Analyse des hormones féminines: préparation de l'étude

Au cours de la dernière décennie, le nombre de maladies du système endocrinien a augmenté. Cela est particulièrement visible dans le domaine de la gynécologie. Parmi les facteurs concomitants à l'apparition de tels troubles, on distingue une situation environnementale défavorable, l'hérédité et une nutrition de mauvaise qualité.

Le niveau d'hormones affecte l'état général d'une femme, la capacité de concevoir, provoque une ménopause précoce. Par conséquent, très souvent avec l'apparition de maladies gynécologiques, les médecins prescrivent à leurs patients un test d'hormones féminines. La préparation de l'étude nécessite le respect de certaines règles.

Insuffisance hormonale: causes et indications des tests

Un fond hormonal sain est d'une grande importance pour une femme. Il s'agit d'un état général de santé, d'apparence et de résistance au stress. Mais c'est particulièrement important pour le système reproducteur. La suspicion d'infertilité est une raison de passer des tests pour les hormones sexuelles féminines. Cela se produit généralement si le couple mène une vie sexuelle régulière et n'est pas protégé, mais pendant l'année, il n'y a pas de conception. Dans ce cas, nous pouvons parler de troubles endocriniens. Mais l'infertilité n'est pas la seule indication pour la recherche..

Un test hormonal dans une clinique prénatale est prescrit dans de tels cas:

  • Violations du développement sexuel.
  • Fausse couche.
  • Troubles menstruels.
  • Suspicion d'ovaire polykystique.
  • Tumeurs génitales féminines.
  • Surpoids, difficile à ajuster pour la nutrition, l'obésité.
  • Hirsutisme (cheveux de type masculin).
  • Calvitie.
  • Mastopathie.
  • Manque de libido.
  • Diagnostic et préservation de la grossesse précoce.

Tout un complexe d'hormones pour la recherche peut être prescrit. Par conséquent, il est important de bien se préparer pour un résultat fiable..

Analyse des hormones féminines: préparation

Il y a certaines exigences pour passer des tests:

  • La plupart des procédures de diagnostic sont effectuées certains jours du cycle. Le plus souvent les jours 19-21, mais selon les objectifs de l'étude, d'autres numéros peuvent être attribués. Le médecin qui dirige l'examen en avertit nécessairement le patient. Il est très important.
  • Le sang doit être donné à jeun le matin (au plus tard à 11 h)
  • Ne pas fumer.
  • S'abstenir de rapports sexuels la veille.
  • Exclure l'alcool trois jours avant le test.
  • Pour le dîner, limitez les aliments lourds et épicés.
  • Réduit le stress physique et émotionnel.

Les résultats peuvent être affectés par l'utilisation de divers médicaments, régimes alimentaires, changements climatiques et maladies infectieuses. Il est recommandé de mener une enquête une semaine après l'élimination de ces facteurs..

Hormones féminines: analyse par jour du cycle

Hormone folliculo-stimulante (FSH). Il est produit par l'hypophyse, régule la fonctionnalité des gonades. Affecte la maturation des œufs et la formation des follicules. En atteignant le niveau maximum, l'ovulation se produit. Il affecte la synthèse des œstrogènes. Le sang est prélevé dans une veine les jours 3 à 8 ou 19 à 21 du cycle menstruel, toujours l'estomac vide.

Hormone hypophysaire lutéinisante (LH). Il provoque la maturation du follicule, le processus d'ovulation et la formation du corps jaune. Active la synthèse de l'estradiol et de la progestérone. Une analyse est nécessaire pour diagnostiquer l'infertilité. L'échantillonnage du matériel doit être planifié pendant 3 à 8 ou 19 à 21 jours du cycle, à jeun..

Prolactine. Elle est produite par l'hypophyse, elle est nécessaire à l'ovulation et au déroulement normal de l'accouchement. Stimule la production de lait. Après la conception, il peut inhiber la production de FSH pour maintenir la grossesse. Des valeurs de prolactine inférieures à la norme menacent une fausse couche. En outre, son absence entraîne un retard dans les menstruations. Le don de sang pour la prolactine est nécessaire dans la première ou la deuxième phase du cycle, le matin à jeun.

Progestérone. Il est produit par le corps jaune de l'ovaire ou chez la femme enceinte par le placenta. Il prépare la muqueuse utérine à l'implantation de l'embryon et soutient le début de la grossesse. Une carence en progestérone peut indiquer une infertilité. L'étude est réalisée le 19-21 jour du cycle. Manger ne joue pas un rôle particulier.

Estradiol (œstrogène). Considéré comme fondamental pour la santé des femmes. Il affecte la grossesse et le cycle menstruel, est important pour l'apparence, la vie sexuelle, les os et les vaisseaux sanguins. L'évolution de la ménopause, le dépôt de graisses et l'état psycho-émotionnel d'une femme dépendent de la concentration d'estradiol. C'est l'œstrogène qui est nécessaire au développement d'une fille, à la formation des caractéristiques sexuelles et au début des menstruations. Pour l'analyse, vous avez besoin de sang d'une veine. Prendre le jour 5-8 du cycle ou le 21-22 (une semaine après l'ovulation).

Testostérone. Il est produit par les ovaires et le cortex surrénal, affecte la formation d'oestrogène et l'ovulation. La concentration la plus élevée de cette substance est fixée après le réveil, donc l'analyse est soumise de 8 à 11, à jeun. En règle générale, vous devez prendre les 6-7 jours du cycle, mais le médecin peut vous prescrire d'autres jours.

Sulfate de déhydroépiandrostérone (DGAES). Il appartient au groupe des androgènes. Il est produit par les glandes surrénales, est une sauvegarde, c'est-à-dire l'activité dépend des besoins du corps. Il a la capacité de se convertir en œstrogène ou en testostérone. La violation de la production entraîne l'apparition de kystes ovariens et provoque l'infertilité. L'augmentation des niveaux chez les femmes enceintes signifie le risque de fausse couche. Le jour de l'examen est déterminé par le médecin.

Hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse (TSH). Cet indicateur de la fonction thyroïdienne est nécessaire pour les écarts de développement sexuel, l'infertilité, l'aménorrhée et la baisse de la libido. Le moment du prélèvement sanguin est prescrit par le médecin, en tenant compte de l'objectif de l'étude.

Une étude en laboratoire du contexte hormonal des femmes est une étape importante dans le diagnostic et le traitement de nombreuses maladies gynécologiques. La préparation aux tests aidera à protéger contre les résultats incorrects et les traitements inefficaces.

Préparer une femme pour des tests sanguins pour les hormones

Les hormones sont des substances vitales produites par certaines glandes du corps. Malgré le fait qu'ils ne sont pas visibles à l'œil nu et que très rarement les gens prêtent attention à leurs indicateurs, une carence ou un excès de l'une ou l'autre hormone affecte négativement le fonctionnement de l'organisme. En particulier, un rôle important dans le corps féminin est joué par les hormones sexuelles qui régulent le travail des organes reproducteurs, aident à tomber enceinte et à avoir un bébé en bonne santé. Souvent, c'est un changement pathologique du fond hormonal qui provoque l'infertilité, une grossesse gelée ou une fausse couche. Par conséquent, il est extrêmement important, pendant la planification de la grossesse et directement pendant la période de gestation, de contrôler le niveau d'hormones.


De plus, certaines substances sont responsables de la bonne humeur et du bien-être d'une femme, et leur carence ou excès entraîne des changements négatifs dans le corps. Souvent, cela provoque une détérioration de la santé, de l'état général, par conséquent, si des affections de nature inconnue apparaissent, vous devriez consulter un médecin (gynécologue ou endocrinologue) et passer des tests pour les hormones sexuelles féminines. Pour une telle procédure, vous devez préparer soigneusement, en particulier, certains abandons uniquement un certain jour du cycle ou une période spécifique de la grossesse. Vous pouvez comprendre ces problèmes plus en détail en lisant les informations ci-dessous..

Quand il est nécessaire de donner du sang aux hormones féminines

Pour les hommes, les tests se font le matin. Il est important que les femmes connaissent le jour du cycle, car l'évaluation du résultat en dépend. Les recommandations les plus fréquentes:

  • estradiol - 2-4 jours, lors de la détermination de l'ovulation - au milieu du cycle;
  • progestérone - 22 jours avec menstruations régulières, les jours 5, 10 et 20 pour les femmes souffrant de fortes pertes de sang, au milieu du cycle et le jour 20 avec des périodes maigres;
  • stimulant les follicules et lutéinisant - 2-4 jours, lors de l'observation de l'ovulation - de 8 à 18 jours (ou conformément à la recommandation individuelle d'un gynécologue);
  • prolactine - n'importe quel jour du cycle, sauf si le médecin a prescrit un jour d'analyse exact.

Pour certains problèmes de conception, de gestation et tout simplement en cas d'échec du cycle, les femmes se voient attribuer des «tests hormonaux».

Lorsqu'elles déchiffrent les résultats de la LH et de la FSH indépendamment, les femmes oublient souvent (ou ne savent pas) que le rapport LH / FSH est important. Normalement, avant la ménarche (première menstruation), elle est de 1, après l'année de la ménarche - de 1 à 1,5, dans la période de deux ans après le début de la ménarche et avant la ménopause - de 1,5 à 2.

Hormones de stress: prolactine, LH, cortisol - peuvent être augmentées non pas à cause de maladies hormonales, mais à cause du stress chronique ou aigu (aller à l'hôpital et donner du sang d'une veine). Ils doivent être repris. Pour un diagnostic d'hyperprolactinémie, par exemple, une triple mesure des taux élevés de prolactine est nécessaire..

J'espère que ces exemples très courants convaincront les planificateurs d'adopter une approche plus responsable du choix d'un médecin lors de l'interprétation des résultats de l'examen.

Habituellement, le 5-7e jour du cycle, les hormones suivantes sont données: LH, FSH, estradiol, prolactine, testostérone, DHEA-S, 17-hydroxyprogestérone, TSH, T4 libre.

La progestérone n'a de sens qu'à prendre au milieu de la deuxième phase du cycle menstruel. Après 3-5 jours d'une augmentation stable de la température basale, avec une image échographique de la deuxième phase (corps jaune dans l'ovaire et l'endomètre mature), la progestérone peut être administrée (avec un cycle régulier de 28-30 jours - pendant 20-23 jours).

Toutes les hormones sont transmises strictement à jeun, comme tout test sanguin.

S'il n'est pas possible de donner les hormones nécessaires les jours nécessaires du cycle, il vaut mieux ne pas donner du tout que de donner les autres jours du cycle. L'analyse sera totalement non informative.

L'hormone stimulant la thyroïde TSH est l'hormone hypophysaire qui contrôle l'activité de la glande thyroïde. Il stimule la synthèse des hormones thyroïdiennes, et leur niveau, à son tour, affecte sa production - le principe de rétroaction.

Chez les femmes, la concentration de TSH dans le sang est plus élevée que chez les hommes d'environ 20%. Avec l'âge, la concentration de TSH augmente légèrement. Le rythme quotidien est caractéristique de la TSH: la TSH la plus élevée dans le sang atteint 2 à 4 heures de la nuit, le matin le niveau le plus élevé dans le sang est déterminé à 6 heures du matin, les valeurs minimales de TSH sont observées à 17-18 heures du soir. Chez les femmes d'âge moyen et les hommes plus âgés, le pic maximal de TSH sérique se produit en décembre..

Raisons pour augmenter l'hormone TSH:

  • hypothyroïdie primaire (insuffisance de la fonction thyroïdienne, augmentation de la TSH basée sur le feedback)
  • TSH produisant des tumeurs

Raisons d'une diminution de la norme hormonale TSH:

  • hyperthyroïdie primaire (un excès de fonction thyroïdienne, une diminution de la TSH basée sur le principe de rétroaction)
  • diminution de la fonction hypophysaire
  • traitement hormonal thyroïdien

La thyroxine est la principale hormone thyroïdienne. Régule le métabolisme, le métabolisme énergétique, les processus de synthèse et de décomposition des protéines, des graisses, des glucides, la croissance, le développement et la reproduction, le métabolisme de l'oxygène, la température corporelle. Il est synthétisé sous l'influence de la TSH de l'hypophyse, elle-même, à son tour, inhibe sa libération.

Préparation pour l'analyse Lors de la prise de sang, ne pas utiliser de désinfectants contenant de l'iode!

Chez l'adulte, le niveau de T4 et FT4 après 40 ans diminue avec l'âge. Chez la femme, la concentration de thyroxine est plus faible que chez l'homme. Pendant la grossesse, la concentration de thyroxine augmente, atteignant des valeurs maximales au cours du troisième trimestre.

Au cours de l'année, les valeurs maximales de T4 sont observées entre septembre et février, et les minimales - en été. Pendant la journée, la concentration maximale de thyroxine est déterminée de 8 à 12 heures, le minimum - de 23 à 3 heures.

La famine, une mauvaise alimentation, une faible teneur en protéines, le contact avec du plomb, des exercices et un entraînement musculaires lourds, divers types de stress, la perte de poids chez les femmes obèses, la chirurgie, l'hémodialyse peuvent aider à réduire les T4 et FT4. L'hyperémie, l'obésité, l'interruption de la prise d'héroïne (due à une augmentation des protéines de transport) provoquent une augmentation du T4, l'héroïne réduit le FT4 dans le sérum.

Raisons pour augmenter le niveau d'hormone T4 en général:

Raisons pour abaisser le niveau d'hormone T4 en général:

  • hypothyroïdie
  • diminution de la fonction hypophysaire

Raisons d'augmenter le T4 gratuit:

  • hyperthyroïdie
  • prendre des préparations de thyroxine

Raisons d'abaisser le T4 gratuitement:

  • hypothyroïdie
  • 3 trimestre de grossesse (augmentation du nombre de protéines de liaison)

Comment bien faire les choses?

Pour que les tests hormonaux lors de la planification de la grossesse donnent le résultat le plus précis, vous devez vous abstenir de manger et d'abuser de mauvaises habitudes pendant plusieurs heures avant de prélever des échantillons. Le jeûne est nécessaire le matin, mais souvent également recommandé la nuit. Dans certains cas, la condition n'est pas remplie. Ceci est typique pour les femmes connaissant une grossesse difficile, ainsi que pour les personnes en situation d'urgence.

Pour que le résultat soit correct, il est nécessaire d'éviter les troubles avant de remettre les échantillons biologiques. Les médecins recommandent généralement aux femmes à qui on a prescrit des tests hormonaux pour la gynécologie de venir à la clinique à l'avance afin qu'elles puissent s'asseoir au moins un quart d'heure en prévision d'un rendez-vous et se calmer pendant cette période. L'excitation, le surmenage, l'état nerveux peuvent nuire aux résultats et les résultats médicaux ne seront pas fiables.

Selon les études assignées, le médecin vous dira quel jour du cycle prendre des hormones et expliquera également comment la procédure elle-même se produit. Le niveau de nombreux composants actifs produits dans le corps humain est interconnecté, par conséquent, l'insuffisance ou l'excès d'une hormone provoque une violation de la concentration d'une autre, ce qui provoque généralement des défaillances à grande échelle dans l'activité des organes et des systèmes internes.

Si un test hormonal est prescrit pour vérifier le système endocrinien, les niveaux de TSH sont étudiés en premier. Ils donnent du sang si le patient a:

  • goitre;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • diminution de l'activité sexuelle;
  • incapacité de tomber enceinte;
  • violation du progrès mental de l'enfant;
  • Une dépression
  • hypothyroïdie;
  • hyperprolactinémie.

Indications pour la recherche

Les causes courantes de diagnostic des niveaux d'hormones chez les femmes comprennent l'infertilité, les irrégularités menstruelles. Pour les hommes, le plus souvent, il est nécessaire de connaître le niveau d'estradiol lors du dépôt de graisse selon le type féminin, la faiblesse sexuelle. L'hypertrophie mammaire et le liquide des mamelons entraînent l'examen de la prolactine. Il existe également des indications spécifiques pour chaque hormone..

Estradiol

Un test sanguin est nécessaire dans de telles conditions:

  • puberté précoce des filles;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • menstruations irrégulières;
  • alternance de retards et de saignements sévères (dysfonctionnels);
  • diminution ou augmentation du flux menstruel;
  • détermination de l'heure de la ménopause, les causes des bouffées de chaleur, l'arrêt des menstruations, la transpiration nocturne, l'insomnie;
  • contrôle précoce de la grossesse;
  • pendant le programme d'insémination artificielle (suivi de la maturation folliculaire).

Il est rarement prescrit comme test indépendant, le plus souvent il est nécessaire d'étudier le contenu de toutes les hormones sexuelles féminines.

Progestérone

Une étude est recommandée si:

  • menaces d'avortement;
  • douleur et saignement, y compris dysfonctionnel;
  • fixation ectopique de l'ovule;
  • une fausse couche passée;
  • maladies des organes endocriniens (hypophyse, thyroïde, glandes surrénales), pathologies auto-immunes (anticorps dirigés contre leurs tissus), infections pendant la période de gestation;
  • suspicion de cycles sans ovulation;
  • arrêt des menstruations;
  • dépassement de grossesse;
  • cancer du sein.

Un test pour cette hormone est nécessaire pour identifier les causes du manque d'ovulation et des troubles de la formation des spermatozoïdes. Il est recommandé lors de la planification de la grossesse et pour diagnostiquer le moment de la puberté, la ménopause.

L'analyse est montrée en cas de suspicion de telles maladies:

  • altération du développement des testicules et des ovaires;
  • apparition précoce et tardive de caractères sexuels secondaires;
  • processus tumoral, kystes ovariens, hypophyse, testicules, hypothalamus;
  • radiothérapie, chimiothérapie des néoplasmes;
  • anomalies génétiques associées au travail des gonades.

En raison du fait qu'il y a une libération rythmique de l'hormone par l'hypophyse, vous devez passer 2-3 tests.

Vous devez connaître son niveau pour déterminer:

  • activité hormonale de l'hypophyse et de l'hypothalamus, des testicules, des ovaires;
  • causes des troubles de la puberté;
  • temps de ménopause;
  • maladie qui a provoqué des saignements utérins;
  • insuffisance hormonale avec ovaire polykystique;
  • jour de conception optimale (date de l'ovulation).


Hormone lutéinisante: normale chez la femme
Chez l'homme, il y a des raisons pour que la recherche s'écarte de l'analyse du sperme, de la faible libido et de la dysfonction érectile.

Prolactine

Une analyse est nécessaire pour détecter les signes d'une tumeur hypophysaire - troubles de la vision, maux de tête, écoulement des mamelons chez les hommes et les femmes non enceintes. Il est prescrit aux patients atteints de tels troubles:

  • infertilité;
  • saignement dysfonctionnel;
  • diminution de la perte de sang pendant les menstruations, retard;
  • une sensation de plénitude dans les glandes mammaires, un compactage, une augmentation de leur taille;
  • grossesse après terme;
  • troubles de l'allaitement maternel après l'accouchement.

Le médecin ordonne de déterminer la concentration d'une hormone sexuelle particulière en tenant compte du jour du cycle, de la date de l'ovulation.

HormoneQuel jour du cycle prendre
ProgestéroneLe 22 (avec un cycle de 28 jours) ou le 28 (avec un cycle de 35 jours)
ProlactineN'importe quel jour du cycle
EstradiolLe 7
Oestrogènes (total)Le 4, répété le 21
LhDu 3 au 8 ou du 18 au 22
FSHDu 3 au 8 ou du 18 au 22
TestostéroneLe 6 ou le 7
HCGRetard des menstruations jusqu'à 1 jour pour déterminer la grossesse

Ils passent des tests hormonaux dans un laboratoire spécialisé. La préparation aux tests gynécologiques pour les hormones prévoit les règles suivantes:

  • Le prélèvement sanguin veineux pour les tests hormonaux gynécologiques se fait à jeun.
  • Donnez du sang pour analyse le matin. Le niveau de substances actives fluctue pendant la journée, la valeur "matinale" des substances actives est considérée comme la plus précise.
  • Assurez-vous de prendre en compte la recommandation du médecin le jour du cycle pour effectuer une analyse.
  • Exclure les charges actives avant l'examen.
  • La veille du prélèvement sanguin est inacceptable pour fumer et boire de l'alcool.
  • Vérifiez auprès de votre médecin pendant combien de jours vous devez vous abstenir d'intimité.
  • Arrêtez de prendre des médicaments hormonaux une semaine avant le test..

Caractéristiques de la régulation de la fonction sexuelle

En effet, il est important de prendre en compte le cycle menstruel, lorsque les caractéristiques du fond hormonal sont révélées par rapport à une variété de composés actifs, non seulement régulant la fonction sexuelle. Une étude détaillée de la situation et l'accent mis sur tous les aspects importants deviennent la clé d'un résultat réussi.
Comme le montre la pratique, le plus souvent, les études sont menées le 6-7e jour d'un nouveau cycle. De tels termes sont une exigence clé pour détecter les concentrations sanguines:

Les informations sur le jour du cycle où l'hormone FSH, LH est indiquée sont générales, dans chaque cas individuel, le médecin peut effectuer de petits ajustements en fonction de l'état du patient qui a consulté un médecin. De plus, un spécialiste vous expliquera comment bien préparer votre étude..

Hormone folliculo-stimulante FSH

L'hormone folliculo-stimulante FSH est une hormone hypophysaire qui régule le fonctionnement des gonades. Chez les hommes, il est constamment réparti uniformément, chez les femmes - de manière cyclique, augmentant dans la première phase du cycle menstruel. La FSH favorise la formation et la maturation des cellules germinales: ovules et spermatozoïdes. L'ovule dans l'ovaire se développe en tant que partie d'un follicule composé de cellules folliculaires.

Chez les femmes, le niveau de FSH au milieu du cycle menstruel s'accompagne d'une augmentation ovulatoire de la LH; dans la phase lutéale, il y a une diminution de la FSH. Dans la période postménopausique, le niveau de FSH est presque 10 fois plus élevé que le niveau avant la ménopause, pendant la grossesse, il y a une forte diminution de la FSH, presque à des valeurs indétectables.

L'activité physique chez certaines personnes conduit à une augmentation et chez d'autres à une diminution de la FSH; famine, obésité, contact avec le plomb, les interventions chirurgicales provoquent une diminution de la FSH; tabagisme, altération de la fonction rénale avec urémie, exposition aux rayons X provoque une augmentation de la FSH dans le plasma.

Raisons pour augmenter le niveau de l'hormone FSH:

  • insuffisance de la fonction des glandes sexuelles (génétique, auto-immune, castration (chirurgicale, radiothérapie), alcoolisme, orchite, ménopause - augmentation de la FSH par le principe de rétroaction négative)
  • tumeur hypophysaire

Raisons pour abaisser le niveau de l'hormone FSH:

  • hypofonction de l'hypophyse ou de l'hypothalamus
  • grossesse

Surpoids

Les troubles métaboliques chez l'homme sont très courants. Si vous effectuez une étude approfondie du corps, il s'avère que le tout (principalement) dans les hormones. C'est pourquoi il est important de comprendre quels tests faire pour les filles souffrant de dystrophie, par exemple. En réalité, tout n'est pas aussi difficile qu'il y paraît. Quelles hormones (femelles) prendre avec une prise de poids ou une forte diminution?

Pour le moment, il est conseillé de mener les études suivantes:

Pour le diagnostic initial, les deux premiers tests suffisent. De plus, des hormones thyroïdiennes sont nécessaires. La testostérone et la LH sont généralement prescrites aux hommes. Mais pour des informations plus complètes sur l'origine des problèmes de poids, les femmes peuvent aussi les transmettre.

Caractéristiques de l'analyse et de la préparation pour la recherche en laboratoire

Afin d'obtenir un résultat fiable, il est important de suivre exactement les instructions:

  • pendant 5 jours: pour coordonner la possibilité d'utiliser des médicaments, des compléments alimentaires;
  • pendant 3 jours: ne changez pas le régime alimentaire, n'introduisez pas de restrictions alimentaires, ne mangez pas trop;
  • par jour: renoncer à l'alcool, stress physique et mental, physiothérapie. Avant l'analyse de la prolactine, les rapports sexuels, le massage du torse, la visite du bain, un bain chaud, les bains de soleil sont indésirables. Le soir, le dîner doit être léger, puis vous avez besoin d'une pause de 8 à 12 heures avant le don de sang;
  • le jour de l'analyse: interdiction de fumer, diagnostics instrumentaux (radiographie, échographie), sport, stress.

Quelle heure de la journée

Pour obtenir des résultats fiables, vous devez passer des tests au bon moment..

Si ce n'est pas possible, vous pouvez passer des tests pour les hormones féminines le soir. Mais si après le dernier repas est venu moins de 8 heures, les indicateurs ne seront pas précis.

La clé d'une gestation réussie est de surveiller l'état de santé d'une femme. Cela est particulièrement vrai au cours des trois premiers mois, jusqu'à la fin de la dixième semaine, car pendant cette période, les rudiments du futur système nerveux et hormonal sont posés. La vie de l'enfant pendant cette période est particulièrement dépendante de l'état de santé de la femme enceinte.

Si le médecin a expliqué quel jour du cycle prendre des hormones et que la femme a suivi attentivement les règles de préparation à l'étude, et pourtant le résultat s'est révélé très différent des normes moyennes établies, cela peut être une raison de s'inquiéter et de prendre des mesures pour maintenir la grossesse. Les écarts par rapport aux valeurs moyennes indiquent généralement une défaillance du fonctionnement du système endocrinien. Sur la base des informations reçues, le médecin suggère les échecs observés et prescrit des études supplémentaires.

Hormone lutéinisante LH

L'hormone lutéinisante LH est la deuxième hormone hypophysaire responsable de l'activité des gonades. Stimule la production d'hormones sexuelles: chez la femme - la progestérone, chez l'homme - la testostérone. Chez les hommes, comme la FSH, elle est constamment allouée au même niveau, chez les femmes - de manière cyclique, augmentant pendant l'ovulation et dans la deuxième phase du cycle menstruel.

Lors de l'examen des femmes en âge de procréer, il est nécessaire de prendre en compte le fait que leur niveau de LH dans le sang est soumis à des fluctuations physiologiques et est directement lié au stade du cycle menstruel: les valeurs les plus élevées de LH sont observées pendant l'ovulation (milieu de cycle), les plus faibles à la fin de la phase folliculaire.

Préparation à l'analyse sur LH: A la veille de la prise de sang, il faut exclure l'activité physique, l'alcool, les aliments gras et le stress psychologique. Une heure avant le prélèvement sanguin, le tabagisme est exclu. Pendant la prise, les sujets doivent être au repos, assis ou couchés, l'estomac vide (ce qui précède s'applique aux autres hormones).

Raisons pour augmenter le niveau de l'hormone LH:

  • insuffisance génitale
  • syndrome des ovaires polykystiques (LH / FSH = 2,5)
  • tumeur hypophysaire
  • stress

Raisons pour abaisser le niveau de l'hormone LH:

  • hypofonction de l'hypophyse ou de l'hypothalamus
  • syndromes génétiques (syndrome de Kalman)
  • anorexie nerveuse

Genre et cyclisme

Si vous savez exactement comment les hormones changent au cours des jours du cycle, vous pouvez obtenir les résultats d'analyse les plus fiables..

Le tableau montre les intervalles de temps recommandés dans lesquels vous pouvez passer des tests pour les hormones féminines.

HormoneQuand prendre
ProlactineCycle de 3 à 5 jours
Hormone lutéinisante3-5 jours
Hormone de stimulation de follicule3-5 jours
EstradiolLa deuxième phase du cycle. Meilleur le septième jour après l'ovulation.
ProgestéroneLa deuxième phase du cycle (21-23 jours)
Androgènes (testostérone)Le huitième jour du cycle

Dans la première phase du cycle menstruel, les niveaux de prolactine sont minimes. Une augmentation progressive des performances après l'ovulation. À différents moments de la journée, il y a une fluctuation du fond hormonal. L'augmentation maximale est observée la nuit. Le déclin commence entre cinq et sept heures du matin. Ces caractéristiques ont été prises en compte lors de l'élaboration du calendrier des tests..

Au cours des première et deuxième phases du cycle, les tests hormonaux chez la femme peuvent être répétés. Un tel besoin se pose en cas de troubles nécessitant des diagnostics supplémentaires..

Combien de résultats sont en préparation

Chaque laboratoire peut avoir ses propres délais pour publier les résultats des tests sanguins, mais le plus souvent ils s'élèvent à un jour pour l'ensemble du spectre des hormones féminines.

Un tel intervalle de temps est nécessaire pour la détermination par immunochimiluminescence. Le sang prélevé dans une veine en laboratoire est divisé en plasma et en cellules. Le fibrinogène est retiré du plasma et le sérum est obtenu. Ensuite, des anticorps spécifiques de l'hormone de test sont ajoutés au tube. Ils sont prétraités avec une enzyme qui provoque une réaction d'éclat.


Prélèvement de sang

Après la formation de complexes immuns, les quanta de lumière résultants sont enregistrés par l'appareil. Selon les données obtenues, la concentration de la substance dans le sang est déterminée. L'ensemble de cette procédure dure environ 3 heures. Par conséquent, si nécessaire, l'analyse peut être effectuée de manière urgente (par exemple, dans le diagnostic d'une grossesse extra-utérine).

Grossesse

Et si vous voulez guérir l'infertilité? Ensuite, vous devez passer par un long voyage d'analyse, de traitement, de diagnostic et de conseil médical. Quelles hormones féminines passer lors de la planification d'une grossesse ou des problèmes de conception?

Il est préférable d'effectuer un diagnostic complet du corps. Par conséquent, toutes les hormones énumérées précédemment devront être prises. En plus d'eux, une analyse est également prescrite pour les 17-cétostéroïdes. Il s'agit d'un autre type d'hormone féminine qui joue un rôle très important..

En conséquence, il est préférable de réfléchir à la manière dont les tests sont effectués. Les hormones à étudier dans un cas particulier ne sont pas si importantes. Après tout, avec de vrais problèmes de santé, le patient apportera toujours les résultats de toutes les études au fil du temps. Ce que vous devez savoir à quelles périodes passer certains tests?

Prolactine

La prolactine est une hormone hypophysaire nécessaire à la maturation de la glande mammaire. Supprime la sécrétion d'hormones sexuelles. Augmente normalement pendant le sommeil, l'exercice, les rapports sexuels.

Chez les femmes, la prolactine sérique est plus élevée que chez les hommes. Pendant le cycle menstruel, le niveau de prolactine est plus élevé en phase lutéale qu'en phase folliculaire. Pendant la grossesse, à partir de la 8e semaine, une augmentation des niveaux de prolactine commence, qui atteint son maximum à la fin du troisième trimestre. Après la naissance, elle diminue puis augmente pendant la lactation.

Une augmentation de la prolactine est possible pour les raisons suivantes:

  • grossesse
  • syndrome de galactorrhée-aménorrhée
  • tumeur hypophysaire
  • pathologie de l'hypothalamus
  • hypothyroïdie
  • insuffisance rénale

La diminution de la prolactine est généralement causée par:

D'où vient le sang?

Et quel type de sang est prélevé pour analyse? Cette question intéresse certaines femmes. Après tout, il y a beaucoup de recherches. Et il existe plusieurs types de sang - capillaire et veineux.

Auparavant, une technique pour prélever du sang sur un doigt était courante. C'est-à-dire que le type capillaire de matériel biologique a permis de voir la concentration de certaines substances. Mais cette méthode de recherche est dépassée.

Par conséquent, le sang principalement veineux est maintenant prélevé principalement pour toute analyse. Un récepteur spécial de matériel biologique est injecté dans une veine située sur l'articulation du coude. Le processus n'apporte aucune douleur significative. Mais cette fonctionnalité ne s'applique pas aux règles de réussite des tests.

Des études hormonales sont menées pour évaluer l'état hormonal et le fonctionnement des glandes et des organes internes (thyroïde et pancréas, glandes surrénales, hypophyse, ovaires, testicules). Cela est particulièrement important en cas d'insuffisance hormonale, qui se manifeste cliniquement (éruptions cutanées, irrégularités menstruelles, surcharge pondérale, altération du métabolisme des protéines, des graisses et des glucides) et pendant la grossesse..

Pendant la grossesse

Vous pouvez vérifier le fond hormonal d'une femme pendant la grossesse aux 1er, 2e et 3e trimestres. L'analyse la plus importante est un test sanguin pour l'hCG (le nom est la gonadotrophine chorionique). Il est synthétisé par les cellules choriales. Cela se produit à 6-8 semaines. Il devrait montrer comment se déroule la grossesse. Au bout de 7 à 11 semaines, sa concentration dans le sang augmente fortement, puis diminue.

Explication des indicateurs

Les résultats de l'étude des hormones dans le sang sont une étape importante de l'examen, mais pour leur évaluation, il est important de comprendre la signification des changements révélés. Par conséquent, seul un gynécologue peut diagnostiquer correctement, en tenant compte du tableau clinique, des données échographiques, d'autres tests.

Pour les hommes et les femmes en bonne santé pendant la puberté, les indicateurs indiqués dans le tableau sont caractéristiques.

Les hormonesHommesFemmes (selon la phase du cycle)
premièreovulationseconde
Estradiol, pg / ml7.6-4312,5-16586-50044-210
Progestérone, nmol / L1,5-6,30,3-2,20,5-9,57-57
FSH, mUI / ml0,95-121.37-9.956.2-17.21,1-9,2
LH, mUI / ml1.7-8.62.4-12.514-961-11,5
Prolactine, μMU / ml86-325102-495

Il convient de garder à l'esprit que, selon les réactifs utilisés, dans un laboratoire particulier, il peut y avoir des normes légèrement différentes. Par conséquent, les valeurs normales sont indiquées sur le formulaire avec les résultats. Lors d'un nouveau diagnostic, il est conseillé d'être examiné dans le même établissement.

Augmenter

Le niveau d'estradiol augmente avec de telles maladies:

  • tumeur ovarienne, kyste;
  • persistance (absence de rupture) du follicule;
  • fonction thyroïdienne élevée;
  • une surdose de médicaments contenant des œstrogènes;
  • stimulation de la fonction ovarienne dans l'infertilité, insémination artificielle.

Chez les hommes, la croissance des hormones sexuelles féminines se produit avec des troubles génétiques, des tumeurs des testicules et la couche corticale des glandes surrénales.

Une augmentation de la progestérone est associée à:

  • formations kystiques dans les ovaires, tumeur;
  • prolifération du cortex surrénalien;
  • altération de l'excrétion hormonale due à une maladie rénale;
  • l'utilisation de médicaments similaires à l'hormone ou bloquant ses récepteurs (la quantité de progestérone libre augmente).

L'hormone stimulant les follicules augmente avec une diminution des niveaux d'oestrogène. Chez les hommes, la cause peut être une violation de la production de testostérone par les testicules avec des anomalies dans leur développement, des néoplasmes, le syndrome de Klinefelter.

Chez les femmes, des taux élevés caractérisent:

  • le début de la ménopause, y compris après la chirurgie, la radiothérapie, les médicaments, prématuré;
  • tumeurs de l'ovaire, de la glande pituitaire;
  • Syndrome de Shereshevsky-Turner;
  • alcoolisme chronique;
  • maladies auto-immunes infections.

Des valeurs élevées de LH sont trouvées avec:

  • maladies génétiques congénitales;
  • tumeurs bénignes et malignes des gonades, hypothalamus, hypophyse;
  • encéphalite, méningite;
  • faible activité hormonale de la glande thyroïde;
  • ovaire polykystique;
  • opérations, blessures affectant les organes pelviens.

L'excès de prolactine se trouve dans les tumeurs hypophysaires, ainsi que l'inflammation dans la région hypothalamo-hypophyse, les troubles vasculaires.


Norme hormonale LH

L'une des raisons de cette concentration élevée est le processus rhumatismal actif, les maladies rénales et hépatiques..

Peut conduire à une augmentation de l'indicateur:

  • de faibles niveaux d'hormones sexuelles, de la glande thyroïde et des glandes surrénales;
  • blessures, tumeurs de la poitrine;
  • l'herpès dans le domaine des glandes mammaires.

Niveau d'abaissement

De faibles concentrations d'oestrogène se produisent avec:

  • maladies chromosomiques;
  • violation de la réaction des ovaires à la FSH;
  • infectieux, inflammatoire, processus tumoral, rayonnement, traumatisme;
  • mauvais fonctionnement de l'hypothalamus, de l'hypophyse, de la glande thyroïde, du foie;
  • épuisement.

Une progestérone inférieure à la normale se trouve chez les femmes atteintes de telles maladies:

  • menace d'avortement, nausée, grossesse extra-utérine;
  • persistance des follicules;
  • saignement dysfonctionnel;
  • ovaire polykystique.

Une diminution de la teneur en hormones hypophysaires (FSH, LH et prolactine) est caractéristique d'une libération insuffisante de gonadolibérine par l'hypothalamus, le post-partum, des lésions tumorales de l'hypophyse. Cela se produit également à la suite d'opérations, d'infections, d'anomalies vasculaires. Leur formation diminue avec un excès d'hormones sexuelles dans le sang, ainsi qu'une surdose de médicaments pour la thérapie de remplacement.

Les principes de normalisation du fond hormonal

Pour les hormones sexuelles, des analyses sont effectuées pour comparer les résultats avec la norme. Les facteurs suivants peuvent affecter cela:

  • l'âge du patient;
  • phase du cycle menstruel;
  • état physiologique.

Le décryptage d'un test sanguin pour les hormones est effectué par un médecin. Dans la phase folliculaire du cycle, normalement chez la femme, le taux de FSH dans le sang varie de 2,8 à 11,3 UI / ml. Pendant l'ovulation, elle est de 1,2 à 9 UI / ml. Dans le pic ovulatoire, cet indicateur est de 5,8-21 UI / ml. Dans la phase lutéale du cycle, la teneur en FSH chez les femmes en bonne santé est réduite. Chez les femmes ménopausées, la concentration de FSH dans le sang varie de 21,7 à 153 UI / ml. Chez les filles, cette valeur est beaucoup plus faible (0,11-1,3 UI / ml).

Chez les enfants, le niveau d'hormone lutéinisante est beaucoup plus faible que chez les adultes. Cette valeur augmente de la période de la ménopause. Chez les femmes en âge de procréer, la moyenne est de 5 à 20 UI / ml. La LH augmente avec le pic ovulatoire. Dans la première phase du cycle, la LH normale est de 1,1-11,6 mU / ml, dans la seconde - 0-14,7 mU / ml, pendant le pic - 17-77 mU / ml, en postménopause - 11,3-40 miel / ml Chez l'homme, la LH est produite en petites quantités (la norme est de 0,8 à 7,6 mU / ml).

Progestérone

Lors de l'analyse des analyses hormonales, une attention particulière est accordée à la teneur en progestérone. Sa norme dans les phases 1, 2 et 3 du cycle ne dépasse pas 3,6 nmol / L, 1,52-5,45 nmol / L et 3,01-66,8 nmol / L, respectivement. Chez les femmes ménopausées, cet indicateur n'est pas supérieur à 3,19 nmol / l.

Estradiol

Chez les femmes non enceintes, sa concentration normale est de 57-227 pmol / L dans la phase folliculaire, 127-476 dans le pic préovulatoire et 77-227 pmol / L dans la phase lutéale.

Testostérone

La concentration de testostérone totale dans le sang chez les hommes en bonne santé est de 12 à 33 nmol / L, libre - 4,5 à 42 pg / ml, active - 3,5 à 12 nmol / L. Chez les femmes de moins de 39 ans, son contenu est de 0,13-3,09 pg / ml, de 40 à 59 ans - 0,13-2, pg / ml.

Prolactine

La norme de prolactine dans le sang des femmes non enceintes de 4 à 23 ng / ml, pour les hommes - moins de 407 mU / ml.

Le niveau d'hormones pancréatiques (insuline et glucagon) est d'une grande importance. La norme d'insuline dans le sang des hommes et des femmes varie de 3 à 25 mcU / ml, et de glucagon - 20-100 pg / ml.

Lors du décodage des analyses, les indicateurs T3 et T4 sont déterminés. Chez une personne en bonne santé, le contenu suivant des principales hormones thyroïdiennes dans le sang:

  • thyroxine libre - 9-21 pmol / l;
  • 3-iodothyronine libre - 2,63-5,68 pmol / l;
  • thyroxine totale - 4,91-12,2 μg / dl;
  • 3-iodothyronine totale - 1,08 à 3,14 pmol / L.

Hormones hypophysaires

Normes d'hormones synthétisées par l'hypophyse

Nom d'hormoneNorme
ACTH0-50 pmol / L
TTG0,6-3,8 μMU / ml
hormone lutéinisante0-77 mU / ml (selon la phase du cycle menstruel)
STG0,2-13 ng / ml
ocytocine1-5 μU / ml

Pour les hormones surrénales, les indicateurs suivants sont normaux:

  • cortisol - 130-650 nmol / l;
  • aldostérone - 25-270 pg / ml;
  • adrénaline - 0,9-2,48 nmol / l;
  • norépinéphrine - 0,6-3,25 nmol / l.

Si une personne a un dysfonctionnement hormonal, il est nécessaire:

  • éliminer les facteurs étiologiques;
  • normaliser le mode de vie (la nature des aliments, arrêter de fumer et l'alcool, aller au lit en temps opportun, éliminer le stress);
  • effectuer un traitement hormonal substitutif.
  1. Intervention chirurgicale (avec hyperaldostéronisme, phéochromocytome, tumeurs de l'hypophyse, hypothalamus et thyroïde, polykystiques). La destruction, la résection, la surrénalectomie sont effectuées..
  2. Réception d'agents hormonaux (progestatifs pour l'adénomyose, l'obésité et l'hyperplasie, médicaments œstrogènes-progestatifs pour l'infertilité, œstrogènes-progestatifs pour un poids normal). Avec l'hirsutisme et l'acné, les contraceptifs hormonaux sont indiqués, avec l'hypothyroïdie - Eutirox, avec l'hyperthyroïdie et la thyrotoxicose - Tyrosol ou Merkazolil, avec la maladie d'Itsenko-Cushing - Bloqueurs de synthèse des hormones stéroïdes, avec l'acné - antiandrogènes.
  3. Traitement des maladies somatiques (endométriose, endométrite, obésité).

Estradiol

L'estradiol est une hormone sexuelle féminine. Il se forme dans les ovaires, son niveau augmente parallèlement à la maturation du follicule (sous l'influence de la FSH) et atteint un maximum avant l'ovulation (libération de l'ovule). Les hormones sexuelles féminines et masculines se forment chez les personnes des deux sexes. Les différences sexuelles résident dans le rapport des hormones. Chez l'homme, l'œstradiol se forme dans les testicules et est maintenu à un niveau bas constant. Chez les femmes - dans les ovaires cycliquement.

Les hormones sexuelles produites par les glandes sexuelles sont responsables du développement des caractéristiques sexuelles secondaires, de la puberté, des fonctions sexuelles et reproductives. De plus, les hormones sexuelles se forment en petites quantités dans le cortex surrénalien: masculin et féminin, et cette partie d'entre elles est responsable du maintien des signes de relations sexuelles pendant les périodes de la vie où les glandes sexuelles fonctionnent ou ne fonctionnent pas: dans l'enfance et la vieillesse.

Des cibles pour l'action des hormones sexuelles sont disponibles dans tous les systèmes du corps: nerveux, excréteur, osseux, musculaire, cardiovasculaire, tissu adipeux, peau, etc. les hormones sexuelles sont impliquées dans la régulation de toute activité du corps humain. L'œstradiol, comme tous les œstrogènes (hormones sexuelles féminines), stimule les processus de mémoire, améliore l'humeur, le sommeil, renforce le tissu osseux, protège contre l'athérosclérose, améliore le fonctionnement des glandes sébacées et l'état de la peau et des cheveux.

Chez les femmes en âge de procréer, le niveau d'estradiol dans le sérum et le plasma sanguins dépend de la phase du cycle menstruel. Les niveaux les plus élevés d'oestradiol sont observés à la fin de la phase folliculaire, en particulier au milieu du cycle, et dans la phase lutéale. Pendant la grossesse, la concentration d'estradiol dans le sérum et le plasma augmente au moment de l'accouchement et après l'accouchement, elle revient à la normale le 4ème jour.

Avec l'âge, les femmes voient leur concentration d'estradiol diminuer. En postménopause, une diminution de la concentration d'estradiol au niveau observé chez l'homme a été notée. Les fluctuations quotidiennes de la concentration d'estradiol dans le sérum correspondent aux concentrations quotidiennes de LH: le maximum tombe sur la période de 15 à 18 heures avec une diminution de la LH immunoréactive à ce moment, et le minimum est compris entre 24 et 2 heures.

Une étude de dépistage des niveaux d'oestradiol est réalisée le 5-7ème jour du cycle menstruel.

Causes de l'augmentation des niveaux d'estradiol:

  • tumeurs produisant des œstrogènes
  • hyperthyroïdie
  • cirrhose du foie
  • prendre des médicaments hormonaux (contraceptifs oraux)
  • grossesse

Raisons des faibles niveaux d'estradiol:

  • insuffisance génitale

Analyses dans la vieillesse

La complexité de l'étude est due à l'instabilité, il n'est donc pas clair quel jour du cycle prendre des hormones: le corps n'a pas encore développé de conditions cycliques. Normalement, le système ne devient stable qu'à l'âge de vingt ans. Si une étude du fond hormonal est prescrite, des tests peuvent être effectués à différents jours du cycle.

  • trop de poids;
  • croissance incorrecte;
  • les cheveux poussent trop activement;
  • il y a une inexactitude de la puberté.

Une étude spécifique peut être prescrite pour une variété de symptômes. Ainsi, les hormones du système endocrinien sont vérifiées si une femme note:

  • anémie
  • fraîcheur;
  • transpiration
  • problèmes dans le fonctionnement du tube digestif;
  • augmentation de la pression;
  • perte de poids soudaine;
  • insuffisance du fonctionnement du système cardiaque;
  • faiblesse musculaire;
  • réactions mentales lentes ou trop fortes (jusqu'à l'hystérie);
  • violation de la fonctionnalité physique du corps.

Il n'y a aucun attachement à la cyclicité, l'analyse est effectuée à tout moment opportun choisi par le médecin en fonction des caractéristiques individuelles du corps du patient.

Vidéo utile

  • Tests d'hormones dans l'obésité: pour lesquels ils cèdent...
    Il est impératif de passer des tests hormonaux pour l'obésité, surtout si une femme ou un homme prend un excès de poids sans raison. L'endocrinologue vous prescrira lesquels passer afin d'identifier la cause.
  • Avant de passer des tests pour les hormones: est-il possible de manger...

Avant de passer des tests hormonaux, il est très important de savoir exactement les jours où cela convient, en particulier pour les femmes. Les recommandations comprennent également des questions sur la possibilité de manger, de boire de l'alcool et comment se déroule la préparation générale. Quoi d'autre n'est pas autorisé? Comment le sexe affecte les tests?

Combien d'analyse hormonale est effectuée, si vous prenez...

Plusieurs facteurs influencent la quantité d'analyse hormonale effectuée: le type d'hormone (thyroïde, glande surrénale), la charge de travail du laboratoire en clinique ou en privé. Les résultats les plus rapides en gynécologie (pour la prolactine, l'estradiol, la TSH) - en moyenne 1 jour après le don de sang. Les anti-mullers doivent parfois attendre jusqu'à 6 jours, et la vasopressine - jusqu'à 14.

Thyroxine générale: analyse, la norme chez les femmes et les hommes...

Elle produit une thyroxine commune, comme la T4 libre, la glande thyroïde. Sa norme dans les analyses peut fluctuer chez les femmes pendant la grossesse et diminuer en tout la nuit. Pourquoi haussé ou baissé? Quelle est la différence entre général et gratuit?

Glande parathyroïde: tests pour déterminer...

En cas de suspicion de dysfonctionnement de la glande parathyroïde, des tests aideront à confirmer ou à réfuter le diagnostic. Assurez-vous de donner du sang aux hormones, et dans certains cas, effectuez une échographie, une scintigraphie, une biopsie. Par exemple, en cas de suspicion d'adénome, de cancer.

Fonctions de synchronisation

Souvent, les études sont prescrites pendant 3-8 jours, 19-20 d'un nouveau cycle. La décision exacte est toujours laissée au médecin, qui sait exactement quels jours du cycle menstruel prendre des hormones. Si, en même temps qu’une femme, l’étude est menée par son partenaire sexuel habituel, il n’existe pas de restrictions aussi strictes pour un homme concernant le calendrier possible de prélèvement d’échantillons biologiques. La remise à un moment opportun est autorisée - lorsqu'elle plaît à une personne.

Si des tests sont prescrits pour les hormones féminines qui ne sont pas liées à la grossesse, elles peuvent être passées (généralement) également à un moment opportun, sans référence au cycle menstruel. Cela s'applique aux TTG, T3, T4. Des exigences similaires sont imposées à l'étude de la concentration de testostérone dans le sang. Cependant, de nombreux médecins modernes pensent que les meilleurs résultats sont obtenus à partir d'études d'échantillons biologiques prélevés le 5ème jour du cycle.

Quelles hormones abandonnent: toutes produites par la glande thyroïde. L'intervalle de 5 à 8 jours n'est pas nécessaire à observer, dans chaque situation spécifique le médecin évalue dans quelle mesure il sera raisonnable d'attendre cette période particulière. Si des informations sont nécessaires d'urgence, elles peuvent planifier l'étude le plus rapidement possible, s'il est possible d'attendre, puis elles sélectionnent la date, en se concentrant sur le cycle menstruel.

Progestérone

Après l'ovulation - la sortie de l'ovule du follicule - à sa place dans l'ovaire, un corps jaune se forme - la glande sécrétant de la progestérone - l'hormone de la grossesse. Elle existe et libère cette hormone pendant 12 à 16 semaines de grossesse jusqu'au moment où le placenta est complètement formé et prend la fonction de synthèse hormonale.

Si la conception ne se produit pas, le corps jaune meurt après 12-14 jours et les menstruations commencent. La progestérone est déterminée pour évaluer l'ovulation et la viabilité du corps jaune. Avec un cycle régulier, le niveau de progestérone est déterminé une semaine avant la menstruation (au milieu de la deuxième phase), lors de la mesure de la température rectale - le 5-7e jour de son élévation, avec un cycle irrégulier - plusieurs fois. Un signe d'ovulation et la formation d'un corps jaune complet est une augmentation de dix fois les niveaux de progestérone.

En plus des ovaires, comme toutes les hormones sexuelles, la progestérone se forme dans les glandes surrénales..

Chez la femme, la concentration normale de progestérone dépend de la phase du cycle menstruel et est maximale au milieu de la phase lutéale. Chez les femmes ménopausées, une diminution de la concentration de progestérone à un niveau de concentration chez l'homme se produit. Lorsque survient une grossesse, les taux de progestérone augmentent jusqu'à 40 semaines de grossesse. Une diminution de la concentration plasmatique de progestérone est observée avec la menace d'une fausse couche.

Raisons de l'augmentation des niveaux de progestérone:

  • caractéristiques génétiques de la synthèse des hormones sexuelles dans les glandes surrénales (hyperplasie corticale surrénale)
  • kyste du corps jaune
  • grossesse
  • dérive kystique

Raisons pour abaisser les niveaux de progestérone:

  • manque d'ovulation
  • défaillance du corps jaune
  • menace d'avortement

Le cycle mensuel est...

Quand donner du sang pour les hormones (femelles)? La réponse à cette question dépend de plusieurs facteurs. Le premier concerne la substance spécifique. Le deuxième - quel est le cycle mensuel de la fille. Troisièmement - la raison d'aller au laboratoire pour la recherche.
Comment s'appelle le cycle mensuel? Il s'agit d'une période de changements cycliques dans le corps d'une femme. Elle peut également être caractérisée par l'unité de temps à laquelle le follicule mûrit et se prépare à la fécondation. Si la conception ne se produit pas, la cellule meurt et le cycle commence dès le début..

Autrement dit, le cycle mensuel est la période allant du premier jour du mois aux prochains jours critiques. Dure idéalement 28 jours. Dans certains cas, elle peut être irrégulière ou augmenter / diminuer sa durée. En fonction de cela, la réponse à la question de savoir quand donner du sang aux hormones variera. Femme ou général - pas si important.

Testostérone

La testostérone est une hormone sexuelle masculine. Il se forme dans les gonades et le cortex surrénalien. Comme les hormones sexuelles féminines, elle possède des récepteurs dans de nombreux systèmes et tissus du corps. Responsable du développement des caractéristiques sexuelles secondaires, de la conscience psychologique du sexe, du maintien de la fonction sexuelle (libido et puissance), de la maturation des spermatozoïdes, du développement du squelette et de la masse musculaire, stimule la moelle osseuse, l'activité des glandes sébacées, améliore l'humeur.

Chez la femme, la concentration de testostérone est associée au cycle menstruel. Ainsi, la concentration maximale est déterminée dans la phase lutéale et pendant l'ovulation.

De plus, la testostérone a un rythme de sécrétion quotidien: un minimum de 20,00, un maximum de 7,00.

Chez les femmes, la consommation d'alcool pendant la ménopause, comme la ménopause elle-même, les brûlures, un régime pauvre en graisses et une mauvaise nutrition entraînent une diminution de la testostérone totale. Le tabagisme peut entraîner à la fois une augmentation de la testostérone totale et libre et une diminution de la testostérone totale. La perte de poids chez les femmes obèses entraîne une diminution de la testostérone libre. Avec le stress thermique, les hommes et les femmes subissent une diminution de la testostérone totale.

Raisons d'augmenter les niveaux de testostérone:

  • puberté précoce (chez les garçons)
  • hyperplasie du cortex surrénal
  • tumeurs productrices d'hormones sexuelles

Raisons d'un faible taux de testostérone:

  • Syndrome de Down
  • rénale, insuffisance hépatique
  • insuffisance des glandes génitales

Quand et pourquoi sont-ils nommés?

Le fond hormonal et le fonctionnement de tout l'organisme ont une relation directe. Le déséquilibre hormonal peut provoquer de graves conditions pathologiques. Les gynécologues et endocrinologues donnent le plus souvent des références pour des tests hormonaux. Un tel examen est approprié pour les pathologies et conditions suivantes:

  1. Tests hormonaux pour la planification de la grossesse. Ils montreront l'état général du corps féminin, ainsi que la possibilité de conception et de port normal de l'enfant à naître. Les tests pour planifier une grossesse comprennent nécessairement des tests pour: estradiol, progestérone, FSH, LH, testostérone, prolactine, hormones thyroïdiennes, DHAES et AMG.
  2. Avec la ménopause. Après 45 ans, s'il y a des plaintes, le gynécologue peut envoyer la femme subir des tests hormonaux. Pour comprendre s'il y a une ménopause, il suffit de déterminer: FSH, LH et estradiol. Avec l'âge, les femmes subissent un changement dans la concentration de ces substances biologiquement actives. Les tests pour les hormones féminines ménopausées vous permettent de choisir une thérapie de remplacement adéquate et d'évaluer le besoin global de médicaments hormonaux.
  3. Avec dysfonctionnement du système reproducteur. En présence de pathologies d'un tel plan, la patiente se voit prescrire tout un groupe de tests qui déterminent le profil hormonal féminin: FSH, LH, prolactine, estradiol, TSH, DHAES, cortisol, progestérone. Les substances biologiquement actives répertoriées montrent de manière optimale l'état des mécanismes de reproduction, elles sont donc considérées comme les plus importantes dans le diagnostic de l'infertilité féminine.
  4. Avec des conditions dépressives et des sautes d'humeur soudaines. La quantité d'hormones sexuelles, d'hormones thyroïdiennes et d'endorphines affecte directement l'état émotionnel d'une personne. Dans cet esprit, si la patiente a une humeur dépressive, un spécialiste compétent la nommera nécessairement une analyse pour TSH, T3 et T4 libres, cortisol.
  5. Avec perte de cheveux. Si dans le corps de la femme il y a un excès d'hormones «mâles» du groupe des androgènes, alors la structure de ses cheveux peut bien se détériorer. Et aussi ils deviendront cassants et tomberont intensément. De plus, une femme peut commencer à remarquer une diminution de la libido, l'hirsutisme (croissance excessive des cheveux sur le visage et le corps chez le type masculin), des changements dans la voix. Dans ce cas, la femme a besoin d'une évaluation de la fonction androgène.
  6. Avec des troubles de la croissance. Une fonction somatotrope altérée de l'hypophyse peut entraîner un retard de développement physique, un retard de croissance, une faiblesse musculaire ou une ostéoporose. Si une fille ou une fille présente un retard de croissance notable, on lui recommandera une évaluation en laboratoire de l'hormone de croissance (STH).
  7. Avec de l'acné. Les problèmes de peau sont caractéristiques des adolescents de l'adolescence et des femmes atteintes de SPM (c'est une variante de la norme). Mais si l'acné apparaît en permanence, ne passe pas de 25 à 30 ans et que leur apparition n'est pas associée au cycle menstruel, le patient doit être examiné. Dans de tels cas, l'analyse de la TSH et du panel de reproduction est appropriée.
  8. Avec le diabète. Cette maladie est directement liée aux troubles hormonaux. Tout d'abord, le diabète se développe dans un contexte de carence en insuline, que le pancréas produit. Les patients suspectés de diabète sucré sont envoyés pour une évaluation en laboratoire de la fonction thyroïdienne, ainsi qu'un test pour l'hémoglobine glycosylée.
  9. En cas de violations dans le tube digestif. Le tube digestif est également régulé par une variété d'hormones. En cas de violations du tube digestif, le gastro-entérologue peut envoyer le patient à l'étude de l'hormone principale dans ce domaine - la gastrine. Sa fonction principale est de stimuler la libération d'acide chlorhydrique par les cellules pariétales du bas de l'estomac.
  10. Avec obésité ou manque d'appétit. Un gain ou une perte de poids rapide peut également être déclenché par des troubles hormonaux. La masse corporelle et le métabolisme énergétique sont régulés par la leptine. Il est toujours inclus dans un complexe d'études de problèmes d'augmentation ou de réduction de poids. Dans certains cas, une étude du cortisol et de l'adrénaline peut être nécessaire..

Les personnes qui ne sont pas indifférentes à leur santé se rendent compte à quel point le contexte hormonal affecte leur bien-être et leur humeur en général. Cependant, essayer de réguler indépendamment votre état hormonal est assez dangereux. La meilleure solution serait de contacter un spécialiste. Il sera en mesure d'évaluer objectivement l'état, de prescrire les tests nécessaires, et en fonction de leurs résultats, il sélectionnera le traitement approprié.

Une grande liste d'études hormonales est immédiatement prescrite dans de rares cas. En règle générale, 1 à 3 indicateurs suffisants sont responsables du fonctionnement d'un organe particulier. Si désiré, le patient peut passer des tests sans la recommandation d'un spécialiste.

Cortisol

Le cortisol est une hormone du cortex surrénalien. Il est déterminé à évaluer la fonction du cortex surrénalien. Réagit au stress, a un rythme quotidien de sécrétion. Régulé par l'hormone hypophysaire ACTH.

Le rythme quotidien de sécrétion de cortisol est formé par environ la 3e année de vie et se manifeste par des concentrations plus élevées de l'hormone pendant la journée et plus faibles la nuit. Le niveau maximal de cortisol dans le plasma et l'urine est déterminé de 4 à 8 heures (pic de 4 à 6 heures), le minimum - de 21 à 3 heures.La concentration de cortisol dans le sérum à 20 heures diffère de la concentration à 8 heures de plus de 50%.

Différents types de stress (psychologique, physique, froid, chaleur, etc.), boulimie, consommation d'alcool, alcoolisme, activité physique, thérapie électrovasculaire, jeûne, prise de nourriture, syndrome prémenstruel (bouffées de chaleur à la ménopause), chirurgie du tabac, blessures, cause d'urémie augmentation du cortisol plasmatique.

Causes des niveaux élevés de cortisol:

  • Maladie de Cushing (excès d'ACTH)
  • tumeur surrénale

Raisons pour abaisser les niveaux de cortisol:

  • insuffisance surrénalienne
  • syndrome surrénogénital (un trouble génétique dans la synthèse des hormones stéroïdes du cortex surrénalien)
  • insuffisance hypophysaire

Le DEA-S est une hormone produite par les glandes surrénales du corps humain. Comme la testostérone, c'est une hormone exclusivement masculine. Mais pour les filles, il joue un rôle important.

Du sang sur les hormones féminines quand donner? Les règles indiquent que le matériel biologique est pris à jeun. Si nous parlons de l'hormone DEA-S, vous pouvez le faire n'importe quel jour. Et les hommes et les femmes. Pour des informations plus précises, contactez votre médecin. Une étude sur le DEA-S est souvent réalisée plusieurs fois par cycle. Jusqu'à un jour, le meilleur moment ne peut être déterminé. Chaque organisme est individuel. Par conséquent, l'étude est menée selon un calendrier individuel..

Sulfate de déhydroépiandrostérone DGA-S (DHEA-S)

La DGA-S (DHEA-S) est une hormone sexuelle masculine synthétisée dans le cortex surrénal. Il est déterminé pour diagnostiquer l'origine de l'hyperandrogénisme (excès d'hormones sexuelles masculines) chez les femmes.

Préparation pour l'analyse du DHA-S: à la veille de l'étude, il est nécessaire d'exclure les médicaments qui affectent le niveau de DEA-C dans le plasma, l'activité physique, le tabagisme, l'administration et l'administration de glucose.

Chez les nouveau-nés, en particulier les prématurés, la concentration de DEA-C dans le plasma augmente, puis diminue fortement au cours de la première semaine de vie. Quelques années avant la puberté et pendant cette période, la concentration de DEA-C dans le plasma augmente. De plus, avec l'âge, il y a une diminution progressive du DEA-C chez l'homme et la femme. Un certain rythme circadien pour cette hormone n'a pas été identifié. Pendant la grossesse, sa concentration plasmatique diminue.

L'alcoolisme, la consommation de 75 g de glucose, les maladies graves provoquent une diminution du DEA-C. Exercice, jeûne, tabagisme - augmentation.

Raisons d'augmenter le niveau de DGA-S:

  • hyperandrogénie surrénalienne (hyperplasie corticale surrénale, tumeurs, maladie de Cushing)

Raisons de la baisse du niveau de DGA-S:

Cycle quotidien

Afin de déchiffrer l'analyse des hormones pour donner une idée la plus précise de la santé du patient, il est nécessaire de prélever des échantillons biologiques le matin, à partir de sept heures du matin, au plus tard à neuf. Les scientifiques ont découvert que pendant cette période, la concentration d'hormones dans le sang est aussi élevée que possible, ce qui signifie que les résultats seront fiables.

Si une étude de la TSH est prescrite, ce qui permet de déterminer correctement l'état du système endocrinien, alors pour un tel composé, la concentration la plus élevée dans le sang est typique le matin de sept à huit. Une diminution en douceur est observée jusqu'à 11. Le fait de ne pas choisir l'heure peut provoquer l'erreur d'un spécialiste qui décrypte l'analyse des hormones. Cela ne sera pas dû à la faible qualification du médecin, à savoir, en raison des caractéristiques du rythme biologique du corps humain.

Des habitudes

La prochaine nuance assez importante est les mauvaises habitudes. Leur présence affecte négativement les tests sanguins. Surtout quand il s'agit de recherche hormonale. Les personnes qui fument ou boivent de l'alcool devraient s'abstenir de leurs mauvaises habitudes quelques jours avant de passer un test biologique.

Il est recommandé de ne pas boire d'alcool et de ne pas fumer pendant environ 3-4 jours. Cela minimisera l'influence des mauvaises habitudes sur les résultats des tests. Si possible, il serait préférable de renoncer à l'alcool et au tabac quelques semaines avant le prélèvement de sang pour tester les hormones. Il y a beaucoup de conditions à observer, il est facile de s'en souvenir.

Dosages sur panneau thyroïdien

Troubles nerveux, troubles métaboliques associés à l'activité de la glande thyroïde. L'analyse pour la détermination des hormones TSH, T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine) nous permet d'évaluer sa fonctionnalité, ainsi que d'identifier les maladies suivantes:

  • hyperthyroïdie (excès d'hormones thyroïdiennes) ou hypothyroïdie (carence);
  • infertilité;
  • carence en iode;
  • violation des glandes surrénales;
  • les troubles mentaux;
  • diverses tumeurs;
  • diminution de la fonction hypophysaire.

Sommaire

Il est clair comment le sang est examiné. Les hormones féminines (qui sont le plus souvent administrées) ne sont également plus un secret. En utilisant toutes les règles énumérées ci-dessus, une fille sans aucun problème peut déterminer la tâche qui lui est assignée, à savoir obtenir le résultat le plus précis lors de l'examen du corps pour la présence de certaines hormones.

Vous pouvez décrire brièvement le processus de livraison comme suit (à l'exclusion du cycle mensuel):

  • abandonner les mauvaises habitudes quelques jours avant le prélèvement de sang;
  • exclusion des médicaments dans environ 7 jours;
  • un court repos avant le prélèvement de sang (environ une demi-heure);
  • le matériel biologique est administré après une courte grève de la faim, l'estomac vide;
  • le meilleur moment pour changer est le matin.

En conséquence, toutes ces règles aideront à déterminer aussi précisément que possible la concentration de certaines substances dans le corps. Du sang sur les hormones féminines quand donner? Il ne sera plus difficile de répondre à cette question à partir de maintenant..

Autre nuance: si toutes les règles énumérées précédemment ont été observées et que les hormones ne sont toujours pas en ordre, cela indique la présence de toute maladie. Ils sont généralement chroniques. Il est recommandé de consulter immédiatement un médecin pour une recherche plus approfondie et un traitement de la maladie.

À quel moment est-il recommandé de contacter le laboratoire pour tester les hormones? Les situations les plus courantes sont:

  • la grossesse et sa planification;
  • infertilité;
  • maladies de la peau;
  • acné;
  • maladies du système reproducteur féminin;
  • suspicion de maladie chronique.

Vous voulez connaître votre santé? Il suffit de donner du sang. Les hormones sexuelles féminines chez une fille en bonne santé seront normales. Sinon, un traitement peut être nécessaire..

Avec l'estomac vide

Le prochain point très important est qu'une personne, comme cela a déjà été dit plusieurs fois, doit effectuer des tests sanguins strictement l'estomac vide. Cela signifie à jeun. Il est interdit de manger et de boire avant de passer le test. Dans ce cas, certaines inexactitudes peuvent survenir au cours de l'étude..

Il est recommandé de donner du sang pour analyse (non seulement pour la concentration de certaines hormones) après une grève de la faim de 8 heures. Habituellement, c'est la quantité de sommeil qu'une personne a normalement. Les règles pour le prélèvement sanguin exclusivement le matin sont liées à cela.

Dans tous les cas, vous pouvez également donner vie à l'idée pendant la journée. Mais vous devez encore endurer 8 heures sans nourriture ni liquide. Une grève de la faim sévère affecte également négativement les résultats de la recherche. Tout le monde devrait le savoir..

Médicaments

Il y a un autre point assez intéressant à prendre en compte. Ce n'est pas si difficile de vérifier le sang pour les hormones féminines. Quand louer? Les règles de livraison du matériel biologique pour toute étude indiquent que vous n'avez pas besoin de prendre de médicaments pendant l'analyse.

En fait, le même principe s'applique que pour les mauvaises habitudes. Quelques jours avant le don de sang, vous devrez soit abandonner complètement les médicaments en excès, soit limiter leur utilisation. Si nous parlons d'agents hormonaux, ils doivent être exclus sans faute 5-6 jours avant la collecte de matériel biologique. Sinon, des analyses très imprécises sont très probables..

Règles générales de préparation

L'analyse des hormones sera aussi précise que possible, si nous excluons tous les facteurs susceptibles de fausser le résultat et suivons toutes les recommandations des médecins:

  1. Pendant 10 à 14 jours avant le prélèvement sanguin, arrêtez de prendre tout médicament pharmacologique, y compris contraceptifs oraux. Si cela n'est pas possible pour une raison quelconque (par exemple, le patient est obligé de prendre des médicaments quotidiennement en raison de pathologies chroniques), le médecin traitant doit être informé.
  2. Pendant 3 à 5 jours, refusez les bonbons, les aliments frits, fumés et gras, la restauration rapide, les boissons alcoolisées et gazeuses, la force et l'effort physique. Les personnes qui visitent le gymnase, la piscine ou le centre de fitness devront reporter l'entraînement de plusieurs jours jusqu'à ce que le sang pour les hormones soit donné.
  3. 2-3 jours avant de visiter le laboratoire, exclure toute procédure de diagnostic - radiographie, fluorographie, échographie, IRM, tomodensitométrie, etc. Il n'est pas recommandé d'effectuer des procédures physiothérapeutiques - ni en clinique, ni à domicile.

Toutes les analyses sont effectuées le matin - jusqu'à 10h-11h Ne donnez du sang que l'estomac vide - le dernier repas doit être de 12 heures ou plus avant de visiter le laboratoire. Plus le temps de jeûne est long, plus le résultat est précis. Le jour fixé avant le don de sang, vous ne pouvez pas boire de café ou de thé noir, fumer, faire de la gymnastique ou faire du jogging le matin. Il est conseillé de refuser le chewing-gum et même de se brosser les dents avec de la poudre ou de la pâte.

La précision de l'étude dépend de la préparation appropriée pour l'analyse des hormones. Afin de diagnostiquer avec précision l'état du fond hormonal, il convient de venir à la clinique à l'avance. Avant l'échantillonnage, vous devez vous asseoir dans le couloir pendant 15 à 20 minutes, reprendre votre souffle après avoir marché et grimper au sol, vous calmer et vous détendre. Il n'est pas souhaitable de communiquer activement avec d'autres patients, de discuter et d'être nerveux.

Structure

L'hypophyse est constituée de deux grands lobes d'origine et de structure différentes: l'hypophyse antérieure (70–80% de la masse de l'organe) et la neurohypophyse postérieure. Avec les noyaux neurosécréteurs de l'hypothalamus, l'hypophyse forme le système hypothalamo-hypophyse qui contrôle l'activité des glandes endocrines périphériques.

Lobe antérieur (adénohypophyse)

Glande pituitaire antérieure

(lat.pars anterior), ou
adénohypophyse
(adénohypophyse lat.), se compose de cellules endocrines glandulaires de différents types, dont chacune, en règle générale, sécrète l'une des hormones. Distinguer anatomiquement les parties suivantes:

  • pars distalis (la plupart de l'adénohypophyse)
  • pars tuberalis (excroissance en forme de feuille entourant la jambe pituitaire, dont les fonctions ne sont pas claires)
  • pars intermedia, qui est plus correctement désigné comme une glande pituitaire intermédiaire.

Hormones de l'hypophyse antérieure

  • Tropique, car leurs organes cibles sont les glandes endocrines. Les hormones hypophysaires stimulent une certaine glande et une augmentation du niveau d'hormones sécrétées par elle dans le sang supprime la sécrétion de l'hormone hypophysaire par le principe de rétroaction. Hormone thyréostimulante (TSH) - le principal régulateur de la biosynthèse et de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes.
  • Hormone adrénocorticotrope (ACTH) - stimule le cortex surrénalien.
  • Hormones gonadotropes: hormone folliculo-stimulante (FSH) - favorise la maturation des follicules dans les ovaires, la stimulation de la prolifération endométriale, la régulation de la stéroïdogenèse..
  • hormone lutéinisante (LH) - provoque l'ovulation et la formation de corps jaune, la régulation de la stéroïdogenèse..
  • Hormone de croissance (STH) - le stimulateur le plus important de la synthèse des protéines dans les cellules, la formation de glucose et la dégradation des graisses, ainsi que la croissance du corps.
  • Hormone lutéotrope (prolactine) - régule la lactation, la différenciation de divers tissus, la croissance et les processus métaboliques, les instincts de soins pour la progéniture.

    À partir de l'adénohypophyse, des adénomes hypophysaires se développent.

    Lobe postérieur (neurohypophyse)

    Glande pituitaire postérieure

    (lat.pars postérieur), ou
    neurohypophyse
    (neurohypophyse lat.), se compose de:

    • lobe nerveux
      . Il est formé par les cellules épendymaires (pituitites) et les extrémités axonales des cellules neurosécrétoires
      paraventriculaire
      et
      supraoptique
      noyaux de l'hypothalamus du diencéphale, dans lesquels la vasopressine (une hormone antidiurétique) et l'ocytocine sont transportées le long des fibres nerveuses qui composent le tractus hypothalamo-hypophyse jusqu'à la neurohypophyse. Dans l'hypophyse postérieure, ces hormones se déposent et de là pénètrent dans la circulation sanguine..
    • entonnoir
      ,
      infundibulum
      . Relie le lobe nerveux à une élévation médiane. L'entonnoir pituitaire, se connectant à l'entonnoir de l'hypothalamus, se forme
      jambe hypophysaire
      .

    Le fonctionnement de tous les départements de l'hypophyse est étroitement associé à l'hypothalamus. Cette position s'applique non seulement au lobe postérieur - le «récepteur» et le dépôt d'hormones hypothalamiques, mais également aux parties antérieure et médiane de l'hypophyse, dont le travail est contrôlé par des hormones hypothalamiques hypophysaires - des hormones de libération.

    Hormones de l'hypophyse postérieure

    • asparotocine
    • vasopressine (hormone antidiurétique, ADH) (déposée et sécrétée)
    • vasotocine
    • valitocine
    • glumitocine
    • isotocine
    • mésotocine
    • ocytocine (déposée et sécrétée)

    La vasopressine remplit deux fonctions dans le corps:

    1. augmentation de la réabsorption d'eau dans les canaux collecteurs des reins (c'est la fonction antidiurétique de la vasopressine);
    2. effet sur les artérioles des muscles lisses.

    Cependant, le nom "vasopressine" ne correspond pas tout à fait à la propriété de cette hormone pour rétrécir les vaisseaux sanguins. Le fait est qu'à des concentrations physiologiques normales, il n'a pas d'effet vasoconstricteur. La vasoconstriction peut se produire avec l'introduction exogène de l'hormone en grande quantité ou avec une perte de sang, lorsque l'hypophyse sécrète intensément cette hormone. Avec une déficience de la neurohypophyse, le syndrome du diabète insipide se développe, dans lequel une quantité importante d'eau (15 l / jour) peut être perdue avec l'urine par jour, car sa réabsorption dans les tubes collecteurs diminue.

    L'ocytocine pendant la grossesse n'affecte pas l'utérus, car sous l'influence de la progestérone sécrétée par le corps jaune, elle devient insensible à cette hormone. L'ocytocine aide à réduire les cellules myoépithéliales, contribuant à la libération du lait par les glandes mammaires.

    Part intermédiaire (moyenne)

    Chez de nombreux animaux, l'hypophyse intermédiaire située entre les lobes antérieur et postérieur est bien développée. Par origine, il s'agit de l'adénohypophyse. Chez l'homme, il représente une fine couche de cellules entre les lobes antérieur et postérieur, pénétrant suffisamment profondément dans la jambe pituitaire. Ces cellules synthétisent leurs hormones spécifiques - stimulant les mélanocytes et un certain nombre d'autres.

    des loisirs

    Du sang sur les hormones féminines quand donner? Les règles et les conclusions de tout ce qui a été dit précédemment n'indiquent pas un fait important - la collecte de matériel biologique doit être effectuée après un certain temps de repos du patient. En fait, l'étude ne sera efficace au maximum qu'après un court repos.

    Pour cette raison, il est recommandé de venir au laboratoire à l'avance. Il est préférable de se reposer avant le don de sang pendant environ 20-30 minutes. Si possible, il est permis de faire une sieste. Dans un état excité, le corps ne produira certainement pas les résultats qui correspondent à l'image réelle..

    Traitement de la maladie hypophysaire

    L'adénohypophyse et la neurohypophyse sont traitées de plusieurs façons:

    1. La thérapie de remplacement d'hormone.
    2. Irradiation.
    3. Chimiothérapie.
    4. Ablation chirurgicale des néoplasmes.

    La décision sur l'opération est prise après avoir confirmé que les risques associés au développement de la maladie dépassent le risque de l'opération.

    Adénome

    Dans 80% de toutes les maladies, une masse bénigne est diagnostiquée..

    L'adénome est constitué de cellules glandulaires et participe à l'augmentation de la production d'hormones. La tumeur se manifeste par les symptômes suivants:

    • migraines
    • douleur oculaire;
    • vision diminuée;
    • évanouissement
    • troubles du sommeil.

    Lorsqu'une tumeur située dans le parenchyme hypophysaire s'agrandit, elle appuie sur les nerfs optiques, de sorte que l'examen du fond de l'œil sera assez informatif.

    Il existe deux types d'adénomes:

    • microadénomes, jusqu'à 20 mm de taille;
    • macroadénomes de plus de 20 mm.

    La thérapie conservatrice comprend l'utilisation de médicaments et l'exposition aux ondes radio. Avec une grosse tumeur, la chirurgie est indiquée.

    Attention! Si la tumeur a été trouvée chez une femme enceinte, le traitement n'est pas effectué avant l'accouchement.

    Hyperplasie

    Une augmentation du parenchyme des glandes due à la croissance des formations cellulaires est appelée hyperplasie tissulaire..

    La cause d'un tel trouble peut être une hyperplasie thyroïdienne ou ovarienne (chez l'homme, la prostate).

    Une telle maladie nécessite une approche intégrée du traitement et du contrôle par plusieurs spécialistes..

    Le diagnostic consiste à utiliser les formulaires de recherche suivants:

    1. Dépistage hormonal.
    2. Réclamations.
    3. Inspection visuelle.
    4. Échographie des glandes endocrines.
    5. Confirmation du diagnostic d'hyperplasie par la méthode IRM.

    La tactique du traitement implique l'élimination des causes de la maladie - la croissance du tissu de la glande endocrine, qui obéit à l'organe.

    Après des tests de traitement et de contrôle, une élimination complète de la pathologie peut être diagnostiquée..

    Important! Dans certains cas, l'hyperplasie peut être un phénomène physiologique, par exemple, pendant la grossesse.

    Hypoplasie

    Une diminution de la taille des glandes affecte également une diminution de la synthèse hormonale, ce qui affectera le fonctionnement de l'ensemble du système endocrinien.

    Les causes de cette condition peuvent être les facteurs suivants:

    1. Prédisposition génétique.
    2. Troubles dans le développement de la selle turque.
    3. Processus tumoral dans les tissus cérébraux voisins.
    4. Troubles de la pression intracrânienne.
    5. Maladies infectieuses du cerveau.
    6. Blessures à la tête, y compris pendant l'accouchement.

    L'une des raisons peut être les interventions neurochirurgicales, au cours desquelles la glande peut être affectée..

    L'hypoplasie présente un certain nombre de signes qui caractérisent l'hormone manquante. Il peut s'agir de symptômes des maladies suivantes:

    • hypothyroïdie;
    • hypocorticisme;
    • développement de l'aménorrhée chez la femme;
    • chez les hommes, atrophie génitale.

    Si l'organe est sous-développé depuis la période prénatale, la synthèse des hormones est gravement altérée et la personne devient propriétaire d'un diagnostic tel que le nanisme.

    Mais contrairement à la carence en hormone thyroïdienne, qui provoque également un retard mental, seul le squelette souffre d'une carence en hormone de croissance.