Adrénaline hormonale - qu'est-ce que c'est, comment ajuster son taux sanguin?

Presque tout le monde connaît l'hormone adrénaline. Cependant, peu de gens peuvent dire sur le rôle de cette substance dans l'organisme, le lieu de sa synthèse et les fonctions exercées. Il a été constaté que cette hormone active les réserves internes du corps dans les cas d'urgence, sauvant souvent de la mort.

Adrénaline - qu'est-ce que c'est?

Hormone adrénaline: quelle est cette substance, où est-elle synthétisée et de quoi est-elle responsable - questions fréquentes des patients envoyés pour étudier le statut hormonal. L'adrénaline dans le corps humain est sécrétée par les cellules de la médullosurrénale. Cela se produit à la suite d'une réaction aux signaux fournis par le système nerveux en cas de situations extrêmes qui nécessitent une réaction rapide du corps, une activité musculaire soudaine. La libération d'adrénaline dans le sang contribue à l'apport instantané d'énergie aux cellules musculaires et nerveuses.

Où l'adrénaline est-elle produite dans le corps humain?

Où l'adrénaline est produite - beaucoup le savent depuis les années scolaires. Le lieu de synthèse de ce composé hormonal est le cortex surrénal. Il convient de noter que le nom de la substance elle-même indique le lieu de son origine: "ad" - ci-dessus, "rénal" - rein. L'adrénaline, l'hormone surrénale, est un produit de la synthèse biochimique complexe des catécholamines - tout un groupe de substances hormonales associées à la réponse du corps au stress et à l'activité physique excessive.

Le processus de synthèse est très complexe, par conséquent, nous ne donnons que ses principales étapes:

  1. L'hydroxylation des acides aminés de la tyrosine conduit à la formation de lévodopa ou de DOPA.
  2. La DOPA est décarboxylée par l'enzyme L-DOPA décarboxylase et convertie en dopamine.
  3. La dopamine formée est exposée au composé enzymatique dopamine bêta-hydroxylase et est hydroxylée en norépinéphrine, à partir de laquelle l'hormone adrénaline est formée.

De quoi l'adrénaline est-elle responsable??

Comme toutes les hormones, l'adrénaline dans le sang remplit une certaine fonction. Son rôle principal est, si nécessaire, de mobiliser le corps en quelques minutes. Cela se produit dans des situations stressantes, lorsque les organes et systèmes internes ont besoin de légitime défense..

Les situations suivantes peuvent être mentionnées à titre d'exemple:

  • blessures
  • peur pour sa vie;
  • risque élevé.

Les principaux tissus et organes cibles du corps humain sont le foie, les muscles et le système cardiovasculaire. Avec une augmentation de la synthèse d'adrénaline, on note ce qui suit:

  1. Le foie améliore la dégradation du glycogène en glucose, augmentant sa concentration dans la circulation sanguine.
  2. Sous l'influence de l'adrénaline, le tissu musculaire décompose le glycogène en glucose-6-phosphate, qui se transforme en acide lactique à la suite de la glycolyse.
  3. Le système cardiovasculaire commence à fonctionner plus activement: la fréquence et la force des contractions cardiaques augmentent, la pression artérielle augmente, les artérioles cutanées se rétrécissent, mais les vaisseaux sanguins des organes internes, des muscles et du cœur se dilatent.

La libération d'adrénaline dans le sang - symptômes

La concentration de l'hormone dans le sang est variable. Sa croissance rapide s'observe dans des situations stressantes, avec des expériences, à haut risque. Dans ce cas, la santé générale et l'état du corps changent.

Lorsque l'adrénaline est libérée dans le sang, les symptômes et sensations associés à ce processus sont enregistrés comme suit:

  • une augmentation de la fréquence cardiaque (le cœur commence à battre rapidement);
  • poussée de force et d'énergie due à une ruée de sang vers les muscles;
  • pupilles dilatées des yeux;
  • relaxation des voies respiratoires afin de saturer davantage les organes internes en oxygène;
  • transpiration accrue;
  • une légère augmentation de la température corporelle;
  • étourdissements dus à une concentration accrue d'oxygène dans le sang.

Comment vérifier le niveau d'adrénaline dans le sang?

La seule façon d'établir la concentration de l'hormone est d'étudier le plasma sanguin. Cependant, avant de connaître le niveau d'adrénaline dans le sang, le patient doit subir une préparation pour l'analyse. Elle consiste en l'exclusion totale des expériences, des situations stressantes à la veille de l'étude (3 jours avant le jour de l'analyse prescrite). Le sang comme objet d'analyse en laboratoire est utilisé pour déterminer la concentration d'adrénaline chez les patients âgés de plus de 14 ans. S'il est nécessaire de procéder à une analyse chez l'enfant, un échantillon d'urine est examiné..

Le taux d'adrénaline dans le sang

La quantité d'adrénaline dans le sang dépend de nombreux facteurs. Les expériences, le stress, le stress émotionnel et physique contribuent à une augmentation temporaire de la concentration de l'hormone dans le sang. À cet égard, pour obtenir des résultats de recherche objectifs, une préparation préliminaire approfondie est nécessaire..

Après l'analyse de l'adrénaline dans le sang, l'évaluation de ses résultats doit être effectuée exclusivement par un médecin. Cela augmente la masse des paramètres. Selon les normes établies, les valeurs de référence de l'adrénaline dans le sang ne doivent pas dépasser 110 pg / ml (pour les adultes). Pour établir le niveau de catécholamines chez les enfants, un test d'urine est effectué. Une augmentation de la concentration d'adrénaline chez les enfants peut être déclenchée par la peur et le stress causés par la procédure de prélèvement de sang elle-même..

Augmentation de l'adrénaline dans le sang

L'adrénaline pas très élevée dans le sang peut être temporaire. De telles situations peuvent être provoquées par des expériences vécues la veille, par une situation stressante lorsque l'adrénaline est libérée dans la circulation sanguine. Pour exclure cela et réduire la probabilité de résultats biaisés, le patient a besoin de 20 minutes de repos avant de prélever un échantillon de sang.

Haute adrénaline - raisons

Lorsque l'hormone adrénaline est élevée dans le sang et cela est confirmé par des études répétées, les médecins prescrivent un examen pour détecter la pathologie.

L'une des plus dangereuses est considérée comme une tumeur sécrétant des catécholamines et des tumeurs des tissus neurochromaffines:

  • paragangliome;
  • phéochromocytome;
  • neuroblastome.

Parmi les pathologies possibles à exclure avec une augmentation du taux d'adrénaline:

Comme le montrent les observations d'experts, l'hormone adrénaline peut augmenter lors de la prise de certains médicaments:

  • Intibiteurs MAO;
  • nitroglycérine;
  • phentolamine;
  • propanolol.

Comment faire baisser l'adrénaline dans le sang?

Avant d'abaisser l'adrénaline dans le sang, il est nécessaire d'établir la cause exacte de l'augmentation. Si elle est associée à une activité physique, au stress ou à des soucis, pour normaliser le niveau de l'hormone, il suffit d'éliminer ces facteurs.

Selon les experts, une excellente aide pour normaliser le niveau d'adrénaline dans le sang:

  • aromathérapie;
  • traitements de l'eau;
  • communication avec la famille, les amis et les proches;
  • écouter votre musique préférée.

Souvent, il est utile pour ces patients de prendre un jour de congé ou de changer de profession. Si après toutes ces méthodes pour réduire l'adrénaline échoue, les médecins ont recours à un traitement médicamenteux. Les médicaments sont sélectionnés individuellement, indiquant la posologie et la fréquence d'administration, la durée du traitement.

Adrénaline réduite dans le sang

Extérieurement, de faibles niveaux d'adrénaline dans le sang ne sont pratiquement pas spécifiques. Les patients se plaignent d'une sensation constante de fatigue, de l'incapacité à retrouver force et vitalité. Ces personnes sont constamment submergées par la somnolence. Ces symptômes sont des signes typiques d'épuisement de l'adrénaline lorsqu'il y a une diminution nette et prononcée de l'hormone adrénaline dans le sang.

Parmi les autres symptômes non spécifiques de la pathologie:

  • envie constante de sucreries;
  • Pression artérielle faible;
  • diminution de la glycémie;
  • déficience de mémoire;
  • trouble de la digestion;
  • état déprimé.

Adrénaline réduite - raisons

Il est presque impossible de déterminer exactement ce qui a causé la diminution de l'adrénaline dans le sang. Le manque d'hormone dans la plupart des cas est un symptôme d'une violation et est considéré comme une pathologie indépendante. Comme le montre la pratique médicale, dans la plupart des cas, un manque d'adrénaline est observé chez les patients exposés à des facteurs négatifs: nicotine, alcool, drogues. Cependant, une alimentation inadéquate et déséquilibrée peut également affecter la concentration d'adrénaline dans le sang. Les végétariens sont souvent confrontés à un problème similaire..

Comment augmenter l'adrénaline dans le sang?

Les situations stressantes, les actions associées au risque stimulent la production de l'hormone, par conséquent, une augmentation de l'adrénaline dans le sang peut être causée sans recourir à des médicaments. Les sports extrêmes, la passion pour les arts martiaux, l'augmentation de l'activité physique peuvent provoquer une montée d'adrénaline dans le sang et ainsi augmenter sa concentration.

Vous pouvez vous faire peur et augmenter ainsi l'adrénaline en organisant un film d'horreur. Pour ceux qui n'aiment pas l'activité physique et les sports, les médecins recommandent de boire plus de café, ce qui active les glandes surrénales. Dans le cas où le patient a besoin d'une augmentation constante de l'adrénaline, des médicaments peuvent être nécessaires.

Test d'adrénaline sanguine

L'adrénaline est une hormone qui est constamment présente en certaines quantités dans notre corps. Il est produit par la médullosurrénale et est impliqué dans de nombreux processus qui soutiennent la vie humaine. Cette substance est produite à partir de la noradrénaline, ensemble, ils forment un groupe de catécholamines.

Leur approvisionnement constant est formé dans les fibres du département sympathique et parasympathique du système nerveux central. L'effet de ces hormones vise à augmenter la réaction rapide du corps dans des situations stressantes et dangereuses. C'est à ce moment que se produit une libération particulièrement puissante d'adrénaline dans le sang, mais après avoir atteint son pic spécifique, en quelques minutes le niveau hormonal revient à la normale.

L'adrénaline est également appelée l'hormone du stress, car dans les situations de pointe, elle est capable de mobiliser toutes les forces pour préserver sa propre vie et trouver rapidement la seule solution importante. Une augmentation de son niveau s'accompagne constamment d'une augmentation de la pression artérielle, d'une forte exacerbation des sens et de l'expansion des pupilles.

Certaines personnes provoquent spécifiquement la libération d'adrénaline dans le sang, ce qui aide à augmenter la vigueur, à stimuler l'énergie, à améliorer les capacités mentales et physiques..

Bien sûr, il est très bon d'en faire l'expérience périodiquement lorsqu'il apporte certains avantages. Cependant, un état de stress constant et un excès de la valeur normale des catécholamines dans le sang peuvent conduire au développement de processus pathologiques:

  • Rétrécissement constant des vaisseaux sanguins.
  • Au développement de l'hypertension.

Dans ce cas, le patient est soumis à un test d'adrénaline dans le sang et l'urine pour établir la cause de la pathologie qui est apparue. Ceci est particulièrement dangereux à un jeune âge, car il peut être le signe d'un dysfonctionnement de la médullosurrénale et signaler le développement de tumeurs. En période de crise, la pression monte souvent à 200 mmHg et peut parfois s'accompagner de saignements de nez.

Motifs de rejet

Le taux d'augmentation de l'hormone dans le sang peut être associé à un certain nombre de maladies et à d'autres conséquences négatives:

  • Avec attaques d'infarctus du myocarde.
  • Avec le diabète.
  • La formation de tumeurs dans les cellules du système nerveux sympathique, ainsi que dans la région de la ganlia sympathique.
  • Lors du diagnostic de l'alcoolisme chronique.
  • Avec syndrome maniaco-dépressif.

Dans ces cas, un test d'adrénaline aura nécessairement des taux élevés. En règle générale, son niveau réduit sous une forme distincte ne se produit pratiquement pas. Elle ne peut diminuer que grâce à l'utilisation du médicament "clonidine", dont les actions visent à traiter l'hypertension.

Habituellement, dans de tels cas, le médecin examine la dose du médicament ou sélectionne un médicament plus approprié. En outre, une diminution de l'hormone peut être observée dans certaines maladies: syndrome d'Adzheimer, Parkinson et Riley Day.

L'épinéphrine est également un contraceptif. Il peut non seulement aider à la production de glucose, mais également ralentir les processus de sa production dans le foie et les muscles, améliorer le catabolisme des protéines et ralentir la production de tissu adipeux..

Par conséquent, en raison d'une augmentation prolongée de l'hormone dans le sang, une personne peut considérablement perdre du poids. Son effet accru sur le système nerveux aide à augmenter la durée de l'éveil et l'activation de l'énergie psychologique.

Un test sanguin pour l'adrénaline est capable de détecter le développement de processus négatifs dans le corps humain. Et cela, à son tour, permet de reconnaître la maladie dans les premiers stades du temps, ce qui vous permet de poser le bon diagnostic et de la ramener à une vie normale..

La quantité normale d'adrénaline dans le sang aide le corps à faire face aux réactions allergiques et à l'inflammation, car elle crée une barrière aux prostaglandines, aux leucotriènes, à la sérotonine et à d'autres pathogènes pathogènes. De plus, l'hormone améliore la coagulation sanguine, augmentant le nombre de plaquettes.

Le médicament à base d'adrénaline synthétisé est largement utilisé en médecine pour de nombreuses maladies et peut considérablement améliorer l'état du patient. Son effet positif se manifeste presque immédiatement après l'administration intraveineuse du médicament.

Soumission d'analyse

Le biomatériau utilisé pour les tests de présence d'adrénaline dans l'organisme est le sang d'une veine et l'urine quotidienne. Pour un indicateur fiable, une certaine préparation est recommandée..

Quelques jours avant de passer le test, vous devrez exclure l'apport de sympathomimétiques et de diurétiques, ainsi que certains produits, tels que: fruits: kiwi et bananes, de produits: fromage, chocolat, de boissons: café, cacao, thé fort et surtout alcool.

Pendant une journée, immédiatement avant la livraison du biomatériau, arrêtez de fumer, d'effort physique et évitez la surcharge psycho-émotionnelle. Le test est préférable le matin, quelques heures après le réveil..

Il convient également de rappeler que si une personne souffrait d'insomnie ou a négligé les règles ci-dessus, il est impossible de prendre du biomatériau, car le résultat sera loin des bons indicateurs.

Adrénaline sanguine

9 minutes Publié par Lyubov Dobretsova 1072

L'augmentation de l'adrénaline dans le sang est une réaction naturelle du corps au stress, une réponse exprimée dans le désir de vous offrir une sécurité maximale. L'adrénaline, un autre nom - épinéphrine - est un représentant des substances organiques biologiquement actives (hormones) synthétisées par les glandes endocrines.

La médullosurrénale est responsable de sa production. Ce processus est contrôlé par l'hypothalamus, une partie du cerveau humain qui régule l'activité des systèmes endocrinien et autonome. Presque tous les tissus corporels sont fournis avec des récepteurs d'adrénaline..

En cas de menace potentielle pour la santé psychophysique, l'hypothalamus mobilise instantanément la division sympathique du système autonome périphérique et donne à la glande surrénale l'ordre de développer activement et de libérer de l'adrénaline dans le sang pour affecter les récepteurs. Pour éliminer le stress, avec un minimum de pertes, tous les systèmes corporels sont inclus dans le processus avec une vitesse fulgurante.

Parallèlement à l'activité hormonale de l'adrénaline ou un peu plus tôt, un médiateur (conducteur d'une impulsion neurochimique) de la noradrénaline est libéré du processus des neurones des cellules souffrant de stress. Les substances sont en synergie (améliorant l'effet de l'interaction), leur corrélation provoque une augmentation de l'activité neuropsychique, physique et cérébrale. Ainsi, dans une situation extrême, une réaction physiologique adaptative se produit, c'est-à-dire que le corps est préparé de manière optimale pour la protection.

La réponse du corps à une poussée hormonale

Une forte augmentation du niveau d'épinéphrine dans le sang inhibe temporairement les systèmes génito-urinaire et digestif afin d'économiser de l'énergie et de la diriger vers une augmentation rapide de l'hormone vers le cerveau pour résoudre le problème. Le processus prend plusieurs secondes, mais pendant ce temps, un certain nombre de réactions physiologiques non contrôlées se produisent:

  • rétrécissement des vaisseaux sanguins de la cavité abdominale et relaxation des muscles lisses de l'intestin;
  • limiter l'apport sanguin, par conséquent, l'expansion des vaisseaux du cerveau et l'augmentation de la pression artérielle (pression artérielle);
  • tension des muscles squelettiques;
  • mydriase (pupilles dilatées);
  • respiration profonde et bruyante (similaire au syndrome respiratoire de Kussmaul), en raison d'un manque d'oxygène;
  • augmentation de la nervosité et de l'excitation psycho-émotionnelle;
  • tachycardie (contraction rapide du muscle cardiaque).

Le besoin urgent d'énergie accélère les processus métaboliques et augmente la production de glucose. Dans ce cas, l'hypothalamus bloque la sensation de faim. L'hormone est un stimulant naturel de l'immunité. Dans une situation choquante, les défenses augmentent l'activité, se préparant à lutter contre les virus, les allergènes et les infections. Toutes les réserves mentales et physiques du corps sont mises en "pleine préparation au combat" pour refléter le danger et maintenir la viabilité.

La norépinéphrine a un effet vasoconstricteur plus fort que l'épinéphrine, mais elle affecte également le développement de l'hypoxie (carence en oxygène) dans une moindre mesure. Un état psychophysique excité ne peut pas durer longtemps. Après une courte période de temps, l'adrénaline dans le sang tombe. Les systèmes digestif et génito-urinaire sont inclus dans le processus physiologique, les réactions ralentissent, l'activité cérébrale diminue, la polyphagie se manifeste (augmentation de l'appétit).

Une diminution trop forte de l'épinéphrine dans le contexte de la noradrénaline provoque l'indifférence aux événements environnementaux. De plus, plus le niveau de l'hormone du stress augmente et plus le neurotransmetteur noradrénaline est sécrété, plus il faudra de temps pour sortir de l'état de vide et d'inhibition. De graves problèmes apparaissent s'il n'y a pas assez d'adrénaline dans le sang pendant le danger et le stress, ou après une élévation du niveau hormonal ne baisse pas.

Dans le premier cas, le corps perd sa capacité à résister à des dangers imprévus, ce qui augmente le risque de développer une dépression et des troubles psychopathologiques. La deuxième option entraîne des dysfonctionnements physiologiques du cœur, des vaisseaux sanguins, du système nerveux central (système nerveux central), du cerveau, du système endocrinien et d'autres organes.

Augmentation artificielle de l'adrénaline dans le corps

La capacité du corps à activer toutes les réserves à pleine puissance sous l'influence de l'hormone du stress est utilisée dans le traitement des affections aiguës. Des sels de chlorhydrate et d'hydrotartrate, basés sur la substance hormonale active, sont utilisés:

  • avec une chute rapide de la pression artérielle;
  • une réaction allergique de type immédiat (anaphylaxie, sinon choc anaphylactique, œdème laryngé);
  • avec le développement d'une crise hypoglycémique (baisse forcée du sucre en dessous d'un niveau critique);
  • pour arrêter les crises aiguës d'asthme bronchique;
  • pour augmenter et augmenter l'intervalle d'action des anesthésiques;
  • lors d'interventions chirurgicales sur le cœur.

En ophtalmologie, les préparations d'adrénaline sont utilisées pour la mydriase artificielle pendant la chirurgie..

À propos des bienfaits de l'épinéphrine

Les avantages accrus d'une augmentation de l'adrénaline dans le sang peuvent apporter une somme forfaitaire, dans des cas extrêmes. Un niveau hormonal constamment élevé ne fait que nuire au corps. Les avantages de l'épinéphrine dans les situations stressantes comprennent:

  • réponse psychologique rapide;
  • haute endurance physique;
  • lutter contre les allergènes;
  • métabolisme accéléré des nutriments;
  • éveil accru;
  • attention accrue, concentration, seuil de douleur.

Causes de l'activité hormonale

Les causes des «sauts» dans l'épinéphrine sont liées à la peur, au choc, au choc nerveux, à de fortes douleurs physiques et à un changement brusque de température. Le jeûne, en tant que facteur de stress pour le corps, peut augmenter l'adrénaline. Une libération délibérée de l'hormone dans la circulation sanguine provoque des divertissements et des sports extrêmes. La poursuite constante des sports extrêmes est une dépendance à l'adrénaline.

La dépendance psychologique, qui peut former un faible niveau d'estime de soi ou, au contraire, la «mégalomanie», le désir de prouver aux autres leur excentricité, leur travail ou leur loisir associé à un risque pour la vie, le désir de répéter les sentiments d'une réaction d'adrénaline vécue précédemment. Pour augmenter le niveau d'hormone du stress, un accro à l'adrénaline est prêt pour toutes les actions extrêmes qui peuvent être dangereuses pour la personne elle-même et les autres.

Causes des anomalies et des symptômes

Un niveau d'épinéphrine stable et élevé est une condition anormale du corps, contre laquelle il peut se développer:

  • maladie hypertonique;
  • une dysfonction corticosurrénale acquise, y compris un phéochromocytome (tumeur hormono-active);
  • crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, maladie coronarienne (maladie coronarienne);
  • détresse (stress neuropsychologique constant);
  • dysfonctionnement métabolique et hépatique;
  • rétrécissement des vaisseaux sanguins et formation de caillots sanguins;
  • ulcère de l'estomac;
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • CFS (syndrome de fatigue chronique);
  • cachexie (épuisement);
  • troubles psychopathiques.

La violation de l'équilibre adrénaline peut être suspectée par des manifestations physiologiques et une déviation des réactions comportementales. Les symptômes suivants sont caractéristiques de cette condition:

  • capacité physique limitée, faiblesse, fatigue;
  • fatigue et troubles chroniques (troubles du sommeil);
  • syndrome céphalique (maux de tête);
  • tremblements dans les membres (tremblements);
  • hyperhidrose (augmentation de la transpiration);
  • troubles de la vision et de la mémoire, distraction;
  • asthénie (faiblesse neuropsychologique);
  • augmentation de la fréquence cardiaque (fréquence cardiaque);
  • pression artérielle instable;
  • dyspnée (essoufflement);
  • perte de poids non causée par un changement de régime;
  • accès d'anxiété et de peur injustifiés (attaques de panique);
  • agression non motivée, hystérie, irritabilité.

Les troubles psychologiques sont associés à la nécessité de déverser l'excès d'énergie qui provoque le glucose non dépensé, synthétisé en réponse à une production excessive d'épinéphrine.

Détermination du niveau

Les signes cliniques de troubles hormonaux de l'adrénaline et de la noradrénaline sont déterminés par un diagnostic de laboratoire. Vous pouvez prendre une référence pour un examen par un médecin ou faire une analyse vous-même sur une base rémunérée. Sang ou urine utilisés comme matériel de test.

Un test sanguin doit être effectué pendant la période de manifestation la plus grave des symptômes, car l'hormone quitte rapidement la circulation systémique. La filtration et l'excrétion sont effectuées par l'appareil rénal. Il s'agit d'un processus plus long, par conséquent, il est plus facile de détecter un excès d'hormones dans l'urine.

Avant la procédure de prélèvement de sang (ou de collecte d'urine), les exigences suivantes sont imposées au patient:

  • éliminer le café et les boissons énergisantes, les fruits (bananes et agrumes), les amandes, le chocolat de l'alimentation.
  • exclure les boissons contenant de l'alcool;
  • renoncer aux médicaments qui stimulent le système nerveux, augmentent l'activité cérébrale.
  • éviter la surcharge psycho-émotionnelle;
  • limiter l'activité physique.

Le sang est prélevé d'une veine le matin à jeun. L'urine doit être prélevée le matin et immédiatement livrée au laboratoire. La mesure de l'hormone est nmol / L (nanomol par litre) ou PG / ml (picogramme par millilitre). En microscopie de laboratoire, la norme suivante d'hormones chez un adulte est adoptée.

Biomatériau / substance d'essaiplasma sanguinurine
Adrénaline1,0 à 3,07 nmol / L0–122 nmol / jour
Norépinéphrine0,05 à 1,07 nmol / L75–505 nmol / jour

Un indicateur élevé indique la nécessité de subir un examen cardiologique, de vérifier le niveau d'hormones thyroïdiennes et de passer un test sanguin biochimique. Dans le cas où le résultat obtenu est plusieurs fois supérieur aux valeurs de référence (dans ce cas, il y a plus de norépinéphrine que d'adrénaline), un examen est prévu pour le phéochromocytome présumé.

Un niveau réduit d'épinéphrine peut indiquer le développement d'un diabète de type 2. Le patient doit donner du sang pour le sucre, pour la tolérance au glucose et pour l'hémoglobine glycosylée.

Méthodes de stabilisation

Il est possible de réduire l'adrénaline dans le sang avec des médicaments et à l'aide d'une thérapie non médicamenteuse complexe. Les médicaments n'inhibent pas la production d'hormones. Ils aident à soulager le stress psycho-émotionnel, à normaliser l'activité du système cardiovasculaire, à stabiliser la pression artérielle et les niveaux hormonaux..

Les médicaments qui réduisent les manifestations des effets secondaires d'une augmentation de la synthèse d'adrénaline appartiennent aux groupes pharmacologiques suivants:

  • sympatholytiques (réserpine, christoserpin, etc.);
  • alpha-bloquants (phénoxybenzamine, prazosine);
  • les bêta-bloquants (Obzidan, métoprolol, anapriline);
  • tranquillisants (chlorprotixen, phénazépam, relanium, seduxen);
  • sédatifs, hypnotiques, sédatifs
  • antidépresseurs (Anafranil, Doxepin, Deprefault, Azona, etc.).

La thérapie non médicamenteuse complexe comprend plusieurs méthodes efficaces qui réduisent la production d'adrénaline et éliminent les symptômes. Les médecins spécialistes proposent les options suivantes:

  • Normalisez le travail et le repos. Essayez de ne pas trop travailler, de vous endormir et de vous réveiller en même temps. La durée du sommeil devrait être de 7 à 8 heures.
  • Optimisez régulièrement l'exercice. Idéalement, faire des sports de plein air.
  • S'engager dans des pratiques psycho-émotionnelles (séances de relaxation psychologique, yoga indien, exercices de respiration).
  • Mange correctement. Il est nécessaire de limiter l'utilisation des bonbons (remplacer les bonbons au chocolat et les desserts par des fruits secs, des noix). Organisez vos repas en même temps.
  • Ne vous impliquez pas dans les boissons alcoolisées. La quantité maximale de vin bu ne doit pas dépasser 300 ml. Il vaut mieux refuser l'alcool fort.
  • Essayez d'éviter les conflits.
  • Utilisez des sédatifs naturels fabriqués selon les recettes de la médecine traditionnelle.
  • Trouvez un métier fascinant (passe-temps) adapté aux intérêts individuels (dessin, photographie, etc.).

Les sports de plein air systématiques en combinaison avec des exercices de respiration aideront non seulement à normaliser le niveau d'adrénaline, mais aussi à soutenir la santé de tous les organes et systèmes. Si le contenu de l'adrénaline «roule», si possible, vous devriez temporairement changer la situation, partez en vacances.

Sommaire

L'adrénaline est une hormone qui produit la médullosurrénale. Le processus de production d'hormones est contrôlé par une partie du cerveau, l'hypothalamus. En cas de situation extrême, il y a une forte libération d'adrénaline dans le sang, ce qui aide à mobiliser toutes les réserves internes du corps.

En cas de stress, cette caractéristique contribue à l'adaptation et à la sortie de la situation problématique avec le moins de perte. Chez une personne en bonne santé, l'excitation psychophysique, provoquée par une augmentation du niveau d'adrénaline, dure plusieurs minutes. Si le niveau d'hormone du stress est régulièrement élevé, cela menace le développement de l'hypertension, d'une altération de la fonction cardiaque, d'un dysfonctionnement des systèmes respiratoire et endocrinien, de pathologies vasculaires et de troubles mentaux.

La concentration de l'hormone dans le corps est déterminée dans des conditions de laboratoire par analyse du sang ou de l'urine. L'excès systématique de la norme d'adrénaline établie doit être corrigé. Il est possible de réduire l'adrénaline dans le sang en suivant les règles d'un mode de vie sain, en visitant régulièrement des formations psychologiques et en prenant des médicaments spéciaux..

Catécholamines (adrénaline, norépinéphrine, dopamine) et sérotonine dans le sang

L'adrénaline, la noradrénaline, la dopamine, la sérotonine sont des amines biogènes qui sont des hormones et des neurotransmetteurs. Leur contenu augmente significativement dans les fluides biologiques dans certains néoplasmes neuroendocriniens. * L'étude détermine individuellement le montant de chaque indicateur.

Catécholamines libres dans le sang.

Synonymes anglais

Catécholamines - adrénaline, norépinéphrine, dopamine + sérotonine.

Chromatographie en phase liquide à haute performance.

Pg / ml (picogramme par millilitre), ng / ml (nanogramme par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Exclure les bananes, les avocats, le fromage, le café, le thé, le cacao et la bière de l'alimentation pendant 48 heures avant l'étude.
  • Ne mangez pas pendant 12 heures avant l'étude, vous pouvez boire de l'eau plate et propre.
  • Annuler (en accord avec le médecin) les sympathomimétiques 14 jours avant l'étude.
  • Exclure complètement (en accord avec le médecin) les médicaments dans les 24 heures avant l'étude.
  • Élimine le stress physique et émotionnel dans les 24 heures avant l'examen.
  • Ne fumez pas pendant 24 heures avant l'étude.

Aperçu de l'étude

Les catécholamines sont un groupe d'hormones similaires produites par la médullosurrénale. Les principales catécholamines: dopamine, épinéphrine (épinéphrine) et norépinéphrine. Ils sont libérés dans le sang en réponse à un stress physique ou émotionnel et participent à la transmission des influx nerveux au cerveau, favorisent la libération de glucose et d'acides gras comme sources d'énergie et l'expansion des bronchioles et des pupilles. La norépinéphrine resserre les vaisseaux sanguins, augmente la pression artérielle et l'adrénaline accélère le rythme cardiaque et stimule le métabolisme. Au terme de leur action, ces hormones se décomposent en substances physiologiquement inactives (acide homovanilique, normétanéphrine, etc.).

Normalement, les catécholamines et leurs produits de décomposition sont présents dans l'organisme en petites quantités. Leur contenu augmente de manière significative pendant une courte période uniquement sous stress. Cependant, la chromaffine et d'autres tumeurs neuroendocrines peuvent provoquer la formation de grandes quantités de catécholamines, ce qui conduit à une augmentation significative des niveaux de ces hormones et de leurs produits de dégradation dans le sang et l'urine. Cela menace avec une augmentation prolongée ou à court terme de la pression artérielle et, par conséquent, de graves maux de tête. Les autres symptômes des catécholamines élevées comprennent les tremblements, la transpiration, les nausées, l'agitation et les picotements dans les membres. En plus des catécholamines, les phéochromocytomes peuvent synthétiser la sérotonine, l'hormone adrénocorticotrope, le peptide intestinal vasoactif, la somatostatine et d'autres hormones. Il n'y a pas de correspondance entre la taille de la tumeur, le niveau de catécholamines dans le sang et le tableau clinique..

La sérotonine n'est pas la catécholamine, mais appartient également au groupe des amines biogènes à activité hormonale et neurotransmetteur. Il est synthétisé à partir de l'acide aminé tryptophane et est stocké dans les cellules entérochromaffines du tractus gastro-intestinal (80 à 95% du total), diverses structures cérébrales, mastocytes, plaquettes et certains autres organes endocriniens. La sérotonine abaisse le seuil de sensibilité à la douleur, régule la fonction de l'hypophyse, affecte le tonus vasculaire, la coagulation sanguine, la motilité et l'activité sécrétoire du tractus gastro-intestinal.

Environ 90% des tumeurs chromaffines sont localisées dans la glande surrénale. La plupart d'entre eux sont bénins et ne s'étendent pas au-delà des glandes surrénales, bien qu'ils puissent continuer à croître. Sans traitement supplémentaire, la tumeur se développant avec le temps, les manifestations de la maladie deviennent parfois plus graves. L'hypertension artérielle causée par une tumeur à la chromaffine peut entraîner des lésions rénales et cardiaques et même une hémorragie ou une crise cardiaque..

Dans la plupart des cas, ces tumeurs sont retirées chirurgicalement, après quoi la teneur en catécholamines est considérablement réduite, et les symptômes et complications associés à la tumeur s'adoucissent ou disparaissent complètement..

Un test sanguin révèle la quantité d'hormone au moment du test, tandis qu'un test d'urine montre les 24 heures précédentes.

À quoi sert l'étude??

  • Pour le diagnostic des tumeurs chromaffines chez les patients présentant des symptômes pertinents.
  • Surveiller l'efficacité du traitement d'une tumeur chromaffine, en particulier après son élimination, pour s'assurer qu'il n'y a pas de rechutes.

Quand une étude est prévue?

  • Si une tumeur à la chromaffine est suspectée.
  • Si le patient souffre d'hypertension chronique, accompagnée de maux de tête, de transpiration, de pouls rapide.
  • Lorsque l'hypertension n'est pas traitable (car les patients hypertendus atteints d'une tumeur chromaffine sont souvent résistants au traitement conventionnel).
  • Si une tumeur surrénale ou une tumeur neuroendocrine a été détectée par balayage, ou si le patient a une prédisposition héréditaire à leur formation.
  • Lors de la surveillance de l'état de patients qui ont déjà été traités pour une tumeur à la chromaffine.

Que signifient les résultats??

  • Adrénaline

Âge

Valeurs de référence, pg / ml

Adrénaline sanguine et norépinéphrine

Tout le contenu iLive est vérifié par des experts médicaux pour assurer la meilleure précision possible et la cohérence avec les faits..

Nous avons des règles strictes pour le choix des sources d'information et nous nous référons uniquement à des sites réputés, à des instituts de recherche universitaires et, si possible, à des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études..

Si vous pensez que l'un de nos documents est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Concentrations de référence (norme) dans le plasma sanguin: adrénaline - 112-658 pg / ml; norépinéphrine - moins de 10 pg / ml.

L'adrénaline est une hormone de la médullosurrénale. De la médullosurrénale, il pénètre dans la circulation sanguine et agit sur les cellules des organes distants. Son contenu dans le sang dépend du tonus du système sympathique. Dans les hépatocytes, l'adrénaline stimule la dégradation du glycogène et augmente ainsi la glycémie. Dans le tissu adipeux, l'adrénaline active la lipase et le processus de clivage TG. L'adrénaline active la glycogénolyse dans les cellules musculaires. Il renforce les contractions cardiaques et augmente leur fréquence, augmente la pression artérielle principalement due à la systolique. L'adrénaline dilate les vaisseaux des muscles du cœur et resserre les vaisseaux de la peau, des muqueuses et des organes de la cavité abdominale. Il joue un rôle important dans la réponse du corps aux situations stressantes. Sous son influence, la production d'ACTH et, par conséquent, de corticostéroïdes augmente. Il augmente la sensibilité de la glande thyroïde à l'action de la TSH. La concentration d'adrénaline dans le sang caractérise la partie humorale du système nerveux sympathique.

Contrairement à l'adrénaline, la norépinéphrine pénètre dans le plasma sanguin principalement par les terminaisons nerveuses sympathiques (la majeure partie est à nouveau absorbée par les neurones, et 10 à 20% pénètrent dans la circulation sanguine). Seule une très petite partie de la noradrénaline sanguine se forme dans la médullosurrénale. L'effet de la norépinéphrine est associé à un effet prédominant sur les récepteurs alpha-adrénergiques, tandis que l'adrénaline agit sur les récepteurs alpha-et bêta-adrénergiques. La concentration de norépinéphrine dans le sang caractérise l'activité des neurones du système nerveux sympathique.

Détermination de l'adrénaline et de la noradrénaline

La détermination de l'adrénaline et de la noradrénaline est utilisée dans la pratique clinique principalement pour le diagnostic du phéochromocytome et le diagnostic différentiel de l'hypertension artérielle.

Chez les patients atteints de phéochromocytome, la concentration de catécholamines dans le sang augmente de 10 à 100 fois. Il n'y a pas de correspondance entre la taille de la tumeur, la concentration de catécholamines dans le sang et le tableau clinique. Les petites tumeurs peuvent synthétiser et sécréter de grandes quantités de catécholamines dans le sang, tandis que les grandes tumeurs métabolisent les catécholamines dans leurs propres tissus et n'en sécrètent qu'une petite fraction. La plupart des phéochromocytes sécrètent dans la circulation sanguine principalement de la noradrénaline. Avec l'hypertension, la concentration de catécholamines dans le sang est à la limite supérieure de la normale ou a augmenté de 1,5 à 2 fois. Si au repos, la concentration de catécholamines dans le plasma sanguin dépasse 2000 μg / l, alors la présence de phéochromocytome doit être suspectée. Des concentrations de 550-2000 μg / l devraient faire douter de la présence d'une tumeur, dans de tels cas, des études supplémentaires, en particulier des tests de clonidine, sont nécessaires. Le test est basé sur la capacité de la clonidine à réduire le tonus du système nerveux sympathique et donc à réduire la concentration de noradrénaline dans le sang. Le sang est prélevé deux fois: à jeun et 3 heures après l'administration orale de 0,3 mg de clonidine. Chez les patients atteints de phéochromocytome, la concentration de norépinéphrine ne change pas de manière significative après l'administration du médicament ou diminue de moins de 50% par rapport à la valeur initiale, chez les personnes souffrant d'hypertension artérielle d'origine différente et chez les personnes en bonne santé, la concentration de norépinéphrine diminue de plus de 50%.

Il faut se rappeler qu'avec le phéochromocytome surrénalien dans le sang, la concentration d'adrénaline et de noradrénaline augmente, les phéochromocytomes extrarénaux provoquent généralement une augmentation du contenu de noradrénaline uniquement.

L'étude de la concentration des catécholamines dans le sang et de leur excrétion dans l'urine est importante non seulement pour le diagnostic du phéochromocytome, mais aussi pour le suivi de l'efficacité du traitement. L'ablation radicale de la tumeur s'accompagne d'une normalisation de l'excrétion de ces substances, et la rechute de la tumeur entraîne son augmentation répétée.

La sensibilité des méthodes de détermination de la concentration d'adrénaline et de noradrénaline dans le sang pour le diagnostic du phéochromocytome est plus faible que pour leur détermination dans l'urine.

Test d'adrénaline sanguine - quand est-il fait et à quoi est-il prescrit?

Analyse d'adrénaline et de noradrénaline

L'adrénaline est l'une des hormones du stress produites par la médullosurrénale. Il est impliqué dans le maintien de la pression artérielle et mobilise tous les systèmes du corps dans des situations extrêmes. L'adrénaline est synthétisée à partir d'une substance précurseur - la noradrénaline, qui est un transmetteur d'informations dans le système nerveux sympathique. En général, leur effet est très similaire et vise à s'adapter rapidement au stress et à augmenter les chances de survie d'un individu. La norépinéphrine et l'épinéphrine sont collectivement appelées catécholamines..

Pourquoi avez-vous besoin de vérifier le niveau de catécholamines

L'adrénaline et la norépinéphrine sont constamment présentes dans le sang à une concentration insignifiante. La plupart d'entre eux sont stockés dans des granules de fibres nerveuses des parties sympathiques et parasympathiques du système nerveux.

Si une personne vit sous un stress constant, la concentration de catécholamines dépasse régulièrement les valeurs normales. Dans ce cas, la fonction protectrice et adaptative des hormones devient pathologique, ce qui conduit à un rétrécissement stable des vaisseaux sanguins avec une augmentation de la pression artérielle. Par conséquent, la recherche de la cause de l'hypertension comprend nécessairement une étude du niveau d'adrénaline et de noradrénaline dans le sang / l'urine.

Dans un cours de crise d'hypertension, en particulier chez les jeunes, il y a une suspicion de tumeur de la médullosurrénale - phéochromocytome. Il produit et accumule des catécholamines, les jetant périodiquement dans le sang en grandes quantités. Pendant une crise, la pression du patient monte à 180-200 mm Hg. et au-dessus, qui se manifeste souvent par des saignements de nez. Le diagnostic d'une tumeur permet de déterminer la concentration de catécholamines dans le sang prélevé au moment de l'attaque et pendant la période interictale.

Quelles maladies modifient la concentration de catécholamines

La concentration normale d'adrénaline dans le sang (au repos) ne dépasse pas 88 μg / L, la noradrénaline - 548 μg / L et les catécholamines en général - 1 μg / L. Leur concentration augmente dans les conditions pathologiques suivantes:

  • infarctus du myocarde;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • une tumeur provenant des cellules nerveuses du système nerveux sympathique;
  • acidocétose (avec diabète);
  • phéochromocytome;
  • tumeurs au voisinage des ganglions sympathiques;
  • alcoolisme chronique;
  • phase maniaque du syndrome maniaco-dépressif.

Une diminution de la concentration des catécholamines en tant que pathologie endocrine distincte ne se produit pas. Cela peut être une conséquence de la prise de clonidine pour le traitement de l'hypertension, auquel cas il est nécessaire de choisir de modifier sa dose ou de choisir un autre médicament.

Qu'est-ce qu'une augmentation du niveau de catécholamines indique?

La synthèse de norépinéphrine et d'adrénaline provient de l'acide aminé tyrosine. Par des transformations successives, la tyrosine est convertie en DOPA et en dopamine, qui servent également de médiateurs - transmetteurs d'informations entre les cellules nerveuses. Parmi ceux-ci, la norépinéphrine et le dernier maillon, l'adrénaline, sont synthétisés. Le traitement des patients atteints de la maladie de Parkinson est basé sur l'utilisation de préparations DOPA, par conséquent, dans le contexte de la thérapie, elles dépassent probablement la concentration seuil de catécholamines.

L'activité physique mène au même effet, donc ne donnez pas de sang après la gym ou en faisant du jogging dans les escaliers.

Comment est effectué un test de catécholamine?

La concentration de noradrénaline et d'adrénaline est déterminée dans le plasma et l'urine. Il est assez difficile d'attraper une forte augmentation des catécholamines dans le sang, car elles en sont éliminées de diverses manières en quelques minutes. L'une des voies d'élimination consiste à filtrer le plasma avec les reins et à excréter les médiateurs en excès dans l'urine. Par conséquent, il peut détecter un excès de catécholamines même après leur libération dans le sang.

L'urine pour l'analyse est recueillie dans un récipient en plastique propre et sec avec un bouchon à vis. Moins le temps passe de la collecte du matériel à sa livraison au laboratoire, plus le résultat est fiable. Le stockage d'urine pendant plus de 12 heures entraîne une destruction partielle ou complète des métabolites, il est donc susceptible d'obtenir un résultat faussement négatif.

Comment se préparer à l'analyse

3 jours avant l'étude proposée, le patient ne doit pas:

  • boire du café;
  • bananes
  • Chocolat;
  • agrumes;
  • prends de l'aspirine.

Le sang et l'urine sont mieux pris le matin dans l'intervalle de 8 à 10 heures, car à ce moment-là, la concentration de la plupart des hormones est à un niveau basique. L'étude devrait être reprogrammée si la veille était une journée difficile, stress psycho-émotionnel, nuit blanche, consommation d'alcool. Le jour de la collecte du matériel, vous ne devez pas aller au gymnase, faire des exercices, verser de l'eau froide - toutes ces raisons conduisent à une augmentation de la concentration de catécholamines dans le sang.

Auteur de l'article: Anna Balandina, Clinical Laboratory Diagnostic Doctor.

Test d'adrénaline dans le sang, les raisons du rendez-vous et la norme

Dans le corps humain, il existe de nombreuses hormones qui remplissent les fonctions du corps, par exemple: ACTH, cortisol, insuline, dopamine et autres. Les plus importants sont l'adrénaline, la rénine, l'aldostérone et devraient toujours être normaux. Pour le contrôle, une analyse de l'adrénaline dans le sang, l'aldostérone et la rénine.

Quand et comment l'étude est-elle menée?

En médecine, un test sanguin pour l'adrénaline est nécessaire pour identifier les troubles métaboliques, les causes de l'hypertension, pour prévenir ou détecter en temps opportun les néoplasmes dans les glandes surrénales. L'étude est prescrite pour l'échec du système nerveux autonome.

La teneur en norépinéphrine et adrénaline chez les femmes et les hommes est estimée en utilisant le sang et l'urine. Il est difficile de déterminer la concentration de catécholamines dans le sang, car ces composants sont éliminés du sang en quelques minutes.

Le sang est prélevé dans une veine lors du diagnostic de laboratoire. Le patient doit être calme, car le stress entraînera la libération d'adrénaline dans le sang.

Urine à collecter dans un récipient en plastique. Il est préférable d'apporter immédiatement le matériel à la clinique. Plus tôt cela est fait, plus le résultat est précis. L'urine n'est pas stockée plus de 12 heures. Sinon, les métabolites se décomposeront complètement ou partiellement, ce qui entraînera une distorsion du test sanguin..

Test sanguin pour l'adrénaline

Comment se préparer à l'analyse?

Pour que le test sanguin d'adrénaline et de noradrénaline montre le résultat correct, les règles de préparation doivent être respectées. Trois jours avant de prendre le matériel, refusez le café, les bananes, le chocolat, les agrumes. Ne prenez jamais d'aspirine, d'épinéphrine.

Remettez le matériel le matin à 8-10 heures. Pendant cette période, la quantité d'adrénaline ou de noradrénaline est au bon niveau. Si avant le diagnostic, une personne a subi un effort physique sévère, du stress, de l'insomnie, de la consommation d'alcool, alors l'analyse ne peut pas être.

Le jour du test de laboratoire, il est interdit d'aller au gymnase, de faire des exercices et de verser de l'eau froide. Sinon, le décryptage montrera une augmentation du niveau de catécholamines dans le sang.

Norme et causes de déviation

La norme d'adrénaline chez l'adulte est de 0 à 20 mcg / jour. L'indicateur est fixé à 18 ans et ne change pas selon le sexe et l'âge. Chez un nouveau-né, le taux d'hormones est de 0 à 10, à l'âge de 1 à 2 ans - 0 à 3,5, de 2 à 4 ans - de 0 à 6, 5 à 10 ans - de 0,2 à 10, de 10 à 15 ans - 0, 6-20.

La teneur en adrénaline peut augmenter avec les pathologies suivantes:

  • Stress chronique.
  • Infarctus du myocarde.
  • Hypertension.
  • Hypoglycémie.
  • Tumeurs surrénales.

Une diminution de l'hormone dans le sang est possible avec des conditions apathiques, la survenue d'une dépression prolongée. Habituellement, l'adrénaline est toujours normale chez les personnes. Les écarts sont rares.

L'étude de l'aldostérone et de la rénine

Un test sanguin pour l'aldostérone et la rénine est une étude importante. Ces hormones sont produites dans les reins et affectent l'échange d'eau et de sel dans le corps, dont dépend le travail du cœur et des vaisseaux sanguins..

Ces deux composants sont interconnectés, par conséquent, une violation de la production d'une hormone entraîne un dysfonctionnement dans la synthèse de l'autre. L'activité de l'aldostérone dépend de la rénine et du rapport de l'angiotensine. Les hormones de méthanephrine sont excrétées dans l'urine.

L'analyse de la rénine et de l'aldostérone est prescrite dans les cas suivants:

  • Faible taux de potassium dans le sang.
  • Hypertension artérielle.
  • Hypotension.
  • Insuffisance surrénale, caractérisée par une fatigue rapide, une faiblesse musculaire, des éruptions cutanées, un dysfonctionnement des organes digestifs, une perte de poids importante.

Normalement, la teneur en rénine est de 4,5 à 46 μMU / ml, l'aldostérone - 26 à 316 pg / ml. Un écart par rapport aux normes indique la présence de maladies.

Si l'analyse montre un faible degré d'activité de la rénine sanguine, alors le développement de maladies telles que le syndrome de Cohn, une insuffisance rénale est possible. Cela est possible avec une consommation excessive de sel, une teneur élevée en hormone responsable de la prévention de la perte d'eau du corps.

Si l'analyse de l'aldostérone montre un résultat réduit, alors le patient développe la maladie d'Addison, il y a un manque d'enzymes nécessaires à la production d'aldostérone.

Hypertension artérielle

Dans le cas d'une augmentation des composants du test sanguin pour l'aldostérone et l'hormone rénine, ils parlent du développement de pathologies: hypertension artérielle, cirrhose du foie, syndrome néphrotique, maladie d'Addison, sténose des artères, néoplasmes dans les reins ou les vaisseaux sanguins. Avec un résultat réduit de l'aldostérone dans un test sanguin, ils parlent de développement d'hyperaldostéronisme primaire ou secondaire.

Test d'adrénaline sanguine

L'adrénaline est une hormone qui est constamment présente en certaines quantités dans notre corps. Il est produit par la médullosurrénale et est impliqué dans de nombreux processus qui soutiennent la vie humaine. Cette substance est produite à partir de la noradrénaline, ensemble, ils forment un groupe de catécholamines.

Leur approvisionnement constant est formé dans les fibres du département sympathique et parasympathique du système nerveux central. L'effet de ces hormones vise à augmenter la réaction rapide du corps dans des situations stressantes et dangereuses. C'est à ce moment que se produit une libération particulièrement puissante d'adrénaline dans le sang, mais après avoir atteint son pic spécifique, en quelques minutes le niveau hormonal revient à la normale.

L'adrénaline est également appelée l'hormone du stress, car dans les situations de pointe, elle est capable de mobiliser toutes les forces pour préserver sa propre vie et trouver rapidement la seule solution importante. Une augmentation de son niveau s'accompagne constamment d'une augmentation de la pression artérielle, d'une forte exacerbation des sens et de l'expansion des pupilles.

Certaines personnes provoquent spécifiquement la libération d'adrénaline dans le sang, ce qui aide à augmenter la vigueur, à stimuler l'énergie, à améliorer les capacités mentales et physiques..

Bien sûr, il est très bon d'en faire l'expérience périodiquement lorsqu'il apporte certains avantages. Cependant, un état de stress constant et un excès de la valeur normale des catécholamines dans le sang peuvent conduire au développement de processus pathologiques:

  • Rétrécissement constant des vaisseaux sanguins.
  • Au développement de l'hypertension.

Dans ce cas, le patient est soumis à un test d'adrénaline dans le sang et l'urine pour établir la cause de la pathologie qui est apparue. Ceci est particulièrement dangereux à un jeune âge, car il peut être le signe d'un dysfonctionnement de la médullosurrénale et signaler le développement de tumeurs. En période de crise, la pression monte souvent à 200 mmHg et peut parfois s'accompagner de saignements de nez.

Motifs de rejet

Le taux d'augmentation de l'hormone dans le sang peut être associé à un certain nombre de maladies et à d'autres conséquences négatives:

  • Avec attaques d'infarctus du myocarde.
  • Avec le diabète.
  • La formation de tumeurs dans les cellules du système nerveux sympathique, ainsi que dans la région de la ganlia sympathique.
  • Lors du diagnostic de l'alcoolisme chronique.
  • Avec syndrome maniaco-dépressif.

Dans ces cas, un test d'adrénaline aura nécessairement des taux élevés. En règle générale, son niveau réduit sous une forme distincte ne se produit pratiquement pas. Elle ne peut diminuer que grâce à l'utilisation du médicament "clonidine", dont les actions visent à traiter l'hypertension.

Habituellement, dans de tels cas, le médecin examine la dose du médicament ou sélectionne un médicament plus approprié. En outre, une diminution de l'hormone peut être observée dans certaines maladies: syndrome d'Adzheimer, Parkinson et Riley Day.

L'épinéphrine est également un contraceptif. Il peut non seulement aider à la production de glucose, mais également ralentir les processus de sa production dans le foie et les muscles, améliorer le catabolisme des protéines et ralentir la production de tissu adipeux..

Par conséquent, en raison d'une augmentation prolongée de l'hormone dans le sang, une personne peut considérablement perdre du poids. Son effet accru sur le système nerveux aide à augmenter la durée de l'éveil et l'activation de l'énergie psychologique.

Un test sanguin pour l'adrénaline est capable de détecter le développement de processus négatifs dans le corps humain. Et cela, à son tour, permet de reconnaître la maladie dans les premiers stades du temps, ce qui vous permet de poser le bon diagnostic et de la ramener à une vie normale..

La quantité normale d'adrénaline dans le sang aide le corps à faire face aux réactions allergiques et à l'inflammation, car elle crée une barrière aux prostaglandines, aux leucotriènes, à la sérotonine et à d'autres pathogènes pathogènes. De plus, l'hormone améliore la coagulation sanguine, augmentant le nombre de plaquettes.

Le médicament à base d'adrénaline synthétisé est largement utilisé en médecine pour de nombreuses maladies et peut considérablement améliorer l'état du patient. Son effet positif se manifeste presque immédiatement après l'administration intraveineuse du médicament.

Soumission d'analyse

Le biomatériau utilisé pour les tests de présence d'adrénaline dans l'organisme est le sang d'une veine et l'urine quotidienne. Pour un indicateur fiable, une certaine préparation est recommandée..

Quelques jours avant de passer le test, vous devrez exclure l'apport de sympathomimétiques et de diurétiques, ainsi que certains produits, tels que: fruits: kiwi et bananes, de produits: fromage, chocolat, de boissons: café, cacao, thé fort et surtout alcool.

Pendant une journée, immédiatement avant la livraison du biomatériau, arrêtez de fumer, d'effort physique et évitez la surcharge psycho-émotionnelle. Le test est préférable le matin, quelques heures après le réveil..

Il convient également de rappeler que si une personne souffrait d'insomnie ou a négligé les règles ci-dessus, il est impossible de prendre du biomatériau, car le résultat sera loin des bons indicateurs.

Éditeur

Date de mise à jour: 10.27.2018, date de la prochaine mise à jour: 10.27.2021

Adrénaline hormonale - qu'est-ce que c'est, comment ajuster son taux sanguin?

Presque tout le monde connaît l'hormone adrénaline. Cependant, peu de gens peuvent dire sur le rôle de cette substance dans l'organisme, le lieu de sa synthèse et les fonctions exercées. Il a été constaté que cette hormone active les réserves internes du corps dans les cas d'urgence, sauvant souvent de la mort.

Adrénaline - qu'est-ce que c'est?

Hormone adrénaline: quelle est cette substance, où est-elle synthétisée et de quoi est-elle responsable - questions fréquentes des patients envoyés pour étudier le statut hormonal. L'adrénaline dans le corps humain est sécrétée par les cellules de la médullosurrénale. Cela se produit à la suite d'une réaction aux signaux fournis par le système nerveux en cas de situations extrêmes qui nécessitent une réaction rapide du corps, une activité musculaire soudaine. La libération d'adrénaline dans le sang contribue à l'apport instantané d'énergie aux cellules musculaires et nerveuses.

Où l'adrénaline est-elle produite dans le corps humain?

Où l'adrénaline est produite - beaucoup le savent depuis les années scolaires. Le lieu de synthèse de ce composé hormonal est le cortex surrénal. Il convient de noter que le nom de la substance elle-même indique le lieu de son origine: "ad" - ci-dessus, "rénal" - rein. L'adrénaline, l'hormone surrénale, est un produit de la synthèse biochimique complexe des catécholamines - tout un groupe de substances hormonales associées à la réponse du corps au stress et à l'activité physique excessive.

Le processus de synthèse est très complexe, par conséquent, nous ne donnons que ses principales étapes:

  1. L'hydroxylation des acides aminés de la tyrosine conduit à la formation de lévodopa ou de DOPA.
  2. La DOPA est décarboxylée par l'enzyme L-DOPA décarboxylase et convertie en dopamine.
  3. La dopamine formée est exposée au composé enzymatique dopamine bêta-hydroxylase et est hydroxylée en norépinéphrine, à partir de laquelle l'hormone adrénaline est formée.

Comme toutes les hormones, l'adrénaline dans le sang remplit une certaine fonction. Son rôle principal est, si nécessaire, de mobiliser le corps en quelques minutes. Cela se produit dans des situations stressantes, lorsque les organes et systèmes internes ont besoin de légitime défense..

Les situations suivantes peuvent être mentionnées à titre d'exemple:

  • blessures
  • peur pour sa vie;
  • risque élevé.

Les principaux tissus et organes cibles du corps humain sont le foie, les muscles et le système cardiovasculaire. Avec une augmentation de la synthèse d'adrénaline, on note ce qui suit:

  1. Le foie améliore la dégradation du glycogène en glucose, augmentant sa concentration dans la circulation sanguine.
  2. Sous l'influence de l'adrénaline, le tissu musculaire décompose le glycogène en glucose-6-phosphate, qui se transforme en acide lactique à la suite de la glycolyse.
  3. Le système cardiovasculaire commence à fonctionner plus activement: la fréquence et la force des contractions cardiaques augmentent, la pression artérielle augmente, les artérioles cutanées se rétrécissent, mais les vaisseaux sanguins des organes internes, des muscles et du cœur se dilatent.

La libération d'adrénaline dans le sang - symptômes

La concentration de l'hormone dans le sang est variable. Sa croissance rapide s'observe dans des situations stressantes, avec des expériences, à haut risque. Dans ce cas, la santé générale et l'état du corps changent.

Lorsque l'adrénaline est libérée dans le sang, les symptômes et sensations associés à ce processus sont enregistrés comme suit:

  • une augmentation de la fréquence cardiaque (le cœur commence à battre rapidement);
  • poussée de force et d'énergie due à une ruée de sang vers les muscles;
  • pupilles dilatées des yeux;
  • relaxation des voies respiratoires afin de saturer davantage les organes internes en oxygène;
  • transpiration accrue;
  • une légère augmentation de la température corporelle;
  • étourdissements dus à une concentration accrue d'oxygène dans le sang.

Comment vérifier le niveau d'adrénaline dans le sang?

La seule façon d'établir la concentration de l'hormone est d'étudier le plasma sanguin. Cependant, avant de connaître le niveau d'adrénaline dans le sang, le patient doit subir une préparation pour l'analyse. Elle consiste en l'exclusion totale des expériences, des situations stressantes à la veille de l'étude (3 jours avant le jour de l'analyse prescrite). Le sang comme objet d'analyse en laboratoire est utilisé pour déterminer la concentration d'adrénaline chez les patients âgés de plus de 14 ans. S'il est nécessaire de procéder à une analyse chez l'enfant, un échantillon d'urine est examiné..

Le taux d'adrénaline dans le sang

La quantité d'adrénaline dans le sang dépend de nombreux facteurs. Les expériences, le stress, le stress émotionnel et physique contribuent à une augmentation temporaire de la concentration de l'hormone dans le sang. À cet égard, pour obtenir des résultats de recherche objectifs, une préparation préliminaire approfondie est nécessaire..

Après l'analyse de l'adrénaline dans le sang, l'évaluation de ses résultats doit être effectuée exclusivement par un médecin. Cela augmente la masse des paramètres. Selon les normes établies, les valeurs de référence de l'adrénaline dans le sang ne doivent pas dépasser 110 pg / ml (pour les adultes). Pour établir le niveau de catécholamines chez les enfants, un test d'urine est effectué. Une augmentation de la concentration d'adrénaline chez les enfants peut être déclenchée par la peur et le stress causés par la procédure de prélèvement de sang elle-même..

Augmentation de l'adrénaline dans le sang

L'adrénaline pas très élevée dans le sang peut être temporaire. De telles situations peuvent être provoquées par des expériences vécues la veille, par une situation stressante lorsque l'adrénaline est libérée dans la circulation sanguine. Pour exclure cela et réduire la probabilité de résultats biaisés, le patient a besoin de 20 minutes de repos avant de prélever un échantillon de sang.

Haute adrénaline - raisons

Lorsque l'hormone adrénaline est élevée dans le sang et cela est confirmé par des études répétées, les médecins prescrivent un examen pour détecter la pathologie.

L'une des plus dangereuses est considérée comme une tumeur sécrétant des catécholamines et des tumeurs des tissus neurochromaffines:

  • paragangliome;
  • phéochromocytome;
  • neuroblastome.

Parmi les pathologies possibles à exclure avec une augmentation du taux d'adrénaline:

Comme le montrent les observations d'experts, l'hormone adrénaline peut augmenter lors de la prise de certains médicaments:

  • Intibiteurs MAO;
  • nitroglycérine;
  • phentolamine;
  • propanolol.

Comment faire baisser l'adrénaline dans le sang?

Avant d'abaisser l'adrénaline dans le sang, il est nécessaire d'établir la cause exacte de l'augmentation. Si elle est associée à une activité physique, au stress ou à des soucis, pour normaliser le niveau de l'hormone, il suffit d'éliminer ces facteurs.

Selon les experts, une excellente aide pour normaliser le niveau d'adrénaline dans le sang:

  • aromathérapie;
  • traitements de l'eau;
  • communication avec la famille, les amis et les proches;
  • écouter votre musique préférée.

Souvent, il est utile pour ces patients de prendre un jour de congé ou de changer de profession. Si après toutes ces méthodes pour réduire l'adrénaline échoue, les médecins ont recours à un traitement médicamenteux. Les médicaments sont sélectionnés individuellement, indiquant la posologie et la fréquence d'administration, la durée du traitement.

Adrénaline réduite dans le sang

Extérieurement, de faibles niveaux d'adrénaline dans le sang ne sont pratiquement pas spécifiques. Les patients se plaignent d'une sensation constante de fatigue, de l'incapacité à retrouver force et vitalité. Ces personnes sont constamment submergées par la somnolence. Ces symptômes sont des signes typiques d'épuisement de l'adrénaline lorsqu'il y a une diminution nette et prononcée de l'hormone adrénaline dans le sang.

Parmi les autres symptômes non spécifiques de la pathologie:

  • envie constante de sucreries;
  • Pression artérielle faible;
  • diminution de la glycémie;
  • déficience de mémoire;
  • trouble de la digestion;
  • état déprimé.

Adrénaline réduite - raisons

Il est presque impossible de déterminer exactement ce qui a causé la diminution de l'adrénaline dans le sang. Le manque d'hormone dans la plupart des cas est un symptôme d'une violation et est considéré comme une pathologie indépendante. Comme le montre la pratique médicale, dans la plupart des cas, un manque d'adrénaline est observé chez les patients exposés à des facteurs négatifs: nicotine, alcool, drogues. Cependant, une alimentation inadéquate et déséquilibrée peut également affecter la concentration d'adrénaline dans le sang. Les végétariens sont souvent confrontés à un problème similaire..

Comment augmenter l'adrénaline dans le sang?

Les situations stressantes, les actions associées au risque stimulent la production de l'hormone, par conséquent, une augmentation de l'adrénaline dans le sang peut être causée sans recourir à des médicaments. Les sports extrêmes, la passion pour les arts martiaux, l'augmentation de l'activité physique peuvent provoquer une montée d'adrénaline dans le sang et ainsi augmenter sa concentration.

Vous pouvez vous faire peur et augmenter ainsi l'adrénaline en organisant un film d'horreur. Pour ceux qui n'aiment pas l'activité physique et les sports, les médecins recommandent de boire plus de café, ce qui active les glandes surrénales. Dans le cas où le patient a besoin d'une augmentation constante de l'adrénaline, des médicaments peuvent être nécessaires.

Catécholamines (adrénaline, norépinéphrine, dopamine) et sérotonine dans le sang

L'adrénaline, la noradrénaline, la dopamine, la sérotonine sont des amines biogènes qui sont des hormones et des neurotransmetteurs. Leur contenu augmente significativement dans les fluides biologiques dans certains néoplasmes neuroendocriniens. * L'étude détermine individuellement le montant de chaque indicateur.

Catécholamines libres dans le sang.

Synonymes anglais

Catécholamines - adrénaline, norépinéphrine, dopamine + sérotonine.

Chromatographie en phase liquide à haute performance.

Pg / ml (picogramme par millilitre), ng / ml (nanogramme par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Exclure les bananes, les avocats, le fromage, le café, le thé, le cacao et la bière de l'alimentation pendant 48 heures avant l'étude.
  • Ne mangez pas pendant 12 heures avant l'étude, vous pouvez boire de l'eau plate et propre.
  • Annuler (en accord avec le médecin) les sympathomimétiques 14 jours avant l'étude.
  • Exclure complètement (en accord avec le médecin) les médicaments dans les 24 heures avant l'étude.
  • Élimine le stress physique et émotionnel dans les 24 heures avant l'examen.
  • Ne fumez pas pendant 24 heures avant l'étude.

Aperçu de l'étude

Les catécholamines sont un groupe d'hormones similaires produites par la médullosurrénale. Les principales catécholamines: dopamine, épinéphrine (épinéphrine) et norépinéphrine. Ils sont libérés dans le sang en réponse à un stress physique ou émotionnel et participent à la transmission des influx nerveux au cerveau, favorisent la libération de glucose et d'acides gras comme sources d'énergie et l'expansion des bronchioles et des pupilles. La norépinéphrine resserre les vaisseaux sanguins, augmente la pression artérielle et l'adrénaline accélère le rythme cardiaque et stimule le métabolisme. Au terme de leur action, ces hormones se décomposent en substances physiologiquement inactives (acide homovanilique, normétanéphrine, etc.).

Normalement, les catécholamines et leurs produits de décomposition sont présents dans l'organisme en petites quantités. Leur contenu augmente de manière significative pendant une courte période uniquement sous stress. Cependant, la chromaffine et d'autres tumeurs neuroendocrines peuvent provoquer la formation de grandes quantités de catécholamines, ce qui conduit à une augmentation significative des niveaux de ces hormones et de leurs produits de dégradation dans le sang et l'urine. Cela menace avec une augmentation prolongée ou à court terme de la pression artérielle et, par conséquent, de graves maux de tête. Les autres symptômes des catécholamines élevées comprennent les tremblements, la transpiration, les nausées, l'agitation et les picotements dans les membres. En plus des catécholamines, les phéochromocytomes peuvent synthétiser la sérotonine, l'hormone adrénocorticotrope, le peptide intestinal vasoactif, la somatostatine et d'autres hormones. Il n'y a pas de correspondance entre la taille de la tumeur, le niveau de catécholamines dans le sang et le tableau clinique..

La sérotonine n'est pas la catécholamine, mais appartient également au groupe des amines biogènes à activité hormonale et neurotransmetteur. Il est synthétisé à partir de l'acide aminé tryptophane et est stocké dans les cellules entérochromaffines du tractus gastro-intestinal (80 à 95% du total), diverses structures cérébrales, mastocytes, plaquettes et certains autres organes endocriniens. La sérotonine abaisse le seuil de sensibilité à la douleur, régule la fonction de l'hypophyse, affecte le tonus vasculaire, la coagulation sanguine, la motilité et l'activité sécrétoire du tractus gastro-intestinal.

Environ 90% des tumeurs chromaffines sont localisées dans la glande surrénale. La plupart d'entre eux sont bénins et ne s'étendent pas au-delà des glandes surrénales, bien qu'ils puissent continuer à croître. Sans traitement supplémentaire, la tumeur se développant avec le temps, les manifestations de la maladie deviennent parfois plus graves. L'hypertension artérielle causée par une tumeur à la chromaffine peut entraîner des lésions rénales et cardiaques et même une hémorragie ou une crise cardiaque..

Dans la plupart des cas, ces tumeurs sont retirées chirurgicalement, après quoi la teneur en catécholamines est considérablement réduite, et les symptômes et complications associés à la tumeur s'adoucissent ou disparaissent complètement..

Un test sanguin révèle la quantité d'hormone au moment du test, tandis qu'un test d'urine montre les 24 heures précédentes.

À quoi sert l'étude??

  • Pour le diagnostic des tumeurs chromaffines chez les patients présentant des symptômes pertinents.
  • Surveiller l'efficacité du traitement d'une tumeur chromaffine, en particulier après son élimination, pour s'assurer qu'il n'y a pas de rechutes.

Quand une étude est prévue?

  • Si une tumeur à la chromaffine est suspectée.
  • Si le patient souffre d'hypertension chronique, accompagnée de maux de tête, de transpiration, de pouls rapide.
  • Lorsque l'hypertension n'est pas traitable (car les patients hypertendus atteints d'une tumeur chromaffine sont souvent résistants au traitement conventionnel).
  • Si une tumeur surrénale ou une tumeur neuroendocrine a été détectée par balayage, ou si le patient a une prédisposition héréditaire à leur formation.
  • Lors de la surveillance de l'état de patients qui ont déjà été traités pour une tumeur à la chromaffine.

Que signifient les résultats??

  • Adrénaline

Âge

Valeurs de référence, pg / ml

Adrénaline sanguine

9 minutes Publié par Lyubov Dobretsova 1073

L'augmentation de l'adrénaline dans le sang est une réaction naturelle du corps au stress, une réponse exprimée dans le désir de vous offrir une sécurité maximale. L'adrénaline, un autre nom - épinéphrine - est un représentant des substances organiques biologiquement actives (hormones) synthétisées par les glandes endocrines.

La médullosurrénale est responsable de sa production. Ce processus est contrôlé par l'hypothalamus, une partie du cerveau humain qui régule l'activité des systèmes endocrinien et autonome. Presque tous les tissus corporels sont fournis avec des récepteurs d'adrénaline..

En cas de menace potentielle pour la santé psychophysique, l'hypothalamus mobilise instantanément la division sympathique du système autonome périphérique et donne à la glande surrénale l'ordre de développer activement et de libérer de l'adrénaline dans le sang pour affecter les récepteurs. Pour éliminer le stress, avec un minimum de pertes, tous les systèmes corporels sont inclus dans le processus avec une vitesse fulgurante.

Parallèlement à l'activité hormonale de l'adrénaline ou un peu plus tôt, un médiateur (conducteur d'une impulsion neurochimique) de la noradrénaline est libéré du processus des neurones des cellules souffrant de stress. Les substances sont en synergie (améliorant l'effet de l'interaction), leur corrélation provoque une augmentation de l'activité neuropsychique, physique et cérébrale. Ainsi, dans une situation extrême, une réaction physiologique adaptative se produit, c'est-à-dire que le corps est préparé de manière optimale pour la protection.

La réponse du corps à une poussée hormonale

Une forte augmentation du niveau d'épinéphrine dans le sang inhibe temporairement les systèmes génito-urinaire et digestif afin d'économiser de l'énergie et de la diriger vers une augmentation rapide de l'hormone vers le cerveau pour résoudre le problème. Le processus prend plusieurs secondes, mais pendant ce temps, un certain nombre de réactions physiologiques non contrôlées se produisent:

  • rétrécissement des vaisseaux sanguins de la cavité abdominale et relaxation des muscles lisses de l'intestin;
  • limiter l'apport sanguin, par conséquent, l'expansion des vaisseaux du cerveau et l'augmentation de la pression artérielle (pression artérielle);
  • tension des muscles squelettiques;
  • mydriase (pupilles dilatées);
  • respiration profonde et bruyante (similaire au syndrome respiratoire de Kussmaul), en raison d'un manque d'oxygène;
  • augmentation de la nervosité et de l'excitation psycho-émotionnelle;
  • tachycardie (contraction rapide du muscle cardiaque).

Le besoin urgent d'énergie accélère les processus métaboliques et augmente la production de glucose. Dans ce cas, l'hypothalamus bloque la sensation de faim. L'hormone est un stimulant naturel de l'immunité. Dans une situation choquante, les défenses augmentent l'activité, se préparant à lutter contre les virus, les allergènes et les infections. Toutes les réserves mentales et physiques du corps sont mises en "pleine préparation au combat" pour refléter le danger et maintenir la viabilité.

La norépinéphrine a un effet vasoconstricteur plus fort que l'épinéphrine, mais elle affecte également le développement de l'hypoxie (carence en oxygène) dans une moindre mesure. Un état psychophysique excité ne peut pas durer longtemps. Après une courte période de temps, l'adrénaline dans le sang tombe. Les systèmes digestif et génito-urinaire sont inclus dans le processus physiologique, les réactions ralentissent, l'activité cérébrale diminue, la polyphagie se manifeste (augmentation de l'appétit).

Une diminution trop forte de l'épinéphrine dans le contexte de la noradrénaline provoque l'indifférence aux événements environnementaux. De plus, plus le niveau de l'hormone du stress augmente et plus le neurotransmetteur noradrénaline est sécrété, plus il faudra de temps pour sortir de l'état de vide et d'inhibition. De graves problèmes apparaissent s'il n'y a pas assez d'adrénaline dans le sang pendant le danger et le stress, ou après une élévation du niveau hormonal ne baisse pas.

Dans le premier cas, le corps perd sa capacité à résister à des dangers imprévus, ce qui augmente le risque de développer une dépression et des troubles psychopathologiques. La deuxième option entraîne des dysfonctionnements physiologiques du cœur, des vaisseaux sanguins, du système nerveux central (système nerveux central), du cerveau, du système endocrinien et d'autres organes.

Augmentation artificielle de l'adrénaline dans le corps

La capacité du corps à activer toutes les réserves à pleine puissance sous l'influence de l'hormone du stress est utilisée dans le traitement des affections aiguës. Des sels de chlorhydrate et d'hydrotartrate, basés sur la substance hormonale active, sont utilisés:

  • avec une chute rapide de la pression artérielle;
  • une réaction allergique de type immédiat (anaphylaxie, sinon choc anaphylactique, œdème laryngé);
  • avec le développement d'une crise hypoglycémique (baisse forcée du sucre en dessous d'un niveau critique);
  • pour arrêter les crises aiguës d'asthme bronchique;
  • pour augmenter et augmenter l'intervalle d'action des anesthésiques;
  • lors d'interventions chirurgicales sur le cœur.

En ophtalmologie, les préparations d'adrénaline sont utilisées pour la mydriase artificielle pendant la chirurgie..

À propos des bienfaits de l'épinéphrine

Les avantages accrus d'une augmentation de l'adrénaline dans le sang peuvent apporter une somme forfaitaire, dans des cas extrêmes. Un niveau hormonal constamment élevé ne fait que nuire au corps. Les avantages de l'épinéphrine dans les situations stressantes comprennent:

  • réponse psychologique rapide;
  • haute endurance physique;
  • lutter contre les allergènes;
  • métabolisme accéléré des nutriments;
  • éveil accru;
  • attention accrue, concentration, seuil de douleur.

Causes de l'activité hormonale

Les causes des «sauts» dans l'épinéphrine sont liées à la peur, au choc, au choc nerveux, à de fortes douleurs physiques et à un changement brusque de température. Le jeûne, en tant que facteur de stress pour le corps, peut augmenter l'adrénaline. Une libération délibérée de l'hormone dans la circulation sanguine provoque des divertissements et des sports extrêmes. La poursuite constante des sports extrêmes est une dépendance à l'adrénaline.

La dépendance psychologique, qui peut former un faible niveau d'estime de soi ou, au contraire, la «mégalomanie», le désir de prouver aux autres leur excentricité, leur travail ou leur loisir associé à un risque pour la vie, le désir de répéter les sentiments d'une réaction d'adrénaline vécue précédemment. Pour augmenter le niveau d'hormone du stress, un accro à l'adrénaline est prêt pour toutes les actions extrêmes qui peuvent être dangereuses pour la personne elle-même et les autres.

Causes des anomalies et des symptômes

Un niveau d'épinéphrine stable et élevé est une condition anormale du corps, contre laquelle il peut se développer:

  • maladie hypertonique;
  • une dysfonction corticosurrénale acquise, y compris un phéochromocytome (tumeur hormono-active);
  • crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, maladie coronarienne (maladie coronarienne);
  • détresse (stress neuropsychologique constant);
  • dysfonctionnement métabolique et hépatique;
  • rétrécissement des vaisseaux sanguins et formation de caillots sanguins;
  • ulcère de l'estomac;
  • dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • CFS (syndrome de fatigue chronique);
  • cachexie (épuisement);
  • troubles psychopathiques.

La violation de l'équilibre adrénaline peut être suspectée par des manifestations physiologiques et une déviation des réactions comportementales. Les symptômes suivants sont caractéristiques de cette condition:

  • capacité physique limitée, faiblesse, fatigue;
  • fatigue et troubles chroniques (troubles du sommeil);
  • syndrome céphalique (maux de tête);
  • tremblements dans les membres (tremblements);
  • hyperhidrose (augmentation de la transpiration);
  • troubles de la vision et de la mémoire, distraction;
  • asthénie (faiblesse neuropsychologique);
  • augmentation de la fréquence cardiaque (fréquence cardiaque);
  • pression artérielle instable;
  • dyspnée (essoufflement);
  • perte de poids non causée par un changement de régime;
  • accès d'anxiété et de peur injustifiés (attaques de panique);
  • agression non motivée, hystérie, irritabilité.

Les troubles psychologiques sont associés à la nécessité de déverser l'excès d'énergie qui provoque le glucose non dépensé, synthétisé en réponse à une production excessive d'épinéphrine.

Détermination du niveau

Les signes cliniques de troubles hormonaux de l'adrénaline et de la noradrénaline sont déterminés par un diagnostic de laboratoire. Vous pouvez prendre une référence pour un examen par un médecin ou faire une analyse vous-même sur une base rémunérée. Sang ou urine utilisés comme matériel de test.

Un test sanguin doit être effectué pendant la période de manifestation la plus grave des symptômes, car l'hormone quitte rapidement la circulation systémique. La filtration et l'excrétion sont effectuées par l'appareil rénal. Il s'agit d'un processus plus long, par conséquent, il est plus facile de détecter un excès d'hormones dans l'urine.

Avant la procédure de prélèvement de sang (ou de collecte d'urine), les exigences suivantes sont imposées au patient:

  • éliminer le café et les boissons énergisantes, les fruits (bananes et agrumes), les amandes, le chocolat de l'alimentation.
  • exclure les boissons contenant de l'alcool;
  • renoncer aux médicaments qui stimulent le système nerveux, augmentent l'activité cérébrale.
  • éviter la surcharge psycho-émotionnelle;
  • limiter l'activité physique.

Le sang est prélevé d'une veine le matin à jeun. L'urine doit être prélevée le matin et immédiatement livrée au laboratoire. La mesure de l'hormone est nmol / L (nanomol par litre) ou PG / ml (picogramme par millilitre). En microscopie de laboratoire, la norme suivante d'hormones chez un adulte est adoptée.

Biomatériau / substance d'essaiplasma sanguinurine
Adrénaline1,0 à 3,07 nmol / L0–122 nmol / jour
Norépinéphrine0,05 à 1,07 nmol / L75–505 nmol / jour

Un indicateur élevé indique la nécessité de subir un examen cardiologique, de vérifier le niveau d'hormones thyroïdiennes et de passer un test sanguin biochimique. Dans le cas où le résultat obtenu est plusieurs fois supérieur aux valeurs de référence (dans ce cas, il y a plus de norépinéphrine que d'adrénaline), un examen est prévu pour le phéochromocytome présumé.

Un niveau réduit d'épinéphrine peut indiquer le développement d'un diabète de type 2. Le patient doit donner du sang pour le sucre, pour la tolérance au glucose et pour l'hémoglobine glycosylée.

Méthodes de stabilisation

Il est possible de réduire l'adrénaline dans le sang avec des médicaments et à l'aide d'une thérapie non médicamenteuse complexe. Les médicaments n'inhibent pas la production d'hormones. Ils aident à soulager le stress psycho-émotionnel, à normaliser l'activité du système cardiovasculaire, à stabiliser la pression artérielle et les niveaux hormonaux..

Les médicaments qui réduisent les manifestations des effets secondaires d'une augmentation de la synthèse d'adrénaline appartiennent aux groupes pharmacologiques suivants:

  • sympatholytiques (réserpine, christoserpin, etc.);
  • alpha-bloquants (phénoxybenzamine, prazosine);
  • les bêta-bloquants (Obzidan, métoprolol, anapriline);
  • tranquillisants (chlorprotixen, phénazépam, relanium, seduxen);
  • sédatifs, hypnotiques, sédatifs
  • antidépresseurs (Anafranil, Doxepin, Deprefault, Azona, etc.).

La thérapie non médicamenteuse complexe comprend plusieurs méthodes efficaces qui réduisent la production d'adrénaline et éliminent les symptômes. Les médecins spécialistes proposent les options suivantes:

  • Normalisez le travail et le repos. Essayez de ne pas trop travailler, de vous endormir et de vous réveiller en même temps. La durée du sommeil devrait être de 7 à 8 heures.
  • Optimisez régulièrement l'exercice. Idéalement, faire des sports de plein air.
  • S'engager dans des pratiques psycho-émotionnelles (séances de relaxation psychologique, yoga indien, exercices de respiration).
  • Mange correctement. Il est nécessaire de limiter l'utilisation des bonbons (remplacer les bonbons au chocolat et les desserts par des fruits secs, des noix). Organisez vos repas en même temps.
  • Ne vous impliquez pas dans les boissons alcoolisées. La quantité maximale de vin bu ne doit pas dépasser 300 ml. Il vaut mieux refuser l'alcool fort.
  • Essayez d'éviter les conflits.
  • Utilisez des sédatifs naturels fabriqués selon les recettes de la médecine traditionnelle.
  • Trouvez un métier fascinant (passe-temps) adapté aux intérêts individuels (dessin, photographie, etc.).

Les sports de plein air systématiques en combinaison avec des exercices de respiration aideront non seulement à normaliser le niveau d'adrénaline, mais aussi à soutenir la santé de tous les organes et systèmes. Si le contenu de l'adrénaline «roule», si possible, vous devriez temporairement changer la situation, partez en vacances.

Sommaire

L'adrénaline est une hormone qui produit la médullosurrénale. Le processus de production d'hormones est contrôlé par une partie du cerveau, l'hypothalamus. En cas de situation extrême, il y a une forte libération d'adrénaline dans le sang, ce qui aide à mobiliser toutes les réserves internes du corps.

En cas de stress, cette caractéristique contribue à l'adaptation et à la sortie de la situation problématique avec le moins de perte. Chez une personne en bonne santé, l'excitation psychophysique, provoquée par une augmentation du niveau d'adrénaline, dure plusieurs minutes. Si le niveau d'hormone du stress est régulièrement élevé, cela menace le développement de l'hypertension, d'une altération de la fonction cardiaque, d'un dysfonctionnement des systèmes respiratoire et endocrinien, de pathologies vasculaires et de troubles mentaux.

La concentration de l'hormone dans le corps est déterminée dans des conditions de laboratoire par analyse du sang ou de l'urine. L'excès systématique de la norme d'adrénaline établie doit être corrigé. Il est possible de réduire l'adrénaline dans le sang en suivant les règles d'un mode de vie sain, en visitant régulièrement des formations psychologiques et en prenant des médicaments spéciaux..