Hormone anti-Muller: un guide complet

L'hormone anti-Muller est une substance organique bioactive qui est considérée comme l'élément le plus important de la planification d'une grossesse. Cette molécule complexe est synthétisée dans tous les organismes, mais l'AMH chez l'homme est significativement plus faible. Sa présence indique le degré de fertilité du corps et l'écart par rapport à l'indicateur normal indique des problèmes de santé.

Ce qui est responsable de l'hormone anti-Muller chez les femmes?

Ayant entendu parler pour la première fois de l'AMH, une femme se demande ce que c'est. Cette hormone est produite par des cellules situées dans les glandes génitales féminines. Il affecte l'apparence des ovocytes. Dans le corps, l'hormone AMH est produite à 32 semaines de développement fœtal.

Les scientifiques ont identifié ce dont l'hormone anti-Muller est responsable. Au stade du développement embryonnaire, un muller est formé - une sorte de tube. Chez un fœtus de sexe masculin, il disparaît à 10 semaines dans la cavité utérine. Et chez le fœtus femelle, un espace apparaît du tube, où l'utérus se forme plus tard.

Cette substance se manifeste lors d'une période de développement intensif à l'adolescence. À l'avenir, la production d'AMG ne se produira pas. Si chez les femmes en âge de procréer, le chiffre AMH diminue, il y a des difficultés dans le développement de l'ovule. En conséquence, en raison de la faible fécondité, les femmes ne peuvent pas avoir d'enfants.

AMG est difficile à influencer à l'aide de médicaments spécifiques. Le pourcentage de l'hormone dépend du nombre d'œufs dans les glandes génitales féminines..

Ce qui montre les niveaux d'hormones?

Lors du passage d'une analyse biochimique, il est important de savoir ce qu'elle montre:

  • la chance de gestation la plus optimale avec le traitement complet de l'infertilité;
  • préparation à l'insémination artificielle pour évaluer la pertinence de cette procédure (dans le cadre d'un examen diagnostique complet);
  • la capacité du patient à avoir un bébé (chances de conception et de portage d'un bébé en bonne santé);
  • évaluation de la période probable d'apparition de la ménopause chez une femme (4 ans avant le début de l'extinction de la fonction reproductrice, l'analyse montre une lente diminution de l'AMH et le développement rapide de la ménopause)
  • la probabilité de développer un cancer ou une maladie ovarienne polykystique;
  • indicateurs d'hormones mâles dans le sang des femmes;
  • la nécessité d'une correction hormonale (pour prévenir les effets négatifs de l'hyperstimulation ovarienne).

Les niveaux d'hormones peuvent-ils changer??

La plupart des femmes se demandent si l'hormone anti-Muller peut augmenter et à la suite de ce qui se passe. Les niveaux d'AMH varient en raison de l'exposition à un grand nombre de facteurs pathogènes. Chez toute femme, l'AMH est individuelle et dépend du nombre initial d'ovocytes.

Ces différences montrent facilement pourquoi certaines femmes tombent relativement facilement enceintes à l'âge de 40 ans (et même 45 ans), tandis que d'autres ont déjà des problèmes de fécondation ou de grossesse avant l'âge de 25 ans..

Ce qui affecte l'hormone anti-Muller?

Cette hormone est affectée par:

  • la présence de kystes dans les ovaires;
  • le développement d'un processus malin dans les organes génitaux féminins;
  • violation de la puberté;
  • malnutrition;
  • caractéristiques ethniques;
  • l'utilisation de certains médicaments hormonaux qui modifient l'équilibre des substances biologiquement actives;
  • activité physique prolongée;
  • l'abus d'alcool;
  • changements hormonaux, indiquant soit une violation de la puberté, soit l'approche d'une période naturelle de diminution de l'activité sexuelle;
  • irrégularités menstruelles (un affaiblissement de la fonction menstruelle et un flux sanguin excessif sont affectés négativement);
  • diminution de la réserve d'œufs sains et développés.

Si les données des analyses AMG indiquent une déviation, les médecins recherchent la cause profonde du processus pathologique. Si la maladie sous-jacente est éliminée, alors avec un degré élevé de probabilité, des niveaux normaux d'AMH sont atteints. Dans le même temps, si la gestation ne se développe pas en raison d'une diminution de la qualité et du nombre d'ovules, alors grâce à l'introduction de médicaments spécifiques, la stimulation de la fonction ovarienne est obtenue.

AMH pendant la grossesse

Une grossesse avec différentes variations de l'AMH est possible si la patiente est correctement traitée. La plupart des femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques tombent enceintes après le traitement de la maladie sous-jacente. Le début de la grossesse indique que l'hormone est revenue à la normale.

L'objectif du traitement de la faible AMH:

  • élimination de la cause d'une diminution de la concentration hormonale;
  • stimulation de l'ovulation;
  • stimulation de la rupture du follicule et sortie ultérieure de l'ovocyte;
  • introduire la bonne quantité de progestatif pour augmenter l'implantation d'un ovule fécondé dans l'utérus.

Hormone anti-Muller pendant la ménopause

L'AMH et la ménopause sont étroitement liées. Pendant la ménopause, une diminution progressive de la fonction des gonades se produit. Cela affecte la quantité d'oestrogène dans le sang et la concentration d'AMH..

Au début de la ménopause, la norme hormonale diminue fortement et diminue progressivement. Dès que la femme termine la dernière période de sa vie, la concentration de l'hormone devrait approcher 0.

Les facteurs suivants peuvent augmenter la quantité d'hormone:

  • disposition génétique défavorable;
  • les changements de poids corporel (les indicateurs AMH varient dans différentes directions);
  • l'alcool et le tabagisme;
  • travail associé à un effort physique intense;
  • stress constant;
  • dépression sévère.

Un excès d'hormones pendant la ménopause est toujours le signe d'une situation problématique. Parfois, cela indique le développement d'un processus bénin ou malin dans le corps. Ainsi, une augmentation de l'AMH pendant la ménopause est observée avec le développement de polykystes et de tumeurs des gonades. De plus, les tumeurs au stade initial de leur développement sont bénignes, mais sans traitement adéquat, elles deviennent rapidement malignes.

Niveau AMH pour polykystique

Avec l'activité folliculaire polykystique augmente. Pour cette raison, AMH augmente plusieurs fois par rapport aux valeurs normales. L'augmentation est due à l'augmentation rapide du nombre de follicules. La croissance la plus active est observée chez les filles atteintes du syndrome des ovaires polykystiques avant le début de la ménarche, ainsi que chez celles dont les mères ont déjà souffert de cette maladie.

L'augmentation des indicateurs s'explique par le fait que le follicule se développe, mais ne peut pas pénétrer à travers la surface kystique. Parfois, une augmentation de la quantité d'hormone est observée avec une augmentation de la masse des tissus ovariens. Cette condition est dangereusement à risque de transformation maligne des glandes génitales féminines..

Pour abaisser le niveau de l'hormone, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente. Les médecins recommandent une normalisation de l'alimentation, du repos.

Hormone anti-Muller femelle

Cet indicateur varie en fonction de l'âge et des caractéristiques du mode de vie..

Normes hormonales par âge

Selon l'âge, les tarifs AMH varient:

Hormone anti-Muller

L'infertilité peut affecter à la fois les hommes et les femmes. Identifier l'infertilité et ses causes est une procédure très complexe, qui comprend de nombreux examens et tests différents. Une analyse obligatoire est également la détermination de la substance inhibitrice de Mueller, ou, comme on l'appelle également, l'hormone anti-Muller (AMH). Ses indicateurs jouent un rôle important dans l'application de technologies de reproduction supplémentaires (fécondation in vitro ou insémination artificielle). La détermination de l'AMH est également effectuée pour un certain nombre d'autres maladies et anomalies..

Que sont les conduits Muller?

Les canaux de Muller sont de tels canaux appariés formés à 7-8 semaines de développement embryonnaire. Chez la femme, la partie supérieure du vagin, les trompes de Fallope et l'épithélium utérin sont ensuite formés à partir des canaux Muller. Chez les hommes, ils s'atrophient et, sous l'influence de l'hormone anti-Muller, régressent dans l'utérus prostatique. L'atrophie des canaux mullériens est un long processus qui dure jusqu'à la puberté des garçons.

L'un des rares troubles du développement intra-utérin des embryons mâles est le syndrome de persistance des canaux mullériens (SPMP). Il s'agit d'une forme assez rare de faux hermaphrodisme masculin, qui se produit à la suite d'une violation de l'atrophie des canaux Muller, ce qui conduit à la formation des trompes de Fallope et de la partie supérieure du vagin. Dans ce cas, le caryotype masculin est conservé - 46, KhU.

Qu'est-ce que l'hormone anti-Muller?

L'hormone anti-Muller (AMH) est une glycoprotéine dimérique appartenant à la famille des facteurs de croissance transformateurs bêta. Au cours du développement de l'embryon, cette hormone est sécrétée par les cellules de Sertoli et, chez l'homme, elle est responsable de l'atrophie des canaux Muller. Jusqu'à la puberté, l'AMH est sécrétée par les testicules. Progressivement, avec l'âge d'un homme, son niveau diminue pour atteindre les valeurs résiduelles post-pubertaires. Si la fonction de l'hormone anti-Muller est altérée chez les hommes, les dérivés du canal Muller sont préservés, ce qui s'exprime cliniquement par une altération de la fonction de reproduction, la cryptorchidie et la survenue de hernies inguinales. Malgré le fait qu'avec ce syndrome la différenciation des testicules n'est pas altérée, l'infertilité est souvent observée chez les hommes.

Chez la femme, l'AMH est sécrétée par les cellules de la granulosa des ovaires à partir du moment de la naissance jusqu'au début de la ménopause. Par rapport aux hommes, les femmes ont des niveaux inférieurs d'hormone anti-Muller jusqu'au début de la puberté. Après son apparition, le niveau d'AMH diminue progressivement pour atteindre des valeurs généralement indétectables..

Chez les femmes, l'AMH est produite dans les cellules de la granulosa des follicules primaires, et sa concentration la plus élevée est observée dans les follicules antraux et pré-antérieurs d'un diamètre de 4 mm, tandis que cette hormone n'est pas du tout présente dans les follicules dominants. Après la maturation de l'un des follicules, la synthèse de l'AMH diminue. Chez les femmes de l'hormone anti-Muller, il remplit immédiatement deux fonctions: il supprime les stades primaires de la croissance folliculaire et inhibe la croissance des petits follicules antraux et pré-antraux. L'AMH ne répondant pas à l'influence des hormones gonadotropes (LH et FSH), la réserve ovarienne des ovaires est déterminée par son niveau. Si le niveau d'hormone anti-Muller est abaissé, cela indique une diminution de la réserve ovarienne des ovaires.

Indications pour la détermination de l'hormone anti-Muller

La définition de l'AMH joue un rôle important dans le diagnostic de diverses maladies des femmes et des hommes. La gamme des indications pour la détermination de l'AMG est assez large:

  • retard du développement sexuel;
  • diagnostic du développement sexuel prématuré;
  • élucidation de la réserve ovarienne des ovaires (important avant l'insémination artificielle ou la fécondation in vitro);
  • pendant la chimiothérapie;
  • diagnostic et surveillance du traitement de la tumeur des cellules de la granulosa ovarienne;
  • la présence d'anorchisme et de cryptorchidie;
  • problèmes de conception;
  • détermination de la présence de tissu testiculaire;
  • concentrations élevées ou marginales d'hormone folliculo-stimulante;
  • infertilité avec une cause inexpliquée;
  • tentatives de fécondation in vitro infructueuses ou mauvaise réponse à la stimulation ovarienne;
  • évaluation de la fonction sexuelle des hommes de tout âge;
  • évaluation du succès de la thérapie antiandrogène.

Normes de l'hormone anti-Muller

  • Chez la femme, la norme de l'hormone anti-Muller est de 0,49 à 5,98 ng / ml.
  • Chez les hommes, la norme de l'AMH est de 1,0 à 2,5 ng / ml.

Les femmes mènent une étude, généralement le 3-5ème jour du cycle. Hommes - à tout moment. Trois jours avant le prélèvement sanguin, il est nécessaire d'exclure une activité physique intense et toute situation stressante. L'étude n'est pas réalisée en cas de maladie aiguë.

En règle générale, le patient reçoit les résultats finaux dans ses mains deux jours après le prélèvement sanguin.

Qu'est-ce que cela signifie lorsque l'hormone anti-Muller est élevée?

Lorsque l'hormone antimuller est élevée, cela peut indiquer la présence des maladies suivantes:

  • retard du développement sexuel;
  • ovaire polykystique;
  • anomalies du récepteur LH;
  • tumeurs dans les cellules de la granulosa des ovaires;
  • cryptorchidie bilatérale;
  • thérapie antiandrogène;
  • infertilité anovulatoire normogonadotrope.

En détail sur l'analyse d'AMG: la norme dans le tableau par âge

Si, après un an d'activité sexuelle normale, si vous souhaitez avoir un bébé, la grossesse ne se produit pas, vous avez besoin d'une visite chez le médecin, qui, en règle générale, prescrira le diagnostic approprié. L'étude principale avant la FIV est de déterminer le niveau d'hormone anti-Muller. L'analyse AMG est un indicateur du nombre d'œufs sains, de follicules matures.

Qu'est-ce que AMG

L'hormone anti-Muller est un indicateur de la capacité du corps d'une femme à exécuter une fonction de reproduction. L'AMH est produite dans les follicules. La quantité de substance ne dépend pas d'autres hormones, le cycle menstruel. L'indicateur hormonal est constant, ce qui permet de calculer le nombre d'oeufs matures.

Faible AMG chez les femmes atteintes de FIV

L'AMH (substance inhibitrice Muller) est le principal marqueur indiquant le vieillissement ovarien. Même avec le cycle féminin inchangé, un niveau réduit d'AMH signale le début de l'épuisement ovarien. Une quantité réduite d'AMH indique des anomalies dans la fonction de reproduction, mais la FIV reste également possible dans ce cas..

Quand un test hormonal est-il nécessaire?

Le test AMG vous permet de déterminer la réserve de fonctionnement des ovaires. Les indications de l'étude sont:

  1. Manque de conception sur une longue période.
  2. Infertilité sans cause.
  3. FIV avec un résultat négatif.
  4. FSH accrue.
  5. Maladies ovariennes (tumeurs des cellules de la granulosa dans les organes du système reproducteur, polykystiques).
  6. Maturation lente.

La thérapie antiandrogène peut également être la cause d'une faible AMH..

Recherche avant la FIV

Le patient subit un examen gynécologique, des tests instrumentaux et de laboratoire. Un examen gynécologique est effectué pour évaluer visuellement l'état des organes du système reproducteur, pour exclure les pathologies congénitales et acquises..

Des frottis sont prélevés pour déterminer la pureté du vagin en examinant la microflore. Les tests bactériologiques permettent d'identifier les maladies infectieuses sexuellement transmissibles. Un frottis pour la cytologie du canal cervical permet une détection rapide de la croissance maligne et des conditions précancéreuses.

Préparation au test AMG

Pour obtenir les résultats les plus précis, vous devez suivre ces recommandations:

  • l'analyse est effectuée le 3ème jour du cycle menstruel;
  • l'activité physique doit être évitée pendant 3 jours avant la procédure;
  • éliminer les situations stressantes;
  • la veille de l'analyse, vous ne pouvez pas fumer, boire de l'alcool;
  • une heure avant le test est interdit de boire, prendre un écrit.

Important! Il est contre-indiqué d'effectuer un test pour déterminer le niveau d'AMH en présence de processus inflammatoires, de maladies infectieuses.

Les méthodes modernes de diagnostic préimplantatoire (DPI) permettent de transférer uniquement des embryons qui sont génétiquement pleins dans la cavité utérine, ce qui améliore l'efficacité de la FIV.

Comment est l'analyse sur AMG

Le sang pour l'étude est prélevé dans une veine, l'analyse prend 2-3 minutes à 2 jours. Après le prélèvement sanguin, à l'aide d'un sérum spécial, établir le niveau d'AMH.

La concentration en AMH varie considérablement tout au long de la vie des femmes et des hommes.

Facteurs de réduction des hormones

La diminution de la réserve de fonctions ovariennes est influencée par l'âge de procréation de la patiente, caractérisé par des changements dans le temps. Une diminution du fonctionnement du système reproducteur peut être observée avec un cycle féminin normal. L'indicateur AMG, n'atteignant pas 1,0 ng / ml, obtenu dans une étude en laboratoire, signifie qu'il n'y a presque aucune chance de fécondation, sans exclure la méthode de FIV.

AMH normale chez les femmes et les hommes

Examinez l'hormone résultante pendant plusieurs jours. La thérapie est prescrite sur la base de l'image obtenue en étudiant le niveau d'AMH. Dans le cas où l'indice hormonal est inférieur à la normale, ils concluent que le système reproducteur de la femme n'est pas en mesure de produire des ovules sains, ce qui serait suffisant pour effectuer la FIV. Les indicateurs sont très dépendants de l'âge, les valeurs normales sont présentées dans le tableau.

Ce tableau montre les valeurs normales (de référence) de l'AMH pour les hommes et les femmes par âge. Valeurs AMG

Quelles sont les causes d'une carence en AMH

Les principales causes de faibles niveaux d'hormones sont:

  1. Ménopause. Il se caractérise par la fin du cycle féminin. Il n'y a pas d'ovulations, le système reproducteur perd ses fonctions.
  2. Anorhisme. Pathologie masculine, dans laquelle il existe un sous-développement congénital des organes du système reproducteur. Le sous-développement de la prostate est également inhérent à cette condition pathologique..
  3. Faible taux de réserve ovarienne. Le nombre d'œufs capables de fécondation n'est pas produit en raison des caractéristiques liées à l'âge du corps féminin.
  4. Sous-développement des glandes sexuelles. Les pathologies sont possibles chez les femmes et les hommes. Le plus souvent, ce sont des malformations congénitales des ovaires, des testicules.
  5. Puberté accélérée. Le développement accéléré des systèmes corporels, y compris sexuels, est une violation de la maturation du corps.
  6. Changements pathologiques dans l'hypophyse. Avec cette déviation, des changements dans les organes du système reproducteur féminin se produisent, ce qui conduit à une diminution de l'hormone lutéinisante qui assure le fonctionnement du système reproducteur.

En outre, l'obésité est considérée comme l'une des raisons du faible niveau d'hormone antimuller..

De quoi dépendent les résultats de l'analyse

Il existe un certain nombre de facteurs qui provoquent des résultats AMH négatifs:

  • plus de 40 ans;
  • ovaires d'un volume inférieur à 3 cm3;
  • un indicateur du niveau de follicules dans l'ovaire en dessous de 10-15 pcs.

Le dernier alinéa est particulièrement important, car avec un petit nombre de follicules lors de la stimulation de l'ovule, la réponse ne sera pas significative, ce qui conduira à des résultats de conception négatifs, y compris l'insémination artificielle.

La signification clinique de l'analyse AMG

Le nombre de cellules prêtes pour la fécondation dépend du niveau de l'hormone dans le sang. En utilisant la recherche sur AMG, évaluer:

  1. Préservation de la réserve folliculaire. Si l'indice d'hormone antimuller est réduit, il est possible de juger de l'épuisement ovarien prématuré, ce qui est possible avec la sclérose ovarienne massive, ainsi qu'à la suite d'une intervention chirurgicale sur les appendices.
  2. Fonction ovarienne.
  3. Taux de fécondité potentiels, en particulier chez les jeunes femmes.
  4. Des résultats prometteurs avec la FIV. Si le niveau d'AMG est inférieur à la normale, dans les protocoles standard, il y aura probablement une faible réaction folliculaire.
  5. Le danger de développer un syndrome ovarien hyperstimulé. Cela se produit surtout souvent si la norme de l'ACG est augmentée pendant la FIV.

L'apparition et les causes possibles d'une ménopause précoce sont également évaluées..

Caractéristiques de la FIV avec écarts FSH

Si, lors du décryptage des tests AMH, il a été constaté que le niveau d'hormone antimuller est sous-estimé, les chances de grossesse sont très faibles en raison de la difficulté à sélectionner le nombre nécessaire de cellules pleines pour la fécondation.

Don de cellules

L'embryon obtenu à partir du tube est planté dans l'utérus. Avec un niveau insuffisant d'accomplissement de la fonction de réserve ovarienne, le sperme et l'ovule ne fusionnent pas, ce qui ne permet pas d'obtenir un embryon prêt. Dans de tels cas, il est souvent proposé d'utiliser le don de cellules sexuelles de jeunes femmes.

Important! Si vous avez réussi à obtenir un embryon fécondé avec un faible niveau d'AMH, la probabilité de tomber enceinte reste faible.

Thérapie hormonale

Souvent, les femmes de plus de quarante ans subissent des avortements involontaires, ainsi que des anomalies chromosomiques chez le fœtus, donc avant la FIV, une hormonothérapie doit être effectuée pour augmenter le nombre de cellules capables de fécondation. Les doses de médicaments sont doublées, mais une telle thérapie n'affecte pas la santé d'une femme sous surveillance médicale constante.

Qu'est-ce qui est inclus dans la FIV?

Si le traitement a réussi, passez à la FIV:

  • Une ponction est prélevée sur les ovaires.
  • Fertilisation du sperme.
  • L'embryon fini est transplanté dans l'utérus.

Une partie importante de la mise en œuvre réussie de la FIV consiste à surveiller le processus de grossesse, ainsi que le développement de l'embryon.

Protocoles de FIV à faible AMG

Il existe les moyens suivants de mettre en œuvre un programme de FIV, si le taux d'AMG est abaissé:

  1. FIV classique avec stimulation. Appliquer si l'hormone anti-Muller est abaissée dans les deux ovaires..
  2. Cycle modifié. Obtention de 2 à 4 follicules en appliquant de faibles doses de médicaments. Utiliser pour réduire la charge sur le corps du patient. Le coût du protocole est également réduit. La récupération rapide d'une femme après stimulation permet d'augmenter la multiplicité des programmes d'insémination artificielle.
  3. Protocole japonais. La congélation d'embryons est utilisée, suivie de la libération du plus fort et de son transfert dans la cavité utérine avec une stimulation hormonale minimale.
  4. Protocole de Shanghai. 2 stimulations et 2 ponctions sont réalisées au cours du cycle menstruel. Avec cette méthode, il est possible d'augmenter le nombre de cellules viables en moins de temps.

Souvent, en fonction de l'apparence du tableau clinique, les méthodes d'insémination artificielle sont sélectionnées en alternance. Lors du choix d'une méthode d'insémination artificielle, le dépistage génétique préimplantatoire doit la précéder..

FIV par don d'ovules avec réduction de l'AMH

Il existe 2 voies d'insémination artificielle par cellules donneuses:

  1. Fécondation in vitro avec des cellules donneuses vitrifiées. La méthode la plus abordable. Les œufs des donneurs sont décongelés, fécondés par le sperme du mari, des embryons sont cultivés, qui doivent être transportés dans l'utérus.
  2. Insémination artificielle avec de nouvelles cellules donneuses. Ce type de FIV est complexe et coûteux. Compte tenu des souhaits du couple, un donneur est sélectionné individuellement qui doit subir une stimulation. Les ovules obtenus du donneur lors de la ponction sont fécondés avec le sperme du mari. Les embryons cultivés sont placés dans l'utérus du patient.

Souvent dans diverses situations cliniques, il est recommandé d'alterner les méthodes d'insémination artificielle pour obtenir des résultats efficaces.

Important! Chez les femmes avec un niveau réduit d'AMH, lors du changement de tactique d'utilisation des ovules de donneur, l'efficacité de la procédure augmente d'un ordre de grandeur.

Prévisions de déplétion tissulaire ovarienne

En médecine de la reproduction, il est très important de prévoir la déplétion du tissu ovarien. À cette fin, il devrait:

  • organiser une collection minutieuse d'une anamnèse de pathologie;
  • recueillir une histoire de l'hérédité;
  • effectuer des diagnostics en laboratoire avec la définition de AMH, FSH, LH;
  • effectuer une échographie de haute précision afin de compter le nombre de follicules antraux;
  • effectuer une analyse génétique de la prématurité de la déplétion ovarienne.

Si une femme présente des risques importants, elle doit immédiatement utiliser son potentiel reproducteur. Le médecin doit informer la patiente qu'avec un faible niveau d'AMH, il lui est plus difficile de devenir mère tous les jours. Cela s'applique non seulement à la grossesse spontanée, mais aussi à l'aide de la FIV..

Conclusion

Une évaluation correcte des résultats de la recherche ne peut être effectuée que par un médecin, car pour le pronostic lors de la FIV, vous devez faire un examen complet. Un niveau normal d'AMH n'est pas la condition la plus importante affectant le choix des tactiques de traitement..

Hormone anti-Muller

L'hormone anti-Muller (AMH) est un «sous-produit» des ovaires, une sorte de «test décisif» de la fertilité et de la santé des femmes.

Il est produit par des cellules contenant des ovules de follicules, uniquement pendant leur maturation. Au niveau de l'AMH, on peut juger du fonctionnement exact des ovaires et du nombre d'œufs qu'ils contiennent, qui peuvent «mûrir» pour la fécondation.

Selon l'âge de l'antimuller femelle, l'hormone a un niveau différent. Il ne peut pas être déterminé chez les filles avant le début du premier cycle menstruel. Il est égal à zéro chez les femmes qui sont sorties de l'âge de procréer pour des raisons naturelles - pendant la ménopause.

Les valeurs maximales de l'AMH sont normalement enregistrées au sommet de la fertilité féminine - de 20 à 30 ans. Il a de faibles valeurs chez les femmes qui ont des difficultés avec la conception naturelle. Plus le niveau d'hormone anti-Muller est bas, moins la femme a de chances de tomber enceinte.

Il y a le terme «réserve ovarienne» - c'est le nombre d'œufs restant de la femme, qui peut encore ovuler et être fécondé.

Dès le moment de la première menstruation, le nombre d'œufs capables de fécondation ne fera que diminuer. Et ce qui reste dans les ovaires de la femme, c'est sa fertile «réserve». Et cette dynamique peut être vue en utilisant le test de l'hormone anti-Muller. Son niveau chez une femme adulte en âge de procréer est à ce jour le marqueur le plus précis de la réserve ovarienne d'une femme..

Selon le niveau d'AMH, il est possible de prédire avec une très grande précision le moment d'apparition de la ménopause, c'est-à-dire le moment où la femme n'aura plus d'ovules.

La valeur diagnostique n'est pas seulement un faible niveau d'AMH. Si l'analyse montre que l'hormone anti-Muller est élevée, cela peut indiquer certains dysfonctionnements ovariens.

NORME POUR LES FEMMES:

Dans le diagnostic de la réserve ovarienne chez les femmes en âge de procréer, elle est considérée comme la norme pour les fluctuations du niveau d'AMH dans la plage de 0,2 à 11 ng / ml (selon d'autres sources, de 0,5 à 12,6 ng / ml). Les données peuvent varier selon les laboratoires. Il convient de garder à l'esprit que les spécialistes doivent s'occuper de l'interprétation des résultats du test pour l'hormone antimullers.

La directive pour l'analyse de l'AMH est généralement émise par un endocrinologue. Pour l'analyse sur les antimullers, l'hormone fait don de sang d'une veine sur un estomac vide le 3-5ème jour du cycle. Dans le même temps, un test d'hormone folliculo-stimulante (FSH) est prescrit pour une évaluation complète de la fonction ovarienne.

AMG est un marqueur:

  • réserve ovarienne;
  • vieillissement ovarien;
  • dysfonction ovarienne;
  • réponse ovarienne.

L'AMH est responsable de la régulation de la production folliculaire au repos, définit le rythme avec lequel la méiose se produit. Il s'agit d'une hormone indispensable qui est sécrétée par le follicule et fournit des informations sur le nombre de follicules encore petits et qui n'entrent que dans la phase de croissance..

Une augmentation du niveau de cette hormone chez une femme indique la présence d'un grand nombre de petits follicules antraux et se manifeste cliniquement par le syndrome des ovaires polykystiques.

Une diminution des niveaux de cette hormone indique un épuisement ovarien.

Une diminution physiologique du niveau d'hormone anti-Muller est observée dans l'âge reproductif d'une femme par rapport au début de la période de reproduction.

L'hormone anti-Muller et la FSH sont des marqueurs de la réserve ovarienne. Le niveau d'hormone anti-Muller reflète le plus précisément le nombre et la qualité des ovocytes dans les ovaires, plus que le niveau de FSH, car ce cycle est un marqueur indépendant.

Les niveaux d'AMH et d'inhibine B sont utilisés ensemble dans l'évaluation de la réserve ovarienne et sont de nouveaux marqueurs dans les procédures de FIV.

L'hormone anti-Muller chez la femme est également utilisée pour diagnostiquer:

  • puberté retardée;
  • puberté prématurée;
  • lutte contre le cancer ovarien granulomateux;
  • infertilité d'origine inconnue;
  • échec des tentatives de FIV;
  • augmentation des valeurs FSH.

L'AMH est d'une grande importance dans le diagnostic du cancer ovarien des cellules de la granulosa, c'est son marqueur spécifique. Une augmentation du niveau d'hormone anti-Muller est une raison pour un examen plus approfondi.

Pour vous préparer au test de l'AMH, vous ne devez pas fumer 3 heures avant le test, rappelez-vous que le stress, l'entraînement intense, les maladies aiguës réduisent son niveau.

L'inhibine B et l'AMH jouent également un rôle important dans la détermination de l'infertilité masculine et sont un marqueur de la spermatogenèse..

Conférence du nutritionniste Arkady Bibikov

Soyez le premier à commenter

laissez un commentaire Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour lutter contre le spam. Découvrez comment vos données de commentaires sont traitées..

AMH - la norme chez les femmes selon l'âge (tableau)

La capacité de concevoir un œuf et de poursuivre sa maturation dépend directement de la capacité du corps à générer des indicateurs d'hormones sexuelles.

Pour déterminer le niveau de fertilité féminine, les médecins prennent en compte les résultats de l'AMH, qui montre l'état du système reproducteur.

Conclusion

  1. AMH - une hormone qui est un marqueur de la réserve ovarienne.
  2. Pour déterminer le niveau d'AMH, vous devez donner du sang pendant 3 à 5 jours du cycle.
  3. L'hormone anti-Muller joue un rôle important dans le processus de développement embryonnaire, pour déterminer le sexe du fœtus.
  4. Avec des indicateurs sous-estimés ou surestimés, l'hormonothérapie est effectuée, des recettes alternatives sont utilisées..
  5. Avec une diminution de la valeur en dessous de la limite autorisée, une femme entre dans la ménopause, les hommes sont diagnostiqués avec une infertilité.

Qu'est-ce que AMG

L'AMH est une hormone anti-Muller considérée par les gynécologues et les reproductologues comme un marqueur de la réserve ovarienne. Il est produit par des cellules de follicules femelles, à partir de la 32e semaine de développement embryonnaire.

Chez l'homme

L'AMH pour le sexe fort joue également un rôle important dans le processus de croissance des tissus. Dans le corps masculin, les cellules de sertoli sont impliquées dans sa génération. Cette hormone aide les embryons, qui présentent des signes des deux sexes avant la 8e semaine, à se former selon le type masculin.

AMH, dans ce cas, favorise la résorption des responsables du développement du système reproducteur du type féminin des canaux Muller.

Chez les femmes

Jusqu'à la puberté dans le sang des filles, une faible concentration en AMH.

À l'avenir, le niveau hormonal augmente et les spécialistes, selon les résultats des études en laboratoire sur le matériel biologique, peuvent déterminer combien d'œufs il reste chez une femme.

Par exemple, pendant la ménopause, l'indicateur AMG ne dépasse pas 1000 unités, et pendant la période de puberté, la valeur de l'hormone anti-Muller varie dans la plage 400000-500000.

Test sanguin AMG

Pour déterminer le niveau d'hormone anti-Mullerian, les femmes doivent passer du matériel biologique pour des tests de laboratoire, dans ce cas, du sang d'une veine. L'analyse est effectuée certains jours du cycle (3-5), pas plus tôt ni plus tard.

Dans le cas où la patiente ne se sent pas bien ou a souffert d'un stress sévère, elle doit reporter la visite à l'hôpital d'un mois..

AMG normal

Chaque femme a un nombre d'oeufs différent, contre lequel le taux d'hormone anti-Mullerian différera.

C'est pourquoi beaucoup parviennent à concevoir un enfant après 40 ans sans trop d'effort, et pour certains, les problèmes de grossesse commencent dès le 25.

Chez les femmes selon l'âge

Pour déchiffrer les analyses, les experts utilisent le tableau:

Les groupes d'âgeÀ partir de (ng / ml)À (ng / ml)
Jusqu'à 10 ans1,83.4
10-20 ans2.16.8
20-303.27.3
45-506.82.6
À partir de 551,1

Attention! Au cours de la période climatérique, l'indicateur de l'hormone anti-Muller variera entre 1,1 et 2,6.

Chez les hommes selon l'âge

Pour les hommes, les médecins recommandent une analyse pour vérifier la qualité du sperme, surveiller l'efficacité du traitement, déterminer le sexe, confirmer le diagnostic d'infertilité, etc..

Normalement, chez un patient adulte, l'indicateur AMG doit varier dans la plage de 0,6 +/- 4,0 ng / ml.

Raisons d'une diminution ou d'une augmentation

Les facteurs suivants peuvent provoquer la croissance de l'AMH:

  • mauvaise hérédité;
  • pathologie dans les ovaires;
  • radiothérapie ou chimiothérapie;
  • utilisation prolongée de certains types de médicaments;
  • maladies infectieuses;
  • processus tumoraux;
  • plaies sexuellement transmissibles, etc..

Abaisser l'hormone peut provoquer de tels composants:

  • Approche Climax
  • stock d'oeufs épuisé;
  • dysfonction ovarienne;
  • puberté précoce;
  • mauvaise hérédité, etc..

Hormone anti-Muller et FIV

Si une femme a une AMH excessive, la FIV à venir est associée à de grands risques associés à l'hyperovulation.

Avec un indice hormonal sous-estimé allant de 008 ng / ml à 011 ng / ml, la procédure d'insémination artificielle peut réussir. Mais si le niveau d'AMG est inférieur à 008, le résultat de la FIV sera négatif.

Méthodes de normalisation

Il est possible de normaliser la quantité d'hormone antimuller à condition que la ménopause ne se soit pas encore produite. Lors du choix d'une technique, les médecins prennent en compte les facteurs suivants:

  • tranche d'âge;
  • la présence de pathologies concomitantes;
  • causes des fluctuations hormonales, etc..

Attention! Si la réserve d'ovaires s'est épuisée dans le corps féminin, alors ni la thérapie ni les méthodes folkloriques n'apporteront l'effet souhaité.

Comment augmenter l'hormone anti-Muller

Pour augmenter l'AMH, les patients doivent agir comme suit:

  • boire des hormones contenant des médicaments prescrits par un gynécologue / reproductologue;
  • ranger le poids;
  • passer à une alimentation équilibrée;
  • normaliser le sommeil;
  • fournir un bon repos;
  • donner au corps un exercice modéré.

Attention! Dans le processus de mise en œuvre de mesures préventives, vous pouvez utiliser des recettes folkloriques. Par exemple, il est recommandé d'utiliser des fruits de mer, du miel, de la propolis pour augmenter l'hormone anti-Muller.

Décryptage de l'analyse

Lors du décodage de l'analyse, les spécialistes prennent en compte la tranche d'âge du patient, à laquelle correspond l'une ou l'autre valeur limite. Si des écarts sont identifiés qui peuvent être médicalement corrigés, un régime de traitement sera développé pour elle dans un ordre spécial.

Chez les femmes

Lors de l'examen des femmes prévoyant une grossesse, les médecins accordent une attention particulière à l'hormone anti-Muller. Ils croient que sa valeur optimale devrait varier dans la plage de 4,0 à 7,3 ng / ml.

Si la limite inférieure est inférieure à 2,2, une FIV sera recommandée à une femme, car pour elle, il n'y a pratiquement aucune chance de conception naturelle. Avec un niveau d'AMH allant jusqu'à 0,3 ng / ml, les patients reçoivent un diagnostic d'infertilité.

AMH et grossesse

Le processus de conception naturelle et les hormones anti-Muller sont étroitement liés. Au niveau maximum, l'indicateur AMG est à l'âge de 20-30 ans, raison pour laquelle les médecins recommandent de ne pas retarder la conception.

Après 30 dans le corps féminin, les fonctions reproductives commencent à s'estomper progressivement et avec le début de la ménopause, la grossesse devient impossible.

Hormone anti-Muller: normale chez la femme

Hormone AMG - qu'est-ce que c'est?

Il s'agit d'une hormone non stéroïdienne produite dans les ovaires qui reflète le potentiel reproducteur. Il commence à être synthétisé même pendant la période prénatale, à partir de 32 semaines de grossesse. Chez les nouveau-nés, le niveau d'AMH est faible. Mais progressivement, il augmente, atteignant un maximum de 25 ans en moyenne. De plus, la concentration d'AMH commence à diminuer régulièrement, ce qui est associé à des modifications des ovaires liées à l'âge. Au début de la ménopause, le niveau de l'hormone dans le sang est proche de zéro.

En termes de biochimie et de biologie moléculaire, l'AMH est une glycoprotéine dimérique. Il a un poids moléculaire de 140 kDa. Le gène codant pour la synthèse de l'hormone est situé sur le 19e chromosome. Selon la classification des hormones, AMG appartient à la superfamille des facteurs de croissance transformants bêta.

Hormone anti-Muller - la norme chez les femmes

Dans le diagnostic des maladies endocriniennes, des indicateurs normaux hormonaux sont toujours utilisés. Des écarts par rapport à celles-ci caractérisent l'insuffisance d'une substance hormonale, ou au contraire son activité excessive.

Mais avec AMG, tout est quelque peu différent. Il n'y a pas de limite claire à la norme. Il n'y a que des indicateurs qui affectent l'évaluation de la sécurité de la réserve ovarienne d'une femme. Ils changent avec l'âge. Les indicateurs sont interprétés différemment, selon le but de l'analyse. De plus, le niveau d'AMH en tant qu'indicateur isolé dans le diagnostic des maladies du système reproducteur n'est pas utilisé. Il est testé en combinaison avec d'autres tests de diagnostic..

On pense que la limite supérieure de la norme est un AMG de 11 ng / ml. Si elle est plus élevée, cela peut indiquer la présence d'une tumeur des cellules de la granulosa de l'ovaire.

Lors de l'évaluation de la réserve ovarienne, l'analyse AMG peut montrer les valeurs suivantes:

  • 1,0 ng / ml et plus - bonne réserve ovarienne;
  • 0,5-1,0 ng / ml - réserve ovarienne réduite;
  • 0,2-0,5 ng / ml - une diminution prononcée du stock ovarien;
  • 0,2 ng / ml ou moins - mauvais pronostic de grossesse.

Néanmoins, nous soulignons une fois de plus que dans les analyses AMG est évalué avec d'autres indicateurs. Le niveau de FSH au début du cycle et le nombre de follicules antraux sont les plus importants. Si ces indicateurs sont favorables, même avec un AMH inférieur à 0,2 ng / ml, une femme peut s'attendre à une grossesse. La maturation des œufs dans de tels cas peut souvent être réalisée à l'aide de médicaments.

AMH et croissance folliculaire

Dans le corps d'une femme en âge de procréer, les œufs mûrissent - généralement un à la fois pendant le cycle menstruel. Dans les ovaires, un processus appelé folliculogenèse se produit. Il s'agit de la croissance de follicules - vésicules dont le liquide contient un œuf mature. Dans chaque cycle, plusieurs follicules commencent à se développer, mais un seul, le plus gros, donne un ovocyte apte à la fécondation. Les autres sont en retard de croissance et simplement d'atrophie.

Il a été établi que l'AMH protège les follicules primordiaux de leur transition vers la phase de croissance. En termes simples, cette hormone «sauve» les œufs féminins. Un plus petit nombre d'entre eux commencent à croître. En conséquence, le stock ovarien dure plus longtemps. Par conséquent, chez les femmes présentant un niveau élevé d'AMH, la ménopause survient plus tard. À ce moment-là, avec une diminution primaire de la formation de l'AMH, la fonction ovarienne cesse prématurément.

L'hormone est déterminée à n'importe quelle phase du cycle dans le sérum à une concentration stable. Il n'est pas soumis à des fluctuations, en fonction du niveau d'autres hormones, du mode de vie d'une femme ou de maladies gynécologiques. L'AMH est constamment stable: atteignant un maximum à un jeune âge, il diminue lentement mais régulièrement.

De plus, dans les ovaires, l'hormone peut avoir une activité différente à différentes phases du cycle. Après que les follicules antraux atteignent 6-8 mm de diamètre, l'activité AMH diminue. Dans le même temps, les niveaux d'aromatase augmentent et la production d'œstrogènes augmente. En général, plus le niveau d'AMH est bas, plus le follicule dominant se développe rapidement. Sa croissance très rapide est souvent observée lors de l'utilisation d'inducteurs d'ovulation chez les femmes ayant une réserve ovarienne épuisée.

AMG et l'âge

Des études ont montré que l'AMH a une corrélation directe avec l'âge. Bien sûr, si vous examinez deux femmes de 30 et 40 ans, il y a une chance que la concentration de l'hormone chez le patient plus âgé soit plus élevée. Mais si vous prenez 1000 femmes de chaque catégorie d'âge et calculez l'indicateur moyen, alors il y a un schéma clair: plus le groupe de patients est âgé, plus le niveau d'AMH dans le sang est bas.

Le niveau de l'hormone est le premier marqueur de la transition entre le pic de l'âge reproductif et l'extinction de la fonction ovarienne. À la fin de la période de reproduction, la concentration dans le sang de cette substance diminue de 10 fois. Tous les autres changements (estradiol, FSH, inhibine-B) sont beaucoup moins prononcés..

À l'approche de la ménopause, l'AMH diminue à 0,15-0,2 ng / ml. À la fin de la ménopause, elle est de 0,06-0,08 ng / ml. Chez les femmes ménopausées (un an ou plus après la dernière menstruation), l'hormone dans le sang n'est plus détectée.

En analysant l'hormone antimuller dans le sang, l'âge le plus probable de la ménopause peut être supposé. Des tableaux spéciaux ont été développés dans lesquels vous pouvez voir quand l'apogée arrive. Par exemple, si à l'âge de 37 ans le niveau d'AMH est inférieur à 0,3 ng / ml, la fonction ovarienne s'éteindra en 41-44 ans, soit en moyenne 10 ans plus tôt que dans la population. Si en 42 ans la concentration d'une substance dans le sang dépasse 2 ng / ml, alors la ménopause se produira dans 51-53 ans.

Rôle dans l'évaluation des réserves ovariennes

Dans les analyses, l'hormone est le plus souvent déterminée pour évaluer la réserve ovarienne. Cela est nécessaire pour comprendre si une femme peut devenir enceinte naturellement, si elle a besoin d'une induction médicale de l'ovulation et, dans l'affirmative, quels médicaments et dosages doivent être utilisés. L'AMH est toujours déterminée avant la FIV, afin que le médecin comprenne exactement comment stimuler la superovulation. Lorsque les niveaux d'hormones sont faibles, des doses plus élevées de médicaments sont généralement utilisées..

Même avec un niveau normal d'hormones, sa valeur est importante pour prédire les résultats des technologies de reproduction assistée. Une étude a montré que dans un groupe de patients avec une concentration moyenne en AMH de 2,5 ng / ml, 11 ovocytes ou plus ont été obtenus par stimulation hormonale. Dans le même temps, dans le groupe avec AMH 1,0 ng / ml, les reproductologues ont reçu 6 œufs ou moins.

La concentration d'une substance dans le sang juge également la qualité des ovocytes, ce qui reflète l'efficacité de la fécondation. Une fois les ovules prélevés dans les ovaires dans le cadre du programme de FIV, ils sont fécondés avec du sperme. Différentes méthodes de fécondation sont utilisées: il peut s'agir de mélanger des ovocytes avec du sperme ou ICSI. Quelle que soit la méthode choisie, le pourcentage d'œufs fécondés sera toujours plus élevé chez les femmes ayant une AMH élevée. Ils auront également une meilleure qualité d'embryons et un risque plus faible d'avortement spontané jusqu'à 12 semaines.

Lors de l'évaluation de la réserve ovarienne, d'autres indicateurs sont également utilisés: hormone folliculo-stimulante, nombre de follicules antraux en fonction de l'échographie, volume ovarien, estradiol, inhibine-B. Tous les indicateurs sont pris en compte dans le complexe. Bien que l'hormone anti-Muller soit l'un des marqueurs les plus importants de la sécurité des réserves ovariennes, ce n'est pas le seul. Le médecin se concentre également sur les résultats d'autres études lors du choix d'un programme de FIV et de la sélection de doses de médicaments pour stimuler la superovulation.

Une AMG normale dans le test sanguin indique presque toujours la fonction préservée des ovaires. Les femmes ayant des niveaux d'hormones élevés tombent facilement enceintes s'il n'y a pas de troubles d'autres organes. Avec l'infertilité tubaire, utérine ou autre, la FIV a toujours plus de chances de succès. Dans le même temps, avec une AMH faible, une femme devrait s'efforcer de devenir enceinte le plus rapidement possible, car à l'avenir, la concentration de l'hormone ne fera que diminuer. Cela peut entraîner une infertilité féminine sévère, qui est traitée pendant longtemps, difficile et pas toujours réussie..

AMG - Hormone anti-Muller

De nombreuses femmes prévoient un jour d'avoir des enfants. Mais quel est le meilleur moment pour planifier une grossesse? Après tout, à ce stade, je veux une situation financière et un emploi stables, et en même temps, l'horloge biologique n'est pas en marche. La fertilité d'une femme (sa capacité à concevoir) diminue avec l'âge. L'hormone antimuller est considérée comme un indicateur de la fertilité féminine. Dans cet article, nous allons déterminer de quel type d'hormone il s'agit, comment l'analyser, quelles normes existent pour elle, quel est votre résultat en termes de planification de grossesse et pourquoi elle joue un grand rôle en médecine de la reproduction, ainsi que quels changements se sont produits au cours des dernières décennies. en termes d'évaluation de cette hormone.

Qu'est-ce que l'hormone anti-Muller?

L'hormone antimuller ou antimuller hormone (abrégé AMG) indique le nombre d'ovules d'une femme en âge de procréer, ainsi que l'activité de ses ovaires.Par conséquent, elle est considérée comme un indicateur de la fertilité féminine. Ce concept est largement utilisé en médecine de la reproduction. Le plus souvent, vous le rencontrerez dans la veine de planifier une grossesse ou de traiter l'infertilité.

L'hormone tire son nom de l'anatomiste allemand Johannes Peter Müller. Il a constaté que cette hormone commence à jouer un rôle dans le corps d'une femme avec le début de la puberté. À ce stade, les ovaires commencent à produire de l'AMH, ou plutôt des cellules de la granulosa qui entourent les follicules en croissance à chaque cycle. Dans le même temps, nous ne parlons pas seulement d'un follicule dominant dans le cycle naturel d'une femme, qui a le potentiel pour la naissance d'une nouvelle vie. Cette hormone est produite pour tous les œufs qui «vont au début» au début du cycle (les soi-disant follicules antraux).

En conséquence, il existe une théorie selon laquelle plus la teneur en AMH dans le sang d'une femme est élevée, plus «l'apport» d'ovules dans ses ovaires est élevé et plus sa capacité de reproduction est élevée. Si le niveau de cette hormone est considérablement réduit, cela peut indiquer que la fonction de reproduction de la femme est déjà en déclin, c'est-à-dire que le nombre d'ovules dans ses ovaires a considérablement diminué.

Quand un test hormonal est nécessaire

En plus d'indiquer indirectement le nombre d'ovules (apport folliculaire des ovaires) chez une femme, le résultat de l'analyse de cette hormone peut être utilisé pour d'autres indications:

Connaître votre réserve ovarienne est particulièrement intéressant pour les femmes de plus de 30 ans qui souhaitent tomber enceintes. Si vous rencontrez des difficultés de conception, il est possible que vous ayez progressivement un épuisement ovarien, c'est-à-dire qu'à chaque cycle, le nombre de follicules susceptibles de devenir dominants diminue.

Comment est l'analyse sur AMG

Un test AMG est un test sanguin ordinaire. Elle peut être réalisée par un gynécologue ou dans tout laboratoire indépendant. On pensait auparavant que la concentration de l'hormone AMG est indépendante de la contraception et ne change pas au cours du cycle. Par conséquent, la détermination de son niveau est possible n'importe quel jour du cycle. Mais selon des études récentes, son niveau pourrait fluctuer, notamment chez les jeunes femmes. Elle peut changer de cycle en cycle, ainsi que diminuer avant l'ovulation.

Valeurs hormonales normales

Chez les femmes en âge de procréer de 18 à 30 ans, un millilitre de sang contient de 1 à 5 nanogrammes de l'hormone antimuller, parfois il peut être légèrement plus élevé. À partir de 30 ans, la concentration de l'hormone diminue. Si sa valeur est inférieure à 1, cela indique une fonction limitée des ovaires et une réponse plus faible au cours de leur stimulation..

Ci-dessous, un tableau des valeurs et de leurs normes basées sur les résultats du laboratoire Invitro:

  • 1 à 5 ng / ml - fertilité normale
  • De 0,8 à 1 ng / ml - fertilité réduite
  • Moins de 0,16 ng / ml - ménopause
  • De 5 à 15 ng / ml - le syndrome des ovaires polykystiques est possible

Cependant, les experts recommandent de ne pas se fier à une seule valeur AMH, mais confirment le résultat de l'analyse lors d'une échographie des ovaires. Le médecin doit calculer le nombre de follicules antraux au début du cycle, ainsi que procéder en outre à un test sanguin pour la FSH, la LH et l'estradiol. Une augmentation de la FSH et de la LH et une diminution de l'œstradiol, ainsi qu'une petite quantité de follicules antraux et un faible niveau d'hormone AMH, ensemble, indiquent une fonction mourante des ovaires.

Faible AMH et grossesse

Si vous avez un faible niveau d'hormones et que la planification familiale n'est pas encore terminée ou n'a même pas commencé, alors vous devez vous dépêcher. Premièrement, la bonne nouvelle: le nombre d'œufs, c'est-à-dire leur approvisionnement, n'affecte pas la qualité des œufs. Un grand nombre d'œufs n'indique pas toujours une probabilité de conception plus élevée, car ces œufs peuvent, par exemple, présenter des anomalies chromosomiques. Pour la conception, un œuf sain suffit, et non 10 de qualité douteuse.

Même si l'hormone antimuller est déjà absente dans le sang de la femme, une grossesse utilisant la technologie de reproduction est toujours possible (bien que non garantie). La présence de menstruations elle-même indique qu'il y a toujours un approvisionnement en œufs dans le corps de la femme. Cela signifie que de petites chances existent encore. Ce n'est qu'après l'arrêt des menstruations que l'on peut dire que l'âge de la reproduction est complètement dépassé.

Facteurs de réduction des hormones:

  • l'utilisation à long terme de contraceptifs oraux peut réduire son niveau de 30%
  • chez les femmes qui fument, le niveau de cette hormone est significativement réduit par rapport aux non-fumeuses. Dans le même temps, il n'y a aucune dépendance à la quantité de cigarettes consommées. Si vous avez réduit l'AMG et prévoyez un bébé, alors si vous abandonnez la nicotine, le niveau de cette hormone peut augmenter.
  • certaines études suggèrent que la prise de DHEA, une hormone stéroïde, peut améliorer les chances de conception chez les femmes ayant un faible AMH. Mais il n'y a pas de confirmation sans équivoque de cette théorie.
  • La supplémentation en vitamine D peut également augmenter l'AMH si une carence en vitamine D a été détectée auparavant..

Il est important de savoir que l'augmentation de cette valeur par tous les moyens ne doit pas être une fin en soi dans le processus de planification d'une grossesse. N'oubliez pas qu'un niveau élevé de cette hormone ne garantit pas une grossesse précoce. Un niveau bas n'est pas un obstacle absolu à son apparition.

Une faible valeur de l'AMH peut indiquer que l'approvisionnement en ovules s'épuise, mais cette valeur à elle seule n'est pas suffisante pour prédire les chances de grossesse. Les facteurs agrégés doivent toujours être évalués, tels que la perméabilité des trompes de Fallope, l'état de l'endomètre ou la qualité du sperme..

Des niveaux élevés de l'hormone AMG

Hormone de FIV

Si vous recevez un diagnostic d'infertilité (la grossesse ne survient pas dans l'année suivant une activité sexuelle régulière au moins 2 fois par semaine sans l'utilisation de méthodes et méthodes contraceptives), vous devrez peut-être subir une procédure de FIV.

Le niveau d'hormone AMH aide à faire une prévision initiale de la dose requise pour la stimulation ovarienne. Si l'AMH est abaissée (en dessous de 1,0 ng / ml), alors la dose de stimulation peut être plus élevée que d'habitude, si elle est augmentée ou est à la limite la plus élevée, alors la dose sera réduite pour éviter le risque d'hyperstimulation (l'une des complications graves résultant d'une réponse ovarienne à la stimulation de la superovulation). Malheureusement, il n'y a pas d'algorithmes uniques pour déterminer la posologie optimale, car chaque femme est individuelle. Il n'est pas possible d'éviter complètement le risque d'hyperstimulation ou d'une faible réponse ovarienne même avec une valeur AMH connue.

Réduire l'hormone antimuller. Ménopause?

De nombreuses femmes qui planifient une grossesse et qui ont un faible taux d’AMH craignent d’être bientôt ménopausées. Cette condition survient tôt ou tard chez chaque femme, mais vous ne devriez pas en avoir peur avec une faible AMH, comme l'ont montré des études récentes.

Le nombre total d'œufs dans le corps d'une femme est déjà pondu depuis sa naissance. Après la puberté, leur nombre commence à diminuer, mais cela se produit progressivement et à des vitesses différentes selon les femmes. La fonction ovarienne s'estompe avec l'âge et leur travail se termine complètement avec le début de la ménopause. Le début de la ménopause est individuel chez chaque femme et peut être très différent. Chez la plupart des femmes, les premiers symptômes apparaissent vers 50 ans. Cependant, certaines femmes souffrent d'épuisement ovarien prématuré jusqu'à 40 ans, tandis que d'autres femmes ont des menstruations qui durent jusqu'à 60 ans..

On pensait auparavant que si l'AMH est significativement réduite, cela indique le début imminent de la ménopause. Cette théorie a déjà été réfutée par de nouvelles études qui ne donnent pas de réponse exacte à la dépendance du niveau d'AMH et de la probabilité de conception. Chez trois femmes sur cinq, le niveau de l'hormone antimuller diminue jusqu'à zéro bien avant le début de la ménopause. À l'âge de 45 à 50 ans chez la plupart des femmes, cette hormone dans le sang n'est plus détectée. Mais même dans ce cas, il est impossible de faire des prédictions précises sur le début imminent de la ménopause. Chez de nombreuses femmes, la ménopause survient des années après que l'AMH n'est plus détectée dans le sang..

L'étude, qui s'appuie sur ce qui précède, a été menée par le Dr Freeman et Sammel à l'Université de Pennsylvanie en 2012. Ils ont observé 401 femmes pendant 14 ans. Toutes ces femmes avaient des menstruations régulières entre 35 et 48 ans. Chez 75% de ces femmes, la valeur AMH est tombée à 0 sur 14 ans (