Progestérone 17-OH pendant la grossesse

Une grossesse tant attendue peut avorter sans raison apparente. Il arrive souvent qu'une fausse couche spontanée se produise à chaque fois en même temps. Cela représente beaucoup de stress pour une femme et avant de planifier à nouveau un enfant, elle doit vérifier son état hormonal. L'un des indicateurs importants de l'état du système hormonal est la quantité de 17-progestérone.

Présentation de l'hormone

L'oxyprogestérone est une hormone stéroïde produite dans les glandes surrénales et les ovaires. Pendant la grossesse, 17 oxyprogestérone commence à être synthétisée dans le placenta.

Cette hormone est un produit intermédiaire de la formation de cortisol et d'androstènedione (précurseur de la testostérone). À la suite des processus d'hydroxylation, la 17-progestérone est convertie en hormone mâle androstènedione ou cortisol. Le résultat de conversion final de la 17-progestérone dépend des enzymes 11-hydroxylase et 21-hydroxylase.

La production de 17-progestérone dans le corps d'une femme est sujette à des fluctuations quotidiennes et change également tout au long du cycle menstruel. Les valeurs maximales sont déterminées pendant l'ovulation. En cas de grossesse, la synthèse de cette hormone se poursuit dans le corps jaune jusqu'à la formation du placenta.

Augmentation des niveaux d'hormones lors de la naissance d'un enfant

Pendant cette période, une restructuration hormonale complexe se produit dans le corps de la femme. Seul le rapport optimal des différentes hormones peut assurer son cours normal. Une augmentation de la quantité de 17-progestérone pendant la période de mise au monde d'un enfant indique une augmentation de la synthèse des hormones mâles dans les glandes surrénales.

Quel est le danger d'augmenter la 17-progestérone pendant la grossesse? Avec une formation excessive de l'hormone lors du portage de l'enfant, une augmentation de la production d'androstènedione se produit, à partir de laquelle la testostérone est ensuite formée. Une augmentation des niveaux de testostérone à différents moments peut entraîner:

  • au premier trimestre - à la menace d'une fausse couche spontanée;
  • au deuxième trimestre (à partir de 22 semaines) - à la menace de naissance prématurée.

Chez les femmes qui ont des taux élevés de 17-progestérone dans le sang, une insuffisance isthmique-cervicale peut survenir pendant la grossesse. Normalement, le col est dense tout au long de la grossesse, le canal cervical est fermé. Un changement dans la structure du col de l'utérus, son ramollissement et l'ouverture du canal cervical se produit à la fin du troisième trimestre, plus près de l'accouchement.

Avec le développement de l'insuffisance isthmique-cervicale, ces changements peuvent commencer beaucoup plus tôt. Cela entraîne les conséquences suivantes:

  • l'apparition de douleurs dans le bas-ventre;
  • l'apparition d'une décharge brune. L'écoulement peut provenir du col de l'utérus ou résulter d'un décollement prématuré du placenta;
  • mort fœtale du fœtus (plus fréquente aux premiers stades de la gestation).

Si de tels symptômes surviennent, un examen urgent est nécessaire, y compris le niveau de 17-progestérone dans le sang.

Avec un niveau accru d'hormone, la menace d'avortement peut persister tout au long du terme.

Préparation à l'analyse et aux résultats selon le terme

Pour obtenir des résultats fiables, il est nécessaire d'effectuer plusieurs fois une analyse dans le même laboratoire. Le sang de cette hormone pendant la grossesse est pris à jeun. 8 heures avant le test, vous ne pouvez pas manger. Vous ne pouvez boire que de l'eau propre, les autres boissons (thé, café, jus) sont exclues.

Les niveaux hormonaux suivants sont considérés comme normaux:

  • De la 1ère à la 6e semaine de grossesse - pas plus de 10 nnmol / litre;
  • De la 7e à la 14e semaine - jusqu'à 17 nnmol / litre;
  • De la 15e à la 24e semaine - jusqu'à 20 nnmol / litre;
  • De 25 à 33 semaines - jusqu'à 28 nmol / litre;
  • De 35 à 40 semaines - jusqu'à 34 nmol / litre.

Que faire si les niveaux d'hormones sont élevés.

Si l'examen a détecté une fois un niveau élevé de 17-progestérone, ce n'est pas une raison de paniquer. Pour la fiabilité, il est nécessaire de confirmer à plusieurs reprises l'augmentation de la synthèse du niveau de cette hormone. En règle générale, les médecins ne prennent pas en compte ces indicateurs si une femme ne présente aucun symptôme d'avortement et que le fœtus se développe normalement.

Une autre chose est que si un niveau élevé de 17-progestérone s'accompagne de symptômes d'insuffisance ischémique-cervicale, de menace d'interruption de grossesse ou d'accouchement prématuré. Puis son contenu est étudié en dynamique, des analyses sont effectuées mensuellement.

Pour corriger le niveau de 17-progestérone, un traitement médicamenteux est utilisé. La dexaméthasone est le principal médicament utilisé pour traiter la menace d'avortement causée par un excès de 17-progestérone.

Augmentation des niveaux d'hormones lors de la planification d'une grossesse

La synthèse accrue de 17-progestérone se produit avec l'hyperplasie surrénale congénitale. Dans ce cas, une augmentation de la synthèse de cette hormone est due à une carence congénitale en enzymes - 21-hydroxylase.

Les femmes atteintes de cette pathologie développent l'hirsutisme (croissance des cheveux de type masculin) et l'infertilité. Cependant, il existe souvent une forme latente de carence de cette enzyme, lorsqu'il est possible de concevoir un enfant, mais sans correction médicamenteuse, le déroulement normal de la grossesse est difficile.

Si la grossesse se termine par une fausse couche, c'est-à-dire la fausse couche habituelle est diagnostiquée, puis tout d'abord, un examen de l'état hormonal est nécessaire. Des échantillons de sang sont prélevés pour les hormones:

  • testostérone;
  • 17-he progestérone;
  • cortisol;
  • androstenedione.

Après avoir reçu les résultats des tests et de l'hormonothérapie, il devient possible de devenir enceinte et de porter un enfant.

17 OH-progestérone. La norme chez les femmes est l'âge, la phase folliculaire et la grossesse. Table

La OH-progestérone est une hormone stéroïde synthétisée chez la femme par les tissus des gonades, du cortex surrénal et du placenta pendant la période de gestation. La norme de cette substance varie en fonction du jour du cycle menstruel, de l'âge et de la présence éventuelle de maladies du système reproducteur.

Fonctions corporelles

17 OH-Progestérone est une hormone sexuelle qui affecte le fonctionnement des organes génitaux internes.

Si les indicateurs d'une femme de ce stéroïde sont dans les limites normales, alors il remplit pleinement les fonctions physiologiques suivantes:

  • régule les phases du cycle menstruel (à différents jours, une concentration différente d'hormone sexuelle est fixée, qui peut augmenter fortement, puis redescendre à des niveaux minimaux);
  • participe au processus de puberté (l'augmentation du niveau d'hormone stéroïde chez les adolescentes, assure le plein développement des organes génitaux internes et la formation de la fonction reproductrice);
  • en combinaison avec l'activité biochimique d'autres hormones sexuelles, elle favorise la maturation de l'œuf et sa sortie dans la cavité utérine (c'est une fonction importante de l'hormone stéroïde, sans laquelle il est impossible de concevoir un enfant);
  • agit comme un régulateur du processus de portage du fœtus, son développement stable dans l'utérus et la naissance après 9 mois.
  • participe aux processus qui visent les réactions biochimiques de la 17 OH-progestérone avec d'autres hormones stéroïdes nécessaires pour maintenir une fonction stable du système reproducteur féminin.

Dans le cas où il n'y aurait pas d'activité hormonale de 17 OH-Progestérone dans le corps, les femmes n'auraient pas un cycle menstruel stable, il serait impossible de concevoir, de porter et de donner naissance à un bébé en bonne santé au moment fixé.

Comment et sous quelles conditions est produit

17 OH-Progestérone (la norme chez les femmes est déterminée par une étude biochimique du sang veineux) est une hormone sexuelle féminine qui est un produit de la synthèse métabolique de la progestérone et des stéroïdes 17-hydroxypregenolone.

En plus grande quantité, la 17 OH-progestérone est produite par les glandes surrénales et, avec le flux sanguin, se propage à travers les tissus des organes internes et assure également la régulation des fonctions des organes du système reproducteur.

Sous l'influence des processus métaboliques, la portion résiduelle de 17 OH-progestérone, qui est préservée dans les tissus des glandes surrénales, entre en interaction chimique avec la substance 21-hydroxylase et 11-b-hydroxylase. Ensuite, le stéroïde se transforme en cortisol, qui est également utilisé par le corps féminin pour le fonctionnement stable des organes génitaux.

Selon l'état du corps féminin, la phase du cycle menstruel, la 17 OH-progestérone peut également être convertie en une autre substance hormonale - l'androstènedione, qui est le précurseur de l'estradiol et de la testostérone.

En plus du tissu surrénalien, la 17 OH-progestérone est produite par les ovaires. L'activité sécrétoire de ces glandes endocrines se produit dans les 1-2 premiers jours du cycle menstruel. Ensuite, les appendices arrêtent pratiquement la production de ce stéroïde, et sa principale synthèse est réalisée par les tissus surrénaux.

Le matin, la concentration de l'hormone est la plus élevée. Tout au long de la journée, le niveau de stéroïdes diminue, mais reste stable. La nuit, la concentration de 17 OH-progestérone est la plus faible en raison d'une diminution de l'activité des glandes surrénales et des organes du système reproducteur féminin.

Après la conception de l'enfant, le développement actif du fœtus a commencé, puis la synthèse de l'hormone stéroïde commence également à être effectuée par le placenta. La concentration de 17 OH-progestérone varie en fonction du trimestre de la grossesse. À différentes périodes du développement fœtal, le niveau de cette hormone est surveillé par les médecins lors des examens de routine des femmes.

Une diminution de la concentration de stéroïdes pendant la grossesse peut indiquer un état pathologique du placenta.

Chez les filles qui sont nées prématurément, un taux élevé de 17 OH-progestérone dans le sérum sanguin a été enregistré. Pendant les 7 premiers jours d'une vie indépendante, la concentration du stéroïde revient à la normale et l'utilisation de médicaments spéciaux n'est pas requise. Chez les enfants nés à temps, de telles réactions du corps ne se produisent pratiquement pas.

Avant la puberté, la 17 OH-progestérone est produite en petites quantités. Sa concentration augmente fortement lorsqu'une fille atteint l'âge de 11-12 ans.

Il s'agit d'une période de formation active des organes génitaux internes, ainsi que d'acquisition de la fonction de procréation. Le niveau maximum de stéroïdes est enregistré à l'âge adulte, lorsqu'une femme commence à vivre une vie sexuelle, a un cycle menstruel stable.

Le tableau indicateur est normal

17 OH-Progestérone (la norme chez la femme est établie par un examen complet dans un laboratoire biochimique) est une hormone sexuelle dont la concentration varie en fonction de l'âge de la patiente, de la phase du cycle menstruel, de la présence de maladies concomitantes du système reproducteur et du trimestre de la grossesse.

Le tableau ci-dessous montre l'hormone stéroïde normale pour le corps féminin:

Âge, phase du cycle menstruel, terme de développement du fœtus pendant la grossesseIndicateurs de norme (unité de mesure ng / ml)
Bébé jusqu'à 2 mois.0,96 à 10,46
Enfants à partir de 2 mois. jusqu'à 1 an0,66 à 2,81
Indicateurs pour un enfant âgé de 1 an à 10 ans0,2 à 0,8
Indicateurs pour les filles de 11 à 17 ans, prenant en compte la puberté sur l'échelle de Tanner1 stade de développement sexuel - de 0,03 à 0,9

2 stade de développement sexuel - de 0,05 à 1,15

3 étapes du développement sexuel - de 0,1 à 1,38

4 étapes du développement sexuel - de 0,29 à 1,8

5 étapes du développement sexuel - de 0,24 à 1,75

Femmes adultes âgées de 18 à 59 ans, en tenant compte de la phase du cycle menstruelPhase folliculaire - de 0,4 à 1,51

Phase lutéale de 1,00 à 4,51

Indicateurs normaux pour les femmes de 60 ans et plus qui sont dans la période postménopausique0,13 à 0,51
De 1 à 6 semaines de gestation1,32 à 3,30
De 7 à 14 semaines de gestation1,1 à 2,8
De 15 à 24 semaines de gestation1,65 à 4,62
De 25 à 33 semaines de gestation1,98 à 10,2
De 34 à 40 semaines de gestation2,64 à 13,20

Les indicateurs ci-dessus du niveau de 17 OH-Progestérone sont caractéristiques pour les femmes d'un groupe d'âge spécifique, la phase du cycle menstruel et la période de grossesse. Ils sont pris en compte par les médecins lors d'un diagnostic complet du corps, déterminant la performance du tissu surrénalien et le niveau des hormones sexuelles féminines.

Symptômes d'augmentation et de diminution

17 L'OH-progestérone (la norme chez les femmes est déterminée par la réalisation d'un test sanguin biochimique) est une hormone stéroïde, dont l'augmentation de la concentration se manifeste par les symptômes suivants:

  • divers troubles du cycle menstruel, qui peuvent s'exprimer en sécrétions trop abondantes, de longues périodes;
  • une sensation de douleur douloureuse ou de traction, localisée dans le bas-ventre;
  • inflammation de l'utérus, dont le développement s'accompagne de douleurs de la colonne lombaire;
  • l'incapacité de concevoir un enfant (dans la pratique médicale, il existe des cas cliniques où une concentration trop élevée d'hormone stéroïde se manifeste exclusivement par ce symptôme);
  • dysfonctionnement du cortex surrénalien, qui entraîne le développement d'autres maladies associées à un dysfonctionnement de cet organisme;
  • diminution du désir sexuel, qui peut survenir chez les femmes de divers groupes d'âge.

L'abaissement du niveau de 17 OH-progestérone s'accompagne de symptômes qui ressemblent aux symptômes de la maladie d'Addison.

Une femme éprouve les conditions pathologiques suivantes du corps:

  • une sensation de fatigue chronique, qui au fil du temps s'aggrave dans sa manifestation;
  • nausées et vomissements sévères;
  • irritabilité accrue, éclats de colère et de colère sans cause;
  • hyperpigmentation de la peau avec la plus grande formation de taches dans les endroits exposés au rayonnement solaire;
  • accès prolongés de dépression;
  • soif persistante avec un apport hydrique important (ce symptôme est confondu à tort avec la manifestation des premiers signes du diabète);
  • faiblesse croissante des fibres musculaires, qui s'intensifie après une tentative d'accomplir des actions énergivores;
  • perte de poids rapide;
  • manque d'appétit, qui se transforme périodiquement en une forte sensation de faim avec une attirance pour les aliments acides et salés;
  • le développement d'une hypotension orthostatique, lorsqu'une femme souffre d'une pression artérielle trop basse, qui chute encore plus bas après avoir essayé de sortir du lit et de prendre une position debout;
  • augmentation de la concentration de potassium dans le sang;
  • diminution de la sensibilité des membres inférieurs, ce qui est une complication du déséquilibre hormonal;
  • violation de la fonction digestive du tube digestif et diarrhée;
  • tremblements périodiques des membres supérieurs et de la tête, qui s'intensifient au moment de l'excitation;
  • un sentiment inexplicable d'anxiété et d'anxiété, qui survient soudainement, et qui passe tout aussi bien sans prendre de sédatifs;
  • violation de l'activité rythmique du cœur, qui se manifeste le plus souvent sous la forme d'une tachycardie;
  • augmentation des taux d'éosinophiles dans le sang;
  • augmentation de la production d'urine;
  • une diminution de la concentration de glucose dans le sang et l'apparition de signes d'hypoglycémie;
  • règles irrégulières ou disparition complète des menstruations;
  • violation de la fonction reproductrice du corps et incapacité de concevoir un enfant;
  • déshydratation du corps dans le contexte d'un apport hydrique important, qui est excrété presque immédiatement par les reins sous forme d'urine.

Tous les symptômes ci-dessus d'une diminution du niveau de 17 OH-progestérone ont une gravité de manifestation différente, en fonction de la faible concentration de l'hormone stéroïde. On pense que réduire le niveau d'hormone stéroïde comporte beaucoup plus de dangers que d'augmenter la concentration de 17 OH-progestérone.

Raisons d'augmentation et de diminution

17 L'OH-progestérone (la norme chez les femmes est déterminée par le diagnostic des niveaux hormonaux féminins) est une hormone stéroïde, dont une diminution du niveau peut être causée par la présence des maladies ou conditions pathologiques suivantes du corps:

  • insuffisance surrénale congénitale (cette pathologie est associée à des anomalies de la formation intra-utérine du fœtus, lorsque les tissus de l'organe ne reçoivent pas leur plein développement, et après la naissance du bébé, ils ne remplissent pas leurs fonctions physiologiques dans la synthèse de l'hormone 17 OH-Progestérone);
  • diagnostiquer une femme atteinte de la maladie d'Addison, qui se déroule sous une forme chronique ou aiguë;
  • des néoplasmes bénins et oncologiques qui sont localisés dans les tissus des glandes surrénales, perturbent l'organe, conduisent à une absence complète ou à une diminution significative de la production d'hormone stéroïde;
  • intoxication de l'organisme par des sels de métaux lourds ou de composés chimiques dont les substances actives entraînent la destruction des tissus surrénaliens;
  • une caractéristique héréditaire du corps lorsque les glandes endocrines ne fournissent pas au corps une quantité suffisante de l'hormone 17 OH-progestérone (cette raison est l'une des causes les plus courantes d'une réduction du niveau de stéroïdes).

L'augmentation de la concentration de l'hormone est également une pathologie qui nécessite une élimination en prenant des médicaments, un traitement chirurgical ou une correction du mode de vie.

Un niveau trop élevé de 17 OH-progestérone peut être causé par les raisons suivantes:

  • infertilité primaire ou secondaire, acquise à la suite de maladies précédemment transférées des organes du système reproducteur qui ont provoqué leur dysfonctionnement;
  • tumeurs bénignes et cancéreuses des ovaires, ainsi que d'autres appendices utérins;
  • perturbation temporaire du cycle menstruel en raison de l'influence de divers facteurs (si tel est le cas, l'augmentation du niveau d'hormone stéroïde est de courte durée et le problème lui-même est éliminé immédiatement après la stabilisation du cycle)
  • hyperplasie du cortex surrénalien, acquise au cours du développement fœtal.

Un niveau élevé de 17 OH-progestérone est le plus dangereux car la substance hormonale est capable de provoquer un développement sexuel précoce chez les filles, entraînant des perturbations dans le fonctionnement des organes du système reproducteur. Déterminer les causes du déséquilibre hormonal est la tâche principale lors de l'organisation d'un traitement de qualité.

Indications pour l'étude

La réalisation d'une analyse au niveau 17 de OH-progestérone est indiquée pour les femmes qui ont les problèmes de santé suivants:

  • Irrégularités menstruelles;
  • tous les types de tumeurs surrénales;
  • hirsutisme;
  • l'impossibilité de concevoir un enfant;
  • carence en 11-hydroxylase et 21-hydroxylase;
  • manifestations d'un déséquilibre des hormones sexuelles féminines;
  • diminution de la libido.

Les indications de l'étude sur le niveau d'hormone stéroïde sont déterminées par un gynécologue ou endocrinologue qui examine et traite le patient.

Comment déterminer

La détermination du niveau de 17 OH-Progestérone est réalisée dans un laboratoire équipé de tout le matériel et de la base technique nécessaires à ce type de recherche. En tant que matériel biologique, du sang veineux est utilisé, qui est soumis à une analyse biochimique.

La durée moyenne d'une intervention diagnostique est de 3 à 8 heures Ce type d'étude est réalisé dans des établissements de santé publics et privés. Le coût moyen d'analyse est de 1500-2000 roubles.

Préparation et analyse

Une étude du sang veineux à un niveau de 17 OH-progestérone ne nécessite pas de procédures de préparation complexes. La règle principale pour la collecte de matériel biologique et l'obtention des données les plus fiables est la sélection de sang veineux pendant 3-5 jours du cycle menstruel.

Pendant cette période, la concentration d'hormone stéroïde est optimale et tout changement de son niveau dans le sens d'une diminution ou d'une augmentation sera déterminé à l'aide de tests de laboratoire.

Le don de sang veineux a lieu le matin entre 8 et 11 heures Le dernier repas doit avoir lieu au plus tard 8 heures avant la visite du laboratoire.

A la veille de l'analyse, il est interdit de boire de l'alcool, des drogues et des médicaments hormonaux. Si une femme prend d'autres médicaments, elle doit en informer son médecin traitant et le spécialiste qui prend le sang.

Déchiffrer les résultats

Afin de déchiffrer indépendamment les résultats d'une analyse biochimique du sang veineux au niveau 17 de OH-progestérone, il est nécessaire d'obtenir les résultats d'un test de laboratoire et de comparer son contenu avec des valeurs normales.

Dans ce cas, la phase du cycle menstruel, au cours de laquelle le sang a été prélevé, l'âge de la femme, la présence ou l'absence de grossesse, doivent être pris en compte. Une diminution ou une augmentation de la concentration d'hormone stéroïde est une raison pour visiter un endocrinologue, un gynécologue, un examen complet des glandes surrénales, des ovaires et d'autres organes du système reproducteur féminin.

Comment revenir à la normale

Le rétablissement du niveau normal de 17 OH-progestérone implique l'utilisation d'une thérapie symptomatique. Elle consiste à éliminer les causes qui provoquent un déséquilibre hormonal..

Médicaments

L'utilisation de la pharmacothérapie n'est indiquée qu'en cas de diminution du niveau d'hormone stéroïde.

Pour ce faire, utilisez les outils suivants qui compensent le dysfonctionnement surrénalien:

  • Dexaméthasone - est administrée une fois par jour par voie intraveineuse avec un compte-gouttes, en ajoutant 0,5 à 9 mg de médicament à une solution de chlorure de sodium à une concentration de 0,9% (le coût du médicament est de 45 roubles pour 1 ampoule);
  • Raft - injection, qui est administrée par voie intraveineuse à 8-10 mg par jour, mais à la discrétion du médecin, la posologie peut être augmentée (le prix du médicament est de 380 roubles par paquet de 10 ampoules);
  • Betaspan depot est un médicament injectable qui est injecté profondément dans le muscle fessier 1-2 ml par jour (le coût du médicament est de 350 roubles);
  • Depos - le médicament est destiné à l'injection, il est prescrit sous forme d'injections intramusculaires de 1-2 ml par jour (le coût moyen du médicament est de 850 roubles)..

La durée d’utilisation des médicaments ci-dessus et la posologie sont déterminées par le médecin traitant en fonction de la gravité de la dysfonction surrénale, ainsi que du taux de 17 OH-progestérone dans le sang de la femme..

Méthodes folkloriques

Les thérapies alternatives ne sont pas utilisées pour traiter les maladies des glandes surrénales, qui peuvent réduire ou augmenter la synthèse de l'hormone stéroïde. L'utilisation de décoctions et de teintures à base de plantes médicinales peut ne pas avoir d'effet positif et provoquer une détérioration du bien-être.

Autres méthodes

Dans les cas où la pharmacothérapie n'apporte pas de résultat positif, ou si des maladies excluant l'utilisation de médicaments sont diagnostiquées, une intervention chirurgicale est utilisée.

L'opération est indiquée pour les néoplasmes tumoraux dans les glandes surrénales et les tissus ovariens. L'ablation des néoplasmes bénins ou oncologiques est réalisée sous anesthésie locale à l'hôpital du service chirurgical. Les indications de la chirurgie sont déterminées individuellement par le médecin traitant en fonction des résultats d'un examen diagnostique.

17 OH-Progestérone est une hormone stéroïde qui régule le système reproducteur féminin, participe au maintien de la stabilité du cycle menstruel.

Si la concentration de cette substance dans le corps de la femme est normale, l'équilibre optimal des hormones sexuelles est maintenu. Une diminution ou une augmentation de la concentration de stéroïdes entraîne une infertilité, l'apparition d'une sensation de fatigue chronique et des troubles métaboliques dans le corps.

Conception de l'article: Vladimir le Grand

Progestérone. Taux de grossesse par semaine, 17-OH plus élevé, inférieur à la normale

La progestérone est une substance hormonale biologiquement active dont dépend une issue positive de la grossesse. Dans certains cas, une insuffisance de son taux hebdomadaire affecte l'état de la femme et de son enfant à naître.

Qu'est-ce que la progestérone??

La progestérone est une hormone qui affecte la fonction reproductrice humaine. Il est produit dans les ovaires, le placenta (pendant la grossesse) et les glandes surrénales, aide à préparer le corps à la conception et à la naissance d'un enfant, régule le cycle menstruel, affecte la libido. Si le corps d'une femme manque de progestérone, des problèmes de conception peuvent survenir.

La grossesse et les menstruations sont largement contrôlées par les hormones, et la progestérone est l'une de ces hormones. Il appartient à la classe des progestatifs, il est sécrété par le corps jaune, la glande endocrine temporaire, que le corps féminin produit après l'ovulation dans la seconde moitié du cycle menstruel. La progestérone affecte la fonction de l'endomètre, prépare l'utérus à fixer l'ovule. Si la fécondation ne se produit pas, le corps jaune disparaît, les niveaux de progestérone baissent.

En médecine, des hormones stéroïdes synthétiques appelées progestatifs sont utilisées. En combinaison avec des œstrogènes sont utilisés dans le développement de contraceptifs. La progestine est également utile dans le traitement des troubles de la ménorrhée et de la ménopause..

Le rôle de l'hormone dans le portage du fœtus

Avec la progestérone, la muqueuse de l'utérus (endomètre) est mise à jour mensuellement et se prépare à recevoir un ovule fécondé. La progestérone affecte les contractions de l'utérus, empêchant ses muscles d'arracher l'ovule. Il protège également le corps contre les fausses couches, participe à l'étirement de l'utérus, correspondant à un bébé en pleine croissance.

Pendant la grossesse, il affecte l'augmentation de la graisse sous-cutanée sur le ventre d'une femme, protégeant ainsi le bébé des ecchymoses mécaniques et prépare les os pelviens pour l'accouchement suivant.

La progestérone (la norme pendant la grossesse augmente de quelques semaines dans la seconde moitié du cycle menstruel) est une hormone dont le niveau dans le corps féminin est instable. Son augmentation affecte la membrane muqueuse de l'utérus qui, sous l'influence de la progestérone, sécrète des protéines spéciales.

Si la muqueuse de l'utérus n'est pas assez épaisse, l'implantation ne se produit pas, alors le niveau d'oestrogène et de progestérone diminue, la membrane utérine est détruite, les menstruations se produisent.

En cas de fécondation, le placenta commence à se développer, ce qui à 8-10 semaines de grossesse prend la fonction du corps jaune. Cela diminue le niveau d'oestrogène. Le placenta fournit la nutrition et l'oxygène au bébé à naître et commence à produire de la progestérone. À partir de ce moment, la production d'hormones commence à un rythme plus élevé, elle reste donc élevée pendant les 9 mois. La combinaison d'un taux élevé d'oestrogène et de progestérone supprime l'ovulation pendant la grossesse. La progestérone favorise la croissance des seins pendant la grossesse. L'hormone réduit également la réponse immunitaire maternelle à la perception embryonnaire..

La progestérone appartient au groupe des neurostéroïdes, elle affecte d'autres parties du corps:

  • structures cérébrales;
  • système nerveux;
  • métabolisme eau-électrolyte;
  • condition de la peau;
  • protège contre la perte osseuse.

Progestérone hebdomadaire

La progestérone (la norme pendant la grossesse par semaines, en particulier dans les périodes précoces et tardives, peut augmenter) est mesurée en nanogrammes par millilitre de sang. Chaque phase a ses propres valeurs. L'hormone peut augmenter et diminuer dans une faible mesure. L'interprétation des résultats dépend des caractéristiques de l'évolution de la grossesse..

Progestérone de grossesse hebdomadaire

Si l'hormone n'augmente pas au début de la grossesse, le médecin suggère une grossesse extra-utérine ou pathologique. À l'avenir, si une série de tests n'a pas montré son augmentation, la femme enceinte peut avoir des problèmes de viabilité placentaire ou fœtale.

Tableau des normes au premier trimestre

L'âge gestationnel de l'enfant est déterminé à partir du premier jour de la dernière menstruation. Si la femme n'est pas encore enceinte, le corps se prépare déjà pour cette période et une petite quantité d'hormone commence à être produite dans les ovaires.

L'ovulation ou la libération de l'ovule pour la fécondation se produit à la fin de 2 semaines de grossesse. Pendant cette période, les niveaux de progestérone augmentent car cela devrait stimuler l'utérus. Au cours des semaines suivantes du premier trimestre, lorsque le système cardiovasculaire est en ponte, l'hormone active le développement des vaisseaux sanguins.

Semaine gestationnelle

Niveau hormonal

1-2de 1 à 1,5ng / ml3-4de 2 à 10 ng / ml5-610 à 29 ng / ml7-1415 à 44 ng / ml

Entre 7 et 10 semaines, lorsque l'hormone commence à produire le placenta, son niveau diminue légèrement et après 10 semaines, la croissance se produit à nouveau.

Le tableau des normes au deuxième trimestre

La teneur en progestérone dans le corps d'une femme pendant la grossesse est instable, peut varier tout au long de la journée.

Semaine gestationnelle

Niveau hormonal, ng / ml

15-1646.75-51.417-1859,28–65,719-2071,8–74,5021-2275,3–77,1523-2478,15–80,425-2683.89–84.126-2791,5-100,3

La période la plus dangereuse est la semaine 20, car cette période est caractérisée par une forte dépendance du développement fœtal sur les niveaux de progestérone. C'est durant cette période que le risque accru de fausse couche demeure.

Tableau des normes au troisième trimestre

Peu avant la date de naissance, le corps féminin produit environ 250 mg de progestérone par jour. Dans le même temps, 90% de l'hormone pénètre dans la circulation maternelle. Après l'accouchement, les niveaux de progestérone chutent considérablement.

Semaine gestationnelleNiveau hormonal, ng / ml
27-2891,3–92,3
29-30101,38–110,97
31–32127.10–134.8
33–34135,45–140,68
35–36149,43–161,27
37–38219.58, –242.75
39–40273.88-300.77

Toutes les valeurs données dans les tableaux sont approximatives. Il faut garder à l'esprit qu'avec une double grossesse, le niveau de l'hormone augmente.

Progestérone dans la FIV

Le cycle de FIV, lorsque les hormones sont soigneusement activées et désactivées, diffère du cycle naturel lorsque les ovaires produisent de la progestérone jusqu'à ce que le placenta commence à agir. Certains traitements contre l'infertilité empêchent la production de progestérone.

Cela signifie que les femmes qui ont subi une grossesse par FIV auront un faible niveau d'hormone, et donc, de la progestérone supplémentaire est nécessaire pour combler la carence. En cas de grossesse avec FIV, la progestérone est prescrite pour soutenir le développement du fœtus après avoir prouvé l'ovulation passée sous la forme d'une injection intramusculaire ou à travers le vagin sous la forme d'un gel, suppositoire. Les préparations de progestérone en comprimés sont utilisées pour maintenir la deuxième phase seulement après l'ovulation réelle.

Pourquoi la progestérone est-elle réduite?

De faibles niveaux d'hormones affectent la capacité de la mère à terminer en toute sécurité le processus de portage du bébé. Le manque d'hormone au milieu de la grossesse entraîne une altération du développement fœtal. L'absence en fin de gestation entraîne des saignements abondants lors de l'accouchement.

La progestérone (la norme pendant la grossesse varie considérablement selon la semaine) diminue pour des raisons:

  • résorption accélérée du corps jaune (normalement cela ne devrait pas se produire avant 16-17 semaines);
  • altération de la fonction du placenta;
  • maladies des glandes surrénales ou des reins;
  • toxicose en fin de grossesse;
  • allongement de l'âge gestationnel de plus de 41 semaines;
  • migraines, dépression.

Symptômes et manifestations

La diminution de la progestérone comprend les symptômes suivants:

  • crampes
  • léger saignement;
  • augmentation du tonus de l'utérus;
  • sécheresse vaginale;
  • changements dans la position du placenta. Augmentation du tonus utérin avec réduction de la progestérone

Si le niveau hormonal est bas, cela contribue à:

  • fausse couche;
  • naissance prématurée;
  • abaisser la glycémie.

Pourquoi les indicateurs sont-ils augmentés?

Le taux de progestérone augmente fortement au moment de la naissance. Une augmentation se produit également chaque trimestre, par semaine avec une grossesse normale, et si une femme porte des jumeaux, la progestérone augmente de manière significative.

Dans certains cas, des taux accrus indiquent une pathologie:

  • si, au début de la grossesse, il y avait une dérive cloquante, lorsque les villosités choriales se développent sous forme de bulles remplies de liquide;
  • maturation retardée du placenta;
  • altération de la fonction surrénale;
  • utilisation de médicaments hormonaux.

Signes d'augmentation

Une augmentation des niveaux d'hormones provoque des effets secondaires:

  • Constipation. La progestérone a un effet relaxant sur les muscles lisses des intestins, rendant le mouvement des aliments difficile.
  • Sautes d'humeur et dépression.
  • Maux de tête. Une augmentation du niveau de l'hormone augmente le flux sanguin vers le cerveau, tout en relaxant les vaisseaux sanguins, entraînant une baisse de la pression artérielle.
  • Somnolence.

Quels sont les écarts dangereux par rapport à la norme pour le fœtus?

Une carence hormonale détectée par des tests de laboratoire est dangereuse, car elle augmente le risque de fausse couche et de grossesse non évolutive. La carence hormonale se développe également avec des maladies inflammatoires, un effort intense et un épuisement physique..
Quel que soit l'âge gestationnel, de faibles niveaux d'hormone dus à des valeurs d'hCG plus faibles indiquent une grossesse extra-utérine ou une menace d'interruption.

Dosage de progestérone 17-OH

Progestérone (les taux de grossesse hebdomadaires varient considérablement) - 17 l'hydroxyprogestérone est un précurseur du cortisol. Il participe à la dégradation des protéines, du glucose et des graisses.

Les polycliniques sont testées pour déterminer le niveau de progestérone libre et l'hormone 17-OH dans le sang. Ils sont produits par différentes glandes. La première hormone est synthétisée par le corps jaune et le placenta. Le second est le cortex surrénalien.

Les deux espèces sont importantes et affectent la performance de la fonction de reproduction féminine. Pour évaluer les irrégularités menstruelles, les problèmes de conception, des tests sont effectués pour déterminer le niveau de deux types d'hormones. Pour surveiller le cours de la grossesse, dans le diagnostic des pathologies du fœtus, une analyse de sang est prescrite pour déterminer le niveau de progestérone libre.

Le fond hormonal à différents stades de la grossesse varie. Si la progestérone et l'estradiol jouent un rôle plus important au cours du premier trimestre, alors au stade du deuxième trimestre, la progestérone, l'estradiol et la 17-OH - progestérone jouent un rôle plus important..

L'une des complications de la grossesse est la cholestase intrahépatique. Le passage cassé de la bile se produit souvent sous l'influence d'une augmentation de la progestérone. Pour ce faire, des tests sont assignés pour déterminer le niveau de 17-OH. La livraison de l'analyse n'est pas incluse dans la liste calendaire des tests et examens pendant la grossesse physiologique. Pour évaluer l'état d'une femme enceinte, il suffit de déterminer le niveau de bêta-hCG, hCG total, qui accélère la production de progestérone et d'oestrogène et détermine le degré de risque.

Des tests hormonaux sont administrés si une femme est à risque ou si elle a un bébé de plus de 40 semaines. Un niveau de progestérone détecté inférieur à la normale indique un dépassement biologique d'un enfant. Dans ce cas, une décision est prise de procéder à un accouchement induit ou il est proposé d'avoir une césarienne en travail.

Si la progestérone est normale, alors nous parlons peut-être d'une grossesse imaginaire prolongée. Dans ce cas, cela se termine bien, le bébé est fonctionnellement mature, l'accouchement se termine en toute sécurité, mais un peu plus tard.

Préparation à l'analyse:

  1. Il n'est pas conseillé de prendre des médicaments 3 jours avant l'étude.
  2. Pendant une journée, abandonnez l'activité physique, ne buvez pas de café, de thé, d'alcool.
  3. Avant de passer le test, il est recommandé de mourir de faim pendant 14 heures et de donner du sang à l'estomac vide. L'eau peut être consommée, mais à la rigueur et au plus tard 8 heures avant l'étude.
  4. Le prélèvement sanguin est effectué le matin, car la concentration d'hormones pendant cette période est au maximum.

Il n'y a pas de jours spécifiques pour les tests pendant la grossesse. La recherche peut être effectuée n'importe quel jour du mois. Le meilleur résultat est obtenu si les résultats de l'enquête sont examinés en dynamique..

Traitement de la carence hormonale

Augmentation du tonus utérin, taches d'écoulement - ce n'est pas une raison pour utiliser des médicaments hormonaux. Parfois, une femme suffit pour se détendre, changer son régime alimentaire et tous les problèmes seront résolus. S'il est nécessaire d'utiliser des hormones, le traitement doit être effectué uniquement sous la surveillance d'un médecin, sur la base des résultats des études hormonales.

Les médicaments prescrits sont annulés progressivement, une annulation brutale peut entraîner une fausse couche.

La question de l'utilisation des médicaments hormonaux est parfois décidée par le médecin sans tenir compte du niveau de progestérone. Si nécessaire, la nomination des médicaments prend en compte les antécédents obstétricaux, les plaintes de la femme enceinte et l'évaluation de son état après échographie.

Thérapie hormonale

Avec un faible niveau de progestérone, le médecin prescrit une hormonothérapie:

  • Utrozhestan. Au cœur du médicament se trouve la progestérone, substance active, identique à l'hormone naturelle. Réduit l'excitabilité, l'activité contractile de l'utérus. Il est prescrit en cas de menace d'avortement, de travail prématuré. 400 mg sont prescrits toutes les 8 heures. La durée d'admission est déterminée par le médecin, le rejet du médicament s'effectue progressivement. Les femmes enceintes doivent surveiller la fonction hépatique.
  • Dufaston. Une préparation progestative contenant la substance active dydrogestérone. Il est prescrit pour une carence en progestérone. Le médicament est rapidement absorbé par le tractus gastro-intestinal, métabolisé dans le foie. Il est prescrit en cas de menace de fausse couche dans le contexte d'une baisse des taux de progestérone. Dans ce cas, pris 2 fois par jour jusqu'à la 20e semaine de grossesse, puis la dose est progressivement réduite.
  • Krynon. Le médicament est utilisé au premier trimestre avec un fonctionnement insuffisant du corps jaune. Dans les périodes suivantes, l'utilisation du médicament n'est pas recommandée. Les doses sont convenues avec le médecin.

La carence hormonale peut être compensée en augmentant les aliments riches en zinc, en magnésium et en aliments protéinés. Abstinence de situations stressantes, normalisation de la routine quotidienne avec la bonne combinaison de sommeil, de repos et de travail - tout cela aidera à restaurer le niveau hormonal.

Traitement avec concentration accrue

Une légère augmentation de l'hormone peut être ajustée par l'alimentation. Pour ce faire, normalisez le poids, limitez l'utilisation des noix, du fromage à pâte dure, de la farine et des aliments frits.

Mifépristone Il est utilisé pour stimuler le travail en cas de grossesse normale à terme. Le médicament est en vente libre, mais il ne doit être pris qu'après accord avec le médecin. Ne prenez pas si vous soupçonnez une grossesse utérine. Pour stimuler le travail, 1 comprimé est pris à 200 g, 1 fois par jour. Après 24 heures, un autre comprimé est pris. Après cela, l'état de la femme en travail est évalué, si nécessaire, des prostaglandines sont prescrites.

En plus des médicaments, il est proposé d'abandonner les mauvaises habitudes, d'ajuster le régime quotidien, de réduire la proportion de produits protéinés, de refuser les aliments contenant un pourcentage élevé de graisses saturées.

Est-il dangereux de prendre de la progestérone enceinte en comprimés?

L'expérience des médecins et la recherche des scientifiques montrent que l'utilisation de médicaments hormonaux dans certains cas est justifiée, en particulier dans le traitement de la menace de fausse couche, de naissance prématurée, mais pas sous forme de suppositoires et de comprimés.

Comment maintenir les niveaux d'hormones?

Le rétablissement à un niveau normal doit être sous la supervision d'un médecin qui vous conseillera de respecter les recommandations:

  1. Revoir le régime alimentaire, éliminer les aliments nocifs, ajouter des aliments enrichis en vitamines C et E.
  2. Inclure des aliments biologiques naturels dans votre alimentation.
  3. Obtenez suffisamment d'acides gras oméga-3.
  4. Gardez une trace de la nutrition, maintenez un poids santé.
  5. Respectez votre routine quotidienne. Les classes actives alternent avec un bon repos.
  6. Éloignez-vous des produits chimiques trouvés dans les cosmétiques, les détergents.

Un traitement hormonal de soutien pendant la grossesse est nécessaire lorsqu'il existe des normes de laboratoire confirmées pour la progestérone par semaine. Une grossesse normale n'a pas besoin d'hormones supplémentaires. Ils peuvent non seulement aider, mais aussi nuire.

Vidéo: effets de la progestérone sur la grossesse

Quel est le rôle de la progestérone pendant la grossesse:

Progestérone 17 OH augmentée pendant la grossesse

Je suis allé à une consultation de gynécologie et je me suis intéressé à la question de savoir pourquoi donner du sang si souvent. Il s'avère que si la progestérone 17 OH est élevée pendant la grossesse, il existe un risque de fausse couche.

Conclusion

Un changement de statut hormonal ne devrait pas provoquer de panique. Si la progestérone 17 OH est élevée pendant la grossesse, les experts conseillent:

  • revérifier, conformément aux règles de la formation préalable;
  • si nécessaire, suivre un traitement avec des médicaments prescrits.

Pendant toute la période, les patients à risque doivent éviter le stress, dormir au moins 8 heures.

Présentation de l'hormone

Il appartient à un sous-groupe de stéroïdes produits par les ovaires et les glandes surrénales. Le niveau de substance hormonale change tout au long du cycle menstruel, les valeurs maximales sont enregistrées au moment de l'ovulation.

Après la conception, la production se poursuit dans le corps jaune jusqu'à la formation du placenta. Ensuite, la substance est produite directement à la place de l'enfant, pendant toute la grossesse.

Normes

Indicateurs standard pour les femmes enceintes:

Dates en semainesQuantité en nmol / L
1-6à 10
7-14jusqu'au 17
15-24jusqu'à 20
25-33jusqu'à 28
35-40jusqu'à 34

Si la progestérone 17 OH est élevée pendant la grossesse, alors la patiente est re-testée.

Augmentation des niveaux d'hormones lors de la naissance d'un enfant

Les femmes enceintes subissent des changements hormonaux complexes dans le corps. Pour une gestation normale, un équilibre hormonal optimal est nécessaire. Un signe d'une production accélérée d'hormones mâles dans les glandes surrénales pendant la grossesse est que la progestérone 17 OH est élevée.

Quelles valeurs de 17 OH progestérone sont critiques

Les spécialistes ne font attention à un changement du niveau hormonal que lorsque son volume standard est doublé. Avant ces marques, aucun traitement n'est prescrit, la femme et le fœtus sont surveillés.

Si la progestérone 17 OH est élevée pendant la grossesse, elle provoque une augmentation de la testostérone, ce qui provoque:

  • avortement spontané jusqu'à 22 semaines;
  • travail prématuré - au deuxième trimestre de la grossesse.

Une augmentation stable des taux constitue une menace de fausse couche pendant toute la période de gestation.

Augmentation des niveaux d'hormones lors de la planification d'une grossesse

Un changement dans la production de substances hormonales se produit sous la forme congénitale d'hyperplasie surrénale. Un déficit congénital en 21-hydroxylase entraîne une élévation de la 17 OH progestérone.

Les patients souffrent d'une croissance excessive des cheveux de type masculin et d'une infertilité. La forme latente de la carence enzymatique nécessite une correction médicamenteuse des hormones - la conception et la grossesse ultérieure sont pratiquement impossibles sans thérapie.

Préparation à l'analyse et aux résultats selon le terme

Une période de préparation incorrecte avant le prélèvement de sang pendant la grossesse conduit au fait que la valeur de la progestérone 17 OH montre une valeur accrue.

L'analyse est faite à jeun, 8 heures avant l'heure prévue, vous ne pouvez pas manger, le café, les boissons au thé et les jus sont interdits. Autorisé à boire de l'eau propre.

Indicateurs standard en fonction de la période de gestation:

  • premier trimestre - de 1,3 à 3,0;
  • le second est 2.0-5.0;
  • le troisième est de 5,0 à 8,3 ng / ml.

Que faire si les niveaux d'hormones sont élevés

Le traitement des troubles est prescrit par le médecin traitant. Si la progestérone 17 OH est élevée, la correction du traitement médicamenteux.

Les patients sont prescrits un traitement avec Metipred, Dexamethasone. Pour prévenir les déséquilibres, il est recommandé de passer à la nutrition diététique, de normaliser les horaires de sommeil et d'éliminer les situations stressantes..