Comment passer un test de progestérone

La progestérone est une hormone féminine produite dans le corps humain..

Elle affecte le cycle menstruel, l'embryogenèse, la pression, la sécrétion de sébum et la capacité fonctionnelle de la prostate.

L'analyse de la progestérone est indiquée pour l'apparition de maladies gynécologiques, la planification de la grossesse et au cours de son premier trimestre.

Conclusion

  • un test de progestérone est indiqué lors de la planification et au cours du premier trimestre de la grossesse;
  • le matériel d'essai est du sang veineux;
  • le meilleur moment pour faire l'analyse est de 21 à 23 jours du cycle menstruel;
  • l'examen nécessite une formation spéciale;
  • vous permet d'identifier les maladies gynécologiques;
  • seul le médecin doit déchiffrer les résultats.

Comment le niveau de progestérone change au cours du cycle menstruel

La quantité minimale d'hormone est typique pour les premiers jours de la menstruation, une augmentation de l'indicateur se produit avant l'ovulation et pendant un certain temps.

Si la fécondation ne s'est pas produite, son niveau baisse fortement. Lorsque survient une grossesse, sa poursuite de la croissance sera observée..

Pourquoi vous pourriez avoir besoin d'un test de progestérone

Selon les caractéristiques physiologiques, la période allant de l'ovulation à la menstruation dure 10 jours. Dans le même temps, le corps jaune sécrète beaucoup de progestérone, dont la tâche principale est de préparer le corps à la grossesse.

Avec une diminution de la durée de cette période, l'endomètre ne subira pas de modifications physiologiques assurant la fécondation.

De tels changements peuvent provoquer un avortement. C'est un test sanguin pour la progestérone qui vous permet d'établir la présence de tels troubles et de maintenir la grossesse. Une indication de sa définition peut également être:

  • un problème de conception avec ovulation active;
  • ovulation induite;
  • Irrégularités menstruelles.

Pourquoi et quand tester la progestérone

Les principales indications sont la planification de la conception et la grossesse. Les résultats obtenus nous permettent d'évaluer l'état du fœtus, du placenta, mais aussi de diagnostiquer le risque d'avortement spontané. Avec cet examen, vous pouvez déterminer une grossesse différée.

Il est impératif de faire un test de progestérone pour les femmes ayant des antécédents de fausses couches, une altération de la fonction endocrinienne ou des maladies auto-immunes.

Un dépistage non enceinte est effectué pour:

  • déterminer les caractéristiques de l'ovulation;
  • identifier l'effet de la stimulation de l'ovulation;
  • évaluation de l'évolution du cancer du sein;
  • établir le type d'aménorrhée;
  • établir la cause des saignements utérins et des problèmes de conception;
  • diagnostiquer la dysfonction ovarienne;
  • étudier les cycles anovulatoires.

Les hommes, à l'aide d'analyses, déterminent les causes de l'infertilité et surveillent son traitement.

Comment se préparer au test de progestérone

La préparation de l'étude vous permet d'obtenir des résultats précis. Il est préférable de faire une analyse de 21 à 23 jours du cycle menstruel, si elle dure 28 jours. Le prélèvement sanguin doit être effectué à jeun. Il n'est pas recommandé de passer des examens tels que l'échographie, l'IRM et la radiographie la veille de l'accouchement.

Combien est fait

Le matériel de test est du sang veineux, il est contrôlé par la méthode immunochimique. Le résultat de l'analyse peut généralement être obtenu le lendemain, mais parfois, il peut être obtenu en une heure.

Comment passer un test de progestérone

  • de sorte qu'au moins 6 heures se soient écoulées depuis le dernier repas;
  • la veille de la future intervention, abandonner les aliments épicés, salés, gras, les boissons alcoolisées, le thé et le café;
  • éviter les rapports sexuels, les surcharges de nature émotionnelle et physique;
  • ne prenez pas de médicaments;
  • ne fumez pas au moins 2 heures avant de donner du sang.

Quels écarts par rapport à la norme indiquent

Le niveau de progestérone, qui est inférieur à la norme ou le dépasse, indique un certain dysfonctionnement du corps. Après avoir analysé les résultats et effectué des examens supplémentaires, le médecin établit un diagnostic et prescrit un traitement.

Une augmentation de la quantité de progestérone est caractéristique de:

  • manque de menstruations pendant une longue période;
  • la formation d'un kyste jaune du corps;
  • saignement utérin;
  • pathologie du placenta.

Une diminution des niveaux d'hormones peut indiquer:

  • inflammation ovarienne;
  • échec de la fréquence du cycle menstruel;
  • développement pathologique du fœtus;
  • violation du corps jaune;
  • manque d'ovulation.

Comment ramener la progestérone à la normale

Avec une diminution de la taille de l'hormone, vous pouvez utiliser:

  1. Administration sous-cutanée ou intramusculaire de 1%, 2% ou 2,5% de progestérone. La procédure est réalisée sous la stricte surveillance du médecin traitant dans la seconde moitié du cycle. Il est interdit d'annuler brusquement le médicament, ainsi que de réduire ou d'augmenter la posologie. Cela s'explique par le fait que de telles actions peuvent provoquer un dysfonctionnement hormonal dans le corps féminin.
  2. Administration orale de comprimés. Sur la première ligne de popularité se trouvent des médicaments tels que Duphaston. Un point positif dans ce cas est qu'il n'entraîne pas l'apparition d'effets indésirables.
  3. Administration orale ou vaginale d'Utrozhestan. L'inconvénient est que la prise de pilules peut provoquer des étourdissements.

Déchiffrer le test de progestérone

Tout d'abord, il faut se concentrer sur le fait que les résultats d'un test hormonal chez la même personne peuvent être différents.

Les écarts seront insignifiants, ils sont généralement provoqués par diverses méthodes de recherche et le degré de modernité des équipements utilisés.

Nome Progesterone
Chez l'homme0,28 - 1,22 ng / ml

Représentants du sexe faible en âge de procréer0,15 - 25,6 ng / ml, tout dépendra de la phase du cycle

Chez les filles de moins de 18 ans0,15-28 ng / ml

Lors de la prise de COC0,34 - 0,92 ng / mlAvec la ménopause0,73 ng / ml

Pendant la période de grossesse11,2 - 422 ng / ml, tout dépendra du trimestre

Faible progestérone

Avec une diminution de la progestérone au cours du premier trimestre de la grossesse, le risque de fausse couche est élevé, il y a parfois une violation du développement du fœtus, un dépassement.

L'utilisation de certains médicaments, les maladies inflammatoires des organes génitaux dans une forme chronique du cours peuvent supprimer le processus de production de progestérone.

Progestérone accrue

Une augmentation de la quantité d'hormones chez les femmes enceintes peut provoquer:

  • gain de poids excessif;
  • la formation de calculs dans la vésicule biliaire;
  • troubles du tube digestif, qui se manifesteront par de la constipation;
  • flatulence.

Avec une augmentation de la quantité d'hormone, vous pouvez suspecter:

  • la présence de néoplasme;
  • défaillance des glandes surrénales;
  • syndrome d'insuffisance rénale;
  • Irrégularités menstruelles;
  • problèmes avec le placenta.

Quelle que soit la situation, vous devez consulter un médecin, subir les examens nécessaires et passer des tests.

Commentaires

Maria, Rostov-sur-le-Don:

«À des fins prophylactiques, j'ai donné du sang pour la progestérone au cours du premier trimestre de la grossesse. Beaucoup de mes proches étaient sceptiques à propos de cet examen, disant que je perdais du temps sur toutes sortes de bêtises. Mais il est important pour moi de savoir comment mon enfant se développe et si tout va bien pour lui. Après avoir reçu les résultats de l'analyse, je me suis tourné vers le médecin, qui m'a dit que tout allait bien et maintenant je dors paisiblement ».

Catherine, Saint-Pétersbourg:

«Malheureusement, j'ai dû me familiariser avec l'analyse de la progestérone en raison de circonstances pas très bonnes, mon mari et moi voulions depuis longtemps un enfant, mais rien ne fonctionne. On m'a conseillé de faire cette analyse, un problème d'ovulation a été découvert. Je suis actuellement en traitement et j'espère que très bientôt nous deviendrons des parents heureux ».

Analyse de la progestérone: quand prendre, préparation, taux et décodage

Une analyse de la progestérone est prescrite lors de la planification de la grossesse, pour le diagnostic des saignements utérins et de la pathologie ovarienne, dans le but de diagnostiquer et de traiter l'infertilité féminine et masculine. Pour obtenir des résultats fiables, il est nécessaire de bien préparer sa mise en œuvre. Lors du décodage, il est important de tenir compte du fait que les indicateurs de norme dans les différents laboratoires peuvent différer selon la méthode de recherche utilisée..

La progestérone est l'une des hormones sexuelles féminines, et elle est produite non seulement chez les femmes, mais aussi chez les hommes. L'hormone est produite dans les ovaires, les glandes surrénales, le placenta et les testicules. La concentration de progestérone dans le sang chez la femme est directement liée au développement du corps jaune et à sa régression, c'est-à-dire avec le cycle menstruel.

Les fonctions de la progestérone dans le corps

La progestérone affecte le cycle menstruel, le développement embryonnaire, ainsi que la fonction de la prostate chez l'homme, stimule la production de sébum et augmente la pression artérielle. De plus, l'hormone régule le désir sexuel chez les femmes. Certains effets physiologiques de la progestérone sont améliorés en présence d'oestrogène (par exemple, le développement lobuloalvéolaire des glandes mammaires).

Avec le début de la ménopause, une diminution des niveaux de progestérone entraîne un vieillissement accéléré de la peau - une diminution de son élasticité, un amincissement, une perte d'humidité, l'apparition et l'aggravation des rides.

Dans le sang, la progestérone est à l'état libre, ainsi que sous une forme liée aux protéines. La majeure partie de l'hormone est métabolisée dans le foie et excrétée dans l'urine..

L'effet de la progestérone sur le cycle menstruel

L'hormone lutéinisante (dans la deuxième phase du cycle menstruel) et la gonadotrophine chorionique humaine (pendant la grossesse) affectent la production de progestérone..

Dans la phase folliculaire du cycle menstruel, la concentration de progestérone dans le sang est minime. Elle monte avant l'ovulation, persiste tout au long de la phase lutéale. Ensuite, si la grossesse ne se produit pas, le niveau hormonal diminue, les menstruations commencent.

L'effet de la progestérone sur la grossesse

Pendant la grossesse, le taux de progestérone dans le sang augmente progressivement. Il est responsable de l'arrêt des menstruations pendant la grossesse, prépare l'endomètre à l'implantation d'un ovule fécondé et les glandes mammaires pour la production et l'alimentation du lait, modifie la consistance de la glaire cervicale et inhibe la réduction du myomètre pendant la grossesse. La progestérone bloque la lactation chez la femme enceinte, sa diminution après l'accouchement conduit à la production de lait maternel.

Quels niveaux de progestérone peuvent montrer

La progestérone fait référence aux marqueurs d'ovulation, montre l'insuffisance de la phase lutéale, permet de diagnostiquer la présence de néoplasmes ovariens, d'évaluer l'activité du corps jaune, le fonctionnement du placenta pendant la grossesse. Selon la quantité de progestérone contenue dans le sang d'une femme enceinte, la menace d'avortement peut être évaluée (une faible progestérone est associée à une menace accrue). La détermination des niveaux de progestérone permet également de diagnostiquer l'hyperplasie surrénale congénitale..

Une augmentation de la concentration de progestérone chez les femmes non enceintes peut entraîner des ballonnements, de la constipation, la formation de calculs biliaires et une prise de poids rapide..

Les indications les plus courantes pour les tests de progestérone:

  • planification de la grossesse;
  • diagnostic de saignement utérin;
  • diagnostic et traitement de l'infertilité féminine et masculine;
  • pathologie des ovaires chez une femme;
  • maladies testiculaires chez les hommes.

Comment se préparer au test de progestérone

Pour obtenir les résultats les plus fiables d'un test sanguin pour la progestérone, une préparation appropriée est nécessaire pour cela. En règle générale, un prélèvement sanguin pour déterminer la concentration de progestérone est effectué le jour 21 (ou 22-23) avec un cycle menstruel de 28 jours. Le jour de la prise de progestérone (selon la raison pour laquelle l'analyse est effectuée), et également s'il est nécessaire d'annuler les médicaments pris, doit d'abord être convenu avec le médecin. Certains médicaments antibactériens, contraceptifs oraux, estriol, prostaglandines peuvent abaisser la progestérone sanguine, augmenter les médicaments à base de progestérone, l'acide valproïque, les antagonistes des œstrogènes, la corticotropine, etc. Si le retrait du médicament n'est pas possible, ils doivent être indiqués dans le sens de l'étude..

L'analyse ne doit pas être réalisée après radiographie, IRM, échographie. Deux à trois jours avant de faire un test sanguin pour la progestérone, vous devez refuser de manger des aliments gras, sinon le résultat de l'analyse peut être déformé. La veille, il n'est pas recommandé de manger des aliments salés et épicés, de l'alcool, du café fort et du thé. Sont également interdits les contacts sexuels, le stress physique et psycho-émotionnel excessif.

Le sang pour l'analyse de la progestérone doit être pris le matin à jeun, au plus tôt huit heures après le dernier repas (l'eau potable est autorisée). Le sang est prélevé dans une veine pour déterminer la concentration de progestérone.

Avec une progestérone élevée, des changements d'humeur fréquents, une dépression, une irritabilité, une hypertrophie des glandes mammaires, des tensions et des douleurs apparaissent.

Déchiffrer les résultats de l'analyse de la progestérone

Chez les filles de moins de 18 ans, la norme de progestérone varie en fonction du stade de Tanner (avec un cycle menstruel régulier - selon sa phase) et varie de 0,15 à 28 ng / ml.

Chez les femmes en âge de procréer, le taux de progestérone dépend de la phase du cycle menstruel (0,15–1,4 ng / ml en phase folliculine, 3,34–25,6 ng / ml en phase lutéale). Lors de la prise de contraceptifs oraux, la norme est de 0,34 à 0,92 ng / ml. Dans la période postménopausique, la teneur en progestérone ne doit pas dépasser 0,73 ng / ml.

La norme de l'hormone chez les femmes pendant la grossesse varie selon la période (au premier trimestre - 11,2–90 ng / ml, au deuxième trimestre - 25,6–89,4 ng / ml, au troisième trimestre - 48,4–422 ng / ml).

Les valeurs normales chez l'homme sont de l'ordre de 0,28 à 1,22 ng / ml.

Lors du déchiffrement des résultats de l'analyse de la progestérone, il convient de garder à l'esprit que les taux normaux peuvent varier dans différents laboratoires en fonction de la méthode de recherche utilisée..

Niveaux élevés de progestérone

Une augmentation de la progestérone dans le sang réduit l'efficacité de l'aldostérone, qui retient le sodium, suivie d'une diminution du volume de liquide intercellulaire. La progestérone aide à détendre les muscles du tube digestif, ce qui améliore l'absorption des nutriments, mais avec une augmentation de la concentration de l'hormone chez les femmes non enceintes, cela peut entraîner des ballonnements, de la constipation, la formation de calculs biliaires et une prise de poids rapide..

Si un test de progestérone fixe ses valeurs élevées, cela peut être un signe des pathologies suivantes:

  • saignements utérins intermenstruels;
  • anomalies du placenta;
  • kyste du corps jaune;
  • troubles menstruels (en particulier l'absence de menstruations pendant plus de six mois);
  • insuffisance rénale;
  • altération de la fonction surrénale;
  • néoplasmes;
  • prendre certains médicaments.

La progestérone bloque la lactation chez la femme enceinte, sa diminution après l'accouchement conduit à la production de lait maternel.

Avec une progestérone élevée, des changements d'humeur fréquents, une dépression, une irritabilité, une hypertrophie des glandes mammaires, des tensions et des douleurs apparaissent.

Faible progestérone

Une carence en progestérone en début de grossesse augmente la probabilité de fausse couche. Une concentration réduite de l'hormone est observée avec une fonction insuffisante du placenta, une grossesse, un retard du développement fœtal.

Une faible progestérone est notée en cas d'insuffisance de la phase lutéale du cycle menstruel, au cours de laquelle elle se raccourcit (de l'ovulation à la prochaine menstruation, moins de 10 jours passent). Les maladies inflammatoires chroniques des organes génitaux internes ou l'utilisation de certains médicaments peuvent être à l'origine de la diminution du niveau hormonal après l'ovulation. Une carence en progestérone est également observée chez les patients atteints d'hypogonadisme primaire ou secondaire..

Les récepteurs de la progestérone se trouvent également dans la peau. C'est pourquoi avec le début de la ménopause, une diminution de la teneur en hormones sexuelles, y compris la progestérone, entraîne un vieillissement accéléré de la peau - réduisant son élasticité, l'amincissement, la perte d'humidité, l'apparence et l'aggravation des rides.

Quel jour du cycle prendre de la progestérone

Pour planifier une grossesse, un indicateur des niveaux de progestérone est d'une grande importance. L'hormone affecte la fonction reproductrice du corps. Savoir quand passer un test de progestérone (FSH, estradiol, prolactine) et ne pas rater cette journée est très important. Les anomalies hormonales indiquent le développement de troubles graves.

Ce qu'un test de progestérone montre

Les hormones affectent le fonctionnement de tous les systèmes et provoquent la moitié de toutes les pathologies féminines. Leur niveau dans le corps féminin est très important. Les écarts peuvent indiquer des saignements inattendus ou la non-occurrence de menstruations à temps. En règle générale, les patients sont affectés à une étude sur le niveau d'hormones. Les experts expliquent quel jour du cycle prendre de la progestérone et écrire la direction.

Cette analyse est très importante, en particulier pour les femmes qui envisagent une grossesse. Les médecins appellent la progestérone l'hormone de la grossesse, car elle prépare l'utérus à fixer l'embryon, l'œuf à féconder, les glandes mammaires à allaiter. De plus, les niveaux hormonaux normaux aident à préparer émotionnellement la grossesse. Tous les stades de développement et de gestation nécessitent de surveiller la concentration d'hormones dans le sang.

L'analyse permet de déterminer l'ovulation, car le niveau de progestérone commence à augmenter au cours de cette période (phase lutéale). À cet égard, il est très important de savoir quel jour du cycle prendre de la progestérone. Le niveau maximal de l'hormone, dépassant la norme de 10 fois, est noté avant le début de l'ovulation. Si les études n'ont pas identifié de tels changements, il y a lieu d'enthousiasmer et de tester à nouveau.

Quand prendre de la progestérone chez une femme

Si le cycle mensuel s’égare, une faiblesse est notée, des saignements utérins commencent, alors les consultations des femmes doivent être prescrites à des tests de laboratoire pour aider à déterminer le fond hormonal. Quel jour la progestérone est-elle prise? En règle générale, l'étude doit être réalisée au cours de la troisième semaine du cycle. Il ne vaut pas la peine d'évaluer le résultat de la recherche par vous-même, car chaque laboratoire médical a ses propres normes.

Le moment le plus réussi est de 22 à 23 jours du cycle menstruel. Il est important de donner du sang à jeun, donc il est permis de manger 8 à 12 heures avant l'analyse. Pendant la grossesse, une étude est prescrite pour surveiller l'état du placenta aux deuxième et troisième trimestres. De plus, il existe un certain nombre d'indications médicales à analyser:

  • infertilité;
  • Irrégularités menstruelles;
  • maladie ovarienne suspectée;
  • saignement utérin d'étiologie inconnue;
  • détermination de la grossesse différée;
  • chez les hommes suspectés de pathologie testiculaire;
  • kyste de l'ovaire;
  • troubles de la glande surrénale;
  • risque de fausse couche;
  • pathologie thyroïdienne.

La précision des paramètres de l'analyse peut dépendre de nombreux facteurs, il est donc important de savoir à quel jour du cycle prendre la progestérone. Parfois, les médecins prescrivent une autre fois pour les tests. En dynamique, l'analyse nécessite un don de sang à différents jours, après quoi vous pouvez vous faire une idée d'ensemble. Pour la recherche, le sérum est prélevé, qui est obtenu à partir de la veine du patient.

Comment se préparer à l'analyse

La préparation doit être la suivante:

  1. Les dates des dernières menstruations sont précisées. Cela dépend du jour du cycle auquel on leur prescrit de prendre de la progestérone.
  2. Avant le test, toute nourriture est interdite, seule l'eau est autorisée.
  3. La veille du test, les aliments gras et épicés, l'activité physique sont exclus.
  4. Assurez-vous de discuter de la prise de pilules avec votre médecin, car l'annulation de certains médicaments, même s'ils produisent de la progestérone, est inacceptable.
  5. Il est important de venir donner du sang à l'heure convenue (19 ou 21 jours du cycle). On pense que des données fiables peuvent être obtenues de nos jours..

La norme de la progestérone au 21e jour du cycle

La quantité d'hormone dans le sang d'une femme en bonne santé

Progestérone: quand prendre quel jour du cycle

La progestérone est une hormone sexuelle qui régule le cycle menstruel et assure la sécurité de la grossesse. Une analyse de la progestérone est nécessaire pour les règles irrégulières, la préparation à la grossesse et la menace d'interruption. Quand exactement pour tester la progestérone dépend des preuves.

Quel jour du cycle dois-je subir un test de progestérone

L'hormone progestérone est formée par les cellules du corps jaune situées dans les ovaires. Une petite quantité est produite par les glandes surrénales, les testicules masculins. Sur le corps masculin, cela n'a pas beaucoup d'effet. C'est surtout l'hormone sexuelle féminine.

Le jour du cycle, le don de sang pour la progestérone dépend de la régularité du début des menstruations. Si une femme a un cycle régulier de 28 à 30 jours, l'analyse doit être effectuée sur 22 à 23 jours. Il s'agit d'environ 7 à 8 jours de la phase lutéale, lorsque la teneur en hormones est maximale.

Un cycle de 26 et 35 jours est également normal. Dans le premier cas, l'analyse est prescrite au jour 19, dans le second - au jour 27.

Avec un cycle irrégulier, l'analyse est soumise plusieurs fois à différents jours. L'examen révèle des fluctuations dans la production de progestérone, aide à déterminer la cause de la violation du cycle menstruel. Une autre façon de savoir quel jour donner du sang pendant les menstruations instables est d'identifier le moment de la maturation des ovules.

Cela peut être fait en utilisant des ultrasons. Le médecin voit un follicule mature dans l'ovaire. L'ovulation est également déterminée à l'aide de tests hormonaux, en mesurant la température dans le rectum. Dans ce cas, donnez du sang pour la progestérone en 7 à 8 jours.

Pour tester la progestérone doit être préparé:

  • à la veille d'exclure l'utilisation des aliments gras, de l'alcool, des aliments épicés;
  • refuser de prendre des médicaments;
  • à la veille du don de sang, évitez le stress, ne faites pas d'exercice.

Le sang est pris le matin à jeun, il est permis de boire un verre d'eau. Pour la recherche, vous avez besoin de sang veineux. Un test sanguin pour progestron est effectué dans les cliniques du lieu de résidence, les laboratoires privés.

Norme de progestérone dans le sang

Chez les hommes, la teneur en hormones est toujours constante et s'élève à 0,3-2,2 nmol / litre. Chez les femmes, le nombre change en fonction du moment où elles donnent du sang à la progestérone:

  • la première semaine après la menstruation - 0,3-2,2;
  • le milieu du cycle est de 0,5 à 9,4;
  • semaine après l'ovulation - 7,0-56,6.

La plus grande quantité est enregistrée dans la phase lutéale, c'est-à-dire dans la troisième partie du cycle. Chez les femmes ménopausées, la quantité d'hormone est inférieure à 0,6 nmol / litre.

La relation de la progestérone avec le cycle menstruel

La fonction de la progestérone avec l'estradiol est la régulation des menstruations. Il se forme dans la phase lutéale et favorise le rejet de la muqueuse utérine, c'est-à-dire le début des menstruations. La quantité maximale de l'hormone est formée le 5-7ème jour après la maturation de l'œuf.

La norme de progestérone au 21e jour du cycle est de 7 à 56 nmol / litre.

À la fin du cycle, si l'ovule ne rencontre pas le sperme, le taux diminue fortement et le flux menstruel commence. Le jour du cycle, la progestérone diminue en fonction de sa durée. La baisse de concentration commence une semaine avant la menstruation.

Si l'ovule est fécondé et attaché à la paroi utérine, une grande quantité d'hormone continue d'être produite dans le corps jaune de l'ovaire..

Cela se produit avant la 12e semaine de grossesse. À 3 mois, le placenta commence déjà à produire de la progestérone. La formation de progestérone se produit avant la fin de la grossesse.

La progestérone et l'œstrogène sont des antagonistes. L'œstrogène stimule la formation de caractéristiques sexuelles secondaires chez la femme. Il est également responsable de la croissance de l'endomètre utérin.

Progestérone et cycle irrégulier

Il est recommandé de donner du sang à la progestérone pour déterminer les causes d'une défaillance du cycle menstruel. Une production insuffisante d'hormones peut devenir une cause indépendante de dysfonctionnements. Si la raison est différente, alors l'indicateur sert d'identifiant de la violation..

Test de progestérone de grossesse

Le niveau hormonal chez la femme enceinte est toujours élevé, car il est responsable de la conservation de l'œuf fœtal. L'indicateur est différent par trimestre:

  • I - 8,9-468,4;
  • II - 71,5 à 303,1;
  • III - 88,7-771,5.

La progestérone a pour fonction de réduire le tonus de l'utérus, de prévenir ses contractions, afin que l'ovule ne s'exfolie pas. Au premier trimestre, le niveau de progestérone est soutenu par le corps jaune des ovaires, aux deuxième et troisième - par le placenta.

Il est nécessaire de donner du sang pour la progestérone lors de la planification de la grossesse. La deuxième phase du cycle normal doit durer au moins 10 jours. Pendant ce temps, l'utérus parvient à se préparer à l'adoption de l'ovule en cas de grossesse. Si la deuxième phase est raccourcie, l'utérus n'est pas suffisamment préparé et l'œuf fœtal ne peut pas être fixé.

Avec une telle violation du cycle, la grossesse ne se produit pas du tout ou se termine tôt par une fausse couche. Par conséquent, il sera correct de passer un test de progestérone en préparation de la grossesse. Si des anomalies sont détectées, le médecin prescrit un traitement qui réduira le risque de fausse couche à l'avenir.

L'examen doit être effectué si la femme envisage de devenir enceinte de FIV. Si avant la procédure, l'indicateur est inférieur à la normale, une hormonothérapie est effectuée pour préparer l'utérus aux embryons. Ensuite, l'analyse est effectuée au jour 5 après le transfert d'embryons, et encore 2 fois après 7 jours. Cela est nécessaire pour s'assurer que les embryons ont bien pris racine..

Décryptage d'un test sanguin pour la progestérone

Un test sanguin pour la progestérone donne des informations sur la quantité d'hormone. Elle est mesurée en nmol / litre, ce sont de très petites quantités, car les hormones ont une activité biologique élevée. Le formulaire de réponse peut indiquer des nombres normaux, augmentés ou diminués..

Faible progestérone

De faibles taux de progestérone présentent un risque élevé d'avortement spontané. Elle diminue également contre les maladies ovariennes inflammatoires..

Avec une faible teneur en progestérone, une thérapie de remplacement est prescrite. Les médicaments sont disponibles sous forme de comprimés ou d'injections, les femmes enceintes se voient prescrire le médicament sous la forme d'un gel vaginal. Pour surveiller l'efficacité du traitement, un test de progestérone est effectué chaque mois..

Progestérone sanguine élevée

Une augmentation des niveaux de progestérone est observée dans les conditions pathologiques suivantes:

  • saignement utérin dysfonctionnel;
  • aménorrhée secondaire;
  • violation de la fonction du système placenta-foetus pendant la grossesse;
  • maturation inférieure du placenta;
  • insuffisance rénale.

Une augmentation physiologique de l'indicateur est observée tout au long de la grossesse. La progestérone, l'hormone sexuelle qui régule le cycle menstruel dans le corps féminin, est importante pour maintenir la grossesse. Une analyse est prescrite pour cela s'il y a des écarts dans la santé reproductive de la femme. Dans le même temps, l'estradiol et les œstrogènes sont recommandés..

Chercheur au Laboratoire de prévention des troubles de la santé génésique de l'Institut de médecine du travail nommé d'après N.F. Izmerov.

Progestérone

La progestérone est une hormone stéroïde dont la fonction principale est de préparer le corps d'une femme à la grossesse. Il est produit par le corps jaune des ovaires..

Il est recommandé de faire une analyse le 21-23e jour du cycle menstruel.

Immunodosage électrochimiluminescent (ECLIA).

Plage de détermination: 0,159 - 1910 nmol / L.

Nmol / L (nanomol par litre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant l'étude, vous pouvez boire de l'eau plate et propre.
  • Arrêtez de prendre des hormones stéroïdes et thyroïdiennes 2 jours avant l'étude (comme convenu avec le médecin).
  • Exclure le stress physique et émotionnel la veille de l'étude.
  • Ne fumez pas pendant 3 heures avant l'étude.

Aperçu de l'étude

La progestérone est une hormone stéroïde dont la fonction principale est de préparer le corps d'une femme à la grossesse.

Chaque mois, l'œstrogène provoque la croissance et le renouvellement de la couche interne de l'utérus - l'endomètre -, tandis que l'hormone lutéinisante (LH) favorise la libération d'un ovule dans l'un des ovaires. Au lieu de l'œuf libéré, le soi-disant corps jaune se forme, ce qui produit de la progestérone. La progestérone, avec l'hormone sécrétée par les glandes surrénales, arrête la croissance de l'endomètre et prépare l'utérus à l'implantation éventuelle d'un ovule fécondé.

Si la fécondation ne se produit pas, le corps jaune disparaît, le niveau de progestérone baisse et les saignements menstruels s'installe. Si un œuf fécondé se fixe à la paroi utérine, le corps jaune continue de produire de la progestérone. Après quelques semaines, le placenta assume la fonction du corps jaune pour produire de la progestérone, étant la principale source de cette hormone pendant la grossesse.

À quoi sert l'étude??

  • Identifier les causes de l'infertilité.
  • Pour déterminer si la patiente a eu une ovulation.
  • Pour le diagnostic d'une grossesse extra-utérine ou pathologique (avec le test de gonadotrophine chorionique).
  • Pour surveiller l'état du fœtus et du placenta pendant la grossesse, en cas de complications.
  • Déterminer l'efficacité des injections de progestérone pour préserver le début de la grossesse.

Quand une étude est prévue?

  • Pour déterminer si l'ovulation est normale (parfois deux fois pendant le cycle menstruel).
  • Lors de la stimulation de l'ovulation.
  • Avec des symptômes d'une grossesse extra-utérine et la menace d'une fausse couche, comme des douleurs abdominales et des saignements.
  • Avec l'introduction de la progestérone pendant la grossesse.
  • Périodiquement pendant la grossesse avec un risque accru d'interruption pour surveiller l'état du fœtus et du placenta.
  • Lorsqu'une patiente non enceinte présente des saignements utérins.

Quand et comment se faire tester pour la progestérone

L'hormone progestérone affecte le cours de la grossesse. La santé de l'embryon en dépend, et avant cela la formation d'un zygote fort. Il est produit dans les ovaires des femmes et, également, dans le cortex surrénalien, mais en quantité moins visible. Lorsqu'une femme ne peut pas tomber enceinte, le médecin lui prescrit un test sanguin pour la progestérone. Le gynécologue vous indiquera également quel jour du cycle mensuel donner du sang pour la progestérone, comment faire une analyse.

Parlons plus en détail de quel type de substance il s'agit et comment sa quantité indique une pathologie.

Fonction progestérone

Les femmes qui veulent concevoir et porter un bébé doivent faire une analyse de progestérone. Mais l'hormone n'affecte pas seulement la santé du bébé dans l'utérus. Sa présence est importante même lors de la conception du bébé. La progestérone affecte la santé du corps jaune, qui est formé à partir d'un follicule éclatant. Fonction hormonale:

  • Créer un environnement favorable à la conception dans le corps féminin;
  • Contribuer à la fixation de l'ovule après fécondation;
  • Arrêtez les menstruations après la fécondation de l'ovule;
  • Stimulation de la croissance utérine avec un embryon;
  • Blocage des contractions utérines;
  • Augmentation de la pression artérielle;
  • Contribuer à la coagulation sanguine;
  • Participation à la régulation du glucose;
  • Obstruction du développement de la mucoviscidose.

La teneur en progestérone dans le sang d'une femme change tout au long du cycle. Il est très petit pendant les menstruations. La conception n'est pas possible pendant cette période..

Au milieu du cycle (début de l'ovulation et moitié lutéale de la période), le volume de l'hormone augmente, créant des conditions de fécondation. Avant le début de la prochaine période menstruelle, le niveau de progestérone est élevé, il diminue au premier jour des menstruations. En cas de fécondation, la quantité de progestérone reste élevée jusqu'à 16 semaines de gestation, lorsque le placenta peut lui-même réguler l'équilibre hormonal du fœtus.

Lorsqu'une analyse est prescrite

Du sang est donné à la progestérone pendant la planification de la grossesse pour connaître la possibilité de son apparition. Un écart du volume de la substance par rapport aux normes donnera au gynécologue des informations sur les complications probables pendant la gestation du bébé. Au début du terme, il vaut la peine de mener une étude du niveau de l'hormone pour confirmer la possibilité de porter. Si la progestérone est faible, des fausses couches spontanées sont possibles. Nous devons agir. Pendant la grossesse, une étude est prescrite si une femme souffre d'hypertension artérielle et d'oedème.

Pourquoi donner du sang en l'absence de grossesse? Les femmes non enceintes font des recherches dans des situations de violation du cycle mensuel. L'étude est prescrite en l'absence d'un œuf mature dans la trompe de Fallope. En outre, le médecin voudra vérifier le contenu de la substance avec une infertilité suspectée. Un test d'hormone progestérone est prescrit pour les symptômes de tumeur ovarienne ou les maladies des glandes surrénales. La raison de l'étude sont des signes indiquant une violation de la norme de volume de progestérone:

  1. Douleur dans la poitrine;
  2. Violation de l'intensité des menstruations et du calendrier de leur arrivée;
  3. Saignement utérin;
  4. L'apparition de ballonnements;
  5. Symptômes psychologiques associés aux sautes d'humeur.

Ces signes sont une bonne raison de consulter un spécialiste et de faire une analyse..

Si le couple n'a pas la conception d'un bébé, une femme est examinée pour le volume de progestérone dans l'hème. La raison réside parfois dans autre chose, mais il est nécessaire de connaître le volume d'hormones stéroïdes.

La progestérone chez les femmes avec un cycle irrégulier est vérifiée pour savoir quand l'ovulation se produit. Quand prendre un test de progestérone, le gynécologue dira. Le jour de l'ovulation peut également être déterminé par échographie. À la maison, une femme a la possibilité de remarquer elle-même cette journée importante en mesurant la température dans l'anus. Si la température augmente, l'ovulation se produit. Après l'ovulation, la phase lutéale se produit.

Quand et comment donner du sang à la progestérone?

Les femmes demandent parfois, - un test de progestérone, quand le prendre, quel jour du cycle? En raison de la fluctuation ci-dessus de la concentration de l'hormone, en fonction de la période depuis le début du cycle, l'étude est réalisée lorsque la valeur de l'indicateur doit être maximale. Avec une période de menstruation de 28 jours, la clinique doit venir le jour 22 ou 23. Si le cycle dure plus de 4 semaines, l'étude de l'hormone doit être effectuée une semaine avant le début prévu des prochaines menstruations. En l'absence de menstruations et de test positif pour la fécondation de l'ovule, le sang peut être donné n'importe quel jour. La question du jour auquel la progestérone est abandonnée n'en vaut plus la peine..

Comment passer le test de progestérone, c'est facile à retenir. Règles de préparation à l'analyse:

  • Afin de donner du sang veineux à temps, vous devez tenir un journal des menstruations.
  • Quelques jours avant l'étude, vous devez exclure du menu les aliments épicés, gras et sucrés. Ne buvez pas de café et de thé fort.
  • Vous ne pouvez pas prendre le petit déjeuner le jour de l'analyse. Le dernier repas peut avoir lieu 8 heures avant l'étude..
  • Le sang est donné le matin à jeun.
  • Il faut abandonner les mauvaises habitudes - boire de l'alcool et fumer la veille et le jour de l'étude. Vous pouvez fumer 8 heures avant l'analyse.
  • Il est nécessaire d'éviter les stress psychologiques et d'annuler les travaux physiques durs 2 jours avant de visiter le laboratoire.

Si le cycle mensuel de la femme est instable, vous devrez peut-être donner du sang 2 ou 3 fois dans les jours suivants.

La façon de tester la progestérone a été décrite. Les règles ne changent pas. Quand donner du sang au volume de progestérone, dira le gynécologue. Passer l'analyse correctement est simple. Comment se préparer, une femme sait déjà.

Le taux de progestérone

Le tableau suivant donne une idée des niveaux normaux de la substance en fonction de la période depuis le début du cycle et du mois de grossesse:

Délai de testLimite inférieure (nmol / l)La limite supérieure (nmol / l)
De 1 jour à 130, 322.23
Du 14e au 16e jour0,489.41
Du 17e au 28e jour6,9956,63
Grossesse
1 à 3 mois8,9468,4
4-6 mois71,5303.1
7 à 9 mois88,7771,5

Pour les hommes, la norme est de 0,32 nmol / L à 0,64 nmol / L.

En plus des cas décrits, ils donnent du sang à une hormone s'ils soupçonnent la maladie d'Addison, qui s'exprime en violation des propriétés des glandes surrénales pour produire des hormones. Cette situation peut indiquer une tumeur dans la partie hypophysaire du cerveau, la glande surrénale ou d'autres causes..

Votre médecin peut vous demander de vérifier le niveau de 17-progestérone. Le gynécologue vous dira quand prendre la 17e version de la substance..

Les raisons de l'écart de l'indicateur par rapport aux valeurs normales

Le décryptage de l'analyse de la progestérone est effectué par le médecin qui a consulté sur la façon de passer le test de progestérone. Le taux normal de la substance et de la 17-progestérone peut être dépassé dans les cas suivants, avec:

  • fécondation et porter un bébé;
  • fonctionnement insuffisant des reins;
  • l'absence de menstruations pendant plusieurs cycles sans grossesse (aménorrhée);
  • violation de la fonction du placenta;
  • kyste du corps jaune;
  • saignement utérin.

Certaines de ces causes nécessitent une attention médicale et une hospitalisation immédiates. Mais peut-être que la dame ne se prépare pas correctement pour l'analyse.

Un volume réduit de progestérone et de 17-progestérone est observé avec:

  • reporté, plus de 40 semaines, grossesse;
  • la menace d'une fausse couche spontanée;
  • saignement utérin;
  • processus inflammatoire chronique dans les organes génitaux;
  • retard de croissance et de développement de l'embryon par rapport à la norme;
  • traitement avec certains médicaments.

Si une femme prend constamment des médicaments, il est nécessaire d'en informer un spécialiste avant d'effectuer un test de progestérone. Le gynécologue peut vous conseiller d'interrompre le traitement.

Une augmentation du volume de la substance décrite chez l'homme indique des pathologies des testicules ou de la tumeur de la glande surrénale. Pour le traitement, il est nécessaire de consulter un urologue.

Façons de normaliser l'indicateur

Avec une augmentation de la progestérone supérieure à la norme, il existe 3 méthodes pour sa réduction. Il s'agit d'une méthode médicamenteuse, d'un régime amaigrissant et de méthodes alternatives de traitement. Parmi les médicaments, le médecin vous prescrira du clomifène, du tamoxifène, de la mifépristone ou un autre médicament. Mais d'abord un test de grossesse est fait.

Il faut se rappeler que si le contenu de la substance s'écarte de la norme, il est nécessaire de déterminer ses causes. Pour cela, le médecin peut demander un examen complémentaire. Vérifiez d'abord si vous êtes enceinte. Les médicaments ne doivent pas être consommés avant d'avoir obtenu des données supplémentaires, les résultats des tests et les conseils du médecin sur leur utilisation. Mieux vaut prévenir que guérir. Vous devrez peut-être retirer une tumeur surrénale ou un autre traitement.

La deuxième façon est de suivre un régime. La progestérone augmente avec l'apparition de produits protéiques dans l'alimentation. Ce sont la viande, les produits laitiers, les noix, etc. Si vous excluez ces types d'aliments du menu, la progestérone diminuera. Mais ce sera une diminution temporaire, car il est impossible toute ma vie de ne pas manger de produits laitiers et de viande.

Enfin - les méthodes folkloriques. Pour réduire l'hormone, ils boivent une décoction de baies de sorbier, des fleurs de girofle en décoction, une pinède. Ces herbes sont vendues à la pharmacie. L'emballage indique la méthode de préparation et la quantité à boire en une seule fois.

Il faut se rappeler qu'avant de commencer le traitement, il est nécessaire de donner du sang veineux à la substance progestérone et de subir un examen, que le médecin prescrira. Des méthodes alternatives doivent également être recommandées par un spécialiste après un test de grossesse.

Avec une hormone réduite, le médecin vous prescrira des médicaments hormonaux. Les analogues de progestérone les plus connus sont Dufaston et Utrozhestan. Les médicaments se présentent sous plusieurs formes. Les comprimés oraux, les suppositoires vaginaux ou les solutions injectables sont plus couramment prescrits. Les injections sont administrées par voie intramusculaire ou sous-cutanée. Duphaston est une progestérone obtenue artificiellement, et l'Utrozhestan est naturel. Duphaston est préférable car il donne moins d'effets secondaires.

Seul un spécialiste peut prescrire tel ou tel médicament en l'absence de contre-indication. En règle générale, les femmes se tournent vers le gynécologue - endocrinologue.

Test de progestérone

Comment ramener la progestérone à la normale

Avec une diminution de la taille de l'hormone, vous pouvez utiliser:

  1. Administration sous-cutanée ou intramusculaire de 1%, 2% ou 2,5% de progestérone. La procédure est réalisée sous la stricte surveillance du médecin traitant dans la seconde moitié du cycle. Il est interdit d'annuler brusquement le médicament, ainsi que de réduire ou d'augmenter la posologie. Cela s'explique par le fait que de telles actions peuvent provoquer un dysfonctionnement hormonal dans le corps féminin.
  2. Administration orale de comprimés. Sur la première ligne de popularité se trouvent des médicaments tels que Duphaston. Un point positif dans ce cas est qu'il n'entraîne pas l'apparition d'effets indésirables.
  3. Administration orale ou vaginale d'Utrozhestan. L'inconvénient est que la prise de pilules peut provoquer des étourdissements.

Test de progestérone

La recherche vers l'extérieur ne diffère pas de la biochimie. Le sang pour la progestérone est prélevé dans la veine ulnaire. Après cela, l'échantillon est placé dans un tube stérile et envoyé pour examen

Pour obtenir un résultat précis, il est important de mener des recherches strictement certains jours du cycle. Cela est dû à un changement constant de la concentration de progestérone, qui dépend de la phase du cycle menstruel

Pourquoi prescrire un test de progestérone?

Les patients envoyés pour analyse ne comprennent pas toujours pourquoi faire un test de progestérone, dans quel but l'étude est menée. Souvent, la procédure est effectuée pendant la gestation afin d'évaluer la fonctionnalité du placenta, le développement de la grossesse. De plus, une analyse peut être prescrite pour les femmes non enceintes dans les cas suivants:

  • pour déterminer la cause de la violation du cycle;
  • avec infertilité suspectée;
  • s'il y a une courte phase lutéale;
  • avec saignement utérin;
  • avec une insuffisance hormonale dans le corps;
  • en présence de symptômes ménopausiques;
  • dans le diagnostic des tumeurs surrénales;
  • pour surveiller les niveaux hormonaux pendant la stimulation de l'ovulation;
  • pour déterminer l'état du placenta.

Que montre un test de progestérone chez la femme?

Les fluctuations du niveau de progestérone dans le corps féminin peuvent être dues à divers facteurs. Une analyse de la progestérone, dont la norme chez les femmes est indiquée ci-dessus, vous permet de déterminer avec précision ce qui a causé la violation, d'identifier les écarts dans le travail des organes internes. Il convient de garder à l'esprit qu'une modification de la concentration de progestérone dans le corps d'une femme peut être associée à l'utilisation de contraceptifs hormonaux. Parmi les autres raisons possibles de l'écart de la concentration hormonale par rapport à la norme:

  • manque d'ovulation;
  • mauvais fonctionnement du corps jaune ou du placenta;
  • retard de développement du bébé pendant la grossesse;
  • maladies chroniques du système reproducteur;
  • saignement utérin.

Quand est-il préférable de faire un test de progestérone pour une femme?

Lors de la prescription d'une étude pour la progestérone, quand prendre une analyse - le médecin détermine individuellement. Dans ce cas, la durée du cycle menstruel est nécessairement prise en compte. Pour établir le moment optimal pour l'analyse, les médecins spécifient le premier jour de la dernière menstruation. Cette date elle-même est le début d'un nouveau cycle. Plus souvent, l'étude est réalisée pendant 7 jours avant le début de la prochaine menstruation. Cette règle est vraie pour les patients avec un cycle constant et régulier..

Si les menstruations ne viennent pas toujours à l'heure, alors pour savoir à quel jour prendre de la progestérone, les données sur le flux menstruel des mois précédents sont utilisées

Pour cela, il est important de maintenir un calendrier individuel, où l'heure de début et la durée de la prochaine menstruation doivent être notées. Si vous avez des informations sur le moment de l'ovulation dans le corps, vous pouvez également l'utiliser pour planifier une analyse.

Le moment optimal est 6-7e jour à partir du moment de l'ovulation.

Comment passer un test de progestérone à une femme?

Avant de passer le test de progestérone, une femme doit se préparer correctement à l'étude. Le prélèvement sanguin est effectué exclusivement le matin et à jeun. Le dernier repas doit avoir lieu au moins 8 heures avant l'heure estimée du prélèvement sanguin. Dans cet intervalle, seule l'eau ordinaire est autorisée à boire, sans gaz.

Pour s'assurer que les résultats de l'analyse sont objectifs, les aliments gras et frits, l'alcool sont exclus du régime. Il faut limiter l'activité physique, exclure l'entraînement, l'exercice à la veille de l'analyse. Si une femme prend des contraceptifs hormonaux, il est nécessaire d'informer le médecin qui a envoyé la patiente à l'étude. La procédure elle-même n'est pas différente d'un simple prélèvement de sang dans une veine..

Test de progestérone - Hormone de grossesse

Les médecins appellent la progestérone une hormone de grossesse. La progestérone sécrète le corps jaune (la glande qui se forme dans l'ovaire après l'ovulation - la sortie de l'ovule du follicule). Si la conception ne s'est pas produite, le corps jaune meurt après 12-14 jours et la menstruation commence.

Le corps jaune produit l'hormone progestérone jusqu'à la 16e semaine de grossesse - jusqu'à ce que le placenta formé prenne sa propre production d'hormones.

La progestérone prépare le tissu utérin à l'implantation d'un ovule fécondé et à la préservation de la grossesse. La progestérone Harmon affecte le système nerveux, comme si elle préparait le corps à la gestation et à l'accouchement. La progestérone supprime l'activité de la contraction du muscle utérin et la réaction de rejet de l'œuf fœtal, stimule la croissance de l'utérus. La progestérone affecte également le développement des départements des glandes mammaires qui sont responsables de la production de lait. De plus, la progestérone stimule la production de sébum..

La progestérone est produite non seulement dans les ovaires, une certaine quantité de progestérone est produite par les glandes surrénales.Par conséquent, la progestérone est à la fois des hormones féminines et masculines, bien qu'elle soit bien inférieure à la norme de progestérone chez les femmes..

Qu'est-ce que la progestérone élevée et la progestérone faible? Quel est le taux de progestérone? Pour répondre à ces questions, regardez le tableau:

Du début des menstruations à la ménopause

L'analyse de la progestérone est une méthode indispensable pour étudier l'ovulation. Le niveau de progestérone dans le corps d'une femme varie en fonction de la phase du cycle menstruel. Normalement, la progestérone augmente 10 fois avant l'ovulation. Selon les médecins, il y a une augmentation maximale de la progestérone dans la phase lutéale. Si une augmentation du niveau de progestérone dans le sang ne se produit pas, alors divers écarts dans le corps de la femme sont possibles.

Normalement, la progestérone augmente pendant la grossesse. Le manque de progestérone pendant la grossesse peut entraîner son interruption.

Par conséquent, l'analyse de la progestérone est une étape nécessaire dans le diagnostic de l'état du fœtus dans la seconde moitié de la grossesse.

Si la progestérone est élevée, pour le médecin, ce résultat de test sanguin suggère:

  • grossesse
  • saignement utérin dysfonctionnel
  • irrégularités menstruelles (aménorrhée)
  • anomalies dans le développement du placenta
  • kyste du corps jaune
  • insuffisance rénale
  • écarts dans la formation d'hormones dans les glandes surrénales

Des niveaux élevés de progestérone peuvent être une conséquence de la prise de certains médicaments..

Une carence en progestérone peut être un symptôme des anomalies suivantes dans le corps d'une femme:

  • manque d'ovulation
  • fonction insuffisante du corps jaune ou du placenta
  • menace d'avortement en raison d'un déséquilibre hormonal
  • retard de croissance intra-utérin
  • vraie gestation
  • maladies inflammatoires chroniques de la région génitale féminine
  • saignement utérin
  • irrégularités menstruelles (aménorrhée).

Une faible progestérone peut résulter de la prise de certains médicaments..

Comment passer correctement l'analyse de la progestérone

Pour réussir le test de progestérone et obtenir des résultats fiables, suivez les recommandations de l'endocrinologue ou du gynécologue-endocrinologue. Les médecins conseillent généralement aux femmes de donner du sang pour un test de progestérone les jours 22 à 23 de leur cycle menstruel. Un test sanguin hormonal doit être effectué strictement à jeun le matin. Au moins 8 heures devraient s'écouler entre le dernier repas et le prélèvement de sang.

Qu'est-ce que la progestérone?

La progestérone fait référence aux hormones stéroïdes, c'est-à-dire qu'elle est synthétisée à partir du cholestérol. Il est produit par le corps jaune de l'ovaire ou du placenta chez une femme enceinte. Une augmentation de la concentration du gestagène principal détermine l'achèvement de la première phase du cycle et le début de la seconde, lorsque l'utérus se prépare à accepter le futur bébé.

La concentration de progestérone dans des conditions sanguines normales chez une femme change de façon cyclique - diminue pendant les menstruations et dans la première phase du cycle et augmente après l'ovulation et pendant la deuxième phase. Si la grossesse ne se produit pas, la concentration de l'hormone diminue à nouveau. Pendant la grossesse, elle croît de façon stable et atteint un maximum à l'accouchement. Après la naissance, le fond hormonal revient progressivement à la normale.

Cycle menstruel et hormones

La conformité du niveau d'hormones sexuelles avec les normes établies est essentielle. La déviation des indicateurs dans le sens d'une diminution ou d'une augmentation affecte négativement la santé physiologique et psychologique. Un déséquilibre des substances dans le sang provoque diverses maladies et conditions pathologiques..

La pénétration des hormones dans le sang est obtenue grâce aux glandes endocrines. L'équilibre des substances essentielles varie en fonction des facteurs suivants:

  • âge;
  • étape du cycle;
  • santé générale.

Attention! Le fonctionnement du système hormonal chez les adolescentes diffère de celui des femmes de 45 ans.

Le système reproducteur fournit:

L'hypothalamus et la glande pituitaire produisant des hormones pour contrôler les glandes endocrines sont localisées dans le cerveau. L'hypothalamus régule le fonctionnement de l'hypophyse en raison de sa proximité anatomique immédiate. Il produit des statines et des libérines qui vous permettent de contrôler l'hypophyse et de stimuler, inhiber la production des hormones nécessaires.

Important! Préserver l'équilibre des hormones est obtenu grâce au flux d'informations de l'ensemble du corps.

Ainsi, des troubles survenant dans divers domaines du système hormonal affectent le système reproducteur..

Quelle hormone est responsable des menstruations

Le début de la menstruation dépend de la concentration d'hormones dans le sang, dont les plus importantes sont:

  • stimulation des follicules (FSH);
  • lutéinisation (LH).

La FSH et la LH sont produites par l'hypophyse, qui provoque la production d'œstrogènes et de progestérone par les ovaires. Le cycle se compose de 3 étapes consécutives:

  • folliculaire (première phase);
  • ovulatoire (maturation des œufs);
  • lutéale (deuxième phase).

Contexte hormonal avant la menstruation

Il est connu que les hormones œstrogènes et progestérone préparent directement les glandes mammaires et l'utérus pour la conception probable et le développement ultérieur d'un ovule fécondé. Sous l'influence des œstrogènes, la prolifération de l'endomètre se produit pour l'implantation de l'œuf fœtal dans la couche utérine intérieure.

La progestérone est produite par le corps jaune formé après la rupture des membranes du follicule dominant et la libération d'un ovule mature. En l'absence de conception, le corps jaune se dissout avant le début des menstruations. Des jours critiques surviennent en raison du rejet de la couche fonctionnelle de l'endomètre et de la contraction du myomètre, qui est la couche musculaire de l'utérus.

Hormones de la première phase du cycle

Le stade folliculaire commence par 1 jour du cycle. Pendant cette période, la cavité utérine interne est libérée de la couche fonctionnelle (supérieure) de l'endomètre et le développement d'un follicule dominant se produit également. Le rejet de la couche interne de l'utérus est dû à la faible concentration de progestérone, d'oestrogène.

Dans la première phase du cycle, l'utérus est caractérisé par un nombre important de nutriments et de vaisseaux sanguins pour la croissance embryonnaire. La sécrétion d'hormones nécessaire favorise la prolifération de l'endomètre.

Les niveaux de FSH augmentent progressivement. Son augmentation coïncide avec la croissance du follicule dominant. Leurs valeurs maximales sont notées au 13ème jour du cycle..

Le développement d'un follicule dominant stimule la production d'une quantité importante d'œstrogènes, à cause de laquelle la croissance de l'endomètre se produit. La sortie du follicule élargi n'est observée qu'après la libération de LH.

Important! La première phase est la plus longue. À l'approche de la ménopause, sa durée diminue.

Hormones de la deuxième phase du cycle

La libération de LH entraîne la rupture de la membrane folliculaire et la libération d'un ovule mature. L'ovulation prend 16 à 32 heures. Après la libération de la cellule reproductrice femelle, la fécondation est possible dans les 1-2 jours suivants. La concentration maximale de LH augmente les chances de fertilisation.

La phase lutéale dure 12-14 jours à partir du moment de l'ovulation. Un niveau élevé de progestérone provoque une augmentation de la température basale (dans la cavité buccale, le rectum et le vagin). La sensibilité et une certaine douleur du sein surviennent en raison de l'expansion des canaux du sein.

Quelle hormone monte avant la menstruation

Les menstruations en l'absence de conception se produisent en raison d'une diminution des niveaux hormonaux. Ainsi, les ressources nécessaires à la grossesse sont économisées dans le cycle suivant.

À la veille de la prochaine menstruation, les androgènes montent. Cela conduit à une augmentation de l'appétit, de l'acné.

Important! Si la fécondation se produit, une augmentation de l'hCG est notée après l'implantation.

Comment ajuster les niveaux de progestérone

Si les recommandations spécifiées dans l'article ont été observées lors de la réussite des tests et que le résultat est allé au-delà des valeurs saines, le médecin devra alors prescrire un traitement hormonal substitutif..

Aujourd'hui, il existe de nombreux médicaments qui peuvent remplacer le manque d'hormones et assurer le bon fonctionnement des organes génitaux. Cependant, jusqu'à ce que vous fassiez un test de grossesse, vous ne devez pas les utiliser. Si vous tombez enceinte déjà pendant la consommation de drogues, alors leur réception doit être arrêtée.

Lorsque le résultat de l'analyse est inférieur à la normale, cela peut signifier un dysfonctionnement de la glande surrénale, des problèmes dans les ovaires, une pathologie thyroïdienne et d'autres problèmes..

Hormone supplémentaire

Les spécialistes peuvent prescrire des injections de progestérone sous forme liquide, ou prendre régulièrement des comprimés synthétiques hormonaux Duphaston ou son analogue plus cher à partir des composants naturels de l'Utrozhestan. Les prescriptions les plus courantes de progestérone élevée au-dessus de la normale sont la mifépristone et le clomifène..

Correction du régime

La nourriture, en particulier les protéines qu'une femme mange, affecte également la quantité de progestérone produite. Plus vous consommez de protéines, plus vous avez d'hormones dans votre corps. Par conséquent, si vous devez baisser l'indicateur, limitez la consommation d'aliments protéinés.

ethnoscience

Dans les pharmacies, on vend des herbes qui peuvent améliorer le fond hormonal d'une femme. Les fleurs d'oeillets, une forêt de pins en décoction de baies de sorbier rouge sont connues depuis de nombreux siècles pour leurs propriétés curatives pour la santé des femmes. Il n'est pas difficile de trouver ces herbes en vente et leur utilisation ne va certainement pas empirer. Vous pouvez les compléter avec le traitement principal - certaines femmes disent que de cette manière, elles ont obtenu de meilleurs tests par rapport aux précédents. Découvrez si vous pouvez boire l'utérus pendant les menstruations.

Beaucoup ne accordent pas d'importance à la progestérone jusqu'à ce qu'il arrive un triste moment où le corps signale les problèmes du système reproducteur. Mais toute femme qui pense à la perspective de procréer doit donner du sang pour la progestérone. Plus tôt des anomalies sont détectées et le traitement commence (toujours sous la surveillance d'un médecin), plus il est probable qu'il se débarrasse du problème et qu'une fois il ressente dans votre corps une nouvelle vie.

Se préparer au test

Pour que les résultats de l'étude soient extrêmement précis, vous devez les préparer soigneusement la veille..

  • faire le test strictement le matin et à jeun; essayez de vous assurer que la dernière collation n'a pas été effectuée avant 19h00 le soir;
  • ne fumez pas en 2 heures;
  • pendant 3 jours ne pas consommer d'alcool et de drogues;
  • suivre un régime pendant plusieurs jours: ne pas manger de viandes fumées, de cornichons, de plats épicés;
  • la veille, essayez de ne pas ressentir d'émotions négatives et d'éviter les chocs nerveux;
  • abandonner les relations intimes pendant quelques jours.

La violation du fond hormonal affecte non seulement le déroulement de la grossesse. Très souvent, une femme note qu'elle subit des changements externes: la peau devient sèche, le poids gagne rapidement et un changement d'humeur brutal se produit. Soyez attentif à votre santé, peut-être la raison de la détérioration du bien-être réside dans le déséquilibre hormonal?

Indications de vérification

La production d'hormones commence dans la période de développement intra-utérin, déterminant le sexe de la future personne.

Assurer le fonctionnement normal du système reproducteur est l'une des principales tâches des organes de sécrétion interne.

Par conséquent, il est nécessaire de surveiller votre santé endocrinienne, en effectuant périodiquement un diagnostic hormonal.

Chez l'homme

L'analyse du statut hormonal des hommes est prescrite le plus souvent pour planifier la progéniture.

Les indications pour la recherche sont des anomalies dans les résultats d'un spermogramme quand il montre un grand nombre de spermatozoïdes non viables.

Le diagnostic du niveau d'hormones vous permet d'évaluer l'état de fonctionnement de tous les systèmes du corps d'un homme.

En plus des problèmes de fonction de reproduction, une telle étude est présentée aux hommes dans les cas suivants:

  • en présence de symptômes suggérant des néoplasmes dans les testicules;
  • s'il y a des violations des glandes surrénales;
  • en découvrant les raisons de gagner des kilos en trop;
  • si sur la peau des adolescents, il y a des signes d'acné ou d'inflammation cutanée;
  • avec une avance ou un retard manifeste dans le développement physique à l'adolescence et dans la jeunesse;
  • s'il y a un gonflement d'origine inconnue dans la région génitale.

En plus de ces cas, un test hormonal est nécessaire s'il y a des signes de dysfonctionnement thyroïdien tels que la thyréotoxicose.

Le statut hormonal d'un homme est déterminé par le diagnostic d'un ensemble de composants qui incluent environ 10 hormones qui remplissent leur importante mission dans le corps. Mais seule une synthèse normale de tous ensemble assure un fonctionnement sain des organes et des systèmes.

La décision concernant les tests à effectuer est prise par le médecin en fonction des symptômes de l’état de l’homme..

Chez les femmes

Nous analyserons comment prendre correctement l'analyse des hormones féminines.

Un test sanguin pour les hormones chez la femme est prescrit s'il y a des signes indiquant des problèmes dans le système endocrinien, ainsi que lors de la planification de la conception.

Il existe toute une liste de conditions dans lesquelles une femme doit être examinée par un endocrinologue:

  • Irrégularités menstruelles;
  • fausses couches (fausses couches et naissances prématurées);
  • infertilité;
  • en surpoids;
  • pathologie des glandes mammaires;
  • l'acné et l'acné sur la peau;
  • dysfonction rénale.

De plus, une étude du niveau hormonal est nécessaire pendant la grossesse, en cas de suspicion de pathologie développementale fœtale..

Afin d'avoir une image objective de l'état hormonal en ce qui concerne la planification de la grossesse, une femme doit être testée pour toutes les hormones.

La progestérone est la norme

La norme de l'hormone progestérone chez les femmes est due à plusieurs facteurs

Lors de l'évaluation des résultats obtenus, les médecins tiennent toujours compte du moment de l'analyse, de la phase du cycle, de la présence ou de l'absence de grossesse. Pour les femmes en position, leurs normes de progestérone sanguine sont établies, qui dépendent directement de l'âge gestationnel

De plus, les filles qui utilisent régulièrement des contraceptifs hormonaux comme principale méthode de protection auront des niveaux plus élevés de progestérone dans le sang..

Ovulation de progestérone

Au cours des études, il a été constaté que le niveau de progestérone commence à augmenter au cours de la seconde moitié du cycle menstruel. Une forte augmentation de la concentration est notée après l'ovulation. À ce moment, l'œuf mûr quitte le follicule. Le corps commence progressivement à se préparer à la fécondation et à la conception. Sous l'influence de la progestérone, l'épaisseur de l'endomètre augmente, ce qui est nécessaire pour la fixation normale de l'œuf fœtal dans la paroi utérine. Son niveau devrait se situer dans la plage de 0,48 à 9,41 nmol / L normal à ce moment.

Progestérone de grossesse - normale pendant des semaines

La concentration de progestérone est importante: la norme chez les femmes lors de l'accouchement dépend de la période. Au niveau de cette hormone, les médecins peuvent juger du bon développement et du bon fonctionnement du placenta, de la grossesse en général

L'inadéquation des indicateurs avec les normes établies, qui dépendent de l'âge gestationnel, est la raison d'un examen complet de la femme enceinte et d'une évaluation du fœtus.

Dans ce cas, l'âge gestationnel auquel le test hormonal est effectué est important. Le taux de progestérone pendant la grossesse est variable

La façon dont elle change en fonction de l'âge gestationnel peut être vue dans le tableau ci-dessous. Voici les valeurs de chaque semaine..

Progestérone dans la FIV

Pendant la fécondation in vitro, l'hormone progestérone (la norme chez les femmes est donnée ci-dessus) est prescrite avant même la transplantation de l'embryon. Cela est nécessaire pour la préparation de l'endomètre utérin, l'acquisition de l'épaisseur nécessaire par eux. L'hormonothérapie se poursuit même après l'insertion de l'embryon dans la cavité utérine..

Dans certains cas, cela peut durer jusqu'à la formation du placenta. Un changement dans la concentration de l'hormone dans le sang dans son ensemble se produit, comme dans une grossesse naturelle. Comment la progestérone augmente pendant la grossesse dans les premiers stades après le protocole de FIV peut être vu dans le tableau ci-dessous.

Progestérone en cas de grossesse multiple

À un stade précoce, les médecins enregistrent une augmentation de la concentration de l'hormone, ils prescrivent d'abord une échographie pour exclure une grossesse multiple. La progestérone avec double dépasse les normes établies pour une grossesse unique. Cela est dû au fait qu'avec le jumeau haché du placenta, deux sont également formés.

Chacun produit de la progestérone, ce qui entraîne une augmentation rapide de la concentration. Pour exclure la possibilité de pathologie, les médecins comparent les résultats de l'analyse avec la norme de progestérone fixée pour les jumeaux. Comment la progestérone change, la norme chez les femmes portant des jumeaux est indiquée dans le tableau ci-dessous.

Progestérone dans la grossesse extra-utérine

Une grossesse extra-utérine ou extra-utérine est appelée dans laquelle la consolidation et le développement ultérieur de l'œuf fœtal se produisent à l'extérieur de la cavité utérine. Dans la plupart des cas, l'embryon envahit la trompe de Fallope ou la paroi de l'ovaire. Dans cette situation, la concentration de progestérone dans le sang n'augmente pas comme toujours. Une analyse réalisée en pathologie fixe une concentration plus faible de l'hormone qui ne correspond pas au terme.

Chaque semaine de grossesse a sa propre norme de progestérone, par conséquent, un décalage entre les valeurs fixes peut provoquer un soupçon de pathologie. La façon dont la concentration de progestérone change pendant une grossesse extra-utérine est indiquée dans le tableau. Pour confirmer le diagnostic, un examen supplémentaire est prescrit:

Quand prendre de la progestérone chez une femme

Si le cycle mensuel s’égare, une faiblesse est notée, des saignements utérins commencent, alors les consultations des femmes doivent être prescrites à des tests de laboratoire pour aider à déterminer le fond hormonal. Quel jour la progestérone est-elle prise? En règle générale, l'étude doit être réalisée au cours de la troisième semaine du cycle. Il ne vaut pas la peine d'évaluer le résultat de la recherche par vous-même, car chaque laboratoire médical a ses propres normes.

Le moment le plus réussi est de 22 à 23 jours du cycle menstruel

Il est important de donner du sang à jeun, donc il est permis de manger 8 à 12 heures avant l'analyse. Pendant la grossesse, une étude est prescrite pour surveiller l'état du placenta aux deuxième et troisième trimestres.

De plus, il existe un certain nombre d'indications médicales à analyser:

  • infertilité;
  • Irrégularités menstruelles;
  • maladie ovarienne suspectée;
  • saignement utérin d'étiologie inconnue;
  • détermination de la grossesse différée;
  • chez les hommes suspectés de pathologie testiculaire;
  • kyste de l'ovaire;
  • troubles de la glande surrénale;
  • risque de fausse couche;
  • pathologie thyroïdienne.

La précision des paramètres de l'analyse peut dépendre de nombreux facteurs, il est donc important de savoir à quel jour du cycle prendre la progestérone. Parfois, les médecins prescrivent une autre fois pour les tests.

En dynamique, l'analyse nécessite un don de sang à différents jours, après quoi vous pouvez vous faire une idée d'ensemble. Pour la recherche, le sérum est prélevé, qui est obtenu à partir de la veine du patient.

Comment se préparer à l'analyse

La préparation doit être la suivante:

Précisez les dates de la dernière menstruation

Cela dépend du jour du cycle auquel on leur prescrit de prendre de la progestérone.
Avant le test, toute nourriture est interdite, seule l'eau est autorisée.
La veille du test, les aliments gras et épicés, l'activité physique sont exclus.
Assurez-vous de discuter de la prise de pilules avec votre médecin, car l'annulation de certains médicaments, même s'ils produisent de la progestérone, est inacceptable.
Il est important de venir donner du sang à l'heure convenue (19 ou 21 jours du cycle). On pense que des données fiables peuvent être obtenues de nos jours..

La norme de la progestérone au 21e jour du cycle

La quantité d'hormone dans le sang d'une femme en bonne santé
périodenorme (nmol / l)
avant l'ovulation0,31-2,25
ovulation0,47-9,42
après l'ovulation6,98-56,52
Taux de grossesse
périodenorme (nmol / l)
premier trimestre8.89-468.5
deuxième trimestre71.54-303.09
troisième trimestre88,69 - 771,4

Phase menstruelle

1 phase folliculaire (proliférative, œstrogène). Comprend les périodes décrites ci-dessous..

Phase menstruelle: caractérisée par l'écoulement de sang de l'utérus avec endomètre rejeté. Cela se produit si l'ovule n'est pas fécondé ou implanté dans la muqueuse utérine. Il dure environ 5 jours avec un cycle de 28 jours.

Phase proliférative (comprend folliculaire et ovulatoire). Il dure environ 7 à 11 jours. Au cours de cette période, le niveau et le rôle des œstrogènes (estradiol) augmentent, car ils stimulent la prolifération (croissance) des cellules de l'endomètre, rétablissant la couche dans laquelle l'ovule est implanté (se dépose) s'il est fécondé. Les œstrogènes améliorent également la sécrétion de mucus dans le col de l'utérus (qui capture le sperme), augmentent la contraction des muscles lisses des tubes et le mouvement des villosités en eux, pour un mouvement réussi de la cellule masculine. Ils préparent également les glandes mammaires à la grossesse, favorisant la prolifération des cellules des canaux excréteurs. Mais surtout, ils stimulent le développement du follicule dominant dans l'ovaire, dans lequel l'ovule arrive à maturité. Sa maturation dure environ 14 jours avec un cycle de 28 jours (de 13 à 15 jours avec différentes durées de cycle). Ensuite, il y a un amincissement et une rupture de sa paroi, et la sortie de l'œuf. Ce processus est appelé ovulation..

2 phases - sécrétoire (lutéale ou progestérone). À l'endroit où le follicule éclate, un corps jaune se forme. Il s'agit d'une glande endocrine, une petite usine de progestérone. Cela fonctionne pendant environ 14 jours avec un cycle de 28 jours. Un à trois jours avant la menstruation, réduit son activité et s'arrête lorsqu'elle commence.

Une analyse

Un test sanguin pour les hormones est effectué selon les indications d'une femme. La plupart des conditions accompagnées d'un écart par rapport à la norme peuvent faire l'objet d'une correction médicale. Mais avant la nomination de médicaments hormonaux, il est nécessaire de connaître le fond hormonal initial. Les médecins utilisent rarement une définition isolée de la progestérone uniquement, le plus souvent un profil hormonal est nécessaire pour déterminer les causes de l'échec, établir la période du cycle menstruel et le tableau global des troubles dans le corps.

Quand et comment faire un test sanguin pour la progestérone dépend de l'âge et de l'état de la femme. Pendant la période de reproduction, les fluctuations hormonales déterminent quel jour du cycle donner du sang. Il est connu que la concentration maximale est atteinte en 20-23 jours, par conséquent, il est recommandé d'effectuer des analyses également à ce moment. Un cycle menstruel régulier de 28 jours est pris en compte. Avec un cycle prolongé ou plus court, le jour de l'accouchement aidera à déterminer le médecin. Pour ce faire, vous devez connaître le premier jour de la dernière menstruation et le début attendu du suivant. Soustrayez 7 jours du dernier chiffre, le jour où vous pouvez effectuer une enquête.

Si une femme a des règles irrégulières, il y a des retards de plusieurs mois, vous pouvez effectuer une étude à n'importe quel jour, puis recommencer après un certain temps. Dans ce cas, une gamme complète d'hormones est nécessaire:

Un profil hormonal aussi large suggérera le niveau de troubles et le rapport de toutes les substances actives qui affectent la santé reproductive. Indirectement à partir de l'analyse, vous pouvez juger de la période du cycle mensuel.

Chez les femmes enceintes, la concentration de la substance active dans la norme est en constante augmentation. Par conséquent, il n'y a aucune restriction sur la durée de l'étude; dans certains cas, une deuxième analyse peut être nécessaire.

Pendant la ménopause, un test de progestérone est également effectué quel que soit le jour. Normalement, la quantité d'hormone doit être maintenue au même niveau..

Préparation de l'analyse

L'étude des hormones ne nécessite pas de préparation spécifique. Il suffit de respecter les règles générales recommandées pour le don de sang veineux.

La qualité du matériel biologique est affectée par la nutrition. Les aliments gras peuvent provoquer des piments - une quantité accrue de particules de graisse; ils ne permettront pas d'effectuer une analyse qualitative. Par conséquent, la veille du diagnostic, vous devez abandonner un repas riche en graisses, ne pas boire d'alcool.

L'analyse est prise à jeun, le dernier repas ne doit donc pas être postérieur à 19 heures. Le matin, vous ne pouvez rien manger, vous avez le droit de boire de l'eau propre, mais en aucun cas ni thé ni café. Ne pas fumer ce jour-là.

Le stress et l'activité physique, la fatigue affectent le fond hormonal d'une femme. Une semaine avant l'étude, vous devez normaliser votre état émotionnel, éviter le surmenage et les efforts physiques intenses.