Transcription de l'analyse de TTG, T3, T4

Aujourd'hui, je vais vous montrer comment déchiffrer indépendamment le test sanguin pour les hormones thyroïdiennes (TSH, T3 et T4) et vous présenter un merveilleux livre qui enseignera à toute personne sans formation médicale à comprendre les données de laboratoire de manière indépendante.

J'ai reçu un diagnostic d'hypothyroïdie et d'AIT il y a 3 ans, en même temps on m'a prescrit un «traitement» avec de la L-thyroxine. Mais récemment, j'ai découvert que le diagnostic était incorrect: l'endocrinologue a justifié la nécessité d'un apport hormonal par le fait que j'ai augmenté la TSH. Tous les 3 ans, j'ai suivi un seul indicateur - TTG.

Lorsque le livre "Test sanguin pour les maladies thyroïdiennes" est tombé entre mes mains, mes idées sur le diagnostic ont complètement bouleversé. Ce livre a été un véritable salut pour moi et m'a donné l'opportunité de protéger ma santé des médecins analphabètes qui ne comprennent pas l'importance d'un diagnostic sanguin à part entière.

Je vous invite à parcourir avec moi toutes les étapes des analyses d'auto-décodage des hormones thyroïdiennes. Même si vous avez une condition complètement différente (euthyroïdie ou hyperthyroïdie), vous vous rendrez compte que ce n'est pas aussi difficile qu'il n'y paraît.

19/12/2016 Je suis allé dans un laboratoire de diagnostic clinique privé et j'ai donné du sang pour les indicateurs suivants: TSH, T3 total, T4 total, T3 libre, T4 gratuit, anti TPO et anti TG. Le résultat était le suivant:

Une endocrinologue d'une clinique locale «comprendrait» immédiatement que je dois de toute urgence prescrire de la L-thyroxine, car elle ne comprend pas ce que signifie une augmentation de la valeur de la TSH. Et les anticorps anti-TG au dessus de la norme la feraient me regarder avec un regard plein de sympathie. Elle me raconterait une autre histoire selon laquelle «le processus auto-immun a provoqué une hypothyroïdie» et «j'ai besoin de contrôle de la L-thyroxine et de la TSH». Passé - nous savons :)

Par conséquent, je ne me suis pas précipité pour voir un médecin avec ces tests, mais j'ai ouvert le livre "Test sanguin pour les maladies thyroïdiennes" devant moi, je me suis armé d'un stylo, d'un papier et d'une calculatrice et j'ai commencé à étudier mon cas individuel.

Le livre "Test sanguin pour les maladies de la glande thyroïde"

Encore une fois, je vous préviens que je ne donne ici qu'un échantillon de la transcription de mon analyse. Je ne vais pas exposer une technique détaillée et je le fais bien intentionné. Parce que si vous ne comprenez pas l'essence des trois conditions - l'euthyroïdie, l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie et les conditions compensatoires du métabolisme thyroïdien, alors sans cette connaissance, déchiffrer l'analyse fera peu pour vous. Je vais quand même vous parler de quelque chose, mais il vaut mieux que vous ayez une image complète. La classification des maladies de la glande thyroïde du Dr Ouchakov est fondamentalement différente de ce que les médecins vous ont dit auparavant et de ce que vous pouviez trouver vous-même sur Internet. Un livre vaut 150% d'acquérir et de lire d'une couverture à l'autre..

Transcription de l'analyse TSH

Commençons par le TTG. Dans mon cas, TTG = 9,02 [0,4-3,77]. Qu'est-ce que ça veut dire?

Une augmentation de la TSH est un signe d'hypothyroïdie. Mais dans 99% des endocrinologues de notre pays, la mauvaise définition de l'hypothyroïdie est fermement enracinée dans les têtes. Et vous, cher lecteur, savez-vous ce qu'est l'hypothyroïdie? Vous avez peut-être entendu ou lu quelque part que «l'hypothyroïdie est une carence en hormone thyroïdienne» ou «une diminution de la fonction thyroïdienne».

Si vous regardez attentivement le formulaire avec mes analyses, vous pouvez constater qu'avec une TSH élevée, je n'ai pas de carence en hormones thyroïdiennes. Et ce n'est pas un cas rare - selon les données du livre "Blood Analysis", plus de 30% des patients atteints d'hypothyroïdie ont une quantité complète d'hormones thyroïdiennes dans leur sang. Ils ne soupçonnent même pas qu'ils souffrent d'hypothyroïdie jusqu'à ce qu'ils entrent accidentellement dans le bureau d'un endocrinologue (comme ce fut le cas avec moi).

Test d'hormone thyroïdienne: transcription

La surcharge émotionnelle et physique, le stress, les maladies chroniques infectieuses et chroniques, les conditions environnementales défavorables, la malnutrition, la médication régulière entraînent un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Un petit organe endocrinien situé dans la région cervicale est responsable de la production d'hormones contenant de l'iode, dont l'excès ou la carence provoque des pathologies des systèmes cardiovasculaire, nerveux, digestif, reproducteur et autres. Déterminer leur concentration dans le sang à l'aide de tests spéciaux, dont le décodage aidera à corriger le mode de vie et, si nécessaire, à prescrire un traitement médicamenteux.

Pour les femmes et les hommes vivant dans des régions à faible écologie ou travaillant dans des entreprises aux conditions de travail néfastes, cette étude est recommandée à titre préventif. Avec lui, vous pouvez détecter les écarts à un stade précoce, ce qui évitera des pathologies plus graves.

Hormones thyroïdiennes: tests de base

L'endocrinologue ou le thérapeute dirige l'étude, un gynécologue peut recommander un bilan de santé pour les femmes. Vous n'avez pas à passer immédiatement des tests pour toutes les hormones sécrétées par la glande thyroïde. Pour commencer, il suffit de vérifier le contenu dans le sang des principaux. Ceux-ci inclus:

  • thyroxine générale et libre (T4 et T4 St.);
  • hormone stimulant la thyroïde (TSH);
  • triiodothyronine totale (T3);
  • anticorps anti-thyroperoxydase (ATPO, anti-TPO).

Après les avoir déchiffrés, des tests supplémentaires peuvent être nécessaires, que le médecin informera au moment de l'admission. Une étude détaillée vise à détecter les anticorps dirigés contre la thyroglobuline (ATTG, anti-TG), la fraction microsomale des thyrocytes (AT-MAG), les récepteurs TSH (ATrTTG); mesure de la thyroglobuline (TG), de la globuline se liant à la thyroxine (TSH), de la calcitonine.

Le code

Nom

Unités

Valeurs de référence

Enceinte 0,2 - 3,5

Enceinte 1 tr 100-209

Enceinte 2.3 tr 117-236

Enceinte 1 tr 10,3 - 24,5

Enceinte 2,3 tr 8,2 - 24,7

Qui est recommandé pour les tests d'hormones thyroïdiennes??

Le travail de haute qualité de la glande endocrine offre à une personne une peau lisse, une bonne mémoire, de l'énergie, de l'harmonie, des ongles et des cheveux forts, une vitesse de réaction normale, une bonne parole, des vaisseaux sanguins propres et une protection contre les infections. Un excès (hyperteriose) ou une pénurie (hypothyroïdie) d'hormones thyroïdiennes affecte la qualité de vie, le bien-être, l'apparence. Il est recommandé de passer des tests avec une interprétation détaillée ultérieure des résultats lorsque les symptômes suivants apparaissent:

  • augmentation ou diminution soudaine du poids;
  • constipation ou diarrhée régulière;
  • fatigue constante;
  • nervosité accrue, excitabilité;
  • peau, cheveux, yeux secs;
  • sensation de frissons ou de chaleur sans cause;
  • instabilité menstruelle;
  • palpitations;
  • problèmes de puissance.

Envoyé obligatoirement à l'examen de la glande thyroïde de patients au cours de plusieurs années éprouvant des difficultés de conception. En outre, un test hormonal est prescrit pour une alopécie aiguë et déraisonnable. Le déchiffrer est également utile pour les femmes enceintes - pour contrôler l'état endocrinien. Une étude hormonale est recommandée pour les enfants afin de diagnostiquer les retards de croissance et de développement, principalement pour les nourrissons à risque..

Test hormonal TSH: en cas de besoin

La thyrotropine est produite par l'hypophyse et non par la glande thyroïde. Cependant, cela affecte directement son travail. La TSH est responsable de la synthèse des hormones de croissance: la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4), sans lesquelles les processus métaboliques, la production d'énergie et un contexte émotionnel stable sont impossibles dans le corps. Par conséquent, une analyse de la thyrotropine est prescrite pour les enfants présentant des retards de développement physique.

TTG contrôle également:

  • la dégradation des graisses, l'approvisionnement de la glande thyroïde en iode;
  • bon fonctionnement des organes reproducteurs;
  • l'activité du système cardiovasculaire;
  • la production d'acides nucléiques, de globules rouges.

Avec un déséquilibre de l'hormone TSH, des difficultés de conception surviennent. Chez les femmes, il y a une diminution du désir sexuel, une incapacité à tomber enceinte, chez les hommes - problèmes d'éjaculation, dysfonction érectile et baisse de la libido. Par conséquent, une analyse de l'hormone stimulant la thyroïde est recommandée pour les couples qui souhaitent concevoir un enfant, mais qui ont des difficultés. Le décodage des résultats de laboratoire vous permet d'ajuster le système reproducteur et d'atteindre le résultat souhaité.

En outre, l'analyse de l'hormone thyréostimulante (TSH) est indiquée pour les troubles cardiovasculaires, l'hypothermie, la myopathie, la perte de cheveux, l'hypothyroïdie présumée, les échecs du cycle menstruel et la dépression. Lors de la prise de certains médicaments, l'étude permet de contrôler l'état du système endocrinien..

Parallèlement à la mesure de la concentration de TSH, une analyse est généralement prescrite pour les hormones T4 et T3, car leur effet est interdépendant. De plus, une étude peut être nécessaire pour la présence dans le sang d'anticorps stimulants et bloquants contre l'hormone stimulant la thyroïde. Ils sont capables d'améliorer ou d'inhiber le travail de la glande thyroïde..

Niveau TTG: décryptage

La teneur en thyrotropine dans le sang n'est pas la même à différents moments de la journée, chez l'homme et la femme, l'adulte et l'enfant. Le niveau le plus élevé de TSH est observé la nuit et tôt le matin, le plus bas - à 5-7 heures du soir. La concentration de l'hormone est également affectée par la grossesse, l'allaitement, la routine quotidienne et certains médicaments. Par conséquent, ne déchiffrez pas l'analyse vous-même. Vous pouvez uniquement corréler les valeurs TSH obtenues avec la normale et fournir une interprétation détaillée des résultats à un spécialiste.

Âge

Niveau TTG, miel / l

Test hormonal T4: à quoi ça sert

La thyroxine est responsable du déroulement normal des processus métaboliques dans le corps, du bon fonctionnement du système nerveux, de la synthèse de la vitamine A, de la désactivation du cholestérol nocif, de l'excrétion du calcium, etc. Avec une carence en T4, une hypothyroïdie se développe, qui se manifeste par une peau sèche, une baisse de la capacité de travail, une prise de poids, une perte de cheveux, des pathologies cardiaques et intestinales, un retard de développement et des irrégularités menstruelles. Dans les cas avancés, un coma peut survenir..

Un excès de thyroxine, qui s'exprime dans la tachycardie, l'irritabilité, les tremblements des mains, la rougeur des yeux, la diminution de l'acuité visuelle, la perte de poids sévère, l'insomnie, l'anxiété, les troubles digestifs et l'enflure, n'affecte pas l'état du corps. Il n'est pas recommandé aux personnes ayant des niveaux élevés de la substance de passer beaucoup de temps au soleil, car la lumière ultraviolette stimule sa production..

Il est très important de contrôler le niveau de thyroxine chez la femme enceinte, car son déséquilibre entraîne souvent des fausses couches, un retard de croissance fœtal et des pathologies chez le nouveau-né. Il est nécessaire de surveiller la concentration de T4 chez les personnes atteintes de troubles endocriniens, en particulier celles qui suivent un traitement médicamenteux. Il leur est conseillé de faire une analyse appropriée 2 à 4 fois par an..

Niveau T4: transcription

La teneur sérique en thyroxine est instable pendant la journée: les valeurs maximales sont observées de 8 h à midi, le minimum - en pleine nuit. La concentration de la substance sécrétée par la glande thyroïde change également selon la saison: elle diminue pendant la période froide et augmente pendant la période chaude. De plus, la valeur de T4 dépend du sexe, qui doit être pris en compte lors du décodage des résultats de l'analyse. Chez les femmes, la production de thyroxine est affectée par les hormones sexuelles, qui réduisent son niveau pendant la grossesse et l'augmentent après la grossesse. Chez les hommes, cet indicateur est relativement stable, mais commence à diminuer après avoir atteint 40 à 45 ans..

Un déséquilibre T4 est observé dans les maladies du foie, les processus auto-immunes, l'obésité, la prise de médicaments et de médicaments, les lésions rénales, l'ostéochondrose, le goitre toxique, diffus et endémique, et d'autres pathologies. Seul un médecin peut poser un diagnostic précis, en tenant compte d'études approfondies.

Hormones TTG, T3 et T4: fonctions et diagnostic

La glande thyroïde et ses hormones jouent un rôle important dans le fonctionnement normal de presque tous les systèmes corporels. Le test des hormones TSH et T4 est recommandé pour presque toutes les maladies, à des fins de prévention et également pendant la grossesse. À l'aide d'un test sanguin préventif, vous pouvez identifier et corriger de nombreuses maladies à temps.

Description et fonctions des hormones et rendez-vous pour l'analyse

T3 et T4 - hormones thyroïdiennes qui remplissent des fonctions très importantes dans le corps humain

La glande thyroïde est petite, mais joue un rôle important dans le système endocrinien du corps. Il produit des hormones T3 et T4 contenant de l'iode (thyroïde). L'hormone TSH (hormone stimulant la thyroïde) est souvent également appelée hormones thyroïdiennes, mais c'est l'hormone hypophysaire qui contrôle le fonctionnement de la glande et régule la production hormonale.

Les hormones TSH et T4 remplissent diverses fonctions. Par exemple, les hormones thyroïdiennes sont principalement responsables du métabolisme énergétique dans le corps. Même avec un repos complet, le corps humain consomme une grande quantité d'énergie, qui est dépensée pour contracter le muscle cardiaque, respirer, etc. Si un dysfonctionnement se produit dans le fond hormonal, le métabolisme énergétique est perturbé, c'est-à-dire que tous les organes souffrent.

L'hormone T4 est l'hormone thyroïdienne la plus produite (90% de toutes les hormones). Son nom reflète que la molécule contient 4 atomes d'iode. Lorsque l'un d'eux se déconnecte, l'hormone T3.

Les hormones stimulant la thyroïde sont synthétisées dans l'hypophyse, elle agit sur la glande et régule la production des hormones T3 et T4.

En règle générale, T4 et TSH sont différents pour les troubles, car avec une production hormonale insuffisante, l'hypophyse améliore la production de TSH et vice versa. La TSH et la T4 régulent le corps dans son ensemble, sont responsables de la production de vitamine A, de la bonne croissance du corps, du cycle menstruel, du travail des intestins, de l'audition et de la vision, du travail du système nerveux.

Un test sanguin pour les hormones TSH et T4 est prescrit pour tout symptôme d'hypo- ou d'hyperthyroïdie:

  • Insomnie, anxiété, troubles de la mémoire et de la concentration. Il est souvent recommandé aux élèves qui ont des problèmes d'attention, de mémoire de faire une analyse sur TTG et T4.
  • Sensation désagréable dans le cou. S'il y a une pression périodique dans la glande thyroïde, il devient impossible de porter des cols roulés et des foulards, la suffocation et l'inconfort surviennent, il vaut la peine de vérifier le niveau hormonal.
  • Troubles des reins. Les troubles rénaux, l'oedème, la rétention urinaire peuvent être causés par des troubles hormonaux associés à la glande thyroïde.

Diagnostic et âge normal

Test sanguin - diagnostic efficace des hormones thyroïdiennes

Le diagnostic des hormones TSH et T4 est réalisé de manière standard. Le matin à jeun, vous devez venir au laboratoire et donner du sang veineux.

La préparation n'est pratiquement pas différente de la préparation pour tout autre test sanguin:

  • Un test hormonal est administré après le retrait de tout médicament qui régule ces hormones. Ils doivent être arrêtés en prenant quelques semaines avant l'analyse. Les médicaments ne peuvent pas être annulés seuls sans consulter un médecin. Dans certains cas, l'annulation n'est pas recommandée..
  • 2-3 jours avant le test sanguin, vous devez arrêter de prendre des préparations d'iode (iodure de potassium, iodomarine), ainsi que réduire la consommation d'aliments contenant de grandes quantités d'iode (fruits de mer).
  • Quelques jours avant le don de sang, il est nécessaire de réduire le stress physique et émotionnel, si possible, pour éviter le stress, car ils peuvent affecter la performance. Avant de visiter le laboratoire, il est conseillé de s'asseoir tranquillement pendant 5-7 minutes et de reprendre son souffle.
  • Le sang est donné à jeun. Doit être au moins 6-8 heures après avoir mangé. Ceci est important pour maintenir le temps de coagulation. Il n'est pas souhaitable la veille de l'analyse de prendre de l'alcool et de la fumée.
  • Donner du sang pour les hormones avant d'autres procédures: compte-gouttes, radiographies, injections, IRM avec contraste.

Sous réserve de ces règles, vous pouvez obtenir un résultat fiable. Cependant, si les indicateurs s'écartent de la norme, il est souvent recommandé de répéter l'analyse dans le même laboratoire en respectant toutes les règles de préparation.

Vidéo utile - Hormones thyroïdiennes:

Les niveaux d'hormones TSH peuvent changer avec l'âge:

  • Chez les nouveau-nés et les enfants jusqu'à 4 mois, elle peut varier jusqu'à 11 μMU / ml.
  • Par année, les limites de la norme sont réduites à 8,5 μIU / ml.
  • Chez un adulte, la limite supérieure de la norme ne doit pas dépasser 4,2-4,3 μMU / ml. La limite inférieure est de 0,3 à 0,5 μMU / ml.

Le niveau d'hormone T4 (total) dépend également de l'âge:

  • Chez le nouveau-né, la norme est de 69-219 nmol / l.
  • Par an, la limite supérieure est réduite à 206 nmol / l.
  • Chez un adulte, la norme T4 est de 66-181 nmol / l.

Le niveau d'hormones change non seulement avec l'âge, mais aussi avec le cours de la grossesse. Ainsi, par exemple, au cours du premier trimestre, le niveau de TSH est faible, jusqu'à 2,5 μI / ml. Chez certaines femmes, il atteint l'accouchement, chez d'autres, il reste faible.

Causes et signes d'augmentation

L'hyperthyroïdie est une maladie dont le signe est une augmentation des taux d'hormones thyroïdiennes.

Il convient de rappeler que la TSH et la T4 sont des hormones différentes synthétisées par différents organes. Par conséquent, les raisons de leur augmentation peuvent également être différentes et elles n'augmentent pas toujours en même temps..

Une augmentation de la TSH indique qu'il y a eu une défaillance de la chaîne «hypothalamus-glande thyroïde hypophysaire». Les raisons de l'augmentation du taux de TSH dans le sang sont divisées en deux groupes: pathologie thyroïdienne et pathologie hypophysaire.

Souvent, l'hypophyse augmente la production de l'hormone si la glande elle-même ne fait pas face à la production des hormones T3 et T4. Autrement dit, le plus souvent, un niveau accru de TSH se produit avec l'hypothyroïdie (carence et faible niveau de T4). Les signes dans ce cas seront caractéristiques de l'hypothyroïdie..

Les raisons de l'augmentation de l'hormone T4 sont associées à l'hyperthyroïdie, c'est-à-dire à la production excessive de cette hormone par la glande thyroïde.

Les raisons de cette condition peuvent être les suivantes.

  • Maladie de Bazedov. Il s'agit d'une maladie thyroïdienne assez rare causée par un dysfonctionnement du système immunitaire du corps. Elle commence à produire des anticorps contre l'hormone TSH, ce qui rend la glande thyroïde plus active, produisant une grande quantité d'hormone T4. Les symptômes typiques de la maladie de Basedova sont la transpiration, la tachycardie, la perte de poids et la maladie oculaire exorbitée caractéristique.
  • Thyroïdite. Il s'agit de la cause la plus fréquente d'hyperthyroïdie et de la maladie thyroïdienne la plus courante. Les femmes en souffrent 10 fois plus souvent que les hommes. Cette maladie est également plus associée au système immunitaire qu'à la carence en iode. La thyroïdite s'accompagne de sensations douloureuses et oppressives dans la gorge, maux de gorge, changement de voix, transpiration, tachycardie.
  • Adénome. Il s'agit d'un néoplasme bénin, et avec un traitement approprié, il est traitable. Dans certains cas, s'il n'est pas traité, l'adénome dégénère en tumeur maligne.
  • Obésité. En règle générale, les hormones thyroïdiennes et le poids sont liés. Avec un déséquilibre hormonal, le corps commence à prendre du poids rapidement et vice versa, avec l'obésité, la production d'hormones est perturbée..

Causes et signes de diminution

La dépression, la fatigue, l'anémie, la peau sèche, l'insomnie et les troubles de la mémoire sont des signes d'hypothyroïdie.

Les raisons de la baisse de TSH et T4 sont également diverses. L'hormone TSH peut diminuer avec l'augmentation ou la diminution de la T4, ainsi qu'avec un niveau normal d'hormone thyroïdienne. Le plus souvent, des niveaux élevés de TSH et une diminution de T4.

Il existe une relation étroite entre la glande thyroïde et le système hypothalamo-hypophyse. Dès que la glande thyroïde cesse de faire face à la production d'hormones, l'hypophyse commence à travailler plus activement, libérant de la TSH pour normaliser le niveau d'hormones.

Le niveau de T4 peut également diminuer pour des raisons physiologiques, par exemple au premier trimestre de la grossesse. Les contraceptifs oraux réduisent également la production de T4.

Des niveaux réduits de TSH peuvent être détectés dans presque toutes les maladies thyroïdiennes accompagnées d'hyperthyroïdie..

Les raisons d'abaisser le niveau de l'hormone peuvent être diverses maladies:

  • Goitre endémique. Il s'agit d'une maladie dans laquelle l'organe augmente de taille, mais la production d'hormones est réduite (type hypothyroïdien). Le corps connaît un manque chronique d'iode, de sorte que les tissus commencent à se développer. Les patients ressentent une pression et une douleur dans le cou, le goitre est visible pendant la croissance et est bien palpé.
  • Propinome thyroïdien. Il s'agit d'une tumeur hypophysaire bénigne qui inhibe partiellement sa fonction. Le plus souvent, cette maladie entraîne une hyperthyroïdie, mais peut également entraîner une hypothyroïdie. Les symptômes correspondent à une hypothyroïdie. L'IRM aide à détecter une tumeur.
  • Maladie hypophysaire Les processus inflammatoires dans l'hypophyse ou l'hypothalamus conduisent au fait que le niveau d'hormones diminue. Le manque de TSH peut également entraîner un manque d'hormone T4, entraînant une hypothyroïdie chronique.
  • Hypothyroïdie primaire et secondaire. L'hypothyroïdie peut se développer seule ou contre d'autres maladies. Avec une carence en T4, les patients développent une faiblesse, une apathie, une dépression, une fatigue, un gonflement, une intolérance au froid, un excès de poids, des problèmes intestinaux (flatulences, constipation).

Méthodes de normalisation des hormones thyroïdiennes

Le traitement des troubles hormonaux dépend de la cause de leur apparition, du diagnostic, de la gravité de l'état du patient

Dans certains cas, l'équilibre hormonal ne peut être rétabli qu'avec de la nutrition et des vitamines; dans d'autres cas, une hormonothérapie à long terme sera nécessaire..

Certaines maladies restent incurables. Dans ce cas, le traitement aide à maintenir la fonction des glandes et les niveaux d'hormones pour arrêter le développement de complications. Malheureusement, la plupart des maladies sont déjà diagnostiquées aux stades avancés, car au début, elles sont asymptomatiques et ne provoquent pas d'anxiété.

Avec un manque d'hormone T4 et une fonction thyroïdienne insuffisante, la L-thyroxine est souvent prescrite. Il s'agit d'une hormone créée synthétiquement qui comble son manque dans le corps. Le médicament est prescrit pour toutes les manifestations d'hypothyroïdie, y compris pendant la grossesse. La dose est prescrite individuellement en fonction du diagnostic (de 25 à 100 mcg par jour). Avant de prendre le médicament, vous devez consulter un médecin.

En cas de tumeur, le médecin peut recommander l'ablation chirurgicale d'une partie de l'organe. Dans ce cas, le traitement peut être efficace en termes de complications, mais une hypothyroïdie à vie se développe, ce qui nécessite une utilisation constante de médicaments hormonaux.

Le traitement nécessite un régime obligatoire.

Pour l'hypothyroïdie, je recommande de manger plus d'aliments riches en iode (fruits frais, légumes, fruits de mer, chou marin). Vous devez également surveiller l'apport suffisant de protéines: viande maigre, céréales, haricots. Certains médecins recommandent d'éviter les graisses animales et sont invités à suivre un régime végétalien pendant la durée du traitement..

Toute activité physique pendant les perturbations hormonales doit être convenue avec votre médecin. Avec de légères déviations, des changements liés à l'âge, il est recommandé de boire une dose prophylactique d'iodomarine ou d'iodure de potassium. Il convient de rappeler que les préparations d'iode peuvent provoquer un surdosage, tandis que l'iode qui accompagne les aliments ne provoquera jamais de surdosage ni d'effets secondaires, il est donc préférable de commencer par un régime..

Faites des tests d'hormones thyroïdiennes

La glande thyroïde est un organe en forme de papillon situé à la base du cou. Ses demi-pétales se trouvent des deux côtés de la gorge respiratoire et sont reliés par une fine bande de tissu glandulaire - l'isthme.

La glande thyroïde produit des hormones qui contrôlent le métabolisme, les fonctions critiques du corps humain:

respiration et température corporelle;

fréquence cardiaque et fonction du système nerveux - central et périphérique;

force musculaire et poids corporel;

cycles menstruels et menstruations, bien plus.

La glande thyroïde (ci-après dénommée la glande thyroïde) est un élément du système endocrinien où les hormones sont produites, stockées et libérées dans la circulation sanguine. Le fer utilise l'iode de l'alimentation humaine pour produire les 2 principales hormones (en termes de valeur et de travail) - la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). Leur synthèse est régulée par 2 glandes dans le cerveau - l'hypothalamus et l'hypophyse..

L'hypothalamus signale à l'hypophyse que la glande thyroïde devrait produire plus ou moins T3 et T4. Le fer est contrôlé par l'hormone stimulant la thyroïde TSH: si T3 et T4 sont beaucoup dans la circulation sanguine, la TSH est libérée moins, sinon plus.

L'importance de la glande thyroïde dans nos vies est extrêmement grande. T3 et T4 se déplacent dans le sang et atteignent chaque cellule pour réguler son travail - le métabolisme. Par exemple, avec une diminution du niveau de ces hormones, le rythme cardiaque peut devenir plus bas et significativement plus bas que la normale. De faibles niveaux de T3 et de T4 sont souvent la cause de la constipation et de la prise de poids même avec un apport alimentaire modéré: les hormones régulent le métabolisme et la fonction intestinale. Le manque de T4 entraîne une diminution de l'activité mentale, la capacité de concentrer l'attention, d'apprendre.

Quelles sont les causes de la maladie thyroïdienne

Les troubles thyroïdiens sont le plus souvent causés par une maladie auto-immune - un processus d'autodestruction dans lequel le système immunitaire du corps attaque les cellules de la glande, les identifiant comme étrangères et dangereuses. En réponse, la glande thyroïde devient inactive (hypothyroïdie) ou hyperactive (hyperthyroïdie).

L'hypothyroïdie congénitale (déterminée déjà à la naissance) entraîne une altération du développement de l'enfant et une diminution de l'intelligence. Souvent, les parents ne voient aucun symptôme de la maladie, ils se tournent donc tard lorsque les conséquences négatives deviennent difficiles à inverser. Par conséquent, tester l'activité thyroïdienne chez les nourrissons est extrêmement important. L'étude des nourrissons se fait de la même manière que les adultes, selon l'analyse du sang veineux prélevé au talon..

Quand et qui a besoin d'une étude des niveaux d'hormones thyroïdiennes

Dans la plupart des cas, le médecin envoie pour l'étude, car la plupart des gens n'associent pas une détérioration du bien-être au travail de la glande. Cependant, il y a un risque de retarder la visite chez un spécialiste, car les symptômes s'accumulent progressivement et nous avons tendance à espérer que les maux disparaissent d'eux-mêmes.

Donnez du sang pour analyse par vous-même ou après avoir consulté un endocrinologue avec les symptômes et conditions suivants:

avec œdème ou épaississement dans le cou;

avec une fréquence cardiaque irrégulière ou accélérée;

avec un taux de cholestérol élevé;

avec ostéoporose et calvitie;

avec une diminution stable de la température corporelle par rapport à la norme;

avec des problèmes de fertilité (la capacité de concevoir), des irrégularités menstruelles, une fausse couche, une faible libido (libido);

avec des antécédents familiaux de troubles auto-immunes, par exemple, diabète de type 1, pathologies de la glande thyroïde, thyroïdite post-partum, vitiligo, etc.;

avec un mauvais sommeil persistant, son absence ou, au contraire, le désir de dormir constamment, un appétit excessivement accru, une fatigue chronique;

chez les enfants - avec un retard dans le développement intellectuel, sexuel, physique.

Si vous avez déjà été diagnostiqué avec de petits écarts par rapport aux indicateurs normatifs, vous devez alors faire des recherches tous les 6 à 12 mois. Si des maladies sont identifiées, la régularité et la composition des tests sont déterminées par l'endocrinologue traitant.

Symptômes externes de niveaux élevés de T3 et T4 - hyperthyroïdie:

irritabilité, sautes d'humeur, anxiété, nervosité, hyperactivité;

transpiration, sensibilité aux températures élevées;

sauter, menstruations irrégulières, pauvreté.

Symptômes externes d'une diminution du niveau de T3 et T4 - hypothyroïdie:

problèmes de concentration;

peau sèche, cheveux secs, cassants, ternes;

sensibilité aux basses températures;

menstruations plus fréquentes et mal tolérées;

douleurs musculaires et articulaires.

De quelles hormones thyroïdiennes ai-je besoin pour donner du sang

En examinant les hormones thyroïdiennes, l'endocrinologue tire une conclusion sur la présence / absence possible de ses maladies. Le test comprend, en plus des hormones de la glande elle-même, la détermination du niveau d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) synthétisée par l'hypophyse. La TSH régule la production de thyrotoxine et de triiodothyronine, et donc des informations à ce sujet sont strictement nécessaires lors du diagnostic.

La recherche standard comprend des niveaux de test:

TSH - hormone stimulant la thyroïde. Il régule la fonction de la glande thyroïde, la production de T3 et T4, et assure le transport de l'iode du sang à la glande thyroïde. Avec un manque de TSH, le tissu de la glande se transforme en goitre.

La triiodothyronine (T3) est une hormone thyroïdienne biologiquement active qui affecte le métabolisme, la fonction cardiaque, la thermorégulation, la croissance et le développement d'une personne, des organes et des tissus individuels - c'est-à-dire presque tous les processus physiologiques.

La thyroxine (T4) est la prohormone de la triiodothyronine. Sa synthèse et sa sécrétion représentent environ 4/5 du volume total d'hormones dans la glande. Il s'agit d'une forme à faible activité qui, lorsqu'un atome d'iode est détaché, est déjà transformée en T3 dans les tissus et les organes.

FT3 et FT4 - hormones thyroïdiennes libres T3 et T4, non associées à la protéine qui les transporte par le sang.

AT - TG - anticorps contre la thyroglobuline. La thyroglobuline est une prohormone pour T3 et T4. En présence de pathologies des glandes et d'anomalies auto-immunes, le corps commence à produire intensivement des anticorps contre la thyroglobuline, ce qui perturbe la synthèse et la sécrétion de T3 et T4.

AT-TPO - anticorps contre la peroxydase thyroïdienne ou anticorps microsomaux. Ils sont produits par le système immunitaire de l'organisme contre la peroxydase thyroïdienne, qui fournit à la thyroglobuline la forme active d'iode. Résultat - diminution de la sécrétion de T3, T4.

La calcitonine, ou thyrocalcitonine, est une hormone peptidique qui régule le métabolisme du calcium. Une augmentation de son niveau indique la possibilité d'un cancer médullaire de la glande et d'un certain nombre de maladies, par conséquent, la calcitonine est utilisée comme marqueur tumoral.

Quels tests sont prescrits pour quels symptômes

Pour avoir une idée générale du travail de la glande, une étude complexe est prescrite: FT3 et FT4, TTG, AT à TG et TPO. Le résultat sera aussi précis que possible si l'étude des hormones est associée à une échographie de la glande thyroïde..

Dans d'autres cas, des tests plus spécifiques sont prescrits:

premier examen - TTG, FT4, FT3, anticorps anti-TPO;

si les symptômes indiquent une thyréotoxicose (diagnostic préliminaire) - TSH, T3 et T4 libres, anticorps anti-TPO et TSH;

si le traitement de l'hypothyroïdie par la thyroxine est prescrit - T4 et TSH libres;

si les ganglions sont déterminés lors de l'examen échographique (traitement initial) - T3 et T4 libres, TSH, calcitonine, anticorps anti-TPO;

pendant la grossesse - sans T3 et T4, TSH, anticorps anti-TPO;

si la glande est retirée et que le diagnostic confirmé est un cancer folliculaire ou papillaire sans T4, TSH, thyroglobuline, anticorps anti-thyroglobuline;

avec un diagnostic de cancer médullaire (corps glandulaire enlevé) - T4 libre, TSH, calcitonine, antigène embryonnaire cancéreux (AEC).

Interprétation des résultats de la recherche et des normes

Il n'existe pas de norme exacte pour les hormones thyroïdiennes aujourd'hui. La raison en est différents réactifs, modèles d'analyseurs pour lesquels les fabricants prescrivent des indicateurs normatifs recommandés. Par conséquent, pour un décodage détaillé, vous devez contacter la clinique sur le lieu de l'étude.

Cependant, il existe des indicateurs généralisés sur lesquels vous devez vous concentrer:

Quel est le niveau élevé de TSH??

Les résultats de l'étude sont toujours interprétés individuellement, en combinaison avec d'autres analyses. Par conséquent, les changements de niveau ne peuvent pas être considérés immédiatement et sans condition comme un marqueur de la maladie.

Une augmentation des niveaux de TSH peut survenir avec les maladies et affections suivantes:

avec des troubles somatiques et mentaux;

pathologies de l'hypophyse, par exemple, une tumeur ou un adénome hypophysaire;

hypothyroïdie d'origine différente;

syndrome de sécrétion de TSH irrégulière;

syndrome de résistance (immunité) à l'hormone;

inflammation thyroïdienne - thyroïdite;

néoplasmes dans la glande mammaire, dans le poumon (les tumeurs produisent des hormones);

prééclampsie - hypertension artérielle pendant la grossesse.

Une augmentation de la TSH se produit parfois après l'ablation de la vésicule biliaire, pendant l'hémodialyse, avec un contact prolongé avec du plomb et l'accumulation de métaux lourds dans les organes, les tissus.

Une diminution de la TSH peut survenir avec les maladies et affections suivantes:

troubles mentaux, maladies, stress et dépressions;

thyréotoxicose - empoisonnement aux hormones thyroïdiennes à la suite d'une thyroïdite auto-immune, d'un goitre toxique, de la prise de médicaments hormonaux et d'autres choses;

nécrose et lésions hypophysaires.

Une diminution, jusqu'à un niveau critique de TSH, peut être le résultat d'un régime strict, de la famine, de la prise de stéroïdes anabolisants, de cytostatiques et d'autres médicaments.

Comment se préparer à l'analyse des hormones thyroïdiennes

Pour tester la glande thyroïde pour les hormones, une préparation spéciale n'est pas nécessaire, car le niveau d'hormones est assez stable pendant la journée et ne dépend pas de l'apport alimentaire.

L'exception est les escalopes, les hamburgers et autres plats avec de la viande hachée. Ils ne doivent pas être consommés 24 à 12 heures avant le don de sang, car ils contiennent des abats, y compris souvent la glande endocrine. Il dans la composition des aliments provoque ce qu'on appelle. "Toxicose de hamburger", qui conduit à de faux résultats et à un diagnostic erroné.

Dans certains laboratoires, les patients sont invités à donner du sang pour un test d'estomac vide. Vous devez savoir que la nourriture n'affecte pas le niveau hormonal (sauf pour les produits carnés douteux). La demande est associée à une opacification du plasma chyleux après avoir mangé des aliments gras - cela rend l'étude quelque peu difficile, mais n'affecte pas sa précision si le laboratoire est bien équipé et des spécialistes compétents y travaillent.

Le niveau d'hormones thyroïdiennes n'est pas affecté par des maladies qui ne lui sont pas directement liées: chronique, respiratoire, rhume, etc. Par conséquent, si vous avez suffisamment de force pour visiter le laboratoire et que vous devez le faire de toute urgence, ne retardez pas la visite.

Avant l'étude, vous devez consulter un endocrinologue si vous prenez les médicaments suivants:

glucocorticoïdes, dobutamine, dopamine - ils inhibent la production d'hormone stimulant la thyroïde et de TSH;

aminoglutéthimide, glucocorticoïdes, lithium - ils affectent la production de thyroxine et de triiodothyronine;

phénytoïne - réduit le niveau de T4;

héparine - augmente la thyroxine libre dans le sang.

Pour résumer: comment se préparer au test sanguin pour les niveaux d'hormones thyroïdiennes?

Il est permis de donner du sang veineux à jeun et après avoir mangé - cela n'affecte pas la fiabilité du résultat.

Il est permis de donner du sang à un moment opportun - le matin, le déjeuner, le soir: les fluctuations du niveau hormonal sont si insignifiantes qu'elles n'affecteront pas le résultat.

Si vous prenez de la thyroxine dans un cours, ne l’annulez en aucun cas à l’avance. Ne refusez le comprimé que le jour de la livraison du biomatériau - les résultats du test seront assez fiables.

Pas besoin de refuser de prendre des médicaments contenant de l'iode - ils ne modifient pas la production d'hormones.

Le niveau hormonal dépend légèrement du cycle mensuel - les femmes peuvent donner du sang sans crainte même pendant les menstruations.

Important! Dans de nombreux laboratoires, les exigences sont plus strictes en ce qui concerne le moment du prélèvement sanguin, l'alimentation, le refus des médicaments contenant de l'iode, l'intensité de l'activité physique avant le test, etc. Cela est dû aux particularités de l'équipement et des réactifs. Par conséquent, apprenez au préalable à vous préparer à la livraison de biomatériaux dans un établissement médical ou un laboratoire particulier.

Comment est l'étude

Pour la recherche, vous devez donner du sang veineux - il est prélevé dans la veine ulnaire. Avant la procédure, vous devez vous calmer, reprendre votre souffle. Si vous étiez pressé de voyager en transports en commun, vous étiez inquiet pour une raison quelconque - prenez 20 minutes pour récupérer, puis donnez du sang.

Le coût de l'étude du niveau d'hormones thyroïdiennes dans NWTC

Le prix du service au Northwest Center for Evidence-Based Medicine est disponible même avec une étude approfondie des hormones thyroïdiennes et des anticorps contre les hormones thyroïdiennes.

Le coût de l'analyse dépend de la composition de l'étude, des objets sélectionnés, de la complexité de la détermination. Vous pouvez choisir un ensemble de tests ou un test vous-même, en utilisant nos recommandations (voir ci-dessus) ou consulter un endocrinologue.

En fonction des symptômes (ou de leur absence), le médecin ne vous prescrira que les tests nécessaires, ce qui vous permettra de réaliser des économies importantes pour obtenir un résultat exhaustif sur l'état de la glande thyroïde et le niveau de ses hormones.

Où se faire tester pour les niveaux d'hormones thyroïdiennes

Le Northwest Center for Evidence-Based Medicine est un réseau de centres médicaux et de terminaux de laboratoire à Saint-Pétersbourg, Kaliningrad et Veliky Novgorod, les régions de Leningrad, Pskov et Novgorod. Dans lequel travaillent des médecins spécialistes expérimentés et qualifiés, des infirmières qui vous traiteront vos problèmes avec soin et attention..

Vous pouvez choisir l'unité la plus proche de vous pour tester les niveaux d'hormones thyroïdiennes.

Nous vous attendons dans nos centres et laboratoires.

Ne retardez pas la recherche pour résoudre tous les problèmes lorsqu'ils surviennent - cela vous aidera à maintenir la santé pendant de nombreuses années à venir.!

Le laboratoire de SZTsDM JSC offre des services fournissant un examen de laboratoire complet et continu du patient

Diagnostic Les centres médicaux du SZTsDM JSC effectuent des tests diagnostiques qualitatifs de l’ensemble de l’organisme.

Traitement Nos centres médicaux sont axés sur les soins aux patients ambulatoires et sont unis par une approche unique pour l'examen et le traitement des patients.

Réadaptation La réadaptation est une action visant à fournir une assistance complète à une personne malade ou handicapée afin d'atteindre son utilité maximale, y compris sociale ou économique..

Départ pour la maison Attention! L'action "Départ à la maison - 0 roubles"

Examens professionnels SZTsDM JSC effectue des examens de routine des employés, qui comprennent - des complexes de mesures médicales et préventives mises en œuvre pour détecter les anomalies de l'état de santé, prévenir le développement et la propagation des maladies.

T4 et TSH gratuits chez la femme: normal

La glande thyroïde, située à l'avant du cou, produit des hormones thyroïdiennes - thyroxine et triiodothyronine (T4 et T3, respectivement). Sous l'influence de l'hormone thyréostimulante (TSH) produite par l'hypophyse, leur production est stimulée ou réduite. La T4 se présente sous deux formes: libre et associée à une protéine thyroïdienne. La thyroxine est produite dans les follicules de la glande thyroïde et est convertie en T3. La norme sans TSH et T4 chez les femmes varie en fonction de l'âge et d'autres facteurs.

Hormones thyroïdiennes et leur rôle dans le corps

Le fonctionnement de la glande thyroïde est étroitement lié au travail de l'hypophyse et de l'hypothalamus. L'hypothalamus est situé dans la région du diencéphale et produit de la thyréolibérine (stimule la libération de TSH) et de la thyréostatine (inhibe la production d'hormone stimulant la thyroïde). La glande pituitaire est un organe de sécrétion interne qui répond au signal de l'hypothalamus et produit de la TSH.

Selon le niveau de TSH, l'organe endocrinien produit du T4 en plus ou moins grande quantité. L'ensemble du système fonctionne sur le principe du feedback.

Le rôle principal des hormones thyroïdiennes est de réguler le métabolisme, la conduction des influx nerveux dans les fibres musculaires, le développement normal du fœtus pendant la grossesse et le corps de l'enfant à l'âge adulte. L'activité harmonieuse de tous les organes internes dépend du niveau normal de T4 et T3.

Indications et préparation aux tests d'hormones thyroïdiennes

Le besoin de dépistage thyroïdien chez les femmes est beaucoup plus courant que chez les hommes.

L'examen est effectué pour ces maladies et conditions:

  • prendre des médicaments qui affectent la production de triiodothyronine et de T4;
  • la période de mise au monde d'un enfant;
  • le premier jour après la naissance;
  • maladies des organes endocriniens (déséquilibre hormonal, tumeurs malignes, goitre);
  • la période précédant le début de la ménopause;
  • pathologie de l'hypophyse et de l'hypothalamus;
  • infertilité;
  • hypothyroïdie (diminution du niveau d'hormones thyroïdiennes);
  • hyperfonction de l'organe endocrinien (dépassant les valeurs admissibles de T4 et T3);
  • période avant la conception.

Les femmes doivent d'abord se préparer à la procédure d'examen pour T4 et TSH. Le repas est exclu 3 heures avant l'analyse, mais vous pouvez boire de l'eau potable propre. Vous ne pouvez pas fumer 3-4 heures avant la procédure. La veille de l'examen, il est conseillé à la femme d'éviter les surcharges physiques et le stress. Pendant 24 heures, la prise de médicaments qui affectent la glande thyroïde est exclue.

Panel hormonal thyroïdien: norme et pathologie

Le niveau de TSH, T4 et T3 diminue ou augmente sous l'influence de telles raisons:

Nom d'hormoneQuel organe produitPourquoi montePourquoi descend
TSH (hormone stimulant la thyroïde)Pituitaire
  • tumeurs bénignes et malignes;
  • pathologies congénitales;
  • hypothyroïdie;
  • syndrome de production de thyrotropine non réglementé;
  • empoisonnement au plomb;
  • déviations psychiques;
  • thyroïdite Hashimoto
  • adénome thyrotoxique;
  • goitre toxique diffus;
  • des anticorps dirigés contre la thyroperoxydase;
  • hyperthyroïdie des femmes enceintes;
  • déviations psychiques;
  • cachexie
T4 (thyroxine)Thyroïde
  • la thyréotoxicose due au goitre toxique diffus;
  • augmentation de la thyroglobuline (précurseur T4);
  • la concentration de triiodothyronine augmente en raison de formations nodulaires dans la glande thyroïde;
  • thyroïdite diagnostiquée en lien avec l'accouchement ou à un stade subaigu;
  • hyperthyroïdie secondaire et tertiaire;
  • excès d'iode dû aux médicaments;
  • production d'hormones par des tumeurs situées dans la poitrine ou les poumons;
  • utilisation à long terme de T4 et T3;
  • tumeurs trophoblastiques
  • malformations congénitales de la glande thyroïde;
  • thyroïdite auto-immune;
  • ablation d'un ou des deux lobes de la glande thyroïde;
  • hypothyroïdie idiopathique;
  • cancer de la thyroïde
  • manque d'iode pénétrant dans le corps avec de la nourriture et de l'eau;
  • hypothyroïdie secondaire ou tertiaire;
  • utilisation à long terme de médicaments dont l'action vise à réduire la synthèse des hormones thyroïdiennes
T3 (triiodothyronine)Thyroïde

Après un dépistage dans le sang, une quantité excessive de TSH, T3, T4 ou leur carence peut être détectée chez la femme. Les médecins sont guidés par les indicateurs normatifs:

Normes de TSH (μMU / ml)
ÂgeIndicateurs de norme
Jusqu'à 1 mois1,1 - 17,0
1-2,5 mois0,6 - 10
2,5 mois - 1 an0,4 - 7,0
15 ans0,4 - 6,0
5-14 ans0,4 - 5,0
15 - 490,4 - 4,0
Après 50 ans0,27 - 4,2

Avec l'âge chez les femmes, les indicateurs T4 peuvent également changer:

Sans T4 (μmol / L)
ÂgeTaux hormonal
18 - 50 ans0,9 - 11,8
50 - 60 ans0,7 - 5,4
60 - 70 ans0,4 - 3,5
Plus de 70 ans0,4 - 2,4

Le taux de triiodothyronine libre (T3) chez les femmes varie de 2,62 à 5,95 pmol / L, et le T3 total - de 1,4 à 2,87 nmol / L.

Des facteurs mentaux et physiologiques peuvent influencer les indicateurs, donc si vous soupçonnez une maladie thyroïdienne, vous devrez effectuer un dépistage à plusieurs reprises pendant plusieurs jours.

Diagnostic adjoint

Les principales mesures diagnostiques comprennent le prélèvement sanguin d'une femme pour étudier le niveau de T3 et T4 libres et l'échographie pour déterminer la taille de la glande thyroïde et l'emplacement des nœuds (le cas échéant). Si les données de ces examens sont insuffisantes pour déterminer la cause de la détérioration du bien-être d'une femme, le dépistage thyroïdien se poursuit. Les procédures sont assignées:

  • scintigraphie;
  • ponction à l'aiguille fine.

La scintigraphie thyroïdienne chez la femme est réalisée à l'aide d'un équipement spécial qui enregistre le rayonnement gamma. Le technétium-99m (une substance radioactive) est injecté dans une veine, que la glande thyroïde reconnaît comme l'iode. Le technétium est distribué dans toute la glande thyroïde pendant environ 20 minutes. La caméra capture les zones où se produit l'absorption des radionucléides. Leur quantité est mesurée et, selon ces données, les experts déterminent la cause du dysfonctionnement de la glande thyroïde. La procédure dure en moyenne 2-3 minutes.

Une ponction à l'aiguille fine est requise pour les femmes en cas de suspicion de formation d'une tumeur ou de diagnostic supplémentaire du goitre nodulaire. La procédure se déroule en position couchée. Le site de ponction est désinfecté, une fine aiguille est insérée dans la gorge. Le matériel est extrait pour être examiné au microscope. Avec une insertion correcte de l'aiguille, le patient ne ressent presque aucune douleur pendant la ponction.

La contre-indication à une ponction chez la femme est une violation de la coagulation sanguine. Vous ne pouvez pas utiliser la méthode et lorsque vous prenez des médicaments qui accélèrent la circulation sanguine.

Fréquence du dépistage thyroïdien

Un examen de routine de la glande thyroïde chez la femme est effectué une fois par an. Si une opération a été effectuée sur la glande thyroïde, alors pendant la période de récupération, les visites chez le médecin se produisent au moins 1 fois en 3-4 mois. Si une maladie thyroïdienne est suspectée, un dépistage est nécessaire jusqu'à plusieurs fois par semaine. Pendant la grossesse, un examen de l'organe endocrinien chez la femme est effectué au cours de certaines semaines indiquées par le médecin.

Tests hormonaux thyroïdiens: TSH, T4

La glande thyroïde est un organe endocrinien qui régule les principaux processus métaboliques de l'organisme. Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes vous permet de déterminer les causes des troubles du métabolisme des protéines et des graisses, de l'activité cardiaque, du système nerveux, etc..

Indications pour


L'étude du niveau des hormones thyroïdiennes est un élément important dans le diagnostic des troubles endocriniens et est prescrite en cas d'élargissement pathologique ou de formation nodulaire.

Tests qui peuvent être prescrits pour une suspicion de maladie thyroïdienne:

  • hormone stimulant la thyroïde (TSH);
  • thyroxine totale et libre (T4);
  • triiodothyronine totale et libre (T3);
  • la thyrocalcitonine (TC);
  • des anticorps contre la peroxydase thyroïdienne (AT TPO);
  • anticorps contre la thyroglobuline (AT TG).

Parallèlement aux résultats de l'échographie, une analyse des hormones thyroïdiennes confirme le développement des maladies suivantes:

  • goitre nodulaire non toxique;
  • goitre toxique diffus;
  • thyroïdite auto-immune;
  • cancer de la thyroïde.

Symptômes dans lesquels il est important de déterminer la quantité d'hormones pour le diagnostic:

  • gonflement des jambes, des paupières;
  • tachycardie;
  • transpiration avec des causes inexpliquées;
  • changement de voix, enrouement, gain ou perte de poids rapide sans changement de nutrition;
  • perte de cheveux, sourcils;
  • échec du cycle menstruel;
  • diminution de la puissance;
  • gonflement des glandes mammaires chez l'homme.

De plus, les études hormonales sont indiquées pour les problèmes cardiovasculaires, reproductifs, du système nerveux afin d'exclure les troubles endocriniens dans les maladies présentant des symptômes courants (fibrillation auriculaire, hypertension artérielle, troubles nerveux, etc.).

Préparation de l'analyse


Pour que les résultats des tests des hormones thyroïdiennes correspondent à des indicateurs réels, il est nécessaire de respecter un certain nombre de règles avant la procédure:

  • donner du sang le matin à jeun;
  • éviter l'activité physique avant l'analyse;
  • ne buvez pas d'alcool la veille de l'étude;
  • ne sautez pas la prise de médicaments hormonaux si les médicaments sont prescrits par un médecin;
  • éviter les situations stressantes quelques jours avant le test hormonal.

En préparation à l'analyse des hormones thyroïdiennes, les phases du cycle menstruel chez la femme ne sont pas prises en compte, car elles n'affectent pas la quantité d'hormones thyroïdiennes et thyroïdiennes dans le sang.

Normes des hormones thyroïdiennes (tableau)

En cas de suspicion d'insuffisance ou d'activité accrue de la glande thyroïde, une étude sur la TSH, T4 totale et libre, est prescrite. L'analyse de la T3 totale et libre est prescrite pour l'hyperthyroïdie T3 suspectée, ainsi que pour les maladies du foie, des reins, du cœur, car elle montre la vitesse des processus métaboliques dans les tissus périphériques du corps.

Les hormonesGénéral, normeLibre, normal
TTG0,4-4,0 μMU / ml
T31,3-2,7 nmol / L2,3 à 6,3 pmol / L
T454-156 nmol / l10,3-24,5 pmol / L
TC5,5-28 pmol / L
AT TPO30-100 UI / ml
AT TGplus de 100 mU / l


L'analyse de la calcitonine est prescrite pour détecter l'hyperplasie des cellules C dans la glande thyroïde, le cancer médullaire et les métastases, dans le processus de traitement du cancer.

Décryptage des résultats d'analyse

Afin de diagnostiquer les maladies auto-immunes ou endocrines, il est nécessaire de considérer les indicateurs des tests hormonaux dans le complexe. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un tableau spécial avec des indicateurs des principales analyses pour différentes pathologies.

TTGT4 gratuitT3Maladie
FaibleGrandGrandHyperthyroïdie
FaibleNormeGrandHyperthyroïdie, toxicose T3
T454-156 nmol / l10,3-24,5 pmol / L10,3-24,5 pmol / L
GrandFaibleFaible ou normalHypothyroïdie primaire sans traitement
Faible ou normalFaibleFaible ou normalHypothyroïdie secondaire
NormeNormeGrandEuthyroïdie avec œstrogène chez la femme

Hormone stimulant la thyroïde

La TSH est le principal facteur de régulation de la glande thyroïde. L'hormone stimulant la thyroïde est produite par l'hypophyse et fonctionne selon le principe de rétroaction: une augmentation de T3 et T4 entraîne une diminution de la concentration de TSH dans le sang, et une diminution de l'activité de la glande thyroïde provoque une augmentation de la production d'hormone stimulant la thyroïde.

Une concentration accrue de TSH indique les maladies suivantes:

  • hypothyroïdie;
  • thyroïdite subaiguë;
  • tumeur hypophysaire;
  • écrevisse;
  • goitre endémique;
  • Le syndrome d'Itsenko-Cushing;
  • tumeur hypophysaire;
  • insuffisance hypothalamo-hypophyse.

En outre, un test sanguin pour la thyrotropine peut avoir des taux élevés après une utilisation prolongée de corticostéroïdes, d'héparine, d'aspirine.

Une diminution de la TSH se produit dans les maladies suivantes:

  • hyperthyroïdie;
  • actomégalie;
  • anorexie psychogène;
  • aménorrhée secondaire;
  • retard du développement sexuel;
  • dépression endogène;
  • l'insuffisance rénale chronique;
  • cirrhose du foie;
  • médicaments à long terme: apomorphine, dopamine, vérapamil, phénytoïne.

Thyroxine

La thyroxine est la principale substance biologiquement active de la glande thyroïde, qui est formée d'atomes d'iode et de l'acide aminé tyrosine. Après la production, les hormones pénètrent dans la circulation sanguine, où elles sont sous forme libre et liée aux protéines. Le T4 commun est la somme des deux formes de thyroxine..

La valeur diagnostique la plus importante pour identifier les pathologies endocriniennes est la T4 associée. Dans le même temps, les indicateurs de l'analyse peuvent augmenter ou diminuer avec une violation du métabolisme des protéines dans le corps.

T4Pourquoi promuPourquoi déclassé
Généralhyperthyroïdie,
thyroïdite aiguë, hépatite, obésité, pendant la grossesse, pendant la prise de tyrosol et de médicaments contenant des œstrogènes
Myxœdème, syndrome rénal, carence en iode, augmentation de l'activité physique, prise de médicaments (réserpine, iodure de potassium, pénicilline, glucocorticoïdes)
GratuitHyperthyroïdieHypothyroïdie

Une augmentation du niveau de T4 n'indique pas toujours des maladies du système endocrinien, car elle peut accompagner des maladies graves des organes internes (par exemple, la forme active de l'hépatite) et être une réaction individuelle à l'utilisation à long terme d'un certain nombre de médicaments (contraceptifs oraux, etc.).

Triiodothyronine

La triiodothyronine est une hormone thyroïdienne, dont la plupart est formée de T4 dans les tissus périphériques du corps (foie, reins, muscles). La T3 est la principale hormone biologiquement active avec un effet plus prononcé que la thyroxine.

Un niveau réduit de T3 total et libre est observé avec:

  • une diminution du taux de conversion périphérique de la thyroxine en T3 (se produit chez les hommes après 60 ans et chez les femmes après 70 ans);
  • thérapie à long terme avec thyréostatique;
  • pathologies chroniques du foie, des reins;
  • cirrhose décompensée du foie;
  • tumeurs aux derniers stades de développement;
  • insuffisance cardiaque aiguë;
  • insuffisance pulmonaire.

Une augmentation de la triiodothyronine sous forme libre et liée indique la présence des pathologies suivantes:

  • hyperthyroïdie chez les personnes âgées;
  • Hyperthyroïdie T3 (se produit avec une carence en iode);
  • trouble de la capacité de liaison aux protéines;
  • prendre des médicaments avec de la triiodothyronine dans la composition.

Pendant la grossesse, l'indice T3 peut dépasser de près de moitié les valeurs normales. En règle générale, des processus similaires se produisent au cours du dernier trimestre. Après l'accouchement, le niveau de triioditronine chez la femme est normalisé pendant 10 à 15 jours.

Calcitonine

La calciitonine est une hormone sécrétée par les cellules C thyroïdiennes. La calcitonine favorise le dépôt de calcium dans l'os, empêche la destruction du tissu osseux et réduit la quantité de calcium dans le sang.

Une augmentation de la calcitonine indique des processus oncologiques dans le corps:

  • cancer médullaire;
  • tumeur maligne du sein;
  • cancer de la prostate;
  • tumeur pulmonaire.

De plus, un niveau élevé de thyrocalcitonine est observé avec une insuffisance rénale, une anémie, une pathologie des cellules parafolliculaires et une surdose de vitamine D.

Des anticorps

AT TPO sont des protéines sanguines qui neutralisent l'enzyme peroxydase thyroïdienne, à partir de laquelle les hormones thyroïdiennes sont produites. Une augmentation des anticorps contre la thyroperoxydase entraîne la destruction des follicules et des troubles de la production d'hormones.

AT TG - anticorps qui neutralisent la thyroglobuline (protéines précurseurs de l'hormone thyroxine). Comme dans le cas d'une augmentation de l'AT TPO, un niveau élevé d'anticorps contre la thyroglobuline peut être accompagné de maladies du système immunitaire.

L'apparition d'anticorps indique d'éventuelles maladies auto-immunes:

  • Thyroïdite d'Hashimoto;
  • goitre toxique diffus;
  • goitre toxique nodulaire;
  • inflammation infectieuse;
  • diabète sucré de type 1;
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • écrevisse;

Si pendant la grossesse il y a une augmentation des anticorps, un tel processus pathologique peut avoir des conséquences néfastes:

  • le développement d'une hyper- ou hypothyroïdie chez une femme est possible, ce qui entraîne des conséquences négatives pour l'enfant;
  • il existe un risque de développer une thyroïdite post-partum;
  • risque accru de fausse couche, car les anticorps indiquent un dysfonctionnement immunitaire.

Malgré les conséquences possibles, 5% des hommes et 10% des femmes ont un niveau élevé chronique d'anticorps anti-TPO et TG, ce qui ne provoque pas le développement de pathologies des glandes endocrines et d'autres organes internes.

Tests de grossesse

Le travail de la glande thyroïde pendant la grossesse est régulé non seulement par le niveau de TSH, mais aussi par la gonadotrophine chorionique (CG), sécrétée par le placenta.

Au premier trimestre, le niveau de CG augmente de manière significative, activant la libération de T3 et T4 totaux, entraînant une diminution de la TSH à 0,1-0,4 nmol / l.

Aux deuxième et troisième trimestres, la quantité de TSH est normalisée, et T3 et T4 peuvent légèrement fluctuer.

Si pendant la grossesse une analyse des hormones thyroïdiennes montre de graves anomalies, cela indique le développement de troubles endocriniens.

TrimestreTTGTotal T4, nmol / litreSt. T4, pmol / litreTotal T3, nmol / litreSt. T3, pmol / litre
je0,1-0,4100-20910,3-24,51.3-2.72,3-6,3
II0,3-2,8117-2368.2-24.7
III0,4-3,5117-2368.2-24.7

Pendant et après la grossesse, la probabilité de développer une thyroïdite auto-immune, un goitre diffus, une thyroïdite post-partum augmente, il est donc nécessaire de passer des tests d'hormones thyroïdiennes pendant la gestation et après l'accouchement.