Test sanguin pour les hormones thyroïdiennes

11 minutes Publié par Lyubov Dobretsova 1089

La glande thyroïde (glande thyroïde) est un organe endocrinien qui produit des substances biologiquement actives thyroïdiennes. L'examen échographique et l'analyse du sang pour les hormones thyroïdiennes aident à évaluer le travail intracrétoire et à diagnostiquer les pathologies possibles..

Hormones thyroïdiennes et anticorps

Les hormones thyroïdiennes participent activement à de nombreux processus biochimiques dans le corps. L'étendue de leur influence comprend:

  • métabolisme et thermorégulation;
  • développement du système osseux et croissance complète des tissus;
  • activité cérébrale et état psycho-émotionnel;
  • activité du cœur et du système nerveux central (système nerveux central);
  • système reproducteur et reproducteur.

Les hormones thyroïdiennes de base sont les composés thyroïdiens T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine ou tétraiodothyronine). Le premier est responsable de la saturation des cellules du corps en oxygène et du métabolisme de l'oxygène, ainsi que de l'activité de synthèse des oligo-éléments. Le second - régule les autres processus métaboliques. Leurs caractéristiques qualitatives et quantitatives sont analysées en premier.

Les T3 et T4 actifs sont à l'état libre, ils sont délivrés aux cellules et tissus du corps en conjonction avec des protéines. Les systèmes endocrinien et immunitaire du corps sont étroitement corrélés. La glande endocrine - le thymus - produit des cellules qui contrôlent le système immunitaire, et certaines cellules du système immunitaire possèdent les qualités d'hormones.

Les dysfonctionnements organiques dans un système conduisent invariablement à des dysfonctionnements dans l'autre. Par conséquent, un test sanguin complet affecte non seulement la glande thyroïde. Une analyse approfondie comprend également un certain nombre de substances synthétisées par les cellules du système immunitaire (anticorps), qui ont un effet direct sur la fonctionnalité de la glande thyroïde. Anticorps à évaluer:

  • à la thyroperoxydase (ATPO);
  • récepteur de l'hormone thyréotrope (Ant TSH);
  • à la thyroglobuline (ATG).

Les objets d'analyse sont également:

  • l'hormone intrasécrétoire stimulant la thyroïde (TSH) de l'hypophyse, régulant la production de tétraiodothyronine et de triiodothyronine;
  • thyroglobuline (TG) - une protéine (protéine) produite par les cellules folliculaires de la glande thyroïde;
  • la calcitonine est une hormone thyroïdienne qui affecte toutes les réactions organiques impliquant les phosphates et le calcium, sinon le biomatériau peut être appelé un oncomarker (un indicateur de la présence d'un cancer de la thyroïde).

aditionellement

Les anticorps sont des immunoglobulines spécifiques qui interagissent avec les antigènes. Un niveau accru d'immunoglobulines n'est pas un diagnostic d'une maladie spécifique, mais indique le développement de processus auto-immuns et oncologiques dans la glande thyroïde.

Indications pour l'analyse

Étant donné que la glande thyroïde affecte l'état de nombreux organes et systèmes, un test sanguin pour les hormones peut être prescrit non seulement par un endocrinologue, mais également par un médecin spécialiste d'un profil différent. Direction prescrite: médecin généraliste (pédiatre chez l'enfant), gynécologue, cardiologue, psychiatre, oto-rhino-laryngologiste.

La raison de faire une analyse des hormones thyroïdiennes est la manifestation des symptômes suivants:

  • violation de l'activité cardiaque (tachycardie, bradycardie);
  • une augmentation du volume de la glande (avec examen visuel et palpation);
  • NOMC (violation du cycle ovarien-menstruel);
  • trouble prolongé (troubles du sommeil);
  • changement sans cause du poids corporel (augmentation ou diminution);
  • oppression de la libido (désir sexuel);
  • diminution de la capacité érectile chez les hommes;
  • transpiration accrue (hyperhidrose);
  • alopécie (calvitie partielle ou complète);
  • faiblesse neuropsychologique (asthénie);
  • libération pathologique de liquide laiteux par les glandes mammaires (galactorrhée);
  • avortement spontané répété (fausse couche);
  • retard mental chez un enfant.

Le sang est régulièrement donné par des patients endocrinologues enregistrés pour des maladies de la glande thyroïde et de l'hypophyse, des patients qui ont subi une intervention chirurgicale de la glande thyroïde (thyroïdectomie). L'analyse doit être effectuée après une chimiothérapie ou une exposition non médicamenteuse. Une référence à l'étude est prescrite pour les troubles et pathologies diagnostiqués:

  • infertilité
  • oncopathologies du système hépatobiliaire et cancer du sein;
  • anémie (anémie);
  • diabète sucré;
  • maladies auto-immunes systémiques;
  • hypercholestérolémie (taux de cholestérol élevé).

Le sang pour les hormones thyroïdiennes est obligatoire pour les femmes qui ont un bébé, dans le cadre d'un dépistage périnatal prévu. 25% des femmes enceintes au premier trimestre de la grossesse ont une augmentation du niveau d'hormones thyroïdiennes (thyréotoxicose physiologique).

La condition ne présente pas de danger grave, mais nécessite une surveillance régulière. Une diminution des niveaux d'hormones, en revanche, est un signe alarmant, car elle peut provoquer un accouchement prématuré ou une interruption de grossesse..

Activités préparatoires

Pour obtenir des résultats objectifs pour l'étude, vous devez vous préparer correctement. Si le patient reçoit un traitement avec des médicaments contenant des hormones comme convenu avec le médecin, le traitement doit être interrompu au moins deux semaines avant la procédure. Une semaine avant l'analyse, l'utilisation de boissons alcoolisées est exclue, la prise de contraceptifs hormonaux et de médicaments contenant de l'iode est arrêtée.

La préparation à la veille de l'analyse comprend:

  • refus de l'entraînement sportif ou d'une autre activité physique;
  • respect du jeûne pendant au moins huit heures (le prélèvement sanguin est effectué exclusivement à jeun);
  • limitation du stress psycho-émotionnel.

La nicotine doit être jetée une heure avant l'intervention. En cas d'augmentation de la température corporelle ou de stress soudain le jour de l'analyse, l'étude doit être reprogrammée, car cela peut affecter les résultats. Vous ne pouvez pas faire d'analyse après un examen aux rayons X et une physiothérapie.

Juste avant l'analyse, il est conseillé de se reposer environ un quart d'heure. Cela aidera à normaliser la respiration et le rythme cardiaque. Afin de fournir au personnel médical un accès confortable à la veine, le patient doit travailler avec le poing de la main d'où le sang est prélevé. La procédure elle-même ne prend pas plus de cinq minutes.

À propos des normes des hormones thyroïdiennes

Les indicateurs réglementaires du T4 total diffèrent selon le sexe (chez les femmes et les hommes). Cela est dû à l'effet élevé de la thyroxine sur la fonction reproductrice du corps féminin. Les taux de triiodothyronine (T3) et d'hormone stimulant la thyroïde (TSH) sont classés en fonction de l'âge du patient. Les valeurs de référence des enfants sont plus élevées que celles des adultes.

Une légère augmentation naturelle de l'hormone T4 totale et libre est observée en automne et en hiver, ainsi que le matin. La diminution se produit en été et dans l'intervalle de 23 heures à 3 heures du soir. La carence hormonale est appelée hypothyroïdie, production excessive d'hormones - hyperthyroïdie ou thyréotoxicose.

La calcitonine et le niveau d'anticorps dirigés contre la thyroperoxydase sont déterminés une fois. Lors du diagnostic initial, les anticorps dirigés contre le récepteur de l'hormone stimulant la thyroïde (Ant TSH) ne sont généralement pas testés..

aditionellement

Dans les formes de tests sanguins pour le contenu des hormones thyroïdiennes, les désignations suivantes sont trouvées:

  • FT4 ou Svb. T4 (thyroxine);
  • FT3 ou Svb. T3 (triiodothyronine);
  • ATPO ou ATA, AT-TPO (anticorps contre la thyroperoxydase);
  • TSH ou TSH (hormone stimulant la thyroïde);
  • TG ou TG (thyroglobuline).

Les valeurs de mesure des indicateurs dans les diagnostics de laboratoire sont:

  • unités dans le système SI: nmol (nanomol), ng (nanogrammes), pmol (picomole)
  • volume unitaire - ml (millilitre);
  • unité de mesure d'une substance (MED) et concentration d'une substance (titre de volume);
  • unité de mesure de dose IU ou UNIT, mkme.

Les désignations peuvent varier selon le laboratoire. Vous pouvez convertir des unités de mesure d'un système à un autre à l'aide de tables médicales spéciales. Déchiffrer correctement les résultats ne peut être effectué que par un médecin spécialiste. La durée de l'analyse dépend de l'équipement d'un laboratoire particulier. La durée moyenne d'attente des résultats est de dix jours..

Valeurs de référence

Tableau des indicateurs normaux des principales hormones thyroïdiennes:

TTG (TSH)T3 (triiodothyronine totale)FT3 (triiodothyronine libre)FT4 (sans thyroxine)Thyroxine commune
0,47-4,15 miel / l1,06–3,14 nmol / L2,62 à 5,77 nmol / L9,56-22,3 pmol / LHommesfemmes
60,77–136,89 nmol / L71,23–142,25 nmol / L

Thyroglobuline et étalons d'anticorps

TG (thyroglobuline)ATPO (anticorps contre la thyroperoxydase)Anticorps contre la thyroglobuline
⩾ 60,08 ng / ml⩾ 5,67 U / ml⩾ titre1: 10

La norme d'âge de la triiodothyronine (T3)

Enfants de moins de 10 ansAdos à l'âge adulteAdultes de 18 à 45 ans45+
1,79-4,08 nmol / L;1,23 à 3,23 nmol / L;1,06–3,14 nmol / L0,62 à 2,79 nmol / L

Tableau des indicateurs normatifs de la TSH (hormone stimulant la thyroïde)

Bébés jusqu'à un anEnfants d'âge préscolaireEnfants de 6 à 12 ansAdolescents (moins de 16 ans)Garçons et filles (jusqu'à 24 ans)25+
de 0,66 à 8,3 ppmde 0,48 à 6,55 miel / lde 0,47 à 5,89 miel / lde 0,47 à 5,01 miel / l0,6 à 4,5 mU / Lde 0,47 à 4,15 mU / l

Les valeurs de référence pour la calcitonine sont de 5,5 à 28 pmol / L.

Écarts par rapport à l'analyse

Le décryptage du test sanguin indique des troubles hormonaux spécifiques et des pathologies possibles. Une augmentation ou une diminution de la concentration d'hormones peut être un dysfonctionnement temporaire, indiquant une condition aiguë ou une maladie chronique. L'image diagnostique globale est affectée par chaque indicateur individuel et son évaluation comparative.

L'hormone stimulant la thyroïde est inversement liée au ligament T3 + T4. Avec une augmentation de la concentration de T3 + T4, la teneur en TSH diminue. Cette condition est classée comme hyperthyroïdie primaire, sinon goitre toxique diffus (maladie de Bazedova). Lorsque les valeurs des hormones thyroïdiennes et de l'hormone stimulant la thyroïde de l'hypophyse sont simultanément augmentées, l'hyperthyroïdie est secondaire et indique le développement possible de processus tumoraux bénins (adénome, sinon hyperplasie thyroïdienne).

Lorsque la triiodothyronine et la thyroxine sont inférieures à la norme de référence, la TSH est généralement surestimée - cela est diagnostiqué comme une hypothyroïdie primaire. La diminution de T4, T3 et TSH sont une hypothyroïdie secondaire. En général, les écarts par rapport à la norme dans les résultats de l'analyse signifient des changements pathologiques dans le corps. Pour obtenir des données diagnostiques plus précises du patient, il est nécessaire d'examiner.

Hormone stimulant la thyroïde (TSH)

Avec une teneur accrue en hormone stimulant la thyroïde, on suppose:

  • hypofonction thyroïdienne (hypothyroïdie);
  • lésions inflammatoires de la glande thyroïde (thyroïdite);
  • tumeur hypophysaire bénigne;
  • hypocorticisme primaire ou secondaire (insuffisance surrénale);
  • inflammation thyroïdienne d'origine auto-immune (thyroïdite de Hashimoto);
  • troubles psychopathologiques;
  • forme sévère de toxicose tardive des femmes enceintes (prééclampsie);
  • carence hypothalamo-hypophyso (hypopituitarisme).

Une concentration accrue de TSH est observée après un traitement avec des anticoagulants, des hormones et des diurétiques. Si les indicateurs thyrotropes sont inférieurs à la normale:

  • thyréotoxicose des femmes enceintes;
  • maladie de bazedova;
  • CRF (insuffisance rénale chronique);
  • une augmentation du volume de la glande thyroïde en raison d'un manque d'iode (goitre endémique);
  • modifications de l'hypophyse dues à la famine, aux traumatismes crâniens, à l'utilisation de médicaments anticancéreux, aux chocs neuropsychologiques.

La production de TSH dépend du respect du régime de travail et de repos. De manière optimale, l'hormone est sécrétée pendant le sommeil (entre 2 et 43 heures de la nuit), la moindre synthèse se produit le soir.

Sans thyroxine et général (T4, FT4)

La production de thyroxine affecte le système reproducteur féminin. La capacité de la femme à concevoir et à porter le fœtus dépend de la qualité et de la quantité de T4. Par conséquent, les hommes ont moins de thyroxine. Les résultats inférieurs aux valeurs de référence donnent le droit de suspecter:

  • mort des cellules hypophysaires en raison d'un accouchement compliqué ou d'un avortement (syndrome de Sheehan);
  • goitre endémique;
  • thyroïdite d'origine auto-immune;
  • lésion cérébrale traumatique (TBI);
  • hypothyroïdie.

La baisse des indicateurs peut être causée par une mauvaise utilisation des stéroïdes et des anti-stéroïdes, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des anticonvulsivants et des diurétiques. Une augmentation de la concentration de tétraiodothyronine provoque:

  • infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH);
  • défaite des glomérules de nature immuno-inflammatoire (glomérulonéphrite);
  • IMC élevé (indice de masse corporelle);
  • naissance compliquée;
  • La maladie de Bazedova;
  • pathologie hépatique chronique.

Triiodothyronine (gratuit et général)

Malgré le fait que le T3 se forme pendant la décroissance du T4, ses fonctions dans le corps ne sont pas moins importantes que celles de l'hormone d'origine. Cela est particulièrement vrai pour les fonctions du système nerveux et du cerveau, et donc la concentration de l'hormone peut diminuer dans la vieillesse (sclérose sénile). De plus, le ligament FT3 + FT4 est responsable des processus biochimiques dans le système reproducteur féminin.

Une faible teneur en T3 est enregistrée dans les troubles suivants: décompensation des reins ou du foie, cirrhose (au dernier stade), insuffisance cardiaque et respiratoire, hypothyroïdie. La concentration de l'hormone diminue avec les maladies neuropsychologiques chroniques, ainsi que pendant la période de rééducation après des maladies graves de longue durée.

Un niveau élevé de triiodothyronine indique que les maladies oncohématologiques, la glomérulonéphrite, une tumeur maligne associée à la grossesse (choriocarcinome), la maladie de Bazedov, les maladies du système hépatobiliaire, le VIH et le SIDA peuvent se développer dans le corps. Parallèlement à une augmentation de la T3, les hormones sexuelles féminines sont souvent activées. Dans ce cas, une hyperestrogénie est diagnostiquée..

Thyroglobuline (TG)

TG a une valeur diagnostique importante pour déterminer les processus malins. Le dépassement des indicateurs indique un développement possible du cancer de la thyroïde. La diminution du taux de TG est, à l'inverse, associée à la formation d'une tumeur bénigne.

Des anticorps contre la thyroglobuline sont détectés lors de la formation de goitre toxique diffus, ainsi que dans les pathologies suivantes: anomalies chromosomiques (daunisme et syndrome de Turner), thyroïdite d'origines diverses, hypothyroïdie. Les anticorps peuvent être déterminés en cas d'altération de la fonction thyroïdienne dans la période post-partum.

Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne

La thyropéroxydase est une enzyme auxiliaire pour la production de T3 et T4. Avec une augmentation des valeurs d'anticorps (ATPO), le développement de processus auto-immuns et oncologiques dans la glande thyroïde et d'autres organes du système endocrinien est supposé. Le patient doit être testé pour le cancer de la thyroïde, le diabète sucré, le lupus érythémateux disséminé et la polyarthrite rhumatoïde.

Tableau de diagnostic comparatif des hormones thyroïdiennes

Lors de la comparaison des résultats obtenus lors d'un test sanguin, un endocrinologue peut vraisemblablement poser un diagnostic. Le patient ne reçoit la confirmation définitive qu'après un examen prolongé.

Maladie de BazedovaAdénome thyroïdienGoitre endémiqueHypothyroïdieThyroïditeÉcrevisse
TTGréduitréduitpromupromupromupromu
T3normepromuaugmenté ou normalréduitdans la période initiale - augmenté, dans la phase sévère - fortement réduitsoit tarif réduit
T4augmenté ou normalpromuréduitréduitréduit
TGaugmentéaugmentéaugmentéaugmentéaugmentéaugmenté
ATPO, ATGaugmenténe change pasaugmentéaugmentéaugmentéaugmenté

Sommaire

Le sang pour les hormones thyroïdiennes est une étude biochimique importante qui vous permet d'identifier les anomalies non seulement dans le travail des organes endocriniens, mais aussi dans tout l'organisme. Le fonctionnement stable du système nerveux, du cerveau, des systèmes reproducteur et reproducteur, du métabolisme normal et de la thermorégulation dépend de la production qualitative et quantitative d'hormones..

Au cours de l'étude, les principales hormones thyroïdiennes T3 et T4, l'hormone hypophysaire TSH, la thyroglobuline et les anticorps (immunoglobulines) sont évalués. L'incohérence des résultats avec les valeurs de référence indique:

  • dysfonctionnement dysfonctionnel de la glande pour la production d'hormones;
  • la présence de maladies auto-immunes;
  • sur le développement de néoplasmes malins et bénins.

Il n'est possible de diagnostiquer avec précision les maladies thyroïdiennes qu'avec une combinaison d'analyses de laboratoire et d'examen matériel. Les plaintes symptomatiques n'indiquent pas une pathologie. Si le médecin vous a prescrit un test sanguin pour les hormones, vous ne pouvez pas ignorer l'analyse.

Test sanguin hormonal

Tous les tests d'hormones sont strictement effectués à jeun, de sorte que l'heure est généralement fixée au plus tard à 11 heures du matin. Les analyses préparant à cette procédure ne permettent catégoriquement pas de manger ni même de thé, de sorte que les indicateurs sont précis. Mais ce n'est pas tout, préparez-vous à l'avance pour les tests hormonaux.

Préparation de l'analyse

Il y a des règles qui sont suivies et si elles sont violées, le résultat peut être insatisfaisant..

  • Quelques jours avant le test, évitez de trop manger. Les portions ne doivent pas dépasser 200 grammes et sont faibles en calories.
  • En 2-3 jours, exclure la cuisson, les collations rapides, l'alcool, l'eau gazéifiée avec du sirop.
  • Pendant deux jours, il faudra exclure les aliments gras, ce qui conduit à des indicateurs incorrects.
  • Assurez-vous de supprimer l'activité physique pendant la journée. Annuler la gymnastique, le yoga, le gymnase et d'autres activités de plein air.
  • Le matin, avant de passer les tests, vous ne devez en aucun cas bouger activement: courir après le bus, être en retard, se précipiter.
  • La procédure devrait apparaître plus tôt afin de se déshabiller en toute tranquillité et de s'asseoir dans une file d'attente (au moins 20 minutes).
  • Le sang pour les hormones doit être prélevé sur une personne de bonne humeur.
  • Une demi-heure avant le changement, il n'est pas souhaitable de bouger ou d'être nerveux dans la file d'attente, comme c'est souvent le cas.
  • Le matin avant l'étude, vous ne pouvez pas fumer, boire du café, mâcher de la gomme.
  • Ne vous brossez pas les dents.
  • Le matin, vous devez boire de l'eau à petites gorgées et pas beaucoup.
  • Transférer les médicaments pris ce jour à l'heure après le prélèvement sanguin.
  • Lors de viraux ou de rhumes, le diagnostic d'hormones est strictement interdit. Une personne doit être en parfaite santé.
  • Vous ne pouvez pas passer de tests si vous utilisez des médicaments hormonaux pendant cette période, surtout en ce qui concerne les maladies thyroïdiennes.
  • 5 jours avant la collecte, vous ne pouvez pas faire de radiographie ni d'échographie, ni de tomographie.

Les personnes qui abusent de l'alcool ne sont pas autorisées à boire pendant plusieurs jours. Il est également interdit de détoxifier le corps en utilisant une thérapie par perfusion (compte-gouttes).

Tests de la fonction thyroïdienne

Dans le cas d'une étude de la glande thyroïde et de ses performances, ils passent:

  • la thyrotropine (TTG);
  • triiodothyronine (T3);
  • thyroxine (T4).

Pour donner du sang pour tester la glande thyroïde, les médicaments contenant de l'iode doivent être arrêtés pendant 4 à 6 jours. En cas d'annulation de l'hormonothérapie, les tests examinant la glande thyroïde devront être passés au plus tôt 40 jours.

Chez les femmes, des tests pour identifier les problèmes thyroïdiens sont effectués quel que soit le cycle. En préparant pour eux, vous pouvez vivre sexuellement. Pendant le cycle menstruel, pas tout abandon, cela devrait être discuté individuellement avec un médecin.

Ceux qui ne peuvent pas tolérer la faim, toutes les procédures doivent être effectuées au plus tôt afin qu'il n'y ait pas de problèmes de santé.

Régime

La préparation des tests hormonaux est très importante. En cas de violation des règles, vous risquez de ne pas obtenir le résultat exact. Une personne qui consomme pendant une semaine tout ce qui est interdit peut avoir une grave erreur dans l'analyse. En conséquence, après cela, le médecin fera un mauvais diagnostic et un traitement avec des médicaments graves sera prescrit qui ne nuira qu'à un corps sain.

Pendant plusieurs jours, il n'est pas recommandé d'utiliser des produits qui provoquent des changements de glucose dans le corps:

Il est interdit de manger des aliments du menu de restauration rapide. La restauration rapide contient les graisses les plus nocives, qui affectent principalement la glycémie. La glycémie est régulée, ou plutôt, contrôlée par une bonne nutrition. Glucides rapides après le fractionnement provoquant sa montée.

Pour vous préparer, la veille, vous ne pouvez pas manger:

  • tous les produits ci-dessus;
  • bonbons;
  • des pâtisseries;
  • eau avec sirop;
  • des noisettes

Voici un régime avant de passer des tests, calculé sur 5 jours:

Petit déjeunerDînerThé élevéDîner
5.Fromage cottage, faible en gras - 130 gr.

Salade de fruits -100 gr.

Soupe de bouillon secondaire - 200 gr.

Poulet vapeur 120 gr. riz bouilli.

Salade de légumes frais - 120 gr.

Fromage - 60 gr.

Légumes cuits à la vapeur - 180 gr. au poulet.
4.Bouillie de flocons d'avoine - 180 gr.

Pomme - 50 gr.

Bortsch aux légumes - 200 gr.

Boeuf bouilli - 100 gr. Riz brun 120 gr.

Casserole de légumes - 180 gr.

Pamplemousse - 50 gr.

Accompagnement de sarrasin - 100 gr.

Poisson blanc cuit à la vapeur - 80 g.

3.Fromage cottage faible en gras - 120 gr.

Tomate, concombre - 80 gr.

Soupe aux champignons - 200 gr. Poulet bouilli - 120 gr.

Légumes au four -135 gr.

Salade de fruits - 160 gr.

Yaourt, sans additifs - 100 gr.

Boulettes de viande de poulet -170 gr.
2.Bouillie d'Hercule - 160 gr. fromage - 30 gr.Soupe de sarrasin, sans viande - 180 gr.

Poulet bouilli 90 gr.

riz brun.

Salade de légumes - 150 gr.

Pomme - 50 gr.

Casserole de fromage cottage 150 gr.

Salade de fruits - 100 gr.

1.Bouillie de flocons d'avoine -110 gr.

Concombre - 50 gr.

Soupe aux légumes 160 g.

Légumes au four -120 gr.

Cocotte de légumes - 100 gr.

Fruits - 100 gr.

Kéfir - 100 gr.

Fruits - 80 gr.

Le dîner doit être léger et au plus tard à 18 heures, car entre l'heure du dernier repas et les procédures devraient prendre au moins 12 heures, certains nutriments ne seront tout simplement pas digérés avant cette heure..

Conseil

  • Entre les deux, vous pouvez organiser vos propres collations avec des noix, des fruits, des fruits secs (un peu).
  • Choisissez du pain grossier.
  • Vous pouvez boire des boissons aux fruits, de la compote, du thé, du café sans lait. Le sucre n'ajoute pas plus de deux cuillères à soupe.
  • Essayez de faire cuire tous les aliments à la vapeur ou au four.

Le régime prépare le corps afin de passer des tests selon les règles, mais il est tout à fait adapté en cas de mauvais résultats.

En plus du don de sang, qui analyse le travail dans la glande thyroïde, la collecte a lieu pour identifier d'autres problèmes:

  • L'étude du pancréas. Dans ce cas, le niveau d'insuline et, par conséquent, le glucose dans le corps sont étudiés. Cela est nécessaire pour clarifier le type de diabète et prescrire un traitement approprié..
  • Étude des glandes surrénales. Dans ce cas, du sang est prélevé pour le cortisol et l'adrénocorticotropine (AKTG). Le moral est important pour le test, les règles dictent que: vous ne devez pas vous inquiéter, entrer en conflit, devenir nerveux, jurer. En raison du travail particulier des glandes surrénales, le prélèvement sanguin doit être effectué au plus tard à 9 heures. Le régime sera plus strict, car les produits tels que le fromage, les bananes, les tomates, le thé, le café, le cacao, les bonbons au chocolat sont exclus.
  • L'étude des hormones sexuelles. Une formation préliminaire recommande l'abstinence.

Toutes les autres préparations pour les procédures sont les mêmes que pour l'étude des hormones thyroïdiennes.

Les tests pour les hormones qui examinent le fonctionnement de la glande thyroïde abandonnent également si vous soupçonnez une hypoglycémie ou une hypoglycémie. La préparation à cet effet sera quelque peu différente, seuls les produits nocifs tels que:

Le régime alimentaire de la journée doit être complet, sans suralimentation excessive, enrichi en fibres et vitamines. Dans le même temps, n'abandonnez pas les saines habitudes alimentaires de la vie quotidienne pour ne pas induire le médecin en erreur.

Comment passer un test d'hormone thyroïdienne

Comment se faire tester pour les hormones thyroïdiennes est une question courante que se posent les patients. Pour obtenir un résultat fiable, vous devez suivre les règles simples de préparation à l'étude.

Les hormones synthétisées par les cellules de l'épithélium folliculaire de la glande thyroïde affectent tous les types de processus métaboliques dans le corps, l'activité de ses organes et systèmes. Par conséquent, le résultat de l'analyse des hormones thyroïdiennes est très important, il vous permet d'avoir une idée des fonctions du système endocrinien, du métabolisme dans le corps.

Quelle analyse est effectuée? La vitesse de préparation des résultats dépend du laboratoire où le sang est donné. En règle générale, le résultat est préparé dans les 2 à 5 jours.

Comment se préparer à l'étude

Le matériel pour l'étude des hormones thyroïdiennes est le sang d'une veine. Le sang peut être donné à tout moment de la journée: bien que le niveau d'hormones thyroïdiennes fluctue généralement pendant la journée, ces fluctuations sont trop faibles pour affecter le résultat de l'analyse. Cependant, la plupart des laboratoires ne prélèvent du sang pour analyse que le matin.

En règle générale, il est recommandé de ne pas manger 8 à 12 heures avant de prendre du sang, bien qu'il ne soit pas important pour l'analyse des hormones thyroïdiennes de savoir si le sang est donné à jeun. La veille du test, une activité physique excessive, un stress émotionnel sont contre-indiqués. Vous devez essayer d'éviter les situations stressantes, d'arrêter de fumer et de boire de l'alcool..

Si des préparations d'iode ou d'hormones thyroïdiennes ont déjà été prescrites, leur administration doit être temporairement arrêtée. Une chirurgie récente et une radiothérapie peuvent également affecter le résultat..

Quelle analyse est effectuée? La vitesse de préparation des résultats dépend du laboratoire où le sang est donné. En règle générale, le résultat est préparé dans les 2 à 5 jours.

La glande thyroïde et les hormones qu'elle produit

La glande thyroïde est située à l'avant du cou, en dessous du niveau du cartilage thyroïdien du larynx et se compose de deux lobes situés des deux côtés de la trachée. Les lobes sont interconnectés par un petit isthme, dans lequel il peut y avoir un lobe supplémentaire, appelé pyramidal. Le poids moyen de la glande thyroïde adulte est en moyenne de 25 à 30 g, et la taille est d'environ 4 cm de hauteur. La taille de la glande peut varier considérablement sous l'influence de nombreux facteurs (âge, quantité d'iode dans le corps humain, etc.).

Le niveau d'anticorps anti-TPO (AT contre TPO) n'est déterminé qu'une seule fois, lors de l'examen initial. À l'avenir, cet indicateur ne change pas, il n'est donc pas nécessaire de le ré-analyser.

La glande thyroïde est un organe de sécrétion interne, sa fonction est la régulation des processus métaboliques dans le corps. L'unité structurelle de la glande est constituée par les follicules dont les parois sont recouvertes d'un épithélium monocouche. Les cellules épithéliales folliculaires absorbent l'iode et d'autres oligo-éléments qui pénètrent dans la circulation sanguine. Dans le même temps, la thyroglobuline est formée en eux - un précurseur des hormones thyroïdiennes. Les follicules sont saturés de cette protéine et dès que le corps a besoin d'une hormone, la protéine est capturée et extraite. En passant par les thyrocytes (cellules thyroïdiennes), la thyroglobuline se décompose en deux parties: une molécule de tyrosine et des atomes d'iode. De cette façon, la thyroxine (T4) est synthétisée, ce qui représente 90% de toutes les hormones thyroïdiennes. 80 à 90 mcg de T4 sont sécrétés par jour. De plus, le fer produit de la triiodothyronine (T3), ainsi que l'hormone non iodée thyrocalcitonine.

Le mécanisme qui vous permet de maintenir la quantité d'hormones thyroïdiennes à un niveau constant est contrôlé par l'hormone stimulant la thyroïde (TSH), qui est sécrétée par l'hypophyse du cerveau. La TSH pénètre dans la circulation sanguine générale et interagit avec la zone à la surface des cellules de la glande thyroïde - le récepteur. En agissant sur le récepteur, l'hormone stimule et régule la production d'hormones thyroïdiennes selon le principe de rétroaction négative: si la concentration d'hormones thyroïdiennes dans le sang devient trop élevée, la quantité de TSH sécrétée par l'hypophyse diminue, tandis que les niveaux de T3 et T4 diminuent, la quantité de TSH augmente, stimulant la sécrétion d'hormones thyroïdiennes.

Thyroxine

T4 circule dans la circulation sanguine sous forme libre et liée. Pour entrer dans la cellule, T4 se lie pour transporter les protéines. La fraction d'une hormone non liée aux protéines est appelée l'hormone libre T4 (FT4), c'est sous sa forme libre que l'hormone est biologiquement active.

Il n'est pas logique d'administrer simultanément les hormones T4 et T3 communes et les hormones T4 et T3 libres. En règle générale, l'analyse est donnée uniquement aux fractions libres.

La thyroxine améliore le métabolisme, a un effet de combustion des graisses, accélère l'apport d'oxygène aux organes et aux tissus, affecte le système nerveux central et le système cardiovasculaire, augmente l'absorption du glucose, augmente la pression artérielle et la fréquence cardiaque, l'activité motrice et mentale, stimule la formation d'érythropoïétine, affecte le fonctionnement des organes internes.

Triiodothyronine

La partie principale (environ 80% de la quantité totale) de triiodothyronine (T3) est formée à la suite de la déiodination de la thyroxine dans les tissus périphériques. Pendant la désintégration de T4, un atome d'iode est séparé de celui-ci; en conséquence, la molécule T3 contient trois atomes d'iode. Une petite quantité de triiodothyronine est sécrétée par la glande thyroïde. L'hormone pénètre dans la circulation sanguine générale et se lie aux molécules d'albumine et de préalbumine. Les protéines porteuses transportent la T3 vers les organes cibles. Une partie importante de l'hormone se trouve dans le sang dans des composés contenant des protéines, une petite quantité reste dans le sang sous une forme sans rapport avec les protéines - elle est appelée triiodothyronine libre (FT3). Le T3 total se compose d'une fraction liée aux protéines et libre. Actif c.-à-d. réglementant le travail des organes et des tissus, est gratuit T3.

L'activité hormonale de la triiodothyronine est trois fois supérieure à celle de la thyroxine. Le T3 est responsable de l'activation des processus métaboliques, stimule le métabolisme énergétique, améliore l'activité nerveuse et cérébrale, stimule l'activité cardiaque, active les processus métaboliques dans le muscle cardiaque et le tissu osseux, augmente l'excitabilité nerveuse générale, accélère le métabolisme. Le niveau de T3 total peut augmenter avec une consommation excessive de graisses et d'aliments riches en glucides et diminuer avec un régime pauvre en glucides ou la famine.

Lors de l'examen initial de la glande thyroïde, vous n'avez pas besoin de faire d'analyse pour la thyroglobuline. Il s'agit d'un test spécifique, qui n'est prescrit qu'aux patients atteints de certaines pathologies..

Calcitonine

La calcitonine est une hormone peptidique qui est synthétisée dans les cellules parafolliculaires de la glande thyroïde. Les principales fonctions de la calcitonine sont associées à l'échange de calcium dans le corps. Cette hormone a un effet antagoniste sur l'hormone parathyroïdienne, qui est produite par les glandes parathyroïdes et est également impliquée dans le métabolisme du calcium. L'hormone parathyroïdienne favorise la libération de calcium des tissus osseux et sa libération dans le sang, et la calcitonine, au contraire, réduit le taux de calcium dans le sang et augmente sa teneur dans les os.

La calcitonine sert de marqueur tumoral, donc tous les patients atteints de glandes thyroïdiennes sont testés. Une augmentation des niveaux d'hormones peut indiquer le développement d'un cancer médullaire de la thyroïde. La tumeur de cette maladie est formée de cellules glandulaires de type C, qui produisent activement de la calcitonine, c'est pourquoi elle est souvent appelée cancer des cellules C..

Les hormones thyroïdiennes dans le corps remplissent les fonctions suivantes:

  • contrôler la thermorégulation, l'intensité de la consommation d'oxygène par les tissus;
  • contribuer à l'organisation du centre respiratoire;
  • réguler le métabolisme de l'iode;
  • affecter l'excitabilité du cœur (effet inotrope et chronotrope);
  • augmenter le nombre de récepteurs bêta-adrénergiques dans les lymphocytes, le tissu adipeux, les muscles squelettiques et cardiaques;
  • réguler la synthèse de l'érythropoïétine, stimuler l'érythropoïèse;
  • augmenter le taux de sécrétion des sucs digestifs et la motilité du tractus gastro-intestinal;
  • participer à la synthèse de toutes les protéines structurelles du corps.

Anticorps thyroïdiens

Les anticorps (immunoglobulines) sont des protéines qui sont synthétisées par les cellules du système immunitaire pour identifier et neutraliser les agents étrangers. L'échec du système immunitaire conduit au fait que les anticorps commencent à être produits contre les tissus sains de votre propre corps.

Lors de l'examen initial, aucune analyse des anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH n'est effectuée (sauf lorsque les tests sont effectués pour confirmer ou exclure la thyrotoxicose).

Des anticorps dirigés contre l'enzyme thyroïdienne, la peroxydase thyroïdienne (TPO), la thyroglobuline (TG) et le récepteur de l'hormone stimulant la thyroïde, peuvent apparaître dans la glande thyroïde. En conséquence, les anticorps contre la thyroperoxydase (indiqués dans la forme d'essai comme AT contre TPO, anticorps contre TPO), contre la thyroglobuline (désignation contre AT contre TG, anticorps contre TG) et contre le récepteur TSH (anticorps contre rTTG, anticorps contre rTTG) sont déterminés dans la pratique clinique..

Les anticorps anti-TPO sont élevés chez 7 à 10% des femmes et 3 à 5% des hommes. Dans certains cas, une augmentation des anticorps anti-TPO ne conduit pas à des maladies et ne se manifeste en aucune façon, dans d'autres, elle conduit à une diminution du niveau des hormones T4 et T3 et au développement de pathologies associées. Il a été prouvé que dans les cas où les anticorps anti-TPO sont élevés, la dysfonction thyroïdienne se produit 4 à 5 fois plus souvent. Par conséquent, un test sanguin pour les anticorps est utilisé comme test auxiliaire dans le diagnostic des maladies auto-immunes inflammatoires de la glande thyroïde (par exemple, thyroïdite auto-immune et goitre toxique diffus).

Quels indicateurs sont déterminés au cours de l'étude

Selon le but de l'étude, l'ensemble d'hormones dans l'analyse peut être différent. En règle générale, le médecin établit lui-même une liste des indicateurs nécessaires lors de la prescription d'une analyse.

Pour l'analyse initiale, qui est réalisée en présence de plaintes ou de symptômes indiquant une possible pathologie de la glande thyroïde, et avec un examen prévu, les indicateurs suivants sont déterminés:

  • hormone stimulant la thyroïde (TSH);
  • T4 gratuit;
  • T3 gratuit;
  • anticorps anti-TPO.

Si l'analyse est prescrite en raison d'une suspicion de thyréotoxicose, les éléments suivants sont déterminés:

  • TTG;
  • T3 gratuit;
  • T4 gratuit;
  • anticorps anti-TPO;
  • anticorps dirigés contre les récepteurs TSH.

Si l'examen est effectué pour évaluer l'efficacité du traitement de l'hypothyroïdie par thyroxine, T4 free et TSH doivent être administrés.

  • TTG;
  • T4 gratuit;
  • T3 gratuit;
  • anticorps anti-TPO;
  • calcitonine.

Vous n'avez pas besoin de refaire un test de calcitonine si, à partir du dernier examen de cet indicateur, le patient n'avait pas de nouveaux ganglions dans la glande thyroïde.

Après la chirurgie pour enlever la tumeur dans le cancer médullaire de la thyroïde:

  • TTG;
  • T4 gratuit;
  • la calcitonine;
  • CEA (antigène embryonnaire cancéreux).
  • TTG;
  • T4 gratuit;
  • T3 gratuit;
  • anticorps anti-TPO.

Règles pour passer un test d'hormone thyroïdienne

Il y a plusieurs règles à suivre lors de la réussite d'une analyse sur les hormones thyroïdiennes:

  • le niveau d'anticorps anti-TPO (AT contre TPO) n'est déterminé qu'une seule fois, lors de l'examen initial. À l'avenir, cet indicateur ne change pas, il n'est donc pas nécessaire de le ré-analyser;
  • il n'est pas logique d'administrer simultanément les hormones communes T4 et T3 et les hormones libres T4 et T3. En règle générale, l'analyse n'est donnée que pour les fractions libres;
  • lors de l'examen initial de la glande thyroïde, il n'est pas nécessaire de faire une analyse pour la thyroglobuline. Il s'agit d'un test spécifique, qui n'est prescrit qu'aux patients atteints de certaines pathologies (par exemple, avec un cancer thyroïdien papillaire);
  • également, lors de l'examen initial, aucune analyse des anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH n'est effectuée (sauf lorsque les tests sont effectués pour confirmer ou exclure la thyrotoxicose);
  • vous n'avez pas besoin de refaire un test de calcitonine si, à partir du dernier examen de cet indicateur, le patient n'avait pas de nouveaux ganglions dans la glande thyroïde.

Normes des hormones thyroïdiennes

Les taux de taux d'hormones thyroïdiennes peuvent varier considérablement selon le laboratoire dans lequel l'analyse est effectuée et les unités de mesure.

Normes de l'hormone stimulant la thyroïde (TSH):

  • enfants de moins de 6 ans - 0,6–5,95 µIU / ml;
  • 7 à 11 ans - 0,5 à 4,83 μIU / ml;
  • 12-18 ans - 0,5-4,2 μIU / ml;
  • plus de 18 ans - 0,26-4,1 μIU / ml;
  • pendant la grossesse - 0,20-4,50 μIU / ml.

En règle générale, il est recommandé de ne pas manger 8 à 12 heures avant le prélèvement de sang, bien qu'il ne soit pas important pour l'analyse des hormones thyroïdiennes de savoir si le sang est donné à jeun..

Les normes de T4 libre (thyroxine) dans le sang dépendent également de l'âge:

  • 1-6 ans - 5,95-14,7 nmol / l;
  • 5 à 10 ans - 5,99 à 13,8 nmol / l;
  • 10-18 ans - 5,91-13,2 nmol / l;
  • mâles adultes: 20–39 ans –– 5,57–9,69 nmol / L; plus de 40–5,32–10 nmol / L;
  • femmes adultes: 20–39 ans - 5,92–12,9 nmol / l; plus de 40 - 4,93–12,2 nmol / l;
  • pendant la grossesse - 7,33-16,1 nmol / l.

Les valeurs normales de T3 libre se situent entre 3,5 et 8 pg / ml (ou 5,4 à 12,3 pmol / l).

Les taux de calcitonine et d'anticorps sont pratiquement indépendants de l'âge et du sexe. Le niveau normal de calcitonine est de 13,3 à 28,3 mg / l, anticorps contre la peroxydase thyroïdienne - moins de 5,6 U / ml, anticorps contre la thyroglobuline - 0-40 UI / ml.

Anticorps dirigés contre les récepteurs TSH:

  • négatif - ≤0,9 U / L;
  • douteux - 1,0 - 1,4 U / L;
  • positif -> 1,4 U / L.

Écarts par rapport à la norme

Les écarts de la concentration des hormones thyroïdiennes dans le sang par rapport à la norme peuvent être des signes de pathologie, mais seul un spécialiste peut le déterminer avec précision, qui prendra en compte tous les indicateurs et les corrélera avec les résultats d'études supplémentaires et de signes cliniques.

Une diminution du niveau d'hormones thyroïdiennes provoque des symptômes d'hypothyroïdie:

  • fatigue, léthargie;
  • troubles de la mémoire, affaiblissement de l'intelligence;
  • léthargie, léthargie de la parole;
  • trouble métabolique, prise de poids;
  • faiblesse musculaire;
  • l'ostéoporose;
  • douleur articulaire
  • fréquence cardiaque plus basse;
  • maladie coronarienne;
  • réduction de pression;
  • mauvaise tolérance au froid;
  • sécheresse et pâleur de la peau, hyperkératose au niveau des coudes, des genoux et de la plante des pieds
  • gonflement, poches du visage et du cou;
  • la nausée;
  • ralenti le tractus gastro-intestinal, formation excessive de gaz;
  • diminution de la fonction sexuelle, impuissance;
  • Irrégularités menstruelles;
  • paresthésie;
  • crampes.

La veille du test, une activité physique excessive, un stress émotionnel sont contre-indiqués. Vous devez essayer d'éviter les situations stressantes, d'arrêter de fumer et de boire de l'alcool..

L'hypothyroïdie acquise peut être la thyroïdite auto-immune chronique, l'hypothyroïdie iatrogène. Une carence sévère en iode, l'utilisation de certains médicaments et des processus destructeurs dans la région hypothalamo-hypophyse peuvent entraîner une diminution du niveau d'hormones thyroïdiennes..

Un excès d'hormones thyroïdiennes peut entraîner une altération du métabolisme énergétique, des lésions des glandes surrénales.

Avec une augmentation significative du niveau d'hormones thyroïdiennes dans le sang, l'hyperthyroïdie (thyréotoxicose) se développe avec les symptômes suivants:

  • sautes d'humeur fréquentes, irritabilité, hyper excitabilité;
  • insomnie;
  • mauvaise tolérance à la chaleur;
  • transpiration
  • perte de poids rapide avec augmentation de l'appétit;
  • altération de la tolérance au glucose;
  • la diarrhée;
  • urination fréquente
  • violation de la formation de bile et de digestion;
  • tremblements musculaires, tremblements des mains;
  • tachycardie;
  • hypertension artérielle;
  • augmentation de la température corporelle;
  • Irrégularités menstruelles;
  • violation de la puissance;
  • pathologies ophtalmiques: exophtalmie (œil buccal), mouvements clignotants rares, larmoiement, douleur dans les yeux, mobilité limitée des yeux, gonflement des paupières.

Le développement d'un goitre toxique diffus ou nodulaire, une inflammation subaiguë du tissu glandulaire sous l'influence d'infections virales peuvent entraîner une augmentation de l'activité des hormones thyroïdiennes. Les symptômes de l'hyperthyroïdie peuvent être causés par une tumeur hypophysaire avec une production excessive de TSH, des tumeurs bénignes dans les ovaires, une consommation excessive d'iode, une utilisation incontrôlée de médicaments contenant des hormones thyroïdiennes.

Le sang peut être donné à tout moment de la journée: bien que le niveau d'hormones thyroïdiennes fluctue généralement pendant la journée, ces fluctuations sont trop faibles pour affecter le résultat de l'analyse.

Etudes complémentaires en cas d'écart des résultats d'analyse par rapport à la norme

Pour tout écart du niveau d'hormones thyroïdiennes par rapport à la norme, un examen supplémentaire est prescrit, qui, selon les indications, peut inclure:

  1. L'échographie de la glande thyroïde est la méthode la plus informative qui vous permet de déterminer l'emplacement, la taille, le volume et le poids de la glande, sa structure, la symétrie des lobes; avec son aide, ils calculent l'apport sanguin, déterminent la structure et l'échogénicité des tissus, déterminent la présence de formations focales ou diffuses (nœuds, kystes ou calcifications).
  2. Un examen radiographique du cou et des organes thoraciques permettra de confirmer ou d'exclure les maladies oncologiques de la glande thyroïde et la présence de métastases pulmonaires.
  3. Imagerie par résonance magnétique ou calculée de la glande thyroïde - méthodes qui vous permettent d'obtenir une image en couches de volume de l'organe, ainsi que d'effectuer une biopsie ciblée des nœuds.
  4. Biopsie de ponction de la glande thyroïde - ablation d'une zone microscopique de tissu pour analyse avec son examen microscopique ultérieur.
  5. La scintigraphie est une étude utilisant des isotopes radioactifs. La méthode permet de déterminer l'activité fonctionnelle des tissus.

Quel jour du cycle donner du sang pour les hormones - comment

Les hormones jouent un rôle important dans le fonctionnement du corps féminin et la santé physique et mentale dépend de leur équilibre..

L'analyse des hormones permet de prévenir et de déterminer la cause du développement de maladies.

Conclusion

  • les tests hormonaux vous permettent d'en apprendre beaucoup sur l'état du corps féminin;
  • la quantité d'hormones n'est pas constante, elle varie en fonction de l'âge et de la phase du cycle;
  • le matériel d'essai est du sang veineux;
  • la soumission de l'analyse nécessite une formation spéciale;
  • seul un médecin doit évaluer les résultats de l'examen.

Quels tests passer

L'équilibre hormonal est responsable du fonctionnement de l'organisme. Avec sa violation, le développement de diverses maladies est observé.

Analyses sanguines d'hormones sexuelles

Il est jugé justifié d'effectuer des tests hormonaux chez les femmes:

  • lutéinisante;
  • stimulant les follicules;
  • atimueller;
  • progestérone;
  • prolactine;
  • œstradiol;
  • testostérone.

Tests sanguins pour les hormones thyroïdiennes

Les hormones du panneau thyroïdien sont:

Comment réussir les tests

Lors de la livraison de matériel biologique, il est nécessaire d'indiquer le jour du cycle, l'âge gestationnel ou l'heure de la ménopause. Si une femme subit un traitement antibactérien ou hormonal, il est nécessaire d'informer l'assistante de laboratoire de cette nuance.

Avant les tests, il est recommandé:

  • éviter les rapports sexuels un jour avant l'examen;
  • ne prenez pas de bain chaud;
  • Ne visitez pas le sauna et le bain;
  • ne pas fumer;
  • ne vous surchargez pas physiquement.

Combien coûtent les tests de laboratoire

Le prix d'un test hormonal dépendra du type d'examen et de l'institution. Par exemple, à Moscou, vous devrez payer environ 600 roubles pour la procédure.

La meilleure option est de mener une étude approfondie, dont le coût est d'environ 2000 roubles, cependant, vous n'aurez pas à visiter plusieurs fois un établissement médical.

Pourquoi avons-nous besoin d'un test sanguin pour les hormones

Le déséquilibre hormonal est considéré comme une option normale pendant la grossesse, dans la période post-partum ou avec la ménopause. Cependant, même dans de telles situations, il est nécessaire de surveiller son état. Un test hormonal est le plus souvent prescrit pour:

  • prise de poids excessive;
  • incapacité à concevoir un enfant;
  • acné souvent récurrente;
  • diagnostic de néoplasmes dans la poitrine;
  • baisse de la libido;
  • problèmes de grossesse;
  • propensions aux maladies de nature génétique;
  • violation du fonctionnement du tube digestif;
  • néoplasmes des ovaires;
  • diagnostic de grossesse;
  • hirsutisme.

Test hormonal

Les hormones, pénétrant dans la circulation sanguine, sont responsables des processus métaboliques et biochimiques. Grâce à l'analyse, il est possible de diagnostiquer un déséquilibre hormonal, d'en déterminer la cause et de conduire une thérapie.

Quand prendre

Il est recommandé de subir un examen pour:

  • œstradiol - au 2-4e jour du cycle, si nécessaire, établissez le moment de l'ovulation - au milieu du cycle;
  • progestérone - le 22e jour du cycle, avec des sécrétions maigres - au milieu du cycle;
  • stimulant les follicules et lutéinisant - les jours 2 à 4 du cycle ou de 8 à 18 sur recommandation d'un médecin;
  • prolactine - quel que soit le jour du cycle.

Comment donner du sang aux hormones

Le matériel d'essai est du sang veineux. L'analyse est effectuée sur la recommandation d'un médecin, quel que soit l'âge. Au cours du traitement, vous devez abandonner le médicament et, si cela n'est pas possible, informer le médecin.

Pour chaque cas spécifique, la période optimale de l'enquête est déterminée. De plus, il est recommandé:

  • au moins deux jours avant l'analyse pour éviter le stress physique et psychologique;
  • à la veille de l'examen, abandonnez l'alcool, les aliments gras et épicés;
  • au moins trois jours avant l'examen n'ont pas de rapports sexuels;
  • ne fumez pas quelques heures avant l'intervention.

Il vaut mieux faire un test hormonal à jeun le matin.

Combien coûte

L'étude peut être gratuite si le patient est référé et contacte l'institution médicale de l'État.

Dans une clinique privée, le prix sera d'environ 600 roubles, tout dépend du type d'analyse. De plus, vous devrez payer 200 roubles pour l'échantillonnage du matériel d'essai..

Quels tests doivent être passés sur les hormones féminines

Testostérone

La testostérone est une hormone stéroïde androgène, son niveau est déterminé par:

  • dysfonctionnements du cycle menstruel;
  • néoplasmes des ovaires;
  • saignement
  • problèmes avec le cours de la grossesse;
  • inflammation utérine.

Oestrogènes

Les hormones sont produites par les ovaires et les glandes surrénales. Ce groupe comprend l'estradiol, l'estriol et l'estrone. Ils sont responsables de la fécondation et de la grossesse..

Progestérone

Il est responsable de l'implantation de l'ovule et du portage de l'enfant, sa production se fait par le corps jaune des ovaires. Indications aux fins de l'analyse:

  • manque de menstruations;
  • problèmes de fertilisation;
  • interruption du cycle.

Prolactine

Responsable de la prolifération des tissus mammaires et de la production de lait maternel. Des informations sur les niveaux de prolactine sont nécessaires pour déterminer le dysfonctionnement ovulatoire..

Estradiol

Il est produit dans les ovaires, le cortex surrénalien et le placenta. Responsable de l'ovulation, de la conception et de la grossesse.

Stimulant folliculaire (FSH)

L'analyse est considérée comme justifiée en cas de problèmes de fertilisation, de portage d'un enfant et de violation du cycle.

Lutéinisation (LH)

La fonction principale de cette hormone est la production d'œstrogènes, de progestérone et la formation du corps jaune. Les indications pour l'analyse sont:

  • violation du cycle;
  • endométriose;
  • problèmes de conception;
  • saignement utérin;
  • l'impossibilité de porter une grossesse.

La norme chez les femmes d'hormones sexuelles

Les indicateurs de norme varient en fonction de la phase du cycle menstruel.

Le rapport de FSH et LH

Avant la puberté, la correspondance FSH et LH 1: 1 est normale. Avec l'âge, cette proportion change et devient 1: 1,5. La valeur indiquée est considérée comme normale jusqu'au début de la ménopause.

Progestérone hormonale

  • 0,3-2,2 nmol / L - dans la phase folliculaire;
  • 0,5-9,4 nmol / l - pendant l'ovulation;
  • 7,0-56,6 nmol / L - au stade lutéal;
  • moins de 0,6 nmol / l - pendant la ménopause.

Pendant la grossesse, cet indicateur dépendra du trimestre.

TrimestreNorme
18,9-468,4
271.5-303.1
388,7-771,5

Estradiol

Phase de cycleNorm, pg / ml
folliculaire57-227
ovulatoire127-476
lutéale77-227

Avec le début de la ménopause, la norme est de 19,7-82 pg / ml, et pendant la grossesse, elle varie de 210 à 26960 pg / ml.

La norme de la testostérone chez les femmes

La testostérone est divisée en deux types:

  1. Gratuit - détermine uniquement la testostérone libre, selon l'âge (jusqu'à 20 ans - 0,13-3,09 pg / ml, de 20 à 39 - 0,14-2,6 pg / ml, plus de 60 - 0, 14-1 8 pg / ml).
  2. Général - indique une quantité commune de l'hormone, qu'elle soit associée ou non au transport de protéines. Norme - 0,26-1,3 ng / ml.

Prolactine

L'indicateur de la norme est le niveau de l'hormone, qui varie de 4 à 33 ng / ml. Pendant la grossesse, la valeur peut atteindre 386 ng / ml, cependant, ce processus se produit progressivement.

Hormone DHEA

Il est produit par les glandes surrénales et en quantité minimale par les ovaires. Jusqu'à 35 ans, les niveaux d'hormones de 2660 à 11200 nmol / L sont considérés comme normaux. Pendant la grossesse, la valeur de l'indicateur augmente, tout dépendra du trimestre: en 1 - 3,12-12,48 nmol / l; dans 2 - 1,7-7,0 nmol / l; dans 3 - 0,86-3,6 nmol / l.

La bonne préparation pour la journée

Pour obtenir le résultat de test le plus précis, il est recommandé de respecter les règles suivantes:

  • 5 jours avant l'intervention, discutez avec le médecin de la possibilité de prendre des médicaments et des compléments alimentaires;
  • 3 jours avant le don de sang, porter une attention particulière à la nutrition (refuser les aliments gras et épicés), ne pas trop manger et ne pas suivre de régime;
  • le jour de l'étude - ne pas fumer, éviter l'exposition à des situations stressantes, ne pas subir d'examens instrumentaux.

Combien de résultats sont en préparation

Dans la grande majorité des cas, les résultats sont publiés le lendemain. Si nécessaire (dans des cas exceptionnels), ils peuvent être prêts en 3 heures.

Explication des indicateurs

Les résultats des tests sont assez importants, car après les avoir évalués, le médecin, avec d'autres examens, sera en mesure d'établir la cause, le type de pathologie et de déterminer les tactiques pour y faire face..

Augmenter

Une augmentation du nombre d'hormones indique un certain dysfonctionnement du corps. L'œstradiol peut croître avec:

  • néoplasmes de la région génitale;
  • hyperthyroïdie;
  • l'utilisation d'un nombre excessif de médicaments à base d'oestrogène.

Une augmentation de la progestérone peut indiquer:

  • kyste de l'ovaire;
  • violation de la fonction d'excrétion de l'hormone;
  • surdosage de progestatif.

Croissance de la FSH inhérente à:

  • ménopause;
  • néoplasmes de l'ovaire, hypophyse;
  • affections auto-immunes;
  • maladies infectieuses.

L'hormone lutéinisante peut croître avec:

  • pathologies héréditaires;
  • tumeurs;
  • inflammation des méninges;
  • hypothyroïdie;
  • opérations sur les organes pelviens;
  • blessures.

Niveau d'abaissement

Une diminution de la quantité d'oestrogène est observée avec:

  • maladies chromosomiques;
  • processus inflammatoires;
  • tumeurs;
  • épuisement général.

Une baisse de la progestérone est caractéristique de:

  • menaces d'avortement;
  • ovaire polykystique.

Une diminution du niveau de FSH, de LH et de prolactine peut être observée avec des dommages à l'hypophyse et une surdose de médicaments utilisés pendant le traitement de remplacement.