Hormone stimulant la thyroïde (TSH)

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est le principal régulateur de la fonction thyroïdienne, synthétisée par l'hypophyse - une petite glande située à la surface inférieure du cerveau. Sa fonction principale est de maintenir une concentration constante d'hormones thyroïdiennes - hormones thyroïdiennes, qui régulent les processus de formation d'énergie dans le corps. Lorsque leur contenu sanguin diminue, l'hypothalamus libère une hormone qui stimule la sécrétion de TSH par l'hypophyse..

Hormone stimulant la thyroïde, thyrotropine, TTU.

Synonymes anglais

Hormone stimulant la thyroïde (THS), Thyrotropin.

Plage de détection: 0,005 - 1000 μMU / ml.

Μme / ml (unité micro-internationale par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant le test (vous pouvez boire de l'eau plate et propre).
  • Exclure l'utilisation d'hormones stéroïdes et thyroïdiennes 48 heures avant l'étude (comme convenu avec le médecin).
  • Éliminez le stress physique et émotionnel 24 heures avant l'étude..
  • Ne fumez pas pendant 3 heures avant l'étude.

Aperçu de l'étude

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est produite par l'hypophyse, une petite glande située à la surface inférieure du cerveau derrière la cavité sinusale. Il régule la production d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine) grâce à un "système de rétroaction" qui vous permet de maintenir une concentration stable de ces hormones dans le sang. Avec une diminution de la concentration d'hormones thyroïdiennes, la sécrétion d'hormone stimulant la thyroïde augmente et leur production par la glande thyroïde est stimulée, et vice versa - avec une augmentation de la concentration de thyroxine et de triiodothyronine, la sécrétion d'hormone stimulant la thyroïde diminue. Les hormones thyroïdiennes sont les principaux régulateurs de la dépense énergétique dans le corps, et le maintien de leur concentration au niveau requis est extrêmement important pour l'activité normale de presque tous les organes et systèmes.

La dysfonction hypophysaire peut provoquer une augmentation ou une diminution du niveau d'hormone stimulant la thyroïde. Avec une augmentation de sa concentration, les hormones thyroïdiennes sont libérées dans le sang en quantités anormales, provoquant une hyperthyroïdie. Avec une diminution de la concentration de l'hormone stimulant la thyroïde, la production d'hormones thyroïdiennes diminue également et les symptômes de l'hypothyroïdie se développent.

Les raisons de la violation de la production d'hormone stimulant la thyroïde peuvent être des maladies de l'hypothalamus, qui commence à produire des quantités accrues ou diminuées de thyrolibérine, un régulateur de la sécrétion de TSH par l'hypophyse. Les maladies de la glande thyroïde, accompagnées d'une violation de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes, peuvent indirectement (par le mécanisme de rétroaction) affecter la sécrétion d'hormone stimulant la thyroïde, provoquant une diminution ou une augmentation de sa concentration dans le sang. Ainsi, l'étude de la TSH est l'un des tests hormonaux les plus importants..

À quoi sert l'étude??

  • Pour déterminer l'état de la glande thyroïde, une évaluation indirecte de la production d'hormones thyroïdiennes.
  • Pour surveiller le traitement des maladies thyroïdiennes.
  • Pour le diagnostic de dysfonction thyroïdienne chez les nouveau-nés.
  • Pour le diagnostic de l'infertilité féminine et le suivi de son traitement.

Quand une étude est prévue?

  1. Avec une augmentation de la glande thyroïde, ainsi qu'avec des symptômes d'hyper- et d'hypothyroïdie.
    • Symptômes d'hyperthyroïdie:
      • cardiopalmus,
      • anxiété accrue,
      • perte de poids,
      • insomnie,
      • serrer la main,
      • faiblesse, fatigue,
      • la diarrhée,
      • intolérance à la lumière vive,
      • réduction de l'acuité visuelle,
      • gonflement autour des yeux, leur sécheresse, hyperémie, renflement.
    • Symptômes d'hypothyroïdie:
      • peau sèche,
      • constipation,
      • intolérance au froid,
      • gonflement,
      • chute de cheveux,
      • faiblesse, fatigue,
      • irrégularités menstruelles chez la femme.
  • À intervalles réguliers, une analyse peut être assignée pour surveiller l'efficacité du traitement de la maladie thyroïdienne. Les niveaux de TSH sont souvent évalués chez les nourrissons à risque de maladie thyroïdienne..

Que signifient les résultats??

Valeurs de référence (norme TSH):

ÂgeValeurs de référence
20 ans0,3 - 4,2 μIU / ml

Raisons pour augmenter la concentration d'hormone stimulant la thyroïde:

  • hypothyroïdie (primaire et secondaire),
  • tumeur hypophysaire (thyrotropinome, adénome basophile),
  • thyroïdite Hashimoto,
  • Syndrome de sécrétion non régulée TSH,
  • tumeurs pulmonaires sécrétant de la thyrotropine,
  • insuffisance surrénalienne,
  • prééclampsie,
  • empoisonnement au plomb,
  • maladie mentale.

Raisons pour abaisser la concentration d'hormone stimulant la thyroïde:

  • goitre toxique diffus,
  • Thyrotoxicose indépendante de la TSH,
  • adénome thyrotoxique (maladie de Plummer),
  • hyperthyroïdie enceinte,
  • thyroïdite auto-immune avec manifestations de thyréotoxicose,
  • maladie mentale,
  • cachexie.

Une augmentation et une diminution du niveau d'hormone stimulant la thyroïde indiquent des anomalies dans la régulation de la fonction thyroïdienne, cependant, il est souvent impossible de trouver leur cause exacte par le seul niveau de TSH. Habituellement, pour cela, le niveau de thyroxine (T4) et de triiodothyronine (T3) est également déterminé.

  • Les médicaments suivants peuvent entraîner une surestimation de la concentration d'hormone stimulant la thyroïde: phénytoïne, aténolol, clomiphène, motilium, métoprolol, acide valproïque, propranolol, amiodarone, calcitonine, prednisolone, morphine, dérivés de la phénothiazine, bénérazide, aminoglutétémidimidimididimididimidididimididimididimidimidimididimidimididimididimididimidimidide, diphénine, rifampicine.
  • Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde reflète la situation dans la glande pituitaire au cours des 3 à 6 dernières semaines.Par conséquent, il est conseillé d'effectuer une détermination de contrôle de la concentration de TSH dans le sang 2 mois après avoir ajusté la dose de médicaments qui affectent l'hormone..
  • Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde peut être affecté par le stress physique et émotionnel, les maladies infectieuses aiguës.
  • Certaines études ont montré un changement des niveaux de TSH au cours de la journée. Par conséquent, afin de surveiller la concentration de TSH, il est recommandé de faire une analyse au même moment de la journée.
  • Le niveau de TSH chez les femmes enceintes au troisième trimestre peut être augmenté.

Qui prescrit l'étude?

Endocrinologue, thérapeute, pédiatre, gynécologue, neurologue, chirurgien.

Hormone stimulant la thyroïde (TSH)

Synonymes: TSH, thyrotropine, thyrotropine, thyrotropine, hormone stimulant la thyroïde, TSH

La glande thyroïde est une glande endocrine de forme ressemblant à un papillon, située en dessous devant le cou. La glande thyroïde fonctionne en produisant des hormones qui sont sécrétées dans la circulation sanguine puis transférées à chaque cellule du corps. Ces hormones aident le corps à utiliser l'énergie, à maintenir la chaleur et à maintenir le bon fonctionnement du cerveau, du cœur, des muscles et d'autres organes..

Qu'est-ce que TTG?

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est produite par la glande pituitaire (ou plutôt, sa glande pituitaire antérieure - l'adénohypophyse), qui est située à la base du cerveau. La TSH contrôle la glande thyroïde, à savoir la production des principales hormones: la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). Il existe une relation inverse entre la concentration de TSH et la concentration de T4 dans le sang. Si la glande thyroïde produit trop peu de T4, le niveau de TSH dans le sang augmentera. Inversement, si la quantité de T4 est trop élevée, le niveau de TSH diminuera.

Cependant, si la glande pituitaire ne fonctionne pas correctement, elle ne produit pas suffisamment de TSH. Dans ce cas, même si la glande thyroïde est saine, elle ne reçoit pas suffisamment de TSH et produit donc trop peu de T4. Heureusement, ce trouble est assez rare..

L'analyse de la TSH est réalisée en cas de suspicion de maladie thyroïdienne (thyroïdite auto-immune chronique, goitre toxique diffus, hypothyroïdie postopératoire, goitre nodulaire) ou adénohypophyse. Dans le cas de maladies de l'adénohypophyse, une augmentation isolée de l'hormone stimulant la thyroïde peut être observée à des niveaux normaux d'hormones thyroïdiennes.

La TSH est l'une des hormones qui répondent le plus rapidement, c'est pourquoi elle est utilisée pour dépister la dysfonction thyroïdienne..

Norm TTG

Le TTG peut être mesuré en mUI / L (milli unités internationales pour 1 litre), MED / L (identique à mME / L, uniquement au lieu d'unités internationales, Unité d'action, UNITÉ), μME / ml (micro unités internationales par millilitre), mU / L (milliunités par litre). Facteur de conversion: μMU / ml = mIU / L = mU / L = mU / L.

Norme et anomalies du homon stimulant la thyroïde (TSH)
chez l'adulte, selon l'American Thyroid Association (ATA) (mIU / L)

Selon une étude de 2013, la plage de référence de TSH augmente avec l'âge, tandis que le T4 libre diminue. À l'âge de 60 à 79 ans, le niveau normal de TSH est de 0,4 à 5,8 mUI / L, pour les 80 ans et plus - de 0,4 à 6,7 mUI / L. L'utilisation de normes TSH tenant compte de l'âge, en particulier chez les personnes de plus de 70 ans, permet d'éviter le diagnostic erroné d'hypothyroïdie infraclinique et de traitement inutile.

Un taux de TSH normal indique le fonctionnement normal de la glande thyroïde, mais ne peut exclure la présence de maladies thyroïdiennes inflammatoires (pour cela, analyses d'AT-TPO, échographie de la glande thyroïde).

Lors du décodage de l'analyse sur TSH, il est nécessaire de s'appuyer sur l'intervalle de référence du laboratoire où l'analyse a été effectuée.

Norm TSH pendant la grossesse

L'hormone thyroïdienne est essentielle au développement normal du cerveau du bébé pendant la grossesse. Au cours du premier trimestre, l'enfant reçoit des hormones thyroïdiennes de la mère. Au deuxième trimestre de la grossesse, la glande thyroïde en développement du bébé commence à produire indépendamment des hormones..

Avec une quantité insuffisante d'hormones thyroïdiennes chez la mère, le bébé peut naître avec un niveau de QI inférieur par rapport au fonctionnement normal de la glande thyroïde, mais le bébé n'est pas exposé à un risque accru de malformations congénitales.

Pendant la grossesse, il y a une diminution à la fois de la limite inférieure des valeurs normales (diminue d'environ 0,1-0,2 mUI / L) et de la limite supérieure (diminue d'environ 0,5 à 1,0 mUI / L) par rapport aux normes normales en dehors de la grossesse.

Au cours du premier trimestre de la grossesse, le taux de TSH dans le sang diminue en raison de la croissance de la gonadotrophine chorionique (hCG). L'hormone hCG provoque une augmentation des niveaux d'hormones thyroïdiennes, supprimant ainsi la TSH. Puis le niveau TSH revient progressivement au niveau habituel. Étant donné que la concentration de hCG pendant plusieurs grossesses est plus élevée, le niveau de TSH diminue davantage que pendant la grossesse avec un enfant.

Norme TSH chez les enfants

Selon l'étude, qui a mesuré le niveau de TSH chez les enfants de la naissance à 18 ans, le niveau d'hormone stimulant la thyroïde varie de manière assez importante en fonction de l'âge de l'enfant.

Pour les nouveau-nés à terme, la plage des valeurs normales de TSH est assez large et peut être de 0,7 à 16 mUI / L. Progressivement, le niveau de TSH commence à diminuer et est d'environ 0,4-8,8 mUI / l, de 1 an à 6 ans - 0,4-6,5 mUI / l, de 7 à 14 ans - 0,4-5 mIU / L Le niveau de TSH dans le sang diminue progressivement, s'approchant des valeurs adultes, tandis que la thyroxine libre (T4 libre) restera assez stable à ce moment.

TSH accrue (hypothyroïdie)

L'hypothyroïdie est l'une des maladies thyroïdiennes les plus courantes. Avec l'hypothyroïdie, la glande thyroïde ne produit pas suffisamment d'hormones, ce qui entraîne un ralentissement du métabolisme. L'hypothyroïdie peut se développer à tout âge, mais le risque de son développement augmente avec l'âge..

Une altération de la fonction thyroïdienne peut provoquer un certain nombre de problèmes de santé, tels que les maladies cardiaques, l'obésité, l'infertilité, les douleurs articulaires.

Il existe une étude qui étudie la prévalence de la dysfonction thyroïdienne et de la dépression chez les personnes souffrant d'obésité centrale (abdominale). Les participants à l'étude atteints d'obésité centrale avaient une prévalence plus élevée d'hypothyroïdie et de dépression que les sujets témoins sans obésité. Les T4 et TSH libres sont importants pour le contrôle du poids. La dépression est positivement corrélée à l'obésité.

Hypothyroïdie subclinique

L'hypothyroïdie subclinique est une condition dans laquelle le niveau d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est plus élevé que la normale, tandis que les niveaux de thyroxine (T4) et de triiodothyronine (T3) restent dans les valeurs de référence. L'hypothyroïdie subclinique est généralement asymptomatique, par conséquent, le diagnostic est établi par les résultats d'un test sanguin lorsque le taux de TSH dépasse 4,0 mUI / L. Selon des études, l'apparition de symptômes et de complications est plus fréquente chez les patients dont le taux de TSH dépasse 10,0 mUI / L. Par conséquent, une thérapie de remplacement est recommandée pour commencer à un niveau de TSH supérieur à 10,0 mUI / L. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour savoir comment l'hypothyroïdie subclinique affecte la santé et s'il est nécessaire de la traiter. Entre-temps, avec des valeurs de TSH inférieures à 10,0 mUI / L, l'introduction d'une thérapie de remplacement doit être envisagée en cas de symptômes courants, d'anticorps dirigés contre la glande thyroïde, de lipides élevés et d'autres facteurs de risque, ainsi qu'en présence de goitre, de grossesse, de dysfonctionnement ovarien et d'infertilité. Autrement dit, avec l'hypothyroïdie subclinique, le traitement n'est pas nécessaire, la décision sur la nomination du traitement est prise sur une base individuelle.

Les symptômes de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie ne provoque aucun symptôme unique. Il peut se développer lentement sur plusieurs années, ce qui peut rendre les symptômes moins visibles ou ignorés. Plus le niveau d'hormones thyroïdiennes est bas, plus les symptômes seront graves: l'hypothyroïdie subclinique peut provoquer des symptômes bénins ou ne pas se produire du tout, tandis que l'hypothyroïdie sévère provoque généralement des symptômes graves.

Les principaux symptômes de l'hypothyroïdie:

  • faiblesse, fatigue, somnolence
  • hypersensibilité au froid
  • peau sèche, cheveux et ongles cassants
  • perte d'appétit
  • difficultés de gain et de perte de poids
  • déficience de mémoire
  • dépression, irritabilité
  • menstruations irrégulières
  • crampes musculaires et douleurs articulaires
  • hypertrophie thyroïdienne (goitre)

Étant donné que les symptômes ne se produisent pas toujours, un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes doit être effectué pour confirmer le diagnostic..

Hypothyroïdie chez les enfants

L'hypothyroïdie chez l'enfant peut être congénitale ou se développer plus tard (hypothyroïdie acquise). En général, chez les enfants et les adolescents, les symptômes sont les mêmes que chez les adultes. De plus, d'autres symptômes importants peuvent apparaître chez les enfants:

  • croissance lente
  • retard de développement sexuel
  • retard de développement des dents permanentes
  • mauvais développement mental

Chez de nombreux enfants, l'hypothyroïdie subclinique disparaît d'elle-même sans traitement et la fonction thyroïdienne revient à la normale..

Les causes de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie peut être causée par un certain nombre de facteurs:

  • Une maladie auto-immune connue sous le nom de thyroïdite de Hashimoto est la cause la plus fréquente. Les troubles auto-immunes se produisent lorsque le système immunitaire produit des anticorps qui attaquent ses propres cellules. Dans ce cas, les anticorps affectent la capacité de la glande thyroïde à produire des hormones..
  • La chirurgie thyroïdienne réduit ou arrête la production d'hormones.
  • Réponse excessive au traitement de l'hyperthyroïdie. Parfois, la correction de l'hyperthyroïdie peut entraîner une diminution trop forte de la production d'hormones thyroïdiennes, ce qui conduit à une hypothyroïdie permanente..
  • Un certain nombre de médicaments peuvent contribuer à l'hypothyroïdie. Un de ces médicaments est le lithium, qui est utilisé pour traiter certains troubles mentaux..

Moins fréquemment, l'hypothyroïdie peut survenir en raison des facteurs suivants:

  • Maladie congénitale. Certains bébés naissent avec ou sans anomalie thyroïdienne..
  • Trouble hypophysaire. Une cause relativement rare est l'incapacité de la glande pituitaire à produire suffisamment de TSH (généralement due à une tumeur hypophysaire bénigne).
  • Grossesse. Chez certaines femmes, l'hypothyroïdie se développe pendant ou après la grossesse (hypothyroïdie post-partum) en raison de la production d'anticorps dirigés contre votre propre glande thyroïde. Si elle n'est pas traitée, l'hypothyroïdie augmente le risque de fausse couche, d'accouchement prématuré et de prééclampsie (gestose).
  • Grave carence en iode.

Traitement de l'hypothyroïdie

Le traitement de l'hypothyroïdie doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. Il n'existe aucun remède qui puisse guérir l'hypothyroïdie. Le traitement consiste à combler la carence en hormone thyroïdienne dans le corps avec des médicaments réguliers..

Les herbes chinoises, le sélénium, les compléments alimentaires contenant de l'iode, des algues et d'autres produits à base de plantes à haute teneur en iode ne peuvent pas guérir l'hypothyroïdie. Lorsque la glande thyroïde ne fonctionne pas correctement, la prise d'iode supplémentaire ne l'aidera pas à mieux fonctionner. Trop d'iode dans le corps peut aggraver l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie. La prise de ces médicaments et le manque de traitement adéquat peuvent nuire à votre santé..

TSH faible (hyperthyroïdie, thyrotoxicose)

L'hyperthyroïdie est une affection caractérisée par une production excessive d'hormones thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3) par la glande thyroïde. La thyréotoxicose est une condition dans laquelle un excès d'hormones thyroïdiennes est noté dans le corps, quelle que soit leur origine. Autrement dit, la thyrotoxicose est un concept plus large qui inclut l'hyperthyroïdie.

Avec l'hyperthyroïdie, il est nécessaire de contrôler la quantité d'hormones thyroïdiennes dans le corps, car souvent dans le traitement de l'hyperthyroïdie, une hypothyroïdie se développe finalement. Mais avec l'hypothyroïdie, la carence hormonale est facilement compensée par la prise de médicaments, tandis que l'hyperthyroïdie sans traitement provoque de graves problèmes de santé..

Hyperthyroïdie subclinique

Dans l'hyperthyroïdie subclinique, la glande thyroïde produit une quantité normale des hormones T4 et T3, mais en même temps, le niveau d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est inférieur à la normale. La nécessité d'un traitement de l'hyperthyroïdie subclinique reste incertaine et est traitée individuellement. Avec l'hyperthyroïdie subclinique, un faible niveau de TSH dans le sang revient indépendamment aux valeurs normales chez près de 50% des personnes. Une surveillance régulière des taux sanguins de TSH et un traitement si nécessaire sont recommandés..

Symptômes d'hyperthyroïdie (thyrotoxicose)

Avec la thyrotoxicose, le métabolisme est accéléré. Plus il y a d'hormones T3 et T4 dans le sang, plus le métabolisme est rapide. Les symptômes sont souvent confondus avec le stress ou d'autres problèmes de santé:

  • nervosité, irritabilité
  • perte de poids
  • cardiopalmus
  • serrer la main
  • Irrégularités menstruelles
  • fatigue, faiblesse
  • transpiration accrue
  • chaise fréquente
  • chute de cheveux

Les causes de l'hyperthyroïdie

La cause la plus fréquente d'hyperthyroïdie est la maladie de Graves (maladie de Bazedov, goitre toxique diffus). Il s'agit d'une maladie auto-immune dans laquelle les cellules du corps attaquent la glande thyroïde, à la suite de laquelle elle augmente et produit trop d'hormones. La maladie de Graves survient plus souvent chez les jeunes femmes et est héréditaire.

L'hyperthyroïdie peut également être causée par des nodules thyroïdiens, qui produisent une quantité accrue d'hormones..

Autres causes d'hyperthyroïdie:

  • La thyroïdite est une inflammation de la glande thyroïde en raison de laquelle trop d'hormones sont libérées dans le sang. Au fil du temps, la thyroïdite entraîne une hypothyroïdie..
  • Une consommation accrue d'iode peut entraîner une hyperactivité thyroïdienne. L'utilisation régulière de certains médicaments (comme l'amiodarone), ainsi que de compléments alimentaires à forte teneur en iode, peut y contribuer..
  • Une surdose d'hormones thyroïdiennes dans le traitement de l'hypothyroïdie.

Hyperthyroïdie chez les enfants

L'hyperthyroïdie est moins fréquente chez les enfants que chez les adultes. Il est souvent difficile pour les parents de distinguer les symptômes de l'hyperthyroïdie des autres problèmes physiques et émotionnels. Les enfants reçoivent souvent un diagnostic de TDAH ou de TDAH. Ce diagnostic ne peut être écarté que par un test sanguin qui montre un niveau élevé d'hormones thyroïdiennes et un faible niveau d'hormone stimulant la thyroïde (TSH).

En général, chez les enfants et les adolescents, les symptômes sont les mêmes que chez les adultes. Il peut également y avoir une diminution des performances scolaires, une diminution de la capacité de concentration, une mauvaise mémoire, de la fatigue, des troubles de l'endormissement et / ou un mauvais sommeil.

Traitement de l'hyperthyroïdie

Le but du traitement est de ramener les niveaux d'hormones thyroïdiennes à des valeurs normales, de prévenir les problèmes de santé pouvant être causés par l'hyperthyroïdie et de se débarrasser des symptômes désagréables. Le choix du traitement dépend de l'âge, de la cause de l'hyperthyroïdie, de la gravité de l'hyperthyroïdie, de l'état de santé général et d'autres maladies pouvant affecter le traitement. Il existe plusieurs façons de traiter l'hyperthyroïdie:

  • Prescrire des médicaments qui suppriment l'activité thyroïdienne.
  • Thérapie à l'iode radioactif. Le traitement consiste à prendre une capsule contenant de l'iode radioactif. L'iode radioactif pénètre dans la circulation sanguine et est absorbé par la glande thyroïde, ce qui entraîne la destruction de ses cellules. Souvent, l'hypothyroïdie se développe après le traitement. Cette méthode est utilisée depuis plus de 60 ans et constitue un traitement sûr et efficace..
  • Chirurgie. Tout ou partie de la glande thyroïde est enlevée. Dans la plupart des cas, une hypothyroïdie se développe..

Test sanguin TSH: transcription et correction

TSH fonctionne dans le corps

L'une des fonctions de la TSH est la participation à l'hématopoïèse

La TSH régule la glande thyroïde et la production de ses hormones. L'hormone est également requise dans les processus suivants:

  • formation adéquate de protéines à part entière;
  • surveiller et maintenir l'exactitude de l'échange de chaleur;
  • accélération métabolique;
  • production complète d'acides nucléiques;
  • formation complète appropriée de phospholipides;
  • production complète de globules rouges;
  • métabolisme du glucose de haute qualité;
  • assimilation complète de l'iode par les cellules de la glande thyroïde;
  • stimulation de l'adénylate cyclase.

La norme de l'hormone par âge

Les valeurs enzymatiques normales dépendent du laboratoire.

Selon l'âge de la personne, une modification des valeurs normales de l'hormone se produit. Lors de la détermination du niveau d'une substance dans le sang, des normes généralement acceptées sont utilisées, qui peuvent varier légèrement dans un laboratoire particulier. L'écart acceptable est considéré comme étant de 0,1 μMU / ml. Ce phénomène est dû au fait que différents réactifs peuvent être utilisés pour l'étude..

ÂgeL'indicateur en µmu / ml
10 premiers jours1,1 - 17
de 10 jours à 2,5 mois0,6 - 10
de 2,5 mois à 14 mois0,4 - 7
de 14 mois à 5 ans0,4 - 6
de 5 ans à 140,4 - 5
de 14 à 500,4 - 4
à partir de 50 ans0,27 - 4,2
Pendant la grossesse0,2 - 3,5

Augmentation des niveaux d'hormones: causes et symptômes

La consommation incontrôlée d'un certain nombre de médicaments peut affecter les niveaux de TSH.

De nombreux facteurs peuvent provoquer une augmentation du niveau d'hormone dans le corps. Dans le même temps, quelle que soit la cause de l'augmentation de la substance, les symptômes du trouble seront les mêmes. Les médecins distinguent les éléments suivants comme les principaux facteurs provoquant la maladie:

  • chirurgie pour l'ablation de la glande thyroïde;
  • traitement de la thyroïde à l'aide de préparations radioactives d'iode;
  • pathologies auto-immunes qui endommagent les cellules thyroïdiennes;
  • blessure à la glande;
  • grave carence en iode dans le sang;
  • cancer de la thyroïde;
  • insuffisance surrénale congénitale;
  • hyperfonction de l'hypothalamus;
  • les néoplasmes de l'hypophyse sont principalement bénins;
  • une diminution de la sensibilité du corps aux hormones produites par la glande thyroïde;
  • maladie virale sévère récente;
  • fortes surcharges;
  • stress sévère sous forme aiguë ou chronique;
  • l'utilisation d'un certain nombre de médicaments.

Les fluctuations du niveau TTG affectent la fonction cardiaque

Le fait qu'il y ait une augmentation de la TSH dans le corps est indiqué par les symptômes suivants:

  • gain de poids rapide;
  • l'apparition de poches des extrémités, des paupières, de la langue et des lèvres;
  • faiblesse musculaire persistante, y compris bradycardie;
  • des frissons qui apparaissent régulièrement sans raison;
  • tendance à la dépression;
  • déficience de mémoire;
  • troubles du sommeil;
  • haute fragilité des ongles;
  • pâleur;
  • irrégularités menstruelles prononcées chez les femmes, dans lesquelles les menstruations deviennent rares et très douloureuses;
  • le développement de la mastopathie;
  • perte de libido.

Faible taux d'hormones: causes et symptômes

Une tumeur cérébrale peut provoquer une TSH faible

Des niveaux réduits de matière sont beaucoup moins courants. Cette condition se développe généralement avec une augmentation du niveau d'hormones thyroïdiennes de la glande thyroïde. Le plus souvent, ce phénomène est causé par:

  • La maladie de Bazedova;
  • tumeur de la glande;
  • une tumeur au cerveau;
  • métastases de tumeurs cancéreuses dans l'hypophyse;
  • blessures à la tête affectant le cerveau;
  • lésions cérébrales inflammatoires;
  • blessures accompagnées d'une douleur aiguë pendant une longue période;
  • prendre des médicaments.

Les symptômes dans cette condition se développent plus lentement que dans la précédente. La plupart des patients ont une formation de goitre, une émaciation, une légère augmentation persistante de la température, une tachycardie, des crises de panique et un manque de clignement. Les manifestations de cette condition sont caractéristiques des maladies de la glande thyroïde et, par conséquent, lorsqu'elles surviennent, elles sont vérifiées en premier.

Analyse de TSH: indications et préparation à l'analyse

Pathologie thyroïdienne - une indication pour la recherche

Les indications aux fins de l'analyse sont la présence de symptômes indiquant une augmentation ou une diminution de l'hormone. En outre, une étude peut être réalisée avec un examen médical général, si une personne a tendance à avoir des problèmes dans la glande thyroïde ou dans l'ensemble du système endocrinien dans son ensemble.

Pour des résultats précis, une préparation appropriée pour l'analyse est importante. Le contexte hormonal est influencé par de nombreux facteurs, à cause desquels, si les exigences ne sont pas respectées, le résultat peut être erroné. Les principales exigences pour la préparation sont le rejet de l'alcool gras et de la restauration rapide 5 jours avant l'étude et un régime complètement affamé pendant 12 heures avant l'analyse. Il est important pour les fumeurs quelques jours avant l'analyse d'éliminer complètement l'usage du tabac. Si cela est complètement impossible, il vaut la peine de remplacer les cigarettes par un timbre de nicotine, qui devra être retiré 2 à 3 heures avant le don de sang.

Niveau de TSH pendant la grossesse

La norme TSH dépend du trimestre de la grossesse

Lors du transport d'un enfant, le niveau hormonal chez une femme change avec le temps. Tout au long du premier trimestre, le niveau d'une substance dans le corps est réduit et varie de 0,2 à 0,4 μIU / ml. Commence alors une augmentation progressive de l'indicateur. Pendant cette période, le fœtus commence à travailler sa propre glande thyroïde et le développement de ses hormones se développe et s'améliore, quel que soit le travail du corps de la mère. Dans ce contexte, une femme a une diminution du niveau d'hormones thyroïdiennes et une augmentation progressive de la TSH. L'indicateur est compris entre 0,3 et 2,8 μMU / ml. Au troisième trimestre, l'hormone revient progressivement aux valeurs normales qu'une femme avait avant la grossesse.

Déchiffrer les résultats

L'endocrinologue qui décide de la recherche décrypte les résultats obtenus par l'analyse. Pour déterminer s'il y a des écarts par rapport à la norme, la valeur généralement acceptée est utilisée, à l'intérieur de laquelle la substance doit être dans le corps, s'il n'y a pas de violation.

Correction de niveau

L'identification de la cause détermine les tactiques de traitement

Pour normaliser le niveau de l'hormone dans le corps, il est nécessaire de déterminer la cause de la violation. Après cela, une thérapie est prescrite, qui vise à normaliser l'état général du patient et à éliminer le facteur qui a provoqué le changement. Pour cela, des médicaments hormonaux, des méthodes chirurgicales de traitement ou des agents pour le traitement des maladies de la glande thyroïde et du cerveau peuvent être utilisés. Des médicaments spécifiques ne peuvent être prescrits que par un médecin. Si des maladies non associées au système endocrinien sont identifiées mais affectent son travail, alors, en plus de l'endocrinologue, d'autres spécialistes de profil étroit prescriront un traitement.

Test sanguin pour les hormones thyroïdiennes, normal, décodage, préparation

La glande thyroïde est le plus grand organe endocrinien chez l'homme (elle pèse environ 15-20 g). Il synthétise les hormones iodées (iodothyronines), qui régulent la plupart des processus métaboliques, et la calcitonine, qui affecte le métabolisme du phosphore et des sels de calcium.

Structure thyroïdienne

La glande thyroïde est située à l'avant du cou, sous le cartilage thyroïdien. Il se compose de deux moitiés et d'un isthme. L'isthme est absent dans 15% des cas, puis les lobes sont reliés par un cavalier de tissu conjonctif. Directement derrière la glande thyroïde se trouvent 4 glandes parathyroïdes qui sécrètent l'hormone parathyroïdienne.

L'unité structurelle de la glande thyroïde est le follicule. Il s'agit d'une cavité entourée d'une série de cellules folliculaires (thyrocytes). Au centre se trouve une substance spéciale appelée colloïde. Entre les follicules, on trouve des cellules parafolliculaires ou C diffusées diffusement produisant de la calcitonine et des vaisseaux sanguins.

Comment se forment les hormones thyroïdiennes?

Tous les dérivés thyroïdiens sont formés par iodation de l'acide aminé tyrosine. L'iode oligo-élément pénètre dans le corps d'une personne en bonne santé à partir des produits consommés, d'origine végétale et animale. Une personne devrait prendre 135-155 mcg de cette substance par jour.

De l'intestin avec du sang, le micro-élément pénètre dans les cellules folliculaires de la glande thyroïde. La thyroglobuline est une combinaison de résidus d'acides aminés tyrosine. Il s'agit d'une sorte de matrice pour la formation d'hormones. La thyroglobuline est stockée dans le colloïde folliculaire.

Lorsque le corps a besoin d'hormones thyroïdiennes, l'iode est incorporé dans la thyroglobuline à l'aide de l'enzyme thyroperoxydase. Les produits finaux de la biosynthèse sont la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3), qui diffèrent par leur teneur en iode (4 et 3 oligo-éléments, respectivement).

Pour déterminer la fonction de la glande thyroïde, en plus des hormones ci-dessus, elles recherchent également:

  • hormone stimulant la thyroïde;
  • la thyrolibérine;
  • la thyroglobuline;
  • globuline se liant à la thyroxine;
  • des anticorps dirigés contre la thyroglobuline;
  • anticorps contre la thyroperoxydase.

Aperçu des hormones thyroïdiennes

Les cellules thyroïdiennes sécrètent environ 16 à 23 fois plus de thyroxine que la T3. Cependant, T4 est 4-7 fois inférieur à la triiodothyronine en activité. Certains scientifiques pensent que la thyroxine n'a même pas sa propre activité hormonale et est simplement un précurseur de la T3. En pénétrant dans le sang, les hormones thyroïdiennes peuvent être dans des états libres et liés. Ils se combinent avec un support spécial - la protéine de liaison à la thyroxine. De plus, seules les fractions libres d'hormones thyroïdiennes ont une activité. Les principales fonctions des iodothyronines comprennent:

  • augmentation de la production de chaleur et de la consommation d'oxygène dans tous les tissus du corps (à l'exception du cerveau, des testicules et de la rate);
  • stimulation de la synthèse des protéines de construction;
  • une augmentation des besoins du corps en vitamines;
  • augmentation de l'activité nerveuse et mentale.

Indications pour l'analyse

  • diagnostic et contrôle du traitement des maladies thyroïdiennes;
  • fibrillation auriculaire;
  • une forte diminution ou augmentation du poids corporel;
  • dysfonction sexuelle, manque de désir sexuel;
  • retard mental chez les enfants;
  • adénome hypophysaire;
  • calvitie;
  • infertilité ou absence de menstruations.

Préparation pour le test hormonal thyroïdien

  • à la veille de l'étude, l'activité physique, les sports doivent être exclus;
  • Avant de faire un test sanguin pour les hormones, vous ne devez pas boire d'alcool, de thé fort et de café pendant au moins une journée, ne pas fumer;
  • pendant 1 mois, vous devez refuser de prendre des médicaments contenant des hormones thyroïdiennes (si la maladie le permet);
  • pendant 2-3 jours, il est recommandé d'arrêter de boire des médicaments contenant de l'iode;
  • le sang est prélevé nécessairement à jeun, au repos du patient;
  • lors de la collecte de matériel, il n'est pas recommandé d'imposer un garrot veineux;
  • échographie thyroïdienne, radioisotope et sa biopsie ne peuvent pas être effectuées avant l'analyse.

La norme d'un test sanguin pour les hormones

Hommes - 60,77-136,89 nmol / L

Femmes - 71,23-142,25 nmol / L

IndiceLa désignationTaux d'indicateur
Hormone stimulant la thyroïde (TSH)TSH0,47-4,15 miel / l
Total triiodothyronine, total T3TT31,06-3,14 nmol / L
Sans triiodothyronineFT32,62-5,77 nmol / L
Thyroxine communeTT4
Sans thyroxineFT49,56-22,3 pmol / L
ThyroglobulineTgMoins de 60,08 ng / ml
Globuline se liant à la thyroxineTCG222-517 nmol / L
Test d'absorption d'hormones thyroïdiennes24-35%
Anticorps contre la thyroglobulineAT-TGLégende moins de 1:10
Anticorps contre la peroxydase thyroïdienneAT-TPOMoins de 5,67 unités / ml

Comment analyser la maladie thyroïdienne par analyse hormonale?

MaladieTTGT3 général et gratuitT4 général et gratuitThyroglobulineGlobuline se liant à la thyroxineAT à la thyroglobuline et AT à la thyroïde
oxydase
Thyrotoxicose (goitre toxique diffus)
  • subclinique (aucun symptôme)
faiblenormenormeSont en hausseSont en hausseSont en hausse
  • compliqué
faiblenormegrandPromuPromuSont en hausse
  • 3 rare
faiblegrandnormeSont en hausseSont en hausseSont en hausse
Hyperplasie thyroïdienne (adénome glandulaire)AbaisséSont en haussePromuPromuNe change pas
Hypoplasie thyroïdienne (goitre endémique)Elevé ou normalAugmenté ou normalFortement réduitPromuPromuSont en hausse
HypothyroïdiePromuLa concentration est réduitePromuAbaisséSont en hausse
Thyroïdite auto-immuneAgrandiDans les premiers stades, T3 et T4 sont élevés, avec épuisement de la glande thyroïde, ces indicateurs diminuent fortementPromuPromuAugmenté (déterminé en plus par AT pour le récepteur TSH)
Cancer de la thyroïdeAgrandiRéduit ou normalPromuAbaisséNe change pas

Hormone stimulant la thyroïde

L'hormone stimulant la thyroïde n'est pas une hormone thyroïdienne. Il est produit dans la glande pituitaire antérieure. Sa fonction principale est de stimuler la glande thyroïde. La TSH améliore l'apport sanguin à la glande et augmente le flux d'iode dans les follicules.

La production de TSH est contrôlée par:

  • hormones de la glande principale du corps - l'hypothalamus - facteurs de libération thyréotrope;
  • hormones thyroïdiennes selon le principe de rétroaction;
  • la somatostatine;
  • amines biogènes.

Normes de TSH à différents âges:

Âge de l'hommeTarif normal
Nouveau-nés1.12-17.05 miel / l
Première année de vie0,66-8,3 ppm
2-5 ans0,48-6,55 miel / l
5-12 ans0,47-5,89 miel / l
12-16 ans0,47-5,01 miel / l
Adultes0,47-4,15 miel / l

La TSH se caractérise par des fluctuations diurnes de la sécrétion: la majeure partie est libérée à 2-3 heures du matin, et sa plus petite quantité est généralement à 17-18 heures. Si une personne a un mode veille-sommeil perturbé, le rythme de la synthèse de la TSH est également violé.

La raison du changement de la concentration normale de TSH?

AugmenterDéclin
  • adénome hypophysaire;
  • après hémodialyse;
  • empoisonnement au plomb;
  • insuffisance surrénalienne;
  • hypothyroïdie;
  • Thyroïdite d'Hashimoto;
  • pathologies mentales (schizophrénie);
  • prééclampsie sévère;
  • prendre des médicaments tels que les anticonvulsivants, les bêta-bloquants, les antiémétiques, les antipsychotiques, la clonidine, le mercazolil, le furosémide, la morphine, les substances radio-opaques;
  • exercice excessif.
  • hyperthyroïdie des femmes enceintes;
  • goitre toxique;
  • goitre endémique;
  • nécrose hypophysaire post-partum;
  • famine;
  • stress psycho-émotionnel;
  • l'utilisation d'anabolisants, de glucocorticostéroïdes, de cytostatiques, d'agonistes bêta-adrénergiques, de thyroxine, de carbamazépine, de somatostatine, de nifédipine, de brome-cryptine;
  • dommages à l'hypophyse (en raison d'une blessure à la tête).

Triiodothyronine libre et commun

La triiodothyronine totale comprend les protéines porteuses et la T3 libre. Le T3 est une substance très active. Les fluctuations saisonnières sont typiques de son isolement: son pic se produit dans la période automne-hiver, et le niveau minimum est observé en été.

Normes de T3 total à différents âges:

  • 1-10 ans - 1,79-4,08 nmol / l;
  • 10-18 ans - 1,23-3,23 nmol / l;
  • 18-45 ans - 1,06-3,14 nmol / l;
  • Plus de 45-50 ans - 0,62-2,79 nmol / L.

Pourquoi l'indicateur de la triiodothyronine totale et libre change-t-il?

AugmenterDiminution
  • condition après hémodialyse;
  • myélome avec un niveau élevé d'immunoglobuline G;
  • en surpoids;
  • glomérulonéphrite avec syndrome néphrotique;
  • dysfonction thyroïdienne post-partum;
  • thyroïdite aiguë et subaiguë;
  • choriocarcinome;
  • goitre toxique diffus;
  • maladie hépatique chronique;
  • Infection par le VIH
  • hyperestrogénie;
  • prendre des analogues synthétiques des hormones thyroïdiennes, de la cordarone, de la méthadone, des contraceptifs oraux;
  • porphyrie.
  • régime pauvre en protéines;
  • insuffisance surrénalienne;
  • hypothyroïdie;
  • période de récupération après une maladie grave;
  • pathologie mentale;
  • traitement avec des médicaments antithyroïdiens (mercazolil, propylthiouracile), stéroïdes et anabolisants, bêtabloquants (métoprolol, propranolol), AINS (dictofénac, ibuprofène), statines (atorvastatine, simvastatine), substances radiographiques.

Sans thyroxine et général

La thyroxine, à la fois générale et libre, reflète la fonction de la glande thyroïde. Le pic de son contenu dans le sang tombe de 8h à 12h et en période automne-hiver. Le niveau hormonal diminue principalement la nuit (de 23 à 3 heures) et en été. Chez les femmes, le niveau de thyroxine dépasse son contenu chez les hommes, ce qui est associé à la fonction de procréation.

Les raisons de la modification du niveau de T4 total et gratuit:

AugmenterDéclin
  • myélome avec un niveau élevé d'immunoglobuline G;
  • en surpoids;
  • glomérulonéphrite avec syndrome néphrotique;
  • Infection par le VIH
  • dysfonction thyroïdienne post-partum;
  • thyroïdite aiguë et subaiguë;
  • choriocarcinome;
  • goitre toxique diffus;
  • maladie hépatique chronique;
  • prendre des analogues synthétiques des hormones thyroïdiennes, de la cordarone, de la méthadone, des contraceptifs oraux, des substances contenant de l'iode radio-opaques, des prostaglandines, du tamoxifène, de l'insuline, de la lévodopa;
  • porphyrie.
  • syndrome de Sheehan;
  • goitre endémique congénital et acquis;
  • thyroïdite auto-immune;
  • blessures à la tête;
  • processus inflammatoires dans l'hypophyse et l'hypothalamus;
  • hypothyroïdie;
  • traitement avec tamoxifène, médicaments antithyroïdiens (mercazolil, propylthiouracile), stéroïdes et anabolisants, bêta-bloquants (métoprolol, propranolol), AINS (dictofénac, ibuprofène), statines (atorvastatine, simvastatine), antituberculeux, antituberculeux substances.

Thyroglobuline

La thyroglobuline (TG) est un substrat pour la formation d'hormones thyroïdiennes. La principale indication de sa détermination est la détection du cancer de la thyroïde et le contrôle de sa curabilité (en tant que marqueur tumoral). La principale raison de l'augmentation de la thyroglobuline est une tumeur thyroïdienne avec une activité fonctionnelle élevée. Sa concentration diminue avec:

Globuline se liant à la thyroxine

La globuline liant la thyroxine (TSH) transporte les iodothyronines dans le sang vers toutes les cellules du corps. Les raisons du changement de la concentration normale de TSH:

AugmenterDéclin
  • hépatite virale aiguë;
  • porphyrie aiguë intermittente;
  • des niveaux élevés de TSH déterminés génétiquement;
  • prendre des contraceptifs oraux, de la méthadone, du tamoxifène;
  • hypothyroïdie.
  • stress psycho-émotionnel;
  • troubles somatiques graves;
  • interventions chirurgicales antérieures;
  • famine;
  • glomérulonéphrite avec syndrome néphrotique;
  • cirrhose du foie;
  • la thyréotoxicose;
  • acromégalie;
  • hypofonction des ovaires;
  • traitement avec glucocorticostéroïdes, anabolisants, bêta-bloquants.

Test d'absorption d'hormones thyroïdiennes

Cette technique est utilisée pour déterminer la fonction thyroïdienne (hypo- ou hyperthyroïdie). Pour la recherche, une personne reçoit une boisson d'iode radioactif avec une étiquette spéciale. L'étiquette vous permet de tracer le chemin de l'oligo-élément dans le corps, le degré de son absorption par la glande thyroïde et, par conséquent, sa fonction. Une absorption élevée d'iode est observée avec la thyrotoxicose, faible - avec l'hypothyroïdie.

Anticorps contre la thyroglobuline et la thyroperoxydase

La détection de ces anticorps indique un processus auto-immun, c'est-à-dire que le système immunitaire commence à produire des immunoglobulines contre ses propres structures. Les anticorps dirigés contre la thyroglobuline et la thyroperoxydase sont déterminés lorsque:

  • Maladie de Graves;
  • Syndrome de Down;
  • Syndrome de Turner;
  • thyroïdite subaiguë (de Crevena);
  • dysfonction thyroïdienne post-partum;
  • thyroïdite chronique Hashimoto;
  • hypothyroïdie idiopathique;
  • thyroïdite auto-immune;
  • attribué aux nouveau-nés avec un titre élevé d'AT chez la mère.

Dans ces maladies, le titre AT peut être augmenté de 1000 fois ou plus, ce qui est un indicateur indirect de l'activité du processus auto-immun.

Hormone thyréostimulante chez la femme, analyse TSH, norme et écarts dans le tableau


Un test sanguin pour le contenu de l'hormone stimulant la thyroïde (TSH, TSH) est une étude de laboratoire qui est prescrite pour évaluer le fonctionnement du système neuroendocrinien qui régule presque tout le travail du corps, y compris sa croissance, son développement, son métabolisme, sa reproduction, l'équilibre hydrique et électrolytique. L'écart de l'indicateur dans le tableau avec l'interprétation de l'analyse dans une plus ou moins large mesure par rapport à la norme en dit long sur le spécialiste. Il est particulièrement important de déterminer le niveau de TSH dans la composition sanguine des femmes.

Qu'est-ce que l'hormone stimulant la thyroïde?

L'hormone stimulant la thyroïde (thyrotropine, thyrotropine, TSH, TSH) est produite dans l'hypophyse antérieure - (une petite glande endocrine située sous le cortex cérébral) et contrôle la glande thyroïde.

La thyrotropine stimule les processus de biosynthèse et d'activation d'hormones importantes - la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4), qui se produisent dans les follicules épithéliaux de la glande thyroïde.

La triiodothyronine et la thyroxine sont des hormones thyroïdiennes contenant de l'iode d'une grande importance. Dans le corps humain, T3 et T4:

  • responsable de son développement et de sa croissance;
  • fournir un équilibre énergétique;
  • participer à la synthèse des protéines et de la vitamine A;
  • contribuer au fonctionnement normal du cœur, des vaisseaux sanguins, du système nerveux central;
  • réguler la fonction motrice intestinale et le cycle menstruel chez la femme;
  • fournir le système immunitaire.

En fait, toutes ces hormones (TSH, T3, T4) sont étroitement liées. La TSH est responsable de la production de T3 et T4 «thyroïdiennes», et un excès de leur concentration dans l'organisme provoque une suppression de la synthèse de l'hormone stimulant la thyroïde.

La libération d'hormone stimulant la thyroïde est régulée par le système nerveux central et les cellules neurosécrétoires de l'hypothalamus. Si la TSH dans le corps n'est pas suffisamment formée, une prolifération se produit - la croissance du tissu thyroïdien. "La thyroïde" augmente en taille, cette condition est appelée goitre. Un changement dans le contenu de l'hormone stimulant la thyroïde dans le corps indique des troubles hormonaux.

Norme hormonale TSH chez les femmes et les hommes

L'analyse du contenu de l'hormone stimulant la thyroïde dans le sérum sanguin est une étude de laboratoire réalisée pour évaluer le fonctionnement de la glande thyroïde, de l'hypothalamus et de l'hypophyse. Les indicateurs de TSH correspondant à la norme dans le corps de la femme sont le résultat d'une activité coordonnée des organes endocriniens.Par conséquent, si le niveau hormonal est perturbé, une défaillance des systèmes reproducteur, cardiovasculaire et d'autres systèmes corporels peut se produire..

La TSH est très sensible et est la première à réagir en cas de dysfonction thyroïdienne. Cela signifie qu'un changement de l'indicateur d'hormone thyroïdienne stimulante dans le sang se produit plus tôt, lorsque le contenu des hormones thyroïdiennes T3 et T4 est encore normal. À cet égard, un test sanguin pour la TSH est recommandé à des fins préventives..

L'étude est indiquée pour l'arythmie cardiaque, l'insomnie systématique, le goitre, la dépression, l'infertilité, la dysfonction sexuelle chez l'homme, la dépression. Cette analyse est prescrite pour les enfants dont le développement physique, mental et sexuel est retardé..

Analyse de la norme TSH pour la table d'âge

Le contenu de l'hormone stimulant la thyroïde dans le corps change au cours de sa croissance et de son développement. Avec l'âge, cet indicateur se stabilise. Les normes pour les femmes et les hommes de différents groupes d'âge sont présentées dans le tableau ci-dessous..

Norme TTG par âge
Période d'âge, annéesNorm, mIU / l
5-140,4 - 5,0
14 - 600,4 - 4,0
Plus de 600,5 - 8,0

Chez 95% des adultes en bonne santé, la teneur en hormone stimulant la thyroïde dans le sérum sanguin est comprise entre 0,4 et 2,5 mUI / L. Les indicateurs se situant entre 2,5 et 4,0 mUI / L doivent être considérés comme un avertissement - cela signifie qu'une personne a un risque accru de développer des maladies thyroïdiennes au cours des 20 prochaines années. Un tel patient devrait répéter le test TSH après six mois..

Avec l'âge, il est nécessaire de surveiller attentivement le niveau d'hormones, car les femmes après 50 ans augmentent la probabilité de dysfonctionnement thyroïdien, en particulier en cas d'hérédité indésirable ou en présence de maladies auto-immunes telles que le diabète sucré ou la polyarthrite rhumatoïde.

Il est important de savoir que le contenu de l'hormone stimulant la thyroïde dans le sang présente des fluctuations quotidiennes importantes.

Pour obtenir un tableau clinique précis, l'analyse de la TSH doit être effectuée le matin à certaines heures, l'estomac vide. La veille, vous devez arrêter de fumer, de boire de l'alcool, de manger beaucoup de nourriture, et vous devez également éviter la surcharge physique et émotionnelle.

Augmentation de l'hormone TSH - qu'est-ce que cela signifie

Seul le médecin peut décrypter les résultats de l'analyse, poursuivre les recherches et poser un diagnostic précis. Cependant, essayons de comprendre ce que les écarts de l'indicateur TSH dans l'analyse par rapport à la norme peuvent dire..

Symptômes de thyrotropine élevée

Un indicateur accru de TSH dans le sang d'une personne se manifeste par les signes et symptômes externes suivants:

  1. irritabilité;
  2. anxiété;
  3. troubles du sommeil;
  4. abaisser la température corporelle;
  5. fatigue et faiblesse;
  6. pâleur de la peau;
  7. diminution de l'acuité visuelle;
  8. détérioration des capacités mentales, concentration de l'attention;
  9. hypertrophie de la glande thyroïde;
  10. tremblement.

Causes et conséquences de la TSH élevée chez les femmes

Donc, si les tests montrent que le niveau de TSH est élevé, cela peut indiquer les maladies suivantes:

  • perturbation du système nerveux central;
  • dysfonction surrénalienne;
  • tumeur dans l'hypophyse;
  • thyroïdite auto-immune (goitre d'Hashimoto);
  • hypothyroïdie de diverses étiologies (manque d'hormones thyroïdiennes);
  • syndrome de sécrétion de TSH non réglementé;
  • syndrome de résistance aux hormones thyroïdiennes;
  • prééclampsie (toxicose sévère en fin de grossesse).

D'autres pathologies peuvent être identifiées. Il est également possible que le patient prenne des médicaments qui peuvent affecter le niveau de TSH (en particulier la lévodopa, la dopamine, les hormones stéroïdes et thyroïdiennes, l'aspirine), souffert d'un stress sévère ou d'un effort physique intense.

Une femme qui a été testée pour la TSH peut ne pas être au courant de sa grossesse, et chez les femmes enceintes, comme vous le savez, une déviation de l'indicateur de cette hormone est considérée comme un phénomène courant. De plus, après une cholécystectomie (chirurgie pour enlever la vésicule biliaire) et après hémodialyse, les taux de TSH augmentent. Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un endocrinologue qualifié qui identifiera les véritables causes d'une augmentation du taux de TSH.

TSH chez les femmes est abaissée - qu'est-ce que cela signifie

Un endocrinologue expérimenté peut suggérer une diminution de la TSH chez le patient s'il éprouve de la léthargie, de la somnolence, des maux de tête, se plaint d'un état dépressif accompagné de lésions nerveuses.

Une personne a une augmentation de la température corporelle et de la pression artérielle, une augmentation de la fréquence cardiaque, une sudation sévère commence, surtout pendant le sommeil. Troubles de la mémoire, gonflement, perte de poids total, l'apparition de tremblements dans les bras et les jambes sont observées, pour les femmes, l'apparition de dysfonctionnements dans le cycle menstruel est caractéristique.

Une diminution du niveau de TSH dans le sang peut indiquer des pathologies possibles:

  • néoplasme dans la "glande thyroïde";
  • diminution de la fonction hypophysaire;
  • mort des cellules hypophysaires chez les femmes après l'accouchement;
  • un excès d'hormones avec un apport incontrôlé de médicaments hormonaux;
  • Maladie de Plummer;
  • goitre toxique;
  • blessure hypophysaire;
  • néoplasme dans l'hypophyse;
  • maladie mentale.

En outre, une TSH faible peut être causée par la famine ou un régime hypocalorique, un stress sévère.

Cependant, parfois, un niveau réduit de TSH ou ses valeurs accrues indiquent seulement que le patient n'a pas suivi toutes les instructions du médecin en préparation du test sanguin.

Préparation, prélèvement sanguin et analyse de TSH

Pour qu'un test sanguin pour les hormones montre des résultats fiables, vous devez vous y préparer correctement.

La synthèse de TSH dépend de l'heure de la journée. La plus grande quantité d'hormone stimulant la thyroïde est produite la nuit - à 2-4 heures du matin et ne change pratiquement pas avant le matin. Puis, pendant la journée, la concentration de TSH dans le sang diminue et le soir à 17-19 h atteint le niveau le plus bas possible. C'est pourquoi il est recommandé d'effectuer un prélèvement sanguin pour la recherche le matin de 6 à 8 heures.

Un échantillon de sang est prélevé à jeun pour analyse. Doit passer au moins 8 et pas plus de 12 heures après le dernier repas. Jeûne plus long, toute boisson autre que l'eau, ainsi que le chewing-gum peuvent fausser les résultats de l'étude.

Pendant plusieurs jours avant de donner du sang pour analyse, vous devez éviter de boire de l'alcool et de trop manger. Arrêtez de fumer le jour de l'étude..

Le niveau d'hormone thyroïdienne dans le sérum sanguin dépend directement de l'état psycho-émotionnel d'une personne.

C'est pourquoi, 1 à 2 jours avant la procédure, vous ne devez pas vous exposer à un effort physique intense et, si possible, éviter les situations stressantes. Pour le sexe plus juste, l'étude est réalisée quel que soit le jour du cycle menstruel.

Quelques jours avant l'examen, il faut refuser de prendre de l'aspirine, des hormones stéroïdes et thyroïdiennes. Dans le cas où une personne prend constamment des médicaments et que le traitement ne peut pas être interrompu, il est nécessaire de l'indiquer dans le sens de l'interprétation correcte des résultats de l'analyse.

Chez les patients prenant régulièrement de la thyroxine, au moins 4 heures doivent s'écouler entre la prise de la pilule et la prise de sang.

Avant de commencer la procédure, le patient doit s'asseoir tranquillement (il vaut mieux se coucher) pendant une demi-heure et se détendre. Le prélèvement sanguin peut être effectué avec n'importe quelle main. Le site d'échantillonnage est le plus souvent la veine ulnaire. Le sang est collecté dans un tube de 5 ml et envoyé au laboratoire.

Les résultats d'un test sanguin sont publiés sur papier à en-tête de laboratoire sous la forme d'un tableau avec le nom des indicateurs, leur interprétation, indiquant la norme et les valeurs réelles obtenues lors de l'analyse.

Lorsque des études répétées sont nécessaires pour suivre la dynamique de l'hormone thyroïdienne, le don de sang doit être strictement en même temps et toujours dans le même laboratoire.

Différents laboratoires peuvent utiliser différentes méthodes pour déterminer la concentration de thyrotropine dans le sérum sanguin (RIA, ELISA ou IHLA) et différents appareils d'étalonnage, par conséquent, les résultats de leurs études peuvent présenter certaines différences.

Une préparation et une conduite appropriées de l'étude garantissent l'obtention de résultats fiables nécessaires au diagnostic d'une pathologie existante.

Norme pendant la grossesse

Au stade de la planification de la grossesse, le contenu de l'hormone stimulant la thyroïde dans le corps d'une femme, la norme TSH est un facteur très important, car une augmentation de l'hormone stimulant la thyroïde au-dessus de 2,5 mUI / litre minimise la possibilité de conception. Pour cette raison, avec l'infertilité et les fausses couches fréquentes, il est nécessaire d'effectuer une analyse pour déterminer la concentration de TSH.

Jusqu'à 15 semaines, tous les besoins fœtaux en hormones thyroïdiennes sont fournis par le corps de la mère. Le manque d'hormones thyroïdiennes au cours de cette période peut nuire au développement du futur bébé. Par conséquent, pour les femmes à risque pour l'état de la glande thyroïde, il est très important de déterminer sa fonction avant la grossesse ou au début.

Une raison naturelle d'une augmentation de la TSH au cours du premier trimestre est une augmentation des niveaux d'oestrogène dans le sang, ce qui provoque une diminution de la T4 libre et une augmentation compensatoire de la TSH.

Pendant le portage du fœtus, une hormone spécifique est produite dans le corps d'une femme - la gonadotrophine chorionique (hCG). On l'appelle souvent «l'hormone des femmes enceintes». La gonadotrophine a un effet stimulant sur la formation de thyroxine et de triiodothyronine, ce qui conduit naturellement à une diminution de la TSH dans le sang d'une femme.

Changement de TSH chez les femmes pendant la grossesse
Trimestres de grossesseNorm, mIU / l
1er0,1 - 2,5
2e0,3 - 2,8
3e0,4 - 3,5

Si au cours du deuxième et du troisième trimestre, le niveau de TSH dépasse la norme (avec une diminution simultanée du niveau de T4 et T3), cela peut indiquer le développement d'une hypothyroïdie.

Dans la période post-partum, il est également nécessaire de surveiller la norme TSH, T3 et T4 pour exclure la thyroïdite post-partum, dont la manifestation est similaire aux symptômes de dépression post-partum, de fatigue et de manque de sommeil..

La thyroïdite post-partum est observée chez 3 à 5% des femmes et est le résultat d'un dysfonctionnement du système immunitaire et de la survenue d'un processus inflammatoire dans la "glande thyroïde". Cependant, il est probable que dans les 10 à 12 mois suivant la naissance, le travail des systèmes endocrinien et immunitaire revienne à la normale..

Évolution de la TSH chez les femmes ménopausées

Après 50 ans dans le corps de la femme commence une période d'adaptation hormonale, qui dure de 2 à 3 ans. L'état de la glande thyroïde change considérablement pendant la ménopause, ce qui affecte également la TSH, T4 et T3.

Au début des changements ménopausiques, l'activité de la «thyroïde» augmente de manière significative, elle augmente de taille et synthétise trop d'hormones. Dans ce cas, il y a une diminution significative de la TSH. Les symptômes qui apparaissent au début de la ménopause et indiquent une hyperthyroïdie sont les larmes, l'irritabilité, les palpitations et une anxiété accrue.

Par la suite, dans la période postménopausique, l'activité de la glande thyroïde commence à diminuer. Cela s'accompagne d'une diminution de la taille de la glande thyroïde, d'une diminution de la production de thyroxine et de triiodothyronine, ainsi que d'une augmentation du niveau d'hormone stimulant la thyroïde dans le sang. Une femme se plaint de somnolence, de faiblesse, de froideur, une prise de poids rapide est possible, l'apparition de signes évidents de vieillissement.

C'est pourquoi il est important dès le début de la ménopause de surveiller et d'ajuster le niveau d'hormones dans le sang d'une femme. Pour ce faire, vous devez contacter un endocrinologue qui peut identifier les anomalies dangereuses, établir un diagnostic précis et, si nécessaire, prescrire rapidement un traitement.

Il est conseillé aux femmes de plus de 50 ans de mener une étude une fois par an..

Le déséquilibre des hormones peut provoquer de nombreuses maladies qui peuvent gravement nuire à la qualité de vie d'une personne à différents âges. Par conséquent, il est nécessaire de contrôler la teneur en hormone stimulant la thyroïde dans la composition sanguine non seulement lorsque des symptômes alarmants apparaissent, mais également à des fins prophylactiques afin d'éviter de graves conséquences..

L'auteur de l'article: Sergey Vladimirovich, un adepte du biohacking rationnel et un adversaire des régimes modernes et de la perte de poids rapide. Je vais vous dire comment un homme de 50 ans et plus pour rester à la mode, beau et en bonne santé, comment se sentir 30 à 50 ans. En savoir plus sur l'auteur.