Pourquoi faire une analyse de la concentration de 17-OH progestérone

Les statistiques indiquent que 10% des femmes russes ont des problèmes avec le système hormonal. Dans la plupart des cas, les femmes ont une baisse de la production de progestérone; Il y a aussi assez souvent une violation de la production de 17-progestérone - ce composé est formé à la suite du traitement de la progestérone régulière. Pour déterminer la présence d'un trouble, une personne doit donner du sang pour une analyse correcte, sinon vous pouvez obtenir des résultats incorrects. Mais comment donner du sang pour l'analyse de la progestérone 17-OH? Quelles fonctions cette substance remplit-elle dans le corps? Et quelle est la concentration de cette substance dans le corps à l'état normal? Ces questions seront discutées ci-dessous..

Qu'est-ce que la 17-OH progestérone??

La progestérone 17-OH (17-OP) est une substance spéciale qui est synthétisée dans le corps humain. En fait, cette substance est une hormone intermédiaire, qui est normalement convertie en cortisol et en aldostérone. La 17-progestérone est synthétisée à la fois dans le corps féminin et masculin, cependant, chez les femmes, la concentration de cette hormone dans le sang est d'un ordre de grandeur plus élevé. Cela est dû au fait que la substance 17-OP dans le corps féminin régule le cycle menstruel, et la concentration de cette substance dans le sang dépend du stade menstruel.

Dans le cas général, la concentration de 17-progestérone dans le corps féminin change comme suit:

  1. Au tout début du cycle menstruel, la concentration de cette substance est assez faible.
  2. Cependant, à mesure que le cycle menstruel progresse, la concentration de 17-OD augmente, et la concentration maximale de cette substance est observée au milieu du cycle.
  3. Si la fécondation se produit au milieu du cycle menstruel, alors dans ce cas, la concentration de l'hormone augmente encore plus - de ce fait, l'implantation de l'ovule fécondé dans l'utérus s'améliore, ce qui contribue au développement normal du fœtus.
  4. Si la fécondation ne se produit pas au milieu du cycle menstruel, la concentration hormonale commence à diminuer progressivement, et à la fin du cycle menstruel, la teneur en 17-progestérone est réduite au minimum.
  5. Après cela, un nouveau cycle menstruel commence et tout se répète.

Normalement, chez les hommes et les femmes, la concentration hormonale est dans certaines limites, et un écart par rapport à la norme peut indiquer la présence d'une maladie hormonale latente, donc un test sanguin pour la progestérone 17-OH peut être utilisé pour le diagnostic. Dans le même temps, notez que la concentration de l'hormone dans le sang chez les femmes dépend du stade du cycle menstruel, et chez les enfants, la concentration de cette substance diffère considérablement de la norme.

Pour faire l'analyse, le médecin doit prélever du sang dans une veine. Dans le même temps, notez que les facteurs externes n'affectent pas trop la concentration de l'hormone dans le sang, cependant, pour minimiser la probabilité d'une erreur avant de donner du sang pour analyse, une personne doit suivre un régime spécial - vous ne devez pas fumer et boire de l'alcool, vous devez éviter les situations stressantes, etc. ( ci-dessous, nous examinerons cette question plus en détail).

Un test sanguin pour la teneur en hormones de la progestérone 17-OH est généralement prescrit dans les cas suivants:

  • L'hormone est souvent prélevée sur les nouveau-nés pour déterminer l'activité du système hormonal dans son ensemble. Un manque de 17-progestérone peut indiquer la présence d'une hyperplasie surrénale - à cause de cela, la synthèse de cortisol et d'aldostérone dans le corps peut diminuer, ce qui peut entraîner divers troubles hormonaux. Un excès de 17-progestérone entraîne également diverses conséquences désagréables. Avec un excès de cette substance, le corps commence à transformer l'excès de 17-progestérone en androgènes - si cela se produit dans le corps féminin, dans ce cas, une augmentation de la concentration d'androgènes peut entraîner l'apparition de caractéristiques sexuelles masculines chez la fille. Habituellement, un excès d'androgènes conduit à l'hirsutisme - dans cette maladie, les filles ont la pilosité du visage masculin (une barbe, une moustache et ainsi de suite se forment).
  • À l'âge adulte, un test sanguin pour le contenu de la progestérone 17-OH vous permet d'identifier diverses pathologies du système hormonal. Les principaux troubles sont l'hirsutisme, l'infertilité, les irrégularités menstruelles, l'hyperplasie surrénale, le cancer de l'ovaire, etc. Dans le même temps, notez que lors du test sanguin, certaines autres hormones sont également examinées en plus de la 17-progestérone, car de nombreuses hormones affectent le fonctionnement du système hormonal, et une analyse intégrée vous permet d'établir la véritable cause du trouble. Par exemple, l'infertilité peut se produire non seulement en raison d'un manque de progestérone 17-OH, mais aussi en raison d'un manque de progestérone régulière, et un test sanguin aidera à déterminer exactement quelle hormone le corps manque pour la vie normale.

Quand et comment se faire tester?

La concentration de l'hormone 17-OH peut changer périodiquement sous l'influence de facteurs externes et internes, vous devez donc vous préparer au don de sang pour analyse. Les femmes doivent donner du sang au cours de la première moitié du cycle menstruel, mais pas avant 3 jours du cycle; le moment optimal pour le don de sang est de 3 à 10 jours du cycle menstruel. La même règle s'applique aux filles sexuellement matures. Les hommes et les enfants immatures peuvent prélever du sang pour analyse à tout moment, car ils n'ont pas de règles, ce qui affecte directement la concentration de l'hormone dans le sang.

Faites également un don de sang conformément aux règles suivantes:

  1. Si vous prenez des médicaments ou êtes diagnostiqué, vous devez en informer le médecin lors de la consultation. Le fait est que certains médicaments et procédures médicales affectent l'activité du système hormonal, ce qui peut fausser les résultats des tests. Si nécessaire, le médecin peut soit arrêter temporairement de prendre le médicament, soit reporter l'échantillonnage sanguin pour l'analyse de la 17-progestérone (généralement, le médecin fait tel ou tel choix après avoir consulté le médecin qui a prescrit les médicaments).
  2. La veille du don de sang, les aliments aigus et acides, ainsi que les boissons alcoolisées et le tabac, doivent être exclus du régime. Les aliments épicés sont traités pendant longtemps par l'organisme, ce qui peut fausser les résultats de l'examen. Le tabac et les boissons alcoolisées peuvent également affecter les résultats de l'analyse, ils doivent donc être exclus du régime sans faute.
  3. 12 heures avant le don de sang, vous devez limiter l'activité physique. Le fait est que pendant l'exercice, le corps subit un stress sévère, ce qui entraîne un changement dans le fonctionnement des organes internes. Le travail du système hormonal pendant l'exercice change également, et il faut 4 à 5 heures pour normaliser le métabolisme hormonal. Dans certaines maladies, la normalisation du système hormonal dure plus longtemps, il est donc recommandé d'augmenter la période de prévention à 12 heures.
  4. 8 heures avant le don de sang, arrêtez de manger. Si du sang est donné le matin, cela doit être fait à jeun. Ces restrictions alimentaires sévères sont imposées en raison du fait que pendant la digestion, le corps synthétise activement les substances dont il a besoin, de sorte que le corps n'a parfois pas le temps de synthétiser à la fois les enzymes digestives et la 17-progestérone, donc le décodage de l'analyse peut donner des résultats incorrects. Il faut comprendre que ces retards sont insignifiants et n'affectent pratiquement pas la santé.
  5. Le matin avant le test sanguin, il n'est pas recommandé de boire des boissons - cependant, il est permis de boire de l'eau minérale non gazéifiée sans additifs. Dans le même temps, vous ne pouvez pas boire de boissons même avec des additifs naturels (compotes, gelée, etc.), car même les boissons naturelles contiennent des substances à valeur énergétique (c'est-à-dire que ces boissons sont en fait des aliments), ce qui peut fausser les résultats de l'examen.

Décodage et anomalies

Voyons maintenant quelle est la concentration de progestérone 17-OH dans un corps sain:

Âge et sexeLa concentration de 17-OH progestérone (unités - ng / ml)
Garçons et filles nouveau-nés0,6 - 2,2
Garçons et filles immatures0,9 - 2,6
Hommes et garçons matures sexuels1,2 - 6,4
Filles et femmes matures (phase lutéale)3 - 13
Filles et femmes matures (phase folliculaire)treize
1 trimestre de grossesse3,6 - 18
2 trimestre de grossesse4 - 20
3 trimestre de grossesse3,7 - 33

Pour poser un diagnostic différentiel, le médecin doit effectuer des examens supplémentaires. Dans le même temps, notez que l'écart par rapport à la norme à différents moments se produit pour diverses raisons. Par conséquent, après avoir obtenu les résultats, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un diagnostic plus approfondi et en cas de diagnostic grave, vous devez respecter le plan de traitement établi par le médecin traitant, car l'automédication des troubles hormonaux peut présenter un risque pour la santé.

Conclusion

Vous savez maintenant comment et quand donner du sang pour analyser la concentration de 17-OH progestérone. Résumer. La 17-progestérone remplit de nombreuses fonctions dans le corps humain; si cette hormone dans le corps est trop ou trop peu, cela indique la présence d'un trouble grave. Un médecin peut ordonner un test sanguin pour déterminer la concentration de 17-progestérone dans le sang..

Les femmes matures devraient subir un test sanguin pendant 3 à 10 jours de menstruations, tandis que les hommes et les enfants immatures peuvent donner du sang n'importe quel jour. Vous devez également vous rappeler certaines règles du don de sang - vous devez limiter la consommation de tabac et d'alcool par jour, vous devez arrêter de manger pendant 8 heures, vous ne pouvez boire que de l'eau minérale sans gaz le matin, etc..

Ce qui signifie une diminution ou une augmentation de la progestérone 17-OH dans chaque phase du cycle

Qu'est-ce que cela signifie si la progestérone 17-OH est élevée ou diminuée dans la phase folliculaire? Est-ce essentiel pour la santé? Dois-je m'inquiéter et prendre une sorte d'action active? Vous trouverez des réponses à ces questions dans cet article..

Jours critiques et progestérone

Mensuel - un processus complexe dans lequel de nombreuses parties du corps sont impliquées. Du système reproducteur lui-même aux électrons du cerveau et à la concentration d'hormones dans tout le corps. Les jours critiques eux-mêmes durent de trois à sept jours. Et le cycle entier prend de 21 à 35 jours (d'où, en fait, le nom est venu - mensuel).

Le cycle menstruel est divisé en plusieurs périodes:

  1. Phase folliculaire. La période pendant laquelle un nouveau follicule se forme. Le follicule est, en fait, un œuf entouré d'une couche protectrice spéciale. Elle y «mûrit» et se prépare. Cette phase commence avec le premier jour du cycle (le premier jour de la menstruation), dure une semaine et se termine immédiatement avant l'ovulation.
  2. Ovulation. C'est le moment où l'œuf est complètement formé et commence à se déplacer du follicule vers l'utérus. C'est une période idéale pour la fertilisation. Et si vous vous fixez un tel objectif, vous devez surveiller attentivement son début.
  3. Phase lutéale. Elle est également appelée phase du corps jaune. Et tout cela parce que, après son apparition, à la place du follicule (que l'œuf a laissé plus tôt) dans les ovaires, une glande temporaire est formée - le corps jaune. Elle est occupée à produire des hormones qui aident le corps à se préparer à accepter un ovule fécondé. Ce mois-ci n'est pas comme ça? Ainsi, le corps jaune régresse, l'épithélium autour de l'œuf non fécondé meurt et les menstruations commencent. Et ainsi de suite jusqu'à la prochaine fois. Tout, le cycle est fermé.

La progestérone 17-OH est une hormone qui produit une glande temporaire. Cela dépend de sa présence et de sa quantité dans quelle mesure le corps féminin sera prêt pour la fécondation et de la sécurité de la période de gestation..

Selon la période de la vie d'une personne, le sang contient une quantité différente de certaines hormones, dont la progestérone.

La valeur maximale est enregistrée pendant le développement du fœtus et dans les tous premiers jours du nouveau-né (quel que soit le sexe).

Indicateurs de l'hormone 17-OH progestérone pour différentes périodes

Nous réservons tout de suite, dans le corps masculin il y a aussi cette hormone. Dans cet article, nous considérerons les indicateurs du corps féminin à différentes périodes de sa vie. Après tout, pour les filles, la valeur de l'indicateur hormonal peut être à la fois un témoignage de la santé et une occasion de prendre sérieusement soin de votre santé.

  • Nouveau-nés: 0,25-0,75 cu (50 nmol / litre).
  • Jusqu'à 3 mois: 0,05-0,5 cu (12-29 nmol / litre).
  • De 3 mois à 1 an: 0,5-0,08 cu (jusqu'à 5, 2 nmol / litre).
  • De 12 à 18 ans: 0,05 à 2,3 cu (0,95 à 7,1 nmol / litre).
  • De 18 à 49 ans: 0,09-2,8 cu (20-8,4 nmol / litre).

Pendant les jours critiques, les niveaux de cette hormone changent de façon assez spectaculaire:

  • dans la phase folliculaire 0,09-0,8 cu (1,29-8,5 nmol / litre);
  • dans la phase lutéale 0,33-2,8 cu (0,9-11,6 nmol / litre).

Pendant la grossesse, le chiffre peut atteindre de 0,67 à 4,03 cu (ou de 3,5 à 33,5 nmol / litre.

Si vous voyez dans les résultats du test que 0,1 cu 17 OH de progestérone est la norme chez les femmes le 3ème jour du cycle et un signe extrêmement alarmant pour 15-20.

Que signifie l'augmentation et la diminution de la progestérone

Une augmentation spasmodique et brusque du niveau se produit pendant l'ovulation et au cours de la seconde moitié de la phase lutéale. Il s'agit d'un processus tout à fait normal et naturel, qui est une confirmation directe de la préparation du corps à la procréation. C'est alors que le corps a surtout besoin de progestérone. C'est comme une sorte de signal que tout l'organisme doit préparer, car la fécondation est très probable. Un autre saut hormonal brutal se produit au troisième trimestre, pendant la grossesse. Ceci est le résultat de la préparation de la naissance d'un enfant.

Lorsque les indicateurs d'une hormone aussi importante dépassent sérieusement les limites supérieures, c'est l'occasion de réfléchir à votre santé.

Donc, si la progestérone 17-OH est élevée dans la phase folliculaire, les causes doivent être identifiées dès que possible. Cela peut entraîner de graves problèmes de conception, car la préparation de l'utérus et de l'ovule sera perturbée - l'ovulation est supprimée, l'ovule ne se déplace pas le long de la route prévue.

L'un des premiers appels alarmants indiquant ce problème est les retards de menstruation, qui alternent avec des pertes douloureuses abondantes. Chez certaines filles, les menstruations cessent du tout pendant plusieurs mois, malgré le fait qu'elles soient à leur âge maximal pour la fécondation et qu'elles soient encore très loin de la ménopause.

Une mauvaise fonction ovarienne (y compris les tumeurs) peut augmenter les niveaux d'hormones, une mauvaise absorption de l'hormone, une maladie des systèmes urinaire et reproducteur.

Si la progestérone est élevée dans la phase lutéale, il peut y avoir peu de raisons. Selon les gynécologues, il n'y en a que trois:

  1. Le corps est dans un état de pointe et est prêt pour la fécondation "au maximum".
  2. La grossesse est déjà venue.
  3. Tous les médicaments précédemment pris ont donné un tel effet secondaire..

Le manque d'hormones affecte le corps extrêmement négativement. Les faibles niveaux de progestérone dans la phase lutéale sont une tendance extrêmement dangereuse. Il peut indiquer à la fois une variété de maladies héréditaires et acquises, et entraîner des complications pendant la grossesse et une fausse couche.

Comme le montre la pratique des gynécologues, ce problème est le plus souvent associé à un dysfonctionnement du cortex surrénalien. Le corps de la femme n'est tout simplement pas en mesure de produire le niveau d'hormone nécessaire. Ce problème se rencontre pendant la puberté. Il est bon qu'à ce moment la fille ait encore assez de temps pour éviter des conséquences désagréables. Si la violation est détectée après, le traitement peut être retardé ou ne pas produire de résultat.

Le manque de progestérone conduit à une production intempestive ou incorrecte d'hormone lutéinisante dans le cycle suivant. Tout le rythme du système reproducteur est perdu et, par conséquent, l'infertilité. Et aussi ce problème est souvent associé au syndrome d'Addison, dans lequel les glandes surrénales ne font pas face à la production de toutes les hormones. Vous pouvez augmenter artificiellement le niveau, mais cela peut avoir un effet négatif sur tous les autres organes.

Comment la progestérone 17-OH est-elle déterminée et pourquoi ce test est-il effectué

Le test de la teneur en hormones est effectué le matin à jeun. Il est recommandé de ne boire que de l'eau propre. Le matériel de recherche est obtenu à partir d'une veine. L'échantillonnage du sang lui-même n'est pas très différent de l'habituel.

Pour indiquer quand et à quel jour du cycle prendre 17 progestérone, il faut tenir compte du diagnostic supposé. Ceci est déterminé par le médecin traitant. S'il est inclus dans l'ensemble d'analyses standard, il est prescrit du troisième au cinquième jour. Si vous subissez un examen lié à des problèmes de fertilisation, il est préférable de le réaliser du jour 12 au 15.

Et il y a aussi des cas où une analyse ne suffit pas pour poser un diagnostic. Ensuite, il est effectué plusieurs fois par mois. Au minimum standard, trois fois pour capturer chaque phase: prémenstruelle, ovulation et menstruation.

Si vos tests indiquent une déviation de l'hormone 17 OH progestérone, ne faites pas de conclusions hâtives et faites immédiatement un diagnostic décevant. Des niveaux élevés ou faibles sont observés non seulement dans les cas pathologiques. Seul un médecin peut collecter des données ensemble et suggérer quelque chose de spécifique. Pour établir un diagnostic fiable, des recherches et une surveillance supplémentaires de votre corps seront nécessaires..

Pour ne pas apprendre de cet article ou de tout autre, ne prenez aucune mesure sans consulter un médecin. Vous ne pouvez pas prescrire vous-même un traitement à la progestérone. Vous ne pouvez pas commencer à prendre le médicament ou décider de vous faire tester comme ça. L'analyse, comme le traitement, n'est prescrite que par un médecin. Si vous remarquez des symptômes inquiétants, essayez de consulter un spécialiste dès que possible, dont vous pouvez croire les conclusions et écouter ses conseils.

17-OH-Progestérone et DHEAS quel jour du cycle prendre?

Les filles, dites-moi sombre, s'il vous plaît, quel jour du cycle pour prendre ces hormones? 17-OH-Progestérone et DHEAS.

Notre choix

À la recherche de l'ovulation: folliculométrie

Recommandé par

Les premiers signes de grossesse. Les sondages.

Sofya Sokolova a publié un article dans Symptoms of Pregnancy, 13 septembre 2019

Recommandé par

Wobenzym augmente la probabilité de conception

Recommandé par

Massage gynécologique - effet fantastique?

Irina Shirokova a publié un article dans Gynecology, 19 septembre 2019

Recommandé par

AMG - Hormone anti-Muller

Sofya Sokolova a publié un article dans Analysis and Surveys, 22 septembre 2019

Recommandé par

Sujets populaires

Publié par: ninja
Créé il y a 17 heures

Publié par: Tranquillity
Créé il y a 14 heures

Publié par: Аlivka
Crée il y a 20 heures

Publié par: Tonya777
Crée il y a 8 heures

Publié par: Аля11
Crée il y a 19 heures

Publié par: PoMiDoRk @
Créé il y a 3 heures

Publié par: Мурленка
Créé il y a 4 heures

Publié par: KASATKA //
Crée il y a 20 heures

Publié par: Gretta25
Crée il y a 19 heures

Publié par: Qwerty30
Crée il y a 13 heures

À propos du site

Liens rapides

Sections populaires

Les documents publiés sur notre site Web sont à titre informatif et sont destinés à des fins éducatives. Veuillez ne pas les utiliser comme conseil médical. La détermination du diagnostic et du choix des méthodes de traitement reste la prérogative exclusive de votre médecin!

Examen hormonal

Quand il est nécessaire de donner du sang aux hormones féminines

Pour certains problèmes de conception, de gestation et tout simplement en cas d'échec du cycle, les femmes sont soumises à des tests hormonaux.

La détermination du statut hormonal doit être sous la surveillance d'un médecin. Le médecin doit également s'occuper de l'interprétation des résultats, Il existe un certain nombre de nuances que les patients ordinaires peuvent ne pas considérer:

Exemple 1. Analyse pour LH et FSH:

Lorsqu'elles déchiffrent les résultats de la LH et de la FSH indépendamment, les femmes oublient souvent (ou ne savent pas) que le rapport LH / FSH est important. Normalement, avant la ménarche (première menstruation), elle est de 1, après l'année de la ménarche - de 1 à 1,5, dans la période de deux ans après le début de la ménarche et avant la ménopause - de 1,5 à 2.

Exemple 2. Analyse pour LH, prolactine, cortisol:

Hormones de stress: prolactine, LH, cortisol - peuvent être augmentées non pas à cause de maladies hormonales, mais à cause du stress chronique ou aigu (aller à l'hôpital et donner du sang d'une veine). Ils doivent être repris. Pour un diagnostic d'hyperprolactinémie, par exemple, une triple mesure des taux élevés de prolactine est nécessaire..

J'espère que ces exemples très courants convaincront les planificateurs d'adopter une approche plus responsable du choix d'un médecin lors de l'interprétation des résultats de l'examen.

Quand est-il préférable de donner du sang aux hormones

Habituellement, le 5-7e jour du cycle, les hormones suivantes sont données: LH, FSH, estradiol, prolactine, testostérone, DHEA-S, 17-hydroxyprogestérone, TSH, T4 libre.

La progestérone n'a de sens qu'à prendre au milieu de la deuxième phase du cycle menstruel. Après 3-5 jours d'une augmentation stable de la température basale, avec une image échographique de la deuxième phase (corps jaune dans l'ovaire et l'endomètre mature), la progestérone peut être administrée (avec un cycle régulier de 28-30 jours - pendant 20-23 jours).

Toutes les hormones sont transmises strictement à jeun, comme tout test sanguin.

S'il n'est pas possible de donner les hormones nécessaires les jours nécessaires du cycle, il vaut mieux ne pas donner du tout que de donner les autres jours du cycle. L'analyse sera totalement non informative.

Quels tests hormonaux doivent être effectués lors de la planification d'une grossesse

Les femmes qui planifient une grossesse sont les plus susceptibles de devoir faire les tests suivants:

Hormone stimulant la thyroïde - TSH

L'hormone stimulant la thyroïde TSH est l'hormone hypophysaire qui contrôle l'activité de la glande thyroïde. Il stimule la synthèse des hormones thyroïdiennes, et leur niveau, à son tour, affecte sa production - le principe de rétroaction.

Chez les femmes, la concentration de TSH dans le sang est plus élevée que chez les hommes d'environ 20%. Avec l'âge, la concentration de TSH augmente légèrement. Le rythme quotidien est caractéristique de la TSH: la TSH la plus élevée dans le sang atteint 2 à 4 heures de la nuit, le matin le niveau le plus élevé dans le sang est déterminé à 6 heures du matin, les valeurs minimales de TSH sont observées à 17-18 heures du soir. Chez les femmes d'âge moyen et les hommes plus âgés, le pic maximal de TSH sérique se produit en décembre..

Raisons pour augmenter l'hormone TSH:

  • hypothyroïdie primaire (insuffisance de la fonction thyroïdienne, augmentation de la TSH basée sur le feedback)
  • TSH produisant des tumeurs

Raisons d'une diminution de la norme hormonale TSH:

  • hyperthyroïdie primaire (un excès de fonction thyroïdienne, une diminution de la TSH basée sur le principe de rétroaction)
  • diminution de la fonction hypophysaire
  • traitement hormonal thyroïdien

FT4 sans thyroxine et T4 total en thyroxine

La thyroxine est la principale hormone thyroïdienne. Régule le métabolisme, le métabolisme énergétique, les processus de synthèse et de décomposition des protéines, des graisses, des glucides, la croissance, le développement et la reproduction, le métabolisme de l'oxygène, la température corporelle. Il est synthétisé sous l'influence de la TSH de l'hypophyse, elle-même, à son tour, inhibe sa libération.

Préparation pour l'analyse Lors de la prise de sang, ne pas utiliser de désinfectants contenant de l'iode!

Chez l'adulte, le niveau de T4 et FT4 après 40 ans diminue avec l'âge. Chez la femme, la concentration de thyroxine est plus faible que chez l'homme. Pendant la grossesse, la concentration de thyroxine augmente, atteignant des valeurs maximales au cours du troisième trimestre.

Au cours de l'année, les valeurs maximales de T4 sont observées entre septembre et février, et les minimales - en été. Pendant la journée, la concentration maximale de thyroxine est déterminée de 8 à 12 heures, le minimum - de 23 à 3 heures.

La famine, une mauvaise alimentation, une faible teneur en protéines, le contact avec du plomb, des exercices et un entraînement musculaires lourds, divers types de stress, la perte de poids chez les femmes obèses, la chirurgie, l'hémodialyse peuvent aider à réduire les T4 et FT4. L'hyperémie, l'obésité, l'interruption de la prise d'héroïne (due à une augmentation des protéines de transport) provoquent une augmentation du T4, l'héroïne réduit le FT4 dans le sérum. Le tabagisme provoque à la fois une sous-estimation et une surestimation des résultats de l'étude sur la thyroxine. L'application d'un garrot tout en prélevant du sang avec et sans «travail manuel» provoque une augmentation des T4 et FT4.

Raisons pour augmenter le niveau d'hormone T4 en général:

Raisons pour abaisser le niveau d'hormone T4 en général:

  • hypothyroïdie
  • diminution de la fonction hypophysaire

Sans T4 (proportion de T4 non associée aux protéines plasmatiques - sa partie active)

Raisons d'augmenter le T4 gratuit:

  • hyperthyroïdie
  • prendre des préparations de thyroxine

Raisons d'abaisser le T4 gratuitement:

  • hypothyroïdie
  • 3 trimestre de grossesse (augmentation du nombre de protéines de liaison)

Hormone folliculo-stimulante FSH

L'hormone folliculo-stimulante FSH est une hormone hypophysaire qui régule le fonctionnement des gonades. Chez les hommes, il est constamment réparti uniformément, chez les femmes - de manière cyclique, augmentant dans la première phase du cycle menstruel. La FSH favorise la formation et la maturation des cellules germinales: ovules et spermatozoïdes. L'ovule dans l'ovaire se développe en tant que partie d'un follicule composé de cellules folliculaires. Ces cellules, pendant la croissance du follicule, sous l'influence de la FSH, synthétisent des hormones sexuelles féminines - les œstrogènes, qui, à leur tour, inhibent la sécrétion de la FSH (principe de rétroaction négative).

Chez les femmes, le niveau de FSH au milieu du cycle menstruel s'accompagne d'une augmentation ovulatoire de la LH; dans la phase lutéale, il y a une diminution de la FSH. Dans la période postménopausique, le niveau de FSH est presque 10 fois plus élevé que le niveau avant la ménopause, pendant la grossesse, il y a une forte diminution de la FSH, presque à des valeurs indétectables.

L'activité physique chez certaines personnes conduit à une augmentation et chez d'autres à une diminution de la FSH; famine, obésité, contact avec le plomb, les interventions chirurgicales provoquent une diminution de la FSH; tabagisme, altération de la fonction rénale avec urémie, exposition aux rayons X provoque une augmentation de la FSH dans le plasma.

Raisons pour augmenter le niveau de l'hormone FSH:

  • insuffisance de la fonction des glandes sexuelles (génétique, auto-immune, castration (chirurgicale, radiothérapie), alcoolisme, orchite, ménopause - augmentation de la FSH par le principe de rétroaction négative)
  • tumeur hypophysaire

Raisons pour abaisser le niveau de l'hormone FSH:

  • hypofonction de l'hypophyse ou de l'hypothalamus
  • grossesse

Hormone lutéinisante LH

L'hormone lutéinisante LH est la deuxième hormone hypophysaire responsable de l'activité des gonades. Stimule la production d'hormones sexuelles: chez la femme - la progestérone, chez l'homme - la testostérone. Chez les hommes, comme la FSH, elle est constamment allouée au même niveau, chez les femmes - de manière cyclique, augmentant pendant l'ovulation et dans la deuxième phase du cycle menstruel.

Lors de l'examen des femmes en âge de procréer, il est nécessaire de prendre en compte le fait que leur niveau de LH dans le sang est soumis à des fluctuations physiologiques et est directement lié au stade du cycle menstruel: les valeurs les plus élevées de LH sont observées pendant l'ovulation (milieu de cycle), les plus faibles à la fin de la phase folliculaire.
Pendant la grossesse, une diminution de la LH se produit. À l'âge de 60 à 90 ans, la concentration moyenne de LH augmente chez les hommes et les femmes. Les femmes ménopausées ont des niveaux élevés de LH.

Préparation à l'analyse sur LH: A la veille de la prise de sang, il faut exclure l'activité physique, l'alcool, les aliments gras et le stress psychologique. Une heure avant le prélèvement sanguin, le tabagisme est exclu. Pendant la prise, les sujets doivent être au repos, assis ou couchés, l'estomac vide (ce qui précède s'applique aux autres hormones).

Raisons pour augmenter le niveau de l'hormone LH:

  • insuffisance génitale
  • syndrome des ovaires polykystiques (LH / FSH = 2,5)
  • tumeur hypophysaire
  • stress

Raisons pour abaisser le niveau de l'hormone LH:

  • hypofonction de l'hypophyse ou de l'hypothalamus
  • syndromes génétiques (syndrome de Kalman)
  • anorexie nerveuse

Prolactine

La prolactine est une hormone hypophysaire nécessaire à la maturation de la glande mammaire. Supprime la sécrétion d'hormones sexuelles. Augmente normalement pendant le sommeil, l'exercice, les rapports sexuels.

Chez les femmes, la prolactine sérique est plus élevée que chez les hommes. Pendant le cycle menstruel, le niveau de prolactine est plus élevé en phase lutéale qu'en phase folliculaire. Pendant la grossesse, à partir de la 8e semaine, une augmentation des niveaux de prolactine commence, qui atteint son maximum à la fin du troisième trimestre. Après l'accouchement, il diminue puis augmente pendant la lactation. La prolactine est sujette aux fluctuations quotidiennes, le matin, l'écart est de 100%.
Les niveaux maximaux de prolactine chez les hommes sont observés à 5 heures du matin, chez les femmes - entre 1 h et 5 h. Pendant le sommeil, le pic entre 5 et 7 h, diminue après le réveil et la hausse.

Une augmentation de la prolactine est possible pour les raisons suivantes:

  • grossesse
  • syndrome de galactorrhée-aménorrhée
  • tumeur hypophysaire
  • pathologie de l'hypothalamus
  • hypothyroïdie
  • insuffisance rénale

La diminution de la prolactine est généralement causée par:

Estradiol

L'estradiol est une hormone sexuelle féminine. Il se forme dans les ovaires, son niveau augmente parallèlement à la maturation du follicule (sous l'influence de la FSH) et atteint un maximum avant l'ovulation (libération de l'ovule). Les hormones sexuelles féminines et masculines se forment chez les personnes des deux sexes. Les différences sexuelles résident dans le rapport des hormones. Chez l'homme, l'œstradiol se forme dans les testicules et est maintenu à un niveau bas constant. Chez les femmes - dans les ovaires cycliquement.

Les hormones sexuelles produites par les glandes sexuelles sont responsables du développement des caractéristiques sexuelles secondaires, de la puberté, des fonctions sexuelles et reproductives. De plus, les hormones sexuelles se forment en petites quantités dans le cortex surrénalien: masculin et féminin, et cette partie d'entre elles est responsable du maintien des signes de relations sexuelles pendant les périodes de la vie où les glandes sexuelles fonctionnent ou ne fonctionnent pas: dans l'enfance et la vieillesse.

Des cibles pour l'action des hormones sexuelles sont disponibles dans tous les systèmes du corps: nerveux, excréteur, osseux, musculaire, cardiovasculaire, tissu adipeux, peau, etc. les hormones sexuelles sont impliquées dans la régulation de toute activité du corps humain. L'œstradiol, comme tous les œstrogènes (hormones sexuelles féminines), stimule les processus de mémoire, améliore l'humeur, le sommeil, renforce le tissu osseux, protège contre l'athérosclérose, améliore le fonctionnement des glandes sébacées et l'état de la peau et des cheveux.

Chez les femmes en âge de procréer, le niveau d'estradiol dans le sérum et le plasma sanguins dépend de la phase du cycle menstruel. Les niveaux les plus élevés d'oestradiol sont observés à la fin de la phase folliculaire, en particulier au milieu du cycle, et dans la phase lutéale. Pendant la grossesse, la concentration d'estradiol dans le sérum et le plasma augmente au moment de l'accouchement et après l'accouchement, elle revient à la normale le 4ème jour.
Avec l'âge, les femmes voient leur concentration d'estradiol diminuer. En postménopause, une diminution de la concentration d'estradiol au niveau observé chez l'homme a été notée. Les fluctuations quotidiennes de la concentration d'estradiol dans le sérum correspondent aux concentrations quotidiennes de LH: le maximum tombe sur la période de 15 à 18 heures avec une diminution de la LH immunoréactive à ce moment, et le minimum est compris entre 24 et 2 heures.

Une étude de dépistage des niveaux d'oestradiol est réalisée le 5-7ème jour du cycle menstruel.

Causes de l'augmentation des niveaux d'estradiol:

  • tumeurs produisant des œstrogènes
  • hyperthyroïdie
  • cirrhose du foie
  • prendre des médicaments hormonaux (contraceptifs oraux)
  • grossesse

Raisons des faibles niveaux d'estradiol:

  • insuffisance génitale

Progestérone

Après l'ovulation - la sortie de l'ovule du follicule - à sa place dans l'ovaire, un corps jaune se forme - la glande sécrétant de la progestérone - l'hormone de la grossesse. Il existe et libère cette hormone pendant 12 à 16 semaines de grossesse jusqu'au moment où le placenta est complètement formé et assume la fonction de synthèse hormonale. Si la conception ne se produit pas, le corps jaune meurt après 12-14 jours et les menstruations commencent. La progestérone est déterminée pour évaluer l'ovulation et la viabilité du corps jaune. Avec un cycle régulier, le niveau de progestérone est déterminé une semaine avant les menstruations (au milieu de la deuxième phase), lors de la mesure de la température rectale - le 5-7e jour de son élévation, avec un cycle irrégulier - plusieurs fois. Un signe d'ovulation et la formation d'un corps jaune complet est une augmentation de dix fois les niveaux de progestérone.

En plus des ovaires, comme toutes les hormones sexuelles, la progestérone se forme dans les glandes surrénales..

Chez la femme, la concentration normale de progestérone dépend de la phase du cycle menstruel et est maximale au milieu de la phase lutéale. Chez les femmes ménopausées, une diminution de la concentration de progestérone à un niveau de concentration chez l'homme se produit. Lorsque survient une grossesse, les taux de progestérone augmentent jusqu'à 40 semaines de grossesse. Une diminution de la concentration plasmatique de progestérone est observée avec la menace d'une fausse couche.

Raisons de l'augmentation des niveaux de progestérone:

  • caractéristiques génétiques de la synthèse des hormones sexuelles dans les glandes surrénales (hyperplasie corticale surrénale)
  • kyste du corps jaune
  • grossesse
  • dérive kystique

Raisons pour abaisser les niveaux de progestérone:

  • manque d'ovulation
  • défaillance du corps jaune
  • menace d'avortement

Testostérone

La testostérone est une hormone sexuelle masculine. Il se forme dans les gonades et le cortex surrénalien. Comme les hormones sexuelles féminines, elle possède des récepteurs dans de nombreux systèmes et tissus du corps. Responsable du développement des caractéristiques sexuelles secondaires, de la conscience psychologique du sexe, du maintien de la fonction sexuelle (libido et puissance), de la maturation des spermatozoïdes, du développement du squelette et de la masse musculaire, stimule la moelle osseuse, l'activité des glandes sébacées, améliore l'humeur.

Chez la femme, la concentration de testostérone est associée au cycle menstruel. Ainsi, la concentration maximale est déterminée dans la phase lutéale et pendant l'ovulation.

De plus, la testostérone a un rythme de sécrétion quotidien: un minimum de 20,00, un maximum de 7,00.

Chez les femmes, la consommation d'alcool pendant la ménopause, comme la ménopause elle-même, les brûlures, un régime pauvre en graisses et une mauvaise nutrition entraînent une diminution de la testostérone totale. Le tabagisme peut entraîner à la fois une augmentation de la testostérone totale et libre et une diminution de la testostérone totale. La perte de poids chez les femmes obèses entraîne une diminution de la testostérone libre. Avec le stress thermique, les hommes et les femmes subissent une diminution de la testostérone totale.

Raisons d'augmenter les niveaux de testostérone:

  • puberté précoce (chez les garçons)
  • hyperplasie du cortex surrénal
  • tumeurs productrices d'hormones sexuelles

Raisons d'un faible taux de testostérone:

  • Syndrome de Down
  • rénale, insuffisance hépatique
  • insuffisance des glandes génitales

Cortisol

Le cortisol est une hormone du cortex surrénalien. Il est déterminé à évaluer la fonction du cortex surrénalien. Réagit au stress, a un rythme quotidien de sécrétion. Régulé par l'hormone hypophysaire ACTH.

Le rythme quotidien de sécrétion de cortisol est formé par environ la 3e année de vie et se manifeste par des concentrations plus élevées de l'hormone pendant la journée et plus faibles la nuit. Le niveau maximal de cortisol dans le plasma et l'urine est déterminé de 4 à 8 heures (pic de 4 à 6 heures), le minimum - de 21 à 3 heures. La concentration de cortisol dans le sérum à 20 heures diffère de la concentration à 8 heures de plus de 50%. Pendant la grossesse, la concentration de cortisol peut augmenter en violation du rythme circadien. À cet égard, les études du cortisol dans des échantillons aléatoires peuvent ne pas être informatives. Ainsi, par exemple, avec le syndrome d'Itsenko-Cushing, non seulement le niveau de cortisol dans les changements sériques, mais aussi son rythme quotidien.

Différents types de stress (psychologique, physique, froid, chaleur, etc.), boulimie, consommation d'alcool, alcoolisme, activité physique, thérapie électrovasculaire, jeûne, prise de nourriture, syndrome prémenstruel (bouffées de chaleur à la ménopause), chirurgie du tabac, blessures, cause d'urémie augmentation du cortisol plasmatique. La perte de poids dans l'obésité, l'obésité, l'interruption des crises de boulimie, l'alimentation (en tant qu'étape après l'augmentation du cortisol après 30 à 90 minutes) s'accompagnent d'une diminution de celle-ci.

Causes des niveaux élevés de cortisol:

  • Maladie de Cushing (excès d'ACTH)
  • tumeur surrénale

Raisons pour abaisser les niveaux de cortisol:

  • insuffisance surrénalienne
  • syndrome surrénogénital (un trouble génétique dans la synthèse des hormones stéroïdes du cortex surrénalien)
  • insuffisance hypophysaire

Sulfate de déhydroépiandrostérone DGA-S (DHEA-S)

La DGA-S (DHEA-S) est une hormone sexuelle masculine synthétisée dans le cortex surrénal. Il est déterminé pour diagnostiquer l'origine de l'hyperandrogénisme (excès d'hormones sexuelles masculines) chez les femmes.

Préparation pour l'analyse du DHA-S: à la veille de l'étude, il est nécessaire d'exclure les médicaments qui affectent le niveau de DEA-C dans le plasma, l'activité physique, le tabagisme, l'administration et l'administration de glucose.

Chez les nouveau-nés, en particulier les prématurés, la concentration de DEA-C dans le plasma augmente, puis diminue fortement au cours de la première semaine de vie. Quelques années avant la puberté et pendant cette période, la concentration de DEA-C dans le plasma augmente. De plus, avec l'âge, il y a une diminution progressive du DEA-C chez l'homme et la femme. Un certain rythme circadien pour cette hormone n'a pas été identifié. Pendant la grossesse, sa concentration plasmatique diminue.

L'alcoolisme, la consommation de 75 g de glucose, les maladies graves provoquent une diminution du DEA-C. Exercice, jeûne, tabagisme - augmentation.

Raisons d'augmenter le niveau de DGA-S:

  • hyperandrogénie surrénalienne (hyperplasie corticale surrénale, tumeurs, maladie de Cushing)

Raisons de la baisse du niveau de DGA-S:

17-cétostéroïdes (17-KS) dans l'urine

Les 17-cétostéroïdes sont des produits métaboliques des hormones sexuelles mâles. Cette analyse vous permet d'estimer le niveau total de toutes les hormones mâles par jour. C'est son avantage sur l'analyse du sang pour les hormones individuelles, qui détermine le niveau d'hormones individuelles pendant un certain temps et est donc moins sensible. L'urine quotidienne à 17-KS vous permet de détecter toute fluctuation dans la journée des hormones mâles. Cette méthode serait plus informative qu'un test sanguin pour les hormones, si tout était correctement collecté et préparé pour l'analyse. Dans les conditions modernes, si le laboratoire détermine la 17-hydroxyprogestérone dans le sang, il est préférable de donner du sang.

Chez les nouveau-nés et les enfants âgés de 15 ans, la teneur en 17-KS dans l'urine est plus faible que chez les adultes. Avec l'âge, l'excrétion de 17-KS augmente. Après 30 à 40 ans, une diminution progressive de la concentration de 17-KS dans l'urine est observée. Chez les hommes, l'excrétion du 17-KS est plus élevée que chez les femmes. Pendant la grossesse, l'excrétion augmente. Le pic d'excrétion est observé le matin et l'excrétion minimale est observée la nuit. En hiver, la teneur en 17-KS dans l'urine est plus élevée qu'en été.

3 jours avant la collecte et le jour de la collecte, les produits colorants (jaune, orange, rouge) sont exclus des aliments: carottes, betteraves, pommes rouges, agrumes (y compris jus, salades, sauces, soupes, etc.), vitamines. Sinon, l'indicateur sera surévalué. La veille de l'étude exclut l'activité physique, le tabagisme, le stress.

Le jour de la collecte, la première urine du matin n'est pas collectée. De plus, toute la journée, toute la nuit et la première partie du matin du lendemain (en même temps, la veille, c'est-à-dire de manière à ce qu'il se passe exactement 24 heures entre les deux pétales du matin) - elles sont collectées dans un grand récipient. Ensuite, le volume d'urine quotidien est soigneusement mesuré avec une tasse à mesurer (la précision de l'analyse dépend de la précision du volume) et est écrit sur une feuille de papier avec le nom et le prénom. Le contenu du récipient est mélangé et coulé dans un petit pot, comme une analyse d'urine normale. Le niveau 17-КС sera recalculé pour le volume quotidien total indiqué sur une feuille de papier.

Sous-unité bêta de la gonadotrophine chorionique. La gonadotrophine chorionique est synthétisée par les cellules du chorion - la coquille de l'embryon. Sa détermination dans le sang ou l'urine signifie la présence de tissu chorionique dans le corps: grossesse, les restes des membranes après la fin de la grossesse, une tumeur du tissu chorionique (dérive de la vessie, chorioncarcinome). Pour juger du bien-être de la grossesse, de la viabilité de l'embryon, etc. pour l'hépatite C chronique, elle est impossible directement, car elle n'est pas sécrétée par les cellules de l'embryon, mais par les membranes, qui peuvent continuer à se développer après la fin de la grossesse. CG se compose de deux sous-unités, à savoir la sous-unité bêta est spécifique, et le diagnostic de grossesse est basé sur sa définition. Cependant, il a plus de la moitié a la même composition que l'hypophyse LH.

Dépasser la norme pour un âge gestationnel donné:

  • dérive kystique, carcinome chorial
  • grossesse multiple

Diminution, dynamique de croissance insuffisante de l'hCG:

  • menace d'avortement
  • grossesse extra-utérine
  • insuffisance placentaire

17-progestérone lors de la planification d'une grossesse

De nombreux changements dans le cycle menstruel, des difficultés de conception et de gestation peuvent être causés par une violation de la production d'hormones qui le régulent. Pour l'examen, les médecins prescrivent une grande variété de tests: prolactine, FSH, LH, etc. La 17-progestérone est également examinée lors de la planification de la grossesse. Ce précurseur hormonal est également impliqué dans la régulation des transformations du corps féminin..

De nombreux changements dans le cycle menstruel, des difficultés de conception et de gestation peuvent être causés par une violation de la production d'hormones qui le régulent. Pour l'examen, les médecins prescrivent une grande variété de tests: prolactine, FSH, LH, etc. La 17-progestérone est également examinée lors de la planification de la grossesse. Ce précurseur hormonal est également impliqué dans la régulation des transformations du corps féminin. Donc, cela affecte directement l'accouchement. Les glandes surrénales, les ovaires et le placenta peuvent également le produire..

Dès les premiers jours du cycle, sa quantité dans le sang augmente vers le milieu, puis ce niveau est maintenu. Si la fécondation ne s'est pas produite, la synthèse de 17-progestérone est réduite. Ceci est caractéristique de la fin du cycle. En cas de grossesse, la concentration de 17-progestérone continue d'augmenter, respectivement.

17 La progestérone et la progestérone - quelle est la différence

Malgré le fait que ces deux noms sont très similaires, il existe une différence significative entre eux. Ces structures stéroïdiennes diffèrent par essence17: il s'agit de la progestérone - un précurseur, un substrat à partir duquel le cortisol, la testostérone ou l'œstradiol sont ensuite synthétisés. Ainsi, le niveau et la concentration d'autres hormones produites à partir d'elle peuvent être déterminés par le niveau de sa concentration dans le sang. Comme il s'agit principalement de cortisol, une carence en enzyme 21-hydroxylase est détectée.

Une telle violation conduit à une synthèse accrue d'une autre hormone - la testostérone. Son augmentation affecte la maturation des ovules, l'ovulation, la capacité de concevoir, et ensuite l'avortement spontané, le syndrome de fausse couche habituel.

T. environ. La 17-progestérone lors de la planification de la grossesse est prescrite pour contrôler le métabolisme de plusieurs hormones et troubles des glandes surrénales. Une augmentation de sa concentration nécessite une correction opportune du traitement, car elle peut parler d'une augmentation des processus qui interfèrent avec le roulement du fœtus.

Contrairement à la progestérone 17-OH, la progestérone est une hormone indépendante. Jusqu'à 8-10 semaines de grossesse, son principal site de production est le corps jaune, formé d'un follicule vide.

À mesure que le placenta grandit et se développe, il assume cette fonction. La progestérone contribue à la poursuite du développement intra-utérin de la grossesse. Il prépare l'utérus à la fixation d'un ovule fécondé, réduit le tonus de ses muscles. Il stimule la transformation progressive des glandes mammaires pour l'alimentation. La concentration de progestérone dans le sang augmente progressivement. Contrairement à la 17-progestérone, il est particulièrement dangereux d'abaisser la progestérone avant 36 semaines de gestation..

17-progestérone: normale chez la femme

En raison du fait que la 17-progestérone est un précurseur de la testostérone, ses taux normaux pour les hommes et les femmes seront différents. Les fluctuations de la quantité de 17-progestérone dépendront directement de la période du cycle menstruel. Le plus souvent, ce stéroïde est mesuré en ng / ml. et nmol / L. Il est possible de transférer une valeur de mesure à une autre. Afin d'obtenir la concentration mesurée en nmol / l, il est nécessaire de multiplier les nombres obtenus en ng / ml par 3,03. Cependant, même dans les mêmes unités, les normes de 17-progestérone dans différents laboratoires ou à des moments différents peuvent varier. C'est correct.

Cela reflète la sensibilité de chaque ensemble spécifique de réactifs utilisés dans l'étude. Les options suivantes pour les indicateurs normaux de la progestérone 17-on sont utilisées dans la planification et la gestion de la grossesse.

La première phase (folliculaire) 1,24 - 8,23 nmol / l.

La deuxième phase (lutéale) 0,99 - 11,51 nmol / l.

Grossesse (premier trimestre) 3,55 - 17,02 nmol / L.

Grossesse (deuxième trimestre) 3,56 - 20,00 nmol / L.

Grossesse (troisième trimestre) 3,75 à 33,33 nmol / L.

Quel jour pour prendre 17-progestérone

L'activité des glandes endocrines dépend du rythme circadien (heure de la journée) et de la période du cycle menstruel. C'est pourquoi les résultats des analyses obtenues à différentes périodes auront un contenu informationnel différent. Pour identifier le niveau de 17-progestérone pendant la planification de la grossesse, le sang doit être donné le matin, lorsque sa concentration dans le sang est maximale. L'optimum est une période de 8 à 11 heures. Une condition préalable est l'absence de jeûne pendant 8 à 14 heures avant l'analyse.

Étant donné que le spectre des maladies et des situations cliniques dans lesquelles il est nécessaire de connaître le niveau de 17-progestérone est important, divers jours du cycle menstruel peuvent être recommandés pour son accouchement..

Habituellement, il suffit de déterminer la concentration de 3 à 5 jours. Cependant, d'autres dates sont possibles. Par exemple, pour surveiller la thérapie, l'analyse peut être soumise à plusieurs reprises, y compris dans la phase 2. Dans ce cas, il est nécessaire de respecter la même période à partir du moment de la prise du médicament jusqu'à la prise de sang pour la recherche. Quelles que soient les raisons de la nomination de cette étude, seule une stricte adhésion aux recommandations du médecin traitant vous conduira au résultat souhaité.

Progestérone 17-OH élevée chez les femmes

Lorsqu'une augmentation de 17 OH de la progestérone est constatée lors de la vérification des niveaux hormonaux, cela est préoccupant, en particulier chez les femmes enceintes. Ceux qui ne peuvent pas concevoir un enfant se voient également prescrire cette étude. Qu'est-ce que la progestérone 17 OH et comment la ramener à la normale?

Qu'Est-ce que c'est?

Les hormones stéroïdes sont synthétisées dans le corps à partir des acides biliaires. Leur synthèse est une chaîne de transformations chimiques, avec une régulation complexe. Les femmes connaissent probablement une hormone sexuelle telle que la progestérone. Son effet sur le système reproducteur est l'un des mécanismes qui contribuent à préparer la conception et à préserver la grossesse. La progestérone est produite dans les ovaires, pendant la grossesse et dans le placenta.

Le métabolisme de la progestérone se produit dans les ovaires et le cortex surrénal, et pendant la grossesse et dans le placenta. Lorsqu'il est hydroxylé, c'est-à-dire que le groupe OH est attaché au 17e atome de carbone, 17 oh progestérone, ou hydroxyprogestérone (17 OD), est formé. Il s'agit d'une substance hormonale qui, à la suite d'une série de réactions chimiques, se transforme en cortisol, testostérone ou estradiol.

Normalement, une augmentation de la synthèse de cortisol à partir d'hydroxyprogestérone se produit dans des situations stressantes, avec l'apparition d'une sensation de peur. Son rôle est de préparer le corps à «repousser l'attaque».

Le cortisol est une hormone du stress qui se forme pendant le métabolisme de 17 OP, provoque une augmentation de la pression artérielle, une ruée vers le cœur et les muscles, la libération d'une grande quantité d'énergie, en raison de la saturation du sang en glucose.

Un changement dans la quantité d'hydroxyprogestérone dans la phase folliculaire du cycle menstruel indique une violation de la production d'autres hormones (progestérone, cortisol, testostérone). Cet indicateur est utilisé pour détecter les troubles hormonaux, clarifier le diagnostic..

Pour ce faire, déterminez le niveau de la substance dans le sang dans la phase folliculaire chez la femme et à tout moment chez l'homme. En comparant les indicateurs avec la norme, déterminez la présence de changements dans le fond hormonal.

Une augmentation de la concentration d'hydroxyprogestérone se produit avec une augmentation de sa production de progestérone ou une diminution de la formation de cortisol. De plus, le taux de synthèse des hormones sexuelles (androgènes) reste généralement le même.

Une telle violation du fond hormonal provoque une infertilité chez les femmes, et si la conception se produit, il est possible de développer une grossesse morte, une fausse couche, une insuffisance placentaire. De plus, cela peut affecter le processus de gestation et provoquer des anomalies fœtales..

Cela est dû au fait que si la progestérone 17 OH est augmentée, le corps présente un déséquilibre hormonal, le plus souvent exprimé comme une violation du rapport des hormones sexuelles et de l'hyperandrogénie. L'hyperandrogénie est la formation excessive d'androgènes (hormones sexuelles mâles). Cette condition affecte la maturation des ovules dans la phase folliculaire et la préservation de la grossesse.

Normes à différentes périodes de la vie

Chez un nouveau-né dans les premiers jours de sa vie, 17 oh progestérone est normalement élevée. Cela est particulièrement évident chez les bébés prématurés. Ensuite, dans les 5-7 jours, il diminue et reste faible jusqu'à la puberté. Lors de la formation des caractéristiques sexuelles, une augmentation du niveau de l'hormone dans le sang est observée.

À l'âge reproductif chez l'homme, la quantité de 17 OP dans le sang est de 1,55 à 6,4 nmol / L, et les indicateurs dans différents laboratoires peuvent varier. Habituellement, lors des analyses, le résultat donne des valeurs de référence (indicateurs normaux) pour comparaison.

Chez les femmes avec le début des règles, un changement cyclique de l'hydroxyprogestérone est observé, ils correspondent au niveau d'hormone adrénocorticotrope (ACTH), responsable de la synthèse du cortisol. Les valeurs normales en nmol / L pendant le cycle sont:

  • phase folliculaire - 1,25–8,3;
  • dans la phase d'ovulation - 0,9-4,3;
  • phase lutéale - 0,85–8,6.

Normalement, la progestérone 17 OH dans la phase folliculaire devrait avoir des valeurs faibles. Elle monte légèrement avant l'ovulation. L'augmentation maximale correspond au niveau maximal d'hormone lutéotrope dans le sang. Ensuite, il y a une diminution des indicateurs à un certain niveau. Ils le restent jusqu'à la fin du cycle menstruel, si la conception n'a pas eu lieu.

Dans le cas de la fécondation et de l'implantation d'ovules, en raison du fonctionnement du corps jaune, la quantité d'hydroxyprogestérone augmente. Son augmentation se produit tout au long de la grossesse et varie de 3,35 à 33,5 nmol / L. Une deuxième diminution de la substance hormono-active est observée avant l'accouchement..

Le tableau montre les valeurs normales de 17 OD en ng / ml.

Autrement dit, l'hydroxyprogestérone augmente progressivement dans la phase folliculaire, puis son niveau reste stable jusqu'au début des menstruations.

Comment faire une analyse

17 oh la progestérone est vérifiée lorsque des plaintes, certains symptômes apparaissent et à des fins prophylactiques ou si certaines maladies sont suspectées.

Les indications aux fins de l'analyse sont les suivantes:

  • hirsutisme;
  • acné;
  • saignement intermenstruel;
  • aménorrhée, autres irrégularités menstruelles;
  • sensibilité des seins;
  • infertilité;
  • fausse couche;
  • suspicion de syndrome adrénocortical, dysfonctionnement congénital;
  • tumeurs des ovaires, glandes surrénales.

Étant donné que le niveau d'hydroxyprogestérone change tout au long de la journée - il est élevé à l'aube et diminue le soir, puis le sang est prélevé pour analyse jusqu'à 10 heures du matin, l'estomac vide. Il est important d'éviter le stress, le stress nerveux et physique la veille et le jour de l'examen, car cela peut conduire à un résultat faussement positif.

Les hommes peuvent être testés tous les jours. Les femmes devraient être testées pour la 17 progestérone dans la phase folliculaire du cycle menstruel aux jours 3-5. Vous pouvez vérifier la concentration d'hydroxyprogestérone dans la phase lutéale, ainsi que d'autres hormones, car il existe des tableaux spéciaux avec des données moyennes, qui déterminent le taux n'importe quel jour du cycle. Mais si une femme est tombée enceinte et ne le sait toujours pas, les indications seront différentes, car pendant la grossesse, 17 PO augmentent. Par conséquent, il est préférable de faire une analyse dans la première phase ou de s'assurer qu'il n'y a pas de grossesse.

Si l'hydroxyprogestérone est élevée, vous devrez peut-être vérifier d'autres hormones (progestérone, DHEA, testostérone), subir un examen instrumental (échographie, TDM, IRM).

Raisons de l'augmentation

Si la progestérone 17 OH est élevée dans la phase folliculaire, cela peut indiquer différentes pathologies, par conséquent, l'analyse doit être décryptée, en tenant compte non seulement des plaintes et des antécédents médicaux du patient, mais également des indicateurs d'autres hormones. Le plus souvent, l'hydroxyprogestérone augmente avec les pathologies suivantes:

Dysfonctionnement du cortex surrénal congénital

Elle survient en raison de l'insuffisance d'enzymes impliquées dans la synthèse du cortisol. À l'heure actuelle, des cas d'insuffisance de 7 enzymes différentes ont été décrits, mais les plus courants sont les carences en 21-hydroxylase et 11-bêta-hydroxylase. La cause de la pathologie est une mutation génétique. Le manque d'enzyme entraîne une diminution du cortisol dans le sang et par rétroaction une augmentation de la production d'ACTH, qui stimule la production d'hydroxyprogestérone et son accumulation dans l'organisme. Dans le même temps, la production d'androgènes se poursuit, conduisant à l'hyperandrogénie. Il y a des signes de virilisation, d'acné, d'hirsutisme - croissance des cheveux, alopécie - perte, fragilité, amincissement des cheveux sur la tête. Pour clarifier le diagnostic, déterminer le fond hormonal, effectuer des tests de stress pour la progestérone 17 OH, des études génétiques.

Syndrome des ovaires polykystiques

Maladie associée à des troubles métaboliques due à l'instabilité du système endocrinien. Chez les patients, il y a un changement dans le rapport FSH et LH, augmentation de la sécrétion de testostérone, d'insuline. L'ovulation ne se produit pas dans les ovaires, les follicules sont convertis en de nombreuses formations kystiques qui soutiennent le processus inflammatoire et provoquent la sclérose de la membrane. Ce sont les caractéristiques de la pathologie que l'on trouve à l'échographie.

Syndrome d'Itsenko-Cushing

Un groupe de maladies dans lesquelles une exposition prolongée aux glucocorticoïdes se produit sur le corps. La pathologie est due à une production accrue d'AGTK, qui peut entraîner une augmentation de 17 OP dans le sang.

Tumeurs

Tumeurs des glandes surrénales, ovaires, hormones productrices, kystes. Ils entraînent également, par rétroaction, un déséquilibre hormonal..

Syndrome hypothalamique

Elle survient en raison de blessures de l'hypothalamus, de troubles psychogènes, lors de la restructuration du corps pendant la grossesse. Peut provoquer le développement de la maladie d'Itsenko-Cushing.

Progestérone

Cela est vrai pour les femmes infertiles qui présentent un comportement de FIV..

Il peut y avoir d'autres raisons à l'augmentation de l'hydroxyprogestérone, donc lors du choix d'une méthode de traitement, le patient doit être soigneusement examiné pour établir un diagnostic précis.

Complications

Lorsque la progestérone 17 OH augmente, l'infertilité est l'une des principales complications de cette condition. De plus, même l'utilisation de technologies de procréation assistée peut être inutile, car l'avortement est observé aux premiers stades (fausse couche, décoloration). Souvent, le traitement des femmes à l'examen est précisément une fausse couche précoce ou une grossesse gelée. Et quand on découvre que 17 OP dans la phase folliculaire est élevée, ils commencent à rechercher la cause de la pathologie afin de mener un traitement approprié.

Un niveau élevé de cette hormone peut également affecter d'autres systèmes corporels. Par exemple, il provoque une surcharge du système cardiovasculaire et si le problème n'est pas résolu à temps, le risque de développer un infarctus du myocarde augmente.

En raison de l'effet de la substance sur le tissu cérébral, en particulier sur l'hypothalamus, les patients notent souvent des troubles de la mémoire, des oublis. Une exposition à long terme peut entraîner une altération de l'activité cérébrale, l'apparition de troubles mentaux, car l'hormone affecte les récepteurs responsables du goût, de la joie et du plaisir. Les patients changent d'humeur, une dépression apparaît.

Vous devez être très prudent lorsque vous prenez des médicaments contenant de la progestérone (Utrozhestan, Proginorm, etc.). Ils sont utilisés dans le traitement de l'infertilité, FIV. La posologie doit être strictement observée, car une progestérone excessive dans le sang a un effet immunosuppresseur. Si pour l'implantation d'un embryon, il est nécessaire de réduire l'immunité d'une femme afin que le corps ne détache pas l'œuf fœtal en tant qu'agent étranger, un excès d'hydroxyprogestérone conduit à une absence de défense contre les infections.

Quand un traitement est nécessaire

Même si la progestérone 17 OH s'avère élevée, un traitement n'est pas toujours requis. Si une seule analyse a été réalisée, en phase folliculaire, une augmentation de la concentration d'hydroxyprogestérone peut être associée aux situations suivantes:

  • Les réactifs utilisés en laboratoire sont plus sensibles, vous devez donc comparer les indicateurs avec des valeurs de référence, et non avec le tableau des normes, qui sont généralement indiquées à côté du résultat.
  • Avant le test, le patient était nerveux et la peur provoque une augmentation de la sécrétion de cortisol et de 17 OP.
  • Examinateur prenant des médicaments à base de progestérone.

Dans de tels cas, ne vous inquiétez pas, vous devez repasser l'analyse en vous y préparant correctement. Lorsque du sang est donné à la phase lutéale, une concentration élevée peut indiquer que la femme est enceinte, et cela devrait être clarifié. Pendant la grossesse, il est plus difficile de déterminer si le 17 OH est élevé; la progestérone est plus difficile, donc le traitement n'est effectué que si ses valeurs dépassent la norme de 2-3 fois.

Si le traitement a été prescrit pour l'infertilité, les femmes sont souvent intéressées à savoir s'il doit être poursuivi après la grossesse. Dans une telle situation, le médecin est guidé par le degré d'augmentation des indicateurs et le sexe de l'enfant. Étant donné que l'hydroxyprogestérone élevée avec hyperplasie surrénale congénitale provoque la virilisation, le niveau de sulfate de déhydroépiandrostérone (DHEA-C) doit également être vérifié. Et s'il est élevé, le traitement n'est prescrit qu'à des taux élevés, pour les femmes enceintes portant un fœtus féminin, afin d'éviter la virilisation et l'hermaphrodisme.

Comment réduire

Avant de commencer le traitement, la cause de l'état pathologique doit être établie. Cela peut nécessiter des études cliniques supplémentaires sur le niveau de progestérone, de testostérone et d'autres hormones. Des tests de stress spéciaux sont également effectués pour détecter l'insuffisance corticosurrénale congénitale, le diagnostic par ultrasons, la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique. Une fois le diagnostic final établi, un plan de traitement est élaboré..

Diminution de la progestérone dans le SOPK et les tumeurs

L'infertilité sur le fond du SOPK nécessite une thérapie complexe. Pour ce faire, on a prescrit des contraceptifs oraux combinés (COC), qui corrigent le cycle menstruel et le niveau d'hydroxyprogestérone. Si la grossesse ne se produit pas après la correction, d'autres méthodes de traitement sont utilisées - stimulation de l'ovulation ou traitement chirurgical avec dissection de la membrane ovarienne sclérosée.

Les tactiques de traitement des kystes producteurs d'hormones, des tumeurs ovariennes ou des néoplasmes surrénaliens sont généralement chirurgicales. Le foyer pathologique est retiré chirurgicalement. Avec un kyste du corps jaune, dans certains cas, une thérapie conservatrice à l'aide de COC est possible. Ce n'est qu'après cela qu'ils prévoient une grossesse.

Abaissement hormonal avec dysfonction surrénalienne

La dysfonction surrénale congénitale est traitée par l'administration de glucocorticoïdes. Le médicament, la posologie et la durée d'administration sont choisis par le médecin. Des comprimés de dexaméthasone ou de méthylprednisolone sont généralement prescrits. La dose est divisée en 2-3 doses par jour. La thérapie est effectuée jusqu'à ce que la progestérone 17 OH diminue, puis la posologie du médicament est progressivement réduite et une grossesse est planifiée.

Pendant la gestation, la femme enceinte est sous la surveillance d'un médecin. La décision de poursuivre le traitement pendant la grossesse est prise individuellement dans chaque cas. Si le niveau d'hydroxyprogestérone reste élevé et dépasse la norme de 2 à 3 fois, l'hormonothérapie est à nouveau prescrite, en particulier lorsque le sexe féminin du fœtus est confirmé. Dans les cas graves, la prise du médicament peut être nécessaire tout au long de la vie..

Traitement du syndrome d'Itsenko-Cushing

Il peut également être traité de manière conservatrice (hormonothérapie) et rapide. Par exemple, avec les tumeurs hypophysaires, il est possible d'irradier la zone affectée ou d'éliminer la formation.

Étant donné que les médicaments hormonaux sont utilisés pour réduire le niveau de 17 OP, le médecin doit prescrire et contrôler le traitement. Il est impossible d'ajuster le fond hormonal par d'autres moyens, mais ils peuvent être utilisés comme facteur supplémentaire..

Nutrition pour une haute progestérone

De la médecine traditionnelle, des infusions de sorbier, de clous de girofle (fleurs, bourgeons), de graines de carotte, de tige d'utérus de sanglier et d'autres sont utilisées. Mais vous ne pouvez les prendre qu'après avoir consulté un médecin.

Une bonne alimentation peut également accélérer le traitement. Un régime avec une telle pathologie doit comprendre une quantité minimale de produits protéiques et être saturé de légumes et de fruits. Plats utiles de carottes, pommes de terre, betteraves, oignons, légumineuses (pois). Il est également nécessaire de saturer le corps en vitamine C, qui est abondante dans les agrumes, les herbes fraîches, les baies d'argousier, les framboises.

Une augmentation du niveau d'hydroxyprogestérone indique des troubles hormonaux associés à diverses pathologies qui nécessitent un traitement et une correction. Cela peut être la cause de l'infertilité et des fausses couches. Le traitement est sélectionné en fonction de la cause des changements hormonaux..