Analyse des hormones stimulant les follicules (FSH)

L'hormone folliculo-stimulante (FSH, follitropine) est une hormone hypophysaire qui régule les fonctions des gonades. Interagit avec les récepteurs des cellules ovariennes et testiculaires. Accélère la formation des follicules, stimule la formation des œstrogènes, active la spermatogenèse.

L'analyse de la follitropine est prescrite par un thérapeute, pédiatre, gynécologue, andrologue, endocrinologue, reproductologue. Il vous permet d'identifier et de déterminer la forme des violations. Le dysfonctionnement est des types suivants

primaire, causée par les glandes sexuelles elles-mêmes;

secondaire comme troubles du système hypothalamo-hypophyse.

Si une personne présente un dysfonctionnement des testicules (ovaires), dans ce cas, un faible niveau de FSH indique une violation de l'hypothalamus ou de l'hypophyse. Un indicateur accru est noté chez les patients présentant une pathologie primaire des gonades. Avec l'analyse de la follitropine, des tests peuvent être assignés pour déterminer la quantité des hormones suivantes: testostérone, progestérone, prolactine, estradiol. La recherche sur la globuline, l'androstènedione, l'inhibine B, ainsi que le spermogramme et d'autres tests aideront à obtenir des données supplémentaires..

L'analyse de l'hormone folliculo-stimulante est prescrite pour résoudre les problèmes suivants

Identification des causes du développement des dysfonctionnements sexuels nature primaire ou secondaire des violations.

Déterminer la cause de l'infertilité. Dans ce cas, il est également nécessaire d'obtenir des résultats de test pour la testostérone, la progestérone, l'hormone lutéinisante et l'estradiol..

Rechercher la cause de la spermatogynéose.

Calcul du cycle menstruel et ou de la ménopause.

Diagnostic et suivi de la puberté précoce et tardive.

Déterminer l'efficacité de l'hormonothérapie et du contrôle du traitement.

L'analyse de la follitropine (FSH) et des hormones lutéinisantes (LH) permet au médecin de déterminer les tactiques de traitement de l'infertilité chez les hommes et les femmes.

Informations générales sur la follitropine et la recherche

La FSH est produite de manière épisodique avec l'hormone LH par les cellules basophiles de l'hypophyse. Avec une sécrétion réduite (carence) d'hormones, les symptômes suivants sont notés

une croissance insuffisante et un retard général de développement;

sous-développement congénital et acquis des glandes sexuelles;

inhibition de la spermatogenèse.

sous-développement des glandes mammaires;

inhibition de la maturation folliculaire;

infantilisme, frigidité, infertilité.

En effet, les hormones sexuelles agissent directement avec les récepteurs cellulaires des testicules et des ovaires. Avec une production réduite, l'effet est insuffisant pour stimuler le développement des caractéristiques sexuelles primaires et secondaires à l'adolescence. Par la suite, la carence hormonale affecte également le développement et la vitesse de développement des follicules dans les ovaires et avec la spermatogenèse.

Lorsqu'un test de follitropine est prescrit

Avec infertilité chez les deux sexes.

En cas de suspicion de dysfonctionnement hormonal.

Problèmes d'ovulation et de fausse couche.

Si une pathologie de la glande pituitaire est suspectée.

Dysfonctionnements du cycle menstruel (irrégularité ou absence complète).

Maladies congénitales et génétiques.

Croissance altérée (petite taille) et puberté chez les adolescents.

Inflammation chronique du système reproducteur.

Attribuer une analyse de la follitropine pendant l'hormonothérapie pour surveiller le processus de traitement et ajuster la prise de médicaments.

Décryptage des résultats d'analyse

Les niveaux normaux de FSH chez les hommes varient de 0,7 à 11,2 mM.

L'indicateur chez la femme dépend du cycle menstruel.

Je phase de 2,8 à 12,5 mm;

Phase II de 1,2 à 9,1 mM;

période d'ovulation de 5,8 à 21,1 mM;

préménopause (début de la ménopause) de 1,7 à 25 mM;

postménopause (ménopause) de 21,7 à 153 mM.

Une diminution des taux d'hormones folliculostimulantes est notée dans les conditions suivantes

Insuffisance ovarienne secondaire causée par une carence en hormones hypophysaires individuelles de l'hypophyse antérieure.

Syndrome de Kallman (carence héréditaire en LH et FSH, retard d'apparition ou absence totale de puberté).

Syndrome de Sheehan (complication à la naissance comme cause d'hypopituitarisme).

Syndrome des ovaires polykystiques (hypersécrétion d'hormones stéroïdes, d'insuline et d'androgènes).

Insuffisance hypophysaire (carence en hormone hypophysaire).

Hyperprolactinémie (taux de prolactine élevés).

Hémochromatose (trouble héréditaire du métabolisme du fer et de son accumulation dans l'organisme).

Carence en FSH isolée.

Anorexie, famine forcée, malnutrition.

Tumeurs de diverses localisations sur les tissus des ovaires, des testicules et des glandes surrénales.

Une augmentation du niveau de follitropine dans le sang est observée avec les pathologies suivantes

Échec primaire (femmes) causé par des kystes, des tumeurs, des anomalies génétiques et d'autres dysfonctionnements.

Échec primaire (hommes), à la suite d'une tumeur testiculaire, d'une aplasie ou d'une agénésie testiculaire, de maladies génétiques.

Hyperfonction et tumeur hypophysaire (adénome).

Endométriose (prolifération interne du tissu utérin).

Développement sexuel prématuré pathologique.

Hypogonadisme, qui s'est développé en raison des effets externes négatifs de l'alcoolisme, de la chimiothérapie, des traumatismes, des infections.

Syndrome de Morris ou féminisation testiculaire (insensibilité hormonale).

Syndrome ectopique ACTH observé en présence de tumeurs malignes entraînant une augmentation de la production d'hormones surrénales.

Le résultat peut être affecté par l'utilisation de radio-isotopes et de médicaments hormonaux, la grossesse, le tabagisme et l'abus d'alcool. Déformez les données d'une récente IRM. Le test pour les femmes est nécessaire en tenant compte du cycle des menstruations. En règle générale, un prélèvement sanguin est prescrit les jours 5 à 8.

Étant donné que la libération de l'hormone est impulsive, un deuxième test peut être nécessaire..

Le laboratoire de SZTsDM JSC offre des services fournissant un examen de laboratoire complet et continu du patient

Diagnostic Les centres médicaux du SZTsDM JSC effectuent des tests diagnostiques qualitatifs de l’ensemble de l’organisme.

Traitement Nos centres médicaux sont axés sur les soins aux patients ambulatoires et sont unis par une approche unique pour l'examen et le traitement des patients.

Réadaptation La réadaptation est une action visant à fournir une assistance complète à une personne malade ou handicapée afin d'atteindre son utilité maximale, y compris sociale ou économique..

Départ pour la maison Attention! L'action "Départ à la maison - 0 roubles"

Examens professionnels SZTsDM JSC effectue des examens de routine des employés, qui comprennent - des complexes de mesures médicales et préventives mises en œuvre pour détecter les anomalies de l'état de santé, prévenir le développement et la propagation des maladies.

Hormone folliculo-stimulante, FSH

La production et l'accumulation d'hormone folliculo-stimulante se produit dans la glande pituitaire antérieure, et elle a le principal effet sur le fonctionnement des gonades. Cette étude vous permet de déterminer le niveau d'hormone folliculo-stimulante dans le sang, cela est nécessaire à la fois lors de l'élaboration d'un profil hormonal et pour évaluer la possibilité de conception d'un enfant.

Une étude du niveau d'hormones folliculostimulantes peut être prescrite dans un certain nombre de cas, en particulier, cette analyse fait partie de l'étude du contexte hormonal pour diagnostiquer l'infertilité et identifier ses causes, pour identifier les causes des troubles de la spermatogenèse, identifier le stade du cycle menstruel ou le début de la ménopause. Une étude indicative porte sur le diagnostic des dysfonctionnements sexuels primaires et secondaires, des dysfonctionnements sexuels précoces ou inversement tardifs. L'analyse est utilisée pour surveiller l'état des patients atteints de maladies congénitales caractérisées par des anomalies chromosomiques, ainsi que pour surveiller l'efficacité de l'hormonothérapie.

Pour l'analyse, un échantillon de sang est prélevé dans une veine. Il est nécessaire de donner du sang le matin à jeun, un jour avant l'analyse, en refusant les aliments gras, l'alcool, l'effort physique. De plus, il n'est pas recommandé de fumer quelques heures avant le prélèvement de sang.

Les résultats de l'analyse sont quantitatifs, les résultats identifiés sont indiqués, ainsi que les valeurs normales qui diffèrent pour les hommes et les femmes (chez les femmes, les valeurs de référence varient également en fonction du jour du cycle). Des niveaux faibles et élevés d'hormone folliculo-stimulante sont un indicateur de certains dysfonctionnements ou maladies du système reproducteur..

L'hormone folliculo-stimulante (FSH) est une hormone responsable du fonctionnement normal des glandes sexuelles. Sa production et son accumulation se produisent dans l'hypophyse antérieure. Une analyse de la quantité d'hormone FSH dans le sang est nécessaire pour évaluer la capacité du corps féminin à concevoir un enfant et pour établir le profil hormonal de la patiente.

Quand l'hormone FSH est-elle prescrite et combien cela coûte-t-il??

Le plus souvent, les médecins recommandent un test de laboratoire pour les hormones FSH et FSH avec:

  • diagnostic des causes de l'insuffisance hormonale et de l'infertilité chez les femmes;
  • déterminer les causes des violations du processus de production de sperme chez les hommes;
  • identifier le stade exact du cycle menstruel;
  • le diagnostic de la ménopause;
  • surveiller l'état de santé des patients atteints de maladies congénitales associées à des anomalies chromosomiques;
  • évaluation de l'efficacité de l'hormonothérapie;
  • diagnostic de développement sexuel prématuré ou tardif.

Les résultats de l'analyse FSH sont quantitatifs - les indicateurs normaux pour les hommes et les femmes diffèrent les uns des autres. Le niveau d'hormone folliculo-stimulante chez la femme peut varier en fonction du jour de son cycle menstruel. Les femmes en âge de procréer devraient passer un test de follitropine le 3-5ème jour du cycle.

Des niveaux élevés et diminués d'hormone folliculaire indiquent des dysfonctionnements et des maladies du système reproducteur. Vous pouvez donner du sang à FSH dans notre centre médical le matin à jeun. Nos employés prélèvent le sang d'une veine rapidement et sans douleur. Pour une analyse sur FSH, le prix est disponible chez nous - vous pouvez en savoir plus sur cette procédure et son décodage par le numéro de téléphone indiqué sur le site.

RÈGLES GÉNÉRALES DE PRÉPARATION À L'ANALYSE SANGUINE

Pour la plupart des études, il est recommandé de donner du sang le matin à jeun, ce qui est particulièrement important si une surveillance dynamique d'un certain indicateur est effectuée. Manger peut affecter directement à la fois la concentration des paramètres étudiés et les propriétés physiques de l'échantillon (turbidité accrue - lipémie - après avoir mangé des aliments gras). Si nécessaire, vous pouvez donner du sang pendant la journée après 2-4 heures de jeûne. Il est recommandé de boire 1 à 2 verres d'eau plate peu de temps avant de prendre du sang, cela aidera à collecter la quantité de sang nécessaire à l'étude, à réduire la viscosité du sang et à réduire la probabilité de formation de caillots dans le tube à essai. Il est nécessaire d'exclure la tension physique et émotionnelle, en fumant 30 minutes avant l'étude. Du sang pour la recherche est prélevé dans une veine.

Il est recommandé de donner du sang le matin, 3 à 4 heures après le réveil. Pour les femmes en âge de procréer avec un cycle menstruel préservé (28 jours), les études sont effectuées du 3 au 5ème jour du cycle, sauf indication contraire du médecin.

Hormone folliculo-stimulante (FSH) dans le sang

Parmi les hormones qui régulent le bon fonctionnement des gonades et la possibilité de procréation tant chez la femme que chez l'homme, le rôle de l'hormone folliculo-stimulante (FSH) est important. Avec l'hormone lutéinisante (LH) et la prolactine, il est responsable du développement des caractéristiques sexuelles, fournit les phases du cycle mestrolique, l'ovulation, la maturation des spermatozoïdes et la fertilisation.

Ces hormones sont produites dans l'hypophyse antérieure, leur production est régulée par le principe de rétroaction négative. Autrement dit, avec un niveau élevé dans le sang, la production diminue et vice versa. Chez la femme, la quantité d'hormones gonadotropes varie fortement en fonction de la phase du cycle, du début de la grossesse ou de la ménopause.

Il est souvent important sur le plan diagnostique de connaître le rapport entre les niveaux d'hormones gonadotrophines.

Il est nécessaire de faire une analyse du sang FSH en direction d'un obstétricien-gynécologue, andrologue, reproductologue, pédiatre, oncologue et, bien sûr, endocrinologue.

Le rôle de la FSH pour les femmes

A en juger par le nom, cette hormone stimule la maturation des follicules. Un pic de FSH est observé pendant l'ovulation, après quoi la production diminue.

Si la fécondation de l'œuf dans le cycle suivant ne se produit pas, l'utérus subit une transformation inverse, des menstruations se produisent. Répondant à une diminution de la FSH dans le sang, l'hypophyse augmente sa synthèse, stimulant la maturation des follicules suivants dans un nouveau cycle.

Et un tel "swing" hormonal se poursuit pendant toute la période fertile de la vie d'une femme.

La préménopause et la ménopause se caractérisent par une augmentation significative et stable des taux sanguins de FSH..

L'hormone folliculo-stimulante régule la synthèse des œstrogènes, y compris par la conversion de la testostérone. Ainsi, l'équilibre des hormones sexuelles est maintenu, ce qui affecte positivement la santé et l'apparence des femmes.

Quelles conditions chez les femmes ont besoin d'une analyse pour la FSH?

La follitropine doit être testée pour diagnostiquer les causes de l'infertilité..

L'identification du lien pathologique dans la chaîne des hormones responsables du début de la grossesse vous permet d'ajuster le fond hormonal et la femme devient capable de concevoir et de porter le fœtus.

Les inquiétudes concernant les menstruations irrégulières et maigres ou leur absence, y compris en raison de la ménopause, sont également une raison de faire une analyse pour la FSH.

Les saignements utérins dans la période intermenstruelle nécessitent un examen obligatoire, y compris des tests pour les hormones gonadotropes.

Le développement sexuel et physique prématuré, ainsi qu'un retard dans les changements pubertaires chez les filles et les adolescentes, nécessitent d'identifier les causes. Ceux-ci peuvent être des conditions préalables génétiquement déterminées, des tumeurs, des intoxications, l'obésité, l'anorexie, une perte de poids soudaine et autres.

Quand prendre l'analyse, quel jour du cycle, le médecin détermine. Il donne également des recommandations sur l'annulation de l'utilisation de certains médicaments qui peuvent fausser le résultat..

Pourquoi FSH pour les hommes?

La FSH dans la nomenclature des hormones en langue russe a également les noms de follitropine et de gonadotrophine hypophysaire.

Chez l'homme, il est responsable de fonctions importantes qui assurent la reproduction de la progéniture:

  • développement de tubules séminifères;
  • croissance testiculaire;
  • spermatogenèse.

La région génitale masculine est exceptionnellement sensible aux influences nocives. L'impuissance, une diminution du nombre de spermatozoïdes dans l'éjaculat, leur incapacité à fertiliser peuvent être le résultat d'une variété de raisons:

  • maladies génétiques;
  • blessures
  • stress
  • insuffisance de l'hypophyse et de l'hypothalamus;
  • alcoolisme;
  • irradiation;
  • prendre des stéroïdes anabolisants et d'autres médicaments.

Une diminution du niveau de gonadotrophine hypophysaire chez les adolescents entraîne un retard dans le développement physique global et l'apparition de caractéristiques sexuelles secondaires.

Pour déterminer les causes d'une altération de la fertilité masculine, il est nécessaire de procéder à une analyse des hormones gonadotropes.

Interprétation des résultats

La détermination en laboratoire du niveau d'hormone folliculo-stimulante dans le sang est effectuée par la méthode d'analyse immunochémoluminescente à partir du sang veineux.

La FSH est mesurée en mUI / ml (milliUnités internationales par millilitre).

Étant donné la libération pulsée de FSH par l'hypothalamus dans le sang, lors de la réception de lectures faibles, l'analyse peut devoir être répétée.

Si des nombres élevés sont obtenus, ils reflètent l'image réelle et une nouvelle détermination n'est pas nécessaire..

Le niveau d'hormone dans le sang chez l'homme est stable, l'analyse peut se faire tous les jours.

Étant donné que chez les femmes, la quantité de FSH dépend des jours du cycle menstruel, le sang doit être donné à l'heure prescrite par le médecin, généralement au milieu de la phase folliculaire, c'est-à-dire du 6e au 7e jour..

Tableau des valeurs de référence:

Déchiffrer les résultats révèle le niveau de dérégulation hormonale.

La pathologie primaire des gonades elles-mêmes est indiquée par une augmentation du niveau de FSH.

La violation secondaire de la régulation de l'activité des gonades de l'hypothalamus et de l'hypophyse affecte leur hypofonction et de faibles niveaux d'hormones.

Pour diagnostiquer l'infertilité féminine et masculine et déterminer les tactiques de traitement, il est nécessaire d'effectuer simultanément une analyse du PH.

Les tests sanguins sont courants. Cela doit être fait à jeun, la veille de ne pas ressentir de stress physique et émotionnel accru, ne fumez pas et assurez-vous d'avertir le médecin des médicaments.

Quelle est la norme de la FSH chez la femme et qu'indique le changement de son niveau??

Chaque femme a été examinée au moins une fois à l'hôpital. En règle générale, ces procédures comprennent des tests, ainsi que des ultrasons et des rayons X. Ces procédures sont effectuées exclusivement pour le suivi et l'analyse de la santé..

Souvent, une attention est accordée au système hormonal. Après tout, cela est important non seulement pour les femmes, mais aussi pour les hommes. Les femmes sont plus susceptibles de subir des examens de ce type..

Lors de la planification d'un bébé ou après l'accouchement, il est important de contrôler le niveau d'hormones et d'éliminer les déséquilibres hormonaux qui peuvent causer de nombreux problèmes de santé. Le traitement de l'infertilité est une autre raison de vérifier l'état hormonal.

Le test de l'hormone FSH est l'un des tests les plus universels qui fournit des données fiables sur les troubles du système hormonal. Flétrissement précoce de la peau, apparition de rides, infertilité et autres problèmes - tout cela est principalement associé au système hormonal.

Qu'est-ce que l'hormone folliculo-stimulante (FSH)?

L'hormone folliculo-stimulante, également connue sous le nom de follitropine, est une hormone responsable de la fonction de reproduction et de la puberté.

Dans le corps féminin, l'hormone favorise la formation et le développement du follicule.

Comme vous le savez, le follicule contribue à la maturation de l'œuf et forme également des œstrogènes dans le corps d'une femme, ce qui est important pour la fertilisation.

Dans le corps des hommes, la fonction principale d'une telle hormone est d'aider à la formation des spermatozoïdes nécessaires à la conception d'un enfant.

De quoi est-il responsable dans le corps d'une femme?

Comme vous le savez, pour la conception d'un enfant, non seulement l'ovule et la présence d'hormones - œstrogènes, mais également la quantité nécessaire d'autres hormones sont nécessaires, dont dépendent les conditions favorables à la poursuite de la conception..

Maintenant, il devient clair pourquoi il est nécessaire de contrôler le niveau d'hormones et l'état du système hormonal.

Tout d'abord, ces hormones sont responsables de la poursuite de la conception du bébé, c'est-à-dire que si l'hormone FSH n'est pas suffisante dans le corps de la femme, le développement du follicule ne se poursuivra pas si nécessaire..

Conformément à cela, l'œuf ne mûrira pas et les œstrogènes ne suffiront pas complètement. Toutes ces conditions sont très importantes pour la conception d'un enfant..

L'hormone folliculo-stimulante est responsable de la fonction de reproduction chez la femme et à un âge plus jeune - pour la puberté d'une femme.

Comme vous pouvez le voir, le rôle d'une telle hormone est assez important et important. Par conséquent, lorsqu'un couple ne peut pas concevoir un enfant, tout d'abord, il est nécessaire de rechercher une cause dans le système hormonal. Il est important de surveiller l'état du système hormonal et la quantité d'hormones nécessaires.

La relation des cycles et des hormones

Comme il est déjà devenu clair, le corps d'une femme est un système assez compliqué, qui n'est pas si facile à comprendre..

S'il s'agit d'un système, alors, en conséquence, tout y est interconnecté. Quelle est la relation entre les cycles menstruels et l'hormone?

Beaucoup de femmes sont étonnées de l'origine des problèmes de menstruation. En effet, à coup sûr, beaucoup ont observé des menstruations irrégulières, ainsi qu'un problème commun - un échec du cycle.

Causes de l'échec des règles:

  1. Premièrement, le système hormonal est la première chose qui affecte le cycle menstruel d'une femme. Autrement dit, un déséquilibre hormonal élémentaire dans le corps - il y a déjà des violations de la régularité des cycles.
  2. Deuxièmement, de tels problèmes peuvent survenir dans le contexte de situations stressantes et de dépression. Ce n'est pas rare.

Tout le monde sait qu'en plus des menstruations, une femme a plusieurs cycles sans lesquels son système reproducteur ne fonctionnera pas.

De tels cycles sont appelés phases et ils sont différents. À différentes périodes de temps, les phases diffèrent les unes des autres et ont des noms complètement différents et la nature de la manifestation.

Il y a plusieurs cycles:

  • La phase folliculaire du cycle. Cette phase dure du premier au quatorzième jour du cycle.
  • Phase ovulatoire du cycle. Comme vous le savez, ce n'est que quelques jours - le quatorzième et le quinzième jour.
  • Phase sécrétoire du cycle. Quinzième jour, le début des menstruations chez les femmes.

Outre les phases ci-dessus, nous en distinguons deux autres:

Après la naissance d'une fille, le niveau d'hormone commence à augmenter fortement. Puis, après un certain temps, le niveau de l'hormone diminue progressivement. Environ un an ou deux, l'hormone diminue.

Avant la puberté, l'hormone remonte. Et plus tard, lorsque la fille a passé la puberté et qu'elle a établi ses règles régulièrement, l'indicateur hormonal change en fonction de la phase du cycle dans laquelle la fille se trouve.

Analyse FGS

Comme indiqué précédemment, l'analyse des FGS est très importante pour évaluer l'état hormonal et le niveau d'hormones dans le corps d'une femme.

La performance d'une telle analyse peut varier en fonction de la période de temps où elle a été réalisée. Un rôle important est joué par la phase du cycle dans laquelle la femme réside. Cette fonctionnalité doit être prise en compte..

Comment est?

La délivrance d'une telle analyse est effectuée strictement à jeun. Il est recommandé de faire une analyse le matin ou le matin.

L'analyse est généralement effectuée le cinquième ou le vingtième jour du cycle menstruel de la femme.

L'analyse est réalisée par prélèvement sanguin. Avant la procédure, vous devez dormir. Exclure l'utilisation d'alcool et de produits du tabac.

Le sang veineux est utilisé pour le prélèvement sanguin.

Quand est?

Comme indiqué précédemment, le sang est donné à jeun le matin. En règle générale, les médecins prescrivent une telle analyse le cinquième ou le vingtième jour du cycle menstruel.

Préparation de l'analyse

Très souvent, avant de passer des tests, vous devez suivre de nombreuses règles qui affectent la préparation de la livraison du matériel.

Tout d'abord, il faut exclure la veille la consommation d'alcool et de produits du tabac. Il est nécessaire de dormir et d'exclure la nourriture du matin pour le petit déjeuner. Sang prélevé à jeun.

Il existe un certain nombre d'autres recommandations nécessaires pour se conformer:

  • préparer une liste des médicaments pris au moment de l'analyse (la liste doit inclure tous les médicaments, sans exception);
  • les femmes doivent attendre la période du quatrième au septième jour du cycle menstruel;
  • arrêter à l'avance les rapports sexuels et exclure l'activité physique active;

Les indicateurs FGS sont normaux

Bien sûr, dans chaque analyse, il existe des normes établies, ainsi que des écarts.

Les indicateurs FGS sont toujours différents et il y a une explication à cela - la phase du cycle dans laquelle la femme se trouve au moment de l'analyse.

Il convient de noter que même des raisons triviales - sentiments et stress - peuvent influencer les indicateurs d'analyse. Avant de vous rendre, vous devez vous détendre et vous calmer..

Chaque âge a son propre taux de FGS. La catégorie d'âge du patient est très importante. L'âge de reproduction diffère considérablement de la période où la puberté n'a pas encore eu lieu.

Avant la puberté

La période où les filles en sont encore au stade «Avant la puberté» varie entre six et douze ans. La norme de FGS est lorsque 4,5 mU / ml sont déterminés par le résultat de l'analyse.

En âge de procréer

Bien entendu, l'indicateur de l'âge de la reproduction diffère de ce qu'il est avant la puberté. Cela est dû aux changements hormonaux dans le corps des filles.

L'âge de reproduction vient du moment où une femme a passé la puberté, elle a la forme d'une femme et elle a un cycle menstruel régulier.

Dans une telle période, il est important de savoir à quelle phase du cycle la fille se trouve au moment de faire le test sanguin. Pourquoi?

Les indicateurs varient en fonction de la phase du cycle:

  • Étant dans la phase folliculaire du cycle, la norme d'analyse des FGS est un indicateur de 2,45 à 9,47. La phase du cycle dure du premier au quatorzième jour du cycle menstruel.
  • Étant en phase ovulatoire, la norme d'analyse FGS est des indicateurs de 3,0 à 21,5. La phase du cycle est une femme aux quatorzième, quinzième jours.
  • Étant dans la phase sécrétoire du cycle, la norme d'analyse FGS est un indicateur de 1,0 à 7,0. La phase du cycle est une femme le quinzième jour au début de la menstruation.

Pendant la ménopause

La période de ménopause est divisée en deux périodes principales:

  • Préménopause. Étant en période de préménopause, la norme d'analyse des FGS est un indicateur de 25,8 à 134,8.
  • Postmenopazua. Étant dans la période postménopausique, la norme d'analyse des FGS est un indicateur de 9,3 à 100,6.

Le ratio de FGS et LH (hormone lutéinisante) pour la grossesse

La production d'hormone folliculo-stimulante est réalisée dans la région de l'hypophyse de type antérieur.

Avec l'hormone folliculo-stimulante, une autre non moins importante est libérée - la lutéotropine.

Deux composants importants - les hormones exercent une action commune et fonctionnent dans un complexe.

L'union de deux hormones contribue principalement à la capacité de continuer la race humaine.

Il n'est pas logique de considérer les indicateurs d'une hormone. En fait, ces deux hormones sont indissociables et sans elles, il est inutile d'évaluer les indicateurs.

Dans la période allant du troisième au huitième jour du cycle menstruel d'une femme, la FGS a une concentration plus élevée que la LH environ une fois et demie à deux fois.

Dans les premiers jours du cycle menstruel, le rapport LH / FSH est réduit d'environ une unité, ce qui contribue à créer des conditions favorables à la maturation du follicule, dont l'importance est grande pour toute femme. Pendant cette période, la femme est prête pour la conception.

Quel est le niveau réduit de FGS?

Souvent, les femmes qui ne font pas attention à la santé ne se renseignent sur les problèmes hormonaux qu'en passant des tests et pendant les travaux de laboratoire.

Il existe un certain nombre de raisons qui affectent les faibles niveaux de FGS:

  • excès de poids corporel;
  • tumeurs des organes pelviens;
  • hypogonadisme;
  • néoplasmes sur les organes pelviens;
  • Syndrome de Sheehan au cours duquel les cellules hypophysaires meurent.

Comme vous pouvez le voir, les raisons de la baisse du niveau de FGS sont assez dangereuses..

Comment augmenter?

Pour augmenter le niveau de FGS, vous devez:

  • Suivez un régime à prédominance d'aliments contenant des acides gras et naturels;
  • Il est obligatoire de normaliser le poids et de le garder en permanence;
  • Il est recommandé d'ajouter de l'activité physique;
  • Pour augmenter, un massage est également prescrit sur le bas-ventre;
  • Protégez-vous des situations stressantes.

Causes de l'hormone élevée

Il arrive souvent que le niveau de l'hormone dépasse la norme.

Il y a plusieurs raisons à cela:

  • tumeur hypophysaire;
  • l'abus d'alcool;
  • manque de fonctionnement des ovaires;
  • néoplasmes.

Comment réduire?

Pour abaisser le niveau de l'hormone, les médecins éliminent la cause de la maladie primaire. De plus, le niveau hormonal est normalisé indépendamment..

Quand consulter un médecin?

Nous devons commencer par le fait que vous devez consulter un médecin régulièrement et avec exactement la même régularité pour passer des tests pour contrôler le niveau de l'hormone dans le corps. Peu importe si une femme va devenir enceinte ou non. Le contrôle est toujours nécessaire..

Si une femme fait partie des patients qui courent chez le médecin lorsque des problèmes surviennent, le médecin est nécessaire lorsque pendant longtemps il n'est pas possible de concevoir un enfant, ou lorsque la femme prend du poids brutalement ou lorsque les poils disparaissent.

Il est préférable de consulter régulièrement un médecin et de passer des tests avec la même fréquence.

Analyse FSH - qu'est-ce que c'est pour les femmes?

Le fond hormonal féminin est une verticale claire, dont la régulation se produit avec la participation de zones spéciales du cerveau, à savoir l'hypophyse et l'hypothalamus. Ces zones produisent et dirigent des substances dans le sang qui déclenchent la synthèse des hormones sexuelles..

Le fond hormonal maintient l'état général du corps sous une forme appropriée et contrôle les fonctions des organes reproducteurs féminins.

Le rôle de FSH et LH

La quantité d'hormones sexuelles dans le sérum sanguin peut varier en fonction du jour du cycle menstruel. À partir du premier jour des saignements menstruels, les phases du cycle comptent - œstrogéniques et folliculaires. C'est durant cette période que vous pouvez observer une augmentation de la concentration de l'hormone folliculo-stimulante, ou FSH.

Dans le même temps, le niveau d'oestrogène augmente. La follitropine agit sur les ovaires, contribuant à la maturation du follicule le cinquième jour du cycle. Ainsi, l'œuf est préparé pour la fécondation. Les œstrogènes améliorent les processus prolifératifs, épaississent l'épithélium et favorisent la croissance des microvaisseaux, ce qui prépare l'utérus à une éventuelle grossesse.

Les hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes (LH) à leur concentration maximale stimulent la rupture de la membrane folliculaire et marquent le début de l'ovulation.

La phase folliculaire est suivie de la phase lutéale, dans laquelle la concentration d'hormones est contrôlée par le corps jaune, qui est apparu au site du follicule. Le corps jaune produit de la progestérone en grande quantité, arrêtant ainsi la synthèse d'hormones dans l'hypophyse. Dans le cas où l'œuf reste non fécondé, le corps jaune se résorbe, le nombre de stéroïdes diminue et la FSH augmente.

Le cycle menstruel moyen est de 28 jours. Le stade folliculaire dure environ la moitié de cette période. Les filles avant la puberté sont caractérisées par une faible teneur en FSH dans l'analyse.

Indications pour la recherche

Une analyse de la FSH, de la LH, de la prolactine et d'autres hormones est effectuée en cas de suspicion de déséquilibre hormonal. Un gynécologue, un endocrinologue ou un thérapeute prescrit une analyse.

Les indications pour la nomination d'une analyse FSH sont:

  1. Infertilité.
  2. Avortement involontaire.
  3. Puberté prématurée ou tardive.
  4. Saignement utérin au-delà des menstruations.
  5. Baisse de la libido.
  6. Irrégularités menstruelles.
  7. Aménorrhée.
  8. Endométriose.
  9. Cancer suspecté dans l'hypophyse.

L'analyse FSH permet de déterminer la phase du cycle et le début de la ménopause. Chez les filles, pendant la puberté la nuit, la production d'hormone folliculo-stimulante augmente. Cela permet de déterminer avec précision le début des changements hormonaux dans le corps et la rapidité du développement sexuel..

Un test sanguin pour les hormones FSH est également effectué pour identifier les troubles primaires ou secondaires dans le contexte hormonal. La pathologie de l'hypophyse indique un trouble secondaire. Si la cause de la maladie réside dans le travail des gonades, alors c'est la principale violation.

Préparation du don de sang

La FSH est le plus souvent prescrite en combinaison avec la LH, car cela donne une image plus complète, en particulier dans le problème de l'infertilité. Ces diagnostics aident à déterminer le schéma thérapeutique et à surveiller son efficacité..

Un test sanguin pour la FSH est effectué à jeun. Le sang est prélevé dans une veine. Il n'est pas recommandé de fumer et de boire de l'alcool la veille de la procédure.

Les indicateurs de la norme FSH dépendent directement de l’âge de la femme et du jour du cycle au cours duquel le sang est donné. Il est optimal de faire une analyse de la FSH le 3-6ème jour à partir du début du cycle menstruel. Cependant, il est possible d'attribuer une étude à la fin du cycle, par exemple, le 19-21e jour.

Norm FSH

L'interprétation des analyses FSH est réalisée par des spécialistes qualifiés. La norme est considérée comme un indicateur de 3,5 à 12,5 mUI / ml. Ce niveau hormonal persiste généralement jusqu'au 14e jour. Après l'ovulation, une baisse se produit, le niveau de l'hormone diminue à 1,2-9 mMe / ml. Pendant la ménopause, les niveaux de FSH peuvent atteindre 25,8-134,8 mIu / ml.

Performances excessives

Les raisons de l'augmentation des niveaux de FSH peuvent être très nombreuses. Les principaux sont:

  1. Puberté précoce (apparition prématurée du télarque et de la ménarche). La télarche est une des caractéristiques sexuelles secondaires, à savoir la croissance des poils pubiens et des aisselles. Le début du télarque après 9 ans est considéré comme normal. La ménarche, ou la première menstruation, signifie la puberté. Si tous ces signes sont apparus plus tôt qu'ils ne le devraient, c'est l'occasion de donner du sang à la FSH pour confirmer le diagnostic de puberté prématurée.
  2. Insuffisance ovarienne primaire. Sinon, on l'appelle le syndrome d'épuisement ovarien prématuré. Cette pathologie se caractérise par une diminution de la production d'oestrogène chez la femme jusqu'à 40 ans. Cela ne permet pas aux follicules de mûrir et perturbe le processus d'ovulation. Le syndrome peut se développer dans un contexte de stress constant, de maladies infectieuses ou auto-immunes, d'abus d'alcool, pendant la chimiothérapie, etc..
  3. Pathologies chromosomiques sous forme congénitale. Le syndrome de Shereshevsky-Turner et le syndrome de Swyer sont les pathologies chromosomiques les plus courantes qui provoquent une synthèse accrue de la FSH. Ces deux maladies provoquent un sous-développement ovarien et une diminution des niveaux hormonaux, ce qui provoque des troubles de la puberté. Cela conduit à l'infertilité..
  4. Chez les garçons, des niveaux élevés de FSH sont observés chez les patients atteints du syndrome de Klinefelter. Il s'agit d'une pathologie chromosomique grave qui conduit à l'hermaphrodisme. Dans ce cas, les organes génitaux masculins se développeront selon le type féminin. Dans ce cas, le garçon reste stérile, car la spermatogenèse est altérée.
  5. Tumeurs tumorales. Le niveau de follitropine peut être considérablement augmenté dans le contexte du développement de tumeurs malignes dans les poumons. Cela est dû à des stimulations supplémentaires que l'hypophyse et l'hypothalamus effectuent dans le contexte de l'oncopathologie..
  6. Endométriose Il est également capable d'augmenter la concentration de FSH dans le sang d'une femme.

Baisse des performances

Les niveaux de FSH peuvent diminuer dans les conditions suivantes:

  1. Ovaire polykystique.
  2. Nanisme et insuffisance hypophysaire.
  3. Syndrome de Sheehan.
  4. Syndrome de Kallman ou déficit congénital en gonadolibérine.
  5. Augmentation des niveaux de prolactine.
  6. Tumeurs malignes dans les testicules ou les ovaires, ainsi que dans les glandes surrénales.
  7. Malnutrition et anorexie.
  8. Hémochromatose.

Résultat d'analyse invalide

Il existe des situations où les indicateurs peuvent être incorrects en raison d'influences externes. Ces facteurs qui faussent les données de recherche peuvent être:

  1. Prendre des médicaments hormonaux.
  2. Grossesse.
  3. Réception de substances radio-isotopiques.
  4. IRM.
  5. Fumer juste avant le prélèvement de sang.

Tous ces facteurs peuvent fausser les résultats de l'analyse FSH. Il en va de même pour un prélèvement sanguin inapproprié..

Il existe un certain nombre de médicaments qui peuvent augmenter considérablement les niveaux de FSH. Il s'agit notamment de Danazol, Bromkriptin, Tamifen, Biotin, Tamoxifen, Ketoconazole, Hydrocortisone, Metformin.

Les médicaments suivants peuvent réduire la teneur en hormone folliculo-stimulante:

  1. Stéroides anabolisants.
  2. Médicaments anticonvulsivants.
  3. "Corticoliberin".
  4. Prednisolone.
  5. Contraceptifs oraux combinés.

Si les indicateurs obtenus sont inférieurs à la normale, l'analyse de l'hormone FSH doit être à nouveau effectuée. Ces résultats peuvent être associés à un prélèvement sanguin au moment de la concentration réduite, car la libération se produit de manière cyclique.

Comment augmenter les performances?

Pour concevoir un enfant, il est nécessaire que tous les indicateurs hormonaux soient dans les limites normales. Il est possible d'augmenter le niveau de FSH de manière non médicamenteuse.

Vous devez d'abord modifier votre alimentation et votre mode de vie. Il est recommandé de compléter le régime alimentaire avec du poisson et des fruits de mer, ainsi que de grandes quantités de légumes verts.

Il est également important de normaliser les indicateurs de masse corporelle, car l'obésité provoque souvent des troubles hormonaux. Cette règle s'applique à ceux qui souffrent d'insuffisance pondérale. Dans ce cas, vous devriez aller mieux.

Le schéma thérapeutique est sélectionné individuellement et dépend de la raison de l'augmentation du niveau de FSH:

  1. Si un excès de prolactine est établi, la «bromocriptine» est prescrite.
  2. Si des antécédents de tumeur hypophysaire, une intervention chirurgicale est prescrite.
  3. L'ovaire polykystique peut être traité de manière conservatrice et opérationnelle. Cela dépend du degré de prévalence de la pathologie..
  4. L'endométriose est traitée en grattant la couche supérieure de l'épithélium. Parfois, la castration médicale est utilisée pour arrêter les processus pathologiques..
  5. L'insuffisance ovarienne implique l'utilisation d'un traitement hormonal substitutif, à savoir la prise d'œstrogènes et de progestérone. Un traitement similaire est utilisé pour la ménopause précoce..

résultats

Ainsi, une violation de la concentration de FSH indique généralement la présence d'un processus pathologique dans le système reproducteur féminin. Si vous soupçonnez une puberté précoce, vous devez réussir cette analyse, car elle peut détecter des anomalies dans les premiers stades, ce qui permettra un traitement hormonal en temps opportun.

Ainsi, dans cet article, les lecteurs ont reçu une réponse exhaustive à la question de ce que c'est - analyse de la FSH chez les femmes.

Hormone folliculo-stimulante (FSH)

L'hormone folliculo-stimulante (FSH) est une hormone glycoprotéique qui est produite et s'accumule dans l'hypophyse antérieure et affecte le fonctionnement des gonades.

FSH, follitropine, gonadotrophine hypophysaire.

Synonymes anglais

Hormone de stimulation des follicules, follitropine, FSH, gonadotrophine hypophysaire.

mUI / ml (millilitre international par millilitre).

Plage de détection: 0,1 - 200 mUI / ml.

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Ne pas manger pendant 2-3 heures avant l'analyse (vous pouvez boire de l'eau plate et propre).
  • 48 heures avant l'étude (en accord avec le médecin) arrêtez de prendre les hormones stéroïdes et thyroïdiennes.
  • Éliminez le stress physique et émotionnel 24 heures avant l'étude..
  • Ne fumez pas pendant 3 heures avant l'étude.

Aperçu de l'étude

L'hormone folliculo-stimulante (FSH) et l'hormone lutéinisante (LH) sont produites dans l'hypophyse antérieure sous l'influence de l'hormone hypothalamique aimant les gonadotrophines. La sécrétion de FSH se produit en mode pulsé à des intervalles de 1 à 4 heures. Lors d'une éjection d'une durée d'environ 15 minutes, la concentration de FSH dépasse la moyenne de 1,5 à 2,5 fois et est régulée par le niveau d'hormones sexuelles selon le principe de la rétroaction négative. De faibles niveaux d'hormones sexuelles stimulent la libération de FSH dans le sang, tandis que des niveaux élevés inhibent. La protéine inhibine B, qui est synthétisée dans les cellules ovariennes chez la femme et les cellules tapissant les tubules séminifères (cellules de Sertoli) chez l'homme, inhibe également la production de FSH.

Chez les enfants, le niveau de FSH augmente brièvement après la naissance et diminue fortement à 6 mois chez les garçons et à 1-2 ans chez les filles. Ensuite, il augmente avant la puberté et l'apparition de caractéristiques sexuelles secondaires. L'un des premiers indicateurs de laboratoire du début de la puberté (puberté) chez les enfants est une augmentation de la concentration de FSH la nuit. Parallèlement à cela, la réponse des glandes sexuelles est améliorée et le niveau d'hormones sexuelles est augmenté.

Chez la femme, la FSH stimule la maturation des follicules ovariens, les prépare aux effets de l'hormone lutéinisante et améliore la libération d'oestrogène. Le cycle menstruel se compose de phases folliculaire et lutéale. La première phase du cycle se déroule sous l'influence de la FSH: le follicule augmente et produit de l'œstradiol, et à la fin, une forte augmentation des niveaux d'hormones folliculostimulantes et lutéinisantes provoque l'ovulation - la rupture d'un follicule mature et la libération d'un ovule. Vient ensuite la phase lutéale, au cours de laquelle la FSH favorise la production de progestérone. L'œstradiol et la progestérone par le principe de rétroaction régulent la synthèse de la FSH par l'hypophyse. Pendant la ménopause, les ovaires cessent de fonctionner et une diminution de la sécrétion d'estradiol entraîne une augmentation des concentrations d'hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes.

Chez l'homme, la FSH affecte le développement des tubules séminifères, augmente la concentration de testostérone, stimule la formation et la maturation des spermatozoïdes dans les testicules et favorise la production de protéines de liaison aux androgènes. Après la puberté, les niveaux de FSH chez les hommes sont relativement constants. L'insuffisance testiculaire primaire entraîne une augmentation de son nombre..

L'analyse des hormones gonadotropes permet de déterminer le niveau des troubles de la régulation hormonale - primaires (dépendants des glandes sexuelles elles-mêmes) ou secondaires (associés à l'axe hypothalamo-hypophyse). Chez les patientes présentant une altération de la fonction testiculaire (ou ovarienne), de faibles valeurs de FSH indiquent un dysfonctionnement de l'hypothalamus ou de l'hypophyse. Une augmentation de la FSH indique une pathologie primaire des gonades.

Le dépistage simultané des hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes est utilisé pour diagnostiquer l'infertilité masculine et féminine et déterminer les tactiques de traitement.

À quoi sert l'étude??

  • Identifier les causes de l'infertilité (avec un test pour d'autres hormones sexuelles: lutéinisation, testostérone, estradiol, progestérone).
  • Pour déterminer la phase du cycle menstruel (ménopause).
  • Pour diagnostiquer les causes des troubles de la spermatogenèse, réduction du nombre de spermatozoïdes.
  • Identifier les causes primaires ou secondaires de dysfonctionnements sexuels (pathologie des gonades ou troubles hypothalamo-hypophysaires).
  • Pour le diagnostic du développement sexuel précoce ou tardif.
  • Pour surveiller l'efficacité de l'hormonothérapie.

Quand une étude est prévue?

  • Avec l'infertilité.
  • En cas de suspicion de pathologie hypophysaire et de dysfonction sexuelle.
  • En violation du cycle menstruel (son absence ou irrégularité).
  • Lorsqu'un patient souffre de maladies congénitales avec des anomalies chromosomiques.
  • Pour les troubles de croissance et de maturation chez les enfants.
  • Lors de l'utilisation de médicaments hormonaux.

Statut hormonal féminin (LH, FSH, prolactine, testostérone, estradiol, sulfate de DHEA), sang

Statut hormonal (féminin) - une étude du niveau d'hormones dans le sang, qui chez les femmes est recommandée pour les irrégularités menstruelles, l'infertilité, l'hirsutisme (cheveux de type masculin), le surpoids, l'acné (acné) et les contraceptifs oraux. Les principaux indicateurs pouvant être utilisés pour juger du statut hormonal d'une femme sont l'hormone lutéinisante (LH), l'hormone folliculo-stimulante (FSH), la prolactine, la testostérone, l'estradiol et le sulfate de déhydroépiandrostérone (sulfate de DHEA).

LH (hormone lutéinisante) - une hormone qui se forme dans l'hypophyse (glande endocrine située à la base du cerveau).

Chez les femmes, la LH est impliquée dans le processus d'ovulation et la production d'hormones sexuelles féminines dans les ovaires. Les niveaux de LH restent bas jusqu'au milieu du cycle menstruel (période d'ovulation), lorsque sa concentration augmente plusieurs fois. L'ovulation se produit dans les 24 heures après avoir atteint la concentration maximale de LH. Une augmentation significative de la LH est également observée pendant la ménopause (2 à 10 fois par rapport à l'âge de procréer).

La FSH (hormone folliculo-stimulante) est une hormone produite par l'hypophyse. Dans le corps féminin, la FSH participe à la maturation des cellules germinales dans les ovaires et améliore la libération d'hormones sexuelles féminines (œstrogènes). La concentration la plus élevée de FSH est observée au milieu du cycle menstruel, pendant l'ovulation, ainsi que pendant la ménopause. La détermination du niveau de FSH dans le sang lors d'un dysfonctionnement ovarien vous permet de déterminer la cause de l'insuffisance hormonale. Une faible concentration de FSH dans le sang indique un dysfonctionnement de l'hypothalamus ou de l'hypophyse. Une concentration accrue de FSH dans le sang indique une pathologie des ovaires.

La prolactine est une hormone produite par l'hypophyse. Responsable du développement normal et de la fonction des glandes mammaires, assure le processus de lactation. Dans le sang des hommes et des femmes non enceintes, cette hormone est présente en petites quantités. Sa concentration augmente considérablement pendant la grossesse et la période post-partum jusqu'à la fin de l'allaitement. Une autre raison de l'augmentation de la concentration de prolactine dans le sang est une tumeur hypophysaire qui produit de la prolactine - prolactinome. Il s'agit le plus souvent d'une tumeur bénigne, qui survient dans la plupart des cas chez la femme. Si elle n'est pas traitée, la prolactine peut croître, provoquant des maux de tête et une vision trouble. De plus, une tumeur envahie affecte la production d'autres hormones, ce qui peut conduire à l'infertilité..

La testostérone est la principale hormone sexuelle masculine. Responsable de la fonction sexuelle et de la formation de caractéristiques sexuelles secondaires chez les hommes. Dans le corps féminin, cette hormone est produite par les glandes surrénales et en petite quantité par les ovaires. Normalement, chez les femmes, la concentration de cette hormone est très faible. Une augmentation de la concentration de testostérone peut provoquer l'apparition de caractéristiques sexuelles secondaires chez la femme (hirsutisme (cheveux de type masculin), grossissement de la voix, hypertrophie du clitoris, acné (acné), augmentation de la masse musculaire). De plus, l'augmentation des niveaux de testostérone chez les femmes peut provoquer des irrégularités menstruelles et l'infertilité. Les autres causes d'augmentation de la testostérone dans le sang sont les tumeurs ovariennes ou surrénales qui produisent cette hormone, ainsi que le syndrome des ovaires polykystiques (une augmentation de la taille des ovaires et la formation d'un grand nombre de kystes)..

L'estradiol est une hormone sexuelle féminine produite chez les femmes dans les ovaires, le placenta et le cortex surrénal. Il participe à la formation et au fonctionnement corrects du système reproducteur féminin, est responsable du développement des traits reproducteurs féminins secondaires et participe à la régulation du cycle menstruel. Une augmentation de l'estradiol se produit au milieu du cycle menstruel, pendant l'ovulation (en même temps, la teneur en FSH et LH augmente). La teneur normale en œstradiol dans le sang permet l'ovulation, la fécondation de l'ovule et le déroulement de la grossesse.

Le sulfate de déhydroépiandrostérone (DEA-SO4, DEA-S, DEA-S, DHEA-S, DHEA-S, DEA-sulfate, DHEA-sulfate) est une hormone sexuelle masculine (androgène) produite par le cortex surrénal. Il est présent dans le sang chez les hommes et les femmes. Participe au développement des caractéristiques sexuelles masculines secondaires pendant la puberté. C'est un androgène faible, mais en cours de métabolisme (transformations) dans le corps, il est converti en androgènes plus forts - la testostérone et l'androstènedione, dont la teneur excessive peut provoquer l'hirsutisme (croissance des cheveux de type masculin) et la virilisation (l'apparition de caractéristiques sexuelles masculines secondaires).

La détermination de la déhydroépiandrostérone est utilisée pour identifier la source de l'augmentation de la production d'androgènes chez les femmes. Étant donné que la production de DEA-SO4 ne se produit pas dans les ovaires, une augmentation du niveau de cette hormone indique une production accrue d'androgènes par les glandes surrénales et les maladies associées (tumeurs des glandes surrénales qui produisent des androgènes, hyperplasie surrénale, etc.)

L'analyse détermine la concentration des hormones LH, FSH, prolactine, testostérone, estradiol, sulfate de DHEA dans le sang.

Méthode

Les principales méthodes utilisées pour déterminer la concentration d'hormones dans le sang sont IHLA (analyse immunochimiluminescente) et ELISA (immunodosage enzymatique).

La méthode IHLA (analyse immunochimiluminescente) est l'une des méthodes de diagnostic de laboratoire les plus avancées. La méthode est basée sur une réaction immunologique dans laquelle, au stade final de l'identification de la substance souhaitée, des phosphores y sont ajoutés - des substances qui brillent dans l'ultraviolet. Le niveau d'éclat est proportionnel à la quantité de substance détectée et est mesuré sur des appareils spéciaux - luminomètres.

ELISA (dosage immuno-enzymatique) vous permet de détecter la substance souhaitée, grâce à l'ajout d'un réactif marqué (conjugué) qui, ne se liant spécifiquement qu'à cette substance, tache. L'intensité de la couleur est proportionnelle à la quantité de substance à déterminer..

Valeurs de référence - Normal
(Statut hormonal féminin (LH, FSH, prolactine, testostérone, estradiol, sulfate de DHEA), sang)

Les informations concernant les valeurs de référence des indicateurs, ainsi que la composition des indicateurs inclus dans l'analyse, peuvent varier légèrement selon le laboratoire.!

Norme:

Phase de cycleValeurs de référence
Période de pré-reproduction0,01 - 6,0 mUI / ml
Menstruel (jours 1-6)1,9 - 12,5 mUI / ml
Folliculine (proliférative) (3-14e jour)1,9 - 12,5 mUI / ml
Ovulatoire (13-15e jour)8,7 - 76,3 mUI / ml
Lutéal (jour 15 - début des menstruations)0,5 - 16,9 mUI / ml
Grossesse0,01 - 1,5 mUI / ml
Post-ménopause15,9 - 54 mUI / ml

Hormone folliculo-stimulante (FSH):

Phase de cycleValeurs des normes
Menstruel (jours 1-6)2,5 - 10,2 mUI / ml
Folliculine (proliférative) (3-14e jour)2,5 - 10,2 mUI / ml
Ovulatoire (13-15e jour)3,4 - 33,4 mUI / ml
Lutéal (jour 15 - début des menstruations)1,5 - 9,1 mUI / ml
Grossesse0 à 0,3 mUI / ml
Préménopause23 à 116,3 mUI / ml
Post-ménopause23 à 116,3 mUI / ml
Phase de cycleValeurs des normes
Menstruel (jours 1-6)59 - 619 μMU / ml
Folliculine (proliférative) (3-14e jour)59 - 619 μMU / ml
Ovulatoire (13-15e jour)59 - 619 μMU / ml
Lutéale (15e jour - début des menstruations.)59 - 619 μMU / ml
Préménopause59 - 619 μMU / ml
Post-ménopause38 - 430 μMU / ml
Grossesse205,5 - 4420 μMU / ml
ÂgeValeurs des normes
Moins de 2 ans0 - 39,8 nmol / L
2-4 ans0 - 1,6 nmol / l
4-6 ans0 - 2 nmol / l
6-8 ans0 - 0,9 nmol / L
8-10 ans0 - 0,8 nmol / L
10-12 ans0 - 2,4 nmol / l
12-14 ans0 - 2,1 nmol / L
14-16 ans0 - 3 nmol / l
16-18 ans0 - 4,1 nmol / l
18-20 ans0 - 4,1 nmol / l
20-30 ans0 à 2,3 nmol / l
30-40 ans0 - 2,7 nmol / l
40-50 ans0 à 2,5 nmol / l
50-60 ans0 - 2,1 nmol / L
60-70 ans0 - 2,8 nmol / L
Plus de 70 ans0 - 1,8 nmol / L
Phase de cycleValeurs des normes
Menstruel (jours 1-6)19,5 - 144,2 pg / ml
Folliculine - proliférative (3-14e jour)19,5 - 144,2 pg / ml
Ovulatoire (13-15e jour)63,9 - 356,7 pg / ml
Lutéal (jour 15 - début des menstruations)55,8 - 214,2 pg / ml
Post-ménopause0 - 32,2 pg / ml

DHEA - sulfate: 35-430 mcg / dl

Les indications

  • Irrégularités menstruelles
  • Infertilité
  • Dépistage avant de prescrire des contraceptifs hormonaux
  • Embonpoint chez les femmes

Augmenter les valeurs (positives)

Une augmentation du niveau des hormones étudiées est observée dans les maladies et affections suivantes:

Hormone lutéinisante (LH):

  • Dysfonction hypophysaire
  • Fonction ovarienne diminuée
  • Aménorrhée (absence de menstruations)
  • Syndrome des ovaires polykystiques
  • Lors de la prise de médicaments (clomiphène, spironolactone)

Hormone folliculo-stimulante (FSH):

  • Ménopause
  • Fonction génitale diminuée
  • Certaines tumeurs (en particulier les poumons)
  • Hyperfonction hypophysaire
  • Endométriose
  • Lors de la prise de médicaments (clomifène, lévodopa)
  • tumeurs hypophysaires
  • Irrégularités menstruelles, infertilité
  • Insuffisance thyroïdienne
  • Insuffisance rénale
  • Blessure, chirurgie
  • Zona
  • Hypoglycémie post-insulinique (diminution de la concentration en sucre après administration d'insuline)
  • Lors de la prise de médicaments (phénothiazine, chlorpromazine, halopéridol, œstrogènes, contraceptifs oraux, alpha-méthyldopa, médicaments à base d'histamine, arginine, opiacés (morphine, héroïne), antidépresseurs (imizine))
  • Le stress résultant d'un traumatisme, d'une maladie ou de la peur de l'analyse peut entraîner une légère augmentation des taux de prolactine.
  • Syndrome des ovaires polykystiques (dégénérescence du tissu ovarien en plusieurs kystes)
  • Lutéome - une tumeur ovarienne hormonalement active qui produit de la testostérone
  • Tumeurs du cortex surrénal
  • Arénoblastome (une tumeur de l'ovaire féminin, caractérisée par la présence en son sein des composants structuraux du testicule masculin)
  • Hirsutisme (cheveux de type masculin)
  • Prendre des médicaments (barbituriques, clomifène, œstrogènes, gonadotrophine, contraceptifs oraux, bromocryptone)
  • La puberté précoce
  • Tumeurs des ovaires ou des glandes surrénales
  • Hyperthyroïdie
  • L'utilisation de médicaments tels que les lucocorticostéroïdes, l'ampicilline, les médicaments contenant des œstrogènes, les phénothiazines, les tétracyclines
  • Cirrhose du foie
  • Tumeur corticale surrénale
  • Puberté prématurée
  • Hyperplasie surrénale

Diminuer (négatif)

Une diminution du niveau des hormones étudiées est observée dans les maladies et affections suivantes:

Hormone lutéinisante (LH):

  • Dysfonction hypophysaire.
  • Atrophie des testicules chez l'homme après inflammation des testicules à la suite d'infections antérieures (oreillons, gonorrhée, brucellose)
  • Augmentation de la sécrétion de prolactine hypophysaire
  • Anorexie mentale (refus intentionnel de nourriture)
  • Retard de croissance et puberté
  • Lors de la prise de médicaments (digoxine, mégestrol, phénothiazine, progestérone, œstrogènes)

Hormone folliculo-stimulante (FSH):

  • Fonction hypophysaire diminuée
  • Nanisme
  • Hémochromatose (une maladie héréditaire dans laquelle l'échange de fer dans le corps est altéré)
  • Syndrome des ovaires polykystiques
  • Anorexie et famine
  • Lors de la prise de médicaments contenant des œstrogènes, de la progestérone
  • Ablation chirurgicale hypophysaire
  • Thérapie aux rayons X
  • Traitement à la bromocriptine
  • Thyroxine
  • Syndrome de Shereshevsky-Turner (une maladie chromosomique caractérisée par des écarts de développement physique, un retard de croissance et une immaturité sexuelle)
  • Hypopituitarisme (une maladie dans laquelle il y a une diminution ou un arrêt complet de la production d'hormones par l'hypophyse)
  • Hypogonadisme (diminution de la fonction ovarienne en raison de leur mauvais développement congénital ou de leurs dommages pendant la période néonatale)
  • Anorexie mentale (refus intentionnel de nourriture)
  • Syndrome des ovaires polykystiques
  • Post-ménopause
  • Retard de puberté
  • Dysfonction surrénalienne
  • Hypopituitarisme