Test d'hormone thyroïdienne: transcription

Le test hormonal thyroïdien est l'un des tests de laboratoire les plus importants et souvent prescrits. La glande thyroïde est un organe du système endocrinien humain. Ses cellules produisent des hormones qui participent à la régulation des processus de maintien de l'environnement interne du corps (homéostasie). Selon l'OMS, environ 3% de la population mondiale souffrent de maladies de la glande thyroïde et des violations de ses fonctions sont notées, selon différents auteurs, chez 15 à 40% des personnes.

Les hormones thyroïdiennes

Une étude sur les hormones thyroïdiennes comprend généralement la détermination des indicateurs suivants:

  • thyroxine (T4, tétraiodothyronine);
  • triiodothyronone (T3);
  • hormone stimulant la thyroïde (TSH);
  • anticorps contre la thyroperoxydase (At-TPO);
  • des anticorps dirigés contre la thyroglobuline (At-TG, antiTG);
  • anticorps dirigés contre le récepteur de l'hormone stimulant la thyroïde (At-rTTG).

La calcitonine est une autre hormone thyroïdienne dont les fonctions ne sont pas encore entièrement comprises..

Les principales hormones thyroïdiennes sont la thyroxine et la triiodothyronine. Les autres indicateurs ne s'y rapportent pas par essence physiologique, mais sont inclus dans l'analyse du sang pour les hormones thyroïdiennes, car ils jouent un rôle important dans l'évaluation des fonctions et de l'état du système endocrinien..

Les indicateurs déterminés lors de l'analyse, et leurs valeurs normales

Hormone stimulant la thyroïde

L'hormone stimulant la thyroïde est sécrétée par les cellules de l'hypophyse - une petite glande située dans l'épaisseur de la substance cérébrale. La fonction de l'hormone stimulant la thyroïde est de réguler l'activité sécrétoire de la glande thyroïde, c'est-à-dire la production d'hormones thyroïdiennes par ses cellules. Les limites normales de cette hormone dépendent de l'âge de la patiente, de la femme enceinte et du trimestre de la grossesse.

Norme TSH selon l'âge

Niveau TTG, miel / l

De 6 mois à 14 ans

De 14 ans à 19 ans

Valeurs limites du niveau de TSH chez les femmes enceintes:

  • I trimestre - de 0,1 à 2,5 mU / L;
  • Trimestre II - de 0,2 à 3 mU / l;
  • Trimestre III - de 0,3 à 3 mU / l.

Une augmentation du niveau de TSH dans le sang est observée dans les cas suivants:

  • hypothyroïdie primaire d'origines diverses (hypoplasie ou ablation chirurgicale de la glande thyroïde, carence en iode, synthèse héréditaire altérée des hormones thyroïdiennes, thyroïdite auto-immune);
  • certaines tumeurs du sein ou du poumon;
  • adénome hypophysaire;
  • résistance des tissus aux hormones thyroïdiennes;
  • maladies somatiques difficiles en phase de récupération;
  • cancer de la thyroïde.

Les causes de faibles niveaux de TSH dans le sang peuvent être:

  • hyperthyroïdie primaire pour diverses raisons (goitre toxique diffus, goitre nodulaire toxique, adénome toxique);
  • hyperthyroïdie transitoire;
  • une surdose de préparations de thyroxine;
  • hyperthyroïdie des femmes enceintes;
  • famine;
  • stress;
  • lésion hypophysaire et tumeur;
  • insuffisance hypothalamo-hypophyse;
  • Itsenko - syndrome de Cushing.

Divers facteurs environnementaux entraînent des dommages aux cellules thyroïdiennes et une altération de la fonction. Les biorégulateurs peptidiques peuvent aider à réparer les cellules endommagées. En Russie, la première marque de biorégulateurs peptidiques est la cytamine - une gamme de 16 médicaments destinés à différents organes. Pour améliorer la fonction thyroïdienne, un biorégulateur peptidique, la Tyramine, a été développé. Les composants de la tyramine, obtenus à partir des glandes thyroïdes des bovins, sont un complexe de protéines et de nucléoprotéines qui ont un effet sélectif sur les cellules thyroïdiennes, ce qui aide à restaurer sa fonction. La tyramine est recommandée pour une utilisation en cas d'altération de la fonction thyroïdienne, d'hypo- et d'hyperfonctionnement et de processus tumoraux dans le tissu glandulaire. En tant que prophylactique, la tiramine est recommandée pour les personnes vivant dans des zones endémiques aux maladies thyroïdiennes. La tiramine est également recommandée pour les personnes de plus en plus âgées afin de maintenir la fonction thyroïdienne..

Lors de la détermination du T total3 IL4 prendre en compte à la fois lié et leur forme libre. Actuellement, la préférence est donnée à la détermination du niveau de thyroxine libre et de triiodothyronine, car il a une valeur diagnostique significativement plus élevée.

Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne

Les anticorps dirigés contre la thyroperoxydase sont des immunoglobulines spéciales qui détruisent l'enzyme contenue dans les cellules thyroïdiennes et sont responsables de la transition des molécules d'iode dans la forme active nécessaire à la synthèse des hormones thyroïdiennes. Ce sont des marqueurs spécifiques des dommages auto-immunes de la glande thyroïde. Normalement, leur teneur en sang est de 0 à 34 UI / ml. Un niveau élevé d'At-TPO est observé dans les cas suivants:

  • thyroïdite auto-immune (maladie de Hashimoto);
  • cancer de la thyroïde;
  • diabète et certaines maladies systémiques du tissu conjonctif (vascularite systémique, rhumatismes, lupus érythémateux disséminé).

L'identification de niveaux élevés d'At-TPO chez les femmes enceintes suggère un risque élevé de développer une hypothyroïdie chez l'enfant (congénitale ou se développant immédiatement après la naissance).

Dans certains cas, plus souvent chez les femmes d'âge moyen et d'âge moyen, des niveaux élevés d'At-TPO sont observés chez les personnes qui ne souffrent d'aucune maladie..

Thyroxine et triiodothyronine

Les principales hormones thyroïdiennes, comme mentionné ci-dessus, sont la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4) Entrant dans le sang, ils se lient très rapidement aux protéines et passent sous une forme inactive. Une fois que ce complexe a atteint l'organe cible, il se décompose et les hormones redeviennent actives (gratuites).

Lors de la détermination du T total3 IL4 prendre en compte à la fois lié et leur forme libre. Actuellement, la préférence est donnée à la détermination du niveau de thyroxine libre et de triiodothyronine, car il a une valeur diagnostique significativement plus élevée.

Valeurs normales de T libre4 se situent dans la plage de 9 à 19 pmol / l, et T gratuit3 - 2,62 à 5,69 pmol / L.

Une augmentation du niveau de triiodothyronine est observée avec l'hyperthyroïdie, la thyréotoxicose, la grossesse, les maladies du foie.

Seul l'endocrinologue peut interpréter correctement les résultats d'une étude en laboratoire sur les hormones thyroïdiennes.

Causes de T faible3 une hypothyroïdie, une thyroïdite, un jeûne prolongé peuvent devenir.

Une augmentation du niveau de thyroxine se produit chez les patients atteints de thyroïdite subaiguë. D'autres causes de cette condition peuvent être un excès d'iode dans le corps, la grossesse et certains types de tumeurs malignes..

L'hypothyroïdie et le jeûne prolongé entraînent une diminution de la concentration de T4 en sang.

Anticorps contre la thyroglobuline

La thyroglobuline est une protéine spéciale qui est un précurseur des hormones thyroïdiennes. Normalement, il n'entre pas dans la circulation sanguine. Dans certaines maladies thyroïdiennes (maladie de Hashimoto, goitre toxique diffus), la thyroglobudine pénètre dans la circulation sanguine, entraînant la formation d'anticorps dirigés contre elle. Normalement, la teneur de ces anticorps dans le sang ne doit pas dépasser 115 UI / ml.

Anticorps anti-récepteur des hormones stimulant la thyroïde

Sur les membranes des cellules thyroïdiennes (cellules thyroïdiennes), il existe des structures spéciales qui peuvent se lier à l'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse. Ils sont appelés récepteurs TSH. Un taux accru d'anticorps dirigés contre eux est observé chez les patients souffrant de la maladie de Graves (goitre toxique diffus), de la maladie de Hashimoto (thyroïdite auto-immune).

Indications pour l'analyse des hormones thyroïdiennes?

Les principales indications pour prescrire une analyse des hormones thyroïdiennes sont les maladies et affections suivantes;

  • perte de cheveux importante;
  • troubles du sommeil (difficulté à s'endormir, insomnie, réveils nocturnes fréquents);
  • diminution des capacités mentales, troubles de la mémoire;
  • tumeur hypophysaire suspectée;
  • perdre du poids ou prendre un excès de poids sans raison apparente;
  • une augmentation de la taille de la glande thyroïde et / ou de sa douleur à la palpation;
  • maladies du système cardiovasculaire (hypertension artérielle, arythmie);
  • maladies hépatiques non infectieuses;
  • Irrégularités menstruelles;
  • diminution de la puissance;
  • l'infertilité masculine et féminine;
  • les maladies auto-immunes systémiques (dermatite, lupus érythémateux, rhumatisme);
  • retard du développement psychomoteur chez les enfants.

Selon l'OMS, environ 3% de la population mondiale souffrent de maladies de la glande thyroïde, et des dysfonctionnements de ses fonctions sont notés, selon différents auteurs, chez 15 à 40% des personnes.

De plus, une analyse des hormones thyroïdiennes est parfois nécessaire pour évaluer l'efficacité de la thérapie..

Règles de soumission de l'analyse

Pour que les résultats de l'étude en laboratoire soient aussi précis et corrects que possible, il est important de suivre les règles:

  • donner du sang le matin à jeun;
  • 24 heures avant le prélèvement sanguin, il est nécessaire d'arrêter de fumer, de boire de l'alcool et des efforts physiques importants;
  • les médicaments hormonaux sont annulés un mois avant l'étude;
  • 72 heures avant l'analyse, il est nécessaire d'arrêter de prendre des médicaments contenant de l'iode.

Le patient doit se présenter au laboratoire 20-30 minutes avant l'heure prévue et s'asseoir tranquillement dans le hall. Ce n'est qu'après un repos aussi court que l'assistant de laboratoire commence la procédure de prélèvement de sang dans la veine ulnaire pour analyse.

Déchiffrer l'analyse des hormones thyroïdiennes

Seul l'endocrinologue peut interpréter correctement les résultats des recherches en laboratoire sur les hormones thyroïdiennes. Dans le même temps, il prend en compte tous les indicateurs, le degré de leur écart par rapport à la norme, ainsi que les signes cliniques d'une maladie existant chez un patient particulier.

Changements de niveau T3, T4 et TSH et sa relation avec la fonction thyroïdienne altérée

Analyses des hormones thyroïdiennes: les principales hormones, une liste complète, la préparation des tests et une transcription des résultats

En Russie, 15 à 40% de la population souffrent d'anomalies dans le travail de la glande thyroïde. Pour un diagnostic précoce, il est recommandé de donner du sang régulièrement. Mais pour quelles hormones thyroïdiennes faire des tests? Les tests sanguins pour la TSH, T3 et T4 sont d'une importance exceptionnelle dans le diagnostic des maladies du système endocrinien.Par conséquent, ces tests sont prescrits pour presque toutes les plaintes des patients. Les résultats permettront une évaluation complète du fond hormonal et identifieront les pathologies possibles.

Hormone stimulant la thyroïde et ses fonctions dans le corps

L'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse, la thyrotropine ou la thyrotropine, TSH, régule la glande thyroïde et l'apport d'iode en quantités suffisantes, accélère la décomposition des graisses en substances simples, stimule la synthèse des hormones triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4). La TSH est produite dans l'hypophyse, mais affecte la glande thyroïde, par conséquent, elle est importante dans le diagnostic des maladies pertinentes.

T3 et T4 sont responsables du métabolisme des protéines et des graisses, de la production d'énergie et des processus mentaux, régulent le fonctionnement des systèmes reproducteur et cardiovasculaire, du tractus gastro-intestinal. Il est généralement recommandé de passer des tests pour les hormones thyroïdiennes dans le complexe: TSH, T4 et T3. Les résultats d'un diagnostic complet permettront à l'endocrinologue d'évaluer pleinement l'équilibre hormonal du patient.

Indications pour l'étude du niveau de TSH dans le sang

Le médecin conseillera au patient de donner du sang aux hormones thyroïdiennes si diverses maladies sont suspectées. L'analyse est indiquée en présence des symptômes suivants:

  • gonflement et peau sèche;
  • des changements soudains de poids vers le haut ou vers le bas;
  • problèmes d'estomac (si aucune pathologie gastro-intestinale n'est détectée);
  • tachycardie, arythmie;
  • sentiments d'anxiété sans raison apparente, attaques de panique;
  • sensation constante de fatigue, de faiblesse;
  • chute de cheveux
  • retard du développement sexuel chez les enfants;
  • manque de sensibilité aux basses températures;
  • température corporelle abaissée constante (jusqu'à 35,5 degrés);
  • échec du cycle de la menstruation;
  • perturbations de sommeil;
  • état dépressif prolongé;
  • tremblement des membres supérieurs;
  • instabilité psycho-émotionnelle;
  • diminution du désir sexuel, impuissance;
  • infertilité (en particulier en combinaison avec l'aménorrhée);
  • retard mental chez les enfants;
  • sécheresse et irritation constante des muqueuses des yeux;
  • myopathie (atrophie musculaire progressive);
  • autres problèmes hormonaux suspectés.

Il est recommandé à toutes les futures mères de donner du sang aux hormones thyroïdiennes afin de détecter les pathologies en temps opportun, ce qui peut non seulement constituer une menace pour la santé du fœtus, mais également créer un risque d'avortement. L'analyse est prescrite pour surveiller les changements de l'état de santé des patients sous hormonothérapie substitutive synthétique..

Préparation et livraison d'analyses sur TTG

Comment prendre des hormones thyroïdiennes? Lorsqu'un test hormonal est prescrit par un endocrinologue ou un thérapeute, vous devez donner du sang d'une veine. Le niveau de TSH est mesuré en unités par volume, c'est-à-dire miel / l ou μed / l. La fréquence à laquelle vous devez donner du sang aux hormones thyroïdiennes est déterminée par votre médecin. Cela dépend directement de la complexité de la maladie. Le groupe à risque comprend les femmes de plus de cinquante ans. En général, il est conseillé de donner du sang chaque année pour déterminer le niveau d'hormone stimulant la thyroïde. Tout le reste suffit pour faire une analyse selon les indications.

Les règles relatives au don de sang aux hormones thyroïdiennes sont standard. Le matériel est pris le matin à jeun. Divers facteurs peuvent influencer le résultat, vous devez donc vous préparer à l'avance. Comment l'hormone thyroïdienne (thyroïde) est-elle testée? Trois jours avant la collecte de matériel biologique, il faut exclure un effort physique intense, le stress, la surchauffe ou l'hypothermie, la consommation d'alcool, le tabagisme. Il est conseillé de refuser de prendre des médicaments, mais vous devriez consulter votre médecin au sujet de l'annulation. En particulier, cette règle s'applique à l'abolition des médicaments hormonaux, des médicaments contenant de l'iode ou des vitamines..

Déchiffrer les résultats des diagnostics de laboratoire

Que faire pour tester les hormones thyroïdiennes? En règle générale, la TSH est prescrite en combinaison avec T3 et T4, mais dans certains cas, le spécialiste peut se limiter à l'étude d'un indicateur. En ce qui concerne la TSH, tout écart par rapport à la norme dans les résultats peut indiquer la présence de diverses maladies.Par conséquent, pour déterminer correctement le diagnostic, vous devez contacter un endocrinologue. Les normes dépendent du sexe, de l'âge, des caractéristiques de l'état de santé (d'autres indicateurs sont typiques pour les femmes enceintes) et de la méthode de laboratoire.

Les normes généralement acceptées pour la teneur en TSH dans le sang sont les suivantes: de 1,1 à 17 mU / l pour les enfants dans les premiers jours de la vie, de 0,6 à 10 mU / l pour les nourrissons jusqu'à deux mois et demi, de 0,5 à 7 mU l pour les nourrissons jusqu'à 14 mois, de 0,4 à 6 mU / l pour les enfants de moins de quinze ans, de 0,5 à 4 mU / l pour les adultes, de 0,2 à 3,5 mU / l pour les femmes enceintes. Il est particulièrement important de surveiller les indicateurs des tests des hormones thyroïdiennes au cours du premier trimestre de la grossesse, lorsque la ponte des principaux organes du fœtus se produit et que le fond hormonal de la mère détermine la santé de l'enfant à naître.

Lors de l'évaluation des résultats de l'analyse, il faut tenir compte du fait que les indicateurs peuvent être affectés par le stress émotionnel ou physique, l'adhésion à long terme à un régime hypocalorique, les maladies infectieuses aiguës, etc. La limite inférieure de la norme est de 0,1 à 0,4 mU / l. Dans ce cas, il est conseillé de donner en plus du sang aux hormones thyroïdiennes (hormones T3 et T4). Les bornes supérieures correspondent à des valeurs de 5 à 10 mU / l. Ensuite, il est recommandé de faire un test TRG.

Causes de l'augmentation de la TSH dans le sang

Une concentration accrue de TSH dans le sang indique une hypothyroïdie. Les symptômes de la maladie sont la peau sèche, l'alopécie, la fatigue, l'intolérance au froid, les troubles des saignements menstruels chez la femme ou l'infertilité chez l'homme. Les raisons de l'augmentation des indicateurs peuvent être l'intoxication au plomb, l'inflammation de la glande thyroïde, les tumeurs hypophysaires, les troubles mentaux, l'insuffisance rénale primaire, certaines opérations récentes (hémodialyse, ablation de la bile). Le traitement est prescrit en fonction de la cause exacte de l'augmentation des taux d'hormones dans le sang du patient.

Diminution du niveau de TSH: symptômes et causes

L'hyperthyroïdie (une diminution du niveau de TSH) est diagnostiquée dans le contexte d'une faible concentration d'hormone thyroïdienne. Les manifestations cliniques suivantes peuvent indiquer cette condition: palpitations cardiaques, indigestion, tremblements des membres supérieurs, forte diminution du poids corporel avec un bon appétit (habituel pour le patient), nervosité et irritabilité. Les causes de l'hyperthyroïdie sont les suivantes: goitre toxique, goitre polynodose ou mononode, inflammation thyroïdienne causée par des maladies auto-immunes, administration incontrôlée de lévothyroxine, lésion hypophysaire, troubles mentaux. La plupart de ces pathologies sont traitées avec des médicaments. Prendre des médicaments dans certains cas à vie.

T3 gratuit: préparation des indications, résultats

Comment passer des tests d'hormones thyroïdiennes? Les analyses de TSH, T3 et T4 constituent la liste principale des études. La détermination de la T3 libre est nécessaire dans le diagnostic des troubles thyroïdiens, le contrôle et la surveillance par thérapie antithyroïdienne, paramètres limites du test TSH. La préparation est standard: au moins huit heures après le dernier repas (le dîner doit être léger en même temps), vous devez refuser de prendre des hormones synthétiques et d'autres médicaments en une semaine, exclure les aliments frits et gras, les efforts physiques intenses, les boissons alcoolisées en une journée. De plus, il n'est pas souhaitable de donner du sang immédiatement après la physiothérapie, la fluorographie ou la radiographie.

Pour les femmes, la norme T3 est légèrement inférieure à celle des hommes (d'environ 5 à 10%). Pendant la grossesse, le niveau d'hormone dans la norme diminue encore plus et se rétablit une semaine après l'accouchement. Le contenu hormonal se stabilise d'environ douze à quinze ans, et après soixante-cinq ans, la concentration de T3 dans le sang diminue. Pour les nourrissons jusqu'à douze mois, la norme est de 3,6 à 7,5 gmol / l, d'un an à douze ans - de 4,3 à 6,8, les filles jusqu'à quinze ans - 3,8-6,1, les garçons de même âge - 4,4 à 6,7 ans, filles de 15 à 19 ans - de 3,6 à 5,7 ans, garçons - 3,5 à 5,9 ans. Pour les adultes, la norme se situe entre 2,6 et 5,7 gmol / l.

Détermination de la triiodothyronine totale dans le sang

Un test de T3 total dans le sang est prescrit pour les symptômes d'hyperthyroïdie (insomnie, irritabilité, palpitations, vision trouble, rougeur et sécheresse oculaire, hypersensibilité à la lumière, tremblements des membres supérieurs, fatigue, faiblesse, troubles gastro-intestinaux, perte de poids) et hypothyroïdie (intolérance froid, sécheresse et calvitie, ne différant pas en régularité, menstruations, prise de poids rapide, gonflement), augmentation asymptomatique de T4, valeurs limites de TSH.

Deux à trois heures avant que la collecte de matériel biologique soit autorisée à boire de l'eau sans gaz, les aliments doivent être jetés. Pendant deux jours, en accord avec le médecin, exclure l'utilisation de médicaments hormonaux et autres, ne pas fumer trois heures avant l'analyse, exclure le stress et le stress par jour. Remarque importante: les résultats de l'analyse de l'hormone thyroïdienne T3 totale peuvent être incorrects (généralement le niveau est réduit) chez les patients âgés ou les patients atteints de maladies somatiques sévères. Dans de tels cas, les résultats n'indiquent pas d'hypothyroïdie..

Thyroxine (hormone T4): gratuite et générale

Quels tests pour les hormones thyroïdiennes doivent être effectués? Les analyses sont standard. Par exemple, l'hormone T4 circulant dans le sang (non liée aux protéines sanguines) est déterminée, qui est produite sous le contrôle de la TSH par le mécanisme de rétroaction négative. Le plus souvent, le test est prescrit avec une mesure de la concentration de TSH dans le sang. Avec une production insuffisante de T4, le patient présente des symptômes d'hypothyroïdie: la peau sèche, la fatigue augmente, le poids corporel augmente, la sensibilité au froid apparaît, le cycle menstruel est perturbé. Avec une diminution du niveau de l'hormone (hyperthyroïdie), le patient ressent une anxiété sans cause, des palpitations cardiaques, des troubles du sommeil, une perte de poids, des œdèmes apparaissent, des troubles du sommeil sont caractéristiques.

L'analyse de l'hormone thyroïdienne est indiquée dans le diagnostic de dysfonction thyroïdienne, les causes de l'infertilité féminine, l'hypothyroïdie congénitale, pour surveiller l'efficacité du traitement (au moins une fois tous les trois mois), pendant la grossesse (en présence de facteurs de risque) et lors d'un examen préventif avec d'autres méthodes de diagnostic en laboratoire. Le même test est effectué pour les enfants nés de mères atteintes d'une maladie thyroïdienne dans les premiers jours de la vie. Les règles de préparation préalable au prélèvement sanguin sont standard. Les normes hormonales sont indiquées dans les tableaux de l'article.

Dosages d'anticorps: si nécessaire

Quels tests faire pour la glande thyroïde? Les analyses sont prescrites par un médecin (généralement un thérapeute ou un endocrinologue), en fonction des antécédents et des plaintes du patient. Souvent, les experts recommandent de passer non seulement la TSH, la T4 et la T3, mais également un test d'anticorps. Y a-t-il un réel besoin pour cela? La détection d'anticorps indique qu'une sorte de processus auto-immun se déroule dans le corps. Le test n'est pas utilisé pour le diagnostic initial, mais pour clarifier le diagnostic, si la cause d'un certain ensemble de symptômes cliniques a déjà été trouvée. Les anticorps n'ont pas besoin de thérapie, donc l'augmentation de leur niveau avec des résultats normaux de TSH n'est pas une source de préoccupation..

Traitement de diverses maladies thyroïdiennes

L'hypothyroïdie explicite nécessite un traitement approprié sans échec. Le médecin prescrira la thérapie de remplacement du patient avec l'hormone synthétique lévothyroxine. Cela signifie prendre des médicaments à vie. L'hypothyroïdie détectée dans les résultats de l'analyse, qui est asymptomatique, dans la plupart des cas ne nécessite pas de traitement, mais il est nécessaire de surveiller l'état de santé. Les analyses doivent être répétées après trois à six mois. Exceptions: la période de gestation, une forte augmentation du cholestérol. Dans de tels cas, une thérapie de remplacement de la thyroxine est prescrite.

La thyréotoxicose nécessite dans presque tous les cas un traitement. Il existe des formes rares de la maladie qui ne nécessitent pas de traitement, mais le médecin traitant traitera ce problème. La thyrotoxicose subclinique ne nécessite pas de médicaments de substitution hormonaux, mais il est nécessaire de répéter le diagnostic après six mois pour surveiller l'évolution de la maladie. Peut-être que la distorsion des résultats du test était due à une mauvaise préparation du patient pour l'analyse.

Avec un traitement constant et sous la supervision d'un spécialiste qualifié, il n'y a pratiquement aucune restriction pour le patient. Les femmes, par exemple, sont libres de planifier une grossesse. Avec un traitement approprié, la grossesse se termine par la naissance d'un bébé en bonne santé dans 80 à 90% des cas. Chez les patients atteints de thyréotoxicose, la probabilité d'avortement spontané et de naissance prématurée est la même que chez les femmes relativement en bonne santé..

Norme des hormones thyroïdiennes

Temps de lecture: min.

Un petit organe situé dans la gorge de notre corps et appelé la glande thyroïde est le plus important dans le travail de tout l'organisme..

Nom du servicePrix
Consultation initiale avec un gynécologue2 300 rub.
Expert gynécologique en échographie3 080 rub.
Prise d'empreinte (grattage) pour examen cytologique500 rub.
Complexe «potentiel reproducteur» Évaluation hormonale de la réserve folliculaire des ovaires (AMG.FSH, LH, estradiol)1 900 roubles.
Détermination de la réserve testiculaire, test avec stimulation FSH avec le coût du médicament5 000 roubles.
FSH650 rub.
FSH (CITO)950 rub.
FSH (express)650 rub.

Les hormones thyroïdiennes produites par la glande thyroïde participent au travail des systèmes nerveux et cardiovasculaire, affectent les fonctions sexuelles et de nombreux autres processus vitaux qui ont lieu dans le corps humain. Le taux d'hormones dans la glande thyroïde est un indicateur qui doit être surveillé. Parfois, souffrant de maux, une personne ne se rend même pas compte que tout se trouve dans la glande thyroïde.

Vous pouvez lire ci-dessous quels sont les symptômes qui violent la fonction de cet organe, quels indicateurs des hormones thyroïdiennes sont normaux (tableau) et comment passer les tests correctement..

Symptômes de dysfonctionnement thyroïdien

Considérez les principaux symptômes précoces et les plus courants de l'insuffisance hormonale:

  • fatigabilité rapide;
  • larmoiement, humeur dépressive ou changements soudains;
  • trouble du sommeil;
  • tremblement des membres, en particulier des mains;
  • anxiété accrue;
  • baisse de la libido;
  • essoufflement
  • tachycardie, arythmie;
  • troubles du tractus gastro-intestinal;
  • perte de cheveux, peau sèche;
  • troubles de la mémoire et de la concentration.

Dans les cas plus graves et avancés, lorsque les normes hormonales de la glande thyroïde sont violées, il existe de tels symptômes:

  • retard de développement chez les enfants;
  • infertilité chez les femmes;
  • une augmentation du cou, des difficultés à avaler;
  • les changements de poids (une forte augmentation de poids ou, inversement, sa diminution);
  • yeux exorbités;
  • immunité réduite en raison de laquelle une personne souffre souvent de rhumes et de maladies infectieuses.

Hormones thyroïdiennes: normes

Avant d'aller à la table avec les normes, nous apprenons quelles hormones la glande thyroïde produit et quel rôle elles jouent dans le corps.

La TSH (hormone stimulant la thyroïde) est l'hormone la plus importante et la plus importante produite par l'hypophyse. Il est responsable du fonctionnement normal de toutes les parties de la glande. Son augmentation peut signaler une hypothyroïdie. Elle augmente souvent pendant le surmenage d'une personne et pendant la grossesse. Les maladies des glandes surrénales déclenchent également une poussée de TSH. Une diminution de l'hormone peut être le résultat d'une thyréotoxicose (sécrétion excessive d'autres hormones par la glande thyroïde). Le taux d'hormone stimulant la thyroïde est particulièrement important pour le bon fonctionnement de l'ensemble du système associé à l'organe.

T3 (sans triiodothyronine) - est impliqué dans l'échange et l'absorption d'oxygène par les cellules du corps. Elle peut diminuer en raison d'un manque de protéines, avec l'utilisation prolongée de contraceptifs oraux et de médicaments anti-inflammatoires, ainsi qu'avec l'hypothyroïdie. Un niveau élevé se produit avec des processus inflammatoires dans le corps, des tumeurs, un goitre thyrotoxique.

T4 (sans thyroxine) - est impliqué dans les processus métaboliques des protéines dans le corps. L'hormone augmente avec une immunité, une obésité et des processus inflammatoires réduits. Elle diminue avec la thyroïdite auto-immune, la carence en iode, les troubles des organes reproducteurs de la femme, l'utilisation à long terme de thyréostatiques (médicaments), les régimes alimentaires déséquilibrés.

AT-TG n'est plus des hormones, mais des protéines qui sont des anticorps contre la thyroglobuline, la thyropéroxydase. L'analyse est souvent prescrite dans un complexe pour identifier les processus auto-immunes dans la glande thyroïde..

Tableau de la norme des hormones thyroïdiennes chez la femme:

  1. TTG - de 0,4 à 4 mU / l;
  2. T3 - une moyenne de 2,6 à 5,7 pmol / L;
  3. T4 - cet indicateur est considéré comme normal de 9 à 22 pmol / l;
  4. Anticorps anti-TPO - l'indicateur doit être inférieur à 5,6 U / ml;
  5. Les anticorps dirigés contre le TG doivent être compris entre 0 et 18 U / ml.

Il convient de garder à l'esprit que l'indicateur de chaque hormone est dynamique et peut varier dans les normes établies. Un léger écart par rapport à ces limites ne signifie pas de graves violations. Souvent, le niveau d'hormones est affecté par l'état émotionnel général du patient avant de passer des tests. De plus, les indicateurs dépendent de l'âge et du sexe de la personne. Décrypter correctement les tests et identifier l'état général du corps, seul un médecin peut le faire. Pour un diagnostic plus précis, l'échographie est attribuée.

Le résultat de l'analyse est classé selon l'une des trois définitions:

  • Les hormones thyroïdiennes dépassent la norme (hyperthyroïdie).
  • Hormones thyroïdiennes inférieures à la normale (hypothyroïdie).
  • Toutes les hormones sont normales..

Tout trouble thyroïdien peut être primaire et secondaire. Autrement dit, un dysfonctionnement hormonal peut se produire sous l'influence d'autres maladies et leur traitement entraînera une normalisation de l'organe. Et, inversement, une altération de la fonction des glandes risque de provoquer des maladies dans d'autres organes.

Comment bien se préparer aux tests d'hormones thyroïdiennes?

Le diagnostic de la glande thyroïde nécessite une préparation obligatoire. Les analyses peuvent être fausses si, avant de se rendre, une personne est simplement très nerveuse, inquiète, effrayée. Les hormones thyroïdiennes, dont la norme dépend de nombreux facteurs, sont très sensibles à l'état émotionnel..

Pour la recherche hormonale, le sang est prélevé d'une veine à l'aide d'une seringue conventionnelle. L'analyse est réalisée le matin à jeun.

Avant de se rendre, il est recommandé:

  • ne mangez pas d'aliments gras, d'alcool la veille;
  • dormez bien;
  • Ne faites pas d'efforts physiques intenses;
  • vous mettre dans un état de repos (l'analyse elle-même est indolore, et toute violation peut être corrigée, vous ne devez donc pas vous retrouver à l'avance).

Si vous prenez des médicaments, informez votre médecin, vous devrez peut-être les annuler quelques jours avant l'étude, afin que les indicateurs soient plus précis..

Pour toutes les affections, même si elles semblent insignifiantes, il est préférable de ne pas retarder une visite chez le médecin. Pour commencer, vous pouvez consulter un thérapeute, qui vous dirigera ensuite vers d'autres spécialistes en fonction des plaintes et des symptômes identifiés.

N'oubliez pas que, quelle que soit la maladie, l'attitude positive du patient vis-à-vis du rétablissement représente déjà 80% de l'issue favorable du traitement.

Hormones thyroïdiennes chez la femme

Quelle est la norme des hormones thyroïdiennes chez la femme et quelles sont les fonctions des hormones thyroïdiennes?

La glande thyroïde est l'un des liens centraux du système neuroendocrinien, dont les dysfonctionnements entraînent de graves conséquences pour la plupart des systèmes du corps et pour tout l'organisme. Chez les femmes, le bon fonctionnement de la glande thyroïde et la sécrétion d'hormones en bonne quantité sont particulièrement importants, car il existe une relation très étroite entre les hormones thyroïdiennes et la santé génésique féminine.

La glande thyroïde produit 2 types d'hormones qui sont sécrétées directement par les cellules thyroïdiennes et sont appelées iodothyronines - ce sont la thyroxine et la triiodothyronine. En général, la glande thyroïde est la seule glande du corps qui sécrète des hormones avec la participation de l'iode. Il existe également dans la glande thyroïde des groupes de cellules qui synthétisent la calcitonine. Ce sont les cellules dites parafolliculaires ou C.

La fonction principale de la thyroxine et de la triiodothyronine est la régulation du soi-disant métabolisme de base, c'est-à-dire le niveau d'énergie requis pour maintenir toutes les fonctions de base de l'organisme pendant le repos, ainsi que la participation au métabolisme, l'effet sur d'autres hormones, etc., et la calcitonine - participation à régulation du métabolisme du calcium et du phosphore avec les hormones des glandes parathyroïdes, effet sur le développement du tissu osseux.

La norme d'un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes chez la femme montre que la glande thyroïde fonctionne normalement, la fonction de l'hypophyse sécrétant l'hormone stimulant la thyroïde n'est pas perturbée, le métabolisme principal est normal.

Si nous parlons de la norme des hormones thyroïdiennes pendant la ménopause, alors dans cette période de la vie, les normes ne diffèrent pas des normes. Cependant, c'est la glande thyroïde qui est l'une des premières à subir des modifications de la ménopause. À cet âge, le risque de développer une insuffisance thyroïdienne est très élevé. C'est pourquoi il est très important lorsque la ménopause est très attentive à votre santé et lorsque les premiers symptômes de dysfonctionnement corporel apparaissent, consultez un spécialiste afin de prévenir le développement de complications graves.

Dans un état physiologique tel que la grossesse, la norme des hormones thyroïdiennes pendant la grossesse change en raison d'une augmentation de leur besoin. Les hormones thyroïdiennes pendant la gestation sont produites en plus grande quantité, car elles sont nécessaires à la formation normale du fœtus, de son système nerveux, au bon fonctionnement du placenta. Une carence en hormones thyroïdiennes pendant la grossesse peut entraîner des anomalies sévères, parfois irréversibles, du fœtus et provoquer également une détérioration significative de la santé maternelle.

Ainsi, la norme des indicateurs des hormones thyroïdiennes chez la femme est largement déterminée par son âge, son état physiologique. Pour exclure les erreurs de diagnostic, des tableaux de normes spéciaux ont été créés qui prennent en compte tous les facteurs permettant d'interpréter les résultats des examens hormonaux aussi correctement que possible.

La norme des hormones thyroïdiennes chez la femme (tableau 1).

Thyroxine totale62-141 nmol / l
Sans thyroxine1,5-2,9 nmol / L
Triiodothyronine totale1,17-2,18 nmol / L
Triiodothyronine libre0,4 ng / 100 ml
Calcitonine5,5-28 pmol / L

Hormones thyroïdiennes chez la femme enceinte - normale (tableau 2)

Thyroxine totale1 trimestre - 100-209 pmol / l2,3 trimestre - 117-236 pmol / l
Sans thyroxine1 trimestre - 10,3-24,5 pmol / l2.3 trimestre - 8.2-24.7 pmol / l
Triiodothyronine totale2,3 à 6,3 pmol / L
Triiodothyronine libre0,4 ng / 100 ml
1,65 - 9,1 U / L

La glande thyroïde est assez sensible aux changements des facteurs environnementaux et de l'environnement interne du corps. Par exemple, selon des études, le niveau d'activité des cellules thyroïdiennes dépend même des conditions météorologiques et des changements de saison.

Ainsi, sachant comment fonctionnent la glande thyroïde, les hormones et la norme chez les femmes de ces hormones, nous pouvons supposer quels changements dans son travail peuvent entraîner divers types de conséquences pour le corps. Seul un travail bien coordonné et correct de toutes les parties du système neuroendocrinien peut assurer l'état de santé générale et reproductive de chaque femme à différentes périodes de sa vie.

Hormones thyroïdiennes chez l'homme

Les normes hormonales chez les hommes diffèrent généralement du niveau des mêmes hormones dans le corps féminin. Cependant, selon les statistiques, le sexe masculin est beaucoup moins sensible aux maladies de la glande thyroïde et, par conséquent, au dysfonctionnement de l'hormone thyroïdienne. Habituellement, jusqu'à 40 ans, les hommes ne se tournent pas vers un spécialiste pour l'examen des hormones thyroïdiennes. Cependant, après 40-45 ans, il est préférable de se soumettre à un examen de routine par un endocrinologue afin de pouvoir identifier la pathologie aux stades initiaux lorsque le traitement est plus efficace et moins agressif. Le médecin évaluera visuellement et la palpation de la glande thyroïde, identifiera les symptômes possibles de la pathologie, si nécessaire, effectuera des examens supplémentaires, prescrira des tests pour les hormones et analysera ensuite leurs résultats.

Tests hormonaux thyroïdiens: normes et décodage

La glande thyroïde et ses hormones sont impliquées dans le travail de tous les organes et systèmes du corps humain. Toute violation de son fonctionnement peut entraîner de graves problèmes de santé. L'analyse des hormones thyroïdiennes est l'un des moyens de surveiller son travail et de diagnostiquer les éventuels changements pathologiques.

Les hormones et leur rôle

Les principales hormones étudiées sont:

  • Triiodothyronine (T3),
  • Tétraiodothyronine (T4). Il est également appelé thyroxine.,
  • Hormone stimulant la thyroïde (TSH),

La glande thyroïde produit 3 substances:

Les hormones comprennent la triiodothyronine et la thyroxine. Ils aident à fonctionner comme un organe interne du corps humain. Ils comprennent des molécules d'iode: 3 en triiodothyronine et 4 en thyroxine.

La calcitonine produit des cellules C. Leur fonction est le métabolisme du calcium et le développement du système osseux..

Les hormones dans le sang circulent sous forme libre et associées aux protéines. 99% est connecté, seulement 0,2-0,5% tombe sur libre.

L'hormone T3 est considérée comme plus active. Il est impliqué dans tous les effets biologiques. Le T4 est à l'origine de la formation de cette substance active.

Les hormones thyroïdiennes sont principalement responsables du métabolisme énergétique. Ce processus dans le corps se produit constamment, même au repos.

Les tests de l'hormone thyroïdienne impliquent la détermination de la TSH (hormone stimulant la thyroïde), bien qu'elle soit produite par un autre organe endocrinien, l'hypophyse. Il est produit avec une allocation insuffisante de T3 et T4. Mécanisme de rétroaction TTG. Ensuite, il y a 2 scénarios:

  • Le fer synthétisera plus intensément les hormones,
  • Glande thyroïde. Elle augmente progressivement le volume.

Sous la forme des résultats des tests sanguins apparaîtra l'indicateur de AT TPO.

Les anticorps dirigés contre la peroxydase thyroïdienne sont un indicateur de l'agression du système immunitaire par rapport à votre propre corps. La peroxydase thyroïdienne fournit la formation d'une forme active d'iode, qui peut être incluse dans le processus d'iodification de la thyroglobuline. Les anticorps contre l'enzyme bloquent son activité, ce qui entraîne une diminution de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes. Cependant, l'AT-TPO ne peut être que «témoin» du processus auto-immun. Une augmentation du titre d'anticorps contre la peroxydase est possible si le patient:

  • goitre toxique diffus,
  • goitre nodulaire,
  • thyroïdite subaiguë de Crevena,
  • dysfonctionnement de la glande post-partum,
  • thyroïdite (Hashimoto),
  • hypothyroïdie idiopathique,
  • thyroïdite auto-immune,
  • maladies auto-immunes non thyroïdiennes.

Lorsqu'une analyse est prescrite?

À ce jour, les maladies associées à un dysfonctionnement de la glande thyroïde occupent la deuxième place en fréquence, le diabète vient en premier. L'état du cœur, des systèmes vasculaire, reproducteur et hématopoïétique dépend du bon fonctionnement de cet organe..

Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes peut également être effectué de la propre initiative du patient. Les raisons populaires de cette décision sont:

  • Vérifier la santé d'un couple qui a décidé d'avoir un bébé,
  • En vertu de la profession. Si une personne travaille dans un lieu présentant un risque accru de contamination chimique ou radiologique,
  • Vérification de l'état de la glande, après une maladie antérieure.

L'endocrinologue écrit une référence pour des tests sanguins pour les hormones thyroïdiennes afin d'identifier les anomalies ou d'ajuster le traitement pour les maladies existantes.

La raison de cette nomination peut être:

  • Changements soudains du poids d'une personne,
  • Difficultés à concevoir un enfant,
  • Grossesse grave,
  • Irrégularités menstruelles chez la femme,
  • Retard du développement physique ou mental de l'enfant.

Si un examen visuel a révélé des changements structurels dans la glande, un test hormonal est également prescrit. De tels changements peuvent être une nodularité, une hétérogénéité ou des agrandissements détectés lors de la palpation de la zone correspondante. S'il y a des écarts dans les résultats, le patient devra subir des examens supplémentaires pour identifier la cause de la violation.

Le don de sang pour les hormones thyroïdiennes est nécessaire en présence des symptômes visuels suivants:

  • Le tremblement est un mouvement spontané rapide et rythmé des membres associé aux contractions musculaires.,
  • Calvitie,
  • Transpiration abondante,
  • Déficience de mémoire,
  • Problèmes de peau,
  • Tachycardie.

Dans certains cas, les tests pour les hormones thyroïdiennes sont la norme. Les patients souffrant de pathologies du tissu conjonctif (polyarthrite rhumatoïde, sclérodermie systémique, lupus érythémateux) ne doivent pas oublier de donner du sang aux hormones thyroïdiennes.

Lignes directrices pour les adultes

T4 dans la plupart des cas reste inchangé. Il est stable même si le corps a une tumeur bénigne ou un goitre colloïdal. Avec une teneur normale en thyroxine dans le corps féminin, les chiffres dans le formulaire de résultats doivent être de 9 à 19 pmol / L. Cet indicateur est la base d'iode pour la formation de l'hormone T3. Les indicateurs de cette hormone chez une femme devraient être de l'ordre de 2,62-5,69 pmol / L. La norme des hormones thyroïdiennes chez les femmes pendant la grossesse est beaucoup plus élevée. Cela est dû au fait que, jusqu'à un certain point, le système endocrinien de la mère fonctionne à deux, satisfaisant ainsi également les besoins du bébé. Hormones thyroïdiennes: normales chez la femme, tableau ci-dessous.

Le médecin déchiffrera naturellement les réponses reçues. Vous ne pouvez que légèrement comparer les chiffres avec les normes..

L'hormone stimulant la thyroïde à une concentration normale doit être de 0,2 à 3,2 Mme / l. Le dépassement de l'indicateur indique un fonctionnement insuffisant de la glande thyroïde, faible - sécrétion trop intense.

Déchiffrer un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes Une comparaison des indicateurs d'un homme et d'une femme est présentée dans le tableau ci-dessous.

Nom d'hormoneChez l'hommeChez les femmes
T3 (pmol / L)2.6-5.722.6-5.72
T3 libre (nmol / L)1.24-3.231.24-3.23
Total T4 (ngr / dtsl)0,8-2,10,8-2,1
T4 gratuit (ngr / dtsl)5.31-104.23-12.99
TSH totale (μMU / ml)0,4-40,4-4
Calcitonine (pmol / L)0-2,460-1,46

Normes chez les enfants

Les normes des hormones thyroïdiennes diffèrent considérablement de celles d'un adulte. L'analyse des hormones thyroïdiennes est rarement prescrite. Il aide à diagnostiquer les anomalies précoces du développement et à les corriger..

Contrairement aux adultes, l'analyse des enfants consiste à vérifier seulement 2 hormones - T3 et TSH. Ils affectent le rythme de développement du bébé.

Ainsi, les résultats des tests pour la TSH devraient être chez les nourrissons 1,12-17,05 mU / L.

Par an, la quantité de cette hormone est produite moins de 0,66-8,3 miel / l.

Puis, à mesure qu'ils vieillissent, le seuil supérieur de cet indicateur change, mais la limite inférieure reste inchangée - 0,47 mU / L. Ainsi, la limite supérieure de la thyrotropine pour l'analyse des hormones thyroïdiennes sera:

  • Jusqu'à 5 ans - 6,55 miel / l,
  • Moins de 12 ans - 5,89 MED / L,
  • Jusqu'à 16 ans - 5,01 miel / l.

Une fois stabilisé à environ 4,15 miel / l.

Il convient de noter que le niveau de thyrotropine dépend de l'heure de la journée. Il atteint son maximum à 3 heures du matin et les chiffres les plus bas sont enregistrés à 17 heures-18 heures..

Analyses des hormones thyroïdiennes décodant les normes de triiodothyronine par âge:

  • Jusqu'à 10 ans - 1,79-4,08 nmol / L,
  • Moins de 18 ans - 1,23-3,23 nmol / L.

À mesure qu'ils vieillissent, cet indicateur diminue à 1,06-3,14. À différents moments de l'année, il est produit avec différentes activités. En automne et en hiver plus intensément, et au printemps la production de T3 diminue.

Préparation pour la livraison du biomatériau

La préparation aux tests hormonaux devrait commencer dans environ un mois. Pendant cette période, vous devez refuser de prendre de tels médicaments:

  • Contenant de l'iode,
  • Hormonal,
  • Stéroïdes,
  • Contenant de l'aspirine.

Si le respect de cette condition n'est pas possible, il est nécessaire d'en informer le médecin traitant. Il pourra donc ajuster les données.

La préparation de l'analyse comprend d'autres mesures:

  • Ne mangez pas 8 heures avant la livraison du biomatériau. Vous ne pouvez boire que de l'eau bouillie. Le minéral n'est pas recommandé,
  • Aucune activité physique la veille d'une visite au laboratoire ne doit être,
  • Les situations stressantes peuvent également fausser les résultats de la recherche. Essayez donc de vous calmer et de ne pas être nerveux le jour de votre visite au laboratoire.,
  • Refuser les mauvaises habitudes comme l'alcool et les cigarettes ont besoin d'au moins 24 heures. Idéalement, cette période est de 7 jours,
  • La veille du don de sang, vous devez abandonner l'intimité sexuelle,
  • Dans les 2-3 jours, vous devez essayer de protéger le corps contre l'hypothermie et la surchauffe.

Le spécialiste doit vous informer des tests d'hormones thyroïdiennes dans au moins 2-3 jours. Cette période doit être consacrée à la préparation de votre corps. C'est le seul moyen d'obtenir des résultats vrais et précis qui montrent une image réelle de l'état de la glande thyroïde..

Nous donnons une analyse

Comment transmettre une analyse des hormones thyroïdiennes à une personne prédisposée aux maladies endocriniennes? La réponse est tous les 6 mois pour surveiller votre état. Il suffira que tout le monde visite le laboratoire une fois tous les 1 à 1,5 ans..

Le don de sang pour les hormones thyroïdiennes se fait à partir d'une veine du coude.

Pour des résultats précis, il est important non seulement de savoir comment passer l'analyse, mais aussi quand. Les nuances de cette procédure sont généralement racontées par un gynécologue ou un endocrinologue. Le jour du don de sang, aucune autre intervention médicale ne doit être effectuée. La radiographie, les compte-gouttes et les ultrasons peuvent déformer les données..

Chez les hommes, tout est plus simple. Ils ont une stabilité hormonale, donc ils peuvent donner du sang n'importe quand.

Vous pouvez passer des tests pour les hormones thyroïdiennes pour déterminer la forme libre T3 et T4, la calcitonine, la TSH et l'AT-TG tous les jours, adultes et enfants.

L'analyse prend jusqu'à 5 jours.

Quels sont les écarts

Avec l'hyperthyroïdie, une défaillance métabolique se produit. Voici quelques symptômes:

  • Perte de poids,
  • Cardiopalmus,
  • Transpiration.

L'hyperthyroïdie est de 3 types:

  • Diminution de la taille de la thyroïde et de la production d'hormones,
  • L'augmentation de sa taille. Le corps combat la carence hormonale,
  • Faible production d'hormones par l'hypothalamus.

Lors de l'analyse des hormones thyroïdiennes, le déchiffrement des résultats peut donner 2 variantes possibles de déviations:

  • Dépassement des normes - thyrotoxicose. Le patient a de la fièvre, une transpiration active, une instabilité émotionnelle, des tremblements des extrémités, un rythme cardiaque instable. Dans ce cas, T3 et T4 augmentent considérablement leur concentration et la TSH diminue,
  • Données numériques faibles - hypothyroïdie. Symptômes: faiblesse, perte de conscience, dépression, enflure, diminution de la puissance chez l'homme, diminution de la probabilité de conception chez la femme.

Si l'analyse de la glande thyroïde a montré une teneur accrue en anticorps AT-TPO et AT-TG dans le sang, cela indique un processus auto-immun.

Un T4 normal à une faible concentration de T3 et de TSH est également un rapport alarmant, qui indique l'incapacité de l'hormone T4 à se convertir en triiodothyronine.

Des niveaux élevés de TSH à faible T4 indiquent un dysfonctionnement de l'hypophyse. Si la TSH est faible et que les autres hormones T sont élevées, le diagnostic est évident - hyperthyroïdie.

Une augmentation du niveau de T3 avec une diminution rapide de la TSH est observée chez les patients:

  • Avec un foie malade,
  • Avec jeûne prolongé,
  • Avec un traumatisme mental et émotionnel.

Une augmentation du T4 se produit dans un certain nombre de cas:

  • En cas de dysfonctionnement des reins,
  • Immunodéficience,
  • Obésité,
  • Thyroïdite.

Un faible taux de thyroxine est observé avec:

  • Maladie hypophysaire,
  • Thyroïdite auto-immune,
  • Goitre endémique.

Elle doit être soigneusement liée à la glande thyroïde, des tests hormonaux doivent être effectués régulièrement, compte tenu de la fréquence d'apparition des maladies de cet organe. L'effet des niveaux d'hormones est très important. Ils affectent la plupart des organes internes, y compris les organes vitaux. Pour obtenir des résultats d'examen plus précis, vous devez vous préparer en 2-3 jours. Le formulaire de résultats reflète les données non seulement des hormones sécrétées par la glande thyroïde, mais aussi d'autres «stratégiquement importantes». Bien qu'ils soient produits par d'autres organes du système endocrinien, leur effet sur le fond hormonal de la glande thyroïde est très important. Toutes les données d'analyse ne sont pas considérées séparément les unes des autres, mais en combinaison. C'est la seule façon de diagnostiquer sur la base des résultats de cette analyse..

Les tests hormonaux, la principale méthode de diagnostic de la glande thyroïde

Les tests hormonaux sont l'une des principales méthodes de diagnostic des maladies thyroïdiennes. Les analyses résolvent plusieurs problèmes principaux:

  1. la capacité de reconnaître une maladie naissante à un stade précoce;
  2. vérifier les niveaux de production d'hormones;
  3. évaluer les glandes endocrines.

Pour obtenir des résultats fiables, il est nécessaire d'abandonner la consommation d'alcool et de médicaments hormonaux, un effort physique intense avant de passer l'analyse. Pour l'analyse, le patient prélève du sang dans une veine.

Pour diagnostiquer la santé thyroïdienne, l'endocrinologue écrit une référence au laboratoire pour le don de sang pour les hormones. Cette liste comprend non seulement les hormones thyroïdiennes qui sont directement synthétisées dans l'organe lui-même, mais aussi les anticorps (TTT et TPO) et TSH.

Quels indicateurs sont inclus dans les tests pour les hormones thyroïdiennes?

Dans le formulaire d'analyse obtenu du laboratoire, vous pouvez voir diverses abréviations et noms. Considérez ce que chacun d'eux signifie..

La thyroxine (sans T4) est une forme biologiquement inactive d'hormones thyroïdiennes. C'est la production de T4 qui occupe l'essentiel de la synthèse de la glande thyroïde (jusqu'à 90%). Stimule le métabolisme des protéines dans le corps. Une production accrue de cette hormone stimule l'accélération du métabolisme et de la consommation d'oxygène. Son analyse révèle les maladies suivantes: thyroïdite, hypothyroïdie, goitre toxique.

La triiodothyronine (sans T3) est une forme biologique active d'hormones thyroïdiennes. Dans sa composition, il contient trois atomes d'iode, ce qui augmente son activité chimique. Stimule l'absorption et l'échange d'oxygène dans les tissus du corps. Utilisé pour diagnostiquer de nombreuses maladies thyroïdiennes.

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH, TSH) est une hormone produite par l'hypophyse. Il stimule la formation et la sécrétion de T3 et T4, régule la glande thyroïde en affectant les récepteurs des thyréocytes. En conséquence, il y a une augmentation de la synthèse de l'hormone thyroïdienne et de la croissance du tissu thyroïdien.

La synthèse normale de ces hormones est importante pour le travail coordonné des systèmes nerveux et autonome, les processus métaboliques du corps.

De plus, pour le diagnostic de la glande thyroïde, il est nécessaire de faire une analyse de la concentration d'anticorps. Pour cela, une analyse est prescrite pour les types d'anticorps suivants:

Anticorps contre la thyroperoxydase (AT contre TPO) - auto-anticorps dirigés contre l'enzyme produite par les cellules thyroïdiennes. Les maladies du système auto-immun sont détectées à l'aide de cette analyse..

Les anticorps dirigés contre la thyroglobuline (AT contre TG, TG) sont des anticorps dirigés contre une protéine qui est un précurseur des hormones thyroïdiennes. Leur présence dans le sang est un indicateur important pour détecter les troubles du système auto-immun, tels que le goitre toxique diffus (DTZ), la maladie de Hashimoto, le cancer de la thyroïde, etc..

L'étude du niveau d'anticorps anti-rTTG (AT contre rTTG) est nécessaire en cas de suspicion de DTZ ou d'autres maladies thyroïdiennes.

La calcitonine agit comme marqueur tumoral et est prescrite pour les modifications nodulaires de la glande thyroïde..

Pour plus d'informations sur la synthèse et l'importance des hormones thyroïdiennes, consultez cet article..

Le taux d'analyse de la glande thyroïde. Table

HormoneValeur minimumValeur maximum
T3 gratuit2,6 pmol / L5,7 pmol / L
T3 général1,2 nmol / l2,2 nmol / l
T4 gratuit9,0 pmol / L22,0 pmol / L
T4 global54 nmol / l156 nmol / l
TTG0,4 mU / l4,0 mU / L
Anticorps contre la thyroglobuline0 unités / ml18 unités / ml
Anticorps contre la peroxydase thyroïdienneLa norme du contenu des hormones thyroïdiennes dans le sang des femmes.

HormoneValeur minimumValeur maximum
Thyroxine0,8 pg / ml18 pg / ml
Hormone stimulant la thyroïde0,4 μIU / ml4 μMU / ml
Triiodothyronine3,5 pg / ml8,0 pg / ml
Anticorps contre la thyroglobulineChangements dans la concentration de triiodothyronine (T3) dans le sang humain, selon son âge.

ÂgeValeur minimumValeur maximum
De 1 an à 10 ans1,79 nmol / L4,08 nmol / L
10 à 18 ans1,23 nmol / L3,23 nmol / L
De 18 à 45 ans1,06 nmol / L3,14 nmol / L
45 ans et plus0,62 nmol / L2,79 nmol / L

Modifications du contenu de l'hormone stimulant la thyroïde (TSH, TSH) chez les nouveau-nés, les enfants, les adolescents et les adultes.

ÂgeValeur minimumValeur maximum
Les nouveau-nés1,12 mU / L17,05 mU / L
1 à 12 mois0,66 mU / l8,3 mU / L
2 à 5 ans0,48 mU / L6,55 mU / L
5 à 12 ans0,47 mU / L5,89 mU / L
12 à 16 ans0,47 mU / L5,01 mU / L
16 à 24 ans0,6 mU / l4,5 mU / L
25 à 50 ans0,47 mU / L4,15 mU / L

Le corps des femmes fonctionne légèrement différemment en termes hormonaux que les hommes. Cela est principalement dû au système reproducteur. Le tableau ci-dessous montre les normes des niveaux d'hormones chez les filles en fonction de l'âge.

ÂgeValeur minimumValeur maximum
De 1 an à 6 ans0,6 mU / l5,96 mU / L
De 7 à 11 ans0,5 mU / L4,83 mU / L
12 à 18 ans0,50 mU / L4,2 mU / L
À partir de 20 ans et plus0,26 mU / l4,1 mU / L
Femmes enceintes0,20 mU / L4,50 mU / L

Les niveaux normaux d'hormones dans le sang peuvent avoir différentes significations pour les personnes de sexe et d'âge différents. Une méthode d'essai en laboratoire est également importante. Par conséquent, les résultats des tests doivent être évalués par un médecin - un endocrinologue, qui, en fonction de ces paramètres, déterminera la norme optimale.

Décodage et diagnostics. Table

Les tests de dépistage de la maladie thyroïdienne sont une partie essentielle du diagnostic. Sur la base du résultat de cette analyse, le médecin prescrit le traitement approprié. Ne vous engagez pas dans l'autodiagnostic et l'automédication. Il est extrêmement important de commencer le traitement des maladies thyroïdiennes en temps opportun. Un diagnostic précoce de la maladie permettra d'éviter de nouvelles interventions chirurgicales et des complications. Il est particulièrement important de détecter une hypothyroïdie à un stade précoce, car sa forme négligée peut entraîner des conséquences irréparables. Le diagnostic d'hypothyroïdie est effectué à l'aide de tests de laboratoire, qui peuvent détecter une diminution de l'iode et des T3 et T4. Si vous constatez l'un des symptômes énumérés précédemment, nous vous recommandons de consulter immédiatement un médecin. Seul un médecin qualifié peut évaluer correctement les tests hormonaux thyroïdiens et prescrire un traitement efficace..

Tout changement pathologique dans la glande affectera le niveau d'hormones. Après avoir réussi l'analyse, le patient reçoit un formulaire indiquant les indicateurs de la norme de toutes les hormones, en tenant compte de l'âge et du sexe du patient (voir tableau ci-dessous).

MaladieTTGTotal T3 et sv.Total T4 et sv.ThyroglobulineTSGAT à TG, AT à TPO
Goitre toxique diffus: subclinique (aucun symptôme)↓↓normenorme
Goitre toxique diffus: compliqué↓↓norme↑↑
Goitre toxique diffus: rare↓↓↑↑norme
Hyperplasie thyroïdienne (adénome glandulaire)Sans aucun doute
Goitre endémique↑ ou norme↑ ou norme↓↓↓
Hypothyroïdie↑↑
Thyroïdite auto-immuneAux premiers stades ↑, avec une déplétion de la glande thyroïde fortement ↓↓↓↑ (en outre, les anticorps dirigés contre le récepteur TSH sont déterminés)
Cancer de la thyroïde↓ ou norme↓ ou normeSans aucun doute

Indications clés pour la livraison

Le plus souvent, c'est l'endocrinologue qui dirige la délivrance des hormones, mais il y a des situations où le patient veut subir un examen de son propre chef afin de détecter la présence ou l'absence de déviations. La première option est considérée comme plus correcte, car le médecin peut diriger vers des hormones spécifiques, sur la base du tableau clinique global, évitant ainsi au patient des dépenses inutiles.

Examen initial du patient

Si vous avez des plaintes ou comme simple prophylaxie, il est recommandé au patient de passer les hormones suivantes:

Pour une première évaluation du fonctionnement de la glande thyroïde, ces données seront suffisantes.

Taux d'hormones élevés soupçonnés

S'il y a des signes qui indiquent le développement d'une hyperthermie - sécrétion excessive d'hormones thyroïdiennes, il est nécessaire de passer des tests qui excluent le développement d'une hyperthyroïdie.

Pour ce faire, attribuez des tests pour:

  • TTG;
  • Sans T4;
  • Sans T3;
  • anticorps anti-TPO;
  • anticorps anti-RTTG.

Avec une teneur accrue en anticorps dirigés contre les récepteurs TSH, ils parlent d'hyperfonctionnement de la glande thyroïde. Afin de surveiller l'hormonothérapie, le patient devra prendre à l'avenir:

Pendant la grossesse

Le contrôle du niveau d'hormones dans le processus d'accouchement est très important. Par conséquent, pendant la grossesse, les hormones thyroïdiennes doivent être prises régulièrement. Les études nécessaires comprennent:

Souvent, les femmes enceintes ont un niveau diminué de TSH, mais cela n'indique pas la présence d'une maladie, mais c'est un changement physiologique.

Après une chirurgie thyroïdienne

Après la chirurgie, il est très important de surveiller la concentration d'hormones dans le sang. Il est également important d'évaluer le niveau de protéines spécifiques, ce qui peut indiquer un développement possible d'une récidive du cancer. Pour cela, les études suivantes sont prescrites:

  • TTG;
  • Sans T4;
  • anticorps anti-TG;
  • protéine thyroglobuline.

Lors de la résection d'une tumeur médullaire, la calcitonine et l'antigène du cancer CEA sont également administrés.

Avec changements nodulaires

Si des ganglions ont été diagnostiqués dans la glande thyroïde, un test sanguin est effectué sur les types de substances suivants:

  • TTG;
  • Sans T4;
  • Sans T3;
  • anticorps anti-TPO;
  • calcitonine.

Quels sont les symptômes des tests hormonaux??

  • hypothyroïdie ou hyperthyroïdie suspectée;
  • surveiller l'efficacité du traitement de l'hypothyroïdie;
  • inhibé le développement mental ou sexuel chez les enfants;
  • goitre;
  • arythmie cardiaque;
  • calvitie;
  • manque de menstruations;
  • diminution de la libido ou de l'impuissance;
  • infertilité.

De plus, de telles analyses peuvent être nécessaires si les patients ont des maladies du système cardiovasculaire qui restent résistantes au traitement standard, telles que des arythmies cardiaques ou une pression artérielle instable, pour trouver la cause exacte de ces conditions. Parfois, des études doivent être prescrites aux patients souffrant de maladies systémiques du tissu conjonctif - dans ces maladies (lupus érythémateux disséminé, sclérodermie systémique, dermatomyosite, polyarthrite rhumatoïde), la cause de l'évolution du processus inflammatoire s'aggrave, des modifications du profil des hormones thyroïdiennes deviennent possibles et peuvent être impliquées dans le processus d'inflammation auto-immune tissu thyroïdien.

Comment se préparer à des résultats précis?

  1. Un mois avant de faire l'analyse, vous devez arrêter de prendre des médicaments contenant des hormones. Les patients qui prennent des médicaments, dont l'iode, doivent en informer l'endocrinologue qui nomme un tel examen..
  2. Ne prenez pas de médicaments contenant de l'iode pendant plusieurs jours avant l'analyse (si cela est bien sûr possible).
  3. Avant d'effectuer l'analyse, réduisez l'activité physique ou éliminez-les complètement, éliminez l'alcool et le tabagisme. Il est nécessaire d'observer le régime du jour (le changement du profil des hormones thyroïdiennes dépend du changement des modes de sommeil et d'éveil).
  4. L'analyse est prise à jeun. Avant de prendre l'analyse, le patient doit être en repos physique et psychologique pendant 30 minutes avant le prélèvement de sang.

Malgré les vastes possibilités d'une personne moderne, il ne faut pas essayer d'interpréter de manière indépendante les résultats de la recherche - seul un endocrinologue qualifié doit le faire, qui évalue les plaintes du patient, les données d'examen du patient, les résultats de l'examen échographique de la glande thyroïde et des analyses montrant l'état du profil hormonal..

Pour prévenir les maladies thyroïdiennes, surveillez votre alimentation. Les hormones ne peuvent pas être produites sans un apport suffisant en iode. Les besoins quotidiens en iode sont de 100 à 200 mcg. L'iode se trouve dans les œufs, la viande, les algues et le poisson.

Le diagnostic de maladie thyroïdienne ne peut être posé sans une étude en laboratoire du niveau d'hormones thyroïdiennes qui peut être effectué dans n'importe quel laboratoire ou clinique moderne..

Joints sur le cou, essoufflement, mal de gorge, peau sèche, matité, perte de cheveux, ongles cassants, gonflement, gonflement du visage, yeux ternes, fatigue, somnolence, larmoiement, etc. - C'est tout un manque d'iode dans le corps. Si les symptômes sont "sur le visage" - peut-être que votre thyroïde ne peut plus fonctionner en mode normal. Vous n'êtes pas seul, selon les statistiques, jusqu'à un tiers de la population mondiale souffre de problèmes de thyroïde.

Comment oublier les maladies thyroïdiennes? Le professeur Ivashkin Vladimir Trofimovich en parle ici.