Est-il possible de passer des tests pour les filles pendant les règles? Facteurs menstruels affectant les tests.

Tout le monde sait que les hormones jouent un rôle important, mais tout le monde ne sait pas quelle fonction ces substances remplissent dans le corps. Parfois, ils nous font ressentir des sentiments et des émotions inexplicables, parfois même commettre des actes téméraires. L'œstrogène et la progestérone sont responsables de toutes les fluctuations de notre humeur et de notre bien-être. L'essentiel est de remarquer à temps si quelque chose s'est mal passé dans ce mécanisme compliqué. La question est particulièrement aiguë chez les femmes au sujet des hormones pendant les menstruations et pendant l'ovulation.

Les fonctions des hormones dans le corps féminin

Substances spéciales qui régulent le fonctionnement de tous les systèmes - ce sont des hormones. Ils fournissent le métabolisme biochimique correct, participent à la croissance des tissus et au développement des organes, et soutiennent également la fonction de reproduction. Les substances sont produites par la glande endocrine, et les violations de leur travail peuvent entraîner des conséquences imprévisibles..

Les hormones sexuelles féminines sont produites par les ovaires et affectent les changements d'apparence, à savoir le développement des caractéristiques sexuelles secondaires, ainsi que la normalisation du cycle des sécrétions mensuelles et la préparation du corps à l'accouchement.

Oestrogène

La substance est formée de plusieurs de ses précurseurs: la testostérone, l'androstérone et la dihydrotestostérone. Le processus de transition est contrôlé par une enzyme spéciale. Parfois, en raison d'un défaut pathologique ou héréditaire, un syndrome se développe dans le corps féminin, dans lequel il y a plus d'hormones mâles que nécessaire.

Les œstrogènes sont responsables des processus suivants:

  • la formation de glandes mammaires, le développement correct de l'utérus et des ovaires dans la première moitié de la puberté, la production d'hormone lutéinisante, l'ovulation et l'arrivée des menstruations dans la seconde;
  • croissance folliculaire et soutien du cycle menstruel chez les femmes âgées.

Une baisse du niveau de cette substance, en particulier pendant la période de ménopause, se caractérise par une diminution de la libido, de la dépression, des sautes d'humeur et d'autres troubles.

Progestérone

Il s'agit d'une hormone importante du groupe des stéroïdes, qui a un effet significatif sur le corps. Il est synthétisé par deux organes: le corps jaune, qui, en raison de la formation de nouveaux vaisseaux, conduit la muqueuse utérine à un état de préparation à la fécondation, et les glandes surrénales. Le placenta formé pendant la grossesse est également lié à la synthèse de l'hormone..

Les fonctions principales sont les suivantes:

  1. Système reproducteur: prépare l'utérus à la conception, aide le corps à ne pas rejeter l'embryon. Dans la période post-partum, en raison d'une diminution de sa synthèse, une femme a du lait pour nourrir son bébé.
  2. Hormonal: participe à la formation des hormones sexuelles et corticoïdes.
  3. Peau: une diminution du niveau de sa synthèse affecte l'élasticité du tégument, ce qui contribue à l'apparition des rides.
  4. Système nerveux: sa production est importante pour la formation de neurostéroïdes, qui affectent l'activité cérébrale.

En présence d'un niveau élevé de progestérone, de l'acné, une croissance excessive des cheveux et une prise de poids rapide apparaissent, la fatigue augmente, des problèmes de cycle menstruel sont notés.

L'hormone folliculo-stimulante est produite dans l'hypophyse antérieure et est libérée impulsivement dans le sang de la femme. Un saut dure 15 minutes et l'intervalle peut durer jusqu'à quatre heures. C'est une hormone gonadotrophine qui affecte la conversion des testostérone en œstrogènes, ainsi que la croissance et la maturation des follicules.

Normalement, le niveau de cette substance augmente avant l'ovulation. C'est un tel saut qui provoque la libération de l'œuf. Un dysfonctionnement dans la production d'une substance peut entraîner de graves problèmes dans le système reproducteur du corps..

Parfois, un saut brutal indique le développement d'un kyste endométrioïde ou d'une pathologie rénale. Dans le même temps, une diminution du niveau peut survenir avec l'obésité, l'utilisation fréquente de régimes alimentaires affamés ou indiquer un empoisonnement au plomb toxique.

Comme toutes les hormones précédentes, la lutéinisation est également impliquée dans le travail de la fonction reproductrice. Avec ses valeurs élevées dans le sang, l'ovulation se produit. La concentration de la substance dépend de l'âge et varie en fonction de la phase du cycle menstruel.

Au moment où le follicule mûrit et l'hormone lutéinisante est libérée, l'ovule est libéré et ses restes se transforment en corps jaune, qui produit de la progestérone pour préparer l'endomètre à la fécondation. L'excrétion de LH est contrôlée par l'hypothalamus..

Comment le niveau d'hormones change-t-il pendant les menstruations

En règle générale, le cycle menstruel dure 27 à 34 jours et l'excrétion sanguine prend de 3 à 7 jours. La quantité approximative de saignement est de 35 ml. Tout cela est un indicateur de la norme, et un écart dans le sens de l'augmentation ou de l'irrégularité indique une pathologie.

La menstruation à part entière se produit en raison de l'interaction de l'hypophyse, des ovaires et de l'hypothalamus. L'ensemble du cycle est divisé en quatre phases, chacune ayant son propre objectif, étendue et concentration de la substance dans le sang. Par exemple, au stade de l'ovulation, la quantité d'estradiol ne doit pas dépasser 35-420 ng / l, et pendant la ménopause - 5-50 ng / l.

Phase folliculaire

Le but de cette période est d'assurer la formation d'au moins un follicule mature et la libération de l'œuf. Avec la quantité requise de FSH dans les cellules matures, le transfert de substances vers les hormones lutéinisantes se produit. La durée du processus varie de 7 à 20 jours et dépend des caractéristiques individuelles du corps féminin.

Le début de la phase est caractérisé par la fin des taches. À l'heure actuelle, il existe une production intensive de substances qui ont l'effet nécessaire sur les ovaires. La principale est la FSH, qui provoque la croissance active d'un petit nombre de follicules. Les appendices sont occupés par leur travail - ils synthétisent l'œstrogène. L'ensemble du processus prend environ 14 jours et se termine généralement au moment où la libération de substances qui suppriment l'activité de l'hormone folliculo-stimulante s'est produite dans le sang. Vient ensuite la prochaine étape.

Stade d'ovulation

La phase commence au moment où la LH est à son apogée - au milieu du cycle. Cette substance chimique favorise non seulement la libération d'un ovule mature du follicule, mais affecte également les muqueuses du col de l'utérus, créant un environnement favorable au passage des cellules germinales mâles.

Le gamète fini monte dans la trompe de Fallope et continue de se déplacer lentement dans l'utérus - c'est l'ovulation. C'est là que la fécondation a lieu. Ensuite, le zygote se fixe à la paroi de l'orgue.

Parfois, il arrive que l'ovulation soit absente. Cela peut se produire pour les raisons suivantes:

  • des perturbations dans le système d'approvisionnement en sang du cerveau;
  • stress sévère;
  • surpoids ou insuffisance pondérale;
  • la présence de processus inflammatoires, de blessures ou de maladies chroniques des organes pelviens;
  • ménopause précoce;
  • affections endocriniennes;
  • apport incontrôlé de contraceptifs hormonaux.

Étant donné que la conception survient pendant la période de l'ovulation, en son absence, une femme ne peut pas devenir enceinte.

Phase lutéale

Il s'agit de la dernière étape du cycle mensuel, qui dure environ 15 jours. La LH cesse d'être produite, ce qui contribue au fait que le mucus utérin devient une barrière au mouvement des spermatozoïdes.

Sous l'influence de la progestérone, le corps jaune entre en état actif. L'endomètre utérin est en cours de préparation pour la fixation d'un ovule fécondé. Si la conception ne s'est pas produite, les menstruations commencent. La LH normale est de 1,1 à 8,9 UI / ml.

Pourquoi le test hormonal est-il nécessaire?

La détermination du niveau de substances vous permet d'identifier les troubles déclenchés par un déséquilibre hormonal. La pathologie est primaire (lorsque le travail des gonades est perturbé) et secondaire (des problèmes de fonctionnement de l'hypothalamus ou de l'hypophyse sont identifiés). Soumettre un test sanguin pour les hormones est nécessaire pour atteindre les objectifs suivants:

  • guérir l'infertilité;
  • déterminer la période du cycle menstruel ou de la ménopause;
  • identifier les maladies génitales;
  • contrôler le processus de la puberté;
  • surveiller l'efficacité de l'hormonothérapie;
  • reconnaître à temps les maladies de l'hypophyse;
  • comprendre les causes des irrégularités menstruelles.

En règle générale, des tests sanguins sont prescrits en cas de plaintes d'échec du cycle, en présence d'écoulements abondants ou, à l'inverse, maigres, en cas de fausses couches involontaires et pour le port complet du fœtus.

Analyses sanguines non recommandées pour les menstruations

Étant donné que la composition chimique du plasma change pendant les menstruations, les gynécologues ne recommandent pas d'effectuer:

  1. Analyse sanguine générale. Le début des jours critiques affecte les globules rouges: ils augmentent, ce qui peut indiquer la présence de processus inflammatoires et affecter le bon diagnostic.
  2. Marqueurs pour l'oncologie. Le résultat peut être faux positif..
  3. Diagnostic par PCR. La méthode est basée sur la détection d'une molécule d'ADN particulière parmi beaucoup d'autres.
  4. Analyse des infections sexuellement transmissibles.
  5. Tests allergiques, car il peut y avoir un résultat peu fiable.
  6. Test de glucose.
  7. Recherche immunologique.

Il faut se rappeler que la réussite d'une analyse peut parfois imposer une charge supplémentaire aux systèmes corporels et entraîner une détérioration de l'état général.

Que faire pendant les menstruations

Pendant la menstruation, des résultats fiables seront montrés par des tests pour identifier le niveau des hormones suivantes:

  • lutéinisante;
  • testostérone;
  • prolactine;
  • stimulant les follicules;
  • cortisol;
  • thyrotrope;
  • estradiol.

Il convient de prêter une attention particulière au fait que l'étude sur la LH doit être réalisée sur 3-5 jours du cycle et sur la détermination du niveau de testostérone - le 8-10. L'analyse de la progestérone est recommandée pour les jours 21-22.

A la veille de l'examen, en l'absence d'instructions spécifiques du médecin traitant, il est nécessaire de refuser de prendre tout médicament susceptible d'affecter les résultats ou de les dénaturer. Il est recommandé de respecter les règles générales de préparation: pour effectuer un examen à jeun, ne buvez pas de boissons alcoolisées un jour avant le test.

Quelle est la preuve de non-conformité?

La déviation des valeurs acceptables indique que des processus pathologiques se produisent dans le corps. Par exemple, si le niveau d'hormone folliculo-stimulante diffère des valeurs normales, cela indique le développement des maladies suivantes:

  • processus tumoraux dans le cerveau;
  • dysfonctionnement des ovaires;
  • alcoolisme;
  • obésité;
  • anorexie;
  • nanisme;
  • hyperprolactinémie;
  • endométriose.

Si les résultats sont inférieurs à la normale, l'analyse doit être reprise, car la libération de cette hormone peut être impulsive et une seule déviation est considérée comme non fiable.

Les violations de la production d'œstrogènes responsables du déroulement normal de la grossesse peuvent être le signe de:

  • fibromes ou fibromes;
  • cancer des ovaires;
  • maladie surrénalienne;
  • le début de la période postménopausique;
  • hypogonadisme;
  • cirrhose.

Conclusion

Les niveaux hormonaux normaux deviennent la base de la santé et de la longévité active. Si des symptômes désagréables apparaissent, il est nécessaire de passer des tests pour déterminer le niveau d'hormones sexuelles féminines. En cas d'écart par rapport à la norme, il est recommandé de suivre un traitement prescrit par un spécialiste.