrasser de l'infertilité et à restaurer le cycle menstruel, et elles peuvent être utilisées en toute sécurité comme méthode auxiliaire..

    p, blockquote 62,0,0,0,0 ->

    Avec les pathologies réversibles, les médicaments peuvent augmenter ou diminuer le niveau d'androgènes.

    p, blockquote 63,0,0,0,0,0,0 -> Un résultat positif est perceptible après plusieurs cours, à condition que la cause soit complètement éliminée. p, blockquote 64,0,0,0,1 ->

    Dans le cas où des syndromes irréversibles sont détectés, une femme devra prendre des médicaments pour maintenir l'équilibre des androgènes dans le corps tout au long de sa vie.