Quelle hormone 17 OH progestérone est responsable de

L'hormone 17 oh progestérone est dans le sang d'une femme en petite concentration. Mais cela affecte le cycle menstruel, le comportement sexuel, la conception et la grossesse. La substance a plusieurs noms:

  • Progestérone 17-alpha;
  • l'hydroxyprogestérone;
  • 17-OH.

Différences de 17 oh progestérone par rapport à la progestérone régulière

La substance active est un produit intermédiaire pour la synthèse d'autres hormones - cortisol, organes génitaux féminins et autres. Parfois, une augmentation de 17 oh progestérone est enregistrée chez les femmes en bonne santé. Cela est dû au besoin du corps pour d'autres homons, pour lesquels le 17-OH est un "produit semi-fini". C'est sa différence avec la progestérone ordinaire..

Les situations où il est nécessaire de donner du sang pour le contenu d'hormones de nom similaire sont différentes. Le moment du prélèvement sanguin est radicalement différent. La progestérone et le 17-OH remplissent différentes fonctions dans le corps. La première est considérée comme l'hormone féminine, la seconde - mâle. Il est impossible de diagnostiquer complètement les troubles endocriniens sans analyse d'hydroxyprogestérone.

Les principales différences entre les substances actives peuvent être représentées comme suit:

SigneProgestérone17 oh progestérone
Nature biochimiqueHormone stéroïdeLe métabolite de la synthèse du cortisol
Organes de sécrétionLe corps jaune (glande temporaire de sécrétion interne), en petite quantité - par les glandes sexuelles, les glandes surrénalesGlandes surrénales, en petite quantité - par les gonades et le placenta
Fonction principalePrépare le corps d'une femme à la conception, la principale hormone de la grossesseUn intermédiaire pour la synthèse d'autres hormones, fournit la capacité de concevoir

Production, mécanisme d'action de l'hormone

La 17-alpha-progestérone est produite par le corps féminin et masculin. La chaîne de transformation biochimique de cette hormone est la suivante:

  • progestérone et 17-hydroxypregnénolone → 17 OH;
  • 17 OH → cortisol ou androstènedione;
  • androstènedione → testostérone ou estradiol.

Chez la femme, la concentration de la substance dépend de la phase du cycle menstruel. Le premier jour, l'hydroxyprogestérone est produite par les ovaires en petites quantités. Son augmentation se produit vers le milieu du cycle, et dans la deuxième phase, la concentration de la substance est constante. Si la conception ne s'est pas produite, la teneur en hormones est réduite à la valeur minimale initiale.

Pendant la période de gestation, des fluctuations du niveau de 17 oh progestérone dans le sang se produisent. Le placenta est ajouté à la liste des glandes sécrétant l'hormone. Les écarts par rapport à la norme ne devraient pas alarmer.

La période de développement intra-utérin représente ses valeurs maximales, à partir de 11 semaines et au moment de la naissance. Une concentration accrue de 17-OH est observée chez les nourrissons prématurés. Dans la première semaine de vie, le contenu de la substance atteint ses niveaux minimaux, cette quantité est conservée jusqu'à la puberté.

La concentration d'hydroxyprogestérone varie en fonction de l'heure de la journée. Le maximum est le matin, le minimum le soir et la nuit.

Fonctions 17 oh Progestérone

Le 17-OH n'est pas seulement un lien important dans la formation de cortisol, de testostérone et d'oestradiol. Comme toute hormone sexuelle, l'hydroxyprogestérone joue un rôle important dans la fonction reproductrice et régule:

  • la puberté;
  • séquence de phases du cycle utérin;
  • ovulation;
  • conception;
  • grossesse.

Étant un métabolite important de la synthèse du cortisol, 17 oh progestérone augmente les capacités d'adaptation du corps, la résistance au stress. L'action de l'hormone est presque imperceptible, car la concentration de substance libre est négligeable. Le 17-OH interagit presque immédiatement avec les enzymes et participe à la synthèse d'autres hormones. L'effet dangereux du métabolite hormonal se manifeste dans la moindre violation associée à:

  • avec une diminution du nombre d'enzymes;
  • activation de la synthèse d'androstènedione;
  • diminution de la sécrétion de cortisol.

Lorsque le contrôle est nécessaire, les analyses

Le médecin prescrit un test sanguin pour le contenu de 17 oh progestérone en présence des problèmes suivants:

  • l'infertilité chez les femmes, dont les causes sont causées par des troubles hormonaux;
  • absence de menstruations ou dysfonctionnements persistants du cycle menstruel;
  • détermination du statut hormonal;
  • détection des néoplasmes des ovaires et des glandes surrénales;
  • traitement des glandes surrénales avec des hormones stéroïdes (une étude en laboratoire est nécessaire pour déterminer l'efficacité du traitement);
  • diagnostic d'hyperplasie surrénale (prolifération excessive de tissu glandulaire) chez les nouveau-nés, la pathologie provoque de graves troubles métaboliques;
  • la pousse des cheveux sur le corps d'une femme selon le type masculin (sur le visage, la poitrine, le dos).

17-hydroxyprogestérone (17-OCG)

La 17-hydroxyprogestérone est un précurseur du cortisol, une hormone produite par les glandes surrénales et est impliquée dans la dégradation des protéines, du glucose et des graisses, le maintien de la pression artérielle et la régulation du système immunitaire.

17-hydroxyprogestérone, 17-OHP, 17-OH progestérone, progestérone -17-OH.

Dosage immunosorbant lié aux enzymes (ELISA).

Ng / ml (nanogrammes par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant le test, vous pouvez boire de l'eau plate et propre.
  • En l'absence d'instructions d'un médecin, les femmes doivent être testées au 3-5ème jour du cycle menstruel..

Aperçu de l'étude

L'analyse détermine la quantité de 17-hydroxyprogestérone (17-OCG) dans le sang. La 17-hydroxyprogestérone est un précurseur du cortisol et est utilisée par l'organisme pour le produire..

Le cortisol est une hormone produite par les glandes surrénales, il intervient dans la dégradation des protéines, du glucose et des graisses, dans le maintien d'une tension artérielle normale et la régulation de l'activité du système immunitaire. La formation de cortisol est stimulée par l'hormone adrénocorticotrope (ACTH), qui est produite par l'hypophyse. La concentration de cortisol fluctue généralement pendant la journée, avec un pic du niveau de l'hormone à 8 heures du matin, suivi d'une diminution le soir. De plus, la teneur en cortisol dans le sang augmente avec la maladie et le stress..

La formation de cortisol nécessite plusieurs enzymes spéciales. Si un ou plusieurs d'entre eux sont déficients ou que leur fonction est altérée, une quantité anormale de cortisol et de ses précurseurs se forme, en raison de laquelle la 17-hydroxyprogestérone s'accumule dans le sang. Les glandes surrénales utilisent un excès de 17-hydroxyprogestérone tout en produisant beaucoup d'androgènes. Les androgènes excessifs, à leur tour, peuvent provoquer la masculinisation, contribuer au développement des caractéristiques sexuelles masculines non seulement chez les hommes, mais aussi chez les femmes.

Ainsi, une carence héréditaire en enzymes spéciales et, par conséquent, une quantité excessive d'androgènes conduisent à tout un groupe de troubles fonctionnels dans le corps, connus sous le nom général d '«hyperplasie surrénale». Le plus souvent, elle est causée par un manque d'enzyme 21-hydroxylase, qui est à l'origine de la maladie dans 90% des cas. L'hyperplasie surrénale est héréditaire sous une forme légère ou sévère.

Dans les cas plus graves d'hyperplasie surrénale congénitale, un déficit en 21-hydroxylase et une quantité excessive d'androgènes peuvent conduire à la naissance d'une petite fille avec des organes génitaux inexprimés - ce qui rend difficile la détermination du sexe du bébé. Les garçons atteints de cette maladie semblent normaux à la naissance, mais par la suite, leurs caractéristiques sexuelles commencent à se développer prématurément. Chez les filles, l'hirsutisme est probable d'abord dans l'enfance, puis pendant la puberté, puis des menstruations irrégulières se produisent et des signes de masculinisation apparaissent. Près de 75% des patients des deux sexes qui sont déficients en 21-hydroxylase avec hyperplasie surrénale congénitale produisent moins d'aldostérone, l'hormone qui régule la rétention de sel. Pour les nouveau-nés des deux sexes, cela peut conduire à une «crise de perte de sel» potentiellement mortelle: trop de liquide s'accumule dans le corps et donc trop de sel est excrété dans l'urine. Il arrive que les patients présentant ces symptômes aient un faible taux de sodium dans le sang (hyponatrémie), une augmentation du taux de potassium (hyperkaliémie), une diminution de l'aldostérone et une augmentation de l'activité rénine. Une forme de la maladie aussi grave, quoique moins courante, est souvent détectée lors d'un examen médical préventif des nouveau-nés.

Avec une forme plus bénigne et la plus courante de la maladie, seule une carence enzymatique partielle peut être observée. Parfois, cette forme est appelée hyperplasie surrénale congénitale tardive ou non classique - ses symptômes peuvent survenir à tout moment pendant l'enfance, pendant la puberté ou chez l'adulte. Cependant, ils peuvent être légers, peut-être leur lent développement au fil du temps. Et bien que cette forme d'hyperplasie surrénale ne constitue pas une menace pour la vie, elle est toujours dangereuse avec des problèmes de croissance, avec le développement du corps, ainsi qu'une puberté anormale chez les enfants, ce qui peut entraîner une infertilité supplémentaire.

75% des nouveau-nés présentant un déficit en 21-hydroxylase causé par une hyperplasie surrénale produisent également moins d'aldostérone, une hormone qui régule la rétention de sel dans les cellules. La perte de trop de liquide et de sels avec l'urine menace l'insuffisance aiguë du cortex surrénalien et la soi-disant crise de perte de sel.

À quoi sert l'étude??

  • Pour un examen médical préventif des nouveau-nés - afin de savoir si le bébé présente une hyperplasie surrénale congénitale ou une maladie héréditaire causée par des mutations spécifiques des gènes associées à une carence en enzymes impliquées dans la formation de cortisol. Les mutations du gène CYP21A2 sont à l'origine de près de 90% des cas d'hyperplasie surrénale congénitale, ce qui conduit à un déficit en 21-hydroxylase et à l'accumulation de 17-hydroxyprogestérone dans le sang.
  • Pour le dépistage de l'insuffisance congénitale de la glande surrénale avant le début de ses symptômes, ou pour confirmer l'hyperplasie surrénale au cas où les symptômes de la maladie existent déjà.
  • Pour le diagnostic de l'hyperplasie surrénale congénitale chez les enfants plus âgés et les adultes qui ont une forme plus légère d'hyperplasie «tardive». Dans le cas d'un diagnostic de «déficit en enzyme 21-hydroxylase», un traitement est prescrit associé à la suppression de la production d'hormone adrénocorticotrope et au remplacement du cortisol déficient par des hormones glucocorticoïdes. De plus, une analyse de la 17-hydroxyprogestérone peut être périodiquement nécessaire pour surveiller l'efficacité du traitement.
  • Avec des tests pour d'autres hormones - pour exclure l'hyperplasie surrénale chez les patients présentant des symptômes tels que l'hirsutisme et des menstruations irrégulières.
  • Pour surveiller l'état des femmes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques, de l'infertilité et, à l'occasion, pour surveiller l'état des patientes soupçonnées d'un cancer surrénalien ou ovarien.

Quand une étude est prévue?

  • Avec un examen médical préventif des nouveau-nés. Lors de la réception d'indicateurs augmentés, il est répété pour confirmer le résultat initial. Il peut être prescrit si l'enfant présente des symptômes d'insuffisance surrénale ou de troubles associés à la perte de sels par l'organisme. Les signes de la maladie peuvent inclure une léthargie, une faiblesse, un manque d'appétit, une déshydratation, une pression artérielle basse.
  • En cas de suspicion d'hyperplasie surrénale congénitale chez un enfant (organes génitaux prononcés, signes de masculinisation, acné et croissance précoce des poils pubiens). Parfois - avec suspicion d'une forme plus légère (tardive) d'hyperplasie surrénale congénitale chez les enfants plus âgés ou chez les patients adultes.
  • Filles et femmes souffrant d'hirsutisme, de menstruations irrégulières, de masculinisation ou d'infertilité (ces symptômes sont très similaires à ceux du syndrome des ovaires polykystiques).
  • Périodiquement, avec une carence de l'enzyme 21-hydroxylase (pour contrôler l'efficacité du traitement).

17 OH-progestérone. La norme chez les femmes est l'âge, la phase folliculaire et la grossesse. Table

La OH-progestérone est une hormone stéroïde synthétisée chez la femme par les tissus des gonades, du cortex surrénal et du placenta pendant la période de gestation. La norme de cette substance varie en fonction du jour du cycle menstruel, de l'âge et de la présence éventuelle de maladies du système reproducteur.

Fonctions corporelles

17 OH-Progestérone est une hormone sexuelle qui affecte le fonctionnement des organes génitaux internes.

Si les indicateurs d'une femme de ce stéroïde sont dans les limites normales, alors il remplit pleinement les fonctions physiologiques suivantes:

  • régule les phases du cycle menstruel (à différents jours, une concentration différente d'hormone sexuelle est fixée, qui peut augmenter fortement, puis redescendre à des niveaux minimaux);
  • participe au processus de puberté (l'augmentation du niveau d'hormone stéroïde chez les adolescentes, assure le plein développement des organes génitaux internes et la formation de la fonction reproductrice);
  • en combinaison avec l'activité biochimique d'autres hormones sexuelles, elle favorise la maturation de l'œuf et sa sortie dans la cavité utérine (c'est une fonction importante de l'hormone stéroïde, sans laquelle il est impossible de concevoir un enfant);
  • agit comme un régulateur du processus de portage du fœtus, son développement stable dans l'utérus et la naissance après 9 mois.
  • participe aux processus qui visent les réactions biochimiques de la 17 OH-progestérone avec d'autres hormones stéroïdes nécessaires pour maintenir une fonction stable du système reproducteur féminin.

Dans le cas où il n'y aurait pas d'activité hormonale de 17 OH-Progestérone dans le corps, les femmes n'auraient pas un cycle menstruel stable, il serait impossible de concevoir, de porter et de donner naissance à un bébé en bonne santé au moment fixé.

Comment et sous quelles conditions est produit

17 OH-Progestérone (la norme chez les femmes est déterminée par une étude biochimique du sang veineux) est une hormone sexuelle féminine qui est un produit de la synthèse métabolique de la progestérone et des stéroïdes 17-hydroxypregenolone.

En plus grande quantité, la 17 OH-progestérone est produite par les glandes surrénales et, avec le flux sanguin, se propage à travers les tissus des organes internes et assure également la régulation des fonctions des organes du système reproducteur.

Sous l'influence des processus métaboliques, la portion résiduelle de 17 OH-progestérone, qui est préservée dans les tissus des glandes surrénales, entre en interaction chimique avec la substance 21-hydroxylase et 11-b-hydroxylase. Ensuite, le stéroïde se transforme en cortisol, qui est également utilisé par le corps féminin pour le fonctionnement stable des organes génitaux.

Selon l'état du corps féminin, la phase du cycle menstruel, la 17 OH-progestérone peut également être convertie en une autre substance hormonale - l'androstènedione, qui est le précurseur de l'estradiol et de la testostérone.

En plus du tissu surrénalien, la 17 OH-progestérone est produite par les ovaires. L'activité sécrétoire de ces glandes endocrines se produit dans les 1-2 premiers jours du cycle menstruel. Ensuite, les appendices arrêtent pratiquement la production de ce stéroïde, et sa principale synthèse est réalisée par les tissus surrénaux.

Le matin, la concentration de l'hormone est la plus élevée. Tout au long de la journée, le niveau de stéroïdes diminue, mais reste stable. La nuit, la concentration de 17 OH-progestérone est la plus faible en raison d'une diminution de l'activité des glandes surrénales et des organes du système reproducteur féminin.

Après la conception de l'enfant, le développement actif du fœtus a commencé, puis la synthèse de l'hormone stéroïde commence également à être effectuée par le placenta. La concentration de 17 OH-progestérone varie en fonction du trimestre de la grossesse. À différentes périodes du développement fœtal, le niveau de cette hormone est surveillé par les médecins lors des examens de routine des femmes.

Une diminution de la concentration de stéroïdes pendant la grossesse peut indiquer un état pathologique du placenta.

Chez les filles qui sont nées prématurément, un taux élevé de 17 OH-progestérone dans le sérum sanguin a été enregistré. Pendant les 7 premiers jours d'une vie indépendante, la concentration du stéroïde revient à la normale et l'utilisation de médicaments spéciaux n'est pas requise. Chez les enfants nés à temps, de telles réactions du corps ne se produisent pratiquement pas.

Avant la puberté, la 17 OH-progestérone est produite en petites quantités. Sa concentration augmente fortement lorsqu'une fille atteint l'âge de 11-12 ans.

Il s'agit d'une période de formation active des organes génitaux internes, ainsi que d'acquisition de la fonction de procréation. Le niveau maximum de stéroïdes est enregistré à l'âge adulte, lorsqu'une femme commence à vivre une vie sexuelle, a un cycle menstruel stable.

Le tableau indicateur est normal

17 OH-Progestérone (la norme chez la femme est établie par un examen complet dans un laboratoire biochimique) est une hormone sexuelle dont la concentration varie en fonction de l'âge de la patiente, de la phase du cycle menstruel, de la présence de maladies concomitantes du système reproducteur et du trimestre de la grossesse.

Le tableau ci-dessous montre l'hormone stéroïde normale pour le corps féminin:

Âge, phase du cycle menstruel, terme de développement du fœtus pendant la grossesseIndicateurs de norme (unité de mesure ng / ml)
Bébé jusqu'à 2 mois.0,96 à 10,46
Enfants à partir de 2 mois. jusqu'à 1 an0,66 à 2,81
Indicateurs pour un enfant âgé de 1 an à 10 ans0,2 à 0,8
Indicateurs pour les filles de 11 à 17 ans, prenant en compte la puberté sur l'échelle de Tanner1 stade de développement sexuel - de 0,03 à 0,9

2 stade de développement sexuel - de 0,05 à 1,15

3 étapes du développement sexuel - de 0,1 à 1,38

4 étapes du développement sexuel - de 0,29 à 1,8

5 étapes du développement sexuel - de 0,24 à 1,75

Femmes adultes âgées de 18 à 59 ans, en tenant compte de la phase du cycle menstruelPhase folliculaire - de 0,4 à 1,51

Phase lutéale de 1,00 à 4,51

Indicateurs normaux pour les femmes de 60 ans et plus qui sont dans la période postménopausique0,13 à 0,51
De 1 à 6 semaines de gestation1,32 à 3,30
De 7 à 14 semaines de gestation1,1 à 2,8
De 15 à 24 semaines de gestation1,65 à 4,62
De 25 à 33 semaines de gestation1,98 à 10,2
De 34 à 40 semaines de gestation2,64 à 13,20

Les indicateurs ci-dessus du niveau de 17 OH-Progestérone sont caractéristiques pour les femmes d'un groupe d'âge spécifique, la phase du cycle menstruel et la période de grossesse. Ils sont pris en compte par les médecins lors d'un diagnostic complet du corps, déterminant la performance du tissu surrénalien et le niveau des hormones sexuelles féminines.

Symptômes d'augmentation et de diminution

17 L'OH-progestérone (la norme chez les femmes est déterminée par la réalisation d'un test sanguin biochimique) est une hormone stéroïde, dont l'augmentation de la concentration se manifeste par les symptômes suivants:

  • divers troubles du cycle menstruel, qui peuvent s'exprimer en sécrétions trop abondantes, de longues périodes;
  • une sensation de douleur douloureuse ou de traction, localisée dans le bas-ventre;
  • inflammation de l'utérus, dont le développement s'accompagne de douleurs de la colonne lombaire;
  • l'incapacité de concevoir un enfant (dans la pratique médicale, il existe des cas cliniques où une concentration trop élevée d'hormone stéroïde se manifeste exclusivement par ce symptôme);
  • dysfonctionnement du cortex surrénalien, qui entraîne le développement d'autres maladies associées à un dysfonctionnement de cet organisme;
  • diminution du désir sexuel, qui peut survenir chez les femmes de divers groupes d'âge.

L'abaissement du niveau de 17 OH-progestérone s'accompagne de symptômes qui ressemblent aux symptômes de la maladie d'Addison.

Une femme éprouve les conditions pathologiques suivantes du corps:

  • une sensation de fatigue chronique, qui au fil du temps s'aggrave dans sa manifestation;
  • nausées et vomissements sévères;
  • irritabilité accrue, éclats de colère et de colère sans cause;
  • hyperpigmentation de la peau avec la plus grande formation de taches dans les endroits exposés au rayonnement solaire;
  • accès prolongés de dépression;
  • soif persistante avec un apport hydrique important (ce symptôme est confondu à tort avec la manifestation des premiers signes du diabète);
  • faiblesse croissante des fibres musculaires, qui s'intensifie après une tentative d'accomplir des actions énergivores;
  • perte de poids rapide;
  • manque d'appétit, qui se transforme périodiquement en une forte sensation de faim avec une attirance pour les aliments acides et salés;
  • le développement d'une hypotension orthostatique, lorsqu'une femme souffre d'une pression artérielle trop basse, qui chute encore plus bas après avoir essayé de sortir du lit et de prendre une position debout;
  • augmentation de la concentration de potassium dans le sang;
  • diminution de la sensibilité des membres inférieurs, ce qui est une complication du déséquilibre hormonal;
  • violation de la fonction digestive du tube digestif et diarrhée;
  • tremblements périodiques des membres supérieurs et de la tête, qui s'intensifient au moment de l'excitation;
  • un sentiment inexplicable d'anxiété et d'anxiété, qui survient soudainement, et qui passe tout aussi bien sans prendre de sédatifs;
  • violation de l'activité rythmique du cœur, qui se manifeste le plus souvent sous la forme d'une tachycardie;
  • augmentation des taux d'éosinophiles dans le sang;
  • augmentation de la production d'urine;
  • une diminution de la concentration de glucose dans le sang et l'apparition de signes d'hypoglycémie;
  • règles irrégulières ou disparition complète des menstruations;
  • violation de la fonction reproductrice du corps et incapacité de concevoir un enfant;
  • déshydratation du corps dans le contexte d'un apport hydrique important, qui est excrété presque immédiatement par les reins sous forme d'urine.

Tous les symptômes ci-dessus d'une diminution du niveau de 17 OH-progestérone ont une gravité de manifestation différente, en fonction de la faible concentration de l'hormone stéroïde. On pense que réduire le niveau d'hormone stéroïde comporte beaucoup plus de dangers que d'augmenter la concentration de 17 OH-progestérone.

Raisons d'augmentation et de diminution

17 L'OH-progestérone (la norme chez les femmes est déterminée par le diagnostic des niveaux hormonaux féminins) est une hormone stéroïde, dont une diminution du niveau peut être causée par la présence des maladies ou conditions pathologiques suivantes du corps:

  • insuffisance surrénale congénitale (cette pathologie est associée à des anomalies de la formation intra-utérine du fœtus, lorsque les tissus de l'organe ne reçoivent pas leur plein développement, et après la naissance du bébé, ils ne remplissent pas leurs fonctions physiologiques dans la synthèse de l'hormone 17 OH-Progestérone);
  • diagnostiquer une femme atteinte de la maladie d'Addison, qui se déroule sous une forme chronique ou aiguë;
  • des néoplasmes bénins et oncologiques qui sont localisés dans les tissus des glandes surrénales, perturbent l'organe, conduisent à une absence complète ou à une diminution significative de la production d'hormone stéroïde;
  • intoxication de l'organisme par des sels de métaux lourds ou de composés chimiques dont les substances actives entraînent la destruction des tissus surrénaliens;
  • une caractéristique héréditaire du corps lorsque les glandes endocrines ne fournissent pas au corps une quantité suffisante de l'hormone 17 OH-progestérone (cette raison est l'une des causes les plus courantes d'une réduction du niveau de stéroïdes).

L'augmentation de la concentration de l'hormone est également une pathologie qui nécessite une élimination en prenant des médicaments, un traitement chirurgical ou une correction du mode de vie.

Un niveau trop élevé de 17 OH-progestérone peut être causé par les raisons suivantes:

  • infertilité primaire ou secondaire, acquise à la suite de maladies précédemment transférées des organes du système reproducteur qui ont provoqué leur dysfonctionnement;
  • tumeurs bénignes et cancéreuses des ovaires, ainsi que d'autres appendices utérins;
  • perturbation temporaire du cycle menstruel en raison de l'influence de divers facteurs (si tel est le cas, l'augmentation du niveau d'hormone stéroïde est de courte durée et le problème lui-même est éliminé immédiatement après la stabilisation du cycle)
  • hyperplasie du cortex surrénalien, acquise au cours du développement fœtal.

Un niveau élevé de 17 OH-progestérone est le plus dangereux car la substance hormonale est capable de provoquer un développement sexuel précoce chez les filles, entraînant des perturbations dans le fonctionnement des organes du système reproducteur. Déterminer les causes du déséquilibre hormonal est la tâche principale lors de l'organisation d'un traitement de qualité.

Indications pour l'étude

La réalisation d'une analyse au niveau 17 de OH-progestérone est indiquée pour les femmes qui ont les problèmes de santé suivants:

  • Irrégularités menstruelles;
  • tous les types de tumeurs surrénales;
  • hirsutisme;
  • l'impossibilité de concevoir un enfant;
  • carence en 11-hydroxylase et 21-hydroxylase;
  • manifestations d'un déséquilibre des hormones sexuelles féminines;
  • diminution de la libido.

Les indications de l'étude sur le niveau d'hormone stéroïde sont déterminées par un gynécologue ou endocrinologue qui examine et traite le patient.

Comment déterminer

La détermination du niveau de 17 OH-Progestérone est réalisée dans un laboratoire équipé de tout le matériel et de la base technique nécessaires à ce type de recherche. En tant que matériel biologique, du sang veineux est utilisé, qui est soumis à une analyse biochimique.

La durée moyenne d'une intervention diagnostique est de 3 à 8 heures Ce type d'étude est réalisé dans des établissements de santé publics et privés. Le coût moyen d'analyse est de 1500-2000 roubles.

Préparation et analyse

Une étude du sang veineux à un niveau de 17 OH-progestérone ne nécessite pas de procédures de préparation complexes. La règle principale pour la collecte de matériel biologique et l'obtention des données les plus fiables est la sélection de sang veineux pendant 3-5 jours du cycle menstruel.

Pendant cette période, la concentration d'hormone stéroïde est optimale et tout changement de son niveau dans le sens d'une diminution ou d'une augmentation sera déterminé à l'aide de tests de laboratoire.

Le don de sang veineux a lieu le matin entre 8 et 11 heures Le dernier repas doit avoir lieu au plus tard 8 heures avant la visite du laboratoire.

A la veille de l'analyse, il est interdit de boire de l'alcool, des drogues et des médicaments hormonaux. Si une femme prend d'autres médicaments, elle doit en informer son médecin traitant et le spécialiste qui prend le sang.

Déchiffrer les résultats

Afin de déchiffrer indépendamment les résultats d'une analyse biochimique du sang veineux au niveau 17 de OH-progestérone, il est nécessaire d'obtenir les résultats d'un test de laboratoire et de comparer son contenu avec des valeurs normales.

Dans ce cas, la phase du cycle menstruel, au cours de laquelle le sang a été prélevé, l'âge de la femme, la présence ou l'absence de grossesse, doivent être pris en compte. Une diminution ou une augmentation de la concentration d'hormone stéroïde est une raison pour visiter un endocrinologue, un gynécologue, un examen complet des glandes surrénales, des ovaires et d'autres organes du système reproducteur féminin.

Comment revenir à la normale

Le rétablissement du niveau normal de 17 OH-progestérone implique l'utilisation d'une thérapie symptomatique. Elle consiste à éliminer les causes qui provoquent un déséquilibre hormonal..

Médicaments

L'utilisation de la pharmacothérapie n'est indiquée qu'en cas de diminution du niveau d'hormone stéroïde.

Pour ce faire, utilisez les outils suivants qui compensent le dysfonctionnement surrénalien:

  • Dexaméthasone - est administrée une fois par jour par voie intraveineuse avec un compte-gouttes, en ajoutant 0,5 à 9 mg de médicament à une solution de chlorure de sodium à une concentration de 0,9% (le coût du médicament est de 45 roubles pour 1 ampoule);
  • Raft - injection, qui est administrée par voie intraveineuse à 8-10 mg par jour, mais à la discrétion du médecin, la posologie peut être augmentée (le prix du médicament est de 380 roubles par paquet de 10 ampoules);
  • Betaspan depot est un médicament injectable qui est injecté profondément dans le muscle fessier 1-2 ml par jour (le coût du médicament est de 350 roubles);
  • Depos - le médicament est destiné à l'injection, il est prescrit sous forme d'injections intramusculaires de 1-2 ml par jour (le coût moyen du médicament est de 850 roubles)..

La durée d’utilisation des médicaments ci-dessus et la posologie sont déterminées par le médecin traitant en fonction de la gravité de la dysfonction surrénale, ainsi que du taux de 17 OH-progestérone dans le sang de la femme..

Méthodes folkloriques

Les thérapies alternatives ne sont pas utilisées pour traiter les maladies des glandes surrénales, qui peuvent réduire ou augmenter la synthèse de l'hormone stéroïde. L'utilisation de décoctions et de teintures à base de plantes médicinales peut ne pas avoir d'effet positif et provoquer une détérioration du bien-être.

Autres méthodes

Dans les cas où la pharmacothérapie n'apporte pas de résultat positif, ou si des maladies excluant l'utilisation de médicaments sont diagnostiquées, une intervention chirurgicale est utilisée.

L'opération est indiquée pour les néoplasmes tumoraux dans les glandes surrénales et les tissus ovariens. L'ablation des néoplasmes bénins ou oncologiques est réalisée sous anesthésie locale à l'hôpital du service chirurgical. Les indications de la chirurgie sont déterminées individuellement par le médecin traitant en fonction des résultats d'un examen diagnostique.

17 OH-Progestérone est une hormone stéroïde qui régule le système reproducteur féminin, participe au maintien de la stabilité du cycle menstruel.

Si la concentration de cette substance dans le corps de la femme est normale, l'équilibre optimal des hormones sexuelles est maintenu. Une diminution ou une augmentation de la concentration de stéroïdes entraîne une infertilité, l'apparition d'une sensation de fatigue chronique et des troubles métaboliques dans le corps.

Conception de l'article: Vladimir le Grand

Augmentation de la progestérone hormone 17-OH - qu'est-ce que cela signifie?

Normalement, la progestérone 17-OH est augmentée plus près de la fin du cycle, pendant la grossesse, le facteur de stress et dans les premiers jours après la naissance chez les enfants. Dans d'autres cas, une concentration anormalement élevée d'hormone stéroïde accompagne un dysfonctionnement surrénalien, un dysfonctionnement des ovaires. Une augmentation persistante provoque l'infertilité, la mortinaissance, les fausses couches et autres pathologies de la grossesse, l'hirsutisme chez la femme.

La progestérone augmente dans des situations stressantes

Quelle est la progestérone 17-OH?

L'hormone 17-OH (17-OPG) est un élément intermédiaire du groupe des stéroïdes, qui est produite lors de la conversion métabolique de la 17-hydroxypregnenolone et de la progestérone. Il est produit à partir du cholestérol par le cortex surrénal et les gonades (les testicules chez l'homme, les ovaires chez la femme), pendant la grossesse, la 17-hydroxyprogestérone produit également le placenta. Le cortisol ou Androstenedione (un précurseur de l'estradiol et de la testostérone) est synthétisé à partir de cette hormone..

La fonction principale est la synthèse d'autres hormones. Le 17-OHP se trouve dans le corps des hommes et des femmes, est responsable de la puberté, d'un cycle menstruel stable, de la possibilité de conception et d'activité sexuelle.

Quelle est la différence entre la progestérone et la progestérone 17-OH?

La 17-hydroxyprogestérone et la progestérone présentent plusieurs différences:

Caractéristiques17 gangsProgestérone
Structure biochimiqueLe métabolite de la synthèse du cortisolSubstance stéroïde
SynthèseSurtout les glandes surrénales, dans une moindre mesure - le placenta et les gonadesCorpus luteum, dans une moindre mesure - par les glandes surrénales, les gonades.
Les fonctionsLe matériau de départ pour la production d'autres hormonesL'hormone de base pour la grossesse, affecte la conception

17-OH fonctionne comme le cortisol. Le pic de concentration se produit le matin, ainsi que dans les situations stressantes.

Quand faire un test sanguin?

Indications pour l'analyse, en particulier lors de la planification d'une grossesse:

  • l'infertilité chez les femmes dans le contexte d'un déséquilibre hormonal;
  • dans le cadre d'un examen complet d'une tumeur ovarienne;
  • échec du cycle menstruel.

Un test sanguin pour la progestérone est prescrit en cas d'infertilité ou de problèmes ovariens

Chez les nouveau-nés, une analyse est prescrite pour exclure l'hyperplasie surrénale. Chez l'homme, l'étude permet d'établir la cause du déséquilibre hormonal.

L'étude chez la femme est réalisée le 2ème - 4ème jour du cycle, chez l'enfant et l'homme - n'importe quel jour du matin à jeun. Jeûne de sang d'une veine.

Une analyse complexe est également utilisée pour déterminer le profil multi-stéroïdes - une étude très précise qui identifie différents types de synthèse altérée des hormones surrénales et des hormones sexuelles. L'analyse est effectuée par spectrométrie de masse..

Progestérone Norm 17-OH

La norme chez les femmes dans les phases du cycle:

PériodeMinimum (nmol / L)Maximum (nmol / L)
Dans la phase folliculaire1,248.24
En phase ovulatoire0,914.24
En phase lutéale0,9911,51
Ménopause0,391,55

Résultats des tests sanguins pour la progestérone 17-OH

Norme chez les enfants:

ÂgeNorme (nmol / L)
Jusqu'à 1 mois3.03-51.5
Jusqu'à 2 mois4,8-29,7
2-3 mois1.5-12.4
3-4 mois0,6–13
1 à 10 ans0,24–7,8
11-14 ans0,21-4,06
15-18 ans1.2-6.8

La norme chez les femmes enceintes:

TermeNorme (nmol / L)
Premier trimestre3,55 –17,03
Deuxième trimestre3,55 - 20
Troisième trimestre3,75 - 33,33

La norme chez les hommes de plus de 18 ans: 1,52–6,36 nmol / l.

Causes de l'hormone stéroïde élevée

La norme physiologique est considérée comme une augmentation du niveau après une conception réussie, pendant cette période, une analyse n'est pas prescrite. De plus, la concentration change après le sommeil, en mangeant, selon la période du cycle, sous l'influence du stress.

Un niveau élevé est observé dans certaines maladies et conditions:

  • dysfonctionnement des glandes surrénales, souvent dans le contexte de l'absence ou du déficit en 21-hydroxylase;
  • altération de la fonction ovarienne;
  • médicament hormonal.

Le 17-OH est étroitement lié à d'autres hormones:

  1. Le cortisol et la progestérone 17-OH sont 2 substances apparentées. Le premier est synthétisé à partir de l'hormone 17-OH, leur volume dans le corps augmente en parallèle.
  2. Si la testostérone et la progestérone 17-OH augmentent en même temps dans la phase folliculaire, l'infertilité est diagnostiquée. La phase ovulatoire est interrompue ou absente, la durée du cycle augmente. Une augmentation du volume de 17-OH provoque une augmentation de la testostérone, qui peut provoquer non seulement l'infertilité, mais aussi des fausses couches, des fausses couches.
  3. Augmentation de la prolactine et de la progestérone 17-OH. Le niveau de prolactine détermine la possibilité de conception, d'ovulation. Sa concentration augmente avec l'hormone 17-OH pendant la grossesse, sous stress.
  4. Progestérone 17-OH et LH (hormone lutéinisante). Le volume de 17-OH commence à croître un jour plus tôt que le niveau de LH, les pics du niveau d'hormones coïncident.

Les symptômes de la progestérone élevée 17-OH

La réaction à l'augmentation de la concentration de 17-OH est individuelle chez chaque personne.

Avec une progestérone 17-OH élevée, la glycémie augmente

Principales caractéristiques:

  • défaillance du cycle (lorsque le niveau dépasse la norme de 5 à 6 fois, les menstruations sont absentes pendant plusieurs mois);
  • en surpoids;
  • gonflement ou douleur thoracique;
  • dysfonction gastro-intestinale;
  • acné, acné, urticaire;
  • augmentation du niveau de sucre;
  • œdème;
  • poils.

Avec une concentration élevée de 17-OH chez les enfants:

  • dimensions anormales des organes génitaux;
  • un déséquilibre électrolytique.

Avec une violation prolongée du niveau, fatigue, migraine, vertiges, anxiété, crises de panique, changements d'humeur, attention et mémoire souffrent.

Traitement de la 17-hydroxyprogestérone élevée

En cas d'augmentation importante de la concentration de l'hormone, une glucocorticoïde est prescrite. Avec un léger écart par rapport à la norme, ils modifient l'alimentation, excluent les situations stressantes, normalisent le mode et le mode de vie. Fluctuations uniques du 17-OCG dans le contexte de la dépression, le stress n'a pas besoin de traitement et ne représente pas une valeur diagnostique.

Médicament

Si l'analyse montre un excès de la norme de 17-OH-progestérone, les médicaments suivants sont prescrits:

  1. COC (contraceptifs) - Yarina, Jes, Diane-3. Les fonds normalisent le cycle, réduisent le volume des sécrétions.
  2. À condition que l'infertilité ait été diagnostiquée il y a plus de 12 mois dans le contexte d'un VCD non classique (dysfonction corticale surrénale congénitale), des glucocorticostéroïdes sont prescrits - Metipred, Prednisalon, Dexamethasone.

Yarina - contraceptif pour réduire les pertes

Les glucocorticostéroïdes sont des analogues fonctionnels des hormones humaines naturelles produites dans le cortex surrénal. Les médicaments réduisent la manifestation de l'hirsutisme chez les femmes et améliorent la fertilité.

Comment réduire les remèdes populaires?

Vous pouvez abaisser le niveau de l'hormone par des remèdes populaires:

  1. Prenez 1 cuillère à soupe. l feuilles écrasées de menthe et de sorbier. Infuser le mélange dans 1 tasse d'eau bouillante, laisser reposer au moins une demi-heure dans un thermos. Prendre la perfusion à parts égales trois fois par jour pendant un mois.
  2. Prenez 1 cuillère à soupe. l graines de carottes sauvages, broyer dans un mélangeur, verser 3 tasses d'eau bouillante. Insister ensuite dans un thermos pendant 1 jour. Prendre 1 tasse de perfusion deux fois par jour.
  3. 1 cuillère à soupe. l tiges broyées sèches de l'utérus de pin, remplir d'un demi-verre d'eau bouillante. Faire bouillir au bain-marie pendant 15 minutes, laisser refroidir. Suivre, porter le volume avec de l'eau bouillie propre à 100 ml, diviser en 2 doses et prendre deux fois par jour.
  4. Broyer 10 g de clous de girofle, verser un verre d'eau bouillante, insister dans un thermos pendant une demi-heure. Puis filtrer, prendre 4 ml de perfusion 4 fois par jour.
  5. Broyer les baies de sorbier, prendre 25 g de matières premières, faire bouillir 5 minutes dans un demi-litre d'eau. Cool, égoutter. Buvez du bouillon pendant la journée en 3-4 sets.

Les produits laitiers et les œufs aident à normaliser la progestérone dans le sang

Équilibrez votre alimentation, entrez plus de noix, graines, olives dans le menu. La stabilisation du niveau hormonal est favorisée par les œufs, la volaille, les produits laitiers, le poisson, les avocats.

Pourquoi des taux élevés sont dangereux?

Le danger d'augmenter le niveau de 17-OH-progestérone:

  • manque d'ovulation, violation du cycle, impossibilité de conception;
  • dans les premières semaines après la conception, une augmentation de la concentration peut provoquer un avortement spontané;
  • à n'importe quel stade de la grossesse, un niveau élevé provoque la menace de naissance prématurée, de saignement dans l'utérus, de décollement placentaire.

Le fond hormonal dépend directement du mode de vie, de la nutrition, de la stabilité du fond émotionnel. Des médicaments pour réduire les hormones sont prescrits si le niveau dépasse la norme de plus de 2 fois. Avec une légère augmentation des indicateurs, ils recommandent une alimentation économe, un repos psycho-émotionnel, parfois - la prise de sédatifs.

Scream n ° 6 - 17-OH-progestérone n'est pas non plus une hormone.

17-OH-progestérone - il est Goga, il est Gosh

17-OH-progestérone - alias 17-OH-Pg, 17-OCG, 17-OHP et bien d'autres.

- Comment n'est-ce pas une hormone? Il se tient dans le profil des «hormones sexuelles»?

- C'est difficile d'être un idiot, non? 17 - L'OH-progestérone n'est pas une hormone. Ceci est un autre produit semi-fini. Il produit diverses hormones - cortisol, testostérone, estradiol, etc..

Nous regardons l'image et écoutons attentivement la tante.

Connaissance n ° 1.

Commençons par un long mot injurieux que les étudiants en médina de 1ère année, cyclopentanperhydrophénanthrène, apprennent à prononcer sans hésitation. Tous les beaux hexagones de l'image sont lui. Il s'agit du squelette d'une énorme quantité d'une variété de substances, y compris le cholestérol largement connu (coin supérieur gauche)


Le cholestérol est non seulement nocif, mais aussi terriblement utile :) C'est à partir du cholestérol qu'une énorme quantité de composés et d'hormones nécessaires à l'organisme se forment. Mais le processus n'est pas simple, une certaine enzyme fonctionne à chaque étape de la transformation.

Connaissance n ° 2. Mot clé - «enzyme»

Il existe une telle maladie dans le monde - VDKN - dysfonctionnement congénital du cortex surrénalien. Ou, selon l'ancien, l'AGS est le syndrome surrénogénital. Soit dit en passant, c'est exactement la maladie que les gynécologues recherchent constamment. Les pompiers regardent, la police regarde - chez les femmes enceintes, les adolescentes, les femmes âgées, les patients souffrant d'infertilité et de fausse couche. La maladie est très sévère, héréditaire..

La forme virile de VDKN est juste ces tantes très moustachues et barbus. Par exemple, ma préférée est «Magdalena Ventura avec son mari et son fils» (1631 g)

- Apparemment, la vérité est dite - tous les gynécologues sont des imbéciles. Qu'y a-t-il à regarder si la maladie, pour ainsi dire, est évidente?

Pas si simple. Très rarement, il existe des formes non classiques "effacées" de la maladie. Il y en a vraiment très peu - environ 0,1% de la population totale. Mais pour les gynécologues, ils semblent à chaque étape.

Donc, très rarement, une fois par 10 à 20 000 nouveau-nés, un enfant est né qui n'a pas d'enzyme P450c21 du tout - c'est 21 - hydroxylase, ou sa quantité est négligeable.

Nous regardons la shemka.

Qu'est-ce qui se passe? Il est impossible de synthétiser CORTISOL!

Le corps est très sensible à la quantité de cortisol, et s'il en manque un peu, il commence à stimuler activement les glandes surrénales et demande:

- Hé la glande surrénale! Es-tu endormi? Allez cortisol! Plus probable! Immédiatement!

Le corps fait de gros efforts, les chaînes de biosynthèse s'étirent, la 17-OH-progestérone a déjà travaillé toute une montagne. Mais il n'y a pas de P450s21, vous devez donc exécuter toutes sortes de solutions de contournement distantes.

Connaissance n ° 3. Dépistage.

Il s'est avéré que la détermination du niveau de 17-OH-progestérone dans le sang est très simple. Et les oncles et tantes intelligents ont déjà deviné qu'une étude de la progestérone 17-OH dans le sérum sanguin permet le dépistage du vdcn (syndrome surrénogénital).

Qu'est-ce que le dépistage? Il s'agit d'un examen de masse de personnes qui ne se considèrent pas comme malades, pour identifier les maladies cachées. Quand, à qui et pourquoi sont-ils dépistés? Le dépistage est effectué si:

  1. La maladie est assez grave - VDKN - une maladie grave
  2. Le diagnostic précoce aide à prévenir les complications - les enfants atteints de VCD salifère meurent sans traitement.
  3. Il existe un test de diagnostic sensible, spécifique et bon marché - oui, la progestérone 17-OH est juste que.
  4. Un traitement a été développé - oui, cette maladie est traitée par des endocrinologues.

Connaissance n ° 4. Pratique.

Maintenant, nous sommes prêts à comprendre à qui, quand et pourquoi il est nécessaire de faire une analyse pour la 17-OH-progestérone.

  1. Pour chaque nouveau-né à la maternité le 3-4e jour de vie, une goutte de sang du talon est prélevée et appliquée sur un papier filtre spécial. À partir de cette tache de sang, le laboratoire diagnostique simultanément plusieurs maladies graves et fréquentes qui doivent être traitées immédiatement après la naissance. Il s'agit de la phénylcétonurie, de l'hypothyroïdie congénitale et, depuis 2006, une loi a été votée sur l'introduction du dépistage néonatal du syndrome surrénogénital. Le diagnostic de cette maladie sera confirmé dans les 2-3 semaines après la naissance. Cela vous permettra de commencer le traitement en temps opportun, pour éviter les situations difficiles telles que la crise de sel, et chez les filles souffrant d'androgénisation sévère des organes génitaux externes - pour éviter les erreurs de détermination du sexe.
  1. Si l'enfant a une déficience clinique évidente et que le bon médecin soupçonne VCD.
  1. Dans les formes non classiques, lorsque le VCD est léger, presque asymptomatique, les premiers signes apparaissent pendant la puberté et sont si insignifiants que pour la première fois le patient ne peut entrer en contact qu'en relation avec un cycle menstruel ou avec l'infertilité - il est logique de voir de la progestérone 17-OH.

Connaissance n ° 5. Quantitative. Quand commencer à s'inquiéter?

Le niveau de 17-OH-progestérone peut être légèrement augmenté chez les femmes en parfaite santé. Parce que, je vous le rappelle, la 17-OH-progestérone n'est pas une hormone, mais un produit semi-fini pour la production de diverses substances.

Attention, le taux de 17-OH-progestérone (hors grossesse! Pendant la grossesse, les chiffres sont encore plus élevés) 10 - 20 nmol / l, bienvenue chez l'endocrinologue, pour la réalisation de tests stimulants, et pour la génétique. Identification des mutations du gène CYP-21-A2 - vous permet de confirmer le diagnostic.

17-OH-progestérone et ses effets sur la grossesse

L'hormone 17-OH-progestérone est une substance produite par le corps masculin et féminin en quantités variables. Il appartient au groupe des stéroïdes. De quoi est responsable le 17-OH-R? Il affecte directement la fonction reproductrice d'une personne. Cette hormone est produite par les glandes sexuelles et les glandes surrénales. Après la grossesse, le placenta est également inclus dans ce processus. La 17-hydroxyprogestérone est un intermédiaire. Il est formé à la suite de la conversion métabolique de la progestérone ordinaire et de la 17-hydroxypregnenolone. Par la suite, du cortisol ou de l'androstènedione en est produit. Ce dernier, à son tour, est un précurseur de la testostérone et de l'estradiol..

Présentation de l'hormone

L'hydroxyprogestérone se trouve dans le corps humain à différentes concentrations selon l'heure de la journée. La valeur maximale est déterminée le matin et la valeur minimale - le soir et la nuit. Chez la femme, la teneur en sang de cette substance varie en fonction de la phase du cycle menstruel. Environ un jour avant que la concentration d'hormone lutéinisante n'augmente, la quantité de 17-OH-progestérone augmente également..

Le même processus et la même relation sont observés au milieu du cycle lorsque l'ovulation se produit. Après cela, une diminution à court terme de sa concentration est observée avec une augmentation ultérieure. La quantité de cette substance dans le sang d'une femme est étroitement liée au volume de progestérone sécrétée et d'estradiol. Il convient également de noter que la concentration d'hydroxyprogestérone augmente considérablement pendant la grossesse.

La quantité d'hormone libérée dépend de l'âge de la personne. Sa concentration maximale est observée pendant la période de développement intra-utérin, à partir de la 11e semaine de grossesse et à la naissance. Chez les nourrissons prématurés, la quantité d'hydroxyprogestérone est considérablement plus élevée. Au cours de la première semaine de la vie d'une personne, sa concentration diminue fortement et devient minimale tout au long de l'enfance. Ce n'est qu'au cours de la puberté qu'une augmentation de la quantité de 17-hydroxyprogestérone est observée. Concentration maximale atteinte à l'âge adulte.

Qui subit une analyse pour déterminer le niveau de cette hormone?

L'analyse de la 17-OH-progestérone est indiquée en présence des problèmes suivants:

  • pour déterminer les causes de l'infertilité, si l'on soupçonne que les problèmes sont causés par un déséquilibre hormonal;
  • quand il y a une augmentation des poils du corps des femmes dans le type masculin. Les cheveux épais peuvent être localisés sur le visage, la poitrine, le dos et d'autres zones inhabituelles;
  • en présence d'un cycle menstruel irrégulier ou en son absence totale;
  • dans le traitement des glandes surrénales avec des stéroïdes. Ensuite, l'analyse est montrée pour déterminer l'efficacité des médicaments utilisés;
  • avec hyperplasie surrénale suspectée chez les nouveau-nés. Il s'agit d'une pathologie grave qui provoque des troubles métaboliques dans le corps. Elle se manifeste par une augmentation de la taille (gonflement) des organes génitaux externes chez les garçons et les filles;
  • avec suspicion d'insuffisance hormonale chez l'homme ou la femme;
  • pour déterminer la présence de tumeurs dans les ovaires ou les glandes surrénales.

Se préparer au test

Le sang veineux est utilisé pour déterminer le niveau d'hydroxyprogestérone. Les femmes doivent être testées dans la première moitié du cycle menstruel. Il est préférable de le faire 3 à 5 jours après le début de la sortie mensuelle.

Le niveau de cette hormone dans la deuxième phase du cycle diminue naturellement. Par conséquent, faire cette analyse, à partir du 20e jour après le début des menstruations, n'est pas pratique. Les résultats ne seront pas informatifs et véridiques. Les enfants et les hommes peuvent effectuer une telle analyse à tout moment, mais le matin, lorsqu'il y a une concentration maximale de cette substance.

Il est interdit de manger avant de prendre du sang veineux. Le dernier repas doit avoir lieu au plus tard 8 heures. Boire de l'eau ordinaire est autorisé, mais ne pas boire d'autres boissons..

Hormone sanguine

La 17-OH-progestérone augmente naturellement pendant la grossesse. Mais combien son niveau est jugé acceptable ne peut être déterminé qu'après étude des résultats des analyses. Le médecin analyse de manière exhaustive les valeurs obtenues, où la concentration qui atteint la 17-OH-progestérone est indiquée, la norme de cette hormone en fonction de l'âge, du sexe et de la condition est la suivante (indiquée en nmol / l (ng / ml)):

  • nouveau-nés - 0,7-2,3 (0,23-0,75);
  • enfants - 0,1-2,7 (0,03-0,9);
  • adolescents de sexe masculin (13 à 17 ans) - 0,2-5,3 (0,07-1,7);
  • hommes - 0,9-6 (0,3-2);
  • adolescentes (13 à 17 ans) - 0,1-7 (0,03-2,3);
  • femmes dans la phase folliculaire du cycle - 0,2-2,4 (0,07-0,8);
  • femmes en phase lutéale du cycle menstruel - 0,9-8,7 (0,3-2,9);
  • 1 trimestre de grossesse - 4,1-9,5 (1,3-3);
  • 2 trimestre de grossesse - 6,4-15,9 (2-5);
  • 3 trimestre de grossesse - 15,9-26,4 (5-8,3).

Progestérone 17-OH augmentée

La 17-OH-progestérone est naturellement élevée chez les prématurés. Ce phénomène n'est pas observé depuis longtemps - pas plus de 1-2 semaines. Sans interférence extérieure, une forte hydroxyprogestérone diminue et se normalise progressivement. Si cela n'est pas observé ou qu'une forte concentration est détectée à un âge plus avancé, nous pouvons parler de la présence de l'un des problèmes suivants:

  • violation de l'activité normale des glandes surrénales;
  • tumeurs ovariennes (bénignes ou malignes);
  • une réaction spécifique du corps d'une femme à la prise de médicaments contenant de la progestérone. La 17-OH-progestérone est donc souvent également augmentée;
  • Hyperplasie surrénale congénitale.

Les symptômes d'une augmentation de l'hormone dans le sang de la femme deviennent une croissance excessive des cheveux, la présence d'une peau grasse, sujette à l'acné. Dans ce cas, il y a une violation du cycle menstruel, ce qui conduit à une inhibition de la fonction reproductrice.

Hormone sanguine basse

L'hydroxyprogestérone sera réduite si une personne a les problèmes suivants:

  • la présence de la maladie d'Addison;
  • insuffisance surrénale (pathologie congénitale ou acquise);
  • chez l'homme, un état de faux hermaphrodisme est observé.

Augmentation de la 17-hydroxyprogestérone pendant la planification de la grossesse et pendant la gestation

En l'absence de grossesse pendant une longue période, les médecins prescrivent des tests qui vous permettent d'évaluer de manière complète le niveau de toutes les hormones sexuelles, y compris la 17-OH-progestérone, la norme chez les femmes - lorsque toutes certaines substances sont dans la plage acceptable. Lors de la planification d'une grossesse, si les indicateurs sont trop élevés, un traitement spécial est nécessaire. Ces femmes n'ont souvent pas d'ovulation du tout, et des symptômes désagréables sont observés, qui sont décrits ci-dessus. En cas de grossesse, il existe un risque d'avortement spontané.

Dans l'étude de ces femmes, il y a souvent une augmentation non seulement de la 17-hydroxyprogestérone, mais aussi de la DHEA-C, du cortisol, de la testostérone et autres. Cette condition nécessite une étude et une correction minutieuses afin d'obtenir une grossesse viable..

Si le niveau de cette hormone augmente considérablement pendant la gestation, cela peut entraîner une naissance prématurée ou une fausse couche. Lorsque sa concentration pendant la grossesse est beaucoup plus faible, vous devez vérifier dans quelle mesure le bébé se développe. Cela peut indiquer un fœtus mort ou une autre condition pathologique. Dans tous les cas, il est nécessaire d'observer la concentration d'hydroxyprogestérone en dynamique, puis de tirer des conclusions. L'augmentation des niveaux d'hormones indique un développement fœtal normal.

Comment réduire la concentration de 17-OH-R?

Pour réduire la concentration de 17-OH-R, des médicaments spéciaux sont utilisés pour normaliser la libération d'hormones sexuelles dans le corps d'une femme. Ils sont le plus souvent prescrits au stade de la planification de la grossesse ou, le cas échéant, en cas de menace d'interruption. Dans le second cas, les médicaments sont pris à tout moment pour éviter un accouchement prématuré.

Le plus souvent, les outils suivants sont utilisés:

  • Dexaméthasone. Il est utilisé sous forme de comprimés ou d'injections. La dexaméthasone est indiquée pendant une longue période pour normaliser le niveau de 17-OH-R. Contient du glucocorticostéroïde synthétique. La dexaméthasone a également un effet immunosuppresseur, soulage les processus inflammatoires dans le corps. Le médicament est également utilisé dans le traitement des allergies. La dexaméthasone est le plus souvent prescrite pour une cure de 3 à 6 mois;
  • Prednisone. Disponible sous forme de comprimés ou d'injections. Contient de la cortisone synthétique et de l'hydrocortisone, qui abaissent le niveau de 17-OH-R;
  • Metipred. Les comprimés contiennent de la méthylprednisolone, qui interagit avec les récepteurs des stéroïdes dans le cytoplasme.

Les médecins peuvent également recommander l'utilisation systématique de certains anti-androgènes à base de plantes qui peuvent normaliser les niveaux de 17-OH-R. Ces herbes comprennent la racine de réglisse, la racine de marin, la menthe, la racine d'ortie, le thé vert ordinaire et autres. Pour obtenir un effet positif, il est nécessaire d'appliquer ces plantes pendant une longue période (de préférence en combinaison avec des médicaments).

  1. Gestagènes dans la pratique obstétricale et gynécologique. Korhov V.V., Tapilskaya N.I.2005 Éditeur: Littérature spéciale.
  2. Infection intra-utérine: prise en charge de la grossesse, de l'accouchement et de la puerpéralité. Vulture UMO sur l'éducation médicale. Sidorova I.S., Makarov I.O., Matvienko N.A. Éditeur 2008: MEDpress.
  3. Fausse couche, infection, immunité innée. O.V. Makarov, L.V. Kovalchuk, L.V. Gankovskaya, I.V. Bakhareva, O.A. Gankovskaya. Moscou, «GEOTAR-Media», 2007.
  4. Atlas de diagnostic échographique en obstétrique et gynécologie. Dubile P., Benson K. B. 2009 Editeur: MEDpress-inform.

Obstétricien-gynécologue, candidat aux sciences médicales, DonNMU M. Gorky. Auteur de nombreuses publications sur 6 sites médicaux.