Tests hormonaux: de A à Z

Les hormones sont des substances biologiquement actives produites par diverses glandes du système endocrinien, après quoi elles pénètrent dans la circulation sanguine. Ils affectent le travail de tout l'organisme, déterminant en grande partie la santé physique et mentale d'une personne. Les tests hormonaux peuvent considérablement clarifier le tableau clinique de la maladie et empêcher son développement..

Bien sûr, toutes les pathologies ne nécessitent pas la livraison urgente de telles analyses, d'autant plus que le corps humain produit des dizaines de types d'hormones, chacune ayant sa propre "sphère d'influence".

Tests hormonaux: quand et pourquoi sont-ils prescrits?

Le niveau d'hormones est le plus souvent déterminé dans le sang, moins souvent dans l'urine. Des études sur les hormones peuvent être prescrites, par exemple, dans les cas suivants:

  • violations du développement de certains organes;
  • diagnostic de grossesse;
  • infertilité;
  • grossesse avec menace de fausse couche;
  • dysfonction rénale;
  • Troubles métaboliques;
  • problèmes avec les cheveux, les ongles et la peau;
  • états dépressifs et autres problèmes mentaux;
  • maladies tumorales.

La direction de l'analyse peut être donnée par un pédiatre, un thérapeute, un endocrinologue, un gynécologue, un gastro-entérologue, un psychiatre.

Préparation aux tests hormonaux

Quelles règles doivent être suivies lors du don de sang pour l'analyse des niveaux d'hormones, afin que les résultats soient aussi précis que possible? Il est nécessaire de s'abstenir de manger de la nourriture pendant 7 à 12 heures avant le prélèvement de sang. La veille de l'étude, l'alcool, le café, l'activité physique, le stress et les contacts sexuels doivent être exclus. La possibilité de prendre des médicaments pendant cette période doit être discutée avec votre médecin. Lors de l'examen de l'état hormonal, il est important que les femmes sachent quel jour du cycle les tests doivent être effectués. Ainsi, le sang pour les hormones folliculostimulantes et lutéinisantes et la prolactine est donné pendant 3-5 jours du cycle, pour la testostérone - pour 8-10, et pour la progestérone et l'estradiol - pendant 21-22 jours.

Si vous transférez de l'urine quotidiennement, vous devez respecter strictement le schéma de collecte et observer les conditions de stockage.

Principes généraux de conduite et de décodage de l'analyse

Le sang à examiner est prélevé dans une veine le matin à jeun. La période d'étude est généralement de 1 à 2 jours. Le résultat est comparé par un médecin aux normes de concentration hormonale, développées en tenant compte du sexe, de l'âge du patient et d'autres facteurs. Le patient lui-même peut étudier ces normes..

Méthodes de diagnostic en laboratoire

Seul un spécialiste (endocrinologue, gynécologue, thérapeute, gastro-entérologue, etc.) peut décider des tests à effectuer pour les hormones en fonction des résultats de l'examen. De plus, le nombre de tests est proportionnel au nombre d'hormones, et il y en a plus de 100 dans l'organisme. Dans cet article, nous ne considérerons que les types d'études les plus courants.

L'évaluation de la fonction de l'hormone de croissance de l'hypophyse est nécessaire pour les personnes souffrant de gigantisme, d'acromégalie (augmentation du crâne, des mains et des pieds) ou de nanisme. La teneur normale en hormone de croissance dans le sang est de 0,2 à 13 mU / l, somatomédine-C - 220 à 996 ng / ml à l'âge de 14 à 16 ans, 66 à 166 ng / ml - après 80 ans.

Les pathologies du système hypophyso-surrénalien se manifestent par une violation de l'homéostasie du corps: augmentation de la coagulabilité sanguine, augmentation de la synthèse des glucides, diminution du métabolisme des protéines et des minéraux. Pour diagnostiquer de telles conditions pathologiques, il est nécessaire de déterminer le contenu dans le corps des hormones suivantes:

  • L'hormone adrénocorticotrope est responsable de la pigmentation de la peau et de la dégradation des graisses, la norme est inférieure à 22 pmol / l le matin et pas plus de 6 pmol / l le second.
  • Cortisol - régule le métabolisme, la norme est de 250–720 nmol / L dans la première moitié de la journée et de 50–250 nmol / L dans la seconde (la différence de concentration doit être d'au moins 100 nmol / L).
  • Cortisol libre - se rend s'il est suspecté d'avoir la maladie d'Itenko-Cushing. La quantité d'hormone dans l'urine est de 138 à 524 nmol / jour.

Ces tests sont souvent prescrits par les endocrinologues pour l'obésité ou l'insuffisance pondérale; ils sont pris pour déterminer s'il y a de graves problèmes hormonaux et lesquels.

La violation de la glande thyroïde se manifeste par une irritabilité accrue, des changements de poids corporel, une augmentation de la pression artérielle, est lourde de maladies gynécologiques et d'infertilité. Quels tests doivent être effectués pour les hormones thyroïdiennes si au moins certains des symptômes ci-dessus sont détectés? Tout d'abord, il s'agit d'une étude du niveau de triiodothyronine (T3), de thyroxine (T4) et d'hormone stimulant la thyroïde (TSH), qui régulent les processus métaboliques, l'activité mentale, ainsi que les fonctions des systèmes cardiovasculaire, reproducteur et digestif. Les niveaux hormonaux normaux ressemblent à ceci:

  • T3 total - 1,1 à 3,15 pmol / L, gratuit - 2,6 à 5,7 pmol / L.
  • T4 total - 60-140 nmol / l, libre - 100-120 nmol / l.
  • TSH - 0,2-4,2 mUI / L.
  • Anticorps contre la thyroglobuline - jusqu'à 115 UI / ml.
  • Anticorps contre la thyroperoxydase - 35 UI / ml.
  • Prise en T - 0,32 à 0,48 unités.
  • Thyroglobuline - jusqu'à 55 ng / ml.
  • Anticorps dirigés contre l'antigène thyroïdien microsomal - moins de 1,0 U / L.
  • Autoanticorps dirigés contre les récepteurs des hormones stimulant la thyroïde - 0–0,99 UI / l.

Des échecs dans la régulation du métabolisme du calcium et du phosphore conduisent à l'ostéoporose ou à une minéralisation osseuse accrue. L'hormone parathyroïdienne favorise l'absorption du calcium dans le tractus intestinal, ainsi que la réabsorption dans les reins. La teneur en hormone parathyroïdienne dans le sang d'un adulte est de 8 à 24 ng / l. La calcitonine contribue au dépôt de calcium dans les os, ralentissant son absorption dans le tube digestif et améliorant l'excrétion dans les reins. Le taux de calcitonine dans le sang est de 5,5–28 pcmol / l. Il est recommandé de donner du sang pour les tests de ce type avec une ménopause, car les femmes sont les plus sensibles à l'ostéoporose pendant cette période..

Dans le corps de toute personne, des hormones mâles et femelles sont produites. Leur équilibre correct assure la stabilité du système reproducteur, des caractéristiques sexuelles secondaires normales, un état mental uniforme. La production de certaines hormones sexuelles peut être perturbée en raison de l'âge, des mauvaises habitudes, de l'hérédité, des maladies endocriniennes.

Les dysfonctionnements du système reproducteur dus à des perturbations hormonales conduisent à l'infertilité masculine et féminine et provoquent également des fausses couches chez les femmes enceintes. En présence de tels problèmes, ils donnent du sang pour l'analyse des hormones féminines, telles que:

  • Macroprolactine - la norme pour les hommes: 44,5–375 μMU / ml, pour les femmes: 59–619 μI / ml.
  • Prolactine - la norme est de 40 à 600 mU / l.
  • Hormones gonadotropes hypophysaires et prolactine - avant la ménopause, le rapport est de 1.
  • Hormone folliculo-stimulante: sa teneur en phase folliculaire est normalement de 4–10 U / l, pendant l'ovulation - 10–25 U / l, et pendant la phase lutéale - 2–8 U / l.
  • Oestrogènes (normaux dans la phase folliculaire est de 5 à 53 pg / ml, pendant l'ovulation - 90 à 299 pg / ml et 11 à 116 pg / ml pendant la phase lutéale) et progestatifs.
  • Hormone lutéinisante - la norme dans la phase folliculaire est de 1–20 U / l, pendant la période d'ovulation - 26–94 U / l, pendant la phase lutéale –0,61–16,3 U / l.
  • Estradiol - la norme dans la phase folliculaire est de 68–1269 nmol / l, la période d'ovulation est de 131–1655 nmol / l, pendant la phase lutéale elle est de 91–861 nmol / l.
  • Progestérone - normale dans la phase folliculaire - 0,3-0,7 μg / l, période d'ovulation - 0,7–1,6 μg / l, pendant la phase lutéale 4,7–8,0 μg / l.

L'évaluation de la fonction androgène est effectuée pour l'infertilité, l'obésité, l'hypercholestérolémie, la perte de cheveux, l'acné juvénile et une diminution de la puissance. Donc:

  • Testostérone - la teneur normale chez les hommes est de 12 à 33, chez les femmes - de 0,31 à 3,78 nmol / l (ci-après, le premier indicateur est la norme pour les hommes, le second pour les femmes).
  • Sulfate de déhydroépiandrostérone - 10-20 et 3,5-10 mg / jour.
  • Globuline de liaison aux hormones sexuelles –13–71 et 28–112 nmol / L.
  • 17-hydroxyprogestérone - 0,3–2,0 et 0,07–2,9 ng / ml.
  • 17-cétostéroïdes: 10,0–25,0 et 7–20 mg / jour.
  • Dihydrotestostérone - 250–990 et 24–450 ng / l.
  • Testostérone libre - 5,5–42 et 4,1 pg / ml.
  • Androstènedione - 75–205 et 85–275 ng / 100 ml.
  • Glucuronide d'Androsténediol - 3,4–22 et 0,5–5,4 ng / ml.
  • Hormone anti-Muller - 1,3-14,8 et 1,0-10,6 ng / ml.
  • Inhibine B - 147–364 et 40–100 pg / ml.

Le diagnostic du diabète et l'évaluation de la fonction endocrine pancréatique sont nécessaires pour les douleurs abdominales, les nausées, les vomissements, le surpoids, la bouche sèche, les démangeaisons cutanées et l'enflure. Voici les noms et les indicateurs normatifs des hormones pancréatiques:

  • C-peptide - 0,78-1,89 ng / ml.
  • Insuline - 3,0–25,0 mcED / ml.
  • Indice de résistance à l'insuline (HOMA-IR) - moins de 2,77.
  • Proinsuline - 0,5 à 3,2 pmol / L.

Un suivi de la grossesse est effectué afin de prévenir les pathologies du développement et la mort fœtale. Dans la clinique prénatale, lors de l'inscription, ils indiquent en détail quels tests hormonaux sont nécessaires et pourquoi le sang doit être prélevé pour l'analyse hormonale pendant la grossesse. Dans le cas général, les éléments suivants sont étudiés:

  • Gonadotrophine chorionique (hCG) - sa concentration dépend de l'âge gestationnel: de 25 à 200 mU / ml en 1 à 2 semaines à 21 000 à 300 000 mU / ml à 7 à 11 semaines.
  • B-hCG libre - de 25 à 300 mU / ml à 1 à 2 semaines de gestation à 10 000 à 60 000 mU / ml à 26 à 37 semaines.
  • Estriol libre (E3) - de 0,6–2,5 nmol / L à 6–7 semaines à 35,0–111,0 nmol / L à 39–40 semaines.
  • Protéine plasmatique A associée à la grossesse (PAPP-A) - le test est effectué de la 7e à la 14e semaine, la norme est de 0,17 à 1,54 mU / ml à 8 à 9 semaines à 1,47 à 8,54 miel / ml à 13-14 semaines.
  • Lactogène placentaire - de 0,05–1,7 mg / l à 10–14 semaines à 4,4–11,7 mg / l à 38 semaines.
  • Dépistage prénatal de la trisomie 1 trimestre (PRISCA-1) et des 2 trimestres de grossesse (PRISCA-2).

Les perturbations du système sympathoadrénal doivent être recherchées en présence d'attaques de panique et d'autres troubles autonomes. Pour ce faire, vous devez donner du sang pour analyse et vérifier quelles hormones de la liste sont en dehors de la plage normale:

  • Adrénaline (112–658 pg / ml).
  • Norépinéphrine (moins de 10 pg / ml).
  • Métanéphrine (moins de 320 mcg / jour).
  • Dopamine (10–100 pg / ml).
  • Acide homovanilinique (1,4–8,8 mg / jour).
  • Normétanéphrine (moins de 390 mcg / jour).
  • Acide Lindique vanille (2,1–7,6 mg / jour).
  • Acide 5-hydroxyindolacétique (3,0 à 15,0 mg / jour).
  • Histamine plasmatique (moins de 9,3 nmol / L).
  • Sérotonine sérique (40–80 mcg / L).

L'état du système rénine-angiotensine-aldostérone, qui est responsable du maintien du volume de sang circulant, nous permet d'évaluer des hormones telles que l'aldostérone (dans le sang) - 30–355 pg / ml et la rénine (dans le plasma) - 2,8–39,9 μI / ml en position couchée du patient et 4,4–46,1 μMU / ml debout.

La régulation du métabolisme de l'appétit et des graisses s'effectue à l'aide de l'hormone leptine, dont la concentration dans le sang atteint normalement 1,1–27,6 ng / ml chez l'homme et 0,5–13,8 ng / ml chez la femme..

L'évaluation de la fonction incrétoire gastro-intestinale est réalisée en déterminant le niveau de gastrine (moins de 10–125 pg / ml) et de gastrine-17 stimulée (moins de 2,5 pmol / l)

L'évaluation de la régulation hormonale de l'érythropoïèse (la formation de globules rouges) est basée sur des données sur la quantité d'érythropoïétine dans le sang (5,6 à 28,9 UI / L chez l'homme et 8 à 30 UI / L chez la femme).

La décision quant aux tests à effectuer pour les hormones doit être prise sur la base des symptômes disponibles et d'un diagnostic préliminaire, ainsi qu'en tenant compte des maladies concomitantes.

Quel jour du cycle donner du sang pour les hormones - comment

Les hormones jouent un rôle important dans le fonctionnement du corps féminin et la santé physique et mentale dépend de leur équilibre..

L'analyse des hormones permet de prévenir et de déterminer la cause du développement de maladies.

Conclusion

  • les tests hormonaux vous permettent d'en apprendre beaucoup sur l'état du corps féminin;
  • la quantité d'hormones n'est pas constante, elle varie en fonction de l'âge et de la phase du cycle;
  • le matériel d'essai est du sang veineux;
  • la soumission de l'analyse nécessite une formation spéciale;
  • seul un médecin doit évaluer les résultats de l'examen.

Quels tests passer

L'équilibre hormonal est responsable du fonctionnement de l'organisme. Avec sa violation, le développement de diverses maladies est observé.

Analyses sanguines d'hormones sexuelles

Il est jugé justifié d'effectuer des tests hormonaux chez les femmes:

  • lutéinisante;
  • stimulant les follicules;
  • atimueller;
  • progestérone;
  • prolactine;
  • œstradiol;
  • testostérone.

Tests sanguins pour les hormones thyroïdiennes

Les hormones du panneau thyroïdien sont:

Comment réussir les tests

Lors de la livraison de matériel biologique, il est nécessaire d'indiquer le jour du cycle, l'âge gestationnel ou l'heure de la ménopause. Si une femme subit un traitement antibactérien ou hormonal, il est nécessaire d'informer l'assistante de laboratoire de cette nuance.

Avant les tests, il est recommandé:

  • éviter les rapports sexuels un jour avant l'examen;
  • ne prenez pas de bain chaud;
  • Ne visitez pas le sauna et le bain;
  • ne pas fumer;
  • ne vous surchargez pas physiquement.

Combien coûtent les tests de laboratoire

Le prix d'un test hormonal dépendra du type d'examen et de l'institution. Par exemple, à Moscou, vous devrez payer environ 600 roubles pour la procédure.

La meilleure option est de mener une étude approfondie, dont le coût est d'environ 2000 roubles, cependant, vous n'aurez pas à visiter plusieurs fois un établissement médical.

Pourquoi avons-nous besoin d'un test sanguin pour les hormones

Le déséquilibre hormonal est considéré comme une option normale pendant la grossesse, dans la période post-partum ou avec la ménopause. Cependant, même dans de telles situations, il est nécessaire de surveiller son état. Un test hormonal est le plus souvent prescrit pour:

  • prise de poids excessive;
  • incapacité à concevoir un enfant;
  • acné souvent récurrente;
  • diagnostic de néoplasmes dans la poitrine;
  • baisse de la libido;
  • problèmes de grossesse;
  • propensions aux maladies de nature génétique;
  • violation du fonctionnement du tube digestif;
  • néoplasmes des ovaires;
  • diagnostic de grossesse;
  • hirsutisme.

Test hormonal

Les hormones, pénétrant dans la circulation sanguine, sont responsables des processus métaboliques et biochimiques. Grâce à l'analyse, il est possible de diagnostiquer un déséquilibre hormonal, d'en déterminer la cause et de conduire une thérapie.

Quand prendre

Il est recommandé de subir un examen pour:

  • œstradiol - au 2-4e jour du cycle, si nécessaire, établissez le moment de l'ovulation - au milieu du cycle;
  • progestérone - le 22e jour du cycle, avec des sécrétions maigres - au milieu du cycle;
  • stimulant les follicules et lutéinisant - les jours 2 à 4 du cycle ou de 8 à 18 sur recommandation d'un médecin;
  • prolactine - quel que soit le jour du cycle.

Comment donner du sang aux hormones

Le matériel d'essai est du sang veineux. L'analyse est effectuée sur la recommandation d'un médecin, quel que soit l'âge. Au cours du traitement, vous devez abandonner le médicament et, si cela n'est pas possible, informer le médecin.

Pour chaque cas spécifique, la période optimale de l'enquête est déterminée. De plus, il est recommandé:

  • au moins deux jours avant l'analyse pour éviter le stress physique et psychologique;
  • à la veille de l'examen, abandonnez l'alcool, les aliments gras et épicés;
  • au moins trois jours avant l'examen n'ont pas de rapports sexuels;
  • ne fumez pas quelques heures avant l'intervention.

Il vaut mieux faire un test hormonal à jeun le matin.

Combien coûte

L'étude peut être gratuite si le patient est référé et contacte l'institution médicale de l'État.

Dans une clinique privée, le prix sera d'environ 600 roubles, tout dépend du type d'analyse. De plus, vous devrez payer 200 roubles pour l'échantillonnage du matériel d'essai..

Quels tests doivent être passés sur les hormones féminines

Testostérone

La testostérone est une hormone stéroïde androgène, son niveau est déterminé par:

  • dysfonctionnements du cycle menstruel;
  • néoplasmes des ovaires;
  • saignement
  • problèmes avec le cours de la grossesse;
  • inflammation utérine.

Oestrogènes

Les hormones sont produites par les ovaires et les glandes surrénales. Ce groupe comprend l'estradiol, l'estriol et l'estrone. Ils sont responsables de la fécondation et de la grossesse..

Progestérone

Il est responsable de l'implantation de l'ovule et du portage de l'enfant, sa production se fait par le corps jaune des ovaires. Indications aux fins de l'analyse:

  • manque de menstruations;
  • problèmes de fertilisation;
  • interruption du cycle.

Prolactine

Responsable de la prolifération des tissus mammaires et de la production de lait maternel. Des informations sur les niveaux de prolactine sont nécessaires pour déterminer le dysfonctionnement ovulatoire..

Estradiol

Il est produit dans les ovaires, le cortex surrénalien et le placenta. Responsable de l'ovulation, de la conception et de la grossesse.

Stimulant folliculaire (FSH)

L'analyse est considérée comme justifiée en cas de problèmes de fertilisation, de portage d'un enfant et de violation du cycle.

Lutéinisation (LH)

La fonction principale de cette hormone est la production d'œstrogènes, de progestérone et la formation du corps jaune. Les indications pour l'analyse sont:

  • violation du cycle;
  • endométriose;
  • problèmes de conception;
  • saignement utérin;
  • l'impossibilité de porter une grossesse.

La norme chez les femmes d'hormones sexuelles

Les indicateurs de norme varient en fonction de la phase du cycle menstruel.

Le rapport de FSH et LH

Avant la puberté, la correspondance FSH et LH 1: 1 est normale. Avec l'âge, cette proportion change et devient 1: 1,5. La valeur indiquée est considérée comme normale jusqu'au début de la ménopause.

Progestérone hormonale

  • 0,3-2,2 nmol / L - dans la phase folliculaire;
  • 0,5-9,4 nmol / l - pendant l'ovulation;
  • 7,0-56,6 nmol / L - au stade lutéal;
  • moins de 0,6 nmol / l - pendant la ménopause.

Pendant la grossesse, cet indicateur dépendra du trimestre.

TrimestreNorme
18,9-468,4
271.5-303.1
388,7-771,5

Estradiol

Phase de cycleNorm, pg / ml
folliculaire57-227
ovulatoire127-476
lutéale77-227

Avec le début de la ménopause, la norme est de 19,7-82 pg / ml, et pendant la grossesse, elle varie de 210 à 26960 pg / ml.

La norme de la testostérone chez les femmes

La testostérone est divisée en deux types:

  1. Gratuit - détermine uniquement la testostérone libre, selon l'âge (jusqu'à 20 ans - 0,13-3,09 pg / ml, de 20 à 39 - 0,14-2,6 pg / ml, plus de 60 - 0, 14-1 8 pg / ml).
  2. Général - indique une quantité commune de l'hormone, qu'elle soit associée ou non au transport de protéines. Norme - 0,26-1,3 ng / ml.

Prolactine

L'indicateur de la norme est le niveau de l'hormone, qui varie de 4 à 33 ng / ml. Pendant la grossesse, la valeur peut atteindre 386 ng / ml, cependant, ce processus se produit progressivement.

Hormone DHEA

Il est produit par les glandes surrénales et en quantité minimale par les ovaires. Jusqu'à 35 ans, les niveaux d'hormones de 2660 à 11200 nmol / L sont considérés comme normaux. Pendant la grossesse, la valeur de l'indicateur augmente, tout dépendra du trimestre: en 1 - 3,12-12,48 nmol / l; dans 2 - 1,7-7,0 nmol / l; dans 3 - 0,86-3,6 nmol / l.

La bonne préparation pour la journée

Pour obtenir le résultat de test le plus précis, il est recommandé de respecter les règles suivantes:

  • 5 jours avant l'intervention, discutez avec le médecin de la possibilité de prendre des médicaments et des compléments alimentaires;
  • 3 jours avant le don de sang, porter une attention particulière à la nutrition (refuser les aliments gras et épicés), ne pas trop manger et ne pas suivre de régime;
  • le jour de l'étude - ne pas fumer, éviter l'exposition à des situations stressantes, ne pas subir d'examens instrumentaux.

Combien de résultats sont en préparation

Dans la grande majorité des cas, les résultats sont publiés le lendemain. Si nécessaire (dans des cas exceptionnels), ils peuvent être prêts en 3 heures.

Explication des indicateurs

Les résultats des tests sont assez importants, car après les avoir évalués, le médecin, avec d'autres examens, sera en mesure d'établir la cause, le type de pathologie et de déterminer les tactiques pour y faire face..

Augmenter

Une augmentation du nombre d'hormones indique un certain dysfonctionnement du corps. L'œstradiol peut croître avec:

  • néoplasmes de la région génitale;
  • hyperthyroïdie;
  • l'utilisation d'un nombre excessif de médicaments à base d'oestrogène.

Une augmentation de la progestérone peut indiquer:

  • kyste de l'ovaire;
  • violation de la fonction d'excrétion de l'hormone;
  • surdosage de progestatif.

Croissance de la FSH inhérente à:

  • ménopause;
  • néoplasmes de l'ovaire, hypophyse;
  • affections auto-immunes;
  • maladies infectieuses.

L'hormone lutéinisante peut croître avec:

  • pathologies héréditaires;
  • tumeurs;
  • inflammation des méninges;
  • hypothyroïdie;
  • opérations sur les organes pelviens;
  • blessures.

Niveau d'abaissement

Une diminution de la quantité d'oestrogène est observée avec:

  • maladies chromosomiques;
  • processus inflammatoires;
  • tumeurs;
  • épuisement général.

Une baisse de la progestérone est caractéristique de:

  • menaces d'avortement;
  • ovaire polykystique.

Une diminution du niveau de FSH, de LH et de prolactine peut être observée avec des dommages à l'hypophyse et une surdose de médicaments utilisés pendant le traitement de remplacement.

Profil hormonal pour les femmes, avancé.

Coût séparément Coût dans le complexe
Sélectionnez Aller au panier

Le diagnostic d'un profil hormonal étendu pour les femmes est un complexe d'études qui peuvent détecter le niveau d'un certain nombre d'hormones dans le sang. Utilisé dans le diagnostic des conditions pathologiques, l'évaluation de la fonction de reproduction.

Lors du diagnostic, le niveau dans le sang d'hormones telles que:

thyréotrope, qui régule la production d'hormone thyroïdienne et affecte le cycle menstruel;

la lutéinisation, affectant la formation de progestérone et d'oestrogène et stimulant l'ovulation;

la stimulation des follicules, qui participe au travail de la plupart des gonades, affecte la synthèse des œstrogènes et la maturation des œufs;

l'œstradiol, qui est l'une des hormones sexuelles les plus importantes et affecte à la fois le cycle menstruel et la grossesse;

prolactine - une hormone qui est nécessaire au corps de la femme pour allaiter et au cours normal de la grossesse;

sulfate de déhydroépiandrostérone, dont la violation conduit à la formation de kystes et d'une membrane ovarienne dense, chargée d'infertilité;

corti evil - une hormone qui vous permet de mobiliser l'énergie du corps;

testostérone gratuite nécessaire pour la maturation des œufs et le soutien de la grossesse.

Des tests pour un profil hormonal étendu pour les femmes peuvent être prescrits en cas de suspicion d'infertilité, d'irrégularités menstruelles, de fausse couche. De plus, ces analyses peuvent faire partie du diagnostic de divers troubles métaboliques et sont souvent utilisées dans la pratique de la cosmétologie pour identifier les causes des problèmes de peau et de cheveux..

Pour l'analyse, un échantillon de sang veineux est prélevé, qui doit être prélevé dans la première moitié de la journée à jeun. Le résultat est présenté sous forme de tableau, qui indique les valeurs obtenues lors de l'analyse, et les indicateurs normaux.

Pour identifier l'état général du fond hormonal chez la femme, notre centre prévoit un diagnostic de laboratoire avancé du sang pour les hormones sexuelles. Ce type d'examen permet non seulement d'évaluer le travail du système reproducteur féminin, mais aussi d'identifier les conditions pathologiques dans le corps.

Recommandations pour réussir un test sanguin pour les hormones féminines

L'affectation aux hormones féminines des analyses par jour du cycle vous permet de déterminer la concentration dans le sang:

  • estradiol - le cycle menstruel normal et la gestation d'une grossesse dépendent directement de son niveau dans le corps;
  • hormone stimulant la thyroïde - elle est sécrétée par la glande thyroïde et affecte également le cycle menstruel;
  • hormone folliculo-stimulante - elle affecte la maturation des ovules dans les ovaires et la synthèse des œstrogènes;
  • hormone lutéinisante - elle est impliquée dans la synthèse des œstrogènes et de la progestérone, stimule le début de l'ovulation;
  • cortisol - cette hormone sécrétée par les glandes surrénales est responsable de la mobilisation des forces et de l'énergie dans le corps dans une situation critique;
  • sulfate de déhydroépiandrostérone - sa production sous-estimée ou excessive conduit à l'infertilité chez les femmes, ainsi qu'à la formation de kystes dans les ovaires;
  • prolactine - cette hormone est produite dans le corps pour assurer une gestation normale et le processus d'allaitement;
  • testostérone libre - cette hormone mâle est responsable de la maturation rapide de l'ovule et du maintien de la viabilité fœtale du fœtus.

Les médecins prescrivent des tests hormonaux de base pour les jours du cycle si le patient a un cycle menstruel, une infertilité ou une fausse couche. Pour les hormones féminines, des tests dans notre centre peuvent également être effectués pour déterminer les causes des problèmes de cheveux et de peau - les résultats des tests aideront à prescrire le bon traitement médical et cosmétique..

Si vous devez donner du sang pour les hormones, les règles pour les femmes sont les mêmes à tout âge. Avant de prélever un échantillon de matériel biologique, vous devez cesser de fumer et des boissons alcoolisées et ne pas manger des aliments gras la veille. Il est nécessaire d'exclure une augmentation du stress physique et émotionnel - ils peuvent affecter les résultats globaux de l'analyse sur les hormones féminines.

Dans notre centre, vous pouvez passer des tests pour les hormones féminines à un moment opportun pour vous rapidement et sans douleur. Pour savoir quand vous pouvez et devez faire un test sanguin, vous pouvez contacter nos employés au numéro de téléphone indiqué sur le site. Les résultats d'une étude hormonale de laboratoire se présentent sous la forme d'un tableau avec les indicateurs du contenu des hormones dans le sang et la norme de leur concentration qui y est entrée.

RÈGLES GÉNÉRALES DE PRÉPARATION À L'ANALYSE SANGUINE

Pour la plupart des études, il est recommandé de donner du sang le matin à jeun, ce qui est particulièrement important si une surveillance dynamique d'un certain indicateur est effectuée. Manger peut affecter directement à la fois la concentration des paramètres étudiés et les propriétés physiques de l'échantillon (turbidité accrue - lipémie - après avoir mangé des aliments gras). Si nécessaire, vous pouvez donner du sang pendant la journée après 2-4 heures de jeûne. Il est recommandé de boire 1 à 2 verres d'eau plate peu de temps avant de prendre du sang, cela aidera à collecter la quantité de sang nécessaire à l'étude, à réduire la viscosité du sang et à réduire la probabilité de formation de caillots dans le tube à essai. Il est nécessaire d'exclure la tension physique et émotionnelle, en fumant 30 minutes avant l'étude. Du sang pour la recherche est prélevé dans une veine.

Pour l'étude des hormones thyroïdiennes, il est recommandé de donner du sang dans la première moitié de la journée, 3 à 4 heures après le réveil. Pour une surveillance dynamique des niveaux de TSH, il est conseillé de donner du sang en même temps..

Le sang est prélevé le matin pour la recherche à jeun avant de prendre des médicaments. Pour les femmes en âge de procréer avec un cycle menstruel préservé (28 jours), les études sont effectuées du 3 au 5ème jour du cycle, sauf indication contraire du médecin.

Test hormonal chez la femme

Le travail de nombreux systèmes du corps féminin dépend de la production d'hormones. Dans le même temps, leur nombre change, ce qui affecte la peau, les cheveux et le bien-être général. Pour cette raison, en cas d'écarts ou de suspicion de maladie, le médecin prescrit de donner du sang pour déterminer le niveau d'hormones. Quand et comment se déroule la procédure? La réponse se trouve dans les instructions ci-dessous..

Pourquoi avons-nous besoin d'un test sanguin pour les hormones

Les troubles hormonaux sont considérés comme normaux avant et après l'accouchement ou pendant la ménopause, mais même alors, le niveau de ces substances dans le corps doit être contrôlé, car même les moindres écarts indiquent des problèmes dans le corps. La procédure de prélèvement d'un échantillon hormonal n'est pas incluse dans les examens programmés et est prescrite pour vérifier le patient pour une pathologie du système endocrinien, une maladie en termes de gynécologie ou dans d'autres cas nécessaires:

  • l'embonpoint, indiquant un changement des niveaux hormonaux;
  • échec de la menstruation, qui n'a aucune bonne raison;
  • problèmes de conception d'un enfant, c.-à-d. infertilité;
  • suspicions chez les femmes enceintes de développement fœtal;
  • acné;
  • planification de la grossesse, lorsque vous devez vous préparer à la conception;
  • néoplasmes bénins dans la poitrine, par exemple, mastopathie fibrokystique;
  • diminution du désir sexuel;
  • fausse couche;
  • infantilisme sexuel;
  • propension aux maladies héréditaires;
  • détérioration des cheveux ou de la peau;
  • saute dans la tension artérielle;
  • syndrome prémenstruel sévère;
  • troubles du système digestif;
  • la présence d'une tumeur dans les ovaires ou l'utérus;
  • établissement de grossesse;
  • poils excessifs.

Test hormonal

Les hormones sont sécrétées par les glandes endocrines, puis après absorption dans la circulation sanguine, elles commencent à réguler le métabolisme du corps en substances bénéfiques, qui comprennent des sels et des protéines avec des graisses et des glucides. Après cela, ils sont détruits par des enzymes spéciales. La continuité d'un tel cycle assure le fonctionnement constant des processus biochimiques. Les analyses hormonales chez les femmes permettent de détecter en temps opportun un déséquilibre afin de commencer le traitement et de le restaurer, c'est-à-dire baisser ou augmenter leur niveau.

Quand prendre

La quantité des principales hormones du système reproducteur chez les femmes varie, il est donc nécessaire de les tester à un moment strictement défini, qui n'est indiqué que par le médecin lui-même. La qualité du résultat de l'étude et son interprétation dépendront du bon jour et de l'alphabétisation de la préparation. Le sang est généralement prélevé le matin à jeun, sauf indication contraire du médecin. Le tableau indique le temps approprié pour passer des tests.

Temps approprié pour l'analyse

Cela ne dépend pas des menstruations (comme prescrit par le médecin)

Cela ne dépend pas des menstruations (comme prescrit par le médecin)

3-5 jours du cycle de menstruation

3-5 ou 19-21 jours du cycle de la menstruation

4-7 ou 19-21 jours du cycle de menstruation

8-10 jours du cycle menstruel

Après 22 jours du cycle menstruel

Entre le 5ème et le 9ème jour du cycle

8-10 jours du cycle menstruel

Cela ne dépend pas des menstruations (comme prescrit par le médecin)

3-5 jours du cycle mensuel

Comment donner du sang aux hormones

Effet sur le corps

Comment est l'analyse hormonale chez les femmes

Affecte le cortex surrénal, qui est nécessaire pour stimuler la production de cortisol, d'oestrogènes et d'androgènes. La production se situe sur la glande pituitaire antérieure.

  • un échantillon de sang est prélevé à jeun;
  • 1 jour avant la date d'analyse ne prenez pas de médicaments, protégez-vous du stress, de l'alcool et des cigarettes.

Favorise la synthèse des hormones thyroïdiennes: T3 et T4, dont l'absence provoque l'hypothyroïdie, et l'excès provoque l'hyperthyroïdie

  • 2 jours avant l'analyse, vous ne pouvez pas fumer, boire de l'alcool, faire du sport;
  • prendre du sang à jeun;

Responsable de l'ovulation, mais aussi de l'allocation du lait après l'accouchement.

  • un jour avant la date d'analyse prévue, exclure les rapports sexuels, les procédures thermiques, par exemple, un sauna, l'activité physique, le choc émotionnel;
  • il est interdit de fumer une heure avant l'analyse;
  • l'analyse de la prolactine implique un repos de 15 minutes avant la procédure.

Responsable de la production de follicules dans les ovaires et les œstrogènes

  • refuser de manger le matin;
  • pendant 1 jour ne fumez pas, ne faites pas de sport.

Favorise la synthèse de la progestérone

  • 3 jours avant l'analyse, vous ne pouvez pas faire d'exercice et fumer;
  • avant la panne, essayez de vous calmer;
  • du matin jusqu'à l'analyse, vous ne pouvez pas manger.

Fournit une fonction de reproduction.

  • la veille, il faut exclure le tabagisme, l'alcool, les rapports sexuels et l'exercice;
  • seulement du sang à jeun.

Participe au développement du corps jaune des ovaires et pendant la grossesse - le placenta.

  • le matin, vous ne pouvez pas manger, vous pouvez boire de l’eau;
  • Ne mangez pas de graisses la veille de l'intervention.

L'un des œstrogènes. Grâce à lui, le système reproducteur se forme selon le type féminin. Responsable de stabiliser le cycle menstruel, le développement et la croissance de l'ovule ou de l'utérus pendant la grossesse.

  • exclure les sports, fumer la veille.

En conjonction avec la testostérone, le niveau de libido féminine est maintenu. Un excès entraîne des signes d'hirsutisme - pilosité excessive sur le corps.

  • l'accouchement a lieu l'estomac vide.

Participe à la production d'anticorps, est synthétisé en réponse à des situations stressantes. Un excès peut indiquer un kyste sur les ovaires.

  • la veille de la procédure ne pas faire de sport, ne pas fumer, exclure les contraceptifs oraux.

Normalise le cycle menstruel et la fonction sexuelle

  • le sang à jeun.

Combien coûte

Directement à la réception, l'endocrinologue ou le gynécologue détermine par les symptômes quels tests hormonaux doivent être effectués chez la femme, et souvent un test d'urine est également prescrit. Vous pouvez contacter soit une clinique publique soit une institution privée, par exemple le laboratoire Gemotest. Le coût de l'analyse des hormones sexuelles féminines pour Moscou est d'environ 500 à 600 roubles, il est donc préférable de procéder immédiatement à un examen complet, qui nécessitera environ 1,5 à 2 000 roubles, mais des études seront effectuées immédiatement environ 5 à 6. Vous n'avez donc pas besoin d'aller à la clinique plusieurs fois.

La norme chez les femmes d'hormones sexuelles

Pour les femmes, un changement dans la quantité d'hormones sexuelles produites est caractéristique. Cela est dû à la phase spécifique du cycle menstruel:

  • Folliculaire. Le début se réfère au 1er jour de la menstruation, et la fin se réfère à la formation d'un follicule dominant, c'est-à-dire jusqu'à environ 14 jours.
  • Ovulatoire. Cela comprend une période de 3 jours après la libération du follicule dominant de l'œuf. C'est 14-16 jours.
  • Luteal. Il comprend le temps de l'ovulation à la prochaine menstruation, c'est-à-dire de 16 à 28 jours.

Le rapport de FSH et LH

Avant la puberté, l'équilibre entre FSH et LH est de 1: 1. En vieillissant, cette proportion acquiert progressivement une valeur déjà de 1: 1,5, soit la quantité de lutéinisation augmente. Ce rapport reste avec l'état de santé normal de la femme jusqu'à la ménopause - la norme FSH chez les femmes est inférieure à la quantité de LH d'environ 1,5 fois.

Tests hormonaux de gynécologie

Pourquoi faire cette analyse

La prolactine produit la glande pituitaire antérieure. À ce jour, toutes les fonctions de cette substance n'ont pas été entièrement étudiées, mais il a été établi qu'elle est directement liée à l'accouchement. L'hormone est également responsable de la croissance et du développement des glandes mammaires, des canaux et des lobules, ainsi que de la conversion du colostrum en lait mature. De plus, les récepteurs de la prolactine se trouvent dans de nombreux organes, mais leur fonction n'y est pas encore élucidée..

Habituellement, un test sanguin pour la prolactine est indiqué pour les femmes, mais il existe des prescriptions pour le sexe fort. Le rendez-vous est le plus souvent donné par un endocrinologue, un gynécologue, un andrologue, ainsi qu'un thérapeute. Du sang pour la prolactine est prescrit aux femmes pour les raisons suivantes:

  • Croissance mammaire;
  • Irrégularités menstruelles;
  • Traitement hormonal;
  • Diagnostic de l'hypophyse pour la présence de tumeurs;
  • Écoulement des mamelons (galactorrhée);
  • Problèmes de conception, infertilité endocrinienne possible;
  • Manque de lait maternel pendant l'alimentation;
  • Dépassement de la grossesse.

Les hommes donnent du sang pour la prolactine lorsqu'ils sont concernés:

  • Diminution de la libido;
  • Quantité insuffisante ou absence de sperme;
  • Hypogonadisme (dysfonction testiculaire);
  • Infertilité;
  • Impuissance;
  • Augmentation mammaire.

En plus de ces signes, les patients se plaignent généralement de fractures osseuses fréquentes, de caries, de maux de tête, d'une dépression prolongée, d'une vision trouble, d'une prise de poids. Une analyse doit être donnée aux personnes qui ont subi une intervention chirurgicale pour enlever l'hypophyse et qui prennent des médicaments hormonaux qui la remplacent.

Normes de prolactine dans le sang:

  • Pour les femmes - 4,5-49 ng / ml;
  • Pour les hommes - 2,5-17 ng / ml;

Il faut garder à l'esprit que les normes de prolactine chez les femmes ayant un enfant sont complètement différentes de celles des autres, le nombre peut varier de 3,2 à 318 ng / ml, selon le trimestre. Cette quantité est nécessaire pour produire des œstrogènes, ce qui a un effet positif sur la grossesse. Les mères qui allaitent devraient normalement avoir entre 100 ng / ml. Une telle valeur élevée s'explique par le fait qu'en plus de la production de lait, la prolactine protège une femme contre la grossesse pendant cette période, car le corps n'est pas encore prêt pour cela. La production de l'hormone FSH est ralentie, l'ovulation ne se produit pas, pour la même raison, les menstruations ne surviennent pas pendant les six premiers mois de lactation.

Des taux d'hormones réduits sont observés chez les patients présentant une dysfonction hypophysaire, une hémorragie dans le tissu cérébral, ainsi que chez les femmes qui retardent la grossesse, et en raison de l'action de certains médicaments.

Une augmentation de la quantité de prolactine se produit en raison de dysfonctionnements de la glande thyroïde, d'hypothalamus, de lésions hépatiques, d'insuffisance rénale, de maladies auto-immunes, d'un excès de vitamine B6.

Des taux élevés de prolactine sont observés chez les patients atteints d'adénome hypophysaire. Le diagnostic de la tumeur est effectué par imagerie par résonance magnétique ou par tomodensitométrie du cerveau, ainsi qu'avec des radiographies du crâne.

Vous devez apprendre à passer correctement l'analyse de la prolactine et à vous préparer à l'analyse.

Interprétation des résultats

Les résultats de la recherche peuvent réfuter la présence d'une maladie particulière. Dans ce cas, les indicateurs seront normaux. Mais les écarts peuvent indiquer une préparation incorrecte pour la recherche. Si cela est exclu, la possibilité du développement ou de la présence de certaines maladies doit être envisagée. Si les indices de cortisol dans les analyses sont surestimés, cela peut indiquer des pathologies telles que:

  • Maladie d'Itsenko-Cushing. Il s'agit d'une affection grave qui nécessite une approche de traitement spéciale..
  • Obésité, avec un stade avancé. Un coup d'œil sur le patient suffit pour confirmer ou réfuter de telles conclusions.
  • Hyperthyroïdie Pour réfuter ou confirmer de telles conclusions, une étude supplémentaire des hormones thyroïdiennes est nécessaire. Vous devrez donner du sang pour l'hormone stimulant la thyroïde, ainsi que pour les indicateurs T3 et T4.
  • Diabète sucré, qui a entraîné une modification des processus métaboliques et métaboliques dans le corps. Elle affecte également le fonctionnement des glandes surrénales, ainsi que d'autres organes.

La maladie de Cushing se développe à la suite d'un adénome hypophysaire non guéri. C'est dans le cerveau que fonctionnent les glandes surrénales, qui à leur tour produisent du cortisol. Les raisons des niveaux élevés de cortisol dans le sang nécessitent des études supplémentaires, après quoi seul un traitement adéquat sera prescrit.

Si un test sanguin pour le cortisol a montré des valeurs plus faibles, la cause de cette condition peut être:

  • Maladie d'Addison.
  • Hypothyroïdie - caractérisée par un dysfonctionnement thyroïdien.
  • Prendre des corticostéroïdes, qui sont souvent prescrits pour le traitement des maladies du tissu conjonctif et de l'asthme. Les taux de cortisone dans le sang peuvent diminuer après avoir pris des médicaments avec de la prednisone ou de la dexaméthasone.

Pour que le médecin n'ait aucun doute, il faut l'avertir qu'un cours de prise de médicaments est en cours. Dans ce cas, cela sera pris en compte lors du diagnostic..

  • Hyperplasie surrénale.
  • En raison de tumeurs cérébrales, la production d'ACTH est altérée.

Les signes évidents de niveaux réduits de cortisol dans le sang sont une faiblesse constante, une perte de poids assez rapide. De plus, une hypotension et des douleurs abdominales peuvent survenir. Si, après avoir effectué des recherches, il existe des divergences évidentes dans les indicateurs, vous devriez consulter un médecin pour interpréter les tests. Il ne vaut pas la peine de se faire une analyse, ainsi que de choisir des méthodes de traitement. Cela peut être trop cher - le temps sera perdu et la santé perdue.

Affectation d'une analyse pour les hormones féminines

Un prélèvement sanguin pour déterminer la concentration d'hormones féminines est effectué un certain jour du cycle. Délais recommandés pour l'analyse de la teneur en FSH, LH, estradiol, progestérone, DHEA, 17-OH-progestérone et androstènedione, prolactine:

  • Cycle de 28 jours - 2-5 jours;
  • plus de 28 jours - 5-7 jours;
  • cycle 21-23 jours - 2-3 jours.

Le moment de l'analyse des hormones féminines peut être ajusté en fonction de la condition physique, de l'âge de la femme et de la maladie diagnostiquée. Il est recommandé de faire des tests du panel reproducteur dans les conditions pathologiques suivantes:

  • tumeurs hypophysaires;
  • insuffisance ovarienne polykystique;
  • saignement utérin dysfonctionnel;
  • aménorrhée;
  • échec du cycle utérin;
  • infertilité;
  • fausse couche;
  • obésité;
  • maladies auto-immunes.

Des tests pour déterminer la concentration de ces substances peuvent être assignés aux hommes. La division des substances actives en femmes et en hommes est conditionnelle. La différence entre le panel reproductif des représentants des deux sexes réside uniquement dans la concentration des substances.

Rencontrez Paratyrin

Pour la santé de chacun de nous, le bon fond hormonal est d'une grande importance, qui est compris comme l'ensemble des hormones dans le corps et leur interaction pour assurer sa croissance et son développement, ainsi que le maintenir dans un état sain. Les hormones sont des substances biologiquement actives qui sont synthétisées dans les glandes endocrines et, produites en quantité adéquate, ont un impact significatif sur de nombreux facteurs qui assurent le fonctionnement stable des organes et des tissus. La parathyrine est une hormone qui porte une charge très importante dans l'organisme: elle assure le métabolisme calcium-phosphore. Les deux éléments chimiques sont importants dans la vie de chaque personne. Le calcium est un élément chimique qui fournit le système musculo-squelettique.

Le calcium est un composant important du cartilage et du tissu osseux; les ions calcium font partie des membranes cellulaires. Le calcium n'est pas seulement des os sains, mais aussi le fonctionnement stable du système nerveux et du sang, qui coagule bien.

Le phosphore est l'élément principal des phospholipides - les enzymes qui composent la membrane cellulaire. Comme le calcium, il fait partie du tissu osseux, contrôle les processus biochimiques dans le corps et favorise l'absorption du glucose par les intestins. Les deux éléments chimiques, agissant dans le corps, constituent idéalement l'équilibre qui est maintenu grâce à la PTH.

L'hormone parathyroïdienne est produite dans les glandes parathyroïdes (parathyroïdes) - les corps épithéliaux. Étant une substance biologiquement active, l'hormone parathyroïdienne affecte activement:

  • Le travail du système musculo-squelettique;
  • Activité rénale;
  • Libido chez les femmes et les hommes, puissance chez les hommes;
  • Composition du sérum sanguin;
  • Santé de la peau;
  • Absorption intestinale des glucides.

Les principales fonctions de l'hormone parathyroïdienne sont associées d'une manière ou d'une autre au métabolisme du calcium et du calcium-phosphore. Ainsi, par exemple, l'hormone parathyroïdienne augmente la concentration de phosphore dans l'urine et, à l'inverse, empêche trop de calcium du corps (de la même manière). Si trop de calcium se forme dans le corps, l'hormone parathyroïdienne est responsable de son dépôt dans les os. Si, au contraire, il y a un manque de calcium dans le corps, alors la PTH "ordonne" que le calcium des os pénètre dans le sang.

La PTH est importante pour sa connexion non seulement avec le calcium et le phosphore, mais aussi avec d'autres substances nécessaires à l'organisme - oligo-éléments et vitamines: principalement avec le magnésium et la vitamine D.

L'hormone parathyroïdienne est associée à la concentration de calcium dans le corps selon le principe de rétroaction: plus il y a de calcium dans le corps, moins la PTH est produite. Au contraire: moins de calcium - plus de PTH est produite, ce qui commence son travail sur la libération de calcium des os, la rétention de cette trace minérale par les reins et une absorption accrue de celui-ci par l'intestin. Dès que le niveau de concentration de calcium dans le corps atteint la normale, l'activation de l'hormone parathyroïdienne diminue, car son objectif est temporairement atteint: il y a suffisamment de calcium dans le corps, l'équilibre entre le calcium et le phosphore est atteint.

La sécrétion d'hormone parathyroïdienne, basée sur la présence ou l'absence d'équilibre calcium-phosphore, peut être basale ou pulsée. La production basale de l'hormone se produit à un rythme relativement lent: elle agit s'il y a suffisamment de calcium dans le corps. Si l'équilibre entre le rapport du calcium et du phosphore n'est pas atteint, la PTH commence à fonctionner en mode pulsé: la parathyrine est libérée brusquement et à plusieurs reprises, comme si elle pulsait (d'où le nom). Une fois que le niveau de calcium dans le corps est ajusté, la production d'hormone parathyroïdienne redevient basale.

Tests hormonaux de gynécologie, liste

La liste des tests sera déterminée par le médecin traitant en fonction des symptômes et des indications. Si une femme reçoit un diagnostic d'infertilité, une étude sera nécessaire pour déterminer le niveau de stéroïdes, et il sera également nécessaire d'identifier le bon fonctionnement de la glande thyroïde.

Quelles hormones sont examinées et leur objectif:

  1. Progestérone - elle est également appelée hormone de la grossesse, car elle est responsable du niveau de fertilité, assure la fixation de l'embryon et le déroulement normal de la grossesse. L'hormone sécrète le corps jaune pour supprimer l'ocytocine, une réduction du tissu utérin pour préserver le fœtus.
  2. L'hormone folliculo-stimulante est principalement un régulateur de la bonne croissance de l'œuf. Avec la FSH inférieure à la normale, la fonctionnalité ovarienne et le début de l'ovulation sont altérés.
  3. La testostérone est une hormone sexuelle masculine, elle est présente en petite quantité dans le corps d'une femme et affecte la croissance des cheveux, des ongles et du système musculaire. En raison de cet androgène, l'attraction sexuelle se produit et la capacité de concevoir vient. À de faibles niveaux de testostérone, les ovaires fonctionnent et le follicule y mûrit.
  4. Hormone lutéinisante - Les lectures de LH déterminent le début de l'ovulation. Si la sécrétion de cette hormone est altérée, on peut supposer que le début d'échecs du système endocrinien s'est produit ou qu'une tumeur est présente dans l'hypophyse.
  5. Oestrogènes - l'œstradiol est particulièrement actif dans ce groupe hormonal. Il renforce les parois vasculaires, prévient l'ostéoporose, maintient l'épaisseur souhaitée de l'endomètre, affecte l'équilibre eau-sel, réduit la présence de cholestérol nocif, maintient d'autres hormones normales tout au long du cycle.

Dans certains cas, notamment en cas de perturbations hormonales, le médecin prescrit des tests hormonaux.

Changements dans les indicateurs hormonaux:

S'il y a un retard dans les menstruations et éventuellement la grossesse, il est important de donner du sang pour la bêta-hCG. Si la concentration de gonadotrophine chorionique a dépassé la norme de près de 2 fois, alors nous pouvons parler d'une conception réussie

Si l'hCG montre la norme, alors dans quelques jours les menstruations viendront. Si une grossesse est prévue, il est important de déterminer le facteur Rh et le type sanguin chez la future mère et le futur père de l'enfant. Le groupe de tests obligatoires comprend des tests pour la syphilis, le sida, la présence d'infections latentes (le sang est donné pour la PCR) et le complexe TORCH. Une analyse de la composition de l'urine et du sang est importante, où le niveau d'hémoglobine, d'ESR et de globules blancs est déterminé. Habituellement, les hormones produites par la glande thyroïde - la thyroxine et la triiodothyronine - affectent le cours de la grossesse et de la conception. Leur carence ou excès entraîne des problèmes de conception, une perturbation du cycle menstruel et de la libido, pour réduire ou augmenter le poids et réduire l'immunité. Le bien-être général en souffre souvent. Lorsque la synthèse de T3 et T4 est perturbée, le niveau de l'hormone stimulant la thyroïde hypophysaire (TSH) change également. En conséquence, de nombreux processus physiologiques dans le corps sont violés, y compris le plan sexuel.

La vidéo parle des 3 hormones les plus importantes pour une femme:

Caractéristiques et caractéristiques

L'hormone cortisol est importante pour le corps car elle vous permet de faire face correctement au stress et à la faim. Il est directement lié à d'autres hormones, en particulier l'adrénaline..

En cas de danger, le corps libère de l'adrénaline, ce qui augmente le niveau de l'hormone - le cortisol. Une personne a une augmentation de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque, une vasoconstriction est observée. C'est le cortisol qui limite les effets de l'adrénaline, contrôlant et, si nécessaire, diminuant le volume.

Parmi les principales fonctions du cortisol figurent:

  1. Surveillance et maintien d'une tension artérielle normale.
  2. Implication directe dans la production de glucose et la normalisation de la glycémie.
  3. Protection contre diverses situations stressantes. S'il n'y avait pas eu le cortisol, de nombreux problèmes et dangers pour les humains auraient pu aboutir à un échec. Le cortisol agit également comme régulateur des actions - dans des situations dangereuses, il vous oblige à prendre des décisions comme «attaquer ou fuir».
  4. Il vous permet de diviser et d'éliminer progressivement les graisses, ce qui affecte normalement l'apparence.
  5. Activement impliqué dans le métabolisme eau-sel. Permet au corps de contrôler le niveau de diverses substances dans le sang.
  6. Il a un effet anti-inflammatoire sur le corps. Sous l'influence d'une telle hormone, le travail des médiateurs inflammatoires diminuera.

L'augmentation et la diminution du taux de cortisol dans le sang permettent aux médecins d'évaluer l'état du patient et de parler de la présence de diverses pathologies. Pour poser un diagnostic final, un diagnostic supplémentaire est nécessaire..

Normes

Ils donnent du sang aux hormones trois fois, cela est dû au fait que leur indicateur change constamment, selon la phase du cycle. Cette règle ne s'applique qu'aux femmes en âge de procréer. Les filles avant la menstruation et les femmes pendant la ménopause peuvent passer le test tous les jours.

Les normes hormonales, en fonction de la phase vitale du corps féminin, sont présentées dans le tableau:

Le tableau montre les hormones qui composent le panel de tests gynécologiques. Les laboratoires de diagnostic fournissent le service de collecte de matériel biologique et de ses recherches sur les indicateurs individuels parmi ceux répertoriés et l'ensemble du spectre dans son ensemble. Quelle hormone spécifique doit être prise et comment bien se préparer pour le test le dira au médecin. Souvent, les indications d'accouchement sont déterminées après examen. Il convient de noter que toutes les hormones répertoriées dans différents laboratoires sont étudiées par diverses méthodes, par conséquent, le médecin doit interpréter les résultats de la mesure.

Hormone lutéinisante LH

L'hormone lutéinisante LH est la deuxième hormone hypophysaire responsable de l'activité des gonades. Stimule la production d'hormones sexuelles: chez la femme - la progestérone, chez l'homme - la testostérone. Chez les hommes, comme la FSH, elle est constamment allouée au même niveau, chez les femmes - de façon cyclique, augmentant pendant l'ovulation et dans la deuxième phase du cycle menstruel.

Lors de l'examen des femmes en âge de procréer, il est nécessaire de prendre en compte le fait que leur niveau de LH dans le sang est soumis à des fluctuations physiologiques et est directement lié au stade du cycle menstruel: les valeurs de LH les plus élevées sont observées pendant la période d'ovulation (milieu de cycle), les plus faibles à la fin de la phase folliculaire. diminution de la LH. À l'âge de 60 à 90 ans, la concentration moyenne de LH augmente chez les hommes et les femmes. Les femmes ménopausées ont des niveaux élevés de LH.

Préparation à l'analyse sur LH: A la veille de la prise de sang, il faut exclure l'activité physique, l'alcool, les aliments gras et le stress psychologique. Une heure avant le prélèvement sanguin, le tabagisme est exclu. Pendant la prise, les sujets doivent être au repos, assis ou couchés, l'estomac vide (ce qui précède s'applique aux autres hormones).

Raisons pour augmenter le niveau de l'hormone LH:

  • insuffisance génitale
  • syndrome des ovaires polykystiques (LH / FSH = 2,5)
  • tumeur hypophysaire
  • stress

Raisons pour abaisser le niveau de l'hormone LH:

  • hypofonction de l'hypophyse ou de l'hypothalamus
  • syndromes génétiques (syndrome de Kalman)
  • anorexie nerveuse

Un moment de réflexion: ce que l'analyse montrera?

Les résultats du test de l'hormone parathyroïdienne seront connus après 2 jours.

Les indicateurs sont mesurés en picogrammes par millilitre..

Si, à un niveau sain de PTH, le patient a trop ou trop peu de calcium dans le sang, le problème n'est pas dans les glandes parathyroïdes.

Les résultats suivants témoignent de la défaillance des organes.

  1. Dans 1 ml de sang, moins de 9 pg de substance. Cette condition est appelée hypoparathyroïdie ou déficit en hormone parathyroïdienne..
  2. 1 ml de sang représente plus de 55 pg d'hormone. Dans la pratique médicale, le terme hyperparathyroïdie, ou excès de PTH, est utilisé..

Les deux troubles indiquent la présence d'autres pathologies..

L'hypoparathyroïdie peut donc se développer avec les pathologies suivantes:

  • dommages radioactifs aux glandes parathyroïdes;
  • tumeur cancéreuse;
  • manque de magnésium dans le sang;
  • maladies auto-immunes;
  • sarcoïdose;
  • une surdose de vitamine D;
  • surdosage d'aliments saturés en calcium.

Le trouble survient également en conjonction avec d'autres troubles, notamment:

  • insuffisance rénale;
  • carence en calcium;
  • manque de vitamine D;
  • faiblesse musculaire;
  • faible concentration de phosphore.

L'étude des fonctions de la glande parathyroïde est une étape importante dans le diagnostic des pathologies. Sans test de PTH, aucun spécialiste ne pourra trouver la cause exacte de la maladie, ce qui signifie que le traitement sera choisi au hasard. Au moindre soupçon d'écarts dans les processus d'échange de calcium et de phosphore, il est nécessaire de donner du sang.

Comment préparer

Il est important que les femmes et les hommes se préparent correctement pour le test. Il existe un certain nombre de règles qui sont importantes pour ceux qui décident de passer des tests.

Pour l'analyse, le sang est prélevé dans une veine. Il n'aura pas besoin de plus de 5 ml de sang.

  1. Cela se fait à jeun. Nous savons tous qu'il est juste de donner du sang à l'estomac vide. Mais, en ce qui concerne l'analyse des hormones thyroïdiennes, tout est plus compliqué. Comment préparer? Vous ne pouvez pas manger toute la nuit, ce jour-là, vous devez refuser le petit-déjeuner. Le thé et le café sont interdits. Le matin, vous pouvez boire un verre d'eau..
  2. Choisissez le bon moment. Un test sanguin est effectué entre 8 et 9 heures du matin. Et tout cela parce qu'un mauvais moment de livraison peut fausser les résultats. Vers le dîner ou le soir, le niveau d'hormones thyroïdiennes diminue, donc déchiffrer de tels résultats sera difficile, ils seront déformés. Le mieux est de prendre du sang 2 heures après le réveil du patient. La même règle s'applique lors du passage des tests pour les hormones féminines.
  3. Choisissez le bon jour. Si vous devez faire une analyse des hormones sexuelles féminines, vous devez choisir le bon jour: 5-7 après le début du cycle menstruel afin de déchiffrer les résultats corrects.
  4. Mangez juste avant de passer des tests. Beaucoup de gens savent qu'ils donnent du sang à jeun, mais le régime alimentaire est également important. 2 ou 3 jours avant de vous rendre pour une analyse des hormones thyroïdiennes, vous devez vous préparer. Éliminez tous les aliments gras, ne mangez pas de produits de boulangerie, abandonnez l'alcool et le soda. Faites cuire des repas hypocaloriques, les portions ne doivent pas dépasser 200 g. Ceux qui sont testés pour les hormones thyroïdiennes ne doivent pas manger de sel iodé, de fruits de mer, de poisson.
  5. Oubliez l'activité physique. Si vous passez des tests pour les hormones sexuelles féminines, oubliez l'activité physique. Comment se préparer autrement? Essayez de ne pas bouger le jour du don de sang, c'est-à-dire vous ne pouvez pas vous précipiter. Il est bon de rester calme, alors quittez votre maison tôt. Calculez le temps afin que vous ayez le temps de vous rendre à la clinique, de vous déshabiller et de rester assis devant le bureau pendant au moins 20 minutes. De plus, les endocrinologues ne conseillent pas de faire l'amour avant de passer des tests. Oubliez un bain ou un sauna.
  6. Éviter le stress. Nous ne pouvons pas contrôler nos émotions, il y a des jours difficiles, mais nous pouvons éviter des situations stressantes et ne pas nous soucier des bagatelles, par exemple, à cause d'une place dans la file d'attente. Particulièrement difficile pour les femmes, qui prennent souvent tout à cœur, mais devront se ressaisir.
  7. Ce jour-là, vous ne pouvez pas vous brosser les dents et même mâcher de la gomme, même si vous n'êtes pas à l'aise d'aller à la clinique avec une haleine.
  8. Vous ne pouvez pas prendre ceux qui sont malades. Il n'est pas correct de donner du sang aux hormones lors d'un rhume, il n'est prélevé que sur une personne en bonne santé. Cette analyse n'est pas prescrite pour ceux qui boivent des médicaments hormonaux. Si vous prenez d'autres médicaments, vous ne devez pas les boire ce jour-là le matin avant de donner du sang. Vous ne pouvez même pas fumer avant de donner du sang aux hormones. Il vaut la peine de renoncer aux vitamines et aux médicaments contenant de l'iode, même si vous en buvez tous les jours.
  9. Si vous avez récemment subi une tomographie, une radiographie ou une échographie, prévenez votre médecin. Il devrait planifier une analyse des hormones thyroïdiennes 5 jours après l'examen ou un peu plus tard..

Symptômes d'anomalie

De nombreux symptômes apparaissent en cas de violation du niveau hormonal, car la liste suivante comprend uniquement les principaux:

  • les poils du corps de type masculin;
  • voix rauque;
  • manque de libido;
  • altération de la fertilité;
  • déficience de mémoire;
  • fatigue
  • somnolence;
  • mal de crâne;
  • une dépression;
  • perte de mémoire;
  • obésité ou perte de poids;
  • gonflement;
  • pâleur;
  • vertiges.

Plus précisément, les symptômes sont tracés en fonction de l'âge de la femme. Chez les filles, avant l'apparition du fond hormonal et sa stabilisation, l'échec se produit comme suit:

  • la menstruation est absente chez une fille de plus de 16 ans;
  • bassin étroit, la poitrine ne pousse pas;
  • surpoids;
  • vergetures sur l'abdomen et les hanches;
  • points noirs.

L'apparition de ces signes n'est pas un motif de panique. Avec sa mère, la fille doit contacter un gynécologue. Le médecin procédera à un examen et, si nécessaire, prescrira un examen de laboratoire. Des tests simples détermineront la cause de l'échec, en définissant le médecin qui sélectionnera les composés correcteurs.

Les violations chez les femmes en âge de procréer se manifestent comme suit:

  • l'apparition des poils du visage;
  • bosse;
  • gonflement
  • une augmentation de la taille du cœur, des douleurs dans le sternum;
  • la graisse sous-cutanée s'accumule dans le haut du corps, les régimes et les exercices montrent de mauvais résultats;
  • vomissement
  • une dépression;
  • sensibilité des seins.

Le principal symptôme d'un manque d'hormones sexuelles féminines est l'aménorrhée - l'absence de saignement menstruel chez les femmes. Il y a souvent une détérioration de la coagulabilité du sang, les plaies sur la peau sont mal cicatrisées. La perturbation hormonale la plus dangereuse après une fausse couche ou un avortement. Ces processus ne sont pas typiques du corps féminin, il peut donc être difficile de restaurer le niveau hormonal. Souvent, une violation provoque le cancer.

Le fond hormonal chez une femme pendant la ménopause devrait changer systématiquement, normalement ce processus s'étire sur plusieurs années et ne se manifeste pas intensément. Parmi les symptômes possibles d'un tel processus:

  • perte d'élasticité de la poitrine;
  • urination fréquente;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • problèmes avec les vaisseaux sanguins;
  • transpiration excessive;
  • maux de tête.

Les maladies gynécologiques associées au déséquilibre hormonal ont de nombreuses causes et signes. Pour éliminer le facteur provocateur et guérir la maladie, vous devez consulter un médecin, subir un examen et déterminer les tactiques de traitement. Seul ce schéma garantira de bons résultats et une récupération..

Nom du testFemmes en âge de procréerLes enfantsMénopause
1-11.80,3-6,731-130
1-8.80,03-3,918.6-72
67-72691-52667-726
0,45-3,750,1-1,120,1-1,42
35-4300,025-1,450,1-0,6
43.8-2115-215-46