17-OH-progestérone (17-hydroxyprogestérone): qu'est-ce que c'est, la norme chez les femmes et les hommes selon l'âge, les causes des écarts par rapport à la norme, le décodage des résultats des tests sur 17-opk

La 17 - OH - progestérone (17 oxyprogestérone ou 17 - acide optique) participe au fonctionnement du système reproducteur. Grâce à lui, le corps est capable de concevoir et de porter un enfant. Dans le sang, il est contenu en petite quantité. Chez la femme, la norme 17-OH - progestérone est étroitement liée aux phases du cycle menstruel.

Dans la première phase du cycle, la substance est produite par les ovaires. Sa concentration commence à croître au milieu du cycle et reste inchangée pendant la deuxième phase.

Pendant la fécondation, le niveau de 17 opc augmente progressivement. En l'absence de conception, la concentration de 17 opc diminue jusqu'à ce qu'un nouveau cycle commence..

L'article donnera une réponse qu'il s'agit de l'hormone 17 op, quand il est nécessaire de faire des tests pour sa concentration, quelles normes existent.

Qu'est-ce que 17 - OH - Progestérone

Sous 17-OH-progestérone (hydroxyprogestérone), on entend un produit de nature transitionnelle, qui est impliqué dans le métabolisme des hormones et est produit par l'organisme chez l'homme et la femme en quantité différente. Abrégé 17 opk. Sa production se produit dans les glandes surrénales et les gonades. La formation de 17 opc est due à l'interaction de la progestérone et de la 17 - hydroxypregnenolone.

L'hydroxyprogestérone peut être produite dans le placenta et dans les organes génitaux, étant convertie en androstènedione, qui est le matériau de départ pour la formation de testostérone chez les hommes ou d'estradiol chez les femmes.

Le nombre de 17 opc change sous l'influence de l'heure de la journée. Son niveau le plus élevé est observé le matin et le minimum - le soir et la nuit. Chez la femme, elle évolue sous l'influence du cycle menstruel..

Pendant l'ovulation, la 17-OH-progestérone est élevée. Ensuite, son niveau diminue et avec le début d'une nouvelle phase, la quantité d'hormone recommence à augmenter. Il existe une forte relation dans le corps féminin entre la quantité de cette substance et le niveau de progestérone et d'estradiol. Pendant la période de gestation, la concentration de 17 opc augmente.

Ce produit remplit les fonctions suivantes:

  • synthèse de cortisol et d'androstènedione;
  • participe à la régulation de la puberté;
  • a un effet sur le cycle menstruel;
  • affecte la reproduction (la conception et la portance d'un enfant);
  • Aide à résister au stress
  • affecte le comportement sexuel.

L'âge affecte également le niveau de ce produit dans le sang. Son niveau maximal est enregistré pendant la période dans l'utérus avec le début du deuxième trimestre de la grossesse et immédiatement après la naissance. 17 - OH - la progestérone est élevée chez un enfant s'il est né prématurément. Au début de la première semaine de vie, le niveau de l'hormone diminue et devient progressivement le plus petit. Pendant la période de puberté, elle grandit et se fixe au maximum à l'âge adulte.

Les enzymes affectent 17 opc. Même un petit changement en eux conduit à un effet négatif de l'hormone.

Certains confondent les concepts de progestérone et de progestérone 17-OH. Qu'est-ce que la progestérone? La progestérone chez la femme est appelée l'hormone de la grossesse. Il est considéré comme une hormone à part entière, alors que 17 opk - transitionnel.

Test 17 - OH Progestérone

En cas d'interruption du fonctionnement des hormones ou avec une forte augmentation du cortex surrénalien, le patient est envoyé pour étudier le niveau d'oxiprogestérone. Ces échecs sont présents:

  • avec l'infertilité, lorsqu'il est suggéré que la cause est un déséquilibre hormonal;
  • avec une racine des cheveux améliorée sur le corps. Ils couvrent densément le visage, la poitrine, le dos et d'autres endroits non caractéristiques de leur croissance;
  • avec des interruptions du cycle menstruel ou le début des menstruations;
  • sous des hypothèses sur la formation dans les glandes surrénales;
  • au cours du traitement des glandes surrénales avec des stéroïdes pour déterminer l'effet positif des médicaments utilisés;
  • sous l'hypothèse d'une hyperplasie congénitale (le processus d'augmentation de la production de la structure cellulaire, à la suite de laquelle il y a une violation du processus métabolique) des glandes surrénales chez les enfants;
  • interruptions hormonales chez l'homme et la femme;
  • pour établir le fait de l'existence de néoplasmes dans les ovaires.

Pour étudier l'hormone, le sang est prélevé dans une veine. Chez une femme, la 17-OH - progestérone en phase folliculaire est examinée. Pour que le résultat sur 17-OH-progestérone dans la phase folliculaire soit le plus vrai, vous devez donner du sang le cinquième jour après le début des menstruations. Il n'est pas logique d'effectuer la procédure de don de sang après le 20e jour du cycle, en raison d'une diminution du niveau hormonal, et les valeurs obtenues ne seront pas fiables. Les enfants et les hommes peuvent donner du sang à tout moment. L'analyse est prise le matin, à jeun. Vous ne pouvez pas manger moins de huit heures avant le test. Autorisé à boire de l'eau en toute quantité.

Les valeurs de 17 oxyprogestérone sont dans les limites normales

Il est possible de déterminer le volume d'hydroprogestérone uniquement après avoir réussi les tests. Le spécialiste étudie de manière approfondie tous les résultats de la 17 oxyprogestérone. Les normes 17 opk sont données dans le tableau ci-dessous.

GroupeNorme en n mol / lNorme ng / ml
Juste né0,7-2,30,23-0,75
Enfant de moins de 13 ans0,1-2,70,03-0,9
Garçons adolescents de 13 à 17 ans0,2-5,30,07-1,7
Sexe masculin0,9-60,3-2
Adolescentes de 13 à 17 ans0,1-70,03-2,3
Sexe féminin pendant la phase folliculaire du cycle0,2-2,40,07-0,8
Sexe féminin pendant la phase lutéale du cycle0,9-8,70,3-2,9
Femmes au cours du premier trimestre de la gestation4.1-9.51.3-3
Sexe féminin au deuxième trimestre de gestation6.4-15.92-5
Sexe féminin au troisième trimestre de gestation15-, 9-26.45-8.3

Les limites des valeurs normales de l'hormone sont larges. Un léger changement de sa concentration est sans danger. Ses indicateurs sont toujours surestimés lors du portage d'un enfant et dans la deuxième période du cycle. Le stress et les états nerveux provoquent un bond en hydroxyprogestérone.

Déchiffrer les résultats

Les résultats obtenus peuvent être attribués à l'une des trois options:

  • 1 option. L'oxyprogestérone est contenue dans un volume normal. Ainsi, les glandes surrénales et les ovaires ne sont pas la cause du déséquilibre hormonal.
  • Option 2. Quantité élevée de 17 hydroxyprogestérone. 17 - OH - la progestérone est élevée chez les enfants nés avant l'expiration de la période de grossesse prescrite. Elle descend dans environ une, deux semaines. Lorsqu'il s'agit d'une concentration élevée de ce produit à l'âge adulte, les pathologies suivantes sont peut-être disponibles:
    • dans les glandes surrénales et les ovaires, il y a des formations tumorales;
    • avec des valeurs pas très élevées, l'infertilité et les interruptions du cycle menstruel sont possibles;
    • 17 - OH - progestérone est élevée en raison d'une anomalie corticale surrénale héréditaire. La maladie est transmise génétiquement à l'enfant en raison d'un dysfonctionnement de l'une des enzymes, ce qui entraîne un métabolisme actif des hormones. Les nourrissons de sexe masculin présentent des symptômes de virilisation - agrandissement du pénis et du scrotum. La femelle manifeste une hermaphridite - gros clitoris et grandes lèvres, qui peuvent d'abord être confondus avec le pénis et le scrotum. Les enfants souffrent également de perturbations métaboliques entraînant une privation de sels de potassium et de sodium.
    • effet secondaire de la prise de médicaments contenant de la progestérone.

Pilosité excessive, peau grasse, acné, dysfonctionnement du cycle menstruel seront des signes de surestimation des niveaux d'hydroprogestérone.

Lors du traitement d'une quantité accrue de 17 oxyprogestérone, une hormonothérapie (dexaméthasone ou méthylprednisolone) est administrée. Pendant l'utilisation de ces médicaments, un gain de poids est possible, car ils retiennent le fluide dans le corps. D'autres mesures indésirables ne sont pas observées, car lors de l'utilisation, n'utilisez pas de fortes doses. Le régime est prescrit exclusivement par un spécialiste, en tenant compte des périodes du cycle menstruel et des signes manifestes de la maladie. L'utilisation des fonds est mieux répartie en plusieurs étapes. Les intervalles entre les réceptions doivent être identiques. Tous les fonds sont prélevés après les repas. Périodiquement, il est nécessaire de donner du sang pour surveiller l'efficacité du traitement.

En l'absence de traitement approprié, de tels troubles peuvent se développer comme: diabète sucré, hypertension artérielle, cholestérol élevé, troubles cardiaques.

  • Option 3. Faible concentration d'hydroxyprogestérone dans le sang - affecte négativement l'état de santé. Elle survient avec un manque d'enzymes qui participent à la synthèse des stéroïdes du cortex surrénalien. L'inconvénient conduit à:
    • La maladie d'Addison;
    • pathologies des glandes surrénales acquises ou présentes dès la naissance;
    • faux hermaphrodisme chez les hommes.
    • Lorsque la fécondation se produit avec un niveau d'hormone réduit, le corps ne reçoit pas les informations nécessaires pour se préparer à porter le fœtus, ce qui peut entraîner un rejet des œufs fœtaux. Dans une telle situation, l'avortement spontané se produit au premier trimestre.

Augmenter 17 - OH - Progestérone pendant la grossesse

Si une femme a des problèmes à concevoir un bébé qui dure longtemps, elle est référée pour des tests. Ils montreront quel niveau d'hormones il y a dans le corps. Si les valeurs sont trop élevées et qu'une fertilisation est prévue, un traitement est nécessaire. En règle générale, ces femmes n'ovulent pas. Avec le début de la grossesse, de faibles taux peuvent indiquer une forte probabilité de fausse couche.

Lorsque la 17-OH-progestérone est élevée chez les femmes en phase folliculaire, les niveaux de testostérone augmentent, ce qui empêche la fécondation. Dans une situation où la 17-OH - progestérone est sous-estimée lors du portage d'un enfant, il est nécessaire de mener des études qui montreront si le fœtus se développe correctement. Cette valeur peut indiquer une grossesse non évolutive ou d'autres pathologies du fœtus. La concentration d'hydroprogestérone doit être observée en dynamique et tirer des conclusions. Lorsque la 17-OH - progestérone est élevée pendant l'accouchement, cela suggère que le fœtus se développe normalement.

L'état du corps est affecté par diverses combinaisons d'hormones. Pas toujours un niveau surestimé ou sous-estimé de 17 OPK parle de pathologie. Selon les recommandations des médecins, il est nécessaire de subir périodiquement la procédure de réussite des tests d'hormones. Les perturbations dans le corps peuvent être évitées si la maladie est détectée à temps.

Quand prendre de la progestérone, quel jour du cycle? Hormone 17-OH-progestérone comment prendre?

La progestérone est une hormone qui affecte la santé d'une femme.

Qu'est-ce que la progestérone?

La progestérone fait référence aux hormones stéroïdes, c'est-à-dire qu'elle est synthétisée à partir du cholestérol. Il est produit par le corps jaune de l'ovaire ou du placenta chez une femme enceinte. Une augmentation de la concentration du gestagène principal détermine l'achèvement de la première phase du cycle et le début de la seconde, lorsque l'utérus se prépare à accepter le futur bébé.

La concentration de progestérone dans des conditions sanguines normales chez une femme change de façon cyclique - diminue pendant les menstruations et dans la première phase du cycle et augmente après l'ovulation et pendant la deuxième phase. Si la grossesse ne se produit pas, la concentration de l'hormone diminue à nouveau. Pendant la grossesse, elle croît de façon stable et atteint un maximum à l'accouchement. Après la naissance, le fond hormonal revient progressivement à la normale.

Progestérone et cycle menstruel

Le cycle menstruel est un processus biologique important dans le corps d'une femme, sur lequel sa capacité à concevoir et à donner naissance à un enfant, c'est-à-dire la fonction de reproduction.

En moyenne, le cycle menstruel se compose de 28 jours (du début de la première menstruation au début de la seconde). Des écarts sont possibles - 21–35 jours. Peu importe combien de jours dure le cycle menstruel, il importe qu'il soit régulier.

Le cycle se compose de deux phases: dans la première, l'hormone œstrogène est produite, dans la seconde - la progestérone. La première phase du cycle est la maturation et l'ovulation des ovules, la seconde est le voyage de l'ovule vers la "destination", c'est-à-dire vers l'utérus. À partir du follicule dans lequel l'œuf a mûri, un corps jaune se forme, produisant ensuite de la progestérone. Le niveau hormonal augmente dans le sang juste dans la seconde moitié du cycle. Par conséquent, la question de savoir quel jour prendre de la progestérone, la réponse est sans équivoque: plus proche du début des menstruations.

Si la fécondation ne se produit pas, l'œuf meurt et le corps jaune régresse. En conséquence, chaque mois, une femme a des saignements menstruels. En cas de grossesse, l'hormone continue d'être produite par le corps jaune jusqu'à la 16e semaine, puis le placenta la produit.

Quelle est l'hormone responsable de

La fonction principale des gestagènes est de préparer l'endomètre à la gestation. Il s'épaissit, la croissance active des vaisseaux alambiqués (phase de sécrétion) et l'utérus est prêt pour la formation du placenta si la grossesse commence. Effets supplémentaires de la progestérone:

  • Diminue l'absorption osseuse du calcium.
  • Diminue l'immunité.
  • Il a un effet anti-anxiété.
  • Améliore l'apport sanguin à l'utérus.


L'hormone affecte la pression

  • Abaisse la pression artérielle.
  • Augmente l'appétit et le stockage des graisses.
  • Augmente la production d'insuline.

L'effet le plus complet de cette hormone est perceptible pendant la grossesse. Une forte diminution de la concentration de l'hormone provoque une augmentation de l'anxiété et des états dépressifs (SPM et l'un des mécanismes de développement de la dépression post-partum). Il n'est pas nécessaire de restaurer spécifiquement la progestérone dans de tels cas, elle sera restaurée naturellement (sauf pour les formes sévères de syndrome prémenstruel ou post-partum, dépression post-avortement).

Qui est contre-indiqué dans le traitement à la progestérone?

Malheureusement, tout le monde n'est pas également utile pour l'augmentation de la concentration de cette hormone dans le sang. En plus des effets indésirables que la progestérone peut provoquer (en tant que médicament), elle a un effet négatif sur ceux qui sont malades:

  • Cancer du sein, tumeurs génitales.
  • Hépatite ou autres maladies du foie.
  • Bronchite.
  • Cardiopathie.
  • Diabète sucré, insuffisance rénale.

Vous ne pouvez pas prendre de progestérone chez les personnes sujettes à la thrombose.

Les préparations de progestérone ne doivent être prescrites que par un médecin. L'automédication est interdite..

Comment les niveaux d'hormones changent au cours d'un cycle

Les changements cycliques de concentration sont donnés dans le tableau..

Phase de cycleConcentration de progestérone
Desquamation (mensuel)Une forte diminution de la concentration au minimum
Prolifération (première moitié du cycle)Faible concentration, augmentant lentement
OvulationFormation de corps jaune, concentration accrue
Sécrétion (deuxième phase du cycle)Augmentation progressive
GrossesseMontée progressive vers des valeurs élevées

Les changements dans la concentration des hormones sexuelles déterminent la durée du cycle, ainsi que le succès du portage du bébé pendant la grossesse. Chez certaines femmes, ces changements affectent considérablement le comportement. Cela est dû à l'effet anti-anxiété de la progestérone - avec sa concentration élevée, la femme se sent bien, et avec sa diminution, la détérioration de l'humeur se produit fortement et l'anxiété augmente.


Avec un manque d'hormones, une femme devient irritable

L'effet de la progestérone sur le corps des femmes

La progestérone a un effet positif non seulement lors de la planification d'un enfant et pendant la gestation, mais affecte également:

  1. Métabolisme. L'hormone progestérone stimule l'appétit et augmente la production d'insuline après avoir mangé, réduisant la sensibilité des tissus à celle-ci, ce qui explique le désir des filles et des femmes de consommer beaucoup de glucides et de sucreries lors de son augmentation. Aide à stocker les graisses, notamment au niveau de la taille afin de protéger le corps en situation de pénurie alimentaire. L'hormone de grossesse affecte également la relaxation des muscles du tube digestif et l'augmentation de la température basale.
  2. Système musculo-squelettique: décompose le tissu musculaire, affecte positivement la formation de matériel osseux et aide à détendre les ligaments et les tendons, rendant les muscles plus élastiques.
  3. Système nerveux. La progestérone a un effet positif sur le corps féminin, améliorant la circulation sanguine et la mémoire cérébrale, réduisant la fréquence des crises et des crises d'épilepsie, stimulant la croissance des cellules nerveuses, et a également un effet sédatif et analgésique.

Quelles sont les indications de l'analyse

Vous devez prendre de la progestérone selon les indications et le médecin vous prescrit l'analyse. Situations où vous devez effectuer une analyse:

  • Infertilité, fausse couche habituelle - un excès de progestérone peut perturber la préparation à la grossesse et l'implantation du bébé.
  • Aménorrhée - absence de menstruations.
  • Tumeurs des ovaires et des glandes surrénales, accompagnées d'une violation du fond hormonal.
  • Suivi de l'ovulation pendant la planification de la grossesse.

Un test de progestérone est prescrit pour les femmes enceintes - pour surveiller l'état du placenta, pour surveiller le cours de la grossesse, ainsi que la menace d'interruption. L'analyse est indiquée pour les enfants atteints de pathologies congénitales du système endocrinien, pour les hommes - pour violation de la fonction sexuelle.

Qu'est-ce qui peut affecter le résultat de l'analyse

Il existe un certain nombre de facteurs affectant la synthèse du corps jaune des ovaires et, par conséquent, le résultat du test:

  • rapports sexuels avant analyse (la testostérone améliore les performances);
  • aliments gras avant le diagnostic;
  • préparations médicales;
  • pathologie thyroïdienne;
  • caractéristiques individuelles du corps;
  • fièvre;
  • problèmes avec les glandes surrénales ou le système reproducteur.

Comment réussir l'analyse

La préparation pour réussir le test de progestérone commence 1 à 2 semaines avant la date fixée. Une femme doit étudier attentivement les effets secondaires des médicaments qu'elle prend, et si parmi eux il y a ceux qui affectent les résultats de l'analyse, ils doivent être exclus ou le médecin doit recevoir une liste de médicaments.


Ne fumez pas avant de passer le test.

La veille de l'analyse, le tabagisme, l'alcool, l'activité physique et l'activité sexuelle doivent être exclus. De plus, aucun examen instrumental ne doit être effectué. Il est conseillé d'éviter le stress nerveux. L'analyse est donnée le matin à jeun, quand il est plus facile d'exclure les influences étrangères..

Méthodes alternatives pour augmenter la progestérone dans le sang

Il est possible d'augmenter le niveau de progestérone dans le sang à l'aide de méthodes alternatives de traitement, qui sont basées sur la réception de décoctions d'herbes - il s'agit d'une manchette ordinaire, de cannelle, d'agripaume, de millénium, de pivoine, d'une bobine sacrée, de feuilles de framboise, de potentille. Les substances contenues dans ces plantes stimulent l'hypophyse. Et lui, à son tour, affecte la production de l'hormone par le corps jaune.

Il est recommandé de prendre des infusions et des thés de plantes du quinzième au vingt-cinquième jour du cycle. La phytothérapie est bonne pour la prévention du syndrome ménopausique, ainsi que pour les femmes qui tentent de tomber enceinte.

Pour le traitement avec des méthodes alternatives, une consultation d'endocrinologue est également requise. Après tout, toutes les herbes ne sont pas également utiles pour différentes personnes.

Quel est le meilleur moment pour se faire tester

La concentration la plus élevée de progestérone est observée à la fin du cycle menstruel avant la menstruation, donc les jours où vous devez prendre de la progestérone sont 21-23 avec un cycle de 28 jours, c'est-à-dire 5-7 jours avant la menstruation. Avec un cycle plus court, vous devriez opter pour une analyse plus tôt, avec un cycle plus long plus tard, en gardant l'intervalle avant la menstruation. Par exemple, vous devez prendre de la progestérone dans un cycle de 35 jours pendant 28-30 jours, et pour un cycle court de 23 jours, pendant 19-20 (ici l'écart est raccourci pour que la concentration hormonale ait le temps de croître).

Les femmes enceintes, les enfants et les hommes sont testés tous les jours lorsque le laboratoire fonctionne - il n'y a pas de fluctuations cycliques des niveaux d'hormones.

Taux de cycle quotidiens

De nombreux facteurs affectent le niveau de progestérone, ainsi que la période du cycle menstruel, donc le sang doit être donné pour une étude pendant plusieurs jours.

Le tableau montre les indicateurs normaux de l'hormone:

Jours (phase) du cycle menstruelLa quantité d'hormone est normale (ng / ml)La norme pour les femmes qui utilisent des contraceptifs (nmol / l)
1 - 5-8 (menstruation)0,1 - 0,70,32 - 2,23
8-13 (phase folliculaire)0,13 - 1,50,37 - 4,6
14-18 (ovulation)1,5 - 2,90,48 - 5,45
19-28 (phase lutéale)2,2 - 17,93.01 - 66

Après la fécondation et le début de la grossesse, la quantité d'hormone devrait augmenter rapidement à chaque trimestre, par conséquent, une femme devrait avoir les indicateurs suivants:

Semaines de grossesseIndicateur normal de progestérone, nmol / l
1 - 1214,8 - 108
13 - 2761,7 - 157,9
28 - 4017,2 - 509

Quels peuvent être les écarts par rapport à la norme

La concentration de progestérone peut être supérieure ou inférieure à la normale. Les valeurs normales sont:

  • Pour les femmes adultes dans la deuxième phase du cycle - 1,7-27,0ng / ml.
  • Pour les femmes adultes au moment de l'ovulation - 0,8-3,0 ng / ml.
  • Pour les femmes dans la première phase du cycle, les enfants jusqu'à la puberté, les femmes et les hommes ménopausés - 0,2-1,5 ng / ml.
  • Pour les femmes enceintes - 11,2 et plus, selon la durée de la grossesse.

À partir de cette vidéo, vous découvrirez les caractéristiques de la réussite des tests hormonaux:

Une augmentation des niveaux d'hormones chez les femmes adultes est associée à un dysfonctionnement des ovaires, de l'hypophyse ou des glandes surrénales (tumeur, kyste, hyperplasie, néoplasmes malins), ainsi qu'à une insuffisance rénale et hépatique, dans laquelle l'hormone ne se décompose pas et n'excrète pas en quantité adéquate. La diminution chez les femmes adultes est causée par une augmentation de la production d'œstrogènes, une insuffisance du corps jaune, un développement ovarien insuffisant, un excès de prolactine.

Pour les femmes enceintes, l'augmentation et la diminution de la progestérone indiquent un risque élevé pour le bébé - la menace d'interruption de grossesse, l'insuffisance placentaire, la surexposition, le retard de croissance intra-utérin. La seule raison normale de l'augmentation est la grossesse multiple.

Les résultats pathologiques peuvent être dus au fait que le patient a négligé les recommandations sur la façon de donner correctement de la progestérone à une femme, et le résultat était faux.

Dysfonctionnement ovarien

Une carence en progestérone, un dysfonctionnement ovarien peuvent entraîner des irrégularités menstruelles, des saignements utérins. Ces troubles peuvent être à des âges différents chez les femmes, donc les méthodes de correction sont différentes.

Des saignements juvéniles peuvent survenir chez les filles à la puberté. La raison en est la fonction cyclique insuffisamment établie de la connexion entre les ovaires, l'hypophyse et l'hypothalamus, en raison de l'âge ou d'autres raisons (infection, stress, manque de nutrition, vitamines, maladie). Saignement manifeste, jusqu'à 7 jours ou plus, avec anémie. Souvent après un retard pouvant aller jusqu'à 1,5 mois ou plus. Parfois, la menstruation commence 2 semaines après la précédente. Le cycle est inégal.

Des saignements utérins de la période de reproduction peuvent également se développer pour des raisons plus importantes, ainsi qu'en raison de fibromes et d'endométriose de l'utérus. Cliniquement similaire. La gravité est déterminée par le niveau de perte de sang, d'anémie, de chute de pression, d'augmentation de la fréquence cardiaque.

Ménopause ou saignement préménopausique. Ici, la cause est souvent l'extinction liée à l'âge de l'hypothèse du système ovarien, l'hypothalamus. Diminution de la production d'hormones. Le programme d'examen est prescrit par le médecin traitant et détermine à quel moment la femme doit prendre de la progestérone, quel jour du cycle

La pathogenèse est similaire. En raison d'une carence en progestérone, un changement sécrétoire de l'endomètre ne se produit pas suffisamment, de ce fait, son rejet est perturbé. L'activité contractile de l'utérus diminue. L'hyperplasie de l'endomètre se développe avec le temps, ce qui menace de saigner l'utérus.

Comment restaurer les niveaux d'hormones

Pour normaliser le niveau d'hormones sexuelles, des médicaments hormonaux sont prescrits. Le choix d'un remède spécifique dépend des caractéristiques de l'état du patient et seul un médecin doit le prescrire. Ces médicaments ont un effet contraceptif, il est donc difficile de concevoir un enfant au cours du traitement. Mais il est préférable d'utiliser des méthodes de contraception supplémentaires pour exclure une grossesse dans des conditions défavorables. Le processus de traitement est suffisamment long, vous devez être patient et suivre strictement les recommandations du médecin.

Mesures préventives pour maintenir les niveaux de progestérone

La quantité de progestérone dans le sang, comme les autres hormones, dépend de nombreux facteurs, en particulier du mode de vie. Un mode de vie sain et sain contribue à la production normale de l'hormone..

Pour maintenir la progestérone dans des limites normales, vous avez besoin de:

  • Mangez équilibré.
  • La nourriture doit être variée, y compris l'inclusion du cholestérol, qui est la principale source d'hormones.
  • Évitez les situations stressantes et la dépression.
  • Faites de l'éducation physique et des sports.
  • Renforce l'immunité.

Fonction hormonale

En l'absence de grossesse, la progestérone est produite par les glandes surrénales et l'ovaire du corps jaune. Sa tâche principale est de préparer l'endomètre à la conception et à l'attachement du fœtus. L'activité maximale du composant est observée dans la phase lutéale lors de la formation du corps jaune (qui le produit).

Pendant cette période, l'hormone prépare le corps à porter le bébé, et si la conception ne se produit pas, les menstruations commencent. Pendant la menstruation, le corps jaune disparaît, ce qui entraîne une forte baisse de la concentration de progestérone, tandis que pendant la grossesse, sa concentration augmente plusieurs fois.

Dans le corps féminin, la progestérone est responsable des fonctions suivantes:

  • préparer l'endomètre pour les menstruations ou la conception;
  • division cellulaire de la couche muqueuse des trompes de Fallope;
  • développement des glandes mammaires et préparation du corps à la lactation;
  • influence sur la formation et le développement des organes fœtaux;
  • suppression du système immunitaire d'une femme pour prévenir le rejet fœtal.

Une carence et un excès de progestérone peuvent provoquer le développement de diverses pathologies et complications. Par exemple, en l'absence de cette hormone, le tonus de l'utérus s'affaiblit et le zygote ne peut pas s'accrocher à l'endomètre, ce qui empêche la grossesse.

17-OH-progestérone: qu'est-ce que c'est, la norme et ses écarts

La 17-OH-progestérone est une hormone stéroïde qui est synthétisée à partir de la progestérone et de la 17-hydroxypregnenolone. Il est produit par le corps jaune des ovaires et du cortex surrénalien. Cette hormone est un intermédiaire dans la synthèse du cortisol..

La quantité de 17-OH-progestérone augmente dans le corps humain sous le stress, le stress mental, la peur ou la colère. Si vous entrez dans une situation dangereuse, c'est cette hormone qui contribue au fait que le sang se précipite vers les muscles et le cœur. Il est également responsable de l'augmentation de la pression artérielle et des arythmies..

La norme de la 17-OH-progestérone

La concentration de 17-hydroxyprogestérone dans le corps varie tout au long de la journée. La plus grande quantité d'hormone est observée le matin. De plus, sa valeur dépend de l'âge de la femme et de la période du cycle menstruel..

La norme de la 17-OH-progestérone chez la femme:

  • phase folliculaire: de 1,25 à 8,25 nmol / l;
  • période d'ovulation: de 0,9 à 4,25 nmol / l;
  • phase lutéale: de 1,0 à 11,5 nmol / l.

Pendant la grossesse, la quantité d'hormones dans le corps augmente:

  • Trimestre I - II: l'indicateur peut varier de 3,55 à 20 nmol / l;
  • Trimestre III: le niveau de l'hormone augmente et varie de 3,75 à 33,3 nmol / l.

Chez les hommes, la norme de la 17-progestérone est comprise entre 1,5 et 6,35 nmol / L.

Analyse de la 17-OH-progestérone

Afin de déterminer la quantité de 17-OH-progestérone dans le corps, une analyse spéciale est prescrite. Le sang est prélevé le matin. 8 heures avant l'analyse, il faut exclure l'utilisation de nourriture, thé, café. Il est recommandé d'arrêter de fumer au moins 2 heures avant l'heure prévue. Vous pouvez boire de l'eau plate, mais pas plus de deux verres.

Les femmes doivent donner du sang avec de la 17-OH-progestérone le 3-5ème jour du cycle. Les études de la deuxième phase ne sont pas pratiques, car pendant cette période, la quantité d'hormone diminue naturellement.

Indications pour l'analyse de la 17-hydroxyprogestérone:

  • Irrégularités menstruelles;
  • fausse couche habituelle;
  • infertilité primaire ou secondaire;
  • planification de la grossesse;
  • saignement utérin;
  • syndrome prémenstruel;
  • cheveux de type masculin;
  • douleur dans la région des glandes mammaires;
  • hyperplasie du cortex surrénalien;
  • surveiller le traitement de la maladie surrénalienne;
  • néoplasmes dans l'ovaire.

Un test hormonal est prescrit pour les nourrissons soupçonnés d'hyperplasie surrénalienne. Avec cette pathologie, l'enfant a une augmentation des organes génitaux.

Si le niveau hormonal est légèrement abaissé, il peut être ajusté en normalisant le mode de vie. Tout d'abord, vous devez bien manger et introduire dans votre alimentation des aliments qui contiennent une grande quantité de zinc.

Les méthodes de recherche supplémentaires comprennent:

  • Échographie (échographie) des organes pelviens;
  • Échographie des reins et des glandes surrénales;
  • résonance magnétique ou tomodensitométrie.

Niveau élevé de 17-OH progestérone

Les raisons des niveaux élevés de 17-hydroxyprogestérone comprennent:

  • hyperplasie surrénale;
  • tumeurs surrénales;
  • néoplasmes dans la zone ovarienne;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • respect d'un régime strict;
  • l'utilisation de médicaments, dont la progestérone.

Le fait que le niveau de 17-OH-progestérone soit élevé peut indiquer l'apparition d'une acné, dont la quantité ne diminue pas après l'utilisation de cosmétiques. Les éruptions cutanées disparaissent d'elles-mêmes après la normalisation des niveaux d'hormones. Les symptômes d'un excès de 17-OH-progestérone comprennent des irrégularités menstruelles, des saignements menstruels rares ou leur absence complète.

Une femme a des cheveux de type masculin. Les cheveux sur le corps deviennent épais, foncés, commencent à pousser dans la poitrine, l'abdomen et le visage. Il y a une sensation de gonflement des glandes mammaires et une douleur à la palpation. Une femme prend rapidement du poids, elle a des problèmes avec les intestins. Les membres inférieurs gonflent également souvent..

Un taux élevé de glucose dans le sang peut également indiquer une augmentation de la quantité de 17-hydroxyprogestérone. La fatigue, les crises de migraine et les étourdissements se produisent. Il y a des sautes d'humeur, de l'anxiété, des crises de panique, des troubles de la mémoire et de la concentration.

Les conséquences des niveaux hormonaux élevés

Si le niveau hormonal diffère de la norme pendant longtemps, les conséquences suivantes peuvent se développer:

  • diabète sucré de type 2;
  • l'athérosclérose;
  • maladies cardiaques et vasculaires;
  • états dépressifs;
  • les troubles mentaux;
  • ulcère gastroduodénal;
  • encéphalopathie;
  • accident vasculaire cérébral.

Un excès d'hormone a un effet négatif sur l'activité cérébrale. Il inhibe les récepteurs responsables du goût, ainsi que de certains autres sens..

Progestérone 17-OH réduite

Les causes les plus courantes de faibles niveaux de 17-hydroxyprogestérone dans le corps sont:

  • La maladie d'Addison;
  • pseudohermaphrodisme chez les hommes;
  • insuffisance surrénalienne.

Chez les femmes, ce trouble est plus fréquent que chez les hommes. Les symptômes suivants peuvent indiquer une diminution du taux de 17-hydroxyprogestérone:

  • processus inflammatoires chroniques dans la région génitale;
  • Irrégularités menstruelles;
  • manque d'ovulation;
  • infertilité;
  • un changement d'humeur marqué;
  • saignement utérin.

La quantité de 17-OH-progestérone augmente dans le corps humain avec le stress, le stress mental, la peur ou la colère.

Dans le cas où le niveau hormonal est abaissé chez une femme enceinte, cela peut entraîner l'apparition des symptômes suivants:

  • douleurs tiraillantes dans le bas-ventre;
  • augmentation du tonus de l'utérus;
  • pertes vaginales;
  • rupture du placenta.

Si le traitement n'est pas commencé à temps, un manque d'hormones peut entraîner une fausse couche.

Comment augmenter le niveau de 17-OH-progestérone

Afin de restaurer le niveau hormonal 17-OH-progestérone, des médicaments contenant de la progestérone sont utilisés. Cela peut être un moyen pour une administration orale (sous forme de comprimés) ou une application topique (sous forme de suppositoires). Il n'est pas recommandé de les utiliser seuls, car une dose mal choisie peut provoquer d'autres troubles. Le médicament et le schéma thérapeutique doivent être prescrits par le médecin après une consultation en face à face et l'obtention des résultats des tests..

Si le niveau hormonal est légèrement abaissé, il peut être ajusté en normalisant le mode de vie. Tout d'abord, vous devez bien manger et introduire dans votre alimentation des aliments qui contiennent une grande quantité de zinc:

  • des haricots;
  • son de blé;
  • viande de lapin et de poulet;
  • riz;
  • agrumes;
  • quelques baies - cassis, framboises;
  • figues.

Il faut également renoncer à l'alcool et au tabac. Exercice modéré recommandé et sommeil sain.

Comment réduire la 17-OH-progestérone

Avec un niveau accru d'hormone, le traitement dépend de la cause exacte de la violation. Afin de réduire médicalement la 17-OH-progestérone, des corticostéroïdes sont utilisés. La durée du traitement peut aller de 3 à 6 mois. Afin de contrôler le traitement et de déterminer la quantité d'hormone dans le sang pendant la période spécifiée, il est nécessaire de reprendre l'analyse.

Un taux élevé de glucose dans le sang peut également indiquer une augmentation de la quantité de 17-hydroxyprogestérone. La fatigue, les crises de migraine et les étourdissements se produisent..

Dans le cas où des néoplasmes dans les ovaires ou les glandes surrénales conduisent à des anomalies, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. À l'avenir, la nomination de médicaments hormonaux est possible..

Pendant la période de traitement et à l'avenir, afin d'éviter une augmentation répétée du niveau de l'hormone, il est nécessaire de suivre un régime. Le régime doit contenir des aliments contenant une grande quantité d'acide ascorbique:

  • baies (fraises, cerises, cynorhodons, cassis);
  • fruits (abricots, pommes);
  • légumes (tomates, chou, radis);
  • agrumes (citrons, mandarines, oranges).

Il est possible d'abaisser le niveau de l'hormone à l'aide de plantes médicinales. Le fond hormonal d'une femme est affecté par:

  • utérus de bore;
  • fleurs et baies de sorbier;
  • fleurs et bourgeons d'oeillets;
  • graines de carotte.

Des décoctions et des teintures sont préparées à partir d'eux, qui doivent être prises pendant une longue période.

Une augmentation à court terme du niveau de 17-On-progesterone rend le corps plus fort et plus résilient en raison de l'augmentation du flux sanguin. Mais un déséquilibre hormonal prolongé a un effet néfaste. Par conséquent, lors de l'identification des symptômes indiquant un niveau d'hormone faible ou trop élevé, il est nécessaire de consulter un endocrinologue.

17-hydroxyprogestérone (17-OCG)

La 17-hydroxyprogestérone est un précurseur du cortisol, une hormone produite par les glandes surrénales et est impliquée dans la dégradation des protéines, du glucose et des graisses, le maintien de la pression artérielle et la régulation du système immunitaire.

17-hydroxyprogestérone, 17-OHP, 17-OH progestérone, progestérone -17-OH.

Dosage immunosorbant lié aux enzymes (ELISA).

Ng / ml (nanogrammes par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant le test, vous pouvez boire de l'eau plate et propre.
  • En l'absence d'instructions d'un médecin, les femmes doivent être testées au 3-5ème jour du cycle menstruel..

Aperçu de l'étude

L'analyse détermine la quantité de 17-hydroxyprogestérone (17-OCG) dans le sang. La 17-hydroxyprogestérone est un précurseur du cortisol et est utilisée par l'organisme pour le produire..

Le cortisol est une hormone produite par les glandes surrénales, il intervient dans la dégradation des protéines, du glucose et des graisses, dans le maintien d'une tension artérielle normale et la régulation de l'activité du système immunitaire. La formation de cortisol est stimulée par l'hormone adrénocorticotrope (ACTH), qui est produite par l'hypophyse. La concentration de cortisol fluctue généralement pendant la journée, avec un pic du niveau de l'hormone à 8 heures du matin, suivi d'une diminution le soir. De plus, la teneur en cortisol dans le sang augmente avec la maladie et le stress..

La formation de cortisol nécessite plusieurs enzymes spéciales. Si un ou plusieurs d'entre eux sont déficients ou que leur fonction est altérée, une quantité anormale de cortisol et de ses précurseurs se forme, en raison de laquelle la 17-hydroxyprogestérone s'accumule dans le sang. Les glandes surrénales utilisent un excès de 17-hydroxyprogestérone tout en produisant beaucoup d'androgènes. Les androgènes excessifs, à leur tour, peuvent provoquer la masculinisation, contribuer au développement des caractéristiques sexuelles masculines non seulement chez les hommes, mais aussi chez les femmes.

Ainsi, une carence héréditaire en enzymes spéciales et, par conséquent, une quantité excessive d'androgènes conduisent à tout un groupe de troubles fonctionnels dans le corps, connus sous le nom général d '«hyperplasie surrénale». Le plus souvent, elle est causée par un manque d'enzyme 21-hydroxylase, qui est à l'origine de la maladie dans 90% des cas. L'hyperplasie surrénale est héréditaire sous une forme légère ou sévère.

Dans les cas plus graves d'hyperplasie surrénale congénitale, un déficit en 21-hydroxylase et une quantité excessive d'androgènes peuvent conduire à la naissance d'une petite fille avec des organes génitaux inexprimés - ce qui rend difficile la détermination du sexe du bébé. Les garçons atteints de cette maladie semblent normaux à la naissance, mais par la suite, leurs caractéristiques sexuelles commencent à se développer prématurément. Chez les filles, l'hirsutisme est probable d'abord dans l'enfance, puis pendant la puberté, puis des menstruations irrégulières se produisent et des signes de masculinisation apparaissent. Près de 75% des patients des deux sexes qui sont déficients en 21-hydroxylase avec hyperplasie surrénale congénitale produisent moins d'aldostérone, l'hormone qui régule la rétention de sel. Pour les nouveau-nés des deux sexes, cela peut conduire à une «crise de perte de sel» potentiellement mortelle: trop de liquide s'accumule dans le corps et donc trop de sel est excrété dans l'urine. Il arrive que les patients présentant ces symptômes aient un faible taux de sodium dans le sang (hyponatrémie), une augmentation du taux de potassium (hyperkaliémie), une diminution de l'aldostérone et une augmentation de l'activité rénine. Une forme de la maladie aussi grave, quoique moins courante, est souvent détectée lors d'un examen médical préventif des nouveau-nés.

Avec une forme plus bénigne et la plus courante de la maladie, seule une carence enzymatique partielle peut être observée. Parfois, cette forme est appelée hyperplasie surrénale congénitale tardive ou non classique - ses symptômes peuvent survenir à tout moment pendant l'enfance, pendant la puberté ou chez l'adulte. Cependant, ils peuvent être légers, peut-être leur lent développement au fil du temps. Et bien que cette forme d'hyperplasie surrénale ne constitue pas une menace pour la vie, elle est toujours dangereuse avec des problèmes de croissance, avec le développement du corps, ainsi qu'une puberté anormale chez les enfants, ce qui peut entraîner une infertilité supplémentaire.

75% des nouveau-nés présentant un déficit en 21-hydroxylase causé par une hyperplasie surrénale produisent également moins d'aldostérone, une hormone qui régule la rétention de sel dans les cellules. La perte de trop de liquide et de sels avec l'urine menace l'insuffisance aiguë du cortex surrénalien et la soi-disant crise de perte de sel.

À quoi sert l'étude??

  • Pour un examen médical préventif des nouveau-nés - afin de savoir si le bébé présente une hyperplasie surrénale congénitale ou une maladie héréditaire causée par des mutations spécifiques des gènes associées à une carence en enzymes impliquées dans la formation de cortisol. Les mutations du gène CYP21A2 sont à l'origine de près de 90% des cas d'hyperplasie surrénale congénitale, ce qui conduit à un déficit en 21-hydroxylase et à l'accumulation de 17-hydroxyprogestérone dans le sang.
  • Pour le dépistage de l'insuffisance congénitale de la glande surrénale avant le début de ses symptômes, ou pour confirmer l'hyperplasie surrénale au cas où les symptômes de la maladie existent déjà.
  • Pour le diagnostic de l'hyperplasie surrénale congénitale chez les enfants plus âgés et les adultes qui ont une forme plus légère d'hyperplasie «tardive». Dans le cas d'un diagnostic de «déficit en enzyme 21-hydroxylase», un traitement est prescrit associé à la suppression de la production d'hormone adrénocorticotrope et au remplacement du cortisol déficient par des hormones glucocorticoïdes. De plus, une analyse de la 17-hydroxyprogestérone peut être périodiquement nécessaire pour surveiller l'efficacité du traitement.
  • Avec des tests pour d'autres hormones - pour exclure l'hyperplasie surrénale chez les patients présentant des symptômes tels que l'hirsutisme et des menstruations irrégulières.
  • Pour surveiller l'état des femmes souffrant du syndrome des ovaires polykystiques, de l'infertilité et, à l'occasion, pour surveiller l'état des patientes soupçonnées d'un cancer surrénalien ou ovarien.

Quand une étude est prévue?

  • Avec un examen médical préventif des nouveau-nés. Lors de la réception d'indicateurs augmentés, il est répété pour confirmer le résultat initial. Il peut être prescrit si l'enfant présente des symptômes d'insuffisance surrénale ou de troubles associés à la perte de sels par l'organisme. Les signes de la maladie peuvent inclure une léthargie, une faiblesse, un manque d'appétit, une déshydratation, une pression artérielle basse.
  • En cas de suspicion d'hyperplasie surrénale congénitale chez un enfant (organes génitaux prononcés, signes de masculinisation, acné et croissance précoce des poils pubiens). Parfois - avec suspicion d'une forme plus légère (tardive) d'hyperplasie surrénale congénitale chez les enfants plus âgés ou chez les patients adultes.
  • Filles et femmes souffrant d'hirsutisme, de menstruations irrégulières, de masculinisation ou d'infertilité (ces symptômes sont très similaires à ceux du syndrome des ovaires polykystiques).
  • Périodiquement, avec une carence de l'enzyme 21-hydroxylase (pour contrôler l'efficacité du traitement).

Progestérone 17-OH élevée chez les femmes

Lorsqu'une augmentation de 17 OH de la progestérone est constatée lors de la vérification des niveaux hormonaux, cela est préoccupant, en particulier chez les femmes enceintes. Ceux qui ne peuvent pas concevoir un enfant se voient également prescrire cette étude. Qu'est-ce que la progestérone 17 OH et comment la ramener à la normale?

Qu'Est-ce que c'est?

Les hormones stéroïdes sont synthétisées dans le corps à partir des acides biliaires. Leur synthèse est une chaîne de transformations chimiques, avec une régulation complexe. Les femmes connaissent probablement une hormone sexuelle telle que la progestérone. Son effet sur le système reproducteur est l'un des mécanismes qui contribuent à préparer la conception et à préserver la grossesse. La progestérone est produite dans les ovaires, pendant la grossesse et dans le placenta.

Le métabolisme de la progestérone se produit dans les ovaires et le cortex surrénal, et pendant la grossesse et dans le placenta. Lorsqu'il est hydroxylé, c'est-à-dire que le groupe OH est attaché au 17e atome de carbone, 17 oh progestérone, ou hydroxyprogestérone (17 OD), est formé. Il s'agit d'une substance hormonale qui, à la suite d'une série de réactions chimiques, se transforme en cortisol, testostérone ou estradiol.

Normalement, une augmentation de la synthèse de cortisol à partir d'hydroxyprogestérone se produit dans des situations stressantes, avec l'apparition d'une sensation de peur. Son rôle est de préparer le corps à «repousser l'attaque».

Le cortisol est une hormone du stress qui se forme pendant le métabolisme de 17 OP, provoque une augmentation de la pression artérielle, une ruée vers le cœur et les muscles, la libération d'une grande quantité d'énergie, en raison de la saturation du sang en glucose.

Un changement dans la quantité d'hydroxyprogestérone dans la phase folliculaire du cycle menstruel indique une violation de la production d'autres hormones (progestérone, cortisol, testostérone). Cet indicateur est utilisé pour détecter les troubles hormonaux, clarifier le diagnostic..

Pour ce faire, déterminez le niveau de la substance dans le sang dans la phase folliculaire chez la femme et à tout moment chez l'homme. En comparant les indicateurs avec la norme, déterminez la présence de changements dans le fond hormonal.

Une augmentation de la concentration d'hydroxyprogestérone se produit avec une augmentation de sa production de progestérone ou une diminution de la formation de cortisol. De plus, le taux de synthèse des hormones sexuelles (androgènes) reste généralement le même.

Une telle violation du fond hormonal provoque une infertilité chez les femmes, et si la conception se produit, il est possible de développer une grossesse morte, une fausse couche, une insuffisance placentaire. De plus, cela peut affecter le processus de gestation et provoquer des anomalies fœtales..

Cela est dû au fait que si la progestérone 17 OH est augmentée, le corps présente un déséquilibre hormonal, le plus souvent exprimé comme une violation du rapport des hormones sexuelles et de l'hyperandrogénie. L'hyperandrogénie est la formation excessive d'androgènes (hormones sexuelles mâles). Cette condition affecte la maturation des ovules dans la phase folliculaire et la préservation de la grossesse.

Normes à différentes périodes de la vie

Chez un nouveau-né dans les premiers jours de sa vie, 17 oh progestérone est normalement élevée. Cela est particulièrement évident chez les bébés prématurés. Ensuite, dans les 5-7 jours, il diminue et reste faible jusqu'à la puberté. Lors de la formation des caractéristiques sexuelles, une augmentation du niveau de l'hormone dans le sang est observée.

À l'âge reproductif chez l'homme, la quantité de 17 OP dans le sang est de 1,55 à 6,4 nmol / L, et les indicateurs dans différents laboratoires peuvent varier. Habituellement, lors des analyses, le résultat donne des valeurs de référence (indicateurs normaux) pour comparaison.

Chez les femmes avec le début des règles, un changement cyclique de l'hydroxyprogestérone est observé, ils correspondent au niveau d'hormone adrénocorticotrope (ACTH), responsable de la synthèse du cortisol. Les valeurs normales en nmol / L pendant le cycle sont:

  • phase folliculaire - 1,25–8,3;
  • dans la phase d'ovulation - 0,9-4,3;
  • phase lutéale - 0,85–8,6.

Normalement, la progestérone 17 OH dans la phase folliculaire devrait avoir des valeurs faibles. Elle monte légèrement avant l'ovulation. L'augmentation maximale correspond au niveau maximal d'hormone lutéotrope dans le sang. Ensuite, il y a une diminution des indicateurs à un certain niveau. Ils le restent jusqu'à la fin du cycle menstruel, si la conception n'a pas eu lieu.

Dans le cas de la fécondation et de l'implantation d'ovules, en raison du fonctionnement du corps jaune, la quantité d'hydroxyprogestérone augmente. Son augmentation se produit tout au long de la grossesse et varie de 3,35 à 33,5 nmol / L. Une deuxième diminution de la substance hormono-active est observée avant l'accouchement..

Le tableau montre les valeurs normales de 17 OD en ng / ml.

Autrement dit, l'hydroxyprogestérone augmente progressivement dans la phase folliculaire, puis son niveau reste stable jusqu'au début des menstruations.

Comment faire une analyse

17 oh la progestérone est vérifiée lorsque des plaintes, certains symptômes apparaissent et à des fins prophylactiques ou si certaines maladies sont suspectées.

Les indications aux fins de l'analyse sont les suivantes:

  • hirsutisme;
  • acné;
  • saignement intermenstruel;
  • aménorrhée, autres irrégularités menstruelles;
  • sensibilité des seins;
  • infertilité;
  • fausse couche;
  • suspicion de syndrome adrénocortical, dysfonctionnement congénital;
  • tumeurs des ovaires, glandes surrénales.

Étant donné que le niveau d'hydroxyprogestérone change tout au long de la journée - il est élevé à l'aube et diminue le soir, puis le sang est prélevé pour analyse jusqu'à 10 heures du matin, l'estomac vide. Il est important d'éviter le stress, le stress nerveux et physique la veille et le jour de l'examen, car cela peut conduire à un résultat faussement positif.

Les hommes peuvent être testés tous les jours. Les femmes devraient être testées pour la 17 progestérone dans la phase folliculaire du cycle menstruel aux jours 3-5. Vous pouvez vérifier la concentration d'hydroxyprogestérone dans la phase lutéale, ainsi que d'autres hormones, car il existe des tableaux spéciaux avec des données moyennes, qui déterminent le taux n'importe quel jour du cycle. Mais si une femme est tombée enceinte et ne le sait toujours pas, les indications seront différentes, car pendant la grossesse, 17 PO augmentent. Par conséquent, il est préférable de faire une analyse dans la première phase ou de s'assurer qu'il n'y a pas de grossesse.

Si l'hydroxyprogestérone est élevée, vous devrez peut-être vérifier d'autres hormones (progestérone, DHEA, testostérone), subir un examen instrumental (échographie, TDM, IRM).

Raisons de l'augmentation

Si la progestérone 17 OH est élevée dans la phase folliculaire, cela peut indiquer différentes pathologies, par conséquent, l'analyse doit être décryptée, en tenant compte non seulement des plaintes et des antécédents médicaux du patient, mais également des indicateurs d'autres hormones. Le plus souvent, l'hydroxyprogestérone augmente avec les pathologies suivantes:

Dysfonctionnement du cortex surrénal congénital

Elle survient en raison de l'insuffisance d'enzymes impliquées dans la synthèse du cortisol. À l'heure actuelle, des cas d'insuffisance de 7 enzymes différentes ont été décrits, mais les plus courants sont les carences en 21-hydroxylase et 11-bêta-hydroxylase. La cause de la pathologie est une mutation génétique. Le manque d'enzyme entraîne une diminution du cortisol dans le sang et par rétroaction une augmentation de la production d'ACTH, qui stimule la production d'hydroxyprogestérone et son accumulation dans l'organisme. Dans le même temps, la production d'androgènes se poursuit, conduisant à l'hyperandrogénie. Il y a des signes de virilisation, d'acné, d'hirsutisme - croissance des cheveux, alopécie - perte, fragilité, amincissement des cheveux sur la tête. Pour clarifier le diagnostic, déterminer le fond hormonal, effectuer des tests de stress pour la progestérone 17 OH, des études génétiques.

Syndrome des ovaires polykystiques

Maladie associée à des troubles métaboliques due à l'instabilité du système endocrinien. Chez les patients, il y a un changement dans le rapport FSH et LH, augmentation de la sécrétion de testostérone, d'insuline. L'ovulation ne se produit pas dans les ovaires, les follicules sont convertis en de nombreuses formations kystiques qui soutiennent le processus inflammatoire et provoquent la sclérose de la membrane. Ce sont les caractéristiques de la pathologie que l'on trouve à l'échographie.

Syndrome d'Itsenko-Cushing

Un groupe de maladies dans lesquelles une exposition prolongée aux glucocorticoïdes se produit sur le corps. La pathologie est due à une production accrue d'AGTK, qui peut entraîner une augmentation de 17 OP dans le sang.

Tumeurs

Tumeurs des glandes surrénales, ovaires, hormones productrices, kystes. Ils entraînent également, par rétroaction, un déséquilibre hormonal..

Syndrome hypothalamique

Elle survient en raison de blessures de l'hypothalamus, de troubles psychogènes, lors de la restructuration du corps pendant la grossesse. Peut provoquer le développement de la maladie d'Itsenko-Cushing.

Progestérone

Cela est vrai pour les femmes infertiles qui présentent un comportement de FIV..

Il peut y avoir d'autres raisons à l'augmentation de l'hydroxyprogestérone, donc lors du choix d'une méthode de traitement, le patient doit être soigneusement examiné pour établir un diagnostic précis.

Complications

Lorsque la progestérone 17 OH augmente, l'infertilité est l'une des principales complications de cette condition. De plus, même l'utilisation de technologies de procréation assistée peut être inutile, car l'avortement est observé aux premiers stades (fausse couche, décoloration). Souvent, le traitement des femmes à l'examen est précisément une fausse couche précoce ou une grossesse gelée. Et quand on découvre que 17 OP dans la phase folliculaire est élevée, ils commencent à rechercher la cause de la pathologie afin de mener un traitement approprié.

Un niveau élevé de cette hormone peut également affecter d'autres systèmes corporels. Par exemple, il provoque une surcharge du système cardiovasculaire et si le problème n'est pas résolu à temps, le risque de développer un infarctus du myocarde augmente.

En raison de l'effet de la substance sur le tissu cérébral, en particulier sur l'hypothalamus, les patients notent souvent des troubles de la mémoire, des oublis. Une exposition à long terme peut entraîner une altération de l'activité cérébrale, l'apparition de troubles mentaux, car l'hormone affecte les récepteurs responsables du goût, de la joie et du plaisir. Les patients changent d'humeur, une dépression apparaît.

Vous devez être très prudent lorsque vous prenez des médicaments contenant de la progestérone (Utrozhestan, Proginorm, etc.). Ils sont utilisés dans le traitement de l'infertilité, FIV. La posologie doit être strictement observée, car une progestérone excessive dans le sang a un effet immunosuppresseur. Si pour l'implantation d'un embryon, il est nécessaire de réduire l'immunité d'une femme afin que le corps ne détache pas l'œuf fœtal en tant qu'agent étranger, un excès d'hydroxyprogestérone conduit à une absence de défense contre les infections.

Quand un traitement est nécessaire

Même si la progestérone 17 OH s'avère élevée, un traitement n'est pas toujours requis. Si une seule analyse a été réalisée, en phase folliculaire, une augmentation de la concentration d'hydroxyprogestérone peut être associée aux situations suivantes:

  • Les réactifs utilisés en laboratoire sont plus sensibles, vous devez donc comparer les indicateurs avec des valeurs de référence, et non avec le tableau des normes, qui sont généralement indiquées à côté du résultat.
  • Avant le test, le patient était nerveux et la peur provoque une augmentation de la sécrétion de cortisol et de 17 OP.
  • Examinateur prenant des médicaments à base de progestérone.

Dans de tels cas, ne vous inquiétez pas, vous devez repasser l'analyse en vous y préparant correctement. Lorsque du sang est donné à la phase lutéale, une concentration élevée peut indiquer que la femme est enceinte, et cela devrait être clarifié. Pendant la grossesse, il est plus difficile de déterminer si le 17 OH est élevé; la progestérone est plus difficile, donc le traitement n'est effectué que si ses valeurs dépassent la norme de 2-3 fois.

Si le traitement a été prescrit pour l'infertilité, les femmes sont souvent intéressées à savoir s'il doit être poursuivi après la grossesse. Dans une telle situation, le médecin est guidé par le degré d'augmentation des indicateurs et le sexe de l'enfant. Étant donné que l'hydroxyprogestérone élevée avec hyperplasie surrénale congénitale provoque la virilisation, le niveau de sulfate de déhydroépiandrostérone (DHEA-C) doit également être vérifié. Et s'il est élevé, le traitement n'est prescrit qu'à des taux élevés, pour les femmes enceintes portant un fœtus féminin, afin d'éviter la virilisation et l'hermaphrodisme.

Comment réduire

Avant de commencer le traitement, la cause de l'état pathologique doit être établie. Cela peut nécessiter des études cliniques supplémentaires sur le niveau de progestérone, de testostérone et d'autres hormones. Des tests de stress spéciaux sont également effectués pour détecter l'insuffisance corticosurrénale congénitale, le diagnostic par ultrasons, la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique. Une fois le diagnostic final établi, un plan de traitement est élaboré..

Diminution de la progestérone dans le SOPK et les tumeurs

L'infertilité sur le fond du SOPK nécessite une thérapie complexe. Pour ce faire, on a prescrit des contraceptifs oraux combinés (COC), qui corrigent le cycle menstruel et le niveau d'hydroxyprogestérone. Si la grossesse ne se produit pas après la correction, d'autres méthodes de traitement sont utilisées - stimulation de l'ovulation ou traitement chirurgical avec dissection de la membrane ovarienne sclérosée.

Les tactiques de traitement des kystes producteurs d'hormones, des tumeurs ovariennes ou des néoplasmes surrénaliens sont généralement chirurgicales. Le foyer pathologique est retiré chirurgicalement. Avec un kyste du corps jaune, dans certains cas, une thérapie conservatrice à l'aide de COC est possible. Ce n'est qu'après cela qu'ils prévoient une grossesse.

Abaissement hormonal avec dysfonction surrénalienne

La dysfonction surrénale congénitale est traitée par l'administration de glucocorticoïdes. Le médicament, la posologie et la durée d'administration sont choisis par le médecin. Des comprimés de dexaméthasone ou de méthylprednisolone sont généralement prescrits. La dose est divisée en 2-3 doses par jour. La thérapie est effectuée jusqu'à ce que la progestérone 17 OH diminue, puis la posologie du médicament est progressivement réduite et une grossesse est planifiée.

Pendant la gestation, la femme enceinte est sous la surveillance d'un médecin. La décision de poursuivre le traitement pendant la grossesse est prise individuellement dans chaque cas. Si le niveau d'hydroxyprogestérone reste élevé et dépasse la norme de 2 à 3 fois, l'hormonothérapie est à nouveau prescrite, en particulier lorsque le sexe féminin du fœtus est confirmé. Dans les cas graves, la prise du médicament peut être nécessaire tout au long de la vie..

Traitement du syndrome d'Itsenko-Cushing

Il peut également être traité de manière conservatrice (hormonothérapie) et rapide. Par exemple, avec les tumeurs hypophysaires, il est possible d'irradier la zone affectée ou d'éliminer la formation.

Étant donné que les médicaments hormonaux sont utilisés pour réduire le niveau de 17 OP, le médecin doit prescrire et contrôler le traitement. Il est impossible d'ajuster le fond hormonal par d'autres moyens, mais ils peuvent être utilisés comme facteur supplémentaire..

Nutrition pour une haute progestérone

De la médecine traditionnelle, des infusions de sorbier, de clous de girofle (fleurs, bourgeons), de graines de carotte, de tige d'utérus de sanglier et d'autres sont utilisées. Mais vous ne pouvez les prendre qu'après avoir consulté un médecin.

Une bonne alimentation peut également accélérer le traitement. Un régime avec une telle pathologie doit comprendre une quantité minimale de produits protéiques et être saturé de légumes et de fruits. Plats utiles de carottes, pommes de terre, betteraves, oignons, légumineuses (pois). Il est également nécessaire de saturer le corps en vitamine C, qui est abondante dans les agrumes, les herbes fraîches, les baies d'argousier, les framboises.

Une augmentation du niveau d'hydroxyprogestérone indique des troubles hormonaux associés à diverses pathologies qui nécessitent un traitement et une correction. Cela peut être la cause de l'infertilité et des fausses couches. Le traitement est sélectionné en fonction de la cause des changements hormonaux..