Analyse et préparation du don de sang PSA

Déterminer le niveau du marqueur tumoral du cancer de la prostate dans le sang, ce qui vous permet d'évaluer la probabilité de détecter un néoplasme et de décider de l'opportunité d'une biopsie de la prostate.

Les résultats de la recherche sont publiés avec un commentaire gratuit d'un médecin.

L'antigène spécifique de la prostate est général et libre; Total PSA + PSA gratuit.

Dépistage du cancer de la prostate.

Ng / ml (nanogrammes par millilitre),% (pourcentage).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Exclure les aliments gras du régime 24 heures avant l'étude.
  • Élimine le stress physique et émotionnel pendant 30 minutes avant l'examen.
  • Ne fumez pas pendant 30 minutes avant l'étude..
  • L'étude doit être effectuée au plus tôt 10 jours après le massage de la prostate (obtention de la sécrétion de la prostate, massage des vésicules séminales).

Aperçu de l'étude

Composition du complexe: 2 études

  • Antigène spécifique de la prostate (PSA) commun
  • Sans antigène spécifique de la prostate (PSA)

Le cancer de la prostate est l'un des néoplasmes les plus courants chez l'homme. Dans le monde, elle occupe la 3ème à la 4ème place en termes de prévalence parmi les néoplasmes malins, et dans certains pays d'Europe et d'Amérique arrive en tête des causes de décès par cancer chez les hommes de groupes plus âgés..

Il se développe généralement très lentement sur plusieurs années. Les symptômes de la maladie n'apparaissent qu'avec une augmentation significative de la masse de la tumeur, un clampage de l'urètre et une perte de débit urinaire. Vous pouvez suspecter un néoplasme de la prostate lorsque le patient se plaint de mictions fréquentes, nocturnes et douloureuses, d'un flux d'urine faible, d'un mélange de pus ou de sang dans l'urine, d'une gêne dans le bas-ventre, dans le bassin, d'une violation des fonctions sexuelles. De plus, ces symptômes ne sont pas spécifiques et peuvent survenir avec une hyperplasie bénigne de la prostate, des infections des voies urinaires, une inflammation de la prostate et des infections génitales. Un diagnostic précoce du néoplasme permet un traitement rapide et la prévention des conséquences potentiellement mortelles. La croissance tumorale sans diagnostic et traitement en temps opportun peut entraîner des métastases dans les tissus osseux, les reins et les poumons. Plus de 70% des cancers de la prostate nouvellement diagnostiqués sont diagnostiqués chez des hommes de plus de 65 ans. À cet égard, chez les hommes de groupes plus âgés, l'apparition de symptômes de dysfonctionnement génito-urinaire nécessite l'exclusion obligatoire du cancer de la prostate.

Certains pays ont élaboré des directives pour le dépistage des patients sans symptômes cliniques de maladie de la prostate. L'American Association of Urology identifie plusieurs niveaux de risque de développer un cancer de la prostate chez les patients asymptomatiques: risque modéré (hommes en bonne santé sans antécédents héréditaires accablés), risque accru (en présence de cancer de la prostate chez l'un des proches parents (frère ou père) de moins de 65 ans), risque élevé (s'il y a un néoplasme chez plus d'un parent à tout âge). Dans le groupe à risque modéré, le niveau d'antigène spécifique de la prostate (APS) et un examen numérique de la prostate sont recommandés chaque année après l'âge de 50 ans; avec un risque accru - à partir de 45 ans; à haut risque - à partir de 40 ans.

L'antigène spécifique de la prostate (PSA) est une glycoprotéine produite dans la glande prostatique. Il est principalement sécrété avec du liquide séminal et ce n'est que dans une petite quantité que le sang entre. Le PSA dans le sang se compose de deux fractions - associées à l'alpha-1-chimiotrypsine et libres (non liées aux protéines). Avec les néoplasmes de la glande prostatique et certaines autres maladies de la prostate, la teneur en PSA total et associé dans le sang augmente. La sensibilité et la spécificité du PSA total pour le diagnostic du cancer de la prostate ne sont que de 20 à 40%, mais augmentent tout en déterminant la quantité de PSA libre. Ce test de laboratoire n'est pas un diagnostic, mais un dépistage. Ce n'est que dans un tiers des cas avec une augmentation du PSA total que le diagnostic de cancer de la prostate est confirmé. La «référence absolue» pour diagnostiquer le cancer de la prostate est une biopsie de la prostate avec examen histologique du matériau. La détermination simultanée du PSA total et libre nous permet de différencier le cancer de la prostate et d'autres maladies non cancéreuses de la glande prostatique. La détermination du niveau de PSA total et libre, ainsi qu'un examen numérique de la prostate, déterminent la faisabilité d'une biopsie de la prostate pour clarifier le diagnostic. Le but de cette étude de dépistage est de réduire le nombre de biopsies prostatiques inutiles..

La pertinence de prescrire ce test chez des patients sans symptômes dépend de la présence de facteurs de risque et est décidée individuellement avec la participation du médecin traitant.

À quoi sert l'étude??

  • Dépistage du néoplasme de la prostate
  • décision sur la faisabilité d'une biopsie de la prostate;
  • évaluation de l'efficacité du traitement du cancer de la prostate;
  • diagnostic de récidive du cancer de la prostate.

Quand une étude est prévue?

  • En présence de plaintes de patients de difficulté, miction douloureuse et rapide;
  • avec une augmentation de la taille, de la consistance et de la structure de la glande prostatique selon l'examen numérique ou l'échographie;
  • avec un examen de routine des hommes de plus de 50 ans (en l'absence de facteurs de risque), à ​​l'âge de 45 ans (avec un risque accru) ou à 40 ans et plus tôt (avec un risque élevé de développer un cancer de la prostate);
  • chaque année avec une augmentation du PSA supérieure à 2,5 ng / ml ou en présence d'un risque élevé de cancer de la prostate;
  • pendant et après le traitement du cancer de la prostate.

Que signifient les résultats??

Total d'antigène spécifique de la prostate (total PSA): 0 - 4 ng / ml.

Rapport PSA / PSA gratuit total: 25-100%.

Raisons de l'augmentation du PSA total:

  • Hypertrophie bénigne de la prostate
  • Cancer de la prostate (environ 80% des cas s'accompagnent d'une augmentation du PSA total)
  • Prostatite, lésion de la prostate
  • Impuissance
  • Activité sexuelle récente
  • Infection urinaire
  • Rétention urinaire
  • Procédures urologiques

Avec un taux d'APS total de 4 à 10 ng / ml et un résultat négatif de PRI (examen rectal numérique):

Ratio PSA gratuit / PSA total 25% - faible risque de cancer de la prostate.

(Selon les lignes directrices sur le cancer de la prostate. Association européenne d'urologie 2015).

Qu'est-ce qui peut affecter le résultat?

Avec l'âge, le niveau de PSA total dans le sang augmente progressivement..

Une fausse augmentation du PSA total est possible avec:

  • examen numérique de la prostate, échographie transrectale de la prostate avant de prélever du sang pour analyse;
  • biopsies de la prostate quelques semaines avant l'étude;
  • après une étude utilisant des médicaments radio-isotopes;
  • cystoscopie récente, cathétérisme de la vessie ou infection des voies urinaires;
  • éjaculation 24-48 heures avant le test;
  • les infections sexuellement transmissibles;
  • après le vélo.

Médicaments qui affectent le niveau de PSA total: allopurinol, finastéride, cyclophosphamide, méthotrexate et antagonistes des androgènes.

  • L'urologue traitant doit déterminer la nécessité de la nomination de ce test et la fréquence de son exécution..
  • Une augmentation du PSA chez les hommes n'est pas un signe absolu de cancer de la prostate. Le diagnostic ne peut être confirmé ou exclu que par une biopsie de la prostate. Seulement 30% des patients avec des taux élevés de PSA ont un cancer de la prostate.
  • Si un niveau élevé de PSA total est détecté, certains médecins recommandent de répéter l'analyse après 6 semaines - 3 mois après le premier test, puis décident de la faisabilité d'une biopsie de la glande.
  • La détermination du niveau de PSA n'est pas recommandée 24-48 heures après la cystoscopie, l'éjaculation; dans les 7 jours après avoir effectué un examen numérique de la prostate, une échographie de la prostate et d'autres procédures urologiques; avant 6 semaines après une biopsie de la prostate; plus tôt que 8 semaines après le traitement de la prostatite.

Qu'est-ce que l'indice de santé de la prostate PHI et comment le calculer

L'indice de santé de la prostate est le rapport de trois marqueurs tumoraux dans le biomatériau d'un homme (PSA total, PSA libre et -2proPSA). Il s'agit d'une méthode de dépistage, car ce n'est pas un diagnostic précis, mais un groupe à risque est déterminé. Avec les données normales de l'indice de santé de la prostate, la probabilité de cancer de la prostate est exclue, le patient est testé en détail pour la prostatite et l'adénome. Avec de mauvais résultats - le risque de cancer de la prostate est élevé et le patient est envoyé à une biopsie de la prostate.

Ce que c'est

Un indicateur intégral multifactoriel de la santé de la prostate est utilisé pour déterminer le risque de cancer de la glande. La formule de calcul de l'indice est la suivante:

PHI = (-2pro PSA / PSA libre) × √ PSA total

  • Le PSA libre est une forme d'antigène spécifique de la prostate qui n'est pas liée aux acides aminés. S'il est nettement inférieur aux fractions liées, le risque d'oncologie est élevé, car les cellules cancéreuses provoquent la connexion du PSA avec les protéines.
  • Le PSA général est une protéase synthétisée par l'épithélium de la prostate. Il s'agit d'une combinaison de PSA libre et lié aux protéines. Une augmentation du niveau de cet antigène se produit avec des anomalies de la prostate - inflammations et tumeurs de nature bénigne et maligne.
  • -2proPSA est un type de PSA lié. C'est un antigène prostatique combiné à 2 acides aminés. Une augmentation du niveau de cette fraction est presque toujours observée avec les formes agressives de cancer de la prostate..

Le calcul des trois paramètres PHI nécessite une seule analyse. En laboratoire, un homme ne prend qu'un seul biomatériau - le sang d'une veine.

Indications pour la nomination du diagnostic

Un test sanguin pour l'indice PHI est facultatif et n'est jamais inclus dans la liste obligatoire lors de l'examen d'un homme. Le médecin le prescrit sous deux conditions:

  • Le patient se plaint de symptômes identiques à la prostatite, à l'adénome et au cancer de la prostate (difficulté à uriner, douleur dans le périnée et l'abdomen, problèmes d'érection, etc.)
  • L'analyse PSA montre un résultat supérieur à 4 ng / ml. Avec un indicateur supérieur à 10 ng / ml, l'indice de santé de la prostate n'a pas de sens, avec un tel niveau de PSA total surestimé, le médecin prescrira en tout cas une biopsie.

Demandez à un urologue!

Les conditions énumérées permettent de suspecter un cancer de la prostate, mais peuvent également indiquer une inflammation chronique et une tumeur bénigne. Une biopsie aidera à déterminer avec précision l'état de la prostate, mais il s'agit d'une procédure traumatisante difficile, afin de ne pas le faire «juste au cas où» l'indice PHI est déterminé. S'il s'avère normal, le besoin de collecte de matériel cellulaire disparaît.

Préparation de l'analyse

L'analyse de l'indice de santé de la prostate ne nécessite pas de préparation compliquée, mais certaines règles doivent être respectées afin que les données ne soient pas déformées. Vous pouvez donner du sang tout au long de la journée, mais seulement 3 heures après avoir mangé. L'eau est autorisée à boire normalement.

Un jour avant le test, vous devrez exclure les rapports sexuels. Après un massage de la prostate ou une échographie transrectale, une étude peut être réalisée au bout de 5 jours. Si l'homme a subi une intervention chirurgicale sur la glande (y compris une ponction par biopsie), il n'est autorisé à calculer l'indice de santé de la prostate qu'après 6 semaines.

La préparation à l'analyse implique le rejet de certains médicaments. Pendant les maladies infectieuses aiguës, aucun prélèvement de sérum sanguin n'est effectué. La distorsion des données concernera les patients sous antibiothérapie, prenant des antimétabolites et des antagonistes de la testostérone. Il est nécessaire de terminer le traitement avec ces agents, d'attendre 2 semaines et ensuite de passer le biomatériau aux marqueurs PSA.

Procédure

Les hommes prélèvent du sang dans une veine et isolent immédiatement le sérum. Pour cela, le biomatériau est passé dans une centrifugeuse pendant 10 à 15 minutes, puis de l'hélium libéré est ajouté. Si la centrifugation sur site n'est pas possible (par exemple, lorsque l'analyse est effectuée à domicile), le tube doit être livré dans les 24 heures et pendant le transport, le sang est placé dans un appareil qui maintient une température de + 2- + 8 degrés Celsius.

En laboratoire avec du sérum sanguin, une analyse immunochimiluminescente automatisée (Access Hybritech proPSA) est réalisée. Pour cela, des pigments sont ajoutés au biomatériau à leur tour, qui ont la propriété de s'attacher à certaines fractions de PSA et de les colorer. Le programme Beckman Coulter calcule avec précision le niveau de chaque segment coloré et détermine l'indice de santé de la prostate. Les résultats seront prêts dans les 3-4 jours ouvrables à partir du moment où le sang sera prélevé du patient (vous pouvez commander une analyse express en 1 jour, mais cela coûtera 2 fois plus cher).

Interprétation des résultats: norme et écarts

La probabilité d'adénome et de cancer peut être exclue si le PHI est faible - entre 0 et 23. Dans ce cas, une vérification détaillée de l'inflammation de la prostate (prostatite) est recommandée. Avec un indice de santé moyen de la prostate (23-45), la probabilité d'une tumeur maligne dans la glande prostatique est de 30%. Un score supérieur à 45 signifie un risque élevé de cancer (plus de 55%).

Que faire des écarts

Même avec un indice de santé de la prostate très élevé, pas de panique, car cette analyse ne montre pas 100% de risque de cancer. Afin de comprendre avec précision la cause de l'augmentation des marqueurs tumoraux dans le sang, des études de raffinement sont menées.

L'analyse PHI aide uniquement le médecin à comprendre quelles autres mesures diagnostiques doivent être effectuées. À un niveau moyen, IRM, CT, TRUSI sont prescrits. Avec un niveau élevé, le patient est toujours référé pour une biopsie du tissu prostatique. Selon les résultats de toutes les procédures de diagnostic, le médecin établit un diagnostic et l'échelle internationale d'évaluation des symptômes prostatiques IPSS vous permet d'identifier le stade et la forme de la maladie. Sur la base de ces informations, un programme de traitement thérapeutique ou chirurgical est compilé..

Coût d'analyse par indice PHI

Cliniques faisant des analyses PHIRégionCoût du service (en roubles)
Laboratoires de diagnostic clinique KDLMoscou, Ekaterinbourg, Saint-Pétersbourg et 20 autres villes de Russie3000
Laboratoire DNKOMMoscou, Tula, Koursk3490
Service de laboratoire HelixMoscou, Iekaterinbourg, Saint-Pétersbourg, Voronej, Ryazan, Oufa, Volgograd et plus de 100 villes3000
HomotestMoscou, Saint-Pétersbourg, Volgograd, Koursk, Tcheliabinsk et plus de 100 villesNormal - 3100

Urgent (pour 1 jour) - 7700Centre scientifique Efis

Moscou, LobnyaNormal - 3000

Urgent (en 1 jour) - 6000Centre médical de la santé reproductiveIrkoutsk2900CMD-expressMoscou, Yalta, Krasnodar, Tula, Stavropol et 30 autres villes7990 (le laboratoire n'exprime que des tests)

Si vous avez encore des questions, posez-les dans les commentaires (c'est totalement anonyme et gratuit). Si possible, moi ou d'autres visiteurs du site vous aiderons..

Test sanguin pour les aps

La plupart des organes ont des marqueurs spécifiques qui, dans diverses conditions pathologiques, commencent à pénétrer excessivement dans la circulation sanguine. Si dans l'infarctus du myocarde ou les lésions hépatiques, ils sont représentés par des enzymes spécifiques à ces organes, en particulier AST et ALT, respectivement, puis dans une tumeur ou un processus inflammatoire impliquant la glande de la prostate, une concentration excessive de ce que l'on appelle l'antigène prostatique spécifique (PSA), qui a également une activité enzymatique.

Qu'est-ce que le PSA??

La prostate, étant un organe exocrine, a une fonction sécrétante. Les substances les plus importantes et les mieux étudiées impliquées dans la formation de l'éjaculat comprennent le PSA, qui, selon la classification biochimique, est une enzyme sérine protéase portant le nom systématique de "peptidase 3 de type kallikréine". Il est sécrété dans l'urètre et est responsable de la réduction de la viscosité du sperme, de sa liquéfaction, ainsi que de la création d'un environnement favorable à la pleine activité des cellules sexuelles mâles (gamètes). Cela est dû à son activité protéolytique - la capacité de décomposer les grandes protéines en fragments plus petits. L'antigène prostatique spécifique est une glycoprotéine et peut être trouvé dans les tissus suivants:

  • le parenchyme de la prostate est normal;
  • adénome de la prostate;
  • métastases en oncologie de cet organe, ainsi que dans la prostate elle-même.

Le cancer primaire de toute autre localisation ne s'accompagne pas d'une augmentation de cet indicateur. C'est la base de son importance dans le diagnostic des processus tumoraux dans la glande prostatique. Cependant, des études récentes montrent que le PSA peut être trouvé dans d'autres tissus:

  • glande mammaire;
  • la doublure intérieure de l'utérus;
  • néoplasmes surrénaliens;
  • tumeur des cellules rénales.

Mais en dehors de la prostate, il est en très petites quantités et n'a aucune signification diagnostique.

Chez les hommes, une petite quantité de PSA circule normalement dans le sang tout le temps. Il est intéressant de noter qu'il peut également être présent chez les femmes, mais en quantités telles qu'en règle générale, il n'est pas détecté avec des méthodes de diagnostic standard - et n'est pas un marqueur du processus oncologique.

L'antigène spécifique de la prostate pénètre dans le système vasculaire avec une petite partie de la sécrétion de la glande qui remplit la fonction endocrine. Il est important de noter que dans le sang, l'antigène est contenu sous plusieurs formes:

  • 1) Le PSA libre circule dans un état non lié et est un élément dans le calcul de la teneur totale en antigène dans la circulation sanguine, s'élevant à un pourcentage de 10 à 15%;
  • 2) Associé à a-1-antichymotrypsine - représente 55 à 95% de tous les complexes de l'antigène prostatique spécifique avec des protéines;
  • 3) Associé à l'alpha2-macroglobuline - non déterminé à l'aide de méthodes immunochimiques classiques;
  • 4) lié à l'albumine.

La majeure partie de l’antigène prostatique spécifique total est constituée des deux premiers indicateurs. La liaison du PSA aux protéines est nécessaire pour inactiver son activité protéolytique. La concentration d'antigène dans le liquide séminal est des centaines de milliers de fois supérieure à celle du sang. Par conséquent, un test pour la détection d'un antigène prostatique spécifique est utilisé dans la pratique de la médecine légale pour détecter des traces de sperme.

Détermination de la concentration de PSA dans le sang: règles de préparation et méthodes de recherche

Pour effectuer une analyse afin de déterminer la quantité de PSA, du sérum sanguin prélevé dans une veine est généralement utilisé dans la zone du coude. Il est obtenu en séparant la partie liquide du matériau obtenu - le plasma et sa coagulation, ou en précipitant le fibrinogène (l'un des principaux composants du système de coagulation sanguine) avec des ions calcium.

Il est conseillé de commencer la préparation de l'analyse dans quelques jours, en respectant les recommandations suivantes:

  1. Exclure l'utilisation de café et d'alcool, tout en vous permettant de suivre un régime alimentaire normal.
  2. S'abstenir de rapports sexuels - sinon les résultats peuvent ne pas être fiables.
  3. Évitez l'effort physique intense. Une semaine avant l'étude, il est nécessaire d'exclure des types d'activités de plein air comme l'aviron, la conduite d'un scooter, d'une moto et d'un vélo.
  4. À la veille des procédures instrumentales et physiothérapeutiques, ainsi que de la prise de médicaments, consultez votre médecin.
  5. L'examen rectal des doigts, l'échographie transrectale, le massage, ainsi que la biopsie de la prostate, l'urétro, la cyto- et la coloscopie, le cathétérisme de la vessie avec un cathéter souple ne doivent pas être effectués au plus tard sept jours avant l'analyse.
  6. Concernant la nécessité de jeûner le sang, les discussions se poursuivent. Au cours d'un test sanguin biochimique classique, pour lequel du sang veineux est également prélevé, cette condition est obligatoire. Dans le cas de la détection immunochimique du PSA, une telle restriction, selon plusieurs sources, est considérée comme facultative.

En cas de chirurgie pour ablation partielle de la prostate par l'urètre (résection transurétrale), cette analyse n'est pas réalisée avant six mois.

La quantité de matériel nécessaire est déterminée par le type de technique de détection de la concentration d'antigène et les caractéristiques des réactifs utilisés dans un laboratoire particulier. En règle générale, l'étude est réalisée en utilisant ELISA - dosage immunosorbant lié à une enzyme, des réactifs pour lesquels, en cas de diagnostic de maladies de la prostate, il existe plus de 30 types. Techniques utilisant des technologies utilisant des anticorps monoclonaux.

Normes de laboratoire pour l'analyse afin de déterminer le PSA

Les taux sanguins normaux de PSA varient avec l'âge. Cela est dû au fait qu'avec le vieillissement, il y a une augmentation physiologique de ces valeurs. On distingue les indicateurs normatifs suivants pour les hommes de différents âges:

  • jusqu'à 40 ans, l'étude, en règle générale, n'est pas attribuée;
  • jusqu'à 50 ans, la norme PSA est au niveau de 2,5 ng / ml;
  • en 50-60 ans, la concentration monte à 3,5 ng / ml;
  • à 60-70 ans, le niveau d'antigène prostatique spécifique est de 4,5 ng / ml;
  • lorsqu'un homme a plus de 70 ans, la norme est une teneur en PSA jusqu'à 6,5 ng / ml.

Auparavant, une valeur moyenne de 4 ng / ml est apparue, mais au cours des études, il a été constaté que la concentration de PSA dans le sang peut varier individuellement. Chez un homme, l'oncologie de la prostate se développe également avec un PSA inférieur, chez l'autre, il n'y a pas de processus malin et avec des chiffres dépassant les valeurs moyennes.

En plus de déterminer la concentration totale d'antigène, un rapport des fractions libres et liées peut être calculé. Ce coefficient est calculé à l'aide de la formule suivante: sans PSA / lié au PSA) x 100%. Normalement, l'indice devrait être d'au moins 15%, ce qui est dû au fait qu'en présence d'oncologie, l'antigène dans le sang circule principalement sous une forme liée. Dans le cas où le coefficient est plus élevé, il faut parler de réduire le risque de développer le processus oncologique. Il est particulièrement important d'effectuer ce calcul avec une concentration en antigène considérablement accrue dépassant la marque de 68 ng / ml.

Il existe également un indicateur tel que le taux de croissance des antigènes ou la croissance annuelle du PSA, dans le cas d'une augmentation constante des valeurs indiquant un risque accru de cancer de la prostate. Elle est mesurée en ng / ml / an et peut être utilisée pour évaluer l'agressivité d'une tumeur existante..

Causes possibles de changements dans la concentration de PSA

Malgré le fait que l'antigène spécifique de la prostate classique soit considéré comme un marqueur tumoral, d'autres facteurs que la présence d'un processus malin peuvent entraîner son écart par rapport à la norme. Cela est dû au fait que, selon les experts, une augmentation de la concentration de PSA dans le sang se produit en raison de dommages au tissu prostatique, qui peuvent être causés par diverses pathologies. La société médicale moderne n'est pas parvenue à un consensus quant à l'importance de cet indicateur dans le cas du cancer de la prostate, mais il est connu que sa détermination à des fins diagnostiques doit être effectuée conjointement avec les méthodes d'examen instrumentales et autres présentées dans ce cas..

Causes physiologiques de l'augmentation du PSA dans le sang

Divers facteurs physiologiques peuvent conduire à des excès non pathologiques des valeurs moyennes de la concentration d'antigène dans le sang. Leur présence doit être prise en compte lors de l'interprétation des résultats de l'étude et de la définition de la future stratégie. Ainsi, l'augmentation du contenu de PSA dans le sang peut entraîner:

  • caractéristiques individuelles du sujet - par exemple, un certain pourcentage d'hommes ont un volume accru génétiquement déterminé de la glande de la prostate, qui dans ce cas peut produire une plus grande quantité d'antigène;
  • activités sportives répertoriées dans la préparation à l'analyse (aviron, vélo, scooter et moto);
  • effectuer divers examens instrumentaux et manipulations de la prostate;
  • éjaculation - l'effet de l'augmentation de la concentration de PSA dure jusqu'à deux jours.

L'hérédité et l'origine ethnique chargées peuvent également affecter les niveaux d'antigène..

Causes pathologiques d'une augmentation de la concentration sanguine de PSA

Une augmentation du contenu de PSA peut provoquer des pathologies telles que:

  • prostatite;
  • adénome de la prostate - hyperplasie bénigne;
  • cancer de la prostate.

Dans chaque cas, cette circonstance est facultative. Il convient de rappeler que cet antigène n'est spécifique à aucun processus pathologique, mais indique des problèmes avec un organe spécifique. Il convient de rappeler que la présence d'une inflammation chronique et de néoplasmes bénins augmente le risque de développer une oncologie. Par conséquent, en général, il existe une relation directement proportionnelle entre une augmentation de la concentration de PSA dans le sang et la possibilité d'un processus malin.

Facteurs conduisant à une diminution de la quantité d'antigène prostatique spécifique

Les niveaux d'antigène peuvent non seulement augmenter, mais peuvent être inférieurs à la normale dans certaines circonstances. Ainsi, réduire sa concentration peut conduire à l'utilisation de certains médicaments, en particulier des médicaments pour le traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate. Un facteur tel que l'obésité peut également être influencé par la non diminution de la concentration de PSA.

Le rôle du PSA dans la résolution des problèmes cliniques

L'antigène spécifique de la prostate est utilisé à différents stades du diagnostic en laboratoire des maladies de la prostate. Concernant son rôle au cours des examens et des traitements, les données suivantes sont disponibles:

  1. L'utilisation de ce test sanguin pour le dépistage du cancer de la prostate reste un problème discutable. Les avis d'experts sont divisés en trois positions: le PSA en tant que dépistage n'est pas nécessaire pour éviter un surdiagnostic; il est nécessaire de vérifier uniquement les groupes de personnes présentant un risque accru de cancer de cet organe; le test doit être effectué par tous les hommes qui ont atteint un certain âge.
  2. Dans le diagnostic du cancer de la prostate, comme déjà indiqué, le PSA ne doit être utilisé qu'en combinaison avec d'autres méthodes d'examen. Si une tumeur maligne est suspectée, une biopsie est prescrite - la méthode la plus fiable pour diagnostiquer l'oncologie.
  3. La surveillance du développement d'un processus malin avec une maladie à progression lente, en règle générale, comprend la surveillance de la concentration d'antigène tous les six mois. Avec une augmentation de son niveau supérieure à 10 ng / ml, la question se pose de la nomination de mesures thérapeutiques actives. Il peut également être effectué pour suivre l'efficacité de la thérapie en cours..
  4. En règle générale, avec de faibles valeurs de PSA dans le cas du cancer de la prostate, le pronostic de la maladie est plus favorable.

À l'heure actuelle, l'analyse pour la détermination d'un antigène prostatique spécifique est la principale méthode d'analyse sanguine de laboratoire en cas de diagnostic de maladies de la prostate. De plus, ils analysent d'autres fluides biologiques - l'urine et l'éjaculat, ce qui est nécessaire pour déterminer l'origine exacte et le mécanisme possible du développement de la maladie, ainsi que l'exclusion des pathologies concomitantes.

Test sanguin PSA

Le cancer de la prostate est une maladie évolutive avec un taux de mortalité extrêmement élevé parmi la population masculine de la planète. La principale raison de cette situation réside dans le fait que la symptomatologie caractéristique d'une tumeur maligne ne se fait sentir qu'aux stades terminaux de son développement.

Un certain nombre de procédures de diagnostic, en particulier un test sanguin pour le PSA, permettent aux médecins d'identifier les rudiments d'une maladie à temps. Les indicateurs de marqueur sont comparés à certaines normes de médecine officielle, puis le résultat de l'étude, qui reflète l'état du corps, est établi.

Qu'est-ce que le PSA dans le sang pour les hommes?

La prostate, représentant une glande de sécrétion externe, sécrète des structures protéiques spécifiques, également appelées antigènes prostatiques. Leurs fonctions principales sont de créer un environnement favorable à la progression sans entrave des spermatozoïdes pendant les rapports sexuels. Entre autres, le PSA liquéfie l'éjaculat (sperme). Les spécialistes distinguent 2 types de PSA - général et gratuit.

Les derniers éléments sanguins circulent sans charge sous forme de protéines supplémentaires: ils représentent jusqu'à 10 à 11% de tous les antigènes. Les substances liées ou liées voyagent dans tout le corps en compagnie de protéines - leur pourcentage est égal à 89–90%. Un PSA commun est une combinaison des deux formes. Les changements pathogènes dans le système génito-urinaire provoquent un dysfonctionnement du système endocrinien - le résultat est une violation du rapport des cellules liées et libres dans le sang.

Quand les médecins recommandent le test

Presque toutes les affections physiologiques, qui indiquent le développement de maladies masculines dangereuses, peuvent devenir une raison pour écrire une direction. La liste avec les principales indications est la suivante:

  • prédisposition oncologique;
  • sensation imaginaire de plénitude de la vessie;
  • présence soupçonnée d'adénome;
  • nodules et phoques ressentis lors de la palpation des organes génitaux externes;
  • douleur intense près des os pelviens;
  • douleur et sang pendant la miction;
  • nycturie.

Il convient de noter qu'un test sanguin général pour le PSA est souvent effectué en cas de suspicion de prostatite. Il n'est en aucun cas possible de déclencher cette maladie, car elle peut entraîner de graves complications - visiculite, infertilité, cicatrisation tissulaire, abcès, septicémie, impuissance, sclérose. Parfois, plusieurs symptômes apparaissent simultanément.

Méthode de recherche

La procédure est un prélèvement sanguin veineux. Presque tous les vaisseaux correspondants des membres conviennent au diagnostic, mais dans la plupart des cas, c'est la veine ulnaire qui est perforée. Le volume requis de biomatériau est de 5,5 à 10 ml. Pour plus d'informations sur la façon de prendre l'analyse et de s'y préparer, consultez cet article..

Combien de temps dure l'analyse

Le patient devra être en attente pendant environ 3 à 5 jours avant la distribution des numérations sanguines. Si le flux d'échantillons reçus quotidiennement au laboratoire est suffisamment augmenté, les résultats seront fournis un peu plus tard..

Quels écarts révèlent l'analyse générale du PSA?

Un taux élevé de PSA dans le sang est caractéristique des maladies et des anomalies telles que:

  • Testicules de crise cardiaque (testicules).
  • Ischémie de fer.
  • Urétrite.
  • Apport sanguin insuffisant.
  • Abcès.
  • Hypertrophie de la prostate.
  • Tumeur.
  • Cystite.
  • État septique.
  • Insuffisance rénale.
  • Métastase.
  • Visiculite.
  • Orchite.
  • Carcinome.
  • Épididymite.

Décodage des valeurs d'antigène

Les principaux types d'une protéine spécifique peuvent parfois être trouvés sous la forme de telles abréviations - cPSA (lié), fPSA (libre) et tPSA (commun). Le contenu du PSA total et gratuit est lié à l'âge du patient:

Catégorie d'âgeLa norme maximale chez l'homme (ng / ml)
PSA génériquePSA gratuit
Jusqu'à 392.0–2.30,04–0,50
40–492,4-2,5
50–593.3-3.5
60–694.4-4.5
70+6.2-6.5

Il existe une autre valeur, qui est fPSA divisée par tPSA et multipliée par 100%. Identique à une formule mathématique: (fPSA / tPSA) × 100%

L'indicateur numérique obtenu à la suite des calculs est comparé aux normes. Il est généralement admis que l'indice de 15,5% concerne le fonctionnement normal des organes génitaux. En fait, certains écarts ne nuisent pas à la santé, car ils sont une sorte de manifestation de la personnalité. Le test sanguin lui-même, qui implique l'étude du PSA, sans diagnostic supplémentaire et plus précis, est de peu de valeur. Par conséquent, lors de la détection de paramètres surestimés, on ne peut pas cultiver la peur en soi - c'est loin d'être toujours justifié.

Un faux résultat est-il possible??

Plus que. Le fait est que des protéines sanguines spécifiques sont extrêmement instables: elles peuvent augmenter ou diminuer quotidiennement en volume sous l'influence de facteurs qui n'ont rien à voir avec les maladies. Ceux-ci inclus:

  • masser quelques jours avant le test hématologique;
  • la conduite de véhicules à deux roues et de chevaux;
  • l'utilisation de produits nocifs;
  • fumeur;
  • l'usage de drogues;
  • intimité à la veille de la procédure;
  • prendre des compléments alimentaires, des médicaments, de la vitamine C;
  • cathétérisme urétral;
  • fitness et yoga;
  • radiothérapie;
  • jogging matinal;
  • Dépendance à l'alcool;
  • prendre une biopsie plus tôt;
  • intervention chirurgicale;
  • boire quotidiennement du café ou des boissons énergisantes;
  • stress chronique;
  • cystoscopie expérimentée, etc..

Il y a des cas où des travailleurs médicaux ont par inadvertance confondu des échantillons à certains endroits, ce qui a entraîné une distorsion importante des données d'un patient particulier. De plus, certains spécialistes peuvent ne pas interpréter correctement les indicateurs numériques ou examiner incorrectement la composition du sang. Cette liste prouve clairement que la variation de la teneur en PSA dans la circulation sanguine n'est pas encore une phrase. Très probablement, il y avait une approche irresponsable de la recherche, le manque de préparation appropriée.

Par conséquent, il n'est pas nécessaire d'essayer frénétiquement de réduire le niveau d'antigènes de la prostate avec des remèdes populaires à peine familiers ou avec des médicaments achetés. Il y aura plus de mal à une telle action irréfléchie que d'avantages. Si un spécialiste détecte avec précision des pathologies, il en parlera en détail à son patient, en le consacrant à tous les détails de la méthode de traitement développée.