Tout sur les effets de l'adrénaline sur le corps masculin

Beaucoup de gens connaissent une hormone telle que l'adrénaline. Il est connu que les sports extrêmes et les situations stressantes contribuent à une meilleure synthèse de la substance, mais peu de gens soupçonnent son plein effet sur l'homme. Pendant ce temps, le mécanisme d'action de l'adrénaline sur le corps est tel qu'il fait plus de mal que de bien. Considérez tous les moments plus en détail et dites-vous comment les organes et les systèmes fonctionneront dans des situations stressantes.

Slip Adrénaline

L'adrénaline est un neurotransmetteur. Il s'agit d'une substance qui sert de conducteur entre une cellule nerveuse et le tissu musculaire. On pense que l'adrénaline joue le rôle d'un neurotransmetteur excitant, cependant, son mécanisme d'action n'a pas encore été entièrement étudié..

C'est également une hormone produite dans les glandes surrénales et contenue en diverses concentrations dans presque tous les tissus corporels. Son objectif principal est de préparer une personne à une situation d'urgence, de réduire le risque de mortalité, d'aider à survivre à l'impact négatif. Par conséquent, l'adrénaline est libérée dans les cas suivants:

  • avec brûlures;
  • avec fractures;
  • dans diverses situations potentiellement dangereuses.

Certaines personnes, connaissant le déclencheur de la synthèse d'adrénaline, provoquent un environnement similaire et profitent de l'action de l'hormone.

Le rôle de l'adrénaline dans le corps

Le cerveau humain évalue constamment l'environnement et, en cas de danger potentiel pour la vie ou la santé, déclenche un mécanisme de protection. Un signal spécial est envoyé le long des fibres nerveuses vers les glandes surrénales, dans lesquelles commence la synthèse améliorée de l'adrénaline et de la noradrénaline.

Ces substances pénètrent dans la circulation sanguine, se propagent aux tissus musculaires du corps, à la suite desquelles des réactions physiologiques commencent, visant à augmenter l'endurance, la concentration de l'attention, le seuil de douleur et d'autres facteurs. Dans ce cas, les processus suivants se produisent dans le corps:

  1. La vision du tunnel se développe. La vision périphérique est réduite, vous permettant de vous concentrer sur le danger immédiat.
  2. Respiration et palpitations.
  3. L'écoulement de sang de la peau et des muqueuses commence. En cas de blessure, cela aide à réduire légèrement la perte de sang et à créer un approvisionnement en sang (environ un litre).
  4. La digestion s'arrête, la motilité intestinale diminue ou disparaît. Cela aide à réduire le risque d'obstruction intestinale lors d'une chute ou d'un autre fort impact mécanique sur le corps..
  5. La glycémie augmente, ce qui est important lorsque la charge attendue sur le tissu musculaire.
  6. La vitesse du flux sanguin change en raison du rétrécissement des vaisseaux sanguins dans certaines zones et de l'expansion dans d'autres.
  7. Les élèves se développent et les larmes s'arrêtent.
  8. Aucune érection.
  9. Transpiration accrue.

Ces mesures aident à se concentrer sur le danger et non à faire attention aux objets et aux sons étrangers. Un homme peut évaluer la situation et y échapper ou attaquer. Cette réaction est appelée «hit or run» et contribue à réduire les risques pour la vie et la santé..

Le mécanisme d'action sur différents organes

La réaction décrite ci-dessus ne passe pas pour le corps sans laisser de trace. Les fonctions des organes et des tissus augmentent ou, inversement, diminuent, ce qui est associé à certains problèmes. Le plus souvent, l'hyperfonction entraîne une nouvelle dystrophie organique. Considérez comment l'adrénaline affecte le corps.

Sur les muscles

Notre corps est également constitué de muscles lisses. L'effet de l'adrénaline sur eux est différent, selon la présence d'adrénorécepteurs. Par exemple, les muscles de l'intestin avec une teneur accrue en hormone dans le sang se détendent et la pupille se dilate. Par conséquent, la substance peut jouer le rôle d'un stimulant. Les hommes qui se livrent à un travail physique actif ou à des sports sont conscients d'une chose telle que le «second souffle». C'est une conséquence de la stimulation des muscles lisses par l'adrénaline..

Cependant, si la concentration d'adrénaline dans le sang est élevée ou augmente souvent, au fil du temps, cela entraîne des conséquences négatives:

  • le volume myocardique augmente;
  • diminution de la masse musculaire;
  • résistance réduite aux efforts physiques longs et lourds.

Un homme qui «flirte» avec de l'adrénaline court un risque d'épuisement grave, de perte de poids et d'incapacité à faire le travail habituel.

Sur le cœur et les vaisseaux sanguins

Le cœur est un faux organe responsable du mouvement du sang dans le corps, donc ici l'action de l'adrénaline est diverse. Des situations stressantes ou l'administration d'un médicament peuvent provoquer les changements suivants:

  • augmentation de la contraction du muscle cardiaque;
  • le développement de l'arythmie;
  • développement de la bradycardie.

Dans le même temps, il y a un effet sur la pression artérielle de la pression artérielle, les changements dans ce cas se produisent en quatre étapes.

  • La première. La stimulation des récepteurs adrénergiques β1 entraîne une augmentation de la pression supérieure.
  • Seconde. L'adrénaline irrite les récepteurs aortiques et active le réflexe dépressif. La pression supérieure (systolique) cesse de croître, la fréquence cardiaque diminue.
  • Troisième. La pression artérielle augmente à nouveau en raison de la stimulation supplémentaire des récepteurs adrénergiques et de la synthèse accrue de rénine dans les néphrons rénaux.
  • Quatrième. Abaisser la pression artérielle à la normale ou en dessous.

Une augmentation de la pression artérielle avec une teneur accrue en adrénaline provoque des sensations désagréables après une situation stressante. Une personne peut ressentir une fatigue intense, de l'apathie et de la relaxation. Certains hommes ont des maux de tête.

Sur les nerfs

La substance décrite pénètre mal à travers les barrières protectrices du système nerveux, mais même une minuscule concentration suffit pour modifier les fonctions. L'adrénaline a un effet complexe sur le système nerveux central:

  • mobilise la psyché;
  • favorise une orientation plus précise dans l'espace;
  • donne de la vigueur;
  • est le coupable de l'anxiété;
  • provoque du stress.

L'adrénaline stimule également la partie de l'hypothalamus, dans laquelle elle stimule les glandes surrénales et aide à augmenter la production de cortisol. En conséquence, une réaction fermée se produit dans laquelle le cortisol, à son tour, améliore l'effet de l'adrénaline, ce qui conduit à une plus grande résistance du corps au stress et aux chocs.

Sur le pancréas

L'adrénaline affecte le pancréas, bien qu'indirectement. Cette hormone aide à augmenter la glycémie. En quantité standard, le glucose est utile pour le corps, mais avec un excès, il affecte négativement le pancréas, le drainant. Au début, l'organe peut résister au problème pendant un certain temps, mais une défaillance se produit, ce qui peut conduire au diabète.

En règle générale, un problème avec le pancréas causé par un excès d'adrénaline se manifeste par un certain nombre de signes:

  • l'apparition de l'acné et des furoncles chez les hommes adultes (le cou, les épaules et la poitrine sont particulièrement touchés);
  • douleurs dans le haut de l'abdomen;
  • indigestion.

Avec une augmentation des niveaux d'insuline, la soif, une perte de force, des problèmes de pression artérielle sont possibles. Des symptômes similaires peuvent indiquer une pancréatite, dont l'une des raisons est une augmentation systématique de la concentration d'adrénaline dans le sang d'un homme.

Influence sur les processus dans le corps

L'hormone affecte le fonctionnement des organes et ceux-ci, à leur tour, modifient certains processus physiologiques. Sachant cela, les médecins peuvent utiliser l'adrénaline pharmaceutique dans le traitement de certaines maladies et dans la correction des fonctions des systèmes cardiovasculaire et endocrinien.

Effets métaboliques

L'adrénaline est connue pour avoir un effet sur la plupart des processus métaboliques vitaux du corps. Cette substance aide à augmenter le glucose, qui est nécessaire au métabolisme dans les tissus. De plus, l'adrénaline aide à accélérer la dégradation des graisses et empêche leur surproduction.

Le mécanisme d'action de l'hormone adrénaline

Niveau de glucose

Une augmentation de la glycémie se produit en raison de la dégradation du glycogène. Dans le même temps, les changements dans le corps sont ambigus: les niveaux de glucose augmentent, mais les cellules des tissus meurent de faim. L'excès de glucose est excrété par les reins, ce qui contribue à augmenter la charge sur cet organe.

Utilisation contre les allergies

Il est établi que l'adrénaline aide à combattre les manifestations allergiques. Avec une augmentation de sa concentration dans le sang, la synthèse d'autres hormones est inhibée, notamment:

  • sérotonine;
  • l'histamine;
  • leukotriène;
  • kinine;
  • prostaglandine.

Ce sont des médiateurs allergiques, qui participent également aux processus inflammatoires. Par conséquent, l'adrénaline peut également exercer une fonction anti-inflammatoire, a des effets antispasmodiques et décongestionnants sur les bronches. Pour cette raison, les préparations d'adrénaline sont utilisées pour lutter contre le choc anaphylactique..

L'hormone stimule l'excrétion de plus de leucocytes du dépôt de la rate, active le tissu de la moelle osseuse. Il a été établi que dans les processus inflammatoires, y compris infectieux, la «libération» d'adrénaline augmente dans la médullosurrénale. Il s'agit d'un mécanisme unique de protection contre les pathologies, transmis de personne à personne au niveau du gène.

Les effets de l'adrénaline sur le corps

Dans des réactions et processus physiologiques normaux, l'adrénaline est utile pour le corps humain - elle mobilise tous les systèmes pour se protéger contre le danger, aide à réduire l'intensité des processus allergiques et inflammatoires. Cependant, l'hormone a également un effet négatif:

  • supprime le système immunitaire avec une augmentation systématique;
  • augmente la charge sur le cœur et les reins;
  • augmente le risque de diabète;
  • peut être responsable de troubles nerveux;
  • inhibe le système digestif.

Il est assez difficile de prédire le mécanisme d'action de l'adrénaline sur le corps avec une grande précision. Cela dépend beaucoup des caractéristiques du corps, des maladies chroniques existantes, des caractéristiques du processus physiologique. Si une augmentation de la concentration d'une substance est une conséquence du danger - il ne devrait pas y avoir de problèmes, dans d'autres cas, l'adrénaline peut nous nuire.

Comment fonctionne l'adrénaline

Presque tout le monde connaît le concept de «l'adrénaline» en tant qu'hormone de la peur, du stress et des émotions hors échelle. Pourquoi cela se produit-il lorsque cette substance pénètre dans la circulation sanguine? Quel est le mécanisme d'action de l'adrénaline? L'hormone est produite par la médullosurrénale et appartient au groupe des neurotransmetteurs.

Les effets de l'adrénaline sur les systèmes physiologiques sous stress

L'action dirigée de l'adrénaline sur le corps est associée à la préparation d'une réponse unique de tous les systèmes organiques pour fournir une réaction protectrice dans une situation stressante:

  • un rétrécissement marqué des vaisseaux sanguins se produit;
  • la pression artérielle augmente;
  • accélère le travail du muscle cardiaque;
  • les muscles des poumons se détendent pour assurer l'entrée sans entrave de grandes quantités d'air (cela est nécessaire pour accélérer la production de grandes quantités d'énergie);
  • la glycémie augmente, ce qui déclenche les processus de synthèse de l'ATP;
  • les substances organiques se décomposent activement pour augmenter le niveau des processus métaboliques.

Biochimie de l'adrénaline

Ils expliquent le travail de l'adrénaline dans le corps humain ses propriétés chimiques, qui sont déterminées par la biochimie de l'hormone. Par nature chimique, c'est un dérivé des acides aminés. Par son effet sur les processus biochimiques, il est fait référence aux hormones qui régulent le métabolisme et aux hormones de stress.

Le complexe de propriétés chimiques et physiques détermine l'effet biologique sur le corps. Les propriétés de l'adrénaline déclenchent le mécanisme de son action au niveau cellulaire. La substance n'entre pas directement dans la cellule, mais agit par des "intermédiaires". Ce sont des cellules spécialisées (récepteurs) sensibles à l'adrénaline. Grâce à eux, l'hormone affecte les enzymes qui activent les processus métaboliques et aident à montrer les propriétés d'adrénaline visant à une réponse rapide du corps associée à des situations stressantes..

Il s'agit non seulement de bouleversements émotionnels graves, mais aussi du stress associé au dysfonctionnement soudain des systèmes physiologiques. Par exemple, avec arrêt cardiaque ou œdème de Quincke. Pour sortir le corps du danger, l'adrénaline est indispensable.

Action pharmacologique de l'adrénaline

L'hormone a de nombreux effets pharmacologiques et est largement utilisée en médecine. Si vous injectez de l'adrénaline:

  • le travail du système cardiovasculaire change - il rétrécit les vaisseaux sanguins, fait battre le cœur plus vite et plus fort, accélère la conduction des impulsions dans le myocarde, augmente la pression systolique et le volume sanguin dans le cœur, réduit la pression diastolique et démarre la circulation sanguine en mode forcé;
  • réduit le tonus des bronches et réduit leur sécrétion;
  • réduit le péristaltisme du tube digestif;
  • inhibe la libération d'histamine;
  • actif dans des conditions de choc;
  • augmente l'index glycémique;
  • abaisse la pression intraoculaire en raison de l'inhibition de la sécrétion de liquide intraoculaire;
  • l'action des anesthésiques avec l'adrénaline s'allonge en raison de l'inhibition du processus d'absorption.

L'adrénaline est indispensable pour l'arrêt cardiaque, le choc anaphylactique, le coma hypoglycémique, les allergies (dans la période aiguë), le glaucome, le syndrome d'obstruction bronchique, l'œdème de Quincke. La pharmacologie permet l'utilisation de cette substance en association avec certains médicaments.

Dans le corps humain, l'insuline et l'adrénaline ont l'effet inverse sur la glycémie. Ceci doit être pris en compte lors de l'injection d'adrénaline synthétique. Il ne peut être pris que selon les directives d'un médecin. Comme tout médicament, il a des contre-indications, par exemple:

  • tachyarythmie;
  • Grossesse et allaitement;
  • hypersensibilité à la substance;
  • phéochromocytome.

Lors de l'utilisation de cette hormone, par exemple, dans le cadre de médicaments à effet anesthésique, des effets secondaires peuvent survenir chez les patients. Ils apparaissent sous forme de tremblements, de névrose, d'angine de poitrine, d'insomnie. C'est pourquoi l'automédication est inacceptable, et l'utilisation de l'hormone dans le complexe de mesures thérapeutiques ne devrait avoir lieu que sous la supervision d'un spécialiste.

Quel est le danger de l'adrénaline

Le mécanisme d'action d'une substance telle que l'adrénaline est très spécifique: il fait fonctionner tout le corps en mode «urgence», c'est-à-dire en surcharge. Par conséquent, l'hormone crée non seulement un effet «d'économie» utile, mais peut également être dangereuse.

L'effet de l'adrénaline sur les réactions biochimiques du corps en situation de stress équilibre l'hormone de l'effet inverse - la noradrénaline. Sa concentration dans le sang lorsque le fonctionnement normal du corps est rétabli est également élevée. Par conséquent, après le choc, le soulagement ne se produit pas et la personne éprouve du vide, de la fatigue, de l'apathie.

Sous le stress, le corps subit en fait une puissante attaque biochimique, la récupération après laquelle nécessite une longue période de temps. Vivre dans un état constant de surexcitation est dangereux - cela entraîne de graves conséquences:

  • déplétion de la médullosurrénale;
  • insuffisance surrénalienne;
  • crise cardiaque;
  • accident vasculaire cérébral;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • maladie du rein
  • dépression sévère.

Les personnes qui préfèrent les sports extrêmes et les divertissements de ce genre devraient s'en souvenir, ainsi que provoquer des conflits et devenir facilement leurs participants..

Sentiments humains de montée d'adrénaline

Le mécanisme d'action de l'hormone est associé au lancement de plusieurs réactions biochimiques complexes, de sorte qu'une personne a des sensations étranges et inhabituelles. Sa présence n'est pas la norme pour le corps, il n'est "pas habitué" à cette substance, et qu'arrive-t-il au corps si l'hormone est sécrétée en grande quantité et pendant longtemps?

Vous ne pouvez pas toujours être dans un état dans lequel:

  • le cœur battant;
  • la respiration s'accélère;
  • le sang bat dans les tempes;
  • un goût étrange apparaît dans la bouche;
  • la salive est activement libérée;
  • les mains transpirent et les genoux tremblent;
  • étourdi.

La réaction du corps à la libération de l'hormone du stress est individuelle. Tout le monde le sait: les bienfaits de tout ce qui entre dans le corps est déterminé par la concentration. Même des poisons mortels en petites quantités ont un effet curatif..

L'adrénaline ne fait pas exception. Sa nature biochimique vise à sauver le corps dans des situations extrêmes, et l'action doit être mesurée et à court terme. Par conséquent, les extrémistes devraient réfléchir attentivement à l'opportunité d'épuiser le corps et de provoquer la survenue de réactions irréversibles..

L'hormone adrénaline et ses fonctions dans le corps

L'hormone adrénaline est un composé actif dont le site de synthèse est la médullosurrénale. Il s'agit de la principale hormone du stress avec le cortisol et la dopamine. La cible dans le corps humain est les récepteurs alpha (1, 2), bêta (1, 2) et D-adrénergiques.

Il a été synthétisé en 1901. Adrénaline synthétique appelée épinéphrine.

Fonction hormonale

L'adrénaline a un effet énorme sur le corps. La liste de ses fonctions:

  1. Optimise le fonctionnement de tous les systèmes dans des situations stressantes, pour lesquelles il est intensivement développé en état de choc, de blessures, de brûlures.
  2. Conduit à la relaxation des muscles lisses (intestins, bronches).
  3. Développe la pupille, ce qui conduit à une exacerbation des réactions visuelles (réflexe avec un sentiment de peur).
  4. Réduit le niveau d'ions potassium dans le sang, ce qui peut entraîner des convulsions ou des tremblements. Cela est particulièrement évident dans la période après le stress..
  5. Il active le travail des muscles squelettiques (circulation sanguine, métabolisme accru). Avec une exposition prolongée, l'effet devient inverse en raison de l'épuisement musculaire..
  6. Il a un effet stimulant marqué sur le muscle cardiaque (jusqu'à l'apparition d'une arythmie). L'influence se produit par étapes. Initialement, une augmentation de la pression systolique (due aux récepteurs bêta-1). En réponse à cela, le nerf vague est activé, ce qui entraîne une inhibition réflexe de la fréquence cardiaque. L'action de l'adrénaline à la périphérie (vasospasme) interrompt l'action du nerf vague et la pression artérielle augmente. Les récepteurs bêta-2 s'impliquent progressivement. Ils sont situés sur les vaisseaux et provoquent leur relaxation, ce qui entraîne une diminution de la pression.
  7. Active le système rénine-angiotensine-aldostérone, entraînant une augmentation de la pression artérielle.
  8. Il a un fort effet sur le métabolisme. Les réactions cataboliques sont associées à la libération d'une grande quantité de glucose dans la circulation sanguine (source d'énergie). Conduit à la dégradation des protéines et des graisses.
  9. Il a un léger effet sur le système nerveux central (ne pénètre pas dans la barrière hémato-encéphalique). L'avantage réside dans la mobilisation des capacités de réserve du cerveau (attention, réactions). La productivité de l'hypothalamus augmente (le neurotransmetteur produit de la corticotropine), et à travers lui le travail des glandes surrénales (le cortisol est libéré - «l'hormone de la peur»).
  10. Fait référence aux anti-inflammatoires et aux antihistaminiques. Sa présence dans la circulation sanguine inhibe la libération d'histamine (un médiateur inflammatoire).
  11. Active le système de coagulation (augmentation du nombre de plaquettes, vasospasme périphérique).

Toutes les fonctions de l'hormone adrénaline visent à mobiliser le soutien vital du corps (survie) dans des situations stressantes. Il peut être présent dans le sang pendant une période extrêmement courte.

Récepteurs affectés par l'adrénaline:

Adrénaline, hormone du stress: quand en bénéficier et quand en souffrir

L'adrénaline est à la fois une hormone et un neurotransmetteur. Autrement dit, il interagit avec les récepteurs des organes internes et des vaisseaux sanguins, modifiant leurs fonctions, et participe également à la transmission des influx nerveux du système nerveux sympathique. Formé dans les glandes surrénales. L'une des hormones responsables de la réponse du corps au stress. Leur influence vise une activité physique qui assure la survie lors de changements dangereux de l'environnement.

La formation d'adrénaline augmente avec tous les facteurs que le corps perçoit comme une menace pour la vie - douleur, perte de sang, peur, brûlures, baisse de pression, glycémie, carence en oxygène, stress physique.

Effet sur le corps:

  • Activité cardiaque. Elle a des influences multidirectionnelles: les contractions s'intensifient et deviennent plus fréquentes; l'éjection ventriculaire augmente; la conduction des impulsions dans le muscle cardiaque est facilitée; augmente la fonction de l'automatisme (capacité à former des signaux); en raison de l'augmentation de la pression artérielle, le nerf vague est activé, il ralentit le rythme.
  • Les muscles. L'hormone détend les muscles lisses de l'arbre bronchique, de la paroi intestinale et dilate les pupilles. Une quantité modérée d'adrénaline simule les processus métaboliques dans le myocarde, les muscles squelettiques, améliore leur nutrition et la force des contractions, en particulier avec la fatigue (l'effet de la "seconde respiration"). Lorsqu'elle est exposée au-dessus des réserves individuelles, l'adrénaline a un effet destructeur.
  • Métabolisme. Sous l'influence de l'adrénaline, de tels changements se produisent: la concentration de glucose augmente; le dépôt de glycogène dans les réserves de réserve du foie et des muscles est inhibé; augmente la production de nouvelles molécules de glucose dans le foie, la dégradation du glycogène précédemment formé; l'absorption du glucose par les cellules et son oxydation pour se transformer en énergie est activée; la dégradation des graisses est accélérée et son accumulation est inhibée; à de faibles concentrations, la synthèse des protéines augmente et à des concentrations élevées, les processus de désintégration prédominent.
  • Système nerveux. Exposé à: augmentation de l'activité globale; la somnolence diminue; la vitesse de réaction augmente; la capacité de prendre des décisions, l'orientation dans l'espace, la concentration de l'attention s'améliorent; il y a une sensation de tension, d'anxiété, d'anxiété.
  • Autres fonctions: la réaction inflammatoire est inhibée; les bronches se dilatent; le gonflement des tissus diminue; l'allergie est évitée; la coagulation sanguine s'accélère, le saignement s'arrête; le nombre de leucocytes dans le sang augmente.

La valeur diagnostique de la détermination de l'hormone dans le sang a un processus tumoral. Si les cellules des glandes surrénales (phéochromocytome), les nœuds nerveux du système sympathique (paragangliome) se développent, alors la concentration de l'hormone augmente plus de deux fois. Également examiné avec un suspect carcinoïde (une tumeur des cellules nerveuses du tube digestif, des bronches et du thymus).

Norme d'adrénaline: chez les patients âgés de 14 ans et plus, le sang contient 110 pg dans 1 ml.

La teneur en adrénaline peut être affectée par: l'excitation, l'alcool, la caféine, le tabagisme, l'exercice.

S'il y a un excès d'hormone du stress: le niveau d'adrénaline est au-delà de la plage normale pour la douleur, les blessures traumatiques, ainsi que chez les patients atteints d'une tumeur de la médullosurrénale - phéochromocytome, injection d'adrénaline ou de noradrénaline, insuffisance circulatoire, notamment avec le développement de la décompensation, crise hypertensive; une baisse de la glycémie; trouble mental maniaque; prendre de la nitroglycérine, de la tétracycline, de l'ufilline.

De faibles niveaux d'hormone se produisent dans la maladie de Parkinson et la maladie d'Alzheimer, la polyneuropathie diabétique, l'utilisation de médicaments psychotropes, la raunatine, la mélipramine.

Dans certaines situations, un médicament contenant de l'adrénaline est utilisé.

En savoir plus dans notre article sur l'hormone adrénaline, son homologue synthétique.

Où, par quel fer est produite l'hormone

L'adrénaline est à la fois une hormone et un neurotransmetteur. Autrement dit, il interagit avec les récepteurs des organes internes et des vaisseaux sanguins, modifiant leurs fonctions, et participe également à la transmission des influx nerveux du système nerveux sympathique. Il se forme dans les glandes surrénales, notamment dans leur couche cérébrale. Son prédécesseur est la norépinéphrine. Avec lui et la dopamine appartient au groupe des catécholamines.

Ces composés sont responsables de la réponse du corps au stress. Leur influence vise l'activité physique, qui assure la survie lors de changements dangereux de l'environnement. La fonction évolutive de l'hormone est «fuir ou combattre». La formation d'adrénaline augmente avec tous les facteurs que le corps perçoit comme une menace pour la vie - douleur, perte de sang, peur, brûlures, baisse de pression, glycémie, carence en oxygène, stress physique.

Et voici plus sur le syndrome de Nelson.

Action sur le corps

Les effets biologiques de l'adrénaline sont associés à des interactions avec les récepteurs adrénergiques alpha et bêta. Ce sont des protéines particulières qui, combinées à une hormone, peuvent modifier l'activité des cellules. Le résultat de ces réactions est un rétrécissement des vaisseaux périphériques et une redirection de la partie principale du sang vers le cerveau, les muscles des membres.

Activité cardiaque

Il a des effets multidirectionnels:

  • les contractions augmentent et augmentent;
  • l'éjection ventriculaire augmente;
  • la conduction des impulsions dans le muscle cardiaque est facilitée;
  • augmente la fonction de l'automatisme (capacité à former des signaux);
  • en raison de l'augmentation de la pression artérielle, le nerf vague est activé, il ralentit le rythme.

Après cela, les récepteurs vasculaires sont inclus dans la réponse, et ils surmontent le rythme lent, augmentant encore la pression artérielle. La rénine formée dans les reins, qui est incluse dans la chaîne de transformations de l'angiotensine (un puissant composé vasoconstricteur), est ajoutée à cela. À la fin, le spasme des artères diminue (lorsque les récepteurs bêta2 sont excités) et la pression diminue régulièrement.

Muscle

L'hormone détend les muscles lisses de l'arbre bronchique, de la paroi intestinale et dilate les pupilles. Une quantité modérée d'adrénaline simule les processus métaboliques dans le myocarde, les muscles squelettiques, améliore leur nutrition et la force des contractions, en particulier avec la fatigue (l'effet de la "seconde respiration"). Si le stress dure longtemps ou se produit fréquemment (par exemple, faire du sport), pour s'y adapter, les fibres musculaires augmentent leur volume. Ce mécanisme sous-tend l'adaptation, la formation.

Regardez la vidéo sur l'hormone adrénaline:

Une augmentation prolongée des niveaux d'hormones provoque la dégradation des protéines contractiles, ce qui entraîne un affaiblissement des tissus musculaires, une perte de poids et de volume et une déplétion des mécanismes compensatoires. Lorsqu'elle est exposée au-dessus des réserves individuelles, l'adrénaline a un effet destructeur.

Métabolisme

Sous l'influence de l'adrénaline, de tels changements se produisent:

  • la concentration de glucose augmente;
  • le dépôt de glycogène dans les réserves de réserve du foie et des muscles est inhibé;
  • augmente la production de nouvelles molécules de glucose dans le foie, la dégradation du glycogène précédemment formé;
  • l'absorption du glucose par les cellules et son oxydation pour se transformer en énergie est activée;
  • la dégradation des graisses est accélérée et son accumulation est inhibée;
  • à de faibles concentrations, la synthèse des protéines augmente et à des concentrations élevées, les processus de désintégration prédominent.
Adrénaline et norépinéphrine, leur synthèse et leur effet sur le métabolisme

Système nerveux

L'hormone uniquement à une concentration insignifiante passe à travers la barrière hémato-encéphalique vers les cellules du cerveau, mais lorsqu'elle y est exposée:

  • l'activité globale augmente;
  • la somnolence diminue;
  • la vitesse de réaction augmente;
  • la capacité de prendre des décisions, l'orientation dans l'espace, la concentration de l'attention s'améliorent;
  • il y a une sensation de tension, d'anxiété, d'anxiété.

Dans l'hypothalamus, une zone est excitée, responsable de la production d'un facteur de libération de la corticotropine. Ce composé donne un «ordre» à l'hypophyse pour la formation et la sécrétion d'hormone adrénocorticotrope (ACTH). Il augmente le niveau de cortisol dans la circulation sanguine. Le cortisol "aide" le travail de l'adrénaline, fournit l'endurance du corps par rapport aux facteurs de stress.

Autres fonctions

En raison des propriétés de l'hormone, les processus suivants se développent:

  • la réaction inflammatoire est inhibée;
  • les bronches se dilatent;
  • le gonflement des tissus diminue;
  • l'allergie est évitée (également en raison de la libération de cortisol);
  • la coagulation sanguine s'accélère, le saignement s'arrête;
  • le nombre de leucocytes dans le sang augmente.

Indications pour un test sanguin d'adrénaline

La valeur diagnostique de la détermination de l'hormone dans le sang a un processus tumoral. Si les cellules des glandes surrénales (phéochromocytome), les nœuds nerveux du système sympathique (paragangliome) se développent, la concentration de l'hormone augmente plus de deux fois. La suspicion de la présence de néoplasmes capables de synthétiser l'adrénaline se produit avec les complexes de symptômes suivants:

  • phéochromocytome - hypertension artérielle maligne non contrôlée avec crises, tachycardie, transpiration, maux de tête, niveau élevé d'anxiété;
  • carcinoïde (une tumeur des cellules nerveuses du tube digestif, des bronches, du thymus) - diarrhée, douleurs abdominales, arythmie, essoufflement, bouffées de chaleur;
  • paragangliome - crises de panique, crises de migraine, nausées, troubles du rythme des contractions cardiaques, hypertension artérielle, tremblements des mains.

L'étude est également menée pour les patients présentant une hérédité alourdie pour de tels néoplasmes, ainsi que pour le diagnostic établi de tumeurs neuroendocrines pendant le traitement.

Taux d'adrénaline

Pour que l'analyse soit fiable, la personne examinée doit être dans un état de repos physique et émotionnel complet une demi-heure avant le diagnostic. Par conséquent, les normes ne peuvent pas être déterminées pour les enfants, car leur réaction à la prise de sang entraîne toujours une augmentation du stress des indicateurs. Chez les patients âgés de 14 ans et plus, le sang contient 110 pg dans 1 ml.

En l'absence de maladies, la teneur en adrénaline peut être affectée par:

  • excitation,
  • buvant de l'alcool,
  • caféine,
  • fumeur,
  • exercice physique.
L'excitation affecte l'adrénaline dans le sang

Si excès d'hormone de stress

Le niveau d'adrénaline dépasse la norme pour la douleur, les lésions traumatiques, ainsi que chez les patients avec:

  • tumeurs de la couche cérébrale des glandes surrénales - phéochromocytome;
  • injections d'adrénaline ou de noradrénaline;
  • défaillance circulatoire, en particulier avec le développement de la décompensation;
  • crise d'hypertension;
  • baisse de la glycémie (famine, administration d'insuline);
  • trouble mental maniaque;
  • prendre de la nitroglycérine, de la tétracycline, de l'ufilline.
Crise d'hypertension

Carence en adrénaline

Un faible niveau d'hormone se produit dans la maladie de Parkinson et la maladie d'Alzheimer, la polyneuropathie diabétique, l'utilisation de médicaments psychotropes, la raunatine, la mélipramine. Avec le traitement réussi du phéochromocytome ou d'une tumeur neuroendocrine d'un autre endroit, la réduction de la concentration de l'hormone est l'objectif de la thérapie.

Les fonctions de l'adrénaline en tant que médicament

De toutes les propriétés de l'adrénaline à des fins thérapeutiques, appliquer:

  • rétrécissement des vaisseaux sanguins;
  • augmentation de la pression;
  • expansion des bronches;
  • augmentation du glucose
  • effet antiallergique;
  • amélioration de la conduction des impulsions myocardiques.

Une administration lente entraîne une augmentation du débit cardiaque et une accélération du pouls, ainsi qu'une diminution de la résistance périphérique. Un rythme plus rapide provoque un rétrécissement des artères, une augmentation de l'indice de pression artérielle systolique et une relaxation des bronches. Si une dose de 0,3 mcg par minute (pour 1 kg de poids corporel) est dépassée, le flux sanguin dans les reins, le système digestif se détériore et la nutrition des organes internes diminue.

Les indications

Le médicament est recommandé pour de telles pathologies:

  • urticaire, réaction d'anaphylaxie (allergie de type immédiat), choc avec l'utilisation de médicaments, transfusion sanguine, administration de sérums, vaccins;
  • allergie à la nourriture, piqûres d'insectes, contact avec des allergènes;
  • bronchospasme avec anesthésie ou avec crise d'asthme;
  • blocage complet des impulsions dans le muscle cardiaque, l'arrêt des contractions (asystolie);
  • saignement avec traumatisme cutané et muqueux;
  • chute de pression pendant un choc, un traumatisme, une septicémie, avec une fonction rénale insuffisante, un cœur, des opérations;
  • surdosage de médicaments pour l'hypertension, l'insuline;
  • en combinaison avec des analgésiques avec anesthésie locale;
  • glaucome, opérations en ophtalmologie.
Bloc auriculo-ventriculaire

Contre-indications

L'adrénaline n'est pas prescrite aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu'aux patients chez lesquels:

  • intolérance individuelle;
  • cardiomyopathie, ischémie myocardique, angine de poitrine;
  • hypertension ou hypertension artérielle symptomatique;
  • phéochromocytome;
  • arythmie - tachycardie, fibrillation ventriculaire.

Sous surveillance médicale constante, il est utilisé chez les enfants, les personnes âgées et avec:

  • manque d'oxygène;
  • troubles du rythme;
  • hypertension pulmonaire;
  • état de choc dû à un dysfonctionnement du cœur, un traumatisme, une perte de sang;
  • augmentation de la formation d'hormones thyroïdiennes (thyréotoxicose);
  • athérosclérose commune;
  • obstruction des vaisseaux sanguins de toute origine;
  • gelure;
  • diabète sucré, angiopathie diabétique;
  • syndrome convulsif;
  • La maladie de Parkinson;
  • prostate hypertrophiée.
Hypertension pulmonaire

Dosage d'adrénaline

Lors de la prescription du médicament, ils sont guidés par le diagnostic, l'âge du patient et la gravité de son état. Les régimes de traitement standard comprennent l'introduction de telles quantités de médicaments:

Adrénaline

Adrénaline (adrénaline), également appelée épinéphrine (épinéphrine) - un neurotransmetteur, un représentant du groupe des catécholamines. Le précurseur de la substance est l'acide aminé tyrosine, qui est ingéré avec de la nourriture. Il est produit dans les cellules de la médullosurrénale. Le neurotransmetteur est également présent dans les synapses adrénergiques, sa synthèse est activée lorsque le système nerveux autonome (autonome) est excité.

Les fonctions

L'adrénaline fonctionne en tandem avec un autre neurotransmetteur - la noradrénaline. Les fonctions de ces intermédiaires chimiques sont la transmission des influx nerveux dans l'espace synaptique, des neurones aux différentes cellules. L'épinéphrine a un effet diversifié. L'effet dépend du type de cellules qui y sont exposées. Cependant, l'objectif principal de l'adrénaline est de préparer le corps à la réaction de «courir ou combattre», c'est-à-dire de mobiliser toutes les ressources pour effectuer des actions énergiques, efficaces et décisives..

Les phénomènes typiques lors de la libération de ce neurotransmetteur sont une contraction accélérée du cœur, une augmentation de la pression artérielle, l'expansion des voies respiratoires de l'arbre bronchique et l'expansion de la pupille. Une poussée d'adrénaline vous permet de redistribuer le flux sanguin, augmentant la circulation sanguine dans les muscles. Dans ce cas, les processus métaboliques dans le corps changent, à la suite de quoi la concentration de glucose dans le sang atteint un maximum.

L'adrénaline est un stimulant du système nerveux central. Il améliore l'activité du système nerveux sympathique, favorisant l'éveil. Accumule l'énergie psychique, déclenche l'activation des qualités morales et volitives d'une personne, améliore les capacités d'orientation. Le neurotransmetteur est responsable du développement d'expériences d'anxiété, d'agitation, de tension nerveuse. Il initie une synthèse améliorée du cortisol dans le sang, augmentant ainsi la résistance du corps aux facteurs de stress.

Une diminution de la sensibilité à la douleur est également un effet d'adrénaline. En raison de la synthèse abondante de cette substance, une personne peut continuer à courir ou à se battre, même après avoir subi une blessure grave. L'adrénaline augmente considérablement la force et l'endurance, améliore la performance des actions, contribue à un fonctionnement plus complet des systèmes sensoriels et au traitement instantané du signal.

Que se passe-t-il lorsque la montée d'adrénaline?

Lorsqu'une personne perçoit une situation comme dangereuse et menaçante, ces informations sont envoyées à la partie du cerveau - l'amygdale, dont la fonction est le traitement émotionnel des données. Si l'amygdale interprète l'information comme menaçante et nocive, elle transfère l'information à l'hypothalamus - le centre du «contrôle» du cerveau. Le «département de commande» envoie des signaux à travers les nerfs autonomes vers la médullosurrénale.

  • se lie aux récepteurs des cellules du foie, décomposant les grosses molécules de sucre appelées glycogène en un produit plus petit et plus facilement digestible appelé glucose, qui donne aux muscles une charge énergétique élevée;
  • agit sur les récepteurs cellulaires dans les poumons, initiant des respirations rapides;
  • stimule le cœur à battre plus vite;
  • provoque la contraction des vaisseaux sanguins et dirige le sang vers les principaux groupes musculaires;
  • stimule la transpiration pour refroidir rapidement le corps;
  • se lie aux récepteurs pancréatiques pour supprimer la production d'insuline.

La production et la montée d'adrénaline sont très rapides, observées pendant trois minutes après la perception d'informations sur un événement stressant. Souvent, ces changements se produisent si rapidement qu'une personne n'a même pas le temps de comprendre ce qui se passe. C'est la montée d'adrénaline qui permet au conducteur d'esquiver la voiture venant en sens inverse avant d'avoir le temps d'évaluer la situation et de réfléchir à la manœuvre nécessaire. Lorsque les contraintes cessent, les impulsions nerveuses vers les glandes surrénales cessent d'être fournies et la production d'adrénaline s'arrête..

Excès d'adrénaline

La surproduction d'épinéphrine est un phénomène courant. La plupart des gens sont soumis à des situations stressantes, donc beaucoup connaissent les symptômes typiques de la montée d'adrénaline. Bien que l'épinéphrine soit une substance dont la production est conçue par la nature dans un but évolutif spécifique, certaines personnes participent sciemment à des activités risquées juste pour ressentir la montée d'adrénaline. Les actions qui peuvent provoquer une synthèse active d'une substance comprennent:

  • regarder un film d'horreur;
  • se classer en tant que fan de football;
  • jeux d'argent
  • Parachutisme;
  • plongée sous-marine - plongée depuis les endroits les plus dangereux (falaises, gratte-ciel);
  • saut à l'élastique - sauter d'un pont, également connu sous le nom de saut à l'élastique;
  • plongée en cage - plongée en cage dans l'habitat du requin;
  • rafting - un rafting sportif sur les rivières de montagne;
  • stantraiding - effectuer des cascades sur une moto;
  • Toiture - grimpez sur les toits inaccessibles et dangereux des gratte-ciel sans assurance.

Au fil du temps, les personnes impliquées dans des activités extrêmes développent de l'adrénaline. Ce phénomène peut être expliqué comme suit. Quelque temps après la montée d'adrénaline, une personne ressent une baisse d'activité, une baisse des performances, une léthargie et de la fatigue - une condition similaire à une gueule de bois. Maintenant, son activité se concentre non seulement sur la ré-expérience d'une montée de force et d'excitation, mais aussi sur l'élimination des conséquences désagréables d'un flash d'adrénaline. L'effet du «coup de pied de coin» fonctionne et la personne procède à nouveau à des activités stimulantes dangereuses.

Quelle est la montée d'adrénaline nocive?

Bien que la réaction «combattre ou courir» soit très utile lorsqu'il s'agit d'éviter un accident de voiture ou de fuir rapidement un chien enragé, elle peut devenir un problème si vous l'activez en réponse au stress quotidien. Un esprit plein de pensées négatives, de peurs et d'anxiétés Il stimule la libération d'adrénaline et d'autres hormones de stress. Ce processus est particulièrement pertinent la nuit, lorsqu'une personne est au lit. Dans une pièce calme et sombre, certaines personnes se concentrent en particulier sur un conflit qui s'est récemment produit, ou s'inquiètent de ce qui leur arrivera demain.

Bien qu'il n'y ait pas de réel danger dans ces pensées, le cerveau perçoit ces pensées comme des facteurs de stress. En conséquence, le processus de synthèse supplémentaire d'adrénaline démarre. Une charge d'énergie supplémentaire et inutile provoque une sensation d'anxiété et d'irritation, ce qui rend impossible l'endormissement.

L'adrénaline peut également être libérée en réponse à des bruits forts, des lumières vives et des températures élevées. Regarder la télévision, utiliser un téléphone portable ou un ordinateur, écouter de la musique forte avant le coucher peut également provoquer une montée d'adrénaline la nuit.

Comment contrôler l'adrénaline?

Tout le monde doit apprendre à gérer et à prévenir le stress. Il ne faut pas oublier qu'une seule expérience de situations stressantes est un phénomène normal et naturel, et parfois sain. Cependant, un séjour constant dans un état de stress est lourd de développement de maladies somatiques, neurologiques et psychotiques dangereuses. Une poussée d'adrénaline régulière peut endommager les vaisseaux sanguins, augmenter la pression artérielle, augmentant ainsi le risque de crises cardiaques et d'accidents vasculaires cérébraux. Elle peut également entraîner une anxiété constante, une prise de poids, des maux de tête et une insomnie persistante..

Pour aider à contrôler l'adrénaline, vous devez activer votre système nerveux parasympathique, également appelé «système de repos et de repos», à l'opposé de la réponse «hit or run». Son activation aide à atteindre l'équilibre dans le corps, permet au corps de se détendre et de se restaurer..

Pour améliorer les fonctions des parasympathiques, ce qui suit convient:

  • exercices de respiration profonde;
  • méditation;
  • le yoga ou le tai-chi qui combinent le mouvement avec la respiration profonde;
  • conversation confidentielle avec des amis ou des membres de la famille au sujet de situations stressantes;
  • tenir un journal des sentiments et des pensées;
  • maintenir une alimentation saine et équilibrée;
  • exercice régulier;
  • promenades en plein air;
  • limiter la consommation de caféine et d'alcool;
  • restriction des téléphones portables, des lumières vives, des ordinateurs, du haut-parleur et de la télévision juste avant le coucher.

Carence en adrénaline

La carence en épinéphrine est une occurrence inhabituelle et rare, résultant parfois de l'ablation des deux glandes surrénales. En règle générale, même une telle opération chirurgicale ne conduit pas à une carence en adrénaline, car 90% de cette substance est synthétisée dans le système nerveux.

L'utilisation d'adrénaline dans la pratique clinique

L'injection d'adrénaline est utilisée comme traitement médical d'urgence pour le traitement des réactions allergiques potentiellement mortelles causées par les piqûres d'insectes, les aliments, les médicaments. Le médicament est présent dans une classe de médicaments appelés agonistes adrénergiques alpha et bêta (agents sympathomimétiques). Ils agissent en relaxant les muscles des voies respiratoires et en contractant les vaisseaux sanguins..

Conclusion

L'adrénaline est un neurotransmetteur important dans la classe des catécholamines. Sa synthèse et sa libération constituent le début des activités de la réaction «courir ou combattre». Une montée constante d'adrénaline est lourde de problèmes dans les systèmes nerveux et cardiovasculaire. Une ruée régulière de substance provoque une tension nerveuse, de l'anxiété et de l'anxiété, une insomnie persistante. Vous pouvez contrôler le niveau du neurotransmetteur en menant un mode de vie sain et en refusant les activités extrêmes.

L'adrénaline, c'est quoi? Ses fonctions et son rôle dans l'organisme

L'adrénaline (ou épinéphrine) est, d'une part, une hormone transportée dans le sang et, d'autre part, un neurotransmetteur (lorsqu'elle est libérée des synapses des neurones). L'adrénaline est une catécholamine, une monoamine sympathomimétique dérivée des acides aminés phénylalanine et tyrosine. Les racines latines ad + renes et les racines grecques epi + nephron signifient littéralement «au / au-dessus du rein». Ceci est une indication des glandes surrénales, qui sont situées sur le dessus des reins et synthétisent cette hormone.

Les glandes surrénales (glandes endocrines appariées) sont situées au sommet de chaque rein. Ils sont responsables de la production de nombreuses hormones (y compris l'aldostérone, le cortisol, l'adrénaline, la noradrénaline) et sont divisés en deux parties: externe (cortex surrénal) et interne (médullosurrénale). L'adrénaline est produite à l'intérieur.

Les glandes surrénales sont contrôlées par une autre glande de sécrétion interne appelée l'hypophyse, située dans le cerveau.

Pendant une situation stressante, l'adrénaline pénètre très rapidement dans la circulation sanguine, envoyant des impulsions à divers organes pour créer une réponse spécifique - la réaction «hit or run». Par exemple, une poussée d'adrénaline est ce qui donne à une personne la possibilité de sauter par-dessus une immense clôture ou de soulever un objet extrêmement lourd. Cependant, il convient de noter que la réaction «hit or run» elle-même est médiée non seulement par l'adrénaline, mais également par d'autres hormones de stress qui donnent au corps force et endurance dans une situation dangereuse..

L'histoire de la découverte d'adrénaline

Depuis la découverte des glandes surrénales, personne n'a connu leurs fonctions dans le corps. Cependant, des expériences ont montré qu'ils sont d'une importance cruciale pour la vie, car leur élimination entraîne la mort d'animaux de laboratoire.

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, des extraits surrénaliens ont été étudiés par le britannique George Oliver et Edward Sharpei-Schafer, ainsi que par le pôle Napoléon Tsibulsky. Ils ont constaté que l'administration de l'extrait augmentait considérablement la pression artérielle chez les animaux d'essai. La découverte a conduit à une véritable course à la recherche de la substance responsable de cela..

Ainsi, en 1898, John Jacob Abel a reçu une substance cristalline qui augmente la pression d'un extrait de la glande surrénale. Il l'a appelé épinéphrine. Dans le même temps, l'allemand von Frut a isolé indépendamment une substance similaire et l'a appelée suprarénine. Ces deux substances avaient la propriété d'augmenter la pression artérielle, mais elles différaient en effet de l'extrait..

Deux ans plus tard, le chimiste japonais Yokichi Takamin a amélioré la technologie de purification d'Abel et breveté la substance résultante, lui donnant le nom d'adrénaline.

L'adrénaline a été synthétisée artificiellement pour la première fois en 1904 par Friedrich Stolz.

L'adrénaline en médecine (épinéphrine)

Chez les professionnels de la santé, ainsi que dans des pays comme les États-Unis et le Japon, le terme épinéphrine est utilisé plus souvent que l'adrénaline. Cependant, les médicaments pharmaceutiques qui imitent les effets de l'adrénaline sont communément appelés médicaments adrénergiques et les récepteurs de l'adrénaline sont appelés adrénorécepteurs..

Fonctions d'adrénaline

Lorsqu'elle pénètre dans la circulation sanguine, l'adrénaline prépare rapidement le corps à l'action dans les situations d'urgence. L'hormone améliore l'apport d'oxygène et de glucose au cerveau et aux muscles, supprimant d'autres processus non urgents (en particulier, la digestion et la reproduction).

L'expérience du stress est normale et parfois même bénéfique pour la survie. Mais il est important d'apprendre à gérer le stress, comme au fil du temps, une poussée d'adrénaline constante peut endommager les vaisseaux sanguins, augmenter la pression artérielle et le risque de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral. Elle entraîne également une anxiété constante, une prise de poids, des maux de tête et de l'insomnie..

Pour commencer à contrôler l'adrénaline, vous devez apprendre à activer votre système nerveux parasympathique, également connu sous le nom de «système de repos et de digestion». Le repos et la digestion sont l'opposé d'une réaction de coup sûr ou de course. Cela aide à promouvoir l'équilibre dans le corps et lui permet de se reposer et de se restaurer..

Les effets de l'adrénaline sur le cœur et la pression artérielle

La réaction provoquée par l'adrénaline conduit à l'expansion des bronches et des canaux d'air plus petits pour fournir aux muscles l'oxygène supplémentaire dont ils ont besoin pour faire face au danger ou à la fuite. Cette hormone provoque la contraction des vaisseaux sanguins pour rediriger le sang vers les principaux groupes musculaires, le cœur et les poumons. Cela augmente la fréquence cardiaque et le volume systolique, dilate les pupilles et rétrécit les artérioles de la peau et des intestins, développant les artérioles dans le muscle squelettique.

L'adrénaline est utilisée comme médicament pour l'arrêt cardiaque et les violations graves de son rythme, entraînant une diminution ou une absence de débit cardiaque. Cet effet bénéfique (dans les situations critiques) a un effet négatif significatif - une irritabilité accrue du cœur, qui peut entraîner des complications immédiatement après une réanimation réussie.

Comment l'adrénaline affecte le métabolisme

L'adrénaline augmente la glycémie car la catalyse (décomposition) du glycogène en glucose dans le foie est fortement améliorée, et en même temps, la dégradation des lipides dans les cellules graisseuses commence. De la même manière, la dégradation du glycogène, qui est stocké dans le muscle, est fortement activée. Toutes les réserves d'énergie facilement disponibles sont mobilisées..

Comment l'adrénaline affecte le système nerveux central

La synthèse d'adrénaline est exclusivement sous le contrôle du système nerveux central (SNC). L'hypothalamus dans le cerveau, recevant un signal de danger, se lie au reste du corps par le biais du système nerveux sympathique. Le premier signal à travers les nerfs autonomes pénètre dans la médullosurrénale, qui réagit par la libération d'adrénaline dans la circulation sanguine.

La capacité du corps à ressentir la douleur diminue également sous l'influence de l'adrénaline, il devient donc possible de continuer à courir ou à combattre le danger, même après avoir été blessé. L'adrénaline provoque une augmentation marquée de la force et des performances, et augmente également l'activité cérébrale pendant les moments stressants. Une fois le stress apaisé et le danger passé, l'action de l'adrénaline peut durer jusqu'à une heure.

L'effet de l'adrénaline sur les muscles lisses et squelettiques

La plupart des muscles lisses avec adrénaline se détendent. Un muscle lisse est principalement situé dans les organes internes. Il s'agit de maximiser la redistribution de l'énergie en faveur du muscle strié (myocarde cardiaque et muscle squelettique). Ainsi, les muscles lisses (de l'estomac, des intestins et des autres organes internes, à l'exception du cœur et des poumons) sont désactivés et le muscle strié est immédiatement stimulé..

Propriétés antiallergiques et anti-inflammatoires

Comme certaines autres hormones du stress, l'adrénaline a un effet écrasant sur le système immunitaire. Ceux. cette substance est de nature anti-inflammatoire et anti-allergique. Pour cette raison, il est utilisé pour traiter l'anaphylaxie et la septicémie, comme bronchodilatateur dans l'asthme, si des agonistes spécifiques des récepteurs bêta 2-adrénergiques ne sont pas disponibles ou inefficaces.

Effet sur la coagulation et l'érection du sang

Selon la logique de la situation de «combat ou fuite», aux moments dangereux, la capacité du sang à coaguler devrait être renforcée. C'est exactement ce qui se passe après la libération d'épinéphrine dans le sang. La réponse est une augmentation du nombre de plaquettes et de la vitesse de coagulation sanguine. Parallèlement à l'effet de la vasoconstriction, cette réaction sert de prophylaxie des saignements lourds et potentiellement mortels en cas de blessure..

En stimulant le muscle squelettique, l'adrénaline inhibe considérablement l'érection et généralement la puissance masculine. Une érection est due au fait que dans le corps caverneux du pénis, les vaisseaux sanguins se détendent et débordent de sang. L'adrénaline provoque un rétrécissement des vaisseaux sanguins et leur remplissage en sang devient presque impossible. Ainsi, une érection normale sous contrainte n'est pas possible. Cela signifie que le stress a un effet néfaste sur la puissance masculine..

Biosynthèse d'adrénaline

Le précurseur de l'adrénaline est la noradrénaline, alias noradrénaline (NE). La norépinéphrine est le principal neurotransmetteur des nerfs adrénergiques sympathiques. Il est synthétisé dans l'axone nerveux, stocké dans des vésicules spéciales, et est libéré lorsqu'il est nécessaire de transmettre un signal (impulsion) à travers le nerf.

Étapes de la synthèse d'adrénaline:

  1. L'acide aminé de la tyrosine est transporté vers l'axone du nerf sympathique.
  2. La tyrosine (Tyr) est convertie en DOPA par la tyrosine hydroxylase (une enzyme qui limite le taux de synthèse du NE).
  3. La DOPA est convertie en dopamine (DA) en utilisant la DOPA décarboxylase.
  4. La dopamine est transportée dans les vésicules, puis convertie en norépinéphrine (NE) à l'aide de dopamine-β-hydroxylase (DBH).
  5. L'adrénaline est synthétisée à partir de la noradrénaline (NE) dans la médullosurrénale lorsque les fibres préganglionnaires des synapses du système nerveux sympathique sont activées pour libérer l'acétylcholine. Ce dernier ajoute un groupe méthyle à la molécule NE avec la formation d'adrénaline, qui pénètre immédiatement dans la circulation sanguine et provoque une chaîne de réactions correspondantes.

Comment provoquer une montée d'adrénaline?

Bien que l'adrénaline ait une nature évolutive, les gens sont capables de provoquer artificiellement une poussée d'adrénaline. Exemples d'activités pouvant provoquer une poussée d'adrénaline:

  • Regarder des films d'horreur
  • Parachutisme (depuis une falaise, depuis un élastique, etc.)
  • Plongée en cage de requin
  • Divers jeux dangereux
  • Rafting etc..

Un esprit plein de pensées et d'anxiétés diverses stimule également le corps à libérer de l'adrénaline et d'autres hormones liées au stress telles que le cortisol. Cela est particulièrement vrai la nuit, au lit, dans une pièce calme et sombre, il est impossible d'arrêter de penser au conflit qui s'est produit la veille ou de s'inquiéter de ce qui se passera demain. Le cerveau perçoit cela comme du stress, bien qu'il n'y ait vraiment aucun danger réel. Ainsi, le supplément d'énergie reçu de la montée d'adrénaline est inutile. Il provoque une sensation d'anxiété et d'irritation, rend impossible l'endormissement.

L'adrénaline peut également être libérée en réponse à un bruit fort, à une lumière vive et à des températures élevées. Regarder la télévision, utiliser un téléphone portable ou un ordinateur, écouter de la musique forte avant le coucher peut également provoquer une montée d'adrénaline la nuit.

Que se passe-t-il avec un excès d'adrénaline?

Bien que la réaction «hit or run» soit très utile lorsqu'il s'agit d'éviter un accident de voiture ou de fuir un chien enragé, elle peut être un problème lorsqu'elle est activée souvent en réponse au stress quotidien.

Dans les conditions des réalités modernes, le corps libère souvent cette hormone lorsqu'il est soumis à un stress, sans rencontrer de réel danger. Il y a donc des étourdissements fréquents, une faiblesse et un changement de vision. De plus, l'adrénaline provoque la libération de glucose, que les muscles doivent utiliser dans une situation de «combat ou fuite». Lorsqu'il n'y a pas de danger, cette énergie supplémentaire n'a pas de sens et n'est pas utilisée, ce qui rend une personne agitée et irritable. Des niveaux excessivement élevés de l'hormone dus au stress sans réel danger peuvent causer des dommages cardiaques dus à la surtension, l'insomnie et la nervosité. Les effets indésirables liés à l'adrénaline comprennent:

  • Cardiopalmus
  • Tachycardie
  • Anxiété
  • Mal de crâne
  • Tremblement
  • Hypertension
  • Oedème pulmonaire aigu

Les conditions médicales qui provoquent la surproduction d'adrénaline sont rares, mais peuvent survenir. Par exemple, si une personne a des tumeurs ou une inflammation des glandes surrénales, elle peut produire trop d'adrénaline. Cela entraîne de l'anxiété, une perte de poids, des palpitations et une hypertension artérielle..

La production d'adrénaline surrénale est trop faible est rare, mais si cela se produit, la capacité du corps à répondre correctement dans des situations stressantes est limitée.

Ainsi, un stress prolongé peut entraîner des complications liées à l'adrénaline. La solution à ces problèmes commence par la recherche de moyens sains de gérer le stress. Un endocrinologue est le même médecin avec qui vous devriez parler de problèmes hormonaux, notamment le stress et un excès d'adrénaline.