Conseils pour un don de sang adéquat pour les hormones thyroïdiennes

La glande thyroïde est un organe vital qui assure le fonctionnement normal du corps. Afin d'éviter des problèmes ou de les identifier, vous devez être examiné régulièrement par un médecin. Par conséquent, dans cet article, nous parlerons de la façon de donner du sang aux hormones thyroïdiennes.

La glande thyroïde produit des substances hormonales iodées: la triiodothyronine (T3, car elle contient 3 atomes d'iode) et la thyroxine (T4 - 4 atomes). Il existe une opinion selon laquelle la thyroxine agit comme une réserve pour la production de triiodothyronine. Il agit également dans une affiliation apparentée et, contrairement aux hormones actives libres, est transporté avec les protéines à travers les tissus et les organes..

Causes des tests incorrects

Les médecins recommandent de passer des tests le matin, dans les premières heures après le réveil. Assurez-vous de jeûner car la nourriture affecte l'exactitude du témoignage.

Le bien-être affecte le niveau d'hormones dans le sang. La veille de la journée de test prévue, vous ne pouvez pas exposer le corps au stress, aux dépressions nerveuses, aux maladies infectieuses. Parallèlement aux émotions négatives, une surabondance d'émotions positives peut également fausser le résultat. Par exemple, l'excitation sexuelle, qui vaut également la peine de s'abstenir..

La radiographie a un effet significatif sur les résultats des tests de don de sang sur les hormones thyroïdiennes. Par conséquent, le jour du prélèvement sanguin, ainsi que la veille, de telles procédures ne sont pas recommandées pour le patient.

Les médicaments, même les vitamines inoffensives, peuvent fausser les résultats de la recherche. Il est recommandé de s'abstenir de prendre des médicaments qui bloquent l'inflammation, la conception, les anticoagulants, les médicaments pour le cœur. Il est conseillé d'arrêter de les prendre même une semaine avant le début prévu de l'enquête.

Afin de ne pas reprendre l'analyse, vous ne pouvez pas fumer pendant quelques heures avant la procédure de prélèvement de sang pour les hormones thyroïdiennes.

Les résultats sont déformés en raison d'une procédure incorrecte. Mais ce n'est pas le problème du patient, mais il faudra le répéter.

Thyroxine totale et sans T4

D'une autre manière, l'hormone thyroxine est appelée tétraiodothyronine car Il se compose de 4 atomes d'iode. C'est la principale hormone de la glande endocrine et représente environ 90% de toutes les hormones synthétisées par l'organe endocrinien. La thyroxine peut être qualifiée de précurseur de la triiodothyronine, c'est d'elle que la T3 est synthétisée..

Une grande proportion de thyroxine, qui est interconnectée avec des protéines, traverse la circulation sanguine. La part libre de cette hormone est de 3 à 5% et détermine l'effet biologique.

Les fonctions les plus importantes du T4:

  • métabolisme accru;
  • augmentation de l'absorption d'oxygène par un grand nombre de tissus, à l'exception du cerveau, de la rate et des testicules;
  • induire la performance de la vitamine A dans le foie;
  • augmenter le taux de métabolisme des protéines;
  • une diminution du degré de centralisation dans le système circulatoire des triglycérides et du cholestérol;
  • excrétion de calcium avec l'urine;
  • normalisation du rythme cardiaque;
  • inhibition de la libération de TSH.

La plus grande centralisation de la thyroxine totale dans la circulation sanguine se produit le matin - de 8h00 à 11h00, donc. Une augmentation de l'hormone T4 totale a été enregistrée en automne, en hiver et pendant la grossesse au-delà de 30 semaines. Cependant, le niveau de T4 de chute libre au contraire. Les personnes de plus de 40 ans souffrent d'un manque de T4 dans la circulation sanguine.

Prérequis obligatoires pour le don de sang pour l'hormone thyroïdienne:

  • la présence de goitre;
  • teneur en hormones stimulant la thyroïde manquante ou augmentée;
  • augmentation ou diminution de la fonction des glandes endocrines.

Le processus préparatoire au don de sang aux hormones thyroïdiennes

N'ayant aucune recommandation de l'endocrinologue, respectez ces règles. Il est nécessaire d'arrêter de prendre des médicaments contenant de l'iode une semaine avant le jour établi de l'examen. Un mois avant l'intervention, vous devrez abandonner l'hormonothérapie.

Emportez des exercices physiques quelques jours avant le changement, et avant d'entrer dans le bureau, la meilleure solution serait de rester assis paisiblement pendant au moins une demi-heure. La procédure doit être effectuée le matin à jeun. Pour la fiabilité, le résultat du test est pris uniquement à jeun.

Norme et anomalie

Le coefficient normal d'un test sanguin pour T4 commun chez les femmes est un indicateur de 71 à 140 nmol / L. Chez l'homme, cet indicateur varie de 60 à 130 nmol / l.

Un T4 élevé dans le sang indique une thyrotoxicose possible et peut être un symptôme du syndrome néphrotique, de toute maladie du foie, du thyrotropinome, du myélome, de l'obésité, de la porphyrie et du VIH. De plus, le niveau de T4 peut augmenter avec l'utilisation de certains médicaments: médicaments radio-opaques et contenant de l'iode, antiarythmiques, lévothyroxine, contraceptifs hormonaux, insuline.

Une teneur en thyroxine pathologiquement réduite peut être causée par tout type d'hypothyroïdie, un certain nombre de maladies qui contiennent ce symptôme, ainsi que certains médicaments: médicaments antifongiques et antituberculeux, médicaments antithyroïdiens, corticostéroïdes, cotrimoxazole.

Le niveau de T4 libre chez les personnes matures peut fluctuer à la frontière de 10-20 nmol / L. Pendant les maladies non thyroïdiennes, le niveau de thyroxine libre reste naturel, même si la concentration totale en T4 est assez élevée.

De faibles niveaux de thyroxine libre dans l'enfance peuvent provoquer un développement mental ou physique. Chez l'adulte, une hypothyroïdie primaire, AIT, thyrotropinome, cachexie sont détectés. En outre, un faible niveau de centralisation de T4 libre peut survenir avec un manque d'iode dans l'alimentation quotidienne ou après l'ablation de la glande thyroïde.

Une augmentation de la T4 libre est observée chez les patients atteints de thyréotoxicose.

Formes de triiodothyronine

La majeure partie de cette hormone est synthétisée par les tissus du corps, ainsi que la thyroxine, et seulement 1/10 du T3 est formé à partir des cellules de l'organe endocrinien. La triiodothyronine est beaucoup plus active que son prédécesseur - la thyroxine, ce qui lui permet d'atteindre une plus grande efficacité hormonale thyroïdienne.

Fonctions exécutées

La charge fonctionnelle de l'hormone T3 est identique à celle de la thyroxine. La seule différence est que la triiodothyronine augmente la production d'énergie et augmente l'excrétion de calcium dans l'urine. De plus, c'est cette hormone qui est responsable de la normalisation des processus de développement du cerveau chez les enfants, augmente l'excitabilité du système nerveux et a un effet positif sur le métabolisme..

Une partie de l'hormone triiodothyronine traverse le sang avec les protéines, l'autre n'est pas dans un état lié, se déplaçant librement le long du tissu conjonctif fluide. Le plus souvent, le niveau de la partie libre de T3 fait l'objet de recherches, mais dans des cas individuels, T3 est analysé.

Contrairement aux femmes, la teneur en T3 dans la circulation sanguine des hommes est beaucoup plus élevée. De plus, le niveau de l'hormone est déterminé par l'âge du patient, commençant à diminuer lorsqu'il atteint 65 ans. Les niveaux de triiodothyronine peuvent être abaissés pendant la grossesse et normalisés après l'accouchement. De plus, sa centralisation dans les tissus peut être saisonnière: en automne, en hiver - le niveau est élevé, et en été - bas.

Cette hormone est examinée pour déterminer les pathologies de la glande endocrine chez le patient, ainsi que pour tester la toxicose T3..

Se préparer au don de sang au T3

Toutes les exigences sont identiques à la préparation du test thyroxine. Le sang est prélevé de manière rigide à jeun, après une demi-heure de répit. Quelques jours avant le jour fixé, il est recommandé de suivre un régime simple: supprimer l'utilisation des aliments épicés et gras, ainsi que de l'alcool. Vous ne devez pas donner de sang aux hormones thyroïdiennes après avoir subi une physiothérapie.

Des niveaux bas et élevés de triiodothyronine sont observés à des positions anormales identiques à la thyroxine.

Hormone thyréostimulante TSH

Lorsqu'un faible niveau de thyroxine et de triiodothyronine est observé, l'hormone stimulant la thyroïde commence à être produite dans l'hypophyse. Il a un tropisme - le désir de cellules d'organes endocriniens, où, en interagissant avec les récepteurs, il active la production accrue de thyrocytes (T4 et T3).

Avec une réaction adéquate de la glande thyroïde à tous les processus se produisant dans le corps humain - la TSH sera à un niveau physiologique naturel. Si le niveau hormonal est anormalement élevé ou bas, les premiers stades d'hyperfonctionnement ou d'hypofonction de la glande thyroïde sont diagnostiqués. Ainsi, l'examen révèle une déviation pathologique de l'hormone TSH, qui fait déjà référence au signe de la maladie.

Conditions préalables à la nomination d'un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes

  • la présence d'une hypothyroïdie latente;
  • surveillance régulière après hypofonction thyroïdienne traitée - tous les 6 à 12 mois;
  • surveiller le goitre toxique diffus tous les mois pendant deux ans;
  • goitre, ayant une nature différente de l'occurrence;
  • développement mental et sexuel tardif chez les enfants;
  • arythmie cardiaque;
  • abaisser la température corporelle pour des raisons peu claires;
  • cheveux anormaux qui rampent;
  • état dépressif fréquent;
  • troubles menstruels;
  • infertilité;
  • faible libido chez les hommes et les femmes;
  • taux élevé de prolactine dans le sang.

Processus préparatoire pour un test sanguin pour TSH

Le sang pour cette hormone est donné le matin à jeun. Si le médecin a prescrit un don de sang régulier pour l'hormone TSH, il est préférable de s'assurer que c'est en même temps. le niveau de concentration varie avec le temps. Éliminer les produits du tabac, l'alcool, l'activité physique, les troubles mentaux et émotionnels au moins un jour avant le prélèvement de sang.

Le niveau normal de thyrotropine chez l'adulte est déterminé de 0,4 à 4,0 mU / l.

Un niveau élevé de concentration de TSH est observé dans les maladies suivantes:

  • thyrotropinome;
  • adénome hypophysaire;
  • Sensibilité «émoussée» des tissus aux hormones produites par la glande thyroïde;
  • diverses formes d'hypothyroïdie;
  • insuffisance surrénalienne;
  • certaines formes de thyroïdite;
  • hypertension artérielle et protéines dans l'urine chez les femmes en position;
  • violence physique;
  • contact avec des substances toxiques;
  • hémodialyse;
  • usage de drogues: radio-opaque, antiarythmique, antipsychotique, anticonvulsivants, bêta-bloquants, furosémide, prednisolone, merkazolil.

Un faible niveau de concentration de TSH peut être observé dans les maladies suivantes:

  • DTZ;
  • hyperthyroïdie chez la femme enceinte;
  • syndrome de Sheehan;
  • blessure hypophysaire;
  • stress;
  • apport insuffisant de nutriments;
  • utilisation d'anabolisants, de stéroïdes, de glucocorticoïdes, d'agonistes bêta-adrénergiques, d'hormones thyroïdiennes, de somatostatine.

Anticorps antimicrosomaux (AMS)

La concentration dans le sang d'hormones de ce type est déterminée à l'aide d'IHLA - immunodosage chimioluminescent et est normalement de 1: 100.

Une augmentation anormale de l'AMS indique un mauvais fonctionnement du système immunitaire, ce qui entraînera une perturbation de la glande thyroïde, à savoir l'apparition de la maladie de Hashimoto et du DTZ. De plus, une concentration élevée d'AMS indique la présence possible de thyroïdite ou d'infiltration d'organe, de cancer, de processus inflammatoires dans les articulations, de diabète sucré.

L'analyse de l'AMS n'est pas raisonnable, par conséquent, cet examen est prescrit pour tout soupçon de pathologie thyroïdienne.

Un peu sur la calcitonine

Cette hormone est un peptide et le niveau de concentration est déterminé par deux méthodes:

  1. Immunodosage enzymatique. La valeur normale chez les hommes est de 0,66–32 pg / mg, chez les femmes 0,07–12,9 pg / ml.
  2. Chemiluminescent. La valeur normale chez l'homme est de 2,45 pmol / l, chez la femme de 1,45 pmol / l.

Une concentration accrue de thyrocalcitonine est observée:

  • chez les femmes enceintes;
  • chez les personnes atteintes d'insuffisance rénale chronique;
  • avec des tumeurs malignes et bénignes dans les poumons, les reins et le foie;
  • en présence de pancréatite aiguë, cirrhose alcoolique;

Si l'enfant a une faible concentration de calcitonine pendant une longue période, cela provoque l'apparition d'une thyrotoxicose, d'un crétinisme, d'une ostéoporose.

Anticorps anti-peroxydase thyroïdienne (AT-TPO) Thyroïde

La peroxydase thyroïdienne stimule la production d'iode, qui s'intègre dans le processus d'iodation de la thyroglobuline. Les anticorps dirigés contre l'enzyme interfèrent avec la mobilité, ce qui réduit la production des hormones thyroïdiennes T3 et T4.

Le niveau de concentration des anticorps dans le sang est déterminé uniquement par l'IHLA. La valeur moyenne de ce niveau ne doit pas être de 34,0 UI / ml. Cependant, ces anticorps ne peuvent que signaler un dysfonctionnement du système immunitaire. Un niveau accru de concentration d'ATPO est détecté chez les personnes atteintes de thyroïdite de Hashimoto, ce qui représente 90% des cas, chez les personnes atteintes de la maladie de Graves - 80%, et chez les personnes atteintes de pathologies thyroïdiennes non auto-immunes - 15-20%.

Si l'étude a montré une absence complète d'ATPO thyroïdien, elle montre que l'inflammation endocrinienne a une origine auto-immune.

Anticorps dirigés contre les récepteurs TSH (ATrTTG)

Les anticorps auto-immuns dirigés contre les récepteurs des hormones stimulant la thyroïde dans la glande endocrine augmentent la fonction thyroïdienne en bloquant la TSH et en inhibant leur action. Pour déterminer le degré de concentration des anticorps, un test immunochimique avec détection électrochimiluminescente est utilisé..

La valeur normale moyenne ne doit pas être des indications d'échantillonnage sanguin pour la teneur en ATrTTG

L'indication d'une étude sur la concentration d'ATrTTG est le traitement prévu du goitre toxique diffus, ainsi qu'à la fin du traitement d'entretien.

Si le résultat de l'étude a révélé un nombre pathologiquement inchangé ou croissant d'anticorps anti-TSH - il existe un risque de réapparition de la thyrotoxicose. Avec une teneur accrue en anticorps chez les femmes atteintes de goitre toxique diffus aux derniers stades de la grossesse, il existe un risque élevé d'hyperthyroïdie chez un enfant. Si l'évolution de la maladie endocrinienne n'est pas favorable, le niveau de concentration en anticorps varie de 10 à 15 UI / L. Si le niveau «casse» la marque de 46 UI / l - très probablement, il n'y aura pas de rémission à long terme de la maladie.

Anticorps contre la thyroglobuline (ATTG)

L'ATTG est un anticorps dirigé contre une protéine iodée à partir de laquelle les hormones thyroïdiennes sont synthétisées. Ces anticorps aident à diagnostiquer les maladies auto-immunes de la glande endocrine dans les zones présentant une carence en iode..

Indications à des fins d'analyse:

  1. La maladie de Hashimoto;
  2. atrophie du tissu de la glande endocrine;
  3. thyroïdite toxique;
  4. déterminer la probabilité de récidive du cancer et de métastases.

La valeur non pathologique de l'ATTG est inférieure à 115,0 UI / ml. Des niveaux accrus d'ATG indiquent une hypothyroïdie idiopathique, un syndrome de Down et un cancer de la thyroïde récurrent après la chirurgie.

Pour réduire la concentration d'anticorps, une thérapie spéciale est prescrite. Dans certains cas, le sang de patients atteints de thyroïdite auto-immune contient constamment des anticorps déterminés sur plusieurs années.

Si pendant la grossesse, les femmes ont un niveau accru d'ATTG, cela augmente le risque de maladies thyroïdiennes auto-immunes chez le bébé après la naissance.

Thyroglobuline (TG)

La thyroglobuline est une sorte de source de protéines sur la base de laquelle les hormones thyroïdiennes, la glycoprotéine, qui fait partie du colloïde du follicule endocrinien, sont reproduites. La détermination du TG doit être effectuée en combinaison avec des anticorps anti-TG pour éliminer les résultats faux et négatifs.

Un test sanguin pour le niveau de TG est effectué avant ou 14 jours après une biopsie de ponction thyroïdienne et une étude radio-isotopique. Les lectures normales de thyroglobuline varient de 3,5 à 77,0 ng / ml. Un niveau élevé de l'hormone indique des pathologies telles que:

  • maladie oncologique avec présence de métastases;
  • adénome thyroïdien;
  • processus inflammatoire subaigu de la glande thyroïde;
  • goitre endémique et toxique.

Un faible taux de thyroglobuline dans le sang est le résultat d'une hyperfonctionnement des organes endocriniens, résultant d'un abus excessif de médicaments hormonaux.

Recommandations alimentaires avant l'étude

La concentration d'hormones thyroïdiennes dans le sang peut dépendre de nombreux facteurs. Un rôle important dans le témoignage est joué par la nutrition à la veille d'une étude sur la collecte de sang pour les hormones thyroïdiennes. Pour la fiabilité des indicateurs à la suite de l'analyse, les endocrinologues recommandent de s'abstenir d'aliments frits, gras, lourds, épicés et tout aliment nocif pendant au moins une semaine. Le même, non gras, léger, pas en retard, devrait être le dîner à la veille de la date d'examen fixée. Le matin, avant de donner du sang, il est interdit de manger! Il convient également d'abandonner les cigarettes, les spiritueux et les médicaments, en particulier ceux contenant de l'iode. Le non-respect de ces règles peut conduire à de faux témoignages, et à leur tour, répéter l'étude.

Si vous souhaitez donner du sang pour la détermination de l'ATTG, de l'ATPO et de la calcitonine, vous ne pouvez pas vous refuser un repas. De même, le petit déjeuner est autorisé pour les enfants et doit avoir de l'eau bouillie propre..

Ces études peuvent être effectuées dans les laboratoires de certains hôpitaux, centres de diagnostic spéciaux. Si vous trouvez difficile de choisir un endroit pour le don de sang pour les hormones thyroïdiennes, vous pouvez obtenir ces informations et d'autres lors d'un rendez-vous avec un endocrinologue.

Types de tests pour les hormones thyroïdiennes

L'analyse de la glande thyroïde pour les hormones est nécessaire pour déterminer le statut de l'organe endocrinien le plus important qui régule tous les processus métaboliques. Les maladies thyroïdiennes sont observées chez presque un habitant sur deux de notre planète, ce qui n'est pas surprenant, car la situation écologique dans les villes laisse beaucoup à désirer et le maintien d'un mode de vie malsain par de nombreuses personnes modernes contribue également à l'émergence de pathologies. À cet égard, la question se pose souvent, quoi prendre des hormones thyroïdiennes?

Les effets sur la santé des hormones thyroïdiennes

L'équilibre hormonal de la glande thyroïde est une base spécifique qui assure le bon fonctionnement de l'organisme. Lorsqu'un déséquilibre se produit, toutes les fonctions internes échouent, y compris d'autres substances. Extérieurement, la connexion de cette glande avec les organes et les systèmes est invisible, mais elle est assez importante, car la qualité de la vie humaine en dépend.

L'augmentation des hormones thyroïdiennes provoque une condition lorsque le patient a une thyréotoxicose. Cette condition s'accompagne de nervosité, d'irritabilité, de maux de tête, d'hyperhidrose, de tremblements de mains et de fièvre. Avec une quantité élevée de thyrotropine, des problèmes surviennent avec le cœur, les nerfs et le rythme du pouls est perturbé. Dans la plupart des cas, l'analyse montrera la présence d'une concentration élevée de triiodothyronine et de thyroxine dans le corps, et une diminution des substances thyréotropes.

Une diminution de la fonction de la production hormonale est lourde de fréquence, de crises de fatigue chronique, de léthargie, de manque de sommeil, de dépression, de gonflement du cou, des paupières et du corps. Le corps, pour ainsi dire, ralentit le travail de tous les systèmes internes, les amenant à un état «usé». L'apparition d'une hypothyroïdie peut être indiquée par:

  • diminution des performances;
  • violation de la puissance;
  • longue absence de grossesse;
  • dysfonctionnement menstruel.

Important! En raison du fait que les problèmes d'hormones thyroïdiennes inhibent le processus de grossesse, l'étude du fond hormonal de la glande thyroïde chez les femmes envisageant de devenir mères est obligatoire.

Les hormones thyroïdiennes ont un impact significatif sur le développement anatomique et fonctionnel des enfants, car elles sont responsables du bon fonctionnement du cerveau, des systèmes nerveux périphérique et cardiovasculaire. Si vous soupçonnez une diminution de la fonction thyroïdienne, il est important d'effectuer une analyse qui détermine le fond hormonal et d'étudier les TPO - anticorps contre la peroxydase thyroïdienne, car il agit comme un facteur spécifique dans l'évaluation de l'état de cet organe.

Il est important de vérifier les hormones thyroïdiennes en temps opportun, car leur concentration normale contribue à créer une bonne santé. Ils sont responsables de l'achèvement des processus métaboliques dans le corps, ce qui ne permet pas aux déviations de se développer dans ce domaine. L'analyse de la norme des hormones thyroïdiennes est prise de plusieurs types, en outre, non seulement directement de la glande, mais également de l'hypophyse, car leur contenu est interconnecté. Le rapport hormonal contribue à une définition plus facile de la maladie qui affecte le fonctionnement du corps..

Intéressant! Des réglementations strictes pour la conduite opportune de la recherche sur les hormones thyroïdiennes aident à détecter le début des affections à un stade précoce.

Types et caractéristiques des tests d'hormones thyroïdiennes

Alors, quels tests pour les hormones thyroïdiennes sont effectués? Les principaux sont la recherche sur:

  • TSH ou thyrotropine - en dépit du fait qu'elle est produite dans l'hypophyse, joue un rôle crucial dans l'activité de la glande. Sous son contrôle, la synthèse de T3 et T4. Une TSH élevée peut indiquer une hypothyroïdie, des tumeurs hypophysaires, pulmonaires ou mammaires. Son faible niveau est souvent un indicateur d'hyperthyroïdie, qui est causée par des blessures ou des tumeurs de l'hypophyse, ainsi qu'une probable maladie de Basedov;
  • TK (triiodothyronine) - son degré élevé est un signe évident de thyrotoxicose, ainsi que d'une carence en iode. De plus, il montre la présence de maladies telles que l'hépatite et le SIDA;
  • T4 (thyroxine) - avec une concentration élevée de cette substance, une hyperthyroïdie, une hépatite, une cirrhose du foie, une thyroïdite et des néoplasmes malins dans la thyroïde peuvent être observés;
  • TG (thyroglobuline) - est contenue dans le corps en une quantité minimale. Sa diminution peut être causée par une surdose de certains médicaments, alors que si la norme des hormones thyroïdiennes de ce type est dépassée, cela peut être un signal de la présence d'un cancer, d'un goitre multinodal ou diffus et d'une thyroïdite.

Selon la situation, le médecin peut également nommer de tels tests pour les hormones thyroïdiennes:

  • AT TPO (anticorps dirigés contre la thyroperoxydase) - un excès de ces substances dans le sang est un indicateur d'une prédisposition génétique à l'hypothyroïdie, qui, avec un niveau accru de TSH, indique une manifestation probable de cette pathologie à l'avenir;
  • AT TG (anticorps contre la thyroglobuline) - une teneur élevée peut indiquer un certain nombre de maladies - maladie de Graves, thyroïdite et bien d'autres;
  • la calcitonine est l'un des principaux marqueurs tumoraux. Il aide à détecter la présence de tumeurs et de métastases dans la glande thyroïde..

Pour un diagnostic plus précis, prendre du sang pour les hormones thyroïdiennes et mener son étude est souvent insuffisant. Par conséquent, les médecins nomment également une échographie de ce corps.

Les tests de contrôle des hormones thyroïdiennes sont généralement prescrits par un médecin lorsque le patient a déjà certains problèmes de santé. Mais, il ne sera pas superflu de les prendre en prévention ou en présence d'un de ces signes:

  • une augmentation ou une diminution significative du poids corporel en peu de temps;
  • violation du cycle des menstruations;
  • diminution de la puissance et de la croissance des glandes mammaires chez les hommes;
  • perturbations dans le travail du tube digestif;
  • problèmes dans le système cardiovasculaire;
  • sensation de fatigue constante;
  • l'apparition de troubles de la mémoire;
  • l'apparition d'un gonflement des jambes et des paupières;
  • perte de cheveux - jusqu'à la calvitie complète;
  • un changement brusque de voix qui devient rauque;
  • des sautes d'humeur fréquentes, de l'irritabilité et des larmes sont observées;
  • rhumes persistants dus à une immunité affaiblie;
  • détérioration de l'état de la peau, des cheveux et des ongles;
  • des sauts brusques de la température corporelle sont observés;
  • transpiration excessive;
  • tremblements des membres.

Important! En cas de dysfonctionnements graves du système endocrinien des patients, une exophtalmie ou des yeux exorbités sont observés et une hypertrophie de la glande thyroïde se produit, ce qui est perceptible même à l'œil nu.

Maintenant, vous savez quel genre de tests donnent vos hormones thyroïdiennes. Mais, pour de telles études, il est nécessaire de se préparer. Tout d'abord, il faut se rappeler que tous les tests sanguins sont effectués à jeun, c'est-à-dire que le dernier repas ne doit pas avoir lieu au plus tard 10 à 12 heures avant la clôture. Aussi, à la veille du don de sang pour la recherche, il est nécessaire de ne pas s'exposer à un effort physique intense et à des situations stressantes.

Tests d'hormones thyroïdiennes

Les hormones thyroïdiennes sont parmi les bio-substances hautement actives du nombre dans le corps humain. Ils se forment en deux endroits: la glande thyroïde et l'hypophyse. La moindre violation de leur travail peut entraîner des conséquences désastreuses pour la santé. Pour restaurer le bon fonctionnement de la glande thyroïde, il faut tout d'abord passer immédiatement des tests hormonaux.

Indications pour la nomination d'un test sanguin hormonal

Pourquoi donner du sang aux hormones thyroïdiennes? Dans le corps humain, des hormones importantes telles que la thyroxine, la thyrotropine et la triiodothyronine sont produites par le travail de la glande thyroïde. Une augmentation ou une diminution de leur quantité dans le sang indique la présence de certains dysfonctionnements dans la glande. Cependant, avant de recommander un examen, le médecin doit s'assurer qu'il existe de bonnes raisons à cela. L'indication peut être:

  • Infertilité.
  • Impuissance ou diminution de l'entraînement.
  • Détection d'hypo- ou d'hyperthyroïdie.
  • Examen goitre diffus.
  • Retard de développement intellectuel chez les enfants.
  • Retard de puberté chez les adolescents.
  • Goitre.
  • Alopécie ou calvitie.
  • Arythmie.
  • L'absence ou l'échec du cycle menstruel chez la femme.

Quels tests pour les hormones thyroïdiennes

Lors de la prescription d'un test sanguin, vous devez savoir quelles hormones spécifiques seront étudiées. Cela aidera à obtenir des informations complètes pour déterminer le diagnostic exact et permettra d'économiser de l'argent en réduisant le nombre de tests à la bonne quantité. Donc, si du sang est donné pour une analyse initiale (si le patient a des problèmes de santé), une étude d'hormones telles que:

  • TTG.
  • T4 gratuit.
  • Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne.
  • T3 gratuit.

Si du sang est donné en cas de suspicion d'une maladie de la thyrotoxicose, les mêmes hormones sont testées que lors de l'analyse initiale plus des anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH. Dans les cas où un médecin a prescrit un traitement pour l'hypothyroïdie avec de la thyroxine, un examen du patient comprend un test sanguin pour seulement deux hormones thyroïdiennes - TSH et T4 libre.

Déchiffrer les tests d'hormones thyroïdiennes

Le formulaire de soumission d'analyse contient la notation suivante:

  • T4 free est une hormone responsable du métabolisme normal des protéines. Si T4 augmente, l'absorption d'oxygène s'intensifiera et le métabolisme s'accélérera. À l'aide de cette substance, des maladies telles que le goitre toxique, l'hypothyroïdie, etc. sont diagnostiquées..
  • Sans T3 stimule les processus métaboliques des tissus corporels et leur absorption d'oxygène.
  • La TSH est produite par l'hypophyse et est importante pour stimuler l'apparition et la sécrétion de T3 et T4 libres. Grâce à cet indicateur, l'hyper- et l'hypothyroïdie sont déterminées.
  • Les anticorps dirigés contre la thyréglobuline sont le rapport des anticorps à la quantité de protéines dans la glande thyroïde. La protéine sert de matériau de construction dans la formation de TSH et d'hormones thyroïdiennes.

Lorsque la glande thyroïde devient plus active, ces hormones commencent à être produites en quantités accrues. Le résultat peut être le développement d'une hyperthyroïdie - un métabolisme accéléré, qui s'accompagne de palpitations cardiaques, de transpiration, de tremblements, d'une perte de poids rapide. De tels symptômes ne sont pas rares chez les patients atteints de goitre diffus de nature toxique, avec une thyroïdite ou des tumeurs thyroïdiennes hormonales. Grâce à une analyse opportune à un stade précoce, il est possible de diagnostiquer une maladie auto-immune.

Taux hormonal

Pour que le corps humain fonctionne normalement, il doit y avoir une quantité suffisante d'hormones dans le sang. Déterminer clairement leur niveau n'est possible que par la livraison de la lymphe. Le résultat le plus précis est basé sur le test radio-immunologique effectué. Cependant, en raison des difficultés d'utilisation des isotopes radioactifs, un plus grand nombre de laboratoires utilisent l'immunodosage enzymatique ou ELISA pour la recherche. Les normes approximatives des hormones sont les indicateurs suivants:

  • T3 - de 2,6 à 5,7 pmol / l.
  • T4 - de 9,0 à 22,0 pmol / l.
  • TTG - de 0,4 à 4,0 mU / l.
  • AT-TG - de 0 à 18 U / ml.
  • AT-TPO - plus de 5,6 U / ml.

Écarts par rapport à la norme hormonale

Les mauvais résultats possibles des tests de l'hormone thyroïdienne sont appelés anomalies. Ces cas incluent une diminution du fonctionnement de la glande (hypothyroïdie), qui se manifeste en raison d'une carence en iode ou en d'autres substances importantes dans le corps du patient. Les causes moins fréquentes de ce dysfonctionnement comprennent une carence en sécrétion de TSH ou l'utilisation de certains médicaments, par exemple la Cordarone. À un âge précoce, l'hypothyroïdie provoque un retard de croissance ou un développement mental, chez les adultes, elle s'accompagne de myxœdème.

Tests hormonaux thyroïdiens de grossesse

Les hormones thyroïdiennes ont un effet grave sur le corps humain. Ils régulent le métabolisme, la maturation des organes et des tissus, prédéterminant leur activité fonctionnelle. Pendant la croissance intra-utérine, les hormones sont importantes pour le développement normal de systèmes et d'organes tels que le système nerveux, reproducteur, cardiovasculaire, l'appareil vestibulaire et autres. Au cours des 3 premières années de la vie du bébé, le fonctionnement stable de la glande thyroïde de la mère est très important pour la formation du cerveau, puis pour le maintien et le développement de l'intelligence.

Pendant la période de grossesse, il est extrêmement important pour une femme de surveiller attentivement ses antécédents hormonaux et le fonctionnement du système endocrinien. Cela doit être fait au moins jusqu'à la 10e semaine de grossesse. Comment faire un test hormonal thyroïdien pendant la grossesse? Tout d'abord, il faut 2 à 4 jours avant de contacter le laboratoire pour exclure toute activité physique. Le sang TSH est pris à jeun le matin. Si les médecins souhaitent surveiller les changements du niveau hormonal, l'analyse est effectuée plusieurs fois au même moment de la journée.

Comment se préparer aux tests hormonaux

Pour obtenir un résultat fiable et précis, vous devez commencer à vous préparer à l'avance pour les tests d'hormones thyroïdiennes. Selon les règles, au moins un mois avant le prélèvement sanguin, il est nécessaire d'arrêter de prendre tout médicament contenant des hormones. Si un patient prend des médicaments contenant de l'iode, cela vaut la peine d'en parler au médecin traitant et d'arrêter de les prendre quelques jours avant le don de sang. Notez que l'hormone lymphatique est prise exclusivement tôt le matin à jeun (au moins 10 heures doivent s'écouler après le dîner).

Le stress peut affecter les résultats de l'étude, donc lors de la planification d'un voyage à la clinique, offrez-vous un confort psycho-émotionnel et physique - restez calme, évitez l'hypothermie ou la surchauffe. Une semaine avant le don de sang, éliminez complètement tout type d'activité physique. Si vous subissez un test initial des niveaux d'hormones, dans 2 semaines, abandonnez tous les médicaments qui affectent la glande thyroïde. Il est recommandé de refuser de prendre des corticostéroïdes, de l'aspirine, des contraceptifs oraux, des tranquillisants.

Quel jour du cycle les femmes sont-elles testées

Le cycle menstruel féminin n'affecte en rien le niveau de TSH ou d'autres hormones thyroïdiennes, donc peu importe le jour où vous décidez d'aller à la clinique. Le don de sang pour les hormones (calcitonine, TSH, anticorps, T3, T4) est autorisé pour les hommes et les femmes à tout moment. Quelle analyse est effectuée? Selon les méthodes de recherche utilisées par la clinique, le résultat sera prêt dans les deux à sept jours..

Jeûne ou pas

"Vaut-il la peine de manger avant de faire une analyse des hormones thyroïdiennes?" - Cette question est souvent posée par les patients. Dans certaines cliniques, l'analyse sur T4, TSH, T3 et calcitonine est prise à l'estomac vide et non. De plus, le don de sang peut être effectué dans de telles institutions non seulement le matin, mais également à tout autre moment de la journée. En utilisant les derniers équipements, les médecins privés peuvent déterminer le niveau exact d'hormones, quelles que soient leurs fluctuations au cours de la journée. Cependant, dans la plupart des cliniques payantes et des hôpitaux publics, le sang est prélevé exclusivement à jeun de 8 à 10 heures du matin..

Coût estimatif des analyses

Pour tout patient qui a besoin de donner du sang pour déterminer le niveau hormonal, le prix est le facteur le plus important dans le choix d'une clinique. Cependant, un autre aspect important qui influence le choix sera la qualité de la méthode de laboratoire et le professionnalisme des médecins. Il vaut mieux éviter à la fois les cliniques très bon marché et les cliniques trop chères, car dans le premier elles ne garantissent pas une grande précision de la recherche, et d'autre part, le prix prohibitif ne correspond souvent pas au niveau de qualité. Le coût moyen de la recherche dans les cliniques russes est le suivant:

  • T4, T3, TTG gratuit et général - environ 300 roubles chacun.
  • Thyroglobuline - 450-550 roubles.
  • Anticorps anti-TG et TPO - 400-450 roubles chacun.
  • Calcitonine - environ 750 roubles.
  • Anticorps dirigés contre les récepteurs TTG - 900-1100 roubles.

Test sanguin pour les hormones thyroïdiennes

La glande thyroïde est le plus petit organe de l'homme, mais en même temps c'est elle qui est chargée d'un grand nombre de fonctions. Elle est responsable des processus métaboliques se produisant dans le corps humain, corrige le travail du muscle cardiaque, ses hormones sont impliquées dans le processus de construction et de développement du tissu osseux, etc. Et des tests pour les hormones thyroïdiennes sont prescrits assez souvent, car une telle étude permet de poser le bon diagnostic.

Un dysfonctionnement de la glande thyroïde au stade initial de développement présente des symptômes très similaires aux maladies du cœur et du système nerveux. Le médecin suggère de passer des tests après avoir examiné les patients et de comparer les plaintes objectives.

Types d'hormones thyroïdiennes

Quelles hormones sont produites par la glande thyroïde? Seulement deux: la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). Mais ce sont les principales hormones qui montrent comment cela fonctionne. En plus d'eux, l'analyse finale contient également d'autres indicateurs qui fournissent des informations importantes. Ce sont AT à TPO, AT-TG et TTG.

Triiodothyronine (T3)

Pour la production de T3, seules les cellules de la glande sont responsables. Le principal objectif du T3 est de contrôler les processus redox. De plus, son "devoir" est de contrôler le métabolisme.

Thyroxine (T4)

Produit également par les cellules du tissu glandulaire. Les fonctions sont presque les mêmes que celles du T3, mais il y a de petits ajouts. En particulier, la thyroxine est impliquée dans le métabolisme des protéines.

En général, la thyroxine est dix fois plus active que la triiodothyronine, mais ce sont ces hormones qui sont conçues pour maintenir un bon équilibre hormonal. Avec une fonction glandulaire accrue, une production accrue de ces types d'hormones est observée. Dans ce cas, une personne présente des signes d'hyperthyroïdie.

Avec une diminution de la production de T3 et T4, une maladie telle que l'hypothyroïdie se forme. Diagnostic de pathologie dans la carence chronique en iode.

Anticorps contre la thyropyroxidase (AT à TPO)

Ce sont des anticorps auto-immuns spéciaux contre l'enzyme qui sont produits par les cellules thyroïdiennes. Elle est constamment engagée dans la production de cette enzyme, car sans elle, la synthèse de T3 et T4 est impossible. Et avec le fonctionnement normal de l'organe, rien ne l'empêche. Mais avec les pathologies auto-immunes humaines accompagnées d'une violation de la défense immunitaire, l'enzyme commence à se manifester de manière agressive par rapport aux tissus corporels. Dans ce cas, la production d'anticorps est diagnostiquée..

Anticorps contre la thyroglobuline (AT-TG)

Un autre anticorps, mais ils répondent à la thyroglobuline. L'indicateur est également très important et indique une thyroïdite auto-immune existante ou un goitre toxique diffus..

Hormone stimulant la thyroïde (TSH)

L'hypophyse produit des hormones, mais c'est lui qui est responsable du bon fonctionnement de la glande et du maintien de l'équilibre hormonal optimal dans le corps humain.

Chez les personnes en bonne santé, lorsque la glande thyroïde est trop active, une diminution de la quantité de TSH est observée. Que répond-elle avec une lente synthèse hormonale.

Si le fer ne fonctionne pas à pleine puissance, les indicateurs TSH commencent à dépasser les normes autorisées. Norme médicale acceptée:

  • TTG: 0,40... 4,00 mU / l.
  • T3: 2,60.... 17,70 pmol / L.
  • T4: 9,00... 22.00 pmol / L.
  • AT-TG: 0... 18,00 U / ml.
  • AT-TPO: nodule dans la glande thyroïde

  1. La principale raison de la réalisation d'un test sanguin est la détection de la palpation du cou, une augmentation de la taille de la glande, ainsi que divers nœuds.
  2. Une autre raison de l'analyse du sang est l'apparition de symptômes caractéristiques de l'hyperteriose ou de l'hypothyroïdie. Même si extérieurement aucun signe de lésion des glandes n'a été noté. Dans le premier cas, une personne se plaint de transpiration excessive, de tremblements non motivés des membres et de troubles du rythme cardiaque. Il peut également souffrir d'exophtalmie. L'hypothyroïdie se caractérise par un ensemble important d'excès de poids, une lenteur de la parole, une diminution du nombre de battements cardiaques par minute.

Une analyse peut également être affectée:

  • avec nervosité et irritabilité accrues;
  • avec des problèmes de sommeil;
  • avec des violations du cycle mensuel;
  • pour les problèmes de nature intime.

Préparation au don de sang pour analyse

Donner du sang pour analyse après la préparation préliminaire, sinon les résultats peuvent être incorrects.

  • Si vous recevez régulièrement des médicaments qui affectent la glande (hormones d'origine artificielle ou thyréostatiques), vous devez donner du sang dans le contexte d'un retrait mensuel. S'il est impossible de remplir cette condition, il est nécessaire d'en avertir le médecin traitant..
  • Si vous prenez des complexes vitaminiques contenant de l'iode quotidiennement ou buvez un seul médicament, en particulier de l'iodure de potassium ou de l'iodure de potassium, puis avant de donner du sang pour analyse, vous devez refuser de le prendre environ 3 à 5 jours avant de vous rendre au laboratoire..
  • Avant de donner du sang, vous devez refuser de prendre des boissons contenant de l'alcool et des aliments trop gras pendant la journée.
  • Le sang ne doit être donné que l'estomac vide.
  • Ne pas fumer le jour de la livraison.
  • Si vous devez subir un examen aux rayons X en utilisant le contraste, vous devez d'abord effectuer une analyse des hormones thyroïdiennes. Et après cela, passez à la procédure aux rayons X. Sinon, les résultats seront incorrects..

Déchiffrer le résultat

Le déchiffrement aide à comprendre quelles anomalies existent dans la glande.

Hormone stimulant la thyroïde (TSH)

Ce n'est pas une hormone produite par la glande thyroïde, mais la TSH est responsable de son bon fonctionnement. Norme TSH selon l'âge:

  • nouveau-né - 1.120....17.050 miel / l;
  • jusqu'à 12 mois - 0,660... 0,8,30 miel / l;
  • 2... 5 ans - 0,480....6,550 miel / l;
  • 5... 12 ans - 0,470....5,890 miel / l;
  • 12... 16 ans - 0.470.....5.010 miel / l;
  • adultes - 0,470... 4,150 miel / l.

La quantité maximale de TSH est produite entre 2 et 3 heures du matin. Le minimum journalier est compris entre 17h et 18h. Un niveau accru de TSH peut être observé:

  • avec adénome hypophysaire;
  • après la procédure d'hémodialyse;
  • avec empoisonnement au plomb;
  • avec une mauvaise fonction de la glande surrénale;
  • avec hypofonction de la glande thyroïde;
  • thyroïdite Hashimoto;
  • avec schizophrénie;
  • prééclampsie sévère;
  • effort physique excessif;
  • lors de la prise de certains médicaments.

Une diminution de la TSH est possible:

  • avec hyperthyroïdie des femmes enceintes;
  • goitre toxique et endémique;
  • avec nécrose hypophysaire;
  • soumis à un régime strict (à jeun);
  • pendant un stress sévère;
  • après une lésion cérébrale traumatique accompagnée de lésions de l'hypophyse.

Triiodothyronine (T3)

Il se caractérise par des fluctuations saisonnières. Le maximum tombe en automne et en hiver, et les chiffres minimums montrent le sang en été. Norme T3 par âge:

  • 1... 10 ans - 1 790... 4 080 nmol / l;
  • 10... 18 ans - 1 230... 3 230 nmol / l;
  • 18....45 - 1.060... 3.140 nmol / l;
  • plus de 45 ans - 0,620... 2,790 nmol / l.
  • après purification artificielle du sang;
  • avec un myélome, accompagné de taux élevés d'immunoglobuline G;
  • avec un excès de poids;
  • avec glomérulonéphrite diagnostiquée;
  • dysfonctionnement de la glande post-partum;
  • thyroïdite sous forme aiguë et subaiguë;
  • choriocarcinome;
  • avec goitre toxique diffus;
  • avec des pathologies hépatiques chroniques;
  • avec une infection par le VIH;
  • lors de la prise de contraception orale;
  • avec porphyrie.

Une diminution des indicateurs de savoirs traditionnels est possible:

  • soumis à un régime pauvre en protéines;
  • avec insuffisance surrénale;
  • avec hypothyroïdie;
  • pendant la période de récupération;
  • lors de la prise de médicaments anti-thyroïdiens.

Thyroxine (T4)

La teneur maximale de l'hormone dans le sang se produit au bout de 8 à 12 heures. La quantité minimale dans son sang est contenue la nuit, de 11 nuits à trois heures du matin. Chez les femmes, la norme T4 est plus élevée que chez les hommes. Norme T4: 9,00... 22,0 pmol / L.

Les écarts de T4 vers le côté supérieur peuvent être le résultat de:

  • myélome;
  • surpoids;
  • Infection par le VIH
  • dysfonctionnement post-partum de la glande thyroïde;
  • thyroïdite survenant dans un format subaigu et aigu;
  • maladies du foie;
  • goitre diffus toxique;
  • prendre des hormones thyroïdiennes artificielles;
  • porphyrie.

La baisse des indicateurs est caractéristique:

  • avec le syndrome de Sheehan;
  • avec goitre endémique, à la fois congénital et acquis;
  • avec thyroïdite survenant sous une forme auto-immune;
  • avec inflammation de l'hypothalamus et de l'hypophyse;
  • lors de la prise de certains médicaments.

Thyroglobuline (TG)

La principale indication pour l'analyse de cette hormone particulière est une suspicion de la présence d'un cancer de la thyroïde, ainsi qu'un contrôle avec une thérapie déjà prescrite.

Une augmentation de TG indique la présence d'une tumeur de la glande, accompagnée d'une activité fonctionnelle élevée. Les taux réduits peuvent être:

  • avec thyrotoxicose;
  • avec thyroïdite;
  • avec un adénome thyroïdien bénin existant.

Des anticorps

Si une analyse des hormones thyroïdiennes a montré la présence d'anticorps, cela indique un processus auto-immun passant. La défense immunitaire est activée par rapport aux structures de votre propre corps. Des anticorps anti-thyroglobuline et thyroperoxydase sont détectés:

  • avec la maladie de Graves;
  • avec le syndrome de Down, Turner;
  • thyroïdite de Crivena (se présente sous une forme subaiguë);
  • en cas de violation de la glande thyroïde après la naissance d'un enfant;
  • avec thyroïdite Hashimoto;
  • avec une hypothyroïdie de nature idiopathique;
  • thyroïdite auto-immune.

Avec ces maladies, la norme acceptée peut augmenter mille fois ou plus, ce qui peut être appelé un indicateur indirect du processus auto-immun en cours.

Décryptage: les maladies les plus courantes

Afin de poser un diagnostic, le médecin compare tous les indicateurs disponibles. Voici une liste des pathologies thyroïdiennes les plus courantes..

Hyperthyroïdie

  • T3 - dépasse la norme;
  • T4 - dépasse la norme;
  • TTG - inférieur à la normale;
  • AT-TG et AT à TPO - la norme.

Hypothyroïdie primaire

  • T3, T4 - souvent abaissé (la norme est relativement rare);
  • TSH - augmenté;
  • AT-TG, AT à TPO - la norme.

Hypothyroïdie secondaire

  • T3, T4, TTG - en dessous de la norme;
  • AT-TG, AT à TPO - la norme.

Thyroïdite auto-immune et thyroïdite subaiguë

  • T3, T4, TSH - des indicateurs sont possibles pour l'hyper- et l'hypothyroïdie;
  • AT-TG, AT à TPO - trop cher.

Hormones thyroïdiennes pendant la grossesse: décryptage

Pendant la grossesse, la glande thyroïde augmente légèrement de taille et commence à travailler plus intensément. Pendant la grossesse, la nomination d'un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes est prescrite de manière sélective. Le plus souvent, la nécessité d'un examen survient chez les femmes qui ont eu des problèmes avec le travail du corps avant la grossesse. L'analyse est également nécessaire si la future mère présente une faiblesse inexplicable, souffre de perte de cheveux, a du mal à dormir, etc..

Très souvent, c'est cette condition qui peut provoquer un accouchement prématuré. Une femme développe une gestose dans la seconde moitié de la grossesse.

En présence d'hypothyroïdie (diminution de la production d'hormones) pendant la grossesse, les risques suivants surviennent:

  • avortement spontané précoce;
  • mort fœtale in utero;
  • malformations chez un enfant;
  • retard mental.

Pour détecter les écarts, un test sanguin est prescrit pour les hormones suivantes:

  • Hormone stimulant la thyroïde (TSH). La norme pendant la grossesse est de 0,40... 2,0 mU / l.
  • Sans thyroxine (T4). La norme pendant la période d'accouchement est de 8... 21 pmol / l.
  • Triiodothyronine (T3). La norme pendant la grossesse est de 2,60... 5,70 pmol / l.

La réaction aux anticorps n'est prescrite que dans certains cas. La préparation au don de sang se déroule selon les normes généralement acceptées.

Le sang pour les hormones thyroïdiennes peut être donné à la fois à une clinique régulière et à un laboratoire privé rémunéré. Les résultats du décodage dépendent de l'équipement sur lequel l'étude est menée. Et pour qu'il n'y ait pas de désaccords trop importants, des tests répétés sont passés au même endroit.

Test sanguin pour les hormones thyroïdiennes

Les dysfonctionnements du système endocrinien s'accompagnent souvent d'une mauvaise santé, de malaises, d'insomnie, d'un manque d'énergie. Avec ces symptômes, les médecins prescrivent des tests sanguins pour les hormones thyroïdiennes aux patients..

Indications pour

Il est nécessaire d'étudier l'état des hormones du patient s'il a:

  • symptômes d'hypothyroïdie (prise de poids en l'absence d'appétit, œdème, peau sèche, bradycardie);
  • dysfonction érectile chez les hommes;
  • l'infertilité masculine et féminine;
  • aménorrhée (absence de cycle menstruel chez la femme à la puberté);
  • pathologie du système cardiovasculaire;
  • alopécie (calvitie du cuir chevelu);
  • dystrophie musculaire;
  • retard mental et sexuel chez les enfants;
  • formation de tumeurs à l'avant du cou et difficulté à avaler;
  • gain de poids ou perte de poids excessive;
  • trouble du système nerveux, larmoiement, dépression, sautes d'humeur rapides;
  • immunité diminuée.

Cette analyse est également effectuée pour surveiller les niveaux hormonaux pendant la thérapie de remplacement..

Objectifs de l'enquête

Les recherches menées révèlent les principaux indicateurs suivants:

  1. Hormone stimulant la thyroïde (TSH). Il se forme dans la glande pituitaire antérieure et stimule l'activité de la glande endocrine. Les écarts parlent de maladie.
  2. Sans triiodothyronine (T3) - l'hormone thyroïdienne. Contribue au métabolisme énergétique, régule l'activité des systèmes cardiovasculaire et nerveux.
  3. Thyroxine libre (T4) - participe aux processus métaboliques.
  4. Anticorps contre la thyroglobuline (AT-TG). Les maladies auto-immunes sont détectées par cet indicateur..
  5. Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne ou les anticorps microsomaux. Dépasser sa concentration est un signal sur le développement d'une maladie auto-immune.
  6. La calcitonine est un marqueur tumoral pour la détection précoce de la malignité médullaire. Participe à la régulation du métabolisme phosphore-calcium.

Étape de préparation

La préparation du patient au don de sang affecte la fiabilité des résultats de l'étude. Passer correctement un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes permettra la mise en œuvre de recommandations élémentaires:

  1. Manger n'affecte pas les niveaux hormonaux, vous pouvez donc prendre le petit déjeuner ou donner du sang à jeun.
  2. Pendant les tests de contrôle pendant l'hormonothérapie substitutive, les médicaments ne doivent pas être arrêtés.
  3. Les hormones dans le corps fluctuent tout au long de la journée, mais légèrement, et n'affectent pas la fiabilité des études. Donnez du sang à un moment opportun pour le patient.
  4. Pendant les règles d'une femme, le fond hormonal ne change pas. La prise de matériel pour les hormones peut être effectuée n'importe quel jour, quel que soit le sexe.

Soumission d'analyse

Avant d'effectuer des manipulations sur l'apport de matière, le calme doit être maintenu. Les hormones endocrines sont sensibles à l'état émotionnel du patient. Le sang est prélevé dans une veine. Le temps de procédure optimal est de 8 à 12 heures. L'étude des hormones dans le sérum sanguin.

Le coût de la détermination des hormones dans les cliniques de Moscou varie de 700 roubles et plus. L'échantillonnage de sang pour la recherche est inclus dans le coût du service. Lors du choix d'un laboratoire d'essai, vous pouvez demander quels analyseurs analysent les échantillons..

La détermination de la TSH sur un appareil immunochimiluminescent de 3ème génération présente une erreur de ± 0,01 μMU / L. A titre de comparaison, l'erreur d'une étude similaire par immunoessai enzymatique (ELISA) est de ± 0,5 μMU / L.

Lors du choix du «prix ou de la qualité», la préférence devrait être accordée à ce dernier, bien que l'analyse coûtera plus cher.

Vous pouvez vérifier les hormones dans les institutions municipales et les cliniques commerciales. Lorsque vous êtes occupé au travail ou en cas d'urgence, vous pouvez prendre rendez-vous avec des installations médicales privées. Dans ce cas, aucune direction n'est nécessaire; des échantillons sont prélevés ce jour-là. En option, le protocole d'analyse peut être obtenu par e-mail ou par téléphone..

Des études répétées doivent être effectuées dans un laboratoire. Cela évitera les erreurs de différents équipements, produits chimiques, la méthode d'étalonnage et l'échelle, ainsi que les qualifications des spécialistes de laboratoire.

Déchiffrer les résultats

Seul l'endocrinologue peut déchiffrer correctement les données obtenues et prescrire un traitement adéquat. Le taux d'hormones thyroïdiennes dépend de l'analyseur sur lequel les échantillons ont été élaborés. Le tableau n ° 1 montre les valeurs de référence des hormones lors d'un test sur un appareil immunochimiluminescent.

Tableau numéro 1. Glande thyroïde.

Hormone stimulant la thyroïde - TSH

0,4 à 4 μIU / ml

dans la gamme de 2,6-5,7 pmol / l

de 9 à 22 pmol / l

dans la gamme de 0-18 U / ml

chez l'homme, de 0 à 2,46 pmol / l;

Tableau numéro 2. Les principaux indicateurs de la recherche hormonale dans diverses pathologies.

hyperthyroïdie ou thyrotoxicose explicite

moins de 0,4 à 0,1

thyrotoxicose subclinique de 1 degré

réduit (moins de 0,1)

thyrotoxicose subclinique 2 degrés

Thyroïdite auto-immune de Hashimoto, goitre diffus (maladie de Bazedova)

Une augmentation de la TSH indique une diminution de la production thyroïdienne thyroïdienne (hypothyroïdie).

Si le niveau de thyroxine ne s'écarte pas de la norme avec une augmentation de l'hormone stimulant la thyroïde, le patient présente un dysfonctionnement thyroïdien latent. Elle s'accompagne des symptômes suivants:

  • fatigue excessive;
  • somnolence
  • violation de la structure des ongles;
  • perte de cheveux améliorée;
  • fraîcheur.

Dans cette situation, l'endocrinologue prescrit un traitement de substitution à la thyroxine. Ceci est un analogue de T4. L'utilisation d'hormones n'est pas recommandée si le patient présente une hypothyroïdie pour la première fois et qu'il n'y a aucun symptôme de la maladie.

La déviation de l'hormone stimulant la thyroïde au-dessous de la normale est une image typique de la formation accrue d'hormones thyroïdiennes. Une thyrotoxicose explicite est observée avec des écarts de T3 et T4 TSH plus que normal et faible.

Si les indicateurs de l'hormone stimulant la thyroïde sont inférieurs à la normale et que les hormones ne s'écartent pas de la norme, le patient présente un cas typique de thyrotoxicose subclinique (absence de symptômes de la maladie). De plus, si la teneur en TSH varie de la limite inférieure de la norme à 0,1 μMU / ml, il s'agit d'une maladie du 1er degré. En pathologie du deuxième degré, cet indicateur est inférieur à 0,1 μIU / ml.

Toutes les formes d'hyperthyroïdie nécessitent un traitement spécialisé. Parfois, les résultats de la recherche contiennent l'image suivante: à un niveau normal de TSH, la concentration de thyroxine T4 moins que la normale. Ceci est typique de l'inflammation auto-immune de la glande (thyroïdite) aux premiers stades de la maladie et du traitement initial de la maladie sous-jacente (goitre toxique diffus).

Déchiffrer les résultats de l'analyse des hormones dans le sang d'une femme enceinte présente un certain nombre de caractéristiques qu'un endocrinologue doit prendre en compte. Son expérience hormonale subit actuellement des changements majeurs. Le placenta favorise la production de gonadotrophine chorionique (hCG). Son action est similaire à TTG. En conséquence, l'hormone stimulant la thyroïde chez la femme enceinte diminue, et c'est la norme physiologique.

Le principal indicateur à considérer dans cette condition est la thyroxine libre. La gestation normale se produit lorsque la TSH est inférieure à la normale et que l'hormone T4 sans écarts. En cas de léger excès de la dernière hormone, il n'y a aucune raison de s'inquiéter. La quantité de T4, T3 plus qu'une norme indique, en règle générale, une carence en hormones dans le sang. Cela pourrait être une menace de fausse couche..

Chez une femme en position de gestation, une diminution prolongée de la thyroxine est lourde d'une diminution du développement intellectuel de l'enfant à naître. La nomination d'un traitement hormonal substitutif élimine ce problème. Le dépistage néonatal comprend un test TSH. Ces mesures contribuent à la détection précoce des pathologies et à un traitement rapide..