Augmentation de l'hormone stimulant la thyroïde

Un test sanguin pour la TSH (hormone stimulant la thyroïde) est d'une grande importance dans le diagnostic des maladies thyroïdiennes, c'est pourquoi il est prescrit par un endocrinologue dans presque toutes les plaintes. Les symptômes externes des pathologies thyroïdiennes sont des yeux trop brillants, des mains tremblantes et une perte de poids rapide avec un bon appétit.Les personnes présentant des manifestations similaires doivent réfléchir à leur santé et consulter un spécialiste..

Dans cet article, nous découvrirons comment et où effectuer un test sanguin pour la TSH et ce que les résultats indiquent. Cependant, même si vous connaissez les indicateurs normaux, vous ne devez pas tirer de conclusions indépendantes, seul un spécialiste peut faire un diagnostic final.

Quand un test sanguin pour la TSH est prescrit?

La TSH, ou hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse, est l'une des hormones les plus importantes qui affectent le fonctionnement du corps humain. La TSH a pour fonction principale de réguler l'activité de la glande thyroïde. Il stimule la synthèse des hormones T3 - triiodothyronine et T4 - thyroxine. T3 et T4, à leur tour, affectent le fonctionnement des organes du système reproducteur et du tractus gastro-intestinal, les processus mentaux, le système cardiovasculaire et bien plus encore. L'hormone elle-même est produite dans l'hypophyse, cependant, comme nous l'avons déjà dit, elle affecte la glande thyroïde et est donc prescrite pour le diagnostic de ses maladies, ainsi que pour l'infertilité, la température corporelle régulièrement réduite, la dépression, l'impuissance et le retard du développement sexuel et mental dans les enfants. En règle générale, la TSH est administrée en association avec des dosages de triiodothyronine et de thyroxine. Les valeurs hormonales sont mesurées en µU / ml ou miel / l. Dans le formulaire de test, il est parfois appelé non TSH, mais TSH (du nom latin "hormone stimulant la thyroïde").

Il n'y a rien de compliqué dans le processus de prise d'une analyse pour la TSH, cependant, de nombreux facteurs peuvent affecter son résultat, vous devez donc vérifier avec votre médecin à l'avance comment vous préparer à l'examen.

Préparation et analyse de l'hormone stimulant la thyroïde

Un test sanguin pour la TSH est effectué le matin, à jeun. La veille du don de sang, vous devez vous abstenir de l'activité physique et de la consommation de boissons alcoolisées, ainsi que du tabagisme. De plus, dans un mois avant la procédure, vous devez refuser de prendre des médicaments hormonaux et quelques jours avant l'étude - des médicaments contenant de l'iode. Les experts conseillent également de rester assis tranquillement pendant 20 à 30 minutes juste avant de passer le test. Par conséquent, si vous êtes en retard, courez à la clinique à bout de souffle et en sueur, il est préférable d'attendre un peu dans le couloir, de reprendre votre souffle - pour la fiabilité de l'analyse. Et puis passez directement au don de sang.

Le matériel est prélevé dans la veine ulnaire de la main droite ou gauche. La fréquence de la procédure dépend de la complexité de la maladie et est déterminée par le médecin traitant. Dans la pratique mondiale, il est recommandé que les femmes de plus de 50 ans soient testées chaque année pour la TSH, car elles sont à risque de maladie thyroïdienne. Les femmes en âge de procréer peuvent donner du sang à n'importe quel jour du cycle menstruel. Les normes de l'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse chez les personnes de sexe et d'âge différents sont différentes, par conséquent, seul un spécialiste doit déchiffrer le résultat.

Déchiffrer les résultats de l'étude

Les taux normaux de TSH dans le sang dépendent du sexe, de l'âge du patient et de la méthode de laboratoire.Par conséquent, lors du décodage du résultat de l'analyse, l'endocrinologue prend en compte les valeurs indiquées sous la forme du laboratoire ou du centre comme référence.

La concentration de l'hormone est particulièrement importante dans le diagnostic de la thyréotoxicose, pour la différenciation de la véritable thyréotoxicose pendant la gestation, dans le suivi de l'utilisation de médicaments contenant du T3, dans l'identification des pathologies intra-utérines et dans d'autres cas.

La «zone grise inférieure» fait référence à la situation où le niveau de TSH est de 0,1 à 0,4 mU / l. Dans ce cas, une étude supplémentaire est prescrite - un test sanguin pour le niveau d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine). La "zone grise supérieure" correspond à des indicateurs de 5 à 10 mU / l, et dans de tels cas, il est nécessaire de passer le test TRG (en utilisant l'hormone libérant la thyrotropine).

Contenu TSH

Les normes du niveau de l'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse dépendent, comme nous l'avons dit, du sexe, de l'âge et de la technique d'analyse. Par conséquent, s'il est nécessaire de donner du sang à une certaine fréquence, il est préférable de le faire dans la même clinique.

Les taux sanguins de TSH généralement acceptés sont les suivants:

  • chez les nouveau-nés - de 1,1 à 17 mU / l;
  • chez les nourrissons âgés de 2,5 mois, de 0,6 à 10 mU / l;
  • chez les enfants de 2,5 à 14 mois - de 0,4 à 7 mU / l;
  • chez les enfants de 14 mois à 15 ans, de 0,4 à 6 mU / l;
  • chez l'homme - de 0,4 à 4 mU / l;
  • chez les femmes - de 0,4 à 4 mU / l;
  • chez la femme enceinte - de 0,2 à 3,5 mU / l.

Pendant la grossesse, une analyse de la TSH est effectuée plusieurs fois, car il s'agit d'une méthode nécessaire pour identifier les maladies qui peuvent gravement nuire à la santé de la mère et de l'enfant. Un contrôle particulièrement soigneux doit être effectué au premier trimestre, lorsque les organes et systèmes vitaux du futur organisme sont posés. Étant donné que la glande thyroïde du fœtus ne fonctionne pas à ce moment, le fond hormonal de la mère devient la clé d'un avenir sain pour son enfant.

Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde peut être affecté par le stress physique et émotionnel, les maladies infectieuses aiguës, l'adhésion prolongée aux régimes hypocaloriques et à d'autres indicateurs.

TSH a augmenté: qu'est-ce que cela signifie?

Peau sèche, intolérance au froid, perte de cheveux, fatigue accrue, irrégularités menstruelles chez la femme indiquent une concentration accrue de l'hormone dans le sang (hypothyroïdie).

La raison des indicateurs surestimés peut être:

  • inflammation thyroïdienne;
  • tumeurs hypophysaires;
  • insuffisance surrénalienne primaire;
  • intoxication au plomb;
  • désordre mental;
  • chirurgie récente - ablation de la vésicule biliaire ou hémodialyse.

Niveau hormonal abaissé

Une diminution du niveau de TSH (hyperthyroïdie) se produit dans le contexte d'une concentration élevée d'hormones thyroïdiennes. Indicateurs d'une faible hormone TSH dans le sang: palpitations, nervosité, mains tremblantes, selles molles, perte de poids due à un bon appétit.

Les causes de l'hyperthyroïdie peuvent être:

  • goitre toxique diffus;
  • goitre monodose ou polynode;
  • Thyroïdite de Hashimoto au stade de la thyréotoxicose (inflammation de la glande thyroïde causée par des causes auto-immunes);
  • blessure hypophysaire;
  • maladie mentale;
  • prendre de la lévothyroxine (non contrôlée).

Habituellement, après un certain temps, le médecin envoie le patient pour un nouvel examen pour confirmer le diagnostic..

Le prix d'un test sanguin pour TSH

Le coût de l'analyse de la TSH dépend de la localisation de la procédure, des qualifications des spécialistes, ainsi que des réactifs utilisés dans l'étude. Ainsi, par exemple, l'un des centres médicaux de Naberezhnye Chelny propose un service pour 200 roubles. Un peu plus cher est un test sanguin pour TSH à Kazan, le prix moyen dans la capitale du Tatarstan est de 250 roubles. À Saint-Pétersbourg, le niveau d'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse pour 450 roubles sera révélé. Le test sanguin le plus cher pour la TSH coûtera à Moscou. Le coût dans la capitale varie de 500 à 2000 roubles. Le prix dépend du niveau de service et de l'état technique des laboratoires, ainsi que de l'emplacement des cliniques. Dans le centre-ville, le service sera certainement plus cher que dans les zones résidentielles..

Hormone stimulant la thyroïde (TSH)

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est le principal régulateur de la fonction thyroïdienne, synthétisée par l'hypophyse - une petite glande située à la surface inférieure du cerveau. Sa fonction principale est de maintenir une concentration constante d'hormones thyroïdiennes - hormones thyroïdiennes, qui régulent les processus de formation d'énergie dans le corps. Lorsque leur contenu sanguin diminue, l'hypothalamus libère une hormone qui stimule la sécrétion de TSH par l'hypophyse..

Hormone stimulant la thyroïde, thyrotropine, TTU.

Synonymes anglais

Hormone stimulant la thyroïde (THS), Thyrotropin.

Plage de détection: 0,005 - 1000 μMU / ml.

Μme / ml (unité micro-internationale par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant le test (vous pouvez boire de l'eau plate et propre).
  • Exclure l'utilisation d'hormones stéroïdes et thyroïdiennes 48 heures avant l'étude (comme convenu avec le médecin).
  • Éliminez le stress physique et émotionnel 24 heures avant l'étude..
  • Ne fumez pas pendant 3 heures avant l'étude.

Aperçu de l'étude

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est produite par l'hypophyse, une petite glande située à la surface inférieure du cerveau derrière la cavité sinusale. Il régule la production d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine) grâce à un "système de rétroaction" qui vous permet de maintenir une concentration stable de ces hormones dans le sang. Avec une diminution de la concentration d'hormones thyroïdiennes, la sécrétion d'hormone stimulant la thyroïde augmente et leur production par la glande thyroïde est stimulée, et vice versa - avec une augmentation de la concentration de thyroxine et de triiodothyronine, la sécrétion d'hormone stimulant la thyroïde diminue. Les hormones thyroïdiennes sont les principaux régulateurs de la dépense énergétique dans le corps, et le maintien de leur concentration au niveau requis est extrêmement important pour l'activité normale de presque tous les organes et systèmes.

La dysfonction hypophysaire peut provoquer une augmentation ou une diminution du niveau d'hormone stimulant la thyroïde. Avec une augmentation de sa concentration, les hormones thyroïdiennes sont libérées dans le sang en quantités anormales, provoquant une hyperthyroïdie. Avec une diminution de la concentration de l'hormone stimulant la thyroïde, la production d'hormones thyroïdiennes diminue également et les symptômes de l'hypothyroïdie se développent.

Les raisons de la violation de la production d'hormone stimulant la thyroïde peuvent être des maladies de l'hypothalamus, qui commence à produire des quantités accrues ou diminuées de thyrolibérine, un régulateur de la sécrétion de TSH par l'hypophyse. Les maladies de la glande thyroïde, accompagnées d'une violation de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes, peuvent indirectement (par le mécanisme de rétroaction) affecter la sécrétion d'hormone stimulant la thyroïde, provoquant une diminution ou une augmentation de sa concentration dans le sang. Ainsi, l'étude de la TSH est l'un des tests hormonaux les plus importants..

À quoi sert l'étude??

  • Pour déterminer l'état de la glande thyroïde, une évaluation indirecte de la production d'hormones thyroïdiennes.
  • Pour surveiller le traitement des maladies thyroïdiennes.
  • Pour le diagnostic de dysfonction thyroïdienne chez les nouveau-nés.
  • Pour le diagnostic de l'infertilité féminine et le suivi de son traitement.

Quand une étude est prévue?

  1. Avec une augmentation de la glande thyroïde, ainsi qu'avec des symptômes d'hyper- et d'hypothyroïdie.
    • Symptômes d'hyperthyroïdie:
      • cardiopalmus,
      • anxiété accrue,
      • perte de poids,
      • insomnie,
      • serrer la main,
      • faiblesse, fatigue,
      • la diarrhée,
      • intolérance à la lumière vive,
      • réduction de l'acuité visuelle,
      • gonflement autour des yeux, leur sécheresse, hyperémie, renflement.
    • Symptômes d'hypothyroïdie:
      • peau sèche,
      • constipation,
      • intolérance au froid,
      • gonflement,
      • chute de cheveux,
      • faiblesse, fatigue,
      • irrégularités menstruelles chez la femme.
  • À intervalles réguliers, une analyse peut être assignée pour surveiller l'efficacité du traitement de la maladie thyroïdienne. Les niveaux de TSH sont souvent évalués chez les nourrissons à risque de maladie thyroïdienne..

Que signifient les résultats??

Valeurs de référence (norme TSH):

ÂgeValeurs de référence
20 ans0,3 - 4,2 μIU / ml

Raisons pour augmenter la concentration d'hormone stimulant la thyroïde:

  • hypothyroïdie (primaire et secondaire),
  • tumeur hypophysaire (thyrotropinome, adénome basophile),
  • thyroïdite Hashimoto,
  • Syndrome de sécrétion non régulée TSH,
  • tumeurs pulmonaires sécrétant de la thyrotropine,
  • insuffisance surrénalienne,
  • prééclampsie,
  • empoisonnement au plomb,
  • maladie mentale.

Raisons pour abaisser la concentration d'hormone stimulant la thyroïde:

  • goitre toxique diffus,
  • Thyrotoxicose indépendante de la TSH,
  • adénome thyrotoxique (maladie de Plummer),
  • hyperthyroïdie enceinte,
  • thyroïdite auto-immune avec manifestations de thyréotoxicose,
  • maladie mentale,
  • cachexie.

Une augmentation et une diminution du niveau d'hormone stimulant la thyroïde indiquent des anomalies dans la régulation de la fonction thyroïdienne, cependant, il est souvent impossible de trouver leur cause exacte par le seul niveau de TSH. Habituellement, pour cela, le niveau de thyroxine (T4) et de triiodothyronine (T3) est également déterminé.

  • Les médicaments suivants peuvent entraîner une surestimation de la concentration d'hormone stimulant la thyroïde: phénytoïne, aténolol, clomiphène, motilium, métoprolol, acide valproïque, propranolol, amiodarone, calcitonine, prednisolone, morphine, dérivés de la phénothiazine, bénérazide, aminoglutétémidimidimididimididimidididimididimididimidimidimididimidimididimididimididimidimidide, diphénine, rifampicine.
  • Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde reflète la situation dans la glande pituitaire au cours des 3 à 6 dernières semaines.Par conséquent, il est conseillé d'effectuer une détermination de contrôle de la concentration de TSH dans le sang 2 mois après avoir ajusté la dose de médicaments qui affectent l'hormone..
  • Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde peut être affecté par le stress physique et émotionnel, les maladies infectieuses aiguës.
  • Certaines études ont montré un changement des niveaux de TSH au cours de la journée. Par conséquent, afin de surveiller la concentration de TSH, il est recommandé de faire une analyse au même moment de la journée.
  • Le niveau de TSH chez les femmes enceintes au troisième trimestre peut être augmenté.

Qui prescrit l'étude?

Endocrinologue, thérapeute, pédiatre, gynécologue, neurologue, chirurgien.

Transcription d'un test sanguin pour TSH, T3, T4

La glande thyroïde affecte directement ou indirectement le fonctionnement de tous les organes et systèmes du corps. Par conséquent, ses pathologies conduisent très rapidement à l'apparition de nombreuses maladies. Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes permet au médecin d'évaluer le bon fonctionnement de la glande thyroïde humaine. Le plus souvent, un test sanguin pour la TSH, T3, T4 est prescrit pour cette.

Test sanguin TSH

L'hormone thyréostimulante (TSH) est le principal régulateur de la fonction thyroïdienne. Elle est produite par une petite glande (hypophyse), qui est située à la surface inférieure du cerveau. La fonction principale de l'hormone stimulant la thyroïde est de maintenir une concentration constante d'hormones thyroïdiennes triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4). Les hormones thyroïdiennes sont responsables de la régulation des processus de formation d'énergie dans le corps. En abaissant leur taux sanguin, l'hypothalamus produit une hormone qui stimule la synthèse de TSH par l'hypophyse.

Les violations de l'hypophyse provoquent une diminution ou une augmentation du niveau d'hormone stimulant la thyroïde dans le sang. En cas d'augmentation de son contenu, des quantités anormales de T3 et T4 sont libérées dans le sang, contribuant au développement de l'hyperthyroïdie. Avec une faible teneur en hormone stimulant la thyroïde dans le sang, la production d'hormones thyroïdiennes diminue, ce qui entraîne l'apparition d'une hypothyroïdie.

Des troubles de la production de TSH peuvent survenir à la suite d'une maladie hypothalamique, dans laquelle il commence à sécréter une quantité réduite ou augmentée de régulateur de sécrétion de TSH par l'hypophyse (thyrolibérine).

Indications pour l'analyse

Il existe des indications pour la nomination d'un test sanguin pour la TSH:

  • évaluation de la glande thyroïde;
  • diagnostiquer l'infertilité féminine, surveiller sa thérapie;
  • surveiller le traitement des pathologies thyroïdiennes;
  • diagnostic de dysfonction thyroïdienne chez les nouveau-nés;
  • hypertrophie thyroïdienne;
  • symptômes d'hypothyroïdie et d'hyperthyroïdie;

Normes

Les normes de TSH dans le test sanguin dépendent de l'âge de la personne. Nous donnons les valeurs de cet indicateur, μme / l:

  • enfants de moins de deux semaines - 0,7–11;
  • enfants de moins de dix semaines - 0,6-10;
  • jusqu'à 2 ans - 0,5–7;
  • 2-5 ans - 0,4-6;
  • enfants de moins de 14 ans - 0,4-5;
  • plus de 14 ans - 0,3–4.

Augmentation des tarifs

Selon le décodage d'un test sanguin pour la TSH, une augmentation de cet indicateur se produit avec de telles maladies et conditions:

  • hypothyroïdie primaire ou secondaire;
  • Thyroïdite d'Hashimoto;
  • tumeurs hypophysaires - adénome basophile, thyrotropinome;
  • syndrome de production non réglementée de TSH;
  • insuffisance surrénalienne;
  • tumeurs pulmonaires sécrétant de la thyrotropine;
  • la prééclampsie est une forme grave de néphropathie chez les femmes enceintes;
  • maladie mentale;
  • empoisonnement au plomb;
  • prendre certains médicaments, par exemple, Atenolol, Phenytoin, Metroprolol, Morphine, Prednisolone, Rifampicin, Metoclopramide.

Performances réduites

Une diminution en dessous de la norme TSH dans un test sanguin indique la possibilité de développer les maladies suivantes:

  • goitre toxique diffus;
  • Maladie de Plummer (adénome thyrotoxique);
  • Thyrotoxicose indépendante du TTG;
  • thyroïdite auto-immune avec signes de thyréotoxicose;
  • hyperthyroïdie des femmes enceintes;
  • cachexie - épuisement extrême du corps;
  • maladie mentale.

Pendant la grossesse

Pendant la grossesse, un test sanguin TSH peut montrer quelques anomalies. Ainsi, avant la 12e semaine de grossesse, la norme TSH est de 0,35–2,5 μMU / ml, jusqu'à 42 semaines - 0,35–3 μMU / ml. Une baisse du niveau de cet indicateur se produit avec une grossesse unique chez 20 à 30% des femmes, avec une grossesse multiple - chez 100% des femmes enceintes. De légers écarts par rapport à la norme TSH dans le sang pendant la grossesse ne constituent pas une menace pour la santé des femmes et des enfants. Mais une augmentation ou une diminution significative de la concentration de cette hormone augmente le risque de pathologies de grossesse.

Souvent, il est impossible de trouver la cause exacte de la dérégulation thyroïdienne uniquement en déterminant le niveau de TSH dans le sang. Pour cela, le niveau des hormones triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4) est généralement déterminé en plus.

Test sanguin TSH qu'est-ce que c'est et pourquoi

Les hormones tropiques, dont la TSH, sont produites par l'avant de l'hypophyse (adénohypophyse) - la petite glande endocrine située dans la selle turque (poche osseuse) du cerveau. Une minuscule glande pituitaire ne pesant que 0,7 gramme - par exemple, la glande thyroïde pèse 20 grammes - est l'organe principal de tout le système endocrinien et produit des hormones dont la TSH (seulement 8 polypeptides), sans lesquelles la croissance et le développement humains, le métabolisme et la reproduction sont impossibles.

Les structures hypophysaires forment un système spécial (hypothalamo-hypophyse) avec l'hypothalamus, qui contrôle l'activité des glandes endocrines périphériques, à savoir:

  • glandes surrénales (faisceau et zones glomérulaires);
  • glande thyroïde (thyrocytes ou follicules);
  • ovaires;
  • testicules.

Les hormones tropiques ne régulent pas la fonction parathyroïdienne.

Caractéristiques de la thyrotropine

La TSH (thyrotropine, hormone de la thyrotrophine, thyrotropine) est la principale substance régulatrice pour la synthèse et la sécrétion des hormones de la glande la plus importante de la sécrétion interne - la thyroïde. Les cellules épithéliales du corps produisent des iodothyronines (hormones contenant de l'iode).

Les hormones thyroïdiennes les plus actives sont la T3 (triiodothyronine) et la T4 (thyroxine), ce sont les principaux régulateurs de la croissance et du développement humains, sont responsables de la maturation des organes, de l'énergie et participent au métabolisme des lipides et des protéines.

L'activité cardiovasculaire, le travail des organes du tractus gastro-intestinal, la fonction mentale, reproductive, sexuelle, le travail du système nerveux central, l'acuité de l'audition et de la vision, le cycle menstruel dépendent de la concentration de ces substances. Une activité physique saine, des processus de pensée, la synthèse de minéraux, de vitamines, d'acides nucléiques sont impossibles sans la production normale d'iodothyronines. T3 et T4 augmentent la température corporelle, la pression artérielle, le pouls, la fréquence cardiaque, participent à l'utilisation du glucose.

La glande thyroïde génère 80 à 100 microgrammes d'iodotyroxine par jour. Le sérum sanguin contient deux formes d'hormones: une forme libre, non liée aux protéines et une forme liée aux protéines.

L'activation de la triiodothyronine et de la thyroxine se produit sous l'influence d'une hormone stimulant la thyroïde sur les récepteurs thyroïdiens situés à la surface de son épithélium. À son tour, sa production est contrôlée par l'hormone de l'hypothalamus somatostatine, les amines biogènes. Les iodothyronines interagissent avec l'hormone stimulant la thyroïde selon le principe de rétroaction: avec une augmentation de la concentration de T3 et T4, la synthèse de TSH est supprimée. Si le niveau hormonal augmente, la production d'hormones thyroïdiennes diminue. Par conséquent, l'analyse des hormones TTG, T3, T4 est souhaitable de faire en même temps.

Dans le corps humain, l'hormone stimulant la thyroïde régule les fonctions suivantes:

  • participation au métabolisme, son activation;
  • régulation du transfert de chaleur;
  • contrôle de la production de globules rouges;
  • maintien de la fonction respiratoire, activité cardiaque;
  • amélioration de l'absorption d'oxygène par les cellules;
  • participation à la production de glucose;
  • activation de la synthèse des protéines;
  • augmentation de la dégradation des graisses (lipolyse);
  • participation à la production de phospholipides, d'acides nucléiques;
  • l'effet sur le nombre et la croissance des thyrocytes (cellules thyroïdiennes);
  • augmenter la sensibilité des récepteurs tissulaires périphériques aux hormones de la glande, préparer les tissus à l'action des hormones thyroïdiennes;
  • régulation de l'apport d'iode dans les tissus.

La carence ou la surabondance de TSH et d'hormones thyroïdiennes entraînent le développement de conditions pathologiques graves qui affectent plus de 3% de la population totale de la terre. 15 à 40% des citoyens russes, ou plus souvent des femmes, présentent certains écarts dans le fonctionnement de la glande thyroïde. Par conséquent, il est périodiquement nécessaire de faire une analyse pour la TSH, et les patients qui sont enregistrés chez l'endocrinologue doivent surveiller le niveau d'hormone stimulant la thyroïde et d'iodothyronines.

Indications pour l'étude

L'hormone stimulant la thyroïde affecte le fonctionnement de la glande thyroïde, par conséquent, un test sanguin pour la TSH est prescrit afin de détecter les maladies des organes. Parallèlement à ce test sanguin, les hormones thyroïdiennes sont examinées dans les conditions pathologiques suivantes:

  • suspicion de maladie thyroïdienne;
  • gain de poids rapide ou perte soudaine de poids corporel;
  • ne passant pas l'enflure des tissus mous, non associée à des pathologies d'autres organes;
  • tendance à la constipation (la TSH régule la motilité intestinale);
  • calvitie sans raison apparente;
  • divers troubles du cycle menstruel, non associés à des maladies des organes reproducteurs;
  • l'apparition d'une ménopause précoce en âge de procréer ou d'une aménorrhée en l'absence de maladies génitales;
  • fluctuations constantes de la pression vers le haut, augmentation de la fréquence cardiaque sans stress physique ou psychologique, perturbation du rythme cardiaque;
  • diminution de la sensibilité au froid;
  • diminution fréquente de la température corporelle en dessous de 36–35 degrés;
  • manque de force physique, désir constant de se coucher;
  • diminution de l'activité mentale, diminution de la concentration, problèmes de mémoire;
  • instabilité psycho-émotionnelle sans raison;
  • larmoiement, fatigue oculaire, gonflement des paupières (en l'absence de pathologie de l'appareil binoculaire);
  • difficulté à s'endormir, mauvais sommeil;
  • troubles de la fonction sexuelle, diminution de la libido, chez les hommes - dysfonction éjaculatoire, impuissance;
  • baisse de la fertilité, infertilité;
  • saillie dans la glande thyroïde, difficulté à avaler en l'absence de maladies de la gorge;
  • retard des enfants dans le développement mental;
  • retard du développement sexuel;
  • inadéquation de la croissance chez les adolescents;
  • surveiller l'hormonothérapie et les résultats du traitement.

Un test sanguin TSH peut être prescrit par un gynécologue aux femmes enceintes pour détecter en temps opportun les conditions pathologiques qui menacent la santé ou la vie du fœtus ou de la mère. Chaque année, la TSH doit être vérifiée pour les femmes de 50 ans et plus, ainsi qu'après la ménopause.

Valeurs de la thyrotropine

Si chez les hommes, la concentration de thyrotropine ne change pratiquement pas tout au long de la vie, alors chez les femmes, son niveau, comme celui des autres hormones tropiques, subit des fluctuations quotidiennes, par conséquent, au même moment de la journée, les valeurs de l'hormone stimulant la thyroïde diffèrent les unes des autres. En outre, l'heure de la journée sur la concentration de TSH chez la femme est affectée par le portage de l'enfant, l'allaitement maternel. Au cours de ces processus, ainsi qu'avec l'âge, les valeurs de la thyrotropine sont réduites, ce qui est considéré comme normal. Un autre niveau d'hormone stimulant la thyroïde est instable sous l'influence de certains médicaments.

La concentration la plus faible est observée le matin entre 2 et 4 heures, entre 6 et 8 heures. La plus grande libération de l'hormone se produit le soir entre 5 et 7 heures. Le TTG est mesuré en unités internationales par litre (miel / l).

Tableau des valeurs normales de TSH pour les femmes:

Période d'âgeIndicateurs TTG normaux, miel / l
14-250,6-4,5
25-500,4–4,0
Planification de la grossesse2,5 maximum
Grossesse0,2-3,5

Tableau des valeurs normales de TSH chez les enfants et les hommes pour les caractéristiques comparatives:

Période d'âgeIndicateurs TTG normaux, miel / l
Nouveau-nés1,1-17
Enfants 2,5 mois0,6-10
Enfants de 2,5 à 14 mois0,4-7
Enfants de 14 mois à 15 ans0,4-6
Hommes0,4-4

Un changement dans les valeurs de TSH indique un déséquilibre hormonal, qui est un signe ou une cause d'un processus pathologique, se produisant souvent de manière latente.

Préparation et examen

Un test sanguin pour la TSH est effectué après la préparation préliminaire, y compris les exigences suivantes:

  • exclure la nourriture après 18 h la veille de l'examen;
  • 2-3 jours avant le diagnostic, ne buvez pas d'alcool, de boissons contenant de la caféine, d'aliments gras, difficiles à digérer, d'eau douce gazeuse;
  • pendant 2-3 jours, exclure les procédures thermiques (saunas, bains chauds, saunas, procédures physiothérapeutiques);
  • avant l'examen, ne faites pas de sport, de travail physique dur, il n'est même pas recommandé de faire des exercices;
  • si possible, évitez les expériences émotionnelles;
  • ne prenez pas de médicaments la veille, et si le patient prend constamment des médicaments, en particulier des médicaments contenant de l'iode et des hormones, des complexes de vitamines, alors un spécialiste qui prescrit des diagnostics devrait savoir.

Le prélèvement sanguin sur TSH est effectué le matin à jeun, vous pouvez boire de l'eau plate, vous ne pouvez pas fumer avant l'analyse. Étant donné que le niveau d'hormones est extrêmement sensible aux fluctuations psychologiques, immédiatement avant le diagnostic, vous devez être dans un état émotionnel équilibré. Si le patient est inquiet, vous devez vous asseoir pendant 10 à 20 minutes, vous calmer, puis passer une analyse TSH, sinon les résultats peuvent ne pas être fiables. Par conséquent, dans l'intérêt du patient de respecter toutes les recommandations pour la préparation du don de sang pour l'hormone stimulant la thyroïde.

Les femmes peuvent donner du sang pour la TSH n'importe quel jour du cycle menstruel, le niveau de thyrotropine ne dépend pas de la phase du cycle. Dans l'étude de la TSH en dynamique, le prélèvement sanguin est effectué à un moment de la journée, dans un laboratoire. S'ils sont examinés dans différents laboratoires, les résultats des tests sur la TSH peuvent varier, en raison des caractéristiques de l'étude dans chaque laboratoire, du type de réactifs utilisés, de l'équipement, de l'échelle de notation.

La TSH est étudiée par la méthode de la réaction immunochimiluminescente (IHLA), qui permet de détecter la réaction de l'antigène avec l'anticorps. Le sang veineux est prélevé pour le diagnostic, un tube à essai avec le matériau est placé dans une centrifugeuse pour séparer le sérum, qui est utilisé pour isoler la TSH.

Déchiffrer les résultats

L'analyse de la TSH est prescrite par des spécialistes tels qu'un endocrinologue, un gynécologue, un gynécologue-endocrinologue, un neurologue, un psychiatre. Après l'examen, le patient reçoit le formulaire officiel de laboratoire avec le sceau et la signature du chef de laboratoire dans ses mains ou par e-mail. Habituellement, les résultats sont prêts un jour après la livraison du matériel. Certains laboratoires rémunérés peuvent effectuer un diagnostic urgent avec les résultats 2 heures après le prélèvement sanguin.

Le formulaire indique généralement les normes TSH et les valeurs obtenues d'un patient particulier, qui peut comparer leurs données avec les normes, mais seul le médecin qui a prescrit l'étude peut interpréter les résultats. Parfois, TSH (de l'hormone latine stimulant la thyroïde) peut être indiqué sur la forme, plutôt que TSH.

L'étude montrera la situation avec TSH au cours de la dernière période de 3 à 6 semaines. Pour corriger le traitement, des diagnostics de contrôle sont prescrits environ 9 semaines après le début du processus de traitement.

Une augmentation des niveaux de TSH est possible dans les conditions suivantes:

  • production insuffisante d'hormones thyroïdiennes iode;
  • processus inflammatoires dans la glande thyroïde (thyroïdite);
  • Thyroïdite de Hashimoto (maladie auto-immune);
  • hypothyroïdie (une condition pathologique causée par un faible niveau de T3, T4);
  • violation de la sensibilité des récepteurs aux hormones thyroïdiennes (syndrome de résistance);
  • chirurgie thyroïdienne;
  • processus oncologiques dans la glande thyroïde (thyrotropinome);
  • formation d'un cancer de l'hypophyse;
  • gonflement des poumons;
  • tumeurs sécrétant des hormones;
  • les troubles génétiques;
  • insuffisance surrénale décompensée;
  • condition après résection de la vésicule biliaire;
  • prendre des médicaments pour la pathologie rénale;
  • quelques anomalies mentales;
  • gestose chez les femmes enceintes;
  • subissant une hémodialyse;
  • empoisonnement au plomb;
  • traitement anticonvulsivant, utilisation d'antipsychotiques, médicaments contenant de l'iode, prednisone;
  • prédisposition héréditaire à des niveaux élevés de TSH.

Normalement, la TSH augmente après des sports actifs ou un travail physique intense.

Si une concentration élevée de thyrotropine dure longtemps, cela entraînera une augmentation de la masse, de la taille, du volume de la glande thyroïde, une prolifération (prolifération) de ses tissus et une augmentation des substances colloïdales.

Avec une TSH élevée, les patients se plaignent de troubles de la mémoire, de la capacité d'attention, de l'apathie, de la dépression, d'une fatigue constante, d'une transpiration excessive, d'un manque d'appétit et, dans ce contexte, d'une prise de poids allant jusqu'à l'obésité. Il y a également la constipation, les troubles menstruels, la baisse de la pression artérielle et de la température corporelle, la somnolence, la perte d'intérêt pour les relations sexuelles, les crampes musculaires. À la palpation de la glande thyroïde, une douleur est notée, des palpations sont ressenties.

Il est nécessaire de faire attention à ces signes, sinon sans traitement, au fil du temps, un changement de voix apparaît, une déformation de la glande thyroïde, une aggravation de la parole. La fonction reproductrice en souffre: la fertilité est altérée jusqu'à l'infertilité.

Une diminution du niveau de TSH est possible dans de telles conditions:

  • hyperthyroïdie ou maladie de Bazedova (une condition pathologique causée par un niveau élevé de T3, T4);
  • insuffisance du système hypothalamo-hypophyse;
  • nécrose hypophysaire;
  • blessures à la tête dans lesquelles l'hypophyse est endommagée;
  • néoplasmes malins, inflammation de la glande thyroïde;
  • une surdose de médicaments hormonaux;
  • un fort stress psychologique;
  • jeûne, régimes incontrôlés stricts;
  • prendre de la thyroxine, des hormones stéroïdes, des cytostatiques, d'autres médicaments.

Une TSH faible est considérée comme une valeur de 0,1 mU / L. Le corps des femmes répond douloureusement à une carence en thyrotropine. Les patients se plaignent de maux de tête, de fièvre et de tension artérielle, d'une augmentation du rythme cardiaque, d'une augmentation de l'appétit et, dans ce contexte, d'une perte de poids, de troubles digestifs, d'irritabilité.

Si l'analyse TSH a montré des anomalies, une échographie de la glande thyroïde est prescrite, si nécessaire, une IRM du cerveau afin d'exclure la tumeur hypophysaire. Sur la base des enquêtes principales et supplémentaires, la raison des écarts de TSH par rapport aux valeurs normales est déterminée.

Après le diagnostic, un parcours thérapeutique individuel est sélectionné en tenant compte de toutes les caractéristiques du patient, des pathologies concomitantes. Pendant le processus de traitement, ainsi qu'après, le sang est examiné pour la concentration de thyrotropine afin que la posologie des médicaments puisse être correctement ajustée. Pour certaines maladies thyroïdiennes, les patients devront prendre des médicaments à vie ou pendant une longue période..

Après un traitement efficace, la normalisation du niveau d'hormone stimulant la thyroïde, l'amélioration de l'état du patient, un test sanguin TSH doit être effectué au moins deux fois par an pour garder la situation sous contrôle. Ces études peuvent être effectuées à la clinique AltraVita, où des équipements innovants et des réactifs très sensibles sont utilisés dans notre propre laboratoire..