Que montre un test sanguin pour l'insuline

Beaucoup de gens croient à tort que les tests d'insuline ne devraient être effectués que pour les patients diabétiques. Une telle étude élémentaire vous permet d'identifier les premiers signes de nombreuses maladies graves et de prendre les mesures thérapeutiques appropriées. Plus le traitement est commencé tôt, plus la probabilité de guérison complète ou de prévention des complications est élevée.

Fonctions d'analyse

L'insuline est une hormone d'origine protéique impliquée dans la distribution et le transport des nutriments vers toutes les cellules du corps. Il normalise les glucides sanguins.

En raison de troubles auto-immunes, il y a un changement dans la production d'insuline, et son contenu dans le sang diminue ou augmente. Cela conduit au développement de maladies graves. Souvent, leur apparition et leur progression rapide peuvent être évitées si le traitement est commencé à temps. Pour détecter en temps opportun le diabète et d'autres maladies endocriniennes, les médecins recommandent un test sanguin régulier pour l'insuline.

Une telle étude vous permet de déterminer la présence de diabète, son type ou d'autres maladies. Avec une diminution de la synthèse d'insuline à 20%, le diabète de type 1 commence à se développer. Le deuxième type de maladie est diagnostiqué lorsque, à la suite d'un métabolisme perturbé, les cellules ne prennent pas d'insuline, produite par le pancréas en quantité suffisante.

Les indications

Un test d'insuline est recommandé dans les cas suivants..

  • Une forte augmentation du poids corporel tout en maintenant un régime alimentaire et un mode de vie habituel.
  • Perte de poids sans raison apparente (rare).
  • Faiblesse générale, fatigue.
  • Guérison lente des plaies cutanées.
  • Antécédents familiaux de diabète.
  • La présence de maladies chroniques: hypertension artérielle, athérosclérose, IHD.

L'analyse peut être effectuée dans n'importe quel établissement médical. Vous n'avez pas besoin d'attendre un examen prévu, la procédure est disponible si vous présentez les premiers symptômes alarmants ou à titre préventif..

Il est recommandé de faire un test sanguin régulièrement pour les personnes du groupe à haut risque: ceux qui fument, abusent de l'alcool, mangent mal ou sont soumis à un stress systématique.

Les symptômes suivants sont également des indications pour le test:

  • cardiopalmus,
  • transpiration accrue,
  • faim et soif constantes,
  • sécher de la bouche,
  • accès de nausée, évanouissement.

Entraînement

Pour effectuer un test d'insuline correctement, une préparation appropriée est importante. Le résultat exact sera obtenu lors de l'examen d'un estomac vide. Certains aliments, en particulier ceux contenant des glucides, peuvent augmenter votre concentration d'insuline dans le sang. Le matin, vous ne pouvez ni manger ni boire. Au moins 12 heures avant la procédure prévue, il est recommandé de s'abstenir de nourriture, pendant la journée - des aliments frits gras. Si l'analyse est programmée ultérieurement, l'eau potable est autorisée.

Vous ne devez pas mener d'étude après avoir pris de l'alcool, une surexcitation physique ou émotionnelle. L'analyse doit être effectuée au moins une semaine après la fin des médicaments hormonaux, des contraceptifs oraux ou de l'ACTH. Si le médicament ne peut pas être annulé, sa composition doit être prise en compte lors de l'analyse.

Une analyse

Le sang est prélevé d'une veine par ponction. Un garrot est placé sur le bras. Pour assurer une bonne circulation sanguine, vous devrez peut-être prendre une position horizontale pendant 20 à 30 minutes. Le sang est placé dans une boîte en plastique, puis dans un bain de glace. Après 15 minutes, le matériau est placé dans un appareil centrifuge. Le plasma ou le sérum séparé dans des bouchons en plastique est congelé à une température de –200... –700 о С. 1 ml de matériel est envoyé au laboratoire pour la recherche. Habituellement, un test d'estomac vide est suffisant pour un examen de routine des niveaux d'insuline..

Si vous soupçonnez une maladie, il est recommandé de passer un test de tolérance au glucose. Le patient reçoit 50 à 75 ml de glucose, puis au bout de 2 heures, du sang est prélevé. Parfois, ces 2 types d'études sont prescrits le jour 1.

Dans certains cas, une nouvelle analyse est nécessaire pour confirmer les résultats obtenus précédemment. Lorsque des hématomes se forment à la place du prélèvement sanguin, je prescris des compresses chaudes.

Décryptage

La transcription de l'analyse montre le niveau d'insuline dans le sang. En cas d'écart par rapport à la norme, une détermination des causes possibles est effectuée à l'aide d'un diagnostic plus précis.

Norme

Teneur en insuline autorisée:

  • pour les adultes - de 1,9 à 25 μI / ml, pour les enfants - 2-20 μI / ml.
  • pour les personnes âgées de plus de 60 ans - 6–36 μMU / ml. Pour les femmes enceintes, la norme est de 6 à 27 μMU / ml.

chez les adolescents pendant la puberté, la concentration d'insuline dans le sang augmente également. Ces indicateurs peuvent varier en fonction de la nutrition, des niveaux hormonaux et du mode de vie.

Niveau faible

Causes possibles de faibles niveaux d'insuline:

  • diabète de type 1,
  • carence en hormone hypophysaire (hypopituitarisme),
  • exercice excessif.

Haut niveau

Causes possibles des niveaux élevés d'insuline:

  • diabète de type 2,
  • insulinome,
  • dommages au foie,
  • acromégalie,
  • néoplasmes dans le pancréas,
  • dystrophie myotique,
  • obésité,
  • intolérance héréditaire au fructose et au galactose.

Diagnostiqué à un stade avancé de développement, le diabète de type 2 évolue parfois vers une forme insulino-dépendante.

Un test sanguin pour l'insuline aide à détecter en temps opportun le diabète et d'autres maladies graves au stade initial de leur développement. Les fluctuations des niveaux d'insuline indiquent non seulement la présence d'une pathologie, mais aussi son type. Une intervention en temps opportun vous permettra de prescrire un traitement efficace, de prévenir les complications et d'améliorer la qualité de vie.

Test d'insuline

Un test sanguin hormonal - un test d'insuline - est effectué selon les directives d'un médecin - un endocrinologue. Les principales indications: diagnostic de diabète sucré, suspicion de tumeur pancréatique (responsable de la production de l'hormone), suspicion d'un dysfonctionnement des processus métaboliques, suivi de l'efficacité du traitement. L'étude est réalisée simultanément avec la détermination du glucose.

L'importance de l'analyse est que l'insuline joue un rôle majeur dans la conversion et l'absorption des nutriments. Cette hormone maintient la concentration nécessaire de glucose, active et inhibe les réactions chimiques. Par conséquent, un manque ou un excès d'insuline entraîne des complications dans le travail de tous les systèmes internes du corps humain. La pathologie détectée en temps opportun évite les problèmes de santé et les conséquences dangereuses.

Préparation et livraison des tests

Pour la recherche, du sang (sérum) prélevé dans une veine est utilisé. Si le patient prend des médicaments (y compris le contrôle des naissances), arrêtez de le prendre ou prenez le matériel avant de prendre le médicament. Il n'est pas recommandé de faire un test d'insuline après l'exercice et la consommation d'alcool. Si des études telles que la fluorographie, la radiographie, l'échographie ont été effectuées, le don de sang doit être reporté au lendemain. Le médecin explique au patient comment bien se préparer et explique le but de l'étude. La préparation comprend les règles suivantes:

  • Un test d'insuline doit être effectué à jeun, le matin de 8 à 10 heures (après le réveil, ils ne prennent pas de petit-déjeuner, ils ne boivent que de l'eau ordinaire non gazéifiée).
  • Deux jours avant de visiter le laboratoire, suivez un régime pauvre - les aliments gras sont exclus du régime.
  • Dans les 24 heures, le stress et le stress émotionnel sont évités..
  • 12 heures avant l'analyse excluent la consommation d'aliments à haute teneur en sucre et en glucides simples (confiserie, miel, confiture, confitures, muffins sucrés). Ne vous brossez même pas les dents et le chewing-gum.
  • Pendant 3-4 heures, abstenez-vous de fumer..

Après le don de sang, le patient peut immédiatement reprendre son alimentation habituelle et continuer à prendre des médicaments.

La violation des règles de préparation peut affecter la fiabilité du résultat, ce qui entraîne des complications et un retard de traitement. Le non-respect d'un régime alimentaire (apport en glucides, aliments gras) peut entraîner des taux élevés d'insuline dans le sang. L'éthanol contenu dans l'alcool ralentit les processus métaboliques dans le corps, réduit les niveaux de glucose - il existe un risque de ne pas détecter le diabète à temps. Pendant le tabagisme, un grand nombre d'hormones qui suppriment les substances toxiques sont produites dans le corps humain. La composition du sang change, sa viscosité augmente, ce qui fausse les résultats de l'étude.

Déchiffrer les résultats

Pour des résultats optimaux, plusieurs études sont prescrites à intervalles égaux. Le patient reçoit un verre de glucose et après 2 heures les indicateurs sont vérifiés. Cela vous permet de suivre la dynamique de la maladie et d'obtenir des données optimales correctes sur les troubles métaboliques. Seul un médecin spécialiste ordonne une nouvelle livraison et interprète un test sanguin. La liste des résultats indique généralement des indicateurs de norme pour l'âge du patient, comme le montre le tableau.

Exemple de tableau des résultats d'analyse

Comment les tests d'insuline?

L'insuline est une hormone produite par des cellules spéciales (cellules bêta) du pancréas et est impliquée dans le maintien d'une glycémie normale (l'insuline réduit son contenu). Les cellules bêta sont situées dans des îlots de Langerhans, dont la masse est au total inférieure à un centième de la masse du pancréas entier. Si le pancréas cesse de produire de l'insuline pour une raison quelconque, la personne rompt le métabolisme des graisses et développe un diabète.

Quand un test d'insuline est-il prescrit??

Un test d'insuline aidera à déterminer s'il y a un problème avec la synthèse d'insuline. Le plus souvent, cette analyse est prescrite aux patientes suspectées de diabète, ainsi qu'aux femmes enceintes, afin de déterminer si la grossesse est normale.

Un test sanguin d'insuline est effectué:

  • avec l'apparition fréquente de symptômes d'hypoglycémie (pouls accru, transpiration excessive, faim inextinguible, étourdissements, etc.);
  • avec le diabète pour déterminer son type;
  • avec un diabète de type 2, afin de déterminer si le patient a besoin d'injections d'insuline;
  • avec des problèmes avec le pancréas afin de surveiller la fonction des cellules bêta;
  • immunité suspectée du corps du patient à l'insuline;
  • lors du diagnostic d'une tumeur dans le pancréas;
  • après une opération pour retirer une tumeur pancréatique à contrôler en relation avec la survenue possible d'une rechute ou avec une ablation incomplète de la tumeur.

Une analyse

Pour effectuer un test d'insuline, du sang veineux est prélevé sur le patient. Pour qu'un test sanguin d'insuline soit fiable, il est nécessaire d'exclure la prise de tous les médicaments un jour avant l'analyse (si le patient est obligé de prendre régulièrement des médicaments, cela doit être discuté avec votre médecin). Les résultats d'analyse peuvent ne pas être fiables lors de l'utilisation de corticostéroïdes, de contraceptifs oraux et d'autres substances qui augmentent la glycémie.

Avant de passer un test d'insuline, une personne doit cesser de manger 12 heures avant le test. La veille de l'analyse de l'insuline, vous devez exclure les aliments frits ou gras et l'alcool du régime. Vous devez également vous abstenir de fumer déjà 3 heures avant le prélèvement de sang. Il n'est pas recommandé de faire un test d'insuline immédiatement après un examen fluorographique ou radiographique, une échographie, une physiothérapie ou un examen rectal.

Pour cette analyse, 3-5 ml de sang suffisent. Pour déterminer le niveau d'insuline dans le sang, les employés de laboratoire utilisent des systèmes de test spéciaux.

Ce que l'analyse dit?

Le niveau d'insuline est directement lié au niveau de glucose dans le sang: dès que le glucose pénètre dans le sang (en mangeant), le pancréas commence à synthétiser l'hormone insuline. Cette hormone, à son tour, déclenche les mécanismes de livraison du glucose aux cellules du corps (sous l'action de l'insuline, le glucose est converti en glycogène ou consommé par le corps pour former des acides gras s'il est trop). En conséquence, le niveau de glucose dans le sang diminue, puis le niveau d'insuline diminue également. Dans certaines conditions pathologiques et maladies graves, cette connexion est détruite..

L'augmentation de la teneur en insuline dans le corps provoque des symptômes d'hypoglycémie, car cette hormone inhibe la synthèse du glucose à partir des protéines et des graisses. Des niveaux élevés d'insuline peuvent survenir avec:

  • cancer du pancréas;
  • insulinome;
  • pancréatite chronique;
  • diabète sucré de type 2;
  • prendre des médicaments hypoglycémiques;
  • obésité;
  • acromégalie.

Si l'insuline n'est pas suffisamment produite, le taux de sucre dans le sang augmente considérablement et les cellules souffrent en même temps d'un manque de glucose. Une carence absolue de cette hormone dans le sang est observée dans le diabète sucré de type 1, lorsque l'insuline cesse complètement d'être produite par les cellules pancréatiques. Avec une perte de sensibilité à l'insuline, le diabète du deuxième type commence. Avec le développement du diabète à un stade précoce, un test sanguin pour l'insuline aide à diagnostiquer une maladie en développement: dans ce cas, une quantité réduite d'insuline dans le sang est détectée.

Normalement, la teneur en insuline dans le sang pour les personnes en bonne santé avec un poids corporel normal peut être comprise entre 2 et 23 μU / ml (pour différents laboratoires, les valeurs de référence sont différentes, car elles dépendent de la technologie de test). Mais, puisque la plage est très large, y insérer des valeurs d'insuline ne signifie pas qu'il n'y a pas de problèmes de santé.

Insuline

L'insuline est une hormone sécrétée par une partie du pancréas qui régule le métabolisme des glucides, ainsi que le maintien du niveau de glucose nécessaire dans le sang et la participation au métabolisme des lipides. La concentration d'insuline dans le sang dépend directement de la concentration de glucose. Normalement, avec une augmentation du glucose, le niveau d'insuline augmente également, bien que dans des conditions pathologiques cette relation soit rompue.

Un test de taux d'insuline est effectué lors du diagnostic des conditions hypoglycémiques, en cas de suspicion d'insuline, lors de la résolution des questions sur le besoin d'insuline chez les patients diabétiques. En outre, l'analyse est souvent utilisée dans un complexe d'études de patients atteints du syndrome métabolique, ainsi que de patients atteints du syndrome des ovaires polykystiques. Cette analyse est souvent utilisée pour diagnostiquer des tumeurs pancréatiques, pour détecter une résistance à l'insuline, avec une faible teneur en glucose dans le sang. Il est également utilisé pour surveiller après l'élimination des insulinomes, pour évaluer l'efficacité, ainsi que pour prédire la possibilité d'une rechute.

Pour mener une étude, le sang est prélevé dans une veine. Le sang est donné le matin à jeun, au moins 8 à 12 heures après avoir mangé. La veille de l'analyse, il est recommandé d'exclure les aliments gras et sucrés, l'alcool du régime alimentaire et de limiter l'activité physique.

Le résultat est quantitatif. Il indique les valeurs identifiées et de référence. Un symptôme alarmant est une augmentation du taux d'insuline, qui peut indiquer une acromégalie, une intolérance au fructose ou au glucose-galactose, un insulinome, une obésité, ainsi qu'une résistance à l'insuline, qui peut se développer à la fois en présence de pancréatite chronique et de cancer du pancréas..

Le régulateur du métabolisme des lipides et des glucides dans le corps humain est l'insuline. Cette hormone sécrète le pancréas après chaque repas, ce qui entraîne une augmentation du glucose. L'insuline est responsable du transport du glucose à travers la membrane des cellules musculaires et du tissu adipeux. Ces cellules sont saturées de glucose uniquement à l'aide de l'insuline, elles sont donc appelées insulino-dépendantes. Cette hormone détermine également si le glucose pénètre ou non dans les cellules hépatiques. L'insuline est la seule hormone hypoglycémique; elle abaisse le taux de glucose dans le sang en raison de son transport vers les tissus..

Sa sécrétion est augmentée par les sulfamides, le glucagon, l'adrénaline, les hormones thyroïdiennes, l'hormone de croissance, les acides aminés, les glucocorticoïdes. Les phénothiazines, les diurétiques et les bêtabloquants réduisent la libération de cette hormone..

Les médecins distinguent une carence absolue en insuline dans le corps - elle apparaît en raison de la pathologie du développement des cellules pancréatiques, ainsi que de la carence en insuline relative, elle est associée à une violation de l'action de l'insuline sur les tissus du corps. Ces 2 pathologies sont également appelées diabète de type 1 et de type 2..

Une analyse des taux d'insuline doit être réalisée en même temps qu'une étude des taux de glucose, puis 2 indicateurs doivent être comparés. Des niveaux élevés d'insuline et de faibles niveaux de glucose indiquent l'insuline. Des niveaux élevés d'insuline sont caractéristiques du diabète insulino-résistant, chez les patients sensibles à l'insuline, dans le diabète, il est inférieur à la normale.

Pourquoi donner du sang pour l'insuline?

Les médecins prescrivent un test de laboratoire similaire pour:

  • répondre au besoin vital d'un patient diabétique sous insuline;
  • diagnostiquer l'état des patients atteints du syndrome des ovaires polykystiques;
  • diagnostic de la croissance de l'insulinome;
  • études de l'état des patients atteints du syndrome métabolique;
  • déterminer les causes de l'hypoglycémie;
  • prédire la possibilité d'une rechute d'insulinomes;
  • détecter l'immunité à l'insuline;
  • diagnostic des tumeurs pancréatiques.

Préparation de l'étude

Pour obtenir des résultats de test précis, vous devez:

  • donner le sang d'une veine le matin à jeun;
  • 15-20 minutes avant le prélèvement du matériel biologique, il vaut la peine de se reposer pour que le pouls se rapproche des valeurs normales;
  • éviter l'alcool et le tabagisme.

24 heures avant le test, vous devriez consulter votre médecin pour prendre des médicaments qui affectent le niveau de la substance et faussent les résultats de l'étude..

Dans notre clinique, les tests sanguins de laboratoire sont effectués sur un équipement de haute précision - nous garantissons une grande précision des résultats des tests et leur livraison en temps opportun aux clients.

RÈGLES GÉNÉRALES DE PRÉPARATION À L'ANALYSE SANGUINE

Pour la plupart des études, il est recommandé de donner du sang le matin à jeun, ce qui est particulièrement important si une surveillance dynamique d'un certain indicateur est effectuée. Manger peut affecter directement à la fois la concentration des paramètres étudiés et les propriétés physiques de l'échantillon (turbidité accrue - lipémie - après avoir mangé des aliments gras). Si nécessaire, vous pouvez donner du sang pendant la journée après 2-4 heures de jeûne. Il est recommandé de boire 1 à 2 verres d'eau plate peu de temps avant de prendre du sang, cela aidera à collecter la quantité de sang nécessaire à l'étude, à réduire la viscosité du sang et à réduire la probabilité de formation de caillots dans le tube à essai. Il est nécessaire d'exclure la tension physique et émotionnelle, en fumant 30 minutes avant l'étude. Du sang pour la recherche est prélevé dans une veine.

Insuline

L'insuline est une hormone sécrétée par la partie endocrine du pancréas. Il régule le métabolisme des glucides, maintient la glycémie au niveau requis, et participe également au métabolisme des graisses (lipides).

Hormone pancréatique, régulateur du métabolisme des glucides.

Plage de définition: 0,2 - 1000 μU / ml.

Mked / ml (microunit par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 12 heures avant l'étude.
  • Exclure complètement l'utilisation de médicaments la veille de l'étude (comme convenu avec le médecin).
  • Ne fumez pas pendant 3 heures avant l'étude.

Aperçu de l'étude

L'insuline est synthétisée dans les cellules bêta du pancréas endocrinien. Sa concentration dans le sang dépend directement de la concentration de glucose: après avoir mangé, une grande quantité de glucose pénètre dans le sang, en réponse à cela, le pancréas sécrète de l'insuline, ce qui déclenche le mouvement du glucose du sang vers les cellules des tissus et des organes. L'insuline régule également les processus biochimiques dans le foie: s'il y a beaucoup de glucose, le foie commence à le stocker sous forme de glycogène (polymère de glucose) ou à l'utiliser pour la synthèse d'acides gras. Lorsque la synthèse de l'insuline est altérée et qu'elle est produite moins que nécessaire, le glucose ne peut pas pénétrer dans les cellules du corps et une hypoglycémie se développe. Les cellules commencent à manquer dans le substrat principal dont elles ont besoin pour la production d'énergie - le glucose. Si cette condition est chronique, alors le métabolisme est altéré et les pathologies des reins, cardiovasculaires, des systèmes nerveux commencent à se développer, la vision en souffre. Une maladie dans laquelle il y a un manque de production d'insuline est appelée diabète sucré. Elle est de plusieurs types. En particulier, le premier type se développe lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d'insuline; le second type est associé à une perte de sensibilité des cellules aux effets de l'insuline sur elles. Le deuxième type est le plus courant. Pour le traitement du diabète dans les premiers stades, ils utilisent généralement un régime alimentaire spécial et des médicaments qui améliorent la production d'insuline par le pancréas ou stimulent les cellules du corps à consommer du glucose en augmentant leur sensibilité à cette hormone. Si le pancréas cesse complètement de produire de l'insuline, son administration avec des injections est requise. Une concentration accrue d'insuline dans le sang est appelée hyperinsulinémie. Dans le même temps, la teneur en glucose dans le sang diminue fortement, ce qui peut entraîner un coma hypoglycémique et même la mort, car le travail du cerveau dépend directement de la concentration de glucose. Par conséquent, il est très important de contrôler le niveau de sucre pendant l'administration parentérale de préparations d'insuline et d'autres médicaments utilisés pour traiter le diabète. Une augmentation du niveau d'insuline dans le sang est également causée par une tumeur qui la sécrète en grande quantité - l'insulinome. Avec lui, la concentration d'insuline dans le sang peut augmenter des dizaines de fois en peu de temps. Maladies associées au développement du diabète sucré: syndrome métabolique, pathologie de la glande surrénale et de l'hypophyse, syndrome des ovaires polykystiques.

À quoi sert l'étude??

  • Pour le diagnostic de l'insuline (tumeurs pancréatiques) et pour trouver les causes de l'hypoglycémie aiguë ou chronique (avec un test de glucose et un peptide C).
  • Pour surveiller l'insuline endogène synthétisée par les cellules bêta.
  • Pour détecter la résistance à l'insuline.
  • Pour savoir quand les patients atteints de diabète de type 2 doivent commencer à prendre de l'insuline ou des médicaments hypoglycémiques.

Quand une étude est prévue?

  • Avec une glycémie basse et / ou avec des symptômes d'hypoglycémie: transpiration, palpitations, faim régulière, conscience trouble, vision trouble, vertiges, faiblesse, crises cardiaques.
  • Si nécessaire, découvrez si l'insulinome a été retiré avec succès, et aussi à temps pour diagnostiquer les rechutes possibles.
  • Lors du suivi des résultats de la transplantation de cellules des îlots (en déterminant la capacité des greffes à produire de l'insuline).

Que signifient les résultats??

Valeurs de référence: 2,6 - 24,9 μU / ml.

Causes des niveaux élevés d'insuline:

  • acromégalie,
  • Itsenko - syndrome de Cushing,
  • intolérance au fructose ou au glucose galactose,
  • insulinome,
  • obésité,
  • résistance à l'insuline, comme dans la pancréatite chronique (y compris la fibrose kystique) et dans le cancer du pancréas.

Qu'est-ce qui peut affecter le résultat?

L'utilisation de médicaments tels que les corticostéroïdes, la lévodopa, les contraceptifs oraux, contribue à une augmentation de la concentration de glucose.

  • Actuellement, l'insuline obtenue à la suite de la synthèse biochimique est utilisée comme injection, ce qui la rend plus similaire en termes de structure et de propriétés à l'insuline endogène (produite dans le corps).
  • Les anticorps contre l'insuline peuvent affecter les résultats de l'étude, donc s'ils sont présents dans le sang, il est recommandé d'utiliser des méthodes alternatives pour déterminer la concentration d'insuline (analyse du peptide C).
  • Sérum C-peptide
  • C-peptide dans l'urine quotidienne
  • Test de tolérance au glucose
  • Glucose plasmatique
  • Glucose urinaire
  • Fructosamine

Test d'insuline: ce que montre la transcription

Que montre un test d'insuline? Voyons cela. Pourquoi une personne qui n'est pas malade avec quoi que ce soit devrait contrôler le contenu d'un composant tel que l'insuline dans le sang? Le fait est que cela permet de détecter en temps opportun les premiers signes de pathologies graves pouvant altérer considérablement la qualité de vie d'une personne. Un test d'insuline périodique vous permet de détecter les échecs à temps pour prescrire le traitement nécessaire.

Insuline

L'insuline est une hormone protéique et est extrêmement importante. Cette hormone fournit le processus de transport des nutriments vers les cellules du corps. Grâce à l'insuline dans le corps humain, il est possible de maintenir un équilibre optimal de glucides. Cette hormone est produite par la méthode cyclique, son niveau dans le sang augmente toujours après avoir mangé de la nourriture. Plus d'informations sur l'analyse de l'insuline, ainsi que l'interprétation des résultats seront discutées ci-dessous..

À quoi sert-il?

L'insuline est une substance à caractère protéique produite par des enzymes pancréatiques spéciales. La production de ce composant dépend directement de la quantité de glucose dans le sang. La principale utilisation clinique des tests d'insuline est d'identifier et de contrôler l'efficacité du traitement du diabète..

Il est bien connu que le diabète est une maladie grave dans laquelle cesse l'entrée normale de glucose dans les tissus du corps. Chez les patients diabétiques, le corps ne peut pas utiliser le glucose comme source d'énergie, ce qui provoque un certain nombre de troubles graves dans le fonctionnement de différents systèmes.

De plus, un test sanguin d'insuline permet d'établir non seulement le développement du diabète, mais aussi son type. Ainsi, dans le cas où les cellules de la glande ne produisent pas l'hormone en quantité nécessaire pour une personne, une maladie du premier type se forme. Un type de diabète insulino-dépendant se développe lorsque moins de vingt pour cent de la quantité requise de cette hormone est produite dans le corps. Chez certains patients, la teneur en insuline ne change pas et son niveau peut être légèrement augmenté, mais en même temps, les cellules tissulaires sont immunisées contre cet élément. En conséquence, le diabète de type 2 se développe..

Un test d'insuline aidera à identifier la maladie en temps opportun..

Ainsi, le diabète est une maladie extrêmement grave et les complications suivantes peuvent se développer dans son contexte:

  • Maladie coronarienne.
  • La survenue d'une rétinopathie, parfois jusqu'à la cécité complète.
  • Polyneuropathie.
  • Insuffisance rénale.
  • Pathologies trophiques jusqu'au développement de la gangrène et ainsi de suite.

Étant donné que les conséquences du diabète sont extrêmement graves, une attention particulière est accordée à la détection précoce de cette maladie. Par conséquent, s'il est établi à temps que le niveau d'insuline augmente précisément en raison du diabète, des mesures élémentaires sous la forme d'un régime spécial et d'une éducation physique aideront à faire face à la maladie. Grâce à l'utilisation des méthodes ci-dessus, on peut atteindre la normalisation du poids corporel, ainsi que restaurer le métabolisme des glucides sans utiliser de médicaments.

Indications pour les tests d'insuline

En règle générale, ils prescrivent une analyse du contenu de l'insuline dans le sang dans le cadre d'un examen diagnostique afin de détecter le diabète et, en outre, en cas de suspicion d'un certain nombre d'autres maladies endocriniennes.

Les personnes qui surveillent attentivement leur santé peuvent elles-mêmes remarquer des symptômes évidents. Dans ce cas, vous devez consulter vous-même un médecin afin qu'il nomme un examen de la teneur en insuline. Les symptômes suivants devraient alerter la personne dans ce cas:

  • Changements dramatiques du poids corporel dans toutes les directions dans le contexte du maintien du régime alimentaire habituel, ainsi que du niveau d'activité physique.
  • L'apparition d'une sensation de faiblesse et de fatigue.
  • Les blessures guérissent trop lentement lors de lésions cutanées.

Comment l'insuline est-elle testée?

Façons de réaliser

Il existe deux façons de mener cette analyse:

  • La première technique est appelée le «test de la faim», dans lequel un patient est prélevé l'estomac vide. De plus, au moins huit heures devraient s'écouler à partir du moment du dernier repas avant l'analyse. Pour cette raison, cette technique est prescrite pour le matin..
  • Test de tolérance au glucose. Au cours de ce test, le patient testé reçoit d'abord 75 millilitres de glucose à boire, après quoi il doit donner du sang après deux heures.

Afin d'obtenir les résultats de recherche les plus précis dans certaines situations, il est jugé approprié de combiner les deux tests. Pour cela, le patient soumet le matériel biologique pour analyse deux fois: à jeun le matin, puis après le premier test, une personne boit une solution de glucose, puis un autre échantillon de sang est prélevé après le temps nécessaire.

La réalisation d'un test combiné permet d'obtenir une image détaillée afin de poser le diagnostic le plus précis. Cependant, pour les études prophylactiques, il suffit généralement de n'effectuer qu'un «test de la faim».

Comment faire un test d'insuline?

Entraînement

Pour que le résultat du test soit correct, il est nécessaire de bien préparer le don de sang pour un échantillon. Ainsi, une préparation compétente implique un certain nombre des actions suivantes:

  • Le matériel biologique doit être pris strictement à jeun. Autrement dit, il est interdit de manger ou de boire huit heures avant le don de sang.
  • Une analyse est requise avant le début d'un cours de toute thérapie ou après au moins une semaine après son achèvement. Dans le cas où il est impossible d'interrompre le cours du traitement, il est conseillé de discuter de ce problème avec le médecin, car la plupart des médicaments peuvent affecter le résultat.
  • Un jour avant l'analyse programmée, vous devez vous limiter complètement dans l'utilisation des aliments gras, ainsi qu'éliminer l'alcool ainsi que les efforts physiques graves.
  • Dans le cas où un examen approfondi a été prescrit, il est recommandé de faire un test sanguin avant de passer une échographie ou une radiographie.

Le taux d'analyse de l'insuline est présenté ci-dessous..

Décryptage

Dans le cas où le prélèvement sanguin est effectué à jeun, la norme de teneur en insuline devrait être de 1,9 à 23 micromètres par millilitre de sang. Ces chiffres sont vrais pour les adultes. Pour les enfants, la norme sera légèrement inférieure et, en règle générale, elle se produit de 2 à 20 micromètres par millilitre de sang. Chez les femmes pendant la grossesse, la norme de la teneur en insuline est une valeur de 6 à 27.

De quoi parlent les indicateurs bas??

Le décodage de l'analyse d'insuline doit être effectué par un professionnel qualifié..

Dans les situations où la norme du contenu de cette hormone est réduite, ils parlent du développement du diabète de type 1. Les premiers signes cliniques faisant état d'une carence hormonale sont les symptômes suivants:

  • Développement de palpitations cardiaques.
  • Une sensation de faim sans fin.
  • Sensation sèche dans la bouche, accompagnée d'une sensation constante de soif.
  • Transpiration.
  • Irritabilité fréquente.

Une diminution des niveaux d'hormones dans un certain nombre de situations fait état d'hypopituitarisme - une condition dans laquelle une violation des glandes endocrines.

Niveau élevé

Dans le cas où le niveau d'insuline augmente - cela n'indique pas toujours une maladie. Par exemple, comme mentionné ci-dessus, un niveau légèrement élevé de cette hormone est la norme pendant la grossesse..

Mais la teneur en insuline augmente également à un stade précoce du développement du diabète non insulino-dépendant, qui est l'un des principaux signes diagnostiques. De plus, cette hormone augmente avec l'insulinome, c'est-à-dire en présence d'une tumeur pancréatique et du syndrome d'Itsenko-Cushing, ainsi qu'avec l'acromégalie. Il arrive souvent qu'une augmentation de sa valeur soit observée dans le contexte de l'obésité et des maladies du foie.

finalement

Ainsi, effectuer un test sanguin pour déterminer la quantité d'insuline est un test de diagnostic extrêmement important. Dans le cas où sa norme est trop basse, cela peut indiquer la formation d'un diabète insulino-dépendant. Avec l'apparition du diabète de type 2, ainsi que d'un certain nombre d'autres conditions pathologiques, les niveaux d'insuline, au contraire, augmentent. Il ne faut pas oublier qu'une interprétation compétente des résultats de l'enquête ne peut être effectuée que par un spécialiste. Et dans le cas où une personne a des soupçons de diabète, il est nécessaire de se rendre immédiatement à un examen médical. Les gens demandent souvent quel type de test d'insuline faire? Nous avons répondu à cette question..

Test sanguin d'insuline: règles d'administration, décodage et norme

La quantité d'insuline dans le sang change constamment tout au long de la journée en réponse au flux de glucose dans les vaisseaux. Dans certaines maladies, un équilibre complexe est perturbé, la synthèse de l'hormone commence à différer des normes physiologiques. Un test sanguin d'insuline vous permet d'identifier cet écart dans le temps.

Dans certains cas, par exemple avec le syndrome métabolique, un diagnostic rapide est particulièrement important, car le patient a la possibilité de guérir les troubles naissants et de prévenir le diabète. Cette analyse vous permet d'évaluer l'activité du pancréas, fait partie intégrante d'un ensemble d'études pour déterminer la cause de l'hypoglycémie. Dans le diabète sucré, la quantité d'insuline à jeun dans le sang est utilisée pour calculer l'indice de résistance à l'insuline..

Raisons d'affecter l'analyse

C'est important de savoir! Une nouveauté conseillée par les endocrinologues pour la surveillance continue du diabète! Ce n'est nécessaire que tous les jours. En savoir plus >>

L'insuline est la principale hormone du système complexe de régulation du métabolisme des glucides. Il est produit dans le pancréas à l'aide de cellules d'un type spécial - les cellules bêta, elles sont situées dans les îlots de Langerhans. L'insuline est libérée dans le sang avec une augmentation de la concentration en glucose. Il stimule la transition du glucose dans les tissus, à cause de quoi son niveau dans le sang diminue, et après un certain temps, le niveau de l'hormone diminue. Pour évaluer la production d'insuline, le sang est prélevé à jeun, après une période de famine d'une certaine durée. Dans ce cas, sa quantité chez les personnes en bonne santé correspond toujours à la norme, et toute déviation est un signe de perturbations du métabolisme des glucides.

Le diabète et les coups de bélier appartiendront au passé

Le diabète est la cause de près de 80% de tous les AVC et amputations. 7 personnes sur 10 meurent des artères obstruées du cœur ou du cerveau. Dans presque tous les cas, la raison de cette fin terrible est la même - une glycémie élevée.

Le sucre peut et doit être renversé, sinon rien. Mais cela ne guérit pas la maladie elle-même, mais aide uniquement à combattre l'enquête, et non la cause de la maladie.

Le seul médicament officiellement recommandé pour le diabète et utilisé par les endocrinologues dans leur travail est le patch pour le diabète Ji Dao.

L'efficacité du médicament, calculée selon la méthode standard (le nombre de patients qui ont récupéré au nombre total de patients dans le groupe de 100 personnes qui ont subi un traitement) était:

  • Normalisation du sucre - 95%
  • Élimination de la thrombose veineuse - 70%
  • Élimination d'un rythme cardiaque fort - 90%
  • Soulager l'hypertension artérielle - 92%
  • Vigueur le jour, sommeil amélioré la nuit - 97%

Les producteurs de Ji Dao ne sont pas une organisation commerciale et sont financés par l'État. Par conséquent, chaque résident a désormais la possibilité de recevoir le médicament avec une remise de 50%.

Une analyse effectuée à jeun dans différents laboratoires peut être appelée insuline immunoréactive, insuline basale, IRI. Attribuez-le dans les cas suivants:

  • gain ou perte de poids qui ne peut pas être expliqué par des habitudes alimentaires;
  • hypoglycémie chez les personnes ne recevant pas de traitement pour le diabète. Ils se traduisent par une sensation de faim sévère, des membres tremblants, de la somnolence;
  • si la patiente présente plusieurs signes typiques de prédiabète: obésité avec un IMC> 30, athérosclérose, ischémie cardiaque, ovaire polykystique;
  • dans les cas douteux, pour clarifier le type de diabète sucré ou pour sélectionner le schéma thérapeutique préféré.

Ce que montre le test d'insuline

Un test d'insuline vous permet de:

  1. Identifiez les tumeurs, qui incluent les cellules qui peuvent produire de l'insuline. Dans ce cas, l'hormone est libérée de manière imprévisible dans le sang, en grande quantité. L'analyse est utilisée non seulement pour détecter un néoplasme, mais aussi pour évaluer le succès de son traitement chirurgical, pour contrôler les rechutes possibles.
  2. Évaluer la sensibilité des tissus à l'insuline - résistance à l'insuline. Dans ce cas, vous devez simultanément effectuer un test de glucose. La résistance à l'insuline est caractéristique du diabète de type 2 et des troubles qui le précèdent: prédiabète et syndrome métabolique.
  3. En cas de diabète de type 2 à long terme, l'analyse montre la quantité d'hormone produite par le pancréas et si le patient recevra suffisamment de comprimés hypoglycémiants ou des injections d'insuline. L'analyse est également effectuée après le traitement de conditions hyperglycémiques aiguës, lorsqu'un patient diabétique est transféré de l'administration d'insuline au traitement conventionnel..

Avec le diabète de type 1, cette analyse n'est pas utilisée. Au début de la maladie, les anticorps générés interfèrent avec l'interprétation correcte de ses résultats; après le début du traitement, des préparations d'insuline dont la structure est similaire à leur propre hormone. La meilleure alternative dans ce cas est l'analyse du peptide C. Cette substance est synthétisée simultanément avec l'insuline. Les anticorps n'y répondent pas et les préparations d'insuline C-peptide ne contiennent pas.

Avec la dystrophie musculaire, le syndrome d'Itsenko-Cushing, la fonction altérée de la glande pituitaire, les maladies du foie, il est nécessaire de surveiller constamment les performances de tous les organes.Par conséquent, les patients, ainsi que d'autres études, doivent être régulièrement testés pour l'insuline.

Comment faire une analyse

La quantité d'insuline dans le sang dépend non seulement du niveau de glucose, mais également d'un certain nombre d'autres facteurs: l'activité physique, les drogues et même l'état émotionnel d'une personne. Pour que les résultats de l'analyse soient fiables, leur préparation doit faire l'objet d'une attention particulière:

  1. Pendant 2 jours, excluez les aliments trop gras. Il n'est pas nécessaire de refuser la nourriture avec une quantité normale de graisse.
  2. Pendant une journée, supprimez toutes les charges excessives, non seulement physiques, mais aussi psychologiques. Le stress à la veille de l'analyse - une raison de reporter le don de sang.
  3. Une journée ne boit pas d'alcool et d'énergie, ne changez pas le régime alimentaire habituel. Arrêtez temporairement tous les médicaments si cela ne nuit pas à la santé. Si l'annulation n'est pas possible, informez le travailleur de laboratoire..
  4. 12 heures pour ne pas manger. Seule l'eau non sucrée sans gaz est autorisée pour le moment..
  5. 3 heures ne fument pas.
  6. 15 minutes avant le prélèvement de sang pour s'asseoir tranquillement ou s'allonger sur un canapé.

Le meilleur moment pour passer le test est de 8 à 11 heures du matin. Le sang est prélevé dans une veine. Pour faciliter cette procédure pour les jeunes enfants, une demi-heure avant le début, ils doivent donner un verre d'eau à boire.

Médicaments qui affectent les niveaux d'insuline:

AugmenterRéduire
Tous les médicaments contenant du glucose, du fructose, du saccharose.Diurétiques: furosémide, thiazides.
Hormones: contraceptifs oraux, danazole, glucagon, hormone de croissance, cholécystokinine, prednisone et autres.Hormones: thyrocalcitonine.
Médicaments hypoglycémiques prescrits pour le diabète: acétohexamide, chlorpropamide, tolbutamide.Médicaments hypoglycémiants: metformine.
SalbutamolPhénobarbital
Gluconate de calciumBêtabloquants

Décodage et normes

À la suite de l'analyse, la quantité d'insuline dans le sang est exprimée en différentes unités: mkU / ml, mU / l, pmol / l. Les transférer les uns dans les autres est simple: 1 mU / l = 1 μU / ml = 0,138 pmol / l.

Normes approximatives:

Groupe de populationNorme
μU / ml, miel / lpmol / l
Les enfants2.7-10.419,6-75,4
Adultes de moins de 60 ans avec un IMC de 302.7-24.919,6-180
Adultes après 60 ans6.0-36.043,5-261

Les valeurs normales d'insuline dépendent de la technologie de l'analyse, elles peuvent donc varier dans différents laboratoires. Dès réception du résultat, vous devez vous concentrer sur les données de référence fournies par le laboratoire, et non sur des normes approximatives.

Insuline supérieure ou inférieure à la normale

Une carence en insuline entraîne une famine des cellules et une augmentation de la concentration de glucose dans le sang. Le résultat peut être légèrement inférieur à la normale avec les maladies de l'hypophyse et de l'hypothalamus, avec le stress et l'épuisement nerveux, avec une activité physique prolongée en combinaison avec un manque de glucides, avec des maladies infectieuses et immédiatement après..

Une diminution significative de l'insuline indique le début du diabète sucré de type 1 ou une détérioration de la fonction pancréatique chez les patients atteints de diabète de type 2. La pancréatite aiguë et la nécrose pancréatique peuvent également en être la cause..

Une insuline élevée dans le sang indique les troubles suivants:

  • Diabète sucré non insulino-dépendant. À mesure que la maladie progresse, les niveaux d'insuline diminuent et la glycémie augmente.
  • L'insulinome est une tumeur capable de produire et de sécréter de l'insuline elle-même. En même temps, il n'y a pas de lien entre l'apport en sucre et la synthèse d'insuline, donc l'hypoglycémie est un signe obligatoire d'insulinome.
  • Forte résistance à l'insuline. Il s'agit d'une condition dans laquelle la capacité du corps à reconnaître l'insuline est affaiblie. Pour cette raison, le sucre ne quitte pas la circulation sanguine et le pancréas est forcé d'améliorer la synthèse de l'hormone. La résistance à l'insuline est un signe de troubles métaboliques, dont 2 types de diabète. Elle est étroitement associée à l'obésité: elle augmente à mesure que vous prenez du poids corporel, et l'excès d'insuline, à son tour, aide à retarder les nouvelles graisses.
  • Maladies associées à une production excessive d'hormones antagonistes de l'insuline: syndrome d'Itsenko-Cushing ou acromégalie. Avec l'acromégalie, l'adénohypophyse produit une quantité excessive d'hormone de croissance. Le syndrome d'Itsenko-Cushing s'accompagne d'une production accrue d'hormones du cortex surrénalien. Ces hormones affaiblissent l'action de l'insuline, donc sa synthèse est améliorée.
  • Troubles métaboliques héréditaires du galactose et du fructose.

Une fausse surestimation des taux d'insuline se produit avec une mauvaise préparation pour l'analyse et l'administration de certains médicaments.

Le coût de l'analyse dans divers laboratoires varie de 400 à 600 roubles. La collecte de sang est payée séparément; son prix peut aller jusqu'à 150 roubles. L'étude commence immédiatement, donc le jour ouvrable suivant vous pouvez obtenir ses résultats.

Plus sur le sujet:

Soyez sûr d'apprendre! Pensez-vous que les pilules et l'insuline sont le seul moyen de garder le sucre sous contrôle? Pas vrai! Vous pouvez le vérifier vous-même en commençant à l'utiliser. en savoir plus >>

>> Test sanguin pour le sucre - pourquoi, comment prendre et déchiffrer les résultats.

Insuline

Informations sur l'étude

L'insuline régule le métabolisme des glucides, maintient la glycémie au niveau requis, et participe également au métabolisme des graisses (lipides).

La concentration d'insuline dans le sang dépend directement de la concentration de glucose: après avoir mangé, une grande quantité de glucose pénètre dans le sang, en réponse à cela, le pancréas sécrète de l'insuline, ce qui déclenche le mouvement du glucose du sang vers les cellules des tissus et des organes. L'insuline régule également les processus biochimiques dans le foie: s'il y a beaucoup de glucose, le foie le stocke sous forme de glycogène (polymère de glucose) ou l'utilise pour la synthèse d'acides gras. Lorsque la synthèse d'insuline est altérée et que sa concentration est réduite, le glucose ne peut pas pénétrer dans les cellules du corps et une hypoglycémie se développe. Les cellules manquent de glucose, le principal substrat de la production d'énergie. Si cette condition est chronique, alors le métabolisme est altéré et les pathologies des reins, cardiovasculaires, des systèmes nerveux commencent à se développer, la vision souffre.

Le diabète sucré est une maladie dans laquelle il y a un manque de production d'insuline. Le diabète est du premier et du deuxième type. Le premier type se développe avec une production d'insuline insuffisante par le pancréas, le deuxième type (le plus courant) - avec une perte de sensibilité des cellules aux effets de l'insuline sur elles.

Dans les premiers stades, le diabète est traité avec un régime alimentaire spécial et des médicaments qui améliorent la production d'insuline par le pancréas ou stimulent les cellules de l'organisme à consommer du glucose en augmentant leur sensibilité à cette hormone. Lorsque le pancréas cesse de produire de l'insuline, il doit être injecté.

Une concentration accrue d'insuline dans le sang est appelée hyperinsulinémie. Dans le même temps, le taux de glucose dans le sang diminue fortement, ce qui peut entraîner un coma hypoglycémique et même la mort, car le travail du cerveau dépend de la concentration de glucose. Une augmentation du taux d'insuline dans le sang peut également être due à la présence d'une tumeur la sécrétant en grande quantité, l'insulinome. Dans ce cas, la concentration d'insuline dans le sang peut augmenter des dizaines de fois en peu de temps. Maladies associées au développement du diabète sucré: syndrome métabolique, pathologie de la glande surrénale et de l'hypophyse, syndrome des ovaires polykystiques.

Instructions spéciales: le sang doit être pris strictement le matin.

RÈGLES GÉNÉRALES DE PRÉPARATION À LA RECHERCHE:

1. Pour la plupart des études, il est recommandé de donner du sang le matin, de 8 à 11 heures, l'estomac vide (au moins 8 heures doivent s'écouler entre le dernier repas et le prélèvement sanguin, l'eau peut être bue comme d'habitude), à ​​la veille de l'étude, un dîner léger avec restriction consommation d'aliments gras. Pour les tests d'infections et les études d'urgence, il est permis de donner du sang 4 à 6 heures après le dernier repas.

2. ATTENTION! Règles spéciales de préparation pour un certain nombre de tests: strictement à jeun, après 12-14 heures de jeûne, du sang doit être donné pour la gastrine-17, le profil lipidique (cholestérol total, HDL cholestérol, LDL cholestérol, cholestérol-VLDLP, triglycérides, lipoprotéine (a), apolipoprotéine A1, apolipoprotéine B); le test de tolérance au glucose est effectué le matin à jeun après 12 à 16 heures de jeûne.

3. La veille de l'étude (dans les 24 heures) pour exclure l'alcool, l'activité physique intense, la prise de médicaments (comme convenu avec le médecin).

4. Pendant 1-2 heures avant le don de sang, abstenez-vous de fumer, ne buvez pas de jus, de thé, de café, vous pouvez boire de l'eau plate. Exclure le stress physique (courir, monter rapidement les escaliers), l'excitation émotionnelle. 15 minutes avant le don de sang, il est recommandé de se détendre, de se calmer.

5. Ne donnez pas de sang pour la recherche en laboratoire immédiatement après les procédures de physiothérapie, l'examen instrumental, les examens aux rayons X et aux ultrasons, les massages et autres procédures médicales.

6. Lors de la surveillance des paramètres de laboratoire en dynamique, il est recommandé de mener des études répétées dans les mêmes conditions - dans le même laboratoire, donner du sang au même moment de la journée, etc..

7. Le sang destiné à la recherche doit être donné avant de prendre des médicaments ou au plus tôt 10 à 14 jours après leur annulation. Pour évaluer le contrôle de l'efficacité du traitement avec n'importe quel médicament, il est nécessaire de mener une étude 7-14 jours après la dernière dose.

Si vous prenez des médicaments, assurez-vous d'en informer votre médecin.

Indications aux fins de l'étude

Préparation de l'étude

Ne mangez pas dans les 12 heures, mais pas plus de 14 heures avant l'analyse.
Exclure complètement l'utilisation de médicaments la veille du don de sang (comme convenu avec le médecin).
Ne fumez pas pendant 3 heures avant l'étude.