La structure physiologique des glandes et les signes d'anomalie

Les glandes sont situées dans la zone du pharynx, accumulations ovales de tissu lymphoépithélial. La fonction la plus importante des glandes est la protection et le maintien de l'immunité dans la lutte contre les micro-organismes qui peuvent pénétrer le corps humain par les gouttelettes en suspension dans l'air.

Regarder des chaînes fédérales en ligne gratuites, regarder la télévision en ligne lien

Structure et localisation anatomiques

Entrant dans le corps humain, toutes les substances (nourriture, eau et air) sont filtrées par des amygdales. Dans le corps des enfants, les glandes remplissent la fonction de développer une immunité contre les virus et les bactéries qui pénètrent d'abord dans le corps, et remplissent la fonction d'hématopoïèse.

Les glandes, ainsi que les follicules, de petites accumulations de tissu lymphoépithélial à l'arrière de la gorge, forment l'anneau de Waldeyer-Pirogov.

Vous ne pouvez voir seul que l'amygdale palatine ou une amygdale pharyngée agrandie. Pour une étude plus approfondie, le spécialiste doit utiliser l'outil. À l'aide d'un équipement endoscopique, sur l'écran de l'ordinateur, vous pouvez voir les amygdales, vérifier leur état et trouver l'emplacement exact.

La structure de l'organe est poreuse, contrairement à d'autres, situées entre le palais et la langue, parsemées de creux dans lesquels pénètrent des micro-organismes pathogènes. Chaque amygdale peut contenir de 10 à 20 évidements ou lacunes. Grâce aux lacunes, le système immunitaire reconnaît et réagit aux agents pathogènes.

La structure des amygdales dépend des fonctions qu'elles remplissent. La surface et la partie interne de l'organe sont couvertes de follicules, qui sont responsables de la production de cellules immunitaires - les lymphocytes. Toutes les amygdales sont recouvertes d'un épithélium qui forme une capsule. Avec le pharynx, ces organes sont recouverts de fibres..

Ces petits organes contiennent un grand nombre de cellules nerveuses, c'est pourquoi le processus inflammatoire s'accompagne de douleurs intenses.

Orgues appariés

  • palatin, situé entre le ciel et la langue;
  • trompette, située près de l'ouverture du tube auditif dans la gorge.

Les amygdales palatines sont situées entre le nasopharynx et la cavité buccale. Il existe des formes rondes, ovales, oblongues et lobées - cela dépend des caractéristiques individuelles de chaque organisme. La taille est déterminée par la magnitude de l'organe voyeur de la fosse amygdalienne.

Les amygdales palatines sont visibles avec la bouche grande ouverte. Ils sont situés dans des niches amygdaliennes entre les arcades palatines. La surface libre est dirigée vers le pharynx, la partie restante est étroitement connectée à la surface du pharynx. Cette variété de glandes se caractérise par les plus grandes tailles..

L'épithélium recouvrant les amygdales est en contact avec l'environnement et les antigènes, c'est pourquoi des anticorps y sont produits. Le rôle principal des organes palatins est la formation de lymphocytes et la formation d'immunité, ils sont la première barrière aux agents pathogènes. Avec l'âge, la taille des organes pharyngés diminue, les anticorps sont produits avec moins d'activité..

Les amygdales tubaires sont situées dans la gorge supérieure, où l'air du nez est envoyé vers les voies respiratoires inférieures. Les amygdales tubaires constituent l'anneau lymphoïde pharyngé, elles sont situées dans l'ouverture pharyngée du tube auditif.

Les glandes tubaires sont les plus petites; elles protègent les organes auditifs des micro-organismes pathogènes et des bactéries pathogènes. Les amygdales tubaires sont composées de tissu diffus lymphoïde entrecoupé de nodules.

Une augmentation des amygdales du tube peut provoquer une otite moyenne ou des problèmes d'audition en raison de la difficulté à connecter l'oreille moyenne et la cavité nasale..

Organes non appariés

  • pharyngé, situé dans le contexte de l'arc de la paroi arrière de la gorge;
  • lingual, situé sous le dos de la langue.

L'amygdale pharyngée est un pli transversal de la membrane muqueuse, recouvert d'épithélium ciliaire. Il n'est pas difficile d'indiquer l'emplacement de l'amygdale pharyngée, elle est située près de l'arc de la paroi pharyngée. Les glandes produisent des lymphocytes, qui sont des anticorps qui protègent le corps contre les bactéries et les infections..

Tout le monde ne sait pas où se trouvent les organes, auquel cas vous devriez demander à un médecin: indiquer l'emplacement de l'amygdale pharyngée. Le spécialiste déterminera avec précision sa localisation, elle est surtout clairement visible chez les adolescents.

Chez les enfants de moins de 12 ans, une hypertrophie des amygdales est souvent observée en raison de changements dans le tissu lymphoïde et les croissances adénoïdes. À l'âge de 18 à 20 ans, la taille de ces organes pharyngés est considérablement réduite et, chez les adultes, elle s'atrophie..

L'amygdale pharyngée commence à diminuer de 14 à 15 ans. Il est situé dans la partie supérieure du nasopharynx. Une augmentation excessive de la taille de l'amygdale pharyngée est appelée adénoïdes. Ce processus rend la respiration nasale et les tubes auditifs plus difficiles..

Description des amygdales linguales:

  • la glande linguale est divisée par un sillon et un septum en deux moitiés;
  • il a une surface tubéreuse et des lacunes peu profondes, au fond desquelles se trouvent des conduits des glandes salivaires;
  • a un grand nombre de terminaisons nerveuses, c'est pourquoi le processus inflammatoire s'accompagne de maux de gorge sévères.

L'amygdale linguale est située à la racine de la langue; elle présente des crevasses et des sillons. À l'âge de 20-30 ans, le développement de l'amygdale linguale s'arrête.

Fonctions de presse-étoupe

Il est important de savoir pourquoi les amygdales sont nécessaires. Ils remplissent des fonctions importantes pour le fonctionnement normal du corps humain:

  • barrière;
  • immunogène;
  • hématopoïétique;
  • producteur d'enzymes.

Les amygdales empêchent principalement le développement de bactéries et de micro-organismes pathogènes qui pénètrent dans le corps humain. Les cellules produites par le tissu lymphoïde neutralisent l'action des agents pathogènes.

Ces organes produisent des lymphocytes, qui sont responsables du fonctionnement du système immunitaire qui protège le corps humain des micro-organismes nuisibles..

Chez les jeunes enfants, les glandes sont impliquées dans le processus d'hématopoïèse et, grâce à des enzymes spécifiques, sont impliquées dans le processus de digestion orale.

Pour effectuer toutes ces fonctions, un état normal des amygdales est nécessaire. Le processus inflammatoire dans les organes pharyngés réduit leurs performances et peut entraîner le développement de conséquences graves. Fait intéressant, les glandes affectent le ton du discours et le timbre de la voix.

Les amygdales doivent-elles être enlevées?

De nombreux médecins ont conclu que l'élimination des amygdales doit être utilisée dans les cas extrêmes. Il n'est pas recommandé aux enfants de moins de cinq ans d'enlever les amygdales jusqu'à ce que le système immunitaire soit renforcé. Les amygdales empêchent le développement d'allergies alimentaires. Les enfants dont les amygdales ont été enlevées sont plus susceptibles de souffrir de dysbiose et d'allergies alimentaires..

Avec le fonctionnement normal des glandes, elles profitent à l'organisme en remplissant des fonctions importantes. Il vaut la peine de refuser d'enlever les amygdales si elles n'interfèrent pas avec le fonctionnement normal d'une personne..

Les glandes doivent être retirées dans les cas suivants:

  • avec le développement d'un processus inflammatoire chronique qui peut affecter d'autres organes, tels que le cœur ou les reins;
  • les glandes hypertrophiées ou enflammées peuvent compliquer le processus respiratoire, altérer l'ouïe;
  • les végétations adénoïdes peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral, une incontinence urinaire et le développement de l'asthme bronchique.

Les maladies des glandes doivent être traitées en temps opportun. Un traitement incorrect ou son absence peut entraîner la transformation de la maladie en une forme chronique, le développement de complications graves ou une intervention chirurgicale.

La structure et la fonction des amygdales, les maladies possibles et leur traitement

Les amygdales palatines sont des accumulations de tissu lymphoïde situées dans la cavité buccale et le nasopharynx, qui jouent un rôle protecteur, étant un élément fonctionnel du système immunitaire. Ils protègent le corps contre l'ingestion de divers agents pathogènes par les voies respiratoires et sont un élément important de l'appareil vocal. Les maladies des amygdales sont le plus souvent de nature inflammatoire, résultant du développement d'infections bactériennes ou virales..

La structure des amygdales

Les amygdales palatines, ou glandes, sont des zones denses de tissu lymphoïde arrondi situées entre la bouche et le pharynx. Il existe quatre types d'amygdales, qui, à leur tour, sont divisées en paires et non appariées. Ensemble, ils forment un anneau lymphadénoïde, qui fait référence au système lymphatique et à l'immunité. L'anatomie des glandes diffère des tissus adjacents. Ils sont hétérogènes et pénétrés par des cavités spéciales - des lacunes, qui sont le lieu d'accumulation et de neutralisation des virus et des microbes qui pénètrent dans les voies respiratoires. Chaque amygdale contient 10-15 pièces.

Distinguer les côtés interne et externe des glandes, divisé par un sillon en deux parties disproportionnées. L'extérieur est recouvert de tissu conjonctif et s'appelle une capsule. C'est un processus de l'aponévrose pharyngée supérieure et se compose de faisceaux de tissu conjonctif qui forment le stroma de l'organe entier. Des processus plus petits, qui sont soudés aux arcs du stroma et traversent tout le corps des amygdales, laissent les faisceaux.

L'approvisionnement en sang se fait par les vaisseaux veineux qui commencent profondément dans le tissu lymphoïde et se jettent dans le plexus veineux interne, situé sur le côté interne de la mâchoire inférieure. L'emplacement près des glandes des artères carotides externes et externes fournit aux amygdales un flux sanguin. Cela rend difficile la chirurgie et l'étude des fonctions de l'organe en raison du risque élevé de toucher l'artère carotide..

Maladies

Toutes les maladies des amygdales peuvent être divisées en inflammatoires et non inflammatoires. Les premiers se développent à la suite de l'ingestion d'infections virales et bactériennes qui nuisent au système immunitaire, dont les amygdales font partie. Dans ce cas, l'agent pathogène pénètre dans le corps avec le sang, se développe dans le tissu lymphoïde et provoque son inflammation..

Le deuxième groupe de maladies comprend les malformations congénitales des amygdales et l'hypertrophie, qui peuvent être congénitales ou acquises à la suite d'une exposition à des facteurs négatifs..

Amygdalite aiguë

L'amygdalite aiguë, ou angine de poitrine, est une maladie infectieuse de nature virale, bactérienne ou fongique qui affecte les amygdales et la muqueuse du pharynx. La cause du développement de cette maladie est le plus souvent des streptocoques qui pénètrent dans le corps humain avec de la nourriture et de l'eau, de la poussière ou lors de l'utilisation de vaisselle et d'articles d'hygiène personnelle pour un patient souffrant d'angine de poitrine. Le plus souvent, les microbes sont déjà dans le corps et se manifestent en raison des effets de facteurs négatifs qui affaiblissent le système immunitaire.

L'angine de poitrine se caractérise par des symptômes tels que:

  • température corporelle élevée;
  • mal de gorge en avalant et en mangeant;
  • des ganglions lymphatiques enflés;
  • faiblesse et douleur musculaires;
  • inflammation des amygdales et des arcades palatines;
  • la formation et l'accumulation de pus sur les glandes.

Pour le traitement de l'angine de poitrine, des médicaments antipyrétiques (aspirine, paracétomol, Panadol), des anti-inflammatoires (Faringosept, Strepsils, Falimint) et des médicaments antibactériens (Furacilin, Rivanol, Eludryl) sont prescrits sous forme de gargarisme. Dans le cas d'une grande accumulation de pus sur les amygdales, des injections de médicaments antimicrobiens sont effectuées pour inhiber la croissance des micro-organismes dans la cavité pharyngée.

Traitement autorisé avec des remèdes populaires utilisant des décoctions et des teintures. Avec l'angine de poitrine, des compositions de camomille, de calendula, de mélisse, de sauge, de propolis, de souci et de tiges d'oignon sont recommandées. Jusqu'à récupération complète, il est interdit de manger des aliments épicés, salés, trop chauds ou trop froids, des boissons gazeuses et alcoolisées.

Amygdalite chronique

La transition du mal de gorge aigu au stade chronique est souvent le résultat d'un traitement inefficace ou incomplet. En même temps, il y a une diminution continue de l'immunité et la formation de foyers d'inflammation dans lesquels les pathogènes s'accumulent. Les complications de ce type d'amygdalite peuvent être la pyélonéphrite, la polyarthrite, les rhumatismes, les cardiopathies rhumatismales et les maladies auto-immunes.

Le traitement d'une forme chronique d'angine de poitrine se résume à l'ablation chirurgicale d'une ou des deux amygdales affectées.

Pharyngite

La pharyngite est un processus inflammatoire aigu dans la membrane muqueuse du pharynx, qui se développe sous l'influence d'agents pathogènes infectieux. Dans 70% des cas, la maladie est causée par des virus (grippe, infections virales respiratoires aiguës), dans les 30% restants, elle est la conséquence de l'ingestion de streptocoques, gonocoques et autres microbes pathogènes. La présence de l'agent pathogène dans le corps pendant une longue période peut passer inaperçue. Les symptômes peuvent survenir avec l'hypothermie, une maladie du tractus gastro-intestinal, un empoisonnement à l'alcool ou à des produits chimiques, etc..

La maladie s'accompagne des symptômes suivants:

  • brûlure, gorge sèche;
  • enrouement de la voix;
  • congestion dans les oreilles;
  • légère augmentation de la température corporelle;
  • mal de crâne;
  • gonflement des ganglions lymphatiques dans le cou et les aisselles.

Le traitement de la maladie se résume à un effet direct sur le foyer de l'inflammation en rinçant et en pulvérisant les amygdales et le pharynx avec des médicaments antiseptiques, en prenant des médicaments anti-inflammatoires (Bioparox, Hexaspray, Stopangin) et des antihistaminiques. Le patient reçoit un régime spécial qui exclut les aliments épicés, salés, acides, chauds et froids. Il est recommandé d'arrêter de fumer et d'alcool..

Scarlatine

La forme clinique du développement d'une infection streptococcique dans les voies respiratoires avec des symptômes prononcés d'intoxication est appelée scarlatine. On pense qu'il s'agit d'une maladie infantile qui se transmet avant l'âge de 12 ans. Mais il peut également se développer dans une période ultérieure, le plus souvent une complication de l'amygdalite fongique.

La scarlatine se manifeste par une température élevée jusqu'à +40 degrés Celsius, la survenue d'une éruption cutanée linguale, de vomissements et de maux de tête. La langue acquiert une couleur rouge vif avec de la framboise entrecoupée, ce qui indique le développement du processus inflammatoire, qui se propage ensuite aux amygdales palatines, provoquant leur gonflement. Chez les enfants, la maladie se manifeste sous une forme prononcée, accompagnée de fièvre, de convulsions et de perte de conscience, indiquant une intoxication. Chez l'adulte, la maladie peut être moins prononcée (selon l'état de l'immunité).

Pour traiter la scarlatine, de grandes doses d'antibiotiques sont utilisées, qui devraient supprimer les agents pathogènes et restaurer la fonction de l'organisme d'éliminer naturellement les toxines. En outre, des antihistaminiques, des antiseptiques et des antipyrétiques sont prescrits au patient..

Leucémie

Une maladie rare dans laquelle il y a une violation de la fonction phagocytaire des leucocytes et la mort ultérieure des cellules. Cela conduit au développement d'une anémie sévère et d'une diathèse hémorragique. L'inflammation des amygdales survient le plus souvent aux stades initiaux de la maladie à la suite de changements nécrotiques et ulcératifs dans le tissu lymphoïde. Cela entraîne une inflammation des ganglions lymphatiques régionaux, des dommages aux gencives, qui se manifestent par des saignements et un relâchement des dents..

Les méthodes de médication sont inefficaces et n'ont qu'un effet symptomatique, éliminant les manifestations de la maladie, sans affecter sa cause. Les principales méthodes sont la transfusion sanguine à haute teneur en globules rouges et l'antibiothérapie par chimiothérapie (Novoembikhin, Thiophosphamide, Mielosan).

Paratonsillite

La maladie dans 80% des cas se développe comme une complication de la forme chronique de l'amygdalite et s'accompagne d'un processus inflammatoire aigu dans le tissu paratonsillaire. La pathologie des amygdales est caractérisée par la formation d'un faux lobe, dont la surface est agrandie, ce qui conduit ensuite à un abcès.

La paratonsillite se manifeste par un mal de gorge sévère, une incapacité à manger, des troubles du sommeil et des maux de tête réguliers. Il est difficile pour le patient de tourner la tête, ce qui indique la propagation de l'inflammation dans les muscles du cou et le développement d'une lymphadénite cervicale. Il y a une violation dans le travail de la mâchoire et des muscles faciaux, il est difficile pour une personne de parler et de respirer.

Le traitement dépend de la gravité de la maladie. Au stade initial, caractérisé par un gonflement et une inflammation des tissus, des médicaments anti-inflammatoires, des antibiotiques du groupe pénicilline, des antihistaminiques, des analgésiques, des antipyrétiques et des médicaments de détoxication sont prescrits. Au stade de développement de l'abcès, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire, ouverture de la formation purulente et son retrait à l'aide d'une anesthésie d'application.

Hypertrophie

Une augmentation de la taille des amygdales est le plus souvent le résultat d'anomalies dans le développement de l'anneau pharyngé, d'une hyperplasie du tissu conjonctif des amygdales ou de maladies inflammatoires chroniques dans cette zone. Cela entraîne une altération de la diction, des difficultés à manger et à respirer. Le développement de l'hypertrophie contribue à l'inflammation de l'adénoïde nasopharyngé, ce qui provoque une insuffisance respiratoire. Cela se manifeste par des troubles du sommeil, une toux fréquente, des ronflements et conduit à une hypoxie cérébrale avec le développement de troubles neuropsychiatriques concomitants.

L'hypertrophie n'est pas une maladie inflammatoire, donc la seule façon de réduire la taille des amygdales est de les retirer chirurgicalement. La procédure est appelée amygdalotomie et implique une résection complète ou partielle des glandes..

Conclusion

Les amygdales palatines jouent un rôle important en fournissant une réponse immunitaire aux agents pathogènes pathogènes dans le corps, leur maladie entraîne une détérioration de l'état général du patient.

Les blessures mécaniques et chimiques dans ce domaine sont souvent critiques et menacent la vie de la victime..

Anatomie des amygdales palatines

Le pharynx est la partie initiale du tube digestif située entre la cavité buccale et l'œsophage. En même temps, le pharynx fait partie du tube respiratoire à travers lequel l'air passe de la cavité nasale au larynx.

Le pharynx s'étend de la base du crâne au niveau VI de la vertèbre cervicale, où il se rétrécit dans l'œsophage. La longueur du pharynx chez un adulte est de 12-14 cm et il est situé en avant de la colonne cervicale.

Dans le pharynx, les parois supérieures, arrière, avant et latérales peuvent être distinguées:

• la paroi supérieure du pharynx - arc (fornix pharyngis) - à
attaché à la surface extérieure de la base du crâne
zones de la partie basilaire de l'os occipital et du corps du Kli
novice;

• la paroi arrière du pharynx est adjacente à la zone prévertébrale
tinke (lam. prevertebralis) du fascia cervical et correspond
les corps des cinq vertèbres cervicales supérieures;

• les parois latérales du pharynx sont en contact avec l'intérieur et
artères carotides externes, veine jugulaire interne
Noé, vague, sublingual, nerf glossopharyngé
toi, tronc sympathique, grosses cornes montent
os lingual et plaques du cartilage thyroïdien;

• paroi pharyngée antérieure dans le nasopharynx par
choan communique avec la cavité nasale, dans la section médiane avec
communique avec la cavité buccale.

Trois sections sont distinguées dans la cavité pharyngée (Fig. 3.1):

• partie nasale supérieure, ou nasopharynx (pars nasalis, epi-
pharynx);

• milieu - la partie orale, ou oropharynx (pars oralis, me-
sopharynx);

• inférieur - la partie laryngée, ou le larynxopharynx (pars la-
ryngea, hypopharynx).

Nasopharynx (nasopharynx, épipharynx). Il va de l'arc du pharynx au niveau du palais dur. Taille antéropostérieure

Figure. 3.1. Départements de gorge.

1 - nasopharynx; 2 - oropharynx; 3 -

souvent réduite en raison de la saillie de la première vertèbre cervicale (atlas). Sa paroi avant est occupée par les choanes, la reliant à la cavité nasale. Sur la paroi latérale de chaque côté au niveau des extrémités postérieures de la concha nasale inférieure, il y a des ouvertures pharyngées en forme d'entonnoir du tube auditif reliant le pharynx à la cavité tympanique. Au-dessus et derrière ces ouvertures sont délimitées par des crêtes tubulaires formées par les parois cartilagineuses saillantes des tubes auditifs. Il y a une cavité - poche pharyngée - recessus pharyngeus (fosse de Rosenmüller, poche de Rosenmüller), dans laquelle il y a une accumulation de tissu lymphadénoïde, en arrière des crêtes tubulaires et une ouverture pharyngée du tube auditif sur la paroi latérale du nasopharynx. Ces formations lymphadénoïdes sont appelées amygdales tubulaires. Sur la paroi supérieure postérieure du nasopharynx se trouve l'amygdale pharyngée (nasopharyngée), ou III. L'hypertrophie de cette amygdale (excroissances adénoïdes) peut recouvrir partiellement ou complètement les choanes, provoquant des difficultés de respiration nasale ou des ouvertures pharyngées des tubes auditifs, perturbant leur fonction. L'amygdale pharyngée n'est bien développée que dans l'enfance, à l'avenir elle s'atrophie. La limite entre les parties supérieure et moyenne du pharynx est le plan du palais dur, mentalement étendu en arrière.

Oropharynx (oropharynx, mésopharynx). S'étend du niveau du palais dur au niveau de l'entrée du larynx. La paroi arrière de ce département correspond au corps de la vertèbre cervicale III. En face, l'oropharynx à travers le pharynx communique avec la cavité buccale. Le pharynx (fauces) est limité par le haut par le palais mou, par le bas - par la racine de la langue et par les côtés - arcs palatin-lingual (avant) et palatin-pharyngé (postérieur).

Bouche molle (palatum molle); syn. rideau palatin

formé par les muscles et l'aponévrose des faisceaux tendineux. L'arrière du ciel, allant obliquement de haut en bas, ainsi que la racine de la langue limitent l'ouverture du pharynx. L'extrémité libre du palais mou, allongée sous la forme d'un processus le long de la ligne médiane, est appelée la luette.

De chaque côté, le rideau palatin passe en deux arches. Un (avant) va à la racine de la langue - palatin-païen (arcus palatoglossus); l'autre (postérieure) passe dans la membrane muqueuse de la paroi pharyngée latérale - palatopharyngée (arcus pa-latopharyngeus). Le mince pli triangulaire de la membrane muqueuse (plica triangularis), ou le pli de His, est exprimé à des degrés divers à partir de la surface arrière de l'arc palatin-lingual (antérieur). Sous la muqueuse, le palais mou contient une plaque aponévrotique, ainsi qu'un certain nombre de muscles qui jouent un rôle important dans l'acte de déglutition:

• rideau palatin de tension musculaire (t. Tensor veli
palatini) étire le devant du palais mou et glo
partie exacte du tube auditif;

• muscle levant le rideau palatin (t. Levator veli
palatini), soulève le palais mou, rétrécit la lumière du glo
l'ouverture exacte du tube auditif;

• le muscle palatin (c'est-à-dire le palatoglosse) est situé dans
arcade palatine linguale, attachée au côté supérieur
la langue et sous tension rétrécit le pharynx, le rapprochant
temples ciel-lingual avec la racine de la langue;

• le muscle palatopharyngé (c'est-à-dire le palatopharyngeus) est situé dans
arcade palatopharyngée (arrière), attachée sur le côté
mur hurlant du pharynx, quand la tension rassemble le ciel-glo-
tempes précises et tire vers le haut la partie inférieure du pharynx
et le larynx.

Entre les arcades palatines de chaque côté du pharynx, il y a une empreinte triangulaire - une niche amygdalienne (amande-fosse ou baie), fossa tonsillaris, dont le fond est formé par le constricteur supérieur (compresseur) du pharynx et le fascia pharyngé. Dans la niche amygdalienne, se trouvent les plus grandes accumulations de tissu lymphoïde - amygdales palatines - amygdales palatines (Fig. 3.2).

Distinguer la surface pharyngée (interne) et latérale (externe) des amygdales palatines, ses pôles supérieur et inférieur.

▲ La surface pharyngée fait face à la cavité pharyngée et contient 16-18 canaux profonds et sinueux, appelés cryptes, qui pénètrent dans l'amygdale et ont des branches du premier, deuxième, troisième et même quatrième ordre (Fig. 3.3). L'épithélium tégumentaire des amygdales est en grand contact avec le tissu lymphoïde. Les cryptes sont plus développées dans la partie supérieure



amygdales amygdales, leur lumière contient de l'épithélium desquamé, des lymphocytes, des globules blancs, des bactéries, des résidus alimentaires. ▲ La surface latérale des amygdales est recouverte d'une membrane dense de tissu conjonctif fibreux appelée pseudocapsule (fausse capsule), dont l'épaisseur atteint 1 mm, elle est formée par l'intersection des plaques du fascia cervical. Fibres du tissu conjonctif - les trabécules partent de la pseudocapsule dans l'épaisseur des amygdales. Les trabécules forment un réseau densément bouclé dans le parenchyme amygdalien, entre elles il y a des lymphocytes avec des amas sphériques, qui sont appelés follicules, en plus, il y a d'autres cellules - les labocytes (mât), le plasma. Entre la paroi latérale du pharynx et la pseudocapsule de l'amygdale se trouve le tissu paratonsillaire, plus développé dans le pôle supérieur de l'amygdale palatine. La pseudocapsule est absente au pôle inférieur et à la surface de la gorge de l'amygdale. Et dans la région du pôle supérieur de l'amygdale, dans la niche amygdalienne, il y a parfois un approfondissement d'une forme triangulaire - un sinus, dans lequel des images lymphoïdes peuvent être situées-

Figure. 3.2. Oropharynx. 1 - langue; 2 - arc palatin-lingual (avant); 3 - amygdales palatines; 4 - arcade palatopharyngée (arrière).

Figure. 3.3. La structure de l'amygdale palatine.

1 - lacune; 2 - follicule; 3 - capsule de tissu conjonctif (pseudocapsule); 4 - trabécule.

Figure. 3.4. Un segment d'amygdales palatines, situé dans l'épaisseur du palais mou (Sinus de Turtual).

lations se poursuivant sous la forme d'un lobe supplémentaire de l'amygdale dans le palais mou (Fig. 3.4). La grande profondeur et la tortuosité des cryptes dans le pôle supérieur contribuent souvent au déclenchement du processus inflammatoire et aux foyers d'infection purulente latente. À une distance d'environ 2,8 cm du pôle supérieur de l'amygdale, l'artère carotide interne est située et la carotide externe est d'environ 4,1 cm.

▲ Le pôle inférieur de l'amygdale est suspendu à la racine de la langue, est soudé étroitement à la paroi latérale et est relativement difficile à détacher pendant l'amygdalectomie. L'artère carotide interne est située à une distance de 1,1-1,7 cm du pôle inférieur de l'amygdale, et l'artère carotide externe est située à une distance de 2,3-3,3 cm. Un facteur important du point de vue de la pathologie est que la vidange des rameaux profonds et ramifiés les lacunes sont facilement cassées en raison de leur étroitesse, de leur profondeur et de leur ramification, ainsi qu'en raison du rétrécissement cicatriciel de la bouche des lacunes, dont certaines dans l'amygdale palatine antéropostérieure sont recouvertes d'un pli de la muqueuse - le pli de la sienne.

Ces caractéristiques anatomiques et topographiques des amygdales palatines, ainsi que la pseudocapsule et les trabécules qui en sortent, l'emplacement dans la zone de l'intersection de l'œsophage et des voies respiratoires créent des conditions favorables à la survenue d'une inflammation chronique des amygdales palatines.

Laryngopharynx (laryngopharynx, hypopharynx). Il commence au niveau du bord supérieur de l'épiglotte et de la racine de la langue, se rétrécissant vers le bas sous la forme d'un entonnoir et passe dans l'œsophage. Le larynxopharynx se situe en arrière du larynx et en avant des vertèbres cervicales IV, V et VI. Il s'agit de la partie la plus étroite du pharynx. Sur la paroi avant du larynopharynx à la racine de la langue, il y a une amygdale linguale (accumulation lymphoïde IV) - amygdale lingualis (Fig. 3.5).

De face et de dessous, le larynxopharynx passe dans l'entrée du larynx. Sur les côtés de l'entrée du larynx, entre celui-ci et les parois latérales

Figure. 3.5. Amygdale linguale. 1 - amygdale linguale; 2 - épiglotte; 3 - repli de voix; 4 - pli palatin-laryngé creusé.

pharynx, il y a des évidements, se rétrécissant coniquement vers le bas. Ces dépressions sont appelées poches en forme de poire (recessus piriformis), à travers lesquelles la nourriture est dirigée vers l'entrée de l'œsophage. En face, l'entrée du larynx est limitée par l'épiglotte, des côtés par des plis palatins creusés.

La paroi du pharynx est formée de quatre membranes: fibreuse (tunica fibrosa), tissu conjonctif (tunica adventitia), muscle (tunica muscularis), muqueuse (tunica mucosa).

Entre les muqueuses et les muqueuses, il y a une base sous-muqueuse, caractérisée par la présence de tissu fibreux, c'est pourquoi cette couche est appelée la membrane fibreuse. Les muscles à l'extérieur, à leur tour, sont recouverts d'une couche de tissu conjonctif plus mince - la membrane adventice, sur laquelle repose le tissu conjonctif lâche, qui permet au pharynx de se déplacer par rapport aux formations anatomiques environnantes.

La membrane muqueuse du pharynx est une continuation de la membrane muqueuse de la cavité nasale et la bouche et en dessous passe dans la membrane muqueuse du larynx et de l'œsophage. La membrane muqueuse du pharynx dans sa partie supérieure près du choanus est recouverte d'épithélium cilié à plusieurs rangées, dans les parties centrale et inférieure - à épithélium plat à plusieurs rangées. La membrane muqueuse du pharynx contient de nombreuses glandes muqueuses et, sur la paroi arrière, il y a de petites accumulations de tissu lymphoïde sous forme de tubercules sur la membrane muqueuse de 1 à 2 mm. La membrane muqueuse est étroitement fusionnée avec le muscle et ne forme pas de plis.

La membrane musculaire du pharynx est constituée de fibres striées et est représentée par des muscles circulaires et longitudinaux comprimant et soulevant le pharynx.

Trois constricteurs compressent le pharynx: supérieur, moyen et inférieur. Ces muscles sont situés de haut en bas sous la forme de plaques qui se recouvrent de manière tuilée..

Et le constricteur pharyngé supérieur (c'est-à-dire le pharyngis supérieur constricteur) a la forme d'une plaque quadrangulaire, commençant devant l'os sphénoïde et la mâchoire inférieure. Les faisceaux musculaires vont horizontalement le long de la paroi latérale du pharynx vers le dos et se connectent aux faisceaux musculaires du côté opposé, formant la partie supérieure de la suture moyenne du pharynx.

Et le constricteur pharyngé moyen (c'est-à-dire, constrictor pharyngis te-dius) commence à partir des cornes de l'os hyoïde, va en arrière jusqu'à la suture du pharynx, couvrant partiellement le constricteur supérieur et en dessous se trouve sous le constricteur inférieur.

Et le constricteur pharyngé inférieur (c'est-à-dire le constrictor pharyngis inférieur) commence à partir de la surface externe du cartilage cricoïde, à partir de la corne inférieure du bord postérieur du cartilage thyroïdien, va en arrière et forme une suture pharyngée le long de la ligne médiane du pharynx.

Les muscles longitudinaux soulèvent la gorge. Deux muscles leur appartiennent: stylo-pharyngé (t. Stylopharyngeus) et palatopharyngé (t. Palatopharyngeus).

Les parois pharyngées latérale et postérieure bordent l'espace péri-pharyngien (spatium peripharyngeum), dans lequel l'espace pharyngien et l'espace péri-pharyngien latéral se distinguent.

Un espace pharyngé - spatium retropharyngeum (Fig. 3.6), situé en avant des vertèbres cervicales, les muscles qui les recouvrent et la plaque prévertébrale du fascia cervical; c'est un espace étroit qui est rempli de tissu conjonctif lâche. Cet espace à l'arrière est limité par la plaque prévertébrale du fascia (lam. Prevertebralis), à l'avant par le tissu conjonctif et la membrane muqueuse, et par les côtés par le fascia et la fibre entourant la zone des gros vaisseaux et des nerfs du cou. La cellulose de l'espace pharyngé, partant de la base du crâne et descendant le long de la paroi arrière du pharynx, passe dans le tissu œsophagien postérieur et plus loin dans le médiastin.

▲ Espace péri-pharyngé latéral - spatium latéro-pharyngeum (Fig. 3.7), fait de tissu conjonctif lâche, limité frontalement par la surface interne de la branche de la mâchoire inférieure, face interne par le muscle ptérygoïdien médial, postérieur par la plaque subvertébrale du fascia cervical, latéralement par la feuille profonde du fascia salivaire glandes. L'espace péri-pharyngien latéral est divisé par le stylo-pharynx

Figure. 3.6. Espace pharyngé.

1 - plaque prévertébrale du fascia cervical; 2 - fibre de l'espace pharyngé.

Figure. 3.7. Espace péri-pharyngé latéral. 1 - muscle ptérygoïdien médial; 2 - plaque prévertébrale du fascia cervical; 3 - glande parotide; 4 - la mâchoire inférieure; 5 - amygdale palatine.

muscle à l'avant et à l'arrière. L'espace périopharyngé latéral s'étend de la base du crâne vers le bas, où il passe dans le médiastin.

L'approvisionnement en sang du pharynx est effectué à partir de l'artère carotide externe et du système du tronc thyroïdien (Fig. 3.8).

Une artère pharyngée ascendante (a. Pharyngea ascendens) - une branche de l'artère carotide externe, fournit l'approvisionnement en sang au pharynx supérieur et moyen.

Figure. 3.8. Approvisionnement en sang pharyngé.

1 - artère palatine descendante; 2 - artère maxillaire; 3 - artère carotide externe; 4 - artère carotide commune; 5 - artère linguale; 6 - artère palatine ascendante; 7 - artère faciale; 8 - artère thyroïdienne supérieure.

▲ artère palatine ascendante artère faciale (a. facialis), qui est également originaire
de l'artère carotide externe.

▲ Artère palatine descendante (a. Palatina descendens) - branche
artère maxillaire, qui est la dernière branche
artère carotide externe.

▲ Les parties inférieures du pharynx sont alimentées en sang en raison de
branches pharyngées de l'artère thyroïdienne inférieure - a. tes-
roidea inférieur (branche du tonneau thyroïdien).

L'amygdale palatine est alimentée en sang par l'artère pharyngée ascendante (a. Pharyngea ascendes), l'artère palatine ascendante (a. Palatina ascendens) et la branche amygdale de l'artère faciale - M. tonsil-laris a. facialis.

Les veines pharyngées forment les plexus pharyngés antérieur et postérieur

La sortie de lymphe du pharynx se produit dans les ganglions lymphatiques profonds et cervicaux. Les ganglions lymphatiques pharyngés sont divisés en latéral et médian, qui ne se trouvent, en règle générale, que chez les enfants. Images lymphadénoïdes-

du pharynx, y compris toutes les amygdales du pharynx, les principaux vaisseaux n'ont pas.

Innervation pharyngée: Le nerf maxillaire (la deuxième branche du nerf trijumeau), le nerf glossopharyngé, le nerf accessoire, le nerf vague et le tronc sympathique participent à la formation du plexus nerveux pharyngien (plexus pharyngeus), qui est situé sur les parois postérieure et latérale du pharynx. Ce plexus assure l'innervation motrice et sensorielle du pharynx.

L'innervation motrice du pharynx supérieur est principalement due au nerf glossopharyngé (n. Glosso-pharyngeus). Les sections moyennes et inférieures - du nerf laryngé récurrent (P. laryngeus reccurens), branches du nerf vague.

L'innervation sensible du pharynx supérieur est réalisée par la deuxième branche du nerf trijumeau, le milieu par les branches du nerf glossopharyngien et l'inférieur par la branche interne du nerf laryngé supérieur du système nerveux vague..

Maladies et traitement des amygdales palatines

Les amygdales dans la cavité buccale d'une personne sont présentées sous la forme de tissu lymphatique, exposé sous une certaine forme. Ils sont situés à la frontière entre l'oropharynx et la gorge. Au total, on distingue quatre types de glandes, dont deux sont appariées et deux non appariées. Certaines sources médicales affirment avec confiance qu'il existe six types de tissus lymphatiques dans le corps. En fait, c'est vrai, mais le fait que les deux glandes ont une position appariée n'est pas correctement pris en compte, et elles doivent être considérées comme une seule. Donc, jumelé: amygdales palatines, trompette, non apparié: amygdale pharyngée, lingual.

Brèves caractéristiques de chaque type ↑

  • palatin: extérieurement semblable à l'amygdale et situé sur le côté de la langue dans des niches amygdaliennes. Ils sont parfois appelés glandes;
  • pharyngé: situé dans le pharynx, recouvert extérieurement d'une fine couche d'épithélium de type ciliaire. Le deuxième nom est adénoïde;
  • lingual: situé à la racine de la langue, et est divisé en deux moitiés par un septum de sillon. La forme externe ressemble à une plate-forme tubéreuse avec une épaisse couche d'épithélium;
  • tube: croître dans la région pharyngée et traverser la trompe d'Eustache (canal auditif). Aux stades initiaux de la lésion, aucun effet négatif n'est remarqué, mais déjà aux deuxième et troisième stades de l'inflammation, l'audition du patient est altérée en raison de la fermeture du canal.

Toutes les glandes constituent l'anneau dit pharyngé, qui comprend les quatre types de tissus lymphatiques. Avec un degré de probabilité élevé, on peut maintenant affirmer que les glandes forment un seul appareil lymphoépithélial, composé des systèmes alimentaire, respiratoire, urinaire et reproducteur. Ils sont responsables de l'état du système immunitaire dans son ensemble.

Anatomie ↑

Toutes les glandes dans leur structure ont une porosité. Extérieurement recouvert d'une membrane muqueuse avec plusieurs boules d'épithélium. À l'intérieur se trouvent des boules de fibres. La composition des tissus lymphatiques est constituée de lymphocytes, qui se forment dans les follicules. Ce sont ces particules qui sont réparties uniformément sur toute la surface, où le processus de reproduction a lieu. Sur cette surface, le processus de désinfection des microbes et des bactéries pathogènes.

De plus, les fibres sont recouvertes de lacunes sur le dos. Ces extensions servent de conteneurs pour désinfecter les substances. Mais, aux stades initiaux de la lésion, une décharge purulente se forme dans ces cavités. En d'autres termes, la lacune sert à incuber le pus pendant une période d'exacerbation. Selon la taille des amygdales, le nombre de lacunes peut atteindre 15 - 18 en une seule pièce. La taille moyenne de chaque tissu lymphatique atteint 2,0 cm L'approvisionnement en sang passe par les artères carotides ou linguales. En raison du fait que toutes les amygdales sont équipées d'un grand nombre de nerfs, l'inflammation est si douloureuse pour les patients.

Fonctions ↑

Tout comme il sied aux fibres lymphoïdes, ils remplissent deux fonctions principales:

  • hématopoïétique: la création de lymphocytes pour un maintien stable du système immunitaire au bon niveau;
  • protecteur: un grand nombre de macrophages contribue à la destruction et à l'élimination rapides des bactéries pathogènes.

C'est important de savoir. En tant que troisième fonction supplémentaire, certains experts soulignent le rétrécissement de l'ouverture de passage dans la cavité buccale. Plus la clairance est petite, plus le flux d'air inhalé est étroit et, par conséquent, le nombre de microbes est contrôlé. Cela vous permet de réagir rapidement aux corps étrangers et à leur tentative de pénétrer à l'intérieur. Les amygdales palatines, les amygdales pharyngées, les amygdales des amygdales sont les plus activement impliquées dans ce processus, et les premières prennent tout l'impact négatif des bactéries.

Processus de développement ↑

Au moment de la naissance, le tissu ne remplit pratiquement pas toutes les fonctions qui lui sont assignées. À partir de 3 à 4 mois, un processus complet de protection et de participation à la production de sang commence. Le pic maximum est atteint par un an de vie du bébé. Il est imprévisible pour la prochaine étape, car le tissu pharyngé reçoit le plus de développement, le reste effleurant le dos dans le contexte du développement et de la croissance. Au bout de 5 à 8 ans, le pic de croissance et de sensibilité aux bactéries pathogènes converge. C'est pourquoi c'est à cet âge que les enfants tombent souvent malades, ils doivent faire des opérations d'éloignement. À l'avenir, le tissu s'atrophie et devient moins sensible aux agents pathogènes externes.

Maladies ↑

Toutes les maladies peuvent et doivent être conditionnellement divisées en deux étapes:

  • initiale: lorsque le foyer de l'inflammation ne se pose qu'à la surface des tissus;
  • secondaire: la lésion recouvre toute la cavité buccale.
  • mal de gorge et ses formes aiguës et pondérées;
  • amygdalite et ses complications;
  • hypertrophie des végétations adénoïdes;
  • altération des glandes palatines.

Les deux premières maladies sont parfois appelées amygdalite générique aiguë. Avec une forme négligée, la maladie se transforme en stades chroniques, conduisant les tissus eux-mêmes à une source abondante d'infection. La réaction inverse du corps commence lorsque la lutte commence pour la destruction des zones affectées des amygdales du système immunitaire.

L'adénoïdite est inhérente à l'enfance et à l'adolescence. Avec ce diagnostic, la glande du tube est le plus souvent touchée et l'enfant souffre d'otite moyenne fréquente.

Symptômes ↑

  • Douleur en avalant de la salive et en mangeant;
  • augmentation de la température corporelle, les augmentations sont spasmodiques;
  • détérioration de l'audition, de la vision due à un gonflement et à cette pression sur les canaux auditifs;
  • écoulement de fleurs jaunes ou beiges de la cavité buccale;
  • haleine fétide;
  • une légère dépression;
  • l'apathie pour tout;
  • diminution de l'appétit;
  • problèmes avec la performance du bébé à l'école ou à la maternelle;
  • mauvaise digestibilité du matériel éducatif;
  • malaise et faiblesse.

Parfois, après 5-6 jours de maladie, une récupération imaginaire se produit, de nombreux patients rencontrent ce gadget. L'essentiel est qu'en fait, il n'y a pas de récupération du tout, c'est une illusion, et le patient, sans se guérir, arrête de boire des antibiotiques ou des décoctions d'herbes. À ce moment, la maladie profite d'un affaiblissement du contrôle et commence à agir activement. Parfois, ce traitement se termine par une intervention chirurgicale. Le patient est dans le lit opératoire et après le retrait, il attend 10 jours de récupération.

Traitement ↑

Diverses méthodes de thérapie sont connues de la pratique médicale, parmi lesquelles: les connaissances et la pratique populaires, les médicaments et les médicaments, l'intervention chirurgicale. Ce dernier type est utilisé comme une méthode d'influence extrême, lorsque les deux autres sont tout simplement impuissants. La méthode à choisir est une question de temps et de qualification du médecin de profil. Plus tôt vous chercherez un traitement, plus la maladie sera indolore pour vous, et vice versa. Si vous ne savez toujours pas où se trouvent les glandes, consultez un médecin. Prends soin de ta santé. Bonne chance.

Glandes et amygdales dans la gorge: localisation, fonctions, causes de l'inflammation et méthodes de traitement

Les adultes et les enfants sont confrontés à des sensations douloureuses désagréables dans la région de la gorge où se trouvent les glandes. Immédiatement après le début des premiers symptômes - douleur et sécheresse dans la gorge, essoufflement, forte fièvre - les malades commencent à être traités seuls.

L'automédication et un diagnostic incorrect conduisent à la transition de la maladie vers une forme sévère et des complications. Pour éviter l'amygdalectomie, il est nécessaire de consulter un médecin qui fera le bon diagnostic et prescrira un traitement compétent.

Fonctions et structure des amygdales

Les amygdales sont des organes du système immunitaire du corps. Leur fonction principale est la protection antibactérienne contre les microbes pathogènes qui pénètrent dans la cavité buccale par les gouttelettes aéroportées et provoquent des maladies inflammatoires. La seconde tâche non moins importante des cellules lymphoïdes, communément appelées glandes, est hématopoïétique. Ils fournissent des lymphocytes à la circulation sanguine et contrôlent leur contenu en quantité requise..

Au total, il y a six amygdales:

  • Une paire de palatins. Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous, les amygdales palatines sont les plus grosses disponibles. Ils sont placés sur les côtés du pharynx dans des niches amygdaliennes. Pour voir où se trouvent les glandes, vous devez ouvrir grand la bouche et regarder dans le miroir. La surface libre des formations lymphoïdes, recouverte de plusieurs couches de l'épithélium, est tournée vers le pharynx. Dans chaque formation, il y a des cryptes - des lacunes. L'autre côté de l'amygdale palatine fusionne avec la surface latérale du pharynx à l'aide d'une capsule.
  • Une paire de tubulaires situés dans la cavité nasale à l'embouchure du tube auditif. Normalement, les petits organes en cas d'hypertrophie bloquent la connexion entre le nez et l'oreille moyenne, provoquant une otite moyenne et une déficience auditive.
  • Pharyngée. Il est presque impossible de voir de manière indépendante l'emplacement de l'amygdale, appelée nasopharyngée ou pharyngée. Un organe situé à l'arrière du nasopharynx ne peut être détecté qu'avec une augmentation significative de celui-ci et dans une position suspendue au-dessus de la langue.

Les végétations adénoïdes envahissantes - les amygdales pharyngées enflammées - sont particulièrement dangereuses pour les bébés. Les enfants ne peuvent pas respirer complètement, une déficience auditive se produit, une otite moyenne se développe. Si le traitement médicamenteux échoue, les végétations adénoïdes sont supprimées.

  • Lingual. L'endroit où se trouve l'amygdale est clair par son nom - il est situé à la racine de la langue. Une formation rugueuse avec des tubercules est recouverte de tissu lymphoïde. Avec l'inflammation, l'amygdale interfère avec l'alimentation et fait mal en parlant.

À quoi ressemblent les amygdales saines et où elles se trouvent

Les glandes d'une personne en bonne santé sont de taille moyenne, elles ne s'étendent généralement pas au-delà des arcades du pharynx. Mais des exceptions sont possibles - chez certaines personnes, de grandes glandes sont trouvées en raison des caractéristiques anatomiques et non des maladies.

Photo: des glandes saines (amygdales) ressemblent à ceci

La structure superficielle des amygdales inégale par nature ne doit pas être prononcée et bosselée. Leur couleur parle de glandes saines, elle est généralement uniforme, de couleur rosée, sans sillons rouges et entrecoupées.

La paroi arrière de la cavité buccale, le palais, la langue avec des glandes saines sont de couleur uniforme et ne présentent aucun signe d'inflammation. Le pharynx muqueux doit être exempt d'œdème, un schéma vasculaire prononcé. À la surface des glandes elles-mêmes, il ne devrait pas y avoir de dépôts purulents, de plaque malsaine.

Maladies qui surviennent lorsque les glandes sont perturbées

  • Angine de poitrine, accompagnée de fièvre élevée, de ganglions lymphatiques enflés, de maux de tête, de faiblesse, de maux de gorge sévères, de difficultés à avaler les mouvements. Lorsqu'elles sont infectées par une amygdalite herpétique, des vésicules purulentes apparaissent sur les amygdales, se transformant finalement en petites plaies.

Photo: mal de gorge

    La pharyngite est une inflammation de la muqueuse laryngée. Avec la pharyngite, seuls les arcades palatines et l'arrière du larynx gonflent. Les amygdales palatines ne peuvent pas changer.

L'hypertrophie est une maladie dans laquelle les amygdales normales augmentent de taille. Les adultes ont rarement une maladie, la plupart des cas sont enregistrés dans l'enfance.

  • Les tumeurs, les néoplasmes, le cancer ou un kyste du nasopharynx sont des maladies qui nécessitent un diagnostic général de l'image et un traitement rapide de la maladie. Le risque de cancer des glandes augmente chez les adultes de plus de 50 ans. Lors des commissions médicales, un examen approfondi de la cavité buccale est nécessaire, en particulier dans la zone où les glandes sont situées.
  • Premiers secours

    Il est difficile d'avaler, la température a augmenté, lors de l'examen de la gorge, des rougeurs ou des éruptions cutanées pustuleuses - appelez un médecin. Avant l'arrivée d'un spécialiste, les patients ne doivent pas prendre de pilules qui abaissent la température, mais uniquement si celle-ci ne dépasse pas 39 ° C. Une température élevée aidera le corps à faire face à l'infection et à tuer les micro-organismes nuisibles..

    Schéma de secours pour le patient:

    • Boisson chaude abondante.
    • Se gargariser avec de l'eau salée, décoctions d'herbes (camomille, sauge, calendula).
    • Rincer à l'eau diluée Furacilin, Miramistin, Dioxidine et autres moyens recommandés par votre médecin.
    • Absorption de sucettes avec un effet calmant et analgésique.
    • Repos au lit.

    Prenez des antibiotiques, et de préférence tous les autres médicaments, ne doivent être prescrits que par votre médecin.

    Raisons de l'augmentation des amygdales

    Les amygdales sont agrandies en cas d'infection du corps par des strepto-staphylocoques ou des infections virales. Cela se produit à la suite de:

    • Débordement de l'inflammation habituelle en chronique.
    • Immunité diminuée pendant l'hypothermie, le stress ou d'autres causes.
    • Irritation ou empoisonnement par des produits chimiques, des allergènes, des aliments inhabituellement épicés.

    Pour comparer l'apparence des amygdales normales et enflammées (amygdales) dans la gorge, vous pouvez voir sur la photo:

    Suppression de la glande: avantages et inconvénients

    Les différends concernant la nécessité d'enlever ou de conserver les amygdales sont en cours depuis longtemps et avec un succès variable. Ceux qui soutiennent que la nature n'est pas impliquée dans la construction d'organes supplémentaires donnent les arguments suivants sur les avantages des glandes:

    • En produisant une énorme quantité d'immunoglobulines, les amygdales d'une personne en bonne santé contribuent au bon développement et à la protection de l'organisme contre les infections virales.
    • La surface poreuse des glandes sert de barrière aux micro-organismes pathogènes cherchant à pénétrer dans la gorge et dans l'environnement interne du corps. Une fois au centre des cellules immunitaires, les bactéries nocives meurent.

    Les partisans de l'intervention chirurgicale croient que même les amygdales normales peuvent éventuellement causer de gros problèmes de santé:

    • Au cours de certaines maladies, par exemple, un mal de gorge chronique ou une amygdalite aiguë, des dysfonctionnements et des changements irréversibles se produisent dans le bon fonctionnement des formations lymphatiques. Les glandes s'enflamment constamment, ne permettent pas de respirer librement, l'élimination des bactéries nocives ne se produit pas.
    • Les maux de gorge purulents fréquents peuvent provoquer un abcès de la gorge, une infection générale du corps.
    • Les glandes constamment élargies entraînent une déficience auditive ou une altération de la fonction respiratoire..

    La plupart des médecins sont d'accord avec l'élimination des amygdales dans les cas les plus graves: si le corps est incapable de répondre aux médicaments.

    Prévention des maladies

    Le renforcement du système immunitaire ne permet pas le développement de processus inflammatoires. Afin de prévenir le développement de maladies, vous devez mener une vie saine: se débarrasser des mauvaises habitudes, bien manger, surveiller l'état général du corps. Pour garder les amygdales normales, il suffit:

    • Évitez l'hypothermie.
    • Refuser les boissons froides.
    • Élimine toutes les sources d'infection possibles: sinusite, carie, sinusite.
    • Au premier signe d'infection, contactez un établissement de santé.

    La contribution des amygdales à la santé, le rôle des amygdales palatines et pharyngées

    Depuis l'enfance, chaque personne a, d'une manière ou d'une autre, à faire face à des maladies inflammatoires de la gorge ou, comme on l'appelle communément, "une inflammation des amygdales". Considérez quelles sont les amygdales, en quoi le concept des amygdales diffère des concepts des amygdales, quelles sont les amygdales, où sont-elles situées et quelle fonction remplissent-elles pour le corps humain.

    La signification des concepts

    Tout d'abord, nous traiterons de l'étymologie des concepts utilisés. L'origine du terme "amygdales" de lat. le mot glandule, qui en traduction signifie fer. Le terme "amygdales" a une origine grecque ancienne - ἀμυγδᾰλίς, ἀμύγδᾰλον, qui se traduit par des amandes. Ce terme est utilisé parce que ces structures anatomiques rappellent de façon frappante une noix d'amande. Transcription latine du même mot amygdales, et c'est le nom utilisé en médecine officielle.

    Le plus souvent, le terme «amygdales» fait référence à l'ensemble des formations glandulaires situées dans la cavité buccale et le nasopharynx, qui est une accumulation de tissu lymphoépithélial. Et le mot «glandes» est généralement utilisé avec précision, les appelant uniquement une certaine paire de glandes situées directement dans la cavité buccale et appelées palatine.

    Ainsi, les amygdales font partie de la barrière protectrice du corps humain, sa zone lyphogène spécifique, dans laquelle la production de lymphocytes et d'anticorps a lieu, en raison du contact très étroit entre l'environnement externe et interne du corps. C'est leur emplacement à l'interface entre la cavité buccale, le nasopharynx, le tube digestif et les voies respiratoires qui permet à ces glandes de servir de barrière principale et importante aux agents pathogènes et aux agents pathogènes, de participer à la formation de la réponse immunitaire du corps à l'influence de facteurs étrangers.

    Classification

    Au total, le corps humain a six amygdales principales dans le nasopharynx, ainsi que de petites accumulations de crêtes lymphatiques, de follicules simples et de granules le long de l'arrière de la gorge, qui forment ensemble une sorte d'anneau lymphoïde pharyngien. Il s'appelait Pirogov-Valdeyer.

    De toutes les amygdales, deux paires de paires sont distinguées - ce sont les amygdales de trompette et palatine et il y a aussi deux amygdales non appariées - pharyngée (c'est aussi nasopharyngé) et lingual. Il est d'usage de numéroter toutes ces glandes d'une certaine manière..

    • Une paire de palais a reçu la numérotation officielle 1 et 2.
    • Non apparié indique donc: pharyngé - au numéro 3, lingual au numéro 4.
    • Et en conséquence, les paires de tuyaux se voient attribuer les numéros 5 et 6.

    Brève description

    Tenez compte de leur emplacement et de leur structure.

    Amygdales tubulaires

    Commençons par les paires d'amygdales tubulaires amygdales tubaires (5,6). Ces glandes de petite taille sont situées entre l'oreille et le nez dans la région de l'ouverture pharyngée de la trompe d'Eustache. Ils sont chargés de protéger les organes auditifs d'une éventuelle infection. Si des agents pathogènes attaquent la glande tubulaire, la taille de ses tissus augmente, ce qui bloque la connexion entre l'oreille moyenne et le nez, ce qui entraîne une déficience auditive importante, provoque une otite moyenne aiguë et chronique.

    Amygdale linguale

    L'amygdale linguale non appariée (4) tonsilla palatinae est située à la racine de la langue dans l'épaisseur de sa membrane muqueuse. En surface, il apparaît comme une formation lymphoïde tubéreuse et rugueuse avec un septum au milieu, dans les cavités où passent les canaux salivaires. Puisque l'extérieur de cette glande est protégé de manière fiable contre les influences environnementales, les processus inflammatoires s'y produisent rarement. Si une inflammation se produit, cela se manifeste par une douleur en avalant et en parlant.

    Amygdale pharyngée

    Amygdale pharyngée (nasopharyngée) non appariée (3) amygdales pharyngées. Il est localisé dans la région de la paroi pharyngée postérieure et dans un état sain normal est un pli transversal de tissu lymphoïde, recouvert d'une membrane muqueuse. Avec le processus pathologique de leur hypertrophie (adénoïdes), ces formations deviennent visuellement visibles, pendent sur la langue et commencent à interférer avec le processus de respiration nasale normale.

    Amygdales palatines

    Et enfin, les amygdales palatines appariées tonsillae palatinae (1,2) (amygdales) - elles sont les plus grandes de toutes et peuvent être directement vues si vous ouvrez grand la bouche. Étant donné que de toutes les glandes, les palatins font le plus souvent l'objet d'une attention particulière de la part des médecins et des patients, nous les examinerons plus en détail.

    Les amygdales sont localisées dans la fosse, appelée amygdale, entre les arcades palatines, ce sont des indentations triangulaires dans les parois latérales du pharynx derrière la langue. Les caractéristiques distinctives des amygdales palatines sont principalement les caractéristiques de leur structure. À l'extérieur, ils sont recouverts d'une capsule de tissu conjonctif, avec laquelle ils sont attachés aux parois latérales du pharynx. Et les cordes du tissu conjonctif (trabécules) avec des vaisseaux se trouvant ici, des branches de l'artère carotide et des fibres nerveuses (nerfs trijumeaux, glossopharyngés, vagues) pénètrent dans tout le tissu glandulaire des amygdales de la membrane externe, le divisent en lobes et le nourrissent également avec toutes les ressources nécessaires.

    Une caractéristique distinctive des glandes est la présence dans la couche de son tissu paratonsillaire des soi-disant lacunes (environ 10-20 cavités, creux ou crevasses), qui se transforment en de nombreuses cryptes (branches, plis). Autrement dit, les glandes sont des formations repliées, inégales et ramifiées, ce qui augmente considérablement la surface de leur surface de travail libre. Les cryptes d'arbres sont tapissées d'épithélium stratifié impliqué dans l'interaction avec l'environnement et la production d'anticorps.

    Dans la membrane muqueuse des amygdales palatines se trouve un grand nombre de follicules, qui contiennent des lymphocytes, de maturité différente. C'est ici que se produit la principale neutralisation de la plupart des substances infectieuses et toxiques qui pénètrent de l'extérieur..

    Dans l'anatomie des glandes, certaines variations peuvent se produire. En taille, il y a trois degrés possibles de leur magnitude. 1. Ne dépassant pas du bord de l'arcade palatine postérieure. 2. Aller au-delà de son bord et 3. Fortement saillant, atteignant presque le milieu de la gorge. Les amygdales palatines sont plates ou de forme convexe.

    Dans la pratique, les experts rencontrent parfois des caractéristiques structurelles, par exemple, la présence du sinus Turtual - il s'agit soit d'un propre lobule très développé de la glande qui pénètre dans le palais mou, soit d'une amygdale supplémentaire dans le ciel intérieur avec un espace profond. Ainsi que lors de la réhabilitation des lacunes, le soi-disant pli His peut être rencontré comme un obstacle, de forme triangulaire dans la zone de l'arc palatin antérieur de la crypte de la muqueuse.

    Habituellement, la microflore à la surface des amygdales est saprophyte, mais pendant les processus pathologiques dans les cryptes, un grand nombre de facteurs pathogènes sont détectés, le pus s'accumule (bouchons).

    Les amygdales palatines se développent très activement dès la naissance et atteignent leur plus grande taille vers l'âge de 8 à 13 ans environ. Après le 30e anniversaire, ils subissent progressivement le processus d'involution, le tissu glandulaire est remplacé par du tissu conjonctif, ce qui, évidemment, entraîne une diminution de leur activité fonctionnelle.

    Les fonctions

    Quelles sont les responsabilités fonctionnelles des amygdales? Il n'y a toujours pas de conclusion définitive prouvée sur toutes les tâches qu'ils effectuent. L'étude de ces petites «perles» importantes du corps humain se poursuit. Mais encore, la liste principale des fonctions déjà ouvertes peut être désignée.

    • Tout d'abord, il s'agit d'une fonction de barrière protectrice et de participation à la création d'une immunité locale dans le nasopharynx. Voici la première ligne de défense sur le chemin de la pénétration aérienne des virus et bactéries pathogènes dans le corps humain, car c'est à travers les amygdales que tout l'air inhalé et la nourriture humaine passent. Une charge particulière réside à cet égard sur les amygdales palatines et pharyngées, et c'est pourquoi des problèmes surviennent principalement avec ces glandes.
    • La fonction hématopoïétique est très importante, car elles participent à la tâche générale des glandes du système lymphatique du corps - produire des lymphocytes, les principales cellules du système immunitaire qui produisent des anticorps. Les anticorps sont synthétisés de manière particulièrement intensive dans l'enfance, jusqu'à la puberté, car c'est à cette époque que le corps en croissance se familiarise avec de nombreux facteurs environnementaux infectieux et toxiques, et une défense immunitaire se forme activement pour le reste de la vie. Chez l'adulte, ce processus se produit également, mais avec une intensité beaucoup plus faible.
    • Une autre fonction importante des amygdales palatines et pharyngées est l'excrétion ou l'élimination, c'est-à-dire qu'avec leur aide, l'excès de lymphocytes produits est éliminé du corps vers l'extérieur, c'est-à-dire vers le nasopharynx.
    • Et aussi, une étude est actuellement en cours sur leur rôle, notamment palatin, pharyngé et lingual, dans le processus de digestion, dans la synthèse des enzymes digestives (comme la lipase et l'amylase).

    La signification fonctionnelle particulière des amygdales palatines et pharyngées

    Il convient de noter que de toute la constellation de la barrière lymphoïde dans la gorge d'une personne, ce sont les amygdales palatines et pharyngées qui sont les plus importantes. Ils sont les premiers à répondre à la «menace extérieure» des micro-organismes étrangers et, par conséquent, ils ont un rôle central dans la formation de la réponse immunitaire. En conséquence, la prévention et le traitement des maladies du palatin (amygdales) et des amygdales pharyngées (adénoïdes) deviennent une priorité pour les médecins et les patients.