Comment prendre et qu'est-ce qu'un test sanguin pour TSH montre?

Un test sanguin pour la TSH (hormone stimulant la thyroïde) est d'une grande importance dans le diagnostic des maladies thyroïdiennes, c'est pourquoi il est prescrit par un endocrinologue dans presque toutes les plaintes. Les symptômes externes des pathologies thyroïdiennes sont des yeux trop brillants, des mains tremblantes et une perte de poids rapide avec un bon appétit.Les personnes présentant des manifestations similaires doivent réfléchir à leur santé et consulter un spécialiste..

Dans cet article, nous découvrirons comment et où effectuer un test sanguin pour la TSH et ce que les résultats indiquent. Cependant, même si vous connaissez les indicateurs normaux, vous ne devez pas tirer de conclusions indépendantes, seul un spécialiste peut faire un diagnostic final.

Quand un test sanguin pour la TSH est prescrit?

La TSH, ou hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse, est l'une des hormones les plus importantes qui affectent le fonctionnement du corps humain. La TSH a pour fonction principale de réguler l'activité de la glande thyroïde. Il stimule la synthèse des hormones T3 - triiodothyronine et T4 - thyroxine. T3 et T4, à leur tour, affectent le fonctionnement des organes du système reproducteur et du tractus gastro-intestinal, les processus mentaux, le système cardiovasculaire et bien plus encore. L'hormone elle-même est produite dans l'hypophyse, cependant, comme nous l'avons déjà dit, elle affecte la glande thyroïde et est donc prescrite pour le diagnostic de ses maladies, ainsi que pour l'infertilité, la température corporelle régulièrement réduite, la dépression, l'impuissance et le retard du développement sexuel et mental dans les enfants. En règle générale, la TSH est administrée en association avec des dosages de triiodothyronine et de thyroxine. Les valeurs hormonales sont mesurées en µU / ml ou miel / l. Dans le formulaire de test, il est parfois appelé non TSH, mais TSH (du nom latin "hormone stimulant la thyroïde").

Il n'y a rien de compliqué dans le processus de prise d'une analyse pour la TSH, cependant, de nombreux facteurs peuvent affecter son résultat, vous devez donc vérifier avec votre médecin à l'avance comment vous préparer à l'examen.

Préparation et analyse de l'hormone stimulant la thyroïde

Un test sanguin pour la TSH est effectué le matin, à jeun. La veille du don de sang, vous devez vous abstenir de l'activité physique et de la consommation de boissons alcoolisées, ainsi que du tabagisme. De plus, dans un mois avant la procédure, vous devez refuser de prendre des médicaments hormonaux et quelques jours avant l'étude - des médicaments contenant de l'iode. Les experts conseillent également de rester assis tranquillement pendant 20 à 30 minutes juste avant de passer le test. Par conséquent, si vous êtes en retard, courez à la clinique à bout de souffle et en sueur, il est préférable d'attendre un peu dans le couloir, de reprendre votre souffle - pour la fiabilité de l'analyse. Et puis passez directement au don de sang.

Le matériel est prélevé dans la veine ulnaire de la main droite ou gauche. La fréquence de la procédure dépend de la complexité de la maladie et est déterminée par le médecin traitant. Dans la pratique mondiale, il est recommandé que les femmes de plus de 50 ans soient testées chaque année pour la TSH, car elles sont à risque de maladie thyroïdienne. Les femmes en âge de procréer peuvent donner du sang à n'importe quel jour du cycle menstruel. Les normes de l'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse chez les personnes de sexe et d'âge différents sont différentes, par conséquent, seul un spécialiste doit déchiffrer le résultat.

Déchiffrer les résultats de l'étude

Les taux normaux de TSH dans le sang dépendent du sexe, de l'âge du patient et de la méthode de laboratoire.Par conséquent, lors du décodage du résultat de l'analyse, l'endocrinologue prend en compte les valeurs indiquées sous la forme du laboratoire ou du centre comme référence.

La concentration de l'hormone est particulièrement importante dans le diagnostic de la thyréotoxicose, pour la différenciation de la véritable thyréotoxicose pendant la gestation, dans le suivi de l'utilisation de médicaments contenant du T3, dans l'identification des pathologies intra-utérines et dans d'autres cas.

La «zone grise inférieure» fait référence à la situation où le niveau de TSH est de 0,1 à 0,4 mU / l. Dans ce cas, une étude supplémentaire est prescrite - un test sanguin pour le niveau d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine). La "zone grise supérieure" correspond à des indicateurs de 5 à 10 mU / l, et dans de tels cas, il est nécessaire de passer le test TRG (en utilisant l'hormone libérant la thyrotropine).

Contenu TSH

Les normes du niveau de l'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse dépendent, comme nous l'avons dit, du sexe, de l'âge et de la technique d'analyse. Par conséquent, s'il est nécessaire de donner du sang à une certaine fréquence, il est préférable de le faire dans la même clinique.

Les taux sanguins de TSH généralement acceptés sont les suivants:

  • chez les nouveau-nés - de 1,1 à 17 mU / l;
  • chez les nourrissons âgés de 2,5 mois, de 0,6 à 10 mU / l;
  • chez les enfants de 2,5 à 14 mois - de 0,4 à 7 mU / l;
  • chez les enfants de 14 mois à 15 ans, de 0,4 à 6 mU / l;
  • chez l'homme - de 0,4 à 4 mU / l;
  • chez les femmes - de 0,4 à 4 mU / l;
  • chez la femme enceinte - de 0,2 à 3,5 mU / l.

Pendant la grossesse, une analyse de la TSH est effectuée plusieurs fois, car il s'agit d'une méthode nécessaire pour identifier les maladies qui peuvent gravement nuire à la santé de la mère et de l'enfant. Un contrôle particulièrement soigneux doit être effectué au premier trimestre, lorsque les organes et systèmes vitaux du futur organisme sont posés. Étant donné que la glande thyroïde du fœtus ne fonctionne pas à ce moment, le fond hormonal de la mère devient la clé d'un avenir sain pour son enfant.

Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde peut être affecté par le stress physique et émotionnel, les maladies infectieuses aiguës, l'adhésion prolongée aux régimes hypocaloriques et à d'autres indicateurs.

TSH a augmenté: qu'est-ce que cela signifie?

Peau sèche, intolérance au froid, perte de cheveux, fatigue accrue, irrégularités menstruelles chez la femme indiquent une concentration accrue de l'hormone dans le sang (hypothyroïdie).

La raison des indicateurs surestimés peut être:

  • inflammation thyroïdienne;
  • tumeurs hypophysaires;
  • insuffisance surrénalienne primaire;
  • intoxication au plomb;
  • désordre mental;
  • chirurgie récente - ablation de la vésicule biliaire ou hémodialyse.

Niveau hormonal abaissé

Une diminution du niveau de TSH (hyperthyroïdie) se produit dans le contexte d'une concentration élevée d'hormones thyroïdiennes. Indicateurs d'une faible hormone TSH dans le sang: palpitations, nervosité, mains tremblantes, selles molles, perte de poids due à un bon appétit.

Les causes de l'hyperthyroïdie peuvent être:

  • goitre toxique diffus;
  • goitre monodose ou polynode;
  • Thyroïdite de Hashimoto au stade de la thyréotoxicose (inflammation de la glande thyroïde causée par des causes auto-immunes);
  • blessure hypophysaire;
  • maladie mentale;
  • prendre de la lévothyroxine (non contrôlée).

Habituellement, après un certain temps, le médecin envoie le patient pour un nouvel examen pour confirmer le diagnostic..

Le prix d'un test sanguin pour TSH

Le coût de l'analyse de la TSH dépend de la localisation de la procédure, des qualifications des spécialistes, ainsi que des réactifs utilisés dans l'étude. Ainsi, par exemple, l'un des centres médicaux de Naberezhnye Chelny propose un service pour 200 roubles. Un peu plus cher est un test sanguin pour TSH à Kazan, le prix moyen dans la capitale du Tatarstan est de 250 roubles. À Saint-Pétersbourg, le niveau d'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse pour 450 roubles sera révélé. Le test sanguin le plus cher pour la TSH coûtera à Moscou. Le coût dans la capitale varie de 500 à 2000 roubles. Le prix dépend du niveau de service et de l'état technique des laboratoires, ainsi que de l'emplacement des cliniques. Dans le centre-ville, le service sera certainement plus cher que dans les zones résidentielles..

Hormone TSH - ce que c'est, comment donner du sang pour analyse

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH, thyrotropine) est une hormone sécrétée par l'hypophyse antérieure et est le principal régulateur du fonctionnement normal de la glande thyroïde. Le déséquilibre hormonal peut provoquer un certain nombre de pathologies physiques ou mentales graves. L'étude est recommandée pour être prise régulièrement chaque année, car de nombreuses maladies ont un long cycle latent. De plus, beaucoup d'entre eux sont détectés à un stade où la pharmacothérapie est déjà inefficace.

Important: s'il est nécessaire de contrôler l'efficacité des tactiques de traitement choisies, une deuxième analyse est réalisée au moins 2 mois après son achèvement. Ce fait est dû au fait que l'analyse TSH montre la situation dans le système hypophyso-thyroïdien au cours des 4 à 6 dernières semaines.

Méthode de recherche: immunochimiluminescent. Durée: 1 jour hors jour de prise du biomatériau. Prix: 450 roubles.

Un test sanguin pour l'hormone TSH - qu'est-ce que c'est?

L'hormone TSH est une hormone tropique synthétisée par l'hypophyse antérieure. Le rôle de la TSH dans le corps d'une femme et d'un homme est de maintenir et de réguler la synthèse des hormones thyroïdiennes: T3 et T4.

Le récepteur hormonal stimulant la thyroïde appartient aux serpentines (récepteurs semi-spirituels). Leur fonction est de transmettre un signal intracellulaire pour activer la réponse cellulaire, qui s'accompagne d'une augmentation de l'apport en iode. Dans ce cas, l'enzyme adénylate cyclase commence à catalyser intensivement le processus de conversion de l'adénosine triphosphate (source d'énergie) en adénosine monophosphate cyclique (AMPc). L'accumulation d'AMPc conduit au fait que la TSH augmente la production de triiodothyronine (T3) et de thyroxine (T4). Le temps de synthèse est réduit à 1 minute.

La régulation du contrôle s'effectue selon le principe du «feedback». En d'autres termes, plus la concentration de T3 et T4 dans le sang est faible, plus la quantité de TSH est élevée.

Ce qui est affecté par les hormones TSH et T4 libre?

L'importance de T3 et T4 pour le développement normal de l'organisme humain est difficile à surestimer. Leurs fonctions principales incluent:

  • régulation du métabolisme et maintien de l'homéostasie;
  • normalisation du métabolisme de l'oxygène dans les tissus;
  • maintenir la pression artérielle;
  • régulation de la thermorégulation;
  • participation à la régulation du système cardiovasculaire;
  • stimulation de l'érythropoïèse dans la moelle osseuse;
  • contrôle du processus de biosynthèse des protéines - le principal matériau de «construction» des organismes vivants;
  • stimulation de la croissance.

Ainsi, le taux de production de T3 et T4, qui, à leur tour, sont directement impliqués dans la croissance et le développement de l'organisme entier, dépend du niveau d'hormone stimulant la thyroïde (TSH).

Quand une étude est prévue?

Un médecin généraliste, pédiatre, endocrinologue, neurologue ou chirurgien peut prescrire une référence à un patient. La principale indication de l'étude est une augmentation de la taille de la glande thyroïde, diagnostiquée par échographie. La pathologie peut s'accompagner d'hyper- (excès) ou d'hypothyroïdie (production insuffisante d'hormones).

Symptômes indiquant une hyperthyroïdie:

  • tachycardie fréquente;
  • perte de poids inexpliquée;
  • insomnie;
  • diarrhée d'étiologie inconnue;
  • maux d'estomac;
  • instabilité émotionnelle, anxiété, agressivité;
  • mauvaise tolérance à la chaleur;
  • déficience visuelle;
  • tremblement de la main;
  • apathie, dépression et faiblesse.

Les signes d'hypothyroïdie comprennent:

  • irrégularité du cycle menstruel chez les femmes;
  • impuissance chez les hommes;
  • diminution de la libido;
  • perte excessive de cheveux;
  • troubles dépressifs;
  • léthargie;
  • déficience de mémoire;
  • problèmes de selles (constipation);
  • peau sèche;
  • gonflement.

Pour les nouveau-nés à risque de maladie thyroïdienne, l'étude est obligatoire immédiatement après la naissance, afin d'exclure l'hypothyroïdie congénitale.

Comment faire une analyse sur TSH, à jeun ou non?

La préparation de l'analyse TSH est cruciale pour la fiabilité des résultats.

Les études hormonales de la TSH dans le sang sont strictement effectuées à jeun. Pour les enfants, l'intervalle après le dernier repas est autorisé pendant 4 heures, pour les adultes, le minimum est de 8 heures. Utilisez beaucoup d'eau plate et propre.

Lors de la préparation d'un test sanguin pour la TSH, il est nécessaire de ne pas fumer 3 heures avant de prélever le biomatériau et, en accord avec le médecin, d'exclure tout médicament pendant 2 jours. L'importance de la règle est due au risque d'obtenir des résultats faussement positifs compte tenu de la capacité de certains médicaments à augmenter ou diminuer la sécrétion hormonale..

Alcool exclu quelques jours avant l'étude.

Il est connu que l'indicateur est caractérisé par des fluctuations quotidiennes. Ainsi, ses valeurs maximales sont enregistrées dans l'intervalle entre 2 et 4 heures du matin, et le minimum - de 17 à 19 heures le soir. De 6 h à 8 h, la concentration est légèrement réduite, par conséquent, l'heure optimale pour un test sanguin pour la TSH est considérée comme étant de 9 h à 11 h..

De plus, l'indicateur est extrêmement sensible au stress physique et émotionnel. Sa sécrétion est altérée au réveil la nuit avant de donner du sang. L'entraînement physique le soir à la veille d'une visite au laboratoire doit également être reporté..

Les règles ci-dessus sont identiques pour les deux sexes et tous les âges. Cependant, des questions se posent souvent - mais comment donner correctement de la TSH aux femmes et le stade du cycle menstruel est-il important? Un employé de laboratoire peut interroger le patient sur la phase du cycle ou l'âge gestationnel..

Ces informations sont nécessaires pour la sélection des valeurs de référence (normales). Cependant, le patient peut être testé pour la TSH n'importe quel jour du cycle menstruel, sauf si le médecin a préalablement indiqué la phase nécessaire à l'accouchement.

TSH normale dans l'analyse

Il a été constaté que la teneur en TSH dans le sang de patients d'âges différents est différente. Lors du choix des valeurs normales, le médecin prend en compte l'âge de la patiente, ainsi que la présence et la durée de la grossesse. Les unités de mesure standard sont μMU / ml, dans lesquelles toutes les valeurs seront données ci-dessous..

La valeur normale pour les nouveau-nés jusqu'à 4 mois est comprise entre 0,7 et 11. Les valeurs sont similaires pour les bébés nés à terme et prématurés.

À l'âge de 4 mois à 1 an, la norme est de 0,7 - 8,5, puis jusqu'à 7 ans de 0,7 à 6.

Les valeurs autorisées pour les enfants de 7 à 12 ans sont comprises entre 0,6 et 5.

La puberté d'un adolescent s'accompagne de changements hormonaux importants. Ainsi, la valeur de la thyrotropine de 12 à 20 ans devrait être comprise entre 0,5 et 4,4.

Pour les personnes de plus de 20 ans, les valeurs standard sont de 0,3 à 4,2. Après 60 ans, il y a une légère augmentation de la concentration de thyrotropine. Cela est dû à une diminution physiologique de la quantité de T3 et T4.

Articles sur les normes et le décodage de la TSH: chez les femmes et les enfants, y compris chez la femme enceinte, chez l'homme

Norme et déviation après ablation de la glande thyroïde

Après l'ablation chirurgicale de la sécrétion de la glande thyroïde T3 et T4 cesse, l'hypophyse essaie de maximiser leur contenu en surproduisant la thyrotropine pour cela. Pour compenser le manque de T3 et T4, les médicaments à base de ces médicaments sont prescrits à vie.

Le taux de thyrotropine après la chirurgie est de 0,3 à 4,0 mU / ml.

Dans les premiers jours, le patient a un niveau élevé de TSH après le retrait de la glande thyroïde, qui est une variante de la norme physiologique. Cependant, par la suite, sa valeur devrait revenir à la plage normale. Il est important de bien préparer la collecte de biomatériaux, car de nombreux médicaments conduisent à des résultats faussement positifs.

De faibles valeurs de thyrotropine après la chirurgie indiquent une surdose de médicaments hormonaux ou une pathologie dans le travail de la région hypophyso-hypothalamique du cerveau.

Pourquoi l'hormone stimulant la thyroïde augmente?

Un niveau élevé de TSH chez les enfants et les adultes peut indiquer un certain nombre de maladies:

  • l'hypothyroïdie est un manque prolongé d'hormones thyroïdiennes. La dernière étape de la pathologie chez l'enfant s'accompagne de crétinisme, et chez l'adulte - de myxœdème (œdème sévère des muqueuses). Une prévalence élevée (20 cas pour 1000 personnes) s'accompagne souvent d'une détection tardive. La situation s'explique par la faible spécificité des symptômes à un stade précoce. Dans ce cas, le niveau de TSH pendant l'hypothyroïdie augmente fortement, et les valeurs de T3 et T4 diminuent proportionnellement à la gravité de la pathologie;
  • adénome hypophysaire - une tumeur du tissu glandulaire d'étiologie inconnue. La pathologie représente un sixième de tous les cas de tumeurs cérébrales. Danger - un long parcours asymptomatique. Par conséquent, souvent au stade de la détection, la pharmacothérapie ne donne pas l'effet nécessaire, une ablation chirurgicale est nécessaire;
  • la thyroïdite auto-immune (thyroïdite de Hashimoto) est une inflammation chronique du tissu thyroïdien. Plus l'inflammation est prononcée, plus la carence en T3 et T4 est importante. La prévalence chez les enfants ne dépasse pas 1,5% et chez les adultes - 11%. Les femmes sont 4 à 8 fois plus susceptibles d'être malades que les hommes. Des soins médicaux adéquats et opportuns déterminent un pronostic favorable;
  • avec une sécrétion incontrôlée du syndrome de la thyrotropine, il y a un manque de mécanismes inhibiteurs pour sa synthèse par l'hypophyse. De plus, son augmentation ne dépend pas de la teneur en hormones thyroïdiennes dans le sang;
  • oncologie de la thyroïde ou de la glande mammaire, ainsi que des poumons;
  • divers troubles mentaux;
  • insuffisance surrénalienne primaire;
  • hypothyroïdie juvénile;
  • les thyrotropinomes;
  • intoxication au plomb;
  • pathologies somatiques sévères.

Les causes de la faible thyrotropine

Une déviation de la norme dans une direction plus petite est observée avec le goitre toxique diffus, qui fait référence à des pathologies auto-immunes. La condition est caractérisée par une sécrétion excessive d'hormones thyroïdiennes (hyperthyroïdie), qui s'accumulent et présentent des effets toxiques. Selon la règle de la "régulation inverse" dans ce cas, le niveau de TSH dans l'hyperthyroïdie baisse de manière significative.

Le pronostic du goitre toxique diffus est favorable en cas de diagnostic rapide et de mise en place d'un traitement adéquat. Les patients doivent éviter une exposition excessive au soleil, au stress, au surmenage, à un effort physique excessif, ainsi qu'à la prise de médicaments et d'aliments contenant de l'iode.

Une diminution similaire de l'indicateur est caractéristique de la maladie de Plummer - il s'agit d'une tumeur bénigne de la thyroïde. Les femmes sont plus sensibles à la maladie, les hommes sont malades 4 à 6 fois moins souvent. La raison en est une mutation génétique conduisant à une synthèse élevée, longue et stable de T3 et T4. Le pronostic de l'issue est souvent favorable, même une guérison spontanée n'est pas exclue. Cependant, il existe des cas isolés de dégénérescence de la pathologie en malignité.

L'épuisement critique de l'oragnisme (cachexie) conduit également à l'inhibition de la sécrétion de thyrotropine. Dans ce cas, une personne perd énormément de poids. En règle générale, la cachexie est une maladie secondaire dans la pathologie principale. Dans ce cas, le traitement se réduit à identifier et éliminer la cause profonde, puis à une thérapie symptomatique pour restaurer le corps humain.

Un faible taux de TSH avec une valeur normale de T4 libre est observé chez les patientes âgées et enceintes, chez les patientes présentant une nécrose hypophysaire post-partum, un adénome thyrotoxique, des lésions hypophysaires, une thyrotoxicose latente, ainsi qu'avec l'automédication T4.

Qu'est-ce que cela signifie - la TSH est augmentée et la T4 est normale?

Un niveau élevé de TSH avec une valeur T4 normale indique une hypothyroïdie latente (subclinique). Il s'agit de la première étape de la forme clinique de la maladie, caractérisée par des dommages à la glande thyroïde et une violation de son fonctionnement normal. Le tableau clinique ne présente pas de signes pathologiques prononcés.

La maladie est diagnostiquée chez 20% des femmes de plus de 50 ans. Le diagnostic différentiel consiste à déterminer la taille des hormones thyroïdiennes et de l'hypophyse. Les raisons sont les suivantes:

  • développement intra-utérin pathologique des organes;
  • carence en iode;
  • ablation de la glande thyroïde;
  • blessure à la thyroïde;
  • la nécessité d'un traitement médicamenteux à long terme avec des médicaments qui inhibent la glande thyroïde;
  • inflammation des glandes ou cancer.

Le traitement de l'hypothyroïdie latente consiste à utiliser des médicaments hormonaux, des vitamines et un régime alimentaire. Dans le même temps, le sucre, les poissons et viandes gras, le beurre et les produits à base de soja sont complètement exclus de l'alimentation.

Après un traitement complet, un deuxième examen du patient est effectué. Si une augmentation constamment élevée de la TSH est notée et que le niveau de T3 et T4 se situe également dans la plage normale, une conclusion est tirée quant à l'inefficacité des méthodes sélectionnées. La question de la correction ou du transfert vers des thérapies alternatives est en cours de traitement..

Diplômée, en 2014, elle a obtenu un diplôme en microbiologie de l'établissement d'enseignement supérieur du budget de l'État fédéral de l'Université d'État d'Orenbourg. Diplômé des études de troisième cycle FSBEI de HE Agenburg State Agarian University.

En 2015 l'Institut de symbiose cellulaire et intracellulaire de la branche de l'Oural de l'Académie russe des sciences a suivi une formation avancée sur le programme professionnel supplémentaire "Bactériologie".

Lauréat du concours panrusse des meilleurs travaux scientifiques dans la nomination "Sciences biologiques" de 2017.

Hormone stimulant la thyroïde (TSH)

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est le principal régulateur de la fonction thyroïdienne, synthétisée par l'hypophyse - une petite glande située à la surface inférieure du cerveau. Sa fonction principale est de maintenir une concentration constante d'hormones thyroïdiennes - hormones thyroïdiennes, qui régulent les processus de formation d'énergie dans le corps. Lorsque leur contenu sanguin diminue, l'hypothalamus libère une hormone qui stimule la sécrétion de TSH par l'hypophyse..

Hormone stimulant la thyroïde, thyrotropine, TTU.

Synonymes anglais

Hormone stimulant la thyroïde (THS), Thyrotropin.

Plage de détection: 0,005 - 1000 μMU / ml.

Μme / ml (unité micro-internationale par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant le test (vous pouvez boire de l'eau plate et propre).
  • Exclure l'utilisation d'hormones stéroïdes et thyroïdiennes 48 heures avant l'étude (comme convenu avec le médecin).
  • Éliminez le stress physique et émotionnel 24 heures avant l'étude..
  • Ne fumez pas pendant 3 heures avant l'étude.

Aperçu de l'étude

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est produite par l'hypophyse, une petite glande située à la surface inférieure du cerveau derrière la cavité sinusale. Il régule la production d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine) grâce à un "système de rétroaction" qui vous permet de maintenir une concentration stable de ces hormones dans le sang. Avec une diminution de la concentration d'hormones thyroïdiennes, la sécrétion d'hormone stimulant la thyroïde augmente et leur production par la glande thyroïde est stimulée, et vice versa - avec une augmentation de la concentration de thyroxine et de triiodothyronine, la sécrétion d'hormone stimulant la thyroïde diminue. Les hormones thyroïdiennes sont les principaux régulateurs de la dépense énergétique dans le corps, et le maintien de leur concentration au niveau requis est extrêmement important pour l'activité normale de presque tous les organes et systèmes.

La dysfonction hypophysaire peut provoquer une augmentation ou une diminution du niveau d'hormone stimulant la thyroïde. Avec une augmentation de sa concentration, les hormones thyroïdiennes sont libérées dans le sang en quantités anormales, provoquant une hyperthyroïdie. Avec une diminution de la concentration de l'hormone stimulant la thyroïde, la production d'hormones thyroïdiennes diminue également et les symptômes de l'hypothyroïdie se développent.

Les raisons de la violation de la production d'hormone stimulant la thyroïde peuvent être des maladies de l'hypothalamus, qui commence à produire des quantités accrues ou diminuées de thyrolibérine, un régulateur de la sécrétion de TSH par l'hypophyse. Les maladies de la glande thyroïde, accompagnées d'une violation de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes, peuvent indirectement (par le mécanisme de rétroaction) affecter la sécrétion d'hormone stimulant la thyroïde, provoquant une diminution ou une augmentation de sa concentration dans le sang. Ainsi, l'étude de la TSH est l'un des tests hormonaux les plus importants..

À quoi sert l'étude??

  • Pour déterminer l'état de la glande thyroïde, une évaluation indirecte de la production d'hormones thyroïdiennes.
  • Pour surveiller le traitement des maladies thyroïdiennes.
  • Pour le diagnostic de dysfonction thyroïdienne chez les nouveau-nés.
  • Pour le diagnostic de l'infertilité féminine et le suivi de son traitement.

Quand une étude est prévue?

  1. Avec une augmentation de la glande thyroïde, ainsi qu'avec des symptômes d'hyper- et d'hypothyroïdie.
    • Symptômes d'hyperthyroïdie:
      • cardiopalmus,
      • anxiété accrue,
      • perte de poids,
      • insomnie,
      • serrer la main,
      • faiblesse, fatigue,
      • la diarrhée,
      • intolérance à la lumière vive,
      • réduction de l'acuité visuelle,
      • gonflement autour des yeux, leur sécheresse, hyperémie, renflement.
    • Symptômes d'hypothyroïdie:
      • peau sèche,
      • constipation,
      • intolérance au froid,
      • gonflement,
      • chute de cheveux,
      • faiblesse, fatigue,
      • irrégularités menstruelles chez la femme.
  • À intervalles réguliers, une analyse peut être assignée pour surveiller l'efficacité du traitement de la maladie thyroïdienne. Les niveaux de TSH sont souvent évalués chez les nourrissons à risque de maladie thyroïdienne..

Que signifient les résultats??

Valeurs de référence (norme TSH):

ÂgeValeurs de référence
20 ans0,3 - 4,2 μIU / ml

Raisons pour augmenter la concentration d'hormone stimulant la thyroïde:

  • hypothyroïdie (primaire et secondaire),
  • tumeur hypophysaire (thyrotropinome, adénome basophile),
  • thyroïdite Hashimoto,
  • Syndrome de sécrétion non régulée TSH,
  • tumeurs pulmonaires sécrétant de la thyrotropine,
  • insuffisance surrénalienne,
  • prééclampsie,
  • empoisonnement au plomb,
  • maladie mentale.

Raisons pour abaisser la concentration d'hormone stimulant la thyroïde:

  • goitre toxique diffus,
  • Thyrotoxicose indépendante de la TSH,
  • adénome thyrotoxique (maladie de Plummer),
  • hyperthyroïdie enceinte,
  • thyroïdite auto-immune avec manifestations de thyréotoxicose,
  • maladie mentale,
  • cachexie.

Une augmentation et une diminution du niveau d'hormone stimulant la thyroïde indiquent des anomalies dans la régulation de la fonction thyroïdienne, cependant, il est souvent impossible de trouver leur cause exacte par le seul niveau de TSH. Habituellement, pour cela, le niveau de thyroxine (T4) et de triiodothyronine (T3) est également déterminé.

  • Les médicaments suivants peuvent entraîner une surestimation de la concentration d'hormone stimulant la thyroïde: phénytoïne, aténolol, clomiphène, motilium, métoprolol, acide valproïque, propranolol, amiodarone, calcitonine, prednisolone, morphine, dérivés de la phénothiazine, bénérazide, aminoglutétémidimidimididimididimidididimididimididimidimidimididimidimididimididimididimidimidide, diphénine, rifampicine.
  • Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde reflète la situation dans la glande pituitaire au cours des 3 à 6 dernières semaines.Par conséquent, il est conseillé d'effectuer une détermination de contrôle de la concentration de TSH dans le sang 2 mois après avoir ajusté la dose de médicaments qui affectent l'hormone..
  • Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde peut être affecté par le stress physique et émotionnel, les maladies infectieuses aiguës.
  • Certaines études ont montré un changement des niveaux de TSH au cours de la journée. Par conséquent, afin de surveiller la concentration de TSH, il est recommandé de faire une analyse au même moment de la journée.
  • Le niveau de TSH chez les femmes enceintes au troisième trimestre peut être augmenté.

Qui prescrit l'étude?

Endocrinologue, thérapeute, pédiatre, gynécologue, neurologue, chirurgien.

Test sanguin d'hormone TSH - vérifiez votre glande thyroïde

Un test sanguin pour la concentration de l'hormone TSH dans le corps est une partie obligatoire d'un examen complet, qui est prescrit par un médecin si vous soupçonnez que le patient souffre de maladies thyroïdiennes. Test sanguin pour l'hormone TSH - l'étude la plus importante en endocrinologie.

Le dépassement du niveau d'hormone stimulant la thyroïde au-delà de la norme (baisse ou augmentation), qui sera montré dans les résultats de l'étude, permettra au spécialiste de confirmer le diagnostic putatif ou de le mettre.

test sanguin pour l'hormone TSH

"data-medium-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-krovi-na-gormon-TTG.jpg?fit= 418% 2C300 & ssl = 1? V = 1572898754 "data-large-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-krovi-na -gormon-TTG.jpg? fit = 767% 2C550 & ssl = 1? v = 1572898754 "src =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/ analiz-krovi-na-gormon-TTG-767x550.jpg? resize = 767% 2C550 "alt =" TSH hormone test "width =" 767 "height =" 550 "srcset =" https: //i0.wp. com / medcentr-diana-spb.ru / wp-content / uploads / 2017/03 / analiz-krovi-na-gormon-TTG.jpg? w = 767 & ssl = 1 767w, https://i0.wp.com/medcentr -diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-krovi-na-gormon-TTG.jpg?w=418&ssl=1 418w, https://i0.wp.com/medcentr-diana- spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-krovi-na-gormon-TTG.jpg?w=768&ssl=1 768w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru /wp-content/uploads/2017/03/analiz-krovi-na-gormon-TTG.jpg?w=915&ssl=1 915w "tailles =" (largeur max: 767px) 100vw, 767px " data-recalc-dims = "1" />

Informations générales sur TTG

L'hormone stimulant la thyroïde est produite par une petite glande, située à la partie inférieure de la surface du cerveau - l'hypophyse. Il contrôle la formation des hormones thyroïdiennes (T3, T4) en utilisant la technologie de «rétroaction», fournit une concentration stable de ces substances dans le sang. Les hormones thyroïdiennes sont considérées comme les principaux contrôleurs de la dépense énergétique qui se produit dans le corps humain. Le maintien de leur niveau dans la norme est très important pour l'activité saine de presque tous les systèmes et organes.

Pourquoi un test sanguin est-il effectué pour l'hormone TSH

Un médecin peut prescrire un test sanguin pour l'hormone stimulant la thyroïde dans les situations suivantes.

  • La nécessité de vérifier l'état de la glande thyroïde, soupçon d'une personne développant des maladies associées à ce corps.
  • Besoin de surveiller le traitement des maladies thyroïdiennes.
  • Pour identifier l'infertilité féminine, choisir le meilleur traitement pour ce problème.

Un test sanguin pour l'hormone TSH peut être prescrit par un gynécologue ou un endocrinologue.

Indications pour l'analyse sur TSH

En règle générale, le médecin recommande que le patient subisse un test sanguin pour l'hormone TSH avec une augmentation de la taille de la glande thyroïde, en cas de signes d'hypothyroïdie, d'hyperthyroïdie.

Les symptômes de l'hyperthyroïdie peuvent être les suivants:

  • anxiété accrue;
  • cardiopalmus;
  • perte de poids;
  • poignée de main;
  • insomnie;
  • fatigue, faiblesse chronique;
  • intolérance à la lumière vive;
  • la diarrhée;
  • sécheresse, gonflement autour des yeux, bombement, hyperémie;
  • réduction de l'acuité visuelle.

De plus, une analyse de la TSH est nécessairement effectuée s'il existe des preuves d'un patient souffrant d'hypothyroïdie:

  • constipation
  • peau sèche;
  • intolérance au froid;
  • chute de cheveux;
  • fatigue, faiblesse constante;
  • dysfonctionnements du cycle menstruel (chez les patientes).

L'étude du niveau d'hormone stimulant la thyroïde dans le corps du patient est un élément essentiel du contrôle de l'efficacité du traitement sélectionné des maladies thyroïdiennes. Les indicateurs de TSH peuvent être vérifiés chez les nouveau-nés, s'ils appartiennent à un groupe à risque. Un test sanguin pour l'hormone TSH n'est pas effectué pour les enfants dans la clinique Diana - il doit être effectué dans une clinique pour enfants!

Que disent les résultats

Les valeurs de la norme dépendent des indicateurs utilisés dans un laboratoire particulier, par conséquent, seul un médecin peut interpréter les résultats des analyses. L'analyse peut montrer une diminution ou une augmentation anormale du niveau de TSH chez le patient..

Les indicateurs des analyses de l'hormone thyréostimulante TSH peuvent tomber en dessous de la normale dans les situations suivantes:

  • cachexie;
  • hyperthyroïdie des femmes enceintes;
  • maladie mentale, écarts;
  • thyroïdite auto-immune avec signes de thyréotoxicose;
  • Maladie de Plummer (adénome thyrotoxique);
  • Thyrotoxicose indépendante du TTG;
  • goitre toxique diffus.

De plus, les indicateurs TSH peuvent augmenter, dépassant la norme. L'augmentation des résultats de l'analyse TSH peut indiquer la présence des problèmes suivants chez un patient:

  • prééclampsie;
  • maladies mentales;
  • empoisonnement au plomb;
  • insuffisance surrénalienne;
  • tumeurs pulmonaires (sécrétant de la thyrotropine);
  • hypothyroïdie secondaire ou primaire;
  • syndrome de sécrétion non régulée d'hormone stimulant la thyroïde;
  • Thyroïdite d'Hashimoto;
  • tumeur hypophysaire (adénome basophile, thyrotropinome).

Une augmentation et une diminution de l'hormone stimulant la thyroïde indiquent un dysfonctionnement du fonctionnement de la glande thyroïde chez un patient. Néanmoins, il n'est souvent pas possible de déterminer avec précision et correctement la cause des écarts en utilisant une seule analyse du degré de concentration de TSH dans le corps. Par conséquent, avec cette étude, les médecins recommandent souvent que les patients subissent des tests de triiodothyronine (T3) et de thyroxine (T4)..

Combien coûte l'analyse TTG

Le prix du test de l'hormone stimulant la thyroïde dépend du laboratoire auquel il est loué. À la clinique Diana, un test sanguin pour la TSH sans tenir compte du coût de la remise est:

[08-118]Hormone stimulant la thyroïde (TSH)400 rub.

Le coût des tests pour d'autres hormones peut être trouvé dans la liste de prix ICI. Dans la section "Hormones sanguines".

Rendez-vous avec un gynécologue

La gynécologie est un domaine de la médecine qui étudie la santé sexuelle et génésique du beau sexe, et aide également les femmes pendant la période de gestation et d'accouchement. La nomination d'un gynécologue est un élément essentiel de la vie de chaque femme.

Admission d'un endocrinologue à Saint-Pétersbourg

L'endocrinologie est une science destinée au diagnostic et au traitement des maladies des glandes endocrines, qui produisent les produits chimiques réglementaires les plus importants - les hormones. Un endocrinologue est une condition préalable au succès du traitement de toute pathologie endocrinienne.

Comment se préparer à l'analyse sur TSH

Une diminution ou une augmentation des niveaux d'hormone stimulant la thyroïde dans le corps du patient indique une violation des fonctions de la glande thyroïde.Par conséquent, un test sanguin pour la TSH est souvent effectué si le médecin soupçonne une maladie thyroïdienne. Pour que les résultats de l'étude soient aussi précis que possible, le patient doit respecter les règles de base de la préparation pour lui.

Ce qui peut affecter les résultats de l'analyse.

Dans le cadre de la préparation correcte du test sanguin pour la TSH, le patient est obligé d'exclure les facteurs qui peuvent fausser les résultats, conduire à leur mauvaise interprétation.

  • Le niveau de concentration de TSH dans le corps reflète l'image dans le système glande thyroïde - glande pituitaire en moyenne au cours des 5-6 dernières semaines. Par conséquent, le diagnostic de contrôle des indicateurs dans le sang de l'hormone stimulant la thyroïde doit être effectué 2 mois après l'ajustement de la dose de médicaments pouvant modifier le niveau d'hormones. Bien entendu, un tel ajustement est effectué en collaboration avec le médecin traitant.
  • Les médicaments suivants peuvent entraîner une augmentation de la concentration de TSH dans le corps, dépassant la norme dans les résultats d'analyse: aténolol, motilium, phénytoïne, acide valproïque, amiodarone, propanolol, prednisolone, ainsi que méthimazole, lovastatine, rifampicine, métoclopramide, iodures, etc. La possibilité de les refuser est nécessairement discutée avec le médecin.
  • Le niveau de concentration d'hormones TSH dans le corps peut changer si le patient subit un choc émotionnel, subit un stress sévère. De plus, les indicateurs peuvent être déformés en raison d'un effort physique intense..
  • Les maladies infectieuses dont le patient a souffert récemment peuvent modifier les paramètres de cette substance. Vous devez en informer votre médecin..
  • La concentration dans le corps de TSH peut être différente au cours de la journée. Par conséquent, si la concentration d'hormones stimulant la thyroïde est surveillée, il est important d'effectuer une analyse des hormones TSH au même moment de la journée..
  • Si le but de l'analyse est de contrôler l'efficacité du traitement, l'administration des médicaments prescrits par le médecin est arrêtée immédiatement le jour de l'étude.
  • Les niveaux de TSH peuvent augmenter chez les femmes au troisième trimestre de la grossesse.

Autres règles importantes pour la préparation d'un test sanguin pour la TSH

  • Du sang pour toute analyse hormonale, y compris la TSH, il est hautement souhaitable de faire un don le matin, toujours à jeun. S'il n'est pas possible de donner du matériel biologique pour examen le matin, cela doit être fait au moins 5 heures après un repas.
  • Le confort physique et psycho-émotionnel est recommandé pour établir un jour avant le prélèvement de sang. Vous ne pouvez pas faire de sport (même léger), nerveux.
  • Les médecins ne recommandent pas, en prévision de l'analyse de l'hormone stimulant la thyroïde, de visiter un bain et un sauna, de prendre un bain chaud, une surchauffe peut fausser les résultats de l'étude. Il est également interdit de trop refroidir le corps, donc des actions telles que visiter une pêche d'hiver, nager dans un trou de glace ne sont pas autorisées.
  • 48 heures avant l'analyse, la consommation de boissons alcoolisées est exclue. Idéalement, vous devez vous abstenir de fumer la veille de l'étude, si c'est difficile, vous ne devez pas fumer pendant 2-3 heures avant de prendre du sang.
  • Le don de sang n'est pas recommandé pour l'analyse en laboratoire immédiatement après un examen instrumental, des procédures physiothérapeutiques, des échographies et des radiographies, des massages et d'autres procédures médicales.

Un test sanguin pour l'hormone TSH ne peut être effectué que dans une bonne clinique!

Avant analyse sur TSH

Il est conseillé de se rendre au laboratoire environ une heure ou au moins une demi-heure avant de prendre le sang. Le patient doit s'asseoir, se détendre, se détendre. Vous devrez peut-être passer des tests pour les hormones T4, T3 en même temps que TSH pour obtenir au médecin une image complète de la maladie, les règles de préparation à ces études sont presque les mêmes.

Les femmes peuvent donner du sang pour la TSH, quelle que soit la phase du cycle menstruel, sauf indication contraire du médecin traitant. Vous pouvez savoir combien de temps l'analyse hormonale est effectuée dans un laboratoire particulier..

Comment décrypter l'analyse sur TSH

L'hormone stimulant la thyroïde est connue comme le principal régulateur de la glande thyroïde, si un patient est suspecté d'une maladie apparentée, une analyse est prescrite pour cela. Le spécialiste doit interpréter les résultats de l'analyse, cependant, la connaissance des valeurs fondamentales de la norme permettra au patient de se faire une idée indépendante de son problème.

"data-medium-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-na-ttg.jpg?fit=450%2C268&ssl= 1? V = 1572898754 "data-large-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-na-ttg.jpg?fit = 900% 2C537 & ssl = 1? V = 1572898754 "src =" https://i2.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-na-ttg-900x537. jpg? resize = 790% 2C471 "alt =" analyse sur TTG "width =" 790 "height =" 471 "srcset =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/ uploads / 2017/03 / analiz-na-ttg.jpg? w = 900 & ssl = 1 900w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz -na-ttg.jpg? w = 450 & ssl = 1 450w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-na-ttg.jpg? w = 768 & ssl = 1 768w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-na-ttg.jpg?w=1167&ssl=1 1167w " tailles = "(largeur max: 790px) 100vw, 790px" data-recalc-dims = "1" />

Comment déchiffrer les tests sanguins pour l'hormone TSH

La norme hormonale TSH dans les résultats du test ne dépend pas du sexe du patient. Cependant, les indicateurs varient en fonction de la norme, la présence de grossesse, le trimestre affecte également. Les résultats normaux pour les représentants de chaque groupe d'âge sont indiqués en μMU / ml.

  • La norme de l'hormone stimulant la thyroïde pour les nouveau-nés est de 0,7 à 15,2.
  • Les indicateurs normaux pour les enfants dont l'âge est de 6 jours à 3 mois sont de 0,72 à 11,0.
  • Pour les enfants âgés de 4 à 12 mois, la concentration standard dans le corps de TSH peut être de 0,73 à 8,35..
  • Les valeurs normales de l'hormone stimulant la thyroïde chez les enfants de un à six ans sont comprises entre 0,7 et 5,97.
  • Si l'enfant a entre 7 et 11 ans, l'hormone TSH normale pour lui est de 0,6-4,84.
  • Pour les adolescents âgés de 12 à 18 ans, le taux de concentration de cette substance dans le corps est de 0,5 à 4,3.
  • Pour les personnes de plus de 18 ans, les taux d'hormone stimulant la thyroïde se situent entre 0,27 et 4,2.

Décryptage des tests et grossesse

La concentration d'hormone stimulant la thyroïde dans le corps féminin peut changer en raison de la grossesse, ce qui doit être pris en compte lors de l'interprétation des résultats d'un test sanguin pour la TSH.

  • Les valeurs normales de TSH avant 12 semaines de gestation sont de 0,35 à 2,5 μIU / ml.
  • Le niveau de cette substance dans le sang d'une femme enceinte à 12-24 semaines de grossesse est de l'ordre de 0,35 à 3 μMU / ml.
  • À 24-42 semaines de grossesse, les indicateurs sont similaires - 0,35 - 3 μMU / ml. Pendant cette période, un excès de résultats normaux est également possible..

Quel est l'excès de la norme TSH?

Si les indicateurs obtenus à la suite d'un test sanguin pour la TSH dépassent la norme, cela peut indiquer la présence de maladies graves chez le patient. La concentration d'hormone stimulant la thyroïde peut augmenter dans les cas suivants:

  • tumeur hypophysaire (par exemple, adénome basophile, thyrotropinome);
  • hypothyroïdie primaire et secondaire;
  • Hormone TSH sécrétion non régulée;
  • Thyroïdite d'Hashimoto;
  • insuffisance surrénalienne;
  • empoisonnement au plomb;
  • prééclampsie;
  • tumeurs pulmonaires sécrétant de la thyrotropine
  • troubles mentaux, maladies.

Il convient également de rappeler que la concentration de TSH dans le corps peut augmenter dans l'analyse si le patient prend les médicaments suivants dans le cadre du traitement: rifampicine, diphénine, méthimazole, iodures, furosémides, métoclopramides, aminoglutéthimide, bensérazide, dérivés de la phénothiazine, morphine, prednisolone, calciton ainsi que l'amiodarone, la propranolone, l'acide valproïque, le métoprolol, le motilium, le clomiphène, l'aténolol et la phénytoïne.

Qu'est-ce que la diminution de la norme TSH indique?

Si l'interprétation des résultats des tests pour l'hormone TSH montre des résultats inférieurs à la normale, le patient peut supposer l'existence des problèmes et maladies suivants:

  • hyperthyroïdie des femmes enceintes;
  • adénome thyrotoxique (également appelé maladie de Plummer);
  • goitre toxique diffus;
  • thyroïdite auto-immune avec signes de thyréotoxicose;
  • Thyrotoxicose indépendante du TTG;
  • cachexie;
  • troubles de maladie mentale.

Comment déchiffrer les résultats de plusieurs tests pour l'hormone TSH

Des écarts dans le niveau de concentration d'hormones stimulant la thyroïde dans le corps du patient par rapport à la norme dans un sens ou dans un autre n'indiquent directement que des dysfonctionnements du fonctionnement de la glande thyroïde. Pour déterminer la cause exacte de ces échecs, le médecin dans la plupart des cas, avec une analyse de la TSH, attribue les études des patients au niveau T3, T4.

  • L'hypotheriosis primaire est déterminée avec T3 et T4 normal ou bas, TSH élevé.
  • L'hypothyroïdie secondaire est diagnostiquée avec une réduction de T3, T4, TSH.
  • L'hyperthyroïdie est déterminée avec une augmentation de T3, T4, une faible TSH.

Pour un diagnostic précis de l'hypothyroïdie ou de l'hyperthyroïdie, des tests pour AT-TPO, AT-TG peuvent également être requis, un excès de la norme indique une thyroïdite subaiguë ou auto-immune.

Où faire des tests pour les hormones TSH

Les tests de TSH sans file d'attente peuvent être effectués dans une clinique privée de Saint-Pétersbourg Diana. Nos endocrinologues décrypteront l'analyse et vous prescriront un traitement compétent.

Si vous trouvez une erreur, veuillez sélectionner un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée

L'essence et les normes d'un test sanguin pour l'hormone stimulant la thyroïde (TSH)

Soumettre un test sanguin pour l'hormone stimulant la thyroïde (thyrotropine, TSH) est l'une des procédures médicales souvent prescrites, dont la performance peut être prescrite par des médecins de profils différents. Cependant, sommes-nous tous bien conscients des caractéristiques de la synthèse de la thyrotropine et de l'effet de cette hormone sur notre bien-être? Nous clarifierons ici les questions clés concernant les normes TTG.

Hormone stimulant la thyroïde: d'où elle vient, comment elle affecte notre santé

La thyrotropine est une hormone qui est le principal régulateur de la glande thyroïde, dont l'importance est difficile à surestimer: en fait, elle, avec les systèmes nerveux et immunitaire, constitue un triumvirate qui régule le fonctionnement de tous les organes vitaux. Maintenant, on peut facilement imaginer le rôle de la thyrotropine dans la vie humaine. La TSH n'est pas la seule hormone thyroïdienne, mais c'est lui qui réagit le plus rapidement à tous les changements de son activité. Par conséquent, l'analyse TSH est la principale lorsqu'il est urgent de comprendre si la glande thyroïde est coupable de notre mauvaise santé, qui a soudainement mal fonctionné. Et cela, malheureusement, arrive souvent: toutes les régions de notre pays sont situées près de la mer, et, par conséquent, un grand pourcentage de la population russe souffre d'une carence en iode, sans laquelle la fonction thyroïdienne normale est impossible.

Bien que la thyrotropine soit une hormone de la glande thyroïde, elle n'y est pas du tout synthétisée, mais à un niveau supérieur: la glande endocrine de l'hypophyse, située à la base inférieure du cerveau, est responsable de sa production. Croissance, métabolisme, développement du corps - c'est ce qui est responsable de l'hypophyse. Tous ces processus sont impossibles sans la production d'hormones qui, même à faible concentration, ont un impact énorme sur notre vie.

La thyrotropine, étant une hormone tropique (c'est-à-dire une hormone produite dans l'hypophyse - plus précisément, à l'avant), n'agit pas seule, mais en conjonction avec d'autres substances. Sans elle, la production des hormones triiodothyronine (en abrégé T3) et thyroxine (T4) est impossible. Ces hormones portent une grande charge:

  1. Participer au soutien du centre respiratoire;
  2. Stimulez la réflexion;
  3. Coordonner l'activité cardiaque;
  4. Augmente l'activité motrice;
  5. Activer l'absorption d'oxygène par les organes.

L'hormone stimulant la thyroïde, la thyroxine et la triiodothyronine ne coexistent pas seulement: une relation inverse existe entre elles. Cela vaut la peine, par exemple, en raison de certaines conditions défavorables, la production de thyroxine est trop intense - et le niveau de thyrotropine dans le sang diminuera, la glande thyroïde ne pourra pas fonctionner pleinement. Si la production de T3 et T4 est réduite, la quantité de TSH augmente. Peut-être qu'une grande quantité de thyrotropine est bonne? Pas du tout, car on parle de troubles hormonaux graves: hypothyroïdie et hyperteriose.

Avec l'hypothyroïdie due à trop de thyrotropine dans le sang, peu de thyroxine et de triiodothyronine sont produites. Le processus métabolique est perturbé dans le corps, qui se manifeste sous forme de signes:

  • Un gain de poids rapide, semble-t-il, avec des aliments ordinaires;
  • Perte d'appétit;
  • Flatulence;
  • Constipation fréquente;
  • Fragilité et sécheresse des cheveux, séborrhée et alopécie;
  • Sensation déraisonnable de gel;
  • Ralentissement du rythme cardiaque (moins de 50 battements par minute à un rythme de 60 à 80 battements par minute);
  • Taux de cholestérol élevé;
  • Menstruations irrégulières chez les femmes;
  • Problèmes de puissance chez les hommes;
  • Pression réduite par rapport au travailleur;
  • Discours et pensée lents;
  • Insomnie, sommeil intermittent;
  • Troubles respiratoires, auditifs, enrouement de la voix sur fond de gonflement général du visage;
  • Une dépression;
  • Peau sèche;
  • Acquisition de la peau ictérique;
  • Gonflement des membres.

L'hyperteriose est au contraire une production trop intense de triiodothyronine et de thyroxine avec un faible taux de thyrotropine. Les symptômes de l'hyperteriose de la même manière que dans le cas de l'hyperteriose indiquent un trouble métabolique:

  1. L'élargissement de la glande thyroïde;
  2. Une forte perte de poids même en l'absence de tout changement de régime;
  3. Appétit constant
  4. Constipation ou, inversement, diarrhée;
  5. Flatulence;
  6. Vomissement
  7. Cheveux faibles;
  8. Ongles cassants se manifestant constamment;
  9. Cheveux gris d'âge intense;
  10. Faiblesse musculaire;
  11. Fatigue;
  12. Arythmie;
  13. Problèmes avec les yeux (typiques sont les yeux et la photophobie);
  14. Augmentation, par rapport au travailleur, de la pression;
  15. Excitabilité injustifiée (anxiété, peurs);
  16. Menstruations irrégulières chez les femmes;
  17. Problèmes de puissance chez les hommes;
  18. Tremblement de la main;
  19. Perturbations de sommeil;
  20. Amincissement de la peau.

Tous ces symptômes indiquent l'importance de maintenir l'équilibre hormonal dans le corps, notamment la thyrotropine.

Quand faut-il effectuer un test hormonal stimulant la thyroïde?

Bien entendu, la nomination d'une telle analyse est l'affaire du médecin. Néanmoins, nous décrivons un cercle de problèmes de santé dans lequel un test sanguin pour la thyrotropine doit être effectué. Ces problèmes, à première vue, ne sont en aucun cas interconnectés (que peut-il y avoir, par exemple, un lien entre une température constamment abaissée et la calvitie?), Mais en fait, il n'y a qu'une seule raison à cela - le «mauvais» niveau de thyrotropine. Ainsi, l'analyse sur TSH est montrée à:

  • Évaluer le fonctionnement de la glande thyroïde d'un enfant ou d'un adulte;
  • Évaluation de l'état du nouveau-né - reconnaissance des troubles possibles du fonctionnement de la glande thyroïde;
  • L'élargissement de la glande thyroïde et le suivi de la thérapie en relation avec ses pathologies;
  • Symptômes d'hypothyroïdie
  • La présence de symptômes d'hyperteriose;
  • Diagnostic de l'infertilité chez les hommes et les femmes;
  • Impuissance chez les hommes;
  • Température corporelle totale constamment réduite (35 ° C et moins);
  • Un retard dans le développement de la pensée des enfants;
  • Développement sexuel tardif des enfants;
  • Myopathie (lésion primaire du tissu musculaire);
  • Arythmies;
  • Une dépression
  • Chute de cheveux.

Sur la base de la liste des indications, on peut facilement comprendre que la nomination d'un test sanguin pour la TSH peut être effectuée par des médecins spécialistes de différents profils. Mais le rôle principal dans toutes ces situations devrait appartenir à l'endocrinologue - un médecin qui peut identifier les origines de tous ces problèmes et ne pas s'engager dans un traitement symptomatique.

Quelles sont-elles, les normes de la thyrotropine?

Il s'agit d'une question simple à laquelle il n'est cependant pas très simple de répondre, car les normes TSH sont une valeur variable..

Le côté technique de l'analyse, du moins de la part du patient, est simple. Chez un adulte, le sang est prélevé dans la veine médiale ou latérale. Dans le cas où les veines sont mal visibles même après le serrage / desserrement du poing précédé de l'aiguille, un prélèvement sanguin peut également être effectué au poignet ou à l'arrière de la paume.

Le niveau de thyrotropine est mesuré en mked / ml ou en md / l. Un test sanguin pour l'hormone stimulant la thyroïde est très populaire (en raison de la "popularité" des problèmes thyroïdiens), vous pouvez donc faire un test sanguin pour la thyrotropine et obtenir une transcription de ses résultats dans n'importe quelle institution médicale qui a un laboratoire, que ce soit une polyclinique, un hôpital ou un centre médical. Le dépistage TTG requis pour tous les nouveau-nés se fait à la maternité.

En obtenant le résultat sous la main, nous voyons non seulement notre TSH personnelle dans le sang, mais aussi ses soi-disant valeurs de référence, c'est-à-dire la gamme d'expressions numériques du résultat d'analyse qui est normative. Les valeurs de référence (ou, comme on les appelle parfois, référence) sont des normes obtenues à la suite d'une enquête de masse auprès d'une population en bonne santé. Par exemple, un résultat de 3,0 mU / L a été obtenu, et les valeurs de référence pour cette analyse étaient de 0,4-4,0 mU / L. Donc, ce résultat personnel est tout à fait normal..

Il y a des cas fréquents où, pour une raison ou une autre, l'analyse est redirigée vers un autre laboratoire. Une situation peut survenir dans laquelle les valeurs de référence de l'analyse initiale et sa conversion seront différentes. Ceci est normal et est principalement dû au fait que différentes institutions médicales travaillent avec des équipements différents et s'appuient sur différentes méthodes d'analyse, par exemple, elles utilisent des réactifs différents.

Vous devez savoir que le niveau de thyrotropine dans le sang dépend d'un certain nombre de facteurs. Il n'y a pas un seul indicateur normatif applicable à tous ceux qui réussissent cette analyse. La quantité de TSH n'est pas la même chez les personnes de groupes d'âge et de sexe différents, elle peut changer dans certaines conditions physiologiques du corps (par exemple, pendant la grossesse). On sait que les limites du taux de production de TSH varient même en fonction du climat ou; Un certain nombre d'études montrent également qu'il existe une certaine dépendance de la concentration de l'hormone stimulant la thyroïde en fonction du groupe ethnique auquel appartient le sujet (par exemple, dans le cadre de l'activité scientifique, le niveau de TSH dans le sang des femmes russes et grecques a été comparé à la détection de plus de thyrotropine dans le sang de ces derniers). Enfin, les niveaux d'hormones fluctuent et changent au cours de la journée.

TSH chez les enfants: pourquoi tous les enfants font cette analyse et quelles sont ses normes?

Chaque enfant doit être testé pour la TSH au moins une fois dans sa vie, bien qu'il le fasse de manière absolument inconsciente: du sang est prélevé sur chaque bébé à terme 3-4 jours après sa naissance et chaque bébé né prématurément 13-14 jours après son apparition. éclat. Étant donné que les veines du nouveau-né sont très petites et minces, le sang pour le dépistage de la TSH est prélevé dans la région du talon, 6-8 gouttes de sang sont appliquées sur le papier filtre. Les résultats de l'analyse sont envoyés à la clinique où, après la sortie de l'hôpital, l'enfant sera observé.

Il s'agit d'une analyse obligatoire. Les jeunes mères doivent accepter son besoin d’enfants, car cela vous permet de «saisir» à temps les anomalies congénitales du fonctionnement de la glande thyroïde, jusqu’à ce qu’elles deviennent des problèmes importants pour la santé du bébé..

Cet indicateur reste jusqu'au vingt-septième jour de la vie de l'enfant. Il est facile de voir que la gamme d'indicateurs normatifs de la thyrotropine est large, mais si l'hormone atteint les limites extrêmes de la plage spécifiée chez les nouveau-nés, il est nécessaire de procéder à des examens supplémentaires de l'enfant afin de diagnostiquer les problèmes par endocrinologie à temps.

La caractéristique principale de la norme TSH chez les enfants est que le niveau normal d'hormone stimulant la thyroïde subit des changements importants en fonction de l'âge de l'enfant. Ainsi, à partir du 28e jour de la vie d'un enfant et jusqu'à ce qu'il atteigne l'âge de deux mois et demi, les indices TSH de l'ordre de 0,6-10 mU / l sont normaux. De plus, les normes du niveau d'hormone stimulant la thyroïde dans le sang sont réduites, ce qui peut être facilement vérifié en comparant leurs expressions numériques:

  1. 2,5 mois - 1 an 2 mois: 0,4 - 7,0 mU / l;
  2. 1 an 2 mois - 5 ans: 0,4 - 6,0 mU / l;
  3. 5 ans - 14 ans: 0,4 - 5,0 mU / l;
  4. Plus de 14 ans: 0,4 - 4,0 mU / L.

Hormone thyréostimulante chez l'homme: sa norme est-elle constante?

Oui, on peut dire que la norme TSH chez l'homme est une valeur plus ou moins constante. Elle s'exprime dans les indicateurs numériques suivants:

  • 5 ans - 50 ans: 0,4 - 4,0 mU / l;
  • 50 ans ou plus: 0,4 - 9,0 mU / l.

Voici un fait intéressant qui indique la dépendance du niveau hormonal à la période de l'année: chez les hommes de plus de 50 ans, la concentration la plus élevée de TSH dans le sang se manifeste en décembre. Voici un si petit caprice hormonal.

En général, les hommes ne sont pas aussi souvent que les femmes connaissant des fluctuations des normes TSH, et cela est compréhensible: néanmoins, le corps masculin, bien qu'il exerce une fonction de reproduction, n'est pas appelé à porter l'embryon et à donner naissance. Oui, et les troubles thyroïdiens y sont relativement rares: la plupart des femmes deviennent les patientes de l'endocrinologue. Cependant, la concentration de thyrotropine peut varier chez les hommes, par exemple, en raison d'une calvitie précoce ou d'une perte de libido. Ensuite, bien sûr, le médecin prescrit des examens supplémentaires.

Normes de TSH chez la femme: modifiable en tant que personnage féminin

Les normes de l'hormone stimulant la thyroïde chez une femme dépendent directement de sa capacité à exécuter une fonction de reproduction, c'est-à-dire porter et donner naissance. C'est pourquoi chez les femmes en âge de procréer, chez les femmes enceintes et, bien sûr, chez les femmes en âge d'élégance qui ont déjà atteint la ménopause, les indices hormonaux varient considérablement, mais même de tels indices numériques différents sont des variantes normales. Nous ne parlerons pas ici des filles et des adolescents, puisque nous avons déjà cité les normes TSH pour les enfants.

Arrêtons-nous sur le niveau de thyrotropine chez la femme adulte:

  1. 15 ans - 49 ans: 0,4 - 4,0 mU / l;
  2. 50 ans et plus: 0,27 - 4,2 mU / L.

La TSH pendant la grossesse est un sujet de discussion distinct. Nous mentionnons seulement ici que le niveau de concentration de TSH dans le sang est étroitement lié à l'âge gestationnel. Les indicateurs suivants sont normatifs:

  • Premier trimestre (1re - 13e semaine de grossesse): 0,1 - 0,4 mU / l;
  • Deuxième trimestre: (14e - 27e semaines de grossesse): 0,3 - 2,8 mU / l;
  • Troisième trimestre (28e - 40e semaine de grossesse): 0,4 - 3,5 mU / L.

La fréquence et les tests sanguins pour la TSH peuvent être différents. Les femmes enceintes, par exemple, peuvent subir un test de dépistage de la TSH tous les mois s'il y a des problèmes avec le système endocrinien qui menacent la santé du fœtus. Il est fortement conseillé aux femmes de plus de 50 ans de le faire chaque année, car elles sont les plus à risque de développer une maladie thyroïdienne..

Rien de plus, ni comment bien se préparer pour un test sanguin pour la TSH

Une caractéristique de la préparation des tests sanguins pour les hormones est qu'elles sont toutes extrêmement capricieuses par rapport à des facteurs externes. Vous pouvez simplement faire l'analyse au mauvais moment de la journée ou, par exemple, avant de faire l'analyse, faire une course de bien-être le matin, et... Le résultat sera incorrect, l'analyse devra être reprise. En ce qui concerne l'analyse de l'hormone stimulant la thyroïde, il convient de garder à l'esprit un certain nombre de circonstances importantes, sans lesquelles la compréhension du résultat ne plaira probablement à personne..

Tout d'abord, il faut rappeler que les indicateurs TSH subissent des changements au cours de la journée. Il a été établi que la plus grande quantité d'hormone dans le sang est produite la nuit (2 h à 4 h) et persiste le matin (jusqu'à 10 h 00-10 h 30). Le soir, la quantité d'hormone stimulant la thyroïde est considérablement réduite et, à 17 h et 18 h, les indicateurs de TSH atteignent leur minimum. Conclusion: l'analyse doit être effectuée exclusivement le matin, dans l'intervalle de sept à dix heures du matin.

Des facteurs tels que la prise de médicaments, la consommation d'aliments gras ou d'alcool peuvent affecter les résultats de votre test. Se préparer à l'analyse de l'hormone stimulant la thyroïde devrait commencer au plus tard 48 heures avant la visite prévue au laboratoire.

Deux jours avant l'analyse présumée, avec la permission du médecin traitant, vous devez arrêter de prendre le médicament. Cependant, cette recommandation a ses propres nuances, car sa mise en œuvre dépend du but de l'analyse. Par exemple, si un patient prend des médicaments qui améliorent le fonctionnement de la glande thyroïde et que le médecin veut savoir si le traitement est efficace, le prochain médicament avant le test peut même être montré. Cependant, certains experts, au contraire, pensent que les résultats de l'analyse ne seront fiables que si la personne testée n'a pas pris de médicaments, en particulier ceux qui affectent directement le niveau de l'hormone dans le sang, et ils ont également raison à leur manière..

Il n'y a pas d'opinion sans équivoque ici, tout dépend de la situation, donc sur Internet vous pouvez trouver des opinions polaires à ce sujet de «pas de pilules» à «assurez-vous de prendre une pilule». Conclusion: une consultation préalable est requise sur les conditions de réussite du test au médecin traitant. Notez que dans ce cas, nous ne parlons pas de médicaments, mais de médicaments hormonaux et contenant de l'iode, car ils affectent directement le fonctionnement de la glande thyroïde et peuvent en fait affecter le résultat, ainsi que, par exemple, les contraceptifs hormonaux. Autrement dit, si un patient a pris, par exemple, une pilule pour un mal de tête et est allé faire une analyse, cela n'affectera pas le résultat, mais s'il a pris, par exemple, une préparation de thyroxine, cela peut fausser le résultat. Bien sûr, il y a des situations où il est tout simplement impossible de ne pas prendre de médicaments en raison de la fourniture du corps à travers leurs fonctions vitales. Mais, en option, vous pouvez au moins donner du sang pour analyse, puis prendre le médicament.

L'analyse de la thyrotropine doit être effectuée strictement à jeun. De plus: la veille de la procédure, vous devez exclure du menu les aliments épicés et frits, les aliments gras (saucisse, saindoux), les cornichons, les frites. La consommation d'alcool est strictement contre-indiquée.

Il n'est pas nécessaire d'organiser une activité physique à la veille de l'analyse de l'hormone stimulant la thyroïde. La même chose s'applique directement au jour de l'analyse: il vaut mieux se rendre à la clinique calmement et sans se précipiter. Si vous deviez encore vous dépêcher, il est recommandé qu'avant d'entrer dans le bureau, vous asseoir un peu tranquillement dans le couloir.

Le stress mental est également un mauvais accompagnement de l'analyse sur la TSH, il est donc conseillé de ne pas s'énerver et de ne pas s'inquiéter à l'avance.

Si vous suivez ces recommandations, vous pouvez obtenir des résultats fiables sur le niveau de TSH dans le sang..

Écart du résultat de l'analyse sur TSH de la norme: que faire?

Tout d'abord, ne paniquez pas. Les écarts par rapport aux normes se produisent pour diverses raisons. De plus: même si la cause est une maladie, il convient de rappeler que la médecine moderne est capable de résoudre efficacement de nombreux problèmes de santé.

Si le patient s'est préparé à faire une analyse de l'hormone stimulant la thyroïde, en tenant compte de toutes les restrictions et à arriver au laboratoire au moment optimal, mais a soudainement reçu un résultat qui est évidemment trop élevé ou trop bas par rapport à la norme, l'analyse doit être reprise (éventuellement dans une autre clinique): les employés de l'établissement médical doivent être soigné, mais même dans des conditions de laboratoire stériles, une erreur est possible, quoique rarement.

Les résultats de l'analyse sur TSH peuvent être surestimés ou sous-estimés, mais légèrement. Dans ces cas, ils parlent d'une «zone grise», c'est-à-dire de résultats qui ne s'écartent que légèrement de la norme et peuvent ne pas être des symptômes de maladies. La «zone grise inférieure» est un niveau de TSH de 0,1 à 0,4 mU / l. Dès réception d'un tel résultat, l'analyse est à nouveau soumise. Afin d'exclure les maladies, il est recommandé de passer en outre des tests pour la triiodothyronine et la thyroxine. La «zone grise supérieure» correspond aux indicateurs TSH de 5 à 10 mU / l. Dans ce cas, en plus de reprendre l'analyse, il est nécessaire d'effectuer un test TRG - un test utilisant l'hormone libérant de la thyrotropine, qui vous permet d'évaluer le travail des organes de sécrétion interne le long de la chaîne: hypothalamus, hypophyse, glande thyroïde.

Néanmoins, une telle situation peut survenir: les résultats de l'analyse s'écartent sensiblement de la norme dans le sens d'une augmentation ou d'une diminution. Dans ce cas, nous parlons déjà de la maladie. Mais même alors, vous ne devriez pas penser au mal. Tout d'abord, le diagnostic de la maladie est impossible par le résultat d'une seule analyse de TSH. Pour confirmer ou infirmer le diagnostic, le médecin prescrira d'autres procédures, telles que des tests supplémentaires pour les hormones, une échographie de la glande thyroïde. Le diagnostic final ne sera posé qu'en présence d'un certain complexe de manifestations cliniques. Deuxièmement, même si une maladie de cet organe de sécrétion interne est diagnostiquée, il faut se rappeler que ces maladies sont traitées avec succès avec des médicaments hormonaux et contenant de l'iode..