Adénome surrénalien chez la femme: symptômes et traitement d'une tumeur

Adénome des glandes surrénales chez la femme - néoplasme pathologique dans la couche corticale de l'organe

Qu'est-ce que l'adénome surrénalien?

Des tumeurs adénomateuses se développent dans la couche corticale de la glande surrénale. Le néoplasme commence à l'intérieur d'une cellule, perturbe la régénération, conduit à sa division chaotique et à son changement tissulaire. Les cellules altérées sont remplacées par du tissu fibreux de structure homogène et de haute densité, leur division atypique se poursuit. Ainsi, le tissu fibreux constitue une capsule remplie d'une masse homogène de cellules atypiques.

Le développement de l'adénome des glandes surrénales chez la femme est intense, en particulier avec une tumeur hormono-active. Plus la taille est grande, plus l'effet du néoplasme est important sur la fonctionnalité de l'organe.

Il existe un autre type de tumeur surrénalienne - le phéochromocytome, qui est localisé et provient des cellules de la substance cérébrale. La tumeur est constituée de cellules chromaffines qui sécrètent un grand volume de catécholamines. Le phéochromocytome est caractérisé par une augmentation de la pression artérielle et des crises causées par une libération excessive de catécholamines.

Les causes

Les véritables causes de la tumeur ne sont pas claires. Certains travaux décrivent le rôle stimulant de l'organe principal du système endocrinien - l'hypophyse, qui synthétise l'hormone adrénocorticotrope.

Dans certaines circonstances, par exemple, dans le contexte du stress, la chirurgie, les traumatismes, l'hormone adrénocorticotrope améliore la libération d'hormones dans le cortex surrénal, contribue au déclenchement de l'atypie cellulaire. D'autres facteurs pour le développement d'une tumeur adénomateuse sont:

  • prédisposition génétique;
  • plus de 35 à 40 ans;
  • embonpoint, obésité, dépôt de graisse viscérale;
  • hypertension de toute nature;
  • Troubles métaboliques;
  • pathologie thyroïdienne;
  • antécédents de diabète;
  • maladie ovarienne polykystique.

Les femmes à risque sont atteintes de maladies rénales de toute nature, d'insuffisance rénale. L'adénome est généralement unilatéral, mais plus fréquent dans la glande surrénale gauche.

En apparence, le néoplasme a une teinte jaunâtre arrondie. Avec une structure hétérogène de l'adénome, ils indiquent la bénignité du processus pathologique.

Types principaux

La classification principale divise les adénomes en fonction de l'activité hormonale, du type et de l'ombre, avec une localisation dans la glande surrénale droite ou à gauche. La classification permet aux cliniciens de déterminer la nature de la tumeur et les tactiques de prise en charge ultérieure des patients.

Activité hormonale

Les symptômes dépendent de la taille et du volume du néoplasme.

Les cliniciens distinguent les types de tumeurs hormonales suivants.

  1. Tumeur inactive ou passive - incidentalome. Les adénomes ne produisent aucune hormone, ne participent pas au processus hormonal général.
  2. Actif. Les adénomes sécrètent différents types d'hormones, se caractérisent par une croissance rapide et une tendance à la malignité. Les tumeurs hormonalement actives sont classées:
  • sur l'aldostérome - la tumeur fournit la production d'hormones minérales;
  • corticoestroma - le néoplasme est responsable de la production d'oestrogènes - hormones sexuelles féminines;
  • corticostérome - l'adénome produit des glucocorticoïdes;
  • androstérome - une lésion adénomateuse produit des androgènes - hormones sexuelles mâles.

Dans la glande surrénale gauche ou à droite, l'apparition d'une tumeur combinée est possible, ce qui produit plusieurs types d'hormones à la fois. Dans une glande surrénale, il peut y avoir plusieurs adénomes hormonaux différents..

En apparence

Les adénomes surrénaliens sont classés en plusieurs formes principales.

  1. Pigmenté. Il se développe chez les patients dont l'histoire a été diagnostiquée avec le syndrome d'Itsenko-Cushing. La taille de la tumeur atteint à peine 2,5 à 3 cm et sa teinte varie du marron au marron..
  2. Oncocytaire. Un type rare de tumeur caractérisé par la formation d'unités multicellulaires. La capsule d'adénome est hétérogène, les tailles varient de quelques millimètres à 1-2 cm.
  3. Adrénocorticale. L'un des types courants de néoplasmes, caractérisé par la formation d'un petit nodule à coque dense. A initialement une évolution bénigne, le risque de malignité dépend de nombreux facteurs différents.

Selon le type histologique et l'ombre, on distingue les types de tumeurs adénomateuses à cellules sombres, à cellules claires et combinées. En pratique clinique, un corticostérome est souvent diagnostiqué dans le contexte de la maladie d'Itsenko-Cushing. Les adénomes qui produisent des hormones sexuelles sont moins courants.

Est-ce dangereux?

Lorsque la tumeur est localisée dans la glande surrénale droite ou à gauche, ainsi que dans un processus bilatéral, il existe un risque de maladies secondaires. Le danger de l'adénome est le développement d'une tumeur oncologique et de complications:

  • altération de la circulation sanguine dans les reins en raison d'une croissance impressionnante du néoplasme;
  • hypertension, crises;
  • changements dans les vaisseaux du fond d'œil;
  • AVC et hémorragies cérébrales.

Avec la malignité des cellules d'adénome et sa croissance pathologique, une conséquence naturelle est les métastases au tissu osseux, aux structures hépatiques, aux poumons.

Manifestations symptomatiques

La maladie s'accompagne des symptômes suivants:

  • prise de poids avec le même appétit, suivant un régime alimentaire approprié;
  • un changement dans le ton de la voix: chez les femmes, la voix devient grossière, chez les hommes elle devient nasale;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • douleur abdominale avec rayonnement vers la poitrine, les poumons;
  • violation de la transpiration, transpiration excessive;
  • les poils du corps masculin;
  • faiblesse musculaire;
  • essoufflement pendant l'effort physique.

Les manifestations symptomatiques peuvent être un signe d'adénome de la glande surrénale gauche ou droite, ainsi que d'autres maladies néphrologiques. Pour clarifier le diagnostic, un diagnostic différentiel est requis. Les tumeurs productrices d'hormones ont une image symptomatique active, contrairement aux foyers adénomateux passifs.

Diagnostique

Le diagnostic des adénomes surrénaliens chez la femme est rarement difficile pour les cliniciens. Le diagnostic final est établi selon les études suivantes:

  • Échographie des reins;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • Tomodensitométrie;
  • radiographie, y compris avec produit de contraste.

Assurez-vous d'effectuer des tests de laboratoire: analyses de sang, analyses d'urine. Les indicateurs découvrent la fonctionnalité des reins. Les patients sont soumis à un test sanguin pour la fonction thyroïdienne (TSH, sans T4), l'hormone parathyroïdienne, les hormones sexuelles.

Le «gold standard» pour détecter l'adénome surrénalien est l'imagerie par résonance magnétique. L'IRM aide à identifier un néoplasme à ses débuts. L'échographie n'est pas toujours informative, car les petites tumeurs peuvent tout simplement ne pas être visualisées. Une tumeur se différencie d'une maladie telle que le lipome - une tumeur graisseuse.

La possibilité de palpation à travers le péritoine ne parle pas en faveur de la bénignité de la tumeur adénomateuse. L'étude de l'histoire clinique et de la vie d'une femme est importante..

Traitement

L'adénome surrénalien gauche est beaucoup plus fréquent

Le processus de traitement est déterminé par le type et la nature de l'évolution de la maladie surrénalienne. Les tumeurs inactives sont diagnostiquées par hasard, mais ne recourent pas toujours à des méthodes radicales. Les médecins utilisent l'attente avec l'observation dynamique. Une tumeur stable ne nécessite aucun traitement. Une tactique complètement différente pour une tumeur hormonalement active, caractérisée par une croissance intensive, a une forte tendance à la malignité.

Traitement médical

La pharmacothérapie implique la correction des niveaux hormonaux. Lorsque les hormones sont stabilisées, la tumeur ralentit sa croissance et s'élimine complètement. Les principaux outils sont des préparations à base d'hormone thyroïdienne, les hormones sexuelles. Si nécessaire, des médicaments du groupe des cytostatiques sont prescrits. Après un certain temps, tous les symptômes disparaissent.

Les médicaments sont pris par voie orale ou par injection intraveineuse. Le manque d'hormones est reconstitué jusqu'à ce qu'elles soient complètement stabilisées, leur taux sanguin est constamment surveillé.

Chirurgie

La méthode radicale est prometteuse dans le traitement des tumeurs surrénales adénomateuses de grande taille, à haut risque oncologique. Les principales méthodes de manipulation chirurgicale sont les suivantes.

  1. Laparoscopie. La tumeur est enlevée par de petites incisions dans la projection des glandes surrénales. Des instruments chirurgicaux sont introduits à travers ces incisions, des manipulations appropriées sont effectuées et une fois la plaie suturée.
  2. Méthode abdominale ou chirurgie abdominale. Le principal avantage est la possibilité d'éliminer immédiatement les tumeurs de la glande surrénale gauche et de la droite, ainsi que d'évaluer l'état des organes adjacents.
  3. Chimiothérapie, exposition aux radiations. Il n'est utilisé qu'en cas de dégénérescence maligne des cellules tumorales, avec métastases.

Aucune méthode endoscopique n'est utilisée. L'adénome surrénalien chez la femme n'est retiré que pour des raisons médicales: dynamique de croissance, risque de malignité et apparition de métastases, survenue de symptômes désagréables. Le respect de toutes les directives cliniques améliore le pronostic.

Recettes folkloriques

Des remèdes populaires de la «poitrine de grand-mère» sont utilisés, malgré l'absence de faits avérés sur l'auto-élimination de l'adénome. Il existe un certain nombre de remèdes populaires qui pourraient améliorer l'effet thérapeutique de la prise de médicaments et réduire les symptômes négatifs..

  1. Infusion de fleurs de perce-neige. Fleurs déchirées (environ 80 unités) ou plusieurs cuillères à soupe. cuillères à soupe de matières premières sèches versez 0,5 litre de vodka, insistez pendant un mois. La composition finie est filtrée et bu 15 gouttes plusieurs fois par jour. Vous pouvez ajouter un peu de géranium aux perce-neige - ces plantes activent la fonction surrénale, réduisent les symptômes désagréables.
  2. Infusion de prêle. 1 cuillère à soupe. verser 1 litre d'eau bouillante dans une cuillère de plante, insister pendant une heure, puis filtrer et boire en petites portions plusieurs fois par jour.

Il existe de nombreux remèdes populaires à base d'herbes et de plantes pour améliorer le fonctionnement des reins et des glandes surrénales et soulager les symptômes. L'utilisation de recettes folkloriques doit être basée sur le bon sens. Il est préférable que leur utilisation soit convenue avec le médecin traitant.

Avec un adénome de la glande surrénale droite ou une tumeur à gauche, il est important d'ajuster la nutrition, de changer le mode de vie, de faire tout son possible pour éviter les complications et la poursuite de la croissance des tumeurs.

Le pronostic d'une tumeur surrénalienne varie considérablement, selon la nature et la structure de la tumeur. Le pronostic est favorable pour les petits néoplasmes non fonctionnels à croissance lente, faible malignité, s'il n'y a pas d'hyperplasie des tissus de la couche corticale. L'issue la plus favorable après l'ablation des lésions adénomateuses.

Adénome surrénalien

Glandes surrénales (glandes surrénales) - un organe apparié qui est situé au-dessus des reins et produit de l'aldostérone, du cortisol, des hormones sexuelles mâles et femelles qui fonctionnent comme des enzymes à l'intérieur de la glande ou dans d'autres parties du corps.

L'adénome (du grec adéno-, "fer" + -oma, "tumeur") est une tumeur bénigne du tissu épithélial d'origine glandulaire. Les adénomes peuvent se développer à partir de nombreux organes glandulaires, y compris la glande surrénale, l'hypophyse, la glande thyroïde, la prostate et autres..

L'adénome surrénalien est un néoplasme bénin formé dans la substance corticale de la glande surrénale qui est capable de sécréter des hormones, provoquant des perturbations dans le corps. Parmi les pathologies des glandes surrénales, 30% sont dues à l'adénome. La couleur jaune de la tumeur est due à l'accumulation de lipides (cholestérol), à partir desquels les hormones corticales sont synthétisées.

La structure et la fonction des glandes surrénales

La glande surrénale est une glande endocrine appariée, qui se compose de deux couches: corticale et cérébrale. L'écorce produit trois groupes d'hormones stéroïdes:

  • minéralocorticoïdes (aldostérone) - maintiennent une tension artérielle et un équilibre minéral normaux;
  • glycocorticoïdes (cortisol, corticostérone) - sont responsables de la régulation du métabolisme, augmentent la circulation des niveaux de glucose, suppriment les effets du système immunitaire;
  • androgènes - produisent des hormones sexuelles.

La couche cérébrale de la glande synthétise les catécholamines - l'adrénaline (augmentation du rythme cardiaque, régulation du métabolisme des glucides) et la noradrénaline (augmentation de la pression artérielle, augmentation de la glycémie).

Épidémiologie

L'adénome du cortex surrénalien est souvent détecté par hasard lors d'une autopsie ou d'un examen général des organes abdominaux. Selon l'article «Diagnostics différentiels par l'incident surrénalien», écrit par les docteurs en sciences médicales N. S. Kuznetsov et D. G. Beltsevich, la prévalence des tumeurs surrénales détectées au hasard est en moyenne de 6%.

Dans 90% des cas, les néoplasmes détectés sont inactifs. Malgré cela, un examen approfondi d'un patient atteint de pathologie est nécessaire, car dans 20% des cas, le cancer des surrénales est une tumeur qui ne fonctionnait pas auparavant. Selon des études danoises, la fréquence des cancers par rapport à la fréquence des adénomes bénins est inférieure à 1%. Par conséquent, lorsque de telles formations sont détectées, dans la plupart des cas, un traitement d'observation est prescrit.

Cette maladie est principalement affectée par les personnes âgées et les patients obèses. L'adénome de la glande surrénale droite est moins fréquent que celui de la gauche, ce qui est associé à la topographie des organes. Les lésions surrénales bilatérales sont extrêmement rares.

Classification

On distingue trois formes histologiques d'adénome: surrénocorticale, pigmentée et oncocytaire. Au microscope, ils sont tous entourés d'une capsule de tissu conjonctif, mais diffèrent par leur couleur, leur forme cellulaire et leur contenu..
Dans la plupart des cas, un adénome corticosurrénalien se produit - un gros nœud unique d'un diamètre de 30 à 35 mm et d'un poids allant jusqu'à 40 g. Il est unilatéral et a une couleur jaune-brun uniforme.

L'adénome pigmenté est moins fréquent, mais a une activité fonctionnelle élevée. La masse tumorale ne dépasse pas 35 g, diamètre 3 cm, une caractéristique distinctive est la couleur sombre, indiquant la présence de granules de lipofuscine dans les cellules (pigment brun).

Oncocytaire - fonctionnellement inactif, a une couleur rougeâtre et se compose de grandes cellules, donne donc une impression de granularité.

Les adénomes peuvent être hormonaux actifs et inactifs. En fonction de cela, les types suivants sont distingués:

  • androstérome - produit des androgènes;
  • corticoestroma - libère des œstrogènes dans le sang;
  • corticostérome - produit du cortisol;
  • insidentaloma - hormone inactive.

Selon une autre classification, les adénomes surrénaliens sont divisés en ceux d'apparence typique ou atypique. Les tumeurs homogènes de faible densité et de taille inférieure à 3 cm sont typiques.Les microadénomes surrénaux sont un néoplasme bénin ne dépassant pas 10 mm. Les adénomes sont atypiques dont la taille est supérieure à 3 cm. Avec un diamètre de 4 à 6 cm, la probabilité de malignité est de 7%, et avec une taille supérieure à 6 cm - 85%.

Les causes

Les médecins associent la survenue d'un adénome à un besoin accru de synthèse d'hormones après des blessures, des chirurgies et des accidents vasculaires cérébraux. Des cellules tumorales apparaissent sur le cortex, qui ont un effet sur la quantité d'hormones produites..

Les facteurs de risque comprennent: le surpoids, une élévation du cholestérol sanguin, le diabète sucré, les ovaires polykystiques, l'hypertension, le tabagisme, les troubles hormonaux.

Quelles sont les tumeurs surrénales?

Symptômes

Avec l'apparition de cette pathologie, des troubles hormonaux sont observés. L'adénome des glandes surrénales chez la femme se manifeste par une augmentation de la masse musculaire, l'apparition d'une racine des cheveux forte et une rupture de la voix - des signes qui indiquent la présence d'une teneur accrue en androgènes. L'adénome surrénalien chez l'homme provoque l'éveil des hormones féminines - les glandes mammaires augmentent, les hanches sont arrondies.

Les maladies les plus courantes causées par des adénomes fonctionnels sont le syndrome de Cushing et le syndrome de Conn..

Le syndrome de Cushing se produit avec une production accrue de cortisol, se caractérise par une pression artérielle élevée, une obésité abdominale (gros ventre, cou, visage, mais bras et jambes minces), des vergetures rougeâtres, des muscles et des os faibles, des points noirs. Les femmes peuvent souffrir d'hirsutisme (augmentation des cheveux), d'infertilité et de menstruations irrégulières. Des changements d'humeur, des maux de tête et une fatigue chronique se produisent parfois..

Le syndrome de Conn se manifeste par une production excessive de l'hormone aldostérone, ce qui conduit à de faibles niveaux de rénine. Il provoque les symptômes suivants: hypertension artérielle due à un retard dans le sodium et les fluides du corps, mauvaise vue, maux de tête, crampes musculaires, miction excessive. Les complications sont les maladies cardiovasculaires (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde), l'insuffisance rénale et les rythmes cardiaques anormaux..

Diagnostique

Dans le diagnostic de l'adénome, il y a deux tâches: déterminer la bénignité de la tumeur et identifier l'absence d'activité hormonale du néoplasme. Pour ce faire, passez par des examens de laboratoire et de matériel.

Si des symptômes d'adénome surrénalien sont détectés, consultez un endocrinologue pour obtenir des conseils. Le médecin analysera les plaintes, fera des antécédents médicaux, émettra une référence pour un test sanguin. Le laboratoire mènera une étude sur la teneur en glucose, rénine, cholestérol et hormones.

L'échographie des glandes surrénales est une méthode de diagnostic peu informative, car les organes sont situés sous le diaphragme, une couche de graisse et de muscles, ce qui empêche le passage du signal ultrasonore. Mais cette étude permet d'identifier de grosses tumeurs, d'évaluer la localisation, la taille et la structure interne de l'organe.

La tomodensitométrie est la méthode la plus efficace pour diagnostiquer l'adénome surrénalien, car elle permet d'identifier leur masse. Au cours de la procédure, un agent de contraste est injecté par voie intraveineuse au patient, ce qui permet d'obtenir les contours des adénomes, le cas échéant, sous la forme d'une structure homogène. Cette méthode de recherche permet de mieux évaluer la situation que l'IRM (imagerie par résonance magnétique).

Types de traitement

Le traitement de l'adénome surrénalien consiste en l'ablation complète de la tumeur, ou en un suivi périodique de son comportement. Une petite lésion de la glande surrénale avec des caractéristiques typiques de l'adénome et sans anomalies biochimiques peut être laissée en place en toute sécurité et les tactiques d'observation sélectionnées.

Dans les cas où la tumeur est maligne et mesure plus de 3 cm, l'ablation chirurgicale de l'adénome de la glande surrénale est nécessaire. Si la lésion est unilatérale, le néoplasme est retiré avec l'organe.

Lorsque les deux glandes se dilatent ou si l'opération n'est pas possible pour des raisons de santé, le traitement se produit généralement avec des médicaments appelés antagonistes de l'aldostérone (spironolactone ou éplérénone). Prendre conjointement des médicaments pour abaisser la tension artérielle, un régime pauvre en sel est prescrit.

Il existe actuellement deux types de chirurgie des glandes surrénales en médecine: l'adénomectomie et la laparoscopie.

L'adénomectomie est une opération ouverte, réalisée par une incision sur l'abdomen ou le bas du dos. Cette intervention chirurgicale donne un bon accès aux organes, donc l'ablation est effectuée plus efficacement. La récupération après la chirurgie prend plus d'une semaine, une douleur intense dans la zone de suture est observée, des cicatrices persistent chez les patients.

La laparoscopie est une méthode d'élimination endoscopique de l'adénome. L'opération est réalisée par de petites piqûres sur la paroi abdominale antérieure, à l'aide desquelles des instruments chirurgicaux sont introduits. Le déroulement complet de l'opération est observé sur le moniteur.

L'avantage de la laparoscopie pour les patients est une courte période de récupération, l'absence de signes visibles de chirurgie à l'avenir. Les inconvénients incluent la longue durée de l'opération et la nécessité de manipulations complexes par le chirurgien, il existe un risque de blessure intestinale.

Les conséquences de l'opération sont positives si les pathologies cancéreuses ne sont pas détectées, mais dans le cas des cancers, le pronostic est de 40%. Après la chirurgie, un traitement hormonal est prescrit pour rétablir l'équilibre des androgènes et des œstrogènes. Il est recommandé de consulter l'endocrinologue tous les six mois et de faire une tomodensitométrie une fois par an..

Si une tumeur maligne inopérable est détectée, une chimiothérapie est prescrite. Des médicaments de chimiothérapie inhibant la croissance tumorale sont utilisés, tels que le méthotrexate, la doxirubine, la mitotan..

Régime pendant et après le traitement

Les principaux principes de la nutrition sont d'exclure le café et le thé, les haricots, les noix, les fruits secs et le chocolat de l'alimentation. Vous devez manger plus de légumes et de fruits frais, de pommes au four et éviter les écritures grasses et frites..

Une plus grande quantité de nourriture devrait être consommée dans la première moitié de la journée et le soir, manger des aliments légers, en plus petites quantités. Les légumes sont parfaits pour le dîner. Le petit déjeuner - le repas principal - devrait inclure des glucides complexes (céréales, céréales), aidant à équilibrer le métabolisme après une nuit, à restaurer les niveaux de sucre.

Vous devez manger des aliments de saison, éviter les conservateurs, les colorants artificiels et les produits chimiques. Les aliments protéinés faibles en gras réduisent les envies de caféine. Vous devez manger fractionné, pour cela, vous pouvez toujours avoir une poignée de noix ou une pomme pour une collation.

Il est important de ne pas oublier de boire un cours de vitamines (C, E, B), des éléments chimiques importants tels que le fer, l'iode, le magnésium, le calcium. Parmi les méthodes populaires de prévention des maladies des glandes surrénales, les herbes suivantes sont utilisées: lungwort, flocons d'avoine, mûrier, gravier.

Adénome surrénalien

Chez les femmes, la maladie des glandes surrénales est diagnostiquée plus souvent. Chez les hommes, la tumeur est moins fréquente. La pathologie est bénigne. Il existe plusieurs types de maladies dont le cours et les symptômes diffèrent. Une tumeur se forme à partir du tissu glandulaire sans propager de métastases dans tout le corps. Bien qu'il soit bénin, l'adénome doit être traité. Le néoplasme ne se résout pas lui-même, les médecins surveillent donc attentivement le patient et la tumeur. Le patient a besoin d'un examen médical régulier.

Caractéristiques de la maladie

Les reins du corps humain jouent un rôle important dans le nettoyage des substances toxiques. Au-dessus des reins se trouvent les glandes endocrines qui produisent indépendamment l'hormone corticostéroïde - les glandes surrénales. Presque complètement, l'organe se compose de substance corticale, forme trois départements.

Les glandes surrénales sont responsables de l'échange ionique des cellules, de la dégradation des protéines et de la synthèse des glucides. L'écorce du corps produit des androgènes. Lors de la formation d'adénome surrénalien, l'hormone est produite en grandes quantités. Par conséquent, chez les femmes, la maladie s'accompagne souvent de changements externes associés à la production d'hormones mâles en quantités accrues.

L'adénome surrénalien est une tumeur qui se forme dans la corticale ou la moelle d'un organe à partir du tissu glandulaire. La maladie s'accompagne de la production active d'hormones qui provoquent certains changements dans le corps. Une tumeur peut survenir dans un organe ou affecter des zones des glandes surrénales gauche et droite. L'adénome peut se produire dans n'importe quelle partie du corps - cela affecte le niveau d'hormone produite.

L'éducation est diagnostiquée principalement chez les adultes après 30 ans. La maladie fait référence à des tumeurs bénignes, mais nécessite un traitement urgent. Le nœud ne peut pas se résoudre lui-même, le médecin choisit donc un traitement adéquat pour éliminer l'adénome.

Code CIM-10 pour D35.0 "Tumeur surrénale bénigne".

Types de pathologie

Selon la zone du cortex surrénalien affecté, un adénome peut produire ou non une hormone. Le type d'adénome dépend du type d'hormone produite par une zone spécifique de l'organe. Il existe souvent un corticostérome (produit du cortisol), un androstérome (produit de l'adrogène), un aldostérome (produit de l'aldostérone) et une forme mixte (il peut produire plusieurs hormones).

Par emplacement, deux types d'adénomes sont distingués - unilatéraux et bilatéraux. La formation d'une tumeur dans la glande surrénale gauche n'affecte pas l'activité de l'organe droit. Le principe de l'éducation dans l'organe droit de l'adénome est le même. Le type bilatéral affecte deux organes à la fois.

La maladie est également classée en fonction de la composition structurelle:

  • l'adénome pigmenté contient une grande quantité d'agents pathogènes de couleur foncée;
  • la forme corticosurrénale ressemble à une capsule ou un nœud;
  • l'oncocytaire est une tumeur à grains fins;
  • la forme cellulaire claire est constituée de cellules lumineuses;
  • le microadénome ne peut être détecté que par un examen aléatoire sur le dernier équipement avec une hypertrophie rénale élevée.

Chaque espèce provoque un déséquilibre hormonal dans le corps et certains troubles de l'activité du corps. Les tumeurs à croissance lente affectent les humains dans une moindre mesure, mais elles doivent encore être traitées.

Les causes de la maladie

La raison qui provoque la croissance de l'adénome dans les tissus des glandes surrénales n'est pas exactement connue des médecins. Des études sur cette pathologie sont toujours en cours. Les experts identifient un certain nombre de facteurs pouvant provoquer une maladie:

  • prédisposition héréditaire;
  • production active d'hormones;
  • diminution des fonctions protectrices du corps;
  • être stressé pendant longtemps;
  • hypertension artérielle;
  • maladie cardiaque - crise cardiaque, accident vasculaire cérébral;
  • Troubles métaboliques;
  • traumatisme ou intervention chirurgicale des tissus ou organes adjacents;
  • maladie du système endocrinien - diabète;
  • en surpoids;
  • abus de nicotine et d'alcool;
  • âge après 30 ans.

Signes de pathologie

Aux stades initiaux de la formation d'adénome chez un homme et une femme, les symptômes sont généralement absents. Il est difficile d'identifier la maladie à ce stade. Il se révèle par hasard lors de l'examen d'un autre organe pour des pathologies. Les premiers signes apparaissent avec une augmentation du néoplasme, lors de la compression des tissus les plus proches et de la production active ou vice versa, une carence hormonale se produit. Les symptômes peuvent dépendre du type d'adénome..

La formation d'une tumeur dans la couche cérébrale d'un organe - le phéochromocytome peut se produire en présence d'une prédisposition héréditaire. Cette espèce forme des symptômes:

  • faiblesse musculaire et début de fatigue précoce avec un petit effort physique;
  • des étourdissements sont observés avec un changement brusque de l'emplacement du corps;
  • la pression artérielle prend des taux élevés sur une base continue;
  • la peau acquiert une teinte pâle caractéristique;
  • douleurs régulières dans la région de la tête;
  • la fréquence cardiaque augmente à 100 battements par minute;
  • transpiration accrue;
  • la vision est fortement réduite;
  • troubles du système nerveux - anxiété.

Le phéochromocytome est dangereux avec des conséquences graves - décollement de la rétine, accident vasculaire cérébral et infarctus du myocarde.

L'androstérome se distingue par la production d'un niveau accru d'androgènes, montrant des signes de:

  • augmentation de l'endurance et de la force;
  • augmentation de la croissance des cheveux;
  • les jeunes hommes ont une puberté précoce;
  • hypertrophie musculaire;
  • croissance rapide du squelette;
  • éruptions cutanées.

L'aldostérome produit un grand volume d'aldostérone, qui élimine activement le potassium, mais le sodium reste intact. Ce type se manifeste par les symptômes suivants:

  • faiblesse dans le corps;
  • la présence de crampes musculaires;
  • la pression artérielle atteint des niveaux critiques;
  • accumulation de liquide en excès dans les tissus mous;
  • douleur au coeur;
  • troubles du travail du système nerveux - irritabilité, perte de mémoire à court terme;
  • étourdissements réguliers;
  • vision diminuée;
  • essoufflement sans raison apparente.

Le corticoestroma est responsable de la production d'oestrogène, ce qui entraîne les symptômes suivants:

  • chez les hommes, la fonction érectile diminue;
  • la formation d'un excès de poids corporel;
  • chute de cheveux;
  • changement de voix;
  • urination fréquente
  • de l'urine peut être présente.

Le corticostérome produit activement du cortisol, qui montre des signes de:

  • accumulation de tissu adipeux;
  • fragilité des os squelettiques;
  • le derme devient mince et sec;
  • diminution du tissu musculaire;
  • chez les hommes, une dysfonction érectile est observée;
  • glycémie élevée;
  • douleur dans la tête;
  • hypertension artérielle;
  • diminution des fonctions protectrices du corps;
  • urination fréquente;
  • transpiration élevée;
  • éruptions cutanées;
  • sécheresse de la bouche et problèmes dentaires.

Diagnostic de pathologie

Afin de prescrire le traitement correct, un examen approfondi du corps est nécessaire. Le diagnostic comprend les activités suivantes:

  • Les tomodensitogrammes peuvent être utilisés pour déterminer la densité, la taille, la localisation et les limites des tumeurs;
  • L'IRM donne une image visuelle de la tumeur avec des bordures et des dimensions précises;
  • un test à la dexaméthasone révèle la présence de cortisol dans le sang;
  • l'urine est recueillie pendant la journée pour une étude détaillée de la présence d'hormones;
  • le sang et l'urine sont examinés pour identifier le type d'adénome.

Les analyses et la TDM avec adénome sont les méthodes les plus efficaces pour diagnostiquer la pathologie. Après avoir reçu les résultats, le médecin détermine comment retirer la tumeur..

Traitement de l'adénome

Un petit néoplasme qui se développe sans symptômes dangereux ne nécessite généralement pas de traitement. Le patient est sous étroite surveillance médicale. Le patient est régulièrement examiné - imagerie par résonance magnétique et calculée et tests sanguins et urinaires. Cela vous permet d'observer le développement de l'adénome en dynamique..

Peut-être l'utilisation de la pharmacothérapie pour les petits adénomes. Pour restaurer l'activité des glandes surrénales, le patient se voit prescrire une cure de médicaments à base d'hormones. Le médicament est sélectionné en fonction du type de tumeur.

Pour stimuler les fonctions protectrices de l'organisme, il est nécessaire de prendre un complexe vitaminique et des immunostimulants à base homéopathique. Cela stimulera le système immunitaire et accélérera le processus de guérison..

Un néoplasme bénin avec des tailles allant jusqu'à 30 mm est retiré par intervention chirurgicale. Avant l'opération, le patient subit une préparation médicale. Un cours d'immunostimulants est prescrit, des médicaments antibactériens pour réduire la production d'hormones - le métirapon et le kétoconazole. Pour rétablir la pression artérielle, vous devez boire du nitroprussiate de sodium, de la phentolamine ou de l'esmolol.

L'opération d'élimination du néoplasme peut être effectuée par les méthodes suivantes:

  • La chirurgie abdominale traditionnelle est utilisée plus souvent en raison de l'accessibilité, mais est considérée comme la méthode la plus traumatisante. Une incision est pratiquée dans la zone de la cavité abdominale, du diaphragme et de la région thoracique pour accéder au joint. Cette méthode est utilisée pour les dommages unilatéraux au corps. La longueur de couture après excision de l'adénome peut atteindre 30 cm.
  • La laparoscopie fait référence aux techniques endoscopiques avec un processus doux d'élimination du néoplasme. L'accès au site se fait par des perforations de la paroi abdominale. De l'air et un instrument spécial sont introduits à travers les trous dans la cavité, avec lesquels un adénome sera excisé.
  • La méthode rétropéritonéoscopique est une méthode moderne d'élimination des tumeurs. L'outil est inséré à travers les lombaires à l'aide d'incisions spéciales. Il s'agit de la méthode la plus douce - le patient reçoit son congé le deuxième jour après la chirurgie.

Le traitement de l'adénome surrénalien avec des remèdes populaires n'est pas recommandé. Les médecins vous conseillent de contacter la clinique dès les premiers symptômes suspects. Ne pas réchauffer le dos ni masser les lombaires - cela est dangereux pour le bien-être du patient. Il est donc possible de provoquer une croissance active du néoplasme et la transformation de cellules atypiques en tumeurs malignes.

Après l'opération, la présence de conséquences désagréables est possible:

  • troubles graves du fonctionnement du tube digestif;
  • défaillance de l'activité du système génito-urinaire;
  • écarts dans la structure du sang, qui se manifestent par une thrombose ou des saignements internes.

Il est également recommandé dans un premier temps de surveiller la pression artérielle et les hormones. Pour rétablir l'équilibre hormonal, le cours de Fludrocortisone et Hydrocortisone est prescrit.

Réhabilitation et prévention de la maladie

La période postopératoire comprend une bonne nutrition et un mode de vie actif..

Le régime est choisi individuellement par le médecin pour chaque patient afin de compenser la carence en vitamines et minéraux. Il est nécessaire d'enrichir le régime alimentaire avec des produits à base de fibres végétales - betteraves, choux et autres. Parmi les baies, il est utile de manger du cassis riche en vitamine C. La viande doit être diététique - lapin, boeuf ou dinde. Il est également utile pour cette période de manger des plats de poisson faibles en gras.

La cuisson doit être cuite à la vapeur ou bouillie. Il est permis de cuire sur le grill ou au four. Au début, il est préférable de faire cuire des soupes et des céréales en purée sur l'eau - cela supprimera la charge excessive sur le tube digestif. Vous pouvez boire des boissons aux fruits rouges et des compotes pour saturer le corps avec des oligo-éléments et des vitamines utiles..

Ne buvez pas d'alcool ni d'aliments frits gras. Il est également nécessaire d'exclure les viandes fumées et les produits marinés. Le tabagisme doit être exclu pendant un mois - cela empêchera le développement de complications négatives.

Pour prévenir les conséquences désagréables et la rechute de la maladie, vous devez effectuer un certain nombre de mesures préventives:

  • subir un examen médical annuel et passer les tests nécessaires;
  • l'apport systématique de vitamines empêchera le déséquilibre des oligo-éléments;
  • éliminer les situations stressantes;
  • maintenir un style de vie actif - promenades en plein air, sports légers;
  • régime équilibré;
  • restriction de la nicotine et de l'alcool.

La détection précoce de la pathologie a un pronostic favorable pour le traitement. À des stades ultérieurs, des complications graves peuvent se développer - dysfonctionnements du cœur et des reins. Un traitement rapide et le bon déroulement de la rééducation aideront à guérir la maladie et à éviter des conséquences graves..

Qu'est-ce que l'adénome surrénalien, comment se manifeste-t-il et est-il traité?

L'adénome surrénalien chez la femme est détecté plus souvent que chez l'homme et fait référence à des néoplasmes de nature bénigne. Il existe plusieurs types de pathologie, qui diffèrent par la nature de l'évolution et des symptômes. En médecine, un adénome est une tumeur dans des organes constitués de tissu glandulaire. La principale condition à cela est l'absence de processus malin sur le site de localisation.

Il est légitime d'utiliser ce terme collectif uniquement après un examen complet et un examen histochimique des cellules tumorales. Le nom exact du néoplasme est établi en fonction de la zone de dommages aux glandes surrénales. Malgré la bonne qualité, les adénomes ne se résolvent pas d'eux-mêmes et même avec de petites tailles nécessitent la surveillance d'un médecin.

Fonction et structure des glandes surrénales

Pourquoi une femme a-t-elle besoin de reins, chaque femme le sait, mais quelles sont les glandes surrénales et pourquoi sont-elles si importantes, beaucoup ne sauront que lorsque les pathologies de cet organe seront identifiées. Les glandes surrénales sont deux glandes endocrines indépendantes situées dans la région rétropéritonéale au-dessus des extrémités des reins. À 80-90%, ils sont composés de substance corticale et ont au niveau cellulaire trois départements produisant des corticostéroïdes (hormones vitales).

Ils régulent les échanges ioniques dans les cellules, contrôlent la dégradation des protéines et stimulent la synthèse des glucides. En outre, l'hormone mâle androgène est produite en quantités modérées dans le cortex, dont la synthèse peut augmenter avec les néoplasmes. Par conséquent, l'adénome surrénalien chez la femme s'accompagne souvent de changements d'apparence en direction du type masculin.

Le développement d'une tumeur dans la substance cérébrale, qui constitue les 10 à 20% restants de la glande entière, n'est pas moins dangereux. Cette partie de la glande surrénale est directement liée aux fibres nerveuses et est responsable de la production d'adrénaline et de norépinéphrine (composants du système sympathoadrénal), qui aident une personne à s'adapter au stress aigu. Avec l'adénome, un ou plusieurs départements de la glande surrénale sont affectés. En conséquence, le niveau hormonal est perturbé dans le sens d'une augmentation ou d'une diminution.

Sur une note! Les glandes surrénales synthétisent et libèrent des hormones dans la circulation sanguine qui contrôlent le fonctionnement des organes et systèmes internes et affectent tout le spectre de l'adaptation du corps féminin aux facteurs environnementaux négatifs, des infections et des blessures au stress émotionnel.

Classification des adénomes

Selon l'activité, l'adénome des glandes surrénales est appelé producteur d'hormones (il produit des hormones) ou, à l'inverse, non producteur. Le nom de la tumeur dépend du type d'hormone synthétisée. Parmi les adénomes actifs, on distingue le corticostérome (produit du cortisol), l'androstérome (produit des androgènes), l'aldostérome (la source d'aldostérone) et une forme mixte (produit plusieurs hormones).

Par localisation, on distingue deux types de tumeurs, unilatérale et bilatérale. L'adénome de la glande surrénale gauche ou droite affecte une glande et n'affecte pas le fonctionnement du deuxième organe. Avec le développement simultané de tumeurs à gauche et à droite, une forme bilatérale d'adénome est diagnostiquée.

Il existe également une classification en fonction de la composition cellulaire de la tumeur. Au cours de l'analyse histochimique, sa structure est déterminée et le résultat de l'étude est diagnostiqué:

  • forme pigmentaire (constituée de cellules foncées);
  • adénome corticosurrénalien (semblable à une capsule ou un nœud);
  • oncocytaire (a une structure à grains fins);
  • adénome surrénalien à cellules claires (caractérisé par une couleur de cellule claire);
  • microadénome (détecté par laparoscopie à l'aide de loupes ou lors d'une TDM rénale).

L'une des formes actives perturbe l'équilibre hormonal dans le corps et provoque des symptômes pathologiques. Les espèces passives sont parmi les néoplasmes les plus bénins en raison du manque d'influence sur les systèmes vitaux.

Symptômes et signes

Les manifestations cliniques de l'adénome surrénalien sont associées à la taille et à la synthèse d'une hormone particulière. Contrairement à d'autres néoplasmes bénins, cette tumeur ne se développe pas en grands volumes et ne comprime pas les organes adjacents. La valeur moyenne de son diamètre ne dépasse pas 4 cm. Afin d'affecter mécaniquement les organes environnants et la région de la veine cave inférieure, sa taille doit être d'au moins 10-15 cm. Mais de tels néoplasmes surrénales sont très rarement diagnostiqués. Les formes inactives hormonales ne se manifestent souvent pas cliniquement et sont détectées par hasard pendant la TDM ou l'IRM pour une autre maladie.

Après avoir entendu le diagnostic d'adénome et appris ce que c'est, les patients veulent de toute urgence se débarrasser de la pathologie, quel que soit son type. Mais tout le monde n'est pas recommandé pour la chirurgie. La principale indication d'élimination est les symptômes associés à la synthèse pathologique des hormones sous forme active.

Corticostérome ou hypercorticisme

Ce type d'adénome interfère avec la production normale de cortisol. En violation de la synthèse de cette hormone, le syndrome d'Itsenko Cushing se développe, qui s'accompagne de tout un ensemble de signes spécifiques:

  1. Obésité syndromique typique. Diagnostiqué chez 90% des patients présentant une altération de la synthèse du cortisol. Les dépôts de graisse sont situés dans certaines zones (abdomen, poitrine, visage, cou), une caractéristique est un arrondi typique de l'ovale du visage. Dans le même temps, il y a une carence en graisse sous-cutanée sur le dos des mains.
  2. Amyotrophie. Particulièrement visible dans la ceinture scapulaire et les jambes. La zone des fesses et de la paroi abdominale antérieure souffre également. L'atrophie peut entraîner des difficultés de mouvement et provoquer une saillie anormale de l'abdomen..
  3. Ostéoporose. Symptôme commun de corticostérome. La destruction du tissu osseux se produit en raison d'un manque de sels minéraux en raison de leur excrétion accrue. L'ostéoporose provoque de graves fractures des os pelviens et rachidiens et conduit souvent à l'immobilité.
  4. Amincissement de la peau. Il se manifeste par la formation de vergetures sur le corps. Ils ont une couleur pourpre ou pourpre et sont localisés sur les surfaces latérales des cuisses, de l'abdomen et dans la zone des glandes mammaires. Dans d'autres endroits, de petites hémorragies hémorragiques peuvent apparaître sous la peau..
  5. Étiologie des stéroïdes du diabète sucré. Accompagne les adénomes surrénaliens dans 10, et parfois dans 20% des cas.
  6. État dépressif. Il se développe lorsqu'un corticostérome affecte la fonctionnalité du système nerveux. Il se manifeste comme une violation du contexte émotionnel et de l'instabilité au stress.

Les effets de l'hypercorticisme et du syndrome de Cushing comprennent également des irrégularités menstruelles et l'hirsutisme - une croissance accrue des cheveux sur le corps. La maladie est détectée principalement chez les femmes jeunes et d'âge moyen et a un pronostic conditionnellement favorable.

Androstérome

Les symptômes de cette tumeur sont directement liés à la production d'hormones mâles. Une augmentation des androgènes dans le corps d'une femme provoque la croissance des cheveux dans des endroits non traditionnels et la formation d'une moustache et d'une barbe. En même temps, le timbre de la voix grossit, la musculature masculine se développe, la poitrine diminue et le cycle menstruel s'égare.

Lorsque deux glandes surrénales sont affectées, les manifestations cliniques s'intensifient, la taille physiologique du clitoris augmente et les menstruations s'arrêtent complètement.

Important! L'androstérome chez la femme entraîne souvent une interruption prématurée de la grossesse ou une infertilité.

Aldostérome

Cet adénome a les dimensions habituelles (3 cm) et a un pronostic plus que favorable. Il survient principalement chez les femmes et ne dégénère pratiquement pas en une forme maligne..

Une synthèse altérée de l'aldostérone conduit au syndrome de Conn. La pathologie s'accompagne d'une augmentation du volume sanguin dans les vaisseaux en raison de l'accumulation d'eau et de sodium dans le corps. En complication, une hypertension persistante se développe. L'aldostérome provoque également une excrétion accrue de potassium par le système urinaire et une hypokaliémie. La condition provoque un syndrome convulsif, une faiblesse musculaire et peut provoquer une insuffisance cardiaque aiguë..

Causes du développement tumoral

L'étiologie de l'adénome n'est pas entièrement comprise. Parmi les principales raisons, les experts sont enclins à la version d'un effet hypophyse accru sur les glandes surrénales. L'hypophyse est l'organe central du système endocrinien et produit l'hormone surrénocorticotrope, qui stimule le cortex surrénalien. Une augmentation de la synthèse de cette hormone est observée lors de situations stressantes et d'efforts prolongés du système nerveux. En conséquence, une stimulation accrue des glandes surrénales peut provoquer la formation de néoplasmes.

Les autres facteurs de risque comprennent:

  • troubles hormonaux chez les femmes;
  • médicaments contraceptifs;
  • la présence d'un excès de poids;
  • dysfonction ovarienne;
  • mauvaises habitudes qui affectent la synthèse des hormones (tabagisme et alcool)
  • tumeurs dans l'un des départements de l'hypophyse;
  • pathologies endocriniennes (diabète, hypothyroïdie);
  • maladies héréditaires;
  • stress prolongé.

Ces facteurs seuls ne peuvent pas provoquer d'adénome, plus souvent cela se produit en conjonction avec un dysfonctionnement hormonal général dans le corps d'une femme, une violation du contexte émotionnel et un affaiblissement de l'immunité.

Attention! Les mêmes causes influencent souvent la croissance des glandes surrénales malignes et bénignes..

Conséquences et prévisions

Quelle que soit la taille de l'adénome, il est impossible d'espérer qu'il se résoudra. Toute tumeur est une prolifération pathologique dangereuse du tissu cellulaire qui, dans certaines conditions, peut dégénérer en un processus malin. Dans ce cas, la prévision est imprévisible. De plus, l'adénome actif peut changer radicalement le fond hormonal dans le corps et provoquer des maladies et des syndromes graves.

Avec un traitement rapide, avant le développement de processus irréversibles dans le corps, le pronostic de la maladie est favorable. Si l'adénome est petit ou inactif et que le médecin ne recommande pas de le retirer, mais cela ne signifie pas que vous devez oublier la pathologie.

Attention! Pour prévenir les conséquences de l'adénome des glandes surrénales, le contrôle de sa croissance doit être effectué systématiquement par TDM. Avec le développement soudain de symptômes de troubles hormonaux ou de conditions inconfortables, vous devriez consulter un endocrinologue.

Diagnostique

La détection rapide de l'adénome soulage les femmes des symptômes sévères et le traitement par des méthodes chirurgicales ouvertes. Une petite tumeur est le plus souvent trouvée par hasard dans la même glande surrénale, lorsqu'elle est examinée par échographie ou pendant la radiographie. Pour déterminer la nature du néoplasme, un certain nombre de procédures et d'analyses supplémentaires sont nécessaires..

  1. Tomographie avec amélioration du contraste. Cette technique informatique ultra-précise estime la taille et la soi-disant densité native de l'adénome avant que le contraste ne soit injecté dans la veine, pendant la procédure et après que le produit chimique ait été éliminé de la circulation sanguine. Les résultats CT suivants servent d'indicateurs de la bénignité tumorale: faible densité de formation native initiale; accumulation rapide de contraste dans les tissus; élimination active et complète de la substance intraveineuse utilisée. Lors de l'évaluation du degré de lixiviation d'un produit de contraste, la formule (1-t1 / t2) x100 est utilisée. Où t1 est la densité 10 minutes après l'introduction du contraste et t2 après 80 secondes. Si le chiffre résultant dépasse 50, la tumeur n'est pas cancéreuse. Des critères supplémentaires sont l'affichage sur ordinateur d'images de contours tumoraux clairs dont la taille n'excède pas 40 millimètres.
  2. IRM L'imagerie par résonance magnétique est souvent prescrite pour détecter d'éventuelles métastases en cas de suspicion de malignité. Avec les formes bénignes d'adénome, la TDM est une méthode de diagnostic plus indicative..
  3. Analyse de l'urine quotidienne. Aide à établir le niveau moyen de cortisol dans l'urine et à évaluer sa production par les glandes surrénales. L'inconvénient de cette technique est l'inconstance des indicateurs à différents moments de la journée et une éventuelle déformation des résultats.
  4. Biopsie. Il est rarement utilisé en raison d'un traumatisme et d'une faible importance diagnostique. Biopsie et analyse histochimique des cellules tumorales, indiquée en cas de suspicion de malignité.
  5. "Provocation" à la dexaméthasone. Les femmes prennent du sang pour le cortisol et après 12 heures donnent de la dexaméthasone. Après 12 heures supplémentaires, l'analyse est répétée. Normalement, les niveaux de cortisol devraient diminuer de 50%. Si cela ne se produit pas, il y a une production syndromique d'hormones qui ne peut pas être contrôlée par le système endocrinien.

Traitement

La thérapie conservatrice ne peut être utilisée que pour les petits adénomes. Pour éliminer la dysfonction surrénale causée par le néoplasme, les hormones sont prescrites conformément à la forme identifiée. Dans certains cas, l'homéopathie et la thérapie vitaminique sont utilisées pour augmenter le statut immunitaire..

Si la tumeur a la taille d'un microadénome et ne produit pas d'hormones, une surveillance régulière est recommandée et aucun traitement n'est prescrit. Une femme devra subir une TDM et donner du sang une fois par an. Un tel adénome ne peut pas se résoudre, mais il ne provoquera pas de perturbations dans le travail des organes et ne provoquera pas de défaillance hormonale.

Si un adénome actif d'une taille supérieure à 40 mm de diamètre est diagnostiqué, il est retiré chirurgicalement. L'opération se déroule de trois manières..

  • Ouvert. La méthode la plus traumatisante, mais la plus utilisée. L'accès à la tumeur s'effectue en coupant les muscles de la région abdominale, du diaphragme et partiellement de la paroi thoracique. Dans ce cas, la suture postopératoire peut atteindre 30 cm L'excision par voie ouverte est réalisée en cas de révélation d'un adénome unilatéral de la glande surrénale droite ou gauche. Pour les lésions bilatérales, des méthodes plus douces sont utilisées..
  • Laparoscopique Avec l'ablation endoscopique des adénomes des glandes surrénales, plusieurs trous de 1,5 ou 2 cm de long sont pratiqués dans la paroi abdominale. Ensuite, ils remplissent l'estomac d'air pour améliorer la visibilité et exciser l'adénome à l'aide d'instruments introduits dans la cavité.
  • Lombaire ou extra-abdominal. La méthode la plus moderne de traitement chirurgical de l'adénome. L'ablation de la tumeur est réalisée en introduisant des instruments endoscopiques du bas du dos à travers 1 ou plusieurs incisions. La méthode est si douce qu'une femme peut sortir de l'hôpital dans les 2 jours suivant l'intervention. La suture dans la région lombaire se résout rapidement et devient presque invisible.

De nombreuses femmes souhaitent savoir s'il est possible de faire face à l'adénome surrénalien avec des méthodes traditionnelles. La réponse des experts semble sans équivoque - il est extrêmement déconseillé de traiter la tumeur vous-même. Il est également interdit de masser et de réchauffer la région lombaire. Les amateurs de recettes maison devraient savoir que, selon les statistiques, environ 13% des adénomes bénins dégénèrent en malins.

Symptômes caractéristiques de l'adénome surrénalien chez l'homme, méthodes de traitement et élimination des néoplasmes

L'adénome surrénalien est un néoplasme qui se forme généralement sur le cortex d'un organe interne. La densification bénigne dans certains cas menace une transformation maligne, par conséquent, nécessite une élimination. Les tumeurs peuvent affecter la production d'hormones, ce qui affecte négativement le bien-être d'une personne..

La pathologie se forme généralement sur le cortex..

De quoi sont responsables les glandes surrénales??

Les glandes appariées sont localisées dans la région des reins et ont deux couches. Dans chacune d'elles, différentes hormones sont synthétisées. Les glandes surrénales répondent à la production de corticostéroïdes, androgènes, adrénaline. Les hormones aident à stabiliser l'équilibre eau-sel, sont responsables de la production de glucose, de la dégradation des protéines, etc..

Qu'est-ce que l'adénome surrénalien et ses types

En présence de facteurs de risque, une prolifération tissulaire se produit et un épaississement apparaît. Les causes exactes qui augmentent la probabilité de pathologie n'ont pas été établies. Cependant, on pense que les perturbations hormonales, un facteur héréditaire, les blessures mécaniques, l'augmentation du poids corporel, les contraceptifs oraux et un mode de vie inapproprié contribuent à son développement.

En relation avec la prolifération des tissus, un néoplasme bénin se forme, qui peut être inactif ou actif hormonal. La classification suivante a été développée en fonction de la structure:

  • adénome surrénalien à cellules claires, dans lequel les cellules ont une teinte claire;
  • pigmenté - l'intérieur de la cavité est rempli de contenu sombre;
  • surrénocorticale (la structure ressemble à un nodule avec un contenu léger);
  • oncocytaire, ressemble à un grain fin.

Tumeurs hormonales actives

Dans la plupart des cas, l'adénome de la glande surrénale gauche ou droite est associé à un changement des niveaux hormonaux et à la production d'une quantité importante de substances biologiquement actives. Avec ce type de tumeur, les hormones sécrètent:

  • minéralocorticostéroïdes;
  • les androgènes;
  • œstrogènes;
  • glucocorticostéroïdes.

Les phoques du type combiné contribuent à la production non pas d'une, mais de plusieurs hormones. Selon la variété, les symptômes seront différents. Ils différeront entre les hommes et les femmes..

Classification alternative

Cette classification comprend une division mixte de différents types d'adénomes surrénaliens chez les femmes et les hommes:

Il est localisé à droite et à gauche..

  • néoplasme corticosurrénal. Ressemble extérieurement à une capsule de type nodulaire. Il est localisé à droite et à gauche. Parfois, cela provoque le développement de processus cancéreux;
  • pigmenté. Se produit rarement. Les contours sont peints dans une teinte rouge foncé, tandis que l'épaississement ne dépasse généralement pas 2 à 3 cm;
  • oncocytaire. Les tissus se développent très fortement, ont une structure granulaire.

Tumeurs par taille et emplacement

L'adénome de la glande surrénale droite et gauche peut être petit, de taille moyenne ou énorme. Le lieu de localisation est l'organe interne droit ou gauche. Dans certains cas, une tumeur se produit immédiatement des deux côtés..

Signes caractéristiques

Les symptômes des formations kystiques sont différents. Ils dépendent de la taille de l'adénome, du type d'activité hormonale et de la structure interne. Aux premiers stades du compactage, ils se manifestent rarement. À l'avenir, ils sont diagnostiqués par des changements d'apparence, de voix. La pression est constamment élevée et les cheveux commencent à pousser rapidement dans tout le corps.

Corticostérome ou hypercorticisme

Ce type de néoplasmes hormono-actifs affecte négativement le fond hormonal. Selon l'hormone produite, les symptômes suivants apparaissent:

    le surpoids survient chez presque tous les patients. L'augmentation de la masse grasse est inégale. Il se dépose dans l'abdomen, la poitrine, le visage. Un deuxième menton apparaît. Mais sur le dos des mains, il n'y a pratiquement pas de graisse;

Augmentation de la masse grasse.

atrophie musculaire. Tout d'abord, il est visible sur les épaules et les membres inférieurs, mais également perceptible dans l'abdomen. Ce symptôme se manifeste par un essoufflement, la cavité abdominale fait saillie; le tissu osseux est détruit, car le corps manque de minéraux. L'ostéoporose se développe, ce qui provoque par la suite des fractures permanentes et une limitation de la mobilité; la peau devient mince, ce qui provoque la formation de vergetures. Au début, ils sont bleus ou cramoisis, puis s'éclaircissent. Des stries apparaissent généralement sur les hanches, l'abdomen, la poitrine;

Vergetures sur les hanches, l'abdomen, la poitrine.

état émotionnel instable. Un excès de certaines hormones affecte négativement le système nerveux. Le patient est déprimé, son humeur change constamment. La résistance au stress est réduite; chez les femmes, des irrégularités menstruelles et des difficultés à concevoir un bébé sont possibles.

Androstérome

Avec ce type d'adénome, l'androstérone est produite en grande quantité. Il s'agit d'une hormone masculine, donc son effet affecte principalement les femmes:

La menstruation devient irrégulière.

  • les cheveux poussent activement dans tout le corps, y compris sur le visage;
  • le timbre de la voix devient rauque, ressemble à celui d'un homme;
  • la menstruation devient irrégulière, la grossesse ne se produit pas. Si le néoplasme est apparié, les menstruations peuvent complètement s'arrêter;
  • le sein est de taille réduite;
  • la masse musculaire augmente dans le type masculin.

Aldostérome

L'adénome des glandes surrénales de ce type est associé à une production accrue d'aldostérone, le plus souvent chez les femmes. La particularité est que les processus cancéreux sont très rares. Les symptômes incluent:

  • le volume sanguin augmente, car le liquide et le sodium sont mal éliminés du corps;
  • augmentation de la pression;
  • le potassium est excrété en grande quantité, ce qui provoque le développement de convulsions, une diminution du tonus musculaire, parfois une insuffisance cardiaque aiguë.

Procédures de diagnostic

Le diagnostic de l'adénome cortical surrénalien implique l'étude de l'organe par échographie. L'échographie de l'abdomen n'est parfois pas informative. Dans ce cas, une imagerie par résonance magnétique ou calculée est prescrite..

Un test hormonal sera certainement nécessaire pour déterminer si les niveaux d'hormones sont normaux. L'étude nous permet de clarifier le type d'activité hormonale d'une tumeur bénigne. Une biopsie est prescrite pour déterminer si des cellules cancéreuses sont présentes dans les tissus..

Comment la maladie est-elle traitée??

Après avoir effectué des tests de diagnostic, le médecin traitant sélectionne un cours thérapeutique. Cela dépendra si l'adénome appartient au type hormonal actif ou non, ainsi que sa taille. Si la production de substances biologiquement actives est interrompue, des médicaments sont prescrits pour stabiliser le niveau d'hormones.

Les néoplasmes hormono-actifs nécessitent dans la plupart des cas une intervention chirurgicale. L'élimination de l'adénome surrénalien s'effectue soit par la méthode classique de la cavité, soit par laparoscopie.

Pour l'excision chirurgicale des tissus à l'aide d'un scalpel. L'opération est généralement prescrite pour les grosses tumeurs ou pour les signes de cancer. L'intervention classique est une procédure difficile dans laquelle tout l'organe interne est retiré. Récupération longue et difficile.

La laparoscopie est utilisée pour les petites tumeurs..

La laparoscopie est une méthode moins traumatisante. Il est utilisé pour les néoplasmes de petite taille et prévoit la commission de plusieurs ponctions par ponction à travers lesquelles le médecin accède aux tissus envahis. Après avoir retiré la capsule, une personne récupère rapidement et peut mener un style de vie familier. La laparoscopie vous permet de sauver la glande surrénale complètement ou une partie importante de celle-ci.

Si l'opération est réalisée sur la glande droite, elle est toujours associée à un gros risque en raison des particularités de la structure anatomique. Un traitement alternatif pour le développement de la cavité dans la glande surrénale n'est pas fourni.

Le traitement avec des méthodes alternatives ne soulagera pas l'adénome et ne réduira pas l'inconfort qui en résulte..

Conséquences possibles

Nécessite un traitement obligatoire sous la supervision d'un médecin.

L'adénome surrénalien nécessite en tout cas un traitement, car il ne se résout pas spontanément. Ce type de formations kystiques provoque souvent le développement de processus cancéreux. Même si la transformation en tissus malins ne se produit pas, une tumeur hormono-active contribue à une détérioration du bien-être, à l'apparition de graves problèmes de santé..

Le néoplasme nécessite un traitement sous la supervision d'un médecin. Si l'opération est effectuée en temps opportun, le pronostic d'amélioration de la santé est favorable. En l'absence de thérapie ou de chirurgie, le patient risque non seulement la santé mais aussi la vie.

Avec l'adénome diagnostiqué, son traitement obligatoire est requis, ce qui implique le plus souvent une intervention chirurgicale et l'ablation de la capsule avec la glande. Dans ce cas, la probabilité de rechute et de complications est minimisée..

  • Causes et traitement des kystes rénaux
  • Causes et traitement du kyste rénal sous-capsulaire
  • Comment traiter l'angiomyolipome rénal
  • Qu'est-ce qu'un adénome rénal et comment est-il traité

Adénome de la glande surrénale chez l'homme (les symptômes, le traitement, le diagnostic et la prévention seront décrits ci-dessous) - une formation glandulaire bénigne du cerveau ou du cortex de la glande surrénale, produisant un type d'hormone qui provoque de graves perturbations dans le corps.

Adénome surrénalien - Divulgation

Les glandes surrénales sont deux organes du système endocrinien situés directement au-dessus des pôles supérieurs des reins. Anatomiquement, ils peuvent être divisés en deux parties - la couche cérébrale et le cortex..

Fonction surrénale: régulation des processus métaboliques, défense immunitaire, tension artérielle totale.

Le plus souvent, les maladies surrénales affectent le sexe féminin que le sexe masculin. Chez les hommes, ces maladies sont détectées à l'âge moyen et plus âgé. Le diagnostic le plus courant (un tiers de toutes les visites) chez les patients est l'adénome.

La grande majorité des néoplasmes se trouvent dans le cortex surrénal, 25% - dans la couche cérébrale.

Chez 96% des hommes atteints, l'adénome n'affecte qu'un seul organe, principalement la gauche.

Cependant, à l'intérieur, il peut y avoir une ou un groupe de tumeurs.

Le néoplasme a une forme arrondie et des limites claires, il est entouré d'une coquille dense, donc il ne fusionne pas avec les tissus voisins. Sa substance interne est de consistance homogène, beige, jaunâtre, brunâtre, moins souvent bordeaux et rougeâtre.

Les plus grands adénomes des glandes surrénales sont divisés en:

  • géant (plus de 100 mm de diamètre);
  • grand (30 mm ou plus);
  • moyen (10-30 mm);
  • petit (jusqu'à 10 mm).

Selon leur fonctionnalité (les adénomes produisent des éléments actifs qui pénètrent dans le sang d'un homme, violant ainsi son équilibre hormonal), ces néoplasmes sont divisés en:

  • adénomes surrénaliens qui ne perturbent pas pathologiquement le fond hormonal;
  • corticostéroïdes;
  • androstéromes;
  • corticoestroms;
  • les phéochromocytomes;
  • les aldostéromes;
  • combiné.

Les causes de l'adénome

Les scientifiques n'ont pas encore identifié de facteurs spécifiques conduisant à la formation d'adénome des glandes surrénales chez les hommes. Mais les experts médicaux estiment que le facteur héréditaire joue un grand rôle dans cette affaire..

Cependant, il peut provoquer son apparition et sa croissance:

  1. Production excessive d'hormones par les glandes surrénales;
  2. Affaibli pour une raison quelconque, l'immunité d'un homme;
  3. Mauvaise nutrition, manque d'éléments vitaux dans la nourriture du corps;
  4. Conditions chroniques de stress;
  5. Hypertension artérielle;
  6. Crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux;
  7. Dyslipidémie;
  8. Des niveaux élevés de cholestérol dans le sang;
  9. Blessures, opérations chirurgicales sur les organes voisins;
  10. En surpoids;
  11. Diabète de type 2
  12. Âge supérieur à 30-35 ans;
  13. Hérédité d'un homme (la formation de phéochromocytes dans 10% des cas se produit précisément pour cette raison);
  14. Tabagisme (la plupart des patients rapportent cette mauvaise habitude).

La manifestation de la maladie, les symptômes

L'adénome surrénalien bénin chez l'homme dans la plupart des cas ne se manifeste en aucune façon - il est détecté lors d'un examen médical lors d'une échographie ou d'une tomographie des organes internes.

Si cette maladie chez l'homme présente des symptômes, il s'agit d'une conséquence de la compression des organes voisins par la tumeur et d'un changement de l'équilibre hormonal.

Selon le type d'adénome des glandes surrénales chez l'homme, les symptômes et le traitement varient.

Phéochromocytome

Tumeur médullaire surrénale - le phéochromocytome survient le plus souvent dans un contexte de facteur héréditaire.

En raison d'une augmentation de la production de catécholamines, un homme observe les manifestations et symptômes suivants:

  1. Fatigue, début de fatigue rapide;
  2. Avec un changement brusque de position corporelle, des étourdissements se font sentir;
  3. Hypertension artérielle stable;
  4. Hypertension de crise, en particulier en réponse à l'activité physique, au stress;
  5. Pâleur de la peau;
  6. Maux de tête persistants;
  7. Impulsion rapide;
  8. Glandes sudoripares excessives
  9. Déficience visuelle;
  10. Nervosité, anxiété constante.

Un tel adénome surrénalien entraîne de graves complications chez un homme: décollement de la rétine, accident vasculaire cérébral ou crise cardiaque.

Androstérome

Production excessive d'hormone mâle, l'androgène, par le cortex surrénal.

Extérieurement, cela se manifeste comme suit (symptômes):

  1. Le patient a l'impression de devenir plus fort, plus résistant.
  2. Une croissance capillaire accrue est observée dans diverses parties du corps..

Si les symptômes chez les hommes sont exprimés assez faiblement, alors chez les adolescents, l'adénome des glandes surrénales se manifeste beaucoup plus spécifiquement:

  1. Développement précoce: «briser» la voix, croissance des cheveux, hypertrophie génitale.
  2. L'enfant est nettement en avance sur ses pairs en termes de croissance et de force physique.
  3. Proportion élevée de tissu musculaire.
  4. Croissance osseuse rapide.
  5. Spermogenèse précoce possible.
  6. La formation d'éruptions cutanées visibles.

Aldostérome

À la suite d'un néoplasme de l'épithélium glomérulaire du cortex surrénal, un homme commence à intensifier la production d'aldostérone - l'hormone responsable de l'élimination du potassium du corps et du maintien de la proportion optimale de sodium.

Les symptômes d'un tel adénome sont les suivants:

  1. Faiblesse musculaire, crampes (une manifestation de la perte du volume requis de potassium dans le corps);
  2. Hypertension artérielle;
  3. Liquide stagnant dans le corps (signe d'un excès de sodium, ce qui contribue à l'accumulation d'eau dans les cellules).

Les symptômes de la soi-disant maladie de Conn, provoquant une pression artérielle constamment élevée (hypertension), apparaissent également.

  • irritabilité;
  • chagrin
  • dyspnée;
  • étourdissements persistants;
  • déficience de mémoire;
  • troubles de la vision;
  • diminution de la force musculaire;
  • hypertension artérielle persistante.

Le traitement de l'adénome doit être individualisé (la thérapie conventionnelle est souvent impuissante). Cette maladie des glandes surrénales se caractérise par une transition rapide vers les complications de l'hypertension qui affectent les organes vitaux.

Corticoestroma

La production accrue d'oestrogènes (hormones sexuelles féminines) conduit à la féminisation du corps d'un homme, un ensemble de ses signes:

  1. Impuissance;
  2. Hypotrophie du système reproducteur;
  3. Obésité de type "femelle" - la graisse sous-cutanée se dépose davantage sur les fesses et les hanches, dans l'abdomen et la poitrine;
  4. Réduction des cheveux;
  5. Hypertrophie mammaire (gynécomastie bilatérale);
  6. Changement de voix.

Si un tel adénome surrénalien a dépassé le garçon avant la puberté, alors la probabilité de sa puberté précoce, mais par le type féminin. L'enfant a une gynécomastie notable, une plénitude caractéristique «féminine», il est nettement plus grand et plus grand que ses pairs.

Corticostérome

La production excessive d'hormone cortisol par la glande surrénale chez l'homme conduit au syndrome d'Itsenko-Cushing, qui présente les symptômes suivants:

  1. Obésité progressive qui n'affecte pas les membres, seulement l'estomac, la poitrine et le visage - ce dernier prend la forme d'une lune. Sur les bras et les jambes, la couche de graisse, au contraire, devient mince;
  2. OS fragiles;
  3. Amincissement progressif de la peau, apparition de «vergetures» (stries, surtout dans l'abdomen), peau sèche;
  4. Atrophie du tissu musculaire des bras et des jambes;
  5. Impuissance;
  6. Diminution de la libido;
  7. Humeur dépressive;
  8. Taux de sucre dans le sang élevé
  9. Maux de tête;
  10. Hypertension artérielle;
  11. Immunité diminuée;
  12. Transpiration accrue;
  13. Éruptions d'acné;
  14. Sensation persistante de sécheresse dans la cavité buccale;
  15. Foyers de caries;
  16. Voyages fréquents aux toilettes.

Méthodes de diagnostic

Les procédures de diagnostic peuvent être effectuées à la fois dans la clinique du district et dans le service endocrinien de l'hôpital.

Sur la base des résultats des étapes de diagnostic suivantes, un plan de traitement est construit:

  1. Tomographie électronique avec administration intraveineuse de contraste - les paramètres sont déterminés, la cohérence de l'adénome;
  2. L'imagerie par résonance magnétique est une méthode qui présente des caractéristiques similaires à la précédente, mais avec moins de capacités;
  3. Petite étude sur la dexaméthasone - vérification du syndrome d'Itsenko-Cushing et de la présence de cortisol en prenant de la dexaméthasone;
  4. Une grande étude sur la dexaméthasone - pour faire la distinction entre le syndrome d'Itsenko-Cushing et la même maladie qui affecte l'hypophyse;
  5. Analyse de l'urine quotidienne. Identification du niveau de cortisol produit;
  6. Analyse des fluides urinaires et du plasma pour détecter les éléments de dégradation des catécholamines (diagnostic de phéochromocytome).

Différences d'oncogénicité de l'adénome:

Traits de caractère:Malin:Bénin:
Mobilitéil y amanquant
Des mursclairvague
Surfacelisse et uniformeavec des tubercules
Augmenterlent ou absentcroissance rapide
Remplissageélastique, douxsolide
Ganglions lymphatiques voisinsdans un état stableaugmenté

Traitement des maladies

Si l'adénome des glandes surrénales est petit, il se déroule généralement sans symptômes et s'il ne synthétise pas d'hormones, le traitement n'est pas prescrit.

Les patients ne doivent subir que des examens annuels (sang, urine, tomographie) afin que l'état de la tumeur soit surveillé par des médecins spécialistes.

Si la tumeur est bénigne, elle ne produit pas d'hormones, mais sa taille dépasse 3 cm - le médecin recommande de la retirer pour éviter la conversion en maligne.

La décision sur le traitement par intervention chirurgicale est généralement prise dans deux cas - l'adénome sécrète des hormones ou sa taille est supérieure à 40 mm de diamètre. L'adénome dans ce cas est retiré chirurgicalement.

Un homme se prépare pour la chirurgie. D'abord, des préparations antibactériennes et immunitaires sont utilisées, puis adrénostatiques (métirapon, kétoconazole) - pour inhiber le processus de production de substances actives par les glandes surrénales.

Pour normaliser le niveau de pression artérielle chez un homme, le nitroprussiate de sodium, l'Esmolol, la Phentolamine sont utilisés.

Les opérations de ce type sont effectuées selon trois méthodes:

  1. Laparoscopique.
  2. Rétropéritonéoscopique.
  3. Chirurgie ouverte.

Dans la période postopératoire, il peut y avoir une violation des fonctions du tractus gastro-intestinal, du système génito-urinaire, de la thrombose, des saignements.

L'homme opéré doit surveiller en permanence la pression artérielle, les paramètres endocriniens, effectuer un traitement hormonal substitutif (fludrocortisone, hydrocortisone).

Orientations de réadaptation et de prévention

Pour la prévention des symptômes et la rééducation après le traitement, deux éléments sont importants: une alimentation saine et un mode de vie approprié..

Dans son alimentation, un homme doit inclure:

  • aliments vitaminés à base de plantes riches en fibres: par exemple, betteraves, chou, cassis;
  • poisson et viande diététiques: dinde, lapin, boeuf maigre.

Vitamines dans les produits

Les principaux moyens de prévention:

  1. N'ignorez pas le miel annuel. examens et examen médical.
  2. Prenez régulièrement des suppléments vitaminiques.
  3. Évitez les chocs nerveux.
  4. Préférez des habitudes saines - longues promenades, sports, alimentation équilibrée, etc..

Malgré les méthodes modernes de traitement et de diagnostic qui peuvent identifier et arrêter l'effet destructeur de l'adénome sur le corps d'un homme, il est nécessaire de consulter un spécialiste en cas de moindre symptôme.

Après tout, un traitement retardé menace l'apparition de complications telles que: accidents vasculaires cérébraux, altération du fonctionnement des reins, du cœur, des vaisseaux sanguins, de l'insuffisance cardiaque, du choc causé par un excès d'hormones et bien d'autres.

Les glandes surrénales sont un organe apparié qui est responsable d'une gamme de processus critiques. Tout dysfonctionnement ou écart potentiel de la norme peut provoquer un dysfonctionnement grave, non seulement dans un système spécifique, mais dans tout le corps. L'une des pathologies les plus courantes est une formation bénigne appelée adénome. Les femmes ont souvent cette maladie, mais les représentants de la forte moitié de l'humanité ont quelque chose à craindre. Nous étudierons plus en détail ce qu'est l'adénome surrénalien chez l'homme, les symptômes et le traitement de cette maladie.

Causes sous-jacentes et facteurs défavorables

Il n'est pas possible de déterminer exactement quelles sont les raisons de l'apparition de l'adénome des glandes surrénales. De plus, la pathogenèse et la pathomorphologie de la maladie n'ont pas été étudiées en profondeur..

Il a été constaté que l'adénome surrénalien chez l'homme peut se former selon le type héréditaire. Le stress, les opérations chirurgicales sévères, les blessures, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux provoquent le développement rapide de la maladie. Une tumeur cérébrale, c'est-à-dire un phéochromocytome, se forme souvent chez des patients dont les proches avaient déjà rencontré cette forme particulière de la maladie.

Parfois, le phéochromocytome n'est qu'une composante du syndrome génétique associé à la néoplasie endocrine. Il s'agit d'une défaite totale du processus pathologique de plusieurs organes glandulaires à la fois..

Autres causes d'adénome chez l'homme:

  1. En surpoids;
  2. Plus de 40 ans;
  3. Hypertension de type non contrôlée;
  4. Dyslipidémie;
  5. Maladie du sucre (deuxième type);
  6. Fumeur;
  7. Un excès d'hormones sexuelles;
  8. Mauvaise nutrition;
  9. Réponse immunitaire affaiblie;
  10. Mauvaises habitudes.

Les conditions énumérées ne conduisent pas directement au développement d'un adénome surrénalien, mais elles peuvent jouer un rôle clé dans le développement de la maladie. Les principaux signes de la maladie apparaissent trop tard, il est donc très facile de manquer le moment du développement de la maladie, en ignorant les antécédents indésirables.

Symptômes

Les symptômes qui indiquent le développement d'un adénome des glandes surrénales dans le corps se produisent dans le contexte d'une augmentation des niveaux d'hormones dans le corps. L'augmentation de la production de substances hormonales entraîne les phénomènes suivants:

  • Déséquilibre hormonal. Ses manifestations dépendent des hormones produites par le néoplasme. Les androgènes renforcent les symptômes masculins typiques. Les œstrogènes, par exemple, font ressembler un homme à une femme - la silhouette devient plus féminine, le dépôt de poids se produit selon le type de femme, le sein grossit;
  • Formation progressive du syndrome de Cushing;
  • L'apparition du syndrome de Conn en raison de quantités excessives d'aldostérone;
  • Les os deviennent cassants, l'ostéoporose se développe rapidement

Parfois, les symptômes peuvent ne pas apparaître du tout. Tout dépend si le conglomérat tumoral est fonctionnel ou non. Il est irréaliste d'identifier indépendamment une maladie même dans les stades ultérieurs avec un petit adénome fonctionnel.

Néoplasme plus fréquent de la glande surrénale droite chez les hommes. Cependant, c'est l'adénome du côté gauche plus souvent que celui de droite qui dégénère en tumeur maligne. Les adénomes ne sont pas fonctionnels s'ils sont privés de la capacité de synthétiser des substances hormonales. Identifier leurs fonctionnalités que seuls les tests spéciaux aident.

Classification des processus tumoraux des glandes surrénales

Après avoir compris ce qu'est l'adénome surrénalien chez l'homme, il est nécessaire de se familiariser avec la classification des néoplasmes. Les aspects clés sont examinés plus en détail dans le tableau..

Classification des adénomesCaractéristiques clés du processus pathologique
Par type de cellule
Type hormonal
Par emplacement
La zone de lésion par le processus pathologique
Par la taille de l'éducation

Voir aussi: Tumeur surrénale

Il convient également de considérer séparément trois principaux types d'adénomes surrénaliens chez les hommes:

  1. L'adénome corticosurrénalien est le type de tumeur le plus courant. Le plus souvent, il est bénin, mais il peut également dégénérer en une forme maligne. Extérieurement, il ressemble à un nodule dans une capsule;
  2. La tumeur pigmentée est une forme rare d'adénome des glandes surrénales chez l'homme. Il présente une couleur rouge intense. Le plus souvent, il ne pousse pas plus de 3 centimètres. C'est un compagnon inchangé du syndrome d'Itsenko-Cushing;
  3. L'adénome oncocytaire est une tumeur constituée de grandes cellules qui confèrent au néoplasme une structure granulaire spéciale. Une forme de pathologie très rare.

Mesures diagnostiques

Il a déjà été mentionné qu'il est extrêmement difficile de diagnostiquer l'adénome surrénalien chez l'homme si son activité hormonale est minimisée. Souvent, une tumeur peut être détectée complètement par accident. Par exemple, examiner la structure des organes abdominaux à la recherche d'autres pathologies et anomalies.

Si le patient soupçonne un adénome, il doit immédiatement consulter un spécialiste. Le diagnostic s'effectue en plusieurs étapes. Initialement, le médecin forme des antécédents médicaux détaillés, y compris les antécédents médicaux de la majorité des proches parents.

Au deuxième stade, le patient doit subir tous les tests de laboratoire appropriés (électrolytes, glycémie, hormones, composition lipidique sanguine). La tomographie et les méthodes de diagnostic par ultrasons vous permettent de visualiser les organes eux-mêmes, mais aussi d'étudier tous les néoplasmes qui peuvent y être localisés.

Dans de rares cas, recourir à l'IRM et aux méthodes de travail par biopsie. Cependant, le diagnostic et le traitement de l'adénome surrénalien impliquent un travail, principalement avec des indicateurs hormonaux. Ce sont eux qui déterminent largement le cours des événements à venir.

Lors des mesures diagnostiques, une attention particulière est portée aux indicateurs suivants:

  1. Cortisol;
  2. Androgènes;
  3. Aldostérone;
  4. Renin;
  5. Œstrogènes;
  6. Potassium;
  7. Normétaphrine;
  8. Méthanephrine.

Caractéristiques échographiques des adénomes surrénaliens

Une différenciation échographique des tumeurs surrénales chez l'homme joue un rôle important. Il est important de déterminer la nature de l'évolution de l'adénome: malin, bénin ou au stade de dégénérescence active d'une forme à une autre. Le tableau montre les aspects clés qui sont toujours pris en compte par les diagnosticiens lorsqu'ils travaillent avec un patient..

Les caractéristiquesForme maligneForme bénigne
Surface d'adénomeCouvert de tubercules spécifiquesLisse avec une surface relativement plate
Mobilité éducativeManquant en tout ou en partieEntièrement présent
la tailleCroît lentement, parfois l'activité de croissance est complètement absenteRapide (dans de rares cas, rapide)
Frontières tumoralesClairement définiAssez floue, floue
DensitéTrès durDoux et élastique

Traitement de l'adénome surrénalien chez l'homme

Ignorer le problème peut entraîner des complications très graves. Si un adénome est inactif, les patients peuvent se passer de traitement pendant un certain temps, mais si un conglomérat tumoral est capable de générer une énorme quantité de substances hormonales, les médicaments doivent être administrés immédiatement.

Pour le traitement des tumeurs inactives, il est recommandé aux patients d'adopter un mode de vie sain, de bien manger, d'observer un certain nombre de règles spécifiques. De plus, la personne frappée par cette maladie doit être régulièrement examinée par le médecin traitant à des fins préventives..

Voir aussi: Le rôle important des hormones corticosurrénales dans le corps humain

Méthodes de traitement des formes actives de tumeurs

Les tumeurs actives peuvent être traitées avec des médicaments et une intervention chirurgicale. Le traitement médicamenteux d'une tumeur surrénale fonctionnelle est effectué dans des cas exceptionnels. Cette méthode est pertinente si le patient doit subir une intervention chirurgicale complexe, et avec des médicaments appropriés aidera à stabiliser le patient.

De plus, la pharmacothérapie est indiquée au stade de la rééducation d'un patient ayant subi une ablation de l'adénome. Très rarement, des médicaments sont prescrits, en espérant que la tumeur peut disparaître.

Retrait de la glande surrénale: aspects clés de la procédure

L'opération d'élimination de l'adénome de la glande surrénale droite ou gauche chez l'homme est une mesure de traitement nécessaire. L'ablation de la glande surrénale affectée est appelée le terme surrénalectomie.

Certains experts préfèrent retirer l'adénome de la glande surrénale par la méthode laparoscopique. D'autres seront enclins au format de cavité du travail dans le domaine chirurgical. Dans le premier cas, l'organe opéré est accessible par de petites incisions appariées. Cette méthode est considérée comme la plus douce et la période de rééducation ne dépasse pas 5 jours. L'opération de la bande prend plus de temps, elle est plus traumatisante et la personne récupère beaucoup plus longtemps.

Toutes les tumeurs surrénales de plus de 3 centimètres peuvent saigner et se développer rapidement, doivent être retirées. Si une surrénalectomie de la glande surrénale gauche est réalisée, il est souvent nécessaire de retirer la rate située sous le poumon gauche.

Dans certains cas, après la chirurgie, le patient subit une chimiothérapie. Les médicaments sélectionnés devraient inhiber la croissance des cellules anormales. Médicaments de choix: étoposide, cisplatine, méthotrexate.

Réhabilitation

Immédiatement après l'opération, le patient reçoit des analgésiques et surveille attentivement l'état du drainage. Immédiatement dans les 4 à 8 premières heures après le retrait de l'adénome des glandes surrénales chez l'homme, il est interdit au patient de manger de la nourriture et des boissons.

Les nutriments ne peuvent dans certains cas être administrés que par voie parentérale. Les médecins surveillent le tube digestif. Il est important de prévenir l'apparition de toute déformation de la muqueuse.

Les coutures sont traitées deux fois par jour avec des désinfectants spéciaux. Ils sortent de l'hôpital après 3 à 7 jours (en fonction de l'opération, de la rapidité de récupération du patient, s'il y a des complications ou des conditions préalables).

La nourriture diététique après la décharge n'est pas formée. Il est permis de retirer les sutures dans n'importe quelle clinique dans les 7 à 9 jours après la procédure chirurgicale. Si une seule glande a été retirée, les préparations hormonales ne sont pas prescrites, car l'organe doit compenser l'absence de «partenaire». Si les deux glandes surrénales doivent être retirées, le patient reçoit un traitement médicamenteux avec correction hormonale ultérieure.

La prévention

Comme vous le savez, le meilleur traitement est la prévention. Il n'est pas toujours possible d'empêcher le développement d'un adénome surrénalien chez l'homme, survenant selon le type héréditaire. Cependant, tout le monde a le pouvoir de minimiser le risque de développer une tumeur, compte tenu des circonstances qui peuvent agir comme déclencheurs de la maladie.

Il est nécessaire de mener une vie saine, de bien manger, de traiter toutes les maladies chroniques et aiguës en temps opportun. Si possible, un examen préventif approfondi doit être effectué, au cours duquel il sera possible d'identifier le problème au stade initial..

En général, le pronostic est positif chez tous les patients guéris d'un adénome. L'essentiel est de se tourner vers des spécialistes pour obtenir de l'aide en temps opportun.

Si l'adénome n'est pas capable de synthétiser des hormones, il est détecté par hasard, car il est souvent asymptomatique. Par conséquent, ces tumeurs sont appelées incidentalomes (accidentelles - aléatoires). Par structure, ce ne sont pas toujours exactement des adénomes. Selon les statistiques, une telle éducation «silencieuse» peut être trouvée chez 10 personnes. Leur présence n'affecte en rien l'état de santé, et la taille n'entraîne pas de signes de compression des tissus adjacents.

Par la nature de l'évolution des adénomes appartiennent à des néoplasmes bénins. Cela signifie qu'ils sont principalement de petite taille, se développent lentement et ne se propagent pas aux tissus voisins. Les tumeurs malignes des glandes surrénales sont le plus souvent d'origine métastatique avec un foyer primaire dans les organes internes.

Nous vous recommandons de lire l'article sur les effets de l'élimination de la glande surrénale. Vous en apprendrez plus sur les principales conséquences de l'ablation de la glande surrénale, les résultats de l'ablation de l'adénome, du phéochromocytome, ainsi que les changements après la chirurgie chez les femmes et les hommes.

Et voici plus sur l'échographie des glandes surrénales.

Raisons de l'apparition chez les hommes

Toutes les formations tumorales du système endocrinien sont caractérisées par une prédisposition héréditaire. Les causes probables du développement de l'adénome peuvent également inclure:

  • obésité;
  • fumeur;
  • alcoolisme chronique;
  • troubles hormonaux associés aux maladies de l'hypothalamus, de l'hypophyse, des organes génitaux, du diabète sucré;
  • facteurs de stress;
  • âge après 40 ans;
  • maladie du rein
  • malformations congénitales de la glande surrénale;
  • blessures ou opérations étendues;
  • perturbation aiguë de la circulation coronaire ou cérébrale;
  • processus infectieux sévères avec fièvre prolongée.

Symptômes d'adénome des glandes surrénales droite et gauche

Les tumeurs hormonales actives se manifestent par des symptômes associés à l'effet sur le corps de la substance biologiquement active produite.

Corticostérome

Il provient de la zone du faisceau du cortex, synthétise le cortisol. Son excès dans le sang entraîne de tels symptômes typiques:

  • obésité;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • puberté prématurée dans l'enfance et extinction précoce de la fonction sexuelle chez les hommes - atrophie (diminution) des testicules, impuissance, faible libido;
  • augmentation mammaire;
  • mal de crâne;
  • faiblesse générale;
  • diabète sucré secondaire (augmentation de la soif, mictions fréquentes, démangeaisons de la peau, muqueuses, crises de faim);
  • vergetures cramoisies sur la peau de l'abdomen, des hanches;
  • acné;
  • hémorragies à petits points sur la peau;
  • visage en forme de lune avec une rougeur brillante;
  • diminution de la densité osseuse et des fractures pathologiques avec blessures mineures;
  • pyélonéphrite, la formation de calculs rénaux;
  • états dépressifs ou attaques d'agression.

L'un des symptômes caractéristiques chez les hommes est la redistribution de la couche graisseuse sous-cutanée - une diminution des membres et des dépôts dans l'abdomen et la poitrine.

Aldostérome

Sa source est la zone glomérulaire du cortex, qui produit de l'aldostérone. Avec son excès dans le corps, de telles violations se produisent:

  • faiblesse musculaire, crampes, picotements et engourdissement des membres;
  • hypertension artérielle avec résistance à un traitement antihypertenseur, entraînant des changements dans les vaisseaux sanguins de la rétine et une déficience visuelle;
  • mal de crâne;
  • respiration difficile;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • soif, excrétion rapide et accrue d'urine, surtout la nuit;
  • nervosité, perte de mémoire.

Une forte libération de l'hormone dans le sang entraîne une crise d'aldostérone, qui se manifeste par de graves maux de tête, des nausées et des vomissements. Le tonus musculaire diminue, défini comme une paralysie ou un spasme musculaire sévère. La respiration devient superficielle, les complications d'une crise cardiaque ou d'un AVC sont possibles même chez les jeunes.

Phéochromocytome

Il ne s'applique pas aux adénomes, mais il est souvent accompagné par eux, en particulier le corticostérome. Le phéochromocytome se forme dans la couche cérébrale. Elle se manifeste par la formation excessive de catécholamines (adrénaline, norépinéphrine et dopamine). Leur entrée dans le sang provoque le plus souvent une forte augmentation de la pression sous forme de crise. Un facteur provoquant peut être le stress, la palpation profonde de l'abdomen, l'effort physique, la consommation d'alcool, la suralimentation.

L'attaque s'accompagne de:

  • mal de crâne,
  • vertiges,
  • vision diminuée,
  • fièvre,
  • transpiration,
  • rythme cardiaque,
  • Mal au cœur,
  • serrer la main,
  • anxiété non motivée,
  • peur.

Dans les cas graves, pendant la période de crise, perturbation aiguë de la circulation cérébrale ou coronaire, un décollement de la rétine se produit.

Corticoestroma

Il est formé à partir du tissu des zones de maille et de faisceau du cortex surrénal. Elle survient principalement chez les jeunes hommes, se développe souvent rapidement et acquiert les caractéristiques de la malignité. Provoque des signes de féminisation:

  • voix haute;
  • manque de croissance des cheveux sur le visage et dans le périnée;
  • augmentation mammaire;
  • atrophie des testicules et du pénis;
  • diminution de la puissance et du désir sexuel.
Atrophie des testicules et du pénis

Avec le développement dans l'enfance, les symptômes masculins secondaires chez les garçons apparaissent tardivement, un sous-développement des organes génitaux externes est noté, le poids corporel augmente.

Androstérome

Ses cellules produisent des hormones sexuelles mâles - les androgènes. Il est localisé dans la zone maillée du cortex. Les garçons montrent des signes de puberté précoce:

  • la croissance des poils du visage;
  • agrandissement du scrotum et du pénis;
  • ton bas de la voix;
  • croissance rapide du corps et gain musculaire.

À l'âge scolaire, les patients sont en avance sur leurs pairs dans les paramètres de développement physique, mais les zones de croissance dans les os se ferment tôt, l'augmentation de la longueur du corps s'arrête prématurément.

Chez les hommes, le tableau clinique est souvent effacé, car la production de testostérone est réduite par les testicules, de sorte que le fond hormonal est presque inchangé. La détection de l'androstérome est une découverte rare.

Méthodes de diagnostic

Si vous soupçonnez la présence d'adénome, le complexe d'examen suivant est nécessaire:

  • test sanguin pour les hormones - corticotropine et cortisol, gonadotrophines hypophysaires, testostérone, estradiol, aldostérone, catécholamines;
  • analyse d'urine pour le cortisol;
  • test de dexaméthasone.

Pour étudier la structure et les caractéristiques du néoplasme, la TDM est prescrite avec l'introduction d'un contraste. Pour détecter les petits adénomes, une tomographie multi-hélicoïdale avec un grand nombre de coupes est nécessaire.

Pour une tumeur bénigne, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • faible densité tissulaire;
  • bonne accumulation de produit de contraste;
  • lavage complet et rapide;
  • des limites claires;
  • tailles environ 3-5 cm, mais des plus grandes se trouvent également.

L'IRM est moins courante et une biopsie n'est pratiquée que s'il existe un risque de métastases surrénales de tumeurs malignes..

Regardez la vidéo sur ce que sont les tumeurs surrénales:

Traitement de l'adénome surrénalien chez l'homme

Si l'adénome montre des signes d'activité hormonale ou une taille de plus de 3 cm sans formation d'hormones, une intervention chirurgicale est nécessaire. En cas de suspicion de cancer, elle est réalisée sans échec, quels que soient les changements fonctionnels, les tailles ou autres caractéristiques..

S'il n'y a pas de tels signes et que l'état du patient est relativement satisfaisant, une surveillance et un examen régulier au moins une fois par an avec CT et tests sanguins sont recommandés. Dans ce cas, si l'adénome ne se développe pas et que la production d'hormones est également stable, il n'est pas nécessaire d'opérer le patient.

Avec une intervention chirurgicale, la glande surrénale est complètement retirée, s'il y a une tumeur cancéreuse, puis les ganglions lymphatiques voisins. Une méthode ouverte est utilisée, laparoscopique et par accès lombaire. Parmi ceux-ci, le moins traumatisant est le dernier, et la récupération prend le plus de temps lors d'un accès normal à travers la paroi abdominale antérieure. Pour la chirurgie laparoscopique, une méthode robotique peut être utilisée..

Pronostic de l'adénome

Plus l'opération de la tumeur hormono-active est effectuée tôt, mieux les modifications du métabolisme peuvent être corrigées. Néanmoins, il y a des conséquences d'un tel traitement: retard de croissance après l'ablation de l'androstérome, rechute de crises hypertensives avec phéochromocytome, hypertension artérielle avec aldostérome, qui répond assez bien aux médicaments sous pression standard.

De bons résultats peuvent être obtenus avec un corticostérome. Après un mois, l'apparence commence à se normaliser, sur 4-6 mois, la puissance et la libido sont restaurées, le diabète sucré disparaît.

Après l'ablation de la glande surrénale, il est important que tout le patient soit sous la surveillance d'un endocrinologue et subisse un examen au moins 2 fois par an. Les restrictions dans la période postopératoire comprennent un stress physique et émotionnel intense, l'utilisation de somnifères et d'alcool.

L'adénome surrénalien chez l'homme est une tumeur bénigne de la couche corticale. Avec une activité hormonale, ses cellules synthétisent le cortisol, l'aldostérone, les hormones sexuelles mâles et femelles. Cela provoque des perturbations métaboliques, une augmentation de la pression, des changements dans l'équilibre eau-sel, une diminution du désir sexuel et de la puissance.

Nous vous recommandons de lire un article sur l'hyperplasie surrénale. Vous en apprendrez plus sur les causes de l'hyperplasie du cortex, les jambes des glandes surrénales, les types d'hyperplasie, les symptômes chez les enfants et les adultes, ainsi que le diagnostic et le traitement de l'hyperplasie du cortex, les jambes des glandes surrénales.

Et voici plus sur les produits pour les glandes surrénales.

Avec le développement de tumeurs chez les garçons, l'apparition de caractéristiques sexuelles secondaires accélère ou ralentit et la croissance corporelle est altérée. Le diagnostic nécessite une tomographie multispirale. Traitement chirurgical de l'adénome avec des tailles supérieures à 3 cm et une activité hormonale.

Les glandes surrénales sont des glandes endocrines appariées qui remplissent une fonction importante dans le maintien du corps humain. Ils produisent des hormones qui sont responsables du fonctionnement de la plupart des systèmes, organes du corps, aident à maintenir la pression et le système immunitaire. L'adénome est considéré comme l'une des maladies les plus courantes affectant les glandes surrénales..

caractéristiques générales

L'adénome surrénalien est un néoplasme bénin formé à partir de tissu glandulaire.

La maladie peut survenir chez les femmes, les hommes et même les enfants. Mais quand même, les femmes entre 30 et 55 ans sont les plus susceptibles.

L'éducation peut apparaître sur une glande surrénale (gauche ou droite) ou sur les deux en même temps. Il a la forme d'une capsule avec un exsudat uniforme à l'intérieur, avec une taille de 1-5 cm et un poids d'environ 10-20 g.

La pathologie ne présente pas de symptômes graves, elle est difficile à diagnostiquer. Il est détecté dans la plupart des situations par hasard, lors de la réalisation d'une TDM, d'une échographie. Et fondamentalement, la maladie n'est pas mortelle pour l'homme.

Mais un adénome se développe par étapes et sous l'influence de divers facteurs peut être dangereux, c'est-à-dire sa transformation en néoplasme malin. Lorsqu'il est établi, il est nécessaire d'effectuer des examens supplémentaires et d'éliminer la pathologie.

Classification et types de maladies

La conception des glandes surrénales détermine la production de certaines hormones. L'adénome bénin est caractérisé par la capacité de libérer des hormones dans le sang. La maladie est classée en fonction de la variété d'hormones produites par l'adénome.

  • androstérome - formé lors de la production d'androgènes;
  • corticoestroma - apparaît dans la production d'oestrogène;
  • aldostérome - caractérisé par la sécrétion de minéralocorticoïdes;
  • corticostérome - sécrète des glucococcriticoïdes;
  • combiné - est qualifié par la production de plusieurs hormones.

Il arrive qu'une tumeur ne produise aucune hormone - on l'appelle une formation hormonale inactive. Parfois, il y a une lésion de la glande surrénale du côté droit, moins souvent dans deux organes. Ensuite, la maladie se développe avec une intensité variable. Il y a eu des cas où dans une glande surrénale plusieurs tumeurs étaient présentes simultanément.

Selon les caractéristiques morphologiques, il existe un adénome:

  1. Pigmentaire - survient très rarement principalement avec la maladie d'Itsenko-Cushing; une caractéristique est la couleur sombre du fluide à l'intérieur du néoplasme, à savoir cramoisi d'une taille de 2-3 cm.
  2. Adrénocorticale - survient plus souvent que d'autres, a une structure bénigne, mais peut-être une dégénérescence maligne; la tumeur ressemble à la forme d'un nœud encapsulé.
  3. Oncocytaire - l'espèce n'est pas trop commune, a une structure granulaire (peut être vue au microscope), elle contient un grand nombre de mitochondries.

Adénome surrénalien - une pathologie grave, dangereuse pour ses complications.

Étiologie de la maladie

Les causes spécifiques de la formation d'adénomes surrénaliens ne sont pas encore entièrement comprises. Mais il existe un certain nombre de facteurs qui provoquent la maladie:

  • en surpoids;
  • prédisposition héréditaire;
  • accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques;
  • taux de cholestérol élevé;
  • modification de l'équilibre hormonal;
  • âge de plus de 30 ans;
  • fumeur;
  • diabète sucré 2 degrés;
  • ovaire polykystique;
  • manque de certaines hormones;
  • dysfonctionnement du cortex surrénalien;
  • blessures internes.

La cause de la formation d'une pathologie est l'utilisation de contraceptifs hormonaux, à la suite de laquelle il existe une violation du fond hormonal chez les femmes. Les médicaments ne sont pris qu'après consultation avec un médecin.

Image clinique

L'adénome des glandes surrénales a un caractère bénin, il ne sécrète pas d'hormones et les symptômes ne peuvent pas apparaître longtemps. Une tumeur atteint rarement un volume de plus de 4 cm et une personne ne peut rien soupçonner pendant longtemps. Mais parfois, la maladie se développe rapidement et il existe divers symptômes qui diffèrent considérablement chez les femmes et les hommes.

Symptômes chez les femmes

Un excès d'hormones affecte négativement la manifestation de certaines qualités masculines chez la femme:

  • la voix est basse et grossière;
  • il y a un changement dans le métabolisme;
  • pilosité excessive sur le visage, le corps;
  • en surpoids;
  • menstruations irrégulières;
  • les filles ont des glandes mammaires mal formées.

Les symptômes ci-dessus chez les femmes peuvent rester après la chirurgie pour retirer l'adénome, leur formation doit être considérée comme la raison de la prochaine visite chez l'endocrinologue.

Des signes communs de déséquilibre hormonal sont notés:

  • fatigue, malaise;
  • transpiration abondante;
  • douleur dans la poitrine, l'abdomen;
  • faiblesse musculaire;
  • essoufflement après un effort physique.

La détérioration se produit en raison d'un déséquilibre dans le système hormonal. Avec de telles manifestations, il est impératif de poser un diagnostic pour déterminer le diagnostic exact..

Symptômes chez les hommes

Selon le type de néoplasme, des symptômes identiques ou différents sont exprimés. Avec une tumeur qui ne sécrète pas d'hormones, les symptômes ne sont pas observés ou s'expriment légèrement. Mais si l'adénome est hormonalement actif, les symptômes suivants apparaissent chez l'homme:

  • avec l'aldostérome, le nombre de potassium dans le corps diminue, cela entraîne une augmentation de la pression artérielle, un ralentissement du liquide; un homme a du mal à naviguer dans l'espace;
  • si l'androstérome est diagnostiqué, aucun changement notable n'est détecté, car l'hormone mâle est produite, ce qui est très visible dans la moitié féminine de la population;
  • avec le corticostérome, des changements du métabolisme lipidique et une obésité se produisent; une atrophie musculaire est notée, il est difficile pour le patient de se lever, de marcher; la maladie entraîne un amincissement de la peau;
  • si l'adénome sécrète des hormones féminines, alors, peut-être, chez les hommes, une augmentation des glandes mammaires, l'ajout de poids sur les hanches, l'abdomen.

L'adénome surrénalien apparaît rarement chez les hommes, les femmes sont plus sensibles à la maladie. Avec des symptômes et des soupçons, un diagnostic complet doit être fait pour éviter les complications.

Méthodes de diagnostic

Pour déterminer le diagnostic exact, un certain nombre de tests et d'examens nécessaires sont effectués. Il sera nécessaire de produire:

  • un test sanguin pour les hormones;
  • CT avec contraste;
  • imagerie par résonance magnétique - est utilisée s'il n'est pas possible d'effectuer une tomodensitométrie;
  • Échographie des reins;
  • biopsie - utilisée pour établir la présence de métastases; extrêmement rare.

Ces méthodes vous permettent de déterminer la taille de l'adénome et sa composition. Si le volume du néoplasme est supérieur à 3 cm et que des inclusions solides sont observées, les cellules tissulaires de la tumeur elle-même sont analysées. Ce phénomène peut être mortel..

Thérapies

Le traitement des adénomes est déterminé par le degré d'éducation bénigne. Une personne atteinte d'adénome des glandes surrénales doit être régulièrement observée par des spécialistes.

Pour normaliser le fond hormonal, une hormonothérapie est utilisée. Mais par la suite, de toute façon, une intervention chirurgicale visant à éliminer la tumeur sera toujours nécessaire.

  1. Chirurgie abdominale. Vous permet d'effectuer un examen des organes voisins pour la présence d'une tumeur sur eux. Cette méthode est la seule à être réalisée avec un adénome sur deux glandes surrénales.
  2. Laparoscopie L'extraction se fait par 3 petites coupes. La surveillance des organes est effectuée à l'aide d'une caméra miniature. La procédure est réalisée avec de petites tailles d'éducation et sa nature bénigne.
  3. Radiothérapie - utilisée avec les 3-4 stades existants du développement de la maladie.
  4. La chimiothérapie est l'une des méthodes pour influencer une tumeur maligne..

Après la chirurgie, une hormonothérapie est utilisée, qui régénère le corps, restaure le fond hormonal. Si la tumeur est maligne, le patient reçoit une radiation chimique, ce qui aide l'adénome à ne pas se propager davantage.

Méthodes alternatives de traitement

Les recettes populaires ne sont efficaces qu'au premier stade de développement de la maladie, avec le deuxième et les suivants, il est préférable d'enlever la formation par la chirurgie.

Les recettes efficaces sont:

  • Hacher finement 30 g de tiges, feuilles de géranium, puis verser 0,7 l d'eau bouillante, insister un peu et consommer à la place du thé tout au long de la journée;
  • 20 g de prêle des champs hachée finement sont versés dans 0,6 l de liquide bouillant, insisté pendant environ une demi-heure, filtré et consommé en infusion 3 fois par jour dans un verre;
  • 30 g de Lungwort sont complétés par 1 litre d'eau, pendant une demi-heure ils insistent, buvez 20 ml 4 fois par jour.

Ces recettes folkloriques aident à soulager les symptômes de l'adénome, mais n'ont pas la capacité d'inhiber sa croissance.

Complications

Le pronostic du traitement est satisfaisant. Après avoir retiré la tumeur, les patients reprennent leur vie normale. Mais si vous ne traitez pas l'adénome des glandes surrénales, des conséquences graves peuvent se former.

Les complications peuvent inclure:

  • palpitations;
  • augmentation de la pression artérielle, accident vasculaire cérébral;
  • choc catécholamine;
  • dommages aux vaisseaux oculaires;
  • insuffisance cardiaque;
  • symptômes neurologiques.

Un malaise général, des nausées, des maux de tête, des étourdissements, des vomissements sont notés.

Prévention des maladies

Il n'y a pas de méthodes spéciales de protection contre l'adénome. Vous pouvez réduire la probabilité d'une tumeur si vous évitez l'influence de facteurs prédisposants:

  • éviter les conditions stressantes;
  • Bon à manger;
  • surveillez votre poids corporel;
  • N'abusez pas des mauvaises habitudes;
  • consommer des vitamines.

L'adénome surrénalien est une tumeur qui affecte le déséquilibre hormonal d'une personne. De tels échecs ont bouleversé les fonctions de tous les organes, systèmes. En cas de détection de la maladie, vous devez immédiatement prendre un traitement et restaurer la synthèse des hormones.